AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Ollivander's
Page 5 sur 19
Le comptoir
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 19  Suivant
Cedric Cornwell
Serpentard
Serpentard

Re: Le comptoir

Message par : Cedric Cornwell, Mer 09 Mai 2018, 10:27


Les bras se croisent, alors que le jeune garçon se déplace vers l’un des murs de la boutique. Le dos se pose, la jambe droite se replie laissant le plat du pied contre le mur. Le regard brun se glisse sur les élèves, tuteur, et vendeur présent en ce lieu, il les détaille autant que les jeunes clients essayant leur baguette. Un fin sourire étire les lippes de Cédric alors que les doigts se crispe et se craque les uns après les autres. La baguette était l’extension de son sorcier, et cela s'avérait d’avantage vrai lorsqu’un duel s’engageait, de même pouvoir deux sorciers pouvait se différencier par la puissance de leur baguette et le lien qui se créait entre elle. Il avait hâte, il était anxieux, il était curieux, il trépignait d’impatience même s’il n’en dévoilait rien.

Absent ? Juste un peu, alors que le ballet des rubans magiques reprennent vie. Le premier arrivé se mue dans un silence, silencieux. Cédric l’observe quelque instant. Du moins jusqu’à l’arrivée du second sorciers. Des jumeaux sans aucun doute, à peu près du même âge que lui, du moins il semblerait. Sans aucun doute des potentiels adversaires car tous élèves de son âge serait pour lui un adversaire à vaincre et à écraser. Oui, pour lui une victoire doit être totale et absolue. Foutu confiance en lui, alors qu’il parvient à se demander en même temps si seulement il possède les capacité à rejoindre une école magique, si lorsqu’il prendra sa baguette entre les doigts, rien ne se passe. Belle complexité de la pensée pour le jeune Cornwell.

La tête s’incline envers le second roux saluant les présent par des mots mais lui restera silencieux.

Et le défilé continue, étirant les commissures des lèvres en un sourire narquois. Jeunes sorciers perdu dans leurs monde et dans leurs rêves, silencieux et anxieux de voir leur première baguette prendre vie entre leurs mains. Silencieux et distant, chacun entre en ce lieu tel de parfait inconnu, et pourtant dans peu de temps chacun sera dans sa nouvelle famille, sera frere et soeur, facétie de la bienséance. Le visage se penche légèrement, alors que les noisette joue à saute mouton, glissant sur chacun des élèves, et se posant malgré lui la question : A quelle famille appartiendront ils ? Sont ils de grand sorciers ? Quel défi l’attend ? Un frisson d'excitation grandit en lui, que la patience est une vertu ! Une vertu que le jeune garçon ne possède pas. Alors les doigts continue à pianoter sur sa cuisse replié et murmure pour lui-même un “c’est long.”.
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Green
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Elisabeth Green, Mer 09 Mai 2018, 19:12


Je n'avais pas remarqué le garçon devant moi, en même temps j'étais tellement excité que je n'y avais pas fait vraiment attention . Il était adossé, un pied sur le mur dans un magasin qui n'était même pas le sien ! D'ailleurs je ne comprends même pas que ma mère n'ait pas encore bronché. Avec moi, dès que je me tenais mal ou mettais un pied contre le mur elle en faisait toute une histoire. J'ai préféré ne rien dire et regarder ma mère pour voir sa réaction. Elle était bizarre, elle regardait les gens avec un grand sourire. À mon avis elle devait être nostalgique de l'époque où elle habitait ici . C'est vrai que ça avait dû être dur de quitter sa famille et un monde si fantastique. J'avoue que je n'y connais pas grand-chose en sorcellerie mais avoir ma baguette m'intriguait vraiment. Je voulais savoir à quoi elle ressemblerait. J'ai regardé autour de moi et j'ai vu certaines personnes avec une baguette dont la matière ressemblait à du bois. Même si en entrant je m'attendais à une baguette rose avec des paillettes, je suis assez soulagée que ce ne soit pas le cas parce qu'après tout je n'ai plus 8 ans.
J'ai regardé le garçon adossé contre le mur il murmurait quelque chose du genre:
C'est long
J'ai commencé à le regarder, lui aussi il attendait sa baguette avec impatience et trouvait ça long, j'aurai bien voulu lui dire que j'étais entièrement d'accord avec lui, mais je me suis abstenue. Ma mère n'aurait pas du tout accepté que je parle à quelqu'un qui ne m'a même pas engagé la conversation, elle aurait trouvé ça très impoli. Surtout si cette personne se parlait à elle-même: elle se serait dit que je l'écoutais, ce qui n'est pas complètement faux et beaucoup plus grossier. Je me suis donc contentée de sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Nosuke Evans
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Nosuke Evans, Jeu 10 Mai 2018, 15:47


