AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 2 sur 2
Cimetière sorcier
Aller à la page : Précédent  1, 2
Azaël Peverell
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard

Cimetière sorcier - Page 2 Empty
Re: Cimetière sorcier
Azaël Peverell, le  Mar 29 Aoû 2017 - 3:31

L'autre prend la bouteille que tu lui tends. Mais plutôt que de boire dedans, il se contente de la renifler pour te la rendre. Tu hausses les épaules en récupérant ton bien. Tu ne sais pas trop s'il croit que t'essaies de l'empoisonner, s'il n'a pas soif, ou si tout simplement il n'aime pas le rhum, mais tu ne vas pas lui poser la question. Non seulement parce que tu t'en fous royalement, mais en plus parce que ça en fait plus pour toi comme ça. Tu lui proposais uniquement pour être sympa. En échange du conseil pour les lacets. Même si t'as pas bien compris le rapport avec les serpents, le conseil était cool, et rien ne le poussait à te le donner. C'était un espèce d'échange de bons procédés.

Tu bois quelques gorgées avant de poser la bouteille à côté de toi, sur le banc. Faut que t'en gardes un peu pour plus tard. Quand l'alcool commencera à redescendre, tu seras bien content de pouvoir refaire un peu le plein. Même s'il reste à peine de quoi remplir jusqu'à la réserve. Pour l'instant, vu le tournoiement du monde autour de toi, le réservoir est plein. Et tu n'as plus qu'à profiter et à te laisser bercer par la douce chaleur que te procure le rhum.

T'as vraiment oublié ce que tu venais faire ici à la base. Mais tu te sens bien dans ce cimetière. C'est calme, les voisins sont pas trop prise de tête. T'as même trouvé un type d'à peu près ton âge pour oublier la solitude qui ne te lâche pourtant jamais bien longtemps. Bon, il a pas l'air dans un état très net lui non plus. Mais au moins, il n'est pas du genre hyper bavard, donc il ne te casse pas les oreilles en te racontant sa vie absolument ennuyante comme la moitié des gens se sentent souvent obligés de le faire. C'est un bon point pour lui. Autre bon point, ses lacets, ses conseils, et son refus de taper dans ton rhum.

Ce type devrait devenir ton ami pour la vie. C'est le mec parfait. Déjà, il est pas moche, donc ça fait pas tâche dans le décor. Il est plutôt classe, il est discret, il prend pas beaucoup de place, et il parle des lacets et des serpents comme personne. C'est à dire qu'il en parle. Et c'est tout de même assez rare pour le souligner. Bref, le type a l'air plutôt sympa. Sauf quand il sort sa baguette pour en faire sortir un cobra sans te prévenir. Ton coeur fait un bond dans ta poitrine tandis que ton regard passe de la bête à ton compagnon du soir plusieurs fois,en essayant de comprendre à quel point il est cinglé pour avoir fait une chose pareille.

Parce qu'il a obligatoirement pété un plomb, c'est pas possible autrement. Tu lui as juste demandé s'il domptait les serpents, t'as jamais demandé la démonstration qui va avec. Et voilà qu'un sifflement s'échappe de ses lèvres. Tu comprends rapidement qu'il est Fourchelang. C'est la deuxième personne que tu rencontres avec ce don. Et la première était masquée et semblait un peu moins sympathique. N'empêche que le serpent semble l'écouter avec attention. Et tous ces sifflements, c'est tout de même très étrange de les entendre sortir d'une bouche humaine. T'es partagé entre une fascination certaine, et une légère appréhension.

Qui ne fait qu'augmenter en voyant le serpent glisser rapidement vers toi pour se hisser sur le banc en quelques ondulations fluides. Tu l'observes, les yeux écarquillés, incapable de laisser échapper le moindre mot, ou même de te lever pour t'en éloigner. T'es totalement paralysé. Et la bête glisse sur toi. Tes épaules. Fais le tour de ton cou. Tu sens ses écailles glacées contre ta peau tandis que ton coeur s'affoles dans ta poitrine. Enfin, tu sembles retrouver ta faculté à parler. Tu tournes très lentement la tête vers le Fourchelang.

- A quoi tu joues ? Dis lui d'arrêter ça...

Pile à cet instant, le haut du corps du serpent se redresse. Sa tête te fait face tandis qu'il ouvre grand la gueule pour dévoiler des crochets des plus impressionnants tout en te sifflant dessus d'une manière qui te paraît agressive. T'es incapable de faire le moindre geste, de peur que la bête t'attaque. Et t'es à deux doigts de faire une crise cardiaque. T'as vraiment du mal avec ces bestioles là. Tant qu'elles ne te touchent pas ça va, mais là, la proximité est clairement trop grande. Ta voix tremble légèrement.

- Déconne pas, mec... C'est flippant là...
Luke Peverell
Luke Peverell
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Cimetière sorcier - Page 2 Empty
Re: Cimetière sorcier
Luke Peverell, le  Mar 14 Nov 2017 - 20:15

Le cobra ne se fit pas prier et s'installa rapidement autour du cou de mon compagnon du soir. J'esquissai un sourire, satisfait de voir que la noble créature m'obéissait sans aucune résistance. Le spectacle aurait été bien moins intéressant avec un capricieux. L'adolescent ne fit pas un geste, probablement heureux de la tournure des événements. Il avait la chance d'assister à une séance de domptage de Serpent, ce n'était assurément pas donné à tout le monde !

Puis, les choses se gâtèrent. L'attitude du sorcier changea radicalement. Il semblait ne plus autant apprécier la scène qui s'offrait à lui, pourtant très réussie, et me demanda de cesser. Je secouai la tête, un grand sourire aux lèvres, le spectacle venait à peine de commencer, je n'allais pas arrêter en si bon chemin !

