AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 2
Les Toits de Londres
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Vhagar Meraxès
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Once
Permis de Transplanage


Les Toits de Londres

Message par : Vhagar Meraxès, Mar 20 Déc 2016 - 0:38


Ouverture de sujet autorisée par Lizzie
PV avec Mangemort 67


Troisième soir, troisième nuit. Vhagar aurait attendu encore deux ou trois heures s'il l'avait fallu. De nature très patiente lorsque ses ambitions étaient en jeu, il jouissait de prestance et de surplomb sur les petits transports moldus qui, quelques dizaines de mètres plus bas, tentaient en vain de se faufiler parmi les autres usagers, lorsque le Nordique avait faire atterrir sa bécane fétiche sur la plus haute place de parking peu légale du Tower Bridge. L'architecture de ce pont donnait une vue imprenable sur Londres, allant de part et d'autre de l'entrée à la sortie de la Tamise dans la Capitale. L'endroit aurait fait office de parfait coin de tranquillité si le moindre faux pas n’entraînait pas dans le meilleur cas possible une chute interminable dans les abîmes du fleuve. En d'autres alternatives, un moldu risquait de voir un sorcier de très très près. Hypothèse non négligeable, pourtant Vhagar ne bougeait pas d'un poil, le bout des semelles dans le vide, le regard vers l'horizon. Son lourd manteau semblait de soie tant il volait selon le souffle régulier du vent, claquant de temps en temps une extrémité avec l'autre. Le froid était glacial, mais pas plus rude qu'un Nordique pouvait supporter. Ses grands yeux bleus restaient néanmoins à demi clos, craignant la poussière qui serait venu détruire sa crédibilité.

Le bon moment vint enfin. Il recula de quelques pas. Quelques mètres. Pour se retrouver vers le centre de la plateforme ou il se trouvait. Lentement, il desserra le nœud de son fourreau, et en sorti sa baguette. Un instant jeta un coup d’œil à sa montre, et, déterminé à ne pas devoir revenir le lendemain, la brandit vers le ciel illuminé. Ango Nubes. Une tornade de brume épaisse n'en finissait de s'extirper de son arme, et prenait de la hauteur, jusqu'à masquer les étoiles dans un rayon plus grand qu'un stade de Quidditch. Un nuage immense s'était formé au dessus du Nordique, qui interrompit l'afflux en obscurité, sans pour autant plier ou descendre le bras. Un instant d'attente mis fin au cyclone, et la fumée stagnait. Nuage noir immobile manquant de couleur, Vhagar in-formula un Periculum Maxima. La lumière rouge étincelante et éclatante vint de fondre dans l'amas laiteux tout juste formé, lui donnant un apparence sanglante, le temps de quelques secondes. Assez pour que le mangemort ressente l'appel, cette fois-ci.

La teinte sang vint napper toute la surface du Tower Bridge, jusque plusieurs mètres et plusieurs hectares plus haut, et le dur Meraxès rangea sa baguette à son domicile originel. Il logea ses mains dans les poches extérieures de son trench couleur cendré, et repris sa place au bord du gouffre, au bord de la barrière. Dans la même position, à ceci-près que ses sens étaient focalisés non plus sur l'avant, mais sur ce qui pouvait bien surgir de derrière lui, si ce n'était autre que celui qu'il attendait: Le masque rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: Les Toits de Londres

Message par : Mangemort 67, Jeu 22 Déc 2016 - 8:50


Quel avatar...


Chère Nuit,

Ma tendre amie
Ma douce compagne
Ma sombre confidente

Toi qui m'as accueilli de nombreuses fois dans tes draps. M'enlaçant à m'en étouffer. M'étreindre comme si jamais je ne devais te quitter. Ce soir, encore, je cherche ta présence. Je cherche... Du réconfort.

Mélancolique tu me trouves ? Peut-être. Plein de colère ? Certainement.

Tu n'y es pour rien, rassure-toi.

J'ai besoin d'être seul avec toi. De te sentir ce soir. Te sentir contre moi.

Tu avais été témoin de cette capture, de cette victoire de ton compagnon rouge et de son acolyte fou. Deux compères improbables qui, ensemble, mirent à genoux une adversaire aux crocs acérés, accompagnée d'un duelliste talentueux. Oui, ce soir-là, je ne t'avais pas accordée grande attention. Excité, enjoué par le cadeau emballé de cordes serrées.

Jouer avec fut un réel plaisir. Délectation sauvage. J'ai découvert aussi une mage noire prête à tout, sadique et bourreau.

Mais...

Tout est parti en fumée ! TOUT ! Disparue... LA CAPTIVE AVAIT RETROUVÉ LA LIBERTÉ ! Tu le sais, tu étais là, à regarder...

Revenu trop tard pour espérer la poursuivre, peut-être que cela m'a empêché de perdre la vie. Je n'aurais pas pu la récupérer seul contre ses sauveurs... Mais la hanter. Lui faire comprendre qu'à présent, elle devait se méfier de tout le monde, y compris de son ombre.

Oh... Mais qu'est-ce donc ? Là dans le ciel ? Saignes-tu douce Nuit ? Que t'arrive-t-il ? T'aurais peinée ?

Vite, vite. Je vais voir de plus prêt. De toits en tois, ce soir j'ai envie de courir, de sentir le vent s'engouffrer là où il peut.

