AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Ollivander's
Page 55 sur 56
Le comptoir
Aller à la page : Précédent  1 ... 29 ... 54, 55, 56  Suivant
Liz Vossor
Serdaigle
Serdaigle

Re: Le comptoir

Message par : Liz Vossor, Ven 12 Jan 2018, 16:25


La boîte de sa (peut-être!) future baguette se trouvait devant ses yeux. Liz se demandait si elle devait faire confiance à sa vision.

Elle ouvrit la boîte, tremblant un peu, tandis qu'autour d'elle les autres faisaient de même. Elle regarda pendant un petit bout de temps la baguette, comme si ses doigts allaient fondre en touchant l'objet. Elle se demanda en son fort intérieur si la baguette n'avait pas la capacité de vous en rendre dépendant et de paniquer quand vous ne la voyez plus. Elle lut de quoi était composé la baguette :

Bois : Sycomore
Composant : Griffe d'Hippogriffe
Élasticité : Légèrement souple
Taille : 20,81 cm

Alors Liz prit son courage à deux mains et prit la baguette entre ses doigts. Elle était agréable à toucher et semblait faite pour la main de l'apprentie sorcière. Liz, suivant les conseils du vendeur, fit un léger geste du poignet et sentit une chaleur parcourir tout son corps, du bout de ses doigts jusqu'à ses pieds, en passant par le bras, le torse et répandant par la suite l'étrange sensation dans tout son être.

Jamais elle n'avait sentit de sensation aussi agréable jusqu'à présent. Elle sourit malgré elle, comprenant que c'était la bonne.

Jamais dans toute son existence, elle n'avait envisagé de posséder une baguette magique de sorcier en sycomore, avec en son cœur une griffe d'un animal dont le nom lui était pour le moment inconnu. Si au moment même, on lui avait demandé de décrire ce qu'elle ressentait, elle aurait balbutié que c'était indescriptible.

Elle se détacha avec déception de sa baguette, qu'elle rangea dans sa boîte, se hâta de déposer sur le comptoir 10 mornilles, et resta devant celui-ci le temps de retrouver l'usage de la parole. Elle souffla un :

- Je crois que c'est la bonne. Merci beaucoup! Et bonne journée surtout!

Et elle repartit en direction de la porte d'entrée, la boîte serrée contre elle. Une fois dehors, la joie qu'elle ressentait s'était un peu apaisée, mais pas son excitation. Ce n'était pas dans son genre de se faufiler hors d'une boutique après avoir payé, comme une voleuse, mais une fois n'est pas coutume, et elle était pressée de découvrir ce qui l'attendait dans les autres boutiques.
Revenir en haut Aller en bas
Autumn Barrows
avatar
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Autumn Barrows, Ven 12 Jan 2018, 16:26




Flash Back de 4 ans


Il ne fallut pas si longtemps pour qu'un vendeur paraisse. Abandonnant son occupation de compter les moutons de poussière, Autmn leva les yeux vers l'homme. Il n'était pas laid, ni petit, et elle était à l'âge où l'on tombe amoureuse de tout ce qui est plus âgé que soit. Alors la marque rouge sur les joues, qu'elle prétexta due au célèbre froid estival pour ne pas sembler ridicule, elle attendait patiemment entre ses deux parents que revienne la petite boite tant attendue. Nuls n'avait remarqué son trouble, et c'était peut-être au fond mieux ainsi, voir relevé par autrui sa gêne avait tendance à accentuer cette dernière.

Elle n'avait pas attendu plus de cinq petites minutes, mais déjà elle appréciait la petite boutique. Elle aimait bien le désordre ambiant, qui semblait pourtant bien organisé. Les couleurs chaudes et l'odeur de bois. La petite enseigne tranchait avec ces décorations aseptisées que l'on voyait dans les bâtiments modernes de l'autre côté du mur. Elle se demandait ce que cela pouvait bien faire de travailler ici, cependant les employés semblaient à première vue sortir des clous, elle chassa donc l'idée de sa tête en se disant que ce ne serait pas pour elle. Le soucis c'est qu'à onze ans on se cherche dans tous les corps de métier et il suffit alors d'une idée pour peiner à la refouler. Heureusement, voici le vendeur qui revenait.

Posant les petites boites sur le comptoir, il finit par appeler son nom, alors le feu aux joues elle s'approcha, lu rapidement les composants qui lui plurent tout de suite. Ôtant le couvercle de velours de l'écrin, elle attrapa timidement la baguette. Sa mère lui avait toujours dit que lorsqu'elle tiendrait sa propre baguette, elle le saurait. La main serrée sur le manche, elle pouvait sentir quelques fourmillements dans le bout de ses doigts, mais ils étaient minimes en comparaison de ce à quoi elle s'était attendue. Un peu déçue, elle reposa la baguette dans sa boite. Elle allait s'approcher de nouveau du vendeur lorsque sa mère lui attrapa l'épaule:

«Que se passe-t-il ? Il y a un soucis ma puce ?»

Se tournant vers sa mère et ses grands airs qu'elle n'avait pas encore remarqués à l'époque, elle hocha la tête doucement avant de répondre d'une voix où pointait une légère trace d'inquiétude.

«C'est pas la bonne. Je ne sens presque rien. » 

Et ignorant les inquiétudes de sa mère, elle repartit vers le vendeur et posa la boite devant lui lorsqu'il ne fut plus occupé. Les joues toujours rougissantes et ce réflexe étrange de vouloir les cacher dans son col.

