AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques
Page 4 sur 9
Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Kyara Blanchet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Kyara Blanchet, Mer 14 Sep - 22:25


Qui allait faire le premier pas ? Lever la main, prendre la parole, se retrouver au centre de l'attention le premier. Sentir son cœur battre la chamade en répondant, espérer que cela se termine au plus vite peut-être ? Généralement à cet âge, les élèves n'aimaient pas répondre aux questions. Il y avait toujours des exceptions, ceux possédant le truc pour être assez blasé ou à l'aise et parler comme s'ils étaient seuls dans la pièce. De mémoire, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques n'avait pas encore eu à interroger au hasard un élève car personne ne voulait se lancer. Dès lors que le premier parlait, cela suivait généralement de toute manière. Pan poussa un léger sifflement au même moment où Amara leva la main. Voila celle qui allait entraîner la classe. Souriant, l'ancienne Serpentard lui donna la permission de s'exprimer.

- Les Sombrals, madame Blanchet, sont les créatures magiques qui m'ont le plus surprise lorsque j'en ai vu pour la première fois. Je pense que c'est le fait qu'ils soient invisibles aux yeux des autres qui est le plus impressionnant...

Des sombrals, elle avait donc déjà eu l'occasion de voir la mort en face. Penchant le regard vers son parchemin contenant des informations sur les élèves, la Française constata qu'Amara avait 17 ans. Elle était donc assez vieille pour avoir assisté au décès de Renata dans la grande salle, mais était-elle présente au moment des faits ? Poudlard acceptait de plus en plus des élèves venant d'autres écoles. C'était un bon moyen pour diversifier un peu tout cela, mais on s'y perdait rapidement. En tout cas, malgré elle, l'ancienne directrice de Poudlard avait donné à beaucoup d'élèves et aux membres du personnel du château, la faculté de voir les morts. Ne voulant pas se montrer intrusive, Kyara hocha la tête et nota la participation de la Serdaigle pour autoriser ensuite Elise à parler.

- Pour ma part, les phénix furent une découverte des plus impressionnantes. Je n'ai jamais été "confrontée" à l'une de ces majestueuses créatures mais... Juste le fait d'imaginer leur résurrection est vraiment incroyable. Cet animal concentre pour moi tous les désires les plus chers des sorciers et moldus du monde : l'immortalité. Bien sûr, voler fait également parti des rêves de l'être humain mais... les sorciers peuvent déjà accéder à cette ambition par le biais des balais volants. Pour citer une autre créatures, je pense que les Chaporouges sont des bons candidats. Si tant est qu'ils existent... Ils doivent être effrayant... Et pour citer quelque chose de plus connus, les loups garous sont pour moi source de questionnement et d'admiration toujours plus grandissante. J'ai découvert leur existence étant plus jeune et plus naïve. Mais l'attraction que peut avoir la lune sur l'humain est vraiment phénoménale. C'est pour moi la plus grande source d'émerveillement.

Les phénix, que de beauté en un tel animal. Kyara songeait à en acheter un pour le mettre dans son bureau, mais elle savait qu'il était extrêmement dur de les domestiquer. Elle savait qu'elle était capable de le faire, mais il faudrait investir énormément de temps. Chose qu'elle n'avait pas forcement.

- Pour les chaporouges, je vous invite à faire un tour au Zoo quand vous en aurez l'occasion miss Green. Ils existent bien et ils ne sont pas sympathiques du tout !
- Professeur Blanchet ? Un jour je me suis fait pissé dessus par une moufette et j’ai trouvé cela franchement atypique, parce que je me suis demandé comment une petite chose sans pouvoir magique pouvait pisser aussi loin et avoir une senteur aussi infecte et tenace. Ça compte ? Sinon comme on parle que du monde magique ici, l’une des créatures qui ma probablement le plus stupéfait et effrayé à la fois – et va s’entendre que c’est pour en avoir entendu parlé et non pas pour en avoir déjà croisé une – ce sont, sans nul doute, les Détraqueurs. Un peu comme le mentionnait Elise, un peu plus tôt, avec les Phénix, le fait que l’on ne peut pas tuer un Détraqueur le rend, à mes yeux, très atypique. D’autant plus qu’il s’agisse de la créature la plus malsaine qu’il existe... Alors de ne pas pouvoir nous en débarrasser définitivement... Et encore, je n’ose à peine penser à l’idée de pouvoir être arraché à son âme par le baisé de cette créature.

Kyara leva les yeux au ciel en entendant le début de réponse de Trystan. Voici le comique de la classe, celui qui devait l'ouvrir plus que les autres, dire plus de bêtises pour se faire remarquer. C'était probablement dû à un sentiment d'infériorité qu'il essayait de compenser. Enfin, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques n'était pas psychologue, fort heureusement. Détraqueur, atypique, créature terrifiante qui se trouvait aussi au zoo. La Française se demandait comment Charli avait fait pour en capturer un. L'ancien gardien de Poudlard avait eu de l'aide, mais tout de même... Soupirant, Kyara laissa ensuite Azaël parler.

- J'trouve les hippogriffes plutôt surprenants. L'hybridation entre un cheval et un aigle, c'est assez original. Sans parler d'leur caractère. Leur attachement au respect et à la politesse, leur susceptibilité. Ce sont les seules créatures que je connaisse qui réagissent ainsi.

Les hippogriffes étaient pourtant assez répandus, d'autant qu'Azaël était dans le groupe des sorciers, mais bon. Kyara s'attendait à cela, de toute manière, il n'y avait pas de mauvaise réponse.

-Comme l'a dit mon camarde avant moi, je pense que pour moi, l'animal qui m'a le plus surpris est l'hippogriffe. C'est un animal tellement majestueux et sensible. Quand j'en ai rencontré un pour la première fois, j'ai été surprise de toute la courtoisie qu'il fallait faire. C'est dingue qu'un animal puisse être ainsi.

Surprenant, Eléa était aussi d'accord. En terme de susceptibilité, les dragons étaient pas mal aussi. Enfin, il n'était pas vraiment possible de dire qu'ils étaient susceptibles, c'était dans leurs gênes de cramer tout ce qui bougeait. Rozaire profita du sujet pour rebondir sur les hybrides ce qui fit sourire la Française étant donné que ça avait été le sujet du dernier cours. Continuant sur les chimères, elle posa ensuite

- Corrigez donc moi si je me trompe Mme Blanchet, mais les Moldus n'auraient pas malencontreusement rencontré l'une d'elle ? Sinon pourquoi connaissent-ils sont existence ? Merci.
- C'est possible miss Dumaray. Il est très rare de rencontrer une chimère, quasiment impossible d'en combattre une, mais rien ne dit que dans le passé un moldu soit tombé sur une chimère. Si c'est le cas, il a eu extrêmement de chances de s'en sortir vivant. Cela remonte à quelques siècles j'imagine, les moldus étaient plus observateurs et crédules qu'aujourd'hui.
- Je... euh. Je trouve les scroutt à pétard plutôt atypiques. Ils n'ont pas de tête, ni de fesses, enfin... Vous voyez, il n'y a ni devant ni derrière, c'est un peu... Ils se tuent tous entre eux aussi, alors je me demande comment ils font pour la survie de l'espèce. Ce n'est pas un comportement très naturel. Et puis... Ils explosent ? Répondit Keira.
- C'est une créature qui a été inventée par Hagrid qui avait un certain style. De ce fait, les créatures explosent effectivement par moment. Bien qu'il y en ait encore, l'espèce est en voie de disparition au vu de cet handicap.

