AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 5 sur 6
Coin sorcier loin du Chemin
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Chad Taylor
Serpentard
Serpentard

Re: Coin sorcier loin du Chemin

Message par : Chad Taylor, Sam 14 Juil - 17:50




Le chat et la souris


PV avec Elhiya Elis

Le sorcier prit le silence de la jeune femme comme un assentiment à mesure que les produits s’étalaient devant la table. Sortant une loupe de son sac, l’Irlandais entreprit alors d’examiner chaque détails des ingrédients afin d’en déterminer la qualité. Il était très exigeant et préférait généralement aller chercher lui-même ses ingrédients à même la source, mais dans des cas comme celui-ci il n’avait pas à faire son difficile. Après tout, si la sorcière prenait ses actes par-dessus la jambe, ce n’était pas à lui de se s’infliger un mal de ventre à ce propos. Même si le nœud qu’il éprouvait n’arrivait décidément pas à partir. S’assurant donc que les ingrédients étaient aussi médiocres qu’il l’avait deviné, il les redéposa tour à tour devant lui, dans l’ordre d’incorporation. Il allait falloir qu’il retravaille certains éléments afin d’en extraire un maximum de substance, mais dans l’ensemble, le travail demandé pour cette potion n’était pas aussi compliqué que d’autres qu’il avait déjà effectué.

Il marqua par ailleurs l’air absent de la jeune femme devant la plume bleuté. Disparition fugace mais bien réelle qui ne pouvait être manquée par le rouquin à l’affût.  Il s’abstint toutefois de tout commentaire, s’enfermant dans un mutisme empreint de concentration. Quand la sorcière reprit la parole, ce n’était pas pour le rassurer et elle avait visiblement omis la compréhension de ses paroles. Se préparer n’était pas être forcé d’utiliser, mais si elle ne l’avait pas saisi à sa première remarque, c’est soit qu’elle était trop jeune, ce qu’il redoutait, soit qu’elle était trop distraite. La seconde situation était la moins dangereuse, car ça voulait dire qu’elle pourrait régler ce défaut sur le terrain. La première quant à elle menait bien trop souvent à des situations inextricables. Chad savait ce que c’était que de marcher sur un fil, mais devant une jeune femme qui se refusait à comprendre que le ton qu’il employait avec elle ne se voulait pas paternaliste mais bien expert, il ne pouvait rien. Il marqua de nouveau l’air par un silence en hochant les épaules et en commençant l’examen de la plume.

« Pas assez bleue. C’est un problème. Tu es allée la chercher chez Barjow je suppose ? Elle date. »

Il la redéposa et réfléchi alors quelques minutes. S’il s’y prenait bien, il pouvait compenser le manque de qualité de l’ingrédient de base par la qualité de la préparation de cet ingrédient, c’était en cela qu’on reconnaissait les véritables maîtres, même s’il ne se considérait pas comme tel. Sortant une petite craie de son sac, il marqua un simple trait sur le bord de son chaudron.

« Lorsque nous en viendront à tourner quatre fois la mixture, cette marque nous sera très utile. En vérité, si nous prenions comme référence une horloge, le dernier tour ne doit pas s’arrêter sur minuit pile. Avec plusieurs tests, j’ai réussi à obtenir de meilleurs résultats lorsque l’on arrête le mélange à minuit six exactement. »

Il se tourna ensuite distraitement vers la jeune femme

« Tu peux t’occuper de réduire les tubercules en pommade ? Ne laisse aucun morceau, et assure toi qu’elle soit totalement lisse, même s’il te faut une heure. Pour une bonne répartition de la chaleur dans le chaudron, plus la croûte sera lisse, meilleur sera le résultat. »

Il se retourna ensuite vers une opération délicate et entreprit de sous-peser les langues de myrmidon. Elles étaient légères, mais feraient l’affaire s’il les détaillait en lamelles assez longues pour compenser le poids qu’il jugeait idéal pour la quantité d’eau qu’il avait préparé.

« Je suppose que tu as des obligations, mais je ne suis pas à l’aise à propos du fait de rester ici seul. Tu es sûre que personne ne viendra nous déranger ? Le cas échéant, je peux éventuellement préparer un sortilège de répulsion, mais ce n’est pas mon point fort. Et ça va te retarder d’un bon jour. »


Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Coin sorcier loin du Chemin

Message par : Elhiya Ellis, Lun 23 Juil - 14:15



Cat & mouse in the dark


L’observation minutieuse de la plume avait quelque peu déconcerté la gamine. Bleu, mais pas assez ? Voilà qui était étonnant, ce bout de jobarbille venant des tiroirs de son père, le fournisseur lui était complétement inconnu. Un haussement d’épaules en simple réponse. Il était trop tard pour aller en acheter des plus fraîches, aussi l’option restant était simple : faire avec. Le sourire désolé quittait les opales juges pour regarder à quoi la petite craie s’afférait. Une marque sur le chaudron, un repère de temps à ne pas perdre, pour obtenir un meilleur résultat. Un signe de tête affirmatif, quelques notes gribouillées, pour ne pas oublier, avant de s’occuper des tubercules. Ça c’était accessible, son paternel lui confiant de petite taches depuis qu’elle était petite. Couper en lamelle, écraser avec le pilon faisait partie des occupations de vacances, de quoi faire râler une enfant qui préférait jouer. Mais celle-ci se taisait et s’exécutait jusqu’à se rappeler un petit détail.

[i]Color=green] – Est-il utile de préparer la pommade à l’avance ? Elle ne va pas perdre en qualité alors qu’on doit laisser l’eau entourée des pierres pendant 4 jours ?[/color]

Les petites racines glissées dans le petit bol de bol supportaient le passage du mortier pour les écraser grossièrement avant d’affiner la mixture. Mais qui disait pommade disait rajout de matière grasse pour le que la texture soit la bonne. L’index inquisiteur suivait chaque mot de la recette pour voir ce qui était nécessaire. Rien n’était précisé. Au bon choix de l’alchimiste, de ses tests et observations. Les lèvres pincées cherchaient encore au cas où, juste pour ne pas poser de questions bêtes avant de s’entrouvrir de nouveau.