«Excusez-moi Monsieur, je crois qu'elle ne fonctionne pas. Je peux en essayer une autre s'il vous plait ? »

Il était vraiment très beau et avait ce petit quelque chose de super-héros de ces romans qu'elle lisait parfois. Son trouble était visible mais dans cette assurance enfantine, elle essayait de se persuader que ce n'était pas le cas.  
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Izsa Hilswood, Ven 12 Jan 2018, 19:15



Réponse à Elly


Finalement, les premières idées était souvent les bonnes. Quand bien même cela pouvait sembler des préjugés. Oui, cette jeune femme (jeune ? Izsa n'arrivait pas à savoir si elle était son aînée ou non) venait pour une baguette pour elle-même, et pour son compagnon. Tout simplement. Fallait pas chercher plus loin.

« Pétale d’Iris et ... je ne sais plus ?»

Bon, bon, bon... Il était peut-être temps d'en changer effectivement. Parce que quand on faisait plus attention à sa baguette au point d'en oublier les composants, ça devenait problématique. En même temps, réalisa notre vendeuse de baguette, il n'y avait peut-être guère que les employés d'Ollivander's pour être aussi passionnés par ces instruments. Elle avait du mal à se mettre dans la peau de quelqu'un d'autre.

« Pour celle de mon compagnon, je ne peux pas vous dire, je n’en connais pas les caractéristiques, pouvez-vous la retrouver si je vous donne son nom ? »

Mouis. Izsa n'en était pas vraiment sûre, pour le coup. Bien sûr, leurs comptes étaient archivés de manière très sérieuse, si bien que quasiment rien ne passait sous leur radar. Mais... Allez, elle avait quoi, la jeune femme ? Vingt-deux ans au bas mot ? En partant de l'idée que son compagnon avait le même âge, elle devrait retrouvé dans ses archives des baguettes dont la vente datait d'une décennie. Mais elle pouvait toujours chercher, ça pas de soucis.

Elle commença par examiner la baguette de la cliente, de son regard d'experte. Oui, elle se plaisait à se dire experte sans rougir. Quand on travaillait dans cette boutique depuis sept ans, on pouvait se jeter quelques fleurs.

- Bois de framboisier, elle affirma, sûre d'elle. Elle reposa ensuite la baguette.

Cette combinaison était intéressante, mais devait manquer un peu de puissance. Pour une jeune sorcière de onze ans, elle avait dû être parfaite : agréable à utiliser et s'adaptant à peu près toute les forme de magie. Mais aujourd'hui ?
Elle ne savait pas grand chose de la cliente, cependant des premières idées émergeaient. Le framboisier était un bois à deux facettes : fort à l'attaque et apte à la défense. Il allait falloir retrouver cet aspect dans la prochaine. De l'aubépine, peut-être ?
Tout en passant à un autre sujet, elle continua à réfléchir à une nouvelle baguette pour la jeune femme.

- Je vais voir si c'est possible de retrouver la composition de sa baguette. Accio livre des comptes

L'épais volume vint se poser lourdement sur le comptoir. Elle l'ouvrit immédiatement au niveau des pages les plus ancienne, et releva la tête vers la cliente, attendant qu'elle lui indique le nom de son compagnon. Et puis, elle ajouta :

- Sinon, j'aurais également besoin d'autres renseignements, pour m'aider à trouver ce qui vous conviendrait... Par exemple, vos métiers. Vos points forts au niveau de la magie que vous pratiquez, des aptitudes particulières... Tous ce que vous trouverez pertinents à me dire, en fait.

Bon, parfois il fallait un peu plus que ce que les clients trouvaient pertinent à dire. Parce que leur pertinence ne se mesurait pas sur la même échelle que celle des vendeurs de baguettes magiques.





Réponse à Ariana


Le simple fait de connaitre la composition d'une baguette renseignait Izsa sur le caractère de son propriétaire, et surtout sur la magie qu'il pratiquait.
La jeune fille devait donc être moins fragile qu'elle en avait l'air, car le bois de cerisier possédait un pouvoir quasiment mortel, quand on le maniait en duel.

D'ailleurs, cela fut confirmé par la suite de la conversation (si on pouvait appeler une présentation unilatérale "conversation").

« Qu'est-ce que vous voulez savoir ? J'ai 18 ans, j'aime les potions et j'étudie l'alchimie. Ancienne Serdaigle, je suis fidèle à ma maison dans le sens où apprendre ne me fait pas peur et les livres sont mes amis. Et je sais que j'ai l'air d'une petite fille innocente, mais je suis plus coriace qu'on ne pourrait le croire. Vous avez besoin d'autre chose ? »

Izsa se figea et fixa la cliente d'un air songeur. Son œil gauche se plissa alors que son cerveau turbinait, lui donnant un visage plus proche de l'AVC que d'autre chose. Dix huit ans, ancienne Serdaigle. Donc elle était en première année quand Izsa terminait ses études à Poudlard.
Oh oh.
Oui.

Ne sachant absolument pas comment réagir, elle décida de faire comme si de rien n'était. Au pire, elle jouerait la surprise si jamais cette ancienne connaissance venait à lui rappeler leur bon souvenir. D'ici là, elle aurait trouvé quoi dire...
Pour une fois, elle espérait avoir été totalement été oubliée. L'idée de n'avoir laissé aucune empreinte dans l'esprit de quelqu'un qu'elle avait un peu martyrisé plus jeune lui paraissait la chose la plus enviable possible.
Comme si de rien était, on a dit.

