AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Heurtoir
Page 4 sur 8
[Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Ian Benbow
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Ian Benbow, Mer 4 Jan 2017 - 11:54


Dire qu'il y a quelques années de cela, Ian avait dormit quelques nuits durant sous ce pont, là-bas. Une forme noire dans le lointain, mais que lui savait être ce pont, son pont à vrai dire. Et ce soir, il se tenait droit comme un i à quelques kilomètres de là, l'exact opposé de ce qu'il avait été. D'un homme pauvre, portant des vêtements troués et des baskets volés, il était passé à sorcier respecté (en tout cas, il aimait le penser) se rendant à un gala avec une sorcière provenant d'une des familles les plus connues de notre monde. De quoi faire des envieux. Benbow était fière de ce changement radicale, de sa reprise en main réussie. Il devenait ce qu'il avait toujours voulu être, et se préparait à faire encore mieux. Avec l'aide d'Alhena.

La relation entre les deux serpents n'étaient pas des plus simples. Est-ce qu'ils étaient amis ? Non, pas vraiment. Ennemi, alors ? Non plus. Bien qu'ils se soient affronté récemment lors d'une expédition en Amazonie. Peut-être étaient-ils amant ? Nope. Ils s'étaient embrassés une fois, à leur première rencontre, mais rien de plus. On pourrait dire qu'ils se servaient l'un de l'autre, ils puisaient chez l'autre ce dont ils avaient besoin pour avancer. Ian avait beaucoup de choses à puiser chez Alhena, elle venait d'un milieu qu'il souhaitait intégrer. De l'autre côté, il ne voyait pas bien en quoi il pourrait être utile à Alhena. Un jour viendra, peut-être, où il comprendra.

Au loin, elle approche. Fabuleusement belle. Gracieuse et attirante. Ils se saluent, Ian lui signale sa beauté. L'abreuve de compliment, comme tout homme le ferait. Le fera, sûrement, lors de la soirée. Ils s'apprêtent à avancer, direction le Heurtoir. C'était à ce gala que les deux collègues se rendait. L'ouverture d'un centre d'entraînement pour sorcier. En quelques sortes, une salle de musculation moldus adaptée à notre monde. Ian n'est pas étonné de Vhagar et Jean. Ian et eux sont un peu similaire, toujours à la recherche de la perfection, et donc d'apprentissage. Apprendre est le meilleur moyen de s'élever. Ian avait hâte de voir ce que leur avait concocté les deux Serpentard.

Alhena lui demande d'attendre, et il s'exécute. Ils sont face à face. Ian, un peu plus grand, baisse la tête pour la regarder. Elle s'attaque à sa chemise. Remettant en place le col de celle-ci. Ian sourit. Une maman, presque. Il se laisse faire, ne lâchant pas le visage de sa collègue du regard. Elle à l'air pensive. Il ne pleut pas, pourtant. Elle s'arrête, les mains sur le torse de Ian. Elle lui glisse quelques choses en rapports avec les invitations, mais Ian n'écoute qu'à moitié. À nouveau, ils s'embrassent. Quelques secondes, tout au plus. Ils se détachent l'un de l'autre, Ian sourit. Il a aimé, mais sait que ça ne se reproduira pas. Ni ce soir, ni un autre. Ou en tout cas, pas bientôt. Elle lui parle de reine, d'image. C'est important, pour la haute société. L'image qu'on renvoit. Ian sourit, tend son bras et le croise avec celui de sa reine du soir. Ils avancent.

- Les reines sont dur à trouver. Peu de femme te ressemble, Alhena.

Un sourire en coin et il se tut, laissant le vent leur chuchoter son cri. Vhagar et Jean sont dans la ligne de mire. Le norvégien sera sans doute étonné de voir Ian au bras d'Alhena après les événements en Amazonie. La rancune, Ian ne la garde pas. C'est un sentiment' négatif, qui l'empêcherait d'avancer. Tout le contraire d'Alhena, qui le pousse vers l'avant. Des poignées de main et quelques politesses plus tard, Alhena et Ian entraient enfin à l'intérieur du fameux Heurtoir. Les yeux du Benbow bougent sans cesse, s'arrêtant quelques secondes tout au plus sur les visages connus. Azénor. Professeur de Métamorphose. Boccini, une ancienne Professeur de DCFM. Harper. O'Leary. McKinnon. Alhena le guide vers un inconnu. Elle le lui présente sur le chemin. Il s'appelle Ashton Parker.

Benbow laisse Alhena échanger quelques formalités avec l'inconnu avant de lui-même se présenter, la main tendue.

- Enchanté, Ashton. Ian Benbow ajoutait-il avec un sourire.

Il n'eut pas le temps d'aller plus loin, Malicia approchait. Elle aussi avait été de l'aventure en Amazonie. À la surprise générale, elle embrassé Alhena sur les lèvres. Ian sourit. Ça lui rappelait sa propre soirée intime avec Malicia. Dommage qu'Alhena n'ait pas été dans le coin, ça ne l'aurait pas dérangé de l'ajouter dans l'équation. Après ce doux baiser, la manumage saluait Ashton et Ian, puis s'adressait à nouveau à son amie. Ian la trouvait amusante, Malicia. Il observait sa petite scène, le sourire aux lèvres. Elle mit fin au show en s'éloignant du petit groupe pour aller chercher de quoi se rafraîchir. Le Serpentard la suivait du regard.

- Un sacré numéro, la Malicia dit-il en blaguant. Je vais l'imiter et aller nous chercher du champagne.

Le Professeur s'écarte et se dirige vers la longue table sur laquelle repose un bon nombres de flûtes remplies de champagne. Il s'empare de trois d'entre-elles et retourne vers sa cavalière et l'ami de cette dernière. De retour, Ian disperse les flûtes et lève la sienne. Il s'évite l'embarras de crier santé et boit une petite gorgée de sa boisson. Il ne doit pas boire ça comme du whisky, ce n'est pas classe. Il prendrait sûrement une remarque de la part d'Alhena.

Une nouvelle personne se joint au groupe, Evan.

- Messieurs, je vois qu'on a tous misés sur l'élégance ce soir ! Au plaisir de converser avec vous plus tard, je venais seulement vous saluer. Passez une bonne soirée !

D'un sourire poli, Ian répond à la poignée de main. Il sent qu'une réponse n'est pas souhaité et garde le silence. Aussi parce qu'il en a envie. Apparemment, Evan n'était pas venu pour les saluer mais plutôt pour saluer Alhena. Et lui glisser quelques mots. Ian jette un regard vers Ashton suivit d'un sourire et d'une nouvelle gorgée de champagne. À peine fut-elle avalée que le Professeur s'en allait vers d'autres invités. Toujours un sourire affiché aux lèvres, Ian s'adressait à Alhena.

- Légèrement possessif celui-ci, Alhena. Ne venons-nous pas de rencontrer ton roi ? La phrase fut suivie d'un clin d'œil pour marquer l'ironie.
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Ashton Parker, Mer 4 Jan 2017 - 12:26


Arriver à l'heure c'était complètement surfait. Et dans la famille des Parker-Harper ça arrivait seulement lorsque les planètes s'alignaient en même temps qu'une éclipse de lune. Du coup, ben en ce 31 décembre à l'heure où la soirée devait commencer Ashton était encore chez lui à moitié habillé. Il ne trouvait plus la chemise qu'il avait prévu de mettre, à croire que son elfe de maison était encore plus bordélique que lui. C'était complètement ridicule, mais finalement il réussit à mettre la main dessus après avoir retourné tout son appartement. C'est à ce moment-là que la sonnette de l'entrée retentit et le sorcier décida de sortir en laissant le bordel derrière lui. Il ne restait plus qu'à espérer que Brownie rangerait.

Le Métamorphomage sourit à Merry, qui attendait derrière la porte, avant de s'éloigner avec elle dans les rues de Londres. Sa cousine s'était mise sur son 31 (c'était le cas de le dire) avec sa robe noire et ses escarpins. Les deux sorciers se rendaient au gala d'inauguration du Heurtoir, un nouvel établissement qui ouvrait ses portes à Londres. Il s'agissait d'un genre d'endroit où on pouvait s'entraîner aux duels, et le concept avait tout de suite beaucoup plut à Ashton qui s'était promis qu'il y passerait quand le lieu serait ouvert. Il avait ensuite reçut une invitation à cette soirée de 31 décembre de la part de Jean, un sorcier avec qui il avait fait ses études à Poudlard, qu'il avait revu plusieurs fois ces derniers temps et qui était apparemment le gérant de cet établissement.