Les élèves étaient actifs, c'était bien. Shela parla des billywig,

- Moi ce sont les dragons ! Cela peut paraître débile mais j'en ai jamais vu de ma vie et on m'a toujours dis que je devais grandir parce que ce n'était pas des créatures réelles. Dans les histoires ils peuvent avoir des ailes à la place de devant ou au contraire quatre pattes et des ailes. Est-ce qu'ils existent vraiment ? Est-ce qu'ils ont plusieurs races comme d'autres animaux ?
- Ils existent vraiment et il y a dix grandes espèces.

Kyara ne trouvait pas cela bizarre de ne jamais avoir vu de dragon, par contre étant donné qu'elle avait 17 ans, il était étonnant qu'elle n'en ait jamais entendu parlé dans le château. Boursoufflet, détraqueurs et épouvantards étaient les créatures d'Erundill. Le Serdaigle demanda ensuite à la brune qu'elle était son avis sur la question. Souriant devant la curiosité de son élève, Kyara déclara qu'elle lui répondrait quand tout le monde aura donné sa réponse. Jade mentionna la licorne, les sombrals et les hippogriffes. Des créatures revenaient forcement, il était intéressant d'ailleurs d'entendre les diverses réponses et il manquait encore neuf réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
avatar
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Mary Drake, Ven 16 Sep - 19:46


Alors que je mordille l'intérieur de ma joue en tentant d'être la moins bruyante possible, d'autres élèves arrivent. Ils passent la porte et viennent s'asseoir. Parfois d'un côté, parfois de l'autre. La première à venir à ma suite, une verte, qui se dirige vers les moldus. La suivant, une gryffy, va se placer à côté d'une de ses condisciples. Vers la porte. Puis, encore une serdy. Étonnamment, elle vient vers les rangées proches de la fenêtre. Moi qui pensais que c'était impossible. Je dois arrêter avec mes a priori. Ils sont faux. Souvent. Je rigole en la regardant s'asseoir. C'est étrange. J'ai déjà eu une ou deux fois des rumeurs dans mon dos . Des sangs de bourbes chuchotés de temps à autre... Je sais qu'ils ne sont pas tous des manipulateurs mais je n'ai jamais eu une bonne expérience avec eux.

M'étant déconcentrée, je n'ai pas suivi l'arrivée d'Alice et de deux blaireaux. C'est pas trop grave au fond. Toute façon, il y en a plus vers la porte, proches de la sortie qu'autre chose. Ensuite, quelque chose d'étrange arrive. Le frère de Merry, si je me souviens bien, qui s'assied de mon côté. Il n'est pas un sang pure lui ? Il me semble que si pourtant. Sans importance. Du vert, du rouge, du jaune. Un préfet qui se fait réprimander. Et un cours qui peut, enfin si puis dire, commencer.

Présentation de Miss Blanchet, explication pour le classement. Exposition qui te dit que si t'es pas content, tu peux sortir. Et un bref moment où on nous dis ce qu'on va faire. Les différences d'éducations. Au final, on se retrouve avec un premier exercice. Trouver une créature qui nous a étonnés. Quand j'ai débarqué lors de mes onze ans, tout était merveilleux. Je découvrais un autre monde. Mais qu'est-ce qui m'a marqué le plus ? Dure de choisir. Alors que des réponses fusent, j'hésite toujours. Une personne parle des sombrals. De magnifiques créatures. Tristes, certes, mais tellement majestueuse. Une rouge propose le phénix, qui renaît de ses cendres. Je trouve cette bête tellement poétique ! Mais vite coupé par la moufette. Blague du frère qui semble tout faire pour s'attirer des ennuis. Et puis les hippogriffes. Ou alors une intervention très intéressante d'un pouffy. Je suis pressée d'entendre la réponse. Hum. Une verte qui propose un truc sans fesses. Étonnant. Je n'en connaissais pas l’existence. Sa voisine nous parle du billywig. Du dragon, du boursouflet, des épouvantards.

Et enfin, une dernière intervention. Licorne. Comme pour Jade, c'est bel et bien la créature qui m'a le plus fascinée. Alors, dans un élan d'inspiration, j'expose mon avis haut et fort. C'est tellement drôle d'éviter de bafouiller.

-L'animal qui m'a le plus surprise n'est autre que la licorne. Elle est présente de nombreuses histoires moldues. Tentôt aillée, elle a toujours été dite pure. Et c'est ça le plus étonnant. De toutes les créatures dont je connaissais les légendes, c'est celle qui avait le plus de points communs avec ce qu'on me racontait quand j'étais enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Alice Grant, Ven 16 Sep - 21:21


Pas posté depuis le 29 août, désolée, désolée...