- Je pense qu'on pourrait trouver un meilleur cœur que la poudre de fée, elle expliqua. Ou bien...

Bon là, elle parlait un peu pour elle-même, mais elle venait d'avoir une autre idée. Le meilleur matériau pour les alchimistes était sans conteste l'or. Un métal pur, conduisant la magie sans en changer la nature. Alors elle pouvait proposer une baguette avec en son cœur une feuille d'or, ou bien carrément en or massif.

- Je reviens, elle dit alors, après que ces deux idées soudaines eurent traversées sont esprit.

Elle présenta donc deux boites sur le comptoir, quelques instants plus tard. Deux baguettes aussi dissemblables qu'elles étaient similaires.

- Rosier et feuille d'or, elle indiqua en ouvrant le premier écrin. Le bois de rosier est assez similaire au cerisier, mais il est un peu plus caractériel. Cela pouvait être mieux pour un sorcier plus âgé : le caractère se faisait souvent plus affirmé avec l'âge.

La seconde baguette, quant à elle, avait un aspect bien plus frappant.

- Or et sang séché de licorne... Elle chercha comment la caractériser. Pour de la magie un peu... morbide ? expérimentale.

En fin de compte, le fait de se concentrer entièrement sur son boulot lui avait fait sortir leur première rencontre de l'esprit. Et ce n'était pas plus mal.



Réponse à Mered


La jeune fille accepta sa proposition, mais gardait les pieds sur terre. Elle indiqua le prix qu'elle était prête à payer pour décorer la baguette : six Gallions. En tant qu'étudiante, cela devait être déjà une belle somme. Assez pour faire quelque chose d'unique, mais pas avec des matériaux extrêmement précieux.

- La baguette coûte juste un petit peu plus de deux Gallions, elle indiqua. Donc je pourrai vous proposer quelque chose d'assez original : nous avons des matériaux semi-précieux qui pourraient parfaitement convenir.

Izsa avait déjà une petite idée derrière la tête. Elle choisissait toujours une forme qui soit en rapport avec les composants de la baguette, ou bien avec le caractère du propriétaire - ou bien les deux en même temps. Quelque chose qui rappelle l'astronomie semblait des plus accessibles.
De plus, si elle conservait une forme droite, les modifications ne prendraient pas trop de temps. Juste histoire de la rendre plus esthétique qu'un "simple" bout de bois.

- Si vous êtes disponible en fin de journée, je peux l'avoir fini d'ici là. Cela vous convient ?



HRP : Tu peux faire une ellipse dans ton prochain RP, la baguette est prête j'ai plus qu'à la scanner MDR




Réponse à Rachel



Rachel avait l'incroyable capacité de détruire toute tentative d'introduction subtile au sujet. Elle mit les deux pieds dans le plat, lui demandant de but en blanc pourquoi elle lui parlait de ce sujet tout d'un coup.

D'un côté, Izsa trouvait cela très bien. Parce qu'être direct dans ses interactions sociales, ça facilitait pas mal la vie, surtout celle de l'interlocuteur.  Mais d'un autre côté, la discrétion était importante, surtout pour un sujet aussi délicat qu'illégal. Il fallait savoir jugé l'autre sans risquer de se dévoiler.

Mais là, c'était trop tard. Tant pis. Elle aussi, elle allait passer à l'honnêteté absolu.

- Je fais partie de l'Ordre du Phénix, elle dit simplement. Et nous souhaitons que tu nous rejoigne. Tu nous a déjà aidé, en tant qu'alliée, alors nous te faisons confiance. Qu'en penses-tu ?

Pour le coup, en matière d'anti-subtilité absolue, Izsa pouvait difficilement être surpassée. Sous le comptoir, elle tira sa baguette.
Elle ne lui laisserait pas le temps de réfléchir, si jamais elle refusait. Le sortilège d'Amnésie partirait plus vite que son ombre.



Réponse à Robin



C'était rare, qu'Izsa s'occupe des premières années. Plus précisément des premières baguettes. Cependant, rarement ne voulait pas dire jamais, et ce coup si en était la démonstration par l'exemple. Elle décida de s'occuper d'une jeune fille, d'une gamine. Pourquoi spécialement elle ? Et bien parce que ça lui avait tout l'air d'être une née-moldus, vu comment elle avait réagit à l'approche du mètre enchanté. Par une sympathie toute sangméléèsque, Izsa se dit qu'elle pouvait bien lui donner un coup de pouce. Que sa première rencontre avec le monde magique se passe le mieux possible.

Elle prit donc le formulaire et le lu rapidement. Curieuse, amicale, ambitieuse. Voilà qui l'aidait un peu, mais sans fulgurance. Pour l'ambition et la curiosité, elle choisirait l'érable. Mais il fallait la rééquilibrer un peu, pour le deuxième qualificatif. Cela n'était pas évident... Izsa se mit à déambuler entre les étagères à la recherche d'une idée. Une pétale d'Iris, peut-être ?
Finalement, elle eu une autre idée : une plume de Chouette Effraie. Elle convenait à des sorciers sociables, mais également à des curieux. Elle en choisit une rigide, de 26 centimètres et demi, pour ne pas lui donner trop mauvais caractère.

