AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 3 sur 5
Les Toits de Londres
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Louis Varik
Serpentard
Serpentard

Les Toits de Londres  - Page 3 Empty
Re: Les Toits de Londres
Louis Varik, le  Mar 13 Fév 2018, 17:37


L'ombre sur les toits






Sans crier garde, la silhouette attrapa le jeune homme par le col, s'ensuivirent deux incantations

- Terrorim

La vision de Louis se troubla puis revint une seconde après, il y avait le vide, la nuit, la lune, les ombres, les pas et les sons. Son sang se glaça, ses muscles se contractèrent. Il sentit ses yeux brûlant sortir de ses orbites. Tous ses sens étaient en émoi, un genou posé à terre et les mains sur ses tempes. Comme pétrifié, plus rien ne répondait, il voulait être loin, que tout s'arrête maintenant! Sa vie n'était plus qu'effroi et souffrance. Jamais il n'avait été dans cet état d'épouvante.

Louis se tenait toujours le visage dans ses mains, la respiration haletante.

* Calme toi!
Tes peurs, tes angoisses, ne les écoute pas...
Cette douleur ce n'est pas toi!
Respire! *

Combien de temps était passé? 1 seconde? Une minute? Une heure? Non, la main de son assaillant le tenait toujours. Cette sensation de peur avait semblé durer une éternité. Qui y avait mis fin?
Sans pouvoir répondre à sa question, Louis entendit de manière presque inaudible, comme si la voix venait de l'autre côté de la ville.

- Cogitati Calamitas

La peur avait fui, d'ailleurs tout avait fui. Sa famille, l'école, ses amis, Joséphine... S'il n'avait pas entendu l'incantation, Louis aurait parié que des Détraqueurs se trouvaient avec lui sur ce toit. Des idées noires l'envahirent, a quoi bon résister? A quoi bon continuer? Après tout, il serait plus simple de se laisser aller dans les ténèbres, se glisser et disparaître dans les ombres.

- Nous aimons débattre et parler, mais encore nous faut-il le respect. Es-tu prêt à écouter ?

* Tiens oui, il est toujours là lui? Il ne m'a pas encore tué? Pourquoi il attend? *

- Débattre? Parler? A quoi bon? Mais allez-y, je vous écoute...



Mangemort 91
Mangemort 91
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les Toits de Londres  - Page 3 Empty
Re: Les Toits de Londres
Mangemort 91, le  Sam 24 Fév 2018, 17:22

Nous étions ce soir cette colère ravageuse qui grandit à l'intérieur du corps et s'expulse seule par divers moyen. C'était le grand soir, la grande première du spectacle, le rideau allait bientôt tomber et les spectateurs applaudir à tout rompre, quelque soit l'issue de cette rencontre. Nous les tenions dans nos mains, et la salle gardait son souffle, il nous faudrait du grandiose, des étincelles dans tous les sens, ou des mots percutants pour ne pas les décevoir. Nous devions assurer le spectacle sans pouvoir compter sur le pantin qui nous pendait entre les mains. Et cependant notre petit numéro semblait avoir fait son effet. Car sous l'effet de notre sort ou de la peur, son esprit semblait soudainement céder.

Débattre? Parler? A quoi bon? Mais allez-y, je vous écoute...

Alors le relevant avec force, nous le jetions à terre. Nous accroupissant à ses côtés nous parlions. Écoute nos idées et non celles que tu crois -préconçues. Mais sache que même si nous n'allons pas assez vite à votre goût Monsieur nous avons le mérite de faire quelque chose pour avancer.
Louis Varik
Louis Varik
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Les Toits de Londres  - Page 3 Empty
Re: Les Toits de Londres
Louis Varik, le  Mar 20 Mar 2018, 14:42


L'ombre sur les toits






- Écoute nos idées et non celles que tu crois -préconçues. Mais sache que même si nous n'allons pas assez vite à votre goût Monsieur nous avons le mérite de faire quelque chose pour avancer.

A nouveau, la voix de la silhouette pénétra son esprit, rien d'autre n'avait la force de lui faire revoir la lumière. Il était là, tentant tant bien que mal de résister à l'appel des ombres...

