AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal
Page 5 sur 6
Cours N°2 : L'espionnage
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Nya O'Neal, Mer 23 Nov 2016 - 18:51


Après avoir laissé parler les élèves pendant bien trop longtemps à mon goût, Benbow finit par reprendre la parole. Il confirma certaines réponses, en précisa d’autres, en réfuta quelques unes… Et ignora complètement la mienne. C’est qu’il ne devait pas avoir compris grand-chose, comme tout le monde. Au moins, ma proposition avait eu le mérite d’être originale, contrairement à la majorité de celles de mes camarades qui portaient quasiment toutes sur la filature. J’ai rarement envie de bouger de chez moi, personnellement. Surtout si je peux obtenir les mêmes résultats en me contentant de pianoter sur mon ordinateur.

Voilà que le professeur m’envoyait Vacuitas à la fin du cours, s’il désirait obtenir plus d’informations sur le fonctionnement des satellites. Non merci. Je lançai un regard noir aux deux individus. S’il voulait plus de détails, qu’il se trouve quelqu’un d’autre de calé en la matière, le préfet des Serdaigles. Je ne risquais pas de devenir sa tutrice personnelle – hormis peut-être pour lui apprendre comment se relever après mes attaques à répétition. Je haussai donc un sourcil en guise de désapprobation et me contentai ensuite d’ignorer la petite provocation qu’il venait de me lancer.

Benbow partit ensuite dans un monologue résumant ce qui avait été dit et expliquant les différentes techniques utilisées dans le cours : la filature, l’enquête de voisinage et l’enquête sous couverture. Sans magie, cette dernière risquait d’être un peu plus ardue dans le monde magique. Surtout au vu des capacités de certains à lire dans les pensées d’autrui. Il passa ensuite aux méthodes magiques, qu’il sépara en deux catégories : celles qui ne requièrent pas de baguette, et les sortilèges. Histoire de rendre le cours un peu plus interactif, puisqu’il parlait déjà depuis cinq bonnes minutes sans interruption, il demanda à la classe de décrire brièvement et d’expliquer les trois techniques qu’il venait d’énoncer.

Mes camarades s’étant chargés d’expliquer en long, en large et en travers ce qu’étaient l’animagie et la métamorphomagie, il ne restait maintenant plus que le polynectar. Parfait. J’avais déjà pu tester cette magnifique potion avec Aileen. Les résultats n’avaient pas été très concluant, mais ça restait malgré tout une expérience assez intéressante. J’attendis donc que Vacuitas ait terminé ses explications avant de prendre la parole. D’ailleurs, je me demandais bien comment les deux méthodes mentionnées ci-dessus pouvaient être justifiables dans le cadre du cours, puisqu’il fallait naître comme ça et que je doutais dort qu’un seul des étudiants présent ait les capacités requises. Une fois que ce fut mon tour de prendre la parole, j’entamai donc mes explications.

« Le polynectar est une potion qui permet de temporairement prendre l’apparence d’un autre être humain. Cependant, sa préparation reste relativement longue, puisqu’il faudra environ un mois au sorcier pour en venir à bout. Il faudra aussi au préalable avoir subtilisé un cheveux à la personne dont on veut prendre l’apparence, et la potion a un goût vraiment atroce. »

J’esquissai une légère moue de dégoût en repensant à la fois où j’en avais pris, puis continuai :

« En fonction des compétences du sorcier qui tente de la préparer, les effets peuvent durer d’une dizaine de minutes à une douzaine d’heures. »
Revenir en haut Aller en bas
Ama Ilo
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Ama Ilo, Mer 23 Nov 2016 - 19:54


Les réponses n'en finissent plus, de toute évidence le sujet faisait l'unanimité. Ama décrocha un peu avant que le professeur ne reprenne la parole, et elle n'eut pas la force d'écrire tout ce qu'il déclara dans les minutes qui suivirent. Trop de paroles, trop de blablas. Elle voulait de l'action. C'est pour ça qu'elle aimait ce cours, avant toute chose. L'action. Malheureusement la pratique n'entrait en jeu qu'après la théorie, et Ama devrait tenir encore un peu. Elle écouta les nouvelles demande de Benbow d'une oreille distraite et écarquilla les yeux bien grands à l'écoute des réponses qui fusèrent une fois encore dans les rangs des élèves. Ils étaient montés sur piles ces gens ! Animagie, métamorphomage... ah, polynectar ! En entendant les paroles de Nya, Ama émit une sourire et leva la main bien droite avant de prendre la parole.

- On peut utiliser le polynectar pour espionner de pleins de manières différentes ! On peut s'immiscer dans la vie de la personne sur laquelle on enquête, questionner ses proches, la questionner elle... Et puis c'est idéal pour les filatures ! Si on connaît la personne, pof on prend l'apparence d'un parfait inconnu et la personne saura jamais qui c'est qui les suis partout... En gros c'est idéal pour ce dont vous avez parlé là... l'enquête sous couverture, et aussi pour l'enquête de voisinage en plus de la filature. C'est un peu essentiel pour espionner. En plus c'est accessible à tous... enfin il faut les ingrédients mais voilà quoi.

Elle trépignait un peu sur sa chaise comme si elle venait de découvrir le sain graal. Devenir un Animagi c'était hyper compliqué, être Métamorphomage ça ne s'apprenait pas, mais faire une potion de Polynectar... on pouvait même en acheter non ? Ama espéra soudainement que pour la partie pratique on leur fasse boire du Polynectar. Juste pour voir.
Revenir en haut Aller en bas
Ian Benbow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Ian Benbow, Ven 25 Nov 2016 - 11:23


À mon grand étonnement, ou pas, c'est la main d'Hurtson qui se lève en première. J'ai presque envie de le nier, histoire de donner leur chance aux autres de s'exprimer, mais il semble être le seul à vouloir commencer le jeu de questions-réponses. Il veut parler de l'animagie. Bien entendu, en qualité d'intello de la classe, il ne fait aucune erreur. Sa définition est fidèle à la mienne. Il est suivi par une autre Poufsoufle, Jackson, très réactive qui complète la définition de son camarade en nous expliquant l'utilité de l'animagie dans le cadre de ce cours. Elle aussi me semble bien maîtriser le sujet. Faut dire que cette classe est plutôt doué niveau connaissance, ils font tout le boulot pour moi. C'est sympa.

Un serpent lève la main, pas le temps de me perdre dans mes pensées, je lui donne l'opportunité de s'exprimer. Il s'occupe des métamorphomages et m'en donnent une définition des plus correctes. Ils parlent de l'impossibilité d'obtenir le don autrement que par la chance et mentionnent son unique utilitée : pouvoir prendre l'apparence d'un autre. D'un signe de tête, je lui signale que sa réponse est correct. Vacuitas tente de poursuivre les explications de son collègue préfet. J'ai plus l'impression qu'il me donne une définition qu'une explication de son utilité pour l'espionnage. M'enfin, faut dire que c'est plutôt flagrant, prendre l'apparence d'un autre c'est plutôt avantageux pour espionner.