Ah... Non tu n'y es pour rien, c'est une silhouette que je connais bien que je ne l'ai croisée qu'une fois. Encrée dans mon esprit mais qui a aussi marqué ma chaire. Je suis me trouve sur le toit d'en face.

Chère Nuit, je te laisse à présent. Je vais retrouver un autre qui apprécie aussi ta compagnie.

Veille sur nous



CRAC

- Bonsoir Mister Meraxès, est-ce donc pour moi cette oeuvre dans le ciel ?

Baguette en main. Bras gauche qui pique, comme un souvenir du passé. D'un combat acharné. Dire que j'aurais pu le perdre si deux de mes fidèles ne s'étaient pas occupées de moi. J'étire mes doigts comme pour m'assurer que son fonctionnement est le même. Comme si me retrouver en la présence du coupable ravivait la douleur ressentie cette Nuit-là.

- Un Auror qui ne prend pas garde ? Appeler le Seigneur des Mangemorts par un moyen aussi voyant n'est pas très astucieux. Vous allez attirer d'autres créatures nocturnes.

Était-ce vraiment pour moi ? La dernière rencontre fut cruelle. Le combat n'était pas Mangemort contre Auror, non. C'était allé bien au-delà. Une vengeance a accomplir. Deux sorciers se battant jusqu'au bout. Loin les valeurs de justice, de secret magique. Deux êtres qui cherchaient à se surpasser pour submerger.

Cette Nuit, nous n'étions pas isolés. Si un combat reprenait, d'autres créatures nocturnes sortiraient des ombres pour nous rejoindre...
Revenir en haut Aller en bas
Vhagar Meraxès
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Once
Permis de Transplanage


Re: Les Toits de Londres

Message par : Vhagar Meraxès, Ven 23 Déc 2016 - 19:41


La fumée sanglante commençait à s'étendre et s'atténuer à la fois. Il n'en resterait bientôt qu'un nuage indifférentiable de ceux qui commençaient à couvrir la capitale. Les lumières en contre-bas se faisaient plus rares, et l'immense horloge au loin sur l'une des deux rives se mouva de deux aiguilles pour annoncer le début d'une journée nouvelle. Masque rouge se faisait encore attendre, et ce fut au moment ou Vhagar commençait à perdre patience que le silence se brisa. Dans une claque sonore, quelqu'un fit son apparition, et le Nordique n'eut nulle besoin de vérifier qui avait répondu à l'appel. Il reconnut instantanément la voix qui accompagna l'écho du transplanage. Enfin. Le mangemort était arrivé. Vhagar ne se retourna néanmoins pas, se sentant comme en confiance, en compagnie d'une vieille connaissance qui n'avait aucune raison de vouloir en finir avec lui. Et par son immobilisme, l'invita presque à le rejoindre contempler la force qu'avait l'obscurité sur le mode de vie des moldus, qui se cloîtraient les uns après les autres, comme effrayés par la noirceur nocturne.

La présence du mangemort raviva quelques anciennes blessures. Les deux crocs de serpents qui avaient bien failli lui ôter la vie enflammaient sa peau comme si ses doigts s'enfonçaient dans une blessure ouverte. Mais ceux-ci ne firent rien d'autre que caresser la cicatrice, comme on tourne une page sur ce qui nous met en rogne et révèle un lourd passé. Ses deux mains vinrent se loger dans les poches du manteau, au niveau de sa poitrine. Il se rendait vulnérable, mais peut importait. Si tout se passait comme il l'avait souhaité, il n'aurait nul besoin de se battre. Et même le cas échéant. Toujours au bord du gouffre, il écoutait celui qui parla le premier, ne relevant que ce qui vraiment l’intéressait. Un mot lui fit presque perdre l'équilibre. Il venait de prononcer "Auror". Cela pris premièrement un place inquiétante de réflexion chez le Nordique. Il n'y avait pas cinquante façon pour qu'il soit au courant. Un traître parmi ses collègues, ou un traître parmi ses proches. L'expression de traître quitta cependant rapidement ses pensées. Les amis de ses amis sont ses amis. Le problème demeurait surtout dans son ignorance. Il n'imaginait pas une seconde qui pouvait bien être le receleur d'informations. Il n'en avait tout simplement aucune idée. Mais peu importait. Le fait est que masque rouge le savait désormais. Bien que Vhagar comptait ce sujet parmi ceux qu'il voulait aborder avec le chef de l'ordre noir, le fait qu'il l'ai appris sans que le Nordique n'intervienne dans cette révélation suscitait un certain danger. Le traître pouvait bien ne pas elle celui que le mangemort allait croire. Il n'en fit alors pas un monologue de justification, et, sans broncher, passa à la suite du programme.

- Vous voilà bien informé, Rød. Vous me permettez de vous appeler ainsi ? C'est une traduction de mes origines. Pour la couleur. Je doute encore de pouvoir mettre un nom sur ce magnifique masque, même si, techniquement, le Ministère ne semble pas en être loin.

Bien que dans ses souvenirs, l'homme derrière le masque n'était pas fumeur, il sortit un paquet de la poche, et en tira deux cigarette. Il porta la première à sa bouche, l'alluma, et fléchit le bras gauche avec la deuxième bien en vue de son interlocuteur, proposant de partager le moment. Toujours la première clope au bec, il ajouta:

- Cigarette ?
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: Les Toits de Londres

Message par : Mangemort 67, Sam 24 Déc 2016 - 12:37


Dos à moi.

