AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose
Page 1 sur 10
Cours N°6 - Il ne faut pas se fier aux apparences !
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Cours N°6 - Il ne faut pas se fier aux apparences !

Message par : Evan, Lun 5 Déc 2016 - 9:53


Un grand merci à Ayline et à mes invités d'avoir accepté ♥ (Ils ont tous mon LA)

~ L'envie de prendre l'air, de faire quelque chose qui sorte de l'ordinaire. C'était devenu mon moteur, cette envie "d'ailleurs". Je n'avais pas pour amie la banalité, aussi, quand je me suis penché sur mon cours à venir, j'ai eu envie de pimenter les choses. De donner à mes élèves un goût plus riche. Car faire toujours les mêmes choses devient lassant de mon avis, aussi j'avais pris les devants, pour qu'ils puissent sortir un peu de l'air étouffant de leur quotidien, Poudlard.

~ Pourtant cela resterait un cours bien entendu. Mais j'allais casser les codes. J'avais pris pour habitude de faire lever mes élèves très tôt, parfois alors que tout le reste du château dormait encore. Cette fois c'était l'inverse, ils allaient avoir un droit de sortie exceptionnel, un vendredi soir alors que tous les autres élèves de l'école devraient eux, se plier au couvre feu.

~ J'avais opté pour Pré-au-Lard pour des raisons évidentes de facilité. Puis si j'avais demandé à Sergeï d'emmener mes élèves à l'étranger, pas sûr qu'il l'aurait entendu d'une même oreille. Après c'était pas comme-ci je l'avais pas déjà fait dans un cours précédent... Soit. Le froid automnale m'avait envoyé vers l'idée de trouver un lieu couvert, aussi avais-je démarché un établissement célèbre, aussi bien dans les sorties du weekend parmi les élèves, que dans les discussions du monde sorcier.

~ J'avais écrit à la ravissante Ayline pour savoir si je pouvais "louer", le temps d'une soirée, une partie de son établissement et ses services. C'est avec joie que j'avais découvert sa réponse pleine d'enthousiasme, aussi j'avais par la suite écrit à certains amis chers, pour demander leur présence. Tous me répondirent favorablement.

~ La date avait été arrêtée. Un vendredi soir. 21h était l'heure que j'avais envoyé à mes élèves (pas encore en vrai Razz), tandis que j'avais convenu avec la belle que l'on s'y retrouve sur les coups de 19h pour tout préparer. J'avais également convié mes invités à venir plus tôt, histoire de les remercier comme il se devait. Sergeï m'ayant interdit de boire de l'alcool pendant mon cours, venir plus tôt était un bon moyen de contourner ses règles tout en les respectant...

~ Je bravais le froid en descendant de Poudlard. Même si j'y résistais plutôt bien, le vent était bien emmerdant. Faut dire qu'en dessous de ma longue cape noire, je portais juste un tee-shirt manches longues assorti. Mes deux loups m'accompagnaient, ça leur ferait du bien de se dégourdir les pattes. Ils risquaient d'être déçus en longeant la forêt et en remarquant que ce n'était pas pour une soirée "attrape moldus" que je les avais fait sortir. Cependant, mes deux amis qui glissent étaient restés bien au chaud. J'avais apporté ma petite mallette extensible qui ne contenait pas grand chose. Un objet pour mon énigme habituel, mes baguettes, c'était tout. Le mobilier de l'établissement ferait le reste, au pire on créerait sur place.

~ J'arrivais donc à destination et franchissait la porte avec envie. Une fois mes deux compagnons rentrés, je fermais derrière moi. Cela faisait du bien de retrouver de la chaleur. Ayline était là, derrière le comptoir. J'allais aussitôt la saluer.

- Bonsoir à toi ! fis-je avant de lui faire la bise. Il fait meilleur ici ! J'espère que ça ne te dérange pas, j'ai amené mes deux loups pour éviter qu'ils restent à l'école. Mais ne t'en fais pas ils sont très propres et je les ais fait faire leurs besoins dans l'enceinte de Poudlard ! J'avais terminé ma phrase avec un clin d’œil et un sourire amusé. Bon il y avait un peu de préparation à faire. Je lui exposais rapidement ma vision des choses, sur ce dont j'avais besoin. Elle était maitresse du reste. Les élèves devant arriver à partir de 21h, on avait largement le temps devant nous.
Revenir en haut Aller en bas
Ailyne Lawson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 - Il ne faut pas se fier aux apparences !

Message par : Ailyne Lawson, Mer 7 Déc 2016 - 20:51



Ça m'a fait tout drôle, parce que j'ai plus l'habitude. Je veux dire vraiment plus. Les jours se passent et s’enchaînent et je veux dire c'est pas moi. Je ne suis pas ce genre de personnes. Moi j'attrape la vie partout où elle est, je fais de chaque moment une réalité incroyable. Je vis chaque instant comme une renaissance. Et pourtant les jours défilent et s’enchaînent sans que je ne les vois passer. Et je n'y pense pas, je n'y pense pas parce que je sais. Je sais que je ne pourrais pas revenir en arrière. Remonter le temps. Une illusion, un rêve, un mirage. Auquel je n'ai jamais cru. Je n'y crois pas parce qu'il n'y a pas à y croire. Les gens vivent dans ce passé, dans ce futur. Sans voir. Ce que moi je vois. Toute cette vie, qui tourbillonne, et qui s'éparpille. Comme la neige. Sauf que ce n'est pas froid. Ce n'est pas froid et ce n'est pas chaud. C'est variable, c'est incroyable. Il faut le voir. Il faut le voir pour savoir. Ce que ça fait. De voir la vie comme plus personne ne la voit.

Mais quand j'ai eu son message, ça m'est revenu. D'un coup. Toute cette vie qui m'attendait. Je me suis réveillée, je suis sortie d'entre les morts, ou du moins des endormis. Je me suis réveillée. Et je me suis dit woah quelle super idée. J'ai trouvé ça génial et j'avais envie de m'y mettre tout de suite. Je n'avais plus envie d'attendre. J'avais envie de voir. Ce qu'il avait proposé, ce qu'il voulait faire et ce qu'il allait montrer.

Je lui ai dit.
Tu as le champs libre.
Vas-y.
Fais tout ce que tu veux.
Je te laisse choisir.
Et dire.
Mais surtout.
Laisse moi participer.
J'ai envie d'aider.
Je trouve ça génial.
Et puis c'est mon bar.
Je saurais comment.
Optimiser.
Rendre ça meilleur.
Tu verras.
Un vrai bonheur.
J'ai hâte.
Je n'ai pas envie d'attendre.
Allons-y.
Let's go.
C'est parti.

