AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Ollivander's
Page 6 sur 7
Le comptoir
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Maxine Walsh
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)

Re: Le comptoir

Message par : Maxine Walsh, Mar 15 Mai - 18:58


Réponse à Anthony

Rapidement, le monsieur que j'avais vu dans la boutique était venu voir tous les enfants que nous étions pour nous demander de remplir les formulaires. Ah lala, il est pas fort ce monsieur, j'étais déjà toute prête moi, du coup, j'ai un peu pousser davantage le papier sur le comptoir pour bien qu'il le voit, avec un de mes plus beaux sourires.

J'étais trop impatiente !

Les autres dans la pièce étaient tous concentrés à écrire et à se faire mesurer qu'ils ne me prêtaient aucune attention, là aussi, j'étais plutôt contente.

Quand tout le monde a eu fini, le monsieur était revenu avec tout plein de boites devant lui. C'était trop cool ! Il faisait de la magie alors qu'il n'avait même pas de baguette à la main. J'espère que je pourrais devenir une sorcière comme ça un jour ! Il nous a ensuite proposer d'essayer celle qu'il avait choisie pour nous. Sur la boite de ma baguette était indiqué qu'elle était faite en poil de womatou. C'est trop bizarre comme nom un womatou. Je suis sûre que c'est un grand chat ! Peut-être même que le monsieur en a un dans la boutique. Mais avant de lui demander, fallait que je sache si j'étais une vraie sorcière !

Je sortais la baguette de son écrin pour la prendre de la main gauche. Déjà là, je me sentais trop contente. Je peux lancer des sorts ! Bon je les connais pas encore mais c'est trop cool.

- Abracadabraaaaa !

Puis je tournais un peu la baguette n'importe comment et j'ai très vite senti que la baguette était faite pour moi. C'était tout chaud, un peu comme un gâteau vient de faire cuire, mais super agréable en même temps. J'avais un grand sourire sur les lèvres !

- Monsieur monsieur je crois que c'est trop une bonne baguette pour moi ! Puis dites, je peux voir votre womatou ? Sur la boîte y'a écrit que c'est un poil de womatou, dites, il est ici ?

Mes yeux pétillaient, j'en oubliais presque la baguette que je tenais dans les mains. Maintenant, je voulais voir le gros chaton !
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Le comptoir

Message par : Elly Wildsmith, Mar 15 Mai - 23:19


Izsa
Tu avais longuement attendu, à ton gout en tout cas, pour aller voir les merveilles que l’artisane était supposée faire. Et puis tu t’étais décidé, te disant que, si jamais ce n’était pas prêt, tu pourrais toujours revenir plus tard. Même si t’espérais secrètement que ce soit le bon moment, l’instant où tu contemplerais les merveilles de baguette qui seraient désormais vôtres. La jeune femme au comptoir te reconnus immédiatement puisqu’elle indiqua rapidement qu’elle allait chercher les baguettes.

Toi tu restais là, accoudée au comptoir, attendant le retour de la jeune femme. Puis finalement tu la vois qui reviens, un écrin dans les mains. Tu ne la regarde plus désormais, tes yeux étant portés sur l’écrin qu’elle porte, rien n’était plus important que les deux baguettes que contenaient l’écrin.

L’écrin s’ouvre alors sous tes yeux ébahis, et tu constates avec émerveillement que la jeune femme, au-delà des compétences techniques nécessaires à son métier, avait également des qualités d’orfèvres indéniables, deux véritables joyaux se trouvaient dans l’écrin. Tu te contentes d’hocher la tête simplement, parce que vraiment, t’avais rien à dire. C’était juste trop sublime pour tes yeux, et t’avais hâte de les essayer en duel.

La jeune femme t’indique le prix, et tu sors sans mot dire les gallions de ta poche, puis elle te demande si tu désires les garder dans un seul écrin « Oh oui, merci, c’est parfait ainsi ! » Pas besoin de papier cadeau ou de second écrin, c’était le genre de présent qui s’ouvrait à quatre mains. « Je vous remercie vraiment pour votre patience et votre talent ». Sourire sincère alors que tu déposes les pièces sur le comptoir. « Encore merci ». Il te faut peu de temps pour saisir l’écrin et embarqué avec toi vos deux nouvelles armes. Le sourire aux lèvres t’imaginant comment Evan réagirait.

Départ d'Elly
Merci Izsa :kiss:
Revenir en haut Aller en bas
Theya Alomora
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Theya Alomora, Jeu 17 Mai - 0:07


Theya se réveilla un beau matin d'été, joyeuse d’entamer cette journée. Pour la première fois aujourd'hui sa mère l'emmenait acheter ses fournitures scolaires dans le Londres où la magie règne ; le Chemin de Traverse.
Theya avait reçu sa première lettre d'admission à Poudlard le mois dernier, elle n'attendait que ça depuis sa plus tendre enfance. Du haut de ses 11 ans, Theya faisait preuve d'une grande maturité, et face aux dures épreuves de son enfance elle avait hâte de découvrir ce nouveau monde et de pouvoir vivre de fabuleuses expériences. Plus important encore, savoir dans quelle maison le Choixpeau déciderait pour elle !
Mais avant la cérémonie de la répartition et le Poudlard Express', Theya devait d'abord acheter ses fournitures scolaires accompagnée de sa mère. Son père Moldu trouvant ça trop ennuyeux (et à vrai dire, il développait une haine envers les sorciers depuis plusieurs années qu'il n'avait pas jusqu'alors) préféra aller travailler.

