AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Ollivander's
Page 17 sur 17
Le comptoir
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17
Spencer Mulligan
Gryffondor
Gryffondor

Re: Le comptoir

Message par : Spencer Mulligan, Ven 19 Oct - 18:10


La jeune fille avait découvert à maintes reprises la ville de Londres, mais pour la toute première fois, elle quittait le Pays de Galles pour déambuler dans les allées du Chemin de Traverse. Ce matin là, elle s'était levée presque deux heures à l'avance avant de partir l'estomac presque vide. L'impatience était trop forte pour penser à avaler quoi que ce soit. Tel un rideau s'ouvrant sur une scène, les briques s'étaient déplacées pour révéler un spectacle à couper le souffle. A chaque seconde, un nouvel élément venait accrocher son regard : les enseignes, la foule, des objets plus énigmatiques les uns que les autres vantés par des vendeurs ambulants...Ses yeux finirent pourtant par s'arrêter sur la boutique dans laquelle elle avait toujours rêvé d'entrer. Quality Quidditch Supplies disait la devanture en lettres dorées. De l'extérieur, on pouvait déjà admirer les coutures des robes oranges portées par les Canons de Chudley, l'une des équipes favorites de l'adolescente. Spencer bouscula les autres enfants et colla son nez à la vitre afin d'observer de plus près le petit écusson brillant qui ornait les tenues. Elle s'imaginait alors avoir son propre équipement aux couleurs de la maison qu'elle allait défendre.

" Spencer, à ce rythme là tu n'auras jamais ta baguette...Je te signale que c'est blindé donc magnes-toi ", déclara son frère Peter.

La Galloise happée par la vitrine avait presque oublié la raison de cette escapade commerciale. Elle devait obtenir sa baguette, un objet précieux qui allait l'accompagner pour 7 années d'aventures à Poudlard.

" Oh ça va, si l'on n'a plus le droit de rêver...Et puis tu peux parler, on n'arrête pas de ralentir dès qu'une fille a le malheur de te sourire...", répondit-elle.

Les Mulligan continuèrent d'avancer afin d'atteindre la fameuse boutique : Ollivander's. Ni une, ni deux, Spencer en poussa la porte pour s'enfoncer dans la pénombre du lieu, le tintement de la cloche à l'entrée annonçant sa venue. Le parquet craquait sous ses pas, et de nombreuses boîtes attendant leur destinataire étaient entassées. La sorcière s'avança vers le comptoir et attrapa le formulaire à remplir pendant qu'un mètre-ruban magique s'affairait à prendre ses mensurations.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elhëna Felagünd
avatar
Gryffondor (DC)
Gryffondor (DC)
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Elhëna Felagünd, Sam 20 Oct - 23:21


RP N°1 - MA PREMIÈRE BAGUETTE
FLASHBACK : 11ans.

Je me souviens qu'il faisait encore beau et chaud à cette heure matinale. C'était un jour d'été, un peu avant la rentrée scolaire. J'allais rentrer en première année à l'école de sorcellerie Poudlard. À mes côtés ? Lïnwe Eadun Felagünd, mon grand frère. J'attendais ce jour avec grande impatience. Vous savez ? celle qui vous prend aux tripes. Qui vous bouscule chaque matin devant la glace. Qui vous empêche de dormir correctement la veille ou l'avant-veille, même.

La première boutique qu'on a faite ce jour-là, c'était Ollivander's. Il y avait Papa et Maman aussi, qui attendaient devant la vitrine du marchand de baguettes. Tous ces sourires sur leurs lèvres me réconfortaient comme un homme seul face à un dragon millénaire, et pourtant certain de remporter le combat. Ce jour-là, je devenais David face au géant qui, de son poing, punch une bonne dose de stress. Mais il y a un certain confort à connaître son ennemi.

Le magasin était truffé d'étagères et de petites boîtes teintées. Des baguettes jonchaient le comptoir et des rubans de mesure nous tournaient autour à la recherche d'éventuels mannequins.

Lïnwe m'aida même à répondre au formulaire. C'était le seul à être entré avec moi et à m'accompagner jusqu'au comptoir où je déposai finalement un bout de parchemin précieux. Le verdict est réel. L'attente, immonde.


Formulaire :
 
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Hawkes
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Isolde Hawkes, Dim 21 Oct - 18:55


Pour Izsa. Désolée pour tes crayons, j'espère que tu vas les retrouver…

La rencontre entre l'artefact et sa sorcière s'était produite avec une telle évidence que la préadolescente ne ressentit pas le besoin de se l'expliquer. Isolde percevait encore l'énergie de la baguette lorsqu'elle la reposa à regret sur le comptoir. La fabricante s'apprêta à lui dire de conserver l'objet, puis elle se ravisa et lui proposa de le personnaliser. Isolde se retrouvait face à un terrible dilemme : provoquer à nouveau l'ineffable contact avec sa baguette ou patienter encore un peu. Elle résolut le problème en quelques secondes. Elle rouvrit la boîte, caressa le bois avec une avidité presque dérangeante, puis, les yeux brillants, elle acquiesça.
— Oui, je veux bien qu'on la personnalise, répondit-elle en souriant.
— On peut incruster des pierres ou des métaux précieux. Ou bien, plus simplement, sculpter le manche. Ça demandera juste une journée ou bien une demi-journée de plus de travail.

Une demi-journée voire une journée ! Autant dire l'éternité. Isolde soupira avec résignation.
— Bon… d'accord ! Mais j'aime pas les trucs qui brillent. Sculpter un peu le manche, c'est bien. S'il vous plaît.

Isolde s'était forcée à faire preuve d'un peu de politesse ; elle était en demande et elle ne récupérerait certainement pas sa baguette plus vite si elle se montrait déplaisante. Elle sourit à nouveau et demanda dans combien de temps elle pourrait repasser. Elle avait hâte de voir le résultat.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jude Cloverfield
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Jude Cloverfield, Mar 23 Oct - 17:41


L'attente ne fût pas longue. Très vite la commerçante derrière le comptoir avait pris possession des quelques formulaires remplis par les clients en présence, puis avait disparu dans ses rayons pour chercher différents exemplaires de baguettes, une pour chacun d'entre nous. Lorsqu'elle revint c'est avec plusieurs petites boites allongées sous le bras, qu'elle poussa ensuite d'un seul geste de baguette vers chaque client. Une boite par personne. Jude se saisit de celle qui lui était adressée, la décrochant de sa lévitation. Sa grand-mère la regardait intriguée.