*Lequel est ce ?*
Nosuke lève les yeux et voit une magnifique devanture avec écrit "Ollivander's - Fabricants de baguettes magiques depuis 382 avant J.-C". Le bâtiment se situe à une dizaine de mètre de lui. Il s’avance d’un pas lent vers la boutique soupirant un pas sur deux. Arrivé devant la porte, Nosuke, hésitant à entrer, décide d’attendre un instant devant la porte songeur.
*Bon allez Nosuke, motive toi un peu*

Ouvrant doucement la porte, il entendit en premier le son d’une clochette, et parcouru d’un rapide regard la boutique. Un timide “Bonjour” afin de saluer les différentes personnes présentes.
Il se dirige près de la cheminée et se tint droit, tête baissée avec une main sur sa joue encore un peu rouge, suite à une des nombreuses dispute avec son père. De son autre main il sortit une baguette cassée en deux, posant un regard empli de tristesse dessus.
“Pardon mère, je n’ai pas sur en prendre soin” murmure t il en serrant l’objet
*Si seulement père acceptait le fait que je sois un sorcier maintenant peut être ne l’aurait il pas cassé sur un excès de colère*

Il regarde par la suite l’ensemble de la pièce et aperçoit des parchemins sur le comptoir, machinalement il s’y dirige et regarde un parchemin.
*J'aurais eu l’air malin si je n’avais pas été voir*
Nosuke inspecte le formulaire, prit une plume et avant même de commencer à remplir un mètre-ruban magique prit les mesures nécessaire afin de remplir le parchemin.

Prénom & Nom : Nosuke Evans
Caractère : Loyal, généreux, sérieux, timide.
Longueur de vos bras : 55cm
Taille : 1m59

Après avoir reposé le formulaire, il retourna près de la cheminée attendant sa nouvelle baguette avec un plus ou moins d’impatience, car celle-ci serait la sienne mais aussi parce que finalement il doit se séparer d’un cadeau de sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Adams
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Husky
Manumagie (Niveau 1)


Re: Le comptoir

Message par : Anthony Adams, Ven 11 Mai 2018, 00:23


HRP : Désolé du temps, nous avons tous une vie et c'est une période compliquée pour tout le monde. Je rappelle qu'il y a toujours quelqu'un au comptoir.

Ce RP étant un message de réponse commune, vous pouvez bien sûr me répondre si l'envie vous prends d'avoir un vrai dialogue avant Antho !

Ollivander's




Réponse n°1
Première baguette
Avec Maxine Walsh, Cédric Cornwell, Tom & Bart Lowool, Edward Doe, Daxter Black, Élisabeth Green attention de bien copier le formulaire la prochaine fois, Erwan O’Dannan & Nosuke Evans


Bon. En ce moment il y avait trooop de changement dans sa vie. Ce qui faisait qu'il avait un peu de mal à gérer Ollivander's en ce moment. Heureusement, la boutique se gérait plutôt bien toute seule. Les règles étaient établies et tout roulait comme sur des roulettes. Le fruit de son travail sur plusieurs années finissaient finalement par payé. A présent, il pouvait délaisser un peu la boutique pour se consacrer à ces autres projets. Et il en avait pas mal. Son plus gros, restait le fait d'avoir intégrer Poudlard en tant que Directeur. C'était clairement un gros changement dans sa vie. Devoir prendre des décisions, il le faisait déjà. Mais pénaliser des trucs que lui avait fait en tant qu'élève. Ça, jamais. Faites ce que je dis, pas ce que je fais. M'enfin. Passons. Il était rentré de Poudlard par cette journée de début d'été pour un peu voir les comptes (et ouais, un patron pense qu'à l'argent c'est bien connu) et en profiter pour prendre quelques clients. "Quelques". Il avait pas prévu en trouver autant au comptoir quand il était entré dans la boutique. Il y avait beaucoup trop de mondes. Izsa, s'occupait de ses clients venant pour les pépites et les diverses demandes spécifiques. Et derrière les clients qu'on pouvait qualifier "d'âgés", il y avait les gosses. Alors, pour les québecois trainant par là, on parle pas de ce que vous croyez.

