AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Créations personnelles ~¤~ :: Ecrits des membres :: Fanfics HP
Page 1 sur 1
OS Drago Malefoy - Je ne suis pas fait pour toi
Invité
avatar
Invité

OS Drago Malefoy - Je ne suis pas fait pour toi

Message par : Invité, Mar 1 Nov 2016 - 18:43


Des cris, du sang, des jets de lumières, des ruines et moi... Ma baguette entre les mains, je sillonne les couloirs en espérant LE retrouver sain et sauf, tapi dans un coin en attendant sa mort. Je ne l'imagine pas se battre pour sauver ses amis et tenir tête aux Mangemorts, je sais qu'il n'en serait pas capable. Non pas qu'il soit faible ou lâche mais sa situation ne lui permet pas de faire quoi que ce soit.
De toute façon, il a toujours détesté Harry, pourquoi se bougerait-il pour sa survie ? Je pense qu'il l'a toujours jalousé. Harry a la gloire, des amis en or, le talent et il est plutôt mignon. La seule chose qu'il n'a pas contrairement à Drago, c'est moi. Mais apparemment ça ne suffit pas à ce prétentieux et envieux de Malefoy.
Je ne dirais pas que je suis indispensable et que c'est un privilège d'être aimé par moi mais je pensais que ce serait suffisant. Drago a toujours été une âme torturée. C'est, certes, un Serpentard et en tant que Serdaigle, je devrais le détester du plus profond de mon cœur mais ce n'est pas le cas. Depuis ma première année, je suis fascinée par Drago Malefoy. Quelque chose chez cet être dépourvu de cœur et abominablement exécrable m'attirait en quelque sorte. Ronald était un gentil garçon mais quand j'ai compris qu'il avait des sentiments pour Hermione, j'ai laissé tombé. Trop facilement à mon goût d'ailleurs. A l'époque, je me suis posée beaucoup de questions. Ron était un de mes meilleurs amis, peut-être cette amitié dépassait-elle le semblant d'amour que je pouvais lui porter. Peut-être que l'alchimie que je sentais entre Hermione et lui m'a tellement touché que j'ai décidé de laissé la place à la brillante sorcière. Peut-être avais-je déjà conscience qu'IL me plaisait. Durant l'été qui a suivi ma cinquième année, en plus de me remettre des blessures que j'avais reçu pendant la bataille au ministère de la Magie, je n'ai cessé de penser à LUI. A me demander ce qu'il pensait de moi, ce que je lui inspirais, s'il me trouvait belle, si cela le dérangerait d'être avec une intelligente et loyale Serdaigle. Je l'avais souvent battu lors de matches de Quidditch, j'étais meilleure attrapeuse que lui et je lui avais plusieurs fois arracher le vif d'or de la victoire. Il savait que j'étais douée dans tout ce que j'entreprenais mais cela était-il une qualité qu'il méprisait ?
Un bruit me fait sursauter. Je me retourne, un Mangemort s'attaque à mon amie Luna. Je lance un puissant Stupefix qui le cloue au sol. Je fais ensuite exploser un mur derrière elle pour empêcher un autre disciple de Voldemort s'en prendre à elle.
Je n'ai pas peur de dire son nom, c'est ce qui a tout de suite plu à Harry quand on s'est rencontré. A l'époque, je m'étais seulement liée d'amitié avec Hermione que je voyais chaque jour à la bibliothèque. Et puis, lors de notre seconde année, le Basilic a fait plusieurs victimes et j'ai voulu aider le grand et célèbre Harry Potter. Dès que j'ai prononcé le nom de Lord Voldemort sans le cacher derrière le pseudonyme Tu-Sais-Qui, il a compris que je serais une allié. A partir de ce moment, dès que Voldemort était dans l'histoire, je les aidais du mieux que je pouvais mais, malgré toutes mes actions, je ne peux égaler celles du Golden Trio.
Je me rue dans un couloir en voyant passer une ombre. Peut-être Drago ? Je tourne dans un autre couloir mais je perds l'ombre de vue. Soudain, je vois se dessiner une silhouette au loin, Harry entre dans la Salle sur Demande. Je pique un sprint en espérant pénétrer à mon tour mais c'est trop tard, les portes se referment devant moi.
Durant plusieurs minutes, je fais les cent pas devant l'entrée de la Salle secrète en espérant revoir apparaître Harry. Voldemort est très insistant, il veut que son ennemi se rende et j'ai bien peur que cette andouille le fasse. Je compte l'en dissuader avant qu'il ne décide quoi que ce soit.
