AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 4 sur 5
Cours N°3 : Oh c'est de la magie !
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Jade Wilder
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle

Re: Cours N°3 : Oh c'est de la magie !

Message par : Jade Wilder, Jeu 24 Nov 2016 - 23:17


HRPG: Disoulée pour le retard, pour le post minable, pour la non-réponse à la question eeet c'est vualà.


Eh bien.. Le début de ce cours s'avérait tout de même très mystérieux. Jade avait beau ne pas avoir de réponse exacte, elle multipliait les hypothèses. Seul souhait, par pitié, pas encore un travail en groupe. Un de plus et la blondinette allait vraiment péter les plombs, elle n'était pas faite pour l'entraide et tout le tintouin. Enfin, ça c'était ce dont elle était persuadée. A peine réinstallée, Jade avait vu une élève serpy s'installer à ses côtés. Un simple hochement de tête fut suffisant pour répondre à la demande qui de toute façon n'en était pas vraiment une. Tout le monde pouvait s'asseoir où il voulait et puis à priori, la préfète n'avait rien contre la verte à présent assise à ses côtés. Comment s'appelait-elle déjà ? Rose, si elle ne se trompait pas. Un joli prénom d'ailleurs, que Jade affectionnait beaucoup. Néanmoins elle n'avait jamais eu l'occasion de parler à la verte. M'enfin soit, ce n'était pas bien handicapant pour la suite du cours.

- Bien. Regagnez vos places et gardez votre calme.

Peverell.. C'était assez rigolo de voir que Jade n'avait toujours pas cerné exactement ce qu'elle pensait de la professeure. A priori, bonne impression et ce depuis le début. Après tout, Peverell lui avait laissé un peu de liberté, moins serré les chaines représentées par un écart de langue tout de même assez net. Depuis, l'Italienne avait progressé, il n'empêche que voir quelqu'un lui dire qu'elle avait le droit de parler un peu en Italien sans avoir l'impression d'Emmerd*r son monde, c'était.. libérateur. Et puis, il y avait eu la suite. Des bons points, des mauvais aussi avec cette fichue histoire de bataille Pouffy/Serdy. Alhena semblait plus du côté des bleus alors que la faute leur revenait et ça.. ça passait encore assez mal. M'enfin, de toute façon là n'était pas la question. La professeure semblait plus fatiguée ou peut-être morose, que les autres fois où elles avaient pu se croiser. Que pouvait-il bien se passer ? Hm, ça ne la regardait pas vraiment en fait mais bizarrement, Jade s'inquiétait un peu pour l'ancienne Serpentard. M'enfin, le cours on a dit.

- Aujourd'hui nous allons donc parler de la Vieille Magie, qui est une forme de magie un peu spéciale. Cependant, avant tout, j'aimerai beaucoup que certains me rappelle combien il y a de catégories et autres formes de Magie. Si possible, il me faudrait leur nom ainsi qu'un court résumé de ce que c'est. Sauf évidemment de la vieille magie, puisque que c'est le sujet.

De quoi ? La Vieille Magie ? Les catégories de magie ? Alors là, le sujet échappait totalement à la blondinette, elle qui pourtant passait le plus clair de son temps à pêcher toutes sortes d'informations dans des livres tous plus variés les uns que les autres. C'est en écoutant les autres élèves qu'elle comprit à peu près ce dont la professeure voulait parler. Après, il n'y en avait pas masse non plus si ? Pour le coup, Jade plongeait dans le grand vide.. et ça lui plaisait ! Bah oui, pour quelqu'un qui adorait découvrir encore et toujours de nouvelles choses, elle était servie ! Prenant des notes automatiquement, l'adolescente profitait des connaissances des autres élèves. Elle avait bien des idées mais celles-ci n'étaient pas assez abouties ou bien impossible d'en retrouver le terme exact.. Autant dire que la perfectionniste qu'elle était ne voulait pas prononcer des idioties ou donner des informations incomplètes. Et puis au final, les différentes réponses lui paraissaient de plus en plus éloignées du sujet. Alors, Jade préféra se taire plutôt que raconter des conneries juste dans l'espoir de dire quelque chose de constructif. Ça n'était pas son genre.
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°3 : Oh c'est de la magie !

Message par : Alhena Peverell, Dim 18 Déc 2016 - 21:22


Bientôt Noël, bientôt les vacances. On reste tranquille pour aujourd'hui, surtout que vu la tête des élèves ça n'allait pas s'arranger. À moins que l'un d'eux se reveille en mode ninja afin de sublimer ton cours -ce qui était peu probable. Une main qui passe dans tes cheveux, tu réfléchis quelques secondes. Qu'est-ce qui serait sympa à faire en ces temps froids où la neige afflux avec bonheur. Un petit jeu détendrait l'atmosphère me direz-vous, alors pourquoi pas. Léger sourire aux lèvres tu écoutes les réponses des élèves, certaines farfelues pour certains. Tu ne réponds pas, laisse défiler la parole entre chaque petits êtres que sont les élèves. Une fois que chacun ait fini sa réplique, tu prends la parole à ton tour.

- Alors... Pas mal de réponses. J'aime beaucoup la vision de certains... Pour commencer, oui il y a bien la magie noire et la magie blanche qui se distinguent l'une de l'autre. Je pense que vous l'avez vite compris, il est délicat de catégoriser les magies et d'en définir le nombre. La magie des baguettes, la divination et la magie des balais sont de bons exemples. Elles paraissent évidentes et pourtant, nous n'y prêtons pas attention. La magie est intemporelle et prend différentes formes. Elle peut, selon notre vision du monde s'apparenter à divers genres. Monsieur Vacuitas a soulevé un point, celui des dons. La magie prend pour receptacle le sorcier dès sa naissance sous une autre forme que celle qui nous est commune à tous. Tandis que monsieur Trismegiste et Miss Schomann en relèvent un autre, celui de la différence des espèces. Dans un autre type de corps, elle fonctionne d'une autre manière.

Tes mots s'accompagnaient de lettres qui se formaient sur le tableau. Celles-ci étaient un résumé de ce que les élèves avaient dit avec en plus de cela, des indications plus complexes sur le cours, qui permettaient d'aiguiller les esprits réveillés de la classe.

- Après, outre le fait que la magie differs selon la personne qui l'utilise, comme les elfes ou Gobelins, elle peut surtout avoir une autre fonction plus précise. La manipulation du temps est une bonne réponse. C'est une magie délicate qui ne doit pas reposer dans les mains de tous sorciers, voir même ne pas reposer entre les mains d'un sorcier, tout court. La manumagie en est une autre, même si elle s'avère être plus une appétence à braver les règles de la magie classique. C'est une question d'entraînement, de savoir surpasser ses propres capacités afin de les dompter. En somme, cela s'apparente plus à vouloir emprunter un fonctionnement different vis à vis de la magie. Comme pourrait l'être la magie défensive, la magie offensive ou celle qu'on utilise pour les potions. Il faut faire attention entre le type de de magie qu'un être peut utiliser et ce qu'il peut en faire. Cependant, il s'avère aussi, vrai que, certains sorts ou genre de magie sont plus propices à une certaine utilisation.

Tu te tournes vers la classe, prends place dans ton siège et observes d'un oeil la page sur laquelle ton livre est ouvert. Tu relèves la tête et parcourt le regard de tes élèves.

