AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
HERO – Valise Cabine 50x35x20 cm 4 Roues ABS ...
Voir le deal
9.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 5 sur 6
[Habitation] Dwelling Reckless
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

[Habitation] Dwelling Reckless - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Dwelling Reckless
Malicia Evans, le  Mar 21 Avr - 15:50

Pourquoi je me sens si gênée à sa question ? Je ne devrais pas. Et puis je n’ai pas à me justifier de ma relation avec Damian, si ? Elle restait l’enfant ici. Enfin l’adolescente. Je n’ai absolument pas à me justifier. Pourtant qu’est-ce que je fais ? Je vais juste essayer de détourner un peu la conversation puis si je me trouve une baby-sitter en plus, ça m’arrange. Gisèle accepte et affiche un grand sourire ce qui provoque le mien. « - Merci. Si tu pouvais garder ça pour toi pour l’instant. J’aimerais lui faire une surprise. » Je ne savais pas encore ce que j'allais organiser, est-ce qu'on quitterait la région pour passer un week-end à l'étranger ? Où est-ce qu'on irait passer un week-end dans notre maison de vacance ? Je commençais déjà à me poser mille questions de l'endroit où nous allions aller et le reste. Je terminais mon verre avant de le remplir à nouveau. La bouteille, maintenant vide, on allait pas tarder à aller se coucher. Puis j’ai bien vu qu’elle commençait à fatiguer. Après tout, c’était normal, elle avait passé l’après-midi a jouer avec le petit et je suis la première à admettre qu’il est épuisant quand il s’y met.

« C’est intéressant ton boulot ? J’sais s’que j’veux faire après l’école. Et la fin approche vite j’ai l’impression. Sinon j’retape. On peut retaper à Poudlard ? » Pourquoi est-ce qu’elle voulait retaper ? Je ne comprenais pas. Ca devenait vite chi*nt non ? J’avais passé quelques années à retravailler au château et maintenant si je pouvais éviter d’y aller, ça m’arrangeait. Après j'y avais passé mon adolescence et j'y étais retournée passé la vingtaine. « - Je fais des recherches en potions et pour l’instant je n’avance pas vraiment. Après tu sais, dès mon entrée à Poudlard, quand j'ai découvert les potions, je me suis passionnée pour le sujet. C'était logique que je devienne professeure de potion et je suis devenue à la fin de ma carrière, une chercheuse en potion. C'est passionnant quand on arrive à ce qu'on veut. » Ca m’énervait d’ailleurs. Je n'arrivais pas à avancer vers ce que je voulais. J’étais bien plus productive quand j’étais professeure. « Mais tu n’as que seize ans, c’est normal de ne pas savoir ce qu’on veut faire encore. D’ailleurs, même si tu n’es plus à l’école, tu seras toujours la bienvenue ici. » J’allais pas la virer dehors une fois qu’elle serait majeure, on mettait du temps à se décider pour son avenir, non ? Je terminais la cigarette et l’écrasais dans le cendrier.

« Oui, tu peux retaper mais je ne crois que ça soit une bonne idée. Tu n’es pas mauvaise en cours, si ? » Je ne surveillais pas vraiment son comportement en cours, ni ses notes. Je la laissais faire comme elle le voulait. Je n'avais pas grand chose à dire. Après si elle avait besoin d’aide dans un domaine, je pouvais la conseiller et lui donner des cours de soutien. J’avais du mal à imaginer la maison sans elle. Je me suis habituée à sa présence quand même. Même si elle n’était là que pendant les vacances, on était contents qu’elle soit à la maison. Enzo l’adorait. Il me demandait parfois pendant qu'elle est au château, pourquoi elle n'est pas avec nous ? Je ne sais pas comment il se sentira une fois qu'elle partira ou qu'elle commencera sa vie d'adulte.
Gisèle Llobères
Gisèle Llobères
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Dwelling Reckless - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Dwelling Reckless
Gisèle Llobères, le  Jeu 23 Avr - 17:01

La clope au bec, l'adolescente écoutait sa tutrice avec attention. Mouais. Les potions très peu pour elle en faite. Elle ne se voyait vraiment pas là dedans. Elle aimait bien détruire des trucs en revanche. C'était peut-être une piste. Gorgée de vin, verre terminé. « Mais tu n’as que seize ans, c’est normal de ne pas savoir ce qu’on veut faire encore. » C'est ce que disent tout les vieux. Soupire de la part de Gisèle qui en profita pour expulser la fumée de ces poumons. Sauf qu'ils commencent un peu à leur mettre la pression à l'école. Est-ce qu'elle avait vraiment besoin de passer ses A.S.P.I.C.S ? Si elle n'avait pas d'ambition, ces B.U.S.E lui suffisaient non ? Inutile de poser la question, le conseil bateau serait "va aussi loin que tu peux dans tes études !". Ou alors était-ce une vision moldue ?

Tendant le bras, la rouge et or écrasa sa cigarette dans le cendrier. « D’ailleurs, même si tu n’es plus à l’école, tu seras toujours la bienvenue ici. » C'était gênant, ça. Gisèle aurait aimé formuler un "merci" ou un truc du genre. Elle se contenta d'hocher la tête pour montrer qu'elle avait bien pris l'information en compte. Elle ne comprenait toujours pas comment, du haut de ses onze ans, elle avait réussi à s'incruster chez quelqu'un d'aussi bon. Certains dirons chanceuse, d'autres dirons destin.

Est-ce qu'elle était mauvaise en cours ? Bof. Non. Ça allait. « J'm'en sors bien en sortilège.. Défense contre les forces du mal aussi. Le reste c'est mitigé. » Elle avait répondu avec la lassitude d'une adolescente à qui on demande comment ça se passe à l'école. Manquerait plus qu'elles parlent des amours. Le sujet serait vite plié cela dit. Évitons de s'infliger ça. Gisèle se leva du canapé en s'étirant. Bien que Malicia soit son point d'ancrage, tel un parent pas trop ch*ant, elle était toujours mal à l'aise de parler de sa vie avec elle. Ironique, étant donné qu'elle lui le lui avait un peu sauvé.

Souvent leur relation ressemblait à du don contre don. Elle s'occupait d'Enzo lorsque Malicia et Damian n'était pas dispo' et en retour elle avait le gîte et le couvert. Pas de conversations intimes, pas de marques d'affections. Gisèle était trop jeune. On a pas le coeur assez grand, à 16 ans. « Bon, j'vais essayer de dormir. Faut qu'j'essaye de reprendre un rythme. L'école reprend bientôt. » Fausse excuse. Elle ne dormirait pas avant d'être épuisé par les murmures. Elle le savait, Malicia aussi. C'est pas comme si elle ne l'avait jamais vue parler toute seule, ou qu'elle ne l'avait jamais empêché de se fracasser la tronche dans le mur.
Malicia Evans
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


[Habitation] Dwelling Reckless - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Dwelling Reckless
Malicia Evans, le  Jeu 23 Avr - 18:59

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Substances illicites,  Substances licites






La conversation n'irait pas plus loin. J'étais pas douée pour discuter sincèrement et j'étais pas douée pour être une tutrice. Je savais être une mère avec Enzo, seulement parce que nous entretenions une relation depuis qu'il était dans mon ventre. J'étais proche de lui. Mais avec Gisèle c'était différent. Je l'avais accueillie à la maison, je ne sais pas trop pourquoi d'ailleurs. Ca c'était fait comme ça. C'était comme une évidence. Mais je n'arrivais pas à faire plus que l'accueillir à la maison et lui permettre de vivre convenablement dehors. Je ne sais pas trop comment on pouvait me considérer pour elle. « Bon, j'vais essayer de dormir. Faut qu'j'essaye de reprendre un rythme. L'école reprend bientôt. » Ok. Fais ta vie. J'ai presque envie de lui dire qu'elle ment très mal, parce que je savais pertinemment qu'elle n'arriverait pas à dormir maintenant, c'était comme moi. Je ne me couchais jamais sereine. Il faut pas nier. Je lui souhaitais une bonne nuit, attendais qu'elle rentre dans sa chambre avant de me servir un dernier verre mais bien plus fort que le vin. Ca allait m'assommer. De toute façon, je ne pourrais rien prendre de plus, je n'avais rien à la maison. Damian s'était bien assuré de tout faire disparaître.