Je m'assois dans un coin et attends patiemment le retour de l'Elu. Mon devoir me hurle d'aller aider mes camarades mais je dis d'abord parler à Harry. Une part de moi prie pour que Drago soit avec lui ou qu'il décide de passer par là et elle me pousse à rester assise.
Je profite de l'attente pour me nettoyer un peu en jetant "Aguamenti" sur la plupart des parties de mon corps couvertes de poussières. Je nettoie mes plaies également et recouds des morceaux de mes vêtements qui tombent en lambeaux.
Fatiguée de rester assise, je me relève brusquement et scrute le long couloir qui me fait face. C'est ici que ça s'est passé, ici que je l'ai embrassé pour la première fois. Je m'en rappelle comme si c'était hier mais ça fait déjà presque un an. Drago était étrange depuis la rentrée. Distant, anxieux, paranoïaque. Alors un jour, j'ai décidé de le suivre. Contre toute attente, il m'a repéré et m'a plaqué contre le mur, sa baguette pointée sur mon visage. La proximité de son visage m'a coupé le souffle et, en voyant à qui il avait affaire, son regard de glace s'est décrispé. Il a relâché sa prise sans pour autant s'éloigner. Il m'a demandé ce que je foutais là et je lui ai répondu que je le trouvais bizarre ces derniers temps et que je m'inquiétais pour lui. Et d'un coup, il a fondu en larmes. Le grand Drago Malefoy a pleuré, juste devant moi. Mon cœur s'est brisé et je l'ai serré contre moi. On est resté un moment comme ça, lui sanglotant contre mon épaule et moi, caressant ses doux cheveux blonds.
Quand il s'est calmé, il a redressé la tête et son regard a capté le mien. Du bout du pouce, j'ai essuyé ses dernières larmes et j'ai plaqué mes lèvres sur les siennes. Ce n'était pas un baiser sauvage et passionné mais doux et empli de tendresse. J'ai failli fondre en larmes moi aussi tellement c'était agréable. Drago s'est écarté au bout de moment, comme s'il se rendait compte de ce qu'il était en train de faire.
- Je ne suis pas fait pour toi, a t-il simplement lâché avant de tourner les talons et de disparaître au détour d'un couloir.
Durant tout le reste de l'année, j'ai tenté de lui parler, en vain. Il ne cessait de me fuir ou de rester collé à cette laideur de Pansy Parkinson pour que je sois dissuadée de l'approcher. Et puis, Dumbledore est mort.
Harry m'a tout raconté dans les moindres détails. Drago était un Mangemort, Voldemort lui a confié la mission d'ôter la vie de notre vénéré directeur, il a hésité et Rogue s'est chargé du fardeau. Depuis ce jour, je ne l'ai pas revu. Il a comme disparu et, pendant que j'endurais les pires supplices aux côtés de Neville, Luna, Seamus, lui était parti. Je n'ai pas cessé de penser à lui, espérant le voir assigner à Poudlard comme certains Mangemorts l'étaient.
Il n'a peut-être pas encore réapparu mais je sais qu'il prend part à la bataille, d'une façon ou d'une autre.
La porte de la Salle sur Demande s'ouvre soudainement à la volée et des silhouettes fendent l'air. Je manque de tomber à la renverse quand Hermione se dépose près de moi. Harry et la personne assise derrière lui sur le balai atterrissent sur le sol et roulent sur eux-mêmes. La salle est en proie aux flammes.
- Qu'est-ce que c'est que ce bordel !, je crie.
Harry demande quelque chose à Hermione qui le tend un crochet de Basilic. Harry le plante dans ce que je reconnais comme étant le diadème de Rowena Serdaigle. Une épaisse fumée noire s'en échappe et je trébuche. Des bras me rattrapent alors que Ron donne un coup de pied dans la couronne qui plonge dans le feu. La Salle sur Demande se referme et c'est le silence.
Je me redresse et m'apprête à remercier mon sauveur quand un regard de glace me cloue sur place. Je manque de faire une crise de panique mais je me contiens et inspire longuement.
- Drago ?, murmuré-je.
- Je... je dois y aller...
- Non !, je hurle mais le blond a déjà disparu.
Pendant plusieurs secondes, je reste sidérée par ce qu'il vient de faire. Je brandis alors ma baguette et lance un sort contre le mur d'en face qui s'effondre. Je hurle de rage puis tombe à genoux sur le sol. Hermione s'agenouille près de moi et attends que j'explose en larmes avant de me prendre dans ses bras.
- C'est qu'un con, m'assure Ron. Tu mérites mieux.
Je sais qu'il a raison... pourtant, je ne peux contrôler mes sentiments...