- Pour répondre à Miss Solo, je ne pense pas qu'on peut s'identifer à un type de magie spécifique. L'être humain est complexe au même titre que la magie. Par contre, on ne peut pas vulgarisé la magie en disant que la magie blanche est celle des gentils et la magie noire, celle des méchants. Elles sont d'avantages avancée à être utilisé pour oeuvrer au bien et au mal. Mais là encore, le bien et le mal sont des concepts particuliers qui font polémiques. Que peut-on dire d'un sorcier qui tuerai en dernier recours pour défendre la veuve et l'orphelin ? Ce n'est peut-être pas le meilleur exemple, mais il faut d'abord comprendre avant de généraliser une chose comme bien ou mal. La frontière entre les deux est très mince.

Tu te saisis de ton livre, pointe du doigt une phrase. Hum, oui alors la vieille magie...

- Sinon, oui la magie des mots est une magie Monsieur Underlinden. Selon les points de vues évidemment. Mais si vous allez dans ce sens, tout est magie n'est-ce pas ?

Léger sourire en coin. Une fois de nouveau debout, tu fais le tour du bureau et vient te poser sur la tranche de celui-ci.

- Pour en revenir à la vieille magie. Nous ne savons pas grand chose de celle-ci. On sait qu'on peut la nommer ancienne magie, ou même magie ancienne. C'est une magie qui ne se pratique pas avec une baguette pour le sorciers. Comme la magie des mots, elle est une part inhérente des magies qui constituent notre univers. Elle est semblable à une connection dans certains cas et dans d'autres, est reliées à la peau de l'espèce en question. Les dragons sont à prendre en exemple. Pour essayer de mieux comprendre et comme c'est bientôt les vacances, nous allons le faire de manière plus ludique. Je vais vous demander d'écrire un mot ou une phrase légèrement décalée avec le cours. Ensuite je séparerai la classe en deux équipes, noire et blanche. Je lancerai ensuite un débat sur le thème. Vous tenterez de placer votre phrase mystère lors de celui-ci. La première équipe à placer toutes ses phrases mettra fin au jeu. On comptabilisera les points selon celle qui en a placé le plus sans se faire surprendre par l'autre équipe. La gagnante aura une surprise.

Tu sors le bocal et pioches dedans afin de former les deux camps. En deux temps, trois mouvements la classe fut séparée en deux. Tu récupères vite les papiers. Certains te font sourire. De nouveau en place, tu souris. Bras croisés, tu lances le départ.

- Bien. Qu'est-ce qui selon vous, fait que l'amour pourrait-être considéré comme une part de la vieille magie ? Quel autre concept pourrait être de la vieille magie ?

HRPG:
 


Dernière édition par Alhena Peverell le Mar 20 Déc 2016 - 23:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ama Ilo
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Oh c'est de la magie !

Message par : Ama Ilo, Mar 20 Déc 2016 - 9:34


Ama avait un peu perdu le fil, mais lorsqu'un certain Serpentard se leva, elle fronça les sourcils. C'était Fifi. Son Fifi. Le garçon de la lune, qui jamais n'avait répondu à son courrier ! Il se laissa emporter, exotique, parla de la magie des mots, et lorsque Miss Peverell lui répondit, Ama tiqua. Monsieur Underlinden. Le garçon était donc un menteur. Mais surtout, il était son sujet d'espionnage pour le cours de DCFM ! La Gryffondor se jura de tirer ça au clair. Elle reporta son attention sur leur professeur, qui résumait ce qu'avaient pu dire les élèves, étayant parfois leurs propos. Sur le tableau s'inscrivait ses paroles, presque mot pour mot, et Ama s'appliqua à prendre note sur son parchemin, la plume maladroite. La demande qu'elle leur fit ensuite prit la Gryffondor de court. Un jeu. Voilà qui s'annonçait différent. En bien. Avant les vacances, leur professeur avait trouvé le bon moyen de se faire bien voir de ses élèves.

Miss Peverell sépara la classe en deux groupes. Les blancs, et les noirs. Niveau subtilité, aurait pu mieux faire. Ama Ils chez les noirs. Non vraiment, aurait pu mieux faire. La jeune fille inscrivit une phrase sur un nouveau morceau de parchemin, qu'elle déchira et vint placer dans le bocal prévu à cette effet avant de rejoindre sa place.

Bien. Qu'est-ce qui selon vous, fait que l'amour pourrait être considéré comme une part de la vieille magie ? Quel autre concept pourrait être de la vieille magie ?

Ama leva la main, prête à jouer le jeu jusqu'au bout. Et à répondre à la question, optionnellement.

J'ai lu quelque part que Harry Potter avait été sauvé par l'amour de sa mère quand Voldemort a voulu le tuer. C'est quelque chose qu'on est pas en mesure de comprendre, mais qui existe, donc c'est de la magie. Et puis même chez les moldus l'amour permet de faire des choses extraordinaires des fois. C'est... ça accru... ça accroit les capacités quoi. Comme l'adrénaline quand on court très longtemps. L'adrénaline c'est un peu magique hein non ?

La Gryffondor se rassied, les joues légèrement rouges. Elle n'aimait pas se tromper quand elle parlait anglais. Elle avait l'impression d'être une idiote à chaque fois.

Inscription, merci à l'équipe blanche de ne pas regarder...:
 


Dernière édition par Ama Ilo le Ven 6 Jan 2017 - 0:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Oh c'est de la magie !

Message par : Merry K. Harper, Mer 21 Déc 2016 - 23:02


Arrivée à l'heure à son cours, Merry s'était installée en plein milieu de la salle, rangée de droite. D'autres Gryffondors étaient installés dans le reste de la salle, des connaissances, des inconnus. Mais la jeune fille avait préféré s'installer toute seule, préférant une petite pointe de solitude pour ce cours-ci. Bien sûr, elle avait Azaël derrière elle, qui était en compagnie d'un poufsouffle avec qui il n'avait pas l'air de s'entendre super bien. Mais peut être qu'en se trouvant à côté d'une personne qu'elle connaissait peu ou pas du tout, elle pourrait se concentrer, écouter le cours du début jusqu'à la fin, sans être détournée une seule fois de cette attention. Elle voulait pouvoir augmenter sa moyenne, ses notes étant en baisse depuis un certain temps. Et puis, c'était bien Alhena qui lui avait dit qu'il fallait qu'elle se reprenne ! Ses absences répétées lui avaient fait défaut, c'était vrai. Alors, il était temps de repartir sur le bon chemin !

Sa motivation nouvelle lui avait donné la concentration mais pas l'énergie. Evidemment, Merry n'avait pas trouvé utile de se lever pour aller mettre son bout de papier dans le bocal. Non, elle avait préféré l'envoyer en lévitation pour éviter de se lever. Flemme, quand tu nous tiens... Bon, de toute manière c'était pas interdit, elle avait bien le droit de le faire. Au pire, Alhena lui dirait quelque chose mais n'irait pas jusqu'à la punir pour ça. En parlant d'elle, elle avait posé quelques questions sur la magie, quels types de magie existaient ? Bonne question. Merry avait répondu, comme la plupart des élèves, chacun donnant une réponse plus ou moins différente. La rouquine n'était pas super fière de la sienne, peu sûre d'elle. Mais peut être que la prochaine question lui permettrait de se rattraper ?

