AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal
Page 3 sur 6
Cours N°2 : L'espionnage
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Elise Green
Gryffondor
Gryffondor

Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Elise Green, Lun 31 Oct 2016, 12:34


Lascives, passives, les fleurs dansent sur le parchemin. Je jette des coups d’œil furtifs dans la direction des élèves présents. Dernier arrivé, le préfet des rouges. Je bat des cils et me redresse alors sur mon siège. Le cours va peut-être commencer, qui sait. Benbow commence à s'agiter. Alors oui, peut-être arriverons nous à étudier.

- Commençons. Comme vous l'avez vu, le sujet du cours sera l'espionnage. Je vais essayer de vous apprendre différentes techniques que vous devrez mettre en pratique très rapidement. Je vous conseil donc d'être très attentifs. Je sais que la théorie vous semble ennuyeuse, mais sans elle vous n'arriverez à rien.

Blablabla, la théorie. De la théorie sur l'espionnage ? N’apprenons nous pas mieux sur le terrain ? J'ai hâte de voir à quoi va ressembler l'exercice pratique. Ça égaie un peu ma journée quoi. Je lâche ma plume, à l'écoute. Benbow installe son derrière sur le bureau qui lui appartient. Il ne peut pas s’asseoir sur une chaise, comme tout le monde ?

- Avant de se lancer dans l'apprentissage de technique spécifique à l'espionnage, j'aimerais que l'on s'attarde quelques minutes sur le concept d'espionnage.

Le concept de l'espionnage ? Oh personnellement je pense que cette discipline est a été créée pour pouvoir réussir ses gâteaux. J'ai un léger soupir. Benbow nous observe, nous toise. Je me sens jugée et c'est certainement le cas. Y'a comme une sorte de dédain qui s'exprime dans les yeux de notre professeur.

- Définissez-moi l'espionnage ! Qu'est-ce que c'est ? À quoi ça sert ? Qui est-ce que ça peut servir ? Pensez large. Dîtes-moi tout ce que vous pensez connaître sur l'espionnage.

Deux jeunes filles répondent, dont celle que j'ai aidé il y a peu. A mon tour, je lève la main.

- L'espionnage est l'arme des puissants. Utilisés correctement, les secrets d'une victime peuvent être aussi meurtriers qu'un sortilège de la mort.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Nya O'Neal, Mer 02 Nov 2016, 04:00


Ela eut à peine le temps de me répondre qu’elle avait hâte de pouvoir réitérer notre petite expérience musicale que le professeur Benbow nous fit signe de tous rejoindre nos places. Le cours allait commencer. Je souris donc gentiment à mon amie, qui retourna s’assoir un peu plus loin.

On allait visiblement commencer par une partie un peu plus théorique. Ça ne m’enchantait pas particulièrement, mais il fallait effectivement en passer par là si on voulait être un minimum efficaces par la suite. Il faut bien avouer que, niveau techniques d’espionnage, je n’étais pour l’instant pas très douée – ni très inspirée, je dois dire. Au moins, le cours semblait être pas mal interactif, puisque le professeur commença par poser plusieurs questions à l’ensemble de la classe. Il n’allait heureusement pas se contenter de déblatérer pendant des heures.

J’écoutais donc plus ou moins attentivement les réponses de mes camarades, qui étaient plus ou moins détaillées, mais toutes relativement similaires : l’espionnage relevait, de l’avis général, bien plus d’un certain degré de manipulation que de quoi que ce soit d’autre. Comme je l’imaginais, Vacuitas avait une nouvelle fois voulu exposer sa science et était l’un des rares -pour ne pas dire le seul- à avoir répondu un véritable monologue. Décidément, ce personnage rébarbatif ne m’inspirait rien de bon. Je me demandais encore comment il avait bien pu devenir préfet. Faut croire que les anciens recommandaient les plus ennuyeux pour le poste. En tout cas, le silence s’était installé dans la salle depuis sa tirade, et personne ne semblait vouloir prendre la parole après lui.

Je me décidai donc à lever ma main à mon tour, sous le regard interrogateur d’Aileen. C’est vrai qu’il n’était pas dans mes habitudes de participer en cours, mais il fallait bien que je rabatte son clapet au bleu et bronze qui m’exaspérait au plus haut point. J’attendis donc patiemment qu’on me donne mon tour de parole.

« L’espionnage correspond à la surveillance secrète d’une personne ou d’un groupe de personne en vue d’obtenir des informations qui n’auraient probablement pas été révélées autrement. Ça put en effet servir à pas mal tout le monde, aussi bien à des fins positives que négatives : jouer les agents double dans un cartel peut permettre de le dissoudre. »

Et voilà que je me mettais à déblatérer pendant des heures moi aussi. Je m’arrêtai donc là, et attendis patiemment de voir si mon amie avait quelque chose à ajouter – ce qui était fort probablement le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Jackson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Amy Jackson, Mer 02 Nov 2016, 12:01


Alors que les autres élèves arrivaient, un Serpentard que Amy ne connaissait pas s'installa à côté d'elle. Elle releva la tête de son carnet et était sur le point de le saluer quand le Professeur Benbow prit la parole:

- Commençons. Comme vous l'avez vu, le sujet du cours sera l'espionnage. Je vais essayer de vous apprendre différentes techniques que vous devrez mettre en pratique très rapidement. Je vous conseil donc d'être très attentifs. Je sais que LA théorie vous semble ennuyeuse, mais sans elle vous n'arriverez à rien. Avant de se lancer dans l'apprentissage de technique spécifique à l'espionnage, j'aimerais que l'on s'attarde quelques minutes sur le concept d'espionnage.