Dernier point, le polynectar. Deux gryffondors se chargent de me donner les réponses attendues. Tout est correct rien à redire, j'ai de bons élèves bla-bla-bla. On en reparlera après la partie pratique. Ils font bien les malins à me donner les réponses comme ça, hâte de les voir sur le terrain.

- Impeccable. Vous me facilitez la vie. Comme vos réponses étaient correctes, je ne vais pas m'éterniser là-dessus, je vais juste rapidement reprendre chaque point. L'animagie, d'abord. Déjà, bien que ça paraisse compliqué, c'est une forme de magie qui peut être maîtrisée par tout un chacun. Ça demande beaucoup de travail, mais ce n'est pas insurmontable. Si, par un heureux hasard, votre forme animal s'avère être une mouche ou tout autres créatures discrètes, votre transformation vous offrira un avantage important dans le domaine de l'espionnage.

Les métamorphomages maintenant. Comme vous l'avez expliqué, ce sont des sorciers qui viennent au monde avec un don extraordinaire, celui de pouvoir se transformer en ce que vous voulez, tant que vous restez humains j'entends. Malheureusement, ce n'est pas quelque chose que l'on apprend. Donc c'est de la chance. Pas besoin de vous faire une photo, je crois que vous pouvez deviner tout seul les avantages d'un tel don.

Pour ceux qui n'ont pas la chance de pouvoir changer de visage
et qui pourtant en aurait grandement besoin je vous propose une alternative : le polynectar. Les définitions de Miss O'Neal et Ilo étant très complète, je n'ai pas vraiment besoin d'ajouter quelque chose.

On va en terminer avec ce cours après les deux derniers points. Je vous demande encore un peu de concentration, je sais que c'est pénible , ça l'est pour moi aussi, mais il faut passer par là. Malheureusement, il n'existe pas énormément de sortilège utile pour l'espionnage. J'en ai pointé deux en particulier, ça ne veut pas dire qu'il n'en existe pas d'autres.
Un coup de baguette magique et 5 formules s'inscrivent au tableau. Vitro Convexo et Kaleidem. Ceux ayant assisté à mon premiers cours connaissent très bien le deuxième, le premier doit vous être un peu plus inconnue. Qui me donne une petite explication sur ces deux sortilèges ? Parlez-moi aussi des trois autres, ainsi que la raison pour laquelle je les ai inscrit au tableau.

RPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Invité, Ven 25 Nov 2016 - 16:12



Consciencieux, scrupuleux, il notait ce qu’il y avait à noter… Mais dérivait également, se permettant ainsi de noter ce qui lui plaisait. Et des choses qui lui plaisaient… Il y en avait beaucoup. Certainement plus que toutes ces techniques moldues… Auxquelles il n’espérait guère être confronté un jour… Parce qu’ils lui faisaient peur, tout simplement. Pas seulement parce qu’ils lui étaient fondamentalement inconnus et étrangers (de toute façon, il ne s’estimait guère être le semblable des autres sorciers, donc il était étranger aux deux mondes), mais plutôt parce qu’ils réveillaient en lui des peurs d’enfant, des peurs d’abandon au fin fond d’une forêt urbaine, à cause du présupposé d’un statut de cracmol…
Sa main trembla, il soupira, puis arrêta la notation.

De toute façon, pour noter quoi ? L’essentiel avait été dit il y a bien longtemps…

Un souffle de présence, sur son côté.

Il se détourne, doucement, du parchemin scribouillé, pour rencontrer la figure de sa voisine. Shela. Il esquisse un sourire.
Trahison.

Il observe, regarde, de ses yeux couleur glauque qui voyage d’un être à un autre, puis reviennent à l’initial, comme un courant qui suit son cours, docile, indolent, affable, aimable…

« - Tu rêves.

A lui de souffler,
De tutoyer, celle du côté,

Ou pas ?
Qu’importe ?

Tu peux choisir de rêver, ou choisir d’être en train de rêver… De ce fait, tu rêveras. Tout est dans ta décision, ta volonté, de, pouvoir, y pourvoir…


Le souffle qui s’arrête, arrive à une fin, lui aussi.
Inspiration.

Au fond, quelle serait la différence, puisque tu as toujours connu cet hic et nunc ? Rêve ou réalité, ça t’es familier. Et le familier, on le connaît, un peu. Ça peut se distordre de manière plus plaisante, efficace, que ce qu’on ne connaît, à ce qu’on a pas été confronter…
Je pense que l’on rêve, mais l’on rêve tout le temps, certains.

Je veux continuer de rêver.
Je le fais.
»

Il reste pensif, visage en coupe dans la dextre, mais le souvenir du sourire sur les lèvres.
Divaguer, c’est toujours plus intéressant. Se perdre, pour ensuite retrouver… Il ne savait trop quoi…
C’était toujours plus intéressant.

En rêvant, il n’était pas enfermé, assujettit, oppressé. Seul lui, s’oppressait lui-même, en s’enfermant dans ses rêveries…
Peut-être ?
Qu’importe.

Le babil s’est terminé, la figure d’Instruction reprend la parole.
Ce coup-ci, il ne saurait dire s’il est éveillé, ou non.
Peut-être ne s’est-il jamais réveillé ?

Au vol, il attrape la Parole, de sa main d’araignée, ouvre la bouche et l’y insère, avant de la mâcher, de la souffler, d’en cracher des postillons sur le Savoir professoral :

« - Vitro Convexo, est un sortilège de défense.

Du moins, c’était ainsi qu’il y en avait été l’usage, pendant la Coupe.
Reprise du ton monocorde :

Il permet de créer une paroi invisible (ou vitre, comme l’indique le titre…), qui permet au lanceur de se cacher derrière. Comme lorsqu’on se met derrière un rideau, mais là, l’analogie vaut davantage pour la vitre… Le lanceur joue alors au caméléon, et se fond dans le décor.
Comme tous les sortilèges, son utilisation dépend de la puissance du lanceur. C’est un sort utilisé en duel pour la défense : les sorts rebondissent sur la paroi. Mais, la vitre peut également se fissurer, voire se briser, dépendant de la puissance de l’adversaire…


Le duel est une danse.
Une émulation des tensions contraires.

Un sort bien pratique, pour l’espionnage, puisqu’il permet d’avoir recours à une certaine… Invisibilité, derrière cette paroi.
Par contre, mieux vaut faire usage de ce sort dans un endroit qui ne demande pas trop de déplacement, ou qui n’est pas trop encombré… La bibliothèque ou les dortoirs seraient l’idéal… Ou une salle de classe…


Duel. Salle de classe.
Sourire à Vacuitas. »

Sort bien pratique en combat, au cœur de l’action…
Mais il avait du mal à visualiser son utilité et son efficacité en espionnage… Peut-être parce qu’il savait déjà que l’on pouvait trouver des façons de disparaître bien plus efficaces, au cœur d’une certaine allée londonienne ?
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Harmony Lin, Lun 28 Nov 2016 - 18:42


Juste après que j'ai parlé, Shela et Jade répondent et semblent avoir des avis divergents. Je grimace. Je pensais pourtant qu'elles s'entendaient bien... Mais avant que quoi que ce soit de grave ait pu se passer, M. Benbow les reprend puis continue son cours.