Du coup, le jeune homme avait naturellement argumenté avec sa cousine pour la motiver à venir au gala puisqu'elle lui avait confié qu'elle hésitait à s'y rendre. Lorsque les deux sorciers arrivèrent sur place, beaucoup de monde était déjà arrivé ce qui était assez normal considérant leur retard. Il reconnaissait certain visages, d'autres moins. Merry l'abandonna pour aller retrouver une amie de Poudlard. Mais avant qu'Ashton n'ait eu le temps de se sentir seul il aperçut Alhena qui arrivait dans sa direction en compagnie d'un homme qu'il ne connaissait pas (Ian).

- Bonsoir Ashton, comment tu vas ? On ne t'importune pas j'espère ?

- Bonsoir Alhena, non pas du tout ! A vrai dire je viens d'arriver.

Comme toujours, la jeune femme était magnifique, en particulier ce soir-là avec sa robe qui la mettait particulièrement en valeur. C'était sympa de la voir, car cela faisait un moment qu'ils s'étaient ratés de peu, notamment à la dernière soirée de l'Occamy Doré. En effet, lors du bal masqué même si tous les deux étaient présents, Peverell avait été très occupée à gérer son établissement, et Ashton à gérer une jeune femme rencontrée là-bas.

- Bonsoir Benbow et hm.. Ashton, c’est ça ? Comment se passe votre soirée ?

Une jeune femme blonde (Malicia), assez maquillée et apparemment avec pas mal de personnalité était arrivée à leur hauteur. Elle semblait plutôt bien connaître Alhena et l'autre gars dont il ne connaissait toujours pas le prénom. Le visage de la sorcière lui disait bien quelque chose mais il n'arrivait pas à replacer où il l'avait vu. Il l'avait probablement croisée dans une soirée avec plein de monde où il avait fini complètement bourré, cela expliquerait qu'il ne se rappelle pas bien où c'était. Ou alors à la BAMN, là aussi parce qu'il voyait passer plein de monde et que c'était assez difficile de se souvenir de tout le monde. Alors qu'il acquiesçait, elle repartait déjà pour se servir à boire.

- Tu nous présentes ? demanda Parker à Alhena en désignant celui qui l'accompagnait.

Dans le même temps, il attrapa une coupe de champagne et la porta à ses lèvres tout en observant de loin un Hugh qui portait un short rouge et brillant. Avec Dey on n'en était plus à une surprise près après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Peter McKinnon, Mer 4 Jan 2017 - 13:41


Aileen, Merry, Liskuvo, Aiko


Avant même que Peter n'ait pu jouir du privilège de la réponse de la jeune Merry, un autre élève de Poudlard vint pointer le bout de son nez. C'en était à croire que tous les sorciers encore scolarisés avaient décidé de se retrouver à cet endroit là de la salle.

- Hmm, bonsoir à vous ! Je suis content de voir des visages connus dans cette marée humaine trop vieille pour moi. J'adore vos tenues !

Le nouveau venu avait l'air heureux d'être là ou plutôt d'avoir trouvé d'autres élèves, ou peut-être était-ce les deux ? Sa tête ne disait strictement rien à Peter qui avait déjà du mettre un trimestre pour essayer de visualiser plus ou moins tous les membres de sa maison. Autant dire que lorsque l'on ne portait pas de robe, on ne l'intéressait pas vraiment le jeune préfet. Mais apparemment, ce jeune sorcier le situait ! On pouvait dire que la fonction de préfet lui avait apporté au moins un minimum de renommée chez les élèves les plus âgés. Et cela n'était pas désagréable. Peter le salua d'un signe de tête amical, un sourire aux lèvres. D'habitude il n'appréciait guère la compagnie des autres garçons, mais là rien n'avait réellement d'importance, ou plutôt tout en avait assez pour expulser ce genre de préjugé.

Le jeune élève, manifestement réparti à Poufsouffle avait eu la grande idée de se présenter et il était fort probable qu'à l'avenir Peter ne passe plus à coté de lui sans le reconnaitre ! Le dit sorcier embraya sur des questions à Aileen et à Aiko (Peter connaissait son nom aussi désormais, c'était fou ce qu'il était pratique ce Liskuvo), ce qui permis à Merry de répondre à interpellation pour le moins étrange de Peter.

- Mon nom est Harper. Personnellement, je ne me souviens pas t'avoir côtoyé, à part peut être en classe ... peut être connais-tu quelqu'un de ma famille !

Harper ... Peter prononça ce nom plusieurs fois très vite dans sa tête. Il semblait à Peter qu'il connaissait un Harper. Mais bon sang, c'était bien sur, Trystan ! Le jeune serpentard ne reconnaissait pas toujours tout le monde, mais lorsqu'il s'agissait de relations en rapport avec son job cela finissait toujours par revenir ! Serait-il possible qu'elle soit la sœur de son collègue préfet de Gryffondor ? Apparemment c'était le cas, une coïncidence. Peter ne connaissait pas bien son collègue gryffondor, mais pour avoir eu plusieurs réunions avec lui, il n'avait rien à redire dessus, et étant donné sa méfiance du genre masculin, ce n'était pas peu dire ... Mais quelque chose le chiffonnait, elle n'avait pas l'air spécialement plus âgée ou plus jeune que lui. Une cousine ?

- Ah voilà ! Harper ! Tu serais de la famille de Trystan ? Vous avez un peu les mêmes traits, c'est ça !

*Oh non, le boulet est de retour !*

- Enfin, en tout bien tout honneur, c'est que vous partagez un beau patrimoine génétique.

*Ouais, il est pas désagréable à regarder, le patrimoine génétique ...*
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Evan, Mer 4 Jan 2017 - 16:04


Échange de sourires avec la belle et son loup. Azphel me salue dignement. Souvenir de magie noire. Une gorgée de liquide rejoint les précédentes. Je les regarde. Ils sont si complémentaires. A mes yeux ils représentent le plus beau couple du continent. Faits pour se rencontrer, dans les ténèbres et au-delà.

- Plutôt bien, très bien même. Et toi alors ? Tu es venue sans cavalière, mais le regard que tu as pour elle ne trompe pas. Ou mon imagination me joue des tours ? Sérieux ou pas, tu as toujours bon goût.

Je fis une moue de surprise. Étais-je si prévisible que cela dans mes gestes ? Probablement ce soir. Pis c'était pas comme si j'étais venu à la soirée uniquement dans le but de la croiser. D'épouser cet océan de mes yeux pour essayer d'y voir l'horizon qui se dessinait dans les siens dont j'étais éperdument prisonnier. Je n'eus le temps de répondre, voyant le regard de sa compagne qui elle aussi regarda la belle. Elle évoque une soirée lointaine avec elle, avant de faire une brève entrevue du pouvoir des femmes sur les hommes par rapport à notre situation, à Az' et moi.

Je réfléchissais à quoi leur répondre. Ils faisaient partie de mes amis les plus proches. Mais je n'avais encore dit à personne que j'étais le père de trois enfants, qu'Alhena était leur mère. Depuis Noël, j'attendais la suite. Le nouveau chapitre, le nouveau départ. La route à emprunter. Je savais ce que je voulais. Être près de mes enfants. Et près d'Alhena. Mais je ne savais pas trop où nous en étions depuis les fêtes passées. Alors j'étais venu ici avec l'espoir d'y trouver un semblant de réponse. Ne serait-ce qu'un nouveau rayon de soleil auquel je pourrais m'accrocher pour me rapprocher d'elle. J'étais prêt à lui offrir mon bras, à lui offrir mon âme, à lui offrir mon cœur. Si tant est qu'elle était prête à découvrir et embrasser des Ténèbres comme moi.

- Je... commençais-je, hésitant. C'est compliqué... Elle me plaît... C'est une évidence. Et pour bien des raisons ! A bien y penser... Tout ce que je sais d'elle me ravit... M'attire par une force que j'avais depuis bien longtemps oublié... J'avais espoir qu'elle serait ma cavalière ce soir, alors je ne sais pas. Peut-être aurais-je l'occasion de vous la présenter...

J'espère...

De nouveaux invités arrivèrent, à commencer par un qui gagna le titre de tenue la plus décontractée de la soirée. Hugh Dey, mon deuxième meilleur ami après Azphel. Visiblement le froid au dehors ne le gênait pas, car il était venu en short ! Je laissais un rire s'échapper, qui n'était pas moqueur au contraire. J'appréciais cela chez mon ami, l'art d'être toujours dans l'unique, sans frontières ni barrières. Assurément, il pouvait être de bonne compagnie, les conneries le suivant généralement très près du cul.

Peu après, je vis Finrod qui arriva et s'arrêta près du concierge. Il respirait toujours la classe avec son style bien à lui. Sa coiffe de perles habituelle sur une tenue essentiellement noire, hormis une robe rouge qui lui donnait un soupçon d'extravagance et un contraste bienvenu.

