AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Heurtoir
Page 1 sur 2
Salle Privée Antioche Peverell
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Vhagar Meraxès
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Once
Permis de Transplanage


Salle Privée Antioche Peverell

Message par : Vhagar Meraxès, Mar 27 Déc 2016 - 22:45


Salle Antioche Peverell


Cette première salle privatisable doit son nom au légendaire sorcier aux pouvoirs extraordinaire Antioche Peverell, connu comme étant le premier maître de la baguette de Sureau. Elle est situé à côté de la salle Isolt Sayre, au sous-sol accessible depuis un escalier qui part de l'accueil, à gauche à l'entrée. La salle est assez sombre, dénuée de tout éclairage, hormis un lampadaire adaptable selon l'envie. Longue d'une vingtaine de mètre, large d'une dizaine, elle est parfaite pour un entrainement particuliers. Les mur noirs et le sol vitré sont remplis de magie et réagissent aux pas et aux chocs, donnant un peu plus de vie à l'exercice. La salle est entièrement isolée. Aucun son ne peut traverser son enceinte, la porte étant protégée par un sortilège.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle Privée Antioche Peverell

Message par : Liskuvo Kalsi, Dim 22 Jan 2017 - 1:36


Pv Jean

Hésitation avant d'entrer, est-ce la bonne solution. Rien ne me dis que j'aurais accès à ce qu'il me faut en venant ici. Je ne suis pas retourné au Heurtoir depuis la soirée de Gala, qui m'avait plutôt bien plus. Mais maintenant, mes récentes rencontres m'avaient amenés à me poser des questions sur mes capacités à survivre dans ce monde plus hostile que prévu, la sécurité de Poudlard ne tient plus qu'à un fil, d'ici quelques mois je ne serais plus un élève, plus accepté là-bas. Je me retrouverais dehors, à la merci des grands de ce monde.

D'abord 08 et Aileen, puis les cornouailles. L'hostilité à laquelle j'avais été confronté m'avait décontenancé. Moi qui voyait le monde en équilibre j'avais découvert que la balance penchait constamment dans des directions différentes. Ne pas choisir c'était se condamner à chuter à chaque balancement, et il y en avait des tas. Le monde qui m'avait été ouvert était dangereux. Je le savais. Mais il n'était pas moins jouissif pour autant, c'était la porte ouverte à toutes les folies, une drogue addictive, appelé puissance. J'en voulais. Encore et encore, sans jamais compter.

Donc me voilà, prêt à m’entraîner, savoir encaisser, puis riposter. C'était le but de ma visite, il se trouve qu'encaisser j'avais l'habitude maintenant, mais j'avais tout de même l'impression qu'il était important d'apprendre comment le faire, pour ensuite être dans les meilleures conditions. Ma vision du combat de sorcier était peut être trop idéaliste, j'en parlerais à mon instructeur, il saura m'expliquer de la meilleure des façon j'imagine. J'espère.

Entrée dans l'enceinte, arrivé au comptoir. Le catalogue est bien foutu, complet. Je n'avais pas réellement réfléchis à ce que je voulais. De base j'imaginais ça plus comme une grande salle dans laquelle on faisait ce qu'on voulait, mais au final j'ai l'impression que ce sera mieux guidé, finalement c'est mieux. J'aurais plus que des conseils, j'aurais une véritable formation au combat, en sortant je serais bien meilleur. Fini la honte. Il suffit de voir les formules pour en dégager une qui m'intéresse plus que les autres, je me dirige donc vers le comptoir, mon idée bien en place. Un cours c'est intéressant, il paraîtrait même qu'un médicomage gère l'établissement, ça ne coûte rien de demander.

Donc j'avais rendez-vous avec ce médicomage, c'était pas si compliqué, suffisait de demander en fait. J'avais hâte de commencer, en même temps je me demandais quelles étaient ses façons de faire, un médicomage pouvait prendre bien des aspects, et je n'avais aucune idée de ce qui allait se passer, j'attendais. C'est tout.

Abonnement :
 
Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Salle Privée Antioche Peverell

Message par : Jean Parker, Dim 22 Jan 2017 - 18:03


LA de Lisk accordé. Tu as également mon LA.


Travail.
Il est temps d'y aller va.
Médicomage : Utile comme métier de la sorte.
Il ne pensait pas enseigner un jour la manière de se soigner, il pensait plus finir un jour comme médicomage à l'hôpital, à passer une vie simple et répétitive.

Normalement aider des gens qui voulaient s'entrainer c'était pas à lui de s'en occuper, mais le fait qu'il soit à la base Gérant et que le sorcier ait fait des études de médicomagie était une coïncidence qui allait s'avérer utile pour se faire un peu d'argent. Non pas qu'il en avait réellement besoin, mais tout était une question de blanchiment. Bon ce n'était pas le moment de penser à ça.