Revenons à ce beau matin d'été, Theya se leva de son lit et ouvrit les rideaux, le soleil rayonnait dehors, et les rayons pénétraient doucement dans la chambre de Theya pour venir caresser sa peau. La jeune fille ferma les yeux pour savourer ce moment de plénitude, et sentir la chaleur matinale sur sa peau. Elle se dirigea ensuite vers la salle de bain, avec excitation et angoisse, elle n'avait pas pour habitude de se rendre sur le Chemin de Traverse, et surtout elle avait un peu d'appréhension de voir toute cette foule autour d'elle. Theya étant quelqu'un de très réservée, elle n'aimait pas être entourée de gens qu'elle ne connaissait pas. Par contre, s'il s'agit de personnes de confiance, elle est totalement à son aise et prend plaisir à profiter des joies d'une belle journée ou de ses ami(e)s.
Theya se regarda un moment dans le miroir, ses yeux noisettes montraient à la fois son enthousiasme et son anxiété, elle décida de se laver les cheveux pour se changer les idées. Elle sauta dans la douche et fit couler l'eau chaude sur elle, cette sensation la réconforta immédiatement. Elle prit une noisette de shampoing entre ses mains et se massa doucement le cuir chevelu en prenant soin de ne pas faire trop de nœuds, puis elle procéda à sa toilette corporelle. Elle rinça ses cheveux, entoura une serviette autour de sa poitrine et enroula une autre serviette sur ses cheveux puis elle se rendit dans sa chambre pour choisir sa tenue. Elle fouilla dans son placard et choisi une jolie robe noire patineuse, simple et discrète, au moins ça n'attirera pas les regards.

Une fois prête Theya se rendit dans le salon familial où sa mère l'attendait, son père et son frère s’apprêtèrent à se rendre au travail tandis que sa mère avait pris un jour de congés exprès. Sa mère se tourna en voyant sa fille descendre les escaliers en colimaçon de la maison, et lui dit :
" - Ah, te voilà ma chérie, nous allons partir ! Je t'ai préparé des œufs brouillés et du bacon"
Theya s'asseya tranquillement sur la chaise et toucha à peine à son assiette, elle avait le ventre noué. Elle finit par se lever et rejoint sa mère pour se rendre sur le Chemin de Traverse.

Arrivées toutes deux sur le chemin, sa mère prit Theya dans ses bras et lui dit :
"- Ah ma chérie nous attendons ce moment depuis si longtemps ! Par quoi veux-tu commencer ? Pourquoi pas aller acheter ta baguette d'abord !"

Theya et sa mère Pat' passèrent la porte de ce bon vieux magasin de baguettes. La mère de Theya lui expliqua qu'il fallait d'abord remplir ce formulaire, ce qu'elle fit avec minutie.
 
Prénom & Nom : Theya Alomora
  Caractère : Timide, généreuse, perfectionniste
  Longueur de vos bras : 50 cm
  Taille : 1m68

Une fois le formulaire rempli, Theya le posa sur le comptoir...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alexander Skinner
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Alexander Skinner, Jeu 17 Mai - 1:18


Alexander bailla bruyamment en descendant l'escalier de bois grinçant de la maison de ses grands-parents . Il passa la main dans ses cheveux blonds en bataille et se frotta les yeux de son autre main. Son grand-père le fixait en souriant.

-" Alors petit, bien dormi ? prêt pour la première journée du reste de ta vie ? "

Alexander dévisagea le vieil homme, ne comprenant pas ce qu'il voulait dire par là, pas encore très bien réveillé le jeune sorcier! Une main se posa sur son épaule droite, le faisant légèrement sursauter.

-" tu devrais te dépêcher de prendre ton petit déjeuner et une bonne douche, nous allons à Londres aujourd'hui pour acheter tes fournitures scolaires et la plus importante de toutes : ta première baguette ! C'est un sacré événement dans la vie d'un sorcier! Je me souviens encore du jour où j'ai acheté ma première baguette.....c'était il y a si longtemps...."

Alexander tourna la tête vers sa grand-mère et lui adressa un sourire en retour pendant que le grand-père posait sur la table un bol de chocolat chaud et 2 tartines beurrées. La bonne odeur de ce breuvage attira le jeune sorcier jusqu'à la table à manger.

-" merci ! je me demande quel genre de baguette je vais choisir ! un futur ministre de la magie se doit d'avoir une baguette noble qui inspire de la crainte à ses ennemis et de la sécurité aux personnes qu'il doit protéger !"

-" oh mais ce n'est pas le sorcier qui choisit sa baguette, petit, c'est l'inverse !! elle sondera le plus profond de ton âme et celle qui t'estimera méritant viendra à toi et vous devrez apprendre à vous connaître!"

-" c'est vrai,grand-mère ?"

Demanda Alexander à la vieille femme, doutant tout à coup que les propos de son grand-père n'étaient qu'une taquinerie de plus.

-"Bien sûr que c'est vrai, cela a toujours été ainsi depuis que les sorciers utilisent des baguettes ! allez dépêche toi, tu vas être en retard ! "

Alexander termina rapidement son petit-déjeuner puis il remonta à l'étage pour prendre sa douche et terminer sa valise. Il allait enfin rejoindre l' école de Poudlard, comme sa mère avant lui. Cette pensée le fit sourire tristement, ses parents ainsi que son frère et sa soeur lui manquaient....Il avait hâte que Noël arrive afin de tous les voir. Une fois propre et habillé, il redescendit, tirant sa valise derrière lui.

-" bien, te voilà enfin prêt ! nous allons pouvoir nous rendre au portoloin ! tu devras faire attention si c'est la première fois , petit! l'atterrissage est parfois compliqué! je te conseille de passer ton permis de transplanage dès que tu auras l'âge, c'est très utile et on n'a pas besoin de trouver ou de créer un poroloin!" lui déclara le grand-père.

