AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 1 sur 6
Sur une île éloignée des côtes
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Henry Harrington
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur une île éloignée des côtes

Message par : Henry Harrington, Sam 27 Aoû - 0:12


Ouverture de sujet autorisée par Harmony Lin.
RP avec Amy Shields.
Plus d'infos sur le cadre de ce RP ici.

C’était une journée d’été très fraîche à Sea Shelter. Perdue au milieu de l’archipel du même nom, au large de la Cornouaille, la petite ville pittoresque était rafraîchie ce matin-là d’une douce pluie estivale portée par une brise marine.

À l’entrée du quai en bois dédié au bateau pour Londres, au milieu d’un attroupement animé, deux silhouettes terminaient une discussion :
- Sois sage, ne fais pas de bêtise pendant que je suis absente !
- Mais oui maman, allez, va-t-en maintenant ! Tu vas rater ton bateau !

La mère d’Henry avait toujours tendance à le traiter comme s’il était encore un enfant et cela l’étouffait un peu. Il n’était pas mécontent de la regarder monter sur le quai pour préparer son embarquement. Il allait avoir une bonne semaine de paix.

N’ayant bien sûr pas de ticket, il ne pouvait pas la suivre plus loin. Il s’assit donc sur une caisse en retrait et regarda le monde s’affairer sous ses yeux.

Le quai ne devait pas faire plus de huit mètres de large pour trente-cinq mètres de long. Il était coupé en deux parties à l’aide d’une simple corde tendue entre des poteaux. D’un côté, les gens qui arrivaient de Londres et qui descendaient de bateau, de l’autre, les voyageurs partant pour Londres s’affairaient nerveusement, comme si le bateau risquait de partir sans eux.

À l’entrée du quai, malgré la pluie, les gens prenaient le temps de s’étreindre, pour des adieux d’un côté, pour des retrouvailles de l’autre.
Henry, lui, n’attendait personne. Il restait là simplement pour voir le bateau de sa mère partir. Certes, elle était parfois énervante, mais c’était sa mère et elle lui manquera peut-être un peu.

Son regard se perdit dans la foule, au milieu des sorciers, des animaux de compagnie et des valises. La pluie continuait de tomber sur son visage, il avait une longue cape grise dotée d’une capuche, mais cette dernière n’était plus sur sa tête maintenant que sa mère s’était éloignée. Il préférait profiter de cette douce pluie estivale... Tout comme Climby, son tritton palmé, qui venait de sortir de sous sa cape pour s'installer sur son épaule.

Soudain, ses yeux se plissèrent lorsqu’il crut reconnaître une silhouette au loin, parmi les voyageurs arrivant de Londres.


Dernière édition par Henry Harrington le Sam 17 Sep - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Sur une île éloignée des côtes

Message par : Amy Shields, Lun 29 Aoû - 15:02


Rp with petit Henry


Enfin. C'est le premier mot qu'Amy eut en tête lorsqu'on lui attribua une mission au QG des Phénixs. Ca faisait si longtemps qu'elle n'avait rien fait qu'elle avait sauté sur l'occasion et s'était proclamée chef de la mission. Bon, elle était seule mais elle restait quand même la chef, celle qui décidait. Ouais, certaines réactions d'Amy était plutôt étranges mais elle était comme ça, fallait parfois la laisser parler et prendre ses initiatives. Elle s'était donc retrouvées quelques heures plus tard à étudier de prêt sa mission et l'endroit où elle allait se dérouler. La mission en elle-même paraissait assez simple, récupérer un objet sur une île voisine à l'Angleterre. Dit comme ça, c'était vraiment facile.Si seulement. Puisque l'objet en question était imprégné de magie noire et était extrêmement dangereux. Une sorte d'artefact quoi, oui. L'objet en question ressemblait à un livre, un grimoire. Dessus était gravé une rose d'or. Plusieurs légendes circulaient autour de ce que l'objet savait faire, quand à savoir laquelle était réelle, c'était tout bonnement impossible. Amy allait donc devoir y aller au feeling pour cette partie là. Il n'empêche que beaucoup de sorciers avaient étés tués en tentant de s'en emparer. Elle allait bien voir.


Autre problème lié à cette mission, le lieu. L'artefact se trouvait dans une archipel où peu de gens se rendaient. Honnêtement vu le peu de touristes qui y allaient, Amy n'avait pas vraiment confiance mais il allait bien falloir qu'elle y aille. D'autant plus que l'archipel était constituée d'une multitude d'Îles. Alors pour se retrouver la dedans, autant dire que ça n'allait pas être de la tarte. Elle avait cependant une indication concernant l'endroit dans lequel se trouvait le " trésor ". Elle aviserait sur place. Il ne lui fallut pas longtemps pour préparer son voyage. Le bâteau qu'elle devait prendre était tellement vide qu'elle aurait pu réserver le jour même, ça aurait été pareil. Elle se retrouva donc, le matin du départ, sur le vieux bâteau de bois. Honnêtement elle aurait put transplaner. La distance qui séparait l'archipel du pays n'était pas énorme. Seulement, si elle ratait son coup, elle se retrouvait au milieu de la mer, plus ou moins loin de la côte. Alors bon, autant éviter directement la catastrophe et prendre le bateau. C'était plus sûr.  