Confiant ?
Fou ?
Arrogant ?

Probablement les trois à la fois.

Cet homme était venu hanté mes pensées plusieurs fois depuis notre rencontre. Je n'en avais pas envie mais notre combat avait été bien plus qu'un échange de sortilège. Nos corps en avaient subi les conséquences d'une lutte acharnée et d'une démonstration de puissance et d'agilité. Il m'avait fasciné. Le sentiment qui prit place en suite semblait différent. Je ne m'étais pas senti aussi vivant depuis bien longtemps. Et il était là, dos à moi. Nuque libre, corps neutre... Avais-je envie de... ?

Puis un mouvement, face à face à présent. Rien d'hostile, la baguette n'avait pas lieu d'être finalement. Elle retrouva son fourreau. Deux ombres sur un toit, deux ombres à échanger quelques mots emportés par le vent d'une nuit d'hiver. Un petit frisson vint me caresser l'échine. Le vent venait me chatouiller de ses doigts gelés.

- Non vous ne pouvez pas. Nous ne sommes pas assez...Intimes. Je m'approchais du bord pour profiter encore plus de la vue. Ces pauvres moldus ne peuvent pas faire de même, vies pitoyables.

- Me menacez-vous ?

J'avais bien remarqué que mon courrier n'était plus aussi impeccable qu'avant. J'avais d'abord pensé à un coup de vent qui l'avait froissé accompagné de serres trop crispées. Mais était-ce le Ministère qui était sur mes traces ? Possible. Si mon identité était découverte. Peut-être que cela me permettrait de défendre mes idées au grand jour ? Mais il fallait reconnaître que je n'étais pas souvent sur mes gardes, il fallait que les choses changent.

- Ou venez-vous me prévenir ? Peut-être suis-je tombé dans un piège ?

Je n'avais pas pris de grandes précaution ce soir, c'était une erreur. Mais l'envie de découvrir l'origine de ce nuage avait pris le dessus. Quand je la découvris. Mon temps de réflexion ne dura pas longtemps. Allez savoir pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Vhagar Meraxès
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Once
Permis de Transplanage


Re: Les Toits de Londres

Message par : Vhagar Meraxès, Lun 26 Déc 2016 - 4:42


Vhagar tournait restait toujours immobile, à la même place lorsque le mangemort, déclinant sa demande sans importance, le rejoignit au bord de Tower Bridge. Les deux hommes contemplaient la vue avec un certain dédain tandis que les moldus au niveau zéro continuait de se terrer les uns après les autres. Le vent soufflait par petites rafales sans vraiment venir déséquilibrer ou refroidir en conséquence le Nordique. L'homme en noir à ses côtés adopta un ton un peu plus sévère, sur la défensive. L'annonce d'une avancée relativement importante dans les recherches du Ministère sur l'Ordre noir, et tout particulièrement celui qui semblait être à leur tête semblait l'avoir quelque peu refroidit. En quatre années de service au sein d'un gouvernement à moitié corrompu, Vhagar avait pu jouer comme bon lui semblait au double agent. Il s'était fait des alliés et même des indics pour sa sombre cause, mais le remaniement se faisait de plus en plus proche, et le jeu de l'Auror pourri se faisait de plus en plus dangereux pour lui-même. Il ne pouvait plus continuer plus longtemps.

- Vous n'y êtes pas encore, pour le moment. Vous n'êtes peut-être pas sans le savoir, mais le quartier des Aurors est sur le point d'être revu et corrigé. Jusqu'alors, il était facile de jouer les doubles agents tant le Ministère n'avait aucune crédibilité. Dans quelques semaines, les premiers contrôles du personnels auront lieu, des enquêtes seront menées. Je ne peux plus courir le risque de jouer mon rôle comme je l'entends. Je vais quitter le Ministère. Et quite à vous prévenir, je pense que vous devriez commencer à prendre la menace au sérieux. Le Ministère de la magie ne sera bientôt plus l'acteur inactif qu'il était jusqu'à maintenant. Je n'ai pas à vous dire ce que vous devez faire, mais vous devriez prendre garde, vous et vos acolytes.

Le Nordique marqua un pause, portant sa cigarette à sa bouche. Réalisant qu'il venait clairement de se ranger dans le parti de l'Ordre noir. L'effet ne fut cependant rien comparé à la détermination qui en émanait. L'heure n'était pas encore aux révélations, mais il se pouvait bien que Meraxès envisage de soutenir de plus en plus près cet Ordre, avec ou sans l'approbation de son chef. De toute manière, comme il l'avait déjà assimilé, la solitude n'allait plus lui permettre d'atteindre ses objectifs. Il lui fallait choisir un camp, et il venait de le faire, dans cette nuit calme, ou le sang avait pleinement quitté le nuage. Sans décrire le moindre autre mouvement, il jeta son mégot incandescent dans le vide de la Tamise, et rangea de nouveau sa main dans sa poche, bien plus confortable que la brise de plus en plus glaciale.

Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: Les Toits de Londres

Message par : Mangemort 67, Lun 2 Jan 2017 - 22:33


L'endroit avait gardé l'architecture d'époque. Les bâtiments historiques semblaient avoir toujours beaucoup de valeur pour les moldus. Cela permettait à des sorciers peu fréquentables de se fréquenter en toute discrétion. Un invité non désiré pouvait mettre en péril le partenariat qui semblait se dessiner à l'horizon. Je n'apprécierais guère (c'était euphémisme) une embuscade qui mettrait un terme à mes agissements.

- Vous ne sembliez pas si convaincu la dernière fois. Pourquoi vouloir rejoindre notre cause ?

L'attitude était bien différente de la dernière fois, notre première rencontre. Je devais mener mon enquête avant de l'accepter dans nos noirs projets. Surtout qu'il ne serait plus Auror apparemment tout bientôt. Il fallait qu'il se trouve une autre utilité. Proposer sa baguette n'était pas suffisant. Quoique... Tout dépendait de laquelle il s'agissait...

Jusqu'où était-il prêt à aller ?

- Êtes-vous le seul à partir ? Vous imaginez bien que vous n'êtes pas le seul dissident dans leurs rangs qui travaillent pour nous. J'aime avoir un coup d'avance sur les gens, qu'ils soient de mon côté ou non.

Arcturus me vint en tête, cela faisait un moment que je n'avais pas de nouvelles. Me prévenir d'une telle chose aurait été bien. Après tout, c'était à lui de vouloir m'informer et non moi à lui courir après. Je lui ferai comprendre certains choses lors d'une prochaine rencontre.

Silencieux, j'attendais une réponse. Profitant du vent qui chassait cet odeur de cigarette qui m'était resté dans le nez. Quels étaient les projets futurs du jeune homme qui se tenait droit à côté de moi ? Loin d'une tempête et de sortilèges lancés, les échanges étaient plus clairs et je pouvais découvrir un peu plus de ce futur ancien Auror (vous avez suivi ?).
Revenir en haut Aller en bas
Vhagar Meraxès
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Once
Permis de Transplanage


Re: Les Toits de Londres

Message par : Vhagar Meraxès, Ven 13 Jan 2017 - 3:32


Après avoir retrouvé une teinte plus sombre et naturelle, le nuage ensanglanté quelques minutes plus tôt se dissipa pour les laisser apercevoir quelques étoiles. La pollution générée par la population moldu rendait cependant le spectacle bien moins splendide qu'il n'aurait pu l'être. Le ciel était d'un noir glacial, tout comme le vent qui soufflait de plus belle. Les cheveux du Nordique volaient à leur guise. Il y passa une main pour vainement les remettre en ordre, car cela les maintinrent un très bref instant avant qu'ils ne repartent en discorde. Le mangemort, toujours à sa gauche, fixant plus ou moins le même point à contempler dans ce vaste paysage, changea nettement de ton. Moins menaçant, plus interrogateur. Les choses intéressantes démarraient.

- De nombreuses choses ont changé depuis notre dernière rencontre. Nous avons un objectif commun, bien qu'il ne soit pas en haut de ma liste pour le moment. L'homme pour lequel je vous ai pris la dernière fois. Il faut que je le retrouve. Mais avant d'y parvenir, j'ai quelques projets en voie de voir de jour. Quelques projets qui pourraient bien satisfaire votre cause. Si vous voyez ce que je veux dire.

Vhagar n'en dit pas plus sur le moment. Le Heurtoir n'avait pas encore techniquement vu le jour. Tant que rien n'était officiel, il préféra ne pas vendre la peau du griffon avant de l'avoir tué. L'établissement avait, il le savait, un fort potentiel. Et bien qu'il serve de publicité pour renforcer la protection du monde magique et l'apprentissage des sorts de défense, Vhagar avait aussi envisager d'en faire un palais de la corruption et de l’endoctrinement. Avec un peu d'ambition, on pouvait ce qu'on veut d'un novice qui veut juste impressionner ses amis.

La révélation quant au fait que d'autres Aurors travaillaient sous le contrôle de l'ordre des mangemorts ne surprit pas tellement le Nordique. Bien qu'il connaissait mal la plupart de ses compères, ça ne faisait aucun doute que certains n'étaient pas net, bien qu'il n'ait aucun doute sur la loyauté des autres à la cause du secret magique. Il n'hésita pas une seule seconde avant de citer des noms. Après tout, il n'avait pas la moindre affinité avec son ancien formateur ou même les deux autres. D'ailleurs c'était peut-être même l'occasion d'en apprendre plus sur ceux-ci. Toujours le regard lointain, il ajouta en réponse:

- Les noms de Benson, Croupton et Madverier vous parlent ? Tous trois ont été soit licenciés, soit on quitté délibérément le Ministère. Prenez ça comme un simple retour des choses, pour m'avoir épargné cette tumultueuse nuit.