Les anneaux du serpent se resserrèrent progressivement autour de sa proie, sans jamais l'étouffer, tandis que celle-ci paraissait paniquer de plus en plus. L'être humain était tellement fragile, tellement craintif. Il suffisait d'un rien pour qu'il perde ses moyens. Tant de faiblesse me dégoûtait. J'aurais pu faire ce que je voulais du brun, l'étrangler, le laisser lentement suffoquer ou même l'assécher de son sang. Il était complètement glacé d'effroi. Cela me procurait un sentiment incroyable de puissance, me faisant oublier ma propre condition humaine. J'adorais cette sensation de contrôle total.

Néanmoins, je ne voulais pas abîmer mon compagnon du soir. Il serait compliqué de continuer la discussion avec un cadavre ambulant, le sorcier était bien plus intéressant vivant. L'effrayer m'avait amplement suffit. J'ordonnai donc au reptile de cesser de traumatiser l'adolescent, ne voulant pas qu'il fasse une crise cardiaque. Je réfléchis ensuite à une alternative, pour trouver un jeu qui nous amuserait autant tous les deux. Ce n'était pas une mince affaire, vu l'état lointain dans lequel je me trouvais, mais une brillante idée parvint à faire son chemin dans mon esprit embrumé.

- Bon, je te propose un marché. On fait un duel de regard. Si tu gagnes, mon serpent te libère.

Sans attendre sa réponse, je plongeai mon regard turquoise dans celui de l'adolescent.
Azaël Peverell
Azaël Peverell
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Cimetière sorcier - Page 2 Empty
Re: Cimetière sorcier
Azaël Peverell, le  Jeu 30 Nov 2017 - 18:00

Contrairement à toi, le type semble s'amuser de la situation. Faut dire que, si ce n'était pas toi qui te retrouvait avec un serpent autour du cou, prêt à te tuer à tout moment, tu trouverais sans doute tout ça un peu plus drôle. Le fait est que là, t'es à deux doigts d'avoir ton coeur qui lâche. Cette foutue bestiole et ses écailles glacées te collent des frissons Mais apparemment, ce n'est pas suffisant pour décider ton compagnon du soir à faire sa BA de la semaine. Il refuse totalement de dire au serpent de dégager de sur toi. Léger soupir, un peu retenu quand même, histoire d'être sûr de ne pas exciter la sale bête qui te sert d'écharpe.

Mais il finit tout de même par s'adresser au reptile qui se contenta de rester sagement sur tes épaules. Ce qui reste relativement bien trop proche de ton cou à ton goût, mais on se contente de ce qu'on a dans la vie. Au moins, tu ne risques pas de mourir mordu ou étouffé tout de suite. C'est sans doute un mieux considérable. Et voilà le mec qui se décide à faire un jeu pour savoir si oui ou non il va te libérer de l'emprise de la bête. T'es pas trop chaud. Parce que t'as tendance à perdre les duels de regard, c'est pas ton délire. Tu préférerais un bon vieux pierre-feuille-ciseaux. T'aurais plus de chance en t'en remettant au hasard. Mais vu que l'autre semble avoir déjà commencé la partie, tu finis par accepter d'un léger hochement de tête.

Et ton regard se plonge dans le sien. Avec une sensation très étrange. Rien d'érotique, je vous arrête tout de suite. Faut arrêter d'avoir l'esprit mal placé un peu. Non, une sensation de déjà-vu que t'es pour le moment incapable de remettre clairement. Tu joues le jeu comme tu peux, en essayant de faire abstraction de la bête autour de ton cou. Tu fixes les yeux de l'inconnu qui a à peu près ton âge. Mais dont les iris ressemblent étrangement à d'autres. De quelqu'un que tu vois bien plus jeune. Avec l'alcool qui parcourt tes veines, il est bien difficile pour toi de retrouver à qui il te fait penser. Mais ça t'aide à tenir. T'as rarement été aussi bon à ce jeu en fait. Parce qu'alors que tu le fixes, tu ne penses pas une seule seconde à tout ce qu'il peut voir en toi. Juste à cette sensation de déjà-vu.

Et enfin, tu finis par le remettre. Il te rappelle le regard du gosse d'Alhena. Paraît que c'est ton neveu du coup. T'as pas trop d'affinité avec lui. Faut dire que t'as tendance à te sentir en compétition avec les gosses de ta soeur. Parce qu'ils obtiennent son amour et son affection bien plus facilement que toi. Et t'aimes pas ça. Légère jalousie, sans doute. Sauf que vu l'âge du type en face de toi, tu le vois mal être le grand frère d'Adrian. C'est tout simplement impossible. Et encore moins son père, sinon vive la précocité du gosse. C'est sûrement un délire de ton esprit. Mais tu préfères être certain. Après tout, c'est peut être le petit frère du père des gosses. Ce qui serait totalement étrange aussi. Bref, tu te lances. Le serpent est oublié, étrangement. La question qui te brûle les lèvres est davantage importante pour ton cerveau embrumé par les effluves de l'alcool.

- Dis, tu connaîtrais pas les Peverell ?

Ok, cette question, posée comme ça, est très étrange. Mais faut pas chercher à comprendre. Tu fixes toujours le mec, l'air de rien. S'il te demande pourquoi, tu te contenteras de changer de sujet, et c'est tout.
Contenu sponsorisé

Cimetière sorcier - Page 2 Empty
Re: Cimetière sorcier
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 2

 Cimetière sorcier

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.