Après une vingtaine de minute sur l'embarcation. Amy put enfin en descendre. Oui, vive le mal de mer. La jeune femme en descendit d'un pas titubant, et dût s'asseoir sur un banc pour que sa tête arrête de tourner et que son envie de dégobiller lui passe. Il lui fallut quelques minutes pendant lesquelles elle fixa ses pieds d'un regard vague. D'autant plus que la forte pluie qui l'avait accompagnée jusque là ne l'aidait pas à reprendre ses esprits. Malgré le capuchon de sa cap rabattu sur sa tête, les longueurs de ses cheveux étaient trempées. Elle s'y ferait sûrement. Lorsque sa tête fût mieux, elle se releva et regarda autour d'elle. Les petites maisons de couleur assez variées étaient vraiment mignonnes. La chose qui était moins mignonne c'était la pluie. Ouais, ça tombait sec. Bizarrement dit non ? Bref, la Phénix se tourna encore et put apercevoir une personne qu'elle crût reconnaître. Elle aurait préféré éviter de rencontrer des gens qu'elle connaissait en pleine mission mais bon, tant pis. Elle s'approcha du garçon puis lui sourit en disant d'une voix qui se voulait enjouée malgré la pluie.


- Tiens, salut Henry ! Je t'avais pas vu. Qu'est ce que tu fais ici ?


Non sérieux, elle n'avait aucune idée de ce que le jeune garçon venait faire là. C'était assez étrange pour elle de se retrouver là par simple plaisir. Elle se permettait donc de poser la question, espérant ne pas froisser son ami, ce serait très bête n'empêche.
Revenir en haut Aller en bas
Henry Harrington
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Sur une île éloignée des côtes

Message par : Henry Harrington, Ven 2 Sep - 10:58


RP avec Amy Shields

Effectivement, c’était bien une tête connue, puisqu’il s’agissait d’Amy Shields, une Poufsouffle qui avait quitté Poudlard il y a quelque temps et travaillait maintenant au Chaudron Baveur. Une bonne surprise donc !

- Tiens, salut Henry ! Je t’avais pas vu. Qu’est-ce que tu fais ici ?


L’expression sur le visage d’Henry trahit à la fois son étonnement et sa gaité de revoir cette connaissance :
- Qu’est-ce que je fais ici ? Mais j’habite ici depuis toujours ! Par contre, j’te retourne la question : qu’est-ce que TU fais ici ? demanda-t-il, jovial.

Henry voyait des dizaines de raisons de venir ici : le calme, le côté pittoresque des environs, la bonne humeur des insulaires, la nourriture, les moutons, la mer, etc. Mais bizarrement, quand il invitait des amis de Grande-Bretagne à passer, ils n’avaient pas l’air aussi convaincus que lui que sa région natale était géniale.

Donc, oui, Henry était étonné, mais aussi heureux de voir que quelqu’un s’intéressait peut-être enfin à son chez lui !

Son tritton, lui, toujours sagement posé sur son épaule, semblait à peine prêter attention à Amy ; il était trop occupé à profiter de la fine pluie qui transpirait du ciel gris clair.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Sur une île éloignée des côtes

Message par : Amy Shields, Dim 4 Sep - 20:31


Il habitait là ? Nan, sans blague ?? Sérieusement qui avait envie d'habiter dans ce genre d'endroit ? Non non c'était pas du tout méchant pour les habitants, juste que le cadre ne collait pas avec la représentation qu'Amy se faisait d'un " chez soi ". En fait c'était surtout l'eau et le temps qui la dérangeait. Les inondations, tout ça. Très peu pour elle. Et puis la pluie hein. Bon, okay il pleuvait beaucoup sur les terres anglaises, mais au moins elle avait de quoi se tenir au chaud. Oui parce que même si les petites maisons étaient ravissantes, non vraiment, elle aimait beaucoup, elles donnaient l'impression d'être très peu solide de ne pas avoir de quoi se chauffer correctement. Après, tout ça n'était que pure observation puisqu'elle n'était entrée dans aucune d'elle. Mais au premier abord, elle ressentait les choses comme ça. 


Maintenant, vint la question d'Henry. Le genre de question qui tue. Ouais ouais. Qu'est ce qu'elle faisait là ? Excellente question ! Il venait de soulever le point sensible de son expédition. Que devait-elle répondre ? " Oh, je cherche une artefact bien puissant pour l'Ordre. ". Hé bien non, elle n'allait pas lui dire ça comme ça. Mais que dire denouveau ? Fallait-il vraiment qu'elle lui mente ? Elle aimait pas du tout ça. Mais que faire d'autre ? Elle ouvrit la bouche pour répondre lorsqu'une idée lui vint. Elle ne connaissait rien de cette, que dis je, ces îles. Elle allait devoir trouver un petit objet au milieu de tous ces endroits. Qui de mieux pour la guider qu'un habitant de la péninsule ? Surtout qu'elle connaissait Henry, elle savait qu'il n'allait pas la rouler pour quelconque raison. Elle pouvait aisément lui faire confiance. Un sourire s'afficha sur son visage. La jeune femme allait lui dire, mais pas trop. Comme ça elle ne se grillerait pas mais lui pourrait l'aider.


- Hé bien, j'ai entendu parler d'un objet assez noir qui serait caché dans ces îles. Je suis donc venue voir si je ne pouvais pas le trouver puisque depuis peu je fais des recherches sur la Magie noire. C'est but purement professionnel hein, ne va pas t'imaginer autre chose. Seul soucis, je ne connais pas du tout l'endroit. Toi qui y vit, tu serais prêt à me guider ? Je veux bien te payer un petit peu si tu veux.


