AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Ollivander's
Page 31 sur 40
Le comptoir
Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32 ... 35 ... 40  Suivant
Norman Tremblay
Poufsouffle
Poufsouffle

Le comptoir

Message par : Norman Tremblay, Mar 6 Juin 2017 - 20:56


Le ciel s'assombrissait peu à peu, Norman venait tout juste de pénétrer dans la boutique d'Ollivander's celle-ci était envahie d'une foule d’élèves de jeunes ages...
On entendait brailler à chaque coin de la pièce " Je veux celle-ci, non plutôt celle-ci ".
Norman étant d’habitude plutôt calme et patient, commençais à perdre patience.
Au bout d'une demi-heure d'attente il finit enfin à passé au comptoir et commença à parler avec son bel accent québécois à un des vendeurs.


-Allo j' désire acheter une baguette Neu, car la précédente a fni dans l' gosier d'un Magyar à pointes (dragon) durant mon voyage, enfin bref on ait pô lô pour parler de voyage !

Soudain un mètre ruban volant arriva vers lui pour prendre ses mesure,il en sortit un ticket qu'il apportas au vendeur...
Parchemin magique...:
 

Il en profita de l'attente pour aller s'acheter une bièreaubeurre au chaudron baveur...


Edit Keira : Bonjour Norman . Conformément au Règlement RPG l'ouverture de nouveaux sujets sans autorisation est interdite. Je déplace votre RP dans le bon sujet. Merci de faire plus attention à l'avenir. Cordialement.
Edit Keira : Bonjour Norman. Conformément au Règlement RPG il est interdit d'utiliser le libre-arbitre d'un membre sans lui avoir au préalable demandé l'autorisation. Merci de corriger votre RP et de faire plus attention à l'avenir. Cordialement.


Dernière édition par Norman Tremblay le Mer 7 Juin 2017 - 17:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sirlan Svarkfor
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Sirlan Svarkfor, Mer 7 Juin 2017 - 14:32


Deux silhouettes.
Un coup de vent.
Furtif.
Une fille.
Belle, douce, magnifique.
Silencieuse.
Lumineuse.
Le soleil.
Et son reflet dans le miroir, son contraire, son synonyme.
Un garçon, grand, grave. Beau, quelque part aussi. Mais si différent.
Beaucoup de noirceur.
Une ombre.

Un ange, une ombre, regards entrelacés. De dos, on aurait pu les prendre pour des amoureux. De face, la vérité éclorait.
Des jumeaux.
Leurs chevelures brunes se mêlaient, leurs regards se croisaient, leurs cœurs reposaient. L'une avec l'autre. L'autre avec l'une. Un tout, une unité.

Leurs pas les guidaient vers la porte de leurs souhaits. Simple porte, mais tellement symbolique. Le portail iridescent vers le monde de la magie.
Calme et silence, comme une marche funèbre, un enterrement de la réalité, du monde qui les avait vus grandir. Un enterrement, mais aussi une naissance. Celle de nouveaux savoirs, de nouvelles pratiques... De nouveaux amis ?
Le visage de Sirlan se fendit en un rictus amusé. Des amis, et quoi d'autre, encore ?
A deux. Tout était à deux pour eux. Naissance. Enfance. Épreuves. Doutes. Eux deux, c'est tout. Et jamais de regrets. Jamais.

Immobiles, côte à côte, ils attendaient. Tel l'accusé à la barre, la sentence du juge. La mort, l'enfermement.
La main de Sirgrid se dirigea vers celle de Sirlan. Si chaude...
Enfin, le juge arriva. La décision. Le juge... était un mètre magique.

Prénom & Nom : (votre pseudo) Sirlan Svarkfor
Caractère : (en trois adjectifs minimum) Solitaire, dévoué, asocial, droit, juste, loyal, aimant.
Longueur de vos bras : (en cm) 58 cm
Taille : (en cm) 1 mètre 78
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Husky


Re: Le comptoir

Message par : Anthony Adams, Jeu 8 Juin 2017 - 12:45


Merci de lire le premier post ! Il y a TOUJOURS, un vendeur derrière le comptoir ! Une boutique n'est logiquement jamais vide. Merci de le prendre en compte.










Pour une première baguetteRéponse n°1
With Joshua O'Brian, Aido Yokoyama, Madeleine Thompson, Norman Tremblay & Sirlan Svarkfor


Anthony avait recruté des stagiaires. Du coup, il foutait pas grand chose en ce moment. Enfin ça, c'est ce qu'on pourrait croire en entrant dans la boutique et en ne voyant jamais le gérant au comptoir. Ça c'était parce qu'il profitait de ce surplus d'employé pour s'occuper de la partie de l'ombre. Celle que personne voyait mais qui était tout aussi importante. Faire les comptes, s'occuper de la bonne marche de la boutique, concevoir des baguettes, bref tout ça servait à la boutique. Un peu comme les personnes derrière l'artiste principal, comme le groupe derrière le chanteur. Ces gens qu'on oublie un peu trop facilement mais qui faisaient énormément pour le spectacle.

Bref, Anthony était un intermittent du spectacle d'Ollivander's. Sauf qu'il était bien payé. Fallait pas déconner. Mais aujourd'hui, il avait décidé de refaire quelques ventes. Histoire de dire "Coucou j'suis là, c'est moi le patron". C'EST QUI LE PATRON ? C'est lui. Voilà, vous avez tout compris. Bref, Anthony sortit de l'arrière boutique où il faisait ses comptes pour s'assurer qu'il ne coulait pas sa boutique et, une fois derrière le comptoir, il faillit parler mais... :

- Ça ne vous gêne pas si j'allume une cigarette ?

La question par la négation. C'était une technique connue de manipulation pour que les gens se sentent obligés de répondre "Non, vous inquiétez pas". Sauf que ça marchait pas chez quelqu'un qui la connaissait.

- Si justement, ça me gêne, vous pouvez bien attendre 10 minutes avant de vous droguer, ou alors sortez, vous pouvez aussi attendre pour avoir une baguette, répondit Antho avant d'annoncer plus haut. Bienvenue à Ollivander's, sans aucun doute la plus belle boutique du chemin de Traverse ! Merci de remplir les formulaires et je pourrais m'occuper de vous.