Il y en avait un paquet. Anthony avait la flemme de compter. Allez savoir pourquoi, il était dégouté des calculs. A croire qu'il avait passé sa vie à calculer dans une autre vie. Ou peut-être qu'il calculait dans une vie parallèle. Allez savoir. Le fait est, qu'il avait eu la flemme de compter. Du coup, il se présenta rapidement. Par rapidement, il voulait dire, d'une manière officielle et totalement commercial avec le sourire qui va bien. Evidemment.

- Bonjour et bienvenue à Ollivander's ! La plus belle boutique du Chemin de Traverse. Je suis Anthony Adams, propriétaire de cette boutique. Et c'est moi qui vais m'occuper de vous ! Remplissez votre formulaire et quand ça sera fait, je pourrais vous choisir une baguette !

Le jeune homme attendit que tout le monde ai fini. Parce que ça aussi, c'était établi. Il était courant maintenant, que les gens aient déjà rempli ce formulaire avant même qu'il ait invité qui que ce soit à le faire. Son fonctionnement était établi et tout le monde semblait s'y être accommodé. A tel point que certains parents briefaient leur enfant avant Antho. Ça donnait un truc du genre "Alors tu vois mon ange, il faut que tu remplisses ce formulaire. T'as 11 ans, tu dois savoir écrire (ok, ça c'est Antho qui le rajoutait). Tu vas avoir un mètre magique qui va te mesurer. Et il faudra reporter les mesures !". Oui. Totalement. Je sais ce que vous pensez, et c'était bien le cas. C'était niiiiaaaaiiiis. Autant de niaiseries c'était à gerber. M'enfin bref. Il récupéra tous les formulaires et parti donc dans les rayonnages choisir toutes les baguettes. Son expertise faisait qu'il allait assez vite. Et c'est donc assez rapidement qu'il revint avec les boites qui flottaient devant lui, alors même qu'il n'avait sorti aucune baguette. Magique hein ? Oui, vous étiez dans un monde magique, vous étonnez pas.

- Voilà vos baguettes ! Testez les. Ne lancez aucun sort. Simplement le geste. Et si c'est la bonne, quelque chose se passera.


Passe ici ta souris.
↓  ↓  ↓
Pour : Maxine Walsh
Bois : Pin
Composant : Poil de Womatou
Élasticité : Agréablement flexible
Taille : 20,65 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]


Pour : Cédric Cornwell
Bois : Chêne
Composant : Plume de Jobarbille
Élasticité : Assez souple
Taille : 23,41 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]



Pour : Tom Lowool
Bois : Sapin argenté
Composant : Poil de Lion
Élasticité : Plutôt Flexible
Taille : 22,51 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]


Baguettes jumelles

Pour : Bart Lowool
Bois : If
Composant : Poil de Lion
Élasticité : Légèrement rigide
Taille : 22,15 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]



Pour : Edward Doe
Bois : Bouleau
Composant : Bave de Sombral
Élasticité : Plutôt rigide
Taille : 24,64cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]



Pour : Daxter Black
Bois : Prunier
Composant : Cheveux de Farfadet
Élasticité : Assez rigide
Taille : 23,18 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]



Pour : Élisabeth Green
Bois : Chêne Blanc
Composant : Plume de Chouette effraie
Élasticité : Peu flexible
Taille : 21,73 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]



Pour : Erwan O’Dannan
Bois : Pin
Composant : Crin de Licorne
Élasticité : Légèrement rigide
Taille : 22,18 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]



Pour : Nosuke Evans
Bois : Poirier
Composant : Pétale d'Iris
Élasticité : Agréablement souple
Taille : 23,13 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]





Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Le comptoir

Message par : Invité, Ven 11 Mai 2018, 15:46


Erwan alla au comptoir, bien qu’elle dut pousser un peu pour l’atteindre, et prit l’écrin qui contenait sa baguette. Elle enleva le couvercle avec précaution, comme si un objet précieux et de grande valeur se trouvait à l’intérieur. la baguette était d'une couleur clair, finement décorée avec des motifs précis et harmonieux. La jeune sorcière aima tout de suite son aspect, délicat mais redoutable.