Pas trop gros le mensonge. Désolée Lau', de te piquer ton boulot. Mais c'était la première excuse qui était venue dans sa tête. Puis c'était crédible non ? 20 ans, fais des recherches sur la magie noire. Voilà quoi. Maintenant, restait à voir si le jeune garçon allait accepté sa proposition. Honnêtement, si il refusait, elle était un petit peu dans la mouise d'Hyppogriffe. Donc bon, restait à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Henry Harrington
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Sur une île éloignée des côtes

Message par : Henry Harrington, Dim 4 Sep - 21:09


- Hé bien, j'ai entendu parler d'un objet assez noir qui serait caché dans ces îles. Je suis donc venue voir si je ne pouvais pas le trouver puisque depuis peu je fais des recherches sur la Magie noire. C'est but purement professionnel hein, ne va pas t'imaginer autre chose. Seul soucis, je ne connais pas du tout l'endroit. Toi qui y vit, tu serais prêt à me guider ? Je veux bien te payer un petit peu si tu veux.

À l’évocation de la magie noire, le sourire qui illuminait le visage d’Henry se fana au profit d’une mine intriguée. L’adolescent savait qu’on pouvait étudier la magie noire sans pour autant verser dans le mal absolu… N’empêche, la magie noire… Ce n’est pas anodin comme sujet de recherche.

Et puis c’est excitant.

Henry considéra rapidement ses options : boire un verre en souvenir du bon vieux temps avec Amy (si tant est qu’elle ait le temps pour ça), puis rentrer chez lui s’ennuyer et faire des révisions de vacances ou l’accompagner à l’aventure faire des recherches sur la forme de magie la plus dangereuse qui soit.

Henry hésita environ un demi-millième de seconde, voire moins :
- De la magie noire, hein ? Faudra m’en dire plus en route ! Et tu devines donc que c’est oui. Je connais les environs comme ma poche, je peux te guider quasiment où tu veux… Et j'ai une embarcation ! Mais pas la peine de me payer, tu n’as qu’à nous prendre des branchicakes pour la route !

Il joint le geste à la parole en descendant de la caisse sur laquelle il était assis. Perturbé par ce mouvement, le tritton d'Henry alla se cacher dans la capuche de ce dernier.

Le jeune homme repassait déjà dans sa tête toutes les histoires et légendes qu’il connaissait sur l’archipel, en essayant de deviner laquelle Amy était venue étudier. Il ne les connaissait pas toute, donc il a peut-être même en apprendre une nouvelle !

La journée avait commencé de manière un peu triste, mais les choses ont maintenant complètement changeaient… Les dangers liés à la magie noire ? Bah, Henry avait déjà oublié ce problème.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Sur une île éloignée des côtes

Message par : Amy Shields, Lun 5 Sep - 18:59


Désolée pour ce poste tout pourri TwT


Ca alors, il avait accepté. Et s'en se faire payer en plus. Non pas qu'elle n'y croyait pas mais c'était quand même étonnant qu'un jeune garçon accepte ce genre de.. Ah bah non en fait. En général dès que les mots " magie noire " sortaient, les gens étaient tout de suite intéressés. Allez savoir pourquoi, l'humain avait tendance à s'intéresser à des choses dangereuse pour lui. Etrange non ? Ou totalement stupide en fait. Oui, l'humain pouvait être extrèmement idiot. Mais soit, les opinions d'Amy à ce sujets n'allaient pas être déballées maintenant, ce n'était pas le moment. Là elle devait se concentrer sur l'objet de sa venue et sur le petit gars qui allait gentiment l'aider à chercher la chose convoitée. Des cake de quoi ? Qu'est ce qu'il avait dit ? Aucune idée. Peut-être que c'était connu mais en tout cas Amy n'en avait jamais entendu parler. Elle sourit donc non sans gêne à Henry avant de répondre d'une voix enjouée.

- Oh super merci ! Par compte pour tes cake au machin là, je connais pas du tout donc si tu veux que je t'en achète tu me conduis mais je ne peux rien faire de plus.

Petit rire avant de s'étirer et de regarder le garçon sauter de sa caisse. Le tritton qu'elle n'avait alors pas remarqué, se glissant dans sa capuche. C'était mignon ces bêbêtes. Bon ok Amy était vite attirée par les animaux en tout genre. Sauf les requins. Le requins non. Le plus loin ils étaient au mieux elle se portait. Bah oui, phobie de l'eau tout ça. Enfin soit, elle regarda Henry quelques instants avant de se dire qu'elle devrait peut-être lui en dire plus pour qu'il puisse vraiment l'aider.

- Pour la description de l'endroit, je sais juste que c'est dans une sorte de petite grotte au milieu des rochers. L'endroit serait plutôt bien caché. Je ne sais rien de plus. Voilà pourquoi j'ai besoin d'un bon guide ! Ca te dit quelque chose ?

Ouais, y avait mieux comme description, mais la jeune femme ne savait vraiment rien d'autre de l'endroit. Un long travail de recherche les attendait. Mais elle espérait qu'Henry pourrait barrer certains endroits de l'iles où ils n'avaient aucune chance de trouver le grimoire. Ca s'annonçait bien. Ironie bien sur. Ca s'annonçait surtout très long et pas hyper chouette. Enfin, sait-on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Henry Harrington
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Sur une île éloignée des côtes

Message par : Henry Harrington, Sam 10 Sep - 13:37


Avec l'accord d'Amy pour emprunter son LA.