- Voilà quelque chose qui pourrait te convenir, elle indiqua à... Robin ? Oui c'était ça, Robin. Il faut que tu la prenne en main, et l'agite légèrement. Normalement, si elle te convient, tu le ressentira immédiatement.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kathleen Gold
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Kathleen Gold, Ven 12 Jan 2018, 21:42


Retour ici après des années, une nouvelle venue alors que la première date de tes onze ans.
Neuf ans plus tard, le cadavre de ta vielle compagne dans un sac, tu t'approches du comptoir, alors que les autres clients sont rares en cette période hors scolaire.

Tu cherches un regard du coin de l’œil, soupesant la bourse que tu tiens dans un coin de tes poches, remplie pour cette occasion. Tu te demandes si ton choix pourra remplacer ton ancienne amie, que tu as brisée comme un dos-brindille et ces craquements t'ont semblé cris.
Tu es restée des heures à l'observer, devant l'énormité de ce que tu venais de commettre, deuxième meurtre en quelques mois et privation de magie comme punition
Alcool
Et magie en moins.

Cure de désintoxication, entre deux besoins l'un vice et l'autre sang dans les veines sans réceptacle, abandon d'énergie
Orpheline qui a quitté le foyer d'elle-même.

Tu relis tes notes, les matériaux choisis et le calcul du coût se fait dans des chiffres-arithmancie. Tu soupires en hésitant encore sur le bien fondé de la fantaisie que tu t'accordes avec ce manche inutile
Tu n'as pas besoin de ce rappel de ces originges
Mais une envie que tu as gardé depuis ton enfance,
Presque un rejet de la première baguette
Mais un cadeau à faire à l'enfant que tu as été.

Abus de la famille
Rebut
Et les signes ostentatoires, outrage dorés que tu perpétues te tire quelques hésitations.
Tu avais tiré un trait pourtant,
Mais ton retour signifie apparemment retomber dans tes travers.
Juste de nouveaux excès que tu t'accordes, sûrement poussée par des privations d'attirer les objets pendant trois fois trois cent soixante-cinq jours plus un.
Et bon,
Ce sera pratique pour faire comprendre au paternel la prochaine fois que vous vous verrez, que tu n'as pas tout rejeté.

Tu notes toujours en réfléchissant
Mais c'est déjà fait maintenant.
Tu reconnais les excès que tu as choisi
Les mots et remarques de certaines connaissances et la fierté des autres.
Tu essaies de repousser tes doutes financiers qui arrivent une fois devant le moment déterminant comme l'indécise que tu es
T'agaçant par tes errances-balancement.
Tu essaies d'imaginer la future baguette
Et tu finis d'apposer les informations demandées.



Citation :
Votre nom : Kathleen Gold
Votre ancienne baguette : Pin, Feuille d'argent, relativement souple, 26.95 centimètres

Nouvelle baguette

Bois : Rose
Composant : Sang anhydre de chimère
Élasticité : Souple
Taille totale de la baguette : 35 centimètres

Taille du manche : 7 centimètres
Matériau du manche : Or
Forme du manche : allongée, lisse

Taille du pommeau : 3 centimètres
Matériau du pommeau : Or
Sculpture du pommeau : Tête de renard
Gravure du pommeau : /
Revenir en haut Aller en bas
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Fañch Guivarch, Ven 12 Jan 2018, 22:42


Reponse à Anthony Adams

Fañch Guivarch rp numéro 5 : U

Fañch s'approcha de la petite boîte contenant peut-être sa future baguette. Il était stressé, le sorcier fou n'avait aucune idée de comment allait régir une baguette sur un jeune garçon fou. Allait-il perdre le contrôle? ou pire : devenir complètement fou.  

"Le juge" : bon les gars on y va

Le futur sorcier souleva délicatement le couvercle de la boîte et vis la baguette. Un morceau de bois trônait sur le tissu. Il hésitait encore, il pouvait encore faire demi-tour et partir loin. Cependant fuir détruirait à jamais ses rêves de pouvoir et il ne pouvait pas permettre ça. Le garçon un peu hésitant prit son courage à deux mains et approcha doucement sa main de la baguette de bouleau, puis la saisie d'un coup ferme comme si elle risquait de s'envoler. Il se crispa un peu attendant que quelque chose se passe. Cependant rien n'arriva. Le jeune homme resta quelque secondes hébété, en effet il ne s'attendait pas à ce que rien ne se passe. Il effectua un léger mouvant de poignet comme l'avait conseiller le vendeur, mais il ne ressentit rien non plus.

Fañch reposa la baguette et dit au vendeur d'un aire paniqué :

Fañch : J'ai rien senti c'est normale monsieur?

Les pensées du jeune garçon étaient un peu troublées

"Le negatif" : je suis sur qu'il a fait exprès de nous donner une baguette qui marche pas.

"Le positif" : mais non c'est un professionnel et en plus il a l'aire gentille, j'ai confiance.

"Le juge" : du calme on essaye de pas paraître bizarre, et on attend le vendeur
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
India Brown
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : India Brown, Ven 12 Jan 2018, 22:51


C'était une journée bien remplie pour India. Elle venait de faire sa demande d'ouverture de compte à Gringotts, et devait maintenant rejoindre sa mère devant Le Chaudron Baveur. India devait se rendre chez Ollivander's pour l'achat de sa première baguette. Elle ne voulait pas s'y rendre seule, elle insista donc auprès de sa mère pour que celle-ci l'accompagne. Le temps n'était pas au rendez-vous, il pleuvait. India et sa mère se retrouvaient donc à courir dans le Chemin de traverse, en tenant leurs sacs sur leurs têtes pour éviter de se mouiller.