– Tu préfères quoi pour faire la pommade ? De la cire d’abeille ? De l’huile d’olive ? ou carrément autre chose ? Dans l’état ça va devenir de la poudre si je ne rajoute rien…. Par contre si je relis… on peut attendre plusieurs jours avant de rajouter quelque chose dans l’eau… C’est étrange comme procédé. C’est pour se gorger de la puissance des pierres ? Ou quelque chose comme ça ?

L’objet de torture pour les racines abandonné sur le côté, Elhiya appelait d’un coup de baguette deux objets, l’un après l’autre. Un torchon, et du film alimentaire. Le second servit à couvrir les racines écrasées en attendant de savoir quoi rajouter avec. Le premier, laissé sur la table restait à la disposition du rouquin dont la mine semblait s’être encore plus renfermée. Voilà une réaction étrange. L’aider, tout en faisant ressentir qu’il était contre.  Occulter volontairement ses tentatives de dramatiser. Elle avait l’impression d’être face à un père de famille, perturbé par les choix de ses marmailles, qui préférait être présent que se contenter de remontrances inutiles. Chacun de ses mots concernait la potion et la sécurité de celle-ci. Une attention toute particulière sur la fabrication méticuleuse de la mixture qui rassurait la blonde autant qu’elle la perturbait. Quelque part, si elle lui avait demandé à lui, c’était qu’elle voulait qu’il soit là, qu’elle avait estimé qu’il comprendrait, pas  qu’il en viendrait à prendre des distances stupides pour s’enfermer dans le rôle de potionniste.

Un soupire échappé, le regard se posait sur sa tignasse rousse, forçant le sourire même si le cœur n’y était pas. Il s’inquiétait de rester seul ou être dérangé. Autant lui répondre s’il voulait faire croire que c’était la seule chose qui le chagrinait.

– Je serai là à chaque étape de la potion. Ce n’est pas un souci. Vu que c’est la boutique de mon père on sera tranquille. Pas d’intrusion, à part lui. Mais il sait que j’avais besoin de son « labo », il ne touchera pas à cette table et utilisera l’autre, ne t’en fais pas, y’a rien à craindre..

Pas quand diverses potions avaient déjà été concoctées ici sans aucun souci de violation de commerce. Le problème, était surtout autre chose à ses yeux… Hésitante, faisant tourner la mixture dans son petit bol de bois, Elhiya scrutait les nuances de couleurs qu’elle apercevait, sans vraiment trop savoir comment s’y prendre pour poser une simple question

- Dis, tu vas faire la tête tout du long ? Si t’approuves pas, pourquoi t’es toujours là ?

Le regard restait sur le reflet dû au film alimentaire. Pas de détour sur l’interrogation, flemme de tourner autour du pot. Refus direct de croiser dans les émeraudes quelque chose qu’elle ne connaissait que trop bien : le sentiment de ne pouvoir rien faire de plus que suivre qq1 sur une voie qui déplaisait. Et même si ce n’était pas ça, elle ne voulait juste pas, voir quoi que ce soit dans ses iris un peu trop lisibles.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ian Benbow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens


Re: Coin sorcier loin du Chemin

Message par : Ian Benbow, Mar 28 Aoû - 8:14


Avec 84.

Un regard vers la montre, suivit d'un long bâillement. Je m'étire les bras, fermant les yeux quelques secondes pour les reposer. Des heures que je travaille sur cette veste, nul doute que poursuivre, à une heure si tardive, n'apporterait rien de bon, un travail bâclé tout au plus. Il est temps de rentrer, de rejoindre Azénor. Deux heure du matin, ce n'est pas une heure pour quitter son bureau, et pourtant je suis entrain d'enfiler ma veste, l'image de mon lit en tête.

À Poudlard, ce genre de situation ne me serait jamais arrivé. Il faut dire que je n'y avais pas des horaires très compliqués, je n'avais pas de projet à mener à terme dans des délais restreints, ce qui me permettait d'aller dormir tôt, ou tard mais pas pour les mêmes raisons que ce soir. Avec ce nouveau travail, je dois m'habituer à  un nouveau rythme, auquel j'ai franchement du mal à m'adapter. J'ai les paupières lourdes, je me sens fatigué. Nul doute que d'ici quelques semaines, tout rentrera dans l'ordre, mais en attendant je passe mes journées à bailler ou à souffler.

Filant vers la sortie, je salue chaleureusement, à contre coeur, le garde de nuit. Ma stratégie est claire, me faire apprécier de tous, être diplomate et m'attirer les faveurs d'un maximum d'employés, pour un jour - peut-être - les diriger. Quelques minutes de discutions tout au plus, et je réussi à prendre congé de cet abruti.

À peine dehors, je ferme ma veste, enfilant même l'écharpe cachée dans le fond de mon sac. Le vent souffle, freinant ma progression dans les rues de Londres. L'air me fouette le visage alors que je fronce les sourcils pour essayer de garder les yeux ouverts. Outre le bruit du vent, les rues de Londres sont bien calme. C'est normal, en pleine semaine les gens sont censés dormir à cette heure. Il n'y a ni voiture, ni passant autour de moi. Ce calme a le don de me mettre sur le qui-vive. Et sans trop savoir pourquoi, me voilà attentif aux moindres mouvements autour de moi. J'accélère le pas, pressé de rejoindre ma famille. Et de pouvoir me reposer, car la même journée m'attend demain.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 84
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Transplanage
Legilimens


Re: Coin sorcier loin du Chemin

Message par : Mangemort 84, Mar 28 Aoû - 17:13


Le masque enfilé sur ton visage modifié ta manière de respirer, ta manière d’être. Mais il ne modifiait pas les causes et les convictions qui étaient tiennes. Bien au contraire, il avait tendance à  les galvaniser, à amplifier ce sentiment d’unicité que tu avais. Les missions au sein de l’Ordre se suivaient et ne se ressemblaient pas, loin de là. D’ailleurs, cette nuit, tu devais faire quelque chose que tu n’avais encore jamais étudiée. Mettre la pression sur quelqu’un. Evoquer son implication, qui, aux yeux de certains, n’était pas suffisante. Alors il te fallait comprendre pourquoi, ce qui manquait à cet être pour pleinement s’investir auprès de vous. Et surtout savoir s’il n’était pas à l’origine d’une quelconque traitrise.