Étant tranquillement assis sur son fauteuil à faire les diverses taches administratives, il apprit qu'un jeune homme avait besoin de cours de soin. Allons bon. Le fait d'apprendre des choses à des gens allait aider à rester en forme, ce qui allait l'aider à s'améliorer également. Car bon il avait beau s'en sortir en soin et en sortilèges, ce n'était pas non plus le maître en la matière, et il n'avait jamais eu la prétention de cela.

Bon allez le temps de finir cette paperasse, le sang-pur descendit pour aller s'occuper de la personne à entraîner. Il y avait quelques sorciers qui s'entrainaient dans la salle principale, et un jeune homme semblait attendre au comptoir que l'on s'occupe de lui, c'était sans doute la personne désirant de s'entrainer. S'occupant alors des paperasses administratives de la prise en charge, le sorcier se tourna vers le client.

Salut mec, c'est moi le médicomage qui vais m'occuper ton toi. Je m’appelle Jean.

Regardant vite fait quelle formule il avait désiré prendre, il vit que le jeune homme avait décidé de privatiser l'une des deux salles privées d'entrainement.

Okey Alors... Tu as payé, et tu a choisi l'une des salles privées, allez suis moi on y vas.

Il emmena le gamin dans la salle privée Antioche et referma la porte derrière eux.

Bon, nous y sommes. Bon alors de quelle manière veut tu que je t'entraine ? Je peut t’expliquer brièvement un peu de théorie ou le montrer un peu de pratique de manière plus ou moins forte. Si l'on devait graduer l'efficacité et la nervosité de ton entrainement sur une échelle de un à dix, tu choisirais quel chiffre ?

Il espérait ne pas avoir fait peur au jeune homme, ce n'était pas le but. C'était la première fois qu'il allait devoir entrainer quelqu'un, sûrement encore à l'école de magie. Donc autant ne pas y aller trop fort au début.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle Privée Antioche Peverell

Message par : Liskuvo Kalsi, Lun 23 Jan 2017 - 17:54


Il arrive, c'est le gérant. Je me demande comment il en est venu à l'idée de travailler ici alors que le but du lieu est plutôt l'attaque. Je comprends bien qu'un médicomage soit demandé mais au point d'être embauché comme gérant. Enfin bon j'y comprends pas grand chose mais je pense que je ne devrais pas du tout me poser ce genre de questions. Autant commencer à se concentrer, avant de me faire attaquer par surprise par je ne sais qui, j'ai aucune idée de comment ça marche par ici, y'a moyen qu'ils soient des fourbes. Je vais me méfier un coup.


Salut mec, c'est moi le médicomage qui vais m'occuper ton toi. Je m’appelle Jean.

Oui voilà il s'appelle Jean, je me disais bien que c'était comme ça qu'on l'avait présenté pendant la soirée de Gala, il doit pas me connaitre par contre, autant faire les choses bien, je profite qu'il laisse son œil traîner sur ses papiers pour me présenter.

-Salut, moi c'est Liskuvo, ravi de voir que c'est toi qui va se charger de m’entraîner.

Ravi..ravi...j'en sais rien encore, si je sors de là tout cassé et n'ayant rien appris je serais pas ravi, mais j'espère être ravi, j'ai payé quoi. J'espère que ça va bien se passer moralement aussi, j'ai pris l'habitude en combat d'avoir du mal à suivre mentalement, il faut que je m'endurcisse à ce niveau là aussi.

Okey Alors... Tu as payé, et tu a choisi l'une des salles privées, allez suis moi on y vas.

Et il part vers la salle, je le suis de près restant sur mes gardes, au cas où quelque chose se passe dans mon dos, mais y'a rien, je deviens vraiment parano. On entre dans une salle sans qu'il y ait le moindre problème. L’atmosphère de la salle me prend au moment où je rentre dedans, sensation étrange et difficilement descriptible. Je me sens bizarre mais ne saurais pas dire pourquoi. Soit, je vais faire avec.

Bon, nous y sommes. Bon alors de quelle manière veut tu que je t'entraine ? Je peut t’expliquer brièvement un peu de théorie ou le montrer un peu de pratique de manière plus ou moins forte. Si l'on devait graduer l'efficacité et la nervosité de ton entrainement sur une échelle de un à dix, tu choisirais quel chiffre ?

Graduer l'efficacité et la nervosité, ça veut dire quoi ça ? En gros jusqu'à où il peut aller je pense. Je le regarde étrangement, il attends que je réponde, je sais pas moi. C'est lui le prof. Moi j'ai aucune idée de ce que c'est de 1 à 10. 1 ça doit être tout petit bras, je suis pas débile au point de venir pour ça, au pire pour du 1 je demande aux premières années. Par contre 10 ça me parait beaucoup, je cherche à rester en vie, pas à me prendre 10 Impero pour voir si je suis capable de me soigner par la suite, autant viser un petit peu plus bas.

