AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Ollivander's
Page 4 sur 19
Le comptoir
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant
Aysha Brayd
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle

Re: Le comptoir

Message par : Aysha Brayd, Dim 6 Mai 2018 - 15:00


Ollivander's


Sorciers en attente d'un.e vendeur.euse : Lizzie Bennet


Réponse n°1
Première baguette
Avec Athéna Potter, Athénaïs de Saxe, Léo Logan et Gabriels Michaels


Aysha avait poussé la porte de la boutique une heure plus tôt, les paupières lourdes, le visage pâle, l'air légèrement hébété. La vie reprenait son cours après les évènements du jour précédent. La jeune femme devait s'efforcer de ne pas ressasser en boucle ce qui s'était passé dans la ruelle de Pré-Au-Lard, et devait oublier l'image du masque sombre et de la silhouette immobile de son assaillant. Elle devait effacer de son esprit le souvenir lancinant de la douleur, du métal entaillant sa peau sous les yeux neutres de l'agresseur voilé. Les images de ce moment pourtant la hantaient, tout était encore trop frais, trop récent. Elle ne pouvait penser à autre chose pendant plus de trois minutes avant que la peur ne lui revienne brusquement, et que le souvenir de tout cela ne la frappe de plein fouet. Elle aurait pu y passer. Si Artémis n'avait pas été là, personne ne pouvait savoir où elle se serait trouvée.

Ressassant ainsi le souvenir terrifiant de sa rencontre fortuite avec un Mangemort, la veille, Aysha attendait le client, assise derrière le comptoir. Elle tentait d'arborer un visage un tant soit peu apaisé lorsque entrait un enfant, mais elle n'était pas sûre d'y parvenir réellement. Le haut à manches courtes qu'elle portait laissait apparaître ses bras entourés de bandages blancs. Elle avait pansé ses plaies de nombreuses fois déjà et craignait d'en garder des cicatrices.

La cloche de la porte la sortit de ses sombres pensées et la ramena à la réalité. Plusieurs clients pénétrèrent dans la boutique, et Aysha eut bientôt de nouveau l'occasion de s'échapper un peu par le travail. Elle attendit que le dernier client, un jeune sorcier d'une douzaine d'années, n'entre dans la boutique avant de prendre la parole. Munie d'un sourire professionnel accroché au visage, elle dit :

- Bonjour à tous, bienvenue chez Ollivander's ! Je vois que vous avez tous rempli le formulaire avec assiduité, c'est parfait. Je vais vous demander un peu de patience, juste le temps d'aller dénicher vos baguettes.

La jeune vendeuse s'empara des formulaires et fila dans les étagères derrière le comptoir. L'aura dégagée par les baguettes par centaines parvenait à l'apaiser un peu, mais ses mains restaient tremblantes. Elle fit de son mieux pour se concentrer : sa vie privée ne devait pas influer son efficacité à choisir des baguettes pour ces jeunes sorciers qui n'avaient que faire de son entrevue malheureuse. Ils étaient jeunes et ne devaient ressentir le danger qui courrait dans le monde extérieur. Ils entreraient à Poudlard, un lieu rassurant pour chacun d'eux. Aysha fit donc de son mieux et revint bientôt les bras chargés. Elle déposa les baguettes devant chaque client et dit :

- Voilà vos baguettes. Vous pouvez les essayer, et si elles vous conviennent, elle vous coûteront 10 mornilles. Si vous avez une question, n'hésitez pas, et les composants sont inscrits sur l'étiquette au dos du couvercle.

Sourire forcé de fin, léger soupir : ç'avait été difficile. Un sanglot avait voulu s'engouffrer dans sa gorge et elle avait eu du mal à le retenir. La bleue se demandait si elle pourrait réussir à se débarrasser du souvenir amer de cette rencontre un jour. Tout dans sa vie se précipitait et l'emportait dans une tourbillon effrayant.




Passe ici ta souris.
↓  ↓  ↓
Pour : Athéna Potter
Bois : Cèdre
Composant : Moustache de chat noir
Élasticité : Agréablement flexible
Taille : 15.95 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]



Pour : Athénaïs de Saxe
Bois : Santal
Composant : Crin de licorne
Élasticité : Assez rigide
Taille : 14.23 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]



Pour : Léo Logan
Bois : Mandarinier
Composant : Griffe d'Hippogriffe
Élasticité : Plutôt souple
Taille : 20,94cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]



Pour : Gabriels Michaels
Bois : Cerisier
Composant : Plume de Corbeau
Élasticité : Légèrement cassante
Taille : 17.48 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Gabriel Michaels
avatar
Poufsouffle (DC)
Poufsouffle (DC)
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Gabriel Michaels, Dim 6 Mai 2018 - 15:32


@ Aysha

Un jeune dame arrive à notre niveau, elle nous salue, récupère nos formulaire et disparait derrière ses étagères. Machinalement, je cherche Abigail du regard. Que dois-je faire désormais? Patienter? Ça semble être l'idée, dans le doute, je reste à ma place, mon regard traine sur le bois du comptoir, lui trouvant un air vraiment rustique. La modernité et les sorciers ne semblait pas faire bon ménage, par contre, la rapidité est au rendez vous. La demoiselle revient rapidement avec plusieurs boites dans les bras, les dépose face à nous et nous offre de ... les essayer? Ça se teste ce genre de chose? Comme un pantalon? On fait des ourlet au bout d'un coup de rabot? Nan, je sais pas, une notice d'utilisation aurait été bienvenue quand même...

Fébrilement, j'ouvre le petit écrin de carton, délivre la baguette de son habitat, la scrute béativement sans savoir quoi faire. Ce n'est qu'un bout de bois, rien de plus, certes finement ouvragé, mais ca reste une branche polie et travaillée. Elle voulait que je fasse quoi?

