AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Heurtoir
Page 3 sur 3
Salle Isolt Sayre
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Elhiya Ellis
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard

Re: Salle Isolt Sayre

Message par : Elhiya Ellis, Dim 13 Mai 2018, 21:40


T'écoutais, sagement, un nouveau cours délivré de ses chaises et bureau, accueillant d'un profond soulagement les toits premiers mots. Une libération de l'esprit, un soulagement instantanée rassurant ta crainte primaire d'avoir à chercher cet autre toi caché dans des brides de bonheurs éternels rangé tu ne savais où. Alors l'attention s'offrait pleine et entière, buvant chaque parole, les assimilant avec soin.


Il était question de savoir qui tu étais toi même. D'accepter ces bouts de toi que tu planquais à la vue d'autrui, de déterrer ce qui était volontairement enfui, d'abandonner tois masque, tout costume et tout faux semblant pour accepter ce que tu étais vraiment. Complexe analyse dans des états d'âme adolescent ayant tendance à varier allègrement malgré les recents efforts fournis. Mais il te semblait comprendre le long chemin à effectuer dans l adoption et l'acception d'un véritable toi.

Un mouvement de tête pour valider l'imprégniation de ces premières données, et une grimace légère au mot "conscience". Tu n'étais plus trop amie avec cette dernière, prenant soin de l'ignorer la pluspar du temps pour ne pas à refechir sur quelqu'unes de tes decisions. C etait juste plus simple ainsi, c'était juste plus arrangeant de ne pas l'écouter. Et devoir fouiller dedans, entrer en harmonie quelconque avec elle te faisait frissonner. Tu trouverais auprès d elle trop de chose que tu n' aimais pas. Et il faudrait les accepter sans concession, sans les esquiver. Lourde manoeuvre pleine de sens.

Esquissant un sourire en coin, la parole te revenait rapidement.

- Je vois. C'est en gros tout ce qu'on concerve en nous. Il faut l'appeller et essayer de le rencontrer. Nous en avons donc inconsciemment tous un? Et c est une image de ce que nous sommes étalée au grand jour. Du coup.. je suppose que plusieurs tentatives sont necessaires, sauf si on occulte aucune par de nous. Il y a des infusions pour faciliter ce genre d introspection ou c est réellement un rencontre avec nous même au pur feeling? Enfin sans aucune illusion de guide. Par exemple, je m'assois et je me balade un peu partout dans mes propres émotions et ressentis, je rends visite à des bouts de moi que je tais usuellement et je me laisse porter? Pas de fil conducteur?

Trop de questions encore jaillait pour essayer de comprendre le mécanisme de l âme et l'appel de sa forme animal. Tu attendais donc ne voulant noyer la brunette immédiatement de toutes les autres interrogations notées sur ton calepin.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Salle Isolt Sayre

Message par : Elly Wildsmith, Mar 15 Mai 2018, 17:42



Tu l’observes qui esquisse un fin sourire, de ceux qui indiquent la réflexion, ou la malice, ou les deux. Tu ne savais guère sur quel penchant de la pensée la jeune fille se livrait, alors tu attendais qu’elle prenne la parole. Ce qu’elle ne mit guère longtemps à faire par ailleurs. Elle était, en quelque sorte, dans une récapitulation de tes propres mots. Elle se les réapproprier, pour les faire siens. C’était un bon début.

Comprendre le processus n’était pas une chose aisée, et le fait qu’elle fasse appel à de l’aide extérieure prouvait également son envie de passer le pas, de tout maitriser sur la théorie du sujet. Elle repose des questions, certaines directement ouvertes tandis que d’autres sont plus camouflées. Parfois, tu as envie de la reprendre, de corriger les choses, mais tu la laisse tout de même continuer.

« Déjà, il faut que tu saches que ce n’est pas une obligation de réussir. Ce n’est pas parce que tu ne seras pas talentueuse, que tu n’auras pas été assidue, juste, certains sorciers ne sont jamais prêts pour cette rencontre, et passent des années à errer à la recherche de cet animal totem qu’ils ne verront probablement jamais ». Voilà qui était dit. Il fallait connaitre les possibilités d’échecs pour mieux les appréhender, pour mieux les tenir en main également.

« Peut-être que tu trouveras des infusions susceptibles de t’aider, peut-être que quelques bougies et une musique douce t’aideront, peut-être qu’être assise parmi une foule oppressante t’aidera aussi, c’est propre à chacun, tu peux essayer, voir dans quelles conditions tu te sens le mieux, c’est propre à chacun et il n’y a pas vraiment de règle défini là-dessus ». Elle avait dit les mots qu’il fallait, alors tu les répètes à ton tour « Te laisser guider est, à mon sens en tout cas, un premier pas vers la découverte de ce toi dont tu ignores tout ».
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle Isolt Sayre

Message par : Elhiya Ellis, Mer 16 Mai 2018, 10:36


Prendre en compte que l’échec possible ne venait pas d’un manque de concentration, mais juste du fait que ce n’était pas nécessairement le « bon moment ». Un détail qui n’était pas dans les livres qui dessina sur tes lèvres une moue circonspecte. Etre prête au final ça voulait dire quoi ? Ça se définissait quand ? Il y’avait toujours des zones de flou entourant la magie de manière générale, mais celle-ci, était encore plus grande que le patronus. Sur papier, un patronus corporel demandait pas mal de puissance, une capacité de concentration immense, mais la procédure était clair et simple. Enfin simple pour ceux qui savaient dénicher LE sentiment qui ne fanerait pas derrière. Un truc pas pour toi à l’heure actuelle.