 Définissez-moi l'espionnage ! Qu'est-ce que c'est ? À quoi ça sert ? Qui est-ce que ça peut servir ? Pensez large. Dîtes-moi tout ce que vous pensez connaître sur l'espionnage.


L'espionnage... c'était une notion plutôt vaste à laquelle Amy n'avais jamais vraiment réfléchi avant ce cours. Elle prit donc quelques instants pour rassembler ses pensées afin de trouver une définition de l'espionnage qui lui conviendrait. Pendant qu'elle réfléchissait cinq élèves avaient déjà répondus et la Poufsouffle était relativement d'accord avec eux. Elle hésita encore un moment puis finit par prendre la parole:

-L'espionnage c'est savoir allier précision et discrétion, pouvoir se fondre dans le décor, disparaître, ça sert à collecter des informations sur des personnes, leurs habitudes, leur manière de vivre, on peut ensuite se servir de ses informations contre eux. On peut espionner les gens dans un but personnel, où pour le compte de quelqu'un, où même parce que c'est notre métier si j'en crois certains films moldus. Et comme mes camarades l'ont très justement dit, l'espionnage peut être bénéfique.

Bon comme d'habitude elle avait beaucoup trop parler mais elle était plutôt satisfaite de sa réponse et était très curieuse de voir ce que les autres allaient répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan J. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Trystan J. Harper, Jeu 03 Nov 2016, 19:18



L'espionnage
— COURS de DCFM



Mes salutations lancées à l’enseignant et en prime, une petite réplique sur mon arrivée qui était pile à l’heure, le Professeur Benbow n’avait pourtant pas eu l’air d’apprécier cette entrée remarqué. Sans réponse verbale, il s’était contenté de m’offrir un faux-sourire, très peu convaincant, mais pourtant très explicite. Celui qui dégageait un message facile à deviner et qui, dans ce cas-ci, signifiait assurément quelque chose dans le genre : Va t'asseoir et ferme-là.

J’avais passé bien prêt de me laisser aller dans l’impulsivité qui me caractérisait si bien et de répliquer à ce sourire du maitre de DCFM. Je m’étais repris juste à temps – décidant que ce serait une bien mauvaise idée de me mettre l’enseignant à dos alors que le cours n’était même pas encore officiellement commencé. Me mordant la lèvre pour dissuader les mots de franchir ma bouche, j’avais rejoint la dernière place libre au côté d’Ama Ilo. La jeune Gryffondor, n’avait, d’ailleurs, pas semblé remarqué le sourire que je lui avait lancé en m’assoyant, ajoutant un poids de plus à l’exaspération qui me gagnait. Ce cours s’annonçait long et pénible si mes interventions continuaient à être ignorer ou réprimandé de la sorte.

Un regard vers le tableau au moment même où Benbow se lançait dans l’introduction de la matière, j’avais lu les quelques points qui y figuraient :

«1. Qu'est-ce que l'espionnage ? – le point qu’on entamait à l’instant.
2. L'espionnage chez les moldus.
3. Techniques d'espionnages.
4. Le contre-espionnage.
5. Exercice pratique et examen.»


L’espionnage. Le sujet se démarquait de tout ce que j’avais vu en DCFM jusqu’à maintenant et ravivait quelque peu mon enthousiasme.

«… Je vous conseil donc d'être très attentifs. Je sais que LA théorie vous semble ennuyeuse, mais sans elle vous n'arriverez à rien. Benbow avait alors prit place sur son bureau, les bras croisés et le regard glissant d’un élève à un autres pour tenter de capter notre attention. Avant de se lancer dans l'apprentissage de technique spécifique à l'espionnage, j'aimerais que l'on s'attarde quelques minutes sur le concept d'espionnage. Définissez-moi l'espionnage ! Qu'est-ce que c'est ? À quoi ça sert ? Qui est-ce que ça peut servir ? Pensez large. Dîtes-moi tout ce que vous pensez connaitre sur l'espionnage.»

Ma voisine fut la première à prendre la parole, expliquant qu’espionner quelqu’un servait à découvrir ses secrets pour en avoir l’avantage, un peu plus tard. Une Serpentard y alla ensuite dans le plus général en expliquant que c’était simplement d’apprendre quelque chose à l’insu de l’autre. Puis, Elise ce lança dans une réponse plutôt inquiétante, qui m'en fit hausser les sourcils, comme quoi l’espionnage était l’arme des puissants et qu’utilisés correctement, les secrets d’une victime pouvaient être aussi meurtriers qu’un sortilège de la mort. D’autres réponses suivirent, tous très complètes. Je voyais bien mal ce que je pourrais encore ajouter qui n’avait pas déjà été dit, mais je décidai tout de même de lever la main pour prendre la parole :

«Beaucoup d’éléments ont déjà été dit dans les précédentes réponses, mais j’ajouterais simplement que les Aurors du Ministère se servent fort probablement de l’espionnage pour tenter de démasquer les Mangemorts. S’il est vrai que tous et chacun peuvent utiliser l’espionnage à des fins varier, certaines fonctions l’oblige plus que d’autre.»
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Jade Wilder, Ven 04 Nov 2016, 15:07


Une chose est sûre, Jade n'était pas très bavarde la plupart du temps. Souvent réservée, dans son monde, à réfléchir ou lire par exemple, la préfète n'était pas des plus douées pour parler aux autres. Même avec ceux qu'elle connaissait, c'est dire. Il suffisait de regarder sa pseudo conversation avec Harmony. Ou même sa non-conversation avec Shela avec qui elle ne parlait quasiment plus non plus. Si c'était le souhait de Jade que de s'écarter des autres pour leur sécurité, ça n'en était pas plus simple pour autant. La réalité s'avérait encore et toujours moins reluisante que l'utopie, c'était ainsi.