Des groupes furent formés. La rouquine jeta un œil aux membres de son équipe. Bonne équipe dans l'ensemble. Elle espérait bien que l'équipe adverse ne pourrait trouver leurs phrases mystères au sein de leur débat. Son équipe devait gagner ! Alors elle leva la main pour donner sa propre réponse, espérant que sa phrase passerait.

- Je ne sais pas ce qui fait que l'amour est quelque chose de magique. En revanche, je sais ce que l'on ressent. Quand on est amoureux, on ressent quelque chose de magique. L'amour est enfant de bohème. L'amour pourrait nous donner des ailes, comme la magie. Il peut aussi nous rendre invincible, et dans les meilleurs de nos rêves, la magie peut le faire. Alors pourquoi pas ?


Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Oh c'est de la magie !

Message par : Liskuvo Kalsi, Jeu 22 Déc 2016 - 11:55


Tout le monde avait voulu ajouter sa pierre à l'édifice du savoir et de la magie. La professeure attendit que tout le monde ait terminé puis résuma en gros ce qui avait été dit. Magie des dons, magie des espèces, tout ce qu'il va avec. Finalement Liskuvo se détendit, sa réponse avait été bonne, il en était heureux. De plus le garçon assis à côté de lui l'avait soutenu dans sa réponse, monsieur Trismegiste l'avait appelé Miss Peverell, l'adolescent allait se contenter de cela, d'un nom de famille. Mais le garçon s'était adressé à lui en se nommant Erundil, c'était donc Erundil Trismegiste, Serdaigle. Liskuvo avait donc quelqu'un a ajouter à sa liste de connaissances, dans les faits les personnes qui s’asseyaient avec lui en cours ne revenait que rarement lui parler, et c'était mieux comme ça, l'adolescent n'est jamais le même en dehors des cours, il vit plus sa vie.

Peverell donna ensuite une explication finale de ce qu'était la vieille magie, elle avouait elle-même ne pas en savoir beaucoup, ses explications n'étaient pas faciles à comprends, mais il faudrait s'en contenter, une magie sans baguette qui se fixe sur la peau et peut forger une connexion entre deux choses. Elle voulut ensuite faire participer ses élèves à un petit jeu de son invention, il fallait choisir une phrase en décalage avec le cours, et puis la réutiliser en parlant d'un thème. L'exercice ne paraissait pas difficile mais caser une phrase décalée sur un sujet en complet décalage n'est pas si simple. Il était dans l'équipe noire, avec des gens qu'il n'aimait pas et des inconnus, valait mieux éviter de trop leur parler pour éviter tout problème. Il ne savait pas quoi marquer, un sujet en décalage certes, mais il valait mieux éviter d'être trop décalé, sinon la phrase était beaucoup trop visible dans l'amas de paroles, une petite phrase naquit dans sa tête, c'est bon, il l'avait.

La professeure vint récupérer tous les papiers, les réponses lui font sourire ? Qui a mis des idioties encore ? Pas Liskuvo, il a essayé de rester sérieux le plus possible. Ensuite vint le sujet "Bien. Qu'est-ce qui selon vous, fait que l'amour pourrait-être considéré comme une part de la vieille magie ? Quel autre concept pourrait être de la vieille magie ?
" Ouah. Pas facile tout de même. Il valait mieux prendre un peu de temps pour y réfléchir et caser sa phrase sans qu'on ne s'en rende compte. Deux gryffondors parlèrent, donnant leur vision des choses, si cela leur allait c'était pour le mieux, Liskuvo tenta de deviner à un changement d'expression du visage chez la deuxième le moindre indice sur sa phrase, il n'y parvint pas, elle cacha bien son émotion derrière un masque bien fermé. Le jeune garçon ne voulait pas parler de l'amour, il ne savait pas quoi en dire, ça aurait été trop facile, il préféra donner une réponse quant à la deuxième partie de la question, il pourrait facilement placer sa phrase sur ce sujet.

-Je pense que le concept de la dette mortelle peut être impliquée dans la vieille magie, en effet si quelqu'un me sauve la vie j'aurai une dette envers lui, nous aurons crée un lien inébranlable entre nous qui sera marqué à vie, jamais je ne voudrais le laisser tomber et à chaque fois que je verrais cette personne, un élan de gratitude pourrait monter en moi. Pour quelqu'un qui m'a sauvé la vie je serais capable d'aller au bout du monde sur une seule de ses paroles, renverser cette Terre qui respire le mal et la devastation. Et c'est pour ça que je considère cela comme de la vieille magie, jamais je ne pourrai faire de mal à mon sauveur ni ne pourrait vouloir qu'il lui arrive quelque chose, le lien qui nous unirait serait beaucoup trop fort pour être considéré comme une simple amitié.

Il se rassit, adressant un regard aux autres, avaient-ils trouvés ? Peut être, mais au moins il avait donné sa vision des choses et avait réfléchis un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Cours N°3 : Oh c'est de la magie !

Message par : Rose Layroy, Ven 23 Déc 2016 - 15:58


Les élèves étaient finalement arrivés à court d'arguments et de réponses et c'est alors que miss Peverell commença à répondre et à préciser tout ce qu'ils venaient de dire. C'était le moment pour Rose de se réveiller un peu. Elle se saisit de sa plume et commença à prendre quelques notes. Après tout c'était assez simple. Les paroles de sa jeune professeure était accentuées par les fines lettres qui se formaient continuellement sur le tableau. C'était magnifique, magique... Comme une sorte de ballet dans l'esprit de la jeune fille. Malgré sa motivation la petite ne pouvait s'empêcher de rêvasser. Elle n'écoutait en réalité que d'une oreille, se laissant bercer par la voix de l'ancienne Serpentarde. Son coude gauche était posé sur sa table et sa tête reposait lourdement dans sa paume. Sa main droite glissait habilement sur sa feuille de papier, sans qu'elle n'ait à y prêter beaucoup attention. Les fines lettres étaient la copie parfaite de ce qui était marqué en face d'elle. Le mouvement de la plume effleurant le papier faisait penser à un ballet aérien pour la petite. Presque comme fascinée par sa propre plume, elle commença à s'imaginer un petit oiseau volant. Deux ailes brunes, magnifiques, grandioses, gigantesque, qui se mouvaient d'une grâce incomparable. Un oiseau libre. Un oiseau majestueux. Un oiseau hors de cette salle... *Salle ? Mince le cours !* La petite avait finit par totalement décrocher. Ce n'était pas forcément très malin. Étant au premier rang il y avait de bien trop fortes chances que sa professeure l'ait vu rêvasser ainsi. Comme dans un sursaut la petite se réveilla vraiment et regarda paniquer sa feuille. Le début du cours avait été noté mais tout en divagant elle en avait finit par faire de simple boucle sur le long du papier blanc. Grrr... Elle se frapperait bien... peu importe, il fallait qu'elle rattrape son retard. Elle passa directement la cinquième vitesse et commença à gratter comme une folle pour recopier ce qui était marqué sur le tableau. Cela l'apprendrait à trop rêvasser.