Y'en avait un autre, qui semblait un peu perdu et semblait ne pas voir qu'Anthony était là, mais ce dernier l'ignora, comme il le faisait avec ce genre d'énergumène. Quand il récupéra tous les formulaires (même ceux des gens bizarres, pas de discrimination ici. Du moins, pas trop) il partit dans les rayonnages pour choisir toutes les baguettes. 5 baguettes attendant donc leur propriétaire. 5 baguettes qu'Anthony avait confectionné. Peut-être même que certaines avaient été confectionnés bien avant qu'il arrive dans la boutique. C'était d'ailleurs le cas de cette baguette. Celle qui correspondait à un certain Sirlan. Comment il savait que cette baguette était vieille ? C'est simple, il suffisait de voir la quantité de poussières qu'il y avait sur la boite. Anthony essuya un peu la poussière puis passa aux autres baguettes. Vous vous demandez peut-être comment les vendeurs faisaient pour se retrouver au milieu de toutes ces baguettes mal rangées. Et bien détrompez-vous derrière ce bordel, il y avait un vrai rangement permettant de trouver tout ce qu'on voulait quand on voulait. Bien sûr, cette technique de rangement était un secret Ollivandien et seul les vendeurs et ex-vendeurs la connaissait. Voilà donc Anthony à nouveau face à la horde de clients attendant patiemment (ou pas) leur baguette.

- Voilà pour vous ! Surtout, testez votre baguette pour vous assurez qu'elle vous corresponde, c'est très important.

Il attendit donc patiemment les tests.

- Ah j'oubliais ! Cela vous coutera 10 mornilles ! Prix spécial Ollivander's. De plus, vous avez dans votre boite un bon d'achat de 30% au Trois Balais, pour vos futurs sortis, profitez-en !

Point.





Baguettes


Ollivander's s'engage à vous offrir une expérience inimaginable et vous offre votre première baguette à 10 Mornilles.

Nous vous offrons aussi une réduction exceptionnelle, pour tout achat à Ollivander’s 30% sur l’achat d’un menu au Trois Balais !



Pour : Joshua O'Brian
Bois : Hêtre
Composant : Plume de Jobarbille
Élasticité : Plutôt rigide
Taille : 24,15cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]



Pour : Aido Yokoyama
Bois : Eucalyptus
Composant : Moustache de Chat noir
Élasticité : Assez flexible
Taille : 22,62cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]



Pour : Madeleine Thompson
Bois : Pin
Composant : Crin de Licorne
Élasticité : Très souple
Taille : 22,92cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]



Pour : Norman Tremblay
Bois : Houx
Composant : Ongle de troll
Élasticité : Plutôt cassante
Taille : 19,84cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]



Pour : Sirlan Svarkfor
Bois : Chêne
Composant : Plume de Chouette
Élasticité : Relativement flexible
Taille : 22,32cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]


#ollivandergeresamere #ollivendeurdereves



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nawuele Skadi
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Nawuele Skadi, Sam 10 Juin 2017 - 12:09


Journée ensoleillée que voilà, ce n'était pas ce qu'elle préfère, mais autant profiter de son temps libre pour accomplir certains de ses projets. Cela faisait 6 ans environ qu'elle n'était pas rentrée dans cette boutique, mais elle s'en souvenait parfaitement bien, c'est donc non sans un élan de nostalgie qu'elle s'y rendait. Sa baguette l'avait accompagné pendant toute sa scolarité à Poudlard, mais il était temps de faire du nouveau, d'en concevoir une la représentant plus, et pour accompagner sa nouvelle vie également.  

Pénétrant dans la boutique, elle rajusta sa cape, elle était exactement comme dans ses souvenirs, spacieuse, accueillante, et dégageant un aura magique. S’avançant vers le comptoir elle s'attela à remplir le formulaire, elle avait déjà bien réfléchi au préalable au contenu de sa nouvelle baguette.


Votre nom : Nawuele Skadi
Votre ancienne baguette : Chêne et cheveu de Vélane.

Nouvelle baguette

Bois : Cristal.
Composant : Écaille de Léviathan.
Élasticité : Rigide.
Taille totale de la baguette : 25 cm.

Taille du manche : 5cm.
Matériau du manche : Même bois.
Forme du manche : Bombé.

Taille du pommeau : 0,5cm.
Matériau du pommeau : Diamant.
Sculpture du pommeau :
Gravure du pommeau :


Dernière édition par Nawuele Skadi le Mer 14 Juin 2017 - 16:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Andrew Lausta
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Andrew Lausta, Dim 11 Juin 2017 - 10:31


Il y a à peine 10 ans.

Londres. Quelle ville en constante effervescence. Que le calme des rivages français lui semblait loin.
Andrew était fébrile, cet état inhabituel chez lui le rendait d’humeur maussade, presque absent.
Il était inquiet du choix de la baguette. Il savait que c’était la baguette qui choisissait son sorcier et non l’inverse. Il avait peur d’avoir une baguette avec des caractéristiques éloignées de celle de sa famille.
Ce jour est une véritable institution chez les Lausta, toute la famille est présente pour soutenir le jeune sorcier. En y repensant Andrew est le premier Lausta qui étudiera en Angleterre.
D’un commun accord avec sa famille il se rendrait seul dans la célèbre boutique de baguette anglaise.
Avant de pousser la porte il se retourna vers sa mère, son père et ses sœurs. Les regards encourageurs et bien veillant lui gonflèrent le cœur de courage.

Dès qu’il eut passé la porte, l’atmosphère feutrée lui fit oublier toute son appréhension, un calme absolu régnait dans l’échoppe et la présence de quelques clients passait inaperçue.

Il avait déjà remplis le formulaire et approcha du comptoir avec détermination et s’adressa à un membre du personnel :

-Bonjour, voici le formulaire pour avoir ma première baguette.

à peine eut-il fini sa phrase que le ruban magique se déroula sur lui.