Laissant échapper un léger soupir, la blondinette tourna le regard vers son voisin. Elle le connaissait ce Serdaigle, enfin ils s'étaient déjà vus en cours ça c'est sûr. Elle esquissa donc un léger sourire en direction du fameux Sora qu'elle n'avait pas vu depuis un long moment si elle ne se trompait pas. Décidément..

Retournant à ses moutons, Jade nota sur un parchemin les premiers points affichés au tableau en attendant que le cours ne commence. Bizarrement, elle se posait pas mal de questions sur le contenu du fameux cours. La théorie n'était rien d'autre que de la théorie, mais pour la pratique, comment cela allait se passer ? Légère appréhension, la préfète n'aimant pas réellement ce genre de technique même si elle s'était fixé comme objectif d'avoir toutes les informations dont elle avait besoin, coûte que coûte. Ce n'était pas la même chose après tout, juste une affaire personnelle qu'il fallait résoudre coûte que coûte. Autant dire que niveau pratique, elle était plutôt au point mais ça le professeur ne le saurait jamais. Malgré sa méfiance, Jade savait parfaitement que ce cours pourrait lui apporter beaucoup. Après tout, elle était loin d'être une experte dans le domaine, elle faisait chaque chose selon son instinct, la technique s'il en existait une passait légèrement à la trappe. Bref, tout le monde semblait enfin sur place et en effet, Benbow ne tarda pas à prendre la parole.

- Commençons. Comme vous l'avez vu, le sujet du cours sera l'espionnage. Je vais essayer de vous apprendre différentes techniques que vous devrez mettre en pratique très rapidement. Je vous conseil donc d'être très attentifs. Je sais que LA théorie vous semble ennuyeuse, mais sans elle vous n'arriverez à rien. Avant de se lancer dans l'apprentissage de technique spécifique à l'espionnage, j'aimerais que l'on s'attarde quelques minutes sur le concept d'espionnage.

Voilà, là on entrait dans le vif du sujet.

- Definissez-moi l'espionnage ! Qu'est-ce que c'est ? À quoi ça sert ? Qui est-ce que ça peut servir ? Pensez large. Dîtes-moi tout ce que vous pensez connaître sur l'espionnage.

Le sujet était large, très large. D'ailleurs les réponses qui vinrent au fur et à mesure englobaient pas mal de choses mais ça tournait un peu autour du même registre également. En soi il n'y avait pas énormément à dire non plus et les élèves s'exprimant donnaient pas mal d'informations. Mais minute, il serait peut-être temps qu'elle dise quelque chose elle aussi. Ahah, toujours quand il n'y a plus grand chose à dire, bravo Jade.. Tant pis, il fallait tenter tout de même. Réagissant plus ou moins à certains bouts de réponses de la part des précédents élèves, la demoiselle prit la parole.

- L'espionnage n'est pas que volontaire et pas que à but.. lucratif. Écouter une conversazio.. hm, conversation qui ne nous est pas destinée, c'est déjà espionner. On peut se servir des informations récoltées per.. pour les utiliser certes, mais aussi pour en apprendre beaucoup pour nous également, enfin je trouve..

C'était maigre, très maigre, trop maigre. Mais étant donné les informations données avant par le reste de la classe, elle ne voulait pas trop répéter les choses, cela serait bien désagréable pour le professeur. Retrouvant ensuite le silence, la préfète laissa la parole à son tour. En y réfléchissant bien, elle passait son temps à espionner, sauf qu'elle alliait tout ça à ses recherches et ses interrogatoires plus ou moins secrets. Le Veritaserum lui avait été bien utile pour cette seconde partie, néanmoins elle doutait que cette méthode soit abordée durant le cours. Espionnage, pas interrogatoire. A moins que cela soit lié en théorie tout comme ça l'était en pratique.. M'enfin, elle verrait bien, il était temps qu'elle arrête de se poser ces questions mentales alors qu'elle en aurait bientôt la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Harmony Lin
avatar
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Harmony Lin, Ven 04 Nov 2016, 17:09


Mon voisin me sourit. Réponds.

- Différent et intéressant. Impossible de savoir si cela nous sera utile un jour.

Je grimace. Je ne pense vraiment pas que ça me sera utile. Ou alors si. Enfin, je ne sais pas. Je ne sais vraiment pas quoi penser. D'un côté je trouve ça intéressant. De l'autre je trouve ça bizarre. Espionner les gens. C'est un peu tiré par les cheveux quand même. Même si c'est une technique qui existe depuis longtemps.

- Commençons. Comme vous l'avez vu, le sujet du cours sera l'espionnage. Je vais essayer de vous apprendre différentes techniques que vous devrez mettre en pratique très rapidement. Je vous conseil donc d'être très attentifs. Je sais que LA théorie vous semble ennuyeuse, mais sans elle vous n'arriverez à rien.
Avant de se lancer dans l'apprentissage de technique spécifique à l'espionnage, j'aimerais que l'on s'attarde quelques minutes sur le concept d'espionnage.


M. Benbow s'est assis sur son bureau. Il nous regarde.

- Definissez-moi l'espionnage ! Qu'est-ce que c'est ? À quoi ça sert ? Qui est-ce que ça peut servir ? Pensez large. Dîtes-moi tout ce que vous pensez connaître sur l'espionnage.

Je réfléchis. Ça n'est pas un sujet facile. Je n'y connais quasiment rien. Et le temps que je rassemble certaines informations que je connais, déjà deux personnes ont parlé. En voici une troisième qui prends la parole. Elise, avec qui j'ai fait connaissance récemment.