Après avoir passer la nuit à appréhender ses premiers pas à l'École des sorciers, Poudlard, elle se retrouvait donc face à la célèbre boutique de baguettes magiques, Ollivander's. Ce n'était pas la première fois que India passait devant, mais elle ne cessait de s'émerveiller face à l'authenticité de la façade du magasin, qui laissait entrapercevoir l'intérieur. Et oui, ce n'est qu'aujourd'hui qu'India va enfin pénétrer les lieux. Elle suivit donc sa mère qui entra la première. À l'intérieur, plusieurs sorciers attendaient déjà patiemment leur tour, scrutant tous les recoins de la boutique.

Lorsque fut venu le tour d'India, sa mère procéda aux présentations, puisqu'elle était fidèle cliente chez Ollivander's. Puis, India, confiante, commença à décrire la baguette qu'elle souhaiterait posséder. Le vendeur la stoppa poliment, en lui tendant un formulaire à remplir. Ce n'était pour lui probablement, que l'énième achat d'une première baguette d'un jeune sorcier, pensa India. Il devait en effet être habitué à ces jeunes clients un peu trop empressés. Dès lors, India lui rendit le formulaire bien rempli au préalable.

Code:
Prénom & Nom : India Brown.
Caractère : Bienveillante, déterminée, minutieuse.
Longueur de vos bras : 38 cm.
Taille : 1m 68.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Modération GPoufsouffle
Modération G
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Le comptoir

Message par : Elly Wildsmith, Ven 12 Jan 2018, 23:19


La vendeuse se saisit de ta baguette et une pointe au cœur te saisit, comme une petite nostalgie qui se pointe sans que tu ne l’ai vu venir. Après tout cela faisait quelques années que ta baguette était devenue ton alliée. Le prolongement parfait de ta main et de ton cœur. Tu l’entends qui prononce un « Bois de framboisier » et aussitôt ton regard s’allume, un hochement de tête déterminé. Bien sur qu’elle avait raison la jeune femme face à toi, elle connaissait son métier. Mais qu’elle le dise à voix haute, cela faisait ressurgir une certitude en toi. Un peu étrange. Tu lui souris, un peu de manière niaise, juste parce que tu es contente d’être là. Elle, pendant ce temps, fait venir un épais livre de compte qui se pose sur le comptoir dans un bruit sourd. Elle l’ouvre – au début –et relève la tête vers toi alors que tu lui indiques l’identité de ton conjoint « Evan Lival » avec un sourire.

Enfin, elle te dit qu’elle a besoin d’autres renseignements sur vous, et c’est là que ça se complique. Tu ne vas pas lui dire de but en blanc, que ton compagnon était mangemort, et que toi, tu étais supposée le poursuivre du fait de ton métier … Alors, tu choisis la solution la plus simple « Il est professeur de métamorphose à Poudlard. Il s’essaye à toutes sortes de magie ». Une pause, alors que tu réfléchis, parler de lui était relativement facile. Parler de toi, par contre, relever de l’exploit. « Pour ma part, je suis auror … je ne sais pas si cela vous aide réellement ? ».

Tu n’avais absolument aucune idée des informations qu’il fallait à la vendeuse pour te faire les créations que tu souhaitais. Après tout, ce n’était pas toi la professionnelle, alors ton regard alternait entre le livre de compte, ta baguette actuelle, et les yeux de la jeune femme. Comme attendant de nouvelle question.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mered Adand
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Mered Adand, Sam 13 Jan 2018, 00:16


To Izsa

Quasiment quatre gallions de marge, ça me promettait une personnalisation de qualité. Dans qualité, j’entendais application de la part de l’artiste et non le prix des matières utilisées. J’étais pas adepte du côté bling-bling bien qu’avoir une baguette me démarquant des autres me plaisait. Plus pour féliciter le travail extraordinaire de la vendeuse que le réel intérêt. Ces retouches n’amélioreraient en rien mon entente avec ma nouvelle compagne.

« Je vous laisse à votre imagination. J’ai hâte de voir le résultat. »

Vraiment hâte. La patience n’était pas la première de mes vertus. Sérénité me manquait déjà, à peine mariés, déjà séparés. Je ne tiendrai pas trois jours sans elle, j’allais peut-être revenir sur ma décision. Bon attendre la fin de journée, c’était dans mes cordes. J’avais de quoi m’occuper pour patienter, la halte chez Olliander’s n’était pas la seule prévue.

« C’est très bien. Je dois me rendre à la Boutique d’Animaux magiques et aux Halles, je repasse après. A toute à l’heure. »

Et malgré la météo capricieuse, je mis le nez dehors. Au pas de course je rejoignis l’entrée de la BAM et y pénétrai.

*Quelques heures plus tard*

J’avais dévalé au triple galop les allées du Chemin de Traverse en sortant des Halles. Pas assez vite pour m’éviter une deuxième douche avant d’être à l’abri dans l’échoppe. Ce détail ne m’enleva pas mon sourire lors de mon approche du comptoir. Je me dépatouillai avec mon sac rempli d’insectes et de diverses fournitures scolaires que je déposai à mes pieds. La brune était là, je trépignais d’excitation.

