AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques
Page 3 sur 9
Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Keira Sanders
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005

Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Keira Sanders, Jeu 1 Sep - 20:48


Un spasme qui prit racine à l’endroit où le doigt de l’Inconnu avait touché sa main se propagea en remontant le long de son bras frêle, puis un frisson parce que le contact était délicat et ça chatouillait un peu, même si c’était loin d’être désagréable. Elle ne fit aucun mouvement, baissa les yeux pour contempler ses pieds et mordilla sa lèvre inférieure pour s’empêcher de sourire trop fort pendant que dans sa poitrine, ça explosait. Elle entendit la voix familière d’Alice la saluer, et prit sur elle pour relever la tête et lui adresser un sourire en guise de bonjour, en guise de politesse, et aussi de signe d’amitié, parce que la brune n’offrait pas ses sourires à tout le monde.

Elle jeta des coups d’oeils rapides du côté de la chevelure blonde toute froissée, sans oser rien dire, mais juste pour vérifier qu’elle ne laissait pas des démons intérieurs prendre possession de son esprit et que oui, le jeune homme était bien là, le même que sur cette plage au sud du pays. A chaque coup d’œil, elle s’attendait presque à le voir disparaître, comme le mirage qu’il avait été cette nuit-là, mais la réalité de sa présence devenait de plus en plus évidente, et Keira de plus en plus réjouie. Elle se mordillait toujours la lèvre, signe de gêne peut-être, alors que cette fois son regard se dirigeait vers la bouche de l’Inconnu. Elle voulait y goûter à nouveau, juste pour se prouver que cette nuit n’avait pas eu lieu seulement dans ses rêves, et puis pour vérifier qu’elles avaient toujours le même goût, qu’il n’y avait pas erreur, et que les sentiments exploseraient à nouveau.

Mais la réalité la rattrapa. Elle était assise dans une salle de classe, ce n’était pas le moment de fantasmer ainsi. Elle ne pouvait rien faire, à part espérer pouvoir le prendre entre quatre yeux à la fin du cours, aussi bizarre que cette expression soit du point de vue de sa narratrice.
Revenir en haut Aller en bas
Amilcare Sakhno
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Amilcare Sakhno, Jeu 1 Sep - 21:23


Je rêvassais tranquillement dans mon lit les yeux fermés bien au chaud sous ma couette avec les si géniaux bruits d'animaux dehors. J'étais dans un rêve où je voyais mes parents, mon frère ma soeur, qui était fiers de me voir bien pratiquer la magie, ils étaient assez impressionnés également. Soudain, je dû me réveiller, le réveil sonna. Alors j'ouvris mes yeux doucement puis les frotta. Je sortis de mon lit et regarda l'heure : 07h55, je devais me dépêcher. Je partis manger, m'habiller, me brosser les dents en quatrième vitesse. Puis je courrais dans les couloirs, pour rejoindre le fameux cours. Robe de sorcier, baguette magique, chaussures avec moi je tentais de ne pas faire trop de bruit pour ne pas réveiller des gens qui pouvaient encore dormir.

Devant la salle de classe, je toque, et entre à l'intérieur. Je vis une salle de cours, avec des serpentards, des gryffondors, des serdaigles dont Alice à qui j'avais déjà parlé auparavant. Des poufsouffles, une que j'avais déjà vu appelée Jade mais d'autres que je ne connaissais pas dont Winry, Alexei Dragoslav,Rozaire Dumaray.


- Bonjour Madame

Je m'avançais dans la classe à la recherche d'une place vide et je décidais de mettre à une table, au premier rang à gauche près de la fenêtre. Il fallait néanmoins que je puisse suivre le cours sans regarder par celle ci. J'espérais y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Aiden Sourhill
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Aiden Sourhill, Dim 4 Sep - 19:24


- Ca n'a pas l'air de s'arranger, hein ?

Aiden jeta un oeil par dessus la rambarde. Sur l'un des paliers en contrebas, un jeune Poufsouffle aux cheveux ébouriffés la regardait, en mangeant ce qui semblait être des Chocogrenouilles. Elle remarqua qu'il s'était débarrassé des livres scolaires qu'il transportait un quart d'heure auparavant.

- Un petit creux à ce que je vois ?

Le Poufsouffle haussa les épaules et croqua de plus belle dans le batracien chocolaté.

- J'suis allé poser mes affaires et j'ai vu qu'un gars en avait laissé un paquet dans la salle commune, du coup ... Puis comme je suis un mec sympa, je me suis dit que j'allais vérifier l'avancement de la situation. Quoi de neuf ?

- Eh bien disons que la surprise a été que l'escalier peut flotter dans les airs si la partie haute et basse pivotent en même termps.

Actuellement, Aiden se tenait sur une portion d'un escalier qui n'était relié à rien et refusait CATEGORIQUEMENT de bouger.

A vrai, ce n'était pas ainsi qu'elle imaginait son premier cours à Poudlard. Pour une fois, elle s'était organisée pour se réveiller en avance et, après un court moment de préparation, s'était lancé à travers le labyrinthe qu'étaient les couloirs de l'école. Son premier indice sur le fait que la journée allait être difficile avait été quand elle s'était retrouvée sur un escalier parallèle à celui qu'elle devait prendre pour aller en cours cinq fois d'affilée. Son deuxième avait été quand l'escalier -le bon- sur lequel elle était avait pivoté juste avant le palier pour donner sur le vide. Son troisième indice avait été quand un Poufsouffle qui passait dans le coin avait commencé à se foutre de sa gueule.

Et elle allait être en retard en cours.

- Ouaip, dit le Poufsouffle, les escaliers sont capricieux. Mais c'est la première fois que je vois ça !

Bon, pensa Aiden en relevant. Aux grands maux, les grands remèdes. Si elle calculait bien son coup ...

- Est-ce que tu pourrais te décaler de deux pas vers la droite s'il-te-plaît ?

- Euh, oui, qu'est-ce que ...

Même dans un endroit aussi atypique que Poudlard, on ne s'attendait généralement pas à ce qu'une élève saute d'un escalier bloqué pour vous atterrir sur la poitrine et repartir en roulé-boulé.

- Désolée mec ... dit précipitamment Aiden après s'être relevée et penchée sur le garçon. Hum ... Tiens, en ... en dédommagement ...

Aiden posa les quelques pièces à côté du jeune homme qui continuait de se tenir le ventre. Il était dur de deviner ses émotions, mais il avait l'air assez satisfait par le compromis. Elle s'en contenterait.

Laissant derrière elle le labyrinthe des escaliers, Aiden sprinta vers la salle de classe. Il s'en était fallu de peu qu'elle soit en retard. Avec un peu de chance, d'autres arriveraient après elle.

Après avoir pris trente secondes pour récupérer son souffle et ajuster sa coiffure, elle poussa la porte de la salle. Pour l'instant, aucune différence entre une classe moldue et une classe "magique" ... si on exceptait l'immense serpent qui traînait sur le bureau du professeur.

Elle ne connaissait presque aucun des autres élèves, même si deux trois visages lui semblaient familiers. S'assoir par affinité ne semblait donc pas être une option. Heureusement, elle remarqua rapidement les parchemins posés sur les tables. Sang-mêlé avec une éducation principalement moldue ? Voilà qui lui convenait.

- Bonjour Madame, dit elle au professeur en se frayant un chemin à travers les élèves déjà installés.

Dans le coin qui lui était réservé, elle nota quelques autres Gryffondor, pour la plupart plus âgés. Bon, au moins elle pouvait compter sur le soutien de sa maison pour récupérer des points lors du cours. Et en plus, elle était assise près de la fenêtre.

Que demander de plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Kyara Blanchet, Mer 7 Sep - 18:03


La cloche allait bientôt sonnée entraînant ainsi la fermeture de la porte afin de permettre à Kyara de commencer son cours. Il n'y avait rien de plus agaçant que d'entendre les crissements des chaussures sur le sol provenant des retardataires. Même durant les premiers jours de cours, les élèves arrivaient à être en retard et cela ne concernait pas les nouveaux pour qui c'était naturel. Les escaliers mouvants n'émerveillaient pas tout le monde et c'était souvent le meilleur moyen pour se retrouver à l'opposé de sa destination. La dernière élève entra une minute avant la sonnerie. Se levant, la Française alla fermer la porter avant de se mettre devant son bureau et de s'appuyer dessus. Les conversations continuaient encore, elle attendit donc que le silence se fasse naturellement.

Lorsque ce fut chose faite, elle alla récupérer les parchemins et les jeta. Etant donnée qu'elle connaissait la disposition des tables, elle n'avait pas plus besoin d'eux. Le but du cours n'était pas de faire porter une étiquette à ses élèves. Ses dernières étaient bonnes pour finir à la poubelle. Malheureusement, la société ne semblait pas être prête pour un tel changement. Se rendant compte qu'elle était en train de s'égarer, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques se décida à prendre la parole.