Lorsque de ses petites mains d'enfant elle souleva le couvercle elle découvrit un superbe bout de bois allongé, fin, sculpté sobrement. Ça sentait le citronnier. Elle le savait parce qu'il y en avait un dans le salon lorsqu'elle habitait encore en Irlande. Elle n'aurait pas pu tomber mieux. Cette baguette avait quelque chose de son passé. Elle sentait qu'elle allait beaucoup lui plaire. Encore faut-il qu'elle lui convienne maintenant. Elle la pris délicatement de la main gauche et elle lui sembla plus grande que dans la boite. Saura-t-elle la manipuler correctement ? Elle regarda les autres clients autour d'elle pour voir comment ils réagissaient. Certains regardaient leur baguette, d'autres la manipulait mais pas vraiment d'indice sur ce qui peut dire si elles sont faites l'une pour l'autre ou non. Peut-être devait elle faire comme dans les films ? Elle fendit alors l'air d'un geste oblique et discret, du bas vers le haut. Un sifflement délicat se fit alors entendre et il lui sembla que le vent venait de lui murmurer à l'oreille dans un parfum citronné qu'ils feraient une bonne équipe tous les deux. Au même instant, Jude sentit sa baguette comme faire corps avec sa main. Ni trop lourde, ni fragile, ni froide ni brûlante, pas vraiment souple et encore moins rigide... elle répondait avec précision à chaque mouvement de poignet que la jeune fille exécutait. Comme un peintre manipule son pinceau, elle se sentait entièrement à l'aise.

" Elle est parfaite. " murmura la jeune fille fascinée et réjouie d'avoir trouvé comme quelque chose qui lui manquait depuis toujours.

Elle se tourne alors vers sa grand-mère pleine d'enthousiasme :

" Tu as vu ça ?! C'est incroyable ! Elle est parfaite. "

Avant même que sa plus proche parente en ces lieux n'ai le temps de réagir, la jeune fille se tourne en direction de la vendeuse de baguettes pleine de gratitude.

" C'est incroyable, elle parfaite ! Mile fois merci Madame, je la prend ! "

La grand-mère rejoint alors Jude, lui pose une main bienveillante sur l'épaule et entreprend de payer la vendeuse pendant que sa petite fille continue d'agiter le poignet dans tous les sens, les yeux pétillants et tout en piétinant le tapis de la boutique comme si un chemin secret y était inscrit et la guidait. Sa grand-mère, cette joie lui mettait du baume au coeur. Elle ne l'avait plus vue ainsi depuis bien trop longtemps. Cette histoire de magie, lui fera peut-être du bien finalement.

" Vous avez dit 10 mornilles ? Voyons voir, ce doit être ces petites pièces argentées. Une, deux... Tenez, voici le compte juste. Vous faites du beau travail ! Je vous souhaite une bonne continuation."

Elle dépose de ses mains sculptées par les âges les quelques piécettes sur le comptoir à l'attention de la jeune femme. Puis, le regard plein de tendresse pour sa petite-fille, invite cette dernière à sortir de la boutique pour continuer leurs emplettes.




Dernière édition par Jude Cloverfield le Mar 30 Oct - 1:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Hartman
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Jackson Hartman, Lun 29 Oct - 17:21


Flash-Back 11 ans

C'est enfin le jour J, celui où je vais posé mes pieds dans les rues de Pré-au-Lard, là où je vais rencontrer mes semblables, ceux qui comme moi peuvent maîtrisés la magie ! Cela me fera si bizarre... Je n'ai jamais rencontrer des sorciers... Je vis depuis 11 ans avec une famille moldu, mes parents Kaitlyn et Jacob Hartman sont des Anglais et fervents catholiques. Ils m'ont adoptés lors d'une de leurs nombreuses visites au Vatican, intrigué par un collier que je portais autour du cou. Celui-ci, je le porte toujours avec moi, je ne l'ai jamais quitter. Selon les sœurs qui m'ont recueillis au pied d'une cathédrale, l'objet était autour de mon cou, le seul héritage que j'ai de ma famille biologique... Les Reliques de la Mort. L'Histoire des Trois Frères. Une Histoire Sorcière.

M'y voilà... Enfin... Je serre la main de mon père, tout mon corps tremble, je m'avance peu à peu à travers la rue, passant entre les sorciers, essayant de me faire une place parmi ces grandes personnes qui connaissent ce monde depuis plusieurs années. Je regarde les différentes enseignes, cherchant celle qui m'intéresse le plus, celle qui vent les fameuses baguettes magiques ! Je secoue le bras de mon père tout en pointant mon doigt en l'air.

- Là ! Regarde papa ! Le magasin ! Il est là !

Une grande main se pose sur ma chevelure et un rire jovial passe près de mes oreilles, mes yeux se pose sur l'immense sourire qu'orne le visage de mon père. Je pousse la porte d'Ollivanders et observe l'intérieur, quelques enfants attendent comme moi leurs baguettes, des immenses rayons se trouvent derrière le comptoir où sont adossés les premiers clients, les vendeurs sont derrières et s'affairent pour satisfaire les petites mains. Quand je pense qu'il y a bien des années, Harry Potter c'est trouver là ! Et qu'il était comme moi ! Qu'il ne connaissait pas ces pouvoirs ! La main de mon père me pousse vers l'avant, prenant une place au comptoir je vois une règle qui vole vers moi, je reste bouche-bée devant cet acte de magie, acte que je verrais jusqu'à ma mort... Les enfants autour de moi remplissent un parchemin, je fait comme eux et en prend un le remplissant rapidement.
Prénom & Nom : Jackson Hartman
Caractère : Calme - Curieux - Altruiste - Audacieux
Longueur de vos bras : 30 centimètres
Taille : 1 mètre 50
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Espinosa
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Ethan Espinosa, Mar 30 Oct - 9:45


Par cette belle journée d'été, quelques jours avant la rentrée scolaire, Ethan était très impatient. Il s'était levé aux aurores pour aller faire l'achat de ses fournitures scolaires. Comme il était issu d'une famille Moldu, Ethan semblait étonné par ce qu'il devait acheter. Mais de toute façon, il s'en moquait, puisqu'il allait enfin connaître le monde des sorciers. L'estomac vide, il parcourait les rues de Londres afin de se rendre au Chemin de Traverse. Il trouva enfin l'entrée et un sentiment d'euphorie s'empara de lui. Il voyait d'innombrables boutiques avec des gens qui se bousculaient pour se frayer un chemin. Lui-même ne savait pas par quel endroit commencer. Il regarda alors sa liste de fourniture et vit qu'il lui fallait une baguette magique. En effet, cet outil est indispensable aux sorciers et sorcières pour pratiquer le noble art de la magie. Jamais il n'aurait pensé que cela puisse lui arriver un jour.