Henry prit un air pensif et commença à réfléchir à voix haute :
- Hum… C’est vague. C’est très vague. Ici, tu es sur l’île la plus peuplée du coin. Elle a été entièrement explorée depuis longtemps et s’il y avait une grotte renfermant un artefact de magie noire, ça fait un moment qu’on l’aurait trouvé…

L’adolescent sombra dans sa réflexion. Il baissa les yeux en caressant son menton :
- Si on t’a décrit l’endroit comme ça, c’est qu’il y a une raison. Ça me fait penser à la Gueule du Requin, mais je ne sais pas si cette île existe vraiment ou non… On va aller voir le vieux Brady, il pourra peut-être nous aider.

Henry balança cette phrase comme si Amy allait connaître le vieux Brady… Cette dernière fronça les sourcils sans dire un mot. L’adolescent sembla comprendre son erreur :
- C’est un vieux croulant qui se vante d’avoir parcouru tout l’archipel. Il n’y a que deux endroits où le trouver : soit sur son bateau, soit dans la taverne du port, le nez dans l’alcool. J’ai vu son bateau en arrivant, donc on va aller voir s’il est en train de boire.

***

Amy et Henry prirent donc la direction du repère de Brady. Ils traversèrent sous la pluie les allées du marché aux poissons, très odorantes et très bruyantes. C’était la principale animation de la journée ici… Voire même la seule, normal d’y voir la majorité de la population.
Le ciel semblait devenir de plus en plus foncé au-dessus de leur tête et même si Henry appréciait la pluie, il n’était pas mécontent de rentrer sécher un peu dans la taverne.

Si tôt dans la journée, on y trouvait principalement des marins, des pêcheurs et des vieux soûlards. Le vieux Brady était un peu des trois. Il était posé le coude sur la table au fond de la salle.

Cette dernière était remplie au quart et l’irruption d’un gamin et d’une belle jeune femme se faisait remarquer. Le barman leva les yeux au ciel, il savait que c’était une cause de trouble qui venait d’entrer dans son bar. Les regards se tournèrent vers eux (enfin, surtout vers Amy). Henry ne les remarqua pas durant leur traversée des tables vers Brady.

Le vieil homme n’était pas si vieux en réalité. 50 ans peut-être ? Mais le sel vieillit les corps des marins. Sa peau était rugueuse et tannée ; ses cheveux poivre et sel (de mer). Une barbe mal rasée de la même couleur que ses cheveux trônait sur son visage. Ses yeux bleus étaient au diapason de son ample chemise bleu océan. Une veste en peau brunâtre mi-longue était accrochée aux dossiers de sa chaise et traînait parterre dans l’indifférence de son propriétaire. Sa casquette de marin, d’un jaune délavé, était posée sur la table. Sans surprise, devant lui trônait un verre d’un rhum.

L’image faisait un peu cliché d'une autre époque, mais Henry ne le remarquait pas, des marins comme ça, il en voyait plein et depuis toujours. L'archipel était un peu perdue dans le temps.

L’esprit et l’œil vif, c’est le vieux Brady qui les interpella en premier :
- Quoi ?
Il avait l’air d’être dérangé (dans les deux sens du terme) et suspicieux. Henry répondit avec sa nonchalance habituelle :
- Bonjour ! Je ne sais pas si vous vous souvenez de moi, je suis…
- J’sais qui t’es, coupa-t-il, avant de prendre une lampée de rhum.
- Mon amie cherche un endroit dans l’archipel et je crois que vous pouvez l’aider.

Le vieux Brady tourna son regard torve vers Amy, le verre à la main. Il la regarda des pieds à la tête, sans se cacher qu’il était en train de la juger. Non d’un point de vue lubrique, mais d’un point de vue personnel. Le long manteau noir de la jeune femme n’avait pas l’air de faire une bonne impression ou alors était-ce simplement le fait qu’elle n’avait clairement pas la dégaine d’une fille de la région ?

Il lui demanda sèchement :
- Oui ?
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Sur une île éloignée des côtes

Message par : Amy Shields, Ven 16 Sep - 18:27


Un pied devant l'autre. Un, deux. Un deux. Ne pas glisser sur cette algue. Un, deux. Un, deux. Attention, ce pavé est plus en relief que les autres, il ne faut pas trébucher dessus. Marcher, marcher. Observer les gens, qui regardent les étrangers de travers. Ou alors était-ce elle ? Etait ce simplement elle qu'ils regardaient de travers ? Aucune idée. En tout cas, observer, c'était mieux. Amy devait tenir se réflexe de l'Ordre. Etre vigilant était peut-être la seule chose qui pouvait les sauver en cas d'attaque surprise. La jeune femme avait donc pris cet automatisme. Le seul soucis, c'est que puisqu'elle dévisageait tout le monde, bah, tout le monde la dévisageait elle. Enfin c'était normal vu son attitude mais il n'empêche qu'être zieutée de tous les côtés n'était pas une chose à laquelle on s'habituait vite. Et encore moins quelque chose qu'on pouvait apprécier.

L'animagus continua donc de suivre Henry, un petit malaise au fond d'elle même. Les mots du jeune garçon tournaient dans sa tête. Lui qui connaissait l'endroit n'était même pas sûr de la localisation de la dite grotte. Ils se retrouvaient donc là à se balader dans les rues puant le poissons pour aller voir.. Brody ? Bady ? Roh, aucune idée ! Et puis même, elle s'en fichait. Elle n'aimait pas le poisson et ça changerait pas. Ces trucs puants avec des yeux globuleux très peu pour elle. Il valait mieux donc qu'elle ignore les échoppes pour ne pas dégobiller sur le trottoir. Olala cette odeur.. Vous savez le genre qui prend au nez et qui vous pique tellement c'est fort ? Comme celle représentée par une fumée verte dans les dessins animés moldus ? Bah ce genre de truc là, c'est ce qu'elle sentait en ce moment et honnêtement ce n'était pas top.