Je renvoyais mon regard un instant vers Alhena. Désirable. Dès que je l'observais, j'avais une poussée d'adrénaline. Bataille de mes sens. Encore. 25 décembre. Sourire éternel. Ce que je voulais lui offrir bondissait dans ma poitrine. Dès qu'elle était dans les parages, j'étais une poupée qui s'animait. Comme mon subconscient se rappelant ce passé que j'avais oublié. Comme si un lien avait toujours été là, enfoui au plus profond de moi. Et que j'avais désespérément attendu tout ce temps qu'il ne refasse surface, pour sortir de ma torpeur, de cet état léthargique dans lequel j'avais trop longtemps erré.

Tel un phare qui écarte les voiles de l'obscurité.
Telle une lune qui dissipe les brouillards.
Tel un chant qui fait vivre les émotions.
Telle une larme qui écrit la vérité.
La vérité. Elle. Et moi.
Nous.

Puis j'ôtais à nouveau mes yeux de cette parcelle divine. Voyant Will qui arriva peu après. Il cassait les codes avec un habit simple et à la fois tape à l'œil. Mon boss avait un JeNeSaisQuoi d'attirant. Peu importe comment il était sapé, il faisait toujours sensation. Il arriva vers nous en nous saluant tous les trois.

" Bonsoir vous trois ! Azphel, ça fait longtemps, depuis le cours qu'on avait fait avec Kyara non ? Tina, toujours aussi resplendissante. Evan... Pourquoi un chien ? "

- Un chien... Sérieusement... Un chien ? Un bichon j'espère ? Ou bien un cocker ? Rien de trop gros ?

J'avais machinalement serré la main de Will en lui décrochant un sourire radieux à sa réflexion. Au moins, je savais qu'il avait bien reçu mon cadeau.

La bonne réponse à sa question était "Bah écoute, je me souviens d'un visu irl où on avait discuté des chiens, et du fait que tu n'aimais pas ça ! Et je t'avais rétorqué que je t'en offrirais un sur le forum pour te faire chier !" Mais voilà, cette phrase n'avait pas sa place dans un rp... So', mode impro'.

- Un husky ! fis-je d'abord à l'attention de Tina pour lui répondre. Un adorable bébé husky ! Et pourquoi, tu me demandes. En fait, à chaque fois que l'on se croisait, dans les bureaux de la SISM ou au dehors, je te voyais toujours seul. J'en ai donc déduis qu'avec les femmes ça marchait pas trop pour toi... Alors j'ai opté pour un chien, histoire que tu ais un peu de compagnie en cette fin d'année ! Tu l'as appelé comment d'ailleurs ? finis-je avec un sourire resplendissant à son attention.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aiko Wilkerson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Aiko Wilkerson, Mer 4 Jan 2017 - 18:52


- Hé salut ! Je m'attendais pas à te voir ici, toi aussi tu as reçu une invitation ?

Je me suis retournée, un peu surprise, et je l'ai vu, Merry, ma vieille amie. Souriante, je lui ai embrassé les deux joues, absolument pas prête à le voir ici. Mais après tout, elle avait le droit de traîner ici comme tout le monde, j'étais bien contente de la voir, nos petites sorties à la tête du sanglier et coups fourrés me manquaient, ça faisait bien longtemps.

- Oh saluut ! Grande nouvelle, j'suis stagiaire au heurtoir ! Ça fait plaisir de te voir ici.

J'étais trop souriante, et pour l'avouer, bien contente de partager quelques instants avec elle. Au loin, je vis ma collègue se mettre en marche avec des coupes de champagne, puis la salle se bondait de plus en plus, plus rapidement que prévu, si on s'bougeait pas on allait vite être dépassé, mais règle numéro un : ne pas s’inquiéter. Du moins pas trop. Puis tout d'un coup, pas le temps de dire ouf, à côté de nous, deux nouvelles personnes, ouais j'étais pas prête alors j'ai sursauté quand j'ai vu les deux arrivants, mais apparemment, rien à foutre de moi, tout pour Merry. C'était plutôt sympa. Elle avait pris deux coupes, c'était déjà ça. Je soupirais. Le ton entre les deux était tendu.

- Allo Merry! Comment vas-tu? Je dois avouer que je ne m'attendais pas à te voir ici...la décoration est splendide non ?  Est-ce que tu connais Peter ? Je pense qu'on a eu plusieurs cours ensemble.

- Oui effectivement, j'ai dû l'apercevoir quelques fois. Enchantée Peter !

Ne sachant pas vraiment quoi faire, j'écoutais leur discussion, balayant la salle du regard. Y'avait trop de monde, trop de bruit trop de trop. J'avais juste pas envie d'une début de migraine. A côté ils blablataient sans vraiment de concret puis y'a ce préfet qui m'a regardé pour mes lâcher quelques mots. Un sur deux qui faisait gaffe à moi, c'était déjà ça wow.

- Le Heurtoir t'as engagé pour la soirée ou tu vas travailler ici de façon permanente ?
- J'suis stagiaire à temps permanente et du coup ce soir je fais le service.

Il était cool lui. Puis après ça parlait de nom, de truc, de machin, je suivais plus trop la conversation, plutôt occupée à compter les verres qu'il me restait, et ceux en cuisine que j'allais remettre sur le plateau. M'enfin tellement pensive que j'avais pas vu mon espion favoris se pointer. Le pouffsoufle Liskuvo. Présentation, charabia, au moins, lui, il pardait pas son temps dans les futilités.

- Bonsoir Aileen et Aiko, c'est un plaisir de vous revoir en cette soirée, comment ça va depuis notre dernière rencontre ?
- Salut Liskuvo, je galérais toujours à prononcer son nom. Ça roule et toi ? T'es venu seul ?

Puis je me demandais, est-ce que je restais avec mon amie et ses.. amis ? Ou est-ce que je retournais au service ? J'allais rester pour Mémé.
Revenir en haut Aller en bas
Ailyne Lawson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Ailyne Lawson, Mer 4 Jan 2017 - 20:38


De nouveau près de la foule. De nouveau près d'eux. C'est tes pas qui t'ont emporté. T'as envie de parler à tout le monde. Y'a trop de monde d'un coup. T'as la tête qui tourne. T'as trop tourné.

J'ai trop rêvé.
J'ai fait des valses.
J'ai brûlé le sol avec mes pieds.

Frottement brûlant. Ca a échauffé toute la salle. Ca a fait craquer les murs et briser le silence; Regarde tout le monde parle. Tout le monde rit. Mes rêves se sont projetés et ça a mis plein de couleur. J'ai fait plein de bruit. Avec mon coeur. J'en fais toujours. Excessive. J'ai embrassé la lumière de la salle. Et le sol. Plein d'infini. J'ai oublié tout ceux qui étaient là. Et soudain. Je reconnais personne. Il y a personne et tout le monde. J'ai perdu le fil des arrivées et des conversations. J'ai oublié jusqu'à leur existence. Jusqu'à mon existence. Plus rien dans mon corps. Juste une brise. Qui emporte.

Légèreté.

T'as envie de parler à tout le monde. Mais trop de groupes. Tu t'es perdue. Tu connais plein de monde. Tu t'en rends compte seulement maintenant. Will, Jasmine, Azphel, Tina, Ashton, et mille et une couleurs qui paraissent et disparaissent. Et t'as envie de parler à tous les autres. A ces inconnus qui te brûlent la peau. Brûlent d'envie. De leur parler.

Embrasse-moi.
Embrassez-moi.
Je m'embrase.


Tu retournes à ta clique. A ta petite bande. Tu reprends une coupe. Tu bois. Pas assez fort. T'en veux plus. C'est énervant. T'as envie de planer. Avion. Donc tu tournes. Encore un instant. Pour essayer de t'envoler. Mais le sol t'as cloué. Bientôt ce sera six pieds sous terre. Tu retournes vers eux et t'as des paillettes dans le regard et une folle envie de pain grillé.

Tu leur demandes pas comment ils se sont rencontrés. Peu importe au final. L'important c'est qu'il l'est fait. T'as pas l'habitude de faire la conversation pour faire la conversation. Tu préfères les regarder. Leur tendresse. T'aimerais faire preuve de la même. D'être douce. D'être simple. D'être tendre. D'être capable de tout donner de toi. Sans tout reprendre. Tu la regardes. Pleine de beauté. Pleine de douceur. Ca t'apaise rien que de la regarder. Tu tournes la tête et t'as la fille embrasée. Aux cheveux roux comme les tiens.

- Et tu fais quoi dans la vie toi, doucAz ? Ca vaut pour toi aussi beauté de feu.

Dis. Ton tact tu l'as eu dans une pochette surprise ?
Du tact ? J'ai pas de tact, qu'est-ce que tu racontes. C'est toi qui dit toujours que je suis nulle pour ça. Et puis on peut pas avoir de tact dans une pochette surprise. C'est les jouets pourris pour enfant. Pourquoi tu dis ça ?