-" d'accord, je ferai ça! et puis j'ai hâte de pouvoir voler sur un balai, papa n'a cessé de m'en parler, de l'époque où il jouait au quidditch! "

-" ton père aimerait te voir intégrer l'équipe de ta maison à Poudlard, mais toi qu'en penses tu ?" lui demanda doucement sa grand-mère.

-" je ne sais pas, je n'aime pas trop ça....je préfère les sports moldus...."

La grand-mère se pencha pour embrasser Alexander sur le front et lui souhaita bonne chance pour son année scolaire. Elle lui sourit et lui dit qu'elle attendait rapidement un hibou pour qu'il lui raconte comment se passait son intégration à Poudlard.

-" au revoir grand-mère, à bientôt!"

Il prit la route du portoloin, accompagné de son grand-père qui tenait la valise à la main. Quelques minutes plus tard les voilà devant un puits. L'endroit était désert, le seul bruit étant celui du vent dans les branchages des arbres aux alentours.

-" viens, il faut toucher le vieux seau, c'est ça le portoloin !"  lui annonça le grand-père en lui faisant signe d'approcher et de poser sa main dessus .Alexander obéit et quelques secondes plus tard, les voilà tous les deux dans une ruelle à quelques mètres de la porte d'entrée de la taverne du chaudron baveur. Le jeune sorcier mit un peu de temps à retrouver son équilibre sous le regard malicieux du vieil homme. Puis il sortirent de la ruelle et pénétrèrent dans la Taverne.

Une fois dans l'arrière cour, le grand-père sortit sa baguette et toucha des briques du mur face à eux dans un ordre bien précis et le mur s'ouvrit, offrant à leurs yeux les boutiques du chemin de traverse. Walter montra la banque Gringotts à Alexander.

-"tes parents t'ont ouvert un compte à cette banque! bon tu n'es pas encore millionnaire mais c'est un bon début! pas besoin d'y passer aujourd'hui, c'est moi qui vais payer ta baguette !"

-"merci grand-père! c'est chouette de ta part!"

Et voilà les deux sorciers en route pour la boutique de baguettes qu'ils trouvent quelques minutes plus tard.Le grand père sort une pièce d'un gallion et la tend à Alexander.

-"tiens petit, va accomplir ton destin maintenant!" annonce le vieil homme en poussant la porte et en laissant Alexander entrer seul dans le magasin.  

Le jeune sorcier entre doucement dans la boutique, regardant tout autour de lui tous ces rayonnages, ces étagères poussiéreuses remplies de boîtes contenant une quantité incalculable de baguettes. Il voulut ouvrir la bouche pour exprimer son émerveillement mais il se souvint alors de l'endroit où il se trouvait et il la referma. Il s'approcha du comptoir et trouva le formulaire . Il le prit en main et commença à le lire, puis il le remplit.


Prénom & Nom : Alexander Skinner
 Caractère : Courageux, déterminé,social
 Longueur de vos bras : 50 cm
 Taille : 1m50

Le jeune sorcier reposa alors le formulaire rempli et attendit.

Edit Megan : Bonjour Alexander. Comme spécifié dans le Règlement RPG, il vous est interdit d'utiliser le libre-arbitre d'un autre membre sans son accord, ici celui du personnel du Chaudron Baveur. Merci d'éditer votre post en conséquence et de faire plus attention à l'avenir. Cordialement.


Dernière édition par Alexander Skinner le Ven 18 Mai - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Temperence Black, Jeu 17 Mai - 18:03


Ollivander's


Réponse n°1
Première baguette
Avec Alex Parker, Oliver Jackson, Lucie Darkros, Theya Alomora & Alexander Skinner


Sourire et dire bonjour.
Lire les formulaires.
Chercher et vendre.
C’était toujours la même rengaine. A chaque client le cirque était le même. Temperence leur souriait et prenait leur commande avec le sourire et la politesse même si eux n’étaient pas toujours polis. Un simple bonjour n’écorchait pas la langue et pouvait égayer une journée mais ils s’en moquaient bien, ils étaient juste là pour avoir une baguette pas pour faire des politesses et cela décevait un peu la jeune fille de voir tant de monde dans la petite boutique où la politesse semblait fuir. Les clients n’étaient pas tous comme ça, certains disaient bonjour et d’autres souhaitaient une bonne journée mais elle ne pouvait changer le monde et demander à chacun de dire bonjour. Parfois, elle aimerait remettre les jeunes sorciers à leur place, en leur disant que la politesse existait mais elle n’avait pas le droit de faire ça et si une joute verbale avec un client commençait, elle ne ferait sûrement pas long feu dans la boutique en tant que stagiaire.

Elle pestait contre les jeunes gens mais les adultes étaient pareils. Le monde perdait sa politesse et son innocence en grandissant tout comme les gens la perdaient en grandissant. Petit, on nous disait de dire bonjour, d’être poli et tout le tralala mais en grandissant on oubliait toutes ces règles, les règles fondamentales de la vie. Elles disparaissaient comme elles étaient arrivées. On perdait doucement son innocence d’enfant, sa crédulité. On devenait pragmatique.

Elle écrivait ses pensées sur un morceau de parchemin. C’était son exutoire, écrire ses mots, ses maux. Elle couvrait la page avec sa fine écriture sombre en attendant que quelques jeunes gens ne daignent passer le pas de la morte pour venir à la recherche d’une baguette magique, d’une réponse à une question, d’une réparation. Elle eut tout juste le temps de couvrir la page avant que la sonnette d’entrée ne tinte.