Un dodelinement de la tête  aux dernières précisions. Il était juste question de bien être personnel, de se trouver dans une atmosphère privilégiée proche à chacun,  peu le principe de communion avec nature, sauf que c’était avec son soit intérieur.

« Je vois. Et cette rencontre, ca doit faire bizarre non ? c’est juste une forme ? Ou directement un être ? Ou encore, c’est peut être une manifestation différente pour chacun non ? pas forcément l’animal qui apparait clairement, mais juste ses contours ? Et ensuite ? ca se passe comment ? c’est pas clair non plus. Accepter ce que nous sommes, même ce qui est latent ou caché, ne signifie pas pour autant qu’on soit apte à se changer si ? Un contact avec notre soit profond signifie nécessairement que l’on puisse le laisser nous dominer ? ou faut-il encore le dompter par la suite ? »

S’imaginer ne pas avoir à « discuter » avec son animal totem était un peu étrange pour toi. Si tu devais rencontrer la personnification bestiale de ce que tu étais, tu aurais voulu pouvoir échanger, mieux comprendre cet autre soit. Le petit sourire en coin était revenu en regardant ta formatrice, en se rappelant sa forme qu’elle avait adoptée en cours.


Dernière édition par Elhiya Ellis le Jeu 17 Mai 2018, 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Salle Isolt Sayre

Message par : Elly Wildsmith, Mer 16 Mai 2018, 10:59


Les questions s’enchainent, se poursuivent, à une cadence folle. Il était légitime que la jeune fille se pose toutes ses interrogations. Si elle n’en avait posé que quelques-unes, tu te serais sans doute dit que son intérêt était passager, que c’était une sorte de passage, une passade qui, forcément, allait passée. Mais ce n’était pas le cas, les questions te semblaient réfléchies, murement appréciée dans l’écrin de son esprit.

« Non, tu as tout à fait raison ». Une pause alors que tu fais quelques pas pour détendre tes muscles quelque peu crispés par ta position d’attente. « Je ne sais pas comment ça se passe pour les autres, mais pour moi, c’était un brouillard épais, intense, où rien n’était discernable ». Tu plongeais à corps perdu dans tes souvenirs, les yeux dans le vague alors que tu te revoyais apercevoir le renard de Magellan et ses reflets roux sur son pelage. Combien de temps ça t’avait pris ? Tu ne te rappelais pas exactement, juste qu’il avait fallu du temps, et que la transformation, au final, c’était refusé à toi. Détail que tu allais d’ailleurs souligner auprès de la jeune fille.

« Il ne s’agit pas de changement, mais d’une extension de toi. L’animal vivra en toi comme tu vivras en lui, vous ne serez plus qu’un, ensemble. Et ce n’est pas parce que ton introspection te fera découvrir ton animal intérieur, que celui-ci s’offrira à toi simplement, non, c’est un combat que tu dois remporter ». Et les combats face à soi-même étaient les plus difficiles, bien évidemment. « Lorsqu’ensuite tu auras réussi à le découvrir, tu devras apprendre à vivre avec, à laisser l’instinct animal prendre le dessus, et à te laisser guider par lui, sans en oublier ta condition première ».

Vivre comme un animal, annihiler la vie humaine à côté, c’était possible, oui. Tous les livres sur l’animagie évoquaient ce sujet. De ses sorciers qui, las de cette vie de bipède, avaient choisi, volontairement ou non, de se réfugier dans la figure animale qui vivait en eux. Refusant dès lors de reprendre contact avec les autres êtres humains, avec leurs entourages.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle Isolt Sayre

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 17 Mai 2018, 17:03


T’écoutais. Attentive, encore plus, abordant un point qui te paraissais plus complexe que les autres. Besoin de prendre des notes, juste pour ne pas oublier. Juste pour y repenser au repos. Tes fesses touchèrent le sol en une position scolaire, genoux croisés, sac au milieu, ton bloc au-dessus à griffonner quelques mots, les plus importants. Savoir comment Elly avait rencontré sa renarde t’intriguait autant que ça te fascinait. Les combats intérieurs étaient récurrents. Un peu trop pour ne pas trouver ça au final « logique ». Comme cette notion d’instinct animal. Tu y avais déjà pensé, te demandant comment il était possible de laisser la bestiole prendre le dessus, avec sa simplicité de vie, ses règles différentes, ses avantages plus que visible….