Alors en cette nuit, tu surveillais son nouveau lieu de travail. Il était connu, le Benbow. Fraichement débarqué au Ministère, tu avais attendu le soir, puis la nuit, et tu ne voyais pas le temps défilait. Seuls les employés ministériels qui, disparaissant uns à uns, te donnaient une indication sur la nuit qui avançait, paisiblement. Et quand enfin tu le vis, tu embrayas le pas sur lui, avant de le rattraper dans une ruelle, d’un simple « Mister Benbow, comment allez-vous en cette nuit délicieuse ? ». Il y avait de l’ironie dans ta voix, car tu n’avais que faire de comment il allait, tu venais surtout prendre des nouvelles de son implication, bien trop légère à ton gout.

Mais tu attendais néanmoins, qu’il réponde. Peut-être choisirait-il de t’attaquer, aussi ta baguette se tenait prête entre tes doigts. Car tu connaissais les compétences de l’homme, et tu n’avais pas nécessairement envie de t’y confronter … en tout cas pas maintenant. Le moment viendrait peut-être … Après.
Revenir en haut Aller en bas
Ian Benbow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens


Re: Coin sorcier loin du Chemin

Message par : Ian Benbow, Mer 29 Aoû - 10:40


Je tourne à gauche, emprunte une ruelle mal éclairée pour me faufiler jusqu'à la rue principale. Londres, je le connais par coeur, pour avoir vécu dans ses rues de longues années. Des souvenirs douloureux, mais qui m'ont forgé. Ne dit-on pas que c'est dans les épreuves que l'on se construit ? Perdu dans mes pensées, je progresse dans la ruelle distraitement, mon niveau de vigilance ayant drastiquement diminué.

Et c'est exactement à ce moment, alors que je me remémore mon passée, que je me fais surprendre. Mon nom suivit de quelques mots, pour attirer mon attention. Je sursaute, tout en pivotant de 180 degré, faisant face à la personne s'étant glissée derrière moi. Le bruit de ses pas ont certainement été couverts par le vent. La fatigue, jusqu'ici omniprésente, se fait plus discrète. Tout en pivotant, j'attrape ma  baguette. Mes yeux verts se posent dans ceux de mon interlocuteur, dont je ne peux saisir les traits du visage, un masque lui recouvrant la face. Mes yeux s'agrandissent, surpris, mais rassuré. Curieux, quand on sait que la personne en face de moi porte un masque que l'on ne connait que trop bien, dans notre monde.

Ma baguette coincée entre mon pouce et mon index, je lève les bras, paumes tendues vers l'inconnu. Une tentative de calmer le jeu, de montrer que sortir ma baguette n'a été qu'un réflexe. Il me faut éviter tout ennui avec l'Ordre Noire, si tant est que cette personne en soit bien membre. Je fronce les sourcils, inquiet l'espace de quelques secondes.

Concentré, j'essaie de faire le vide dans mon esprit, reprenant le contrôle de mes émotions. Si j'ai appris l'Occlumancie, c'est bien pour éviter que dans ce genre de situation, la personne en face soit capable de déterminer dans quel état d'esprit je me trouve. Mon visage se détend, alors que je reprends le contrôle, alors que mon esprit se vide de toute pensée.

- Bonsoir dis-je, d'une voix que je voulais ferme, éviter de se montrer à son désavantage, en butant sur les mots est important. Je.. Mon regard quitte le masque, pour regarder les alentours. Personne autour de nous. vais très bien, merci.

Mon regard se pose à nouveau sur le masque, je suis frustré par la situation, comme à chaque fois que je me retrouve face à un membre de l'Ordre Noire. Je suis à visage découvert alors que face à moi peut se trouver n'importe qui. Le garde que je venais de quitter ou mon chef de service. Ou peut-être un Auror suspicieux, tentant de me tendre un piège ? Impossible de faire usage de mes talents de legilimens pour m'en assurer, je ne maitrise pas encore assez cet art pour ressentir les choses sans me plonger dans l'esprit de quelqu'un.

- Vous connaissez mon nom, vous pouvez peut-être partager le votre ?

Je peux toujours me gratter pour obtenir cette information. Je tente ici de découvrir le matricule de ce Mangemort, si tant est que cette personne en soit vraiment un. Si jusqu'ici je me suis efforcé à ne laisser aucun indice sur mon ressenti, je décide de laisser filtrer quelques signes. Je fronce les sourcils, tout en observant dans son ensemble la personne masquée. Un peu de méfiance, pour qu'elle comprenne que je ne peux me contenter de ce masque pour m'ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 84
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Transplanage
Legilimens


Re: Coin sorcier loin du Chemin

Message par : Mangemort 84, Jeu 6 Sep - 21:23


Dans la voix du sorcier, il y a cette fermeté qui te fait sourire sous le masque de métal. Est-ce que cela trahit son appréhension ? Est-ce qu’il sait pourquoi tu lui fais face en cette nuit londonienne ? Qu’importe, il l’apprendra bien assez tôt. Alors tu l’observes, tu sens sa méfiance, ce besoin d’être rassuré. Il jette des œillades autour de vous, cherche à comprendre peut-être. Avant de terminer sa phrase, indiquant qu’il allait bien. N’avais-tu pas dit que tu n’en avais rien à faire ? Qu’importe. Tu balayes la réponse d’un revers de la main.

Et son regard rencontre le tien, scrute les cicatrices du masque de fer qui recouvre ton visage. De la défiance dans son regard ? Peut-être. En tout cas tu peux y voir, sans te méprendre, de la méfiance. Un jour, les gens n’auraient plus besoin d’être méfiants de la sorte. Ils sauraient à quel point la Cause est belle et vaut la peine d’être menée à bien. Benbow en ferait l’expérience aussi. Et puis la méfiance se formalise, elle devient interrogation qui reste suspendue entre vous deux.

Alors la manche qui recouvre l’avant-bras se relève, libérant quelques cicatrices qu’il pourrait, ou non, reconnaitre. Surmonté par cette marque noire, indélébile. Cette marque des Ténèbres qui fait peur ou qui fascine. Toi, tu lui appartiens, tout entier. La Cause est tienne, totalement, tu lui appartiens, bien au-delà de ta propre vie. « Quatre-vingt-quatre suffira pour ce soir ». Inutile de préciser le nom, un matricule suffisait. Et puis, après tout, c’était lui qui devait apporter des preuves, non l’inverse.