Pendant que la petite était en train de carburer pour tenter de reprendre le fil du cours miss Peverell sépara la classe en deux pour une sorte de jeu. La verte n'avait pas trop saisit le but de celui-ci mais bon... Elle verrait bien sur le tas. Tout ce qu'elle avait compris était qu'elle devait écrire une phrase déjantée qu'elle devait placer à un moment ou un autre.

_Bien. Qu'est-ce qui selon vous, fait que l'amour pourrait-être considéré comme une part de la vieille magie ? Quel autre concept pourrait être de la vieille magie ?

Oïe... C'était quoi ce cours ? Elle devait se triturer la cervelle plus que d’accoutumer rien que pour comprendre l'énoncé de sa professeure. Bon, d'accord. L'énoncé en lui-même était plutôt simple à comprendre mais le problème était qu'elle n'avait aucune idée de quoi répondre. Ce fut alors deux rouges et ors qui commencèrent la danse en parlant de l'amour. L'amour... se drôle de sentiment. Elle ne savait pas trop à quoi s'en tenir avec celui-ci. Merry, qui était dans son équipe, commença alors à parler du pouvoir et de la force que pouvait provoquer l'amour chez les gens. La petite avait vraiment l'impression d'entendre une grosse guimauve toute dégoulinante. C'en était presque écœurant. Allez, elle n'allait pas lui cracher dessus. Tout d'abord parce qu'elle n'en avait pas la force et puis aussi parce qu'elle était dans son équipe. Un Pouffy' intervint à son tour et ce qui lui vint à l'esprit fut beaucoup plus intéressant. La dette mortelle... Se sentir redevable envers une personne à jamais parce qu'elle a fait l'impossible pour soi. Ceci pouvait s'avérer extrêmement dangereux.

_Il y a tout de même un problème avec le concept de dette mortelle, intervint la petite. Dans un lien d'amitié ou d'amour il y a une sorte de réciprocité. A part si on aime souffrir il est très peu probable que l'on admire celui qui peut nous vouloir du mal. Pour en revenir à la dette mortelle, le risque serait la soumission de celui qui se sent redevable. Après tout, on croit que, pour montrer sa reconnaissance éternelle, on doit faire l'impossible pour son chevalier blanc jusqu'à même donner sa vie. Mais il peut venir à l'esprit du sauveur de se servir de cet attachement à son égard. Il pourrait demander absolument tout à celui qu'il a sauvé, comme commettre un meurtre, par exemple, ou voler. Bien sûr ce sont des cas extrêmes mais je ne suis pas sûre que lorsque, dans une relation, il y a un soumis et un qui contrôle on peut appeler cela de l'amitié. Il est vrai que ce sentiment peut être plus fort et c'est en cela qu'il est plus dangereux. Je ne dis pas que ce concept ne peut pas être considérer comme étant une vieille magie cependant elle ne peut pas être comparé à un lien plus puissant que l'amitié puisqu'il est différent.

Mais qu'est-ce qu'elle avait parlé ! Les mots étaient sortis tout seul. Par contre elle avait dit le mot/phrase bizarre qu'elle avait marqué sur sa feuille ? Qu'est-ce qu'elle avait écrit d'ailleurs ? Avec un peu de chance elle l'avait placé.
Revenir en haut Aller en bas
Mathilde Yawnez
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Oh c'est de la magie !

Message par : Mathilde Yawnez, Dim 1 Jan 2017 - 16:32


Le cours continue à son rythme et les interventions se font régulières voir répétitives. J'essaye de suivre mais je commence un peu à m'ennuyer, ne pas dormir, ne pas sombrer, rester éveillée, mes paupières deviennent lourdes mais je lutte pour rester debout. Une fois la parole passée d'élève en élève, elle revient à la prof.
Elle appuie les dires de certains, essaye de relever d'éventuelles erreurs chez d'autres, c'est bien je me replonge dans le bain du cours en essayant d'analyser tous ce qui a été dit.
Je prends mon parchemin comme le demande la prof et j'écris un mot pas trop en rapport avec le cours. Je réfléchis pas bien longtemps et de ma toute petite écriture je note.

Le débat porte sur le thème de la magie l'amour, c'est assez intéressant comme thème. Je laisse les autres ouvrir le débat pour pouvoir rebondir sur d'autres choses étant déjà dites.

-Je ne sais pas si l'amour peut être considérée comme de la magie, c'est vrai que la mère du célèbre Harry Potter a sauvé son fils grâce à l'amour mais cela ne s'explique pas je pense. Enfin j'ai du mal à comprendre exactement comment l'amour pourrait être une part de la vieille magie. C'est vrai l'amour peut donner des ailes, elle peut nous donner de la force ou être une forme de motivation. La vieille magie elle si on en parle encore aujourd'hui c'est qu'elle a une place importante. Elle est intemporelle je pense.
Je me tais, j'ai assez parlé encore une fois. Je fixe la prof avec intensité.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Oh c'est de la magie !

Message par : Liskuvo Kalsi, Lun 2 Jan 2017 - 2:03


Il me suffirait de me rasseoir et de noter un peu tout ce que disent les autres, j'aurai terminé mon exercice. Enfin je crois, j'ai trop parlé je ne sais pas si j'ai dit ce qu'il fallait que je dise. Je ne sais même plus ce qu'il y avait écrit sur mon petit papier. Décidément les cours comme ça ils me font tout oublier, c'est une vraie catastrophe. Il faut que je me ressaisisse. Quelqu'un est en train de prendre la parole. Je dois l'écouter. Comprendre ses paroles. Faire l'exercice jusqu'au bout. Essaye de comprendre les mots cachés.

Avec un peu de chance tout le monde a joué le jeu et les mots sont des trucs drôles ou décalés. Ou alors comme j'avais pensé ils ont pris des phrases un peu plus générales, dans ce cas là c'est vraiment difficile de trouver. Je me concentre, ne laisse plus mon esprit divaguer. Je cherche à comprendre le réel but de cet exercice, la professeure a habilement placé un élément éducatif à une recherche, un débat. C'est plutôt malin, ça nous permet de réfléchir tout en s'amusant un peu, sauf si ça devient trop compétitif, c'est le genre de choses terribles qui arrivent lorsque l'on met des adolescents dans une course à qui est le meilleur. Inévitablement ça finit mal.

Aaah non. J'ai laissé mon esprit divaguer. Je n'ai pas écouté la moitié de ce qu'ont dit les deux petites. Tant pis je vais essayer de rebondir, question de participation. Je vais devoir essayer de brouiller les pistes. Les autres se demanderont : "pourquoi il prend encore la parole" et ils vont être perdus. L'idée me fait rire. Je veux les perdre, totalement.

Je me tourne vers la petite serpente (?) bien décidé à répliquer. Lançons un réel débat, ne tournons pas autour du pot.

Pour une enfant elle réfléchissait beaucoup, c'était étonnant à cet âge d'en savoir autant. Je la regarde suspicieusement.

Je ne suis pas vraiment d'accord, d'accord nous sommes prêt à beaucoup pour une personne qui nous a sauvé, mais nous sommes toujours vivant, nous avons toujours notre Raison, et cette raison qui nous contrôle tous les jours ne nous laissera pas commettre quelque chose qu'elle sait mauvais pour une personne. Certes elle nous a sauvé, certes nous sommes prêt à lui offrir des choses, l'adrénaline du sauvetage quoi. Mais jamais au grand jamais quelqu'un tuerait parce que quelqu'un qui l'a sauvé lui a demandé, pour ça il faut vraiment être dingue.