Tu jettes un coup d'oeil à la salle. Mais c'est l'autre beauté de feu (Aileen) qui attire ton attention. Tu restes là. Avec eux, parce que pour l'instant. Tu sais que c'est ici que tu as envie d'être. Mais tu sais que pendant la soirée. Tu vas les abandonner. Que tu auras envie de croquer. Quelque chose à te mettre sous la dent. Beaucoup de personne ici. Tu sais lancer des regards qui les feront fondre. Et regarde ta robe. Comment te résister.

Il y a cette Alhena là-bas. Tu la connais. Tu t'en souviens. D'elle. Pas très bonne rencontre sur le coup. Mais elle t'avait bien plu. Une vraie femme cette nana. T'avais ouvert sa lettre. Pas fait exprès. Pas de ta faute. T'as envie d'aller la saluer. Mais il y a les yeux d'Azénor. Et c'est tellement de douceur que tu veux juste te laisser envelopper.

- En tout cas, si Anthony est chaud pour un plan à trois, je serais enchantée. T'as des formes qui me feraient presque pâlir doucAz. Ca vaut pour toi aussi beauté de feu.

Et tu éclates de rire. Sauf que tu le penses vraiment. Et c'est pour ça que ça te fait rire. Rire franc et mélodieux. Qui s'envole dans les airs.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Kyara Blanchet, Mer 4 Jan 2017 - 23:48


Tic tac tic tac. Kyara était en retard, mais qu'est-ce que c'était le retard ? Une invention d'une personne n'aimant pas attendre probablement. Habituellement, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques n'aimait pas être en retard quelque part, ni qu'un élève arrive en retard durant ses cours. Ça c'était fatal pour eux, mais là n'était pas la question, c'était elle qui avait eu un léger contre temps. Ce dernier n'était pas un beau sorcier baraqué, tristesse, mais un gros coup de barre qui avait envoyé direct la Française dans les bras de Morphée en rentrant à son appartement.

Se réveillant en sursaut, bavant quelque peu, Kyara avait filé sous la douche, manquant se prendre un mur au passage. Les risques du métier. Se séchant en quelques secondes, elle n'avait pas mis longtemps avant de choisir une robe dans ses affaires. Elle s'habilla tout de noir et après avoir enfilé ses chaussures attrapa l'invitation trônant sur son bordel, enfin sa table de chevet, pour la relire. Elle ne savait toujours pas pourquoi elle se retrouvait invitée à cette soirée, mais il y avait de bonnes chances qu'elle y retrouve William, alors c'était une raison suffisante de s'y rendre.

Fourrant tout et n'importe quoi dans son sac, Kyara quitta prestement sa demeure en prenant tout même soin de fermer derrière elle. Etre en retard ne signifiait pas devoir laisser sa maison ouverte aux voleurs. Se concentrant, elle transplana ensuite à Londres, côté sorciers pour rejoindre le Heurtoir. Il était rare de voir un nouvel établissement ouvrir ses portes, la Fourchelang était donc curieuse de savoir ce que ça allait donner. Ajustant une dernière fois ses cheveux qui tombaient en cascade, elle se dirigea jusqu'à l'entrée où elle fut accueillie par deux sorciers. Répondant poliment, Kyara tiqua légèrement en entendant la voix de l'un des deux. Cela lui disait quelque chose. Fronçant les sourcils, elle entra dans l'établissement tout en se retournant pour regarder une nouvelle fois l'homme.

Quelques secondes furent supplémentaires pour que son neurone fasse toutes les connections. Il s'agissait de Jean Parker qu'elle avait rencontré lors du bal masqué à l'Occamy. C'était peut-être la raison de son invitation ? Regardant de nouveau devant elle, Kyara fit un petit pas sur le côté pour dégager l'entrée tout en observant les lieux et les invités déjà présents. C'était une sacrée cacophonie et il y avait des têtes connues. Pour le moment, la brune allait rester en retrait et voir comme allait se dérouler la soirée avant de se mélanger avec les autres sorciers.
Revenir en haut Aller en bas
Esteban R. Lefebvre
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Esteban R. Lefebvre, Jeu 5 Jan 2017 - 18:48


Assis à l'écart des autres convives, loin de leur regard spéculateur, loin du brouhaha ambiant : seul ; perdu dans son monde, où l'unique spectateur de son tourment est son double. Heureux, il l'est à en juger du sourire qu'il affiche et qui éclaire tout son visage. Son double est indéniablement magnifique. Si seulement il pouvait le toucher... Il amorce un geste, il veut plonger sa main dans le miroir et attraper son reflet. Mais il se ravise, il reste néanmoins réaliste à travers les méandres de son illusion fantasmagorique.

Il a des capacités particulières, ce miroir ? Ah au fait, ça ne te dérange pas si je m’assois là, hein ? Le Français sursaute brusquement et tourne la tête vers la personne assise à côté de lui (Jas'). Il ne l'avait pas remarquée auparavant. Son regard se fait suspicieux, alors qu'il affiche un sourire timide et ses sourcils s'arquent. Il ignore comment réagir, tout ce mélange dans sa tête, les phrases s’emmêlent : - Je... Euh... Hum hum, ce miroir a l'honneur d'être le témoin de mon bonheur. Il reporte son attention sur le miroir, comme s'il ne lui parlait pas spécialement à elle. Rien que le fait de contempler son double le fait rougir et il pense à voix haute : - Oh chéri, ce que tu es beau... Il ne semble pas y croire ; c'est comme un rêve.

Ce n'est que quand il cogne involontairement son genoux contre la jambe de la jeune femme qu'il se souvient de sa présence et sa réaction change du tout au tout. - Bonjour ! Je suis Esteban Lefebvre. Je pensais passer incognito mais tant qu'à faire je peux tout vous dire. Vous ressemblez à une délicieuse pomme ! Il passe sa main dans ses longs cheveux blonds platines, pensif. La chaleur étouffante qu'il ressentait ne le quitte pas. - Pensez-vous que cela dérangerai au gérant et au propriétaire du lieu que je me déshabille ? Lui demande-t-il tout en enlevant son blazer coloré puis il déboutonne les premiers boutons de sa chemise. Sans plus attendre, il se penche en avant, et avec des gestes frénétiques il se déchausse et retire par la même occasion ses chaussettes. Une fois que ses pieds ô combien divins rentre en contact avec le sol, il soupire d'aise. Ensuite, il sourit à la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Lilou Fantozzi
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Lilou Fantozzi, Ven 6 Jan 2017 - 21:08


Lilou se pointa au heurtoir, sans avoir été conviée. Elle avait attendu dehors, et comme son habitude, avait réussit à se faire inviter par une personne ivre. Quand elle était encore étudiante, c'était l'une de ses spécialités : profiter des personnes ivres. Elle avait ramassé son invitation.
Elle regarda rapidement à l'intérieur, et ce qu'elle vit l'intéressa grandement.
Il y avait tellement de monde, qu'elle passerait complètement inaperçue. De toute façon, vue sa taille -moins d'un mètre soixante- et son poids, ce serait chose aisée. Pour l'occasion, elle s'était vêtue d'une robe de soirée, création personnelle. Une robe noire, délicate et raffinée, qui laissait largement deviner tout le potentiel de ses meilleurs attributs.
Lilou, qui n'avait pas encore bu, fut surprise de voir un jeune homme qui se déshabillait à côté d'un miroir. Discrètement, elle le prit en photo. Elle avait toujours un appareil photo sur elle, ainsi que de quoi dessiner. Il faudrait qu'elle l'envoie à Rachel, si c'était quelqu'un de connu, elle pourrait lui offrir un scoop sur un plateau.  
Elle n'était pas encore entrée. Il y avait beaucoup, beaucoup trop de monde : et beaucoup de personnes se faisaient recaler. Mais c'était ce qu'elle cherchait : du monde, et plus exactement, le premier ou la première venue qui accepterait bien volontiers de se laisser aller à se dévergonder avec elle. Elle aurait peut-être une chance avec le jeune homme qui se déshabillait.
Ou pas.
Tout le monde dansait.  Lilou se ferait peut-être inviter. Ou elle trouverait quelqu'un qui était venu sans personne, comme elle. Et elle passerait une bonne soirée.
Elle regarda avec appréhension tous les danseurs : ils semblaient vivre des choses passionnantes et passionnées. Il y a avait de l'électricité dans l'air. Tout le monde semblait chercher l'amour, ou presque. Etait-elle la seule que les romance endormait ?
Lilou se déporta un peu en amont de la salle, de sorte à montrer aux autres qu'elle était une jeune femme libre, célibataire, et qui n'attendait qu'une chose : d'être cueillie et tirée de son ennui afin de passer la plus agréable des nuits.
Seulement, voilà, elle fut arrêtée dans sa rêverie par un grand monsieur de la sécurité.
"Votre invitation?"
Elle lui tendit le petit bout de papier, que le vigile déchiffra.
"Vous n'avez pas vraiment une tête à vous appeler Robert"
"Que passa ?" Dit-elle en italien.
"Sortez d'ici, Mademoiselle."
"Mais j'ai été invitée" Protesta-t-elle en usant de ses charmes et de ses talents de comédiennes.
"Nop" Reprit le videur.
"Bon, puisque que c'est comme cela, je m'en vais"
Revenir en haut Aller en bas
Petrus Sudworth
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Petrus Sudworth, Ven 6 Jan 2017 - 23:11


Le gala d'inauguration du Heurtoir. Cet événement laissait le Ministre de marbre mais il faisait suffisamment de bruit pour que la présence de Petrus soit souhaitée. Il avait d'ailleurs été invité et Elizabeth avait insisté pour qu'il s'y rende, arguant que cela ne pourrait que faire du bien à son image. Il était difficile de l'admettre mais son adjointe avait raison. Sa cote de popularité étant au plus bas, il était préférable de se montrer en public afin de tenter de la remonter. Face à l'évidence, Petrus avait fini par capituler et accepté de s'y rendre, Miss Morrison avait raison, il était bien forcé de l'admettre.