- Bonjour à toutes et à tous. Pour ceux ne me connaissant pas encore, je suis le professeur Blanchet et nous allons étudier les créatures magiques. Je vous rassure, habituellement je ne classe pas les élèves par rapport à leur sang. D'ailleurs avant que le cours ne commence, j'ai entendu des "c'est dégradant d'être à cette place". J'ai fermé le porte, mais n'hésitez pas à l'ouvrir pour quitter mon cours si c'est pour penser ou dire de telles absurdités. Les moldus sont incontestablement plus nombreux que nous dans le monde et sans eux, la lignée des sorciers n'aurait surement pas survécu au fil des années. Vous n'avez pas à avoir honte de votre sang ou vous en vanter. Les Sang-Pur ne sont pas meilleurs que les autres. Marquant une pause, Kyara balaya du regard la salle en restant quelques secondes plus vers les deux Serpentard concernées. Bien, je me moque de votre sang, ce qui m’intéresse c'est votre éducation, à la sorcière ou à la moldu. La perception des choses par rapport au monde magique n'est pas la même. Par exemple pour un sorcier ayant été élevé dans une famille de sorciers trouve normal le fait de pratiquer le quidditch, ce n'est surement pas la même chose pour quelqu'un ayant eu une éducation moldu.

Marquant une nouvelle pause, Kyara se redressa afin de faire quelques pas dans la classe. Elle voulait laisser mijoter pendant quelques secondes les élèves pour qu'ils enregistrent tout. A présent, les plus rapides devaient se douter du sujet du cours. La Française allait tout de même le dire pour ne pas laisser les autres dans l'ignorance.

- Nous allons donc étudier les créatures atypiques par rapport à votre éducation, je voudrais savoir quelles créatures vous ont surprises quand vous avez découvert le monde magique pour les uns et en grandissant dans le monde magique pour les autres. Vous pouvez tous répondre et citer plusieurs créatures, par contre je veux savoir la raison de votre surprise, émerveillement, bref, pourquoi elles sont atypiques à vos yeux.

A lire:
 


Dernière édition par Kyara Blanchet le Jeu 8 Sep - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amara Fern
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Amara Fern, Mer 7 Sep - 18:26


Le professeur Blanchet ferma la porte de la salle, et Amara sut alors que le cours allait commencer. Celle-ci se redressa alors sur sa chaise, à l'écoute du professeur :

"- Bonjour à toutes et à tous. Pour ceux ne me connaissant pas encore, je suis le professeur Blanchet et nous allons étudier les créatures magiques. Je vous rassure, habituellement je ne classe pas les élèves par rapport à leur sang. D'ailleurs avant que le cours ne commence, j'ai entendu des "c'est dégradant d'être à cette place". J'ai fermé le porte, mais n'hésitez pas à l'ouvrir pour quitter mon cours si c'est pour penser ou dire de telles absurdités."

  La professeure avait tout à fait raison. Etant une Sang-Mêlée, Amara était bien placée pour savoir que la pureté du sang n'avait aucun rapport avec la pureté d'une personne. D'ailleurs, elle respectait tout aussi bien les Moldus que les Sang-Purs, pour elle, c'était des êtres humains, comme tous les autres.

"- Les moldus sont incontestablement plus nombreux que nous dans le monde et sans eux, la lignée des sorciers n'aurait surement pas survécu au fil des années. Vous n'avez pas à avoir honte de votre sang ou vous en vanter. Les Sang-Pur ne sont pas meilleurs que les autres. Bien, je me moque de votre sang, ce qui m’intéresse c'est votre éducation, à la sorcière ou à la moldu. La perception des choses par rapport au monde magique n'est pas la même. Par exemple pour un sorcier ayant été élevé dans une famille de sorciers trouve normal le fait de pratiquer le quidditch, ce n'est surement pas la même chose pour quelqu'un ayant eu une éducation moldu. Nous allons donc étudier les créatures atypiques par rapport à votre éducation, je voudrais savoir quelles créatures vous ont surprises quand vous avez découvert le monde magique pour les uns et en grandissant dans le monde magique pour les autres. Vous pouvez tous répondre et citer plusieurs créatures, par contre je veux savoir la raison de votre surprise, émerveillement, bref, pourquoi elles sont atypiques à vos yeux."

  Amara ferma alors les yeux, essayant de faire fuir l'image que son esprit lui faisait voir. Pourtant, même derrière ses paupières, ces créatures ne voulaient pas disparaître. Les Sombrals. Petite, Amara n'avait jamais entendu parler de ces animaux à l'apparence d'un cheval ailé squelettique, mais après la disparition de ses parents, la jeune fille découvrit qu'ils avaient élu domicile dans la forêt qui entourait le manoir où elle vivait. C'était cette créature, qui avait surprit Amara, qui avait pourtant grandi dans le monde magique et qui côtoyait des animaux tous les plus surprenants les uns que les autres. Les Sombrals étaient des créatures imposantes, dont l'allure faisait froid dans le dos, et la jeune sorcière désespérait souvent à l'idée d'être la seule de son entourage à les voir, mais elle était heureuse aussi, car elle savait à quel point c'était dur de voir quelqu'un mourir devant soi et elle ne souhaitait à personne de voir cela.
  La jeune fille leva alors une main timide, sachant très bien que sa réponse n'apporterait rien au cours si personne ne pouvait voir ces animaux magiques :

"- Les Sombrals, madame Blanchet, sont les créatures magiques qui m'ont le plus surprise lorsque j'en ai vu pour la première fois. Je pense que c'est le fait qu'ils soient invisibles aux yeux des autres qui est le plus impressionnant..."

  C'était lâché, maintenant, elle n'avait plus qu'à attendre la réponse des autres élèves ou du professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Elise Green
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Elise Green, Mer 7 Sep - 20:09


Alors qu'éberluée, je m'attelle à détailler dans ma tête la jeune fille qui s'adresse à moi, elle me tire de ma rêverie par une présentation. Elle a l'air d'avoir des facilités à lancer une discussion. Pas que je sois une immense timide, mais tout de même... Je l’observe, la jauge. Aura-t-elle les mêmes réactions que moi, ou notre ressemblance est-elle purement physique ?

« Mince je suis désolée ! Tu t'es présenté mais j'ai complètement oublié de faire la même chose de mon côté... vraiment désolée. Je m'appelle Altheda Link et je suis une quatrième année ! »

Elle s'arrête un instant, reprenant son souffle. Son joli minois s'étire dans un sourire. Je lui répond de la même façon, après une fraction de seconde. Temps de réaction oblige.

« C'est étonnant n'est-ce pas ? Je veux dire notre ressemblance physique... c'est étrange et amusant de voir que nous sommes dans la même maison tu ne trouves pas ? »

Quatrième année ? Ouah ! Elle doit en savoir des choses ! Peut-être pourra-t-elle m'aider dans mes devoirs ? Non, elle a sûrement mieux à faire. Je lui demanderai à l'occasion. Altheda hein ? Pas commun comme prénom. Plus original qu'Elise en tous cas. Elle aussi a noter notre ressemblance. Bah, en même temps c'est pas très compliqué j'ai envie de dire. Cette couleur de cheveux, ça se remarque. Enfin je veux dire notre couleur de cheveux. Étrange. Je lui rend un sourire chaleureux et lance alors, alors que d'autres élèves finissent par arriver :

« Oui, c'est rigolo ! Surtout d'être dans la même maison, je trouve ça étrange... » Je me penche alors vers elle et prend le volume de voix le plus bas possible. « Tu sais qu'un autre Gryffondor nous ressemble ? Il s'appelle Lïnwe. Tu n'as pas pu le manquer, avec sa couleur de cheveux identique à a notre... Il est très sympathique figure toi. Tu devrai aller à sa rencontre ! »

J'adresse à la Lionne un regard complice en me remettant correctement sur ma chaise. Peut-être a-t-elle déjà rencontré l'Irlandais ? Altheda pourra peut-être m'en dire plus à son sujet. Je suis curieuse de savoir tout un tas de choses sur ces gens particuliers. Beaucoup d'élèves entrent dans la salle, maugréant lorsqu'ils voient qu'on est dispatchés en fonction de notre sang. Avec une pointe de satisfaction que je ne peux nier, les nés-moldus s'installent loin de moi. Pas que je dénigre les nés-moldus mais... Enfin bref. Beaucoup d'élèves que je ne connais pas entrent à la volée et bientôt la professeure ferme la porte. Le silence se fait de lui même et je concentre toute mon attention sur la jeune femme. Elle s'appuie sur le devant de son bureau et lance alors, captant l'attention générale :

« Bonjour à toutes et à tous. Pour ceux ne me connaissant pas encore, je suis le professeur Blanchet et nous allons étudier les créatures magiques. Je vous rassure, habituellement je ne classe pas les élèves par rapport à leur sang. D'ailleurs avant que le cours ne commence, j'ai entendu des "c'est dégradant d'être à cette place". J'ai fermé le porte, mais n'hésitez pas à l'ouvrir pour quitter mon cours si c'est pour penser ou dire de telles absurdités. Les moldus sont incontestablement plus nombreux que nous dans le monde et sans eux, la lignée des sorciers n'aurait surement pas survécu au fil des années. Vous n'avez pas à avoir honte de votre sang ou vous en vanter. Les Sang-Pur ne sont pas meilleurs que les autres. »

Elle marque une pause, nous jauge d'un regard. Je suis suspendue à ses lèvres.