- Je connais pas vraiment les sorts des médicomages à part ceux de base, j'aimerai bien savoir comment soigner les blessures un petit peu plus grave qu'une simple coupure. Donc pour le niveau d'entrainement je dirais quelque chose comme 8, voir 9. Tant que tu me tues pas et que je suis en état de me soigner j'imagine que ça pose pas de problèmes

Je le regarde nerveusement, j'ai du mal à le cerner. Autant il a l'air assez détendu comme ça, mais sa question me fout un peu mal à l'aise, il à un regard un peu vicieux ce gars.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Salle Privée Antioche Peverell

Message par : Jean Parker, Mer 25 Jan 2017 - 13:42


LA accordé, tu as le mien comme précédemment.



Le mot cours avait toujours été une notion bien étrange dans la vie de Jean. Autant apprendre des choses, de parfaire des connaissances avec un peu d'entrainement, plonger le nez dans quelques bouquins de temps en temps c'est bien mais bon des choses concrètes, de l'apprentissage par la pratique quoi.

Comme on dit, La théorie c'est quand on comprends tout mais que l'on ne sait rien faire, et la pratique c'est quand on sait tout faire mais que l'on ne comprends rien. Autant trouver le juste milieu au fond.

La question du médicomage sembla déstabiliser quelque peu Liskuvo, ce qui était normal. Faire choisir à son potentiel adversaire lui même à quelle sauce il serait mangé, c'est troublant. Cela fait en sorte de transformer la faute de Jean en la sienne, car il ne pourrait s'en vouloir qu'à lui même d'avoir fait un choix.

Cependant le sang-pur souria en attendant la réponse de son élève. Il voulait commencer fort, au moins il apprendrait vite, enfin il n'aurait pas vraiment le choix.

Je vois. Jean enleva sa veste de smoking pour se mettre à l'aise, et la mit sur le porte manteaux à l'entrée de la salle. Alors voilà comment cela va se passer. Je vais t'enseigner quelques sorts basiques de soin, mais qui font le travail, puis on passera à la pratique.

Il y avait quelques objets, dans la salle, notamment un bureau tout simple et quelques chaises. Jean alla donc s'installer se doutant que Liskuvo allait le suivre. Il attendit que l'élève se mette à son aise et sortit quelques feuilles et de quoi écrire.

Bon voila, t'écrira ce que je vais t'apprendre si t'a envie. Dit-il. Donc commençons par le commencement, connais tu déjà des sortilèges permettant de soigner ou de te soigner ?

Étant élève à Poudlard, il en connaitrait sûrement, reste à savoir lesquels. Etants seuls dans la salle privée, le jeune homme s'alluma une cigarette sans vraiment demander si l'odeur gênait mais bon.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle Privée Antioche Peverell

Message par : Liskuvo Kalsi, Ven 27 Jan 2017 - 15:12


Ma réponse eut l'effet instantané de faire sourire Jean. Voilà, bien ce que je pensais, il est vicieux comme personne celui-là. M'étonnerais même pas que ce soit un alcoolique de première et qu'il soit capable de me fendre le crâne en espérant que je me soigne. Son "Je vois" et sa façon de se lever pour se défaire de sa veste m'étonna. Je m'attendais à ce qu'il refuse, qu'il me dise que c'était haut. Mais non. Ça l'amuse. Un vrai sadique que j'ai devant moi. Je lui adresse un regard noir tandis qu'il continue sur sa lancé.

Alors voilà comment cela va se passer. Je vais t'enseigner quelques sorts basiques de soin, mais qui font le travail, puis on passera à la pratique.

De la théorie donc, on est en cours classique. Déjà je me sens un peu mieux, il est pas complètement à l'impro. Il a au moins une petite idée de ce qu'il souhaite faire, enfin j'espère. Je crois que oui. Je le suis jusqu'au bureau près duquel il s'est assis, drôle d'emplacement pour un bureau, mais je devrais pas me poser de question (tgcm). Je préfère m'asseoir, et puis voir ce qu'il compte faire. Il cherche quelque chose, qu'il me tends, de quoi écrire, parfait. C'est un vrai cours, je suis comme un poisson dans la flaque d'eau.

Bon voila, t'écrira ce que je vais t'apprendre si t'a envie. Donc commençons par le commencement, connais tu déjà des sortilèges permettant de soigner ou de te soigner ?


Et puis il sort une cigarette, l'air de rien. Génial. Je vais devoir supporter la fumée de son truc horrible, autant m'y faire. C'est pas comme si c'était la première fois qu'on me fumait dessus, m'enfin. Je devais chercher des sorts. J'en connaissais un peu, un ou deux en fait. Rien de bien dingue ni d’impressionnant. J'étais novice en fait en la matière. Il fallait bien commencer quelque part.