*** Ellipse. Fin de l'été *** (toujours saison 31 hein, sait-on jamais)

J'ai laissé ma playlist soundcloud en route, tu l'as connais un peu.
conseil, baisse le volume, augmente les basses

Tout le monde était parti. Je ne sais pas comment c'était arrivé mais Damian avait emmené Enzo pour passer un long weed-end père-fils et Gisèle avait repris l'école. Enfin, j'crois. Elle était partie il y a quelques jours avec ses affaires, j'en ai déduis qu'elle retournait à Poudlard. Quand j'ai compris que j'allais enfin pouvoir avoir du temps pour moi, j'avais déjà fais mes plans dans ma tête. J'allais m'amuser. Mais en précaution, j'avais dis à tout le monde que je travaillerais sur mes recherches. Après tout, je n'ai pas dit quelles recherches. Peut-être que j'allais étudier les effets de la fête sur mon état mental et physique. Ce que je peux dire de l'hypothèse générale, c'est que selon elle, les effets de la teuf sont extrêêêêmement bénéfiques sur un temps donné. Tous les arguments sont bons pour faire de la m*rde j'crois. A peine quelques heures après que ma petite famille soit partie, direction la ville. On se trouve des compagnons de débauche. Un tas. Une dizaine, une vingtaine. Y a un moment où on ne compte plus. Et puis on a passé la nuit dehors, à s'amuser mais lorsque le jour s'est levé et que les rues ont commencé à se remplir, on s'est tous retrouvés chez moi.

Le temps s’était figé. Depuis combien de temps, c’était comme ça ? Il y avait un monde fou à la maison avec moi et pourtant, il y en avait pas un qui faisait partie de mes proches. C’était bon. Tellement bon de se retrouver entourée d’inconnus, bien chargée en train de profiter du moment. Le son résonnait dans l’appartement, les vibrations se faisaient ressentir dans tout mon corps. M*rde, ça faisait une éternité. On ne chasse pas le naturel, eh oui. Comme si j’allais rester droite et ennuyante tout le reste de ma vie. Je me laissais retomber sur le canapé non loin d’un énième inconnu en récupérant une bouteille au passage. La tête calée sur lui, je sirote ma bouteille comme si c’était un biberon. Mais pourquoi j’avais arrêté cet amusement là déjà ? On est pas en train de se détruire là, si ? Mais non, on s’amuse. On ne fait rien que s’amuser innocemment avec des petites choses qui nous aident. C’est tout. C’est rien. J’avais de nouveau l’impression d’être seule, sans contrainte, sans responsabilités, c’est quand même très agréable. Aucune p*tain d’attaches.

« - Hé Malicia, tu viens, on t’en a gardé une. »

Alarme. Je me lève d’un coup, un grand sourire étirant mes lèvres. Je ne quitterais jamais ces mauvaises habitudes, comme ceux qui ont besoin de leurs clopes dès le matin. Ils peuvent arrêter de fumer mais auront toujours ce petit sourire quand ils en reprendront une. Un petit plaisir innocent. Enfin, presque. J’arrive dans ma cuisine, le plateau bien en vue. C’est qu’ils ont été généreux ces inconnus. Je récupérais mon outil préféré. Ca pourrait être une cuillère, une pipe, une aiguille mais la préférence est là pour mon bout de papier enroulé. On restait dans la simplicité, c’était bien. Je respirais un bout coup. Qu'est-ce qu'on l'aime cet oxygène. Je partais le pas léger devant le son. Il était temps de laisser ressortir toute cette énergie. Je ne sais pas combien de temps j’ai dansé mais mon corps n’arrêtait pas de bouger, quel bonheur. Après peut-être une ou deux heures, je m’effondre sur le canapé. Seule ? Du tout, je me retrouve collée à un jeune homme, perdant peu à peu les vêtements superflus. Les autres personnes présentes ? Je m’en foutais un peu j’crois. Ah et ma « famille »? Ils étaient pas là, ils avaient pas besoin de l’apprendre. J’avais juste envie de profiter un peu. Non, ok, je voulais beaucoup profiter. J'en avais besoin.
Gisèle Llobères
Gisèle Llobères
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Dwelling Reckless - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Dwelling Reckless
Gisèle Llobères, le  Ven 24 Avr - 16:01

Quelle co$nne. Comment pouvait-on oublier deux bouquins de cours ? Bref. C'était fait de toute façon. Au pire ça ne lui prendrait qu'une journée pour faire l'aller retour entre Pré-au-Lard et Londres. Elle était partie tôt ce matin, ça devrait aller. Le soleil se levait à peine lors de son départ. Voilà qu'elle arrivait à la gare de King's Cross. Le duplex n'était pas loin. Un tour de métro et c'était plié. Elle ne s'éterniserai pas. Gisèle descendit du train et se mit rapidement en route vers la bouche de métro moldue après avoir quitté la voie 9¾.

Soupir agacé, elle vérifierait ne rien oublier ce coup ci. Elle ne referait pas ça une seconde fois. Normalement elle aurait demandé à Malicia de lui envoyer ses affaires par hibou mais là le pauvre animal aurait succombé sous le poids des bouquins. Bref, une fois devant la porte de l'habitat l'adolescente jeta sa cigarette sur la route. Sans toquer, elle pénétra à l'intérieur. Moment d'incompréhension. Déjà ça puait la clope et la transpiration. Elle s'était trompé d'endroit ? Non. C'était qui, tout ces gens ? Et cette musique là, très cool mais pas adapté à des vieux. Enfin, du point de vue de la jeunette.

Où était Malicia ? Les sourcils froncés Gisèle s'aventura dans le salon à la recherche de sa tutrice. Un sourire apparu sur ses lèvres lorsqu'elle remarqua les vieux qui dansait comme des défoncés. Minute. Ils étaient clairement défoncés. La gryffonne ne savait pas si elle devait les virer ou s'amuser de la situation. En tout cas personne ne semblait faire attention à elle. Enfin, ses yeux tombèrent sur Malic... Oh Merlin. Elle était entrain de se déshabiller avec un mec. Mignon, fallait l'avouer. Mais certainement dix ans son cadet. Bon elle devrait plutôt être interpellée par le faite que ce n'était pas Damian cela dit... Il était où d'ailleurs ? Et Enzo ?!

S'approchant du canapé l'adolescente se racla la gorge pour attirer l'attention. « Pardonnez moi d'interrompre votre .. Mm.. Qu'importe ce que vous faisiez.. Son regard se porta plus particulièrement sur sa tutrice. Un sourire qu'elle avait du mal à cacher sur ses lèvres. Je passais par là et du coup j'me demande s'qui s'passe. Tu vois. » Pour sûr que Malicia allait se foutre la pression. Elle pourrait la faire chanter ? Nan, blague. Elle avait juste hâte de voir comment elle allait s'en dépatouiller.. Wouuuuu, elle venait juste de remarquer les pupilles de l'ancienne prof'. Ah d'accord. Ça tire à balle réelle ici. Elle pourrait marchander pour en avoir. Mouhaha.
Malicia Evans
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


[Habitation] Dwelling Reckless - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Dwelling Reckless
Malicia Evans, le  Sam 25 Avr - 15:15

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Substances illicites






On notera mes superbes métaphores sur le produit.