Je la regarde fixement, elle n'y connait rien en dette mortelle, j'en sais quelque chose, je ne l'ai pas vécu mais j'ai été spectateur. C'est plus une relation qui est plus proche d'un côté comme de l'autre au final. Le sauvé ne veut plus lâcher le sauveteur qui en a marre de l'autre. Un classique de l'amour à sens unique en fait.

Je ne sais pas si mon propos est assez clair, je préfère lui redonner des informations, en dire plus pour qu'elle en apprenne d'avantage.

-Et puis au final si une personne te sauve généralement elle est plutôt bienveillante, elle ne te demandera rarement de tout faire pour elle, c'est plus toi qui serait prêt à déplacer les montagnes, à rendre possible l'impossible pour elle. Pour toi le monde est changé, le ciel et la terre sont désaxés. Le soleil se teinte de bleu, le ciel rouge illumine les parcs qui deviennent auréolés d'amour. Les arbres deviennent des oiseaux chanteurs et les lacs sont maintenant des lieux d'intimité pour toi, tu aimes cette personne. Tu l'adores. Et puis tu l'oublies.

C'est bon. Elle doit avoir compris.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Re: Cours N°3 : Oh c'est de la magie !

Message par : Azaël Peverell, Lun 2 Jan 2017 - 3:13


Le cours passe. Tout le monde balance des réponses sur les différents types de magie, y'en a même qui vont un peu trop loin pour toi. A croire qu'ils ont passé trois heures à réfléchir à la question avant de balancer leur petit argumentaire en face de la prof, pour jouer les bon lèche-bottes de service. Ces gens-là te dépriment profondément. T'as juste envie de les faire taire, de façon plus ou moins violente. C'est vrai, c'est quoi leur délire à tous d'essayer de prouver qu'ils sont les meilleurs élèves du château ? Tout le monde s'en tape de savoir qui est le mieux vu par des profs complètements cinglés.

En parlant de prof, elle finit par reprendre la parole. Longtemps. Genre beaucoup trop longtemps pour que tu l'écoutes d'un bout à l'autre. Tu sais toujours pas vraiment le sujet du cours au final. T'es plus en train de gribouiller quelques dessins simples sur ton parchemin du bout de la plume. Tu vas pas non plus t'Emmerd*r à prendre le cours, faut pas trop déconner. Ce serait déjà un exploit que tu l'écoutes en entier. Vraiment, l'histoire de la magie, t'en as absolument rien à faire. Ce n'est pas comme si t'allais pouvoir t'en servir dans ta vie de tous les jours. D'autant plus que, niveau passé, tu te tapes déjà le tien, c'est pas pour en plus te retrouver avec celui du monde entier.

Apparemment vous allez faire un jeu. Tu parles, ça ressemble juste à un débat par équipe, et elle essaie de rendre ça amusant avec des phrases à caser. Le jeu le moins amusant de la terre. Sérieux, elle pourrait pas juste déblatérer son cours et vous laisser partir ? C'est trop demander de faire en sorte qu'aucune participation de ta part ne soit requise ? Tu pousses un profond soupir et finit par écrire ce que tu devras dire sur un bout de parchemin. Elle ne tarde pas à venir le récupérer après avoir fait les équipes. Et le débat est lancé. Sur.... L'amour. Donc vraiment, ce cours est dans ton emploi du temps uniquement pour te gonfler. Au moins, maintenant, c'est clair.

Tu laisses les gens parler, se répondre. T'écoutes distraitement. T'as juste envie de te barrer de là. Et puis t'entends les mots d'un Poufsouffle (Liskuvo). Il est dans ton équipe, mais ce qu'il dit déborde tellement de valeurs et de bons sentiments que t'as l'impression que c'est un coup à s'engluer dedans. Tu lui lances un regard.

- Ferme-là, plus tu parles, plus tu me gonfles. Tu dis vraiment n'importe quoi. Si tu crois encore en la bienveillance des autres sous prétexte qu'ils font un truc pour toi, t'es vraiment stupide. Y'a forcément quelque chose à donner en retour. Et crois-moi que personne n'hésitera à se servir de toi si t'es prêt à tout pour lui. C'est une simple question de bon sens. Réfléchis deux secondes.

Ouais, c'est tout simplement évident. Avoir une dette envers quelqu'un, c'est tout simplement dangereux. C'est pas une question d'honneur ou quoi que ce soit. C'est simplement qu'il aura toujours quelque chose à retourner contre toi. Alors c'est franchement pas un bon plan. La bienveillance n'existe pas chez l'être humain. Le sentiment de puissance est bien plus apprécié. Et si pour cela un peu de manipulation est nécessaire, c'est pas une raison pour reculer. Tout ça n'a probablement pas grand rapport avec l'amour en tant que magie. Mais tu t'en tapes. De toute façon, rien n'est intéressant dans cette salle de classe.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Rose Layroy
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Cours N°3 : Oh c'est de la magie !

Message par : Rose Layroy, Lun 2 Jan 2017 - 15:17


Rose pensait en avoir fini, elle pensait pouvoir dormir. Finalement, elle n'avait plus eu envie de faire d'effort. Au pire sa voisine lui donnerait un coup de coude si elle commençait à s'étaler sur leurs deux tables mais elle ne voulait plus parler. Elle ne voulait plus vraiment écouter. La petite bleue qui parlait de l'amour... Elle en avait marre de parler de sentiments, elle qui aimait ne pas les montrer. Cependant on ne semblait pas vouloir la laisser en paix. Elle sentait les yeux gris. Deux yeux suspicieux. Le Pouffy' n'en avait pas fini avec elle. Pourquoi donc avait-elle décidé de parler déjà ? Peu importe, sans grande motivation elle tendit l'oreille et planta ses yeux bleus dans les siens.

_Je ne suis pas vraiment d'accord, ...

*Je sens que je vais devoir répondre après... Mais quelle idée d'avoir voulu donner un contre argument. Franchement, tu réfléchis trop ma Rose... *

_d'accord nous sommes prêt à beaucoup pour une personne qui nous a sauvé, mais nous sommes toujours vivant, nous avons toujours notre Raison, et cette raison qui nous contrôle tous les jours ne nous laissera pas commettre quelque chose qu'elle sait mauvais pour une personne.

*Tu es bien un poussin mon chou... Naïf... Une personne manipulée a tellement de mal à faire la distinction justement... *
Ce Pouffy' semblait bien plus âgé que la petite, beaucoup plus grand aussi, mais elle aurait bien lâchée un petit ''mon canari jaune'' juste pour voir qu'elle aurait été sa réaction.

_Certes elle nous a sauvé, certes nous sommes prêt à lui offrir des choses, l'adrénaline du sauvetage quoi. Mais jamais au grand jamais quelqu'un tuerait parce que quelqu'un qui l'a sauvé lui a demandé, pour ça il faut vraiment être dingue.

Un petit sourire pointa le bout de son nez chez la sinople. Elle se demandait s’il était lui-même en situation de dette mortelle. Si c'était le cas il était tout à fait compréhensible de le voir s'égosiller de la sorte pour défendre son point de vue sur la ''pureté'' de la dette. Il la fixe, elle la fixe en retour. Elle ne baissera certainement pas le regard.