Je connais quelques sorts de base, les Revigor, Episkey, Anapneo et compagnie, mais je n'ai jamais pu les utiliser sur quelque chose de réel, seulement dans des simulations.

Je jette un regard à sa cigarette. Toujours allumée dans sa main, c'est bête d'être médicomage mais d'en avoir autant rien à faire de ses poumons. Ok, il peut se soigner si besoin mais c'est quand même pas une raison pour se détruire tout seul. Je lui adresse une moue triste.

On peut soigner le cancer des poumons quand on est médicomage ? C'est pour un ami.

Je lui souris à présent, je veux vraiment savoir en fait, ça m'intéresse de savoir si on peut tout faire en étant un sorcier et en plus si je peux le faire arrêter de me fumer sur la tête c'est un plus.

Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Salle Privée Antioche Peverell

Message par : Jean Parker, Mar 31 Jan 2017 - 14:06


Pendant que le jeune homme réfléchissais, Jean cogitait tranquillement. Qu'allait il lui faire faire ? Comme aborder cette séance ? Comment lui apprendre le soin autrement qu'en l'attaquant ? Aucune idée. Au pire on verrait bien comment cela allait se passer, et au pire du pire... Un petit oubliettes ça se fait. Après il avait choisi un niveau d'entrainement accéléré et plutôt violent, si cela s'avérait trop difficile, Jean stopperait tout et le soignerait lui même.

Je connais quelques sorts de base, les Revigor, Episkey, Anapneo et compagnie, mais je n'ai jamais pu les utiliser sur quelque chose de réel, seulement dans des simulations.

Ouais, le classique quoi. Après ils étaient plutôt utiles, et c'est ce que l'on lance lorsque l'on a pas vraiment le temps de lancer autre chose, lorsqu'il faut être au taquet, assurer sa propre survie dans un cas pas trop grave. On va bien rire, enfin Jean va bien rire. Après lui... On verra mais cela serait étonnant. Après c'est normal que ce soit un peu difficile au début, Rome ne s'est pas construite en un jour comme on dit. Si il choisissait de revenir au heurtoir, de continuer les cours si celui-la lui a plu, ben ce sera à sa guise si il a envie de progresser, il n'y a pas trois mille choix possibles non plus.

Hmm Je vois. Ce sont des sorts de base, classique qui marchent bien. Pourrait tu me détailler un peu ces sortilèges, que je voie si tu es capable de savoir à quels moments les utiliser. Car connaître ce genre de sorts, en soit c'est très bien, mais le plus important et de savoir s'en servir.

Et là cela devint drôle d'un coup. Avec cette question.

On peut soigner le cancer des poumons quand on est médicomage ? C'est pour un ami.

A vrai dire, le sang-pur ne le savait pas. Il ne s'était jamais posé la question à vrai dire. Pourtant vu le nombre de cigarettes qui étaient fumées par jour, cela serait intéressant de se pencher sur la question. Ce n'était pas un truc qu'il a apprit en tout cas.

Je t'avoue que j'en sais trop rien. Je me pencherai sur la question, mais ce n'est pas un truc que j'ai eu l'occasion d'étudier en tout cas.

Faut dire que le sorcier n'avait pas vraiment été très assidu aux cours, et le fait d'avoir eu le diplôme et d'avoir le niveau d'un médicomage est quelque chose de plutôt miraculeux en soi.


Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle Privée Antioche Peverell

Message par : Liskuvo Kalsi, Sam 4 Fév 2017 - 11:03


Ce cours promets d'être plutôt intéressant, là où la seule envie de pouvoir apprendre à encaisser pour mieux riposter m'avait amené à venir ici pour demander des conseils je me retrouvais dans le schéma typique et rassurant d'un cours, dans tout ce qu'il y a de plus couresque. La théorie c'est agréable. La théorie ça donne envie. Finalement il allait peut être pas être aussi sadique que ça le médicofumeur, ce serait étonnant mais j'aime bien y rêver, histoire de me dire que je risque rien ici. Après tout j'ai payé, rien ne l'oblige à être sympa, y'a des sorts faits exprès pour corriger les erreurs et me faire revenir, ce serait pas étonnant. Surtout que je n'ai fait mention nulle part d'un tel projet. Si ça se trouve je reviendrais demain, l'air de rien. Ce serait génial un établissement qui fait ça, prêt à tout pour avoir des clients. C'est un peu inquiétant mais génial, et ce qui est génial donne envie. Donc le Heurtoir me donnait envie, un vrai raisonnement logique que j'avais fait là, des qu'on ne fait plus.

Hmm Je vois. Ce sont des sorts de base, classique qui marchent bien. Pourrait tu me détailler un peu ces sortilèges, que je voie si tu es capable de savoir à quels moments les utiliser. Car connaître ce genre de sorts, en soit c'est très bien, mais le plus important et de savoir s'en servir.