Tu pouvais sentir son souffle contre ta peau, ses mains qui se baladaient sous ton tee-shirt, le remontant doucement pour te l’enlever. Raah. Ca faisait bien éternité que tu ne t’étais pas sentie aussi vivante ; en train de profiter de chaque moment, de vibrer à chaque seconde. Tes yeux se ferment, ta respiration s’accélère quand tu sens ses lèvres descendre bien plus au sud. Raclement de gorge que tu ignores. Tu voulais pas être coupée dans ton moment. M*rde. Tu ne demandais rien d’autres, tu te tenais à carreaux depuis tellement de temps. « Pardonnez moi d’interrompre votre.. Mm.. Qu’importe ce que vous faisiez.. » Minute. Tu la connais cette voix. Tu re-ouvre les yeux subitement. Te voilà, ramenée à la réalité en une demi-seconde. Merci Gisèle. Tu te redresses, repoussant légèrement le jeune. Tu le voyais le sourire sur le visage de la petite, t’avais bien envie de lui faire ravaler mais fallait l’avouer, tu savais pas trop comment tu allais te sortir de ce m*rdier. « Je passais par là et du coup j’me demande s’qui s’passe. Tu vois. » Déjà, qu’est-ce qu’elle foutait ici ? Elle était censée être à Poudlard. C’est ce que tu croyais. M*rde. M*rde. M*rde. Tu n’as vraiment le temps de répondre que le jeune à tes côtés, relève les yeux vers la brune.

« Ah mais elle est mignonne ta copine. Elle peut se joindre à nous, je peux bien m’occuper de vous deux. »

Pardon ? Tu tournes la tête dans la précipitation vers lui. Le regard qui s’est refroidi. Ah bah voilà, t’es devenu un glaçon. Alors qu’il y a quelques minutes, tu étais tout l’opposé. Mais ce qu’il dit te dégoûte. M*rde elle a seize ans quoi. Tu pouvais accepter beaucoup de choses, tu savais t’amuser. Enfin, tu savais te défoncer surtout. Mais seulement, on ne touche pas tes proches, encore moins des mineurs. Pas avec ces intentions, encore moins ce regard. Dérangeant. « Un geste déplacé envers elle, tu quitteras pas cet appart, pigé ? » Ton visage se radoucit, tu te rapproches de lui jusqu’à arriver à quelques centimètres de son joli minois. « Alors, t’es mignon. Tu la fermes. » Une main sur sa joue pour le repousser, avec toute la douceur que tu pouvais faire preuve en ce moment. Pas énormément. Tes yeux se posèrent à nouveau sur l’adolescente. A son tour. Qu’est-ce qu’elle foutait là. Tu aurais bien voulu te relever mais fallait bien avouer que t’étais raide. Tellement défoncée que tu n’entendais même pas tes compagnons de débauche dans la cuisine pour prendre ton « train ». Fallait pas le rater. Pourtant tu étais fixée sur la jeune gryffondor. « Il s’passe que j’ai besoin de souffler un peu et de m’amuser. T’es pas censée être à Poudlard toi? Qu’est-ce que tu fous là? » Tu avais tout programmé pour que personne ne vienne t'emm*rder et il fallait qu'elle revienne ici. Tu étais sûre que c'était pour une histoire idiote. Raah. T'avais la haine, fallait pas s'mentir. Elle avait de la chance que tu sois trop loin pour vraiment réagir.

« Hé Mal, on t’appelle depuis tout à l’heure. Donc si tu ne viens pas à Caroline, c’est Caro qui vient à toi. »

Et voilà, une femme blonde, à peine plus jeune que toi qui débarque plateau en main, sourire aux lèvres. Elle ne semble même pas remarquer Gisèle. Elle pose le plateau devant toi, te tends un bout de papier que tu t’empresses d’enrouler. C’est fou, c’est comme si tu avais occulté la présence de Gisèle. On avait dit Malicia est responsable. Bien sûûûr. Malicia, 30 ans, maman et toujours autant une gamine dans sa tête. Elle pensait qu'à s'amuser. Toxico. Tu prends une grande inspiration. Et hop. Le train est parti. Puis c’est à ce moment, que la jeune femme semble remarquer la présence de l’étudiante. « Ah s’cuse, je ne t’avais pas vu. T’en veux une aussi ? » Hein ? Mais non ! Tu étais contre. Sauf que tu n'as pas le temps d'en placer une que la voilà déjà en train de préparer un nouveau voyage.
Gisèle Llobères
Gisèle Llobères
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Dwelling Reckless - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Dwelling Reckless
Gisèle Llobères, le  Lun 27 Avr - 20:46

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Substances illicites






Mémorable. La tête que tirait Malicia était mémorable. Si seulement Gisèle avait eu un appareil photo sous la main.. « Ah mais elle est mignonne ta copine. Elle peut se joindre à nous, je peux bien m’occuper de vous deux. » Oh p$tain. Fou rire à l'horizon. Il était sérieux ? Pitié faîtes qu'il soit sérieux. La réaction de la trentenaire n'en serait que plus savoureuse. Elle ne se fit pas attendre d'ailleurs. Tel un pitbull elle lui intima l'ordre de ne pas toucher l'adolescente. Bras croisés, sourire jusqu'aux oreilles, l'adolescente en question tira la langue comme une gamine en direction du mec. « Alors, t’es mignon. Tu la fermes. » Le geste de Malicia fut certainement de trop pour le gars qui prit la décision de se lever. Non ? Si. Mais en galérant un peu. Ridicule. Gisèle laissa échapper un rire de hyène, moqueur en direction du type.

La brune s'intéressa à ce qui se passait autour d'elle. Des gens défoncés. Partout. Il devait sûrement y avoir des cadavres dans les toilettes. « Il s’passe que j’ai besoin de souffler un peu et de m’amuser. - J'vois ça. » C'est ce qu'on appelait s'amuser ! Est-ce qu'elle faisait ça souvent ? Impossible. Où étais Dam et Enzo ? « T’es pas censée être à Poudlard toi ? Qu’est-ce que tu fous là ? - J'passais récupérer des affaires. » Vérité. Elle ne pouvait pas lui en vouloir d'être studieuse. HA. Enfin, vue son état, elle n'avait rien à lui reprocher tout court. Elle avait tout les torts. Elle cachait bien son jeu !

Pas le temps de continuer la " conversation " qu'une gonzesse surgit de la cuisine. « Hé Mal, on t’appelle depuis tout à l’heure. Donc si tu ne viens pas à Caroline, c’est Caro qui vient à toi. » S'qui Caro ? Sourcils froncés, Gisèle observe la scène qui se déroule sous ses yeux. Ah d'accord. Carole rime avec... Wouu. Malicia n'avait même pas hésité. Les sourcils à présent bien levés sur son front, l'adolescente observait sa tutrice aspirer la poudre tel un aspirateur. « Ah s’cuse, je ne t’avais pas vu. T’en veux une aussi ? - Graaave. » Envoie la sauce baby. La brune retira rapidement sa veste en jean pour la balancer sur le canapé avant de la rejoindre, à côté de Malicia. Alors. Etape 1, rouler un morceau de feuille. Sa main tremblait d'excitation. Etape 2, viser l'ennemie. Etape 3... « B$rdel » Elle porta sa main à son nez. C'était pas hyper agréable.

