AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Heurtoir
Page 7 sur 10
Salle Principale
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Esteban R. Lefebvre
Serdaigle
Serdaigle

Re: Salle Principale

Message par : Esteban R. Lefebvre, Mar 15 Mai 2018, 19:28


Pv Lizzie et Ian

Hmmm.... Esteban s'est peut-être laissé -trop- guidé par ses émotions. Mais b*rdel ! Ses orteils ne méritaient pas un traitement aussi déplaisant. Pis qu'est-ce qu'elle a a demandé des lingettes ? M'enfin, il s'en fiche. Le but de sa présence en ce lieu est plus important que de s’attarder sur des détails futiles. Soudain, ses yeux se portent sur la personne derrière le comptoir. Il manque de s'étouffer avec sa salive en reconnaissant son ancien collègue à Poudlard. Quelle poisse.

Hum, hum. Unique réponse suite aux paroles du propriétaire. Le Français parvient avec beaucoup de difficultés à soutenir son regard, car une envie presque irrépressible de lui arracher le nez le tétanise. S'il pouvait lui flanquer une grosse gifle monumentale se serait cool aussi. Non, mais ! Ça ne va pas de le faire se sentir inférieur ?

Un échauffement ? Pourquoi pas. Esteban suit le mouvement tout en dodelinant de la tête au rythme d'une musique joyeuse. Soudain, il se sent lasse comme si sa crise de diva lui a pompé une quantité assez conséquente d’énergie. Ses lèvres restent fermement pincées tandis qu'il pénètre dans la salle principale. Les mains derrière le dos, les yeux vairons levés vers le plafond, il attend non sans beaucoup d'agacement que quelque chose se produise. Puis, il se met à parler tout seul. Il faut dire que cela le ravit d'entendre sa propre voix. Un léger sourire fleurit sur ses lèvres et la baquette glisse entre Ses doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Salle Principale

Message par : Matt Austin, Mer 23 Mai 2018, 00:07


Pour un petit cours particulier sur la Manumagie avec Lizzie Bennet.


Un sac de sport en cuir brun à la main, Matt traversait les rues de Londres à une allure assez soutenue. Ses chaussures en daim bleuté claquaient sur les pavés des rues londoniennes tandis que sa veste les bords de sa veste dansaient avec le vent. Accompagné dans sa marche par de nombreux moldus qui sortaient tout juste de leur boulot, le sorcier se fondait impeccablement dans la masse. Et comme lui, certains avaient leurs affaires de sport avec eux pour se rendre directement dans la salle de musculation/fitness. Mais le franco-américain ne se rendait pas dans une salle moldue, bien au contraire.

Quelques jours auparavant, lors d’une soirée avec des amis à lui, Matt avait entendu parlé d’un lieu où les sorciers pouvaient s’entrainer librement à la magie et au duel. Un établissement qui allait faire un grand bien dans le monde magique, car les sorciers avaient besoin d’apprendre à se battre, surtout durant les temps qui couraient. L’ancien Auror s’était renseigné sur cet établissement, apprenant qu’il se nommait « Le Heurtoir » et qu’en plus de permettre à ses abonnés de s’entrainer, il était possible de suivre divers cours d’initiation à différentes magies.

Curieux, les investigations qu’il avait menés lui avaient permis d’apprendre que « Le Heurtoir » permettait d’initier des sorciers à des magies plutôt… Spéciales. L’apprentissage de la Légilimancie ainsi que de l’Occlumancie n’était pas chose courante dans le monde magique, et Matt fut même étonné que le Ministère de la Magie ne regarde pas tout cela d’un peu plus près. Après tout, la Légilimancie ainsi que l’Occlumancie restent des magies noires et l’ancien Auror sait bien que la régulation de ces deux formes de magies est des plus dures.

Mais si aujourd’hui le sorcier franco-américain poussa la porte d’entrée de l’établissement, ce n’était pas pour fourrer son nez dans des affaires qui ne le regardaient plus. Non. Aujourd’hui, le sorcier venait ici car une forme de magie appelée « Manumagie » avait suscité sa curiosité. Était-il vraiment possible de réussir des sortilèges sans l’aide de sa baguette ? Matt voulait en apprendre plus, s’instruire comme tout bon Serdaigle sur un art des plus étranges et non conventionnel. Ainsi, le brun se présenta à l’accueil du « Heurtoir », un sourire poli au visage et ses yeux cherchant une personne vers qui adresser sa requête.

« Bonjour et excusez moi, je viens pour participer à un cours d’initiation à la « Manumagie ». Le sorcier se racla la gorge, le ton de sa voix hésitant. Enfin, bien sur, si cela est possible aujourd’hui. Je m’appel Austin. Matt Austin. »

Il savait pertinemment qu’il n’avait pas le gabarit ou l’allure d’un sorcier adroit en duel ou apte à se sortir de situation dangereuse. Son allure, au contraire, donnait l’impression que le sorcier prenait bien soin de lui avec sa chemise blanche impeccablement repassée tout comme son pantalon gris. Et sa voix hésitante ne faisait qu’accentuer l’impression qu’il ne se trouvait pas à sa place dans un établissement réservé au duel. On ne se méfiait jamais de ce genre de personne et surtout, on ne leur posait aucune question. Car l’ancien Auror n’avait aucune envi de raconter son passé, ses combats en tant que agent d’élite au Ministère ou la provenance de ses blessures, habilement cachées sous ses vêtements.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Salle Principale

Message par : Lizzie Bennet, Mer 23 Mai 2018, 16:34


Esteban & Ian

C’est Ian qui s’occupa de nous. Bon, d’habitude y a toujours un petit air de flirt dans l’air quand on cause, mais là que dalle. J’suis en mode gamine déterminée à anéantir l’autre blaireau, le reste du monde peine à exister. Le propriétaire me propose un mouchoir, et j’acquiesce sans entrain.

Un échauffement, donc ? J’crois que la chaude était assez salle déjà. Non mais sérieux, c’était quoi son problème là à agresser les gens gratuitement, ça me fatigue les gens comme ça. Pis moi je le fais jamais, jamais, sauf si les gens sont moldus ou enfants ou mecs ou n’aiment pas les chats ou (enfin vous avez l’idée quoi.

Bref. On suit Ian, mon partenaire de bataille est là à râler et maugréer pour rien, ça me saoule les gens qui se plaignent pour rien, alors j’finis par l’interrompre et lui filer le mouchoir, que j’avais toujours dans les mains.