Je sirotais un verre de whisky pur feu. J'avais pris cette habitude. Et ils répétaient. Que c'était mal. Que ça allait me tuer. Que ce n'était pas bon. Pour ma santé. Mais allez vous faire enc*ler. J'ai aucune envie de me plier. A vos diktats. Et à convictions. Toute pourrie. Moi je vis. Comme j'en ai envie. Sur le coup, sur le cul, avec le coeur. Et je m'en fous de ce que vous me répétez. Ce que vous me dites. J'en ai rien à foutre de vos idées. A la c*n. Je bois un condensé de vie. Et ça s'appelle du whisky.
Et puis je ne suis pas comme tous ses gens. Qui tombent raide mort. Moi je peux boire, jusqu'à la déraison, avant d'en sentir les premiers effets. Mais après. Après c'est dans tous les sens. Et j'aime cette sensation. D'abandon.

Et il est entré. Je le vois passer la porte et ça me fait plaisir. De le voir en chair et en os. Qu'il soit venu. D'avoir de la compagnie. Je me sens un peu seule aujourd'hui.

- Bonsoir à toi ! Il fait meilleur ici ! J'espère que ça ne te dérange pas, j'ai amené mes deux loups pour éviter qu'ils restent à l'école. Mais ne t'en fais pas ils sont très propres et je les ais fait faire leurs besoins dans l'enceinte de Poudlard !

Ici c'est toujours doux. C'est le repère. Le repère de fou. Et on est là. C'est incroyable, ce contraste entre les lieux entre les mondes. J'adore cette sensation. De froid, de chaud. De bon de mal. Et les contraires qui se rencontrent qui se percutent. C'est ça qu'est bon. Je ne réponds, pas je lui sers un verre en répondant à son clin d'oeil. Je ne lui demande pas s'il ne veut pas boire. Ce n'est pas ce que je fais. Je ne fais pas ce genre de choses. Je le fais et s'il n'en veut pas il le dit. Moi je m'en fous je le boirais. Je prends jamais rien mal. Alors il peut dire. Ce qu'il veut. Quand il veut. Ca n'a pas d'importance.

Je regarde ses deux compagnons et je me dis que j'aime bien ce type. Que d'une certaine manière il est comme moi. Il fait ce qu'il lui plait, quand ça lui chante. Il s'en fout des codes et des conventions. Des codes. Alors il bouscule. Juste en se laissant aller à ses envies, à ses désirs.

J'avais déjà rangé un peu, et fait de la place. J'avais plusieurs idées en tête mais je voulais savoir ce qu'il voulait. Et je me disais qu'à deux, on pouvait faire de cette soirée quelque chose d'incroyable.

- On commence par quoi ? Je te préviens j'enlève pas mes bibelots.

Dans mon bar, pleins d'objets, de toutes sortes, magiques parfois. Mais tout extraordinaire. A mes yeux. C'était aussi ce qui faisait que ce bar était le mien. Le mobilier peut-être sauf, mais tout ces objets, qui ne semblaient pas à leur place. Mais qui pourtant étaient là.
Et y resteraient.


Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Cours N°6 - Il ne faut pas se fier aux apparences !

Message par : Evan, Jeu 8 Déc 2016 - 11:32


~ Je la regarde. Dans une certaine mesure la contemple. Il fallait dire qu'elle avait tout pour elle. Et organiser ce cours si particulier avec elle m'enjouait. Ne serait-ce que pour cette proximité. Avec elle qui était à la fois une inconnue, mais qui m'accueillait avec tant de simplicité, que ses bras semblaient être un berceau agréable.

~ Elle me fit un clin d’œil comme réponse nous accrochant l'un à l'autre. Un verre de whisky. Elle m'en apporte un comme si elle me connaissait. Nous trinquons. Je laisse le nectar que nous partageons m'envahir de sa chaleur. Son visage me criait son enthousiasme. J'aimais cela.

- On commence par quoi ? Je te préviens j'enlève pas mes bibelots.

- Aucun problème. lui répondis-je. J'avais vidé mon verre sans m'en rendre compte. J'allais alors le déposer sur le bar. Je me mis à lui expliquer comment je voyais la suite. Les tables et chaises proches de l'entrée. Un espace au centre avec une table qui me servirait comme premier acte d'entrée. Au fond, discret si possible, je lui demande une petite table à part, lui délivrant le nom de mes invités. Lui suggérant qu'ils puissent être libres de ce qu'ils voudront consommer. Dans tous las cas c'est moi qui paie.

~ Les premiers coups de baguettes furent en ce sens. Essayer de donner une légère apparence de salle de classe à ce lieu mythique. Nous déplacions à coup de baguette, le mobilier pour agencer cela. Il ne nous fallut pas longtemps pour obtenir un résultat plus que satisfaisant. J'ordonnais à mes deux loups d'aller se coucher non loin de la table qui allait me servir. Une bonne chose de faite.

- On boit un autre verre ? fis-je à l'attention de la belle en me redirigeant vers le comptoir. Pour ce qui est de la décoration, je te laisse maitresse évidemment. Puis ton bar a déjà un charme bien à lui naturellement ! Vu le froid qu'il règne au dehors, j'imaginais accueillir mes élèves avec un petit réconfortant avant que le cour ne débute. Sans alcool évidemment. Je ne sais pas, mettre quelques boissons sur le comptoir, jus de citrouille, chocolat chaud, que cela corresponde à tous les goûts. Et peut-être un petit bout à grignoter pour chacun. J'ai vu que ta carte regorgeait de plein de desserts qui ont l'air alléchants !

~ Petite pause. Face à face nous étions. Je ne voulais pas lui dicter quoi faire, c'était bien elle qui décidait. Je lui faisais étalage de mon idée, mais elle en restait le pinceau. Mes invités arriveraient peut-être bientôt. Je ne savais. Je profitais de ses secondes où nous étions tous les deux. Moi instrument. Elle chef d'orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 - Il ne faut pas se fier aux apparences !