Une fois.
Deux fois.
Trois fois.
Quatre fois.
Cinq fois.
Ils avaient décidé de venir en nombre d’un seul coup mais c’était souvent comme cela. Sûrement ne se connaissaient-ils pas mais parfois les choses faisaient moins peur quand on les affrontait à cinq inconnus du même âge que dans la solitude. Temperence comprenait sans comprendre ce qu’ils ressentaient, c’était une chose qu’elle avait du mal à expliquer mais bref, là n’est pas la question de cette histoire d’une rencontre sans lendemain.

Temperence offrit un sourire au club des cinq nouveaux tout en débitant les paroles habituelles. Bonjour et bienvenue à tous chez Ollivander’s, boutique de baguette depuis bien longtemps avant notre naissance ! Je suis donc la vendeuse qui va s’occuper de vous jeunes gens. Je vais donc vous demander de remplir les formulaires et de me les rendre. Si une question brûle vos lèvres ou taquine votre esprit, n’hésitez pas à me la poser, je suis là pour y répondre. Elle les observa un à un, analysant la première impression avant qu’ils ne lui donnent les formulaires. Temperence savait qu’il ne fallait jamais juger cette première impression si traitresse mais parfois cela aidait à voir ceux qui mentaient. Il y en avait peu, c’était vrai, mais il y en avait et cela ne simplifiait pas toujours la recherche de la baguette parfaite.

Rapidement, les formulaires rejoignirent le comptoir, juste devant elle, à équidistance des acheteurs de la vendeuse. Elle constatait toujours ce toc chez les « enfants ». Ils ne lui donnaient pas en mains propres, préférant le pousser du bout des doigts sur le comptoir ciré. Ils avaient un peu peur, ils étaient un peu impressionnés mais tout cela n’était-il pas normal dans le fond ? La peur de l’inconnu, la peur de se jeter tête la première dans le monde de la magie que, parfois, on vient tout juste de découvrir.

Je vais vous cherchez ce qu’il vous faut en matière de baguette jeunes gens. Pour patienter, n’hésitez pas à piocher quelques friandises dans cette bonbonnière, normalement je ne devrai pas être trop longue mais on ne sait jamais. Temperence poussa la bonbonnière et distribua quelques friandises devant ls clients d’un coup de baguette avant de s’enfoncer entre les étagères croulant sous le poids des baguettes magiques en tout genre.

Elle observait les petits papiers qu’elle serrait entre ses doigts. Elle lisait les mots, essayait de les ressentir et de s’en imprégner pour les trouver les baguettes parfaites. Cela n’était pas toujours une chose simple de trouver chaussure à son pied mais trouver baguette à sa main était encore plus ardue comme tâche mais elle allait réussir, elle finissait toujours par réussir même si la victoire n’était pas présente du premier coup.

Il lui fallut une trentaine de minutes pour trouver ce qu’elle cherchait, pour trouver les bouts de bois magiques et merveilleux. Les étuis dans les bras, elle retourna derrière le comptoir où elle déposa les boîtes identiques. D’un coup de baguette, elle fit léviter les cinq boîtes et, comme si les objets savaient ce qu’ils avaient à faire, ils se dirigèrent tous vers un sorcier.

Voici pour vous jeunes gens. Une baguette chacun. Vous pouvez donc ouvrir les boites et essayer ces doux instruments avant de me les payer car il serait fort stupide de me donner 10 mornilles si elles ne vous conviennent pas.

Temperence sourit. Encore des clients de servis, encore une journée qui s’achevait tranquillement et, pour l’instant, sans encombre.


Passe ici ta souris.
↓  ↓  ↓


Pour : Alex Parker
Bois : Charme
Composant : Laine de Mouton bleu
Élasticité : Relativement souple
Taille : 25,55 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]


Pour : Oliver Jackson
Bois : Cèdre
Composant : Crin d'Hippogriffe
Élasticité : Plutôt élastique
Taille : 26,30 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]


Pour : Lucie Darkros
Bois : Aubépine
Composant : Corne de Serpent cornu
Élasticité : Plutôt rigide
Taille : 25,58 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]


Pour : Theya Alomora
Bois : Amourette
Composant : Feuille d'Argent
Élasticité : Agréablement souple
Taille : 26,50 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]


Pour : Alexander Skinner
Bois : Châtaignier
Composant : Poil de Boursouflet
Élasticité : Très élastique
Taille : 25,50 cm
Prix : 10 Mornilles
[Compte Vérifié]



Revenir en haut Aller en bas
Theya Alomora
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Theya Alomora, Jeu 17 Mai - 19:09


Theya remercia chaleureusement la vendeuse, elle était ravie de pouvoir toucher pour la première fois sa propre baguette !
Pat' la mère de Theya lui dit
- " Allé, essaye-la ma chérie !"
Theya se tourna vers sa mère, et lui dit
- " C'est du bois d'amourette, avec une feuille d'Argent, j'espère que c'est la bonne..."
Theya saisit doucement la baguette entre ses doigts fins, elle fit un léger mouvement de poignet et c'est comme si la baguette lui répondait. Theya sentit une chaleur parcourir son corps, comme si elle faisait fusion avec la baguette. Elle le sentit immédiatement, c'était la bonne, une légère lumière chaleureuse s'échappa de la baguette, comme si elle aussi comprenait qu'elle faisait corps et âme avec sa nouvelle maîtresse. Theya eu les larmes aux yeux, elle eût une soudaine envie de sauter dans les bras de la vendeuse pour la remercier.
Theya remercia la vendeuse encore une fois
- "Mille mercis, elle est parfaite, vraiment"
Pat' déposa les 10 mornilles sur le comptoir, remercia également la vendeuse, et mère-fille se dirigèrent vers la porte par laquelle elles étaient rentrées, la petit clochette sonna juste après avoir dit au revoir à la vendeuse.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alexander Skinner
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Alexander Skinner, Jeu 17 Mai - 20:00


Alexander vit la vendeuse arriver, ramasser le formulaire, repartir dans la boutique et revenir de longues minutes plus tard avec des boîtes. Il attendit que les autres élèves présents prennent la baguette qui leur était proposée avant d'ouvrir sa boîte. Il resta quelques instants sans y toucher, observant la baguette qui s'y trouvait en détails. Il reconnut le bois de Châtaignier car ces arbres composaient les bois aux alentours de la maison de ses grands-parents et il tendit la main pour saisir la baguette qui lui était proposée mais à quelques centimètres de toucher celle ci, il hésita. Que se passerait il si la baguette ne l'acceptait pas comme propriétaire ? Allait il mettre le bazar dans la boutique si la baguette refusait son porteur et se comportait étrangement ?