- L'espionnage est l'arme des puissants. Utilisés correctement, les secrets d'une victime peuvent être aussi meurtriers qu'un sortilège de la mort.

Hein ?! Euhhh... Non ! Je suis pas d'accord ! Mais comment l'exprimer ? Ais-je le droit de dire ce que je pense ou est-ce que je risque de me faire reprendre par le professeur ? Je me triture l'esprit. J'essaye de trouver quelque chose d'autre à dire. Mais je ne trouve pas. Bon... Ben.. Je dois parler de toute façon ! Je lève la main timidement.

- Je ne suis pas d'accord avec Elise. A mon avis, l'espionnage n'est pas l'arme des puissants mais de ceux qui sont trop lâches pour demander une information eux-mêmes. Et les secrets d'une personne ne peuvent pas conduire à la mort ! On peut les manipuler avec, leur faire du mal, leur soutirer de l'argent même mais ça n'est vraiment pas aussi grave d'un sortilège de mort !

Une lueur d'ombre passe dans mes yeux. J'espère ne pas avoir été trop méchante. Et que certains ne vont pas mal prendre ce que j'ai dis. Mais je l'ai vécu. La mort. Rien n'est pire que la mort. Et un petit ou grand secret dévoilé n'est jamais aussi destructeur que quand la flamme des yeux de quelqu'un disparait. Je me renferme un peu. Je ne regarde ni mes camarades de classe, ni le professeur. J'ai peur qu'on me juge. D'y voir de l'animosité. De l'incompréhension.

Alors je reste, les yeux fixés sur mon pupitre. Et j'attends que quelqu'un d'autre prenne la parole.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Sora Okinawa
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Sora Okinawa, Ven 04 Nov 2016, 20:29


Alors que presque tout le monde était arrivé, une belle blonde qui arriva et s'assit à la table d'à côté. Elle me disait quelque chose... La forme de son visage et ses courbes à peine voilées me disaient quelque chose, et pourtant son visage en lui même ne me disait rien. Pourquoi donc ? J'étais sur d'avoir pu admirer sa belle cascade blonde autre part, mais où ? Il allait falloir que je parcours ma mémoire pendant le cours, tout en prenant soin d'écouter les explications de Benbow-sensei... Difficile chose. Cependant j'étais presque sur que mon esprit de déduction allait fortement me faciliter la tâche.

A présent tout le monde était arrivé. Benbow-sensei pouvait à présent commencer son cours, chose qu'il fit dans la seconde ou mon camarade avait posé ses fesses sur sa chaise. D'une voix forte, il entama :

- Commençons. Comme vous l'avez vu, le sujet du cours sera l'espionnage. Je vais essayer de vous apprendre différentes techniques que vous devrez mettre en pratique très rapidement. Je vous conseil donc d'être très attentifs. Je sais que LA théorie vous semble ennuyeuse, mais sans elle vous n'arriverez à rien. Posant alors son postérieur sur son bureau, il continua d'introduire son cours. Avant de se lancer dans l'apprentissage de technique spécifique à l'espionnage, j'aimerais que l'on s'attarde quelques minutes sur le concept d'espionnage.

Il pris une petite pause où il fit passer son regard sur l'ensemble de ses élèves, détail qui ne m'échappa nullement. Alors, comme ça on veut absolument avoir l'attention ? Bien... On à ici un professeur souhaitant surement capter toute l'attention de ses élèves afin d'être le centre d'attention du cours. Chose toute à fait normale d'ailleurs. S'il souhaite capter l'attention, c'est qu'il est est peut-être imbu de lui même, qu'il cherche à se faire respecter au plus haut point. Ce prof est donc certainement sévère, si ce que j’énonçais précédemment est vrai, et ne laisse probablement pas passer même les petites choses. On verra suivant le déroulement du cours si cela est vrai, mais je pense tenir la vérité. Après sa pause, il continua son discours :

- Définissez-moi l'espionnage ! Qu'est-ce que c'est ? À quoi ça sert ? Qui est-ce que ça peut servir ? Pensez large. Dîtes-moi tout ce que vous pensez connaître sur l'espionnage.


Alors, l'espionnage ? Plusieurs gens répondirent spontanément avant moi. Écoutant tout le monde tout en réfléchissant, je voulu prendre en exemple les Shinobis, espions indépendants qui étaient engagés par des chefs de clans ou autre pour récolter des informations secrètes et effectuer des tâches. Ceux-ci étaient des professionnels du camouflage et de l'espionnage. M'appuyant sur mes camarades de classe ainsi que sur mes connaissances, je développa ma propre théorie sur le camouflage. Levant alors la main, j'attendis de pouvoir prendre la parole avant de réciter ce que je voulais dire :

- J'appuie plusieurs des dires de mes camarades. Cependant, je pense que l'espionnage est une arme au cœur d'un arsenal très complet. Prenons l'exemple des shinobis à l'époque du Japon Féodal. Ces espions plus souvent appelés "ninjas" utilisaient tout un arsenal de techniques et de connaissances afin de réussir les missions pour lesquels on les engageait. La plupart du temps ils devaient récolter des informations secrètes pour leur employeur, mais parfois ils devaient dérober ou assassiner une cible. Ils utilisaient des techniques de camouflage pour pouvoir espionner leur cible, et ainsi en apprendre plus en vue d'une action future par exemple. Tout cela pour dire que l'espionnage est une discipline vaste, mais qui ne doit pas et ne peut pas être utilisée seule, à mes yeux.