« Rebonjour Madame. Ma baguette est prête ? »

hrpg:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elisabeth Rivers
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Elisabeth Rivers, Sam 13 Jan 2018, 11:05


Elisabeth était émerveillée par la vitesse d'exécution du jeune garçon lorsqu'il eut en main les formulaires de tout le monde. Elle regarda autour d'elle pour admirer la boutique et les gens s'y afférer dans tous les sens. C'était dans sa nature à Elisabeth. Tout regarder, tout analyser. Quand le jeune homme vient près d'eux les mains remplies de boîte, il la fît sursauter lorsqu'il énonça son prénom.

- "Quoi !? Ah...Euh Merci"

Elle écouta attentivement les instructions que le jeune homme lui donnait. Elle semblait être envoutée par son savoir en matière de baguette magique.
Elle prit délicatement la boîte se trouvant devant elle puis l'ouvrit. Dans un crin de velours était calé une baguette simple avec le manche légèrement gravé d'une plume de hibou.

Bon souviens-toi de ce qu'a dit le Monsieur. Prendre la baguette doucement et faire le geste se dit-elle.

Lorsque sa main approcha doucement du manche de celle-ci, Elisabeth ressenti un effet de chaleur. Comme-ci, la baguette l'invitait à la prendre dans ses mains. Elle la prit donc dans la paume de sa main. L'effet de chaleur se répartit dans tout son corps, l'espace d'une seconde. Elisabeth se sentait comme libre, comme ayant trouvé une partie d'elle-même. Elle fît le geste demandé par le jeune homme. Un éclat de lumière sortie de la baguette.

-"Woh ! Ok !"

Elle reposa la baguette dans son écrin et elle remarqua le bon de réduction à l'intérieur. Pourquoi ne pas aller voir cette boutique avant de rentrer se disait-elle.

-"Merci beaucoup Monsieur, vous avez un sacré talent !"

Elle posa la somme de 10 Mornilles sur le comptoir.

- "Un grand merci encore et passez une bonne journée!" dit-elle le sourire aux lèvres.

Elle tourna les talons et se précipita en dehors de la boutique pour aller retrouver son père qui l'attendait patiemment à l'extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Aldebaran Salem
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Aldebaran Salem, Sam 13 Jan 2018, 17:54


L'écrin qu'on lui présenta n'avait rien de particulier. Sur le couvercle était inscrit les caractéristiques de l'instrument : il s'agissait d'une baguette en charme, contenant un crin de licorne. Dix neuf centimètres lui paraissait peu, à vu de nez, mais il ne connaissait pas suffisamment les propriétés des baguettes pour véritablement juger de cela.

Son père lui indiqua que le crin de licorne était un cœur classique dans la conception de baguette magique, aux propriétés reconnus dans toute l'Europe. Le jeune garçon ne savait pas bien ce que c'était sensé vouloir dire. C'était une bonne chose, ou pas ? Il avait devant lui une baguette classique. Ni de quoi s'en enorgueillir, ni de quoi en avoir honte.

Le bois était clair, très joli malgré une forme des plus simples. Aldebaran en approcha ses doigts doucement, puis d'une soudaine impulsion s'en saisi. Il y avait une véritable douceur qui se dégageait de ce contact. Il ne s'agissait pas d'une vague d'émotion qui balayait tout sur son passage. C'était la sérénité, la tranquillité. Il raffermit sa prise et effectua un mouvement du poignet aléatoire. Dans l'air, il crépita de petites étincelles argentées.

Oui, c'était de cela dont il avait besoin.

Il remercia le vendeur, d'une voix un peu plus assurée que toute à l'heure. Mr Salem paya les dix mornilles que coûtait la baguette, et la petite famille sortit de la boutique.
La main d'Aldebaran serrait toujours le bois de charme, d'ailleurs il ne la lâcha pas avant plusieurs minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Evegeni Krasnikov
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Evegeni Krasnikov, Sam 13 Jan 2018, 22:26


C'est ici que s'ouvre l'histoire d'Evegeni. Une histoire avec une petite hache et une grande baguette. Car c'est avec sa première baguette qu'un sorcier prend conscience du monde qu'il a sous les yeux. Avant onze ans, tous les petits sorciers et les petites sorcières pensent que leur vie changera lorsqu'il auront dans leur poche ce petit morceau de bois d'une vingtaine de centimètre, qui vous rentre dans le flanc à chaque fois que vous vous baissez et que vous perdez à la moindre occasion. Puis vient le jour où ils entrent dans la boutique d'un frabricant de baguette magique, généralement Ollivander's ou Gregorovitch. A partir de ce moment là, le jeune enfant (qui n'en a d'ailleurs pas le droit), essaye de lancer quelques sors faciles et se retrouve vite confronté à la difficulté de l'expérience. On comprend ainsi vite que la magie est un peu plus compliquée et ne se résume pas à des formule en latin prononcée avec conviction en faisant tourner un bâton.
Evegeni ne m'a jamais raconté l'achat de sa première baguette, c'est un souvenir qui remontais sans doute à bien trop loin dans son enfance. Mais dans mes recherches pour retracer sa vie que je voulais faire commencer sur cette épisode, j'ai eu l'occasion de mettre la main sur une lettre de la sienne. Je vais donc vous la retranscrire.