Il inspira un bon coup, ferma les yeux et saisit la baguette de sa main directrice, la main gauche. Le contact du bois n'était pas désagréable, elle semblait même assez légère malgré sa taille . Il la prit plus fermement en main et attendit que quelque chose se produise, mais rien ne vint immédiatement.

-" Mademoiselle, excusez moi, mais est ce normal ? et que voulez vous dire par "essayez votre baguette " ? je ne connais pas de sort, que dois je faire? "

Alexander semblait gêné surtout en regardant l'élève à sa droite qui essayait sa baguette sous le regard bienveillant de sa mère qui savait ce qu'elle faisait alors que lui avait l'air ridicule à ne pas savoir se servir d'une baguette.
Revenir en haut Aller en bas
Alma V. Vandrake
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Alma V. Vandrake, Ven 18 Mai - 5:58


LA accordé au vendeur(euse) qui s'occupera de moi



Alma était extrêmement impatiente, elle allait pénétrer dans une nouvelle étape de sa vie, et allait rentrer dans une très prestigieuse école pour sorciers. De baguettes magiques !, pensa-t-elle, ayant des étoiles dans les yeux en observant le comptoir de la célèbre boutique.

- Allez Alma, après tout c'est pas comme ci tu allais devenir une sorcière avec une vraie baguette magique... Ah mais si c'est le cas !

Alma tenta de relativiser tant bien que mal, et réussit à se calmer en partie. La chose qui le faisait un peu plus peur maintenant, c'est qu'on lui dise que la lettre lui a été adressée par erreur et qu'elle doit retourner dans ce maudit orphelinat. Elle se concentra et imagina que cela n'arrivera pas.

Elle chercha un formulaire vide parmi ceux posés sur le comptoir et en prit un. Elle le remplit et le plia.

- Voilà. Plus qu'à attendre...


Formulaire:
 


Dernière édition par Alma V. Vandrake le Ven 18 Mai - 6:02, édité 3 fois (Raison : Erreur de formatage #2 (Reine des boulettes !))
Revenir en haut Aller en bas
Lara Wind
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Lara Wind, Ven 18 Mai - 11:59


L'âme sœur


LA accordé à la personne s'occupant de moi

Un air triste s'affichait sur le visage de Lara en ce beau samedi printanier. Pas qu'elle n'aimait pas le printemps, loin de là, c'était même l'une de ses saisons préférées. Non, Lara était triste car sa fidèle baguette depuis 6 ans était brisée, pour un accident tout bête. En effet, la Gryffondor avait rendu visite à sa mère adoptive en Irlande quelques jours auparavant à l'occasion des vacances scolaires et, durant une randonnée en forêt non loin du manoir, l'irlandaise était tombée lourdement. Ironie du sort, il fallait qu'elle tombe sur le côté où elle avait mis sa baguette et CRAC, cassée la baguette. Autant vous dire que l'après-midi avait vite tournée court et qu'elles étaient rentrées. Alicia, désolée pour sa fille et Lara, pleine de boue et sans baguette.

Outre ce soucis de frustation, il fallait maintenant trouver une nouvelle baguette. Et oui, comment retourner à Poudlard sans pouvoir pratiquer la magie ? Impossible et surtout, impensable. Alicia avait donc consentie cette sortie à sa fille et c'est le majordome des Wind qui se chargea d'amener Lara au Chemin de Traverse par voie de transplanage. Majordome qui était aussitôt parti à la BAM mais à deux pas d'Ollivanders, l'endroit où se rendait la Lionne. Celle-ci pénétra au sein de la boutique, qui était relativement calme et apprécia quelques instants le charme du lieu avant de se tourner vers un éclat doré qui l'intriguait.

La jeune fille avait remarqué quelques instants auparavant, de l'extérieur de la boutique, des baguettes particulièrement fines et délicates, toutes d'une beauté à couper le souffle. Toutefois, une seule baguette n'avait d'attention de la part de la Gryffonne : Elegans. Ladite baguette semblait trembler dès que Lara arriva à son niveau et la jeune fille ressentait quelque chose d'agréable, d'indescriptible près de cette baguette. Relevant légèrement les yeux, l'irlandaise lu qu'Elegans était faite en vigne, avec un coeur en crin de licorne pour une longueur de 32,02 cm et un magnifique pommeau en émeraude se situait à l'extrémité de la baguette. L'envie d'essayer la baguette lui traversa l'esprit mais Lara n'était pas certaine d'en avoir le droit, et continua d'observer la baguette tremblante, comme déconnectée de la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lucie Darkros
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Lucie Darkros, Ven 18 Mai - 17:59


La patience de Lucie fut enfin récompensée quand la vendeuse arriva pour leur souhaiter la bienvenue. Son formulaire s'envola jusqu'au comptoir et un fort sentiment s'empara de Lucie sans qu'elle n'en témoigne aucun signe. Impatience? Stress? Elle ne savait pas.
Elle essaya pendant un instant d'imaginer quelle serait sa baguette. La vendeuse partit chercher les précieux objets. Plus que quelques minutes et elle saurait enfin...