* Après tout, je suis assez haut ici non? Si je tombe, peut-être que tout ceci s'arrêtera? Oui... Je suppose... Que tout s'arrête... Mais il me parle d'écouter leurs idées? C'est quoi? Pourquoi pas?! Les mots ne me viennent plus dans l’obscurité, la noirceur de mon esprit m'aveugle... Que tout s'arrête, s'il vous plait!*

Louis eu l'idée de se débattre, mais à peine eut-il cette pensée qu'il sentit l'énergie du désespoir le regagner. Ses jambes cédèrent sous son poids et il se retrouva à genoux, toujours devant la silhouette qui, malgré sa chute, ne l'avait pas lâché.

- Je... je ne sais pas... Je vous écoute...

Ses rêves abandonnés, ses désirs oubliés, seule à présent comptait la fin de ce calvaire. Il eut beau retourner la situation dans tous les sens, il fût incapable de trouver une autre solution que de rejoindre celle qui prendrait son âme et partagerait avec lui l'immensité des ténèbres et l'éternité qui les accompagnait.

- Je vous entends... je vous écoute...



Mangemort 91
Mangemort 91
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les Toits de Londres  - Page 3 Empty
Re: Les Toits de Londres
Mangemort 91, le  Sam 24 Mar 2018, 15:02

Il y avait cette image souvent utilisée dans le cinéma le tortionnaire accroupi sur l'enfant qu'il maltraite et manioule. Nous aimions cela les mises en scène tout était toujours plus simple plus irréel du parent qui rentre alcoolisé et tente de faire semblant d'être un parent responsable.

Nous prenions notre rôle d'influenceur fort à cœur en nous penchant sur l'enfant, priant pour que nos mots s'insinuent sous son crâne et y fassent petit à petit leur place. Nous bousculerons les préconçus pour ne lui laisser que nos doutes, nos certitudes comme os à ronger.  Mais la peur et la noirceur insufflée dans son âme semblait avoir eut raison de la fougueuse jeunesse. Maintenant les mots pourraient être offerts sans trop de soucis. Et entendus.

Nous luttons pour une liberté difficile à atteindre, la chute d'un secret qui nous étouffe, nous empêche d'être. Nous luttons pour des idéaux de libertés. Parce qu'à vivre en huis-clos on finit par s'exterminer.  

Mangemort 08
Mangemort 08
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Les Toits de Londres  - Page 3 Empty
Re: Les Toits de Londres
Mangemort 08, le  Dim 03 Juin 2018, 18:01




Hello London !


RP ouvert au premier membre de SA qui voudra bien faire un duel, avec les dés bien entendu


Les Toits de Londres  - Page 3 Tower-10

J'avais passé ma journée à Hollow, endroit tout à fait charmant et idéal pour la torture. Si ce n'est déjà fait, pensez à consulter la brochure, les quelques touristes en raffolent et trouve l'endroit beau à en mourir.

Soit, j'avais passé mon aprem' en mode détente, whisky dans le salon, et défoulement dans le parc avec échange de sortilèges sur quelques arbres. Rien de bien méchant, mais me démangeait une envie de sortir, d'aller me dégourdir la baguette, si je puis dire ainsi.

Alors, quand la soirée approcha timidement son aura exquise après cette journée délicieusement ensoleillée, j'avais décidé que j'allais animer un peu la fin de journée des moldus. Vidant un énième verre de whisky perdu dans le décompte de l'après-midi, j'avais transplané dans le ventre bouillant de Londres.

Plus précisément, j'avais atterri en plein milieu du célèbre Tower Bridge, coupant une des deux voies de circulation, ne tardant pas à me faire klaxonner par un véhicule qui s'arrêta à quelques mètres de moi et dont le conducteur semblait étrangement véhément.

Les voitures continuant de circuler librement de l'autre côté, je décidais de les interrompre en plaçant un Vitro Convexo qui ne tarda pas à faire effet. Une camionnette ne tarda pas à s'encastrer dedans et se fit emboutir dans la foulée, leurs occupants sortant peu après sur la route.