La sensation gênante s'évapora bien vite lorsque la chaleur corporelle se mit à grimper en flèche. La tête à présent posée contre le dossier du canapé, Gisèle observait autour d'elle. Plein de détails qu'elle n'avait pas remarqué. Le mec qui dansait seul là bas. La meuf qui se descendait la bouteille d'alcool. Le couple en plein concours de " celui qui gobera l’œsophage de l'autre en premier ". Incroyable. C'est comme si ces sens étaient décuplés. Elle jeta un coup d’œil à ses mains devenues tout d'un coup très moites. Coup d'oeil vers Malicia. Rire incontrôlé. « Tu verrais ta tronche, on dirait que t'as pas dormi de la nuit. Moi non plus je dors pas la nuit cela dit, qui serai-je pour te juger. Vive le maquillage. » Gisèle venait de déblatérer ces quelques mots à une vitesse folle. Comme si sa bouche parlait avant qu'elle ne réfléchisse. Nouveau regard vers le reste de la foule. « Y a du moooonde. Et du bruit. J'aime bien le bruit. J'aime pas le silence. » La voilà transformer en moulin à parole.
Malicia Evans
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


[Habitation] Dwelling Reckless - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Dwelling Reckless
Malicia Evans, le  Jeu 30 Avr - 7:08

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Substances illicites






LA partagé bien entendu.

Bon. Toi qui voulait être une tutrice exemplaire, te voilà percée à jour. Tu venais de prendre ta ligne sans réfléchir à la présence de l'adolescente. Tu l'avais juste vu, droite, blanche, parfaite. C'est comme si elle clignotait, t'intimant de vite venir la prendre. Tu es polie, t'allais pas la faire attendre. Paille dans la main et hop. Sans réfléchir, tu as tout sniffé. Et, on en revient au moment où tu t'affales sur le canapé. Le nez picotant. Tu n'avais absolument pas prévu le fait qu'on en propose à Gisèle, ni qu'elle accepte. La sale gosse. Quoiqu'à sa place, tu aurais fais exactement la même chose. Elle balance sa veste à côté de toi pour se positionner près du plateau. Tu observes ses gestes, légèrement moqueuse. Subitement, elle avait pris la place d'une amie inexpérimentée à qui tu faisais découvrir la poudre magique. Il aurait peut-être fallu que tu te sentes mal ou gênée ou que tu ressentes une quelconque émotion qu'une personne responsable ressentirait. Mais rien. Vraiment rien. Juste tu trouvais la situation plutôt drôle. Ouais, de voir la gamine prendre toute tremblante son morceau de papier, ça te faisait rire. Là, voilà qui rend le plateau tout propre à la blonde. Et allez, vient son tour. Gisèle s'installe près de toi et commence à rire. Eh oui. Ca fait cet effet là. Je reste seulement souriante et immobile. Seuls mes pieds bougent en rythme avec la musique.

« Tu verrais ta tronche, on dirait que t'as pas dormi de la nuit. Moi non plus je dors pas la nuit cela dit, qui serai-je pour te juger. Vive le maquillage. Y a du moooonde. Et du bruit. J'aime bien le bruit. J'aime pas le silence. »

Elle était donc de ceux qui parlait. Et m*rde, elle parlait à une de ces vitesses, si tu avais été clean, t'aurais pas compris grand chose à ce qu'elle racontait. Mais la brune avait raison sur un point, je n'avais pas dormi de la nuit et je ne comptais pas dormir maintenant. « Pas de silence prévu avant la fin du week-end. On est là pour se détendre. » Ton corps s'endort. Faut danser. Non, vraiment, ce n'est pas le moment de discuter. Si on commence comme ça, on ne s'arrêtera jamais de parler et on ne profitera plus du son. Faut se bouger. Faut vraiment se bouger. Alors ni une ni deux, tu te lèves. Tellement rapidement que ton corps est parcouru de picotements. Tu tends ta main vers Gisèle. « Allez viens, on va danser. Au coeur du monde et du bruit. » Tu l'entraînes vers le son à côté des personnes déjà en train de danser. Personne ne nous remarque. Tu ne trouves pas ça top ? Plus aucun contrôle sur ton corps, qui commence doucement à se mettre en rythme.

Tout le monde a sa manière de danser, personne ne se ressemble et personne ne se remarque.

Tu danses pendant un temps indéfini et sans déranger Gisèle, tu te retires dans la cuisine pour récupérer quelque chose à boire. Tu retrouves la fine équipe, celle qui passe son temps avec Caro, Kévin, Calvin et tout la clique. Tu récupères un verre, tu te fais un rapide cocktail et avant de partir, tu reprends contact avec Calvin. Tiens, ça faisait longtemps. Ton corps apprécie. Ta toxicomanie aussi. Ton cerveau, lui, kiffe un peu moins. Un peu chancelante, tu te fies au vibration pour retrouver les caissons. C'est vrai que ça tourne pas mal. En arrivant près de la porte d'entrée, tu vois Leo, l'ancien Leo, celui que tu as connu à l'époque posé sur la porte, avec un sourire moqueur. A côté, tu vois Lhena, un air réprobateur. Qu'est-ce qu'ils foutent là. Tu t'approches d'eux, méfiante jusqu'à ce que tu ne te rendes compte qu'ils ne sont pas là. Ah. Tout est dans ton imagination. Et allez, les hallucinations, ça commence. Ok, donc pour une heure, tout ce que tu vois, n'est pas réel. C'est parti !

Des minutes devant la porte, tu ne comprenais plus grand chose à ce qui se passait. Volte-face. Direction le son. Tu tentes de retrouver l'ado qui squatte chez toi. L'appartement n'est pas bien grand mais c'est bizarre, t'as l'impression qu'il est devenu immense et que même si tu fouillais toute l'habitation, tu mettrais du temps avant de retrouver la brune. Il restait une solution, tu pouvais crier en espérant couvrir tout le bruit ambiant pour qu'elle t'entende et qu'elle vienne jusqu'à toi. « Gisèle ! T'es passée où ? »
Gisèle Llobères
Gisèle Llobères
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Dwelling Reckless - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Dwelling Reckless
Gisèle Llobères, le  Dim 3 Mai - 14:23

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Substances illicites





Huit personnes, neuf personnes, dix personnes, onze ... Wesh c'est quoi cette secousse ? Malicia qui se lève. Tout va bien. Pas de tremblement de terre en vue. Y a déjà eu un tremblement de terre en Angleterre ? Elle aurait du mieux écouter en histoire à l'école moldu. Ou plutôt en géographie. Les deux. On disait Histoire-Géo. « Allez viens, on va danser. Au coeur du monde et du bruit. - Oh la bonne idéeeeee » Saisissant la main tendue, l'adolescente se leva rapidement pour suivre la plus âgée. Elle a-do-rait ce son. Elle a-do-rait l'ambiance.

Pas de voix, pas de murmure, la musique était trop forte pour les entendre. Yeux fermés. Corps en mouvement mais sans trop savoir comment. Elle s'en foutait. De temps en temps elle ouvrait les paupières pour zieuter les autres danseurs. Un sourire se dessinait alors sur son visage tel une gogole. C'était trop cool. Certains étaient drôles. Comme le mec avec le crâne rasé et son tatouage dans le cou. Il lui avait souri ? Ouais. Elle avait soif.

Direction la cuisine où elle croisa, sans s'en rendre compte, sa tutrice qui en sortait. Elle s'était regardé sans se voir. Un peu comme si elles étaient dans deux dimensions parallèles. Ooooh de l'alcool. Gisèle attrapa une bouteille. Pas de verre. Gorgée au goulot. « Oh la bichette ! » Où ça une biche ? Jetant un coup d'oeil autour d'elle, l'adolescente compris finalement que la nana de tout à l'heure lui parlait. Notamment grâce aux grands gestes qu'elle faisait dans sa direction. Elle était sympa cette meuf. Enfin, objectivement Gisèle n'en savait rien, mais actuellement elle l'a trouvait sympa.