Une trentaine de minutes plus tard et dix mornilles en moins, Lucie avait sa baguette en main.

"Bois d'aubépine et corne de serpent cornu hein? murmura-t-elle pour elle-même.

Elle était plutôt fière que sa baguette représente sa maison à Poudlard.

Sa bonne humeur ne fut malheureusement que temporaire quand elle remarqua enfin les personnes autour d'elle. Son attention se porta principalement sur une fille dont la mère l'avait accompagné. Inévitablement, Lucie se mit à repenser à Salomon. Il aurait du être là, comme cette mère qui accompagnait son enfant.
Lucie sentit les crocs de la solitude se refermer sur elle. Il lui manquait tellement... Pourquoi la vie était-elle si injuste?

La mort dans l'âme, Lucie sortit rapidement de la boutique. Elle n'avait en tête que sa propre peine et en oublia même de masquer ses émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen Skeeter
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Kathleen Skeeter, Sam 19 Mai - 23:51


~Flash-back, il y a quatre ans ~



Kathleen tenait désormais fermement dans sa main, en plus de sa liste reçue de Poudlard, une bourse de cuir dans laquelle teintaient quelques pièces.
Elle sortait tout juste de chez Gringott's où elle avait expliqué à un gobelin (non mais franchement ! Un gobelin ?! C'était totalement fou !) qu'elle était moldue et avait donc besoin d'effectuer du change pour faire ses emplettes. Il l'avait orientée vers un petit comptoir spécialement aménagé à cet effet.
Les parents de Kathleen ne roulaient pas sur l'or, aussi le nombre de pièces obtenues n'avait rien d'extraordinaire, mais leur forme et leur poids était tout à fait fascinant.

Sur conseil des gobelins, la jeune fille se dirigea ensuite vers l'une des premières boutiques devant laquelle elle était passée le matin.
La devanture noire n'était pas très rassurante, mais d'après les employés de la banque, Ollivander's était la meilleure boutique pour acheter sa première baguette.

Elle poussa la porte, entendit la clochette teinté, puis s'arrêta sur le seuil. Des murs entièrement recouverts de fines boîtes de différentes couleurs l'entouraient.

- Bonjour, dit-elle d'un ton peu assuré.

Avant que quiconque ne lui réponde, un mètre-ruban s'envola littéralement dans sa direction, et commença à prendre ses mensurations. Le procédé mit la jeune moldue légèrement mal à l'aise, surtout lorsque le mètre se mit à mesurer l'écartement de ses narines...

Le mètre arrêta son manège au bout de 5 minutes et retourna se lover en boule sur le comptoir.

C'est alors que Kathleen avisa une pile de petits morceaux de parchemin. Le premier était déja noirci en partie par deux chiffres. Elle supposa que les chiffres correspondaient à ses mesures.

La jeune fille chercha des yeux un crayon pour lui permettre de compléter le parchemin, mais ne découvrit qu'un encrier et une élégante plume.

*Écrire à la plume d'oie, vraiment ? J'adore !*

Kath compléta le questionnaire et le reposa prudemment sur le comptoir pour attendre qu'un vendeur ou une vendeuse ne se manifeste.

   Prénom & Nom : Kathleen Skeeter
   Caractère : solitaire, artiste, timide, romantique, maladroite et cultivée(en trois adjectifs minimum, neuf au maximum)
   Longueur de vos bras : 65 cm
   Taille : 166 cm
Revenir en haut Aller en bas
Victor Pepito
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re:Le comptoir

Message par : Victor Pepito, Hier à 12:40


Il était maintenant temps pour Victor de se rendre au chemin de travers pour ouvrir son compte en banque et acheter une baguette chez olivender's. Quand il entra dans la banque. Il voulait  regarder les gobelins mais savait que cela ne se faisait pas de les dévisager. C'est pourquoi il se força de regarder devant lui. Après l'ouverture de son compte, il ressortit et commença à chercher la boutique Olivender's. Il y avait beaucoup de monde. Il distinguait mal les boutiques et ne savait pas s'il allait dans la bonne direction. À un moment, il leva la tête et vit à sa gauche écrite sur la devanture d'une boutique: Olivender's . En entrant dans la boutique il s'approcha du comptoir tout excité par le fait qu'il va avoir une baguette.

Comme lui avait dit sa mère avant qu'il se rende au chemin de travers, il trouva un formulaire sur le comptoir.

Prénom & Nom : Victor Pepito
Caractère : curieux, têtu, courageux
Longueur de vos bras : 40
Taille : 165

Après l'avoir remplit il demanda au vendeur:
"Bonjour ! J'aimerais acheter une baguette s'il vous plaît !"


Edit Elhiya : Bonjour Victor . Vous recevez la liste d'achat de Poudlard avant votre repartition. Nous y voyons là un souci de cohérence RPGique, merci de bien vouloir corriger. Cordialement.  
Revenir en haut Aller en bas
Rosie Holynton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Rosie Holynton, Hier à 16:03


La langue française est remplacée par de l'anglais pour voir la différence Wink

Une douce odeur, une fragrance forte et bien connue. Cette odeur vint aux narines de la jolie rousse à l’étage, elle remua doucement dans son lit faisant tomber une de ses peluches par terre. Un oeil ouvert, puis l’autre, un bâillement long suivi d’un soupir. La jeune femme s’étira de tout son long et finit par sortir de la tiédeur agréable de ses couvertures pour enfiler ses vêtements. Une robe légère couleur corail, un gilet blanc, quelques bijoux dorée: un collier, deux bracelets, un montre et une bague, et enfin ses chaussures: des petits nus-pieds brun clair. Elle se posta devant son miroir et arrangea ses cheveux avant de descendre saluer ses parents.