-Euh, pardon madame? Je dois faire quoi? En plus, y'a écrit légèrement cassante, c'est normal ca? Les autres ils ont quoi?

J'aurai bien penché la tête pour voir ce que les autres gosses avaient eu, mais le regard insistant de ma tutrice me dissuade instantanément. Elle me fait même un petit signe de main, m'engageant à essayer par moi-même. Elle est gentille, mais à part ce que j'ai pu lire dans les livre, je ne vois toujours pas comment manipuler ce truc. Je me sens complètement ridicule en plus maintenant que je l'ai entre les doigts.

Un soupire m'échappe, j'essaye un mouvement de poignet vers le vide, enfin vers le tas de formulaires qui s'envolent dans tous les sens. Brève hésitation avant de lâcher un petit rire nerveux et remettre la baguette dans son fourreau.

- c'est normal ça madame?

Bien sur que non, si ça l'était, il y'aurait des confettis dans toute la boutique. Mais la surprise contraignait la communication. Lui adressant un faible sourire j'attendais de savoir ce que je devais réellement faire.
Revenir en haut Aller en bas
Athena Potter
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


re :le comptoir

Message par : Athena Potter, Dim 6 Mai 2018 - 16:02


@Aysha

Une jeune dame arrive à notre niveau, elle nous salue, récupère nos formulaire,puis elle disparaît quelque minute derrière le comptoir,puis réapparu,avec des baguette.

j'ouvre la boîte qui m'était destiné puis je prit la baguette en main ravie avant de jeté un œil a l’étiquette qui était au dos du couvercle, j'examine les composant avec ravissement puis je m'arrête sur le mot Élasticité: Agréablement flexible .

Elle nous offrit de les essayez,je me fit pas prier et fit un jolie geste plein de grâce avec mon poignet elle était superbe.

je regarde autour de moi plusieurs autres personne attendait, pour essayez leurs baguette mes yeux regardait tous se beau monde,puis revient sur ma baguette,qui était tous bonnement magnifique.
puis je refit le même geste que le précédent et une pils de formulaire s'envola a travers la pièce .

- oups dit-je
puis je range ma baguette dans mon étui a baguette avant de laissez la place au autres je resta un peu histoire de voir se que les autres auront obtenue.

puis mon regard se posa sur un garçon qui devait avoir un an de moins que moi,j'avait l'impression qu'il ne savait pas quoi faire avec sa baguette je m'approche histoire de lui dire bonjour.

- salut sa va ?
elle lui fit un jolie sourire .
Revenir en haut Aller en bas
Elyssa Larsson
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Elyssa Larsson, Dim 6 Mai 2018 - 17:33


Si tenté que vous êtes un sorcier, le passage au Chemin de Traverse les jours précédant votre entrée à Poudlard sera une étape incontournable. Les vêtements ne tombent pas du ciel, les livres ne se trouvent pas dans les poubelles, et la première branche que vous allez trouver de fera pas office de baguette magique. J’étais un peu stressée, je dois l’avouer. Ce n’est pas tous les jours que vous entrez dans une nouvelle école. Surtout pour apprendre la magie. Mon papa et ma maman m’accompagnaient tous les deux pour cette journée riche en émotion. S’ils n’étaient d’habitude que partiellement disponible, aujourd’hui, ils avaient fait l’effort de rester avec moi. Je pense qu’ils se sont rendu compte que j’étais pas vraiment à l’aise avec le fait de me promener toute seule dans l’allée.

Ils avaient prévu un cheminement précis. Les livres d’abord, puis les vêtements, la petite chouette pour leur transmettre de mes nouvelles et pour finir, la baguette magique. Si les premiers achats s’étaient déroulés sans encombre, hormis la cohorte de troubadours que nous avons croisés dans la rue, j’étais un peu plus inquiète pour le reste de la journée.

Heureusement qu’avant de continuer, Papa et Maman ont décidé de s’arrêter pour manger un bout de pizza. Faut dire qu’avec mes petites jambes, j’ai du mal à les suivre et je commençais à avoir vraiment faim.

Le ventre bien rempli on est ensuite allés dans l’unique boutique qui vend des baguettes magiques, j’ai nommé « Ollivanders » ! Ça ne m’a même pas étonné de voir que pas mal d’enfants comme moi étaient venus pour la même chose. Si quelques gamins étaient tout fiers et tout contents, d’autres au contraire semblaient plutôt effrayés. Moi, j’étais impatiente à cause de ma maman. Ma maman est une très bonne sorcière et elle fait même des fois de la magie sans prononcer de mots et je trouve ça trop bien. J'espère que je serais comme elle un jour. En un peu moins méchante par contre. J'espère que j'apprendrais très vite des sortilèges pour qu'elle soit fière de moi.

Je suis un peu déçue que mon papa ne sache pas utiliser la magie. C'est triste, il peux juste nous regarder. Ca me fait de la peine qu'il soit un peu exclu comme ça. Je comprends pas pourquoi maman ne lui prête jamais sa baguette, ça pourrait peut-être fonctionner.

Quoi qu'il en soit, j'avais trop hâte, et déjà entrée dans la boutique que je prenais le formulaire sur le comptoir pour le remplir au plus vite. J'étais tellement impatiente que j'avais complètement oublier de dire bonjour. Ma maman m'a pourtant appris à être polie. Pour rectifier le tir, tout en prenant le papier je lançais un

- Bonjouuuuur les sorciers

A qui voulait bien l'entendre. Puis, je m'étais assise par terre pour écrire sur le parchemin. Pis bien sûr, maman et papa m'ont aidée parce que niveau caractère bin je savais pas quoi écrire. Maman m'a dit que "blonde" ça suffisait pas.