Message par : Azphel, Ven 9 Déc 2016 - 10:49


L.A accordé à tous les adultes pour la durée du cours


Le plop sonore avait déchiré le début de soirée de Pré au Lard. En plein milieu de l'allée principale Azphel s'était matérialisé, sous un trois-quart noir flambant neuf. P*utain que ça caillait dehors. Le début décembre offrait un avant goût de l'hiver à tout le monde et Azphel aurait transplané au mois d'avril si il avait pu le faire. Faute de pouvoir défier le temps, il marcha d'un pas rapide en direction des trois balais. Evan ? il se demandait comme allait ce vieux sapin. C'est vrai qu'ils avaient beau avoir partagé plein de choses, les deux mages noirs avaient toujours des emplois du temps opposés et se retrouvaient tous les six mois/un an, en des circonstances bien particulières.

Un cours ? Azphel secoua la tête en poussant la porte des trois balais. Il avait accepté l'invitation de son ami uniquement parce qu'il l'avait déjà fait. Et il savait que Tina serait présente elle aussi malgré sa charge de travail. Et puis le prof avait raison, les métamorphoses humaines étaient toujours impressionnantes, surtout pour les élèves de Poudlard. Il n'avait pas été difficile à convaincre, surtout après qu'Evan ait parlé d'alcool à volonté à ses frais.

Le froid se coupa dès que le sorcier fut entré. L'enseigne dégageait une odeur de confort et de bien-être réconfortante et les centaines d'objets hétéroclites qui contribuaient à la déco monopolisaient les regards aux quatre coins de la bâtisse. Quand on y entrait, on avait pas envie d'en ressortir. Peut-être que c'était là un charme mis en place par la propriétaire pour mieux garder ses clients. Azphel jeta un regard attentif autour de lui, un parfum de nostalgie dans les yeux. Si le bar avait indubitablement changé depuis la dernière fois qu'il y avait mis les pieds, il y avait toujours des souvenirs vivaces de moments importants qui avaient jalonné les dix dernières années de sa vie. Cette nostalgie se transforma en bonne humeur et il gagna le comptoir où il reconnut son ami qui était de dos, en pleine conversation avec une belle brune qui devait être la proprio du bar.

Evan avait amené sa petite famille puisque ses deux loups étaient-là, sagement lovés l'un contre l'autre non loin d'une table, l'un noir comme la nuit, l'autre blanc comme la neige. Azphel bifurqua pour aller les voir et leur offra une caresse avant de rejoindre son vieil ami.
- Bonsoir-dit-il en enlevant son manteau, se révélant dans un pull à col roulé noir, proche du corps. Il salua Evan d'une tape dans le dos avant de s'asseoir. Tu m'avais pas dit qu'y aurait tes gosses ! plaisanta-t-il en faisant un signe vers les deux loups. Sympa votre déco, dit-il à l'intention d'Ayline. Je vais prendre la même chose que vous, ce sera parfait pour me réchauffer. Kholov est plutôt cool de t'avoir laissé organiser ça.

C'est vrai que c'était surprenant. Maintenant, le vieux devait certainement grincer des dents à l'idée que quelque chose puisse mal se passer. Tant mieux, c'était pas déplaisant de savoir qu'il allait passer une mauvaise nuit. Azphel s'était déjà métamorphosé une fois pour un cours avec William West. Mais il était alors enfermé dans une cage comme un objet de décoration et quand il en était sorti, il y avait eu la baguette de kyara prête à toute éventualité. Ils n'avaient pas trop discuté avec Evan des modalités et du déroulement de son cours, de comment tout se passerait ce soir, mais c'était pas plus mal, il y avait là une part d'improvisation très excitante et les adultes qui seraient présents risquaient d'apporter beaucoup d'intérêt à cette soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Ailyne Lawson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 - Il ne faut pas se fier aux apparences !

Message par : Ailyne Lawson, Dim 11 Déc 2016 - 16:23


Eh z'avoue moi aussi je donne mon LA mes n'amours. Sauf aux élèves parce que je suis une purge.
_______________________________

Tout s'est passé très rapidement, on a installé tout dès le début. Pour ne plus avoir à s'en soucier. Rien de bien important. Je trépigne. Parce que ce qu'il enseigne, ça a toujours été ma matière préférée. De ce que j'ai lu, vu. Parce que je me rappelle pas. De ce que ça fait d'être élève. D'apprendre. Je n'ai jamais vu. Comment ça se passe. Du moins. Je ne m'en rappelle pas. Et ce n'est pas un problème. Je veux dire. Je le vis très bien. C'est ma vie et c'est ok. Mais il y a toute une vie, là, à portée de main, que je connais peu, que je ne connais pas. Seulement les discussions des élèves que j'attrape au vol, en nettoyant le bar ou le sol. Alors j'ai envie de voir ça, de le ressentir pour la première fois. J'ai envie d'écouter et je sais que je sais déjà. Ce qu'il va leur apprendre. Mais ça sera tellement nouveau. J'ai appris dans les livres. Seuls, dans une pièce, j'ai tenté de comprendre. Par moi même. Il n'y avait que moi. Les réflexes sont revenus vite parce que je suis persuadée que j'étais douée. Pour ça. Avant l'accident. Mais là, tout semble nouveau. Même l'odeur du bar.
Et c'est marrant que j'aime autant cette matière. Mais je trouve ça incroyable. Moi qui déteste voir les choses, les gens, avec des masques. C'est comme en aposer sur tout. Et comprendre et saisir et expliquer les mécanismes. De l'humain, du mensonge, du vrai, de la vie. Et je trouve ça incroyable. De pouvoir faire ça. Avec la magie.

Il propose que les élèves puissent disposer de boissons à volonté. Mais j'avais déjà prévu le coup. J'avais tout fait moi-même, je ne voulais pas que de nouvelles recrues gâche mes créations. Je savais comment faire je n'avais pas besoin qu'on m'aide. Alors j'avais passé l'après midi, à faire tout un tas de boissons. J'avais même revisité tous mes cocktails alcoolisés en les mettant sans alcool. Boissons chaudes, froides, cocktails, et surtout petite boisson surprise dont les plus courageux feront les frais. Elle leur donnera la bouche en feu, et créera une sensation de petits pétards qui explosent. Beau feu d'artifice. D'un coup de baguette, les plateaux se disposent sur le comptoir en guise de réponses. Je ne réponds pas, je n'en vois pas l'utilité. Et je souris pendant que je nous ressers un verre de whisky.

La porte s'ouvre, un homme s'avance et je le salue d'un sourire. Je me contente de lui servir à lui aussi un verre. C'est ce que je fais mieux. J'ai beau tout observer. Essayer de tout comprendre. Je ne sais pas. Et je n'ai pas envie de faire comme les gens. De parler. Pour ne rien dire. Ça m'agace, c'est insupportable. De parler sans raison. Il faut prendre la parole quand elle s'accorde avec nos pensées.