- Déjà, j'aimerai vous rappeler que pénétrer dans une propriété privée sans l'autorisation du propriétaire est interdit. Donc évitez ce genre de manœuvre. À part ça, j'ai entendu pas mal de bonnes choses. Même s'il y en a qui ne sont pas du tout réalisable. Les écoute téléphoniques et autres utilisations de technologies moldus demandent beaucoup de connaissances sur ce genre d'objet, ce que la moitié d'entre-vous ne possèdent pas vu qu'ils ont été élevé chez les sorciers. J'ai décidé de mettre trois points en avant, trois techniques qui pourront vous être utile lors de l'exercice pratique. Vous en avez parlé, la filature. Je ne vais pas trop revenir là-dessus, c'est assez simple. Cette technique demande beaucoup de discrétion vu qu'il vous faudra suivre votre cible afin de déterminer ses habitudes, ses hobbys, ce qu'il aime manger, qui sont ses amis, ses ennemis,.. observer quelqu'un à son insu est le meilleur moyen de découvrir ce qu'il cache.

Ensuite, nous avons ce que j'ai appelé "l'enquête de voisinage". C'est très simple, une fois que vous avez identifié qui sont les amis ou les ennemis de votre cible, vous allez discrètement les interroger. Vous récoltez des informations personnelles sur votre cible. Avec ses amis, vous êtes discrets, vous tentez de ne pas être trop insistant sinon ils iront prévenir votre cible. Avec ses ennemis, soyez plus francs. Ce sont eux qui sont le plus susceptible de vous donner des infos croustillantes. Vous pouvez aussi aller voir la famille comme l'a précisé Miss Green, ou encore des camarades de classes/ de maison avec qui il n'a aucun lien. Ne sous-estimez jamais une information, elle peut vous paraître insignifiante mais être très importante une fois ajoutée aux restes de vos infos.

Et, enfin, la dernière technique moldue dont je souhaite parler est "l'enquête sous couverture". C'est une méthode non-magique qui est très répandue dans les forces de l'ordre, sorcier ou non-sorcier. Par exemple, des enquêteurs moldus rejoignants un réseau de traficants de drogues afin de déterminer qui en sont les distributeurs. Ou un Auror rejoignant les Mangemorts. En gros, vous vous faites passer pour quelqu'un que vous n'êtes pas afin d'avoir accès à des informations qui, normalement, ne vous auraient pas été transmises. C'est un peu comme ce que Miss Jackson a proposé toute à l'heure.


Tellement d'informations... Intéressantes en plus. Attrapant ma plume, je me dépêche de tout noter avec application. Le professeur continu et pose une autre question. Tandis que j'essaye de me rappeler ce que je sais pour fournir une réponse, six élèves, dont mon voisin, ont déjà la main levé et répondent aux questions posés. Il n'y a alors rien d'autre à dire. Tant pis... J'aurais l'occasion d'essayer de participer à un autre moment...

L'avantage de n'avoir rien dit est cependant que j'ai pu prendre des notes pendant qu'ils parlaient. Ainsi, je ne suis pas en retard pour les réponses du professeur et je n'ai à qu'à ajouter ce qu'il dit. Malheureusement, dans ce qui est dit, deux méthodes me sont inaccessibles : l'Animagie et être Métamorphomage. Je suis trop petite pour le premier et ne suis pas née comme ça pour le deuxième. Par contre, si je le voulais, je pourrais boire du Polynectar. Mais encore faut-il en trouver !

- On va en terminer avec ce cours après les deux derniers points. Je vous demande encore un peu de concentration, je sais que c'est pénible , ça l'est pour moi aussi, mais il faut passer par là. Malheureusement, il n'existe pas énormément de sortilège utile pour l'espionnage. J'en ai pointé deux en particulier, ça ne veut pas dire qu'il n'en existe pas d'autres.


5 formules s'affichent au tableau. L'une me dit quelque chose. Kaleidem... Je réfléchis. Où pourrais-je bien avoir appris ce sort ? Puis tout à coup, les couleurs s'effacent de mon visage. Je sais. C'est le sort qu'on m'avait lancé pendant un cours de Métamorphose suite à une erreur que j'avais faite. On l'avait associé à un #Silencio pour que je ne puisse ni être vu, ni être entendu. Je frissonne. Quel mauvais souvenir... Mais au moins, je sais ce que ça fait.

Alors timidement, la main tremblante, je lève la main. Il ne faut pas en dire trop. Sinon l'histoire va se répéter. Mais je dois au moins répondre à la question.

- Kaleidem... C'est un sort qui permet de camoufler quelque chose en le faisant disparaître parmi l'environnement alentour. Un peu comme un caméléon. Et on peut lancer ce sortilège aussi bien sur une personne que sur un objet. C'est pourquoi il peut être très utile en filature.

Salve de frissons qui parcourent ma colonne vertébrale. Je cesse de parler, plus muette que jamais. Pourquoi faut-il que ce maudis cours vienne encore me hanter ? J'ai fais une petite erreur. Une toute petite erreur. Et pourtant, je continue d'y penser, après tant de temps.

You have to move on, girl
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Sora Okinawa
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Sora Okinawa, Mer 30 Nov 2016 - 8:54


Okay, maintenant on va discuter des méthodes magiques. Je suis déjà un peu plus calé la dedans que sur les méthodes Moldues. A part les techniques des Shinobis du Japon féodal, je ne connais pas grand chose sur l'espionnage chez les Moldus. Lorsque j'ai dit ma réponse au sujet précédent, Benbow-sensei à faiblement sourit. Sourire de façade ? Sourire franc ? Le prof ne me mettais pas vraiment en confiance : quelque chose me disait qu'il était la plus pour la forme qu'autre chose. Apprendre, était-ce VRAIMENT ce qu'il voulait faire dans sa vie ? Je n'en était pas tellement sur. Je me demandais si apprendre à des élèves de Poudlard était plus un "boulot par défaut" plutôt qu'une véritable passion. Au final, je le saurais certainement avant la fin du cours, non ?

En premier, c'était le tour des méthodes sans baguette. Polynectar, Animagie et Métamorphomagie. Laissant mes camarades parler, j'en appris un peu plus sur chaque chose : Le polynectar prends un mois de préparation, a un gout horrible et son efficacité varie selon la puissance du sorcier. La métamorphomagie est un don très rare qui permet à son détenteur de changer d'apparence comme il le souhaite tant qu'il reste humain. Ca, c'est génial. Enfin on a l'Animagie. Ça demande une grosse dose de travail, mais au final ça permet de se transformer en un animal précis à volonté, animal qu'on ne choisit pas. Ça peut effectivement être utile pour l'espionnage, surtout si l'on peut prendre la forme d'un insecte quelconque.