Prénom & Nom : Maxine Walsh
Caractère : Introvertie, juste, curieuse, studieuse, violaire (ma maman elle m'a dit que c'est parce que je vois la vie en violet)
Longueur de vos bras : 38
Taille : 132

Maintenant j'attendais, le sourire au lèvres, pour que quelqu'un vienne me proposer une baguette. Les gens qui étaient déjà là semblaient trop content. Y'avait un monsieur qui proposait des baguettes aux gens, il a l'air tellement content de faire ça. Pis, il les tend même aux gens avec concupiscence, comme si c'était sa raison de vivre. Il a l'air cool ce monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
Aysha Brayd
avatar
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Aysha Brayd, Dim 6 Mai 2018 - 18:05


Ollivander's


Sorciers en attente d'un.e vendeur.euse : Lizzie Bennet, Maxine Walsh


Réponse n°2
Première baguette
Avec Athéna Potter et Gabriels Michaels


Assise sur son tabouret, Aysha contemplait les jeunes sorciers qui ouvraient leur boîte. Ils avaient toujours cette hésitation, cet enthousiasme retenu, cette apréhension, cette soudaine délicatesse face à un tel objet dont ils avaient rêvé pendant des mois peut-être. Ils avaient ce sourire et ce regard du grand jour, qu'ils arboreraient encore le jour de la rentrée. Ainsi, quatre petites tête chevelues, et quatre paires de mains tâchées de feutre pour certaines, découvraient leur baguette avec une certaine admiration silencieuse. Aysha repéra un petit garçon qui semblait un peu perdu, mais n'intervint pas. Pour elle, la découverte de la première baguette était un peu comme un rite de passage, et il ne fallait pas interférer dans la première rencontre du sorcier et de sa troisième main. Le petit néanmoins, n'avait pas la curiosité muette, et, la voix légèrement tremblante, il s'inquiéta de l'élasticité de sa baguette. Il la prit dans ses mains et, sans avoir l'air de savoir ce qu'il faisait, fit petit mouvement de poignet. Dans un froissement sonore, la pile de formulaires vierge posée sur le comptoir s'envola. Aysha sursauta, manquant de tomber en arrière. Elle aurait pourtant dû être habituée à ce genre d'incident, mais ne manquait pas de faire un bond de trois mètres à chaque fois. Avec un sourire à l'intention de gamin décontenancé, la bleue sortit sa baguette et rangea les papiers d'un geste.

- Alors oui, c'est normal, cette baguette ne te convient tout simplement pas. Quand à son côté cassant, ça ne signifie pas qu'elle est plus fragile que les autres... Mais je ne vais pas m'étendre sur le sujet puisque définitivement, cette baguette n'est pas la bonne. Comme tu dois le savoir, la baguette choisit son sorcier, aussi tu vas en tester une autre.

La jeune femme rangea la baguette dans sa boîte. Elle n'était pas assez concentrée. Son esprit tourmenté lui faisait faire des erreurs, et elle devait se reprendre. A peine eut-elle tourné le dos qu'un nouveau froissement de papier la fit sursauter. Un demi-tour lui offrit le spectacle du comptoir à nouveau recouvert de parchemins éparses qui venaient de s'envoler. Une jeune sorcière offrit un regard contrit à la vendeuse.

- Bon, pour toi non plus ce n'est pas la bonne.

Aysha s'empara du second étui et tourna les talons, sentant le mal de crâne poindre insidieusement. Cette deuxième tentative devait être la bonne, ça faisait mauvais genre sinon. Laissant les deux papoter devant le comptoir, la jeune femme remit les baguettes à leur place et prit son temps pour en sélectionner deux nouvelles. Elle avait prit soin d'affiner son analyse pour coller au maximum aux deux sorciers. Au bout de quelques instants, elle revint et déposa à nouveau les deux étuis sur le comptoir.

- Cette fois, cela devrait convenir. Vous le saurez tout de suite !

Une bonne baguette ne faisait pas de dégâts dans la boutique, et les jeunes sorciers ne pourraient s'y tromper..




Passe ici ta souris.
↓  ↓  ↓
Pour : Athéna Potter
Bois : Peuplier
Composant : Corne d'éruptif
Élasticité : Plutôt rigide
Taille : 19.56 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]



Pour : Gabriels Michaels
Bois : Mûrier
Composant : Feuille de bronze
Élasticité : Assez souple
Taille : 14.78
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Athénaïs De Saxe
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Athénaïs De Saxe, Dim 6 Mai 2018 - 18:22


Athénaïs s'était composé un visage de circonstance, inclinant d'un quart de millimètre le menton pour saluer courtoisement les jeunes gens qui se bousculaient maintenant dans la petite boutique. Ses prunelles noirs coulèrent sur la blonde qui était entrée quelques minutes avant elle, puis vagabondèrent sur les jeunes hommes dont l'un surtout retint son attention. Il la dépassait d'au moins quatre têtes, et même vu du dessous on constatait qu'il avait la mâchoire ciselée dont raffolait ses anciennes amies de Beauxbatons, ce qui arracha à la jeune fille un "pff" et la convainc de plutot s'attarder sur l'autre garçon. Celui là était à peine plus grand qu'elle et arborait l'expression rieuse et les grands yeux clairs propres à ses camarades de Pouffsouffle. La migraine commença à poindre entre les tempes de la Suisse qui tortilla la bouche comme si elle s’apprêtait à dire quelque chose avant qu'une vendeuse de les interrompt.