Je sais que bientôt, les élèves arriveront. Je regarde les deux hommes. Beaux. A croquer. Ça fond sous la langue. Un bon quatre heures. Mais je n'en ai pas envie. Pas cette fois-ci. C'est cette soirée qui m'intéresse. Leur compagnie. Je me rends compte que. Dans tout ce remue ménage, je suis toute seule. Et je suis heureuse de cet instant. Il est à moi. Il m'appartient je pourrais le jurer. Le bar est privatisée, et je sens que je vais aller cette soirée.

- Et t'es qui toi ?

Je me tourne vers lui. Je lui demande simplement. Question ouverte. Qu'il dise ce qui lui passe par la tête. C'est comme ça que j'arriverais à comprendre. Ce qu'il est.

- Je vois que le prof avait besoin de compagnie, ce soir.

Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 - Il ne faut pas se fier aux apparences !

Message par : Azphel, Lun 12 Déc 2016 - 10:47


Venir en avance à un cours était une chose assez rare. Partager cette avance avec quelques adultes en sirotant des cocktails était encore plus surprenant, mais cela avait quelque chose de relaxant. Le cadre était bien choisi, et le sujet du cours devrait intéresser pas mal de monde, du moins Azphel adolescent aurait été grandement captivé par ce cours. Il avait un petit sourire énigmatique sur les lèvres, pensant à son passé et à l'époque où lui aussi avait enseigné la métamorphose dans cette école.

- Et t'es qui toi ?
- Moi ! répondit-il en se tournant vers elle. Azphel, ancien quelque chose de pas mal de choses ennuyeuses. Je pense que ma présence ici a un rapport avec les deux fauves allongés là-bas, dit-il en pointant les deux loups d'Evan, à l'écart. On pourrait dire qu'ils sont de ma famille, si tu vois ce que je veux dire.

- Je vois que le prof avait besoin de compagnie, ce soir.
- Ouai et il a bien choisi sa compagnie visiblement, dit-il avec un regard entendu à la serveuse. Toujours célibataire ce vieux Evan ? demanda-t-il en donnant un coup de coude à son ami. Puis, s'adressant de nouveau à Ailyne : Ça fait longtemps que tu bosses ici ?

Il ne se rappelait pas la serveuse, mais peut-être l'avait-il déjà vue sans s'en souvenir. S'il fréquentait beaucoup les bars, Pré-au-Lard était rarement le premier choix d'Azphel, surtout depuis qu'il avait quitté Poudlard. Londres offrait tout un choix de bars quelconques perdus dans sa grandeur étouffante, et un anonymat que le monde sorcier n'avait pas. Azphel prit son verre et en but une longue gorgée, cherchant à dissiper les derniers frissons qu'il avait rapporté de l'extérieur. Ils disparaîtraient sûrement rapidement quand les gosses seraient arrivés, apportant à cet endroit un excédant de chaleur humaine. Il espérait qu'il ne brailleraient pas trop. Heureusement, l'acool pouvait lui permettre de passer outre le bruit alentour.

Azphel réfléchit en dévisageant la serveuse, qui avait le même regard émeraude que lui-même. Il l'avait déjà vue en fait. Chevauchant un balai dans un stade, au Quidditch. Il avait joué contre elle en tant que Serpentard, même si le Quidditch était désormais du passé pour lui. Le mage noir se frotta les mains pour se réchauffer, jetant un oeil vers la porte, guettant l'arrivée de Valentina ou des braillards. Le cours allait avoir une allure de soirée avec tous les verres qu'Ailyne avait préparé. Il risquait d'y avoir débat entre les élèves ravis de boire un coup et ceux qui allaient se scandaliser face à ce dérivé de cours. Les premiers étaient quand même beaucoup plus sympathiques pour Azphel.

- Tu as l'air de faire du bon boulot ici. Son regard parcourait l'étalage de breuvages et la déco. Aussi douée derrière un comptoir que sur un balai apparemment.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Cours N°6 - Il ne faut pas se fier aux apparences !

Message par : Evan, Lun 12 Déc 2016 - 17:17


~ La belle me répondit par un coup de baguette magique. Des plateaux riches en boissons alléchantes apparurent  sur une bonne partie du comptoir. Ouah, elle avait déjà pensé à tout ! Un magnifique assortiment de couleurs, et je devinais de goûts, se présentait à mes yeux, le tout bien ordonné par Ailyne. J'ouvris de grands yeux, pendant qu'elle me resservit.

- Je suis impressionné, c'est très joli tout ce que tu as préparé !

~ C'est là qu'Azphel entra en jeu. Il était entré et était parti directement voir mes loups qui étaient sagement allongés. Il les avait déjà vus. Il vînt ensuite nous saluer. Il m'envoya une petite boutade, je répondis par un crochet du droit Bonsoir, accompagné d'une chaleureuse poignée de main.

- Comment va vieille branche ? Ouais tu auras de la compagnie si tu veux jouer à la baballe comme ça ! Pour ce qui est de Kholov, il est possible qu'il passe. Il avait pas l'air spécialement fan de mon idée le vieux. Faudrait peut-être qu'il se trouve une nana pour déstresser un peu. Il doit avoir le poireau ramolli. On a l'impression qu'il va clamser dès que tu proposes de faire quelque chose qui change de l'ordinaire...

~ On trinque avec Az' et Ayline. Mon ami se présenta à la belle. Une nouvelle pique, un coup de coude. Je répondis par une moue amusé. J'avais surtout pas envie de développer la question et de faire étalage de ma vie sentimentale. J'étais toujours plus beau qu'Azphel, ça, ça ne changeait pas avec le temps.

~ Je les laissais tous les deux un instant. J'allais près de la table que je m'étais préparée. Je pris ma sacoche. J'en sortis un tableau noir, plus petit que celui de ma salle de classe, mais qui pourrait tout de même accueillir des inscriptions. Je lui envoyais alors un enchantement pour que ce dernier flotte à mi hauteur, sur le côté gauche de la table (droit en arrivant dans le bar Razz). J'installerais le reste ensuite. L'heure tournait. Je retournais près d'Ayline et d'Az', finir mon verre. Restait deux invités, et la soirée réellement commencerait.
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Boccini
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Corbeau
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Cours N°6 - Il ne faut pas se fier aux apparences !