« Il nous semblait, Mister Benbow, que la Cause vous était chère. Mais il semble que vous ayez … disparu ? Cette dernière ne vous intéresse plus ? ». Le sourire sous le masque est carnassier, gare à sa réponse, il se pourrait bien que ce soit la dernière s’il n’avait pas la bonne. Après tout, Benbow était un sorcier respectable, peut-être avait-il d’autres projets ? D’autres plans ? Si c’était le cas, tu t’occuperais personnellement qu’il ne ressorte jamais de la ruelle où vous vous trouviez.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Coin sorcier loin du Chemin

Message par : Elhiya Ellis, Lun 22 Oct - 8:48



Sous une autre trainée d'encre



Plus d’un mois, on pique
LA Theya

Elhiya a 18ans

Pas de hibou virevoltant devant ta fenêtre pour entrer et abandonner une missive sur un coin de bureau, pas de message spécial via le miroir à double sens, t’avais donc prévu la suite de ce samedi matin tel qu’il devait l’être. Le sommeil encore accroché aux cils, les bras de Morphée t’enveloppant toujours de leur douce étreinte, c’était le pas trainant, le bâillement aux lèvres que tu avais échoué sur ton canapé, mirettes vitreuses scrutant par la fenêtre. Vision d’un ciel radieux, appel à la ballade et au farniente quand tu allais t’enfermer dans les rayonnages ombreux d’une bibliothèque.

Mais avant ça, faire le taxi pour la brunette forçait à te contenter d’un café bouillant comme petit déjeuner sous la mine déconfite de Jasper déçu que tu ne goutes ce qu’il t’avait préparé. A lui laisser autant de liberté, l’elfe s’était investi cuistot et se plaisait bien derrière les fourneaux au point que ta petite cuisine devenait bien trop étroite quand tu décidais de faire un peu de pâtisserie pour Alexei. Pour le coup, t’avais pas mis un pied sur le carrelage de la zone de confection des boites de transport pour les biscuits encore tièdes et t’étais contentée de te vêtir d’une robe florale et d’une veste en jeans après avoir attaché tes mèches d’or de quelques barrettes fraises. Jasper s’affairait à préparer de quoi grignoter sur place, ravi de préparer deux petites boites avant de t’attendre sur le palier du grenier de l’immeuble.

Le côté pratique d’habité au dernier étage était l’accessibilité aux escaliers menant au grenier du bâtiment. Que peu utilisé, tu t’en servais régulièrement pour effectuer les transplanages quand tu avais la flemme d’aller rejoindre un portoloin. Pour ce matin, c’était ton elfe de qui faisait taxi, toi, tu venais juste en spectatrice et une fois ton sac sur le dos, indiquais la destination à prendre.

Les grilles de Pouldard. Une grimace en jetant un coup d’œil machinal au château, jolie prison dorée qui ne te manquait pas. En fin d’étourdissement coutumier à la réapparition sur terre ferme, tu cherchais des yeux la brunette à récupérer, lui adressant un sourire amusé et un simple « Salut, accroche toi bien » avant de lui prendre le bras et t’occuper du trajet sur Londres. Un crac sonore derrière vous résonnait toujours aussi désagréablement dans les tympans quand les pavés de Londres claquaient sous tes talons. Œillade espiègle à la Jaune que tu observais avec amusement.

– S’bon, le reste on fait à pied. Si tu veux gerber, c’est maintenant, mais tourne toi… épargne mes chaussures, je les aime bien

Les deux mains posées délicatement sur ses épaules, tu la faisais pivoter sur ses talons pour mettre hors de danger tes pieds.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Theya Alomora
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Coin sorcier loin du Chemin

Message par : Theya Alomora, Mer 24 Oct - 20:41





Bâillement incontrôlé matinal, lit à baldaquin de ta maison aux couleurs jaune et noire, tu étirais ton corps engourdis par le sommeil. Un basculement sur le ventre pour reposer encore un peu ta tête sur le coussin, repos éternel de tes nuits. Un nouveau bâillement et tu étirais ton dos en t'asseyant sur tes talons et poussant tes mains loin devant toi. Un étirement digne des cours de ta prof choute. Un sourire à la journée qui t'attendais et même un "pouffement", qui aurait cru qu'un jour tu passerais l'après-midi avec la cousine de Jace, celle qu'il avait embrassé devant toi et... Bref passons.

Quelques détails futiles à ton esprit, seulement l'instant présent devait compter. Depuis cette discussion à Pré-au-Lard avec Elhiya tu t'étais rendu compte que ses conseils t'avaient été bénéfique. Alors tu les appliquais, et la nouvelle méthode du je-vis-au-jour-le-jour était devenue le fil conducteur de ta vie. Cela te permettait de profiter de la vie telle qu'elle l'était, sans te poser de questions, sans te tracasser des malheurs du monde et surtout... De Loredana. La situation s'arrangerait forcément un jour ou l'autre mais pour le moment il fallait avancer. Tout comme maintenant il fallait que tu sortes de ton lit.

Allé hop un petit saut sur le sol comme un petit cabri, et une visite vers la salle d'eau pour te laver et te préparer. Pas besoin de multiples heures dans la salle de bain, une douche et tu laissais tes boucles brunes aux reflets auburn effleurer tes épaules. Les cheveux court c'était assez pratique pour se coiffer le matin... Bien que tes cheveux longs te manquaient. Qu'importe, maintenant que c'était fait, vivre au jour le jour. Une robe noire enfilée, ni trop courte ni trop longue, fluide et légère, des collants et un soleil radieux dans le ciel et tu enfilais une paire de tes paires de chaussure pour la ville, et d'un sac en bandoulière au cas où tu aurais besoin d'argent, de mouchoir, de trucs de filles...

L'heure approchait et tu te rendais rapidement aux cuisines pour attraper une pomme, un jus de citrouille et tu étais prête ! Accompagnée de ton petit botruc accroché à l'intérieur de ta robe, ou de tes cheveux qu'importe, il était toujours là. Il allait être une fois de plus ton petit compagnon. Tu enfilais une petite veste au cas où le vent se lèverait et te rendait vers la sortie du château pour rejoindre les grilles.