FORMULAIRE:
Prénom & Nom : Andrew Laustra
Caractère : Calme, sportif, curieux, érudit
Longueur de vos bras : 59cm
Taille : 180cm
Revenir en haut Aller en bas
Leonor Alvarez
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Leonor Alvarez, Lun 12 Juin 2017 - 1:18



Le soleil était de plomb en ce début de juin, il éclaboussait toutes les devantures animées du Chemin de Traverse qui se paraient de toute une myriade d’affiches, de produits et d’ouvrages en tous genres. Si la plus célèbre rue du monde magique anglais n’était jamais désertée, les préparatifs avant la rentrée allaient bon train précédant l’arrivée en masse des élèves de Poudlard. Cette effervescence, ce remue ménage ne faisait que rendre Leonor plus agacée qu’elle ne l’était déjà - bien qu’elle s’estimait chanceuse de devoir parcourir cette allée pavée avant le raz-de-marée estudiantin. Le pas pressé, l’allure plus vive qu’à l'accoutumée, elle dépassait les badauds au nez levé, soupirant plus encore en voyant quelque créature au visage balafré la dévisager. Le monde à l’envers, pensa-t-elle. La jeune femme leva les yeux au ciel tout en poursuivant sa route qui devait la conduire chez le fameux artisan.

C’est que la jeune femme n’était pas en goguette, n’était pas venue faire du lèche-vitrines. Sa baguette s’était brisée quelques jours auparavant et bien qu’elle pouvait évidemment formuler certains sortilèges seule, elle se sentait dépossédée. Une sorcière sans baguette n’est que décadence - à ce compte, il valait mieux aller vivre chez les sans maj. Il était sans dire que cette situation l’irritait au plus haut point et cela pouvait se lire sur son visage déformé par la nervosité. Visage duquel l’on pouvait décerner une cigarette trônant sur ses lippes colorées comme à l’accoutumée.

Vingt ans, deux décennies en somme avait séparé cet instant de sa première visite chez Ollivander’s. Et bien qu’elle faisait tout pour effacer de son esprit ses plus jeunes années, elle ne pouvait refréner certains souvenirs, certains flashbacks. Les vieux souvenirs avaient beau avoir la dent dure et pouvaient bien la transporter durant quelques instants où ses joues se décrispèrent - elle retrouva bien vite un masque de froideur habituel. La beauté latine devint soudainement plus froide tandis qu'elle franchissait les derniers pas qui la séparait de l'entrée de la boutique et qu'elle délaissait son mégot dans un réceptacle prévu à cet effet.

Le frontispice de la boutique était le même, à croire que le temps s’était arrêté à cet endroit bien précis. Arquant un sourcil, elle prit une inspiration assez profonde - après tout, ce devait être pas mal poussiéreux là dedans - et finis par abaisser la poignée. A sa grande surprise, si le carillon était resté le même, la boutique , elle, avait bien changé. Plus lumineuse, plus agréable, plus appréciable... Suspendue un instant, les phalanges encore crispées sur la poignée, les prunelles foncées de la jeune femme scrutèrent la pièce où quelques silhouettes se distinguaient, toutes affairées. Le bois vernis, les étalages presque rangés... Ollivander's s'était octroyé une petite cure de rajeunissement ! Satisfaite, la jeune femme esquissa quelques pas sur le tapis de velours mordoré dont le bruit fut aussitôt étouffé par la matière moelleuse.  Rapidement, elle se saisit d'un parchemin et s'accouda au meuble faisant office de comptoir pour gagner du temps dans sa rédaction.  Pas une minute à perdre, pas un bavardage inutile à concéder à un quelconque vendeur non plus : elle griffonna d'une écriture nerveuse les renseignements et autres faits d'état convoqués à grande vitesse.

Enveloppée par une odeur alléchante de café qui chatouillait son nez, elle ne distingua que très peu le mètre-ruban qui décrivait quelques figures autour de sa silhouette, se dépliant à volonté. Après quelques instants, son irritabilité habituelle revint au garde-à-vous : faisant jouer ses doigts sur la surface lisse du bois, elle tapait silencieusement du pied en espérant qu'un vendeur ne daigne pas la faire davantage patienter. La trentenaire les voyait absorbés par de longues discussions au sujet de baguettes pas tout à fait parfaites, pas assez au goût des sorciers en culotte courte. Marmonnant un juron dans sa langue natale, elle se tourna vers une rangée de baguettes qui lui faisait de l'oeil et tâchait d'y discerner un quelconque signe ostentatoire. Qui sait ? Peut-être reposait là une véritable pépite ? Le temps pouvait être de l'argent, pour elle il n'était question que de survie. Si elle avait dans le passé eût une bonne baguette, désormais la remplaçante devait rimer avec puissance.


Prénom & Nom :Leonor Alvarez
Caractère :Indépendante, Pugnace, Mélancolique, Nerveuse, Charmeuse
Longueur de vos bras :52 cm
Taille :170 cm
Revenir en haut Aller en bas
Sirlan Svarkfor
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Sirlan Svarkfor, Mar 13 Juin 2017 - 17:34


Une boîte
Cage de l'âme soeur de bois
Embrumée de nuages de poussière
Cumulus du passé
Un souffle de vent humain
D'entre les lèvres du vendeur
Chasser le passé
Trouble soudain
Chasser le passé...?
Prouesse...

Puis...
Ouverture de la boîte
Trésor luisant
Sous forme de bout de bois
Charmante illusion
Illusoire charme

Du chêne
Force et résistance
Aux flots du passé
Indépendance
Un sourire ironique naquit
Peint sur le visage du garçon
Indépendance...
Quelle jolie foutaise...
Le chêne
Beau symbole
Liberté
Résilience
Âme soeur...
?
Plutôt
Une volonté...

Plume de chouette
Sagesse
Impartialité
Tiens...
Intuition
Visions
Désillusions ?

Et soudain

Un élastique se tendit
Au maximum
Âme tendue vers la branche morte
La baguette
Sirlan sourit
De ce sourire si rare
Et si précieux
Et il dit simplement
Oui
Revenir en haut Aller en bas
Nephem Bailey
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Nephem Bailey, Mer 14 Juin 2017 - 0:18


Voilà maintenant près de deux heures que Nephem déambulait sur le Chemin de Traverse. Il était temps d’admettre qu’elle était complètement perdue et qu’elle n’avait pas la moindre idée de ce qu’elle devait faire ni d’où elle devait aller.
Lors de son arrivée à Londres, elle s’était rendue au Chaudron Baveur comme le lui avait indiqué une nouvelle lettre de Poudlard. Là-bas, un drôle de bonhomme beaucoup plus petit qu’elle lui avait désigné un mur d’un coup sec de la tête.
Nephem se posta devant le mur et attendit. Elle ne savait pas très bien ce qu’elle devait attendre d’ailleurs. Quelqu’un allait-il ouvrir une porte dissimulée et lui demander sa carte d’identité ? Comment les sorciers se reconnaissaient entre eux ? Y avait-il des signes ? Un mot de passe, quelque chose ?
Soudain, elle entendit un éclat de rire derrière elle. L’homme qu’elle avait aperçu précédemment se tenait derrière elle. Petit et dodu, son énorme ventre semblait avoir déplacé le centre de gravité de son corps puisqu’il penchait très nettement vers l’avant.