Indifférente au choix de sa nouvelle baguette qui de toutes façons ne lui ferait jamais oublié la première Athé laissa les autres passer en premier, préférant s'autoriser à dévisager la femme qui s'occupait d'eux. Il transparaissait chez elle un tel désespoir que la jeune fille en fut touchée. Mais manifestement sa vis à vis cherchait à cacher sa peine, aussi eut elle la pudeur de détourner les yeux sans chercher à capter son regard. Elle referma plutôt les doigts sur la baguette qui lui avait été allouée après tout le monde. A sa grande surprise, cette dernière était ravissante et embaumait... Le santal? Athé y plongea le nez puis effectua un léger roulis de poignet qui lui réchauffa la peau lorsqu'une petite étincelle dorée apparue au bout de la badine magique. Le souffle provoqué souleva ses longs cheveux châtains et lui arracha son premier vrai sourire depuis longtemps, creusant une fossette de part et d'autre de sa bouche.

Pour la première fois depuis son renvoi de Beauxbatons, quelque chose était enfin exactement à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Michaels
avatar
Poufsouffle (DC)
Poufsouffle (DC)
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Gabriel Michaels, Dim 6 Mai 2018 - 19:17


@Aysha & Athena.

La demoiselle derrière son comptoir a eu peur, mon cœur tambourine encore à l’idée d'avoir pu lui balancer quelque chose de plus consistant sur le nez. Vraiment dangereux ces choses, néanmoins c'est d'un doux sourire qu'elle essaye de me rassurer un peu. La baguette choisit son sorcier.. chose étrange que voici.. les bouts de bois ont une conscience? Vraiment? Donc celui-ci ne m'aime pas? Je suis trop brusque ou hésitant? Les yeux tout ronds écarquillés je balbutie faiblement "Ah?.. d'accord..". Incompréhension la plus complète, mais je veux bien la croire, surtout qu'une autre gamine vient d'obtenir le même effet catastrophique que moi. Décidément... il faudrait peut être fixer les formulaires... trop de risque sinon.. machinalement, j'adresse à la vendeuse un regard désolé qui nettoie le tout d'un coup de baguette bien placé. "Whoua, vous êtes douée !". Regard admiratif sur la pile de documents bien rangée quand une voix attire mon attention.

L'autre fille pouvant écoper aussi du titre de catastrophe sur patte vient vers moi, toute souriante. Au moins, elle ne semble pas perturbée par son échec, heureusement, je n'aurai pas su quoi lui dire en cas de besoin de réconfort. "Ho salut! Oui, oui juste surpris de ce que cette baguette a fait. Pas toi?" Question bête, je m'en rends compte en la posant et sourit pour faire passer l'impaire. Heureusement, la vendeuse revient aussi vite qu'elle est partie, évitant que je me ridiculise encore plus. La mine usée ou fatiguée elle nous donne à chacun un nouvel étuis. Remerciement silencieux dans un sourire lumineux, je réitère l’opération.

Mouvement ample, sans me crisper, un œil fermé dans la crainte de faire s'envoler autre chose dans un fracas terrifiant, je sens une douce chaleur au creux de ma main, comme si cette baguette voulait me dire bonjour, ou du moins "me choisir" comme l'avait la jeune femme. Fourmillement agréable dans les doigts, je regarde Abigail avec fierté puis repose la baguette dans son écrin. "Merci Madame, je crois que j'ai compris ce que vous voulez dire! Et puis..." Mes mains parties fouiller dans mon sac à dos extirpent 2 sucettes, une lait fraise, une cola. Je les pose sur le comptoir en plus des pièces de monnaies bizarres, offrant mon plus beau sourire à l'employée.  "Tenez, vous semblez triste. Et les bonbons ça fait toujours plaisir. Merci pour la baguette et bonne journée". Récupérant mon étuis, je fais un signe d’au revoir à la fille blonde et retourne à toute vitesse vers Abigail pour l’assommer involontairement de palabres enfantines nourries par trop de contentement soudain


Départ de Gaby- Merci Aysha :kiss:
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Cornwell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Cedric Cornwell, Lun 7 Mai 2018 - 21:18


Connaissez-vous cette sensation étrange qui enveloppe l’âme et le corps quand on se tient enfin devant cette boutique de baguette ? Les paupières se fermes sur les noisettes, la respiration se fait plus calme. Une longue inspiration. Une longue expiration. Un frisson parcourt l’échine de Cédric, lorsque ses doigts courent sur la poignée de la porte. Une première baguette, sa propre baguette l’attendait derrière cette porte, derrières les grandes vitres.

Comme il est amusant de se rendre compte qu’un simple bout de bois possède autant de pouvoir, non pas ce pouvoir magique auquel on aspire, mais le pouvoir de faire de vous un véritable sorcier, qu’on soit pur-sang ou sang de bourbe. Les doigts tremblent sur ses grandes et lourdes portes en chêne, alors qu’il pénètre enfin l’antre d’Ollivander’s. L’ambition a un prix, la pouvoir dans des centimètres, un lien qui se forme au forme d’une vie à venir. La pouvoir réside entre les doigts du vendeur.

Le visage ne dévoile pas la moindre inquiétude, et le regard lui fixe le comptoir au loin devant lui. Un long tapis en velours provocant un silence des plus reposant. Comme il est doux de s’avancer dans ce silence, un pas léger et pourtant marquant l’assurance. Les mains se joignent dans le dos, le torse se bombe légèrement, rien ne dévoilera la moindre inquiétude, les moindres pensées du jeune garçon. Sa baguette l’attendait avec impatience, mais lui en attendais encore plus de celle-ci.

Ce n’est pas la baguette qui fait un grand sorcier, mais elle y contribue fortement.