*

Je déambule dans les couloirs, la rage au ventre. Chaque Mangemort qui croise mon chemin se voit immédiatement jeté un puissant sortilège. Le château est méconnaissable. Je me souviens encore du jour où j'ai mis les pieds ici pour la première fois. Une journée magique, indescriptible, sûrement la plus belle de ma vie jusqu'à maintenant. Et ce souvenir est maintenant souillé par ces ruines, cette poussière, ce sang. Des dizaines de mes compagnons sont morts, je suis épuisée et mon cœur est meurtri. Il est partit comme ça, sans d'autres paroles que "Je dois y aller", comme s'il avait autre chose de plus important à faire. Comme si je ne comptais pas. Mais c'est peut-être le cas, peut-être me fais-je des illusions depuis le premier jour. Après tout, c'est moi qui l'ai embrassé l'année dernière, il ne m'a juste pas repoussée. Peut-être que je m'accroche à lui alors que je ne devrais pas, que c'est peine perdue.
Un autre Mangemort s'effondre sous un de mes sorts. Je rejoins la Grande Salle en espérant un peu de répit. C'est le calme plat, il ne reste presque plus personne. Les Mangemorts sont partis mais ils reviendront bientôt, je le sais.
J'aperçois la mère de Ron au loin, elle est en larmes dans les bras de son mari. Je n'ose m'approcher, pourtant je le fais. Et je fonds en larmes. Le corps de Fred Weasley est étendu à même le sol, son frère jumeau le pleure.
Je tourne la tête, Nymphadora et Remus sont morts également. Les quelques professeurs présents soignent leurs élèves, d'autres se réconfortent comme ils le peuvent. J'adresse un regard triste à la famille Weasley puis scrute la salle.
- Où est Harry ?
- Il y est allé, m'annonce Ginny en sanglotant.
Je pousse un soupir désespéré. Je n'ai même pas la force de jurer après lui. Nous n'avons plus qu'à attendre et espérer que tout sera bientôt fini...
Mort. Mon cœur déjà meurtri part en miettes. Alors c'est terminé. Harry est mort, l'espoir l'est avec lui. Sans le sorcier le plus courageux que je connaisse, on ne peut pas le battre. Pourtant, la flamme brûle toujours en moi et elle s'accrut quand Neville explique qu'Harry vit toujours dans notre cœur et que rien n'est terminé. Je brandis alors ma baguette. Je m'apprête à la pointer sur le mage noir, prise d'une folie sans nom dictée par la rage, quand une main se glisse dans la mienne et me retient. Je me stoppe, étonnée et fixe le visage de son propriétaire. Drago secoue la tête.
- Ne fais pas ça, il va te tuer.
- Depuis quand ça t'intéresse ?, craché-je en me dégageant.
Je m'avance du mage noir, prête à lancer pour la première fois le sort de la Mort mais Harry glisse des bras d'Hagrid et se place face à Voldemort. Des acclamations fusent et les Mangemorts poursuivent mes camarades dans Poudlard pour livrer une seconde bataille.
- Drago, viens !, hurle une femme.
Lucius et Narcissa Malefoy commencent déjà à s'enfuir quand le blond les suit. Au dernier moment, il tourne la tête pour me regarder. Je lui jette un regard noir et essuie la larme qui coule rageusement sur ma joue.
- Adieu Drago, lancé-je d'une voix brisée.