10h50, tu attendais, soit elle soit son elfe serait là, et pouf 11h tapante des cheveux blonds firent leurs apparitions aux côtés d'un elfe. Des salutations brèves et tu t'accrochais à Elhiya pour ton premier transplanage d'escorte et là...

Une sensation indescriptible te saisit le ventre. Comme si on étirait ton estomac tel un élastique, une pâte à modeler. Tu te sentais fermement accrochée à la blonde et le retour sur la terre ferme, les rues de Londres, en une fraction de seconde. La magie... T'étonnera toujours ou est-ce toi qui est trop naïve ? Tu te pliais en deux, encore chamboulée par la gymnastique gastrique, la blonde te tournait aimablement de l'autre côté pour, ne pas vomir sur ses chaussures. Tenant ton ventre, un haut-le-cœur vide, sans rien à rejeter. Puis un deuxième, où un bout de pomme mal mâché ressortait de ton estomac, accompagné de jus orangé de citrouille sur le sol. Appétissant n'est-ce-pas ? Et c'est là que ton sac allait te servir car tu en sortait un mouchoir pour essuyer tes lèvres, bien qu'un bain de bouche te serait plus réconfortant, ainsi qu'un brossage de dents.

Tu te relevais vers la blonde, un peu gênée, et tu lui répondis :

- Bon, fais moi penser de ne pas manger juste avant la prochaine fois. J'aimerais bien me laver la bouche un coup quand même, histoire de pas embaumer la bibliothèque ni toi d'une odeur nauséabonde de vomi.

Tu vérifiais quand même si ton petit Georgie était toujours à sa place et il semblait que oui, mais le pauvre devait être lui aussi dans un sale état... Sortant sa petite tête verte de ton décolleté, enfin tête verte plus si verte...

- Toi aussi apparemment tu supportes pas bien ton premier voyage mon chou... Je te présente Georgie, Georgie voici Elhiya, la cousine de Jace. Par contre il va falloir que tu restes dans ta cachette, si non les moldus vont se poser des questions... chuchotant doucement à l'égard de tes compagnons.


Theya



Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Coin sorcier loin du Chemin

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 25 Oct - 19:01



Sous une autre trainée d'encre



LA Theya
Mon LA accordé tout le rp
Elhiya a 18ans

Timing parfait, ou presque. Aux hauts le coeur la brunette était aussi pâle qu'un fantôme de l'école et rendait hommage aux premiers aléas du transplanage sous ton pouffement discret. T'avais lâché ses épaules pour fouiller dans ton sac et lui tendais bouteille d'eau et cookie, le sourire espiègle figé sur les lèvres. Jasper ne validait pas ton comportement, mais en bon elfe ne dit rien, patientant juste pour retourner à ses occupations.

L'offrande gracieuse mise de côté par les propos de ta passagère, tu avais haussé un sourcil interrogateur en la voyant parler à sa poitrine. Le voyage avait du sacrement la chambouler pour qu'elle en vienne à causer avec son sous-tif et... lui donner un nom?! Étrange affliction que celle-ci, Theya ferait au final une meilleure patiente qu' accompagnatrice... La réflexion s'évanouit cependant rapidement, quand sous tes yeux apparaissait un botruc aux couleurs fanées. Jasper aussi l'avait repéré, s'approchant pour s'enquérir de la santé de la créature d'un regard désormais habitué aux animaux.

Tu le laissais faire, adressant un sourire désolé à la plante vivante, hésitant entre houspiller la Poufsouffle qui trimballait une bestiole magique alors que vous alliez côté moldu et te marrer de la situation. Au final tu lui fourrais biscuit et boisson dans les bras en rigolant un peu.

- Tiens, remets toi sur pied! La plante verte aussi! J'aurai du prévenir que ca secouait quand on a pas l'habitude. Désolée

Clin d'oeil à la dérobée, ironie joueuse glissant sur la langue avant de reposer les yeux sur votre compagnon de voyage et lui dire qu'il avait le reste de la journée pour lui s'il le voulait. Sans surprise il refusait, informant qu'il rentrait à l'appartement pour ne pas laisser les "petits" dans la solitude de leur meute. Tu n'aurais jamais cru que ce puisse être aussi compliqué de donner des jours de repos ou du temps libre à un elfe de maison. La boutique d'animaux magiques t'avais prévenue, mais le débat avec ton employé de maison restait quotidien. C'était bizarre pour toi de l'avoir toujours dans le champ de vision quand tu trainais chez toi. Il faisait beaucoup, voire trop même et tu n'avais pas trouvé de compromis suffisant pour qu'il ne s'active pas tous les jours.  Bien sûr quand Chad était là, c'étaitencore différent, comme si le sorcier n'était pas vraiment toléré par l'elfe. Chose étrange..

Mais la réflexion sur ton elfe qui travaillait trop, et ton colocataire coup de vent n'était pas au programme. Vous aviez un peu de marche avant d'arriver à la bibliothèque moldue que tu connaissais. Et hors de question de prendre le bus, trop de risque de rester figée les yeux dans le vide car la compagnie avec toi n'était pas celle qui te permettait d'outre passer les restes de souvenirs visuels désagréables avec ces engins. Vu l'heure vous arriveriez quand la plus part de la plèbe partirait manger, parfait pour choper un coin tranquille et poser quelques sortilège pour discuter tranquillement. Le botruc pourrait se dégourdir les feuilles par la même occasion. Autant partir maintenant. Relevant le nez vers la jaune, tu montrais d un signe de tête la direction a prendre, calant ton sac à dos correctement sur l'épaule.

-Si ça va mieux, on va commencer à bouger. Tranquillement que ton estomac se remette. On a ce qu il faut en medicomagie de mémoire, mais pour te faire à  ce mode de voyage c'est mieux d'essayer de s'y accoutumer naturellement. T'en fais pas, ça va vite passer.

Rassurer. Un peu. Car tu ne voulais pas non plus passer ta fin de matinée dans un coin sorcier où rien d'utile et intéressant n'était à portée de main ou mirettes.

-T'as une carte de bibliothèque pour prendre les livres au fait? Machin qui bippe de ce que j ai compris...

Mered t'avais pas tout expliquée, trop occupée à prendre soin que tu ne fasses pas un pied de nez au Secret magique sans le vouloir. D'ailleurs... Theya.. elle en pensait quoi?