Son voisin (Erundil) se présenta à son tour, le gryffondor (Trystan) répondit à son signe par un sourire. Tout le monde était là, le cours pouvait commencer. Miss Blanchet se présenta d'abord pour ceux qui ne la connaissaient pas puis s'expliqua enfin sur les placements, disant qu'elle n'accordait aucune importance au statut du sang, rassurant Alice sur le coup. Ça lui fit l'effet d'un café brûlant après une douche glacée. Cette professeur était donc bel et bien quelqu'un d'intègre. Il fallait dire que la serdaigle avait été impressionnée par son premier cours avec elle, apprendre que c'était en réalité une femme prenant en compte la pureté du sang l'aurait plus que déçue.
- Bonjour à toutes et à tous. Pour ceux ne me connaissant pas encore, je suis le professeur Blanchet et nous allons étudier les créatures magiques. Je vous rassure, habituellement je ne classe pas les élèves par rapport à leur sang. D'ailleurs avant que le cours ne commence, j'ai entendu des "c'est dégradant d'être à cette place".
Elle fronça les sourcils. Qui avait dit un truc pareil?! D'un autre côté, heureusement que la sang-mêlée n'avait pas entendu, c'était l'un des rares sujets sur lequel elle perdait son sang-froid.
Hey, et moi alors?
Ah, oui, j'oubliais. La Voie l'énervait beaucoup aussi. Si seulement elle pouvait s'arrêter de lancer ses piques cinq minutes... depuis un bout de temps, la bleu et bronze avait même du mal à fermer l’œil.
J'ai fermé le porte, mais n'hésitez pas à l'ouvrir pour quitter mon cours si c'est pour penser ou dire de telles absurdités. Les moldus sont incontestablement plus nombreux que nous dans le monde et sans eux, la lignée des sorciers n'aurait surement pas survécu au fil des années. Vous n'avez pas à avoir honte de votre sang ou vous en vanter. Les Sang-Pur ne sont pas meilleurs que les autres.
Ouais, bien dit! Bon, ce cours n'allait pas être si mal finalement, elle aurait juste à surveiller étroitement sa chère ennemie, au cas ou elle voudrait tenter une quelconque vengeance.
Bien, je me moque de votre sang, ce qui m’intéresse c'est votre éducation, à la sorcière ou à la moldu. La perception des choses par rapport au monde magique n'est pas la même. Par exemple pour un sorcier ayant été élevé dans une famille de sorciers trouve normal le fait de pratiquer le quidditch, ce n'est surement pas la même chose pour quelqu'un ayant eu une éducation moldu.
Ça expliquait tout, donc. Comment la française avait-elle put douter de son professeur?
Très simple: tu doutes de tout le monde.
Oh, la ferme.
- Nous allons donc étudier les créatures atypiques par rapport à votre éducation, je voudrais savoir quelles créatures vous ont surprises quand vous avez découvert le monde magique pour les uns et en grandissant dans le monde magique pour les autres. Vous pouvez tous répondre et citer plusieurs créatures, par contre je veux savoir la raison de votre surprise, émerveillement, bref, pourquoi elles sont atypiques à vos yeux.
Alice écouta les multiples réponses et les noms des créatures citées. Sombrals. Phénixs. Détraqueurs. Hippogriffes. Manticores. Chimères. Scroutts à pétard. Billywig. Dragons. Epouvantards. Licornes. Chaporouges.
Pour la sixième année, la réponse était toute trouvée. Elle leva la main à son tour:
- Dans votre dernier cours, les Êtres de l'Eau m'ont beaucoup marquée. Ils avaient presque un côté... humain. Pouvoir échanger avec eux était sûrement l'une des plus belles expériences de ma vie. Ça se voyait, ils étaient intelligents, je trouve dommage qu'il y ait peu de liens entre eux et la communauté magique. Enfin, c'est peut-être mieux comme ça. Au final, on ne sait pas grand chose sur eux... voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Merry K. Harper, Dim 18 Sep - 21:57


Merry savait que son frère n'était pas du genre à apprécier s'asseoir sur des chaises pendant plusieurs heures à écouter des professeurs parler. Alors quand le cours ne commençait pas, il cherchait évidemment à tout faire pour se divertir. Malheureusement, il avait jeté son dévolu sur les consignes de la professeur et n'avait pas respecté la demande de miss Blanchet qui consistait à s'asseoir d'un côté ou l'autre de la salle, selon leur rang. Bien sûr, ce n'était pas destiné à tracer une tranchée ou autre entre les sangs-purs et les sangs-mêlés, loin de là. Il y avait déjà bien assez de conflits comme cela.

Mais tout ceci n'avait pas empêché Trystan d'amuser la galerie en se mettant du mauvais côté de la salle. En arrivant à sa suite après avoir lu un premier parchemin, Merry avait remarqué son frère de l'autre côté de la salle où il aurait dû s'installer. Dépitée et désespérée, la rouquine l'avait alors rejoint, récupérant son sac pour le poser du côté des sangs-purs, comme elle. Il n'avait plus qu'à venir. Chose qui ne tarda pas, bien qu'il n'avait pas l'air d'apprécier le fait de voir sa blague écourtée. La rouquine se demandait vraiment comment elle faisait pour vivre avec lui.

- Oh ça va, ne me regarde pas comme ça… Je met juste un peu de piquant dans la classe, non ?!

Haussant les yeux au ciel, Merry se reconcentra et se tourna vers sa professeur qui venait tout juste de fermer la porte et s'apprêtait à commencer le cours. Peut être que Trystan se concentrerait à son tour une fois les instructions données ! Ainsi tout ceci n'était pas une histoire de sang. Du moins, c'était l'avis de la professeur et la rouquine était bien contente de l'entendre. Si son père l'entendait dire de telles choses... il serait fou. Enfin. Là n'était pas la question. La question était de savoir quelle créature les avait fasciné lors de sa découverte. Plusieurs réponses fusèrent dont celle de Trystan qui commença à raconter n'importe quoi, comme d'habitude. Tapant son front d'une main, la rouquine continua à réfléchir, ne sachant de quel animal parler. Mais finalement, c'était si logique après mûre réflexion.

- Personnellement, je pense au Phénix. Je trouve que c'est une créature vraiment majestueuse et les voir disparaître pour ne plus ressembler qu'à un tas de cendre qui donne naissance à un tout petit Phénix... c'est impressionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Aiden Sourhill
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Aiden Sourhill, Dim 18 Sep - 23:59


Elle regrettait amèrement de ne pas avoir feuilleté l'épais livre qui leur avait été recommandé en début d'année.

A vrai dire -et elle le savait, c'était sa faute-, les créatures magiques étaient pour elle un terrain complètement inconnu et si elle était honnête, peu intéressant. Aiden s'était essentiellement penchée sur le sujet des potions et de la botanique ainsi que sur celui des enchantements. On ne devient pas un médicomage en connaissant les différents types de dragons ou en repoussant des fantômes. A la limite, il était toujours pratique de savoir bander la jambe d'un animal mais, dans un hôpital, c'était un talent qui trouvait vite ses limites.

Tiens, tant qu'elle y pensait, était il même possible de repousser des fantômes ? Aiden ignorait s'ils conservaient dans le monde magique l'aspect souvent négatif et dangereux qu'ils avaient dans celui des moldus. Elle ne pouvait se baser que sur celui qu'elle avait entre-aperçu et, s'ils étaient tous comme ce petit clown agaçant, elle espérait apprendre un sort de répulsion. Rapidement.

Évidemment, ce fut à ce moment qu'arriva « son tour ». Il n'y avait pas eu à proprement parlé d'ordre dans les réponses mais beaucoup d'élèves avaient déjà pris la parole et les têtes se tournaient désormais vers ceux qui étaient restés silencieux. Et là, bon nombre de visages la dévisageaient.

Contre le mur, sa tête reposant à la fois sur sa main et la vitre glacée, elle regarda d'un œil morne ses camarades de maison l'encourager implicitement. Le préfet, notamment, semblait écarquiller les yeux dans un regard qui signifiait « Toi aussi, tu peux le faire ! ».

Aiden n'avait pas très envie de le faire.