— De base c’était pour que tu puisses te torcher le c*l avec, mais ma foi, pour tes larmes futures ça peut servir aussi. Du coup Ian, on commence par quoi ? Lui arracher les cheveux ou le coeur ?


Matt

Mon dernier passage au Heurtoir avait suffi à piquer mon intérêt pour l'établissement. Enfin, j'avais toujours aimé le Heurtoir, mais quand Jean avait disparu bah j'avais eu du mal à y trainer quoi. C'est bizarre d'aller au job de quelqu'un et de découvrir que 1 - le truc a été fermé 2 - personne semble connaître ton mec. Du coup on fait les stratégies d'évitement, obligé.

Ce n'était plus à l'ordre du jour, pourtant. Maintenant que la baguette me démangeait et que Ian m'avait parlé des besoins spécifiques du Heurtoir, j'étais bien disposée à mettre la main à la patte. A être contributrice du bois aux poings. Enfin. J'avais passé un petit moment dans l'établissement de formation en duel et magie ce jour là, examinant notamment la qualité de leurs toilettes — c'est crucial, de bonnes toilettes, si on souhaite bosser plus souvent dans le coin — quand l'entrée d'un client attira mon attention.

J'veux dire, c'était pas tout à fait son entrée, son visage en lui-même ou quoi. Sur le coup, j'étais incapable de réaliser que je le connaissais d'ailleurs. Connaissais. Un bien grand mot. De toute façon, ce que l'on connaissait correspond à ce qu'on a oublié, ou ce sur quoi on projette des images qui ont peut-être été vraies par le passé mais ne s'accordent plus au présent. Du coup c'est pareil. Bref, visage quelconque en soit, mais des mots, des mots qui allaient pile où il fallait.

J'redresse la tête, comme une mangouste, en m'avançant vers le p'tit blond foncé—châtain (ah, les couleurs) (les cheveux) (quel enfer).
— J'ai entendu Manumagie ? La reine du squat est dans la place.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Salle Principale

Message par : Matt Austin, Dim 27 Mai 2018, 02:43


Quelques secondes passèrent après les paroles de Matt puis une jeune femme déboula de derrière le comptoir de l’accueil du « Heurtoir » vers le sorcier, scrutant son visage. Un sourire aux lèvres, quoi que un peu angoisser par cette étrange femme qui s’avançait et le détaillait un peu trop, le franco-américain profita de leur proximité pour la détailler à son tour. Premier détaille et pas des moindres, elle était borgne. Ce qui amena le sorcier à se poser diverses questions intérieures, du genre, est-ce que ses sens autres que visuel s’étaient développés de la même façon qu’une personne aveugle pour combler son handicape ?

« J’ai entendu Manumagie ? » S’exclama alors la sorcière, coupant Matt dans ses pensées.

Parfait. La sorcière allait pouvoir le renseigner. Étant donné qu’elle venait de sortir de derrière l’accueil du « Heurtoir », Matt fit rapidement le lien. La sorcière brune devait être la secrétaire de l’établissement. Encore plus parfait. Elle devait surement tout savoir et n’aurait donc aucun mal à le renseigner sur la personne qu’il donnait le cours d’initiation à la Manumagie. Ainsi, un sourire franc et amical aux lèvres, le sorcier répondit à la secrétaire du lieu.

« Bonjour ! Effectivement c’est bien moi qui ai mentionné la Manumagie. Vous êtes la secrétaire de l’établissement n’est ce pas ? Le sorcier laissa quelques secondes s’écouler mais pas suffisamment pour qu’une réponse soit formulée à sa question. Je m’intéresse de près à cet art et j’ai entendu dire qu’une personne, ici même dans cet établissement, donnait des cours d’initiation. Et si cela est possible et que ce sorcier est présent, c’est avec plaisir que j’aimerais le rencontrer et assister à l’un de ces cours. »

Matt était impatient de rencontrer ce fameux sorcier qui maitrisait la Manumagie. Un art peu conventionnel de nos jours. Pour dire vrai, cela faisait seulement quelques jours que le Serdaigle avait apprit l’existence de la Manumagie et en fouillant dans ses souvenirs, il ne se rappelait pas que cet art avait été évoqué lors de ses années à Poudlard. La curiosité l’avait emporté sur tout le reste, ce qui expliquait la raison de sa présence au « Heurtoir ».

Le franco-américain profita des quelques secondes qui passèrent après ses paroles pour étudier plus précisément la secrétaire. Outre le fait qu’elle était borgne, sa frêle carrure ainsi que sa chevelure brune ne lui était pas inconnue. Intérieurement, Matt jurait l’avoir déjà rencontrer par le passé. Mais où et quand ? Impossible de s’en souvenirs. Et il n’avait pas vraiment le temps d’utiliser l’Occlumancie pour fouiller son propre esprit à la recherche de la sorcière. Il avait horreur de ça. Avoir cette sensation de déjà vue mais être incapable de se souvenir. Puis le franco-américain n’était pas du genre à sortir une phrase comme « On s’est déjà rencontré non ? ». Cela faisait un peu trop moldu piètre dragueur et ses intentions seraient très mal interprétées. Pas que la sorcière face à lui était vilaine. Non bien sur. Bon le côté borgne… Enfin, il n’était pas là pour ça et voulait seulement obtenir des renseignements et un cours d’initiation.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Salle Principale

Message par : Lizzie Bennet, Lun 04 Juin 2018, 22:09


Le nouveau client sembla se méprendre un peu sur les choses, mais je ne lui en tins pas rigueur, cela pouvait être trompeur, l’organisation du Heurtoir. Et peut-être que j’ai une tenue de secrétaire, même si je sais plus trop à quoi c’est censé ressembler, dans l’imaginaire collectif, une secrétaire. J’en ai jamais eu, ni au Chaudron, ni à Barjow & Beurk, ni à Poudlard. C’est une idée, tiens, je devrais prendre un élève comme scribe quand je teste des potions ! Ou juste un moldu sous Impero. Ça revient du pareil au même. Et c’est moins cher. Mais je sais pas. Peut-être que ça rapporte moins, aussi. Peut-être qu’avec l’âge, j’commence à avoir plus de besoins de ce côté là. De liens humains.