Message par : Valentina Boccini, Lun 12 Déc 2016 - 18:14


____________________

les adultes ont mon LA aussi, merci à Lyne pour l'hébergement ♥

Je suis vraiment d'une extrême gentillesse. Accepter de participer à un cours en plein hiver, alors qu'il caille, c'est un acte d'une générosité formidable. Bien sur, je n'ai pas eu la brillante idée de prendre une veste. Le chemisier coupe mal du vent, et le jean n'est pas assez épais. Il faisait bon quand j'ai quitté le Chaudron Baveur. J'ai laissé l'auberge entre les mains de Jana, je ne me fais pas trop de soucis. Le bage de la SISM dans la poche, j'ai transplané dans les ruelles glacées de Pré-au-Lard, charmant village écossais, plein de souvenirs et de sorciers transis de froid. Un petit coup d'oeil à ma montre : je suis à l'heure. Je retrouve le chemin des Trois Balais comme si je n'avais jamais quitté Poudlard. Je pense que je saurais même me repérer dans la forêt interdite.

Je pousse la porte des Trois Balais avec soulagement, mon corps appréciant cette chaleur soudaine et les odeurs de café. Azphel. Les années passent mais le coeur jamais ne se lasse. Il discute avec la gérante. Et puis quoi encore ! Grr grr, soif. Je rejoins les trois sorciers : le professeur de métamorphose, Evan, collègue et compagnon d'une bonne beuverie, Ayline Lawson, gérante de l'endroit, et ma moitié bien entendu, toujours aussi séduisant. Je pose mes mains glacées dans le cou du loup, l'embrassant au passage, puis je fais la bise à Evan et Ayline. Rien de bien original pour le moment.

- Bonsoir ! un sourire. J'aime bien la déco ! Je suis contente de pouvoir aider, Evan ! C'est toujours un plaisir.  

Je suis sobre, je zieute les verres, mais je préfère le rester. Pas tant que l'arrivée des enfants me gêne, mais les soirs sans alcool se font rare, avec l'auberge... alors autant en profiter. Je prends la main de Az, lui sourit. Je vais un peu mieux, je crois. Tout doucement, mon esprit se familiarise avec les monstres qui le hantent.

- Je vais profiter de ne pas travailler pour dormir à la maison, ce soir. je chuchote à mon loup. Demi-tour vers Evan. Tu as prévu combien de mômes pour animer ta soirée de cours ?

La magie est formidable. En partager les secrets me manque beaucoup. Nous manque beaucoup. C'est vrai. Je vais travailler de paire avec toutes les facettes de ma personne, cette fois. C'est une belle soirée qui s'annonce.



Dernière édition par Valentina Boccini le Mar 13 Déc 2016 - 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Re: Cours N°6 - Il ne faut pas se fier aux apparences !

Message par : Hugh Dey, Mar 13 Déc 2016 - 17:12


[Mon LA est accordé aux adultes également. A bientôt !]

Il est l’heure de partir. Ca, c’est ce que je m’étais dit y a dix bonnes minutes. Depuis j’avais fait tout ce qu’il fallait. J’avais pris ma cape, mis des grosses bottes, sorti ma baguette, soufflé un bon coup et j’étais même sorti de ma chambre. En théorie j’aurais dû arriver à temps au Trois Balais. Mais c’était sans compter les deux grosses flaques de pisse que je trouvais dans le château. Ouais. De la pisse. Ou de l’eau jaune qui sentait pas bon si vous voulez, mais moi je préférais pas la boire celle-là.

Alors évidemment, le concierge, c’est qui ? C’est bibi. Qu’il ait une visite importante à faire, un enseignement à partager, quelque chose de précieux à montrer aux élèves, ça comptait pas nan. Si Kholov voyait la pisse, il m’en tiendrait pour responsable, même si c’était pas moi qu’avait levé la patte.

Du coup je nettoyais. Et après ça me lavais les mains évidemment. Ouais parce qu’avec le sort Recurvite, j’arrivais pas souvent à avaler les liquides. Pis même, je voulais pas que ma belle baguette bouffe de la pisse. Je préférais en passer par les bonnes vieilles méthodes.

Donc. Dix minutes après, voire quinze, j’étais sur le chemin. Je faisais tout à pied, évidemment. Parce que même si maintenant, exploit universel, j’avais mon permis de Transplanage et que je pouvais arrêter de faire le c*n en transplanant illégalement partout où je passais, bah je démarrais de Poudlard. Et Poudlard, c’est le seul endroit où même si t’as ton permis t’as pas le droit de l’utiliser.

Voilà, du coup j’étais à la bourre. Sans compter qu’il faisait froid. Que je venais de nettoyer de la pisse. Et que j’étais obligé de marcher une demi-heure pour me rendre à ce foutu cours. Comme si le prof pouvait pas faire comme tout le monde et aller dans sa salle.

Mais bon, le prof, c’était Evan. Et dès que je rentrais dans les Trois Balais, la chaleur ambiante, la vue de mon ami, et des autres qui ne m’étaient pas inconnus, me firent sourire. J’avais l’impression de me trouver chez moi. En même temps, j’y avais travaillé ici… De nombreuses années auparavant. Et c’était drôle, cette vague de souvenirs qui m’envahissait. Cette époque où j’étais encore obligé de marcher sur des lignes pour mes conduire convenablement. J’avais bien changé. J’avais enfin trouvé ma voie.

« Salut. Désolé du retard, j’ai dû essuyer la pisse des gosses»

Je disais rien d’autre que ça mais je venais au moins taper l’accolade aux deux mecs qu’étaient là. Voilà, les bonhommes de la soirée, c’était nous, compris ? Quant aux demoiselles, je les gratifiais d’un baisemain courtois, qui me laissait moi-même sans voix. Je comprenais pas pourquoi j’agissais comme ça, mais c’était fait donc fallait pas trop se poser de questions.

Mon sourire se dissipa en voyant les deux loups. Et je me grattais machinalement le c*l parce que, bizarrement, c’était pas passé loin la dernière fois. Même si les progrès que j’avais pu faire grâce à cette rencontre étaient époustouflant, j’en gardais pas le meilleur souvenir. Pour oublier, je prenais un verre fumant posé sur le comptoir, et dégustais avec plaisir un petit chocolat chaud, qui me fit beaucoup de bien à l’intérieur.

« Sans alcool pour moi ce soir, j’ai b’soin de toute ma tête pour être au maximum de mes talents »
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Cours N°6 - Il ne faut pas se fier aux apparences !