Il ajouta à cela un regard amusé à son voisin, cherchant à le mettre un peu plus en confiance, ou simplement à se mettre plus en confiance lui-même. Après tout, il n'avait n'importe qui à ses côtés. Mieux valait s'accorder les faveurs du chef de l'ordre noir, que d'engager un second conflit, qui finirait bien moins agréablement que le premier.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: Les Toits de Londres

Message par : Mangemort 67, Ven 13 Jan 2017 - 14:52


Ce qu'on se les pelait ici. Certes, l'hiver en Roumanie était rigoureux, mais cela faisait un moment que je n'y vivais plus alors j'avais pris le rythme et la température de la vie londonienne. Je ne tenais pas à montrer à mon ami nocturne que j'avais froid alors je tentais de ne pas trembler. À la longue, ce vent avait percé mes vêtements et j'avais l'impression d'être nu. Dans d'autres circonstances, cela ne m'aurait pas dérangé, bien évidemment.

Cela ne m'empêchait pas d'écouter attentivement celui qui me tenait compagnie en cette nuit glacée. Pas assez de précisions, j'aime les informations avec des détails, cela me permet de pouvoir mieux jouer dans cette partie d'échec géant contre le Ministère et les Phénix.

- Cela veut-il dire que vous n'êtes pas encore convaincu par ma cause ? Votre histoire de vengeance ne me concerne pas mais ne pensez-vous pas qu'apporter votre soutien alors qu'elle n'est pas encore réglée pourrait vous éloigner à un moment où je mobiliserai les forces des Ténèbres ? Dites-moi quels sont vos projets.

Ordre simple, sans agressivité mais qui invitait à ne pas désobéir. Avais-je trop confiance en moi ? Peut-être, mais j'avais trouvé en ce Vhagar un homme qui me ressemblait et je voulais m'assurer que je pouvais le compter comme allié fidèle.

Des noms, il fallait croire que tout le monde avait la langue bien pendue pour satisfaire mes oreilles. Benson ? Je crois que c'était une Auror que j'avais déjà rencontrée il y quelques années. Madverier, je ricanai légèrement à l'entente de ce nom et Croupton, je ne le connaissais pas non plus. Ce qui suivit ne me fit pas plaisir du tout. Quel incapable ! Il me vente les mérites de sa famille, il se croit meilleur que tous et se permet d'être suffisant avec moi alors qu'il se retrouve à la porte des Aurors et ne m'avertit même pas ? Il faut que je le retrouve et que je lui fasse comprendre que je tolère pas ce genre de comportement !

Une tension certaine avait envahi mon corps, me faisaient presque oublier le froid.

- Comment cela se fait-il qu'ils aient été virés ? Des soupçons pesaient-ils sur eux ? Et n'avez-vous pas des noms d'Aurors encore en fonction ?

Chaque nom importait, comptait. L'identité de chacun était un bien précieux, jusqu'à présent, la mienne et celles des autres Mangemorts étaient sauves alors il fallait prendre les devants sur l'ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Vhagar Meraxès
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Once
Permis de Transplanage


Re: Les Toits de Londres

Message par : Vhagar Meraxès, Mer 1 Fév 2017 - 17:57


Malgré les doutes suggérés par le mangemort, Vhagar était de plus en plus enclin à rejoindre les partisans de cet ordre dont il n'avait pas tant entendu parler, mais dont la cause rejoignait la sienne, dans certaines mesures. Et plus il s'éloignait de son propre objetcif, plus il ressentait le besoin de s'entourer des meilleurs, et il avait avec cet homme l'occasion de parvenir à réaliser sa tâche, en se rendant disponible pour une organisation qui pouvait bien nécessiter ses talents. Ou peut-être pas, mais lui avait besoin de le croire, après tout.

- Cette histoire n'est en lien ni avec ce pays ni avec cette communauté. En toute franchise je suis loin d'avoir trouvé celui que je cherche. Mais j'ai une vengeance à prendre, vous devez me comprendre, je présume.


Cette histoire ne concernant que lui, Vhagar en garda un peu, aussi peut-être pour éviter de trop s'exposer. Il avait beau être avec un "ami", il n'accordait pas sa confiance par la simple utilisation préalable d'un mot de trois lettres. L'animage continua donc, sur la meilleure partie du sujet.

- Pour le moment je me concentre sur l'apparition d'un établissement magique susceptible de vous intéresser. Je l'ai nommé le Heurtoir. Un genre de salle d'entrainement ou les sorciers viendront améliorer leur compétences en sortilèges. Et croyez moi si je vous dis que l'on pourra faire découvrir ce qu'on souhaite à nos clients. Les plus susceptibles de vouloir goûter au pouvoir que procure l'utilisation de la magie noire, par exemple. Je vous laisse imaginer ce qu'il pourrait advenir du poids d'un ordre tel que le vôtre si de plus en plus de sorciers de plus en plus jeunes aspiraient à en devenir les serviteurs.


En révélant la grosse partie de l'ambitieux projet des deux Serpentards, le Nordique pouvait s'attirer du bon comme du mauvais. Le mangemort pouvait accrocher à ce stratagème plus qu'optimiste, ou bien le prendre littéralement pour un fou. Quoiqu'il en soit Vhagar ne chercha pas d'autre réaction qu'une simple réponse, et revint sur la question préalable de l'homme en noir masqué de pourpre. Il n'avait en réalité pas monter ce projet uniquement à ses fins-là, mais c'était tout ce qui pouvait l'homme à ses côtés. Il en saurait bien assez s'il comptait participer à la soirée d'inauguration. Les faire parts ayant déjà été envoyés, et la plupart des invités lui étant inconnus, il était envisageable

- Malheureusement la seule certitude que je puisse avoir est que Benson est parti d'elle même la tête haute. Mais même en la connaissant peu, je doute que ce soit à cause d'un quelconque jeu de double agent. Pour ce qui est de Madverier, je ne peux vous en dire plus, mais je doute qu'il n'ait été soupçonné par qui que ce soit.