— Hum, j’suis pas secrétaire non, mais je peux peut-être te renseigner quand même…


Appelez ça le hasard ou le destin, moi je m’en fiche, il continua sa phrase en indiquant qu’il était là pour un cours. Et biiiim j’avais mon tout premier client au Heurtoir ! Je me retins de faire une danse de la joie, mais j’étais un peu surexcitée quand même avec cette perspective en ligne de mire. Après tout, jusque là, les gens avaient juste demandé des cours dans des formations que je maitrisais pas, genre la légilimancie ou ce genre de choses. J’hésitais presque à en suivre une, en fait, mais j’avais pas trop le temps, avec deux jobs particulièrement prenants, deux gosses et le reste de ma vie quoi.

— Bah tu tombes bien, en fait ! J’suis chargée des cours de manumagie. Enfin, on est deux contributrices en fait, mais aujourd’hui, c’est moi. Par contre, je fais plutôt des cours individuels, du coup, assister ne suffira pas… J’espère que tu es du genre assidu
, glissais-je d’un air amusé. Avec toute cette jovialité, on pourrait presque oublier le côté monophtalme. Allez, donne moi tes godailles, ton pus, ta lymphe, tes œdèmes et tes fœtus de rats, qu’on avance, qu’on s’élance.
— Ce serait pour quand, et à quel nom ?
Bah oui, j’ai beau pas être secrétaire, je sais noter ça sur une feuille pour que Ian sache quoi. J’maitrise le b-a-ba.



Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Salle Principale

Message par : Matt Austin, Ven 08 Juin 2018, 12:28


C’était… Gênant. Matt venait de prendre la jeune femme face à lui pour la secrétaire de l’établissement mais apparemment, ce n’était pas du tout le cas. Par chance, il se contrôla suffisamment pour que ses joues ne deviennent pas rouge feu à cause de la gêne. Il s’inventa une excuse bidon, se disant que tout le monde aurait pu faire l’erreur, après tout, la sorcière était sortie de derrière l’accueil et l’avait détaillé dans tous les sens.

Le ton et l’humeur joviale de la sorcière face à lui mirent fin à ça gêne. Elle ne semblait pas lui en tenir compte et semblait plus intéressée par le fait que Matt soit venu pour assister à un cour de Manumagie. Enfin assister, pas vraiment d’après les dires de la sorcière.

« Bah tu tombes bien, en fait ! J’suis chargée des cours de manumagie. Enfin, on est deux contributrices en fait, mais aujourd’hui, c’est moi. Par contre, je fais plutôt des cours individuels, du coup, assister ne suffira pas… J’espère que tu es du genre assidu. »

Assidu ? Le sorcier venait de la prestigieuse maison de Serdaigle. Les aigles étaient assurément les meilleurs élèves de l’école de magie, toujours travailleur et assoiffés de connaissance. Il suivrait le cours avec passion assurément, même si il n’était plus vraiment le petit enfant qui mettait la robe bleu et or de Poudlard. Et participer au lieu d’assister était encore meilleur pour lui. Surtout pour un cours individuel. Mais la sorcière ne lui laissa pas le temps de répondre qu’elle enchaina :

« Ce serait pour quand, et à quel nom ? »

Tout comme au coiffeur. Enfin, Matt jeta un regard au sac de sport qu’il tenait. Maintenant, ca serait parfait. Mais la sorcière devait avoir surement d’autres clients pour aujourd’hui, il devrait revenir une prochaine fois. Pas très grave. C’est pas comme ci il avait un boulot ou une famille. Mis à part trainer dans les rues, boire quelques verres, son emploi du temps était des plus vides.

« Pour quand ? Quand avez vous de la place ? Maintenant ? Si c’est pas possible ce n’est pas grave, faite selon votre emploi du temps. Disons que le mien est plutôt… Libre pour les six prochaines mois. Matt laissa échappa un petit rire avant de reprendre. Ce sera au nom de Austin. Matt. »

Le chômage avait ses avantages oui. Mais le sorcier serait ravi de se trouver un travail. Il s’ennuyait. Vraiment. Il n’était pas fan de jeux vidéo comme certains modlus qui passaient leur journée dessus. Puis au niveau économie… Ses provisions allaient bientôt être épuisées. Oui. Il devait vraiment se trouver de quoi gagner sa vie ou il allait finir SDF, sans rien avoir à manger. Et vu son gabarit, on ne pouvait pas vraiment dire qu’il allait avoir assez de réserve pour passer l’hiver dehors.

« Et comment se passe un cours de Manumagie au faite ? Je dois me préparer mentalement à subir pendant des heures et des heures toutes sortes de torture pour que mes doigts laissent filer un peu de magie ? » Petite question amusée de la part du sorcier, avec une petite part de crainte.
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Hartman
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle Principale

Message par : Jackson Hartman, Jeu 21 Juin 2018, 14:03


Max Valdrak & Lizzie Bennet

Mes doigts effleurent les livres rangés alphabétiquement, des livres j'en ais des tas, surtout ceux parlant des divers sorts de Magie Blanche et de Magie Noire, ainsi que des livres traitant de Créatures Magiques. Après la mort de mes parents, le cours de Défense Contre les Forces du Mal était le plus important pour moi, c'était devenu mon préféré, celui où je devais avoir les meilleures notes et où je devais être meilleur que les autres. Encore aujourd'hui, je dévore les livres pour avoir plus de connaissances sur le monde magique qui n'arrête point d'évoluer. Après mon combat contre ces Mangemorts, et ma difficile convalescence, je me devais d'apprendre encore plus de choses, d'engloutir plus de savoirs, afin de me protéger, mais les sorts n'était pas la seule possible attaque de l'Ordre Noir, ils pouvaient tout aussi bien attaquer avec des Créatures. Et pour cela je me devais d'en apprendre plus sur eux, pour cela il fallait que j'en combatte une... Mais pas seul, non, la solitude était terminer, et puis je ne pouvais pas mourir, pas maintenant, pas après cette magnifique rencontre... Il fallait que je trouve des personnes qui veuillent bien me suivre dans cette aventure... Mais qui ? Qui voudrait accepter ? Où trouver les plus passionnés de Magie et de Créature ? L'enseigne du Heurtoir apparaît devant mes yeux. J'ai trouver le lieu, maintenant les personnes.