Face à moi, l'autre con qui klaxonnait était sorti lui aussi, mais avait pris ses jambes à son cou dès lors que je l'avais pointé de ma baguette. Ah ces moldus. De l'autre côté, le gars à la camionnette se prit la vitre en pleine face quand il voulu aller voir l'avant de sa voiture.

- Mais qu'est-ce que vous êtes bêtes... criais-je d'une voix forte avant d'éclater de rire. Puis je m'écriais à nouveau. Et vous êtes aveugles, regardez donc !

Sans vraiment me soucier de si les moutons suivaient mes mouvements ou nom, j'allais jusqu'au rebord du pont surplombant la Tamise, et me hissais dessus, les deux bras écartés dans une position théâtrale.  

- Vous n'êtes que des ignorants ! Vous croyez que la magie n'existe pas ?! On vous ment ?! Observez la vérité !

D'un geste rapide et gracieux, je visais la grande étendue d'eau sous mes pieds et hurlais.

- Glacio Maxima Multiplicare !

Attendre, que le sortilège naisse, le rayon de lumière partit de ma baguette heurter la surface de l'eau paisible jusque là. Et, alors que quelques moldus regardaient depuis le pont, petit à petit, il commença à faire effet.

D'abord au point d'impact, qui se solidifia en glace, avant de s'étendre peu à peu, se développant sur une surface bien plus grande, jusqu'à recouvrir presque la largeur du fleuve d'une épaisse couche glacée, sur plusieurs dizaines de mètres en amont.

- Voyez un peu ce qu'on vous cache ! fis-je en redescendant du rebord. Mais il n'y a pas que des jolies choses... Sourire maléfique sous mon masque, et je visais la voiture du moldu qui s'était barré au début.

- Bombarda !

Le véhicule explosa et fut projeté en l'air par le souffle avant de retomber sur le sol en un amas de métal et de bouts qui volèrent un peu partout. Les moldus ne contemplaient plus l'œuvre de glace, soudainement préoccupés à crier et courir dans tous les sens...
Shela Diggle
Shela Diggle
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Les Toits de Londres  - Page 3 Empty
Re: Les Toits de Londres
Shela Diggle, le  Dim 03 Juin 2018, 21:02

La bienséance aurait souhaité remplacer le mot qui vint à mes lèvres par quelque chose d'un peu mieux esquissé, un peu plus poli par les injonctions sociales et, peut être, le rôle, mais après tout il n'y a personne pour apprécier l'identité. C'est un somptueux m*rde qui s'échappe, s'envole et ne trouve probablement aucune oreille attentive. L'obscénité est toute justifiée : c'est à l'égard du fleuve gelant que l'on s'octroie le luxe de jurer tout haut - à voix haute, parler s'est fait rare. L'on précipite alors le pas vers l'endroit d'où semble partir l'effluve magique : le Tower Bridge. Cocasse d'y avoir posé pieds par ordre du ministère il y a si peu.

Le mouvement s'est davantage prononcé et une première catastrophe physique ne put être évitée, mais il ne faut se concentrer sur les crevés pas vrai, s'occuper des potentiels suivants, chercher avec hâte l'auteur des faits. Le sang afflue aux mains et c'est presque plus qu'une grande nervosité qui s'éprend du corps de la tête la tête dévorée, dans le ventre une anguille s'éveille, bonjour. Sens alertes et bientôt il devient difficile de douter de l'identité du mauvais, qui s'épanche narcissiquement à une démonstration de lui-même. Un peu facile sans déguisement, sans ruse sans prudence, peut être était-ce souhaité, trouver de quoi égayer une soirée, un peu d'ennui peut être monsieur, madame masquée
Manches retroussées parce qu'ouvrir le mouvement, de la glace l'on s'occupera plus tard - climat climat, évidemment, événement rare, vous en êtes témoin ? ô joie, chanceux que vous êtes -, ne pas s'encombrer, soi, d'un orgueil imbécile, d'un besoin de se montrer, alors parmi les moldus effarés se frayer un chemin vers la silhouette agitée, presque théâtrale. Un comique dramatique, en quelque sorte. L'on arrive à l'arrière de la dernière voiture séparant le soi de l'autre, et ici il n'y a plus aucun humain assez proche pour témoigner de tout acte de nos parts respectives, tous ayant intelligemment fuit après l'explosion d'une de leur boîte sur roues. Une fois deux fois passer la tête rapidement afin d'évaluer la situation la position de l'ennemi, au troisième son de cloche que l'on se somme intérieurement, ajouter à la tête, un bras et au bout de celui-ci, une baguette
et la sérieux et le sang-froid et la magie : Mobilicorpus suivit d'un sec mouvement de va et vient de haut en bas.