- Au fait? T'es du genre à hurler si je sors ma baguette chez les non sorciers ou ça va?

Autant faire simple et demander directement avant de vouloir lui coller un bloclang à la tête si elle se mettait à hurler à l'infamie en plein rayonnage.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Theya Alomora
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Coin sorcier loin du Chemin

Message par : Theya Alomora, Ven 2 Nov - 16:07


 


LA Elhiya

Parler à ton décolleté pouvait semblait un peu étrange mais la petite tête plus trop verte appréciait la vue de la jolie blonde et de son elfe. Présentation faite, Elhiya rte refourguait une bouteille d'eau et un cookie afin de te rétablir pour reprendre votre trajet à pied. Cela ne te dérangerait pas étant donné que tu passais ton temps à déambuler dans les rues londoniennes lorsque tu n'étais pas à poulard. Alors en ouvrant la bouteille d'eau donnée, en un sourire en coin esquissé

- Pas la peine de t'excuser... Avoue que tu avais tout prévu... Petit pouffe ment sortant de tes lèvres en regardant le petit botruc reprendre ses esprits. Fouillant dans ton sac tu sortais quelques insectes d'un sachet acheté à la BAM pour les donner à ton petit compagnon. Un petit cri étouffée de la part de la petite plante et tu lui intimais de rester silencieux car votre trajet en milieu moldu devait quand même rester discret. L'elfe était renvoyé au domicile et il ne restait plus que vous trois.

Un petit insecte avalé et Georgie se sentait déjà mieux pour grimper sous ta robe et se mettre dans ton cou, caché par tes cheveux bouclés il était désormais invisible à la vue de tous. Elhiya te rassurait tout de même quant aux effets sur ton estomac, et tu lachais un petit sourire en lui disant "T'inquiète ça va le faire, allons-y. Avant ça ses petites interrogations, là première tu y souriais et la deuxième... Ah la deuxième te lâcha plus qu'un simple sourire, des petits ricanements doux comme des carillons. Ce n'était pas sa cousine pour rien...

- Alors... Oui j'ai une carte de bibliothèque et on pourra s'en servir si tu veux emprunter des bouquins oui. Et pour la deuxième... Laissant ta phrase en suspens, histoire de lui faire croire que tu partirais en foufelle en criant comme une hystérique. Tu observais tes pieds en dessinant un cercle sur le sol, relevant le regard noisette contre celui azur, Rassure toi, je ne dirais rien, tu fais ce que tu veux je vais pas hurler comme une hystérique un mince sourire se dessinait sur tes lèvres avant de prendre les devants pour rajouter On y va ?


Theya



Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Coin sorcier loin du Chemin

Message par : Elhiya Ellis, Dim 11 Nov - 13:56



Sous une autre trainée d'encre



LA Theya
Mon LA accordé tout le rp
Elhiya a 18ans
LA Theya

T’avais pouffé doucement en l’entendant t’accuser d’avoir tout prémédidé, prenant l’air le plus innocent possible, les mains derrière le dos à te dandiner comme une petite fille, soufflant à peine un « Si peu, si peu » un tantinet taquin en attendant que la brune se remette de ses émotions. Des gourmandises confiées à la brindille, Theya reprenait des couleurs à mesure que sa bestiole se ravivait le feuillage mettant un terme à ton amusement de gamine.

Aux questions abandonnées tu croisais les réponses et même une pointe d’humour que t’attendais. Sourire en coin espiègle, mains dans les poches, d’un mouvement de tête tu indiquais la direction à prendre quittant rapidement la zone moldue.

– Ho bah, tu sais, tu peux hurler comme une hystérique, les bloclang ça va vite hein. Clin d’œil moqueur glissé avant de lever le nez vers la grande bâtisse qui se découpait déjà à l’horizon.

Machinalement un soupir te parcourrait, le cœur se serait toujours, et l’espoir de croiser des mèches couleur feu continuait à s’allumer instinctivement. Réflexe de môme pénible qui survivait encore et toujours… Au lieu de le laisser grandir, tu optais pour tout autre chose : laisser les souvenirs associer se déverser sur les pavés de la ville.

– J’te préviens, si les espèces de listing de livre explose, je suis peut pas être tenue pour responsable. Ca fonctionne jamais comme il faut ces machins.

Ou du moins t’avais pas compris comme ca fonctionnait. Mais il en fallait bien plus pour te décourager. Poussant la porte de la grande bibliothèque, un bonjour lâché en passant devant le comptoir, tu retournais devant les ordinateurs susceptibles de t’indiquer où les ouvrages de ton choix se trouvaient. C’était « tactile », ca t’avais bien compris, et surtout c’était pas bien rapide. Là où il t’aurais suffi d’un simple accio, là il fallait appuyer sur des lettres brillantes pour écrire ce que tu voulais. T’asseyant devant tu prenais un temps fou à écrire la liste de bouquin que tu voulais. Une fois fait, toute fière, tu regardais Theya, sourire aux lèvres.

« Tada ! Impressionnée hein ? »

Il y’avait peu de chance, mais toi, ça te faisait rire
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Theya Alomora
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Coin sorcier loin du Chemin

Message par : Theya Alomora, Jeu 22 Nov - 18:39





LA Elhiya


Les effluves de joie et bonne humeur reprenaient peu à peu dans ton âme. Sauvé de tes nausées, les effets du transplanage commençais à se dissiper. Un petit air amusé de la blonde qui te faisait malgré tout sourire, prête à partir. La cousine du serpent avait opter pour le bloclang si tu décidé de te montrer hystérique. A la place de vouloir t'enfuir comme certains l'auraient fait, tu souriais à cette petite réplique qui raisonnait pour toi plus comme une taquinerie. Un petit sourire à son attention alors que vous marchiez jusqu'à l'arrivée de la grande bâtisse.