- Laisse-moi deviner, tu es née-moldue, pas vrai ? lui demanda-t-il d’un air hautain
- Moldue ? J’ignore ce que ça veut dire, répondit Nephem, visiblement mal à l’aise
- Ça doit vouloir dire oui ! Pousse-toi petite, je n’ai pas toute la journée !

L’homme avait alors tapoté quelques pierres du mur et soudain, une brèche suffisamment grande pour le laisser passer était apparue. Nephem aperçut alors, par-dessus le crâne dégarni de l’homme, une rue bondée. Elle regardait les gens se presser contre les vitrines les bras chargés de livres, de chaudrons ou encore de balais volants. Nephem n’en croyait pas ses yeux. Quelques minutes auparavant elle se tenait face à un mur, croyant à une mauvaise farce et l’instant d’après, un monde parallèle venait de se révéler.
*Je dois vraiment être barge*, pensa-t-elle
Mais il fallait se rende à l’évidence, son imagination, bien que débordante, était loin d’être aussi riche, détaillée et nette. Le soleil qui baignait la rue réchauffait sa peau comme pour l’encourager à quitter le monde froid des « Moldus ».
La jeune fille traversa alors le mur et tout à coup, quelque chose en elle explosa. Elle sentit une boule de chaleur vagabonder dans son corps. Elle savait que tout serait désormais différent. Comment ? Elle n’en avait pas la moindre idée, mais elle était impatiente de le découvrir.  
Nephem arriva finalement dans devant une devanture flamboyante. "Ollivander's - Fabricants de baguettes magiques depuis 382 avant J."

*Puisqu’il faut bien commencer quelque part, allons voir par ici* pensa la jeune fille avant de pénétrer dans la boutique.
Elle fût tout d’abord frappée par l’ambiance du magasin, des montagnes de boîtes s’entassaient les unes sur les autres dans le plus grand de fouillis, néanmoins, elle ressentait une certaine plénitude à être ici. Elle était d’ailleurs ravie d’avoir préféré venir seule, elle pouvait ainsi profiter de la découverte de ce nouveau monde sans avoir à se soucier des regards inquiets de ses parents.
Alors qu’elle s’approchait du comptoir, un mètre-ruban magique s’agita et glissa vers elle. En quelques instants il avait pris ses mesures et était retourné se poser délicatement sur le comptoir.  

Prénom & Nom : Nephem Bailey
Caractère : (en trois adjectifs minimum) Impulsive, courageuse, solitaire
Longueur de vos bras : 52,4 (en cm)
Taille : 170 (en cm)

Nephem continuait quant à elle d’observer les lieux et d’inspirer profondément. L’odeur qui régnait dans le magasin lui plaisait.
Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Temperence Black, Jeu 15 Juin 2017 - 23:14











Première BaguetteRéponse n°1
With Andrew Lausta, Leonor Alvarez & Nephem Bailey


Temperence arpentait la boutique. Elle observait les moindres détails, passant au crible la moindre égratignure sur le comptoir lustré. Il n’y avait encore personne dans la petite boutique à l’odeur boisée mais les clients allaient arriver. Ils arrivaient toujours. La brunette s’amusa à remettre les piles de papiers droites, à changer les encriers presque vides et a dépoussiérer quelques boites qui semblaient là depuis trop longtemps.

Ses chaussures d’été claquaient discrètement sur le parquet de chêne ciré et sa combi-short coulait le long de son corps menu à chaque fois qu’elle bougeait. Quelques mèches de cheveux retombaient devant son visage tandis que le reste de sa chevelure était relevé en un chignon flou qui se balançait doucement sur son crane. Elle aurait pu trouver une meilleure tenue, certes, mais la chaleur faisait qu’elle préférait porte des vêtements légers plutôt qu’une robe plus habillée et puis après tout, elle n’était pas là pour faire un défilé de mode. Elle travaillait et le but n’était pas de draguer les clients qui, pour la majorité, étaient des enfants de 11 ans venus acheter leur première baguette.

Elle fit une dernière fois le tour de la boutique, réfléchissant à plusieurs choses à la fois. Elle songeait à ce qu’elle ferait en débauchant. Elle offrirait peut-être une glace à ses collègues s’ils voulaient la suivre. Avec cette chaleur, la glace les rafraichirait et peut-être pourraient-ils nouer des liens, devenir des amis et non rester de simples collègues de travail. Le tour terminé, elle alla se percher derrière le comptoir. Elle s’assit sur le bord du bureau et attendit le tintement significatif d’une arrivée.

Le bruit ne fut pas long à attendre. Trois personnes entrèrent dans la boutique. Sur les trois têtes, une était plus âgée et les deux autres étaient tout jeunes. Sûrement une femme en quête d’une nouvelle baguette et deux bambins venus ici pour avoir leur première baguette, juste avant la rentrée pour Poudlard.

Temperence salua les trois arrivant d’un « Bonjour » joyeux et d’un sourire pétillants. Elle espérait les mettre à l’aise en ces lieux qu’elle considérait comme berceau de bonne humeur. Tandis qu’elle leur laissait le temps de remplir les petits formulaires mis à leur disposition, elle s’installa correctement derrière son comptoir. Elle descendit de son perchoir du bureau pour se tenir poliment et bien droite à sa place de vendeuse. Vendeuse stagiaire mais vendeuse quand même.