[Statistique Mobilité : 63 – Pas de Bonus/Malus]

Réussite critique (1-10) : Le corps adversaire est soulevé dans les airs avec une puissance plus grande que l'on aurait espéré, et se fracasse au sol avec autant de virulence.
Réussite (11 - 63) : Le corps adversaire est soulevé dans les airs et frappé au sol.
Echec (64 - 95) : Le corps adversaire est bien soulevé dans les airs, mais l'on a relâché le sortilège trop tôt; s'il tombe certes, c'est sans aucune violence, et pas d'assez haut pour blesser.
Echec critique (96 - 100) : Le sortilège vient s'écraser contre ce sur quoi le masqué est perché; en plus d'un raté, le ridicule du manque de précision.
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les Toits de Londres  - Page 3 Empty
Re: Les Toits de Londres
Maître de jeu, le  Dim 03 Juin 2018, 21:02

Le membre 'Shela Diggle' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 29
Mangemort 08
Mangemort 08
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Les Toits de Londres  - Page 3 Empty
Re: Les Toits de Londres
Mangemort 08, le  Mer 06 Juin 2018, 22:38






J'admire mon spectacle, j'écoute les cris des moldus qui se barrent fissa du pont, ayant compris qu'ils risquaient leur peau, même si j'avais nullement prévu de faire un carnage ce soir.

Non, je me contentais de mon œuvre d'art. Cette étendue de glace qui recouvrait la Tamise sous les lumières attendrissantes de la ville, déposant des halos silencieux qui se reflétaient sur son imposant corps de glace.

Sur le pont, mon regard se posait sur la carcasse de la voiture qui flambait joyeusement. Les flammes crépitant dans la nuit comme des lucioles éclairant un chemin sûr pour les promeneurs égarés.

Je ferme les yeux un instant, et respire à plein poumons cette odeur si particulière, ce parfum de puissance, de magie que j'avais insufflé, qui me ravivait parfaitement. Là, j'oubliais tout, il ne persistait qu'une communion étrange entre mes actes et les valeurs que je représentais.

Ce qui arriva ensuite me surpris, je sentis mon corps se soulever d'un bon mètre et, impuissant, j'ouvrais les yeux au moment où je sentais la phase descendante. Et bien que j'avais ma baguette dans ma main, je n'eus pas le temps de réagir pour amortir ma chute avec un sortilège, tout juste de me protéger avec mes avant bras qui prirent un sacré choc sur le coup, tout comme mes jambes.

Je manquais de peu de me bouffer le menton sur le bitume et, malgré la douleur dans les bras et mon genoux droit, je me relevais avec le regard alerte. Personne devant moi, je fais volte face dans la foulée, personne derrière. Pourtant, je savais très bien quel sort venait de me frapper. Et je restais à viser avec ma baguette, prêt à agresser la moindre silhouette qui oserait se montrer.

Alors je lançais un Hominum Revelio face à moi, mais rien, aucune décharge dans le bras, les moldus étaient déjà trop loin. Alors je me retourne et fait la même chose de l'autre côté du pont. Et cette fois, je ressens une décharge qui remonte le long de mon bras en quelques fourmillements. Il y avait donc une personne dans le coin.

Plusieurs véhicules désertés par les moldus apeurés rôdaient, mon adversaire qui que ce soit ne devait pas avoir suffisamment d'assurance pour se montrer. Ce n'était pas grave, je comptais bien le faire sortir de sa cachette. Baguette fraîchement levée vers la première voiture, un zeste de rage dans ma posture.

- Eolo Procella !