Des crêpes. C’était un grand jour et le matin des grands jours commençait toujours avec des crêpes chez les Holynton. La rousse embrassa son père sur la joue puis sa mère qui était en train de faire cuire les dernières crêpes.

- That’s the smell that wake me up !, s’écria Rosie
- Yeah baby, big day needs its prices ! BREAKFAST, s'exclama Alyssia

Rosie gloussa légèrement avant de rejoindre la table de la salle à manger, elle fut rejoint par son père puis par sa mère qui apporta le petit déjeuner. La petite famille prit son petit-déjeuner dans la joie, les rires et la bonne humeur: un début de journée normale chez les Holynton !

- Alors comment te sens-tu aujourd’hui ? Prête ?, demanda son père
- Oui je suis prête, et pressée !

Un grand sourire étira les lèvres de Rosie et de ses parents, oui aujourd’hui était une journée très spéciale, la journée chez Ollivander’s ! Rosie allait enfin avoir sa baguette, celle qui lui permettrait de pouvoir enfin exprimer sa magie sans risque !

Après un bon petit déjeuner la petite troupe se mit en marche direction le chemin de traverse. Rosie connaissait bien ce chemin, elle était déjà venue petite, accompagnant sa mère faire deux ou trois emplettes. Mais maintenant ils étaient là pour elle, pour sa magnifique baguette. Rosie fila comme l’éclair dans la foule pour se poster devant la boutique d’Ollivander’s, une fois ses parents à ses côtés elle entra calmement dans la petite boutique. Elle fut envahi par un sentiment très particulier, elle ne sut pas vraiment le décrire mais là au milieu des autres élèves elle se sentait bien, plutôt dans son élément.
Alyssia poussa délicatement sa fille vers le comptoir.

- Vas-y ma chérie, lui dit-elle

Rosie s’approcha doucement du comptoir lorsqu’elle remarqua que les prétendants à une baguette prenait tous soin de remplir un formulaire. Elle alla en chercher un et prit le temps de le remplir soigneusement:

Prénom & Nom : Rosie Holynton
Caractère : Souriante, positive, timide et ambitieuse
Longueur de vos bras : 65 cm
Taille : 170 cm

Puis très délicatement elle posa son papier sur le comptoir en attendant d’être servie. Un coup d’oeil vers ses parents, ils lui firent un signe d’encouragement et elle se retourna vers le comptoir, prête et impatiente.


Dernière édition par Rosie Holynton le Lun 21 Mai - 17:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
James Wallace
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : James Wallace, Hier à 17:07


Des cernes commençaient à apparaitre sur le visage blanchâtre du jeune James Wallace alors âgé de 11 ans. Il avait passé la journée à acheter des fournitures pour sa rentrée à Poudlard. C’était l’un des plus beaux jours de sa vie. Il n’avait jamais vu autant d’objets extraordinaire qu’en quelques heures dans le chemin de traverse. Il avait tout d’abord été perdu dans la foule et les nombreuses boutiques de la rue. Cependant il ne regrettait pas d’avoir insisté auprès de ses parents pour y aller tout seul.
Le jeune garçon passa sa main dans ses cheveux et relis sa liste avec attention.


• Vêtements:
  - Uniforme
  - Trois robes de travail (noires), modèle normal
  - Un chapeau pointu (noir)
  - Une paire de gants protecteurs (en cuir de dragon ou autre matière semblable)
  - Une cape d'hiver (noire avec attaches d'argent)
• Livres et manuels:
  - Le Livre des sorts et enchantements (niveau 1), de Miranda Fauconnette (cours d'Enchantements)
  - Histoire de la magie, de Bathilda Tourdesac
  - Manuel de métamorphose à l'usage des débutants, de Emeric G. Changé (cours de Métamorphose)
  - Mille herbes et champignons magiques, de Phyllida Augirolle
  - Potions magiques, de Arsenius Beaulitron
  - Vie et habitat des animaux fantastiques, de Norbert Dragonneau
  - Forces obscures: comment s'en protéger, de Quentin Jentremble
• Fournitures:
  - 1 baguette magique
  - 1 chaudron (modèle standard en étain, taille 2)
  - 1 boîte de fioles en verre ou cristal
  - 1 téléscope
  - 1 balance en cuivre



Il ne lui manquait plus qu’une chose, et sans doute la plus importante : Sa baguette magique. C’est avec un sentiment d’exaltation qu’il poussa la porte en bois de la boutique nommée « chez ollivander's ». Une clochette retentie et James se dirigea, sans aucune hésitation, vers le comptoir de la boutique. Il était resté calme et silencieux mais ses yeux ne pouvaient s’empêcher de parcourir les étagères entières bondées de baguette magique. C’est après un instant qu’il se racla la gorge et annonça de sa voix enfantine.
« Bonjour ! J’aimerai acheter une baguette chez vous »

Il posa alors un papier sur le comptoir sur lequel on pouvait lire




Prénom & Nom : James Wallace
Caractère : Ambitieux, passionné, calme, bienveillant, amical, orgueilleux
Longueur de vos bras : 65cm
Taille : 175cm
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Romance Unella
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Romance Unella, Hier à 18:29


- Romance... Romance... ROMANCE !

La jeune fille se réveilla dans un sursaut tandis qu'elle observait sa mère d'un air ensommeillé, décidément bien peu patiente le matin. Cette dernière la toisait de haut, les mains posées sur les hanches, les lèvres pincées.

- James t'attend pour aller faire tes fournitures... J'ai une journée chargée aujourd'hui, je ne pourrais pas t'accompagner.
- Ce n'est rien, répondit vaguement la petite brune en se frottant les yeux.
- Va te préparer, et ne tarde pas.