Ethan semblait perdu dans la foule qui circulait. Il parvint à se frayer un chemin jusqu'à un endroit où il pouvait observer toutes les boutiques pour chercher celle où il achèterait sa baguette magique. Au loin, il regarda et vit une enseigne où il était inscrit "Ollivander's". Il ne savait pas pourquoi, mais il était certain que c'était là qu'il devait aller. Après avoir marché et couru en même temps, il s'arrêta devant la vieille boutique. A travers les vitrines, on pouvait observer de vieilles baguettes magiques qui semblaient être exposées là depuis de nombreuses années. D'un pas décidé, il franchit le seuil de la porte. A l'intérieur de la boutique régnait un silence total. L'atmosphère était étrange. Il s'approcha du comptoir et dit :
Bonjour, il y a quelqu'un ? Je viens acheter ma première baguette magique s'il vous plaît

Ethan attendit alors une réponse.

Formulaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Temperence Black, Ven 2 Nov - 0:06


Ollivander's



Réponse n°1
Première baguette
Avec Sasha A. Zakharov, Antonius Ravental, Spencer Mulligan, Elhëna Felagünd, Jackson Hartman & Ethan Espinosa


Une tasse chaude entre les mains, elle boit. Temperence sirote son café du bout des lèvres. Elle n’aime pas spécialement ça mais avec une certaine dose de caramel le mélange se voit posséder un goût relativement appréciable pour ses papilles si difficiles à l’or noir italien.

De petits volutes de fumée s’échappe de la tasse tandis qu’elle souffle dessus pour essayer de refroidir l’ensemble sucré teinté d’amertume. Elle profite de ce petit moment de solitude humaine, il n’y a que Théo, son botruc, qui est avec elle mais il fait se petite vie, il joue avec les sciures de bois présentes sur la table. Il les manipule et, avec les chutes, il essaye de se fabriquer un abri. Un abri primitif, certes, mais un abri quand même.

Il pose un bois, un second, un troisième et quand vient le moment de déposer le dernier l’ensemble chute et Théo peste. Temperence rit un peu. Il n’est pas croyable ce petit être, il est incroyable. D’une main chaude, elle lui caresse l’une des deux feuilles poussant sur le sommet de sa petite tête de brindille. Il se tourne et il grimpe sur sa manche pour venir retrouver sa place, son trône de petit prince. Il commence son balai de danseuse étoile en essayant de faire partir les cheveux qui le dérangent, qui essayent de le déloger pour pouvoir retomber sur cette épaule frêle qu’il s’est assigné comme étant sa place.

Alors que le moment se veut imperturbable, la sonnette retentit et elle sait que la tempête arrive. Le premier client vient de passer le pas de la porte et maintenant que le premier est passé, les autres vont suivre et venir à sa rencontre pour cueillir à leur tour cette baguette qui sera leur meilleure amie durant plusieurs années et, pour certains, jusqu’à ce que la mort les sépare.

Théo descend et il part à l’assaut de la boutique qui s’emplit au fur et à mesure. Si, voilà cinq minutes, elle était vide, maintenant la boutique est pleine. Elle pousse sa tasse et se redresse. Il est temps pour elle d’entrer en scène, de venir faire son show alors que pour l’instant c’est Théo qui essaye de capter l’attention de chacun en faisait mille et un gestes sur le comptoir.

Sur le devant, une enfant interloquée. Elle ne doit pas avoir 6 ans. Elle tend les mains vers Théo et essaye de s’emparer de ce qu’elle prend pour une poupée vivante. Théo ne la voit pas mais l’enfant se tend un peu plus, elle n’est pas loin, elle y est presque. Plus que deux centimètres mais quand sa main se referme sur le botruc, elle se referme sur le vide. Temperence est là, elle tient Théo hors de la portée de l’enfant qui boude un peu maintenant que son « jouet » vient de disparaître de sa zone d’accessibilité.

Bonjour et bienvenue à vous tous, vous êtes ici chez Ollivander’s, fabriquant de baguettes. Je suis donc Temperence et je suis votre hôtesse pour ce voyage entre les bois et les cœurs. Je vous encourage à prendre un formulaire ainsi qu’une plume afin de faire un peu plus ample connaissance. Une fois remplis, vous n’aurez qu’à me le donner et j’irais chercher si je trouve baguette associée à votre cœur. Si une question vient taquiner votre esprit, n’hésitez pas à me la poser, je suis là pour y répondre.

Les formulaires reviennent dans ses mains. Ils s’en retournent vers elle plus ou moins rapidement et elle sourit à ses clients, les remerciant quand ils lui tendent le bout de papier qu’elle s’empresse de lire du bout des yeux. Elle aperçoit une tête connue, elle fait un signe de la tête, un sourire et un salut de la main.

Et bien et bien, il me semble que j’ai tout récupéré, un papier par personne. Comme vous êtes relativement nombreux, je vais être assez longue donc je m’en excuse d’avance. Pour patienter, je vous propose de déguster quelques friandises, elles vous feront passer le temps.

Joli sourire et demi-tour pour aller en quête des objets tant attendu. Il lui faut un certain nombre de baguette et c’est Théo qui l’épaule. Il pioche une feuille entre celle que Temperence tient et elle lui lit. Il comprend, il ressent, il part à la recherche de la baguette qu’il pense juste pour la personne tandis que Temperence analyse les autres baguettes de son côté.

Le temps tourne, les minutes passent, les secondes trépassent et l’heure se termine pour qu’une nouvelle débute. Quatre-vingt-dix minutes, c’est le temps qu’elle vient de mettre pour trouver chaque baguette et vérifier celle que Théo a ressenti. Elle observe la pile qu’elle vient de faire sur sa petite table de recherche et, d’un coup de baguette, elle fait voler les étuis derrière elle en file indienne. Elle est la chef, elle est Peter Pan et fait voler derrière elle ses amis.