Enfin ! Ils arrivèrent devant un vieux bar qui.. puait. Bah ouais, tout puait ici c'était incroyable ! Enfin, elle était peut-être simplement pas habituée mais il n'empêche, ça arrachait les narines ! Lorsque les deux jeunes gens entrèrent dans le bar, tous les regards se tournèrent vers eux. Et me*de. Bonjour l'entrée discrète ! Visiblement, ces gens n'avaient pas l'air d'être habitués à voir beaucoup de d'étranger. Elle se faisait de nouveau scruter de haut en bas. Super. Henry n'attendit pas longtemps avant de se diriger vers une table dans le fond ou un vieil homme était affalé sur une chaise, un verre d'alcool devant lui. Le Poufsouffle s'avança et commença à entamer une discussion qu'il faut avouer, Amy ne suivit pas. Elle était trop occupée à fixer les gens qui eux même la fixaient. C'était vraiment gênant. Elle compris qu'elle devait parler lorsqu'elle n'entendit plus rien derrière elle. Elle se tourna et vit que Heny et le vieux pêcheur la regardaient. Elle souris, gênée puis dit d'une vois gentille à l'intention du monsieur.

- Bonjour. Je cherche quelque chose qui serait caché dans une petite grotte, elle-même cachée au milieu des rochers. Je ne sais malheureusement rien de plus. Vous pouvez m'aider ? Peut-être que si Henry vous aide vous trouverez facilement !

En réalité, cette dernière phrase n'était que quelque chose qu'elle espérait. La jeune femme voulait qu'ils trouvent vite pour pouvoir sortir de cet endroit qu'elle n'aimait pas du tout. Elle espérait d'ailleurs que personne n'ai entendu ses paroles, sinon c'était critique. Elle jeta un regard vers le barman qui n'avait cessé de la regarder. Si il continuait celui là, il allait s'en prendre une. Non pas qu'elle était violente hein, mais le comportement de ces gens commençaient à la gaver. Mais zen. Elle était zen. Toujours. Oui oui.
Revenir en haut Aller en bas
Henry Harrington
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Sur une île éloignée des côtes

Message par : Henry Harrington, Dim 18 Sep - 15:22


- Bonjour. Je cherche quelque chose qui serait caché dans une petite grotte, elle-même cachée au milieu des rochers. Je ne sais malheureusement rien de plus. Vous pouvez m'aider ? Peut-être que si Henry vous aide vous trouverez facilement !

Henry n’avait qu’une vague idée :
- Moi, j’avais pensé à la Gueule du Requin, mais…
Le vieux Brady interrompit l'adolescent :
- Non. Y a des centaines de grottes entourées de rochers dans l’archipel… Mais il y en a qu’une qu’il faut éviter, c’est celle-là.
- Pourquoi ? Répondit Henry du tac au tac, avec une curiosité sincère. Il avait le sentiment que le vieux Brady en savait beaucoup sur le sujet.
- Tu veux pas y aller gamin ! Point ! Le vieux Brady tourna son regard inquisiteur vers Amy et continua sèchement. Et toi non plus, rat des villes. Ct’endroit pu la magie noire à des miles ! C’pas le genre d’endroit pour une donzelle dans ton genre !

Sur ces mots d’une gentillesse et d’une délicatesse digne d’un troll des montagnes, le vieux Brady finit d’un coup sec sa coupe de rhum et la claqua contre la table. Il signifiait ainsi probablement la fin de la conversation pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Sur une île éloignée des côtes

Message par : Amy Shields, Mar 20 Sep - 18:05


Calme, calme, caaaaalme ! Inspire, expire, inspire, expire. Voilà. Tout va bien. Oui oui je t'assure Amy, tout vas bien. Tu penses à autre ch... HEY. Penser à autre chose on a dit ! Non mais, stop ! Qu'est ce que tu f..

D'un coup ferme, Amy abattit son poing sur la table en bois. Les regards se tournèrent à nouveau vers eux. La brunette avait la tête baissée, les cheveux devant les yeux. Le vieux chnock avait il osé lui donner un ordre ? Et encore pire, lui manquer de respect jusqu'à l'insulter ? Certes Amy ne comprenait pas bien que la mentalité ici n'était pas la même que celle chez elle. Il n'empêche que ses commentaires venaient de clairement la faire déraper. Le seul point positif était que grâce à ses mégardes, le vieux venait de leur donner un précieux indice. Il savait donc ou se trouvait la fameuse île. Bon, il voulait pas cracher le morceau et il l'avait insultée. Il avait donc largement dépassé le quota des choses que pouvait supporter Amy en une fois. D'autant plus que l'odeur n'arrangeait rien.

D'un geste rapide, elle leva la tête et empoigna le vieux par le col d'une main ferme en l'amenant à elle, le soulevant de sa chaise. Elle plongea alors son regard droit dans le sien. Ses yeux bleus s'étaient assombris et un éclair de rage passa. Forte la petite non ? Elle parla alors d'une voix très ferme et grave.

- Ecoute moi bien le chnock, ne t'avise plus jamais de m'insulter, tu as compris ? Tu n'as aucun droit sur moi, ni ici, ni ailleurs. Alors le rat des villes te demandent de bien aller te faire voir. Alors maintenant je vais te lacher, et bien gentiment tu vas nous dire ou se trouve la fameuse grotte d'accord ? Et que je n'ai pas à le répéter parce que sinon..