Après un vague signe de la tête pour sa mère, Romance sortit des bras confortables et tendres de son lit pour ouvrir les rideaux, dévoilant un ciel dégagé, très bleu, un milieu d'été magnifique. Elle s'habilla à la hâte, de plus en plus excitée d'aller acheter sa baguette à mesure qu'elle se réveillait de plus, elle ne regrettait pas l'absence de sa génitrice ; elle allait pouvoir passer un moment privilégié avec ce grand frère qu'elle aimait tant et dont elle était devenue si proche depuis la mort de leur père. Après un débarbouillage, la petite fille dévala l'escalier de bois qui menait au salon et y découvrit James, son frère, assis à table dans vraisemblablement un courrier qui lui prenait toute son attention.

- Tu écris encore à ta jolie française ? ~ roucoula-t-elle en s'asseyant à ses côtés, versant ses céréales dans son lait.
- Sssschit, tais-toi. Tu sais comment ça rend maman de le savoir. Il sourit toutefois. Mais oui, c'est bien à elle. Je lui enverrais avant d'aller au chemin de Traverses. Alors, hâte ?
- Carrément ! J'ai hâte d'être à Poudlard. La maison me pèse un peu, en ce moment.

Un sourire alors encore plus doux étira les traits du plus âgé alors qu'il caressait du pouce un instant la tempe de sa petite soeur.

- Je sais. Ce sera fantastique, tu verras.

Après un petit déjeuner prit à la va-vite, ils quittèrent tout d'eux le nid familial pour se rendre au chemin de Traverses sur lequel ils s'égarèrent un long moment, à tout simplement flâner dans les ruelles bondées de monde, joyeuses tant les rires des nombreux étudiants venus pour les mêmes raisons que Romance, raisonnaient. Après avoir ouvert un compte en banque, leurs pas les menèrent finalement jusqu'à la boutique d'Ollivander's, passage obligatoire pour tous les sorciers prêts à en devenir avec l'obtention de leurs baguettes.

- Vas-y, souffla James en appuyant sur le dos de sa soeur. Je t'attends ici.
- Tu ne viens pas ?
- Nan. Ça c'est ton moment. Ne t'inquiète pas, je reste devant.

Dans un hochement d'épaule, Romance entra donc dans la sombre boutique, cherchant une quelconque personne à qui elle pourrait s'adresser. Finalement, elle trouva sur le comptoir un formulaire qu'elle remplit, aidée du mètre enchanté.

Prénom & Nom : Romance Unella
Caractère : Douce - Tendre - Honnête - Enjouée - Sensible
Longueur de vos bras : 57cm.
Taille : 161cm.

Une fois fait, elle attendit sagement que le vendeur de baguette vienne à sa rencontre.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Matthew Edwards
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Matthew Edwards, Hier à 20:42


Matthew se décida enfin à franchir le pas après avoir passé quelques bonne dizaines de minutes devant la boutique à observer les différentes baguettes en exposition et les aller-retours de tout les jeunes magiciens qui rentreraient bientôt eux aussi au sein de la prestigieuse école de Poudlard que ce soit pour y débuter ou y continuer une scolarité.

Le garçon était habillé très simplement ce qui contrasté avec de nombreux mages et avec l'aspect cérémonial de l'obtention d'une nouvelle baguette. Le blondinet espérait que sa nouvelle alliée soit de bonne facture, il avait par le passé fait de nombreuses recherches sur les baguettes et ce que signifiaient leurs composants, dans sa tête il avait fait mille et une combinaisons qui semblaient le satisfaire mais il savait que c'était la baguette qui choisissait son sorcier, et peut importe de quoi serait faite cette nouvelle alliée il espérait seulement que la collaboration serait fructueuse.

Le Né Moldu passa une ultime fois la main dans ses cheveux en bataille, c'était à se demander à quoi pouvait bien lui servir un tel tic avec une chevelure si rebelle, rangea sa liste de course dans la poche arrière de son jean, ajusta son t-shirt pour ne pas paraître trop négligé ce qui en soit était un comble pour un élève ayant débuté son apprentissage à l'académie de Beauxbatons où la rigueur était de mise, mais il se sentait bien plus à l'aise ainsi.

Il posa enfin sa main contre le vieux bois de la porte et la poussa lentement, trop lentement sans doute pour un jeune sorcier qui se glissa sous son bras et rentra en courant dans l'échoppe sous le regard démunie de ses parents à qui Matthew adressa un bref sourire avant d'entrer à son tour.

Immédiatement une odeur particulière vint aux narines du jeune homme qui ferma les yeux un instant se laissant porter, il les ouvrit lentement et observa les étagères remplies de boîtes de baguettes, quelque part attendait sa future alliée et il avait hâte de la découvrir !

Alors qu'il se perdait de plus en plus dans ses pensées un ruban magique passa sous ses yeux, il était en train de prendre les mesures du garçon qui se ressaisit et avança vers le comptoir à l'instar des autres élèves. Il regardait ce qu'ils faisaient afin de ne pas faire d'erreurs. Il remplit un rapide formulaire et se rendit dans un coin de la boutique, il observait les baguettes entreposées ici, caressant timidement les boîtes du bout des doigts.

Il regarda ensuite un peu autour de lui avec plus d'attention, beaucoup d'élèves étaient accompagné par des amis, de la famille, Matthew quand à lui était bel et bien seul, totalement nouveau en Angleterre. Une ombre passa rapidement sur le visage du jeune homme dont le regard semblait se perdre dans un monde lointain et inconnu. Il secoua la tête sans s'en rendre compte et fixa son attention vers le comptoir en attendant l'arrivée d'un vendeur avec impatience.


Formulaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 7

 Le comptoir

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Ollivander's-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.