- C’est du pin, ainsi qu’un cœur de crin de licorne, et la longueur est de 22,8 centimètres, annonça-t-elle à son père, qui l’avait rejoint.  

- Alors, qu’est-ce que tu attends, prends-la ! lui répondit Rowan, avec un grand sourire.


Après tout, ce n’est pas tous les jours que sa fille hésitait s'il fallait ou non être curieux !

Erwan souffla un bon coup, puis prit la baguette dans sa main et fit un geste du poignet. Une douce chaleur l’enveloppa, et elle sentit une connexion se former en la baguette et elle. Aucun doute n'était permis : la baguette magique avait trouvé sa sorcière, enfin, apprentie sorcière. Étant très curieuse, elle savait que le crin de licorne est loyal bien que peu puissant et que la flexibilité signifie la capacité du sorcier à s'adapter, mais malheureusement, elle avait oublié les caractéristiques de bois de pin,.

Très contente du choix de la baguette, la jeune sorcière mit sa baguette dans sa poche et fouilla sa petite bourse pour en sortir 10 mornilles, qu'elle posa sur le comptoir.

- Merci pour la baguette et passez une bonne journée !
lança-t-elle avant de sortir de la boutique.

Une fois dehors, elle inspira à plein nez l'air du Chemin de Traverse. Pour elle, un nouveau chapitre de sa vie s'ouvrait, et elle était impatiente de voir où la vie va l'emmener.
Revenir en haut Aller en bas
Nosuke Evans
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Nosuke Evans, Ven 11 Mai 2018, 22:04


Nosuke fut surpris de la rapidité avec lequel le vendeur était revenu avec les différentes baguettes.

*On était un petit nombre mais il a mit peu de temps à ramener toutes les baguette, c’est impressionnant*

Il se rapproche du comptoir, s’étonnant à quel point on pouvait se hâter, certe la baguette est l’objet qui permet au sorcier d’utiliser ses sorts, mais il n’y avait aucune raison tout le monde aura sa baguette.

Nosuke prit 10 mornilles présent dans sa poche qu’il dépose sur le comptoir avant de récupérer son bien, il ouvre la boîte et prend la baguette dans sa main.

*Du poirier, oh.. elle est extrêmement souple*

Il décide de faire un petit mouvement du poignet. Il ressent un sentiment différent que lorsqu’il utilisait la baguette de sa mère, cette baguette est faite pour lui comme si un lien s’était créé dès l’instant où il a fait son geste.

“Bonne journée!”

Un sourire aux lèvres et plus enjoué que lors de son arrivé il range sa baguette et sort de la boutique.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Tom Lowool
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Tom Lowool, Sam 12 Mai 2018, 14:54


Tom leva un sourcil quand son frère entra dans la boutique. Il serra un peu les dents. Bart avait ce talent d'avoir l'air absolument normal alors qu'il venait de lui faire un sale coup. Les cheveux ébouriffés et le sourire insolent. Grrrr qu'il était exaspérant. Tom se contenta d'un regard venimeux lorsque que Bart lui présenta ses excuses. Cette andouille avait même réussi l'exploit de perdre leur père dans le chemin de traverse, ce qui promettait de sympathiques réjouissances lorsqu'ils devraient le retrouver mais comme d'habitude Bart n'était absolument pas inquiet et se comportait comme si il était chez lui en toute place, très à l'aide et si sociable.

Les autres élèves avaient posé sur lui des regards indifférents. Tant mieux, Tom ne tenait pas particulièrement à ce qu'on le remarque. Souvent se faire remarquer signifiait deux choses. Soit qu'on cherchait absolument à être admiré soit qu'on tenait bizarrement en place et dans le cas de son frère ... c'était les deux à la fois. Deux jeunes filles à l'air exubérant quoi que timide étaient entrées accompagnées de leurs parents. Le seconde regardait partout. Tom ne put s’empêcher de sourire, lui même ressentait une certaine excitation à l'idée d'être là. En revanche un jeune homme attendait seul et son air le rendait très antipathique. Pas un sourire et un air de défi permanent planté dans le visage. AU regard qu'il avait posé sur lui, Tom sentait bien que l'option " nous serons les meilleurs amis du monde " n'était pas à envisager et Bart ne semblait rien avoir remarqué.

Tom effectua sa classification mentale " à éviter " de préférence. Et Anthony entra, Tom avait lu dans le journal qu'il exerçait maintenant de hautes fonctions à Poudlard. Une sacrée charge de travail à elle seule, alors avec une boutique en plus ... le jeune homme était admiratif. Il était fort peu probable qu'il soit un jour capable d'une telle abnégation.