Tous les papiers sous les yeux, elle les lu avant de commencer à les trier. Temperence envoya un sourire vers les trois personnes qui attendaient leur baguette. Elle relut les formulaires avec attention et sourit. « Je reviens dans quelques instants pour vous apporter vos baguettes »

Temperence sautilla jusque dans les rayons, passant boite par boite au peigne fin. elle se référencia plusieurs fois aux formulaires qu’elle avait déposé sur un coin du rayon. Un calme, une pugnace et une solitaire. Il y en avait pour tous les goûts aujourd’hui et cela amusa la brunette qui pouvait visiter plusieurs coins rayons qu’elle n’avait pas encore eu le temps de visiter. Elle passa boîte par boîte, hésitant, reposant, reprenant. Il lui fallut une petite dizaine de minutes pour trouver la baguette qui correspondrait à chacun des clients.

« Voici vos baguettes, j’espère qu’elles vous conviendrons. » Elle eut un sourire et déposa chaque boitier devant son destinataire. « Les compositions sont à l’intérieur et je vous conseille de les essayer maintenant. Je ne vais tout de même pas vous faire payer 10 mornilles pour une baguette qui ne correspond pas ! » Temperence eut un nouveau sourire et attendit le verdict de ses clients du jour.





Nouvelle BaguetteRéponse n°2
With Nawuele Skadi


Soleil de plomb et chaleur estivale. Il faisait chaud dans la boutique et la brunette avait l’impression qu’elle allait fondre à tout moment. Elle aimerait bien sortir de là pour aller boire un verre avec du sirop et de la glace mais en tant que vendeuse, et surtout en tant que stagiaire, elle ne pouvait quitter son post pour aller prendre du bon temps dans un bar et laisser la boutique sans vendeur pour accueillir les possibles clients qui viendraient faire un tour à la boutique. Elle choisit alors de filer vers l’atelier où elle se servit un verre d’eau froide avant de prendre un livre sur la fabrication des baguettes et de le feuilleter assise tranquillement assise derrière le comptoir de la petite boutique dont la réputation n’était plus à faire.

Assise, elle lisait. Elle apprenait la théorie et peut-être qu’un jour elle pourrait se lancer dans la confection mais ce n’était pas en à peine une semaine de travail en boutique qu’elle allait pouvoir se lancer dans la fabrication. Si dans les livres tout cela paraissait simple, il en était sûrement autrement dans la réalité. Pour le moment, elle se limitait donc à la théorie. La pratique, ce serait pour plus tard. Beaucoup plus tard.

‘cling’ La clochette de la porte d’entrée sonna, faisant sursauter la brunette concentrée à sa tâche. Une jeune femme se tenait là, dans la boutique. Temperence l’accueillit avec le sourire et un « Bonjour » joyeux puis elle laissa le silence emplir l’endroit tandis que la jeune femme remplissait un formulaire. Elle l’avait déjà croisé quelque part mais elle ne saurait dire où alors elle se tut en observant avec le sourire la femme puis elle laissa son regard dériver sur la vitrine laissant apparaître la rue baignée de soleil.

Il ne fallut pas longtemps à la cliente pour rendre son papier, papier que Temperence s’empressa d’attraper pour répondre à la requête de la jeune femme. « Oh une nouvelle baguette ! » Temperence sourit. « Hum, je vais transmettre votre demande à mon collègue en charge de la confection des baguettes. Je pense qu’elle sera prête d’ici demain ou après-demain selon le travail de mon collègue. Vous désirez venir la chercher ou souhaitez vous qu’on vous l’envoie ? »

Temperence sourit à la jeune femme. Dès que cette dernière lui aurait répondu, elle filerait dans l’atelier pour donner la commande à Anthony et, s’il acceptait, elle le regarderait faire. elle l’observerait manier les éléments avec dextérité pour assembler cette baguette singulière.  

Un léger sursaut fit se redresser subitement la brunette. Elle venait de faire comme si elle concluait la vente alors qu’elle n’avait toujours pas annoncé le prix à la cliente dénommée Nawuele.

« Excusez-moi, mais j’ai omis de vous donner le prix, cela vous fera donc 26 Gallions et 12 Mornilles. » Temperence lui envoya un petit sourire. Elle ne faisait que de sourire dans ce rôle de vendeuse, cela changeait de d’habitude où son visage affichait généralement une moue soucieuse, rêveuse ou inexpressive.
 




Baguettes


Ollivander's s'engage à vous offrir une expérience inimaginable et vous offre votre première baguette à 10 Mornilles.

Nous vous offrons aussi une réduction exceptionnelle, pour tout achat à Ollivander’s 30% sur l’achat d’un menu au Trois Balais !


Réponse n°1

Pour : Andrew Lausta
Bois : Sycomore
Composant : écaille d’occamy
Élasticité : agréablement souple
Taille : 28.59 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]



Pour : Leonor Alvarez
Bois : Aubépine
Composant : Cheveux de vélane
Élasticité : plutôt rigide
Taille : 27.52 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]



Pour : Nephem Bailey
Bois : Chêne blanc
Composant : poil de lion
Élasticité : légèrement rigide
Taille : 27.524 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]


Réponse n°2

Pour : Nawuele Skadi
Bois : Cristal.
Composant : Écaille de Léviathan.
Élasticité : Rigide.
Taille totale de la baguette : 25 cm.

Taille du manche : 5cm.
Matériau du manche : Même bois.
Forme du manche : Bombé.

Taille du pommeau : 0,5cm.
Matériau du pommeau : Diamant.
Prix : 26 Gallions et 12 Mornilles
[Compte Vérifié]






Revenir en haut Aller en bas
Scylla Edwards
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Scylla Edwards, Sam 17 Juin 2017 - 18:18


Il y a quatre ans, la petite Scylla Edwards, toute fraichement consciente de sa nature de sorcière, pénétra pour la première fois sur le Chemin de Traverse.
Ses yeux s'écarquillèrent lorsqu'elle avança entre les boutiques. Toute cette effervescence lui emplissait le coeur de quelques chose qu'elle ne pouvait pas définir, et à la vue de tous ces sorciers et sorcières, tous ces enfants accompagnés de chouettes, rats et animaux en toute genre, croulant sous un pile de livres pour certains, sous une pile de robes pour d'autres, elle se sentit enfin chez elle, enfin au milieu des gens qui lui ressemblaient.