Le Ministre de la Magie avait donc chargé Mlle Landus, sa secrétaire, de préparer sa tenue pour le soir et se trouvait maintenant face à son miroir, nouant sa cravate, songeant à ce qu'il pourrait bien dire ce soir car nul doute qu'il serait à un moment ou un autre amené à parler. Ce fait était aussi inévitable que Vivian tentant d'obtenir un scoop. Tandis que Petrus sortait finalement de son bureau, parfaitement habillé et coiffé, une autre jeune femme l'attendait déjà, son insigne d'auror parfaitement en évidence. Un autre ordre de sa chère adjointe, interdiction de se rendre à un événement public sans la présence d'au moins un garde du corps et en l'occurrence il s'agirait ce soir de Luia Luminos qui avait, semble-t-il, accepté cette charge avec plaisir.

La foule était dense devant la bâtisse mais le Ministre n'eut aucun mal à s'y frayer un chemin, passant sans la moindre difficulté devant tout le monde, malgré le fait qu'il eut besoin de s'arrêter à de nombreuses reprises pour saluer les sorciers patientant dans l'espoir de pouvoir entrer dans l'établissement. Petrus finit par s'arrêter devant les deux personnes gardant l'entrée, reconnaissant l'un d'eux sans la moindre difficulté.

- Mr. Meraxès, je suis ravi de vous voir, c'est un bien bel établissement que vous avez là ! Je vous remercie pour votre invitation. Je ne vous présente pas Miss Luminos, elle sera ma garde du corps durant cette soirée, j'espère que cela ne vous dérange pas ?

Une fois l'autorisation obtenue, le Ministre entra dans la salle, encore et toujours suivi comme son ombre par l'auror. La foule était dense et Petrus reconnu quelques têtes connues bien que pas toujours amicale. Sergeï ne semblait pas être présent, pourtant il savait que le directeur de Poudlard avait été invité, étrange qu'il rate une telle soirée. Peut-être viendrait-il plus tard ? Le Ministre s'empara d'une coupe champagne et se promena dans la salle, s'attendant à se faire aborder à tout moment.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Azénor Philaester, Sam 7 Jan 2017 - 0:10



Des petits coups d’œil. Par ci par là. Des gorgées d'un champagne sec et amer. Des croisements de jambes. Des sourires. C'est tout ce que je fais. C'est ce qu'on est censé faire en soirée chic. Bien se comporter et ne pas sortir du lot. Anthony est toujours avec Jana. D'ailleurs, un bref coup d’œil m'informe qu'ils se dirigent vers nous. Voilà de quoi me remonter le moral, me redonner le sourire. Il s'approche alors, se dirigeant vers moi, et il glisse son bras autour de moi. C'est dingue comme une simple petite attention peut être un truc énorme, à l'intérieur. Instantanément je me sens mieux, plus apaisée. Plus moi-même en fait. Je caresse ses doigts posés sur ma taille.
- Bonsoir.

J'aimerais pouvoir être seule avec lui, juste nous deux et le ciel qui veillerait sur nous. Mais bon, c'est moi qui ai insisté pour venir ici alors faisons bonne figure.
Oh et puis Ayline danse encore. L'autre Aileen me répond finalement, arborant un air confus:
-Pas grand chose pour être honnête, c'était il y a quelques jours seulement...Je suis désolée mais je vais devoir te laisser! J'ai vu une de mes amies de Poudlard plus loin et je lui ai promis qu'on se parlerai au Heurtoir.

Tant mieux. Enfin non, pas tant mieux. Mais je suis pas d'humeur à parler. Et Aileen, je voudrais lui parler sincèrement, la découvrir d'avantage. Pas entre deux hochements de tête et plus calmement. Qu'on ai un moment à nous. Creuser ce bout de jeune femme que j'ai rencontrer en Egypte, il y a quelques jours.
Je fais un affectueux signe de tête aux deux élèves puis je les vois se diriger vers Merry, une élève de ma maison que j'apprécie particulièrement.
Je sens une main moins tendue qu'au préalable sur ma taille. Anthony paraît plus apaisé que plus tôt dans la soirée, et je ne peux que m'en réjouir. Il me glisse quelques mots à l'oreille:
- Du coup, c'était Ailyne... Désolé que tu la découvres comme ça.

Je souris. J'ai rencontré cette fameuse Ayline. Ravissante. Elle a l'air d'avoir tout pour elle. Et puis si elle aime Anthony, alors elle a de bons goûts, alors je l'aime déjà. Elle est mystérieuse et ça me plaît. Ça change de l'ordinaire barbant. Je la regarde un instant, puis je finis ma coupe de champagne, en même temps que mon cher et tendre. En parlant du loup husky, il m'attire un peu plus vers lui. C'est marrant, j'allais le faire, j'allais me rapprocher. Juste pour me sentir un petit peu plus près de lui. Histoire d'être parfaitement bien et avoir les idées claires. Il a ce don oui, de me mettre de bonne humeur, et de me sentir libre. Alors je le regarde un instant, lui de profil. Même comme ça il est beau. Dans toute circonstance finalement. Ou alors ce sont mes yeux charmés qui parlent. Qu'importe j'ai trouvé l'élu de mon cœur. J'ai des papillons dans le ventre. Alors je dépose un léger bisou sur sa joue, endroit où je le caresse légèrement par la même occasion. Juste une petite attention, histoire de ne pas tomber dans la banalité, et lui prouver que je suis là, quoi qu'il arrive. Qu'il est piéger avec moi, que je n'ai pas l'intention de partir.

La sirène s'arrête de tourner, belle comme le jour, mystérieuse comme la nuit. C'est dommage j'aimais bien la voir virevolter, verre à la main, se soucier de rien si ce n'est de l'élégance qu'elle dégageait, par dépit sans doute. Elle reprend une flûte. Je la vois nous regarder d'un air apaisé, elle tourne la tête, divague un peu, pour finir par une question à mon attention et à celle de Jana.
- Et tu fais quoi dans la vie toi, doucAz ? Ca vaut pour toi aussi beauté de feu.

Je la regarde souriant. DoucAz, c'est marrant, original. Elle tourne tourne ses yeux, balayant la salle du regard, s'arrêtant sur chaque personne qu'elle semble apprécier. Obnubilée par cette Ayline, j'en oublie de répondre. Si bien qu'elle reprend la parole, avant que je n'ai eu le temps de répondre.
- En tout cas, si Anthony est chaud pour un plan à trois, je serais enchantée. T'as des formes qui me feraient presque pâlir doucAz. Ça vaut pour toi aussi beauté de feu.

Elle éclate de rire. A vrai dire moi aussi je ris. J'aime cette façon de faire. Pas de sous entendus, juste la simple vérité. Je serre un peu fort la main d'Anthony, non pas pour lui rappeler un mauvais souvenir de transplanage, mais plutôt pur lui faire comprendre que "j'espère qu'il n'a même pas oser y penser". Alors à mon tour de prendre la parole, tout sourire:
- C'est...Pas mon truc. Tu vois. Mais j'apprécie l'offre. Je regarde Jana et Ayline. - Mais vous deux vous seriez.... Ouais, superbes!
Petite pause. Je porte à mes lèvres mon verre mais il est vide. C'est juste un réflexe finalement, j'ai pas bien soif. C'est histoire de modeler, de pallier les silences. Alors je reprends:
- Oh et puis je suis Directrice de Gryffondor à Poudlard. Et toi, si je me souviens bien jeune sirène, Gérante des Trois Balais?