Premièrement, elle n'aimait pas qu'on la pousse à faire quoi que ce soit. Non pas que son ego soit problématique, mais l'esprit d'équipe dans un domaine compétitif : très peu pour elle. Car c'était bien ce dont il s'agissait, non ? De gagner plus de points que les autres maisons …

Deuxièmement, elle était là pour apprendre. Mer**, elle avait payé une petite fortune pour cette école et tout ce qui allait avec, ce n'était pas pour être interrogée dès les premier jour sur un sujet dont elle ignorait tout. Que pouvait elle dire ? Les fantômes ? Avec un peu de chance, ils n'étaient pas considérés comme des créatures « magiques ». Et à vrai dire, ils n'avaient pas besoin de beaucoup de soins.

Les dragons, elle en avait entendu parler, mais elle n'en savait rien : ressemblaient ils à des wyvernes ? A des dragons ancestraux ? A de gros varans ? Pourrait elle un jour utiliser son savoir acquis grâce à Donjons et Dragons ? Quant à ce qu'elle avait vu depuis son arrivée à Poudlard, cela se limitait à quelques chats et hiboux. Il y avait bien eu les carrioles tirées par des chevaux invisibles mais difficile de parler de ce qu'on ne voit pas. Elle n'allait tout de même pas dire « Les carrioles madames, de belles carrioles tout en bois, qui bougent toutes seules ! Sacrées bestioles que ces carrioles ! ».

Son oncle et son père lui avaient-ils parlé d'autre chose ? Ils s'étaient concentrés sur son apprentissage des sorts, pas de la culture générale. Quoi que, il y avait bien eu la fois où …

- Je me rappelle un soir, une voisine était venue frapper à la porte de mon oncle. Paniquée qu'elle était, ça je pouvais l'entendre même depuis ma chambre. Tout ce que j'avais compris sur le moment, c'était que plusieurs huma...-moldus étaient morts. Mon oncle l'a tout de suite suivie.

Elle gigota un peu pour appuyer complètement son dos contre la pierre du mur. Voilà qui était plus confortable.

- Quand il est revenu quelques heures plus tard, il ne s'attendait sûrement pas à ce que je le bombarde de questions. Apparemment, ce à quoi plusieurs moldus malheureux avaient eu à faire, c'était un bande de Chaporouges particulièrement vicieux. Je n'en ai pas vu, à mon grand soulagement, mais dans les jours qui suivirent, il m'arriva d'entendre plusieurs histoires traîner en ville, parmi les moldus, sur des gnomes tueurs trempant leurs chapeaux dans le sang des victimes.

Elle haussa les épaules devant l'ironie de ce qu'elle aurait considéré autrefois comme une simple rumeur sans fondement.

- Ce qui est intéressant ici -pour moi- c'est le lien avec l'autre monde. De ce que je sais, peu de créatures magiques interagissent avec les moldus et, même si il y a des sorts d'oubli, les interactions ne sont généralement pas aussi … « violentes ». C'est à se demander quelles histoires viennent uniquement du folklore et lesquelles sont inspirées de … hum … « nos » créatures. Y'aurait probablement un truc intéressant à écrire sur la frontière entre les deux mondes ou sur les légendes urbaines …

Hum. Finalement, elle avait plus parlé que prévu. Mais elle se demanda si son histoire qualifiait vraiment d'explication sur son « émerveillement » ou sa « surprise ». Il serait dommage d'être hors sujet dès le premier cours. Enfin …

Elle s'en contenterait
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Dragoslav
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Alexei Dragoslav, Lun 19 Sep - 16:18


[HRPG : Désolé pour ce RP nul à chier, je suis en absence jusqu'à jeudi mais je tiens à respecter le délai du 19 septembre]

Aussitôt que tous les élèves étaient entrer en cours, Mme Blanchet nous demanda à tous quels étaient les animaux qui nous avaient le plus marqué dans l'éducation contraire que celles qu'ils avaient reçus. Pour Alexeï, cette rencontre avait eu lieu lorsqu'il était en vacances en Irlande avec toute sa famille. Une sorte de cadeau d'anniversaire que les parents du suédois avaient offert à leur fils aîné Ivan.

Les deux frères ont passer des journées entières à se prélasser autours des Lacs de Killarney, là où se trouvait le camping où ils avaient élus domicile pour les vacances.

Une fois que tous les élèves finirent de conter leurs récits, le poufsouffle prit la parole :


- Pour ma part j'ai été surpris par les strangulot, je me suis fais attrapé lorsque j'étais en vacances avec ma famille en plongeant dans un des lacs où on se trouvait. Je n'ai jamais eu aussi peur de l'eau de toute ma vie. J'ai longtemps hésité avant de retourner dans ce lac, à chaque fois un adulte devait m'accompagner tellement que je craignais qu'un strangulot revienne.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Kyara Blanchet, Mer 21 Sep - 17:42


Licornes, êtres de l'eau, phénix, chaporouges et strangulots furent les dernières créatures nommées. Au total quatre élèves n'avaient pas répondus. La professeure de soins aux créatures magiques préféra ne pas chercher plus loin. S'ils préféraient ne pas faire gagner de points c'était leur problème, pas le sien. Kyara allait passer à autre chose quand elle se rappela de la question d'Erundil. La créature la plus atypique pour elle ... elle avait bien quelques idées, mais elle décida de donner le plus drôle. Beaucoup se limitaient à l'apparence avec une telle créature, il était temps de remettre un peu les choses dans son contexte.

- Pour répondre à la question de monsieur Trismegiste, il y a plusieurs créatures atypiques à mes yeux. J'ai eu l'occasion d'en voir beaucoup, mais si je devais en nommer une aujourd'hui ce serait surement le boursouf. Les gens s'attachent tellement à cette créature sous prétexte qu'elle est mignonne que bien souvent ils ne savent pas qu'elle raffole de la morve et qu'elle va se nourrir directement dans les narines de son propriétaire quand celui-ci dort. Enfin, cela est bien utile si vous avez un serpent.

Souriant légèrement en voyant quelques mines dêgoutées, Kyara caressa une nouvelle fois Pan qui somnolait silencieusement sur le bureau. Laissant ses élèves digéré l'information, la brune en profita pour se faire un rappel mental des créatures citées. Il y en avait de quoi faire avec toutes, mais la Française ne voulait pas taper dans le trop commun ou trop récent par rapport à ses cours.

- Nous allons à présent nous concentrer sur quelques créatures que vous avez citées afin de voir vos connaissances sur celles-ci. Je vais vous  poser des questions, merci de ne répondre qu'à une seule par élève, c'est important pour permettre à vos autres camarades de participer. Dans les noms, il y a eu le détraqueur. Quelle est son apparence ? Il s'alimente de trois choses, je voudrais que trois élèves me donnent  les trois aliments (un par personne donc). Quel est le moyen de les repousser ? Quel est meilleur remède aux malaises qu'il provoque ?