Ah bah oui, j'ai pas fait un ASPIC +5 avec une thèse en médicofumeur moi, je sais déjà quelques trucs il pourrait être content. Certains élèves de mon âge ne savent même pas ce qu'est un Revigor, je fais partie de ceux qui sont capables de se soigner superficiellement, y'en a qui pourraient sauver des vies mais je compte bien en être capable un jour où l'autre. Peut être grâce à Mister Sadique ou peut être pas, mais il allait m'aider, j'y compte bien. Ma question sur le cancer ne parait pas trop le faire se bouger à enlever l'horreur qu'il a dans la bouche, j'aurais du faire moins subtil. Ce devait être un ancien Serpentard, soit on leur dit vraiment soit ils comprennent pas ceux là, c'était navrant.

Je t'avoue que j'en sais trop rien. Je me pencherai sur la question, mais ce n'est pas un truc que j'ai eu l'occasion d'étudier en tout cas.

Héhé. Sujet intéressant, je lui fais apprendre des trucs aussi en même temps. Peut être que le jour où il se sera rendu compte que c'est mauvais il arrêtera, j'aurais fait une bonne action durant ma vie. En attendant faut que je réfléchisses à sa question, je vais pas détailler tous les sorts non plus, j'imagine que y'a un lien commun entre certains.

- Dommage pour le cancer, ce serait génial mais j'imagine qu'on peut pas tout connaitre non plus, je serais ravi d'avoir la réponse si vous l'apprenez un jour. Alors, déjà je sais que ce sont des sorts mineurs, je peux soigner des égratignures et des blessures légères avec ça. Rien de bien exceptionnel j'avoue. Pour les situer plus précisément je dirais que le Revigor ça donne un gain d'énergie, si quelqu'un fait un malaise ou quelque chose dans le genre ça peut être plutôt utile. Ensuite l'Episkey c'est là où on s'intéresse aux égratignures, ça stoppe le sang si il coule en petite quantité c'est ça ? Pour l'anapneo je crois que c'est pour aider quelqu'un à mieux respirer mais je suis vraiment pas sûr, donc j'évite de trop en parler pour pas dire de bêtises...

Petit exposé de ma part, je suis plutôt content de ce que j'ai dit, sauf pour l'anapneo, là j'ai fait aveu de faiblesse, c'est nul de ma part. Mais après tout j'apprends, qui m'en tiendrait rigueur ?

Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Salle Privée Antioche Peverell

Message par : Jean Parker, Dim 5 Fév 2017 - 11:55


Le jeune homme commença donc à expliquer brièvement l’utilisation de sortilèges de soins qu'il connaissait, ça partait plutôt bien, il ne disait pas trop de bêtises, cela irait peut être plus vite que prévu la partie théorique, et ça, c'est bien. Car il n'y a rien de plus ennuyeux de passer des heures à écouter une personne déblatérer tout ce qu'elle sait, au lieu de pratiquer vite fait bien fait.

Dommage pour le cancer, ce serait génial mais j'imagine qu'on peut pas tout connaitre non plus, je serais ravi d'avoir la réponse si vous l'apprenez un jour. Alors, déjà je sais que ce sont des sorts mineurs, je peux soigner des égratignures et des blessures légères avec ça. Rien de bien exceptionnel j'avoue. Pour les situer plus précisément je dirais que le Revigor ça donne un gain d'énergie, si quelqu'un fait un malaise ou quelque chose dans le genre ça peut être plutôt utile. Ensuite l'Episkey c'est là où on s'intéresse aux égratignures, ça stoppe le sang si il coule en petite quantité c'est ça ? Pour l'anapneo je crois que c'est pour aider quelqu'un à mieux respirer mais je suis vraiment pas sûr, donc j'évite de trop en parler pour pas dire de bêtises...

Ouais écoute c'est assez bien résumé, l'Anapneo libère les voies de respirations pour éviter l'étouffement, c'est assez bien résumé. Alors y'en a un autre qui les bien pratique, c'est Curo As Velnus. Azy tiens je vais te le noter.

Le médicomage prit le bout de papelard et nota la formule du sortilège.
C'est un sort incontournable qui allège la douleur. Rapide simple et efficace.  

Il allait falloir lui montrer ces sortilèges, mais le truc qu'il ne sait pas c'est que c'est sur lui même qu'il allait apprendre ces sortilèges, le duel serait volontairement un peu corsé, mais au moins il apprendrait vite. Quand bien même il aurait sans doute un peu mal, au moins il aurait la prétention d'avoir apprit à ses dépends.