Me voilà devant cet énorme bâtiment, lieu où je trouverais sûrement des personnes étant tout autant intéressés que moi par les Créatures. Je pousse la porte d'entrée et rejoint la Salle Principale, l'annonce que j'ai écrite avant de partir se trouve dans ma main, je m'approche d'une table et la pose dessus. Je relève le regard pour apercevoir plusieurs personnes autour de moi. J'élève la voix afin de me faire entendre.

Excusez moi. Messieurs, Dames. Je suis à la recherches de personnes étant intéressés par les Créatures Magiques. Voulant en savoir un peu plus sur eux, j'aimerais en affronter un afin de le capturer. Quelqu'un voudrait-il m'accompagner dans cette aventure ?
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Salle Principale

Message par : Lizzie Bennet, Dim 24 Juin 2018, 16:12


@ Matt
Il était pressé, notre cher bonhomme. Du genre à vouloir son cours là maintenant tout de suite. Moi ça tombait bien ; comme je le disais plus tôt, j’étais pas secrétaire, donc quand j’étais là, c’est surtout que je cherchais du fric, hum je veux dire, des clients, des apprentis, comme vous voulez. Vous savez, les mots ne sont que des formalités, on parle de la même chose au fond, non ?

Un son me revenait, comme une vieille chanson. Un déjà vu. J’sortais des mots qui ne sonnaient pas comme moi ; plutôt comme des lignes empruntées à un autre. De toute évidence, quelque chose dans sa présence ravivait des souvenirs oubliés. Son odeur, peut-être ? Quoique, c’était une nuance musquée assez classique, en vérité.

— J’ai rien de prévu, là maintenant tout de suite, donc c’est bon pour moi ! Malheureusement, l’ampleur du temps libre au sein de mon emploi du temps est inversement proportionnelle à la celle du tien. Mais je suis sûre qu’on trouvera des p’tits arrangements pour poursuivre les séances, si la première te plait. Car bon, faut pas se mentir, on ne devient pas manumage en une heure.

Grattant le parchemin que j’avais sous la main, j’inscrivais son nom, prénom, la date, le type de cours, bref, le classique. Il avait une autre question, enfin deux, non une coupée en deux, pour être exacte, et j’y répondis aussi sommairement que possible.

— Qui paierait pour une séance de torture ? Y a chaque semaine trois cents occasions d’en avoir gratuitement, avec bien plus d’adrénaline, si on se perd un peu dans Londres, ce serait carrément pas rentable comme commerce. Plus sérieusement, cela dépend vraiment de ton profil. Il y a des exercices de base, bien sûr, mais j’aime comprendre un peu l’ancrage émotionnel de chacun pour trouver les petites subtilités qui permettent d’établir une véritable connexion avec soi. Donc pour certains, des petites piques inflammatoires aideront la colère à libérer son énergie magique ; pour d’autres, la mémoire sensorielle, avec les habitudes de Quidditch par exemple, seront plus efficaces…

Avant de quitter le comptoir, j’avais une dernière précision à lui glisser :
— Au fait, l’initiation est à 5 gallions, tu as de quoi payer aujourd’hui ou je le note sur le carnet pour que tu passes le régler plus tard ? Et tu connais quoi exactement, en manumagie, histoire que je sache à quoi m’attendre ?


@ Aidan & Max

Je passais ce jour-là au Heurtoir, bien décidée à y prendre un abonnement. Je veux dire, oui, en manumagie, je me débrouille, mais je commence à être bien rouillée en duels. La période où je me battais jusqu’à ce que mort s’en suive est bien loin aujourd’hui… Il est temps de reprendre quelques saines habitudes. Sans parler du fait qu’avec la suspension des cours de vol le temps des travaux, j’avais beaucoup de temps libre à Poudlard. Et puis, au delà du simple abonnement, il fallait aussi voir si des clients avaient réservé des cours de manumagie, et si oui, quand. Je m’étais décidée à passer régulièrement, d’autant que ce n’était pas très loin de Barjow & Beurk ; cela s’inscrivait un peu dans mon périple londonien de base, quoi.

J’étais donc arrivée au comptoir, où les détails techniques furent vite réglés, quand un étrange énergumène commença à déclamer un truc qui ressemblait à « Oyez oyez gentes dames ! » Je vérifiais ma montre ; non, on n’avait pas changé d’heure, encore moins de siècle. Ou alors quand on voyage dans le temps, on change d’année mais pas d’instant de la journée ? Ce serait étonnant, tout de même. Enfin je sais pas, je m’y connais pas tellement en voyage dans le temps, vous savez. Bref.

Je détaillais rapidement son profil, mais à part sa taille imposante, il semblait pas spécialement différent des sorciers lambdas. Pas de vêtement d’un autre âge… Ce temps de réflexion n’avait duré qu’une fraction de seconde, évidemment ; comme beaucoup des perceptions que l’on a d’autrui. En trente secondes, tout est parfois joué. Une fois rassurée sur le siècle et le bonhomme, mon cerveau percuta donc quand au sens des mots, et là, un sourire cupide naquit au coin de mes lèvres. Une capture ? Du matos pour Barjow & Beurk ? Pardon, on m’appelle ?

— Bonjour. Cette expédition m’intéresse. Elle se fait dans le cadre d'un cours du Heurtoir ? Ton visage ne m'est pas familier...
Après tout, je ne connais peut-être pas tout le staff. Y a eu des changements, ces derniers mois.

Revenir en haut Aller en bas
Jackson Hartman
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle Principale

Message par : Jackson Hartman, Dim 24 Juin 2018, 18:04


Max & Lizzie
LA mutuel


Après mon annonce, plusieurs têtes se tournent vers moi, mais personne ne s'approche, je regarde le papier dans ma main, finalement venir ici n'a servi à rien, je n'ai plus qu'à repartir... Peut-être trouveras-je quelqu'un dans l'Allée des Embrumes ? Même si c'est une mauvaise idée, je trouverais plus des partisans de l'Ordre Noir que de passionnés de Créatures. Et après mon aventure avec ces deux Mangemorts, il vaut mieux que je m'entraîne encore plus avec les sortilèges, tant de Magie Blanche que de Magie Noire. Sinon je peux très bien rester ici et prendre un cours sur l'Animagie ! Cet aspect de la magie est très intéressante et peut m'apprendre de nombreuses choses, cela peut-être utile pour s'échapper très rapidement d'une situation délicate... Bien, ma décision est prise ! Je vais prendre ce cours. Mais j'ai pas le temps d'interpellé une personne travaillant au Heurtoir qu'une jeune Femme s'approche de moi. Elle est intéressée par cette excursion, tant mieux ! Il ne me reste plus qu'à trouver une autre personne et notre expédition pourra débuter dans la semaine à venir... Sa question me fait sourire, je serre la main de mon interlocutrice et me présente.