Voila, j'avais exprimé mon point de vue. Maintenant, il ne restait qu'a voir la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Invité, Sam 05 Nov 2016, 13:16



Finalement, sa sieste avait été courte. Ou écourtée. Au choix de savoir si on voulait imputer son mal-état à quelqu’un, ou à lui-même… A salement parler.
De toute façon, les faits finiraient par aboutir à une seule et unique conclusion : c’était de sa faute.

Pendant qu’il rêvassait (non, non, il ne s’était nullement rendormi), il avait laissé le courant de ses pensées partir en tourbillon. Y avait sa voisine, en rocher dans le courant : il se cognait dessus, parfois, ou passait simplement à côté. Un peu comme Vacuitas… Sacré rocher, celui-là… Il ne savait décidemment comment interagir avec lui…
Enfin… Il ne savait réellement interagir avec personnes. Ses relations sociales étaient purement mécaniques, formelles et conventionnelles. Sauf… Sauf, quand il décidait de laisser aller ses côtés bavasseur. Là, il était moins conventionnel, plus vivant…

Un regard pour la voisine, un autre pour le prof…
L’avait décidemment pas le même style que McKingley, ou Peverell. M’enfin, ce n’était pas vraiment comparable. Aucun des trois. Aucun de chacun, n’était semblable à l’autre.

Coup d’œil aux camarades qui prennent successivement la parole.
Prise de note polie et affable, pour s’occuper les mains, tandis que la pensée est en mouvement…

Ouais, ils avaient déjà tout dit, en grande partie, tout du moins… C’était amusant de voir comment l’on pouvait distinguer certains traits de personnalités chez les gens, de par leur discours… Ou pas. Beaucoup ne pensent pas ce qu’ils disent, ou n’agissent pas en accord avec leurs paroles…
Lui, tentaient d’être diapason. Ou métronome. Mais… De toute façon… La parole étant un acte, il agissait déjà en parlant, non ?

D’ailleurs, la parole, il finit par la prendre, suite à un Serdaigle perché côté Soleil levant :

« - L’espionnage est la recherche et la collecte d’informations.

Voilà. Bonjour l’utilité. M’enfin, c’était la définition la plus exhaustive qui soit, inutile de partir dans toutes les directions.

Plutôt connoté péjorativement, comme activité. Ça fait ses preuves avec l’espionnage industriel, par exemple.

Oui, réminiscence furtive de ses brèves cours d’économie.
Très furtive, la réminiscence. »

Jugeant qu’il avait assez participé pour l’instant, il repartit dans la contemplation invasive d’un coin de Réel.
Revenir en haut Aller en bas
Ian Benbow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Ian Benbow, Sam 05 Nov 2016, 14:53


Je laisse mon regard passer d'une personne à l'autre, je l'arrête quelques secondes sur Shela puis passe à autre chose. Plus tard, ce n'est pas le moment de se divertir. La nostalgie ne va pas m'aider lors de ce cours, puis je dois essayer d'en montrer le moins possible aux élèves. Une main se lève, celle d'une gryffondor, je lui donne la parole. Bien que très courte et incomplète, sa réponse est bonne. Pas le temps pour les commentaires vu qu'une autre main se lève. Celle de Shela. D'un signe de la tête, je lui donne l´autorisation de parler. Elle aussi y va de sa réponse courte, à ce rythme-là, j'aurai une réponse complète dans une dizaine d'années. Ses mots sont tout aussi juste que ceux de la gryffone. Au suivant !

Miss Green, la jeune rouge et or. Plutôt bonne élève a en croire ses performances du premier cours. En attente de confirmation. Sa définition est intéressante, bien qu'un peu trop extrême. Même  si je partage son opinion sur les secrets. Bon, j'irai pas jusqu'à dire qu'ils sont aussi dangereux qu'un sortilège de la mort, mais ils sont dangereux. Si l´on possède un secret sur une personne importante, cette personne pourrait bien devenir notre jouet. Selon l'information détenue, bien entendue.

Les réponses continuent de s'enchainer. Toutes sont plus ou moins correctes, pourtant je n'apporte aucune nuance. En préparant le cours, j'avais décidé de les laisser parler avant de conclure cette partie en piquant à gauche et à droite les informations correctes m'ayant été donnée. Néanmoins, une fois la participation de Miss Lin terminée, je décide d'y ajouter mon grain de sel. La Serdaigle réagissait à ce qui avait été dit par Miss Green un peu plus tôt.

- Je dirai que vous êtes toutes les deux dans le vrai, mais également dans le faux. Miss Lin, vous avez probablement raison en disant que l'espionnage n'est pas exclusivement l'arme des puissants, mais d'un autre côté dire qu'il faut être lâche pour espionner quelqu'un est complètement faux. Allez demander à un mangemort de vous dire qui il est, ou l'emplacement de son QG et revenez, si vous le pouvez encore, me donner sa réponse. L'espionnage peut vous permettre d´obtenir ce genre d'information. S'il est utilisé efficacement. Par contre Miss Green, s'il est vrai que les secrets sont des armes dangereuses, je suis d'accord avec Miss Lin pour dire que ça ne vaut pas un sortilège de la mort. Je souris. Elle est jeune, il faut être indulgent avec les jeunes paraît.

C'est au tour d'Okinawa de donner sa réponse. Plus il parle, plus je me dis que les jeunes ont changé. Nous, on ne parlait pas de Ninja ou shinobi à nos Professeur. Je sais même pas ce que c'est un shinobis. Le gars est bizarre, mais je garde une expression neutre sur le visage. J'ai pas fort bien compris ce qu'il m'a dit, ayant été décontenancé par ses discours sur les Ninja et autres mythes venant de Chine. Ou du Japon. D´asie, quoi.