D'un geste vif de l'autre main, elle sortit sa baguette en bois de Cèdre et la pointa vers l'homme aux cheveux grisonnants.

- Je pense que tu as compris. Le rat des villes sait parfaitement se servir de sa baguette. J'aurais aimé pouvoir te le montrer mais tu ne nous serait plus utile.

L'animagus lacha l'homme qui retomba sur sa chaise. Purée qu'il puait celui là. Mais elle ne devait pas faïr. Elle avait suffisamment la haine que pour l'achever en un coup. La jeune femme s'assit nonchalamment sur la chaise juste en face et croisa ses jambes, la baguette toujours pointée sur lui. Elle n'adressa pas un regard à Henry, se contentant de fixer le vieil homme. Elle le vit regarder son verre puis elle. D'un geste de la main elle apostropha le barman sans quitter son ennemi des yeux.

- Une bouteille de Rhum s'il vous plait.

La bouteille se posa sur la table. Elle se rendit alors compte que personne n'avait broncher depuis le début de l'altercation. Pourquoi elle n'en avait aucune idée mais au moins ils n'avaient pas fait barrage dans ses plans. De toute façon elle les aurait engueulé aussi alors bon. D'une voix sec elle dit alors.

- J'écoute.


Revenir en haut Aller en bas
Henry Harrington
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Sur une île éloignée des côtes

Message par : Henry Harrington, Mar 20 Sep - 22:53


Henry n’avait jamais imaginé un seul instant qu’Amy puisse se montrer aussi… Ferme ? Violente ? Menaçante ? Il avait du mal à trouver le mot adéquat.

Quoi qu’il en soit, elle avait l’air très en colère et Henry ne savait pas s’il devait s’interposer, la retenir ou au contraire, la laisser faire. Après tout, c’est une adulte et lui encore un enfant ou presque…

Dans la salle, les regards se tournèrent vers eux ; certains étaient amusés de voir le vieux Brady se faire secouer ainsi par une donzelle, d’autres semblaient choquer. Ils commentaient en messe basse. Mais ?! Henry crut en entendre prendre des paris même !
Le barman se contenta lui de lever les yeux au ciel et de crier un « Hey ! » de circonstance qui s’évanouît dans la rumeur ambiante. Son crâne dégarni trahissait un âge assez avancé. L’expérience lui avait sans doute appris qu’il valait mieux ramasser les morceaux de verre cassé et nettoyer les taches de sang.

Après son coup de colère, Amy alla chercher un verre pour le vieil alcoolique : « J’écoute. »

Le vieux marin prit son temps pour répondre, essayant de reprendre sa contenance. Il répondit sèchement et sans cacher son énervement : « Ok. T’as des burnes. Tu veux aller crever gamine ? Vas-y, je t’en prie ! La Gueule du Requin, c’est pas toi qui la trouve, c’t’elle qui t’trouve. C'qu’elle aime, c’est le sang. Du sang humain, hein ? Pas du sang de mouton. J’sais pas quelle quantité. »

Henry ne put cacher sa surprise et son dégoût. Le marin le remarqua : « Et quoi gamin ? Tu chasses une île truffée de magie noire. Tu croyais l’attirer avec des chocogrenouille ? Pfeuh ! » Le vieux Brady but une lampée avant de continuer. « Essayez à l’Ouest, s’par là-bas qu’elle est. Voilà. J’vous ai dit tout ce que j’savais. Maintenant, laissez-moi boire peinard ! Mer** ! »

Henry lâcha un timide « Merci » ce à quoi le vieillard répondit par un grognement. Les deux Poufsouffle sortirent de la taverne et cette fois-ci Henry eut pleinement conscience des regards qui pesaient sur eux. Il était à son tour mal à l’aise et espérait que cette histoire n’arriverait pas aux oreilles de sa mère…

Une fois dehors, Henry constata que la pluie s’était arrêtée, mais le ciel restait gris. Il se tourna vers Amy et voulut vérifier sa détermination : « Tu es certaine de toujours vouloir y aller ? »

Il prononça ces mots comme s’il avait déjà un plan pour la suite des événements.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Sur une île éloignée des côtes

Message par : Amy Shields, Sam 22 Oct - 22:00


Le vieux chnock avait fini par accepter de livrer des infos. Bon, les infos un peu moyennes et peu réjouissantes vu que ça parlait de sang et tout. Vous avez déjà remarqué que dès que le mot " sang " était prononcé, les choses perdaient direct de leur éclats et les gens avaient tendances à se renfrogner. Pour le coup, Amy était plutôt neutre suite à la révélation du vieux. En même temps, elle ne s'attendait pas à devoir gober des oeufs en chocolat pour arriver jusqu'à cette île. Beaucoup trop facile ça. Mais du coup, la brunette était un peu inquiète pour le ptiot. Comment il allait réagir ? Il n'avait quand même que 15 ans et entendre ça ne devait pas être la chose la plus rassurante qu'il ai jamais entendu. Mais du coup, elle espérait qu'il n'allait pas avoir peur d'elle à tout jamais à cause de sa quête un tantinet tordue. Néanmoins, Henry ne parut pas choqué outre mesure. Ils ressortirent tranquillement de l'auberge puis ce dernier se tourna vers elle pour lui demander si elle comptait continuer. L'animagus lui sourit puis répondit d'un air gêné.