Inconsciemment, même remplie de bonheur et n'ayant qu'une envie, ne jamais faire demi-tour, elle eut une pensée pour sa famille et surtout pour son père.
Ils étaient des gens simples, et aucun d'eux n'était pourvu de pouvoirs magiques.
Sa surprise fut immense lorsqu'elle reçut un lettre manuscrite, écrite sur un magnifique parchemin de ce qui allait être sa nouvelle école: Poudlard.
Son père, pêcheur était rentré comme tous les jours en fin de journée, erreinté et épuisé mais heureux.
Il avait poussé la porte de sa maison et s'était retrouvé face à face avec sa fille, sa petite Scylla, dont les grands yeux ne ressemblaient pas aux siens... Elle tenait une lettre à la main...
La petite blonde avait alors regardé son père, et, une fraction de seconde, elle avait cru apercevoir sur le visage de ce dernier un sourire. Mais il s'était effacé très vite, et il s'était alors adressé à elle:

Est ce que tout va bien ma chérie ?

Scylla lui avait alors tendu la lettre, et Jim s'était alors retourné, penché sur le parchemin. Quelques minutes s'étaient écoulées, quelques minutes qui resteront à tout jamais gravées dans l'esprit de la petite sorcière.

Une liste de fournitures scolaires lui avait été envoyée avec la fameuse lettre, pas tout à fait comme celles qu'elle avait pu connaitre à l'école des non sorciers.
Un peu perdue au milieu de cette grande allée, elle repéra un jeune garçon qui devait avoir à peu près son âge. Tout excité il pointait du doigt une boutique un peu plus bas, dont la devanture imposante te magistrale laissait apparaitre le nom Ollivander's - Fabricants de baguettes magiques depuis 382 avant J.-C.
Scylla décida de commencer par là, allait-elle vraiment avoir une baguette magique qui allait cracher des flammes comme dans les romans qu'elle dévorait depuis son plus jeune âge ?

La fillette pénétra alors dans la boutique, un tapis beige immense ornait le sol, une ambiance châleureuse et rassurante se fit tout de suite sentir; Scylla se sentait assez bien, bien qu'un peu impressionnée par tant de nouveautés.
Plusieurs personnes se trouvaient dans la boutique, et les yeux de la jeune sorcière se posèrent sur une pile de parchemins disposés sur le comptoir. Elle alla en chercher un, mais avant d'aller se poser sur l'une des chaises disposées dans ce lieu, son regard fut attiré par un nombre incalculable d'étagères dans lesquelles on pouvait voir de jolies boites émeraude. Qu'est ce que cela pouvait bien être ?
A la fois intriguée et ébahie, elle décida enfin de s'asseoir dans un coin tranquille de la boutique, où personne ne se trouvait encore.
Elle regarda alors le parchemin, qui ressemblait à un formulaire somme toute classique, jusqu'à ce qu'elle aperçoive qu'on lui demandait la taille de ses bras. A part qu'ils étaient petits, tout comme elle, elle n'en avait strictement aucune idée.
Avant même de se lever pour demander conseil à un vendeur, un ruban volant s'approcha d'elle et commença à lui mesurer les bras.
La fillette ne bougea plus, tellement surprise par ce petit objet magique, l'un des premiers qu'elle avait eu l'occasion de voir.
Un léger Ouah sortit de sa bouche, qui ne se referma pas complètement, lui laissant un air hébété sur le visage.
Ne voulant pas se faire remarquer, elle essaya de contenir son étonnement, son excitation et sa joie, et remplit d'une écriture mal assurée et un peu tremblante le fameux formulaire:

Prénom & Nom : Scylla Edwards (votre pseudo)
Caractère : Solitaire, studieuse, inventive, souriante (en trois adjectifs minimum)
Longueur de vos bras : 48 cm (en cm)
Taille : 132 cm (en cm)

La jeune fille se leva, posa le formulaire sur le comptoir et se rassit, contemplant à nouveau cette jolie boutique, qui ne sortirait plus jamais de sa mémoire, et attendit patiemment qu'un vendeur se présente à elle. Qu'allait-il se passer maintenant ? Allait-elle devoir faire un exercice, réaliser des figures, montrer sa capacité à être une vraie sorcière ? Une légère boule s'installa dans son ventre, et ses pieds commencèrent à taper le sol, le bruit insistant étouffé par le tapis.
Revenir en haut Aller en bas
Soline Chapman
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Soline Chapman, Lun 19 Juin 2017 - 0:12


La clochette d'argent scintilla joyeusement lorsque deux nouveaux clients entrèrent dans la boutique.

L'un d'eux arborait un visage très fatigué. Il devait avoir la quarantaine, et quelques mèches blanches commençaient à remplacer ses cheveux blonds foncés. Les poches violacées sous ses yeux bleus témoignaient d'un manque de sommeil évident. Malgré cela, il avait un regard très doux et inspirait la confiance, sans qu'on puisse réellement comprendre pourquoi.
Il tenait délicatement par le bras une fillette toute frêle, dont les longs cheveux blonds recouvraient presque l'intégralité de son visage. On pouvait tout même distinguer ses grands yeux bleus qui regardaient partout frénétiquement. Elle cachait difficilement son émerveillement. L'homme et la fillette se ressemblaient beaucoup.

- Dépêche-toi, lui murmura-t-il, nous avons encore beaucoup de choses à acheter.

La petite fille acquiesça d'un signe de tête, mais elle restait plantée sur place, se serrant contre l'homme aux cheveux blonds.

En y réfléchissant bien, il était évident que la gamine allait bientôt faire son entrée à Poudlard, sinon pourquoi traînerait-elle dans une  boutique de baguette? Néanmoins, elle paraissait si jeune et si frêle qu'on lui aurait à peine donné dix ans.

- Prends un formulaire, ordonna l'homme d'une voix douce, s'il-te-plaît Soline... Je ne peux pas le faire pour toi, je n'y connais rien à ces... à tout ça...

Son regard balaya la boutique et il soupira.

La dénommée Soline se détacha enfin de l'homme et s'avança timidement vers le comptoir. Elle adressa un sourire timide au (à la) vendeur(euse) et prit un parchemin sans dire un mot.

Elle s'assit sur une des chaises, laissant ses pieds, qui ne touchaient pas le sol, battre dans le vide et commença à rédiger, tandis qu'un mètre ruban prenait ses mesures. Par deux fois, il la gêna dans sa tâche et elle le repoussa d'un léger geste de la main.