[Statistique Création : 50 – Pas de Bonus/Malus]

Réussite critique (1-10) : C'est clairement pas une petite rafale de vent que j'ai envoyé, c'est carrément un sacré tourbillon. Et il file droit sur la file de voiture prêt à soulever tout ça, vaut mieux pas rester dans les parages, ça va faire mal.
Réussite (11 - 50) : Une rafale de vent violente s'en va heurter le premier véhicule et le repousse contre le suivant. Si l'adversaire mystère était caché là, il s'en souviendra.
Echec (51 - 95) : Envoyer du vent ok, par contre c'est pas au-dessus de la voiture qu'il fallait viser, parce que là, mon sort est parti au-dessus de la Tamise...
Echec critique (96 - 100) : Sortilège mal maitrisé, lancé trop tôt dans la confusion, et une violente bourrasque de vent nait à mes pieds, et je suis projeté lourdement en arrière et retombe bien mal. Ça commence bien.
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les Toits de Londres  - Page 3 Empty
Re: Les Toits de Londres
Maître de jeu, le  Mer 06 Juin 2018, 22:38

Le membre 'Mangemort 08' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 7
Shela Diggle
Shela Diggle
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Les Toits de Londres  - Page 3 Empty
Re: Les Toits de Londres
Shela Diggle, le  Jeu 07 Juin 2018, 22:19

La personne masquée s'envole, s'écrase au sol et plutôt que de se réjouir imprudemment immédiatement reculer à nouveau derrière la planque. Le souffle est court court coure trop vite dans les poumons il faut, garder sang-froid, comme les dernières années après tout il s'agit d'un situation similaire, une arme différente. Un temps passe et l'on s'interroge, l'on regrette peut être de ne pas avoir passé la tête afin d'avoir un aperçu de la situation en camp adverse; plus les secondes s'écoulent en silence et moins l'on est encline à prendre un risque guillotine.
Une idée survint mais un peu tard, se redresser juste assez pour observer à travers les vitres du véhicule, une façon de réduire la probabilité d'être vue. Un peu tard puisqu'à mon grand désarroi, le masqué soulève baguette dans la bonne direction. Pas le temps de rétorquer, les secondes ayant été gaspillées à craindre une prudence point assez aiguisée. Avoir le réflexe basique de se jeter au sol, mains au visage mais le souffle gargantuesque ne s'attaque pas qu'à la voiture : l'on est emportée avec.
Danse aérienne et il n'y a rien pour éviter les accrocs entre les deux partenaires. Heurter à plusieurs reprises la boîte ferrailleuse et manquer de laisser fuir sa baguette; les mains peuvent bien protéger ce qu'elles souhaitent, il n'y a aucun moyen d'éviter les chocs violents entre une quelconque partie du véhicule et soi. Serrer mâchoires il y a, probablement deux ou trois hématomes déjà, et soudain le vent colère cesse et tout

chute brutalement. Comme un rappel à la gravité, non contente de voir ses passagers quitter le sol habituel
l'on s'écrase sur le capot avant de glisser sur le côté, côté loin de l'autre l'autre virulent, gémir un peu, serrer les dents. Pertinemment savoir que si le combat s'éternise de cette manière là, l'endurance ne l'emportera pas. Alors décider d'agir de façon à utiliser la grande force immédiatement plutôt que de se perdre en de multiples sortilèges moins éprouvant que ce que l'on prévoit désormais. Se relever en s'aidant d'une prise sur la voiture, se concentrer un brin, viser Terraballi Mortis




[Statistique Manipulation : 68 – Pas de Bonus/Malus]

Réussite critique (1-10) : Malgré l'effort nécessaire, un étau de terre se crée sans faiblesse et vient s'enrouler amoureusement autour du masqué.
Réussite (11 - 68) : Un étau de terre s'enroule autour du masqué - l'on est désormais souffrante, veuve d'une grande part d'énergie.
Echec (69 - 95) : Plus concentrée sur les douleurs de son propre corps, le sortilège vient s'échouer sur un véhicule abandonné.
Echec critique (96 - 100) : L'on perd ses moyens et en avançant d'un pas pour mieux viser, l'on trébuche sur un débris acéré. Douloureuse rencontre.
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les Toits de Londres  - Page 3 Empty
Re: Les Toits de Londres
Maître de jeu, le  Jeu 07 Juin 2018, 22:19