Me revoici enfin. Alors, j’ai en ma possession une baguette pour chacun donc voici quelques conseils. Je veux que chacun essaye sa baguette avant de la payer, pour être sûr qu’elle vous convient. Cette baguette va vous couter dix mornilles et, pour terminer, si elle ne vous convient pas, faites-moi signe.

Les mots dits, elle forme un petit coup de baguette et chaque boite s’envole vers son ou sa destinataire. Les dés sont jetés, elle n’a plus qu’à attendre les réactions de chacun maintenant que le plus gros de son travail est terminé.



Passe ici ta souris.
↓  ↓  ↓

Pour : Ethan Espinosa
Bois : Sapin argenté
Composant : Laine de mouton bleu
Élasticité : Légèrement cassante
Taille : 26,54 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]


Pour : Jackson Hartman
Bois : Sycomore
Composant : Moustache de chat noir
Élasticité : Agréablement élastique
Taille : 25,03 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]


Pour : Elhëna Prudence Felagünd
Bois : Charme
Composant : Plume d'Occamy
Élasticité : Très souple
Taille : 23,55 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]


Pour : Spencer Mulligan
Bois : Citronnier
Composant : Poil de lion
Élasticité : Peu rigide
Taille : 27,35 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]


Pour : Antonius Ravental
Bois : Hêtre
Composant : Plume de Chouette
Élasticité : Assez rigide
Taille : 28,58 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]


Pour : Sasha A. Zakharov
Bois : Houx
Composant : Venin de serpent
Élasticité : Légèrement flexible
Taille : 22,65 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]






Réponse n°2
Des questions !
Avec Camille Zia & Jennifer Wilson


Temperence offrit un sourire aux deux personnes qui osèrent la questionner sans trembler. Elle encaissa son client avant de s’approcher des deux petites personnes qui se questionnaient sur les propriétés de leur baguette respective. Temperence choisit de passer de l’autre côté du comptoir maintenant que la boutique s’était vidée d’une grande partie de ses clients.

Elle s’installa face à eux et s’assit sur le comptoir ciré. Ses pieds se balançaient dans le vide et elle souriait aux deux jeunes qu’elle dominait du haut de son perchoir de bois. Elle attrapa le boitier contenant la baguette. Elle en extirpa l’objet si précieux aux yeux de la dénommée Camille.

Commençons donc par vous Mademoiselle Zia. Votre baguette est un mélange de crochet de serpent et de sapin argenté. Le bois présente une légère rigidité et elle est un peu plus petite que la moyenne qui doit se situer vers 24 ou 25 centimètres. C’est une baguette qui possède un caractère assez franc, elle ne va pas se laisser marcher sur les pieds. Il va vous falloir la dompter plus qu’elle ne se plie à vous car si elle vous a choisit en tant que mère, c’est qu’elle sent en vous cette figure d’autorité qui sera capable de faire d’elle une créature plus docile mais uniquement entre vos doigts.  Je pense que c’est ici que se situe sa particularité, elle n’est pas faite pour être cajolée dès le premier jour, elle est faite pour être domptée et maîtrisée, comme un animal sauvage ou un cheval fougueux.

Temperence passa son doigt sur toute la longueur de la baguette avant de la ranger. Elle sentait cette force qui circulait dans le bois tendre qui ne désirait pas se plier sous la petite pression qu’elle exerçait. Elle rangeât l’objet dans sa boite avant de s’emparer de celle de Jennifer.

A votre tour Miss Wilson. Il s’agit donc d’un crin d’Hippogriffe coincé dans du sycomore. Un morceau de tendresse qui s’étend sur un peu plus de vingt-six centimètres. Il me semble que c’est à vous que je n’ai pas répondu tout à l’heure d’ailleurs. Sachez que chaque jeune gens qui entre dans cette boutique pour obtenir sa première baguette sort avec la baguette qui lui convient. Il y a, dans cette boutique, assez de baguette pour que chacun puisse y trouver chaussure à son pied ou plutôt baguette à sa main. Temperence eut un petit sourire avant de reprendre l’analyse de la baguette de la jeune femme. Alors, votre baguette est une baguette curieuse. C’est là sa particularité. Vous allez pouvoir tester tout un panel de sortilège et elle sera aussi bonne en magie noire qu’en magie du moins dans la découverte des sorts. Sa souplesse laisse comprendre qu’à la différence de la baguette de Miss Zia, la vôtre sera plus encline et moins fougueuse, elle se laissera plus facilement guider du moment que vous ne la laissez pas de côté car elle, ce dont elle a besoin, c’est d’énergie, de découverte et d’activité.

Temperence prit son temps pour ranger la baguette dans son étui avant de fixer une nouvelle fois les deux jeunes filles avant de leur souffler les derniers mots. Chaque baguette est unique. Chacune possède des faiblesses et des points forts. C’est à vous de découvrir tout cela en avançant dans le monde de la magie, les baguettes, comme les êtres, peuvent cacher bien des surprises….

Elle attrapa un bonbon et, sur cette note de suspens, descendit de son perchoir pour aller retrouver l’arrière de son comptoir tout en croquant le chocolat d’une chocogrenouille qui taquinât son palais quelques secondes. Un petit clin d’œil pour les deux jeunes filles avant d’encaisser un client qui venait, lui aussi, d’acquérir sa nouvelle baguette.







Réponse n°3
Une nouvelle baguette
Avec Elias Baxter


Temperence s’étira comme un chat. Elle était sur sa chaise à tourner comme une enfant mais elle trouvait ça amusant. Ces moldus avaient eu une idée brillante en inventant les chaises qui tournaient sur elle-même. Temperence rigolait un peu et essayait de faire tenir un crayon sur son front tout en continuant de tourner sur sa chaise. Elle s’amusait seule dans sa boutique vide.

Cette boutique, avec le temps, était devenue sa deuxième maison, son petit havre de paix quand le client n’était pas là. Elle se permettait des choses maintenant qu’elle se considérait comme faisant partie des meubles de cette boutique. Elle riait dans sa position et se stoppa net en entendant la sonnette retentir et en voyant le visage qui venait d’apparaître sous ses yeux.