Je ne fait pas parti du personnel. Je suis juste venu faire une annonce et prendre un cours. Je suis Aidan Cray. Ravie de vous rencontrée Madame ?

Le visage de cette Femme ne me dit rien, je ne l'ai jamais vu de ma vie, et puisque c'est la première fois que je met les pieds dans cet établissement je ne pourrais dire si elle travaille ici ou si elle n'est qu'une cliente parmi tant d'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Salle Principale

Message par : Matt Austin, Jeu 05 Juil 2018, 23:38


Lizzie

Matt était impatient de pouvoir commencer à étudier, pratiquer cette étrange forme de magie qu'était la Manumagie. Il avait mit plusieurs jours à se documenter sur la chose et tous ce qu'il avait pu lire restait assez floue. Cette forme de magie ne semblait pas s'être très répandue dans le monde sorcier. Rien d'étonnant. Le principe même de cette magie, de lancer des sortilèges sans baguette, allait à l'encontre de moeurs actuelles. Et ce côté découverte, prémices d'une magie qui allait sans nulle doute se développer rapidement, ne laissait pas insensible le franco-américain.

Quand la sorcière expliqua à Matt qu'une seule séance ne suffirai pas et qu'ils seraient amener à se revoir pour pratiquer, un mince sourire s'agrandit sur ses lèvres. Cette magie était complexe à prendre en mains, complexe à pratiquer, complexe tout court quoi. Et les défis d'en ce gêne, l'ancien Auror les adoraient. Un nouveau challenge qu'il allait devoir surmonter, quoi de mieux pour se motiver. Surtout que dernièrement, sa vie était absolument... Ennuyante. Puis la sorcière face à lui semblait en connaitre en rayon sur beaucoup de choses, à coup sûr il allait pouvoir apprendre bien plus de connaissance qu'il en possédait déjà.

Lizzie expliqua ensuite à Matt, en rigolant, qu'il y avait bien d'autres moyens plus lucratifs et divertissants pour se trouver des séances de tortures dans la capitale anglaise. Matt ne pouvait qu'être d'accord avec elle. La nuit une fois tombée, certains quartiers londoniens devenaient des jungles urbaines où il ne fallait mieux pas s'attarder. Et lorsque la sorcière lui parla lus sérieusement, la sensation qu'elle était la personne parfaite pour lui apprendre la Manumagie se renforça en lui. Elle connaissait le sujet et semblait avoir déjà une expérience importante dans la manière de donner des cours.

Puis la question fâcheuse arriva. Celle de l'argent, des galions à dépenser. Tout avait un prix dans ce monde. Et par chance, l'ancien Auror possédait encore une petite somme d'argent sur son compte bancaire pour lui permettre de vivre aisément. Il allait répondre à Lizzie qu'il pouvait aisément payer la première leçon, mais la sorcière enchaine en lui demandant ce qu'il connaissait déjà sur la Manumagie. Matt se permit de prendre quelques secondes pour rassembler ses connaissances avant de lui répondre, toujours son mince sourire aux lèvres.

"Pour ce qui est de l'argent, ça devrait aller, je ne suis pas encore à la rue ou entrain de faire me balader en petite tenue dans les rues de notre belle capitale. Sinon pour ce qui est de la manumagie... Je me suis un peu documenter sur le sujet avant de venir ici évidement. Je dois dire que cette forme de magie n'est pas un sujet des plus faciles à traiter et beaucoup de texte que j'ai trouvé reste assez floue. Si j'ai bien compris et comme le nom Manumagie l'indique, ce savoir permet de formuler et de lancer dans sortilège sans avoir besoin de canaliser sa magie à l'aide de notre chère baguette magique. On passe outre la canalisation permise par la baguette pour directement envoyer notre "magie" par nos mains. Matt laissa quelques secondes s'écouler, faisant l'effort de fouiller au fin fond de sa mémoire pour trouver des éléments à rajouter, sans succès. Je n'ai pas trouvé grand chose, vous m'en voyez désolé. Mais je pense que le fait de pratiquer la magie sans baguette ne doit pas être encore très bien vu par nos hautes instances magiques ainsi que les moeurs actuelles. Mais cela ne me dérange absolument pas. Il faut savoir ouvrir son esprit à toute forme magique."

Ouvrir son esprit à toute forme de magie. Matt savait de quoi il parlait. Après tout, le franco-américain maitrisait deux formes de magie peu répandue actuellement dans le monde magique. De art souvent associé à la magie noire et qu'il avait apprit avec plaisir, alors même qu'il ne partageait pas les idéaux des sorciers qui utilisait l'Occlumancie et la Légilimancie à des fins sombres et cruelles.

Plongé dans ses pensées, Matt resta les yeux fixé quelques secondes sur la sorcière borgne face à lui. Ses pensées dévièrent petites à petites vers d'autres images, vers des souvenirs lointains. Il n'essaya pas de lutter, comme ci sont dont en occlumancie souhaitait lui montrer quelque chose de particulier. L'enseigne d'un bar. Un bar connu et réputé dans le monde sorcier anglais. Deux jeunes femmes. Une qui devait avoir son âge à l'époque. L'autre plus jeune. Et la ressemblance entre la dernière jeune femme et la sorcière face à lui était étonnante. Puis des bribes de souvenirs continuèrent d'affluer. L'alcool qui coulait à flot. Un jeu d'action. Lui en l'occurence qui se déhanchait sur la musique. Un strip teas de sa part. Un baiser. Deux baiser. Puis la soirée qui dérapa. Deux dames et un homme.