L'architecture londonienne de la façade de la bibliothèque ne t'était plus inconnue, cette structure renfermait tant d'histoire, tant d'âmes passées dans ces murs, qui vont entourez désormais.
Dans ton esprit, tu tournais sur toi-même dans cette bibliothèque si riche en histoire, écrite et à écrire. Les plus grands auteurs de notre siècle sont peut-être passés dans ces rayonnages, à la recherche d'une idée, d'une découverte. Le coup de génie, et ton esprit divaguais pendant que la blonde te faisait une liste incroyable d'ouvrage à trouver. Devant l'ordinateur voilà ta part de travail qui commence. Un sourire, plutôt attirée par la curiosité des livres à rechercher, hâte d'en découvrir ce qu'il en contenait et leur différence avec la médicomagie. Les ressources à exploiter du côté moldu devaient être assez intéressante puisque cela intéressait une future médicomage.
Tapant sur les lettres afin de former les phrases, mot-clés pour retrouver les livres du listing de la sang-pure. Piquant le stylo des doigts de l'ex-serpente, tu marquais pour chaque livre le rayonnage et le code qui l'accompagnait afin de le retrouver.
Chose faite, plus qu'à retrouver les livres, tu l'imitais une fois de plus, rapide et efficace.

- J'ai trouvé tout ce qu'il fallait pour les trouver, on y va ? Il faut aller dans les rayonnages, je pense qu'on peut commencer par celui-ci

Indiquant de son doigt le livre inscrit sur le papier, tu attendais le coup d'envoi de la blonde pour partir à la recherche du premier livre.


Theya



Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Coin sorcier loin du Chemin

Message par : Elhiya Ellis, Dim 25 Nov - 14:46


Nan mais non, t’étais fière toute seule et pour rien. Déception la plus totale qui eu pour effet instantané de coller une moue boudeuse à tes joues une ou deux secondes, pas grand-chose pour un caprice, vu que tu scrutais la brune s’afférer sur l’ordinateur. Contrairement à la première fois, tu faisais bien attention au mode de fonctionnement. Ca n’avait pas l’air bien compliqué en fait, tu te demandais encore comment t’avais fait la dernière fois pour tout « casser ». Enfin… t’étais pas bien sure de ce que t’avais fait en fait, juste que Mered avait gueulé et le reste, pas d’explication… aucune… enfin, plus tu réfléchissais moins tu voyais. Theya avait arraché ton stylo des doigts te ramenant sur terre ou du moins dans la bibliothèque, la regardant faire, emplie d’une énergie soudaine venue de nulle part.

Surprise, et un peu décontenancée, tu avais acquiescé d’un signe de tête et la suivait au milieu des rayonnages. Sans trop surprise vous alliez rayon médecine, ça t’avais bien repéré l’endroit par contre tu ne comprenais pas vraiment le système de classification. Les yeux plissés, tu scrutais l’odre en demandant comment ca fonctionnait.

– En fait le truc à l’entrée il te donne le numéro de l’étagère et la lettre de repère pour le bouquin c’est ça ? genre ils peuvent pas clignoter de partout quand on les cherche ? C’est une sacrée perte de temps hein ! Et…

Tu jetais un coup d’œil par-dessus l’épaule de la demoiselle, regardant sa liste de numéros de loto en relevant le nez, calant le doigt dans un espace vide, totalement offusquée.

– Rien, y’a plus rien ! On fait comment du coup ? J’accio le truc ? Je cherche la personne qui l’a ? Si on l’a tapé dans le truc à l’entrée c’est qu il est a nous non ?

Fonctionnement du système de bibliothèque moldu pas très clair dans ta tête… Les mèches blondes dansaient de part et d’autres de ta tête, pendant que tu cherchais le mécréant qui avait bien pu subtiliser votre ouvrage essentiel. En même temps, qui, mais qui pouvait avoir besoin de « Douleurs –soins palliatifs – deuils et éthique » Déjà tu ne savais même pas si t en avais vraiment besoin toi, mais dans le doute…
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Theya Alomora
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Coin sorcier loin du Chemin

Message par : Theya Alomora, Dim 25 Nov - 19:19







LA d'Elhiya

L'ex verte et argent te suivait sans une remarque, pour une fois on aurait pu dire que c'était toi qui mener la danse, prenant la place donc de l'homme dans ce couple. Quel couple ? Tu t'égares, complètement, enfin ta narratrice. Toi, tu étais dans le rayonnage de la médecine moldue, cherchant les ouvrages recherchées par la jolie blonde, anciennement surnommée blondasse. Elle semblait s'intéresser aux façons de repérer les livres. Tu acquiesçais, quand elle te dit que les numéros correspondaient aux étagères, ainsi que les numéros aux bouquins, un codage complexe mais avec de l'entrainement et pour avoir toujours connu ça, ce n'était pas très compliqué pour toi.

Tu lâchais un sourire tête baissée sur la liste, quand elle proposa des petites lumière clignotantes, en effet cela serait plus facile, mais ça enlèverais tout le charme à la bibliothèque londonienne. C'était un lieu d'histoire, riche, lui mettre des petites lumières clignotantes seraient contraire aux règles de base, et rendraient tout ça... Tellement moins beau. La magie était ton monde, mais tu avais eu une enfance partagée entre la sorcellerie et le monde moldu, tu savais appréciés chacune de leur beauté.

- Les lumières clignotantes seraient en effet plus efficaces, mais cela enlèverait son charme à la bâtisse. Cela fait des dizaines d'années voir centaines peut-être, que les moldus classent leurs ouvrages ainsi, ils ne le rendent pas plus facile avec les outils modernes car cela enlèverait tout son charme j'imagine...

Sans plus attendre la sang pur posa son doigt dans un espace vide, des rayonnages. Son insouciance te faisait sourire, et te surprenait à la fois. Il est vrai qu'elle n'avait sans doute jamais connu ce monde, et elle avait peut-être de nombreuses connaissances, mais il fallait désormais que tu lui donnes quelques conseils sur la technique moldue, bien que la magie serait un choix plus facile...