Nouvelle ligne, nouvelle paille, nouvelle inspiration. Aïe. « T'es toute jeunette toi, ou t'as une p$tain de routine anti ride ! - J'ai un héritage génétique parfait. » Des rires. L'art de ne pas répondre. Manquerait plus que tout le monde soit au courant qu'elle est mineure. Nouvelle gorgée, ça enlève le goût de la poudre sur le palais. Elle avait à la fois envie de danser mais aussi envie de rester papoter. Dilemme. Une main se glisse dans son dos. Elle aurait du sursauter, mais non. Le mec de tout à l'heure, il les connait, prends une ligne à son tour. « C'est quoi ton nom ? - Gisèle. - Marco. » Ok. Information retenue. Il s'en va. Elle le suit. Pourquoi ? Il lui a souri.

Retour devant le son, nouvelle gorgée, l'adolescente tend la bouteille à son nouveau partenaire de danse. Il a des écarteurs aux oreilles. Les yeux verts. Ils vont s'embrasser. « Gisèle ! T'es passée où ? » Là, par contre, elle sursaute. Malicia était à quelques centimètre d'elle et elle venait d'hurler son prénom. La brune attrapa le bras de sa tutrice comme si elle était perdu au milieu de l'océan. « J'suis làààààààààà ! » Elle ignorait à présent Marco, bien que ce dernier reste collé à elle. Pas de manière indécente. Enfin c'est ce qu'elle pensait. « T'as des yeux de ouuuuuf » Est-ce qu'elle avait les mêmes ? Elle avait envie de fumer. Où était ses clopes ? Dans sa veste. Sur le canapé. Piquant la bouteille des mains de Marco, elle lui colla un bisous sur la joue avant de s'extirper pour aller récupérer sa veste.
Malicia Evans
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


[Habitation] Dwelling Reckless - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Dwelling Reckless
Malicia Evans, le  Dim 3 Mai - 15:46

Ah là, t'es mal. T'es là mais c'est un peu comme si t'étais très loin. Genre vraiment très loin très loin. Il y a bien moyen que tu sois restée une bonne dizaine de minutes à parler devant la porte d'entrée. Seule, bien entendue. Mais ça, tu le savais pas, enfin... jusqu'à ce que ceux à qui tu parlais, bah disparaissent devant tes yeux. Bon, il fallait que tu trouves Gisèle. Une adolescente au milieu de teufeurs, ça annonce rien de bon en général. Enfin, là tu savais que c'était pas safe. Bah oui, tu sais comment ça se passe, t'as commencé à faire des soirées comme ça, très jeune. Trop jeune, justement. Alors tu cries. Il fallait vraiment que tu la retrouves, tu voulais pas qu'il lui arri... « J'suis làààààààààà ! » Ton bras se fait happé dans un tourbillon, tu aurais presque pu trébucher sur l'adolescente. Mais c'est pas grave parce que t'es contente. Tu l'as trouvé. Enfin ! Tu la cherchais depuis combien de temps d'ailleurs ? Oh ça devait faire une éternité. « Aaaah mais t'es là, je te trouve enfin ! » Tu t'accroches un peu à elle, les yeux dans les yeux. « T'as des yeux de ouuuuuf »

Tu finis par lâcher un sourire parce que ça t'amusait. Qu'est-ce qui t'amusait ? Aucune idée, t'avais pas compris ce qu'elle a dit. Mais t'étais amusée quand même. C'est fou le son il passe à travers toi mais tu tombes pas. Comment ça se fait ? C'est tellement fort que tu devrais tomber. Wow. Doucement, pourquoi elle part ? Tu restes là, une seconde ou une minute, tout dépend du point de vue, à l'observer les yeux plissés. Elle repartait là ? Alors que m*rde ça fait des heures que tu la cherches. Rhooo mais non, tu veux pas jouer à cache cache toi. Ah mais elle reste à vue, elle part au canapé. Ok, on la suit. Ah faut faire fonctionner ses jambes. « P*tain Calvin, tu soûles à me casser le cerveau comme ça ». Pourquoi t'avais renoué déjà ? T'avances, un peu comme bambi qui apprend à marcher. Et là t'arrives au graal, ouais... au niveau de l'adolescente, « fais attention à la musique, ça tape, c'est fooooooort », tu hoches la tête, l'index levé devant ton visage. T'as l'impression d'avoir sorti l'avertissement du siècle. En même temps, t'es sa tutrice, il fallait la prévenir.

C'est là où on voit que t'es adulte et tu prends soin de tes proches. Alors que tu fais volte-face pour retourner au son, tu rentres dans un monsieur. Wow il était près quand même. « Excusez moi, un mètre de distance s'vous plait. Simple mesure de sécurité hein. » Et il faudrait pas qu'on se contamine quand même après on se retrouverait un peu emm*r... Oh trop bien ce son ! Tu pars en sautillant vers le caisson, récupérant une bouteille au passage. Et mais t'avais pas un verre juste avant ? M*rde, il était parti se cacher lui aussi, à croire que tout le monde te fuit. C'est pas grave, t'as Jack avec toi. Tu sirotes ta bouteille, en dansant en rythme, le son qui te fait pas tomber parce que t'es plus forte que lui. Et oui, on te fait pas tomber si facilement. C'est pas des kicks qui te feront vaciller.

Tu tournes la tête légèrement pour regarder derrière toi, ah mais elle est là Gisèle mais elle quand même vachement proche d'un mec. Ils écoutent pas ce que tu dis, il faut respecter les gestes barrière. Il fallait que tu leur explique, « attention aux joncheruines, faut pas se contaminer ». Oh mais comment t'étais arrivée près d'eux aussi vite ? Il y a encore quelques secondes t'étais devant le caisson. C'est magique tout ça. Ah bien les regarder, tu comprends qu'ils se foutent de la contamination, t'as l'impression de déranger quelque chose. Allez, un sourire et ça passe.
Gisèle Llobères
Gisèle Llobères
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Dwelling Reckless - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Dwelling Reckless
Gisèle Llobères, le  Mar 5 Mai - 12:51

Sa veeeeeste tant désirée. Elle adorait cette veste. Elle adorait tout ses fringues hein, mais alors cette veste là ! Qu'est ce qu'elle était venu chercher. Sa veste. Pas que. Ses clopes. Première poche. Nop. Deuxième.. Yeeeah. L'adolescente dégaine le paquet, laisse retomber sa veste sur le canapé et s'allume un bâtonnet de nicotine avec hâte. Oh la taffe salvatrice. La bouffée toxique tant rêvée. Où était Malicia ? « Fais attention à la musique, ça tape, c'est fooooooort » Grave. Elle avait raison. Maintenant qu'elle le disait Gisèle pouvait ressentir les vibrations de la musique. D'ailleurs elle s'était remise à se déhancher en défonçant sa clope.

Sa tutrice était déjà repartie en direction du son sous l'oeil amusé de la rouge et or. Sa clope était déjà finit. Depuis quand fumait-elle aussi vite ? Sourcils froncés, elle observe la cigarette. Elle se consume toute seule ou quoi ? « S'ta première fois hein ? ça fait toujours ça. » Marco le retour. Il était pas devant le son à la base ? Gisèle écrase le mégot dans le cendrier avant de sortir une nouvelle cigarette. Est-ce que c'étaient des sorciers ? Ou des moldus ? Fallait pas poser la question, elle pourrait avoir des problèmes. Elle était encore assez lucide pour s'en souvenir. Contrairement à sa tutrice qui semblait avoir pris un truc bieeeen plus fort.