« Bien, je me moque de votre sang, ce qui m’intéresse c'est votre éducation, à la sorcière ou à la moldu. La perception des choses par rapport au monde magique n'est pas la même. Par exemple pour un sorcier ayant été élevé dans une famille de sorciers trouve normal le fait de pratiquer le quidditch, ce n'est surement pas la même chose pour quelqu'un ayant eu une éducation moldu. »

J'hoche la tête. Je suis presque entièrement d'accord avec elle. Croisant les mains sur mon pupitre, je l'observe. Elle fait quelques pas, nous laisse marronner. La professeure prend la bonne décision de laisser durer le suspens. Je ne désire plus qu'une chose, savoir ce qu'elle va nous demander. J'espère être la première à répondre à la moindre de ses demandes...

« Nous allons donc étudier les créatures atypiques par rapport à votre éducation, je voudrais savoir quelles créatures vous ont surprises quand vous avez découvert le monde magique pour les uns et en grandissant dans le monde magique pour les autres. Vous pouvez tous répondre et citer plusieurs créatures, par contre je veux savoir la raison de votre surprise, émerveillement, bref, pourquoi elles sont atypiques à vos yeux. »

Moment de réflexion. Ne pas répondre à côté de la plaque, bien qu'il soit vraisemblablement impossible de répondre de mauvaise façon à cette question. Je cherche alors dans ma mémoire une souvenir d'un créature atypique... Mmh, voyons voir. Oh, ouais je sais. Les phénix sont de superbes créatures. Et leur découverte m'a réellement surpris. Je ne me suis pas vraiment retrouvé face à la magnificence d'un de ces oiseaux mystique, mais rien que la description faite par ma mère m'a étrangement bouleversée. Alors qu'une Serdaigle parle des Sombrals, je hoche la tête. Bien que je n'en ai jamais vu. Et heureusement, si je puis dire. Je lève alors la main bien haute et lance :

« Pour ma part, les phénix furent une découverte des plus impressionnantes. Je n'ai jamais été "confrontée" à l'une de ces majestueuses créatures mais... Juste le fait d'imaginer leur résurrection est vraiment incroyable. Cet animal concentre pour moi tous les désires les plus chers des sorciers et moldus du monde : l'immortalité. Bien sûr, voler fait également parti des rêves de l'être humain mais... les sorciers peuvent déjà accéder à cette ambition par le biais des balais volants. Pour citer une autre créatures, je pense que les Chaporouges sont des bons candidats. Si tant est qu'ils existent... Ils doivent être effrayant... Et pour citer quelque chose de plus connus, les loups garous sont pour moi source de questionnement et d'admiration toujours plus grandissante. J'ai découvert leur existence étant plus jeune et plus naïve. Mais l'attraction que peut avoir la lune sur l'humain est vraiment phénoménale. C'est pour moi la plus grande source d'émerveillement. »
Revenir en haut Aller en bas
Trystan J. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Trystan J. Harper, Jeu 8 Sep - 18:57



Les créatures atypiques
— COURS de SACM



Confortablement installé du côté des sorciers ayant reçus une éducation principalement moldu, je laissai un sourire planer sur mon visage alors que j’imaginais très bien la crise de nerf que ferait M. Harper en apprenant que je me mêlais volontairement aux «sang impure» – lui qui accordait une si grande importance au statut du sang. Bien que je ne l’aurais jamais ouvertement avoué, trop orgueilleux pour le faire, j’aimais mon père – comme tout enfant aime son parent – mais nos opinions sur l’égalité des rangs divergeaient de telle sorte à causer bon nombre de conflits entre nous. Moi, son propre fils, ne correspondait pas à son idéale de pensées et ça l’irritait au plus haut point de ne pas réussir à me modeler comme bon lui semblait. S’il avait réussi à inculquer ses valeurs aux quatre autres enfants de la famille, il n’y parvenait apparemment pas aussi facilement avec moi. J’étais l’enfant rebelle des Harper et je dois admettre que ça me plaisais comme ça.

Alors que mes pensées dérivaient un peu trop loin de la salle classe où j’avais pris place et où une élève (Alice Grant) gratifia ma plaisanterie d’un clin d’œil pour lequel je lui souris, mon attention s’accrocha un instant au reptile de plus de deux mètres de long qui s’était lové sur le bureau du professeur Blanchet. Ses yeux brillant aux pupilles verticales, nous fixaient avec froideur alors qu’une langue pointue sifflait, de temps en temps, au bout de sa tête rectangulaire. Mon regard et celui sans paupières du serpent se croisèrent suffisamment longtemps pour m’arracher un frisson. C’était une créature à la fois majestueuse et terrifiante pour qui j’hésitais encore entre l'attrait et le dégout.

«Allez Trystan, bouge toi, ta place c'est pas là, c'est de l'autre côté.»

Me tournant vers ma jumelle qui venait d’arracher mon sac pour le trainer jusqu’à la place vide, à ses côtés, je la dévisageai quelques secondes avant de lui sourire sur le ton du défi : Tu vas devoir venir me chercher si tu veux que je bouge. J’étais bien décidé à garder ma place et je le lui fit savoir en enfonçant mon dos dans le dossier de ma chaise, les bras croisés sur ma poitrine.

«Monsieur Harper, si vous n'êtes pas dans la bonne rangée merci de remédier à cela.»

Cette fois ce fut la voix de l'enseignante qui s’exprima et je fus tenter de l’ignorer. Ne dérogeant pas de ma posture de défi pendant ce qui me sembla de longue secondes, je finis toutefois par pousser une soupir résigné alors que je me levais.

«Désolée les filles... il semblerait qu’il faille se passer de ma compagnie.»

Avais-je alors lancé sur le ton de la rigolade tout en affichant un air faussement attristé aux élèves qui avaient prit place dans cette section de la classe (Mary Drake, Eryeen Estheim, Agatha Fielding, Jade Wilder, Winry Mikalex et Aiden Sourhill).

«Dommage Professeur, je trouvais simplement ces rangées un peu trop vide. J’avais ainsi rejoint la chaise vide que me réservait une Merry K. Harper qui continuait de m’observer avec une lueur désapprobatrice dans le regard. Oh ça va, ne me regarde pas comme ça… Je met juste un peu de piquant dans la classe, non ?!»

Le cours s’apprêtais à débuter lorsque Mme. Blanchet se leva pour fermer la porte avant de revenir s’appuyer sur son bureau en attendant un silence qui ne tarda pas à tomber. Après avoir jeté les parchemins sur lesquelles étaient inscrit les explications requises sur les places à prendre, elle se lança dans l’introduction de ce cours :

«Bonjour à toutes et à tous. Pour ceux ne me connaissant pas encore, je suis le professeur Blanchet et nous allons étudier les créatures magiques. Je vous rassure, habituellement je ne classe pas les élèves par rapport à leur sang. D'ailleurs avant que le cours ne commence, j'ai entendu des "c'est dégradant d'être à cette place". J'ai fermé le porte, mais n'hésitez pas à l'ouvrir pour quitter mon cours si c'est pour penser ou dire de telles absurdités. Haussant les sourcils à ces dernières paroles, le professeur venait d’obtenir toute mon attention. Ainsi, elle non plus ne prônait pas la pureté du sang. Posant les coudes sur ma table et le menton sur mes doigts entrecroisés, je l’écoutai poursuivre : Les moldus sont incontestablement plus nombreux que nous dans le monde et sans eux, la lignée des sorciers n'aurait surement pas survécu au fil des années. Vous n'avez pas à avoir honte de votre sang ou vous en vanter. Les Sang-Pur ne sont pas meilleurs que les autres. Bien, je me moque de votre sang, ce qui m’intéresse c'est votre éducation, à la sorcière ou à la moldu. La perception des choses par rapport au monde magique n'est pas la même. Par exemple pour un sorcier ayant été élevé dans une famille de sorciers trouve normal le fait de pratiquer le quidditch, ce n'est surement pas la même chose pour quelqu'un ayant eu une éducation moldu.»