Le dernier à s'exprimer fut Underlinden. Sa réponse est courte, mais bonne. Comme la plupart de celles de ses camarades.

- Ok, on va résumer tout ça. Comme l´a expliqué Monsieur Vacuitas, l'espionnage est un domaine très vaste, regroupant un très grand nombre de techniques. Il est impossible pour nous de toutes les étudier, c'est pourquoi j'en ai sélectionné quelques-unes. Avant ça, revenons-en à la définition du concept en lui-même. Comme l'a très brièvement expliqué Monsieur Underlinden, l'espionnage est la recherche et la collecte d'information. Mais quelle genre d'information ? Cela dépend de votre mission. Un Auror utilisera l'espionnage pour tenter de découvrir l'identité d'un mage noir, un mangemort pourrait l'utiliser contre un Auror afin  de connaître son adresse, ou encore pour trouver une personne proche de l'Auror qu'il pourrait utiliser comme un moyen de pression, etc etc..  

Petite pause, puis je reprends.

- Même s'il est vrai que l'espionnage peut être utile à n'importe qui, il existe tout de même des métiers auxquels la pratique de l'espionnage reste indispensable. J'ai déjà parlé des Aurors, mais il existe aussi des détectives privés. Ils sont beaucoup plus répandus chez les moldus que chez nous, mais ils ont fait de l'espionnage leur métier. C'est-à-dire qu'ils ne font que ça. Même si, bien sûr, ils ne le vendent pas en tant que tel. On m'a parlé d'espionnage industriel, ce dernier est fréquemment utilisé chez les moldus. Bien qu'il soit interdit. Comme je l'ai déjà dis, l'espionnage est un domaine tellement vaste qu'il est impossible pour moi de vous en donner une définition complète. Néanmoins, je pense que vous en savez assez pour l'utilisation que l'on en fera dans le cadre de ce cours.

Une nouvelle petite pause. J'ai beaucoup parlé, il est tant de leur rendre la parole avant qu'ils ne s'endorment complètement.

- Passons aux points suivants. Les techniques. Niveau espionnage, les moldus sont désavantagés par rapport à nous. Ils ont tout de même réussi à compenser leur manque de magie en développant des techniques particulières qui ne demande pas de pouvoir. Je trouve qu'il est intéressant d'en connaître quelques-unes. Alors, je vais vous demander d'imaginer que vous ne possédez aucun pouvoir et que l'on vous demande de rapporter des informations sur votre Professeur de DCFM, comment vous faites ?

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Peter McKinnon, Lun 07 Nov 2016, 15:00


Décidément en proie à la fatigue de vivre ce jour-là, Peter n'avait pas sauté sur la balle à la première question du Professeur Benbow, comme cela aurait été son habitude. Il fallait dire qu'à coté de sa torpeur passagère, le jeune serpentard n'était pas le moins du monde inspiré par le sujet. Il avait simplement envie et besoin que l'on lui foute la paix. Il était donc resté calme alors qu'un défilé de mains levées avait commencé :

- ... connaître ses secrets ...

- ... apprendre quelque chose à l'insu de quelqu'un d'autre.

- ... l'arme des puissants ...

Après trois réponses, Peter avait déjà abandonné. Le peloton des élèves l'avait dépassé sur la route de la moyenne. De temps à autre, il notait des éléments sur un bout de parchemin, tentant par là de se concentrer comme il le pouvait. Mais à l'évidence, il était déjà totalement largué. Pourquoi est-ce qu'en Défense Contre les Forces du Mal on ne pouvait pas pratiquer un peu plus de magie ? Sa baguette était là, dans sa poche, il avait envie de la sentir dans sa main. Mais à l'évidence, le programme du Professeur Benbow était tout autre ce jour-là.

L'enseignant reprit alors la parole pour faire la synthèse de ce qui a été dit précédemment. Peter prit une profonde inspiration et se lança dans l'exercice laborieux de la prise de note. Pendant que le professeur de Défense Contre les Forces du Mal avançait ses explications, la plume du jeune préfet grattait à n'en plus finir sur le papier. Totalement ailleurs, Peter sentait son esprit s'évader pendant que, très mécaniquement, sa main prenait note du contenu de la leçon. Peter ne comprenait même pas ce qu'il était en train de noter et cela lui était égal. Il ne se rendait pas compte qu'il se sentait loin, très loin de cette salle de classe.

Mais le professeur décida alors de relancer l'attention du groupe en posant une nouvelle question :

- Alors, je vais vous demander d'imaginer que vous ne possédez aucun pouvoir et que l'on vous demande de rapporter des informations sur votre Professeur de DCFM, comment vous faites ?

Peter leva vers le professeur ses grand yeux bleus embués par le sommeil. Etant donné qu'il avait été élevé dans le monde des moldus, inconscient très longtemps des pouvoirs qui l'habitaient, il avait bien sa petite idée sur la question. Aussi, sans s'en rendre compte, il leva la main pour répondre à l'enseignant :

- Eh bien, sans pouvoir magique, il est impossible d'accéder à l'esprit d'une personne pour y puiser des informations directement, comme des souvenirs par exemple. Si on devait vous espionner sans utiliser la magie, il faudrait que l'on visite votre maison natale, votre bureau, vos appartements, pour essayer de trouver des documents comme des journaux, des souvenirs matériels qui renverraient à des évènements passés consignés dans votre esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Clare Ollowen
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Clare Ollowen, Mar 08 Nov 2016, 20:21


Je n’aimais pas particulièrement répondre aux attentes des professeurs. J’aimais apprendre certes. J’aimais avoir de bonnes notes mais en ce qui concerne répondre à leurs questions pour répondre à leurs attentes… Ce n’étais pas mon genre. Je n’étais pas une miss je sais tout qui répond à tout donc… Quand le professeur Benbow avait posé sa première question, j’y ai rapidement échappé en laissant les autres y répondre. J’ai pu constater que j’avais tort de croire y échapper. Il attendait sûrement d’autre réponses que celle déjà émise car celle-ci ne semblait pas lui convenir.