C’était là un nez qu’elle connaissait, des yeux qu’elle avait déjà croisés, une main qu’elle avait cent fois serré. Elias. Un grand sourire fendit le visage de la jeune femme0 Elle ne le connaissait que peu, certes, mais il avait toujours su faire preuve d’humour alors pourquoi ne pas l’apprécier et ne pas être heureuse de recroiser son chemin après un si long silence ? Elle n’eut le temps de le saluer qu’il commençait déjà à faire défiler ses désirs. Si Temperence eut pensé le temps d’un quart de seconde qu’il allait demander à voir Anthony afin de lui demander de revenir dans les rangs des vendeurs de baguettes, elle venait de ravaler la question. Il ne semblait clairement pas ici en tant que nouveau postulant mais en tant que simple acheteur, que client.

Elle se calma et lui offrit son sourire plus vendeur, un sourire ressemblant un peu moins à celui d’une enfant heureuse. Elle choisit de réfléchir un instant à sa demande avant d’ouvrir la bouche, prenant soir de ne pas sortir une ânerie à l’homme se tenant en face d’elle.

Bonjour à toi aussi Elias ! Pour ta baguette, je pense voir ce que tu désires. Je vais essayer un ou deux mélanges mais j’aimerai beaucoup que tu me remplisses un de ces formulaires pour les nouvelles baguettes. Je tâcherai d’y incorporer le cœur que tu désires tout en respectant qui tu es.

Elle lui fit un sourire serein avant de lui tendre une plume et un formulaire qu’elle déposa devant lui. L’action faite, elle choisit de se laisser flotter et de s’enfoncer dans les rayons à la recherche d’une ou deux perles qu’elle avait en stock afin qu’il les essaye. Il ne lui fallut pas une éternité pour revenir avec deux baguettes sous le coude. L’une était en bois de citronnier, un bois qui pétillait, un bois acidulé et qui respirait la joie de vivre tandis que le second respirait l’exotisme et les îles, un bois de cocotier pour l’homme aux saveurs festives et insulaires.

Voici donc deux trouvailles, une en cocotier et la seconde en citronnier, tu peux les essayer mais je ne suis vraiment pas contre un petit formulaire très cher ancien collègue et professeur.



Revenir en haut Aller en bas
Jackson Hartman
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Jackson Hartman, Ven 2 Nov - 1:02


Une drôle de branche se pose sur le comptoir pour faire de nombreux gestes, je reste figé devant cette drôle de créature. J'ai tellement hâte d'entrer à Poudlard ! D'apprendre de nouvelle choses ! J'espère qu'il y aura des cours sur les créatures magiques ! Ooooh ! Imaginez si les dragons existent ! Et... et... et les fées ! Les fantômes ! Roh lala !!! Je sautille déjà sur place ! J'ai tellement hâte d'y aller ! Même si cela veut dire ne pas voir mes parents pendant de très loooooooongues semaines... Temperance... C'est la dame qui s'occupe de nous aujourd'hui ! Et cette créature lui appartient visiblement ! J'ai tellement envie de lui poser de multiples questions... Mais de nombreux sorciers attendent leurs baguettes, je ne peux pas les faire attendre !

Je n'ai plus qu'à attendre ! Comme la dame l'a proposé, je prend quelques bonbons et retourne voir mon père, je lui en passe en souriant et le prend dans mes bras. Tout vas bien mon fils ? Je resserre un peu plus mon emprise sur celui qui m'est cher, les larmes aux yeux. Je pourrais rentrer pendant les vacances ? Un hochement de tête de mon père me redonne immédiatement le sourire. De longues minutes passent, toujours dans les bras de mon père, quand la vendeuse revient vers le comptoir. Je lâche mon paternel pour retourner contre le bois, écoutant attentivement la dame. Essayer la baguette ? Comment je l'essaye la baguette ? Ah d'accord, les autres font un mouvement de poignet... Bon, essayons on verra bien ce que ça donne !

Prenant la baguette entre mes doigts, je la soulève de quelques centimètres et fait un mouvement de poignet. Aussitôt une onde de chaleur parcours mon bras, ma chevelure s'envole presque et je suis heureux. Je pose la baguette sur le comptoir, le sourire aux lèvres et sort les fameuses mornilles de ma poche. Un élève présent à côté de moi m'aide à compter la somme nécessaire. Je le remercie puis remercie la jeune vendeuse. Je prend la baguette entre mes doigts et retourne voir mon père, prenant sa main dans la mienne.

C'est bon papa ! J'ai ma baguette ! On peut y aller.

Un dernier regard pour la vendeuse et cette fameuse boutique, un dernier sourire et je pousse la porte vers la rue de Pré-au-Lard et tout ses secrets.
Départ de Jackson. Merci Temperance !
Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Wilson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Jeremiah Wilson, Sam 3 Nov - 13:12


Un tout nouveau monde s'offre à moi ... J'avoue être particulièrement stressé. Jusqu'à quelques jours en arrière, ni moi ni mes parents ne connaissions l'existence du monde des sorciers. Et maintenant, j'en suis un ! Je suis complètement terrifié, excité et tout ce qui peut aller avec. Je me rends bien compte que mes parents ont peur également ... Au début, ils ne voulaient pas croire ce que je suis, ce qu'ils ont fait de moi. Je ne peux pas les blâmer ... Moi-même je ne suis pas réellement à l'aise dans cette situation. Quand bien même, j'ai pas vraiment le choix ... et nous étions tous les trois partis acheter mes nouvelles fournitures pour l'année à venir. On a fait le tour d'un peu toutes les boutiques (ma maman m'a mère autorisé à adopter un furet ! Je suis trop content. Il a pas encore de prénom mais je vais y réfléchir). Il ne nous reste plus que la baguette magique à obtenir .. Et c'est là que va se compliquer la tâche. J'ai peur de ne pas savoir comment faire, laquelle choisir ... Voilà que je me mets à stresser maintenant.

Sur le Chemin de Traverse, il y a une seule boutique qui vend ces objets-là, et forcément, comme nous n'avions pas le choix nous y sommes allés. Il y avait déjà des gens, certains terrifiés, d'autres enjoués, impossible de dire exactement dans quel état d'esprit ils étaient. J'en vois plusieurs remplir une sorte de formulaire et se faire mesurer par un ruban qui vole tout seul. Ok, ça commence à être terrifiant ... Si ce monde est régit par des objets comme ça qui sont dotés de conscience, je ne suis pas prêt de m'y sentir à l'aise. Mes parents me poussent gentiment devant la pile de parchemin pour qu'à mon tour je m'attèle au remplissage des cases vides. C'est parti, je me lance à corps perdu dans la gueule du loup ...