" Par la barbe de Marlin ! S'écria le brun, faisant surement sursauter même les personnes aux alentours de l'établissement. La petite Lizzie ? Lizzie la serveuse au Chaudron Baveur ? Puis après les exclamations, vient le regret. Oh non. Oooooooooh non. Non. Non non non. "

Matt ne savait vraiment que dire. Ce n'était surement ni le moment ni lieu de faire ce genre de scène mais il n'avait pu s'empêcher de retenir les mots qui avaient foncé en dehors sa bouche quand les souvenirs avaient refait surface. Rare et unique soirée où le brun s'était relâché.
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Salle Principale

Message par : Kohane W. Underlinden, Ven 13 Juil 2018, 13:02




Pv Elly

Shooter dans un caillou, s’amuser à le voir rouler, le suivre, shooter une nouvelle fois dedans et ainsi de suite. C’est amusant. Jusqu’au moment où quelqu’un, venu en sens inverse, lui frappe à son tour dedans et l’éloigne de moi. Pas le temps de lui courir après mais j’suis quand même déçue : il était chouette, ce caillou.
J’ai transplané depuis Pré-au-lard, après mon boulot aux 3B. Après avoir vérifié que tout était en place pour le service du soir et que les collègues étaient bel et bien là. S’en aller, se diriger vers Londres, et, plus précisément, le Heurtoir.
Je ne suis jamais venue ici. C’est la première fois. Sous la proposition d’Elly qui y travaille. Je sens, à ma ceinture, alors que je marche, l’arme offerte par Alhena, rendue invisible à Barjow & Beurk. Je m’y habitue de plus en plus. Il m’arrive même, parfois, de ne plus la sentir. Et, lorsque j’y pense, je prends de nouveau conscience de son poids. De la ceinture qui enserre la taille. Mais, à mesure que les jours passent, l’objet devient une part de moi, comme une extension de mon propre corps. Et, en tant que tel, je n’y fais plus tellement attention.

Je sais à peu près où se trouve le Heurtoir. Mais, n’y étant jamais allée, je tourne en rond quelques minutes, tentant de retrouver mes points de repère.
Elly a accepté de me voir, me recevoir, m’aider. Elle s’est inquiétée en lisant ma lettre. Son inquiétude me touche et je me dis que je peux lui faire confiance. Pour ce que j’ai à lui demander, cette notion est de mise et n’en est pas moins la plus importante. Tandis que je marche, je me remémore : nos rencontres, le temps que quelques minutes ou quelques heures de folie. Et les façons dont elle m’a sauvée la mise, dont elle a su me rassurer, me tranquilliser, me ramener à moi. Elle est rassurante parce que je sais pouvoir compter sur elle : comme une mère qui veille à distance. Mais elle n’a rien à voir avec ma mère -que j’aime beaucoup. Je sais que je ne pourrais jamais parler de tout ça avec ma mère, elle se ferait un sang d’encre et, je le crois bien, serait capable de m’enfermer juste pour me garder en sécurité.
Elly est différente. Elle s’inquiète mais vit sur le même rythme, le même plan que moi. Sans doute qu’elle connaît tout ce que j’ai connu, ces accès de fureur et de violence, les peurs viscérales du monde extérieur, les larmes, le sang. Elle s’inquiète mais sait qu’il ne sert à rien de mettre en haut d’une tour d’ivoire.
Ma mère ne peut pas comprendre cela. Elle ne l’a jamais vécu, cantonnée dans sa petite bulle mondaine et londonienne. Pourtant, quand elle était jeune, elle avait de grands rêves. De belles ambitions qui la poussaient en avant. Et un jour, tout ça s’est envolé. Avec son mariage, je suppose.
Déglutir.
Je ne finirai pas comme elle. Jamais rien, ni personne, ne me volera mes rêves. Et il y a toujours des personnes dans mon entourage pour me les rappeler.

J’arrive devant la porte du Heurtoir. Que je pousse. Sans hésitation.
Je ne suis jamais venue, je ne sais pas bien comme ça fonctionne.
Alors, maladroite, je me décale un peu sur le côté, scrute la pièce qui s’offre à moi. Je ne sais pas où aller, que dire, que faire.
Inspirer.
Le plus simple.
Expirer.
C’est d’attendre Elly. Ou que quelqu’un vienne me demander ce que je fais là.

Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Salle Principale

Message par : Elly Wildsmith, Dim 15 Juil 2018, 17:55



Koko

Un vendredi à courir entre l’une et l’autre des salles du Heurtoir, à faire des évaluations, à lancer des sortilèges. T’avais pensé que ce serait différent du Ministère, un peu. Qu’il y aurait de l’action, beaucoup. Que tu ne t’ennuierais pas. Mais la routine t’ennuie. Elle te lasse, t’abîme. Comme si t’aimais pas refaire les mêmes choses 105 ans .T’avais besoin de mouvement, d’action. Et cela manquait cruellement au Heurtoir. Non pas que les abonnés ne soient pas intéressants. Non, ils avaient tous un quelque chose qui te donnaient envie de les former, de les guider, de les aider. Mais tu n’y trouvais pas ton compte au final : ça manquait de nouveauté. Les gestes se répétaient toujours, inlassablement.

C’est donc un vendredi rempli de routine qui s’achevait, et avec la fin de la journée approchait ton rendez-vous avec Kohane. Jeune femme rencontrée au travers d’une rue, où un inconnu comptait en faire son casse-dalle de minuit. Frisson à cette pensée. Tu te remémore la plus récente rencontre, celle où Kohane t’avait appelé à l’aide. Comme si tu étais un phare dans la nuit la plus noire qu’elle rencontrait. Qu’elle aurait été responsable du cadavre à côté, que tu l’aurais protégé, sans l’ombre d’un doute. Y’avait quelque chose chez elle qui t’appelait, qui te rappelait quelque chose. Un truc inaccessible mais qui était là quand même. Quelque chose que t’arrivais pas à discerner, dont tu comprenais pas les contours mais dont tu arrivais à percevoir la présence.