Tout le monde avait l'air très soulagé de voir apparaître ses baguettes Tom se leva il était impatient de posséder la sienne.

Les coffrets de baguettes de Bart et lui étaient posées l'une à côté de l'autre. A l'invitation du vendeur, Tom tendit la main vers sa baguette et la saisit très impatient.

On lui avait dit que lorsque ce serait sa baguette il se passerait quelque chose d'indescriptible mais qu'il ne pouvait pas se tromper et rien ! Pas une sensation pas une émotion pas d'impression bizarre juste un bout de bois inerte. Tom tourna le poignet et agita la baguette mais toujours rien.

Passablement déçu et un peu inquiet Tom se demanda si finalement il avait les capacités d'être un sorcier. La main légèrement tremblante il tendit la main pour reposer la baguette si convoitée.


Revenir en haut Aller en bas
Bart Lowool
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Bart Lowool, Sam 12 Mai 2018, 14:56


En relevant sa tête après ses excuses, Bart n'a vu qu'un regard venimeux, il s'est immédiatement dit que Tom lui avait très surement pardonné mais que quelque chose dans la boutique le dérangeait tout de même, mais bon, il va sûrement être temps de récupérer les baguettes.

En se retournant l'attention de Bart se posa sur un adolescent posé, seul, une jambe contre le mur tout en scrutant les va et viens des jeunes clients de la boutique. *Encore quelqu'un qui veut essayer de faire son malin.*
Mais ce n'est pas tout, deux jeunes filles étaient aussi rentrées. *De futures amies peut-être, mais en tout cas pas des rivales.*

En entendant son nom Bart et son frère se sont dirigés vers le comptoir, fait plutôt rare, c'est Tom qui arriva en premier à sa baguette.
Bart quant à lui attendit que son frère fasse l'essai en premier, mais à la surprise des deux frères rien, pas une explosion, même pas une étincelle, juste... rien.

-Ne t'en fait pas, ce n'est sûrement pas la bonne c'est tout... Lui dit immédiatement Bart.
Ou peut-être que... En voyant la tête de son frère, Bart avait bien compris qu'il  ne devait pas finir sa phrase.

Enfin, Bart prit sa baguette, agita d'un coup sa baguette et... un bruit sourd se fit entendre mais rien de plus... enfin si un peu plus avec le bruit Bart et Tom firent tombés leurs baguettes au sol.

Bart se précipita pour récupérer sa baguette, au moment où il la récupéra, une sensation étrange lui parcourut le corps et deux raisons en étaient la cause, la première était que cette baguette était très sûrement faite pour lui, la deuxième était beaucoup plus concrète, en se précipitant pour se relever après avoir récupéré son précieux outil, il percuta violemment le menton de son frère dans un fracas de toute rareté.
Revenir en haut Aller en bas
Tom Lowool
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Tom Lowool, Sam 12 Mai 2018, 15:25


BOUM

Le bruit que fit la baguette de Bart dissuada Tom de dire à son frère de se taire. Une détonation si forte qu'en sursautant Tom laissa tomber sa baguette. Bart avait du être surpris aussi puisque sa baguette à lui aussi avait rejoint le sol dans un sursaut. Tom leva les yeux au ciel.

* Génial, moi qui ne voulait pas que nous nous fassions repérer. Très réussi *

Il se pencha lestement pour rattraper sa baguette au sol, enfin la baguette qu'on lui avait attribué et qu'on allait probablement lui échanger contre une autre plus adaptée. Son frère avait été plus rapide et l’abondance de cheveux roux sous son nez lui cachait le sol, il tâtonna un instant pour récupérer à l'aveugle son bien et soudain, au moment où il effleura la baguette de Bart des doigts il sentit un courant électrique lui traverser l'échine. Tous ses poils se dressèrent sur ses bras, Tom en eut la respiration coupée. Ses doigts se refermèrent sur la baguette. Étais-ce aussi idiot que ça ? Soit les frères avaient mal compris a qui les baguettes étaient destinées, soit on les avait simplement échangées en les confondant.

Cela arrivait si souvent après tout.


Tom se redressa et lut les écriteaux placés sous les baguettes de son frère et de lui même.