Le jeune Cornwell était seul en ce lieu, son père l’ayant abandonné dans le chemin de traverse pour vaquer à ses propres occupations. Alors il s’avance et il incline légèrement la tête à l’intention des clients et des vendeurs également.

Bonjour, je suis ici pour … - un fin sourire étire les lippes du garçon … - pour une baguette, évidemment.


Code:
Prénom & Nom : Cédric Cornwell
Caractère : Ambitieux, Arrogant, Méfiant, Défaitiste, Entêté, Téméraire, Caméléon
Longueur de vos bras : 51 cm
Taille : 185 cm


Dernière édition par Cedric Cornwell le Mar 8 Mai 2018 - 0:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tom Lowool
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Tom Lowool, Lun 7 Mai 2018 - 22:00


Tom était de fort méchante humeur. Il était arrivé au matin sur le chemin de traverse avec Bart et leur père. Incidemment et comme à chaque fois Bart lui avait promis de bien rester avec lui de ne pas le laisser tomber dans toute cette foule. Bien entendu Tom aurait pu se débrouiller seul mais la présence de son frère lui épargnait généralement pas mal de soucis. Déjà personne n'essayait de lui parler ni de le toucher ni de l'enlacer et comme papa Lowool travaillait au ministère nombreux étaient les sorciers qui avaient super envie de lui pincer les joues en vantant sa ressemblance avec popa.

Sauf que rien ne s'était passé comme prévu. Déjà, à peine arrivé Bart avait traîné son frère avec beaucoup ( trop) d'enthousiasme devant chaque boutique et quand Tom avait ralenti la cadence, son frère avait juste disparut avec leur père.

Tom ralait pestait crachait, tapait dans chaque caillou qui traversait sa route. Il avaient initialement décidé d'aller chez Ollivander donc il traversa les quelques mètres qui le séparait de la boutique a grandes foulées. Il ne faisait pas beau et il regrettait de ne pas porter sa robe de sorcier pour lui tenir chaud. De toute façon vu son humeur rien ne trouverait grâce à ses yeux.

Il poussa la porte.

L'atmosphère lui sauta aux yeux et ses soucis disparurent. C'est dans ce genre de boutique que rêvait de travailler le jeune homme. Les boites alignées renfermaient toutes de précieuses baguettes de bois et l'une d'elle était pour lui. Tom exultait c'était un de ses rêves d'enfant. Bart adorerait également si seulement il décidait d'arriver un jour. Tom pinça la bouche brièvement ré agacé par la fuite de sa famille.

Il avisa l'espèce de petit salon d'attente et les formulaires. De toute façon maintenant il était là et autant remplir sa fiche. Il se saisit d'une plume et d'un mètre magique.

Prénom & Nom : Tom Lowool
Caractère : Paisible, introverti, calme, bienveillant,
Longueur de vos bras : (en cm) 56 cm
Taille : (en cm) 158 cm

Il finit par se diriger vers le comptoir et y déposer sa fiche. Il y'avait d'autres aspirants à la baguette. Tom prit grand soin de n'en frôler aucun et surtout de ne pas leur adresser la parole. Il se rassit dans le fauteuil les yeux dans le vague et les pensées ailleurs. Pourvu que Bart arrive vite, il allait lui faire la peau ou lui envoyer une beuglante ... ou tiens les deux !!

Revenir en haut Aller en bas
Bart Lowool
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Bart Lowool, Lun 7 Mai 2018 - 23:35


Bart était de très bonne humeur. Il était arrivé tôt au petit matin sur le chemin de traverse avec Tom, son frère, ainsi qu'avec son père. Voyant le regard paniqué de son frère il lui promit qu'il resterait avec lui jusque chez Ollivander. Bien sûr il savait que son frère s'en sortirai seul mais, la dernière fois qu'il l'a laissé seul dans une telle foule Tom à très vite paniqué, aussi pour éviter de prendre des risques lors d'une journée si importante il tenait à tenir sa promesse.

Malheureusement pour Tom, Bart avait prévu de découvrir toutes les boutiques entre eux et Ollivander.. entrainant son frère partout avec lui et parfois, il est vrai avec un peu trop de motivation, comme devant cette boutique de matériel de Quidditch par exemple. Arrivé devant une boutique bien étrange Bart comprit deux choses, la première que toutes les boutiques ne sont pas forcement accueillante et la seconde, quant à elle, était un peu plus dérangeante.. Tom avait tout bonnement disparue et vu le nombre de personnes dans la rue ça ne signalait rien de bon..

Après un bon moment à avoir cherché son frère... et à discuter avec beaucoup de personnes, Bart vit une chose qui l'émerveilla, la devanture d'une boutique d'un homme qui a réalisé l'un de ses rêves, il s'approcha et ouvrit la porte de chez Ollivander.

*Des baguettes aussi nombreuses que bien rangées* pensa-t-il à peine rentré.
Mais ses premiers mots furent moins passionnés que ses pensées .. "Bonjour à vous tous" et sur ces paroles Bart prit un formulaire pour le remplir mais, il prit également une plume et un mètre ruban magique et commença à remplir son formulaire

  Prénom & Nom : Bart Lowool
   Caractère : Extraverti, bienveillant, excité, malicieux, autonome, sincère.  
   Longueur de vos bras : 56cm
   Taille : 158cm

Une fois son formulaire remplis Bart le déposa au comptoir "Je me doute que vous vous en doutez mais, je viens sans aucun doute acheter ma première baguette." dit il en déposant le dit formulaire.
En allant s'asseoir il vit son frère, assit, seul, alors en se précipitant vers Tom il lui présenta ses excuses une bonne dizaine de fois sans laisser à son frère le temps de prononcer un seul mot
Revenir en haut Aller en bas
Edward Doe
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Edward Doe, Mar 8 Mai 2018 - 19:44


Devant la boutique, avant de rentrer.