Le Scandinave n'avait pas loupé la réaction du mangemort lorsqu'il l'exprima en entendant le nom de Madverier. Les doutes quant à l'appartenance de son ancien collègue à une cause aussi noire que la sienne ne l'étonnait guère. Mais le peu qu'il connaissait d'Arcturus venait surtout de rumeurs. Il n'était pas très avenant, disait-on de lui. Ce pourquoi Vhagar ne le connaissait que de vue, au final. Et le ton plus sec laissait deviner que si lien entre les deux il y avait, le Seigneur des ténèbres n'était probablement pas au courant de cette histoire. Mais comme cela importait moins que peu au Nordique, il n'envisagea aucunement de le relancer sur ce sujet. Il se contenta de resserrer son manteau sur lui même, en rapprochant ses mains séparées par deux parois de poche, améliorant un peu son confort et sa résistance à la brise glaciale.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: Les Toits de Londres

Message par : Mangemort 67, Sam 11 Fév 2017 - 9:56


La rencontre de ce soir était bien plus tranquille que la dernière qu'il y avait eu entre nous deux. Après tout, un duel oblige à bouger pour éviter de finir tuer. Tandis que là, nous jouions aux gargouilles sur l'un des plus célèbres ponts de Londres. Contraste radical. Mais finalement, n'était-ce pas pour poser les bases d'une confiance mutuelle.... Hum hum. Oui, du moins rejoindre nos rangs, parce que la confiance m'était du temps à s'installer. La situation globale où nous nous trouvions, traqués par le Gouvernement et nos ennemis cachés, ne nous permettait pas de faire confiance au premier venu.

Il était parfois difficile d'entendre clairement ce que Vhagar me disait. Après tout, le vent ne m'aidait pas vraiment. Cependant, cela ne m'empêcha pas de comprendre le fond de sa pensée. Son histoire de vengeance ne m'intéressait pas. Qu'il la gère et qu'il arrête de confondre la personne qu'il cherche avec d'autres. C'était dangereux ! Concernant l'idée de son "Heurtoir"...

- Vous croyez qu'ouvrir un centre de recrutement officiel pour les Mangemorts est une bonne idée ? Je ne sais pas dans quel monde vous vivez mais l'Ordre Noir n'est pas apprécié et le Gouvernement est toujours en place. Il faudra fait attention aux personnes que vous engagez ou collaborez. Il serait bête qu'un élément comme vous se fasse avoir aussi facilement. Lorsque vous aurez engagé des sorcières ou sorciers pour donner des cours dans votre école de Magie noire. Ton sarcastique, vouloir faire ceci était une bonne chose mais il fallait s'y prendre correctement sinon c'était attiré l'attention et d'avoir en assumer les conséquences. "Donnez-moi leurs noms. Je tâcherai d'user de mes contacts pour qu'ils se renseignent. Le but était de m'assurer que tout se passe bien. Soyons proches de nos amis mais encore plus de nos ennemis. Voyez-vous ?

Je n'allais pas jeter dans la gueule du loup. D'ailleurs pourquoi lui ferai-je confiance ? Lors de notre dernière rencontre il avait essayé de me tuer. Mon bras en avait fait les frais d'ailleurs. Avant d'accorder ma confiance à cet éventuel partisan. Je me devais de m'assurer qu'il n'y avait pas de double jeu dans l'air.

- Quels sont les Aurors encore en fonction ? Je veux leurs noms.

Sec et ferme, je ne comptais pas passer à côté de cette information. Dans l'immédiat, elle ne me semblait pas utile mais qui pouvait savoir ? Dans un futur plus ou moins proche...
Revenir en haut Aller en bas
Vhagar Meraxès
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Once
Permis de Transplanage


Re: Les Toits de Londres

Message par : Vhagar Meraxès, Sam 18 Fév 2017 - 12:31


Malgré ton globalement sec de l'homme derrière le masque rouge, Vhagar ressentit un changement de lien progressif. Les deux hommes ne parlaient au moins plus comme des inconnus, mais comme des homme qui se connaissaient et qui savaient de quoi l'autre était capable. Le Nordique espérait acquérir un respect similaire à celui qu'il accordait désormais à celui qui lui avait presque ôté la vie. Et bien que cela paraisse contradictoire, il considérait le mangemort comme celui qui pouvait encore l'aider à progresser. Et ce malgré les réserves de l'un sur les projets de l'autre.

- Mon collègue et moi avons une certaine expérience dans le domaine du double jeu. Et qui a parlé d'Ordre Noir ? Nous n'inciterons personne à vous rejoindre, nous leur montrerons ce qu'ils ratent à se restreinte à ce qui est légal. La plupart se rendront compte d'eux même quel chemin suivre, tant qu'on affabule pas de ronces et d'entraves celui que nous prenons... Et rien de tel pour s’abstenir de soupçons que d'envisager des recrutements dans tous les camps.