Les fumées de cigarette de Gisèle et de son interlocuteur se mélangeait. Elle se dandinait toujours sur le son. Lui tentait une nouvelle approche. Elle devrait peut-être parler de sa minorité ? Boooooourf. Non. C'était pas si grave. Sans s'en rendre compte l'adolescente était à présent entrain de se mouvoir contre lui. Les mains masculines retenaient les hanches de Gisèle. Elle s'en foutait un peu. Elle faisait pas gaffe. Oh m$rde. Faillait lâcher sa clope. Nouvelle taff. Ça lui donnait soif. « Attention aux joncheruines, faut pas se contaminer » Marco n'est pas ravi de voir Malicia débarquer à nouveau. Gisèle, elle, se jette sur la bouteille que tient sa tutrice. Elle tombait bien. Minute. « C'est quoi des joncheruines ? » Demanda l'adolescente avec un air franchement curieux avant d'engloutir deux ou trois gorgées de whisky. Ouh. Elle allait tousser.

Bah voilà, elle toussait. Mais ça ne l'empêchait pas de reprendre une taffe de nicotine. Feu.. Brûler. Ça sentait le brûler. Tout à coup très préoccupé par sa peur du feu, l'adolescente tourna sa tête vers la cuisine en attrapant le bras de sa tutrice. « Y a un truc qui craaame. » Articula t-elle à une vitesse phénoménale. Hors de question qu'elle s'approche de la cuisine. Il y avait des gens dedans à la base. Est-ce qu'ils avaient essayé de faire des cookies ? Quelle idée. Des cookies pendant une fête pareil.
Malicia Evans
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


[Habitation] Dwelling Reckless - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Dwelling Reckless
Malicia Evans, le  Jeu 14 Mai - 20:12

Il y a beaucoup de choses qui t'échappent. Tu es là, entre Gisèle et son pseudo-ami "skinhead" et t'as pas forcément l'impression d'être bien accueillie. Et pourquoi ? Tu viens juste faire de la prévention. Eh oui, il faut éviter de se contaminer. Tu lances un sourire au mec derrière l'adolescente mais il ne semble pas s'adoucir. Tant pis. Haussement d'épaule, léger soupir. Ton attention se reporte sur la brune. « C'est quoi des joncheruines ? » Alors, comment dire. Tu la regardes, avec un air franchement préoccupé, « ce sont des bestioles qui entrent dans ta tête et t'embrouillent, alors faut vraiment faire attention. » Oui oui oui, on ne peut pas prendre le risque de tous se contaminer. T'es pas hypocondriaque mais... si tu peux éviter de te faire embrouiller le cerveau, bah tu l'évites. Tes yeux se ferment doucement, profitant de l'intensité de la musique, c'est tellement intense, tellement agréable, tellement wouah, on est bien là. Sur le point de repartir vers le son, tu n'as pas le temps de bouger que Gisèle t'attrape le bras, « Y a un truc qui craaame. », hein ? Et te voilà, fronçant les sourcils et reniflant plusieurs fois, tu ne sens rien. Après faut avouer que tu n'es plus vraiment en capacité de sentir quoique ce soit.

«Ok, calme toi.» Tu savais que Gisèle ne supportait pas le feu, elle paniquait quasiment à chaque fois et même si elle ne montre quasiment rien, t'es pas bête, tu as réussi à comprendre comment elle fonctionnait. Que ce soit ses crises, ses angoisses et sa colère. Il fallait que tu reprennes le contrôle. Tu ne veux pas que la lionne panique et pète un plomb. Ce genre de soirée pouvait lui permettre de relâcher la pression et calmer les voix qu'elle entends quotidiennement mais il suffisait d'un petit événement pour que tout parte en vrille. Et là, tu ne comprends pas comment mais tu redescends immédiatement. Une manière peut-être pour toi de gérer, il faut quand même pas oublier que t'es la responsable ici. Enfin, presque. Tu ne sais pas encore comment tu vas faire pour gérer ça, tu pourrais aller vérifier en cuisine mais tu ne pourras pas amener la brune avec toi pour trouver l'origine de l'odeur et tu ne peux pas te résoudre à la laisser avec le mec dans le salon. Pour la première fois de la soirée, tu te rends compte qu'il n'est pas très clair ce type et t'as absolument pas envie qu'il s'approche de ta protégée, elle est comme ta fille. M*rde. La solution est là devant les yeux mais t'arrives pas à réfléchir, bordeeeel pourquoi ça arrive maintenant ? Tu poses tes mains sur le bras de la lionne, il fallait la rassurer. Il fallait que tu te calmes aussi. «T'inquiète pas, ça va aller.» Tu te dégages un peu de son emprise, jetant un oeil à la cuisine puis à Gisèle puis à la cuisine, tes pas t'amènent doucement à la cuisine pour voir ce qui s'y passe. Mais rien. Rien du tout.

Est-ce que l'odeur de brûlé existe vraiment ? Tu renifles encore en essayant de pister ce qui peut-être en train de cramer. Et là, tu comprends. Tes pas t'amènent en quelques secondes auprès de l'adolescente et tu la pousses d'un seul coup. Une cigarette était en train de se consumer sur le canapé. P*tain mais non et sans réfléchir, tu fais disparaître la cancerette d'un geste de la main. Tu regardes Gisèle, « y a pas de feu, y a rien à craindre », mais t'as pas le temps d'épiloguer que le compagnon d'un soir de l'adolescente interrompt la conversation pour te demander comment tu as fais disparaitre le mégot. Ah oui. T'es pas entourée de sorciers, tu n'y as pas pensé. Su-per. « Hein ? », tu mimes une grimace avant de rire doucement, « mec, t'en as trop pris. » Allez, y a une petite chance qu'il ne bataille pas, utiliser l'excuse de la drogue pour justifier un acte magique, ça te paraît pas mal.

Gisèle Llobères
Gisèle Llobères
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Dwelling Reckless - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Dwelling Reckless
Gisèle Llobères, le  Mar 19 Mai - 20:07

Pas sûr que l'odeur vienne de la cuisine en faite. P$tain ça s'trouve c'était elle qui était entrain de cramer. Vite, elle regarde ses fringues. Non, rien. « Ok, calme toi. » Qu'elle se calme ?! « Mais le feu ça brûle ! » C'était d'une évidence telle que tout le monde dans cette pièce devrait paniquer. Elle était la seule à percuter l'urgence de la situation. Le gars derrière essai de saisir son bras dans une tentative maladroite de la rassurer. Tutut'. Pas touche narvalo'. D'un geste brusque elle dégage son bras et se colle à Malicia. Si elle avait pu se fondre en elle elle l'aurait fait s'en réfléchir. En mode position fœtale et lâcher moi la grappe. « T'inquiète pas, ça va aller. » Gisèle hochait la tête de haut en bas rapidement comme si elle saisissait l'information alors que.. Bah non. Son pouls ne redescendait pas, accentué par sa prise de drogue. Elle allait faire un malaise b$rdel.

Minute, elle allait où là ? Elle l'abandonnait à une mort certaine. Ah non, elle se mettait en danger en faite puisqu'elle allait vers la cuisine ! Gisèle aurait du tenter un truc pour la sauver mais elle était tétanisée. Elle entre ouvrit les lèvres pour marmonner un faible. « Fais attention.. » comme si elle voyait sa tutrice partir au front. Gisèle était à deux doigt de se mettre à genoux pour chanter l'Ave Maria lorsqu'une Malicia sauvage la poussa brusquement. Wesh. Oubliant un instant sa peur l'adolescente fronça les sourcils d'incompréhension avant de suivre le mouvement de main de la trentenaire. Oooooh. D'accord. Compréhension 100%. « Y a pas de feu, y a rien à craindre » La brune aurait pus danser de soulagement. « Comment t'as fais ça ?! » s'exclama.. M$rde c'était quoi son prénom déjà ? « Hein ? - La clope ! Comment tu l'as fait disparaître ?! - Mec, t'en as trop pris. » Ah. Pas sorcier. Problème avec un P majuscule.