Maintenant, c'était au tour des méthodes magiques nécessitant des baguettes. On allait donc parler de sortilèges. Sugoi ! D'un coup de baguette, le prof fit apparaître cinq groupes de mots au tableau. Chacun désignait un sortilège précis, en rapport avec l'espionnage. Je ne les connais pas tous, mais je connais assez bien le dernier : Hominum Revelio. Pendant que je laissais les premières voix se lever pour expliquer tour à tour le sortilège Vitro Convexo, puis le sortilège Kaleidem. Au passage un petit tremblement dans la voix de Miss Lin lorsqu'elle expliqua les effets du sortilèges Kaleidem me signala un inconfort certain à la pensée de ce sortilège. Les frissons qui la parcoururent et le fait qu'elle resta totalement muette à la suite de cette explication me confortèrent dans l'idée que quelque chose dont elle n'aurait pas voulu se souvenir s'était déroulé je ne sais quand. Enfin bref, c'est à moi de parler :

- Hominum Revelio... C'est un sortilège qui permet de détecter le nombre de personnes présents dans une pièce ou dans un bâtiment. Si je ne me trompe pas, quand on lance ce sortilège, le nombre de personnes présentes est indiqué par le nombre de petites décharges envoyées le long de la baguette du sorcier. Ces décharges sont indolores.

Voilà, j'ai fait mon job. Encore une fois, j'allais observer la réaction du prof. Je voulais percer ce qu'il se passait dans sa tête actuellement, c'était pour l'instant mon objectif principal durant ce cours. D'autres élèves allaient sans doute prendre la parole à ma suite, donc ça va me permettre d'observer encore mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Jade Wilder, Jeu 1 Déc 2016 - 19:19


Franchement, quelque chose devait clocher dans la tête de Jade ces derniers temps, ça n'était pas possible autrement.. Elle qui avait toujours exigé la quasi perfection dans chacun de ses actes, elle se retrouvait à ne faire que de l'approximatif, même en cours. Au final elle se décevait elle-même, avait envie de se foutre des claques pour se reprendre mais.. c'est comme si quelque chose avait décidé de bloquer son caractère habituel, la transformant en quelqu'un qu'elle n'était pas. Il semblerait que certains évènements aient fragilisé ses convictions, pour qu'elle en arrive à un tel point. Et il faut le dire, le manque de confiance de la part de Shela n'arrangeait pas du tout les choses pour le coup. Mettre tout ça de côté, immédiatement. D'ailleurs il valait mieux, car Benbow ne sembla pas apprécier leur petit échange verbal.

- Gardez vos querelles d'adolescentes pour vous. Vous réglerez ça ailleurs que dans ma salle de classe.

Honnêtement, Jade eut envie de rétorquer que ça n'était absolument pas des querelles d'adolescentes. Bien au contraire. Néanmoins, elle se retint, pas la peine de se mettre un professeur à dos simplement pour avoir le dernier mot. Et puis de toute façon, les choses devraient être réglées ailleurs qu'en cours, l'énervement de la préfète étant beaucoup trop marqué pour qu'elle puisse garder totalement son calme. Mer**, c'était Shela ! Shela, à qui elle avait justement accordé SA confiance, celle qu'elle ne donnait jamais à personne. Shela avait été la seule, l'était encore alors pourquoi douter hein ? Rhaaa. Fermant les yeux et les frottant légèrement d'une main, la blairelle repris sa concentration, ou du moins elle essayait.

- Déjà, j'aimerai vous rappeler que pénétrer dans une propriété privée sans l'autorisation du propriétaire est interdit. Donc évitez ce genre de manœuvre. À part ça, j'ai entendu pas mal de bonnes choses. Même s'il y en a qui ne sont pas du tout réalisable. Les écoute téléphoniques et autres utilisations de technologies moldus demandent beaucoup de connaissances sur ce genre d'objet, ce que la moitié d'entre-vous ne possèdent pas vu qu'ils ont été élevé chez les sorciers. J'ai décidé de mettre trois points en avant, trois techniques qui pourront vous être utile lors de l'exercice pratique. Vous en avez parlé, la filature. Je ne vais pas tro revenir là-dessus, c'est assez simple. Cette technique demande beaucoup de discrétion vu qu'il vous faudra suivre votre cible afin de déterminer ses habitudes, ses hobbys, ce qu'il aime manger, qui sont ses amis, ses ennemis,.. observer quelqu'un à son insu est le meilleur moyen de découvrir ce qu'il cache.

Ensuite, nous avons ce que j'ai appelé "l'enquête de voisinage". C'est très simple, une fois que vous avez identifié qui sont les amis ou les ennemis de votre cible, vous allez discrètement les interroger. Vous récoltez des informations personnelles sur votre cible. Avec ses amis, vous êtes discrets, vous tentez de ne pas être trop insistant sinon ils iront prévenir votre cible. Avec ses ennemis, soyez plus francs. Ce sont eux qui sont le plus susceptible de vous donner des infos croustillantes. Vous pouvez aussi aller voir la famille comme l'a précisé Miss Green, ou encore des camarades de classes/ de maison avec qui il n'a aucun lien. Ne sous-estimez jamais une information, elle peut vous paraître insignifiante mais être très importante une fois ajoutée aux restes de vos infos.

Et, enfin, la dernière technique moldue dont je souhaite parler est "l'enquête sous couverture". C'est une méthode non-magique qui est très répandue dans les forces de l'ordre, sorcier ou non-sorcier. Par exemple, des enquêteurs moldus rejoignants un réseau de traficants de drogues afin de déterminer qui en sont les distributeurs. Ou un Auror rejoignant les Mangemorts. En gros, vous vous faites passer pour quelqu'un que vous n'êtes pas afin d'avoir accès à des informations qui, normalement, ne vous auraient pas été transmises. C'est un peu comme ce que Miss Jackson a proposé toute à l'heure.

Notant ce qu'elle ne savait pas d'une main légèrement tremblotante, Jade parcourait les mots au fur et à mesure qu'elle les écrivait, écoutant en même temps ce qui était souligné par le professeur. La blondinette avait vite appris que dans ces cours, chaque chose observée serait essentielle pour la suite, pas de blague donc.

- Passons maintenant aux méthodes magiques. On va en distinguer deux catégories différentes. Premièrement, celles qui ne demandent pas de baguette magique et, deuxièmement, des sortilèges. Deux sortilèges pour être plus précis. Commençons par les méthodes ne nécessitant pas de baguette. Animagie, métamorphomage et polynectar ! Faisons vite et bien, je veux une brève, mais complète, description de ses trois formes de magie ainsi qu'une explication sur leur utilité dans le cadre de l'espionnage. Qui se lance en premier ?