Et là, alors que tu es occupé à classer différent papier dans le bureau du staff – porte laissée ouverte pour te permettre de voir l’arrivée des clients et surtout l’arrivée de Kohane. Tu savais qu’elle ne tarderait pas – quand bien même elle aurait du retard que tu l’attendrais. Mais à l’heure dite, la porte retentit et tu découvres la silhouette de Kohane. Elle a cet air sur le visage que tu lui connais pour l’avoir souvent vu : perdue ? Desamparée ? Tu ne sais pas, mais tu ne la fais pas attendre davantage, tu sors du bureau, un sourire aux lèvres « Bonjour Kohane, comment vas-tu ? » et lui indique de te suivre dans le bureau – endroit idéal pour ne pas être dérangées par des oreilles indiscrètes.
Revenir en haut Aller en bas
Max Valdrak
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


Re: Salle Principale

Message par : Max Valdrak, Dim 15 Juil 2018, 21:47


avec Lizzie et Aidan

Je tournais. Virais. Me perdais. Dans les rues, sans but précis. Je m'en cherchais. En cherchait un à ma vie. Sans savoir où cela me mènera. Sachant que sous peu je retournerais à mon quotidien. Même si la forêt m'apportait son lot de rebondissements, je sentais qu'il me manquait un truc. Intérieurement une envie grandissait, une sensation me manquait. Les combats. Cette adrénaline qui montait quand un sort ou un coup était lancé dans sa direction. Cette sensation qui prenait mon corps quand je me retrouvais face à une créature dix fois plus grande qu'un écureuil et que je devais battre en retraite. Ce mélange de peur, de joie et de frissons. J'avais envie de le retrouver.

M'entrainer seule ne m'aidait pas toujours. Courir avec mes animaux, travailler mes esquive avec eux je pouvais. Mais l'humain était un animal imprévisible. Je devrais en côtoyer plus souvent pour moins me faire surprendre. Et l'entrainement avec Fañch...Enfin sa retenue, m'a rappelé cette partie de moi oubliée sur les tatamis et dans les salles de combats. J'avais envie de la retrouver. Bientôt deux ans que j'étais sortie de forêt. Deux années que j'étais retournée parmi les hommes. Peur au ventre. Confiance absente, j'avançais vers la salle principale du heurtoir. Je ne pouvais plus reculer. Attraper un entraineur. Demander un abonnement. Objectif du jour.

Mais objectif dévié lorsque les oreilles trop attentives captèrent une conversation. Un silhouette connue. Je n'osais pas vraiment m'avancer. Je restais en retrait. Écoutais en secret. Mes pieds s'approchant malgré moi de la table. Mes mains se posant sur la feuille. Dos à moi le jeune homme ne me remarquait sûrement pas. Ce n'était pas un entraineur. Je devais en trouver un. Mais ses mots étaient intéressant. Et...

- Je peux me joindre à vous?

Parole dans un murmure à peine audible. Je ne voulais pas couper la conversation. Les mots m'avaient échappé. J'avais envie de me cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Hartman
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle Principale

Message par : Jackson Hartman, Lun 16 Juil 2018, 02:14


Max & Lizzie
Demande de cours d'Animagie


Une autre personne c'est approchée de moi, derrière mon dos, mais sa main apparaît dans mon champ de vision me faisant retourné subitement. Une frayeur reste un quart de seconde dans mes yeux avant que mon regard ne revienne à la normale. Depuis le combat, je craint chaque gestes brusques de la part des gens qui m'entourent, me faisant sursauté alors que ce geste n'était pas pour moi. Le monde doit me prendre pour un fou... Je sais pourtant que ce combat était minime par rapport à d'autres, certains sorciers ont eut pires que moi... Je le sais mais je n'arrive pas à rester moi-même. Peut-être avec le temps... Je lâche un sourire à la femme à mes côtés.

- Bien sûr Madame. Je vous propose une sortie dans la semaine, voir le week-end si vous êtes occupés par un quelconque travail. Contactez-moi quand bon vous semble. Je suis disponible à tout moment. J'attend de vos nouvelles.

Laissant la feuille sur la table avec mon nom et mes coordonnés écrit dessus, je m'éloigne afin d'interpeller un membre du personnel du Heurtoir. Dans tous les cas je ne serais pas venus pour rien. Je me doit de prendre un cours d'initiation à l'animagie. Regardant autour de moi, j'espère trouver quelqu'un de libre. Sinon je devrais repasser un autre moment. Mais cela m'ennuierait. Mettant les mains dans les poches, je patiente à côté du "comptoir".
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Salle Principale

Message par : Kohane W. Underlinden, Mer 18 Juil 2018, 12:00




Elly

Se préparer, mentalement, à comment exposer les faits. Depuis que nous nous sommes mises d’accord sur un rendez-vous, j’ai eu l’occasion de me mettre d’accord sur certaines phrases ou certaines façon de dire ce que j’ai à dire. Mais en fait... je ne sais pas. Je crois -suis sûre- que je vais y aller au feeling. C’est toujours comme ça : préparez votre discours ; vous ferez finalement une improvisation complète.
Un bruit de pas ; relever la tête. C’est Elly. Qui apparaît d’une pièce. N’a pas oublié -je n’ai jamais eu peur qu’elle oublie. Mais la voir là, en chair et en os, le regard dirigé vers moi est comme rassurant.
J’esquisse un sourire, sortant de ma réflexion morose d’il y a un instant. Son visage renvoie, en reflet miroir, ce sourire.
Elle me fait signe de la suivre ; je m’exécute. Bientôt, nous nous retrouvons dans un bureau -peut-être le sien.
Je jette un rapide coup d’oeil aux alentours. En cette soirée, les choses paraissent plutôt calmes. Je me demande si Elly est la seule du personnel encore présente ou si les entraînements se perpétuent jusqu’à une heure plus tardive.

-Salut Elly, c’est vraiment gentil à toi de me recevoir. Tard, en plus.

Si elle accepte, ça va peut-être lui demander de faire des heures supplémentaires, en plus. Mais je n’ai pas pu me libérer plus tôt dans la journée. Au pire, j’accepterai de remettre à un autre jour notre rendez-vous, sur des heures plus décentes.
Mais, avant cela, il faut que je sache.
Ce qu’elle en pense.
Je jette un furtif coup d’oeil par-dessus mon épaule : s’assurer qu’il n’y a personne. Je n’ai pas tellement envie que d’autres entendent ce que j’ai à lui dire. Parce que... mon art n’est pas tellement légal. Comme si j’allais me faire recenser auprès du ministère !
Alors, oui, Elly est une ancienne Auror. Néanmoins, quelque chose en moi parle et dit qu’elle n’est pas comme les autres. L’illégalité, ça la connaît. Après tout, ne m’a-t-elle pas laissée partir après usage de magie contre un Moldu alors même qu’elle était toujours Auror et en parfait droit de m’arrêter ? Elle aussi, a ses bêtes. Ses démons. Ses cauchemars.
Sans doute pour ça.
Que quelque chose comme de la confiance passe entre nous.
Un peu comme si je pouvais me retrouver en elle et elle en moi. Phénomène qui pousse à écouter et aider l’autre.
Alors
J’ai décidé de lui faire confiance.
Et raconter. Ce que je peux raconter.
J’inspire un grand coup, balance un sourire vague avant de me jeter à l’eau :



-Tu sais, quand on s’est vues en Allemagne... enfin quand je t’ai appelée... ça remonte à déjà un bon bout de temps. Mais je n’oublierai jamais. L’instant où tu as pointé ta baguette sur moi pour me venir en aide. Je crois que c’était la meilleure chose à faire. Mais... j’ai eu peur comme jamais. Peut-être que tu sais, que tu t’en doutes -petit rire gêné. En tout cas, après cette expérience, j’ai pris conscience du danger que représente un esprit non protégé. En toi, j’ai confiance. En d’autres, non. Alors... je me suis lancée dans l’occlumancie.