Le membre 'Shela Diggle' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 99
Mangemort 08
Mangemort 08
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Les Toits de Londres  - Page 3 Empty
Re: Les Toits de Londres
Mangemort 08, le  Mer 13 Juin 2018, 09:44






Criante colère dans mon sort, d'une rage que je n'avais pu maitriser. Et je vois le tourbillon, qui se forme et s'en va joyeusement soulever les voitures visées sur son passage. Le métal s'envole, comme la silhouette féminine que je distingue désormais.

Et le tourbillon se fait joueur, dont elle n'est plus qu'un pantin livré, à cette magie que j'avais envoyée. Je regarde ce vent qui balaie encore et encore les autos fantômes, et je perds parfois mon adversaire du jour, dans ce chaos symphonique dont je peinais à voir l'issue.

Puis vint le temps où le concert cesse, où les notes retombent, voitures au sol, fracas qui heurte un silence d'apparence, la femme retombe lourdement sur le capot, petite poupée de chiffon au visage de porcelaine effrité. Je regarde ce spectacle, sans l'ombre d'un remords pour elle, après tout, elle avait lancé les hostilités alors que j'étais juste venu ouvrir les yeux aux moldus.

Je m'attends à ce qu'elle reste agonisante à se lamenter dans sa douleur criante, et alors que je fais quelques pas vers elle, je la vois se relever avec une détermination surprenante. C'est qu'elle était tenace la petite.

- Impressionnant...

Plus un murmure pour moi-même qu'un cri pour la narguer. Son visage d'un lointain familier, probablement croisé, dans un château ce soir délaissé. Aucun nom ne me vient, mais déterminée, réellement elle était.

Elle me fait de nouveau face, et j'attends, déjà prêt à parer sa tentative, j'imaginais que mon sort m'avait permis d'avoir un coup d'avance. Même si j'avais souffert, elle avait eu un berceau bien plus grand de souffrance. Et alors qu'elle me vise, qu'elle incante, je la vois tomber maladroitement sur un des innombrables morceaux jonchant le sol du pont.

Son sortilège s'enfuit loin de moi, alors que je l'observe visiblement blessée. Elle me ferait presque de la peine, et un instant je me voyais aller à sa rencontre pour prendre de ses nouvelles et la soigner. Je ne voulais pas qu'elle meure, je n'étais pas dans cet état d'esprit ce soir.

Et là elle semblait avoir plus besoin d'aide que d'être en mesure de m'apporter une opposition réelle. J'informulais un Episkey en sa direction, pour soigner ses blessures mineures. Qu'elle retrouve un peu du poil de la bête. Petite poupée ne devait pas succomber si facilement, maintenant qu'on s'amusait, je ne voulais pas que l'affrontement s'estompe si tôt. Je me permets de narguer.

- Et bien... J'ai pas envie que tu finisses à Sainte Mangouste tu sais... On peut faire une pause... Je peux t'y emmener si jamais...  

Je fais quelques pas vers elle, image de contrôle de la situation, pour le moment. Peut-être que mon sort lui redonnera quelques forces, en attendant, je n'étais pas partisan de l'attaquer dans son habit fragilisé.

- Abyssum Appa !

[Statistique Destruction : 70 – Pas de Bonus/Malus]

Réussite critique (1-10) : Tu voulais viser non loin d'elle, sans mettre trop de puissance. Mais c'est raté. Ton sort touche juste à côté d'elle, et de grosses crevasses se forment immédiatement en défigurant le bitume. Pour l'épargner, faudra repasser.
Réussite (11 - 70) : Tu maitrises ton sort comme tu le souhaites. Il touche le macadam non loin de la jeune femme, et le sol se fissure en plusieurs endroits. Pas de quoi lui faire mal, juste la déséquilibrer, et lui faire comprendre un "Relève toi".
Echec (71 - 95) : A vouloir juste lui faire peur, tu avais réussi. Ton sort passe près d'elle et file loin, loin, très loin...
Echec critique (96 - 100) : Sortilège mal maitrisé. Tu touches le sol, mais davantage près de toi, et un disloquement de chaussée te surprend et tu tombes à la renverse, te cognant lourdement le côté droit de la tête et reste un peu sonné.
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les Toits de Londres  - Page 3 Empty
Re: Les Toits de Londres
Maître de jeu, le  Mer 13 Juin 2018, 09:44