Plus déconnectée de la réalité qu'autre chose, Jade ne réussit pas à reprendre conscience à temps pour pouvoir répondre. Néanmoins, les autres Poufsouffles se débrouillaient vraiment bien, elle pouvait être tranquille là-dessus. Tout de même frustrée d'être incapable à ce point, la préfète se mit une baffe mentale. Allez, ça suffit ! Alors qu'après avoir eu toutes les réponses, le professeur vint simplement les résumer, Jade réussit à reprendre un peu de son habituelle concentration. Allez, un peu de sérieux bon sang !

- On va en terminer avec ce cours après les deux derniers points. Je vous demande encore un peu de concentration, je sais que c'est pénible , ça l'est pour moi aussi, mais il faut passer par là. Malheureusement, il n'existe pas énormément de sortilège utile pour l'espionnage. J'en ai pointé deux en particulier, ça ne veut pas dire qu'il n'en existe pas d'autres. Vitro Convexo et Kaleidem. Ceux ayant assisté à mon premiers cours connaissent très bien le deuxième, le premier doit vous être un peu plus inconnue. Qui me donne une petite explication sur ces deux sortilèges ? Parlez-moi aussi des trois autres, ainsi que la raison pour laquelle je les ai inscrit au tableau.

Bon, il était temps d'assurer. Les réponses furent cette fois un peu plus raisonnables en terme de rapidité, la blondinette pouvait donc profiter de quelques secondes pour réfléchir correctement histoire de donner une réponse satisfaisante. A première vue, parler du Hominum Revelio lui semblait une bonne option, elle en gardait un souvenir très spécial. Néanmoins, un élève de Serdaigle qu'elle avait reconnut comme étant Sora fut plus rapide pour citer les capacités de ce sortilège. Tant pis, ça n'était pas bien grave. Alors lequel des deux restants connaissait-elle le mieux ? Un peu des deux en fait, néanmoins l'un lui plaisait plus que l'autre. Alors c'est parti. Levant la main pour prendre la parole, la blondinette se lança dans sa réponse, tentant de se faire la plus claire possible malgré la phrase complexe dans laquelle elle plongeait tête la première.

- Il me semble que Immugio désigne le sort de.. d'impassibilité.. Pour faire simple, lorsqu'on l'utilise, nessun.. hum, personne ne peut écouter aux portes, quel que soit le moyen utilisé pour cela. Je pense qu'il est plus utile pour éviter d'être espionné que pour le faire en fait, il protège nos conversations et per estensione.. euh extension, nos secrets.. Du contre-espionnage quoi. Mais dans un sens il peut être utile pour l'espionnage en lui-même, en.. cachant sa présence et d'éventuelles mala.. maladresses sonores avec ce sort, peut-être ?

Franchement, elle ne trouvait pas cette deuxième possibilité très utile par rapport à la première et son scepticisme pouvait se lire sur son visage. Bof, dans tous cas, le contre-espionnage était également abordé. Retrouvant un peu le sourire, Jade reprit sagement le silence.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ian Benbow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Ian Benbow, Sam 3 Déc 2016 - 17:44


Comme j'en ai maintenant pris l'habitude, les mains se lèvent. Cette fois-ci pas énormément. Ou en tout cas pas assez vu le nombre de réponses attendues. Les uns succèdent aux autres, tous donnant des réponses complètes et juste. De quoi faciliter mon travail. Une fois que les quatre élèves se sont succédés, j'attends la suite. Que deux autres mains se tendent, afin de m'expliquer le dernier sortilège ainsi que le contre-espionnage. Mais non, personne. Aucun volontaire. Je laissé échapper un rictus.

- Comme personne ne semble avoir les dernières réponses, je vais les donner moi-même. Le sortilège Assurdiato vous permettra d'éviter que vos conversations ne soient entendues par une autre personne. Les personnes présentent autour de vous n'entendront qu'un bourdonnement qui bloquera la réception de vos voix. C'est un sortilège très simple à réaliser. Comme l'a dit Miss Wilder, les trois derniers sortilèges mentionnés sont liés au contre-espionnage. Dans notre cas, il s'agit d'un concept très simple : mettre des choses en place qui vous permettront d'empêcher une personne de vous espionner. Par exemple, si vous avez l'impression que quelqu'un écoute votre conversation, un Assurdiato et le problème est réglé. Si vous pensez être suivit, changer plusieurs fois de direction et vérifier que la personne suspect continue de suivre votre chemin. Si vous avez une réunion importante, lancé un sortilège d'impossibilité afin de vous assurer que personne ne puisse écouter aux portes..

Je fais silence quelques instants. Je vais clôturer le cours. La partie théorique était maintenant terminée. Il ne me reste plus qu'à présenter l'exercice pratique du cours qui, pour une fois, ne se déroulera pas en classe mais dans tout le château. J'ai bien envie de voir comment les élèves vont réagir à mon annonce, je suis à peu près certain que chacun d'entre-eux va apprécier ce petit jeu d'espionnage.

- Nous allons nous arrêter ici pour aujourd'hui. Avant de vous libérez, je vais vous expliquer un petit jeu que nous allons mettre en place. Sur mon bureau se trouve des enveloppes, une pour chaque, avec vos noms dessus. En sortant de la classe, prenez votre enveloppe. Dedans se trouvera le nom de l'un de vos camarades de classe. Vous devrez espionner cette personne pour moi durant les deux semaines à venir. Vous mettrez en exécution les différents procédés vus aujourd'hui. Je ne veux aucune violence, toute personne soutirant des informations de manières violentes à un autre élève se verra sévèrement puni. J'espère être assez clair. Une fois les deux semaines terminés, vous devrez m'apporter un rapport dans lequel vous me donnerez toutes les informations recueillies sur le terrain à propos de votre cible, ainsi que le nom de la personne dont vous étiez la cible. Si tant est que vous ayez identifié cette personne. Vous m'expliquerez comment vous avez réussi à le démasquer.

Aussi, n'hésitez pas à utiliser des techniques de contre espionnage afin de mettre des bâtons dans les roues de vos camarades de classe. Jouez le jeu, et amusez-vous bien. À bientot.


Je vais m'asseoir à mon bureau et les observe s'en aller.