Message par : Evan, Mer 14 Déc 2016 - 10:25


~ Nous parlions de tout et de rien, lorsque la porte du bar s'ouvrit de nouveau. Valentina, Reine du cœur d'Azphel, arriva. La belle alla déposer ses mains certainement glacées, dans le cou d'Az', accompagnée d'un baiser. Elle fit ensuite la bises à Ailyne et à moi. Je lui souris, voyant son enthousiasme.

- Merci à toi d'avoir accepté mon invitation ! lui dis-je. Tu es toujours aussi charmante, même l'hiver n'a aucune emprise sur toi !

~ Petite phrase à la fois sincère et destinée à faire chier Azphel. Valentina était une délicieuse rencontre, et je la côtoyais lors de nos très nombreuses sorties en tant qu'agents de la SISM. Je me souvenais encore de notre première soirée, ou l'alcool avait accompagné nos pas nocturne. La belle danse près de son loup, on sent l'alchimie qui se dégage entre eux. Elle se retourne vers moi et me pose une question.

- Tu as prévu combien de mômes pour animer ta soirée de cours ?

- Oh, et bien s'il n'y a pas d'absents, il y aura vingt élèves en tout ! Cinq par maison !

~ On se sourit. Elle a l'air enthousiasmée. Cela s'annonçait bien. Tant mieux. Il ne manquait plus que mon autre pote pour lancer les festivités. Il arriva, quelques minutes après, une excuse dans ses bagages.

« Salut. Désolé du retard, j’ai dû essuyer la pisse des gosses»

- Tu t'es encore fait dessus hein, avoue ?! fis-je alors qu'il s'approchait de moi, répondant à son accolade avec une grande tape amicale dans le dos.

~ Avec Hugh nous partagions beaucoup. Nous avions assisté à un suicide inévitable chez les Poufsouffle. Je l'avais fait souffrir pour repousser ses limites dans les cachots, dans des douleurs que je n'aurais pas souhaité encaisser moi-même. Mais il avait eu l'occasion de se venger par la suite, me mettant dans une situation délicate. Pour autant, nos liens étaient toujours soudés, comme des frères.

~ Tout le monde était présent, 'fin il manquait que les élèves du coup. Hugh précisa qu'il était en mode "sans alcool", après s'être rué sur un chocolat chaud. Je leur expliquais alors rapidement comment je voyais le déroulement du cours. Ils auraient un peu de temps à eux trois s'ils voulaient discuter librement. Je les ferais intervenir tour à tour. Je leur indiquais la petite table dans le fond, à l'abri des regards, où ils seraient tranquilles pour le début du cours.
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 - Il ne faut pas se fier aux apparences !

Message par : Azphel, Mer 14 Déc 2016 - 11:26


Quelques frêles minutes s'écoulèrent, effaçant les notes grelotantes de l'hiver dans les premiers flocons d'alcool. Quand Valentina arriva, toujours aussi belle de naturelle, elle finit de réchauffer son loup. Enfin, façon de parler puisqu'elle se sentit obligée de glisser ses mains glaçonées dans son cou, contractant tous les muscles d'Azphel sous la surprise. Argh, pourquoi toutes les femmes se sentent obligées de faire ça ? Leur furtif baiser compensa rapidement avec cette désagréable entrée en matière et leurs doigts se relièrent intimement.

- Je vais profiter de ne pas travailler pour dormir à la maison, ce soir, lui chuchota-t-elle.
- Tant mieux, moi aussi. Je pense que rester quelques jours au même endroit me fera le plus grand bien.

Evan prépara les dernières choses pour le début de son cours et dans la foulée, Hugh Dey, le concierge de Poudlard, arriva, justifiant son retard en accusant vraisemblablement les loups d'Evan d'avoir pisser partout dans le château. Azphel en rigola franchement et accueillit avec un sourire beaucoup moins large le baise-main fait à Tina. Tant qu'il se contentait de la main...
Il se souvint de sa rencontre avec le concierge, dans un arbre de l'école, à picoler et fumer des cigares comme deux adultes irresponsables et insouciants, à discuter de noirceurs et d'autres trucs pas très catholiques. À montrer le très mauvais exemple, en somme. Là, sur le moment, le voyant les yeux un peu trop brillants rivés sur Tina, il se rappelait surtout qu'il lui avait dit avoir failli coucher avec elle. Ou quelqu'un qui avait son apparence, ce n'était plus très clair.
Azphel chassa sa pensée en déposant ses lèvres dans le cou de son italienne pour un baiser goulu, avant de rebondir sur ce qu'avait dit Evan au sujet de Kholov.

- En même temps, c'est pas comme s'il n'y avait pas eu une attaque à Poudlard avec un dénommé Evan, même si on sait évidemment que c'était pas toi. Azphel s'empara d'un verre fumant en voyant Hugh le faire. Dernier pour moi, dit-il en le levant pour trinquer silencieusement, je boirai après ma transformation. Puis le mage noir éclata soudainement de rire. J'imagine bien Kholov se pointer ici, dit-il en faisant un geste vers l'entrée du bar. Et là, à montrer nos avant bras, avec une marque des ténèbres. Azphel parlait un peu en général, mais surtout à Evan et des regards en biais vers le concierge qui devait s'imaginer la scène. Je l'imagine avec sa gueule déconfite, rester stoïque un long moment sans trop savoir quoi dire, les gosses et lui consternés de silence, et là... je le vois bien lever son bras en l'air, imperturbable, et rabaisser sa manche pour dévoiler sa marque des ténèbres en hurlant dans un immense sourire : Hé ! Moi aussi j'en ai une !
Azphel partit dans un fou rire en s'imaginant la tête du vieux. Bien sûr, il n'y avait que lui qui avait une marque en souvenir de son noir passé dans ce bar. Mais il savait les participants présents autour de lui penchés vers l'obscur. C'était sûrement mieux de plaisanter à ce sujet qu'au beau milieu des élèves quelques minutes plus tard.

- Bref, tout a bien été pensé ici, dit-il en regardant le tableau qui flottait et les consommations préparées par Ailyne. Il n'y a pas de raison que quoi que ce soit se passe mal. Sauf si tes loups n'arrivent pas à se retenir !
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Cours N°6 - Il ne faut pas se fier aux apparences !

Message par : Evan, Mer 14 Déc 2016 - 15:28


~ Azphel ne put s'empêcher de lancer une plaisanterie dont il avait le secret. Là d'imaginer Kholov se pointer, avec la marque des Ténèbres ça en serait une bonne ! Allez savoir, c'était peut-être lui le Seigneur des ténèbres actuel... Soit, la blague lança un léger rire dans l'assemblée. Je me l'imaginais bien n'empêche, Kholov débarqué. Ça pourrait être marrant.