J'entends du bruit vers l'entrée, alors j'y jette un regard curieux. Des gens arrivent encore. Une femme (K) élégante vêtue tout de noir. Et puis cet homme (E), qui attire mon attention. Je crois sincèrement l'avoir déjà vu quelque part... Peut-être Poudlard. N'empêche qu'il est pieds nus, à l'aise. Et ça me fait sourire, j'aime cette spontanéité, cette sorte d’inconscience, ou d'insouciance plutôt. Arrive ensuite un homme (P) suivit de près par une jeune femme (L) à l'allure sérieuse. J'arbore des yeux ronds, étonnée. Je ne me doutais pas que le Ministre de la Magie en personne serait invité à une simple ouverture de centre d'entrainement. Et bien on en apprend tous les jours. Du coup qui sait, on va peut-être voir arriver Kholov, le patron. J'étais partante pour me reprendre un verre, mais du coup...Non.

Revenir en haut Aller en bas
Elenna Benson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Elenna Benson, Dim 8 Jan 2017 - 2:49


N'hésitez pas si vous avez envie de squatter...


Tout le plaisir de l'amour est dans le changement.


J
’étais décidée. Enfin. J’allais changer, maintenant tout de suite. Pourquoi ? Parce que j’en avais besoin, principalement sur le point physique. Le mental, des mages noirs s’en étaient chargés. Ces quelques jours à leurs côtés m’avaient transformé. Mais je n’arrivais pas encore à savoir si c’était positif ou non, je n’étais juste plus la même. Les semaines suivant ma capture, je n’avais été plus que l’ombre de moi-même, une allure fatiguée et un regard éteint, rien de bien affriolant. Ils avaient réussi à me briser, moi qui avais toujours pensé avoir un mental d’acier, je m’étais rendue compte que la magie le mettait à rude épreuve. Dans les mains de tortionnaires moldus, j’aurai pu tenir, j’aurai pu ne rien dire. Mais les sortilèges et potions avaient eu raison de moi, ce monde dont je n’avais même pas soupçonné l’existence durant mon enfance avait réussi à me faire flancher.

Je n’avais pas compté le nombre d’heures où je m’étais tenue devant le miroir de l’appartement, à me regarder, à dévisager cette femme que je ne connaissais pas. Etais-je folle ? Certainement. Mais pas assez pour endurer cela plus longtemps. Un beau matin, je m’étais reprise en main. J’avais passé la matinée à m’occuper d’Eden, j’avais dessiné longuement comme je le faisais avant et j’avais démissionné. Moi, Elenna Benson, je n’étais plus Auror. Officiellement, je n’étais plus d’accord avec la façon dont le bureau des Aurors était géré par le Ministre en personne. Officieusement, j’avais peur d’être démasquée avec mes absences à répétition durant et après mon kidnapping. De plus, je voulais consacrer plus de temps aux autres, réellement. En tant que membre de l’élite du Ministère de la Magie, c’était ce que j’avais fait, plus ou moins, à distance. Je souhaitais mettre les pieds dans le plat, défendre la veuve et l’orphelin, être sur le terrain contre les Mangemorts.

Alexander lui semblait aussi reprendre du poil de la bête. Quelle belle bête d’ailleurs… Cela faisait plusieurs mois qu’il se concentrait uniquement sur l’Ordre du Phénix, il en avait même pris la tête lors de mon absence. Lui qui avait quitté les Aurors bien avant moi, venait de retrouver un emploi. Maintenant je passais femme au foyer, mon homme retournait gagner de l’argent pour nous faire manger. Façon de parler bien entendu, nous avions de l’argent de côté qui ne nécessitait pas forcément que l’on travaille mais j’avais bien l’impression que nous ne pouvions faire sans une occupation supplémentaire. Le Heurtoir ouvrait ses portes ce soir et mon fiancé allait jouer le serveur pour l’occasion. Nous n’avions rien prévu pour la nouvelle année, sûrement à cause des derniers évènements. Mais Alex allait devenir entraîneur au Heurtoir, il ne pouvait que faire acte de présence. Pour ma part, j’avais reçu une lettre officielle m’invitant au gala d’ouverture, sans quoi j’y serais tout-de-même allait pour soutenir mon compagnon… Il fallait que je trouve une tenue à me mettre. J’embrassais Alexander et filais, le laissant finir de se préparer, nous avions convenu de nous rejoindre sur place.


------------------

Il était 20 heures passé depuis déjà plusieurs minutes. Je devais rejoindre les locaux du Heurtoir et je dois avouer que j’avais un peu beaucoup la pression. Allais-je rencontrer des gens que je connaissais ? Me reconnaitraient-ils tout simplement ? Alexander allait-il aimer, apprécier, valider ? Je ne parlais pas seulement de ma tenue non, j’avais décidé de faire bien plus de changements que prévus. Mon après-midi, je l’avais principalement passée dans un de ses salons de coiffure moldus dont les affiches m’avaient vendues du rêve. En ressortant de là, j’avais abandonné ma tignasse blanche pour retrouver mon châtain d’origine et avais coupé mes cheveux dans un carré très classe. J’avais l’air d’une femme et non plus de cet jeune fille à qui tous les malheurs du monde semblaient être arrivés. Peut-être qu’un jour je retrouverais cette blancheur qui m’avait longtemps caractérisé mais aujourd’hui, j’avais besoin de revenir à mes débuts, à qui j’étais derrière les apparences parfois trompeuses.

Il faisait déjà nuit noire dans la capitale anglaise et je n’étais qu’une ombre marchant dans les rues, habillée d’un grand manteau tout aussi sombre et de hauts talons. La coiffeuse moldue m’avait attaché les cheveux à ma demande et m’avait maquillé très légèrement.  Bien vite, j’arrivais à l’endroit indiqué par l’invitation. Guidée par un beau tapis rouge que mes jambes nues foulaient, j’arrivais enfin à l’entrée où se tenait deux jeunes hommes en costume qui accueillaient les invités. Sûrement les fondateurs de cet établissement, mais je n’en connaissais qu’un. Avec mon plus beau sourire aux lèvres, je m’avançais vers eux pour leur tendre mon invitation, saluant chaleureusement mon ancien collègue Auror, Vhagar, que je n’avais pas eu l’occasion de connaître tant que ça et serrant la main de l'autre, prénommé Jean en me présentant de mon prénom et de ma relation avec l’un de leurs entraîneurs, Alexander. Je prie rapidement congé pour gagner l’intérieur de la bâtisse, abandonnant mon long manteau à l’entrée et dévoilant ma tenue à tous. Il y avait du monde, plus que ce à quoi je m’étais attendue mais mon attention n’était que pour l’un des serveurs.

J’avais fait des efforts, beaucoup d’efforts pour ne pas ressembler à celle que j’avais été ces dernières semaines. J’avais retrouvé le rose à mes joues, le sourire à mes lèvres et une tenue plus que sexy pour charmer mon fiancé. Qu’il soit d’accord ou non, ce soir je repartais avec lui et l’invitais dans mon lit. Dos à moi, mon beau russe observait la foule, servant une ou deux coupes de champagne de temps en temps. Par Merlin, le destin m’avait fait une faveur le jour où il m’avait permis de croiser la route de ce bel apollon. Je le connaissais, il avait dû râler, trouver son pantalon trop serré, sa veste trop bien repassée. Grr… Autant vous dire que pour moi, il portait cette tenue à merveille, bien mieux que d’autres pingouins présents à la soirée. Traversant la foule, j’appréciais comme toujours ses épaules carrées et son fessier qui me donnait envie de mordre dedans. Comme cet homme pouvait être sexy, s’en rendait-il seulement compte ? Une fois à la hauteur de mon Alexander, je murmurais à l’oreille de mon cher et tendre que j’avais rattrapé en taille grâce à mes talons hauts perchés…

" Bonsoir… Etes-vous venus accompagnés ou cherchez-vous de la compagnie ? "

Ma voix avait été douce, suave, terriblement aguicheuse, un simple chuchotement au creux de l’oreille d’un beau blond athlétique. Je me reculais un peu, attendant qu’il se retourne pour me faire face, affichant mon plus grand sourire, tout-de-même stressé par la réaction qu’il allait avoir devant mon changement radical de coiffure.


Tenue et nouvelle apparence d'Elenna:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aileen O'Leary
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Aileen O'Leary, Dim 8 Jan 2017 - 5:14


Spoiler:
 

Rester dans une soirée qui sentait l'hypocrisie à plein nez. La rousse était presque ravie de voir que celle-ci régnait maitresse autant chez les jeunes que chez les plus vieux. L'air de fausse sophistication des alentours lui donnait envie de danser à son tour, de tourner dans cette pièce qui lui rappelait les soirées pluvieuses sur les toits de Londres.

- Tu es bien trop parfaite pour sortir de ma tête. Trop honnête.