J’avais pris notes des réponses déjà dit pas les autres élèves de la classe. J’avais également déjà pris connaissances des sujets du cours et j’ai pu remarquer que le professeur avait déjà passé au deuxième point. C’était… rapide. Il faut avouer qu’il y avait énormément de choses à dire sur l’espionnage. L’espionnage au sens large ce définit par plein de choses, c’était tellement vaste. Et d’un côté, j’avais bien raison de ne pas y répondre. Le professeur Benbow continua sa longue explication, c’était d’un côté soporifique suite à la longueur de son discours et à la fois captivant. C’était un cours qui m’intéressait un minimum alors je pris un semblant de note qui pourrait être utile par la suite. Je soupire comme à mon habitude. Je n’aimais pas tellement la théorie. C’était difficile de rester concentrer jusqu’au bout. Même si assimiler juste en écoutant n’était pas une affaire très difficile.

Je tendis l’oreille quand le professeur reposa une nouvelle question qui me laissa sans voix. Imaginer que l’on avait aucun pouvoir et comment ferions-nous pour récolter des informations sur notre professeur de DCFM… Je secouais la tête de droite à gauche. Comment imaginer cela ? Je ne pouvais pas me passer de magie et rien qu’imaginer vivre comme une moldue m’exaspérait. Mais en un sens, la question n’était pas si difficile, tu le faisais très bien à tes heures perdues. Une première personne répondit, tu en profitas pour rebondir dessus :

« Si on peut chercher des souvenirs et des choses du passé, autant chercher des choses du présent. Comme par exemple… vos petites habitudes, ce que vous faites de vos journées et qui vous fréquenter. Vous suivre directement et soutirer la moindre information qui pourrait être utile… »

En même temps, c’était difficile d’imaginer ne pas avoir de pouvoir… Si j’avais des pouvoirs… j’aurais forcément des avantages par rapport aux techniques moldues. Je ne vois pas en quoi ça pourrait m’être utile d’agir comme eux…
Revenir en haut Aller en bas
Aileen O'Leary
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Aileen O'Leary, Mer 09 Nov 2016, 00:50


Et voilà que le professeur parlait de théorie, comme quoi c'était la base, le début de tout. Aileen trempa sa plume dans son encrier, déterminée à prendre des notes. La définition de l'espionnage....Cela lui fit penser à un film que Nya lui avait montré cet été, James Pond. Ou étais-ce James Bond? Elle ne se souvenait plus.

Et voilà qu'elle s'imaginait Ian habillé à la James Bond, costard cravate, baguette pointée en guise de pistolet. Il avait le corps pour, ça c'était sûr. Et voilà que la pose se faisait plus ridicule, à la manière d'un générique raté.

En parlant de ridicule.....Aileen commença à s'imaginer de plus en plus de situation loufoques à propos de son professeur, un kigurumi de pingouin sur le dos, baguette en main, pose de James Bond.

Sourire.

Ohhh mais voilà qu'elle avait trouvé l'habit parfait. Ian, affublé d'une corne de licorne, habillé en costume rose moulant, des paillettes qui tombaient sur lui et....

- Passons aux points suivants. Les techniques. Niveau espionnage, les moldus sont désavantagés par rapport à nous. Ils ont tout de même réussi à compenser leur manque de magie en développant des techniques particulières qui ne demande pas de pouvoir. Je trouve qu'il est intéressant d'en connaître quelques-unes. Alors, je vais vous demander d'imaginer que vous ne possédez aucun pouvoir et que l'on vous demande de rapporter des informations sur votre Professeur de DCFM, comment vous faites ?

....F**k. Elle avait manqué toute une partie du cours avec ses divagations....Il fallait qu'elle se reprenne.

Espionner Ian Benbow hein? C'était une idée à explorer...voir à essayer plus tard.

Il n'y avait rien de mal à tester la compétence de son professeur non?

Et voilà que deux autres étudiants avaient déjà donné des réponses. Il ne fallait pas qu'elle traîne trop. Elle répondit donc :

-La filature peut être un bon complément, sauf que pour arriver à vous suivre sans que vous ne reconnaissiez un de vos élèves, il faut apprendre l'art du déguisement. Maquillage, rembourrage, tout pour rendre méconnaissable.

Oui, Ian en licorne serait méconnaissable...

-Il faut aussi s'assurer de choisir un costume approprié, qui n'attirera pas l'attention. Dans mon cas, je devrais probablement me teindre les cheveux, le roux attirant beaucoup trop facilement l'attention.

Aileen espérait que c'était assez. Elle retourna à son parchemin, notant toute information utile qui lui permettrait de commettre une possible effraction chez son professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Hurtson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Alexander Hurtson, Mer 09 Nov 2016, 20:37


Bien, voilà le prof qui commence le cours. Il vous explique que même s'il y allait avoir une partie pratique, vous alliez commencer par une partie théorique. Encore heureux pour vous. Il ne manquerait plus qu'il vous fasse faire un exercice sans vous donner la méthode. Enfin... Le voilà qui enchaîne avec une question. Qu'est-ce que l'espionnage? Aussitôt la question prononcée, tu sautes sur ta plume de façon à rédiger tout ce que tu sais sur l'espionnage. A quoi ça sert, comment ça marche... Le problème, c'est que les autres n'ont pas pris la peine d'écrire leurs réponses et ont directement pris la parole. Tu lèves donc toi aussi la main en espérant pouvoir être interrogé mais le prof continue le cours et enchaîne. Cela t’énerves un peu. Tu as perdu une occasion de te faire bien voir et maintenant il va sans doute penser que tu ne travailles pas. Essayant de ne pas ruminer trop longtemps, tu te concentres sur ce qu'il dit afin de noter ses remarques aux réponses de tes camarades. Réponses dont tu n'as d'ailleurs rien à faire puisque qu'elles ne viennent pas de toi.