*Poils de lion *

Il esquissa un sourire, il ne put s’empêcher d'imaginer le lion l'air outré qu'on eut osé lui arracher un poil de la touffe de sa queue. Il se demanda si il allait poser la question quand Bart se relevant un instant plus tard le percuta très fortement. La tête de Bart enfonça le menton de Tom violemment, il se mordit la langue et s'accrocha à deux mains au comptoir pour ne pas tomber en arrière.

* Bart idiot décidément, quel chic pour se faire remarquer*

La tête lui tourna un instant. Un petit goût métallique lui emplit la bouche, il s'était mordu la langue et saignait probablement un peu. Appuyé d'un coude sur le comptoir il articula du mieux qu'il put :

- Merci Monsieur, celle ci est parfaite.

Il détacha sa bourse pour en sortir 10 mornilles qu'il posa sur le comptoir. Puis il rangeât précieusement la baguette dans le bon étuit et attendit que le vendeur finisse la transaction calmement.
La meilleure solution lorsque l'on se rendait ridicule et particulièrement avec Bart était de rattraper la situation avec autant de dignité possible. Ils n'étaient pas les seuls aussi peut être que personne n'aurait fait attention à ce navrant spectacle.

Les esprits lui revenaient peu à peu. Cela ne s'était pas vraiment passé comme Tom l'avait imaginé mais au moins ils avaient leurs baguette et à la tête de Bart, Tom devinait que c'était de même pour son frère. Comment pourrait il en être autrement ? Des baguettes jumelles et des jumeaux après tout ? Il aurait pu agiter la main mais il n'était pas sur que cela soit nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Ariana Hastings
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Ariana Hastings, Sam 12 Mai 2018, 17:20


Izsa
(plus que désolée pour le retard, et c'est pas grave pour la baguette, j'attendrais)


La vendeuse semblait sincèrement heureuse de la revoir, ce qui déconcerta légèrement Ariana quand elle songeait à leur passé, mais elle décida de passer outre très rapidement et se concentra sur sa nouvelle baguette. La vendeuse observa le pendentif avec curiosité avant de le lier à la baguette, et elle n'hésita pas à poser les questions qui leur firent échanger de rôle, c'était au tour d'Ariana d'expliquer. Elle esquissa elle aussi un petit sourire et tourna le médaillon entre ses doigts.

« Sur le côté face c'est le symbole du soleil qu'on associe plus communément à l'or, et à côté j'ai choisi de l'assortir au symbole du mercure. Le mercure est non seulement l'ingrédient initial de la pierre philosophale, mais il est aussi un symbole philosophique qui représente le principe féminin et la création du monde. Et sur le côté pile, c'est le symbole de la lune, liée elle à l'argent, auquel j'ai associé le symbole du soufre, qui est complémentaire au mercure, et le symbole philosophique du principe masculin et du monde corporel et individuel. »

Ariana marqua une petite pause. Elle n'était pas certaine d'être très claire dans ses explications, elle-même n'avait pas encore tout appris ni compris, elle avait encore plusieurs sujets à maîtriser avant de vraiment pouvoir transmettre ses connaissances. Elle effleura la phrase en latin gravée sous ses doigts et repris la parole.

« Les citations latines sont plutôt basiques, "omnia ad unum – omnia ab uno", "tout vient de l'un – tout va vers l'un", est une formule commune en alchimie, et "invenies – quaeres", "tu cherches – tu trouves", est assez limpide. »
Revenir en haut Aller en bas
Oliver Jackson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Oliver Jackson, Sam 12 Mai 2018, 17:37


Flash back, Oliver à 11 ans

Oliver était encore un petit garçon quand il entra dans le mythique magasin de baguettes. Il était émerveillé par tout ce qu’il pouvait voir dans cette boutique. C’était une très belle boutique. Elle emplissait son regard de bonheur et d’émerveillement. Sa mère l’accompagnait et il était très content de partager ce moment important de sa vie avec elle. Il ne pouvait pas s’empêcher d’imaginer sa future baguette.