Formulaire de Première Baguette:
 

La petite fille sembla réfléchir quelques instants puis appela l'homme d'une voix fluette:

- Papa?

Plongé dans la contemplation du magasin, il mit un temps à réagir. Ses manière montraient qu'il n'était pas très à l'aise dans cette boutique.

- Papa? Répéta Soline, est-ce que je dois indiquer que je suis gauchère?

- Comment veux-tu que je le sache? Cid aurait pu répondre, Cid savait...

Il s'interrompit. Le père et la fille se regardèrent gravement puis détournèrent les yeux. Soline se replongea dans son formulaire et l'homme fit mine de contempler une baguette exposée en vitrine.

Quelques minutes plus tard, Soline se laissa glisser de sa chaise et rejoignit le comptoir. Elle s'adressa au (à la) vendeur (euse) d'une voix étouffée par la gêne:

- Je... Je l'ai remplie monsieur (madame)...
Revenir en haut Aller en bas
Kanenn Oswald
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Kanenn Oswald, Lun 19 Juin 2017 - 7:54


Quatre ans plutôt, Kanenn ouvrait la grande porte en chêne de Ollivander's. C'est la première fois qu'elle venait sur le chemin de traverse et bien qu'elle aurait aimer être chez elle à ne rien faire, elle profitait d'être ici pour découvrir le monde sorcier. Pour faire de la magie à Poudlard, elle avait besoin d'une baguette, alors évidemment elle était venue en acheter une dans cette grande battisse.

En entrant, elle fut accueillie par le tintement d'une clochette et elle vit quelques clients remplissant un petit parchemin. Kanenn regarda le comptoir ou un vendeur s'occupait d'un client. Elle put aussi voir sur le comptoir une pile de parchemin attendant d'être remplit, alors elle s'approcha en faisant un léger sourire au vendeur. Maintenant qu'elle était ici, elle pouvait au moins essayer d'être polie. Une fois assez proche, elle en pris un avant d'aller s'asseoir sur une des nombreuses chaises de la boutique. Puis elle lut le parchemin et elle se demanda quand elle eut fini, comment pouvait-elle connaitre la longueur de ses bras ? Ce fut un mètre ruban magique qu'il lui répondit lorsqu'il est venu voler vers elle. Avec son problème de mesure réglé, elle remplit le petit formulaire.

Prénom & Nom : Kanenn Oswald
Caractère : Paresseuse, curieuse, solitaire, ouvert, sportive
Longueur de vos bras : 49 cm
Taille : 158 cm


Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Jace Becker, Lun 19 Juin 2017 - 16:53


Jace était accompagné de sa mère Iris, ils sont venues venues au chemin de traverse grâce a la poudre de cheminette. Jace était habillé de noir, sa mère également sauf sa veste qui lui tombait jusqu'au mollet qui était légèrement plus clair.
Bien qu'il soit accoutumé au monde des sorciers, il ne peut qu'être émerveillé devant la grandeur du chemin et des différents magasin.
Puis il regarda sa mère quelques instants et lui demande :
-Mère, par où commençons nous ?
Elle le regarda de haut et lui répondit :
-Nous commencerons par Olivander's, c'est le plus proche regarde. Elle lui pointa l'enseigne du magasin avec son doigt.

Sans plus attendre ils partirent tous deux vers l'entrée du magasin. Ils entrèrent et pendant quelques instants, ils restèrent sur le bas de la porte à regarder les futurs élèves acheter leurs premières baguettes, et d'autres nettement plus grand et plus vieux.
Ils commencèrent à s'approcher du comptoir et Jace lança un "Bonjour" Des plus banales qu'il soit.
La plupart des plus jeunes ici présent n'ont pas du tout fait attention au bonjour lancé par celui-ci.

Comparé aux autres enfants présents dans la pièce, Jace était celui qui semblait le moins surexcité de tous.
Arriver au comptoir il prit l'un des parchemins qui était présenté et commença a le lire.
Bon... ça ne m'a pas l'air bien compliqué

Dès qu'il eut fini sa lecture, il écarta les bras pour que le mètre magique qui arriver dans sa direction puisse le mesuré convenablement.
Pendant que le mètre le mesuré, Jace remarque une jeune fille blonde et assez fragile à première vue.
Une chance que mère n'est pas attentif... ce dit-il a lui-même.
Puis commença à remplir son propre parchemin.

Prénom & Nom : Jace Becker (votre pseudo)
Caractère :Fier, ambitieux, curieux, rusé, froid (en trois adjectifs minimum)
Longueur de vos bras : 52 (en cm)
Taille :150 (en cm)


Voilà qui est fait mère. Dit-il, puis sa mère froide comme à son habitude.
Alors dépêches-toi Jace, nous avons d'autres courses a faire.
Jace alla donc au comptoir rendre le questionnaire, et ira se mettre dans un coin de la pièce en attendant que l'un des commerçant l'appelle.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elias Baxter
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah


Re: Le comptoir

Message par : Elias Baxter, Lun 19 Juin 2017 - 16:55


Ce message est à destination de Eléanor T. Parks, Scylla Edwards, Soline Chapman, Kanenn Oswald et Jace Becker








Première Baguette
With Scylla Edwards, Soline Chapman, Kanenn Oswald et Jace Becker


Dix doigts. tactactactactactactactactactac. Elias frappe le bois. Accoudé au comptoir, la chaleur l'éreinte sec. On respire plus dans ce pays. De l'autre main il s'évente. La cloche sonne et il lance quelques Bonjour jouasses, quoiqu'un brin fatigué. De petites têtes, toute jeune, qui s'acculaient au mobilier, parchemin bien en main. Je... Je l'ai remplie monsieur... Brave bête ! Enfin, brave enfant. Elias adressa un sourire doucereux à la jeunette. C'est parfait, super.