A lire !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Amilcare Sakhno
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Amilcare Sakhno, Mer 21 Sep - 18:37


J'écoutais la professeur avec attention. Elle attendait que des élèves répondent à ses questions. Je décidais de participer au cours cette fois ci. Quel apparence il pouvait avoir ? Il devait ressembler à un monstre étant donné qu'il fait du mal, je présume... De quoi il s'alimente ? Des souvenirs heureux des gens je crois... Le moyen de les repousser est un sortilège je pense. Par contre le meilleur remède contre les malaises qu'il provoque aucune idée...

Nous devions répondre à ses demandes, elle n'attendait que ça, mais à quoi répondre ? Je n'étais pas sûr de mes réponses, mais il fallait bien répondre quelque chose. Je ne peux pas répondre à quoi il ressemble parce que "un monstre" c'est trop vague. Pour les souvenirs heureux des gens, je ne suis pas sûr, mais il peut se nourrir de quoi d'autre ? À part ça, je ne vois rien. Le moyen de les repousser je ne sais pas, et pour le remède je l'ignore également.

- Ils se nourrissent des souvenirs heureux des gens je crois répondis-je timidement.

Peut-être ne m'entendra-t-elle pas, dois-je me répéter ? Pour être sûr qu'elle m'est entendu pourquoi pas.

Je pris ma respiration.
- Ils se nourrissent des souvenirs heureux des gens je crois repris-je plus fort.

Revenir en haut Aller en bas
Elise Green
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Elise Green, Mer 21 Sep - 19:26


Les réponses fusent, tandis que beaucoup nomment plusieurs créatures plus ou moins atypiques à leur goût. Notre préfet fait une vanne sur un animal puant mais non magique, ce qui me fait sourire. Ah, Trystan, t'es jamais à court de conne**** pas vrai ? Je soupire, calant ma main droite contre ma joue, écoutant les dernière réponses de mes camarades. Tiens, certains n'ont pas répondus. Dommage. Le professeur nous explique alors que la créature qu'elle trouve atypique s'appelle le Boursouf. Quoi, cette créature trop mignonne ? Elle veut rire ? Qu'est ce qu'il y a d'atypique là dedans ? C'est comme un chaton mais en mieux.

- ...sous prétexte qu'elle est mignonne que bien souvent ils ne savent pas qu'elle raffole de la morve et qu'elle va se nourrir directement dans les narines de son propriétaire quand celui-ci dort. Enfin, cela est bien utile si vous avez un serpent.

Beurk, quoi ? J'affiche une grimace, comme la plupart des personnes présentes à mon avis. Voilà qui casse toute la mignonerie de cette créature. Pas que je comptai m'en acheter un, mais quand même... Un serpent, c'est vrai que ça a plus de gueule quoi. Et puis, ça débarrasse des parasites. Dans tous les sens du terme. Idéal pour planquer un cadavre... Ah, non là je vais trop loin. J'ai un petit sourire sadique, puis me reprend rapidement en espérant que personne ne m'a vu. La professeure adresse une caresse à l'être de sang froid qui repose sur son bureau, puis semble réfléchir un bref instant.

- Nous allons à présent nous concentrer sur quelques créatures que vous avez citées afin de voir vos connaissances sur celles-ci. Je vais vous  poser des questions, merci de ne répondre qu'à une seule par élève, c'est important pour permettre à vos autres camarades de participer. Dans les noms, il y a eu le détraqueur. Quelle est son apparence ? Il s'alimente de trois choses, je voudrais que trois élèves me donnent  les trois aliments (un par personne donc). Quel est le moyen de les repousser ? Quel est meilleur remède aux malaises qu'il provoque ?

Ah, les détraqueurs. Ces créatures du diable ! Je déglutis en pensant à leur apparence terrifiante. Les questions ne sont pas très compliquées, mais celle qui demande plus de réflexion est celle qui concerne le moyen de les repousser. Je me penche sur la question quelques secondes, lorsqu'un murmure bref parvient de quelque part dans la salle, si bas, qu'on ne peut pas clairement comprendre de quoi parle l'interlocuteur. Il reprend alors, plus fort, mais pas plus sûr de lui :

- Ils se nourrissent des souvenirs heureux des gens je crois.

Ne jamais montrer qu'on est pas vraiment sûr, c'est la base d'un oral. Je lève les yeux au ciel et lève brusquement la main, bien décidée à montrer la meilleure manière de répondre à l'oral.

- Professeure ? En ce qui concerne le meilleur moyen de les repousser, il existe un sortilège : celui du Patronus. C'est un sortilège qui se base sur un sentiment ou un souvenir heureux du sorcier. Il accapare donc toute l'attention du dit détraqueur qui, comme l'a dit... heu... ce jeune homme, se nourrit des souvenirs positifs de la victime. Le sortilège demande beaucoup d'entrainement. Pour repousser de façon plus efficace les détraqueurs, on peu pousser plus loin le sortilège du Patronus avec un Patronus corporel. Mais il faut être expérimenté pour pouvoir espérer en produire un convaincant.
Revenir en haut Aller en bas
Alexei Dragoslav
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Alexei Dragoslav, Mer 21 Sep - 20:41


[HRPG : Toujours en absence, je me contente du strict minimum j'essaierais de faire mieux bientôt]

Fiou, Alexeï avait eu chaud. Juste après sa réponse au professeure Blanchet, cette dernière avait clôt les questions concernant leur éducation pour en poser une sur les détraqueurs. Ces espèces d'animaux/goules que le suédois n'avait, heureusement, jamais affronté ni même aperçus.

Plusieurs questions fusèrent de la bouche de Miss Blanchet, notamment sur les moyens de vaincre les détraqueurs, ce qui les nourrit ou encore comment se rafistoler juste après une confrontation. Un des camarades du Poufsouffle, Amilcare fut le premier à répondre.

- Ils se nourrissent des souvenirs heureux des gens je crois.