Londres allait-elle pleurer encore une fois ce soir?

Peter s'était mis à discuter avec la serveuse du Heurtoir, serveuse soupirante de ne pas être au centre de l'attention. Elle ne l'avait jamais vu avant, Aileen se permit donc de la toiser du regard. Cheveux bruns, yeux bruns, jeune, une fille qu'on pourrait voir tout les jours sans se retourner. Pouvait-elle voir les Sombrals avec ses yeux noisettes? Pouvait-elle incanter un impardonnable avec sa bouche en coeur? Avec un peu de chance, Aileen pourrait voir ses capacités magiques dans la soirée. Peut-être serait-elle plus intéressante qu'avec son petit plateau et ses soupirs d'oubliée.

Elle se retourna vers Peter et Merry qui commençaient à discuter eux aussi. Elle ne désirait pas particulièrement être mise à l'écart de cette conversation. L'irlandaise n'eut toutefois pas le temps d'en placer une qu'un petit Poufsouffle venait les rejoindre. Liskuvo. Le lâche qu'elle avait combattu dans l'Allée des Embrûmes.

-Hmm, bonsoir à vous ! Je suis content de voir des visages connus dans cette marée humaine trop vieille pour moi. J'adore vos tenues !

Et en voilà un autre ayant des problème avec les plus vieux, à croire que tout les étudiants ici étaient trop timides pour oser parler à leurs professeurs hors des cours. Ou même à des adultes tout court! Qu'allaient-ils faire une fois sorti du cocon Poudlard ?

- Merci, tu n'es pas si pire toi même Liskuvo.

Sourire poli, ils étaient en public après tout. Il semblait mal à l'aise de lui parler néanmoins, montrant bien plus d'enthousiasme envers les autres personnes présentes. Prochaine fois il se débrouillera tout seul le petit manchot quand il se fera attaquer dans une ruelle. Elle avait envie de soupirer à son tour, entre Peter qui draguait de façon assez apparente Merry (Complimenter son patrimoine génétique? Vraiment? Il s'attendait à quoi? Qu'elle fonde dans ses bras après avoir reçu un petit compliment sur son ADN ?), la serveuse/stagiaire qu'elle ne connaissait et Liskuvo qui semblait ne pas vouloir réellement la voir, elle commençait à se sentir de trop. La rousse termina donc sa coupe et chuchota à l'oreille de son partenaire :

- Si tu t'intéresses à Merry, saches qu'elle a un point faible pour les petits animaux. Je reviens, j'ai besoin de prendre l'air un peu...

Sans attendre réellement de réponse de la part de Peter, elle s'éclipsa, vent d'automne. La non-présence de Nya la déstabilisait, cette dernière était pourtant supposée venir non? Depuis combien de temps était-elle à l'intérieur? Le temps de deux coupes, deux coupes de trop, deux coupes de vide, deux coupes de mensonges. Elle laissait le préfet en bonne compagnie, une jalouse, un lâche et une impolie, parfait pour un timide.

Azaël avait sûrement convaincu Nya de passer la soirée aux 3 balais, au lieu de se rendre dans cette soirée que les deux n'allaient probablement pas apprécier. La rousse commençait à brûler d'envie de les rejoindre, ou du moins de retourner danser sur les toits de Londres. D'oublier les coutumes, d'oublier les attentes de la soirée, d'oublier le fait que, malgré tout ce qu'elle avait vécu avec Dragon, ce dernier n'ai pas jugé bon de l'inclure dans son projet. Était-elle encore trop faible?

L'irlandaise arriva dehors, et prit une bonne bouffée d'air, se mêlant à la foule qui ne cessait d'arriver. Avec un peu de chance il y aurait assez de monde autour pour qu'elle passe inarperçue aux yeux des deux gardes à l'entrée. Elle se verrait mal expliquer son malaise à Jean et Vhagar.

Oui bah votre soirée est géniale, mais mon partenaire est trop occupé à draguer la fille qui s'est amusée à jouer aux fléchettes de porcelaine sur la tête de Nya, donc je vais sortir un peu pour lui laisser le champ libre. Oh et votre ambiance de nuit et ciel étoilé ne me donne qu'une envie, sortir en profiter réellement. Vous auriez vraiment du prévoir une terrasse.

Elle tomba sur une jeune fille qui venait de se faire refouler à l'entrée (Lilou). Elle allait se diriger vers elle, lui proposer de l'accompagner à l'intérieur. Vhag et Jean ne pourrait pas le lui refuser après tout. Seulement voilà, la jeune femme semblait être sur son départ...Et puis, elle avait déjà donné à se mêler de la vie des autres, on voyait bien le résultat ce soir. Aileen la laissa donc passer, vent d'été qui prenait son départ, et parti marcher.

Marcher la calmait, l'apaisait. Une bonne marche pouvait remettre bien des pendules à l'heure, lui permettre de penser à des perspectives qu'elle n'avait jamais envisagé. 15 minute de silence, qui n'appartenaient qu'à elle. 15 minutes de sérénitude qui lui avait permis d'en venir à la décision suivante.

Elle allait retourner au gala du Heurtoir, ne serait-ce que pour assister aux discours. Une fois ceux-ci passés, elle danserait un peu et si elle ne trouvait personne pour l'intéresser suffisament, elle partirai aux trois balais, rejoindre Azaël et Nya pour se plaindre de sa soirée ratée. D'un pas décidé, elle prit le chemin pour retourner à l'établissement.

Arrivée sur place, elle remarqua que la place semblait s'être bien remplie depuis son départ. Il y avait tant de nouvelles personnes qu'elle ne connaissait pas! Peut-être qu'elle avait bien fait de revenir après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Azphel, Dim 8 Jan 2017 - 12:55


rep Tina, Evan, Will

La salle prévue pour la soirée se remplissait à vue d'oeil et les groupes se formaient à droite et à gauche de la pièce, jamais très loin des boissons à disposition et toujours garnis de charmante compagnie. Evan avait l'air un peu perdu concernant la femme qu'il regardait plus tôt, comme s'il ne savait pas où il en était avec elle ; pourtant, son regard ne trompait pas et même s'il ne confirma pas à Azphel qu'ils étaient ensemble, ses hésitations et sa manière de dévisager la grande brune trahissaient ce qu'il devait ressentir. Mais Azphel n'insista pas, si son histoire avait été écrite dans le marbre, le sorcier le lui aurait dit.

Il y avait du beau monde qui arrivait à l'inauguration et Azphel se surprit à reconnaître pas mal de personnes liées à l'activité de la vie sorcière, même s'il n'aurait pas su mettre de nom sur la plupart d'entre eux. Hugh Dey... s'était démarqué de la concurrence arrivée bien habillée, en faisant une entrée fracassante en short de boxeur. Azphel ne put réprimer un fou rire en le voyant surgir de la sorte parmi tout ce beau monde. Il connaissait un peu à l'homme, et s'il était vraiment décalé dans sa personnalité, il était tout de même très attachant.
Mais c'est un autre sorcier qui retint son attention, venant s'ajouter au petit groupe qu'ils formaient avec Tina et Evan : William West. Décontracté, débordant de classe, Azphel lui serra la main chaleureusement. Les deux partageaient la même allure naturelle, à la fois féline, puissante et gracieuse et il aimait beaucoup William pour les points communs qu'ils avaient. Malheureusement, Tina était aussi un de ces points en commun et le loup savait qu'ils avaient eu une relation très passionnée tous les deux, bien avant lui. Il aurait aimé ne pas partager cela avec l'ancien professeur, même s'il savait qu'il n'avait rien à craindre sur la fidélité de son italienne.
Depuis qu'ils étaient ensemble, tous les prétendants s'étaient écrasés comme des vagues sur des rochers.

- Salut William, oui, ça doit faire au moins ça, le cours avec Kyara... dit-il sobrement, réfléchissant. Suite à quoi William avait dérivé sur Tina et Evan et Azphel en profita pour détailler le monde présent, perdu dans ses pensées.

Quand on parle de la louve, on en voit la queue. Le regard d'Azphel se bloqua sur l'entrée de la salle, voyant Kyara faire une arrivée timide, seule. Il fronça les sourcils, s'étonnant de ne pas la voir au bras de Liam, mais peut-être que son histoire d'amour avait fini par se terminer... Depuis leur liaison, il fallait dire qu'Azphel n'avait pas beaucoup revu la française et il était tout à fait possible que la belle histoire qu'elle vivait de son côté ait pris fin sans qu'il le sache, quand bien même il trouverait toujours stupide le sorcier capable d'abandonner une telle femme. Leurs regards se croisèrent à distance et Azphel lui adressa un sourire, comme une invitation à rejoindre leur petit groupe si elle le souhaitait.