On on va pas tarder à commencer la pratique, que tu voies comment utiliser ces sortilèges, as-tu quelques questions avant ?
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle Privée Antioche Peverell

Message par : Liskuvo Kalsi, Ven 10 Fév 2017 - 12:33


Rapidement il reprend la parole, il parait que j'ai fait quelque chose de pas trop mal. Je suis plutôt bon alors, il aurait peut être fallu continuer d'en apprendre dans mon coin on en aurait eu pour pas longtemps. Il m'en apprend un autre, Curo As Velnus qu'il s'appelle. Je sais pas à quoi il sert mais le nom du sort est cool. Généralement les noms compliqués comme ça c'est associé aux sorts puissants et difficiles, comme le Cell mortem inclusio ou autres horreurs dans le genre. Je regarde le médicofumeur prendre un bout de papier pour me noter le nom du sort. Je jette un œil sur le carnet qu'il m'a donné pour que je prenne des notes. Ça va être utile dis donc. Merci d'y avoir pensé. Il me tends le bout de papier.

C'est un sort incontournable qui allège la douleur. Rapide simple et efficace.


Ah d'accord, c'est pas trop compliqué comme effet. J'imagine que c'est le genre de sorts dont on se sert tout le temps. Curo. As. Velnus. Je tacherais de m'en souvenir pour plus tard. Les sorts en trois parties à partir du moment où on se rappelle du mot du milieu et de l'effet ça s'apprend vite. Curo ça veut dire soigner non ? Ou quelque chose comme ça. Je ne pense pas avoir le moindre problème pour m'en rappeler. C'est pas comme si ma mémoire des sorts était une passoire. Je peux au moins me rappeler de ce genre de truc. Je suis pas Serpy non plus. J'suis pas débile.

On on va pas tarder à commencer la pratique, que tu voies comment utiliser ces sortilèges, as-tu quelques questions avant ?

Ah super la partie pratique. Je regarde la salle, à la recherche de quelque chose sur lequel je pourrais m'entraîner. C'est assez vide en fait, à part nous deux et le bureau y'a rien. Un frisson me parcourt. Qu'est-ce qu'il va me faire faire celui-là. Je me vois mal m’entraîner sur du vide et je ne pense pas qu'il se blesse en en ayant conscience. Je le regarde, l'air sur mes gardes. Finalement je suis pas sûr de vouloir passer à la partie pratique, le 8 ou 9 que je lui ai dit au début n'était pas la meilleure idée non plus. Je sais pas ce qu'il va faire mais ça sent pas bon. J'ai pas de questions non plus, on va devoir s'y mettre. Je lui réponds, voix peu assurée.

- Non, pas de questions pour l'instant. Je pense qu'on peut y aller. Mais euh..dites, ça consiste en quoi votre partie pratique ? Je vois rien sur lequel il y a moyen de s’entraîner là, on va lancer des sorts dans le vide ?

Regard interrogateur, dernier espoir exprimé avant de me rendre à l'évidence, ils sont fous ces Serpys.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Salle Privée Antioche Peverell

Message par : Jean Parker, Dim 12 Fév 2017 - 13:02


LA de Lisk


Bon à fortiori, la partie théorique semblait être terminée, enfin on ne sais pas si l'on peut vraiment qualifier ça de partie théorique, alors qu'il lui a vite fait appris un sortilège. Car bon ce qui comptait vraiment c'était la partie pratique, quand le gamin allait devoir se défendre et se soigner si il se faisait toucher. Comme sa il travaillerait le combat et la manière de se soigner. Bon après tiendrait-il le coup ? On verrait bien, après tout en tant que médicomage il saurait à peut près le remettre sur pieds dans tous les cas.

Non, pas de questions pour l'instant. Je pense qu'on peut y aller. Mais euh..dites, ça consiste en quoi votre partie pratique ? Je vois rien sur lequel il y a moyen de s’entraîner là, on va lancer des sorts dans le vide ?

Un léger sourire se dessina sur le visage de Jean, qui s'était levé à présent, s'éloignant un peu de son élève dans cette salle.Comment cela va se passer ? C'est très simple, on va.. hmm.. faire un duel diront nous. Et si je te blesse, je te laisserai le temps de te soigner... enfin si tu n'est pas trop long.

Lorsque Jean eut fini, Liskuvo se leva, et se mit à quelques mètres de Jean, l'air plus ou moins préparé pour le combat. Jean allait attaquer direct, essayant de retenir ses coups, car bon il n'était non plus l'As du Duel mais face à un gosse, il n'allait pas tout donner.
Sans vraiment prévenir, le sorcier lança dans la direction de son élève du jour #Multiplicare Exteo Stattiga, projetant ainsi sur l'apprenti sorcier une petite volée de flèches. C'est là ou on allait voir si il valait un tant soit peu le coup en combat ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle Privée Antioche Peverell

Message par : Liskuvo Kalsi, Lun 13 Fév 2017 - 22:11


Un sourire, quelques pas. Voilà le médicofumeur  qui s'éloigne. Comme les psychopates qui ont peur qu'on remarque la lueur de folie dans leur visage. Il doit avoir un bon grain, limite si il partait dans un de ces rires diaboliques que tout le monde connait ça ne m'étonnerait pas du tout. A la place il préfère m'expliquer comment ça va se passer.