HRPG:
 


Dernière édition par Ian Benbow le Sam 17 Déc 2016 - 10:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shela Diggle
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Shela Diggle, Sam 3 Déc 2016 - 23:02


- Beaucoup en sont largement capac.. capables. Ce qui ne.. veut pas dire que c'est mon cas, Shela. Tu ne saisis pas. Tu ne saisis pas. Et ils racontent ils racontent toutes ces choses que l'on a perdu dans un feu celui, de l'action, précipitation, la franchise est rouge feu elle précède elle dompte le reste elle, explose, être absolument terrifiée, avoir utilisé d'autres mots pour qualifier la peur. Et, quoi, ce regard, à mon tour de ne point saisir - car ne jamais réussir à tout à fait replacer - et ne pas chercher à inventer parce que refuser le risque trop grand de se tromper, son regard qui n'est
pas
bon
je crois ? Benbow parle de puérile dispute ne pas y avoir vu une dispute devrais-je y voir une dispute ? Vous m'embrouillez vous me lacerez le crâne et le cœur vous me - contempler aussi les ravages des doigts sur le papier le papier éteint déchiré mordu, le regard absent la tête, aussi. Amères. Sa voix sa phrase. Reproche et condamnation. Pour crever d'angoisse pour des choses pour lesquelles on devrait pas crever d'angoisse, pas vrai. Peut être que ça devrait être plus facile, que c'est encore moins naturel encore plus dépourvu de logique peut être que je ressens pas droit que je fonce dans un mur que je pourrais éviter, croiser les bras, s'enfoncer s'enfoncer enfouir les doigts dans les côtes, creuser; aller le plus profond possible en soi.
Pour qu'on ne m'y retrouve pas.

oublier le cours des choses je crois, bloquer bloquer bloquer bloquer vide. Aimer s'y perdre. Pour plus voir. Le dedans. L'au-dehors bouge se meut évolue et vivre sans analyser ni l'avant ni un après ni surtout le très présent moment, être. Point. Levez la plume je ne veux, rien là-dessus, je veux une ellipse, continuez plus tard, trois heures, trois mois, plus tard, et pour l'instant cessez d'écrire cessez de plaquer l'histoire en minuscule, arrêter le tout, il n'y a plus rien, il y a sans moi, cessez d'écrire. Revenir ce serait être en colère en brusquer le regard, ce serait, crier la peur et les innommables sentiments parce qu'ils n'en ont pas, de noms, ce serait, trop hésiter sur la personne à viser, peut être ressentir faux, peut être qu'avoir peur c'est ressentir faux, creuser le corps y enfoncer les poings. Ne rien comprendre à ce qui semble droit à leurs yeux c'est si, paradoxal. Vous comprenez le silence mais pas le souhait du silence réciproque, pas la peur de l'autre pas la peur de soi du monde des touts, (de) mourir asphyxié.

Il est Phare. Peut être. Comme celui qui, entre le soi et le monde, ni ne s'arrête ni ne se poursuit tout à fait, il est entre les deux. Dans le tout à fait mais arrive à percevoir ce qui a cessé et à s'y accrocher, un peu, le funambule qui est à peu près éveillé. Il est Phare et il promet le rêve dans le souhait et sa conviction, mes yeux, continuent dans le présent, seuls, et le veulent réel, décider qu'il dit vrai, alors je veux être en train de rêver, je veux placer cette réalité dans le songe plutôt que tout autre lieu. Il dit que c'est un peu pareil, que c'est un peu selon le soi. Qu'il est en train de rêver.
Les phares peuvent rêver. Dans ma réalité ? Mélanger partager, les palettes. Les teintes de bleu, tu sais. Regard meurtri, il attire le reste avec lui l'apporte, à l'instant présent, cesser de respirer. Trois, quatre. Six. Quatorze. Sentir un manque. Quinze les battements du cœur remplacent l'horloge, ce n'est plus circulaire. Dix-sept. Les flancs se contractent à la recherche d'air, le nez en refuse l'accès. Vingt. Brusque aspiration. Et la voix de Jade. Cesser à nouveau.
Tu saisis pas, je crois. Peut être que je saisis pas non plus. Je saisis jamais tout à fait. C'est incohérent, le monde.

Ne rien comprendre au long monologue ne rien chercher à comprendre et fuir la salle immédiatement.
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Peter McKinnon, Lun 5 Déc 2016 - 13:58


- Comme personne ne semble avoir les dernières réponses, je vais les donner moi-même.

*Ah ben c'est pas plus mal, qu'on en finisse au plus vite ...*

Peter, toujours appuyé sur son poing releva légèrement la tête et passa sa manche devant la bouche pour faire disparaitre un filet de bave qui commençait à y couler. Il avait la bouche pâteuse. Est-ce qu'il s'était endormi ? Il n'avait porté aucun grand intérêt à ce qu'avait raconté le Professeur Benbow, alors de là à ce qu'il ait mémorisé ce que venaient de dire ses camarades de classe ...

Au terme d'un ultime effort, il remit sa main droite en mouvement et tenta de retranscrire sur le parchemin ce que son professeur de Défense Contre les Forces du Mal leur expliquait. Mais déjà après le mot "Assurdiato", il lui semblait évident qu'il n'arriverait à rien. Il recopiait mollement des morceaux de phrases sans suite, allant de temps à autre à la ligne lorsqu'il lui semblait que son professeur avait déjà changé de sujet dans sa dictée.

- Nous allons nous arrêter ici pour aujourd'hui.

Peter ravala un énorme soupir. C'en était fini de cette séance soporifique. Il allait pouvoir se dégourdir les jambes ... ou retourner dans son lit ! Mais leur professeur de Défense Contre les Forces du Mal leur avait prévu une petite surprise ...

- Sur mon bureau se trouve des enveloppes, une pour chaque, avec vos noms dessus. En sortant de la classe, prenez votre enveloppe. Dedans se trouvera le nom de l'un de vos camarades de classe. Vous devrez espionner cette personne pour moi durant les deux semaines à venir. Vous mettrez en exécution les différents procédés vus aujourd'hui. Je ne veux aucune violence, toute personne soutirant des informations de manières violentes à un autre élève se verra sévèrement puni. J'espère être assez clair. Une fois les deux semaines terminés, vous devrez m'apporter un rapport dans lequel vous me donnerez toutes les informations recueillies sur le terrain à propos de votre cible, ainsi que le nom de la personne dont vous étiez la cible.

*Ah ben toi qui n'a strictement rien écouté aujourd'hui, ça va être coton ...*

Ainsi, il allait se faire fliquer par l'un de ses camarades pendant les deux semaines qui allaient suivre ... L'idée était loin de lui plaire. Quant à l'idée qu'il allait également devoir faire la taupe pour son professeur ... Enfin, c'était mieux ça que de l'envoyer à la bibliothèque !

Lorsque le Professeur Benbow fut assis, Peter fut pris d'un sursaut. Il rangea ses affaires en quatrième vitesse et se dirigea vers le bureau professoral. Il y prit l'une des enveloppe, salua son professeur et sortit prestement de la salle. A peine dans le couloir, il ouvrit l'enveloppe scellée : Alexander Hurtson.

*Et en plus tu te tapes un poufsouffle ...*
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Harmony Lin, Mar 6 Déc 2016 - 1:40


D'autres répondent. Je me calme. Petit à petit. Je me décrispe.