_Et puis au final si une personne te sauve généralement elle est plutôt bienveillante,

*Généralement... Mais pas toujours... *

_... elle ne te demandera rarement de tout faire pour elle, c'est plus toi qui serait prêt à déplacer les montagnes, à rendre possible l'impossible pour elle. Pour toi le monde est changé, le ciel et la terre sont désaxés. Le soleil se teinte de bleu, le ciel rouge illumine les parcs qui deviennent auréolés d'amour. Les arbres deviennent des oiseaux chanteurs et les lacs sont maintenant des lieux d'intimité pour toi, tu aimes cette personne. Tu l'adores. Et puis tu l'oublies.

Oulà... Mais qu'est-ce qu'il était en train de raconter celui-là. Franchement elle avait du mal à suivre... Elle avait plutôt l'impression qu'il confondait le coup de foudre et la dette mortelle. Elle allait ouvrir la bouche quand Azaël la devança.

_Ferme-là, plus tu parles, plus tu me gonfles.

Un petit rire s'échappa de la petite. Elle aimait bien son aîné qu'elle avait croisé à différents cours. Un peu radical dans ses propos mais il savait l'amuser.

_Tu dis vraiment n'importe quoi. Si tu crois encore en la bienveillance des autres sous prétexte qu'ils font un truc pour toi, t'es vraiment stupide. Y'a forcément quelque chose à donner en retour. Et crois-moi que personne n'hésitera à se servir de toi si t'es prêt à tout pour lui. C'est une simple question de bon sens. Réfléchis deux secondes.

Comme d'habitude, il avait été un peu violent mais il avait été juste. Pas besoin de grandes métaphores pour faire passer un message.

_Azaël n'a pas tort. On ne vit pas dans un monde de bisounours où tout le monde est gentil tout plein, où les oiseaux gazouillent et où les licornes roses s'amusent entre les arcs-en-ciel. Nos vies sont plutôt comme le chant du coq qui résonne à nos oreilles. C'est-à-dire, dures, horribles et perpétuelles. Il y aura toujours un idiot qui pensera que les autres sont gentillets et toujours des plus malins qui se serviront de la faiblesse des autres pour les manipuler. Ton type de dette mortelle ressemble beaucoup plus à un coup de foudre à sens unique dégoulinant de guimauve rose à paillettes. La dette mortelle, ce n'est jamais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Oh c'est de la magie !

Message par : Jade Wilder, Lun 2 Jan 2017 - 23:19


Pour le coup, Jade n'était toujours pas en grande forme. Ne pas donner de réponse, c'était un fait exceptionnel pour une fille comme elle, bonne élève depuis euh.. qu'elle avait commencé les cours ? Oui. Elle avait toujours été bonne élève, ne pas participer plus que cela annonçait donc la couleur quant à sa très nette motivation du jour. Le sujet l'intéressait, elle n'avait simplement pas l'esprit à participer au débat. Voilà une chose qu'elle n'appréciait pas beaucoup d'ailleurs mais que voulez vous, on ne choisit pas toujours.

Peu après, Alhena commença à répondre aux différents discours, différentes hypothèses furent analysées par son oeil expert. Une fois encore, Jade pris des notes, attentive malgré sa non-participation. Recueillir différents avis, c'était sans doute ça le plus intéressant dans ce cours, donner le sien.. pas vraiment. L'Italienne avait une version bien à elle de la magie et de tout ce à quoi elle était associée. Une version trop personnelle pour être exposée, sans doute. Mais surtout une version trop compliquée pour qu'elle puisse l'expliquer à bon escient.

- Sinon, oui la magie des mots est une magie Monsieur Underlinden. Selon les points de vues évidemment. Mais si vous allez dans ce sens, tout est magie n'est-ce pas ?

Cette dernière phrase relava l'attention de la blondinette. Et pourquoi pas après tout ? Comment ignorer le fait que la Vie même a quelque chose de magique. Beaucoup ne le voient pas, se complaisant dans leur propre situation d'être supérieur, soi-disant, mais il est pourtant facile de se dire que nous ne sommes rien au final. Que nous ne sommes que la sommes de plusieurs êtres, formant avec le reste de l'univers un Monde unique, changeant et incroyable. Certains lieux semblaient magiques pour beaucoup, par attachement personnel ou par la beauté d'un endroit. On aime ou on déteste, mais les moments passés avec ceux qu'on aime sont magiques également. Après tout, la Magie en règle générale ne pouvait être définie que par la personnalité de chacun. Mais Jade avait un esprit relativement terre à terre, parfois idéaliste mais tranchant, souvent. La Magie dont ils parlaient relevait de l'extraordinaire, de l'inexplicable. Si on lui avait dit que toutes ces choses, ou même cette école et ce qu'on pouvait y faire existaient, Jade ne l'aurait probablement pas cru il y a encore quelques années. Sans doute était-ce le fait d'avoir grandit dans un milieu moldu, mais cela prouvait bien une chose: on a aucune véritable idée de ce qui existe dans ce Monde. Voilà bien une chose qu'elle n'oublierait jamais.

- Pour en revenir à la vieille magie. Nous ne savons pas grand chose de celle-ci. On sait qu'on peut la nommer ancienne magie, ou même magie ancienne. C'est une magie qui ne se pratique pas avec une baguette pour le sorciers. Comme la magie des mots, elle est une part inhérente des magies qui constituent notre univers. Elle est semblable à une connection dans certains cas et dans d'autres, est reliées à la peau de l'espèce en question. Les dragons sont à prendre en exemple. Pour essayer de mieux comprendre et comme c'est bientôt les vacances, nous allons le faire de manière plus ludique. Je vais vous demander d'écrire un mot ou une phrase légèrement décalée avec le cours. Ensuite je séparerai la classe en deux équipes, noire et blanche. Je lancerai ensuite un débat sur le thème. Vous tenterez de placer votre phrase mystère lors de celui-ci. La première équipe à placer toutes ses phrases mettra fin au jeu. On comptabilisera les points selon celle qui en a placé le plus sans se faire surprendre par l'autre équipe. La gagnante aura une surprise.

Hm.. Mer**, un débat. Comme si elle était en état de débattre quoi que ce soit la miss. Nan, elle aurait préféré fermer les yeux et se reposer. Plus qu'à voir le thème, en espérant que celui-ci inspire son esprit fatigué. Équipes composées en deux temps, trois mouvements, avec les papiers donnés en début de cours. Bon, au moins elle savait désormais le pourquoi.

- Bien. Qu'est-ce qui selon vous, fait que l'amour pourrait-être considéré comme une part de la vieille magie ? Quel autre concept pourrait être de la vieille magie ?

L'amour, rien que ça. Le problème étant que l'amour pouvait prendre bien des formes, des tournants et des virages serrés. Il pouvait faire autant de bien que de mal, donner de l'espoir et des doutes à n'en plus finir. L'amour envers sa famille, ses amis, d'autres connaissances.. et l'Amour avec un grand A, celui dont beaucoup rêvent sans en comprendre véritablement le sens. Tant de différentes possibilités perdaient déjà l'esprit de Jade, habitué à l'ordre et le classement. De toute façon avec ce sujet, elle aurait bien du mal à donner un bon avis, là aussi trop personnel. Quoi que, il lui fallait réfléchir. Quant à un autre concept de Vieille Magie.. elle n'était même pas sûre d'avoir compris quelle était la Vieille Magie exactement. Cela s'annonçait bien. Comme toujours lorsqu'elle était incertaine, Jade décida de laisser les autres parler avant elle, c'était plus prudent.