Le jeune s’aperçut qu’il y avait un formulaire à remplir. C’est alors qu’il s’empressa de le prendre et de le remplir. Une fois qu’il avait rempli le questionnaire. Il patienta quelque part dans la boutique. La tête remplie d’étoiles et de rêves. Sa vie de sorcier commençait à peine, peut-être pourrait-il rejoindre ses idoles un jour. Pour le moment, il devait juste attendre là, près de sa mère.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Green
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Elisabeth Green, Sam 12 Mai 2018, 18:33


Élisabeth fit surprise par la facilité avec laquelle le monsieur arrivait à transporter toutes les boîtes en même temps. Elle  fit quelques pas vers le comptoir et attrapa la boîte qu'on lui tendait. Elle sortit 10 mornilles de la petite pochette que lui avait offert sa mère pour son anniversaire dans laquelle elle rangeait son argent. Elle ouvrit l'écrin et prit sa baguette. Elle était blanche avec quelques gravures et ornée d'un manche qui correspondait parfaitement à la forme de sa main. Elle fixa la baguette pendant quelques longues secondes puis fut interrompue par sa mère:
-Prends-la qu'est-ce que tu attends?
À ces mots Élisabeth prit la baguette. Elle était légère et elle surprenait Élisabeth qui ne comprenait pas comment un si petit objet pouvait avoir tant de détails. Elle fit donc le geste et ressentit comme du courant passer en elle. Pas un courant dévastateur, non, un courant chaud qui lui parcourit le corps. Cette baguette était faite pour elle, comme si elle l'attendait depuis des années. Sur ce, elle remercia machinalement le vendeur et quitta le magasin.
Revenir en haut Aller en bas
Lucie Darkros
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Lucie Darkros, Sam 12 Mai 2018, 21:07


Lucie arriva devant la devanture de chez Ollivander's et poussa calmement la porte. Son regard balaya la pièce sans vraiment la voir. Après tout, elle n'était pas responsable de la décoration et ce n'était pas sa boutique. Pendant sa brève inspection des lieux, elle crut voir une ou deux silhouettes humaines qui attendaient. Mais là encore, qu'est-ce que cela pouvait bien lui faire? Ils étaient sans doute là pour leur baguette magique, comme elle.

Elle s'approcha du comptoir au cas où elle y verrait quelqu'un. Elle ne vit qu'un formulaire qu'elle devait visiblement remplir.
Lucie soupira intérieurement et attrapa la plume qui était mise à disposition des clients:

Prénom & Nom : Lucie Darkros
Caractère : solitaire, blasée, déterminée
Longueur de vos bras : 58 cm
Taille : 155 cm


Son nez se fronça quand elle dut écrire sa taille sur le parchemin. Celui-ci lui rappelait à quel point elle était minuscule et cela ne lui plaisait guère. Elle mit tout de même son agacement de côté et se mit sagement dans un coin de la boutique en attendant le vendeur.
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Cornwell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Cedric Cornwell, Lun 14 Mai 2018, 22:06


Le regard abandonne le spectacle de ce lieu pour observer le propriétaire – ainsi se présenta-t-il – et le bal des courtoisies infinies. On ne peut pas mentir que le rouage était parfaitement huilé, d’une manière pratiquement magique. Mètre ruban s’envolant, mesurant et renseignant le futur client, avant de devoir remplir le formulaire. Les noisettes s’étirent dans un regard rieur, mais pas celui qu’on pourrait imaginer, davantage de celui qui observe le propriétaire du lieu, et seule et unique boutique de baguette du préau lard. Quand on parle de monopole, il n’y a rien de mieux. Oui, voilà pourquoi le jeune Cédric était les lèvres presque souriantes alors que continue la danse des clients et même si tout se glissait dans un rythme parfait il n’en était pas moins intéressant. Aurait-il été à Serpentard, où est-ce l’un de ses érudits vicieux et intelligents de Serdaigle.

Mais, il n’est plus l’heure des pensées, car les formulaires s’empilent pour amener le vendeur chercher l’acte ultime de son devoir, la baguette du sorcier. Étrange amusement que de voir les petites mains s’emparer du saint Graal, dans l’espoir de sentir un frisson vous parcourir l’échine, de sentir la puissance naître dans un souffle divin. Et voilà ce qu’il prend vie devant son regard, devant les autres enfants qui s’emparent de leur bien. Mais lui, reste appuyé contre le mur, il observe toujours le comptoir, et ce propriétaire.

Voilà exactement de quoi il était question, de magie et de mornille.