Marquant une pause, Kyara s’était redressée afin de faire quelques pas dans la classe. Lorsqu’elle reprit la parole, ce fut pour aborder le vif du sujet : quelles créatures atypiques par rapport à notre éducation, nous avaient surprises et/ou émerveillés et pour quelle raison. Laissant retomber mon dos sur la chaise, j’avais écouté les réponses des élèves les plus rapides à réagir à cette question. Les Sombrals furent ainsi les premiers à être nommés par une élève de Serdaigle – pourquoi cela ne me surprenait guère de voir une bleu et argent répondre aussitôt à la question d’un professeur ?! – et j’avoue que cette créature était assez surprenante, en effet. Enfin, même si j’étais certain à cent-dix pour cent de ne voir que du vide en regardant ces chevaux-dragon que l’on décrivait comme squelettique. Elise Green, la jeune lionne que j’avais accueillie le jour de sa répartition, cita à son tour les Phénix. Décidément, les deux créatures les plus susceptible d’émerveiller qui que ce soit, venaient donc d’être nommées. Quelle autre créature me restait-il ?!

«Professeur Blanchet ? Commençais-je tout en levant la main. Un jour je me suis fait pissé dessus par une moufette et j’ai trouvé cela franchement atypique, parce que je me suis demandé comment une petite chose sans pouvoir magique pouvait pisser aussi loin et avoir une senteur aussi infecte et tenace. Ça compte ? Sinon comme on parle que du monde magique ici, l’une des créatures qui ma probablement le plus stupéfait et effrayé à la fois – et va s’entendre que c’est pour en avoir entendu parlé et non pas pour en avoir déjà croisé une – ce sont, sans nul doute, les Détraqueurs. Un peu comme le mentionnait Elise, un peu plus tôt, avec les Phénix, le fait que l’on ne peut pas tuer un Détraqueur le rend, à mes yeux, très atypique. D’autant plus qu’il s’agisse de la créature la plus malsaine qu’il existe... Alors de ne pas pouvoir nous en débarrasser définitivement... Et encore, je n’ose à peine penser à l’idée de pouvoir être arraché à son âme par le baisé de cette créature.»
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Azaël Peverell, Ven 9 Sep - 11:28


D'autres élèves continuaient d'arriver et se plaçaient selon le plan donné par les parchemins. Mais il ne s'y attarda pas davantage, reprenant le cours de ses pensées en attendant le début du cours. Qui ne tarda d'ailleurs pas à se mettre en place puisque la prof alla fermer la porte sitôt la sonnerie retentie. Il porta alors son attention sur elle, l'écoutant d'une façon plutôt distraite.

L'explication concernant le plan de classe ne tarda pas à venir, et il fallait bien avouer que finalement, ça se tenait. Et au final, ça n'avait pas plus d'importance que ça. Parce que de toute façon, sa bonne humeur s'était envolée, et il ne risquait pas de la retrouver de si tôt. Mais peu importait. Rien que le fait de débuter un cours l'aurait fait disparaître. Non pas que ça ne l'intéressait pas, mais il était persuadé qu'il pourrait faire énormément de choses bien plus sympas. Comme une sieste dans le parc, loin de toute trace de vie humaine.

Le cours porterait donc sur les créatures atypiques. Ca pouvait être pas trop mal. Sauf que rien que la première demande de la prof le gonflait. Sérieusement… Il allait devoir écouter toutes les conneries des autres élèves sur ce qui les émerveillait et les surprenait ? Il n'en avait absolument rien à faire. Ils pouvaient bien raconter ce qu'ils voulaient, leurs vies et leurs ressentis il s'en tapait royalement, que ça concerne des créatures magiques ou le chat de gouttière du coin. Déjà qu'ils passaient leur temps à parler de choses les plus futiles les unes que les autres, si en plus ils se mettaient à avoir le droit de le faire en classe ça promettait une année des plus pénibles. Encore plus que prévu.

Et bien évidemment, ils s'en donnaient déjà à coeur joie. A peine le temps de pousser un soupir qu'une Serdaigle prenait la parole. Pas très étonnant venant d'une Aigle. A croire qu'ils n'attendaient que ça, de montrer leur soi-disant intelligence. Pour se faire bien voir. Des vrais moutons. Mais visiblement elle préférait les Sombrals. Il aimait bien ces créatures. Elles étaient tout simplement classes. Un super design. Et un symbole sympa aussi. Deux Gryffondors suivirent ensuite. Dont une qui s'est sentie obligée de citer trois créatures. Déjà que savoir qu'elle était émerveillée par les phénix ne l'intéressait pas le moins du monde, fallait qu'elle sorte toute une liste. Une envie de lui dire que tout le monde s'en tape, qu'elle était pas obligée de faire du zèle, que ça menait à rien.

Mais non. Il prenait sur lui. L'autre type parla des Détraqueurs, après avoir fait une vanne des plus vaseuse et totalement stupide. Et Azaël finit par pousser un soupir. Mais qu'est ce qu'il foutait là ? A écouter parler des gens qui le débectaient au plus haut point… Aller, juste un cours à tenir. Ne pas montrer son agacement, rester impassible. Jusqu'à pouvoir sortir de cette fichue salle. Si toute l'année se déroulait comme ça, il finirait alcoolique. C'était pas possible autrement. Fallait au moins une bonne dose d'alcoolémie pour supporter des trucs pareils. Il allait devoir songer sérieusement à se balader avec une bouteille dans son sac toute la journée, elle paraîtrait peut être plus courte.

En attendant, il pouvait dormir, ici, sur la table. Vu qu'il était au fond, il ne se ferait peut être pas prendre. Et on lui foutrait la paix. Magnifique. Avant ça, fallait s'assurer que la prof ne le dérange pas pendant son petit somme. Et la meilleure solution pour ça est de faire semblant d'être investi. Et donc participer. Sauf qu'il n'avait jamais été émerveillé par la moindre créature. Peut-être vaguement surpris par certaines, mais il n'avait pas envie de dire lesquelles à ces crétins. Alors fallait qu'il invente un truc. Ne pas céder à la tentation de balancer une connerie pour se foutre ouvertement d'eux, pour ne pas attirer l'attention. Trouver un truc crédible… Il leva alors la main pour lâcher d'un ton calme et posé, mais qui ne masquait cependant pas totalement son indifférence :

- J'trouve les hippogriffes plutôt surprenants. L'hybridation entre un cheval et un aigle, c'est assez original. Sans parler d'leur caractère. Leur attachement au respect et à la politesse, leur susceptibilité. Ce sont les seules créatures que je connaisse qui réagissent ainsi.

C'était pas terrible, mais ça pouvait passer. Maintenant, il pouvait passer aux choses sérieuses. Il appuya sa joue contre sa main en baissant légèrement la tête, comme s'il était plongé dans son parchemin. Et il ferma les yeux dans l'espoir de ne plus rien entendre des réponses des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Eléa Aliace
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Eléa Aliace, Ven 9 Sep - 17:59


Le cours allait commencer, Eléa était prête mais se demandait toujours pourquoi ils avaient dut se placer comme ça, en fonction de leur sang. Quand la cloche allait presque sonner, la professeure ferma la porte. Eléa jeta un coup d'oeil à son voisin mais se concentra très vite, car le professeur Blanchet se mit à parler:

- Bonjour à toutes et à tous. Pour ceux ne me connaissant pas encore, je suis le professeur Blanchet et nous allons étudier les créatures magiques. Je vous rassure, habituellement je ne classe pas les élèves par rapport à leur sang. D'ailleurs avant que le cours ne commence, j'ai entendu des "c'est dégradant d'être à cette place". J'ai fermé le porte, mais n'hésitez pas à l'ouvrir pour quitter mon cours si c'est pour penser ou dire de telles absurdités. Les moldus sont incontestablement plus nombreux que nous dans le monde et sans eux, la lignée des sorciers n'aurait surement pas survécu au fil des années. Vous n'avez pas à avoir honte de votre sang ou vous en vanter. Les Sang-Pur ne sont pas meilleurs que les autres.

Alors que la professeure marquait une pause, Eléa se dit que ce n'était pas si mal que ça. Elle n'avait pas voulu classer les élèves par rapport à leur sang, elle n'était donc pas si mal que l'avait crut la jeune fille. Et elle avait bien raison en disant que les Sang-Pur n'étaient pas meilleurs que d'autre.

-Bien, je me moque de votre sang, ce qui m’intéresse c'est votre éducation, à la sorcière ou à la moldu. La perception des choses par rapport au monde magique n'est pas la même. Par exemple pour un sorcier ayant été élevé dans une famille de sorciers trouve normal le fait de pratiquer le quidditch, ce n'est surement pas la même chose pour quelqu'un ayant eu une éducation moldu.

Bon, Eléa avait reçut les deux donc pour elle qu'on joue au foot ou au quidditch n'avait que très peu d'importance. D'ailleurs, elle avait eut un peu de mal à trouver sa place en début de cours. Eléa était impatiente de savoir alors pourquoi, elle avait besoin de ce genre de détail. À son grand désespoir la professeure marquait une pause.