Yeah ! Des points pour les Pouffys, le môme avait répondu juste. Juste après lui, Elise Green la petite fille amoureuse d'Hudson prit la parole en expliquant aussi bien qu'il le fallait comment vaincre ces bestioles à l'aide d'un patronus. Rien ne pouvait être rajouté à ses dires car ayant tout résumé. Ne voyant personne d'autre prendre la parole, Alexeï leva la main, puis enchaîna :

- J'ai souvent lu qu'il fallait manger du chocolat après avoir été confronté à un détraqueur. Je n'ai jamais été en face d'un d'eux donc je ne sais pas si ce remède est si efficace que je le crois. De plus, c'est un remède plutôt passager.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan J. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Trystan J. Harper, Jeu 22 Sep - 5:37



Les créatures atypiques
— COURS de SACM



Ma plaisanterie sur les bêtes puantes avait eu son lot de réactions – c’était le cas de le dire. Si certains élèves m’avaient accompagné de bon cœur dans le rire, d’autres, comme Merry et le Professeur Blanchet, s’étaient plutôt plaqué une main sur le front ou levé les yeux au ciel en signe d’exaspération. Je cru même surprendre le regard noir que me lança la préfète des Serpentard, Keira – auquel je répondis d’un sourire pleinement assumé. Vient ensuite les réponses des autres élèves sur les créatures atypiques : Phénix, Hippogriffes, Chaporouges, Loups Garous, Dragons, Centaures, Chimères…

«C'est possible miss Dumaray. Répondit alors l’enseignante à la question de cette dénommée Dumaray sur la possibilité que des moldus aient un jour croisé des chimères. Il est très rare de rencontrer une chimère, quasiment impossible d'en combattre une, mais rien ne dit que dans le passé un moldu soit tombé sur une chimère. Si c'est le cas, il a eu extrêmement de chances de s'en sortir vivant. Cela remonte à quelques siècles j'imagine, les moldus étaient plus observateurs et crédules qu'aujourd'hui.»

Nombreuses autres réponses défilèrent encore : Scroutt à pétard – une création de Rubeus Hagrid qui était maintenant en voie de disparition en raison de leurs tendances à… exploser – Billywigs, Épouventards, Boursoufflet, Licornes, Sombrals, Êtres de l’eau, … À vrai dire, je n’écoutai pas la moitié de ces réponses. J’avais perdu le fil assez rapidement et avais commencé à griffonner au coin de mon parchemin. J’étais d’ailleurs rendu à ajouter des yeux et des cheveux à mon barbouillis plus ou moins ressemblant d’un vif d’or, lorsqu'Aiden Sourhill termina son interminable histoire sur les Chaporouges qui avaient tué bon nombre des moldus de son quartier.

«Pour répondre à la question de monsieur Trismegiste, avait alors reprit Kyara, lorsque presque tous les élèves eut répondu à sa première question, il y a plusieurs créatures atypiques à mes yeux. J'ai eu l'occasion d'en voir beaucoup, mais si je devais en nommer une aujourd'hui ce serait surement le boursouf. Les gens s'attachent tellement à cette créature sous prétexte qu'elle est mignonne que bien souvent ils ne savent pas qu'elle raffole de la morve et qu'elle va se nourrir directement dans les narines de son propriétaire quand celui-ci dort. Enfin, cela est bien utile si vous avez un serpent.»

La réplique du Professeur Blanchet eu pour effet immédiat de mettre fin à mon gribouillage. De la morve ?! – oui bon… évidemment que c’était ce passage qui avait surtout attiré mon attention. Relevant vivement la tête vers la sorcière à l'avant de la classe, qui caressait, à présent, le serpent lové sur son bureau. Je grimaçai de dégout à l’idée qu’un petit Boursouf puisse entrer dans mes narines à mon insu afin de se nourrir de… Enfin, vous avez compris l'essentiel, je crois. Me penchant alors vers Merry, je lui chuchotai :

«Je sais déjà ce que je vais t’acheter pour Noël… Un merveilleux bouffeur de morve tout mignon !! T’en dis quoi ?!»

Riant silencieusement à l’idée de ce cadeau, j’avais reporté mon attention sur le cours, juste à temps pour entendre les prochaines questions qui portaient sur les détraqueurs. Laissant quelques élèves répondre avant moi, j’avais ensuite levé la main pour prendre la parole à mon tour.

«On raconte aussi que le baisé d’un détraqueur lui permet d’aspirer l’âme d’une personne, ce dont il se nourrit.»
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Rozaire Dumaray
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Rozaire Dumaray, Sam 24 Sep - 11:43


Dans un petit sourire Mme Blanchet répondit à la question de la jeune fille:

- C'est possible miss Dumaray. Il est très rare de rencontrer une chimère, quasiment impossible d'en combattre une, mais rien ne dit que dans le passé un moldu soit tombé sur une chimère. Si c'est le cas, il a eu extrêmement de chances de s'en sortir vivant. Cela remonte à quelques siècles j'imagine, les moldus étaient plus observateurs et crédules qu'aujourd'hui.

- Oui c'est ce que je me disais justement, peut-être à t-il eu beaucoup de chance de se trouver à l'abri du regard de la bête. En tout cas merci de m'avoir éclairé Mme Blanchet.

Le cour repris et d'autres créatures furent cité. "scroutt à pétard", "dragon", "licorne", "Êtres de l'eau", "Chaporouges", "strangulots". En bref tout un panel de créatures tout aussi étrange que les autres, la liste était déjà exhaustive bien que certains élèves n'est pas donner leurs avis sur la reste des créatures qui pouvaient être cité. Tant pis après tout le cour devait tout même continuer. Donc le moment interaction avec les élèves fut clos par la réponse personnel de la prof.

- Pour répondre à la question de monsieur Trismegiste, il y a plusieurs créatures atypiques à mes yeux. J'ai eu l'occasion d'en voir beaucoup, mais si je devais en nommer une aujourd'hui ce serait surement le boursouf. Les gens s'attachent tellement à cette créature sous prétexte qu'elle est mignonne que bien souvent ils ne savent pas qu'elle raffole de la morve et qu'elle va se nourrir directement dans les narines de son propriétaire quand celui-ci dort. Enfin, cela est bien utile si vous avez un serpent.

C'était loin d'être la créature que la jeune brune s'attendait à entendre de la bouche de Mme Blanchet, certes elle ne la connaissait pas très bien mais en vu de son expérience elle s'attendait à une bestiole un peu moins domestique. Non loin d'être déçut elle était juste surprise, après tout chacun avait le droit de donner son avis et particulièrement la prof d'autant plus que quand elle réfléchissait un peu bien que répugnant ce n'était pas faux, Rozaire avait déjà vu des boursoufs mais elle était loin de s'imaginer qu'ils étaient capable de ce genre de choses ! Beurk ! C'était sans aucun doute le moment dégueux du cour, une sorte de parenthèse avant la reprise du véritable cour.

- Nous allons à présent nous concentrer sur quelques créatures que vous avez citées afin de voir vos connaissances sur celles-ci. Je vais vous  poser des questions, merci de ne répondre qu'à une seule par élève, c'est important pour permettre à vos autres camarades de participer. Dans les noms, il y a eu le détraqueur. Quelle est son apparence ? Il s'alimente de trois choses, je voudrais que trois élèves me donnent  les trois aliments. Quel est le moyen de les repousser ? Quel est meilleur remède aux malaises qu'il provoque ?

Les réponses affluèrent déjà et il ne restait plus grand chose à dire sur le Détraqueur.:

- Ils se nourrissent des souvenirs heureux des gens je crois, sortit un pouffy pas vraiment sur de lui. et vite devancé par une Griffy.