~ Je regardais ma montre moldue. L'heure tournait, mes élèves allaient bientôt arriver. Je laissais donc mes invités de côté un instant, allant finir de préparer tout ce dont j'avais besoin. Je retournais près de la table. De ma sacoche, je sortis un petit piédestal de bois triangulaire, que je posais au centre de la table. Enfin, j'attrapais les bords d'un miroir au contour doré, que j'extirpais lentement. Plus large que haut, ce dernier, une fois déposé sur le piédestal, permettrait à tous les élèves de voir l'ensemble de la classe de leur position. Je le mis correctement, face à l'entrée.

~ Je retournais voir mes invités et leur suggérait d'aller sur la table plus loin, qui avait été mise à leur disposition. Un petit coin tranquille, où les élèves ne pourraient pas les voir. Je leur dis que je viendrais les chercher quand j'aurais besoin d'eux, qu'ils pouvaient s'emmener de quoi boire en attendant. Je discutais rapidement avec Ailyne par la suite. Nous n'avions plus qu'à attendre les élèves, qui, après avoir bravé le froid extérieur, trouveraient un peu de réconfort dans le bar mythique.
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 - Il ne faut pas se fier aux apparences !

Message par : Ellana Lyan, Mer 14 Déc 2016 - 18:32


Il fait froid. Beaucoup trop froid. Le vent me fouette le visage et me pique les yeux. Mes longs cheveux d'un blond platine volent violemment entour de moi tendis que je m’efforce de dégager les mèches qui tentent sans se démonter de rentrer entre mes lèvres. Je maudis l'hiver qui s'approche à grand pas et ses bourrasques gelées. Je sens mes joues rosir et accélère le pas. Je ne compte pas mourir congelée maintenant. Ça serait vraiment con, non ? Je n'ai pas envie de terminer en glaçon comme ça. Tu entends saleté de temps ?! Je ne finirais pas ainsi !! Je suis une battante et je continuerais à avancer même avec ton pu**in de climat !!

Ce professeur, je vous jure. Il se rend compte au moins ? Un cours à 21 heures, aux Trois Balais. Il doit être dérangé. Oui, il a perdu la raison. Un cours, ça se passe dans une salle de classe, en journée. Pas au beau milieu de la nuit. J'ai besoin de dormir moi ! Puis d'étudier. Si je n'ai pas de bon résulta… De rage, je frappe mon pied contre le chemin qui mène au village. La douleur remonte dans ma jambe et l’adrénaline accélère les battements de mon cœur. Mes doigts transis de froid ont de plus en plus de mal à tenir mon sac dans lequel j'ai placé mes manuels et de quoi écrire. Matériel de base. Ma baguette est dans ma poche et son contact à chaque pas me donne une agréable impression de sécurité.

J'entre dans le village et promène mes yeux autour de moi. Je finis par apercevoir l'établissement ou se déroulera notre cours. Je lève les yeux au ciel. Avec un peu de chance, nous trouverons notre professeur à moitié saoul là-dedans. Je calme ma marche et respire quelques coups. Mon cœur se calme et je retrouve tout doucement une respiration normale. J'avance vers la porte et hésite un instant. Je me retourne une dernière fois pour profiter de mon dernier instant de solitude avant de tomber dans la mêlée des autres étudiants. Finalement, je pousse la porte du bar après avoir relisser une dernière fois mon uniforme.

La chaleur m’enveloppe doucement dans son agréable manteau et la lumière me fait plisser furtivement les yeux. Le cadre du cours est tout à fait surprenant et inattendu. Les tables sont disposées sans véritable ordre et je peux observer toute sorte de boissons sur 'une table à ma droite. Je retiens un froncement de sourcils et avance de quelques pas avec assurance. Seul le tableau noir et la place approximative de nos places faces à celle de notre professeur font légèrement penser à une salle de classe.

Notre professeur de métamorphose se tient à côté d'une femme que j'en déduis être la patronne de l'établissement. Je ne vois personne d'autre et me trouve sans doute être la première élève. Je ne sais plus trop quoi penser de tout ça. J'essaye de ne pas charger mon regard d'une trop forte dose de mépris et de garder une attitude moins hautaine que d'habitude. L'enseignant n'est pas un ennemi. Calme-toi. Fais bonne figure et tache de rester sereine. Je respire un coup et tente de dénuder ma voix d'une quelconque intonation pouvant faire paraître le fond de ma pensée.

- Bonjour…

Encore une fois c'est raté, si mon ton n'est pas riche en exaspération comme je le craignais il en reste néanmoins froid et distant. Que je me calme, s'il vous plaît que je me calme !
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 - Il ne faut pas se fier aux apparences !

Message par : Liskuvo Kalsi, Mer 14 Déc 2016 - 19:10


LA de Amy Jackson et d'Alexander Hurtson

Ce nouveau courps de Metamorphose commencait très bizarrement. Déjà il était tard le soir, et en plus il ne se passait pas à Poudlard, Liskuvo avait reçu une missive par hibou il y a quelques temps l'invitant à venir aux Trois Balais à 21h pétante. Les trois balais c'était à Pré-au-Lard non ? Il allait devoir marcher par ses propres moyens jusqu'à là-bas, le cours allait devoir valoir le coup.

Après le repas dans la Grande Salle il s'était rendu jusque dans son dortoir afin de s'habiller chaudement, si même à 14h il faisait incroyablement froid qu'est-ce que c'était à 20h ? ll fallait au moins s'habiller chaudement pour partir en dehors de l'enceinte de l'école. Gros manteau, écharpe, grosses chaussures bien chaudes et il était partit. Le chemin vers Pré-au-Lard ne prendrait pas longtemps mais il avait pris l'initiative de partir tôt, juste au cas où il y avait un imprévu sur le chemin.

Une fois sortit du chateau, il aperçut devant lui deux silhouettes qu'il était impossible de reconnaître dans la pénombre, il hâta le pas pour venir à leur rencontre, pas qu'il soit extrêmement friand des conversations sur un chemin gelé, mais si pas chance il connaissait les deux personnes, ça aurait le mérite de le réchauffer un peu en le faisant parler de tout et de rien, après tout même en étant peu sociable trouver un sujet de discussion quand on se rendait en début de soirée à un cours de métamorphose sans aucune idée de ce qui allait s'y passer, même lui trouverait bien quelque chose à dire.