- Nous allons donc étudier les créatures atypiques par rapport à votre éducation, je voudrais savoir quelles créatures vous ont surprises quand vous avez découvert le monde magique pour les uns et en grandissant dans le monde magique pour les autres. Vous pouvez tous répondre et citer plusieurs créatures, par contre je veux savoir la raison de votre surprise, émerveillement, bref, pourquoi elles sont atypiques à vos yeux.

ah? Cela semblait assez intéressant. Eléa attendit un peu que d'autres élèves prennent la parole avant de lever sa main. Il y eut en premier la Serdaigle qu'elle avait aidé la dernière fois, son animal était le Sombral, c'est vrai que c'était des créatures atypiques. Ensuite, une gryffondor cita trois créatures différentes dont le phénix, ensuite un autre gryffondor sortie une histoire débile sur comment une moufette lui avait pissé dessus. Eléa ne prit même pas la peine d'écouter le reste de son histoire. Ensuite, un Serpentard pris la parole et sortie l'animal qu'Eléa avait en tête, l’hippogriffe. Elle en profita donc pour lever la main.

-Comme l'a dit mon camarde avant moi, je pense que pour moi, l'animal qui m'a le plus surpris est l'hippogriffe. C'est un animal tellement majestueux et sensible. Quand j'en ai rencontré un pour la première fois, j'ai été surprise de toute la courtoisie qu'il fallait faire. C'est dingue qu'un animal puisse être ainsi.

Voilà, elle pensait en avoir assez dis. Elle n'était pas très bavarde.
Revenir en haut Aller en bas
Rozaire Dumaray
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Rozaire Dumaray, Sam 10 Sep - 11:42


L'heure de commencer le cour été arrivé et la porte se ferma, la jeune fille sorti de quoi écrire même si au début ce n'était pas forcément nécessaire puisqu'il y avait toujours le moment de présentation du professeur et du cour qu'il ou elle dans le cas présent allait aborder. Rozaire ne s'y trompa pas car c'est ce qu'il arriva.

- Bonjour à toutes et à tous. Pour ceux ne me connaissant pas encore, je suis le professeur Blanchet et nous allons étudier les créatures magiques. Je vous rassure, habituellement je ne classe pas les élèves par rapport à leur sang. D'ailleurs avant que le cours ne commence, j'ai entendu des "c'est dégradant d'être à cette place". J'ai fermé le porte, mais n'hésitez pas à l'ouvrir pour quitter mon cours si c'est pour penser ou dire de telles absurdités. Les moldus sont incontestablement plus nombreux que nous dans le monde et sans eux, la lignée des sorciers n'aurait surement pas survécu au fil des années. Vous n'avez pas à avoir honte de votre sang ou vous en vanter. Les Sang-Pur ne sont pas meilleurs que les autres. Marquant une pause, Kyara balaya du regard la salle en restant quelques secondes plus vers les deux Serpentard concernées. Bien, je me moque de votre sang, ce qui m’intéresse c'est votre éducation, à la sorcière ou à la moldu. La perception des choses par rapport au monde magique n'est pas la même. Par exemple pour un sorcier ayant été élevé dans une famille de sorciers trouve normal le fait de pratiquer le quidditch, ce n'est surement pas la même chose pour quelqu'un ayant eu une éducation moldu.

Silencieuse comme à son habitude la jeune fille écoutait tranquillement les explications de Mme Blanchet, comme elle s'y entendait une fois de plus, l'histoire de classification au début du cour était fait dans un but pratique et non discriminatoire. Après tout peu importe son sang, la capacité de faire de la magie n'est pas donné à beaucoup, et il fallait en être fier. Les doutes à présent dissipé dans la salle la prof repris alors son cour.

- Nous allons donc étudier les créatures atypiques par rapport à votre éducation, je voudrais savoir quelles créatures vous ont surprises quand vous avez découvert le monde magique pour les uns et en grandissant dans le monde magique pour les autres. Vous pouvez tous répondre et citer plusieurs créatures, par contre je veux savoir la raison de votre surprise, émerveillement, bref, pourquoi elles sont atypiques à vos yeux.

Les premiers élèves donnèrent leurs réponses, bien sur là il n'y avait pas de bonne ou mauvaise réponses, tout était une question de ressentit personnel. Le Sombral (Amara) fut évoqué, c'est vrai qu'elle en avait entendu parlé mais loin de lui faire peur c'était avant tout triste.. Ces pauvres animaux ne pouvaient être vu que par les yeux de ceux ayant vu la mort.. La créature suivante fut le Phénix (Elise), C'était incontournable en même temps ! On ne pouvait pas parler de créatures atypiques sans évoquer au moins une fois le Phénix ! Tout autant que ces affreux Détraqueurs cité par la suite par un gryffondor (Trystan). Les Hyppogriffe furent pour finir cité deux fois (Azaël et Eléa), voilà qui intrigué le plus la jeune fille la question d'hybride. Peut-être était-il temps qu'elle prenne par au cour, elle leva donc doucement la main et pris la parole.

- Pour rebondir au sujet des Hyppogriffes de mes camarades, ce qui m'intrigue le plus ce sont les Hybrides tel que justement L'Hyppogriffe ou encore Hyppocampe, la Manticore et la Chimère. Tous étant des créatures magiques aux corps hybride: Tête humaine, corps de lion et queue de scorpion. Tête de lion, corps de chèvre et queue de dragon. Certaines parties viennent d'animaux existant également dans le monde moldu, les retrouver ainsi dans notre monde sous cette forme m'intrigue au plus au point. Je n'en est évidemment jamais vu de mes propres yeux, je ne serais dans le cas contraire pas là pour en parler. Je tiens également à amener une petite précision en ce qui concerne la Chimère, il me semble qu'elle est également connue dans le monde moldu sous forme d'expression. Corrigez donc moi si je me trompe Mme Blanchet, mais les Moldus n'auraient pas malencontreusement rencontré l'une d'elle ? Sinon pourquoi connaissent-ils sont existence ? Merci. Ce fut long, mais elle avait enfin fini.
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Keira Sanders, Sam 10 Sep - 11:57


HRP : Shela, j'edit si y'a besoin en fonction de ta réponse♥

Le cours commença rapidement, rien d'excitant, et surtout les conversations s'estompaient naturellement quand l'heure approchait. Rien d'étonnant donc, et la brune était restée tranquille, comme la petite miss parfaite qu'elle essayait d'être, ou comme les moldus diraient, « sage comme une image » - expression qui d'ailleurs ne fonctionnait certainement pas dans le monde sorcier.

Un petit discours sur le sang pour rassurer les élèves qui se sentaient dénigrés, et rabaisser ceux qui prônaient la suprématie du sang pur. Keira n'en pensait rien de bien ou rien de mal. Elle était heureuse de son statut de sang-pur, mais soit : côtoyer des nés-moldus ne la dérangeait pas, même si elle les considérait comme étranges car ils étaient différents ; ils avaient grandis dans un milieu opposé au sien, qu'ils aient été riches ou pauvres, nobles ou paysans. Et la différence, ça intrigue, ça effraie.

En bref, il faillait mentionner une créature qu'ils trouvaient atypiques, et bien sûr le sombral fut le premier à sortir d'une bouche, ça paraissait logique, et la raison évoquée était tout à fait noble. La deuxième à participer déblatéra trop de choses pour que la brune retienne tout, alors elle se contentait de retenir qu'elle avait parlé de phénix et de loup-garou, avant d'entendre un imbécile prendre la parole pour faire le rigolo devant la classe. La préfète lui jeta un œil noir et décalé, qui se posa d'ailleurs sur sa propre insigne de préfet. Pas très exemplaire, le jeune homme, mais on ne pouvait pas changer le manque de jugeote de quelqu'un en lui collant un joli badge sur la poitrine. Détraqueurs, créatures hybrides, oui, pourquoi pas aussi.

Keira, elle, ne se souvenait pas avoir vraiment été surprise d'une créature plus que d'une autre. En revanche, il y en avait bien une qui était un peu farfelue à ses yeux, car étrangement construire et même son comportement était assez particulier. « Je... euh », hésita-t-elle à répondre en jetant un œil furtif à son beau voisin, « Je trouve les scroutt à pétard plutôt atypiques. Ils n'ont pas de tête, ni de fesses, enfin... Vous voyez, il n'y a ni devant ni derrière, c'est un peu... Ils se tuent tous entre eux aussi, alors je me demande comment ils font pour la survie de l'espèce. Ce n'est pas un comportement très naturel. Et puis... Ils explosent ? » risqua-t-elle en se souvenant de la scène dans la forêt interdite qui avait eu lieu seulement quelques mois auparavant. Ces trucs avaient un comportement tellement autodestructeurs que ça n'en était pas normal.
Revenir en haut Aller en bas
Shela Diggle
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Shela Diggle, Dim 11 Sep - 11:28


HRPG : C'parfait pas besoin de changer !