Edward était devant la boutique, se grattant machinalement l'intérieur du coude gauche avec la main droite, regardant ses pieds. Ainsi donc il était devant Ollivander's. Sa première baguette était là, l'attendant parmi tant d'autres, attendant qu'il fit de grandes choses, ou en tout cas... Attendant qu'il essaye.

Se décidant enfin, il poussa la porte de la boutique, beaucoup de monde était présent, et cela ne l'arrangeait pas du tout. Il ne put s'empêcher de regarder ses pieds, grattant toujours l'intérieur de son coude à travers sa robe. Dans la main il tenait fermement le papier où était inscrit les renseignements demandés... Mais nul son ne sortait de sa bouche pour le moment...

Prénom & Nom :Edward Doe
Caractère : Timide, introverti, élitiste, travailleur, impulsif
Longueur de vos bras : 64
Taille :170
Revenir en haut Aller en bas
Daxter Black
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Daxter Black, Mar 8 Mai 2018 - 21:22


C'était un samedi matin. L'air frais du matin me faisait le plus grand bien, j'inspirais de grandes bouffées d'air. J'aime cette sensation d'être en parfaite harmonie avec la nature.
Ce matin là était un matin assez spécial, j'allais enfin pouvoir acheter ma première baguette magique. Pensez-vous que j'étais excité ? Vous êtes bien loin du compte, rien qu'en y pensant je n'avais pas réussi à fermer l’œil de la nuit ! C'est ma mère qui m'accompagnait ce matin.
En arrivant au Chemin de Traverse, dans lequel j'avais déjà mis les pieds bien-sûr, j'étais pris d'une sorte d'euphorie. En étant complètement immergé dans cet univers totalement magique j'avais hâte d'aller à Poudlard et me faire plein de nouveaux amis sorciers. Mais avant cela, il me fallait à tout prix ma baguette magique, celle que j'attendais tant.
Arrivés devant la facade de chez Ollivander's, je m’empressai d'y entrer en tirant ma mère par sa manche.

- Bonjour, je suis venu acheter ma baguette magique ! Voici ma maman, c'est elle qui m'accompagne.

Un jeune vendeur se tenait derrière le comptoir, il était assez mince, cheveux bruns mi-longs et de grands yeux noirs. Il arbora son plus beau sourire pour me répondre :

- Bonjour, heureux de vous accueillir chez Ollivander's toi et ta maman ! C'est la première fois que tu viens chez nous ou tu viens acheter une seconde baguette ?

- C'est la première fois, dis-je, j'ai hâte de trouver celle qui me conviendra.

- Eh bien ne perdons pas plus de temps mais avant de choisir ta baguette tu vas devoir remplir un petit formulaire, ce qui facilitera le choix de la baguette parfaite.

En disant cela, il me tend un formulaire et un stylo que je m'empresse de remplir pendant qu'il discute de tout et de rien avec ma mère.

- Voilà, c'est fait ! Dis-je en lui rendant son stylo.

Formulaire magique. :
 

- Très bien, attend moi là je reviens avec quelques échantillons.
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Green
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Elisabeth Green, Mar 8 Mai 2018 - 21:24


Accompagnée de ma maman , je pousse la porte du magasin et entend un léger bruit de cloche. Je lève les yeux et vois des étagères remplies de boîtes. Devant moi, il y a d'autres personnes qui attendent et une pile de parchemins vides. J'en prends un et regarde ce qu'il est écrit. À vrai dire en venant ici, je me disais que ce serait comme dans les histoires qu'on me racontait. Celles avec pleins de vilains sorciers qui veulent tuer les enfants. Mais étant donné que je ne me suis pas encore fait agresser, j'imagine que les gens ne sont pas bien méchants et que ce n'est pas comme dans les histoires. J'attrape un petit parchemin et une plume pour le remplir. Je me concentre et je m'applique pour écrire le plus soigneusement possible. Ce serait bête de ne pas avoir ma baguette pour ça! Qu'est-ce qu'on me demande? Mon nom, mon prénom et mon caractère facile! La longueur de vos bras... Mais je ne connais pas la longueur de mes bras par cœur! J'ai à peine le temps d'ouvrir la bouche pour demander de l'aide qu'un mètre magique vient me mesurer et complète la fin de mon parchemin.

Je m'approche du bureau et tends mon parchemin à la madame qui était là. Avec un air plus naturel possible je lui lance:

- Je viens pour vous donner mon formulaire et avoir ma toute première baguette!

Élisabeth Green
Attachante, loyale et timide
32cm:
134cm :


Dernière édition par Elisabeth Green le Mer 9 Mai 2018 - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Erwan O'Dannan
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Erwan O'Dannan, Mer 9 Mai 2018 - 1:01


Erwan était contente, même euphorique. Elle était tout excitée d’avoir enfin sa baguette. Son père qui l’accompagnait, la regardait tendrement en se remémorant son enthousiaste lors de ses 11 ans quand lui aussi acheta sa première baguette. Ils entrèrent dans le pub magique, et la rousse tira son père jusqu’à l’entrée du chemin de Traverse.

Quand elle y accéda, ses yeux se remplirent d’étoiles et elle fonça directement vers Ollivander's. Son père lui cria de ralentir plusieurs fois, mais la jeune fille ne fit rien. Devant la boutique elle attendit son père, mais par simple politesse.

- Tu aurais pu m’attendre jeune fille ! dit Rowan O’Dannan, en reprenant son souffle.

La jeune fille en question lui lança un regard moqueur, avant de pousser la porte. Son père soupira, pestant gentille ment contre le caractère de sa fille, avant de lui aussi pénétrer dans la célèbre boutique, une petite cloche annonçant son arrivée.