Le mangemort commençait à s'intéresser au concept, ou peut-être pas. Il posait beaucoup de questions ce soir, et n'en déplaise au Nordique, cela lui semblait bon signe. Un genre de confiance se mettait progressivement en place. Et même si le mangemort continuait d'être méfiant, à poser des limites à chaque fois que Vhagar parlait affaires, cela lui souriait plus qu'un non catégorique. Et alors après les évincés vint le tour des rechapés du Ministère. Le nom des Aurors encore en activité.

- Luia Luminos, je ne sais pas grand chose sur elle, à part qu'elle est en couple avec Madverier. Enfin, je crois. Les deux sont assez bizarres en fin de compte. Rosie Peltz. C'est elle qui va prendre les commandes du quartier des Aurors, de ce que j'ai compris. Et le petit dernier, arrivé il y a peu, Sean Balor. Il est jeune et désinvolte, mais je peux facilement le faire parler. Méfiez vous de Peltz, c'est une dure à cuire, une teigneuse. Et attendez vous à de nouvelles recrues.

Puis sur ce point, Vhagar réalisa qu'il était plutôt bien placé pour acquérir des informations. L'entente cordiale avec ses anciens collègues était toujours de mise, vu qu'il partait avant que tout le monde ne découvre quoique ce soit. Et Balor pouvait bien finir par devenir une taupe au service du Nordique. Au moins il fallait essayer.

- Sur ce point, je pense être en mesure de vous apporter les informations nécessaires lorsqu'elles se présentent.

Le vent froid et rapide qui gelait les pommettes s'amenuisait. Le Nordique sortit ses mains de leur cachettes, et en sortit une cigarette et un briquet. La buée qui accompagnait la fumée expirée donnait d'épais petits nuage qui prenaient leur temps avant de se dissiper. Vhagar prenait soin de ne pas les souffler sur son interlocuteur. Et heureusement, le vent tourna et les envoya de l'autre côté.



Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: Les Toits de Londres

Message par : Mangemort 67, Dim 12 Mar 2017 - 11:14


Bien que le vent soufflait fortement, sa froideur donnait l'impression qu'il était difficile de respirer. Chaque inspiration était comme du verre pilé qu'on enfilait dans mes poumons. Comme le tout subissait d'infiniment petites mais nombreuses. À force de vivre en ville, je n'étais plus habitué au grand froid. L'hiver en Roumanie ne me semblait pas si agressif et pourtant, ce soir, la nuit de Londres avait décidé de sortir ses couteaux aiguisées.

Meraxès décida de répondre sérieusement à ma remarque ironique. Comme si je ne savais pas que la collaboration qui se dessinait à l'horizon entre ce "Heurtoir" et les Mangemorts allait être tu. Je le sous-estimais peut-être ou alors c'était lui qui sous-estimait la situation. Il me semblait que les Aurors soupçonnaient tout le monde et n'importe qui en même temps. À la moindre réaction, qu'elle soit bonne ou mauvaise, cela leur paraissait suspect. La paranoïa chez un agent public était rarement une bonne chose.

Pour l'instant, rien de bien tragique. La situation ne semblait pas au beau fixe de l'autre côté du sens moral... Chez les gentils quoi, enfin gentils...

- Bien, bien et vos employés ? Partagent-ils vos convictions ?

Je n'étais pas encore convaincu de la viabilité de ce projet, non au niveau économique de la chose, ce n'était pas mon argent après tout, mais concernant le l'utilité que cela pouvait avoir pour moi, pour l'Ordre Noir, il fallait qu'il fasse ses preuves. Bon duelliste, s'en était certain, mais bon partisan ?

J'attendais la réponse. Simplement, après cette réponse, je comptais partir. J'en avais assez. Si le vent continuait ainsi j'allais finir par être emporté. Vu d'en bas les gens penseraient voir une chauve-souris géante avec ma robe ample et noir. L'homme chauve-souris. Que c'était comique... Et plutôt deux fois qu'une.
Revenir en haut Aller en bas
Vhagar Meraxès
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Once
Permis de Transplanage


Re: Les Toits de Londres

Message par : Vhagar Meraxès, Dim 2 Avr 2017 - 22:16


Cigarette au bec. La vapeur qui quittait son souffle mêlé à la fumée qu'il savait toxique mais reposante formait d'épais nuages malodorants pour l'homme à qui le Nordique s'adressait, ce pourquoi il continuait à prendre soin de la cracher ailleurs. Le froid n'était pas tant estompé, finalement. Le Nordique attrapa à l'intérieur sa paire de gants en cuir noir, le même noir que son caban qui tentait toujours de s'enfuir, avec autant de force que le vent soufflait. Comme pour briser la glace dans laquelle il était resté figé tout ce temps, il fit volte-face et tourna le dos au vide de la hauteur. Son lourd manteau l'enveloppait alors de lui même, lui redonnant un peu de chaleur.

- Ceux qui ne les partagent pas ne seront pas un problème, vous pouvez me croire. On ne peux pas se permettre d'éveiller les soupçons en étant trop direct, de toute manière. Et puis, comme vous l'avez bien dit, soyons proche de nos amis, mais encore plus de nos ennemis.