Coup d'oeil de la part du mec. Il voulait du soutient ? Lol. Gisèle haussa les épaules d'un air innocent avant de balancer un « J'ai rien vue. » digne des plus grandes comédiennes. Laissant le narvalo' dans son incompréhension, l'adolescente saisit la main de sa tutrice pour l'emmener dans sa chambre. Ouais ouais, l'espace défendu. Elle avait envie de fumer une clope tranquille. Pire. Elle avait envie de parler. « Tu m'as encore sauvé la vie c'est ch*ant. » dit-elle sur le ton de la plaisanterie avant de s'asseoir en tailleur sur son lit et de sortir une cigarette. Façon de la remercier pour l'avoir sortie du foyer ? Pour l'avoir empêché de s'éclater le crâne contre le mur à mainte fois ? Assurément. Elle lui devait beaucoup en faite. « Au faite il est où Enzo ? » Balec de Damian. Elle avait ses priorités la Llobères. Enzo, Malicia et.. Matty.
Malicia Evans
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


[Habitation] Dwelling Reckless - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Dwelling Reckless
Malicia Evans, le  Sam 23 Mai - 18:06

Tu te laisses entraîner par la petite lionne dans sa chambre. Un peu surprise, tu te laisses tirer par Gisèle sans trop de résistance. Elle s'installe en tailleur sur son lit en allumant une cigarette. Tu l'imites en récupérant une clope dans le mouvement. « Tu m'as encore sauvé la vie c'est ch*ant. » Pardon ? Qu'est-ce qu'elle raconte ? D'où est-ce que tu lui as sauvé la vie, encore ? Ca sous-entend, que tu lui as déjà sauvé la vie une fois et t'as absolument pas l'impression de l'avoir fait. Tu as juste été là parce que ça te semblait normal, parce qu'au fond, tu l'adores cette petite ; comme si c'était ta gosse. « Mince alors ! ça coûte cher de se faire sauver les miches par la merveilleuse Malicia. On dit quoi ? Tu me gardes Enzo un week-end pour que je puisse aller m'amuser ? » Tu rigoles franchement avant de lui claquer un bisou sur la joue et de te laisser tomber en arrière sur son lit. On est bien là. Non ? Il manquerait plus que de la boisson. M*rde, on a plus à boire. Tu te redresses d'un coup en regardant à droite à gauche, il y a vraiment rien là ? P*taaaaaain. « Il n'y a pas à boire ici ? » Non, c'était impossible. La connaissant ? Impossible. Est-ce qu'elle râlerait si tu commençais à fouiller sa chambre ?

« Au faite il est où Enzo ? », hmm qui ? ah oui ton gosse. Tu t'en es débarrassée pour le week-end, t'as le droit aussi. T'as pas pu t'amuser depuis très longtemps, il fallait que tu souffles, t'aurais fini par péter les plombs. « Il est parti en week-end » avec l'autre qui te sert de mari, « avec Damian ». Plus ça va, plus tu te demandes pourquoi tu t'es laissée embarquée dans cette histoire. Tu ne l'aimes pas mais... est-ce que tu as déjà aimé véritablement quelqu'un ? Non, définitivement non. Mais il fallait qu'Enzo ait quelqu'un dans le cas où tu flanches. Son père n'était plus là et tu pourrais bien le laisser dans la belle-famille, enfin... chez les Gold mais tu te vois pas le laisser indéfiniment là bas. Tu voulais qu'il y ait un semblant de figure paternelle. « Il voulait consolider ses liens avec le petit, j'ai laissé faire. » Tu tires sur ta clope et expires la fumée en te laissant retomber doucement sur le lit.

C'est le moment. « Gisèle ? » Légère pause, tu voulais savoir la réponse, il y a quelque chose qui mérite quelques réponses. « Qui est Matthéo ? » Bien qu'allongée, tu l'as fixe du regard à la recherche d'une réaction, peu importe laquelle. T'essaie de ne montrer aucune réaction mais tu ne peux t'empêcher d'afficher un léger sourire. Rah mais non tu te moques pas mais faut avouer que c'est la première fois que tu poses des questions concernant une relation que Gisèle pourrait éventuellement entretenir. Peut-être que tu te montes la tête toute seule et qu'il ne se passe rien du tout. Alors Gisèle, il se passe quoi avec Matt ?

Gisèle Llobères
Gisèle Llobères
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Dwelling Reckless - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Dwelling Reckless
Gisèle Llobères, le  Mar 26 Mai - 12:48

A boire ? Bien sûr qu'il y avait à boire. « Pour qui tu m'prends ? » balance Gisèle avant de se pencher pour glisser une main sous son lit. Hop, du premier coup elle saisit une flasque de whisky. Bon ce n'était pas la plus grosse des bouteilles mais le hasard faisait bien les choses, après tout les deux gonz' étaient déjà suffisamment attaquée. « Au faite il est où Enzo ? -  Il est parti en week-end avec Damian. » L'adolescente fit mine d'être choquée plus pour la forme que pour le fond. Damien n'était pas méchant, mais c'était quelqu'un d'assez effacé. La lionne n'avait jamais réellement eu de conversation avec lui d'ailleurs. Elle tendit la flasque à sa tutrice après en avoir bu une gorgée. « Il voulait consolider ses liens avec le petit, j'ai laissé faire. - Trop mim's. » Ironie quand tu nous tiens.

D'un côté si ça avait pu permettre à Malicia de souffler c'était une bonne chose. D'un autre côté si ça permettait à Enzo de profiter d'un lien paternel, c'était une bonne chose. Finalement qu'est ce qui posait problème dans cette histoire ? « Qui est Matthéo ? » Seigneur. Elle avait faillit s’étouffer avec la fumée de cigarette. Alerte.. Sa toux diminuait à mesure que la sensation d'irritation pointait dans sa gorge. Fuyons.. Il y a certaines informations que le cerveau traite avec une rapidité exceptionnel, les "Matt", "Matthéo" ou "Matty" en faisait drastiquement partie. Toujours assise en tailleur la jeune femme lança un regard interloqué à sa tutrice. Gisèle ne savait pas cacher ses émotions, encore moins dans un état second. « Comment tu le connais ? Il t'a parlé ? Qu'est ce qu'il t'as dit ? » Elle s'enfonçait là, non ? Oui.. B$rdel.

L'air tout d'un coup renfrognée, Gisèle pris la flasque des mains de Malicia pour en boire une longue gorgée. Qui est Matthéo ? La question à un million de gallion. Le plus grand défi de la vie de la Llobères résidait dans cette question. Ça pouvait prêter à rire, néanmoins la phase adolescente était de celle qui vous renversait pour de simples détails. « C'est mon meilleur ami, j'crois. » Au moins on était sûr de ça. Non ? « Enfin on est pas non plus h24 collés ensemble tu vois. » Même si ce n'était pas l'envie qui lui manquait. Nouvelle taff. Quand est-ce que ces mains s'étaient mises à trembler ? C'était intéressant cette manière dont l'esprit guidait le corps. Dans un déni total de reconnaissance sentimental, Gisèle témoignait d'un stress vis-à-vis de cette question angoissante. Qui était Matthéo ? Ou, plutôt, qu'étaient-ils l'un pour l'autre ? « Il a une meuf depuis l'année dernière, ça l'a rendu con. » Bon ça c'était peut-être l'information de trop, mais fallait que ça sorte.