"Maman,

Je suis heureux de pouvoir t'écrire depuis une chambre du Chaudron Baveur, c'est à Londres. Aujourd'hui, j'ai fait quelques achat avec mon argent de poche, j'espère que je pourrais bientôt te les montrer. Demain, je prendrai le train pour Poudlard, pour la première fois, je sais que tu aurais voulu venir, mais je t'assure que je sais très bien comment faire.
Pour être tout à fait honnête, il n'y a qu'une chose qui me faisait peur : je suis allé chez Ollivander's. Je pensais que je verrai son fantôme mais tous les vendeurs étaient bien vivants, ce sera peut-être pour une prochaine fois. Il paraît qu'il y en a à Poudlard, c'est ce que j'ai lu dans L'Histoire de Poudlard.
Finalement, ça s'est très bien passé. J'ai été un peu surpris parce qu'un mètre-ruban magique m'a pris les mesures et a écris mon nom. Je m'en suis souvenu :
Prénom & Nom : Evegeni Antonovitch Krasnikov
Caractère : Espiègle, combatif, original
Longueur de vos bras : 40 cm
Taille : 165 cm
Il en a pris d'autres mais je ne m'e souviens pas très bien. En tout cas, j'avais un peu peur de ce qui allait se passer mais finalement, j'ai trouvé ça très amusant.
Oh, je crois que je vais manquer d'encre et je ne sais pas encore comment en faire apparaître. D'ailleurs, il me semble que d'après les lois de la "métamorchose élémentruc", ce n'est pas possible. Je vais devoir te laisser. A bientôt, maman, je t'embrasse fort.

E A K
"

C'est sur ces mots tendre que se conclut la lettre d'Evegeni. Toutefois, bien que je ne possède pas de témoignage direct de cet achat, il doit être possible de retrouver sa première baguette.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le comptoir

Message par : Rachel Ester Pasca, Dim 14 Jan 2018, 13:29


Izsa amour

L'espoir. C'était plus ou moins tout ce qui reliait Ester à ce monde et qui l'empêchait de sombrer. Elle s'imaginait régulièrement ce que pourrait être le monde dans quelques années, une fois que les magemorts auraient perdu en puissance voire auraient disparu. Ainsi sa promesse serait honoré, elle aurait atteint son but. Peut-être pourrait-elle même prendre sa retraite, vivre comme elle l'avait toujours voulu : simplement en paix.

Pour y parvenir elle avait cependant besoin d'aide, celle des Phénix. Alors, lorsqu'une conversation comme celle qu'elle avait actuellement avec Izsa voyait le jour, elle ne pouvait pas s'empêcher d'espérer. Espérer qu'on lui propose de faire plus, de se battre avec plus de hargne, de briller aux côtés de personnes qui partageaient les mêmes idéaux qu'elle. Ne plus être seule.

- Tu n'as pas idée... depuis quand j'espère ça !

Merci.

FIN du RP enfin
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Aiken
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Isaac Aiken, Dim 14 Jan 2018, 14:06


L'heure du bois

Keith était formel. Aujourd’hui, il n’était plus question de jouer avec des bouts de bois. Aujourd’hui, je mérite une vraie baguette. Quoiqu’on ne passe pas beaucoup de temps ensemble d’ordinaire, aujourd’hui, il met un point d’honneur à m’accompagner. Je sens qu’il est un peu fier que son petit frère le rejoigne à Poudlard. Bien évidemment, ma mère est loin de partager son sentiment, et mon père n’en sait rien, mais vous savez quoi ? C’est notre moment, notre moment rien qu’à nous, et je laisserais personne me le voler. Alors le coeur en flammes, je lui demande.
— Keith ?

— Oui ?

— C’est comment Poudlard ?

— C’est hum… grand. Beaucoup plus que la maison. C’est un château qui grouille de personnes prétendant se connaître, alors qu’elles n’en prennent pas vraiment le temps.



Il s’arrête devant mon regard interrogateur.
— Mais c’est surtout parce qu’elles ne méritent pas que tu perdes ton temps avec elles, hein. Et puis, tu m’as, moi. Quelque soit la maison où tu iras.


A mon tour d’être fier, comme un paon. J’aurais jamais pu imaginer que mon frère me dise ça.
— C’est qui ton prof préféré ?

— Mh, je sais pas. C’est moins une question de prof que de matière je crois. J’aime beaucoup la botanique ; c’est une matière qu’on tend à sous-estimer. En parlant de plantes…


On approche d’une boutique dont il m’a déjà parlé, maintes fois. D’une boutique qui cette fois, m’appelle, moi, Isaac. Comme s’il lisait dans mes pensées, mon frère me pousse en avant.
— A ton tour.

Il y avait foule aujourd’hui — après tout, la rentrée approchait. Mais le ruban n’oubliait personne, et bientôt, il vint s’enrouler autour de moi, prenant mes mesures.

Prénom & Nom : Isaac Aiken
Caractère : enthousiaste, curieux, influençable, enfant de la Lune
Longueur de vos bras : 49 cm
Taille : 138 cm
Revenir en haut Aller en bas
Robin Meadow
avatar
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Robin Meadow, Dim 14 Jan 2018, 17:45


Réponse à Izsa

Une dame s'approcha pour s'emparer du formulaire que j'avais rempli. Je la dévisageai. C'était pas très poli, mais je pouvais pas faire autrement. C'était une sorcière, et elle allait me donner une baguette magique. Si elle les vendait, c'est qu'elle devait très bien savoir les utiliser, non ? ALors je voulais pas la contrarier, je voulais pas me retrouver transformer en souris ou en je ne sais quoi, du coup je mis à fixer le comptoir. Je m'étais détendue un peu, espérant que la présence de la vendeuse empêcherait le serpent de se réanimer. Elle revint rapidement avec ce que je découvrais pour la première fois : une baguette magique. Je devais la prendre et l'agiter. C'était aussi simple ? Je ne savais pas par quel bout je devais l'attraper. Y'avait fort à parier que l'endroit le plus large était celui où devait se positionner la main. Alors c'est par là que je la pris.