Prénom & Nom : (Jeremiah Wilson
Caractère : Avenant, généreux, original, idéaliste, impulsif, persévérant, audacieux, sociable, modeste
Longueur de vos bras : a 11 ans, 30cm, a 15 ans, 42cm (Je n'ai aucune idée de ce que ça représente ...)
Taille : (A ses 11 ans : 1.20m) a 15 ans : 1m63

Puis, je le repose et attend patiemment mon tour comme tous les autres enfants qui sont ici. Je commence à tapoter machinalement de mes doigts ma jambe droite, signe d'impatience et d'anxiété ... J'espère que je pourrais avoir une baguette magique comme tout le monde, je veux vraiment pouvoir faire de la magie ...
Revenir en haut Aller en bas
Camille Zia
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Camille Zia, Sam 3 Nov - 19:47


Camille regarda la Boîte retomber entre ses mains avec admiration. Le caractère de la baguette magique lui plaisait bien. Autant que son caractère à elle semblait plaire à la baguette, d'ailleurs. Elle la ressortit précautionneusement de son étui et la leva à hauteur d'yeux, l'observant d'un regard encore plus enthousiaste. Elle la tendit alors devant elle en faisant mine de jeter un sortilège, le regard tout aussi déterminé que l'attitude de son bras, avant de ramener brusquement le bois devant l'arrête de son nez.

Elle re-rangea finalement sa baguette magique dans la Boîte, rangea à son tour cette dernière, et se tourna vers la porte pour partir, avant d'interrompre soudainement son geste. Elle devait quelque chose à la vendeuse pour lui avoir fourni ce dont elle avait longtemps rêvé. Pour sa coopération et son enthousiasme à mettre entre ses mains un instrument jalousé à son ainé.

La petite sorcière fit donc timidement demi-tour pour se placer devant la vendeuse assise sur le comptoir, et lâcher un murmure inaudible qui ressemblait à un « Merci beaucoup... » faisant de son mieux pour masquer sa gêne, puis tourna définitivement les talons. Elle avançant le plus lentement possible vers la sortie, appréhendant de retrouver l'enthousiasme maternel pour quitter cette boutique plus qu'appréciée.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ariette Dupree
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Ariette Dupree, Dim 4 Nov - 22:22


Flashback : 11 ans


Accompagnée de Papa et de deux de mes trois grands frères, je trottine rapidement afin de suivre leur marche. Bob & Greg n'ont pas à s'en faire, eux. Ils retournent à Poudlard et en ils en sont même presque blasés. Ils ont déjà passé leur répartition, le Choixpeau a rendu son verdict les concernant. Pour moi, c'est le grand saut dans l'inconnu. Bob & Greg semblent relaxés, ce qui n'est pas vraiment mon cas. Avant de penser au Choixpeau, je dois tout d'abord penser à ma baguette. C'est vrai que c'est important une baguette. Où avais-je la tête ? C'est à moment précis que je sens une main passer derrière mon épaule, je me retourne alors :

-Ariette, c'est ici que l'on achète sa baguette : Ollivander's. je te laisse y aller pendant que j'accompagne Bob et Greg dans la boutique d'à côté, d'accord ?

C'est comme ci papa avait lu dans mes pensées. Je me contente alors d'hocher la tête. En vérité, j'appréhende un peu. Bob m'a raconté qu'il y avait rupture de baguettes cette année. Bien que papa ait démenti une bonne centaine de fois, je me demande si cela peut s'avérer vrai. Après avoir soulevé ma cape traînante, je monte sur la petite marche qui précède la porte et la pousse de toute mes forces. Cette fameuse porte étant bien plus légère qu'elle n'y paraît, je trébuche vers l'avant, manquant de tomber.

-Bonjour !

Heureusement personne ne m'a vue (enfin je crois) malgré le son de clochette pourtant très audible. Rassurée en voyant les étagères remplies de boîtes de baguettes de toutes sortes, je m'avance alors vers le comptoir où je vois plusieurs parchemins éparpillés. Tout en enlevant une mèche de mon visage, je me penche vers ce morceau de papier et le rempli à l'aide d'une plume sur le côté. Je ne peux m'empêcher de tirer la langue, concentrée comme jamais je ne l'ai été.

Prénom & Nom : Ariette Dupree
Caractère : Emphatique, douce, crédule, têtue, maladroite
Longueur de vos bras : 60cm
Taille : 1m60 1m59 3/4

Après avoir fait quelques ratures ainsi que tâches d'encre comme à mon habitude, je repose alors la plume en soufflant sur le parchemin pour l'encre sèche. En attendant qu'un vendeur sorte de sa cachette, j'observe autour de moi l'endroit chaleureux tout en tirant un peu sur ma jupe. Greg avait raison quand il m'avait dit de prendre la taille au dessus... J'espère que ma baguette m'ira comme un gant, elle.
Revenir en haut Aller en bas
Sasha A. Zakharov
avatar
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Sasha A. Zakharov, Mer 7 Nov - 16:40


Tellement de gens... Clairement, tu n'es pas forcément à l'aise. S'il y avait moyen de te faire livrer la baguette adaptée à toi directement dans ta chambre, tu aurais sans doute accepté de payer plus cher pour ce service. Mais il faut bien tester la baguette avant de l'acheter donc pas le choix, tu as du aller à la boutique. Et tu as sans doute mal choisi ton moment parce que tu as sans doute choisi le seul moment pendant lequel chaque étudiant s'est motivé pour aller chercher sa baguette. Tu retiens un soupir, ton envie de quitter cet endroit se faisant de plus en plus pressante. Il ne manquerait plus que quelqu'un t'adresse la parole tiens !

Une fois que tu as rempli le formulaire, tu le tends à celle qui t'amènera ce que tu cherches : Temperence. Bien qu'un peu jeune, elle a l'air de savoir ce qu'elle fait alors c'est sans hésitation que tu lui remets ton parchemin. Elle dit alors que ça risque de prendre un peu de temps, vu le monde qui se trouve dans la boutique, et cela ne t'étonne pas bien qu'un nouveau soupir s'échappe de tes lèvres car tu aurais préféré qu'elle te dise le contraire. Quant aux friandises... Non merci.