Je m'engouffre dans le château en ruines, prête à en découdre. Trois Mangemorts me prennent d'assaut dans les escaliers et ceux-ci ont encore la force de bouger ce qui ne me rend pas la tâche facile. J'évite comme je peux leurs sorts mais un Stupéfix me frappe de plein fouet. Je dévale les marches en roulant et atterris, sonnée. Un des Mangemorts se penche au-dessus de mon visage et dévoile des dents crasseuses en me souriant narquoisement.
- Dis adieu à la vie, petite Sorcière.
Il prononce Avada quand un jet vert le fait basculer par-dessus bord et sûrement s'écraser dans le hall. Je me relève difficilement alors que tous les Mangemorts tombent comme des mouches autour de moi. Un Sorcier vient s'agenouiller près de moi et ses yeux d'acier trahissent son inquiétude.
- Tu n'as rien de cassé ?
Drago m'aide à me remettre sur mes pieds délicatement et m'attrape les épaules pour me stabiliser. J'attends que ma tête cesse de tourner et relève les yeux vers celui qui fait battre mon cœur depuis trop longtemps. Je me jette dans ses bras et le serre jusqu'à l'en étouffer. Ses bras puissants m'enserrent la taille et mes sanglots brisent le silence de mort de l'endroit.
Drago m'écarte de lui pour prendre mon visage entre ses mains chaudes. Mon souffle se bloque dans ma poitrine. Un tendre sourire prend place sur ses lèvres et il essuie les larmes qui creusent mes joues.
Le temps s'arrête alors. Drago dépose ses lèvres sucrées sur les miennes. Le baiser doux qu'il m'offre s'approfondit rapidement. Je glisse une main sur sa nuque pour le rapprocher de moi et lui communiquer tout l'amour que je lui porte. Le souffle court, nous nous séparons, à contrecœur.
- Je continue à penser que je ne suis pas fait pour toi. Mais je suis prêt à changer. Si tu savais comme je m'en veux de tout ce que je t'ai fait subir. Mais je ne pouvais pas me rapprocher de toi, IL l'aurait découvert et t'aurait tuée. Je n'aurais jamais pu laisser passer ça, je n'aurais pas pu vivre en te sachant morte par ma faute.
J'embrasse la main qu'il a posé sur ma joue et relève les yeux vers Drago.
- Je t'aime Drago Malefoy. Qu'importe les mauvais choix que tu as pris, qu'importe que ta famille soit disciple de Voldemort, qu'importe que notre amour soit un danger. Je suis prête à mourir pour toi.
Et, alors que Voldemort rend son dernier souffle, que Harry triomphe enfin du mal, que les Mangemorts s'enfuient comme des lâches, je scelle les lèvres de Drago aux miennes dans un baiser. Un baiser de délivrance, d'amour, le commencement de notre histoire. Parce que, quoique l'on dise, Drago Malefoy est fait pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Oziel Rorke
avatar
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: OS Drago Malefoy - Je ne suis pas fait pour toi

Message par : Oziel Rorke, Sam 19 Aoû 2017 - 17:53


Je trouve que c'est plutôt bien écrit, très beau à lire ! Et comme le monde de la fanfiction manque d'histoire entre Drago et un personnage original ... Si tu en connais je suis preneuse ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 OS Drago Malefoy - Je ne suis pas fait pour toi


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Créations personnelles ~¤~ :: Ecrits des membres :: Fanfics HP-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.