Erwan, elle, était déjà entrain de remplir le formulaire. Lorsque arriva le champ « longueur de vos bras », Erwan sentit qu’un quelque chose touchait ses bras. En effet, un mètre ruban magique prit la mesure pour elle. Quand elle eut fini, elle posa le formulaire, que voici :

Formulaire magique :

Prénom & Nom : (votre pseudo) Erwan O’Dannan
Caractère : (en trois adjectifs minimums, neuf au maximum) Curieuse, loyale, un peu excentrique, joviale et solitaire.
Longueur de vos bras : (en cm) 55 cm Taille : (en cm) 165 cm

sur le comptoir et commença à attendre, car plusieurs jeunes sorciers étaient là avant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Le comptoir

Message par : Izsa Hilswood, Mer 9 Mai 2018 - 1:39





Réponse à Elly

Izsa ne savait jamais vraiment quand ses clients allaient passer, une fois qu'elle avait prit leur commande. Sans doute était-ce parce que notre artisane avait une très vague notion du temps, et qu'ainsi 1) elle donnait des indications au moins tout aussi vagues et 2) une fois un jour passé elle perdait complètement le compte. Et elle oubliait ce qu'elle disait, aussi. Fin de semaine, ou bien début de la semaine prochaine ? Pfiou, il faudrait qu'elle investisse dans un agenda.

Du coup, évidemment, ce ne fut pas au moment où elle se faisait cette réflexion que la cliente arriva. Non non, cela, elle se l'était dit la veille, en se demandant si Miss Wildsmith arriverait ce jour ou le lendemain. Ou encore plus tard. Enfin bon, en fin de compte, elle avait totalement autre chose en tête au moment où la jeune femme blonde poussa la porte dans un tintement de clochettes.

- Bonjour, Miss, la salua-t-elle en retour.

Miss ou Madame ? Décidément, le patriarcat c'était compliqué : qui avait eu l'idée que pour s'adresser à quelqu'un correctement il fallait connaitre son statut marital ? Bon, elle était jeune, en plus elle avait parlé de son compagnon sans parler de lui comme un mari. Le Miss se défendait. Quoiqu'un Madame, c'était pas mal pour souligner l'importance d'une cliente, une Auror, qui plus est.

- Je vais vous cherchez vos baguettes immédiatement, elle indiqua.

Ce fut effectivement très rapide, puisque les baguettes étaient sur une étagère de stockage de commande dans l'arrière-boutique. Elles étaient toutes deux dans une même boite, dont Izsa souleva le couvercle pour faire admirer le travail.

A l'intérieur de l'écrin:
 

Ce n'était pas les baguettes les plus rutilantes qu'elle ai créées, de loin. Mis à part la structure noire en métal teint, Izsa ne les avaient ornées que de feuilles fines en argent. Cette simplicité permettait une saisie assurée, puisque les poignées étaient assez larges, arrondies et lustrées de sorte à maximiser leur ergonomie.

- Si vous le souhaitez, vous pourrez ajouter une chaîne ou bien une dragonne à ce niveau, elle indiqua l'extrémité proximale de la baguette de sorbier. La structure est décorative mais elle est suffisamment solide pour cela.

Izsa s'était dit que cela pourrait être assez pratique, pour une Auror. Cela éviterait de voir sa baguette voler au moindre Expelliarmus.

- Elles coûteront... Il fallait qu'elle retrouve le bout de papier accroché très négligemment sur le couvercle. 24 Gallions et 5 Mornilles. C'était pas donné, pour sûr. Il fallait dire que des Chimères, ça ne courait pas vraiment les rues. Et heureusement, me direz-vous. Est-ce que vous voulez les garder dans un seul écrin, ou bien je vous en prend un deuxième ? Avec un papier cadeau ?

Alors oui, c'était pas le genre de la maison de proposer ce genre de service. Aujourd'hui, elle voulait pourtant bien faire une exception : le prix valait bien une attention supplémentaire, et puis si ça n'était pas le genre de la maison, c'était surtout parce que les baguettes n'étaient pas du genre cadeau à offrir. La plupart des gens qui partait d'ici n'avait même pas d'écrin sous la main, à vrai dire, puisqu'une baguette n'avait pour unique vocation que de lancer des sorts. Du coup, cette fois-ci serait peut-être la seule et unique fois qu'Izsa s’attellerait à la dure tâche de faire un joli papier cadeau. Une sacré mission.

Pour : Elly Wildsmith
Baguettes jumelles (cœurs d'une même Chimère)
Bois : Sorbier (4 Mornilles) & Cèdre (10 Mornilles)
Composant : Crin de Chimère (10 Gallions) & Écaille de Chimère (10 Gallions)
Élasticité : Légèrement flexible (7 Mornilles) & Relativement rigide (5 Mornilles)
Taille : 30.50 cm (15 Mornilles) & 33.25 (15 Mornilles)
Plaquées de feuilles d'argent (1 Gallions)
Prix : 24 Gallions et 5 Mornilles
[Compte Vérifié]




Réponse à NorEb


Bonne nouvelle : pas d'explosion. La journée commençait plutôt bien.

- Vous êtes trop forte ! Comment vous avez fait ? Elle est bien pour les duels ? Puis pour lancer les sorts pour faire tomber la pluie ?

Ah ! Apparemment, c'était la bonne. Du premier coup. Allez, un peu d'auto-congratulation intérieure : un, deux, trois, hourra !
Passons à la suite maintenant. Euh... c'était quoi déjà la question ?

- C'est mon métier... expliqua-t-elle, un peu laconique.