Il n'aurait eu aucun intérêt à sortir le nom de Scott. Il savait qu'Alexander était un ancien Auror, et que le Seigneur des Ténèbres était plus que susceptible de douter encore plus de la bonne foi du Nordique s'il entendait ce nom. Il aurait eu toutes les raisons d'être d'autant plus méfiant. Mais Vhagar avait confiance en son jugement et en ses plans. Tant que Scott restait à sa place, et qu'il gardait la vision d'un Meraxès anciennement Auror parfaitement normal, il n'y aurait aucun problème. Discrétion était un de ses maîtres mots depuis son plus jeune âge. D'autant plus que Parker veillait aussi à cacher ses propres manigances aux autres employés. Et de toute manière, aucun des deux n'auraient à se dévoiler.

- La soirée d'inauguration du Heurtoir aura lieu le soir du réveillon. Je n'aurai sans doute aucun moyen de le vérifier, mais je vous encourage à venir y faire un tour, pour vous faire votre idée.


Sentant que la réunion nocturne touchait à son terme, le Nordique pris le pas vers le milieu du toit, là ou il avait adossé son véhicule contre une cheminée, invitant le mangemort à faire de même. Il enfourcha sa moto, posant alors juste son pied sur le kick, et ajouta quelques mots avant de démarrer.

- Sachez quoiqu'il en soit que s'il vous faut une baguette supplémentaire, un jour ou un autre...

Vhagar réfléchit un instant à ce qu'il s'apprêtait à dire, conscient que cela scellait sa position et son parti, mais sans la moindre hésitation termina sa réplique:

- ... Vous pouvez compter sur la mienne.

Il donna le coup de kick qui démarra son moteur, en se tint près à partir. Il laisserait tout de même le mangemort s’éclipser le premier.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: Les Toits de Londres

Message par : Mangemort 67, Mer 12 Avr 2017 - 21:26



Le sauvage Meraxès rentrait dans le rang. Il tentait de me convaincre et il fallait qu'il y arrivait plutôt bien même si les paroles sont toujours plus facilement manipulables que les actes. Il fallait me prouver que je pouvais réellement compter sur lui.

- Je verrai si je ferai un tour, pour mettre un peu d'animation.

En réalité, je n'avais pas très envie d'y participer, je n'étais pas très soirée mondaine. Trop de paraître, trop d'appréhension de croiser de mauvaises personnes. Des adversaires qui pourraient me reconnaître. Bon je n'étais de loin pas le seul très grand du coup mais il ne valait mieux pas tenter le diable. Quoique cela me permettrait d'avoir quelques informations sur ses employés mystères.

- Vous venez de devenir partisan de notre cause. Il faudra faire vos preuves, me montrer que nous avons raison de vous faire confiance. Même si vous avez une certaine qualité de duelliste. Mon bras s'en rappelle très bien.

Je le touchai. Quelques cicatrices l'ornaient à présent. Je me demandais bien si je n'allais pas mourir dans un combat plutôt que de vieillesse. Ce qui ne serait pas très étonnant au vue de la vie que je menais du moins je pensais pas pouvoir finir entier. Ce n'était pas le moment de remettre en question mes activités, comme si j'en avais envie. Je me retournai face au patron du fameux Heurtoir. Le départ était donné. Le son de son affreux véhicule sonna mais fut vite emporter par le vent.

- Nous devrions nous revoir bientôt. Bonne soirée à vous

Sans attendre une réponse, qu'est-ce que j'en avais foutre d'ailleurs ?

CRAC

Départ de 67

Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Les Toits de Londres

Message par : Lizzie Bennet, Mar 30 Mai 2017 - 11:15


Pv Eurydice

Je m’baladais, épaules nues, rictus fermé aux inconnus ; j’avais envie d’briser l’amour de niais chéris. Niais chéris mode chevaux d’bois, j’préférerais qu’ils soient de Troie, qu’y ait une once de noirceur au fond de leurs coeurs.
Big Ben mon amour. Big Ben tous les jours. Sous la pluie, le brouillard, la rousse lune comme à la brune, ton décompte est le fin linceul les guidant au cercueil.

Aujourd’hui, pas d’garderie, d’entre les Pouff’ hypocrisie : j’marchais dans le petit matin, baguette en main. Pis un touriste demande « a pic » -pas sûre d’comprendre c’qu’il y a d’épique quand en la Tamise moins d’eau coule que d’cadavres roulent.
Big Ben mon amour. Big Ben tous les jours. « Vienne la nuit, sonne l'heure, les jours s'en vont, » tu demeures. J’te sais fiable, inébranlable -après mon dernier râle.

La magie de ce moldu, m’interroge (c’est farfelu) : quel sort permet de mettre fin à du temps l’refrain ? Car sur l’appareil que j'ai en main y’s’tient plus immobile qu’un dessin  -hypnotisée je vole l’objet sans me retourner.

Big Ben traître ami. Big Ben toi soumis ? Que n’m’as-tu dit qu’les non-magiques pouvaient tous briser ta musique ? J’dois disséquer l’engin d’airain jusqu’à la fournée des pains. Big Ben traître ami. Big Ben toi soumis ? Sourde au scandale que je déchaine, aussi discrète qu’une baleine, je file et danse sur les toits au chant des accordéons.

— Juché sur les tuiles de Londres, le chat crible l'appareil photo de griffes et sorts, moins agressifs que curieux.
— Regard distrait vers la rue.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Les Toits de Londres

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2

 Les Toits de Londres

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.