Tu attends 10 minutes. Puis 20. A 30, tu commences à avoir sérieusement envie de te barrer mais tu restes parce que tu as donné ton formulaire et que tu n'as pas le choix si tu ne veux pas avoir tes parents sur le dos quand tu rentreras. Tu prends donc ton mal en patience et attend en observant un peu plus autour. Ce n'est pas par intérêt social que tu observes les lieux mais plutôt par intérêt artistique. Certains visages sont plutôt agréables à regarder et la disposition de la boutique serait sans doute un bon entraînement de dessin. Tu réfléchis, tout en laissant ta jambe faire de petits sauts qui marquent ton impatience.

C'est seulement une heure et demi après être partie que Temperence revient. Tu retires définitivement ce que tu as dis pour son efficacité. Trouver des baguettes pour quelques personnes, ça ne peut humainement pas être si long. Elle doit avoir fait une pause café ou tu ne sais pas trop quoi dans une salle du personnel quelconque. Elle donne les conseils évidents : essayer la baguette, lui dire si elle ne va pas, payer ensuite.

Tu réceptionnes la baguette qu'elle a sélectionné pour toi et, curieuse bien qu'agacée, tu la testes. Tout de suite, tu sens qu'elle te convient parfaitement. Un léger sourire s'affiche sur tes lèvres tandis que tu la reposes dans son étui. Très bien, cette vendeuse est sans aucun doute lente mais certainement pas incompétente. Tu tends l'argent nécessaire et récupère ta baguette.

- Merci, je vais la prendre.


Ne paraissez pas si surpris ! Il se trouve que tu as été élevée et que même si tu es froide, tu as quand même assez de manières pour remercier celle qui te vend ta nouvelle baguette. Satisfaite de ton achat et ayant hâte de rentrer chez toi, tu ne dis pas un mot de plus et tu quittes la boutique, reprenant ton masque indifférent et froid dès que tu poses un pied dans la rue. Une bonne chose de faite !
Revenir en haut Aller en bas
Amberly Ackerman
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Amberly Ackerman, Ven 9 Nov - 11:20


Mes parents m’avaient parlé de cet autre Londres, ce Londres magique. Je n’y étais jamais allée. À vrai dire, je n’avais jamais vu d’autres personnes que mes parents utiliser la magie. Alors, lorsqu’ils me firent voyager à travers une cheminée et arriver dans un quartier sorcier, j’étais… émerveillée.   Il y avait tant de choses à voir, des passants aux bâtiments, jusqu’aux vitrines des boutiques. Ma mère était venue avec moi, j’aurais refusé sa présence si je l’avais pu, mais je devais me rendre à l’évidence, je me serais perdue si elle n’avait pas été là.

J'avais tellement de choses à acheter ici, mais ma mère tenait à ce que je prenne ma baguette en premier. C’était un objet que je trouvais  tellement fascinant, peut-être parce que celles de mes parents étaient si belles et décorées, et surtout si puissantes. Ils m’avaient dit que la baguette choisissait le sorcier, alors.. Je me demandais vraiment à quoi la mienne ressemblerait. Ma mère m’emmena chez Ollivander’s. Une échoppe vieille, sombre et poussiéreuse. Alors, c’était là, que la magie commençait?

J’entrais, et étrangement, il n’y avait personne. Je voyais des rangées, et des rangées de boites entreposées sur tous les murs. L’ambiance tamisée et calme me plaisait. Ma mère resta à côté de la porte, elle avait sortit un livre, et d’un côté cela me soulagea. Je pris un formulaire sur le comptoir et fronçai les sourcils à la vue des questions. Je commençai à noter mon nom, Kang Sunlee, puis mon.. caractère ?

-Comment je fais pour la taille de mon bras ? 

Je ne la connaissais absolument pas et je n’avais rien pour me mesurer. Ma mère releva la tête et rit devant mon air perdu. Elle s’approcha de moi. Elle me pointa du doigt un mètre ruban sur le comptoir, qui bougea lorsque mon regard se posa dessus. Il commença à me mesurer de lui-même.

-Un mètre soixante pour ta taille, et cinquante-huit centimètres pour ton bras. Donne-moi le formulaire mon coeur. Me dit ma mère.

J’écarquillai les yeux. Ça, ce n’était pas prévu. Je lui tendit à contre-coeur. En lisant, elle soupira.

-Nous t’en avons déjà parlé… Tu es Amberly maintenant. Pas Sunlee. Prends un autre formulaire et fais ça bien. 

Elle semblait lassée. Cependant, je soufflai et m’exécutai. Lorsque je posai la plume, ma mère leva un sourcil, alors je lui lançai un regard noir en lui montrant la feuille avant de la reposer sur le comptoir. Elle acquiesça, satisfaite, et m'informa qu'elle allait acheter quelques affaires pour elle le temps qu'on s'occupe de moi, me laissant seule. Je la vis partir, et m'éloignai du comptoir afin d'observer la boutique de plus près en attendant.
Formulaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hanabi Lenwood
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Hanabi Lenwood, Sam 10 Nov - 11:13


Flashback...


Ainsi donc me voilà enfin dans le monde des sorciers.

J'ai l'impression que depuis que j'ai reçue cette lettre tout est comme un rêve, bien que j'envisageais l'idée d'une quelconque farce depuis le début. Mais mes premiers pas sur le chemin de Traverse balayent  rapidement  mes doutes : c'était bien réel. L'anxiété d’être seule ici, sans trop savoir où je vais, disparait, soudainement remplacée par l'euphorie, je n'avais pas le droit de gâcher ce moment. J'avance d'un pas lent, dévisageant les sorciers, que je juge au final pas si différents des moldus, me stoppant devant chacune des boutiques la surprise se dessinant dans mon regard à la vue des produits présentés. Poussant un soupir, je décide de revenir à a réalité, et je ressors la liste un peu chiffonnée de mon sac.
"Baguette magique"
C'est certainement là qu'on allait se rendre compte qu'il y avait une erreur, et que je n'appartenais pas à ce monde. Je décide d'avancer malgré tout la tête haute, à la recherche de cette foutue boutique, au moins si il y a erreur, j'aurais été une des seuls de la famille à avoir atterri ici, ma sœur aurait tellement voulue être ici elle aussi, je devrais lui ramener un souvenir.
Je crois que c'est ici, poussant une inspirant pour me donner du courage, je pousse la porte, il faudra bien y aller de toute façon.