Le monde s'amoncelle dans une poche ventrale du château, et le monde n'est jamais grand chose pour qui a un monde entier dans lequel se figer, une idée, voir une plage une lune une silhouette, concentrer une énergie folle à faire des tables du sable, des quatre murs des ombres, parce qu'ici il ne reste qu'un unique élément pilier de cet autre monde. Ne pas trop la fixer parce que c'est étrange, il paraît, souhaiter arrêter le temps quelques minutes et refaire le paysage correctement, fermer les yeux, agiter les doigts, comme si un souffle magique assez puissant pouvait en sortir et faire action de mes désirs. Une Jade passe et saisir l'occasion de, brèche, creuser une faille, parfois passer à un autre sujet permet de mieux replonger dans le premier, lui adresser un sourire de l'autre côté de la salle. Reprendre se reprendre en main l'idée, se faire interrompre par un soudain disharmonieux silence.
Ce qui a surpris.
Et le terme qui se démène, s'agite, le terme surprise qui se sépare en plusieurs autres, dégoût plaisir incompréhension, la surprise est de ces émotions qui complètent plutôt que sont. Se mettre à chercher -

et les autres à citer énumérer, raconter, de grosses bestioles toujours, les créatures viles ou saintes des histoires, celles dont on rêve ensuite avant d'en avoir croisées, parce que maman est bonne conteuse, de grosses bêtes toujours, à peu près. Un type parle d'une chose qui m'est inconnue, certains ricanent mais peu, pas vraiment drôle si l'on se fie au regard de Chloé. Celui d'après semble si blasé qu'il fait comique, l'on entendrait presque les soupirs auxquels tout son être aspire; c'est ce qu'il donne à voir. De longs paragraphes plus tard, c'est ma miss silhouette qui prend la parole. Et parfois l'on se dit que certains mots ne sont pas là par hasard, parfois l'on se dit qu'il suffirait de les changer de contexte pour les comprendre, les saisir tout à fait, parfois l'on se dit que les gens vous jettent des indices des reflets de secrets, tant leurs dires semblent correspondre à autre chose. Mais ne pas assez connaître la demoiselle pour donner un sens à ses mots, pas vrai, ne pas assez connaître pour se juger vainqueur, ce serait trop s'estimer. Vouloir ressentir à nouveau comme quand elle est soudainement apparue, feu de joie dans le ventre. Lever trois doigts environ. Le billywig. Ça doit être solide dans son corps pour pouvoir tenir le coup quand il vole. C'est celui qui me surprend le plus pour le fait qu'une aussi petite chose contienne assez de venin pour faire léviter un humain, aussi. Il est rigolo. Et ce n'est pourtant pas de lui dont on parle lorsqu'on apprend le peuplement magique. Pas dans les premiers. Pas comme les grosses bêtes. Fouiller mon sac pour un morceau de parchemin, en déchirer un. Dessiner un billywig.
Revenir en haut Aller en bas
Orianne Estheim
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Orianne Estheim, Dim 11 Sep - 16:48


Avec un soupir intérieur tu te dis que l'autre avait vraiment un sale caractère pour t'ignorer de la sorte. Ton regard se posa alors sur le professeur Blanchet et tu remarquas que cette dernière venait de détourner le sien d'un air blasé de l'endroit où tu étais assises. T'avait-elle donc entendue pour afficher cet air ? Ce n'était pas ta faute si tout les gens que tu côtoyais jusqu'à maintenant trouvait que les Serpentard et les familles de sang-pur étaient supposée être parfaite. Malheureusement, étant de sang-mêlé tu t'en fichais d'ordinaire mais là c'était juste que t'afficher comme étant impure devant les autres Serpentard qui prônaient en majorité ce cliché de sang avait de quoi te couvrir de honte. Mouton ? Non. C'est juste que ta fierté refusait d'être rabaissée par d'autre alors que tu étais loin d'être une incapable. Enfin, passons ce n'est pas comme si cela était important. Non, tu étais en cours en ce moment et tu avais hâte que ce dernier commence histoire de te changer les idées. Quoique, tu devras encore attendre un moment, en fait. Lorsque tout le monde arriva dans la salle, le professeur Blanchet pris donc la parole et expliqua le fond de ses pensées concernant l'idée de pureté sanguine ect ect. Visiblement cette dernière trouvait cela débile elle aussi, comme ce gryffondor qui s'était permis de lancer une remarque concernant le fait qu'une les élèves côtés fenêtre puaient car la majorité était de l'autre côté de la salle.

Tu soupiras alors que tu le regardais s’asseoir près de vous avant de se lever à nouveau et aller s’asseoir aux côtés de sa sœur. Bref, comme tu t'en étais douté Blanchet t'avait entendue puisque cette dernière cita ce que tu avais glissé à ta voisine quelques minutes auparavant avant de te proposer de prendre la porte si tu n'étais pas contente. Oh non, si elle croyait que cela allait t'empêcher de suivre son cours elle se mettait le doigt dans l'oeil, elle. Tu n’aimais pas te lever pour rien le matin donc il était hors de question que tu quittes le cours aussi tu papillonna des cils d'un air innocent tout en gardant le silence. Après tout elle et toi étaient les seules à savoir que tu étais l'auteur de cette phrase, pas le reste de la classe aussi tu ne risquais pas d'avoir des problèmes avec les autres. De toute façon ce n'était pas le sujet du cours donc il était temps d'arrêter de penser à ça. Le sujet du cours serait donc les créatures atypique, où du moins en ce qui concerne chacun des élèves présents. Une parla du Sombral, créature en forme de cheval que seul ceux ayant vu la mort pouvait croiser un jours. Ayant vécu dans une famille dont le chef de famille était moldu, tu te serait sûrement émerveillée devant chaque créatures magiques.

Réfléchissant toi-même à un monstre mythique, tu écoutais d'une oreille distraite ce que disait certains élèves. Puis alors que tu venais d'écouter la dernière qui parlait d'une créature que tu ne connaissais pas du tout. Levant à ton tour la main, tu prends toi aussi la parole afin de parler d'une créature qui avait bercé ton enfance et continuait de te fasciner depuis lors.


« - Moi ce sont les dragons ! Déclares-tu alors à la prof après avoir lever la main. Cela peut paraître débile mais j'en ai jamais vu de ma vie et on m'a toujours dis que je devais grandir parce que ce n'était pas des créatures réelles. Dans les histoires ils peuvent avoir des ailes à la place de devant ou au contraire quatre pattes et des ailes. Est-ce qu'ils existent vraiment ? Est-ce qu'ils ont plusieurs races comme d'autres animaux ? »

On aurait dis un enfant qui demandait à quelqu'un de qualifié si les créatures mythique existaient pour de vrais. Dans l'univers où tu avais grandis les adultes t'avaient toujours prise pour une idiote, surtout ton paternel moldu qui avait continuer à camper sur ses idées alors que son épouse sorcière t'avais dis que les créatures de tes contes d'enfance pouvait très bien exister réellement. Une chose est sûre, c'est que ton père n'avait jamais eu l'ouverture nécessaire pour croire aux monstres fantastique. Si les griffons et les hypogriffes existaient vraiment, pourquoi serait-ce différent pour les dragons de contes que tu aimaient tant ?
Revenir en haut Aller en bas
Erundil Trismegiste
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Manumagie (Niveau 1)
Permis de Transplanage


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Erundil Trismegiste, Lun 12 Sep - 23:01


Le cours se développe... Comme certains propos. Des idées non originales, mais des avis quand même. Qui suis-je pour dire que quelqu'un a tort ou bien raison. Ce sont des opinions, des choix qui mènent à des actes afin d'espérer un monde plus juste, voire meilleur. Enfin, selon leurs opinions, leurs avis…

Les temps se fracassent. S'adoucissent au prénom « Alice » auquel je finis par répondre :

- Erundil.

Peu de paroles. Ca ne me dérange pas. Sa façon de faire me fait sourire. Je renvoie mes pensées vers le cours et le regard aussi glaçant qu’envoûtant de la Prof qui nous conte la suite du cours.

… Présenter la créature la plus atypique … En quoi elle nous a surpris ou émerveillé … Comment dire devant tout le monde "Le troll, et il m'a surpris car il a failli nous tuer ma mère et moi"… Mais je ne me vois pas raconter cette histoire devant toutes ces personnes que je ne connais pas pas, ou si peu….

- Pour moi, c'est un boursoufflet, mais c'est surtout nostalgique. C'est la première créature magique que j'ai rencontré et avec qui j'ai pu m'amuser.

Petit moment nostalgique. Mais je me reprends.

- Sinon, les plus surprenantes pour moi, et peut-être les plus fascinantes, sont celles qu'on appelle les non-être, comme les détraqueurs dont parlait …

Oups .. Petit moment gênant … il s'appelle comment … Vite… Vite … Réfléchis …

- Trystan ! Ou encore les épouvantards. Je trouve ces espèces très intéressantes. Et elles sont malheureusement assez méconnues.

Ce cours commence doucement mais surement. Hâte de voir vers quoi notre chère professeur va le faire évoluer. J'attends les réponses des autres avec impatience. Je regarde surtout les autres serdys, forcément, puis quelques tête qui me parlent. Et ma voisine de table … Vraiment pas habitué à avoir quelqu'un à mes côtés. Ca change. Je me demande qu'elle sera sa réponse.