Le loup reporta son regard sur le lot d'amis qu'ils formaient, et, constatant que tous les verres étaient vides, récupéra les flûtes des mages noirs autour de lui :
- C'est ma tournée, je reviens, dit-il avant de s'éclipser.

Un bref instant, jamais ben loin de la délicate compagnie de sa belle et de l'amitié des sorciers là, il revenait déjà avec quatre flûtes de champagne prêtes à savourer.
- Quoi de neuf dans ta vie William ? Il se passe quelque chose d'intéressant à la SISM en ce moment ? demanda le lycan en embrassant Tina, Evan et Will du regard, tous les trois collègues. Tina et Azphel discutaient davantage de l'activité de la sorcière au Chaudron Baveur ou des tracas de leur vie respective, mais rarement de la SISM.

À l'entrée de la salle, quelques regards s'arrêtèrent sur l'arrivée de Petrus Sudwoth, le Ministre de la magie, accompagné d'un Auror. Il avait l'air détendu, toujours aussi naturel et classe. Azphel se fichait complètement de sa présence, mais n'avait rien contre lui. Contrairement à Kholov qu'il n'aimait pas, Sudworth l'indifférait. Il avait cessé depuis longtemps de s'occuper des affaires du Ministère de la Magie et cette indifférence continuerait tant que ce Ministère ne viendrait pas remuer la vie privée ou le passé du mage noir.
Revenir en haut Aller en bas
Vhagar Meraxès
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Once
Permis de Transplanage


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Vhagar Meraxès, Dim 8 Jan 2017 - 13:31


LA accordé à tous les invités,
dans la limite du cohérent et du raisonnable


Comme au fil de la nuit, les habitants du jour filaient, enfilant leurs manteaux et rentrant chez eux. Les autres continuaient à s'accumuler devant le parvis du Heurtoir. Les invités affluaient encore en foule, alors que la salle, de plus en plus foulée et rejointe par la masse, Semblaient montrer des signes de surpopulation malgré son aspect d'espace infini. Heureusement que la magie opérait. Vhagar ne s'attendait pas à ce qu'autant d'invités se rendent au gala. Il n'était pas si connu ou même réputé, et il en allait de même pour son associé. Mais le principe de l'établissement galvanisait de toute évidence les potentiels participants, qui perdaient le titre de potentiel à mesure qu'ils pénétraient dans ce lieu, que la plupart jugeait bien pensé et construit, à en croire les témoignages. Sa satisfaction n'en fût que plus grande, et un sourire enjoué s'affichait sur ses lèvres, alors que ceux qui le connaissaient conservaient l'image de la statue animée par le mal, ou la tromperie, à l'insu des contemplateurs.

De nombreux visages familiers franchirent la grande et lourde porte ouverte. Sa main fatiguait à force de rendre des poignées assurées, celles qui montraient son dynamisme et sa détermination. Grandement dans le paraître, cela allait de soi, il travaillait son apparence pour contrôler le ressenti des avenants. En essayant même tant bien que mal de gérer les dérapages avec finesse et parcimonie. Bien que cela ne plaisait guère à son compère, à en juger dans le regard de Parker, il ne se s'obligeait pas à faire le moindre commentaire, non sans rajouter une touche de bienvenue non plus, à ceux des invités qui considéraient mal le concept. Et malgré les jeans et le short de sport, le Nordique, sans moins en penser, car il aurait été en temps normal le premier à sortir sa baguette, souriait et encourageait les arrivants à participer à la fête.

Son regard fût aussi attiré par une des seules robes autre que noire. Silhouette affinée et élancée par de sombres escarpins, Vhagar reconnu rapidement la belle demoiselle Brown qui s'approchait. Il fit exception à sa règle d'égalité des saluts pour déposer un baiser sur la main de celle avec qui il avait dîné quelques jours plus tôt. Elle était ravissante et apportait la touche de simplicité originale dont la soirée avait rudement besoin, au milieu des divas toutes presque dénudés, et celles qui se donnaient en spectacle pour des histoires de ménage. Un regard charmeur suivit d'un sincère sourire accompagnèrent le geste, et il la regarda in instant entrer dans la grande salle.

Souhaitant la bienvenue à plusieurs autres inconnus et autres appréciés, ou pas d'ailleurs, Vhagar quitta un bref moment son cercle de position pour rejoindre celui d'une éminente personnalité qu'il ne pensait pas voir en ces lieux. En effet bien que sa relation avec le Ministre de la magie n'était pas des plus amicales, il se retrouva satisfait de voir son ancien patron, accompagné de la belle Luia, probablement présente pour assurer sa protection.

- Mr. Meraxès, je suis ravi de vous voir, c'est un bien bel établissement que vous avez là ! Je vous remercie pour votre invitation. Je ne vous présente pas Miss Luminos, elle sera ma garde du corps durant cette soirée, j'espère que cela ne vous dérange pas ?

- Bonsoir Monsieur Sudworth. Je suis également heureux de vous voir parmi nous. Son regard alla vers sa garde du corps, avec un sourire. Bonsoir Luia. Et il revint soutenir celui de son ex-supérieur hiérachique. Vous me savez bien placé pour savoir que c'est nécessaire, Petrus. Cela ne pose aucun problème.

Il invita alors le Ministre et l'Auror à entrer dans le Heurtoir, avec une certaine arrière pensée. Bien que lui-même n'appréciait pas les idéaux de Sudworth, il respectait l'homme en tant que tel, non désireux d'endosser les mêmes responsabilités. Cependant c'était loin d'être le cas de tout le monde dans cette salle. Et bien qu'il pouvait en nommer, les autres étaient sûrement encore plus nombreux. Vhagar jeta un coup d'oeil à sa montre, et revint aux côtés de son associé. Le magnifique croissant de lune amorçait sa route vers la hauteur, et Vhagar posa une main sur celle du gérant pour capter son attention.

- Je lance le discours dans vingts minutes.

Et il se replaça à sa gauche, continuant à saluer les nouveaux arrivants disposant de leur carte d'invitation.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Kyara Blanchet, Dim 8 Jan 2017 - 16:21


Kyara regardait les invités dans son petit coin, elle analysait tout, coupe de champagne à la main. Elle semblait passer inaperçue, cela lui convenait pour le moment. Des éclats de voix éclatèrent alors et une fille qui ne semblait pas avoir été invitée fit un mini scandale avant de se faire sortir. Vu ses manières, on aurait dit une fille de joie cherchant des clients, mais ça n'était surement qu'une resquilleuse. Ça n'était pas encore ça pour la sécurité vu qu'elle avait réussi au moins à entrer dans la soirée, mais ils avaient réagi rapidement, c'était déjà ça.

Prenant une gorgée de champagne, revenant à son analyse, le regard de Kyara s'accrocha alors à un regard qu'elle connaissait bien. Sourire aux lèvres, Azphel observa la professeure de Soins Aux Créatures Magiques avant de revenir à ses hippogriffes. Ils répondaient respectivement au nom de Valentina, la compagne d'Azphel, Evan, professeur à Poudlard et William, directeur de la SISM. C'était du beau monde et maintenant qu'elle était repérée, Kyara se décida à être sociable.

Avalant d'un trait sa coupe de champagne, elle se mit en route, s'arrêtant au passage pour en prendre une nouvelle. Pendant deux secondes, elle hésita à lui faire subir le même sort qu'à sa sœur avant de se faire violence. Elle avait un lourd passif avec l'alcool et bien que sa descente était bonne, elle ne voulait pas perdre le contrôle. C'était en tout cas trop tôt pour le faire. Se retenant donc de siffler sa flûte, la Française allait rejoindre le petit groupe quand elle constata les regards pointant dans sa direction. Enfin, c'était l'impression qu'elle en avait, mais sachant qu'elle n'était pas si importante que ça et après avoir quand même vérifié qu'elle n'avait pas mis sa robe à l'envers, Kyara se retourna.

En découvrant le nouvel arrivant, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques pouvait comprendre l'attrait qu'il provoquait. Apparemment, le ministre de la magie avait aussi eu une invitation et il était devant eux. Derrière lui se tenait une jeune femme, l’œil hagard, probablement son escorte. La Fourchelang s'étonna alors de voir seulement une personne pour assurer la protection de Petrus. Soit ils étaient négligents, soit le ministre cachait bien son jeu sous son sourire charmeur.

Etant une ancienne membre de son 'fan club', Kyara inclina la tête dans sa direction pour le saluer avant de se concentrer une nouvelle fois sur sa mission après avoir vérifié que sa baguette était à portée de main. Tout le monde n'appréciait pas le Ministre, aussi elle préférait être prête à assurer ses arrières si la soirée devait tourner au massacre. Rassurée, elle se colla un sourire au visage et rejoignit enfin le petit groupe.

- Bonsoir à tous, puis-je me joindre à vous ou vous êtes au complet ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 8

 [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Heurtoir-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.