"Bonjour" dit-elle d'une voix mal assurée

Je n'avais qu'une envie, fuir d'ici, mais quelque chose semble me retenir, mes pas me trainent jusqu'au comptoir, et je remplis machinalement le formulaire posé dessus. Patientant, je tente de déchiffrer les inscriptions que je peine à lire sur les boites, curieuse de connaitre la composition des baguettes.

Formulaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aysha Brayd
avatar
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Aysha Brayd, Sam 10 Nov - 14:06



Kohane W. Underlinden
Aysha observa la jeune femme avec attention. Elle ne s'attendait pas à ce que la baguette lui convienne. Si c'était le cas, alors elle la laisserait là, en plan, pour aller jouer au loto moldu. Parce qu'une telle chance aurait été incroyable. Non, elle n'avait pas assez d'informations. Elle avait sélectionné une baguette type qui lui permettrait, si elle ne convenait pas, d'éliminer une bonne centaine de possibilités. En bref, elle marchait pas élimination, faute de suffisamment d'informations sur le caractère et l'utilisation que la sorcière ferait de sa baguette. Il lui faudrait tout de même creuser cela par la suite.

Comme prévu, la baguette choisie ne convint pas, mais alors pas du tout. Sous le coup de la surprise, la sorcière laissa tomba l'objet au sol et se précipita pour le ramasser et le remettre dans sa boîte, l'air légèrement effrayé. Aysha esquissa un sourire amusé.

- Ne t'en fais pas, je ne m'attendais pas à ce qu'elle convienne, pour le moment j'essaye de situer un peu ce qui pourrait t'aller... Mais c'est parfait, on avance !

Une si grande incompatibilité lui permettait de faire un pas de géant. Elle pouvait désormais exclure tout un tas de baguette. Elle prit donc la boîte et se dirigea à nouveau vers l'arrière-boutique. Elle savait déjà vers quelle baguette elle allait se tourner. Avec un peu de chance, elle conviendrait d'avantage. Elle ne s'attendait pas non plus à trouver la bonne dès la seconde tentative, mais si la réaction était moins importante, elle saurait se situer un peu mieux. Elle rangea donc la baguette précédente et fila vers le rayon qu'elle avait en tête. Elle chercha un instant puis s'empara d'une boîte et, avec un sourire, revint au comptoir.

- On va essayer celle-là, dit-elle en déposant la baguette devant la jeune femme.

Il allait tout de même falloir qu'elle en apprenne un peu plus...

- Quand tu parlais d'une baguette douée en sortilèges... Tu pourrais m'en dire plus sur le genre de sortilège ? Enfin j'entends pas là, plutôt magie noire, magie blanche...

La vendeuse n'était pas particulièrement à l'aise avec ce genre de questions et savait qu'elle avait peu de chance d'obtenir un réponse honnête si la baguette se destinait à des sorts de magie noire. Personne d'autre qu'un imprudent ne révélerait ainsi ses intentions. Mais il y avait également de grandes chances pour que la jeune femme se destine à la magie blanche, auquel cas la recherche serait plus aisée qu'avec un mensonge.

Bois : Osier
Coeur : Moustache de chat noir
Élasticité : Très souple
Taille : 29.58 cm
Prix : 1 Gallion et 16 Mornilles
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Evie Kenway
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Evie Kenway, Lun 12 Nov - 12:38


Retour dans le passé, Evie a alors 11 ans

C’est en cette fraîche matinée d’hiver que mon père décida qu’il est temps de franchir une nouvelle étape dans ma jeune vie de sorcière.

Ma chérie, il est l’heure pour toi de découvrir ta première baguette.

Cette annonce fit apparaître un sourire en coin sur mon visage. Enfin, le moment que j’attends avec impatience. Je vais pouvoir devenir une sorcière à part entière. Cela fait plusieurs mois que j’imagine ma première baguette. Va-t-elle être raffinée et élégante comme celle de ma mère ou au contraire beaucoup plus agressive comme celle de mon père. On dit qu’une baguette représente le reflet de notre âme, de notre esprit. J’ai alors commencé un imaginé une baguette hybride qui reprend les principales caractéristiques de celles de mes parents. Mais finalement, il m’est impossible de savoir à l’avance la composition et l’apparence de ma baguette.

Je hoche à la tête à mon père et je me prépare pour sortir sur le Chemin de Traverse. Comme à mon habitude, je m’habille sobrement et avec élégance. Puis je descends rejoindre mon père devant notre cheminée. Ce dernier m’attend avec ma mère. Ils arborent un sourire fier.

Mère venez-vous avec nous ?

Son regard se fit tendre et elle me répond avec sa douceur habituelle :

Pour rien au monde, je ne raterai cette étape de ta vie. Je suis si fière de toi ma fille.

C’est ainsi que nous nous dirigeons d’un pas assuré vers la cheminée en direction du Chemin de Traverse.

Arrivés sur le Chemin, nous partons en direction du magasin d’Ollivander’s. Il y a énormément de monde, je ne suis pas à l’aise mais je ne laisse rien paraître. Je n’ai jamais aimé la foule. Je prends sur moi et j’avance d’un pas assuré. Enfin, devant le magasin, j’admire pendant quelques secondes sa devanture que je trouve un peu trop voyante à mon goût. Je me décide d’entrer à la suite de mes parents. À l’intérieur, une douce chaleur m’envahit mon regard se porte sur la cheminée où un feu danse au gré des coups de vents fait par les aller et venus des clients. J’admire quelques instants ces flammes indomptables qui me fascinent. J’ai décidé au bout de quelques minutes de faire courir mon regard sur le reste de la pièce. J’y vois les étagères chargées de petites boîtes contenant sans surprise l’objet le plus précieux d’un sorcier. C’est la voix de mon père qui me sort de ma contemplation.

Evie viens vers moi.

Je me rapproche et vois qu’il tient un morceau de parchemin dans les mains.

Remplis-le avec le plus de sincérité possible car il influencera ta future baguette.

Je prends le parchemin, c’est un petit formulaire. Je me rapproche du comptoir et commence à le remplir.

Formulaire :
 

Après plusieurs minutes, fière de mes réponses, je remets mon formulaire sur le comptoir et attends près de la cheminée qu’un vendeur prenne en charge ma demande.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Le comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 17 sur 17

 Le comptoir

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Ollivander's-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.