Petite curiosité que j'aimerais assouvir. Regard vers Dame Blanchet.

- Et vous, si ce n'est pas trop indiscret ? Quelle serait la créature atypique qui vous aurait le plus étonnée, surprise, de quelque manière que ce soit ?

C'est un peu osé, je l'admets. Mais un cours est d'autant plus intéressant et instructif s'il se forme comme un dialogue, donc avec un retour de la part de chacun. Alors je ne regrette pas ma question et attendrai sa réponse ou sa non-réponse, peut-être accompagnée d'une réprimande, dans le calme et dans l'attente de la réponse des autres élèves.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Jade Wilder, Mer 14 Sep - 0:54


La tête posée sur sa main dont le bras était lui-même posé sur la table, Jade observait les différents élèves. Beaucoup de sang-purs et leur équivalent. Une chose est sûre, la blondinette n'aimait pas du tout cette situation. Elle qui avait l'habitude de l'effet de masse pour se cacher un peu des regards extérieurs, elle craignait que ce petit groupe à part soit plus observé et jugé qu'autre chose, les mentalités n'ayant que peu évolué pour certaines familles - et par conséquent certains élèves. Brrr, être à part faisait sans doute partie de ses plus grandes craintes, ça se rapprochait un peu trop de la solitude à son goût. Pour couronner le tout, elle ne connaissait pratiquement pas les autres élèves "de son côté" ce qui rendait la situation encore un peu plus tendue pour la préfète. Là franchement, elle attendait vraiment de savoir ce qui pouvait motiver un tel classement des élèves.

Forcément, les mots du préfet de Gryffondor ne la ravirent pas plus que ça. Bien sûr, c'était une plaisanterie, la barrière du langage ne l'empêchait pas de comprendre les blagues. Mais étant donné le contexte actuel des choses, les jugements des sang-purs sur les nés-moldus étaient sujet à polémique. Hésitant un instant à répondre des mots bien salés au rouge, l'Italienne se ravisa. Bwarf, ça n'en valait sans doute pas la peine. Juste une plaisanterie, hein. C'est pas comme le discours idiots des Serdaigles en Histoire de la Magie quelques temps plus tôt.. Non, elle n'avait toujours pas digéré non. Au final, il ne fallut pas bien longtemps à la blairelle pour comprendre qu'elle avait bien fait de se taire. Une rouge qui avait l'habitude de se faire remarquer en cours ramena le-dit préfet - ou plutôt son sac - dans la rangée qui visiblement, lui allait réellement. Un anti-conformiste hein ? Ça lui plaisait bien ça. Un léger sourire prit place sur le visage de Jade qui décida de passer à autre chose. Après tout, si ça l'amusait, tant mieux. Et en voilà au moins un qui ne prenait pas ces histoires stupides de sang au sérieux. Est-ce qu'elle aurait agit comme ça en étant née dans une famille dite pure ? Franchement, l'adolescente espérait que non, ce genre de comportement lui faisait froid dans le dos.

Peu à peu, le silence revint dans la salle, concentrant l'attention de Jade sur la chef d'orchestre du cours de Soins aux créatures magiques. Celle-ci retira d'ailleurs tous les parchemins destinés à répartir les élèves selon leur sang, ce qui évidemment eut le don d'intriguer la préfète. A quoi cela rimait ? Elle n'allait pas tarder à le savoir.

- Bonjour à toutes et à tous. Pour ceux ne me connaissant pas encore, je suis le professeur Blanchet et nous allons étudier les créatures magiques. Je vous rassure, habituellement je ne classe pas les élèves par rapport à leur sang. D'ailleurs avant que le cours ne commence, j'ai entendu des "c'est dégradant d'être à cette place". J'ai fermé le porte, mais n'hésitez pas à l'ouvrir pour quitter mon cours si c'est pour penser ou dire de telles absurdités. Les moldus sont incontestablement plus nombreux que nous dans le monde et sans eux, la lignée des sorciers n'aurait surement pas survécu au fil des années. Vous n'avez pas à avoir honte de votre sang ou vous en vanter. Les Sang-Pur ne sont pas meilleurs que les autres. Bien, je me moque de votre sang, ce qui m’intéresse c'est votre éducation, à la sorcière ou à la moldu. La perception des choses par rapport au monde magique n'est pas la même. Par exemple pour un sorcier ayant été élevé dans une famille de sorciers trouve normal le fait de pratiquer le quidditch, ce n'est surement pas la même chose pour quelqu'un ayant eu une éducation moldu.

Au fil des paroles de l'enseignante, un sourire apparaissait de plus en plus sur les lèvres de l'Italienne. Savoir qu'ils n'étaient pas "classés" pour subir un quelconque jugement de par leur sang était rassurant, nul doute qu'elle ne se serait pas sentie à l'aise sinon. Certes, elle n'avait pas honte de son sang, mais peur du jugement oui, beaucoup trop. Néanmoins, le fait que certains trouvent leur place dégradante était franchement rédhibitoire et.. particulièrement navrant. M'enfin, vive les mentalités.. Il était temps d'en revenir au cours et cette fois, Jade était presque certaine du thème abordé.

- Nous allons donc étudier les créatures atypiques par rapport à votre éducation, je voudrais savoir quelles créatures vous ont surprises quand vous avez découvert le monde magique pour les uns et en grandissant dans le monde magique pour les autres. Vous pouvez tous répondre et citer plusieurs créatures, par contre je veux savoir la raison de votre surprise, émerveillement, bref, pourquoi elles sont atypiques à vos yeux.

BINGO ! Et en plus, la préfète était ravie du sujet pour leur première prise de parole. Pas de copier/coller dans les bouquins, pas de fusées qui ne laissent aucune chance pour répondre. Cette fois, l'exercice était individuel et cela laissait place à un grand nombre de possibilités. Bien sûr, plusieurs répondirent très rapidement, citant des créatures toutes plus dingues les unes que les autres. Le préfet d'un peu plus tôt, semblant d'ailleurs doté d'un humour.. très particulier, cita une moufette avant de reprendre plus sérieusement. Nouveau sourire de Jade, elle n'avait même pas pu s'en empêcher.

Jade se souvenait très bien de l'époque où elle ne savait rien de ses dons. Elle était une petite fille comme une autre, rêvant d'un monde imaginaire remplit de créatures en tous genres, de fées et de sirènes à la beauté envoûtante. Une petite blondinette pas plus haute que trois pommes qui déjà, rêvait d'aventures remplies de rebondissements. Combien de fois en avait-elle rêvé ? Sans doute bien trop pour pouvoir les compter, mais une chose est sûre, lorsqu'elle avait découvert le monde des sorciers, tous ses rêves s'étaient vus chamboulés pour lui ouvrir grand les bras et.. découvrir la réalité des choses. Les fées étaient loin d'être comme dans ses rêves ou dans les contes pour enfants. Néanmoins, bien des créatures citées étaient devenues bel et bien réelles, même avec quelques changements dans le contexte ça ne leur enlevait pas la fascination que l'adolescente avait pu avoir. Mais lesquelles, plus particulièrement ? Il ne fut pas dur de répondre à cette question, du moins dans sa tête. Le tout étant de savoir le citer à voix haute maintenant. Bon, son anglais était meilleur, pas de quoi stresser. La remarque de Rozaire quant au fait que les moldus connaissaient certaines créatures provoqua un léger hochement de tête de la part de la blairelle, c'était tellement dingue qu'ils en connaissent autant, mais se trompent aussi sur beaucoup de détails concernant ces mêmes créatures.

- Pour revenir à ce qu'a dit Rozaire, la.. connaissance moldue à propos de ces créatures. Pour ma part j'ai commencé à cono.. hm, connaitre certaines créatures grâce aux livres et aux contes pour enfants moldus et certaines.. descriptions sont incroyablement proches de la réalité, comme d'autres non. Je trouve ça.. fascinant, quelques informations auraient euh.. fuité dans le monde moldu ? Bien sûr pour eux ça reste imaginaire..

Venons-en donc à la principale question.

- Découvrir que tout cela était réel, en soi, c'était déjà fascinant.. Après je pense que la créature qui m'a le plus.. marquée a toujours été la licorne. Je n'en ai jamais vu et ça fait aussi partie de ce qui me fascine.. Elles sont si pures, si rares.. J'ajouterai aussi les sombrals et les hippogriffes. Ces premiers ont une réputation de cat.. mauvais présage mais le fait qu'ils n'apparaissent qu'aux yeux de certains.. C'est juste fou. Les hippogriffes c'est différent, ils imposent le respect, credo che.. qu'on ne peut qu'être.. impressionné par leur majesté.. Sans compter que ces deux là peuvent voler, un autre rêve d'enfant..