Je me mis à l'agiter, comme un shaker, mais pas trop quand même, j'allais pas déjà abîmer ce nouvel ustensile. Des étincelles en sortirent tandis que ma main se réchauffait agréablement à son contact. Ouais, je l'aimais bien elle. Je laissai échapper un "Wooaaah trop coooool" . Je sortis de ma poche les gallions que mon accompagnateur m'avait donné avant d'entrer et les déposa sur le comptoir. Je redisposai ma baguette dans sa boîte avant de m'en emparer comme si c'était mon bien le plus précieux.

-Merci beaucoup madame ! Bonne journée et au revoir. Fis-je avec une moue joyeuse avant de m'éclipser par la sortie sans demander mon reste.
Revenir en haut Aller en bas
Asclépius Underlinden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Legilimens


Re: Le comptoir

Message par : Asclépius Underlinden, Dim 14 Jan 2018, 19:26


@Izsa
Vraiment désolé pour le retard ! J'ai pris la liberté de faire une ellips, du coup.



Dans le mouvement ascensionnel de son chef, ses bouclettes tintèrent. De poussière, en l’occurrence. Faut dire, une nuit dans une grotte avec un Mangemort, c’est pas recommandé dans les notions de base d’hygiène. Mais ce n’était pas sa préoccupation pour l’instant (état de choc : sinon ce maniaque aurait probablement hurlé de toute la force ses cordes vocales castrées). Non, c’était l’exploration des baguettes. Entre celles présentées, et le dialogue avec Isabelle.

Clignements d’yeux. Il était en train de réfléchir. Ou non. Ça lui arrivait aussi fréquemment de se perdre dans un entre-deux. Ce qui devait être le cas maintenant. Runespoor… « - D’accord. » Acquiescement des bouclettes, même s'il n'avait pas tout compris. « - Je passerai dans deux semaines. Légère hésitation, mais c’est le sourire tout en dents qui finit par prendre le pas sur ses décisions, avec un air assez doux et caractéristique. Merci pour votre patience, à bientôt ! »

Et de ses airs fatigués, le voici qui paye Ingen et quitte la boutique, direction Poudlard en transplanage express. C’est qu’il lui fallait de décrasser un minimum avant le début des cours de la matinée…

Deux semaines plus tard, voici le stagiaire qui quitte son service au Chaudron Baveur, se dépêchant sur les rues pavées du Chemin. Il est tard, Ollivander’s va bientôt fermée, et c’est essoufflée que sa présence est annoncée dans la boutique.

« - Ecce homo ! »

Au caillou on ne l’aurait pas notifié.
Revenir en haut Aller en bas
Ariana Hastings
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le comptoir

Message par : Ariana Hastings, Dim 14 Jan 2018, 19:55


@Izsa

La vendeuse l'écouta avec attention avant de déclarer que la poudre de fée n'était probablement pas le meilleur cœur pour sa baguette et de disparaître dans l'arrière-boutique. Ariana resta là, à observer toutes les boîtes autour d'elle, dans l'attente de leur futur maître, à se demander laquelle serait parfaite pour elle.

La vendeuse revint enfin et déposa deux boîtes sur le comptoir.


« Rosier et feuille d'or. » expliqua-t-elle en ouvrant le premier écrin. « Le bois de rosier est assez similaire au cerisier, mais il est un peu plus caractériel. »

Les deux composants plaisaient fortement à Ariana. Elle retrouvait l'élégance et la délicatesse qu'elle aimait dans sa première baguette, tout en y ajoutant l'élément d'or qui convenait si bien à l'alchimie. Elle acquiesça avec un sourire, prête à en entendre plus sur l'autre baguette.

« Or et sang séché de licorne… » commenta la vendeuse. « Pour de la magie un peu… expérimentale. »

Expérimentale ? La façon dont elle avait dit cela en sous-entendait beaucoup plus, et Ariana était à peu près sûre d'avoir compris ce qu'elle voulait dire par là. Et l'idée lui plaisait fortement, comme une attraction qu'elle ne devrait pas avoir…

Elle saisit les deux baguettes, l'une après l'autre, comparant leur poids, leur prise en main. Elle lança un #Orchideus avec chacune – simple, mais c'était une façon de tester la magie et l'obéissance de la baguette sans pour autant faire exploser la boutique. Elle était très attirée par toutes les possibilités que lui offrait l'objet en or avec sang séché de licorne, mais elle savait pertinemment que ce n'était pas le bon choix, trop puissante dans les domaines les plus sombres qu'elle se refusait, elle ne la contrôlerait pas, elle avait besoin d'un objet plus sobre, et la première lui correspondait beaucoup plus.


« Je crois que ça sera rosier et feuille d'or pour moi. » dit-elle avec un sourire.

Elle la tourna encore une fois entre ses doigts. Oui, cette baguette lui convenait.


« On m'a dit avoir dix gallions pour cet achat, ainsi qu'une petite réduction. Et je ne sais pas du tout combien cette baguette coûte, mais si c'est possible j'aimerais la personnaliser un petit peu. »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Le comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 55 sur 56

 Le comptoir

Aller à la page : Précédent  1 ... 29 ... 54, 55, 56  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Ollivander's-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.