- Hé bien.. Ca m'aiderait pour mes travaux mais vu ce qu'il vient de nous dire, je comprendrai très bien que tu ne m'aides plus. Moi même je ne sais plus trop quoi faire pour atteindre cette fichue île.

La brunette n'était pas du genre à baisser les bras, mais elle n'avait pas l'intention de mettre un gamin de 15 ans en danger. Déjà elle s'en voudrait toute sa vie si elle survivait, et ensuite elle aurait des problèmes avec les ministère et les parents du garçon. Non, l'obliger à continuer n'était pas une bonne solution. Phénix ou pas elle allait s'arrêter là si lui ne pouvait plus l'aider. Ca lui avait quand même appris des choses mine de rien ! Elle avait découvert cette île, remballer un vieux raleur et.. payé un rhum. Mouais. Pas hyper gratifiant mais soit; c'était déjà bien sérieux ! La Phénix se tourna vers Henry et s'adossa au mur de l'auberge en levant les yeux au ciel. Que faire ? Eternelle question à laquelle, en général, personne n'avait de réponse.

- Tu aurais envie de continuer toi ? Mais ça va devenir dangereux tu le sais.. Je veux pas te mettre dans la mouise, t'es encore jeune. Puis c'est qu'une recherche, il y a bien un autre objet que je pourrais analyser. Non parce que te couper un doigt pour faire apparaître cette île, ça me plait pas tu vois.

La jeune femme tira la langue au garçon avant de regarder l'horizon. Doute, doute et doute encore. Que faire ? Que fait elle ? Et que fera t elle ? Eternelle question pour l'instant sans réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Henry Harrington
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Sur une île éloignée des côtes

Message par : Henry Harrington, Mer 26 Oct - 20:00


- Tu aurais envie de continuer toi ? Mais ça va devenir dangereux tu le sais.. Je veux pas te mettre dans la mouise, t'es encore jeune. Puis c'est qu'une recherche, il y a bien un autre objet que je pourrais analyser. Non parce que te couper un doigt pour faire apparaître cette île, ça me plait pas tu vois.

Henry n’avait aucun doute sur son envie de continuer. Sa curiosité et son goût pour l’exploration étaient plus forte que tout, il savait que c’était suspect qu’une sorcière s’intéresse à un artefact de magie noire, mais du peu qu’il la connaissait, Amy ne lui avait jamais parue dangereuse.

Henry n’a jamais été réellement trompé ou trahis… C’était un autre de ses points faibles. Cela le rendait crédule. Espérons pour lui que ce n’est pas à cette occasion-ci qu’il découvrira l’amer goût de la trahison, car isolé sur une île-mouvante gorgée de magie noire, ce serait sans doute la première et dernière trahison de sa courte vie.

Henry prit une mine sérieuse :
- Tu sais, je ne me vois pas passer le reste de ma vie enfermé dans un bureau ou une boutique… Je veux voyager, explorer le monde. Si aujourd’hui tu es ici à explorer plutôt qu’au Chaudron Baveur à travailler, c’est que tu comprends sûrement mon point de vue. J’vais pas me laisser effrayer par un peu de magie noire. Il faudra bien que j’y sois confronté un jour de toute façon…

Sur cette phrase, le visage du jeune homme retourna à son habituelle jovialité :
- Donc, oui, je suis partant !

Le duo de Poufsouffle pris donc la direction de la mer. Ils s’arrêtèrent brièvement acheter une réserve de branchicakes pour la route (un beignet typiquement local, à la branchiflore). Henry insista également pour prendre une petite réserve d’eau douce, au cas où quelque chose viendrait perturber la possibilité de lancer un aguamenti. Excès de prudence ? Peut-être. Ce n’était de toute façon pas si encombrant.

Enfin, Amy et Henry se dirigèrent vers la mer :
- Les marins sont superstitieux par ici, commença Henry, et vu notre coup d’éclat à la taverne, je pense que de toute façon, personne ne voudra nous emmener… Mais c’est pas grave, la mer devrait être calme aujourd’hui, on va prendre mon bateau, conclut-il en le désignant de la main.

Bon. Peut-être qu’Henry exagérait un petit peu quand il parlait de bateau… Il s’agissait plutôt d’une grande barque qui ne payait pas de mine. Elle devait faire dans les trois mètres de long pour un 1m40 de large. Quatre personnes auraient pu y tenir confortablement… Si tant est qu’on puisse être confortablement installé sur un banc.

Un œil observateur remarquerait cependant que sa ligne de flottaison était anormalement élevée, même lorsqu’Henry y grimpa avec leur quelques provisions et affaires. Il y a de la magie dans l’air… Cette barque n’est sans doute pas aussi banale qu’il n’y paraît.

Le jeune homme, confiant dans son frêle esquif, tendit la main à Amy afin de l’aider à embarquer.
Revenir en haut Aller en bas
Shae L. Keats
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Sur une île éloignée des côtes

Message par : Shae L. Keats, Mar 3 Jan - 21:51


Récup' du sujet,
Rp avec P/M-ère ♥

Le gout amer du chocolat noir,
Des amandes qui craquent sous les dents,
Des violons qui envahissent la tête et tournent en feuille d'automne.
Et l'odeur rouillée-poivrée de la pluie à venir.