Non parce qu'elle pouvait expliquer son raisonnement en profondeur, mais ça risquait de prendre des plombes. En plus, c'était tous sauf une science exacte, le choix de baguettes magique. C'était surtout de l'instinct, à vrai dire.

- Pour les duels ? Hmm, pas spécialement. Enfin en un sens oui : le Séquoia est un bois réactif, qui va répondre immédiatement à l'instinct de son propriétaire. En plus, avec la plume de focifère, il lui arrivera même de lancer des sorts toute seul. Par contre, elle n'est pas spécialement faites pour les sorts d'attaque ou de défense. Plutôt pour des enchantements, ou bien de la magie simple mais utilisée de manière originale. Du coup, ouais, faire tomber la pluie ça sera complètement de ses cordes, une fois que tu auras appris le sortilège, en attendant potzob. Pourquoi, tu veux faire quoi comme métier, plus tard ?

Izsa, conseillère d'orientation, vous y croyez, vous ? Elle non, en tout cas, et pourtant elle ne saurait que trop déconseiller à cette gamine de devenir Auror, ou tireuse d'élite de baguette magique. Dans de talent gâché ; il lui fallait quelque chose dans l'innovation.

Elle rêvait, ou bien elle était en train de lui faire des compliments ?




Réponse à Lizzie


L'idée plaisait bien à Lizzie, ce qui arracha un large sourire à notre artisane. Il n'y avait rien de plus gratifiant qu'un client emballé par ses élans d'inspirations.

— Je sais pas où tu les pèches, tes idées, mais franchement, ça fait comme un printemps sur ma peau.

Ah ? Oui, merci du... compliment ? I guess. Ça avait l'air très gentil, en tout cas.

- Ahah, s'amusa-t-elle. Les méandres de mon cerveau sont impénétrables. Ou bien c'est le LSD, au choix.

Bon, elle y était pas encore niveau blague. Elle se demanda un instant si les sorciers connaissaient le LSD, arriva à la conclusion que non, très probablement, et que de toute manière Lizzie aurait pas comprit. Du coup, ça aurait été un dialogue de sourd. Non, non, se comparer à Dieu par la réappropriation d'un adage, c'était pas mal. Et puis c'était pas faux, que son esprit était un bordel complet. Un labyrinthe de pensées illogiques duquel il ressortait, parfois, des éclats de génies.

- Pour les Halles, je sais pas trop, avoua-t-elle. Elle faisait rarement appel à leurs services. D'ailleurs il fallait qu'elle s'achète un nouveau balais. Euh, oui, nos moutons. J'imagine que si tu trouves immédiatement une canne qui te plait, ils pourront faire un compartiment secret en quelques jours. Moi, vu que j'ai pas trop de boulot en ce moment, je pourrai fignoler en une journée de travail. Une bonne journée de travail.

- Par contre, niveau emballage, il faudra un peu agrandir l'écrin, ajouta-t-elle, un sourire en coin.

Enfin, c'était pas vraiment drôle. Pourquoi elle disait au fait ? Il faudrait qu'elle apprenne à fermer sa bouche quand une pensée inutile sortait du labyrinthe qui lui servait de cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Cornwell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Cedric Cornwell, Mer 9 Mai 2018 - 10:27


Les bras se croisent, alors que le jeune garçon se déplace vers l’un des murs de la boutique. Le dos se pose, la jambe droite se replie laissant le plat du pied contre le mur. Le regard brun se glisse sur les élèves, tuteur, et vendeur présent en ce lieu, il les détaille autant que les jeunes clients essayant leur baguette. Un fin sourire étire les lippes de Cédric alors que les doigts se crispe et se craque les uns après les autres. La baguette était l’extension de son sorcier, et cela s'avérait d’avantage vrai lorsqu’un duel s’engageait, de même pouvoir deux sorciers pouvait se différencier par la puissance de leur baguette et le lien qui se créait entre elle. Il avait hâte, il était anxieux, il était curieux, il trépignait d’impatience même s’il n’en dévoilait rien.

Absent ? Juste un peu, alors que le ballet des rubans magiques reprennent vie. Le premier arrivé se mue dans un silence, silencieux. Cédric l’observe quelque instant. Du moins jusqu’à l’arrivée du second sorciers. Des jumeaux sans aucun doute, à peu près du même âge que lui, du moins il semblerait. Sans aucun doute des potentiels adversaires car tous élèves de son âge serait pour lui un adversaire à vaincre et à écraser. Oui, pour lui une victoire doit être totale et absolue. Foutu confiance en lui, alors qu’il parvient à se demander en même temps si seulement il possède les capacité à rejoindre une école magique, si lorsqu’il prendra sa baguette entre les doigts, rien ne se passe. Belle complexité de la pensée pour le jeune Cornwell.

La tête s’incline envers le second roux saluant les présent par des mots mais lui restera silencieux.

Et le défilé continue, étirant les commissures des lèvres en un sourire narquois. Jeunes sorciers perdu dans leurs monde et dans leurs rêves, silencieux et anxieux de voir leur première baguette prendre vie entre leurs mains. Silencieux et distant, chacun entre en ce lieu tel de parfait inconnu, et pourtant dans peu de temps chacun sera dans sa nouvelle famille, sera frere et soeur, facétie de la bienséance. Le visage se penche légèrement, alors que les noisette joue à saute mouton, glissant sur chacun des élèves, et se posant malgré lui la question : A quelle famille appartiendront ils ? Sont ils de grand sorciers ? Quel défi l’attend ? Un frisson d'excitation grandit en lui, que la patience est une vertu ! Une vertu que le jeune garçon ne possède pas. Alors les doigts continue à pianoter sur sa cuisse replié et murmure pour lui-même un “c’est long.”.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 19

 Le comptoir

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Ollivander's-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.