Le regard noisette croisa son reflet dans le miroir de l'armoire. Pincement de lèvre. « Une belle blonde aux yeux bleus tu vois. Calme et intelligente askip. » Tout ce qu'elle n'était pas, finalement. Fuir le reflet. Gisèle se laissa tomber, allongée, à son tour. Ça y est, l'agacement commençait à la gagner. Sujet de m$rde. Un soupire bruyant pour faire passer le message et ses lèvres se scellèrent autour de la cigarette. Inhalation toxique.  Blondie fumait-elle ? Non, elle valait mieux qu'ça, assurément. Elle avait sûrement eu une famille aimante d'ailleurs, une bonne éducation. B$tes la.. Coup de tête dans le vide. Daniel s'agaçait à son tour.
Malicia Evans
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


[Habitation] Dwelling Reckless - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Dwelling Reckless
Malicia Evans, le  Mar 26 Mai - 13:42

Une gorgée. Deux gorgées. Trois gorgées. Ah bah c'est que ça commençait à brûler. Tu tousses légèrement avant de retomber mollement sur le matelas. Puis tu poses LA question. Tu ne t'attendais pas à ce genre de réaction de la part de Gisèle. Tu réponds à son regard par un léger sourire. « Comment tu le connais ? Il t'a parlé ? Qu'est ce qu'il t'as dit ? » Ok, doucement la Gestapo. Il faut laisser le temps de répondre aux questions si on veut des réponses. Tu te relèves doucement pour être à la hauteur de la lionne, « je l'ai croisé à Pré-au-Lard quand on s'y promenait avec le petit, il nous a reconnu quand j'ai gueulé après Enzo. Il est juste venu nous parler.» Et après ça, t'as commencé à te poser des questions mais t'as attendu avant d'en parler parce qu'au fond, tu aurais bien voulu que ce soit l'adolescente qui vienne en discuter avec toi. T'as du mal à savoir quelle genre de relations vous avez toutes les deux. « Il m'a demandé comment tu allais. » Et c'était un peu mignon. Et un peu bizarre aussi.

Mais c'est bien beau tout ça mais elle ne répond pas à tes questions. Pour l'instant, c'est toi qui est interrogée et qui répond à tout sans résistance. « C'est mon meilleur ami, j'crois. Enfin on est pas non plus h24 collés ensemble tu vois. » Mmm.. ok, son meilleur ami ? C'est peu probable vu leurs réactions à eux deux. Mais tu restes là, en silence, sans commentaires, tu continues de l'écouter parce que le meilleur est à venir, ça tu le sais pertinemment. « Il a une meuf depuis l'année dernière, ça l'a rendu con. » On y est ! Tu lui souris, tendrement, un peu à la manière d'une maman. Merlin mais c'est que tu peux vraiment avoir des réflexes maternels parfois, c'est inquiétant. Tu t'approches d'elle quand elle se regarde dans le miroir, « Une belle blonde aux yeux bleus tu vois. Calme et intelligente askip. » Tu ne fais pas attention à son soupir, tu restes juste là, à l'observer, et au moment où tu sens qu'il y a quelques qui va pas, ta main vient se poser sur sa tête pour la ramener contre toi. Peu importe la cigarette, la flasque ou le reste, tu la serres juste contre toi, le menton posé sur le haut de son crâne.

Comment est-ce que tu fais ça ? Sentir le moment où ça va craquer ? « Tu l'aimes ce garçon ? » Alors qu'est-ce qu'on s'en fout des personnes qu'il peut y avoir entre elle et ce mec ? « Tu sais, je pense que s'il a reconnu Enzo et qu'il est venu nous parler, c'est qu'il n'est pas si con que ça et qu... » Ouais non tais toi Malicia. Tu te recules doucement pour regarder l'adolescente, tu pourrais lui faire un discours tout pondu sur son physique, comme quoi c'est pas ce qui compte blablabla c'est bidon mais t'as bien envie de lui en foutre une pour lui remettre les idées en place quand même. Ooook, on se détend, c'est pas la violence qui va résoudre les choses. « Tu pourrais l'inviter à la maison pour passer un peu de temps avec lui. » En fait, tout ce qui se passe t'angoisse un petit peu. T'avais mis tellement d'années à calmer les crises de l'adolescente que t'as peur qu'elle replonge à force de tout refouler et de se battre contre elle-même. On fait comment dans ces moments-là ? T'es extrêmement attachée à Gisèle et l'idée qu'elle se laisse submerger par sa psychose t'es insupportable. Tu sais qu'elle est capable de beaucoup de choses mais il faut pas trop la perturber plus qu'elle ne l'est déjà.  
Gisèle Llobères
Gisèle Llobères
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Dwelling Reckless - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Dwelling Reckless
Gisèle Llobères, le  Mar 26 Mai - 14:54

Ramenée contre Malicia comme un chaton dans son panier. Gisèle ne supportait pas d'être "touchée" lorsque la pression montait. Elle adorait, en revanche, être serrée limite camisolée. Le contact devait être brut, franc. « Tu l'aimes ce garçon ? - Non. » Réponse robotique. Bien sûr que non. Enfin, elle avait de l'affection pour lui bien évidemment. Néanmoins jamais elle n'accepterai l'idée que ça aille plus loin. Pas si c'était pour risquer de se prendre un mur. Trop dangereux. « Tu sais, je pense que s'il a reconnu Enzo et qu'il est venu nous parler, c'est qu'il n'est pas si con que ça et qu... » Bien sûr qu'il n'était pas si con. C'est ELLE qui le rendait déficient. Là était tout le problème. Puis m$rde ça ne devrait pas l'agacer à ce point. Pourquoi ça l'agaçait à ce point ? Le regard de Malicia trahissait son inquiétude.

Nouvelle taffe. Se concentrer sur la brûlure interne. L'autre, pas celle de Matt. Les mains tremblent, le front suinte de perles stressantes. Elle devrait peut-être arrêter de fumer, sa respiration se fait plus difficile. Pourtant elle continue. Elle tire même plus fort sur le filtre. « Tu pourrais l'inviter à la maison pour passer un peu de temps avec lui. » Les prunelles noisettes quittent le néant pour s'ancrer dans celles de la blonde. Gisèle n'avait jamais ramené personne ici, Matt était-il le commencement logique ? Ce serait passer un nouveau step social, pour elle. Ce serait passer un nouveau step relationnel, pour eux. Tu l'auras pour toi toute seule.. C'est malsain. Mais terriblement alléchant. « Je lui proposerai.. Ouais.. On verra.. » Quand ? Aucune idée. Ne pas se forcer. Ne pas se presser. Ne pas s'imposer des choses. Pas trop en tout cas. C'est ce que disait la psy.

Elle se sentait pâle, l'était-elle ? Coup de langue sur les lèvres, elles étaient sèches. Gisèle se redressa dans un dynamisme insoupçonné. Ce geste brusque lui valu un vertige. Elle n'arriverait pas à rentrer à Poudlard dans cet état, elle ne connaissait pas cette défonce et elle était au bord de l'angoisse. « J'peux rester aujourd'hui ? J'partirai demain. » C'était plus rassurant d'être ici qu'à Poudlard. Ses cauchemars, ici, ne réveillaient qu'elle. Elle se voyait folle dans les yeux des autres, pas chez Malicia. Le train partirait tôt le lendemain, mais nul doute que Gisèle taperait un coma jusque là.
Contenu sponsorisé

[Habitation] Dwelling Reckless - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Dwelling Reckless
Contenu sponsorisé, le  

Page 5 sur 6

 [Habitation] Dwelling Reckless

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.