- Comme personne ne semble avoir les dernières réponses, je vais les donner moi-même. Le sortilège Assurdiato vous permettra d'éviter que vos conversations ne soient entendues par une autre personne. Les personnes présentent autour de vous n'entendront qu'un bourdonnement qui bloquera la réception de vos voix. C'est un sortilège très simple à réaliser. Comme l'a dit Miss Wilder, les trois derniers sortilèges mentionnés sont liés au contre-espionnage. Dans notre cas, il s'agit d'un concept très simple : mettre des choses en place qui vous permettront d'empêcher une personne de vous espionner. Par exemple, si vous avez l'impression que quelqu'un écoute votre conversation, un Assurdiato et le problème est réglé. Si vous pensez être suivit, changer plusieurs fois de direction et vérifier que la personne suspect continue de suivre votre chemin. Si vous avez une réunion importante, lancé un sortilège d'impossibilité afin de vous assurer que personne ne puisse écouter aux portes..

Je note tout ça. J'ai le sentiment que ça pourra m'être bien utile. Mais il reste une chose. La partie pratique. Que va-t-il bien pouvoir nous faire faire ? Je m'interroge, regarde un instant mon voisin, la question silencieuse gravée sur le visage. Qu'est-ce qui nous attends ? En même temps, je m'y attends un peu. Et j'avoue que je ne sais pas si je dois m'en plaindre ou m'en réjouir. Enfin, ce sur quoi porte mes hypothèse est annoncé.

- Nous allons nous arrêter ici pour aujourd'hui. Avant de vous libérez, je vais vous expliquer un petit jeu que nous allons mettre en place. Sur mon bureau se trouve des enveloppes, une pour chaque, avec vos noms dessus. En sortant de la classe, prenez votre enveloppe. Dedans se trouvera le nom de l'un de vos camarades de classe. Vous devrez espionner cette personne pour moi durant les deux semaines à venir. Vous mettrez en exécution les différents procédés vus aujourd'hui. Je ne veux aucune violence, toute personne soutirant des informations de manières violentes à un autre élève se verra sévèrement puni. J'espère être assez clair. Une fois les deux semaines terminés, vous devrez m'apporter un rapport dans lequel vous me donnerez toutes les informations recueillies sur le terrain à propos de votre cible, ainsi que le nom de la personne dont vous étiez la cible. Si tant est que vous ayez identifié cette personne. Vous m'expliquerez comment vous avez réussi à le démasquer.

Aussi, n'hésitez pas à utiliser des techniques de contre espionnage afin de mettre des bâtons dans les roues de vos camarades de classe. Jouez le jeu, et amusez-vous bien. À bientot.


Je suis perplexe. Je suis à la fois amusée par ce jeu et, en même temps, une grande angoisse nait en moi. Est-ce que cela veut dire que je vais me sentir observée durant les 2 prochaines semaines ? Est-ce que la peur, la paranoïa, vont revenir ? Est-ce que ça va détruire tous les efforts que j'arrivais à faire ces temps-ci ? Vais-je pouvoir dormir tranquille ? Vais-je pouvoir distinguer celui qui me suit pour le cours de mon agresseur, que je crois déjà voir partout ?

Inspire. Expire. Tout va bien.

Je suis restée bloquée quelques secondes, tous les scénarios défilant dans ma tête. Mais en tout cas, je ne peux pas rester là. De toute façon, le cours est fini. Il faut y aller. Aller de l'avant. Et ne surtout pas penser à ce sentiment qui remonte.

La peur...

Alors, doucement, je rassemble mes affaires. Sourire, presque forcé au voisin. Pas contre lui non, juste que la bête remonte et me bouffe. La bête nommée angoisse.

Je me rapproche du bureau, identifie rapidement la lettre qui me correspond et la prend rapidement avant de sortir de la salle.
Rapide remerciement, d'une voix tremblante d'appréhension. Et me voilà repartie.

Vers de nouveaux horizons.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Elise Green
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Elise Green, Mer 7 Déc 2016 - 11:55


Doucement, j'esquisse, de la pointe de ma plume, de jolies lettres. Plume rouge, encre bleue, cheveux blancs. Le temps file, les minutes s'égrainent à la manière d'une grappe de raisin. Et tout le monde finit gober par les insectes. Le raisin aussi. Trop mûr, il tombe et pourrit. Pas assez, il n'est pas mangeable. Les pépins, le poison. On tombe dessus, parfois, dans la vie. D'ailleurs, quand on a des problèmes, on dit qu'on a un pépin. Drôle de coïncidence hein ? Le raisin est un fruit qui s'approprie nos vies. On peut l'utiliser dans pleins de domaine différents. Sur mon parchemin, de jolies grappes viennent se glisser de ça de là. Elles me donnent faim.

Je lève les yeux vers le professeurs, qui enchaîne ses questions. Tiens, aujourd'hui, je ne fayote pas. Je me contente d'écouter d'une oreille, d’acquiescer lentement, de prendre des notes et d'égrainer du temps. Mon regard papillonne sur mes camarades, mon esprit vagabonde. Le professeur nous donne quelques techniques d'espionnage, répond à ma remarque sur le cambriolage. Je suis une stalkeuse professionnelle ! Dommage qu'il n'ait pas de copine. Enfin, dommage pour lui. Et dommage pour les espions dans mon genre qui voudraient tout savoir sans jamais rien payer. Les commères quoi. Benbow n'a personne ? J'y crois pas. Il doit bien avoir de la famille ce pauvre homme. Je hausse les épaules.

- ...sortilège Assurdiato vous permettra d'éviter que vos conversations ne soient entendues par une autre personne. Les personnes présentent autour de vous n'entendront qu'un bourdonnement qui bloquera la réception de vos voix. C'est un sortilège très simple à réaliser. Comme l'a dit...

Assurdiato ? Plutôt pratique oui. Je prends note.

- ...liés au contre-espionnage. Dans notre cas, il s'agit d'un concept très simple : mettre des choses en place qui vous permettront d'empêcher une personne de vous espionner. Par exemple, si vous avez l'impression que quelqu'un écoute votre conversation, un Assurdiato et le problème est réglé. Si vous pensez être suivit, changer plusieurs fois de direction et vérifier que la personne suspect continue de suivre votre chemin. Si vous avez une réunion importante, lancé un sortilège d'impossibilité afin de vous assurer que personne ne puisse écouter aux portes..

Je tâcherai de m'en souvenir ! Voilà qui est plutôt intéressant. Je ne connaissait aucun de ses sortilèges. Pourtant, j'en stalke des gens. Simplement pour mes dessins, je les observes. J'apprends en observant, je fouine. Je fais le travaille du furet. J'ai hâte de voir à quoi va ressembler notre partie pratique. Enfin, si Benbow en a préparé une !

- Nous allons nous arrêter ici pour aujourd'hui. Avant de vous libérez, je vais vous expliquer un petit jeu que nous allons mettre en place. Sur mon bureau se trouve des enveloppes, une pour chaque, avec vos noms dessus. En sortant de la classe, prenez votre enveloppe. Dedans se trouvera le nom de l'un de vos camarades de classe. Vous devrez espionner cette personne pour moi durant les deux semaines à venir. Vous mettrez en exécution les différents procédés vus aujourd'hui. Je ne veux aucune violence, toute personne soutirant des informations de manières violentes à un autre élève se verra sévèrement puni. J'espère être assez clair. Une fois les deux semaines terminés, vous devrez m'apporter un rapport dans lequel vous me donnerez toutes les informations recueillies sur le terrain à propos de votre cible, ainsi que le nom de la personne dont vous étiez la cible. Si tant est que vous ayez identifié cette personne. Vous m'expliquerez comment vous avez réussi à le démasquer. Aussi, n'hésitez pas à utiliser des techniques de contre espionnage afin de mettre des bâtons dans les roues de vos camarades de classe. Jouez le jeu, et amusez-vous bien. À bientot.