Et si on gardait le regard sur les présents, mais toujours aussi inerte, les noisettes glissent et suivent les déplacements spectraux se jouant d’un saute-mouton, observant l’étincelle de joie des regards et la surprise de la sensation. Est-ce la crainte de ne pas ressentir la moindre once de puissance entre ses doigts, la pudeur de ne pas user de sa baguette en public, ou simplement veut-il garder secrètes les compositions de son extension magique. Beaucoup de probable raison, mais laquelle aux juste seules la psyché de Cornwell en connaît la réponse car c’est à présent les deux jumeaux roux qu’il suit d’un regard amusé.

Retenir le rire, retenir le regard qui se lève au ciel, bon sang que cela est pitoyable, et surtout de se murmurer pour lui-même « ne surtout pas s’asseoir à coté de ses deux là si je me trouve dans la même classe. » ou alors simplement un « voilà sans aucun doute deux futurs poufs . ». Hum. Mais revenons à l’instant présent, car enfin Cédric abandonne son mur pour s’avancer vers le comptoir. Les doigts glissent sur la baguette, la pulpe des doigts goutant le chêne, sensation étrange que cette baguette assez souple, il paraît qu’elles sont bien plus maniables lors des duels – enfin c’est ce que son père lui avait un jour dit. Et lorsqu’il lit la description … c’est un point de déception qui naît en son cœur.

Un Jobarbille. Murmure t’il …

Lui qui voulait du dragon, de la licorne, du phénix, d’un hippogriffe … mais le voilà avec une plume de Jobarbille. Déception. Du moins dans un premier temps, car peu à peu le souvenir de cette créature se fait une place dans son esprit. Ce petit oiseau bleu silencieux, qui jamais n’émet le moindre son jusqu’au jour de sa mort, ou tous les sons entendus sont reproduits dans le sens antéchrologique de sa vie. Oui. En y réfléchissant bien, c’était parfait.

Un souffle chaud.
Un souffle divin.
Une sensation de chaleur.
Une caresse d’outre-monde.

Comment expliquer cette sensation quand la baguette abandonne l’écrin, étirant sur la commissure des lèvres un sourire de plaisir. Et ce sont les morilles qui se glissent sur le comptoir.

Parfait. Merci. Aurevoir.

Et le voilà quittant baguette en main, le seul et unique magasin de baguette. Pourquoi pas en ouvrir une quand il aura fini ses études tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Elyssa Larsson
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Elyssa Larsson, Mar 15 Mai 2018, 18:58


Réponse à Anthony

Rapidement, le monsieur que j'avais vu dans la boutique était venu voir tous les enfants que nous étions pour nous demander de remplir les formulaires. Ah lala, il est pas fort ce monsieur, j'étais déjà toute prête moi, du coup, j'ai un peu pousser davantage le papier sur le comptoir pour bien qu'il le voit, avec un de mes plus beaux sourires.

J'étais trop impatiente !

Les autres dans la pièce étaient tous concentrés à écrire et à se faire mesurer qu'ils ne me prêtaient aucune attention, là aussi, j'étais plutôt contente.

Quand tout le monde a eu fini, le monsieur était revenu avec tout plein de boites devant lui. C'était trop cool ! Il faisait de la magie alors qu'il n'avait même pas de baguette à la main. J'espère que je pourrais devenir une sorcière comme ça un jour ! Il nous a ensuite proposer d'essayer celle qu'il avait choisie pour nous. Sur la boite de ma baguette était indiqué qu'elle était faite en poil de womatou. C'est trop bizarre comme nom un womatou. Je suis sûre que c'est un grand chat ! Peut-être même que le monsieur en a un dans la boutique. Mais avant de lui demander, fallait que je sache si j'étais une vraie sorcière !

Je sortais la baguette de son écrin pour la prendre de la main gauche. Déjà là, je me sentais trop contente. Je peux lancer des sorts ! Bon je les connais pas encore mais c'est trop cool.

- Abracadabraaaaa !

Puis je tournais un peu la baguette n'importe comment et j'ai très vite senti que la baguette était faite pour moi. C'était tout chaud, un peu comme un gâteau vient de faire cuire, mais super agréable en même temps. J'avais un grand sourire sur les lèvres !

- Monsieur monsieur je crois que c'est trop une bonne baguette pour moi ! Puis dites, je peux voir votre womatou ? Sur la boîte y'a écrit que c'est un poil de womatou, dites, il est ici ?

Mes yeux pétillaient, j'en oubliais presque la baguette que je tenais dans les mains. Maintenant, je voulais voir le gros chaton !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 19

 Le comptoir

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Ollivander's-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.