Roulement de tambours des vagues alentours. La tête qui balance un peu au rythme des embruns sur la peau. Le bruit de l'eau comme si elle lui coulait dans le dos. Le long de l'échine. Chine. C'est sûrement là qu'ol aurait dû aller. Cette île n'est pas assez loin. Ils pourront encore l.e.a trouver ici. L.e.a cueillir dans l'air du soir. Faire mugir Colère, désir, espoir, désespoir et amour. Réveiller Tristesse, Douleur et Haine. Et faire exploser Terreur. Elles sont bien enfouies. Tellement bien que pour l'instant, ol ne sent que du vide. De partout. Des bras vides engourdis, la tête légère car éteinte. Les pensées qui glissent et coulent vers l'océan. Le néant alentours qui l'enveloppe presque, comme un cocon dans lequel se blottir. Ol n'a croisé ici que des pécheurs moldus dans de petites camionnettes. Personne ayant déjà été victime de ses accès de folie.

Le crram-crram des vagues qui viennent mourir sur la berge,
Mer grise sur ciel gris.
Herbe grises sous gens aigris.
Tout ce qu'il lui fallait.
Pour construire une nouvelle vie.
Loin de l'ancienne.

Ce n'était qu'une caresse, un idéal, une faiblesse. Ils étaient là, et le seraient toujours.  Ses démons, ses défauts. Ol n'avait foulé cette île que dans le but de souffler dans un endroit où ol savait que Malicia ne l.e.a trouverait pas. Parce que les questions étaient sûrement trop fortes pour elle. Et que mettre les mots dessus était de l’ordre de l'irréel. Et comme toujours, ses pieds l'avait guidé à l'a-mer. Et les idées ordinaires avaient rejailli, doucement. L'étendue d'eau aux bras ouverts avait entonné sa prière, son appel. Mais cette fois-ci ol ne répondrait pas. Nager jusqu'à couler ne l’intéressait plus. Keats en était à se dire que si la mort s'en allait le chercher elle le.a trouverait elle même, que la chercher ne rimait plus à rien. Trop lâche pour la trouver lui.elle même.

Labyrinthe,
Tourner sans cesse
Sans savoir si à l'angle se cache joie ou allégresse.


La caresse et la mitraille de cette mer-e qui nous tiraille. Ce relan des vieux jours et la peur de demain.  Des doigts serrés dans le cœur-glacé. Brise marine, nostalgie saline. Le monde en Quatre par Trois.  Et les yeux trop étriqués pour voir tout ce qui est. Trop fermés. Alors les deux pilules filent dans son gosier, et le monde semble plus beau. Plus coloré. Les couleurs dansent, dans une valse improvisée qu'ol aimerait rejoindre. A l'infini. Alors pour revoir le monde avec des yeux plus ouverts. Ol marche, vers la forêt, vers le village, Ol marche, sur les docks et le port, ol marche. Sans jamais s'arrêter. La nuit est tombée, et ol marche toujours dans les rues étriquées. Au détour des allées.

Et l'angle de la rue là-bas M
Que cache-t-il selon toi ?


 


Dernière édition par Shae L. Keats le Mar 19 Déc - 3:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Sur une île éloignée des côtes

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 2 Mar - 7:15


Je suis lea pire P/Mère mais si tu savais comment je tiens à toi —

Je me rappelle d’un soir
Où il faisait moins noir cafard
Qu’en mon coeur sans espoir
Toutes les lumières étaient éteintes
Et j’arpentais une falaise
Y contemplant le souvenir
De la première femme que j’avais aimé

Aimé assez pour la tuer

Refusant de lui pardonner
L’attachement qu’elle offrait à un autre
Oh que j’étais alors jeune et inconsciente
Laissant des personnes guider mes actions

Le temps m’avait appris à corriger cela
A effacer les gens
Pas à pas
A oublier tout ce qui avait défini le moi
A commencer par l’instinct de protection
Après tout ma magie s’était développée pour répondre
A l’anxiété de ma soeur
La priorité était de mourir

De cesser d’exister dans les souvenirs des gens

De changer d’identité
Être un fantôme de chair
Un fantôme qui erre
Entre vous sans rien dire
Avec ses concepts comme seul repère

J’veux la magie comme boussole
Pas le visage de ma mère
Alors j’lui ai intimé de m’oublier
Quand elle m’a vu à l’enterrement
Elle était incapable de me reconnaître
Peu à peu je me fais fumée
Si efficace dans ma dissolution

Pourtant ce soir j’oscille
Entre ces deux univers
Entre les gens et les idées
Coincée quelque part dans leur union
Le souci quand on se bat pour ses convictions
C’est qu’on finit par trouver des gens qui les partagent
Et là là il est tentant de rebasculer
Dans les mêmes erreurs

Un coup j’m’approche de l’un
Et ne m’en arrache qu’avec deux gosses
Une captive qui s’échappe
Une identité qui se dévoile

Un coup je m'attache à l'autre
Et la méfiance se dresse à me voir devenir
Son animal de compagnie
Oubliant son libre arbitre
Par chance il m'a rejetée
Mais faut-il vraiment qu'ils me jettent hors de leur vie
Me remettent à des fonctions de larbin lambda
Pour que je me souvienne de ne pas faiblir ?

A l'angle de rue j'ai deviné
La silhouette d'un de mes points faibles
Alors j'ai transplané
A la va vite
Loin des risques

J'ai fui
Comme une lâche
Comme une faible
En évitant de succomber
A l'Être

J'me suis jetée
les genoux trempés
contre le sable
et les doigts fébriles j'ai écrit
j'ai écrit des mots de travers
jusqu'à produire du sens
jusqu'à comprendre

THEWORLDISSOMYSTERIOUSANDWILD
WHENYOUSTARTTOSEEITTHRUTHEEYES
OFACHILD

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Sur une île éloignée des côtes

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 6

 Sur une île éloignée des côtes

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.