Oooh, c'est pas vrai ! Un sourire se glisse sur mon visage. Je suis trop contente, je vais pouvoir avoir une raison de stalker. Je replis mes affaires, observe les enveloppes en me demandant qui je vais devoir espionner. Qui sera la victime de la lionne des neiges ? Je me dirige rapidement vers la sortie de la salle, prenant mon enveloppe au passage. Il me faudra être sur mes gardes à présent. Lady pourra m'aider à trouver mon espions et pourra être un prétexte à plusieurs sorties à travers le château durant les prochaines semaines. J'ouvre mon enveloppe : Jade Wilder. Je connais ce nom, j'en suis sûre. Oh, mais... c'est la préfète des blaireaux ! Je sais à qui je vais pouvoir demander des informations dans ce cas. Je glisse mon enveloppe dans mon sac, puis sort de la salle, guillerette.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Jackson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Amy Jackson, Lun 12 Déc 2016 - 18:08


Les nouvelles questions du professeur reçurent très vite des réponse qu'Amy se dépêcha de prendre en note. Une fois que les élèves eurent finit de parler il reprit la parole.

-Comme personne ne semble avoir les dernières réponses, je vais les donner moi-même. Le sortilège Assurdiato vous permettra d'éviter que vos conversations ne soient entendues par une autre personne. Les personnes présentent autour de vous n'entendront qu'un bourdonnement qui bloquera la réception de vos voix. C'est un sortilège très simple à réaliser. Comme l'a dit Miss Wilder, les trois derniers sortilèges mentionnés sont liés au contre-espionnage. Dans notre cas, il s'agit d'un concept très simple : mettre des choses en place qui vous permettront d'empêcher une personne de vous espionner. Par exemple, si vous avez l'impression que quelqu'un écoute votre conversation, un Assurdiato et le problème est réglé. Si vous pensez être suivit, changer plusieurs fois de direction et vérifier que la personne suspect continue de suivre votre chemin. Si vous avez une réunion importante, lancé un sortilège d'impossibilité afin de vous assurer que personne ne puisse écouter aux portes..

Amy arrêta un moment de prendre des notes pour écouter plus attentivement: dans le cadre de la partie théorique, les sortilèges énoncés par le professeur serait certainement les plus utiles, surtout qu'elle n'était ni animagi, ni métamorphomage. Enfin si la partie pratique consistait vraiment à espionner quelqu'un ce dont elle n'était pas sûre, sinon et bien peut-être qu'elle pourrait réutiliser ces sortilèges un jour même si elle ne voyait pas trop dans quel contexte.

-- Nous allons nous arrêter ici pour aujourd'hui. Avant de vous libérez, je vais vous expliquer un petit jeu que nous allons mettre en place. Sur mon bureau se trouve des enveloppes, une pour chaque, avec vos noms dessus. En sortant de la classe, prenez votre enveloppe. Dedans se trouvera le nom de l'un de vos camarades de classe. Vous devrez espionner cette personne pour moi durant les deux semaines à venir. Vous mettrez en exécution les différents procédés vus aujourd'hui. Je ne veux aucune violence, toute personne soutirant des informations de manières violentes à un autre élève se verra sévèrement puni. J'espère être assez clair. Une fois les deux semaines terminés, vous devrez m'apporter un rapport dans lequel vous me donnerez toutes les informations recueillies sur le terrain à propos de votre cible, ainsi que le nom de la personne dont vous étiez la cible. Si tant est que vous ayez identifié cette personne. Vous m'expliquerez comment vous avez réussi à le démasquer.

Aussi, n'hésitez pas à utiliser des techniques de contre espionnage afin de mettre des bâtons dans les roues de vos camarades de classe. Jouez le jeu, et amusez-vous bien. À bientot.


Comme elle l'avait deviné la partie pratique consistait bel et bien à espionner à autre élève ce qui promettait d'être intéressant.
Alors qu'elle rangeait ses affaires, Amy ressentit un léger pincement au cœur. Ce cours très instructif était passé beaucoup trop vite à son goût, mais heureusement le plus intéressant restait à venir: la partie pratique. Ragaillardie par cette idée elle se dirigea joyeusement vers le bureau du professeur, récupéra l’enveloppe portant son nom, et le salua rapidement en sortant de la salle.
Une fois dans le couloir elle lâcha son sac et ouvrit fébrilement la lettre. A l'intérieur il y avait juste un petit morceau de parchemin avec un nom écrit en plein milieu: Elise. Elle serait donc chargée d'espionner la petite Gryffondor pendant les deux semaines à venir.

Revenir en haut Aller en bas
Ama Ilo
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Ama Ilo, Mar 13 Déc 2016 - 23:39


Impeccable avait-il dit. Chaque question avait trouvé sa réponse, et le professeur était satisfait. Il prit tout de même le temps de résumer chaque notion, et Ama en profita pour les gratter sur le papier. A l'entente des mots Vitro Convexo et Kaleidem, la Gryffondor arrêta de faire courir sa plume sur le parchemin pour écouter les réponses de ses camarades. Elle ne les connaissait pas, de même que les trois autres inscris sur le tableau. Elle écouta donc avec attention les nouvelles réponses de ses camarades, qui arrivèrent avec bien moins de dynamisme que précédemment. Au moins Ama n'était pas la seule à ne pas tout connaître. Une fois encore elle prit soin de tout noter avant de ranger encrier et plume.

Jeu. Le mot avait teinté a ses oreilles. Le cours était terminé, aussi alors qu'elle écoutait toujours Benbow, elle prit soin de rouler son parchemin et de transvaser ses affaires dans son sac. Ils allaient devoir espionner quelqu'un ? Ama ne pu s'empêcher d'esquisser un sourire à l'entente des propos de son professeur. Voilà qui allait être amusant. En deux semaines qui plus est, il y avait largement de quoi faire. Ama se leva, rejoignit le bureau et récupéra son enveloppe avant de glisser un Merci, bonne journée ! guilleret à Benbow. Sitôt sortit de la classe, elle jeta un oeil au nom inscrit à l'intérieur. Asclépius Underlinden. Voilà qui était un curieux nom. Il ne lui disait rien. Est-ce qu'elle le connaissait seulement ? Un peu perdue, elle lança un regard à la foule d'élèves qui s'aventuraient à présent dans les couloirs. Elle n'avait plus qu'à se mettre au travail.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°2 : L'espionnage

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 6

 Cours N°2 : L'espionnage

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.