Le membre 'Mangemort 08' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 2
Shela Diggle
Shela Diggle
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Les Toits de Londres  - Page 3 Empty
Re: Les Toits de Londres
Shela Diggle, le  Sam 16 Juin 2018, 18:48

La gentille tentative se solde par un échec mordant, et la jambe - ou est-ce la ferraille ? - s'enfonce comme dans du beurre. Les bavures de langage se lancent à cœur joie et ce sont des mots à mi-chemin entre des cris et des grognements, un fâcheux sentiment prend corps dans la gorge : la rouge colère qui fait perdre les sens les actes, alarmant qu'est cette naissance. Si certes cela décuple la force, il n'y aura plus ni sagesse ni ruse, uniquement de la puissance jetée abruptement et dans la limite des stocks disponibles, même sous cette version de soi-même. L'on prie le souffle de ralentir en se forçant à se séparer de l'horreur tranchante; la cuisse hurle couleur bordeaux
même en colère il n'y aura pas assez de force pour faire face, le savoir pertinemment. Céder à une esquisse de rugissement en séparant tout à fait la jambe du débris en pointe : à nouveau l'on souhaite crier bavures mais cela n'aura pas d'autre effet que, peut être, satisfaire l'encapuchonné. Il faut partir l'idée s'abreuve et du sang et de la certitude qu'autrement l'on ne s'en sortira pas, il, faut, déguerpir et s'assurer de ne plus être trouvable pour la soirée.

Cerveau à plein régime il n'y a donc de place pour aucune futilité, aucun remord aucune autre crainte que celle, instinctive, qui pousse la proie à fuir le chasseur. Une concentration exacerbée pour s'en sortir, d'abord il faut, position bipède, trembler à cette seule idée. La cuisse est poisseuse le masqué, tranquillement sur ses deux pieds à quelques distances et soudain, étrangement, une mince chaleur s'infiltre
la douleur s'adoucie
Si l'on avait eu la place d'y réfléchir l'on aurait saisi que personne d'autre ici que lui n'aurait pu lancer le sort, aussi l'on aurait découvert une certaine perversion dans l'attitude : garder assez vive pour poursuivre, parce qu'il y a goût dans l'affaire. L'on aurait découvert peut être aussi qu'il y a tout type de joueur et qu'il en fait partie, de la même manière que soi, et qu'il s'agit d'une idée extrêmement dérangeante. Mais puisqu'il s'agit ici d'une situation où il n'y a pu avoir la place d'une réflexion tout cela est passé bien au-dessus des préoccupations, et de toutes les lignes ne reste qu'une seule : chérir la sensation d'un meilleur agréable. Et puis les mots, caressants, de l'autre qui tente une provocation mais il n'aura rien en retour. Dans la tête il n'y a que la peur primitive et le savoir qu'il faut partir, il n'y a jamais eu d’orgueil imbécile qui incite à la réponse, ni d'héroïsme repoussant les limites les moins accueillantes. Alors qu'enfin l'on parvient à se hisser sur ses deux jambes, le sol se
défait
sans crier garde et l'on est projetée dans une crevasse, ajoutant probablement un nouvel hématome au reste. Il n'est plus nécessaire de perdre du temps ou de l'endurance à la chance et au talent; il faut fuir fuir fuir
Les dernières forces puisées servent à ne pas sombrer, une énième image et en réponse à la puissance du masqué ne répond qu'un crac caractéristique.




Fin du RP pour moi, merci à toi !
Mangemort 08
Mangemort 08
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Les Toits de Londres  - Page 3 Empty
Re: Les Toits de Londres
Mangemort 08, le  Mer 08 Aoû 2018, 17:14






Navré pour le retard...