A la fin de l'analyse des définitions de chacun, il repend son discours et vous demande ce que vous feriez pour récolter des informations sur lui sans pouvoirs magiques. Autrement dit, comment les moldus pratiquent-ils l'espionnage? Quelques mains se lèvent pendant que tu réfléchis encore, tout en surveillant pour être sur d'être interrogé. Une fois ta réponse élaborée dans ta tête, tu prends la parole:

Les moldus ont inventé tout un système électronique qui permet d'espionner sans la magie. Il s'agit de micros parois minuscules qui permettent d'être dissimulés afin de récolter des sons et de les écouter à distance. Il y a aussi les caméras qui font pareil mais avec des images. Enfin, ils peuvent aussi mettre les gens sous surveillance téléphonique ou surveiller leur accès Internet pour consulter ce qu'ils recherchent ou font. Même si bien évidemment, ce système ne fonctionnerait pas dans Poudlard, il est très efficace sur des personnes utilisant la technologie.

Tu attends désormais suspendu aux lèvres du professeur pour entendre ce qu'il a dire sur ta réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Nya O'Neal, Jeu 10 Nov 2016, 00:07


S’il y avait bien une chose que je n’aimais pas des cours théoriques, c’était la prise de notes. J’aimais beaucoup écrire, certes, mais en tant que loisir, pas sous la contrainte pour pouvoir passer un cours. Malheureusement pour moi, j’avais une mémoire bien plus visuelle qu’auditive, et je savais pertinemment que tout ce qui rentrerait par une oreille en ressortirait immédiatement par l’autre si je ne mettais pas rapidement le tout sur papier. Je me serais bien contentée d’écouter à moitié et de copier les notes de mon amie à la fin de la classe, mais cela faisait déjà plusieurs fois qu’elle me faisait clairement comprendre qu’elle était tannée et je ne voulais pas trop pousser non plus. J’inscrivis donc une brève définition et certains des exemples mentionnés auxquels je n’aurais pas forcément pensé à l’encre bleue sur mon parchemin. Malgré ma certaine réticence quant à la prise de notes, j’avais écrit ces quelques lignes avec une jolie calligraphie, histoire d’être capable de me relire par la suite sans vouloir m’arracher les cheveux.

Le professeur Benbow nous demanda ensuite d’imaginer que nous n’avions aucun pouvoir magique mais qu’il nous fallait tout de même trouver des informations à son sujet. Facile. Tandis que mes camarades mentionnaient des méthodes impliquant de se déplacer physiquement, telles que la filature ou la fouille d’effets personnels, la première idée qui me vint en tête se rapportait plutôt à mon domaine de prédilection : l’informatique. Au nombre de fois que j’avais joué les détectives privés pour quelqu’un d’autre (ou simplement les stalkeuses professionnelles pour ma propre petite personne), j’étais rendue vraiment bonne dans l’obtention d’informations à travers le net. J’attendis donc mon tour de parole avant de faire part aux autres de mon point de vue. Le dernier sorcier à avoir pris la parole m’avait en plus ouvert la voix en parlant d’aspects plus technologiques.

« On peut aussi trouver pas mal d’informations sur le darknet. Bon, faut être un minimum doué en informatique, mais étant donné que le réseau offre un anonymat complet, on y trouve beaucoup de réponses qu’on ne trouverait pas ailleurs, pour la simple et bonne raison que les renseignements fournis sont intraçables. Peu importe la façon plus ou moins légale dont on les a obtenus, si on s’y prend bien on ne risque pas de finir en prison. Il vaut donc mieux les publier sur le darknet plutôt que sur un réseau public accessible par tous et sur lequel l’adresse IP n’est pas cachée. C’est pourquoi on y trouve aussi beaucoup plus de données compromettantes. »

J’avais conscience que la majorité de mes camarades ne comprendrait probablement rien à mon charabia, mais peu importe. Ça restait une technique moldue de plus en plus répandue. Je doutais toutefois aussi que le darknet contienne des informations relatives au monde magique. Dans l’absolu, ce n’était donc pas très utile dans le contexte proposé. Cependant, il y avait bien d’autres moyens de parvenir à ses fins malgré tout, sans avoir à bouger le petit doigt. Je marquai donc une courte pause avant de reprendre.

« Si on ne trouve pas les informations recherchées, on peut toujours procéder à une ‘fouille’ similaire aux fouilles physiques déjà mentionnées par certains de mes camarades, sans pour autant sortir de chez soi. En effet, quelqu’un d’assez bon est facilement capable de cracker un mot de passe et de hacker l’ordinateur personnel de la personne qu’il veut espionner, ayant ainsi accès à toutes les informations conservées sur l’appareil électronique en question. Mine de rien, les gens n’y pensent pas forcément, mais les disques durs regorgent de détails croustillants sur la vie de leurs possesseurs : courriers échangés, albums photos, et j’en passe. »


Voilà, j’avais terminé mon petit discours. C’était bien la première fois que je participais autant à un cours mais bon, il ne fallait pas me lancer dans un domaine qui me passionnait autant...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 6

 Cours N°2 : L'espionnage

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.