Comment cela va se passer ? C'est très simple, on va.. hmm.. faire un duel diront nous. Et si je te blesse, je te laisserai le temps de te soigner... enfin si tu n'est pas trop long.

Il est au courant qu'on doit avoir 5 ans d'écart ? J'ai beau avoir déjà fait quelques duels dans ma vie je doute de battre à l'expérience quelqu'un comme lui. C'est pas bon du tout ça. Je vais finir avec un œil en moins, je serais tout pas beau. Lui il serait bien content de me rendre borgne, ça le calmerait, il serait content de sa journée et pourrait partir tranquille. Mes gallions en poche. Pas sûr que ça me plaise vraiment tout ça. Je me lève, pour me mettre en face de lui, ma baguette toujours dans la main, mais avec une démarche des plus hésitantes.

Je vais être ridicule encore une fois. Je ne suis même pas sûr de pouvoir me battre dans l'état actuel. Je voulais apprendre à soigner pas faire un duel monsieur le médicomage. C'est plus drôle maintenant. Amenez moi des animaux blessés s'il vous plait. J'ai plus envie de faire ça. C'était plus drôle quand vous fumiez sur votre chaise et tout. On recommence à zéro ? Non ? D'accord. Voilà une volée de flèches qui arrivent. C'est malin ça. J'ai à peine le temps de lever ma baguette. J'arrive toutefois (la magie...) à formuler un Deflectere pour que les projectiles repartent dans l'autre sens.

Petite pause ? Non. Il m'a attaqué sans prévenir, je vais pas me gêner pour continuer moi aussi. Pour qu'on continue dans le sort de face, toute façon au vu de la salle utiliser le décor ça va pas être simple. Alors un simple Eole Procella dans sa direction fera l'affaire, juste derrière les flèches pour les faire accélérer. Ça pourrait le faire tomber aussi, avec un peu -beaucoup- de chance. Je regarde la bourrasque partir en espérant avoir visé juste.

Vaut mieux pas trop espérer. Il m'a pris par surprise mais je me suis pas trop mal débrouillé pour renvoyer tout ça. Par contre je doute de tenir une cadence de ce genre, c'était limite là, heureusement que le Deflectere est pas trop long à prononcer sinon je me faisais embrocher en quelques secondes seulement.

Je reprends ma position, prêt à me défendre cette fois. Je veux pas mourir si jeune non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Salle Privée Antioche Peverell

Message par : Jean Parker, Dim 19 Fév 2017 - 12:11


La volée de flèches partit vers le gosse. C'était peut être un peu brutal comme début, mais si l était concentré à mort, il y avait une petite chance qu'il réussisse à parer, ou encore à éviter le sortilège. Cependant, le médicomage n'avait pas vraiment prévu que son élève lui renvoie les flèches dessus, renforcées avec un sortilège juste derrière. Il avait bien joué son coup, cela montrait un certain niveau, prouvant également sa détermination quand au fait de ne pas vouloir se blesser.

Oups, ça risque de piquer un peu...

L'ex serpentard eu à peine le temps de lancer un #Protego pour parer de justesse la volée de flèches, cependant une puissante bourrasque souffla sur lui de plein fouet, manquant de le faire tomber de peu, mais lui faisant perdre ses appuis. Il fallait répliquer aussitôt, pour ne pas laisser le temps à l'adversaire de s'en remettre, il faut toujours anticiper et enchainer, ne pas laisser le temps à l'adversaire de se remettre de ses efforts. C'est avec cette détermination que le sorcier lança un #Electrocorpus Maxima.

Le puissant rayon électrique partir en direction du sorcier. Si il ne faisat rien, il prendrait ce sortilège de plein fouet, et la douleur serait plutôt forte. C'est ça qui est bien avec ce sortilège, il ne laisse aucune trace sur le corps, du coup c'est moins fatiguant à soigner. Mais bon le gosse avait voulu avoir un cours de soin, donc c'est ce que Jean allait lui offrir, que ce soit sur lui ou sur Liskuvo, dans tous les cars ils auraient l'occasion de pratiquer.

Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle Privée Antioche Peverell

Message par : Liskuvo Kalsi, Mar 21 Fév 2017 - 18:11


Volée de flèches, bourrasque. Le coup part tranquillement vers sa cible. Peut être que pour lui c'est un peu moins tranquille, comme pour moi y'a trente secondes. Montée d'adrénaline dans le corps, pas le temps de réfléchir, presque pas. Dans ces cas là le sort de défense est un réflexe, celui qu'on maîtrise, qui nous vient en premier, pas trop long. Il choisit le Protego, dégageant facilement la volée de flèches. Fin de l'aller-retour pour elles, j'espère qu'elles ont appréciés le voyage au moins, c'est pas rien de découvrir le monde entre deux personnes.