Évidemment, le sujet le plus vite abordé fut celui de l'amour. En premier lieu, Jade était plutôt d'accord avec tout ce qui se disait. Néanmoins cela changea bien vite. Les esprits négatifs dans cette salle de cours étaient bel et bien présents. Honnêtement, Jade était triste pour eux. Ne pas croire en ce Monde était incroyablement triste. Certes il comportait bien des problèmes et des défis à relever, mais il n'était pas à jeter pour autant. Sans lui, aucune des personnes présentes dans la classe n'existerait, les gens avaient bien tendance à l'oublier. Comme toujours, Azaël donna son avis avec un tact incroyablement inexistant. Laissant échapper un léger soupir, la blondinette laissa le débat s'écouler un peu encore, écrivant sur un papier le mot qu'elle souhaitait dire, sans vraiment trop y réfléchir. Après tout, elle prévoyait toujours ses longs discours dans sa tête pour espérer faire le moins de fautes d'anglais possible. Il y en avait toujours, mais bien moins avec cette technique. Une fois le papier donné à la professeure, Jade revint à sa place et prit la parole.

- Quelle négativité.. Ce monde n'est peut-être pas parfait, mais c'est bête de le get.. jeter à la poubelle de cette façon. Et très triste, d'ailleurs. Après tout chacun a sa.. vision de ce qui est magique ou non, et si Liskuvo pense que c'est le cas pour la dette mortelle, pourquoi pas ? Ça reste quelque chose de très.. solennel, qui ne s'explique pas. On en revient un peu à l'amour en fait, il faut sacrément aimer quelqu'un pour lui sauver la vie, parfois en risquant la sienne. Et la dette qui en découle est plus forte encore, il n'y a rien de plus prezio.. précieux qu'une vie.

Si seulement tout le monde lui apportait le respect qu'elle mérite...

- Bref. Pour parler aussi de l'amour. Je pense que l'amour est une grande part de magie. Outre cette histoire avec la mère d'Harry Potter, on sait.. par exemple.. qu'il faut vraiment vouloir la souffrance d'une personne pour lui lancer le sortilège Doloris. Autrement dit, la détester. C'est un sentiment, un amour inexistant che cresce.. hum, pousse au pire. On ne peut ignorer la part d'amour - positif ou négatif - qui doit exister lors de l'utilisation de la magie. C'est un autre équilibre. Y'a rien de bisounours, c'est un fait, c'est tout. Pas besoin d'être un bisounours pour croire en ses rêves.

Était-ce si difficile pour certains ? Il semblerait. Mais le sujet n'était pas là, du moins pas en totalité. Jade avait ses propres convictions et elle savait très bien que certains ne seraient pas d'accord, mais elle, vivait avec ces assurances tout au long de sa vie. Et ça lui allait très bien comme ça, parce-que sans sentiment.. on est pas vraiment humain, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Xao Solo
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Oh c'est de la magie !

Message par : Xao Solo, Mer 4 Jan 2017 - 21:00


-Pour répondre à Miss Solo, je ne pense pas qu'on peut s’identifier à un type de magie spécifique. L'être humain est complexe au même titre que la magie. Par contre, on ne peut pas vulgarisé la magie en disant que la magie blanche est celle des gentils et la magie noire, celle des méchants. Elles sont d'avantages avancée à être utilisé pour œuvrer au bien et au mal. Mais là encore, le bien et le mal sont des concepts particuliers qui font polémiques. Que peut-on dire d'un sorcier qui tuerai en dernier recours pour défendre la veuve et l'orphelin ? Ce n'est peut-être pas le meilleur exemple, mais il faut d'abord comprendre avant de généraliser une chose comme bien ou mal. La frontière entre les deux est très mince.

Oh non, pourquoi à t'il fallut qu'elle réponde à ma question. Et puis de manière générale, pourquoi j'avais posé cette question ?! Enfin bref, je n'avais guère le choix que d'écouter, ne serai-ce que par politesse. J'avais envies de dormir, ma table m'apparaissait comme un oreiller douillet sur lequel je pouvais dormir avec un filet de bave. Seul la fin de la réponse attira mon attention. Elle avait peut-être raison, peut-être que la notion de bien et de mal ne pouvait être définie parce qu'il n'en n'existait aucune ! Non, tout ceci est impossible la magie se fait et se défait. Il existe tellement de lien qu'il est dur de tous les donner. Après une seconde explication tout aussi ennuyeuse que la première, un exercice débuta. Les autre se levaient un à un, en donnant des réponses qui me paraissaient idiote ou sans intérêt. Sans même me comprendre, je me leva d'un coup. Je sentais les regards se poser sur moi. La question tournait en boucle dans mon esprit.

Qu'est-ce qui selon vous, fait que l'amour pourrait-être considéré comme une part de la vieille magie ? Quel autre concept pourrait être de la vieille magie ?

Aller réfléchit Xao, réfléchit ! Oh mais bien sur.

-L'amour est comme la notion de bien et de mal, peut-on réellement la définir ? Je ne pense pas, on aime une personne certes, mais cela ne fera pas léviter une plume ou faire disparaitre un crayon. Pour moi l'amour n'est pas une forme de magie ! Mais il existe d'autre magie, plus forte, plus puissante, une qui resterai à jamais. Cette chose nous rend fort et invincible, elle est notre alcool, notre essence. Ça, c'est de la vieille magie!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours N°3 : Oh c'est de la magie !

Message par : Invité, Jeu 5 Jan 2017 - 0:14



Il ne se sentait pas d’humeur particulièrement loquace pour le moment. Faut dire, il avait été un brin refroidi dans son élan de poésie. Y avait des gens qui, décidemment, ne comprenaient pas grand-chose… ça l’attristait. Un peu. Pas comme s’il avait besoin des autres pour avancer, de toute façon. Fallait pas attendre le prochain, hein ? A qui tendre la main ? Probablement s’étendre vers le lendemain : entrapercevoir un demain, à deux mains tendues, vers un matin indistinct.
Il sourit, puis cesse de gigoter.

Il reprend la plume, pour noter la parole de Peverell. L’est là pour apprendre après tout : donc autant prendre des notes, le temps de noter tout ça dans la cervelle. Graver à l’encre, imprégner l’occiput de paroles. Soit vaines, soit futiles, il retient. Dans la forme de sa boite crânienne, son épaisseur, sa dureté… Façon scène de théâtres : les images, les pensées… Ordonner aux acteurs de se retirer et conserver une seule image, parcheminée, en pensées fragmentées du disque qui se raye, de la parole en fil rouge qui ne faiblit pas. Assise dans le fauteuil, plus aucuns mouvements et commencer…
A être,
Les pensées

Il fait tourner la plume sur le bout de ses doigts, pendant le débat. Il se sent comme un tempo de jazz. Il proposerait bien une danse à sa voisine, mais elle semble encore moins loquace que lui. Il ira donc voir son « frère », le Chevalier noir. Le Yang de son Yin ?
Respirer profondément.
Se détendre dans la chaise.