En se rapprochant il reconnut deux de ses amis, coup de chance alors. C'étaient Amy Jackson et Alexander Hurtson, deux poufsouffles, la première était plus jeune que lui d'un an et l'autre avait son âge, ils avaient l'habitude de se voir en cours, le trajet ne serait que plus plaisant en leur compagnie.

Salut ! Vous allez bien ? Je crève de froid

Il avait dit ça en sautant pour se réchauffer légèrement, il était content de les voir. Ils avaient du partir directement de la Grande Salle après le repas, c'était pour ça qu'ils avaient pris un peu d'avance pour lui, heureusement qu'il les avaient vu. Le froid avait littéralement gelé tous les poils de Liskuvo, qu'en trébuchant sur un caillou qu'il n'avait pas vu il eut un frisson effroyable quand il toucha le sol avec ses bras. La chute lui arrache un rire franc, il n'était vraiment pas doué. Il se releva lentement. Bien sur, il n'avait rien, ce n'était qu'une petite chute.

La petite troupe arriva bientôt aux abords de Pré-au-Lard, petite bourgade bien plus tranquille en soirée qu'elle ne l'était en journée, il y aurait tout le temps du monde mais les élèves avaient tous disparus, c'était beaucoup plus calme.

Vous le trouvez comment le professeur de métamorphose ? Nous emmener dans un endroit comme ça le soir c'est plutôt chouette non ? J'espère qu'on pourra au moins profiter d'être dans un bar pour boire deux trois trucs !

Il espérait vraiment, il avait soif de la marche et le cours allait surement être épuisant, au moins il ne sera surement pas ennuyeux comme certains autres cours plus... classiques. Ils arrivèrent rapidement devant le bar et Liskuvo poussa la porte. L'intérieur était beaucoup plus accueillant que le froid hivernal des rues, c'était si réchauffant. La bouffée d'air chaud qui entra dans tous les pores de la peau de Liskuvo le laissa sans voix, c'était si bon ! Il tourna rapidement les yeux pour inspecter le bar dans son ensemble, belle décoration. Le plus important se situait sur la gauche avec un bar remplie de boissons. Liskuvo se déplaça rapidement de ce côté là, il y avait une femme et le professeur, Evan.

Bonsoir ! Bonne idée un cours ici, j'approuve monsieur.

Il ne connaissait pas la femme, mais il supposa que c'était la gérante du bar. Il pointa un doigt vers un chocolat chaud, il avait envie de boire, tant pis si l'alcool était interdit pour lui, il allait boire autre chose. Le chocolat chaud aura le mérite d'être sucré et agréable dans la gorge, il s'en contenterait.

Excusez-moi mais j'ai horriblement soif, je peux en prendre s'il vous plait ?

Une autre fille était déjà présente, elle était rapide celle-là. Même en partant très tôt Liskuvo et ses deux amis n'étaient pas arrivés en premier, tant pis ils étaient arrivés c'était déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 - Il ne faut pas se fier aux apparences !

Message par : Galway Lynch, Mer 14 Déc 2016 - 20:28


Galway avait enfin réussi à quitter sa cachette. Il se tenait devant la porte des Trois Balais et deux parties de son esprit étaient engagées dans une altercation des plus féroces, l'une voulait fuir à toutes jambes, l'autre voulait entrer dans l'établissement.

Lorsqu'il avait reçu la lettre qui lui donnait le lieu et l'heure de son premier cours, accompagnée d'une autorisation exceptionnelle de sortie du château, son anxiété avait augmenté à vitesse grand V, il allait avoir lieu le soir et à l'extérieur du château. De plus c'était un cours de métamorphose. Métamorphoser quoi? Des objets? Des végétaux? Des animaux? Des êtres humains? Il ne pouvait pas commencer par un cours facile, du genre comment éviter de faire léviter sa grande sœur et lui fracasser la colonne vertébrale contre un rocher?

Il frissonna en souvenir de cet incident. Sa stratégie pour ce cours était d'attirer le moins possible l'attention sur lui, et le meilleur moyen de se faire remarquer était d'arriver en retard. Comme il ne s'était jamais rendu à Pré-au-Lard, il avait peur de se perdre et partit très en avance, mais il arriva devant la porte une heure avant le début du cours. Arriver très en avance était pire que d'arriver en retard, la malaise était assuré. Il choisit donc de se positionner dans une rue adjacente avec vue sur l'entrée des Trois Balais pour observer ce qu'il s'y passait.

Dans la nuit froide il avait vu plusieurs silhouette vêtues de capes pénétrer dans l'établissement, puis une silhouettes un peu plus petite que les autres, sans doute un élève. Quand il vit trois autres silhouettes d'élèves y entrer, il se décida à prendre sa sacoche et à se diriger vers la porte.

Sa sacoche contenait le "Guide de métamorphose à l'usage des débutants" qu'il avait feuilleté fébrilement toute la journée, la plume d'aigle, le parchemin en Vélin et l'encre bleue venant des Halles Magiques et sa baguette, qu'il n'avait plus osé toucher avec ses doigts depuis l'épisode chez Ollivender's, où il l'avait prise en main et senti son pouvoir se décupler, ce pouvoir qui était responsable de la paralysie de sa sœur.

La boule au ventre qu'il avait depuis lors atteignait en cet instant la taille d'une meule de foin. Il était dangereux, une bombe à retardement, pour lui et pour les gens normaux. Mais les autres sorciers utilisaient leur pouvoir presque avec nonchalance, comme s'il n'avait pas conscience du danger qu'ils représentaient. Soit ils étaient tous fous à lier, soit ils étaient vraiment capables de contrôler leur pouvoir et pourraient lui apprendre à en faire autant. Il fallait qu'il entre pour le savoir, observer, écouter, analyser. Et puis où irait-il s'il fuyait, des milliers de kilomètres et la mer celtique le séparant de son Irlande natale?

Oui, c’était ce qu’il devait faire. Il poussa la porte et entra. L'espace était occupé par des chaises, des tables et un bar, avec des boissons chaudes et des cocktails. Quatre élèves étaient déjà assis, dont une de sa maison. Derrière le bar se trouvaient la tenancière et le professeur, il était incapable de parler avec sa boule au ventre, il fit un rapide signe de tête. Pas très engageant, il le savait, mais il ne pouvait rien faire de mieux pour le moment.

Observer, écouter, analyser. Ne pas attirer l'attention. Fuir, par tout les moyens, si jamais cela devait mal tourner.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°6 - Il ne faut pas se fier aux apparences !

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 10

 Cours N°6 - Il ne faut pas se fier aux apparences !

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.