Tant de rêves réalisés grâce au monde des sorciers et elle n'en avait vu qu'une infime partie encore. Elle aurait également pu citer les sirènes, fascinantes dans les contes pour enfants qu'elle avait pu feuilleter quelques années auparavant, mais cela semblait suffisant pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Kyara Blanchet, Mer 14 Sep - 22:25


Qui allait faire le premier pas ? Lever la main, prendre la parole, se retrouver au centre de l'attention le premier. Sentir son cœur battre la chamade en répondant, espérer que cela se termine au plus vite peut-être ? Généralement à cet âge, les élèves n'aimaient pas répondre aux questions. Il y avait toujours des exceptions, ceux possédant le truc pour être assez blasé ou à l'aise et parler comme s'ils étaient seuls dans la pièce. De mémoire, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques n'avait pas encore eu à interroger au hasard un élève car personne ne voulait se lancer. Dès lors que le premier parlait, cela suivait généralement de toute manière. Pan poussa un léger sifflement au même moment où Amara leva la main. Voila celle qui allait entraîner la classe. Souriant, l'ancienne Serpentard lui donna la permission de s'exprimer.

- Les Sombrals, madame Blanchet, sont les créatures magiques qui m'ont le plus surprise lorsque j'en ai vu pour la première fois. Je pense que c'est le fait qu'ils soient invisibles aux yeux des autres qui est le plus impressionnant...

Des sombrals, elle avait donc déjà eu l'occasion de voir la mort en face. Penchant le regard vers son parchemin contenant des informations sur les élèves, la Française constata qu'Amara avait 17 ans. Elle était donc assez vieille pour avoir assisté au décès de Renata dans la grande salle, mais était-elle présente au moment des faits ? Poudlard acceptait de plus en plus des élèves venant d'autres écoles. C'était un bon moyen pour diversifier un peu tout cela, mais on s'y perdait rapidement. En tout cas, malgré elle, l'ancienne directrice de Poudlard avait donné à beaucoup d'élèves et aux membres du personnel du château, la faculté de voir les morts. Ne voulant pas se montrer intrusive, Kyara hocha la tête et nota la participation de la Serdaigle pour autoriser ensuite Elise à parler.

- Pour ma part, les phénix furent une découverte des plus impressionnantes. Je n'ai jamais été "confrontée" à l'une de ces majestueuses créatures mais... Juste le fait d'imaginer leur résurrection est vraiment incroyable. Cet animal concentre pour moi tous les désires les plus chers des sorciers et moldus du monde : l'immortalité. Bien sûr, voler fait également parti des rêves de l'être humain mais... les sorciers peuvent déjà accéder à cette ambition par le biais des balais volants. Pour citer une autre créatures, je pense que les Chaporouges sont des bons candidats. Si tant est qu'ils existent... Ils doivent être effrayant... Et pour citer quelque chose de plus connus, les loups garous sont pour moi source de questionnement et d'admiration toujours plus grandissante. J'ai découvert leur existence étant plus jeune et plus naïve. Mais l'attraction que peut avoir la lune sur l'humain est vraiment phénoménale. C'est pour moi la plus grande source d'émerveillement.

Les phénix, que de beauté en un tel animal. Kyara songeait à en acheter un pour le mettre dans son bureau, mais elle savait qu'il était extrêmement dur de les domestiquer. Elle savait qu'elle était capable de le faire, mais il faudrait investir énormément de temps. Chose qu'elle n'avait pas forcement.

- Pour les chaporouges, je vous invite à faire un tour au Zoo quand vous en aurez l'occasion miss Green. Ils existent bien et ils ne sont pas sympathiques du tout !
- Professeur Blanchet ? Un jour je me suis fait pissé dessus par une moufette et j’ai trouvé cela franchement atypique, parce que je me suis demandé comment une petite chose sans pouvoir magique pouvait pisser aussi loin et avoir une senteur aussi infecte et tenace. Ça compte ? Sinon comme on parle que du monde magique ici, l’une des créatures qui ma probablement le plus stupéfait et effrayé à la fois – et va s’entendre que c’est pour en avoir entendu parlé et non pas pour en avoir déjà croisé une – ce sont, sans nul doute, les Détraqueurs. Un peu comme le mentionnait Elise, un peu plus tôt, avec les Phénix, le fait que l’on ne peut pas tuer un Détraqueur le rend, à mes yeux, très atypique. D’autant plus qu’il s’agisse de la créature la plus malsaine qu’il existe... Alors de ne pas pouvoir nous en débarrasser définitivement... Et encore, je n’ose à peine penser à l’idée de pouvoir être arraché à son âme par le baisé de cette créature.

Kyara leva les yeux au ciel en entendant le début de réponse de Trystan. Voici le comique de la classe, celui qui devait l'ouvrir plus que les autres, dire plus de bêtises pour se faire remarquer. C'était probablement dû à un sentiment d'infériorité qu'il essayait de compenser. Enfin, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques n'était pas psychologue, fort heureusement. Détraqueur, atypique, créature terrifiante qui se trouvait aussi au zoo. La Française se demandait comment Charli avait fait pour en capturer un. L'ancien gardien de Poudlard avait eu de l'aide, mais tout de même... Soupirant, Kyara laissa ensuite Azaël parler.

- J'trouve les hippogriffes plutôt surprenants. L'hybridation entre un cheval et un aigle, c'est assez original. Sans parler d'leur caractère. Leur attachement au respect et à la politesse, leur susceptibilité. Ce sont les seules créatures que je connaisse qui réagissent ainsi.

Les hippogriffes étaient pourtant assez répandus, d'autant qu'Azaël était dans le groupe des sorciers, mais bon. Kyara s'attendait à cela, de toute manière, il n'y avait pas de mauvaise réponse.

-Comme l'a dit mon camarde avant moi, je pense que pour moi, l'animal qui m'a le plus surpris est l'hippogriffe. C'est un animal tellement majestueux et sensible. Quand j'en ai rencontré un pour la première fois, j'ai été surprise de toute la courtoisie qu'il fallait faire. C'est dingue qu'un animal puisse être ainsi.

Surprenant, Eléa était aussi d'accord. En terme de susceptibilité, les dragons étaient pas mal aussi. Enfin, il n'était pas vraiment possible de dire qu'ils étaient susceptibles, c'était dans leurs gênes de cramer tout ce qui bougeait. Rozaire profita du sujet pour rebondir sur les hybrides ce qui fit sourire la Française étant donné que ça avait été le sujet du dernier cours. Continuant sur les chimères, elle posa ensuite

- Corrigez donc moi si je me trompe Mme Blanchet, mais les Moldus n'auraient pas malencontreusement rencontré l'une d'elle ? Sinon pourquoi connaissent-ils sont existence ? Merci.
- C'est possible miss Dumaray. Il est très rare de rencontrer une chimère, quasiment impossible d'en combattre une, mais rien ne dit que dans le passé un moldu soit tombé sur une chimère. Si c'est le cas, il a eu extrêmement de chances de s'en sortir vivant. Cela remonte à quelques siècles j'imagine, les moldus étaient plus observateurs et crédules qu'aujourd'hui.
- Je... euh. Je trouve les scroutt à pétard plutôt atypiques. Ils n'ont pas de tête, ni de fesses, enfin... Vous voyez, il n'y a ni devant ni derrière, c'est un peu... Ils se tuent tous entre eux aussi, alors je me demande comment ils font pour la survie de l'espèce. Ce n'est pas un comportement très naturel. Et puis... Ils explosent ? Répondit Keira.
- C'est une créature qui a été inventée par Hagrid qui avait un certain style. De ce fait, les créatures explosent effectivement par moment. Bien qu'il y en ait encore, l'espèce est en voie de disparition au vu de cet handicap.

Les élèves étaient actifs, c'était bien. Shela parla des billywig,

- Moi ce sont les dragons ! Cela peut paraître débile mais j'en ai jamais vu de ma vie et on m'a toujours dis que je devais grandir parce que ce n'était pas des créatures réelles. Dans les histoires ils peuvent avoir des ailes à la place de devant ou au contraire quatre pattes et des ailes. Est-ce qu'ils existent vraiment ? Est-ce qu'ils ont plusieurs races comme d'autres animaux ?
- Ils existent vraiment et il y a dix grandes espèces.

Kyara ne trouvait pas cela bizarre de ne jamais avoir vu de dragon, par contre étant donné qu'elle avait 17 ans, il était étonnant qu'elle n'en ait jamais entendu parlé dans le château. Boursoufflet, détraqueurs et épouvantards étaient les créatures d'Erundill. Le Serdaigle demanda ensuite à la brune qu'elle était son avis sur la question. Souriant devant la curiosité de son élève, Kyara déclara qu'elle lui répondrait quand tout le monde aura donné sa réponse. Jade mentionna la licorne, les sombrals et les hippogriffes. Des créatures revenaient forcement, il était intéressant d'ailleurs d'entendre les diverses réponses et il manquait encore neuf réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 9

 Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.