Le bout de stylo tapotant le carnet de note, tu réfléchissais, répétant en un chuchotement ce qui semblait être une conclusion personnelle. « Ne pas s’oublier… » Et pourtant, ce devait être quelque chose de tellement de grisant de pouvoir s’abandonner à sa guise à son état animal –à supposer que ce ne soit pas une fourmis-, d’occulter un instant les soucis ridicules, les peines et les douleurs conservées dans un coin de tête… Tellement tentant…

– Et tu fais ca comment ?

Le bout de nez relevé, adressait un regard des plus sérieux, attendant une solution miracle, un remède qui marchait d’un claquement doigt, tout en sachant que ça n’existait pas…

– Je veux dire… de ne pas laisser l’animal te porter ? En renard tu es bien plus libre qu’en humaine après tout… comment la distinction reste complète ? Tu es en fait observatrice à chaque moment, ou tu lui imposes tes choix et tes envies au final ? Au moins… A moins que ce ne soit en fait, une osmose d’esprit, quelque chose du genre… non ?

Complexe de mettre les mots sur ce qui était inconnu… Froncement de sourcil et suite de réflexion pour trouver les mots, ceux qui formerait l’interrogation correcte.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Salle Isolt Sayre

Message par : Elly Wildsmith, Sam 19 Mai 2018, 23:06


La jeune fille s’assoit, prenant une position sans doute plus confortable pour elle. Tu l’observes qui tapote son carnet de note et tu lui laisses un sourire alors qu’elle semble réfléchir à ce que tu viens de lui dire. Visiblement, elle a beaucoup de mal à comprendre ce choix que les animagus font de revenir à leur vie d’être humain.

« Tu sais Elhiya, vivre en tant qu’animal c’est oublié cette part d’humain, ce n’est pas quelque chose que je recommanderais, même si les libérations relatives à la condition d’animal peuvent faire rêver ». Tu restais un instant pensive, parce que oui, toi aussi parfois tu aurais aimé fuir la vie d’être humain pour embrasser la facilité de la vie animale. « Tu sais, vivre en tant qu’être humain demande des efforts, des concessions, des sacrifices, mais être un animal demande tout autant de sacrifice ». L’impossibilité de communiquer, par exemple, de pratiquer la magie, par exemple aussi.

« Tu n’es pas qu’une simple observatrice, tu es toi dans ton corps animalier, tu as tes pensées, tu as ton passé, tu n’es pas dans une nouvelle enveloppe corporelle en oubliant le reste ».  C’était donc plus une osmose de l’esprit, comme elle l’avait elle-même souligné, mais c’était compliqué à expliquer, tout comme c’était difficile à assimiler. Tu voulais être là pour la jeune femme, qu’elle comprenne que tu serais un guide de ses pas sur cet art si complexe si particulier, que les échecs, quel qu’ils soient, faisaient partis du jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle Isolt Sayre

Message par : Elhiya Ellis, Aujourd'hui à 10:33


Un nouveau gribouillis sur ton bloc, comme si tu avais peur d’oublier. Comme si cette idée d’être l’animal entièrement te plaisait trop pour ne pas rajouter l’avertissement que c’était à toi de ne pas te laisser tenter par la facilité, que la bestiole en soit ce sera toi, entièrement. T’avais hoché d’un signe de tête quand même avant de soupirer légèrement.

– je vois, juste une éventuelle part de liberté en somme ? Une façon d’être complet pour de vrai alors. C’est d’autant plus intéressant que ça peut devenir terrifiant. Tu n’as jamais eu peu de découvrir qui tu étais vraiment ? Il faut une part de maturité développée pour arriver à accepter le bien comme le mal que nous portons, et surtout pour l’étreindre pleinement

Nouveau soupir, tu étais de ces adolescente qui préférais cloitrer dans un coin de leur esprit tout ce qui les dérangeait, tout ce qui les perturber pour ne pas t’encombrer de réflexion trop poussées pour profiter des restes de l’enfance. Ce genre de chose n’était plus possible avec l’animagie, pas même envisageable sous peine de ne pouvoir découvrir cette autre forme possible. Pour l’heure c’était un peu trop tôt, il y’avait de ces mensonges enfantins que tu ne voulais pas perdre, pas de suite, pas encore, tu ne pouvais juste pas. D’un dodelinement de tête, et d’un sourire, tu te relevais et serrais ton bloc contre toi.

- Je crois que pour le moment, tu as répondu à mes principales questions. Serait-il possible de se revoir un peu plus tard ? Quand j’aurai tenté une base d’introspection ? Je crois que j’ai des choses à régler avant de pouvoir me pencher plus sur une rencontre avec moi-même. Genre grandir un peu.

T’avais pouffé doucement, espérant qu’Elly pourrait te recevoir un petit peu plus tard, quand tu auras avancé avec tes expériences de potions de rêve et d’altération de souvenir. Tu savais que tu ne pourrais pas te pencher plus sur l animagie tant que quelque chose te chagrinait ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Salle Isolt Sayre

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3

 Salle Isolt Sayre

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Heurtoir-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.