Lisant les quelques lignes, Elias disparut dans les rayonnages pour piocher les étuis. Il en ouvrit certains, en referma d'autres et finit par revenir au devant de la scène pour distribuer les instruments à leurs hôtes. Mes chers enfants, voilà dont l'arme qui projettera votre talent ! Ici nous avons mademoiselle Scylla ! Et là Jace ? Et Soline, et enfin Kannen ! Testez là d'un simple geste dites moi si elle vous va. La description est dans la boîte, et leur prix est de dix mornilles ! Pour les nés-moldus ça veut dire dix piécettes d'argent. Parce qu'il les repérait de loin les marginaux. Il croisa les bras et afficha un sourire professionnel, tachant d'oublier la chaleur lourde qui pesait sur tout son corps.




Première Baguette
Réponse n°2
With Eleanor T. Parks


Y avait la grande là, qu'avait un froncement de sourcil. Dites monsieur, pouvez-vous m’en dire plus sur l’intérieur de cette baguette ? Sur cette composante ? Que signifie-t-elle ? Je n’avais jamais entendu parler de pattes de lapin géant ! Des questions, il en avait pas souvent. Au moins la gamine s'intéressait à ce qui allait aider à canaliser sa magie dans les prochaines semaines, les prochains mois, et même pour le restant de sa vie. Si elle s'amusait pas re-casser sa baguette évidemment.

Croisant les mains sous son menton, Elias darda sur elle un regard sérieux et lui expliqua en quelques mots ce qu'il en était. La patte de lapin, tu dois le savoir porte chance n'est-ce pas ? Imagine la chance que peut t'apporter la patte d'un lapin géant ! Sache qu'on ne les trouve qu'en Europe. Quant à son caractère tendre et affectueux, docile et curieux, tu le retrouvera dans ton utilisation de la magie ! Un peu d'espièglerie ne fait de mal à personne. Il adressa un clin d'oeil à la jeune élève avant de s'en retourner à son affaire.




Baguettes


Ollivander's s'engage à vous offrir une expérience inimaginable et vous offre votre première baguette à 10 Mornilles.

Nous vous offrons aussi une réduction exceptionnelle, pour tout achat à Ollivander’s 30% sur l’achat d’un menu au Trois Balais !


Pour : Scylla Edwards
Bois : Pin
Composant : Moustache de Chat noir
Elasticité : Élastique
Taille : 27,9 cm
Prix : 10 mornilles
[Compte vérifié]


Pour : Soline Chapman
Bois : Osier
Composant : Plume d'Occamy
Elasticité : Légèrement rigide
Taille : 20,2 cm
Prix : 10 mornilles
[Compte vérifié]


Pour : Kanenn Oswald
Bois : Citronnier
Composant : Plume d'Hippogriffe
Elasticité : Souple
Taille : 29 cm
Prix : 10 mornilles
[Compte vérifié]


Pour : Jace Becker
Bois : Sycomore
Composant : Plume de Corbeau
Elasticité : Très souple
Taille : 24,1 cm
Prix : 10 mornilles
[Compte vérifié]



#ollivandergeresamere #Ollivandeurdereves
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jace Becker
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Jace Becker, Lun 19 Juin 2017 - 17:41


Jace commença à lire la description de sa baguette.
Bois de sycomore, plume de corbeau, très souple, 24.1cm. Elle est très agréable à tenir en main. Quelle particularité on les plumes de corbeau ?
Tout en faisant des moulinets avec sa baguette, Jace apprécier sa baguette de plus en plus.


Plume de corbeau dit-tu... Ma première baguette avait une plume de corbeau également. Je suis fier de toi mon fils, dommage que ton père ne soit pas là...
À cet instant Jace donna un coup de coude dans les côtes de sa mère.
Pas ici s'il te plaît, attend-moi dehors j'arrive tout de suite, j'attends que le vendeur ne soit plus occupé pour qu'il puisse me répondre.

Sa mère acquiesça et sortit du magasin, et commença à attendre son fils qu'il sorte du magasin.

Jace quant à lui continua à faire des moulinets avec sa baguette.
Oui, elle me convient parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Soline Chapman
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Soline Chapman, Lun 19 Juin 2017 - 19:56


"Mes chers enfants, voilà dont l'arme qui projettera votre talent ! Ici nous avons mademoiselle Scylla ! Et là Jace ? Et Soline, et enfin Kannen ! Testez là d'un simple geste dites moi si elle vous va. La description est dans la boîte, et leur prix est de dix mornilles ! Pour les nés-moldus ça veut dire dix piécettes d'argent"

Soline regarda l'homme derrière le comptoir. Il semblait la toiser et cela la mettait un peu mal à l'aise.

"Ce n'est que ton imagination, Soline..."

Elle prit la baguette qui lui était destinée aussi délicatement que si elle tenait une tige de cristal, comme si l'objet pouvait partir en poussière au moindre effleurement.
A ses côté, le seul garçon du groupe d'enfants attroupés autour du comptoir (Jace? C'était bien ce qu'avait dit le vendeur?) semblait habitué à manier une baguette magique. Il la fit mouliner avec beaucoup d'aisance et de grâce.

La petite blonde se sentait un peu pataude à côté de lui, et tenta de faire quelques mouvements maladroits.

Alors qu'elle agitait le bras, elle sentit une forte chaleur se répandre en elle, et un sentiment de bien-être et de calme la gagnait. C'était comme si la baguette communiquait !

Soline n'avait jamais jeté de sorts, et son oncle offrait très peu de démonstrations en sa présence. Elle en était pourtant certaine: il s'agissait bien de magie !

A cet instant, elle avait oublié toutes ses craintes et toutes ses faiblesses, elle se sentait puissance et responsable!

Mais bien vite, l'effet se dissipa et l'enfant reposa la baguette dans son étui, impressionnée par son audace.

Elle pria pour que l'homme ne lui reprenne pas et dit:

- Je crois que c'est bien...?

La blondinette vit alors que le garçon qui faisait preuve de tant d'aplomb n'avait pas encore réglé son achat et semblait attendre que le vendeur ne soit plus occupé.
Elle décida de l'imiter car elle souhaitait savoir quelles étaient les propriétés de sa baguette.

"Je ne connais rien au monde des sorciers, je dois me renseigner! Sinon, je serais la plus nulle de l'école!"  

Rappel Baguette:
 

HRP:
 


Dernière édition par Soline Chapman le Mar 20 Juin 2017 - 0:34, édité 1 fois (Raison : Ajout de la mention HRP)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 31 sur 40

 Le comptoir

Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32 ... 35 ... 40  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Ollivander's-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.