A cette évocation, mon sourire vague se transforme en quelque chose d’un poil fier. Parce que j’en ai bavé. Ca a été compliqué, les premiers entraînements. Avec un ami de ma cousine. J’étais trop dispersée, trop agitée. Impossible de me ramener à une seule chose et fermer mon esprit.
Ca a été un travail de tous les instants. Me lançant dans des exercices méditatif et de respiration pour apprendre à contrôler mon corps et mon esprit.
Et, peu à peu, j’ai réussi à tranquilliser les vagues, me couper du monde et couper mes pensées, les protéger derrière des murs. La base.
Néanmoins, j’ai encore besoin. De plus.

-Au début, je me suis contentée de pouvoir occulter les parties indésirables de la mémoire. Mais... il s’est passé... enfin, je n’ai pas trop envie d’en parler. Toujours est-il que je me rends compte que ce n’est pas suffisant. Il faut que j’arrive à faire plus que des murs. J’ai besoin de réorganiser mes pensées et souvenirs pour montrer ce que j’ai envie de montrer. Voire... créer des faux souvenirs.
Evidemment, tout ça, ce n’est qu’en prévention. Comme on dit, mieux vaut prevenir que guérir.


Encore un regard par-dessus mon épaule.
Sait-on jamais.

-Tu es legilimens, Elly. Je... j’ai envie de te faire confiance. Est-ce que tu peux m’aider ? Est-ce que tu peux entraîner mon esprit ?

Regard profond qui s’accroche à son visage. Pas suppliant. Mais intense. De cette intensité de vie et rage d’aller de l’avant. Depuis qu’on a cherché à m’interroger, j’ai compris qu’il fallait que j’aille plus loin dans cet art. Que je continue d’avancer. Pour ma propre sécurité. Celle des autres.

-Si... si tu acceptes, je pourrai revenir ici régulièrement, qu’on s’entraîne ensemble... ? Me semble que vous proposez des formations en la matière, non ? Mais j’ai besoin de discrétion.

Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Salle Principale

Message par : Lizzie Bennet, Mer 01 Aoû 2018, 11:13


@ Aidan & Max

L’inconnu ne faisait pas partie du staff, mais je notais mentalement son nom. Quelque chose dans sa façon de se présenter — de débarquer dans un endroit qu’il ne connaissait pas pour proposer une ptn d’expédition — me disait qu’on allait se revoir, et beaucoup.
— Lizzie, ou Liz, mais surtout pas Madame !

Une voix se mêla aux nôtres, et je pivotais, une lueur malicieuse dans le regard. Ah, ça, c’était Max ! Pile la personne dont j’avais besoin pour un périple en faune inconnue…

Le brun acquiesça rapidement, et je clarifiais la situation.
— Max, Aidan, Aidan, Max. Plutôt le week-end pour moi, je suis prise en semaine.

Enfin, le week-end aussi, mais je peux faire une exception de temps à autre. Askip, je suis propriétaire quand même.

Jetant un coup d’oeil aux coordonnées, je les mémorise rapidement, et jette un coup d’oeil à mon amie.
— J’espère t’y voir, alors !
D’un petit signe de la main, je prends congé des deux sorciers.

(fin pour moi)

@ Matt

Je n’aimais pas la façon dont il parlait de la vie dans la rue — pour la simple raison que j’étais, moi, passée par là. Sa désinvolture m’écorchait la langue, mais je me retins de commenter. Par chance, il enchaina rapidement sur la manumagie, et cet aspect avait de grandes chances d’être notre terrain d’entente. D’autant qu’il avait un accent très charmant, qui changeait un peu de ce que j’avais l’habitude d’entendre sur mon lieu de travail.

Je lui lançais un regard encourageant.
— C’est un bon début ! Il n’est pas toujours nécessaire de la formuler, mais oui, tu as raison. Il s’agit d’apprendre à la canaliser à travers nous-mêmes, sans dépendre d’une béquille extérieure. Cela peut être d’une grande aide en situation de danger…

Il voulait apprendre, ouvrir son esprit, et moi j’aimais bien les gens ouverts d’esprit. Des cuisses aussi, mais on y reviendrait peut-être plus tard, là n’était pas l’objet de notre rencontre. Ou pas plus tard en fait.

Un silence un peu tendancieux s’était immiscé, et que nos regards se cherchaient sans trop s’en cacher. J’aimais bien jouer avec les gens ; certains étaient mal à l’aise face à mon cache-oeil, d’autres troublés, fascinés, indifférents. Difficile de dire dans quelle case il tombait, pour l’heure ; ce n’est pas vraiment sur l’artifice que son regard était rivé. Damn, c’était vraiment cool d’être contributrice ici, je fais des rencontres bien sympathiques, et l’afflux d’audace qui se dresse dans mes veines fait un bien fou.

Et là, un truc se passa dans sa tête, et il commença à dégainer tout un tas d’émotions sur son visage et ses lèvres et ses mots. D’une moue boudeuse, je le défiais.
— Petite, petite…
Son malaise était délicieux. Je ne savais même pas de quoi il parlait ; peut-être que j’avais des raisons de rougir, moi aussi. Sur le coup, cela ne me revenait pas, alors je préférais me cacher derrière mon assurance et le travailler au corps. Alors comme ça, on en a honte ? Ça va pas t’empêcher d’apprendre j’espère ? Tu sais, suffit de demander et je peux être foutrement distrayante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Salle Principale

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 7 sur 10

 Salle Principale

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Heurtoir-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.