- Professeure ? En ce qui concerne le meilleur moyen de les repousser, il existe un sortilège : celui du Patronus. C'est un sortilège qui se base sur un sentiment ou un souvenir heureux du sorcier. Il accapare donc toute l'attention du dit détraqueur qui, comme l'a dit... heu... ce jeune homme, se nourrit des souvenirs positifs de la victime. Le sortilège demande beaucoup d'entrainement. Pour repousser de façon plus efficace les détraqueurs, on peu pousser plus loin le sortilège du Patronus avec un Patronus corporel. Mais il faut être expérimenté pour pouvoir espérer en produire un convaincant.

Le moyen de les contrer venait d'être dit tout comme l'un des aliments à la base de son régime alimentaire. S'en suivit deux nouvelles réponses, de nouveau d'un pouffy sur la manière de se remettre d'un malaise causé par ce monstre "J'ai souvent lu qu'il fallait manger du chocolat après avoir été confronté à un détraqueur. Je n'ai jamais été en face d'un d'eux donc je ne sais pas si ce remède est si efficace que je le crois. De plus, c'est un remède plutôt passager." et en dernier encore un Griffondor "On raconte aussi que le baisé d’un détraqueur lui permet d’aspirer l’âme d’une personne, ce dont il se nourrit.". Cela avait de quoi avoir des frissons dans le dos, le régime alimentaire du détraqueur était tout aussi sinistre que son apparence, d'ailleurs c'était une question posé par la prof et dont personne n'a répondu. Rozaire leva alors la main et pris la parole:

- Il aurait d'abord été préférable de décrire l'apparence du Détraqueur avant d'expliquer le reste je pense. Ils ressemblent à des spectre encapuchonné d'une cape noire toute déchiré, aucun moyen de les différencier ils sont identiques. Ils n'ont pas de jambes ou du moins nous ne voyons rien de cela, et flottent au dessus du sol. La seule chose vraiment visible de leur corps se sont leur bras.. Comme des branches d'arbres asséché grise et griffues. Et leurs visages forcément reste caché, mais ça ne doit pas être très beau à voir je pense.


Dernière édition par Rozaire Dumaray le Sam 24 Sep - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shela Diggle
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Shela Diggle, Sam 24 Sep - 14:42


Lui faire des pattes de différentes tailles, qu'il puisse se poser, comme des ailes de libellule sur la tête, une longue pointe. Ne pas avoir d'encre bleue mais trouver le résultat correct. Blanchet cite les boursoufs en tant que mignardises à reptiles, poursuit son cours, interroge. Plusieurs élèves apportent pierre à l'édifice, mais une personne en particulier, ladite Dumaray selon les mots de madame professeure, irrite par son ton. Il aurait d'abord été préférable de décrire l'apparence du Détraqueur avant d'expliquer le reste je pense. Il aurait été préférable, bah voyons. Fais pas ch*er Dumaray, et sois plus rapide pour répondre si tu t'crois trop intelligente. Avoir murmuré parce qu'elle se trouve juste devant, point la peine de hausser la voix. Ne pas être même fâchée, passer à autre chose, toujours sur un coup s'exprimer et ne plus s'en soucier. Pinailler sur quelques détails du dessin, tristement regretter la couleur. Agiter les doigts dans le vide, la coupe courte un instant oubliée. Le geste que l'on ne remarque réellement que lorsqu'il est impossible de le voir le faire, pas vrai. Agiter les doigts se rendre compte, peut être, que l'on peut répondre à la dernière question.

- Ils mangent la joie. Le positivisme. Hésiter hésiter, ne point vouloir offenser, se dire qu'après tout ça n'est qu'une brève idée, qu'elle n'est en rien destinée à banaliser. En rien. Ils ressemblent un peu à ce que pourrait être une dépression. Par les dangers, l'horrible avidité, et la personne foudroyée qui ne peut que s'incliner devant la violence de la chose - et les souvenirs jaunes envolés, les belles pensées balayées. Et l'affreuse difficulté à s'en défaire, paraît. Manger la joie et les souvenirs heureux, n'être point sûre cependant de pouvoir guérir de la maladie par une forte réminiscence d'un Beau. Sais pas. Connais pas. Et s'aventurer loin en proposant un parallèle peut être, mais proposer tout de même, confronter une idée au monde, soit. Passer à autre chose.

Gribouiller des bribes de ce qui a été dit, garder trace, dernier contrôle foiré. Le feutre noir et le point sur la joue, le temps s'échappe. Murmurer à nouveau, Wingardium Leviosa sur le papier, faire s'envoler mon billywig à peine quelques instants et le lâcher. Il tombe, froissé, de l'autre côté de la table. Côté Chloé. Personne ne peut avoir remarqué qu'il s'est agit de magie parce que trop bref, me semble, trop bref pour un frais spectateur.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Azaël Peverell, Sam 24 Sep - 15:02


Les mains se levaient, et les réponses des autres élèves se succédaient. Mais il avait arrêté d'écouter. Inintéressant. Désintéressé. Une envie de bouger, de s'évader. Mais il était assis à une table, sans pouvoir faire ce qu'il voulait. Alors la seule façon de s'enfuir, d'aller ailleurs, c'était de dormir pour rêver. Ou cauchemarder, au choix. Mais au moins il n'aurait pas à écouter les autres raconter tout ce qui les émerveillait alors que lui ça le blasait.

Ses yeux étaient fermés, tandis qu'il était appuyé sur sa main. Tête baissée, comme s'il fixait son parchemin. Une façon comme une autre pour ne pas se faire prendre. Eviter de se faire remarquer. Pas par peur des conséquences, non, juste pour qu'on lui foute la paix. Pas envie de se justifier. Il était juste fatigué. Mentalement, surtout. Psychologiquement. Fatigué, ou malade d'ailleurs. Quelle différence ? Le résultat était là.

Il se retrouvait dans une sorte de demi-coma. A la frontière de la conscience et de l'inconscience. Il crut entendre la prof reprendre la parole. Mais il n'était pas sûr. Et les mots ne faisaient pas sens dans son esprit. C'était juste du bruit. Un brouhaha lointain, dont les bribes qui lui parvenaient ne pouvaient être comprises. Et c'était bien. C'était mieux ainsi. Rester dans son monde, dans sa bulle, loin des autres. Seul avec soi-même.