Le fruit du Chaos s'extirpe de ma baguette et fend l'air comme un soupir dans la nuit jusqu'à mon adversaire. J'entends le macadam qui se fragmente, se décompose en craquements qui déchirent l'illusion de silence régnant jusqu'alors. Je vois mon sort qui métamorphose la matière, ou, plutôt, la pourfend sans crier gare, sans autre message d'alerte que cet échos envoyé au milieu des obscurs et des lumineuses, posés silencieusement dans le ciel couvé d'un jais admirable au-dessus de nous.

Je la vois qui disparait comme si le vent venait de m'arracher les pétales d'une fleur que je tenais dans la main, au milieu de l'empreinte que je venais de laisser, et je ne peux m'empêcher de tendre une main vaine vers un vide abyssal. Comme si l'idée que je cause sa mort me fendait le cœur plus que me ravissait. Mais cela je le savais, les sorcières et sorciers, avaient bien plus d'importance à mes yeux que les ignorants moldus.

Alors oui, j'eus peut-être, une, ou deux secondes, ou je fus cisaillé par un éclair de peur, parce que dans ma folie je savais que je ne maitrisais pas toujours, ou peut-être que trop bien, et l'idée de tuer en ce soir où je m'étais avancé tel un messie orateur de la bonne parole, je ne voulais qu'une tâche de sang aussi impur pouvait-il être, ne vienne orner mon tableau si savamment pensé.

Mon regard heurtant un instant l'édifiant plateau céleste, je me perds au milieu de quelques frêles lampadaires d'étoiles, à des flashs indistincts, marchant machinalement vers les trous béants que j'avais créés. C'est alors qu'un crac déchira le ciel et me para de surprise, mon adversaire n'était point mort, elle venait de s'enfuir.

Sous mon masque d'émeraude, je souriais, heureux au fond qu'elle soit sauve. Je reporte mes yeux vers le bords du pont, où je me dirige comme un chevalier après la bataille qui retourne à son foyer, et observe, muet, un instant, la couette de glace que j'avais laissé à la Tamise, Ô Reine d'un soir parée de satin aux yeux de l'ignorance.

Et, après des minutes où, hormis les légères brises de vent qui chahutaient mon visage, seul des bruits de véhicules et des sirènes lointaines hurlaient une arrivée imminente, je décidais que j'avais accompli ma tâche, et, moi aussi, je disparaissais au milieu des murmures de la nuit...

Merci à toi pour ce rp, au plaisir de te recroiser :kiss:

Fin du RP
Azénor P. Benbow
Azénor P. Benbow
Maitre de JeuGryffondor
Maitre de Jeu
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Les Toits de Londres  - Page 3 Empty
Re: Les Toits de Londres
Azénor P. Benbow, le  Jeu 23 Aoû 2018, 13:18

pv ft. Alithea



Que fait-on sur les toits
de Londres? Je sais pas trop, on voulait peut-être se retrouver sans les regards du monde qui pèsent sur nous. Et pourquoi elle, est-elle la Phénix et pas la rouquine que je connais si bien? Pourquoi mettre des mots sur tout ce qu'on fait, tout ce qu'on veut, tout ce qu'on regarde.
Perchées sur un toit d'un immeuble qui n'en finit pas avec les étages, j'regarde la ville qui se hâte. Assise, les genoux encadrés de mes bras liés, je sens son souffle près de moi, le vent qui siffle dans mes oreilles et les klaxons de Londres qui pètent encore et encore, indéfiniment. Cesseront-ils un jour de se lamenter, de crier qu'ils veulent du changement. Un soupir. Un coup de tête vers la gauche. Je me lève.
Bon, faut qu'on te trouve un nom, une apparence. T'as pensé à des trucs que t'aimes bien?
J'aurais du mal au début, à t'appeler autrement que Olive, m'enfin, faut un truc cool du coup. Un truc bien, un truc qui fait sourire. Et badass, parce qu'on est badass. Faut qu'on fasse un peu peur, genre mystérieux voilà. Cool et mystérieux.

Contenu sponsorisé

Les Toits de Londres  - Page 3 Empty
Re: Les Toits de Londres
Contenu sponsorisé, le  

Page 3 sur 5

 Les Toits de Londres

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.