Ma bourrasque, sortilège efficace à priori, a le mérite de lui faire perdre ses appuis. C'est déjà ça, il est costaud le gaillard, l'est pas tombé. Je ressens une pointe de satisfaction, j'ai touché un adulte, expérimenté, je pense pas que ça arrive vraiment tous les jours non plus. En tout cas pour moi ça arrive très peu, alors autant continuer en se disant que j'ai fait quelque chose de pas si mal, que j'en retire une nouvelle chose, de cette sortie au Heurtoir. C'est plutôt pas mal comme endroit, j'ai pu toucher un adulte.

Le sourire aux lèvres, je perds ma concentration. Idiot. Je vois le sort partir alors que ma baguette est toujours pointée vers le sol. Je voudrais la lever, Ragnarok peut être, tenter quelque chose, mais trop tard. Trop proche de mon adversaire improvisé. Le sort me touche de plein fouet, je pensais pas qu'il en relancerait un, surtout pas aussi violent. C'est la première fois qu'un Electrocorpus me fait aussi mal, je suis pris de tremblements, de spasmes. C'est douloureux, plus que jamais. Ma baguette tombe au sol, me précédant. Je tombe de tout mon long à côté, ne pouvant rien contrôler. Seulement en ressentant cette douleur intense, qui se propage dans mon corps, me disant qu'il faut que je meurs, que ce sera moins dur.

Yeux fermés, je continue de me tortiller dans tous les sens sous les effets du sort, chaque mouvement me fait souffrir. C'est la première fois qu'un sort est aussi violent me touche de plein fouet, en face à face. Je ne crie pas pour autant, la douleur extrême me coupe la respiration, ne me laissant pas libre de ce que je pourrais faire, j'ouvre finalement les yeux, larmoyants sous la douleur, regardant mon "prof" de médicomagie, un spasme. Encore un. Je tente d'attraper ma baguette, de compter sur la chance pour me sauver, le bout de bois dans ma main ne fait que tressauter, c'est presque impossible de viser quelque chose, j'essaye de coller mon bras contre mon torse, rendant minime la zone. Puis je formule le Curo As Velnus appris tout à l'heure, soulageant à peine la douleur. Je sens que je me suis touché. Mais à peine, je ne suis soulagé que de moins de spasmes, les rendant plus espacés, presque rien. Je souffre encore, puis crie, je peux crier. Je fais entendre ma douleur dans toute la salle, comme un enfant qui vient de tomber, j'ai mal. C'est violent.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Salle Privée Antioche Peverell

Message par : Jean Parker, Mer 22 Fév 2017 - 16:52


LA. de Lisk

Le sortilège était très puissant, sans doute un peu trop. Jean avait mal calculé la puissance de ce qu'il venait de lancer, et il n'avait encore moins prévu le fait que le jeune homme en face se prendrait le rayon électrique de plein fouet. Le gosse tomba lourdement au sol, bon c'était pas vraiment prévu ça. Cela ne l'avait sans doute pas mit très bien. Jean baissa sa garde et observa le jeune homme. Aurait il la force et la capacité de se soigner seul ? Bonne question.
Un sourire apparut sur la mine grave du sorcier lorsque son élève tenta de se soigner avec le sortilège qu'il venait de lui enseigner.

Mais d'un coup, le jeune homme se mit à crier, rectification, hurler. Après un bref coup d'oeuil pour vérifier si la porte était bien fermée, que personne n'entendrait un jeune homme crier dans une salle comme celle-ci, que personne ne prendrait Jean pour un tortionnaire et déciderait d'entrer, il se dirigea vers Liskuvo.

Pointant sa baguette vers lui, il lança un #Musculus cor batit stabiinitas sur son élève, histoire que son cœur reprenne sa pulsation normale. C'était quelque chose de sans doute pas hyper agréable, mais vu l'ampleur du choc, il serait sans doute nécessaire. Il enchaina avec un #Revigor pour le remettre un peu en état, et finit avec un #Curo As Velnus bien placé pour essayer de le remettre d'aplomb.

Rangeant sa baguette, il attrapa le jeune homme, le forçant à se relever, et l'emmena s'asseoir contre le mur. C'était pas top confortable, mais bon ça suffirait pour l'instant. S'cuse moi mec, je ne pensais pas que le sort serait si puissant. Essaie de te reposer un peu, mais c'est déjà bien, tu as eu comme réflexe d'utiliser mon sortilège, je suis bien content. Comment tu te sens ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Salle Privée Antioche Peverell

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2

 Salle Privée Antioche Peverell

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Heurtoir-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.