Il suit le débat d’une oreille distraite. Ça lui agace l’oreille, alors il fait abstraction et ferme la porte. Les pensées, par la personne, elles s’échappent, comme les rayons du soleil un après-midi de Juillet. Le même depuis quelques temps qui traîne. Faudrait songer à renouveler le stock d’images et de vécus…
Laisser se faire le flux, et le reflux…
Emerge alors l’essentiel : ce que l’on est

Il bouge les mains, en tend une
Fugacité d’une certaine jovialité enfantine : toujours quand il s’agit de jouer, de bas en haut, à deux mains, avec le prochain.

Il est Tranquillité d’esprit, partielle

« - Miss, je ne comprends pas, je ne vois pas, je ne suis pas. Tout est flou autour de moi, mais… Vacuitas : c’est tout à fait très bien. Et je crois m’y connaître ! Ou m’y connais-je ? Je sais que l’Amour, comme on dit, l’Eros, plutôt, subdivision en catégorie, est une Force vitale nécessaire : une attraction des flux et des reflux. C’est l’une des Forces primaires à la création du monde… Vous avez lu la Théogonie d’Hésiode ? Il me l’a dédicacé le mois dernier ! Promis, je vous le prêterai, un jour, quand j’aurais retrouvé mes Pensées
Donc, Force vitale qui pousse les autres Forces à la Création. C’est cela, l’Amour. Tout du moins, d’après des Anciens !

Pour plus d’informations, il faudra vous référer à l’étude de la transverbération proustienne. Troisième étage, ligne 42. A gauche, bien sûr, à équidistance de votre Gulliver.
»


Un sourire,
Sans départir
Le devenir,
Du fou-rire


Dernière édition par Asclépius Underlinden le Jeu 5 Jan 2017 - 1:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anna Keats
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Oh c'est de la magie !

Message par : Anna Keats, Jeu 5 Jan 2017 - 1:22


Le Code du Secret magique fermé à ta gauche, un parchemin à moitié rempli au centre, ta plume sur ta droite. Tu suivais le cours les yeux rivés sur la beauté froide. Tu enregistrais naturellement les réponses soumises à cette dernière, mais ton attention était partie ailleurs, la tête encore dans tes livres et en même temps dans les lignes du visage de celle qui attirait toute l'attention.
La belle répondait aux élèves tout en inscrivant l'essentiel au tableau. Une fois toutes les propositions écoulées, Miss Peverell se levait et s'approchait de quelques centimètres de nous, brisant en quelque sorte la barrière stricte qui séparait les élèves et le professeur, mais ne perdant en rien sa prestance. Elle nous pose les règles de son jeu étrange, un mot, sans aucun rapport avec le cours, une idée retraçant ses dernières semaines me vint en tête...

« Bien. Qu'est-ce qui selon vous, fait que l'amour pourrait-être considéré comme une part de la vieille magie ? Quel autre concept pourrait être de la vieille magie ? »

Question intéressante, mais tout de fois intrigante. Les réponses partent, se répondent. L'amour... quel sentiment étrange et très inconnu. Je n'ai jamais vraiment aimé, comme on aime celui ou celle avec qui notre " âme est liée pour l'éternité ", je me suis attaché, j'ai aimé jouer, j'ai aimé découvrir, j'ai aimé apprendre mais quelle réelle différence avec " apprécier "... D'un autre côté il y avait " eux ", ceux qui ont toujours été là et que j'ai toujours connu, la famille. Ma voisine l'avait évoqué quelques mots auparavant.. le lien qui unissait une mère et son enfant, mais comment comprendre un tel lien si on ne l'avait jamais vécu.

« La vieille magie peut-elle se dévoiler sans qu'on ait l'intention de la lancer ? Dans le cas de l'amour je pense qu'à cause de sa rareté, pour rebondir sur ce que disait mon voisin de derrière, seul un amour pur ou sincère peut être transformé en Vieille Magie, car il est lui aussi très rare. Jade a évoqué la préciosité d'une vie. On ne parle pas forcément d'amour comme on aimerait notre « moitié », mais dans le cas d'une relation Mère/Fils par exemple. Une mère pourrait sans hésiter donner sa vie pour sauver celle de sa descendance. »

Je n'oubliais tout de même pas la deuxième partie de la question notre professeur et poursuivais rapidement, je ne voulais pas non plus m'attarder plus que nécessaire.

« Tout comme l'amour découlerait d'un lien pur, la haine pourrait être une issue possible. La haine transcende notre être de part en part, change notre regard sur le monde et se répercute dans nos attitudes, alors pourquoi pas. »

C'était assez étrange de voir les autres élèves restaient coincés sur cet amour cliché de couple. L'amour était bien plus vaste et on l'oubliait souvent. Je replongeais mes yeux sur ma feuille sur laquelle s'était ajoutée quelques lignes. Quelle serait la bonne réponse, si tant est qu'il y en ait une.

HRPG, équipe noire du balais ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°3 : Oh c'est de la magie !

Message par : Nya O'Neal, Jeu 5 Jan 2017 - 4:30


Le cours venait de prendre une tournure qui ne me plaisait pas du tout. Pourquoi fallait-il toujours qu’on en vienne à parler d’amour? C’était un sentiment que je n’avais encore jamais pu expérimenté et qui, à mon humble avis, n’était rien d’autre qu’un concept imaginé par les humains (moldus ou non) pour se sentir moins seuls. En plus de n’être que pure invention, ça rendait aussi bien trop souvent les gens faibles. Bon ok, comme l’avait bien vite mentionné ma camarade rouge et or (Ama), la rumeur disait que l’amour qu’éprouvait Lily envers son fils l’avait sauvé des griffes de Voldemort, mais honnêtement, je n’y croyais pas une seule seconde. Quand on ne croit pas à l’amour en premier lieu, dur de croire en la magie de cette dernière.

Je me contentai donc d’écouter ce que les autres sorciers avaient à dire, plus ou moins distraitement. Sérieusement, je me fichais pas mal de ces affaires-là. D’autant plus que leurs répliques étaient toutes bien trop clichées à mon goût. Je n’avais vraiment plus la moindre envie d’être là. J’avais hâte que le cours finisse et, pour ça, il allait tout de même falloir que je participe un peu. Je levai donc maladroitement la main. Autant se débarrasser de cette corvée au plus vite.

« L’amour n’a rien de magique, hormis qu’il est purement abstrait et utopique. Ça a été inventé par l’homme, pour l’homme, et ça s’arrête là. C’que ça vit en troupeau, ces sales bêtes, ça a besoin de partager sa vie avec quelqu’un d’autre, et de donner un nom à toutes ces conneries. Mais c’pas mal tout ce que c’est, un ramassis de bullshit. »

Je marquai une légère pause. Au moins, j’avais pu me défouler un peu. Il fallait que je trouve quelque chose d’autre qui puisse se rapporter à de la vieille magie, maintenant que j’avais clairement établi mon point : l’amour n’en faisait pas partie. Après plusieurs longues secondes de réflexion qui me parurent interminables, j’en vins à la conclusion que, non, je ne trouverai pas de réponse conséquente. Peu importe. J’arrêtai donc la mon petit speach et laissai la parole au suivant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°3 : Oh c'est de la magie !

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 5

 Cours N°3 : Oh c'est de la magie !

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.