- Non Elhi, pas d'accio, imagine la tête du lecteur en voyant le livre se retirer de ses mains pour voler dans les airs pour te rejoindre. Même si je trouverais ça plutôt drôle... Nous allons cherché la personne qui l'a, viens on va dans l'allée centrale il y a des tables où les lecteurs et les étudiants en profitent pour faire des recherches dans les ouvrages. Comme nous à Poudlard quoi... Petit rire avant de préciser, Et non, quand on tape le nom sur l'ordinateur ça s'appelle comme ça, il ne t'appartient pas. C'est simple, je pourrais mieux te montrer si tu veux, allé viens on va voir qui nous a pris ce livre... S'il faut il est simplement posé ailleurs, et là tu pourras lancer un accio si personne ne te voit. Petit clin d’œil avec un sourire en coin

Menant une fois de plus la danse vers les tables au centre de la bibliothèque tu regardais du coin de l’œil, par ci, par là, quel homme ou femme pouvait garder le précieux livre dans ses bras. Un garçon, qui semblait s'être endormi en étudiant le livre avait la tête à plat sur la table de la bibliothèque. La bave pouvait presque sortir de sa bouche ouverte, souriant en jetant un œil à Elhiya tu lui demandas d'un air joueur :

- Tu veux quoi, lancer un accio ou que j'aille lui voler discrètement dans les mains ? Je peux aussi lui demander...


Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Coin sorcier loin du Chemin

Message par : Elhiya Ellis, Lun 26 Nov - 6:26



Sous une autre trainée d'encre


Tu ne voyais pas le problème avec tes lumières clignotantes, l intérêt des moldus était bien qu'ils étaient capables d avoir pas mal de truc modernes capables d égaler la magie. Mais là, ca égalait rien du tout, c'était même encore plus pénible que chez vous. Pas d accro, rien dit tout et en pmus, comble du comble, pianoter ce que tu voulais comme bouquin te forçait juste à partir en partie de cache cache avec un bouquin juste pris par quelqu un d autre. Une moue boueuse esquissée t avais lâché un simple mouai, pas convaincue par le système et encore moins par les explications de Theya. Toutl intérêt de voir la tronche dépitée d un autrui a la disparition d un livre t était maintenant refusee.

La moue boudeuse aux lèvres, malgré la fausse promesse de sortir ta baguette plus tard,  tu la suivais vers des tables d'études, le regard se baladait sans grande conviction avant de s'arrêter en regardant un garçon dormir. Y avait quand même bien plus confortable.. mais ce n était pas ce que la Poufsouffle te montrait. Soudainement animé d une espièglerie que tu ne lui connaissais pas, t avais haussé un sourcil, penché la tête sur le côté pour  lire la tranche du livre soporifique et esquissais un faible sourire

- Je crois pas que ce soit ce qu on cherche.. . Et..

Ah mais non. Le bouquin tu t en fichais. La bave par contre un peu moins. Quant a la tronche de l'inconnu réveillé en sursaut par la disparition de son ouvrage.. .. voilà qui parlait instinctivement un sourire à ta bouche.

-Ho mais attends! #Accio le livre.

Ni une ni deux t avais même pas vérifié si vous étiez seule, le bois extirpé de la veste avait visé le faux grimoire, fait faire un bond de surprise au garçon soudainement réveillé, et le bouquin entre les mains, avant meme qu il ne puisse réaliser qu il ne l avait plus tu t étais assise innocemment sur la première table de livre a côté de toi laissant Theya dans le champs de vision du retroussé.

Amusée , tu la laissais gérer l éveil de l inconnu, pouffant doucement, l envie de lui dire "t as raison chercher comme ça c est marrant au final"


Dernière édition par Elhiya Ellis le Mar 27 Nov - 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Theya Alomora
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Coin sorcier loin du Chemin

Message par : Theya Alomora, Lun 26 Nov - 21:27






La d'Elhiya

Une chose était sûre c'est que la blonde ne perdait pas de temps... Aussi vite dit aussi vite lancé, le livre s'envolait sous la main du garçon pour atterrir dans les mains de la belle-cousine. Oui oui je t'ai bien appelé comme ça. Ni une ni deux elle s'était déjà assise sur une table, l'air de rien, alors que toi tu restais plantée là comme une idiote, partagée entre le rire ou... Non en vérité c'était vraiment drôle.

Surtout la tête du garçon, qui se réveillait en un sursaut, ne comprenant rien à la vie car ouais mon vieux, les bibliothèques c'est pas fait pour dormir. Alors tu regardais quand même autour de toi, pour voir si des gens vous avez vu, mais rien. Par contre le garçon te regardait d'un air stupide, ne comprenant pas pourquoi tu étais plantée là sans doute. Puis il regardait sa table, tu te demande surement où est passé le livre petit, mais tu ne sauras pas...

Tu étais au milieu d'une bibliothèque... Simplement à la recherche d'un livre alors que celle qui t'accompagnait faisait mumuse comme une enfant, laissant place à un air amusé plutôt qu'à son air boudeur des dernières minutes. Te tournant vers la jolie blonde en lui faisant un clin d’œil, tu te dirigeas en sautillant, quitte à jouer autant le faire bien. T'asseyant sur la table devant le garçon volé, tu lui demanda innocemment pourquoi il te regardait comme ça.
Celui-ci te répondait simplement qu'il s'était réveillé d'un bond, avec une étrange sensation, il était persuadé qu'il tenait quelque chose dans les mains mais... Ce n'était plus le cas. Souriant en croisant tes jambes tu lui dis

- Si tu veux je peux t'aider à le retrouver, à condition que tu m'aide à trouver qui lit ce livre ? Il n'est plus à sa place, et en plus de ça j'ai mal au pied... Cette bibliothèque et bien trop grande.

Le garçon rougissait légèrement à tes paroles puis tu lui indiquais le nom du livre en question. Attendant patiemment assise au milieu de la bibliothèque, le garçon s'occupait de chercher à ta place, autant en profiter. Observant les moulures du plafond de la bibliothèque londonienne, quelques instants plus tard le garçon revint avec le livre désiré.

- Ah ! Parfait, je te remercie beaucoup ! Bon et le livre en fait c'est mon amie la jolie blonde là bas qui te l'a emprunté... Désolée hein...

Retournant à pas sautillant vers la blonde pour lui dire qu'il fallait procéder à un échange, le livre du garçon contre son livre cette fois tu prenais un petit air malicieux en gardant le livre dans ton dos, les deux mains jointes sur celui-ci.

- Bon alors, il faut lui rendre le livre pour avoir celui-là... Tu acceptes ? Te balançant d'avant en arrière en attendant sa réponse, tu lui fit un grand sourire toute fière de ta petite comédie, qui aurait pu croire qu'un jour tu passerais un bon moment avec elle...


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Coin sorcier loin du Chemin

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 6

 Coin sorcier loin du Chemin

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.