Le sommeil venait le chercher pour l'emmener. Chaque seconde un peu plus loin du reste. Il venait le bercer pour l'endormir. Et Azaël se laissait faire. Il n'avait plus la force de lutter. Ni l'envie d'ailleurs. Qu'on l'emmène, qu'on le laisse s'enfuir, sans possibilité de le faire revenir. Pas tout de suite du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Kyara Blanchet, Mer 28 Sep - 12:46


Techniquement sur ce genre de questions, les élèves se jetaient dessus en espérant être le premier à pouvoir répondre à celle l’intéressant. De son côté, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques espérait qu'ils respecteraient la consigne du : une réponse, un élève. Elle n'hésiterait pas à retirer des points, car ce n'était pas comme si à chaque fois, elle le rabâchait, mais il le fallait bien, sinon elle aurait droit aux "mais vous nous l'aviez pas dit". Déjà qu'ils pouvaient être de mauvais fois en se trouvant devant le fait accompli, c'était pire quand il y avait des non dits. Ce fut Amilcare qui décida de se reveiller et de prendre la parole en premier afin de répondre à une question.

- Ils se nourrissent des souvenirs heureux des gens je crois.


Sa réponse n'était pas sure, mais pas incorecte pour autant, preuve que c'était bien de prendre son courage à deux mains afin de participer. Hôchant la tête, la Française donna ensuite la parole à Elise qui venait de lever la main.

- Professeure ? En ce qui concerne le meilleur moyen de les repousser, il existe un sortilège : celui du Patronus. C'est un sortilège qui se base sur un sentiment ou un souvenir heureux du sorcier. Il accapare donc toute l'attention du dit détraqueur qui, comme l'a dit... heu... ce jeune homme, se nourrit des souvenirs positifs de la victime. Le sortilège demande beaucoup d'entrainement. Pour repousser de façon plus efficace les détraqueurs, on peu pousser plus loin le sortilège du Patronus avec un Patronus corporel. Mais il faut être expérimenté pour pouvoir espérer en produire un convaincant.


Encore une bonne réponse, curieuse, la brune se demanda alors combien d'élèves étaient capables d'invoquer un patronus dans la salle. Certainement pas les plus jeunes, mais il devait y en avoir quelques-uns chez les plus âgés.

- J'ai souvent lu qu'il fallait manger du chocolat après avoir été confronté à un détraqueur. Je n'ai jamais été en face d'un d'eux donc je ne sais pas si ce remède est si efficace que je le crois. De plus, c'est un remède plutôt passager. Déclara Alexei.
- Le chocolat permet effectivement de retrouver un peu ses esprits, mais cela n'enlève pas le traumatisme de la rencontre. Je vous souhaite de ne jamais rencontrer une telle créature monsieur Dragoslav.

La Fourchelang ne savait pas par contre si la qualité du chocolat jouait un rôle sur la reprise des esprits. Probablement déjà sur la question de goût. Tout le monde n'aimait pas le chocolat et encore moins toutes les sortes. Quelques secondes de silence s'installèrent dans la salle avant que la parole ne passe à Trystan.

- On raconte aussi que le baisé d’un détraqueur lui permet d’aspirer l’âme d’une personne, ce dont il se nourrit.
- Il aurait d'abord été préférable de décrire l'apparence du Détraqueur avant d'expliquer le reste je pense. Ils ressemblent à des spectre encapuchonné d'une cape noire toute déchiré, aucun moyen de les différencier ils sont identiques. Ils n'ont pas de jambes ou du moins nous ne voyons rien de cela, et flottent au dessus du sol. La seule chose vraiment visible de leur corps se sont leur bras.. Comme des branches d'arbres asséché grise et griffues. Et leurs visages forcément reste caché, mais ça ne doit pas être très beau à voir je pense. Enchaina Rozaire.
- C'est bon pour l'âme oui. Il n'y a pas un juste ordre de réponse miss Dumaray, tout le monde est libre de répondre à une question en choisissant celle lui convenant le plus. Bonne description, un Détraqueur retire sa cagoule uniquement lorsqu'il donne un baisé et ce n'est pas beau à voir non.

Il manquait une réponse qui se rapprochait de la première et ce fut Shela qui la donna.

- Ils mangent la joie. Le positivisme. Ils ressemblent un peu à ce que pourrait être une dépression.
- C'est une bonne comparaison oui. Pour en revenir aux patronus, je serais curieuse de savoir s'il y en a dans la salle qui sont capables d'en faire apparaître un. J'invite donc à répondre ceux en étant capable. Nous allons à présent voir une autre créature, le chaporouge, je demanderais aux élèves ayant déjà répondu par rapport aux détraqueurs de ne pas prendre la parole pour le chaporouge, vous pouvez par contre vous exprimer pour si vous savez faire apparaître un patronus. A quoi ressemble un chaporouge ? Quelle est sa classification ? Sur quel continent le retrouve t-on ? Où s'embusque t-il ? Quel est le moyen pour le repousser ? Quelle est leur arme ?

A lire !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Keira Sanders, Sam 1 Oct - 21:37


Elle ne voyait pas trop en quoi le billywig était étonnant, juste une créature magique de plus. Les effets de ses piqûres avaient l'air plutôt marrants, mais en soi la créature n'était qu'une sorte d'insecte qui faisait l'hélicoptère avec ses ailes. Chacun avait son point de vue différent sur la même chose, et c'était ça qui donnait tout l'intérêt à cet exercice. Que chacun apporte sa petite pierre à l'édifice, son petit morceau de personnalité et de sentiments pour ériger une belle toile d'expériences de vie.

Blanchet questionna à propos des détraqueurs, ces créatures bien célèbres pour leur côté plus-que-sinistre. La brune n'en avait jamais rencontré, comme sûrement la grande majorité - si ce n'était pas la totalité des personnes présentes dans la salle. Ce n'était pas une rencontre qu'elle souhaiterait faire. Un mauvais type de rencontre. Le genre de truc qui rendrait à l'état légume sa proie, qui la viderait de toute son énergie et de tout son bien, qui réduirait toutes les belles choses en elle en particules plus fines que la poussière. C'était comme ça qu'elle voyait les choses, au fur et à mesure qu'elle entendait les réponses de ses camarades. A entendre les dires, on ne ressortait pas forcément zinzin d'une rencontre avec un détraqueur, mais y penser la menait déjà au-delà de l'effroi.

Un petit truc en papier, semblable à une petite bestiole, s'échoua de son côté de la table. Elle l'attrapa, reconnut le dessin d'un billywig et le serra soigneusement dans son poing, comme si c'était un trésor, une petite portion de son voisin. Un vulgaire bout de papier auquel elle pouvait raccrocher la réalité de ses sentiments alors qu'elle se mordait toujours l'intérieur des lèvres pour vérifier que ça faisait toujours mal.

Ensuite survint le chaporouge, moins célèbre car moins dévastateur et sans doute moins effrayant - Keira en avait brièvement entendu parler. « Ils ressemblent à des sortes de gobelins. Paraît qu'ils sont moches, » mais la mocheté comme tout le reste était relative. Peu importe la répulsion générale éprouvée pour une créature, on trouverait toujours une personne pour dénicher une certaine beauté en elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 9

 Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°12 : Les créatures atypiques

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.