AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Heurtoir
Page 6 sur 8
[Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor

Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Merry K. Harper, Mar 24 Jan 2017 - 23:23


Douce nuit où Merry se coucherait tard, rentrant peut être ivre, ou pas du tout d'ailleurs... Ivre en noyant ses soucis dans de l'alcool, en se détendant et en oubliant l'ambiance familiale qui régnait à la maison, même si elle n'était pas si terrible que ça. C'était ce qu'elle avait pensé avant de venir ici, s'imaginant qu'elle passerait une soirée bien terrible. Mais finalement, cette soirée n'était peut être pas si horrible que cela et la rouquine avait sans doute le moyen de s'amuser un peu en faisant de nouvelles rencontres. Son frère allait lui en vouloir de ne pas l'avoir convié à cette fête. Oui, le parfait bonheur ne consiste qu'à rendre les hommes heureux #Défipapillote. Et Merry l'avait fait tant d'années pour son jumeau. Mais cette fois-ci, il était temps qu'elle se détache un peu de lui, qu'elle ne participe pas à toutes les fêtes de fin d'année avec lui. Ils avaient déjà passé le réveillon de Noël en famille et une autre soirée en compagnie d'amis. Maintenant, il fallait couper ce lien entre-eux. Ils finiraient bien par se quitter un jour de toute manière...

D'autant plus qu'elle avait la possibilité de passer ce début de soirée, et peut être, la totalité de la fête, en bonne compagnie ! Ce Peter avait l'air bien gentil. Ca ne devait pas être une pourriture puisqu'il était préfet... enfin, il fallait voir l'idiot de frère qu'elle se coltinait. Il était bien préfet. Dans tous les cas, les préfets de serpentards devaient être bien plus sérieux que le Harper. Alors la jeune femme profitait de l'instant pour faire connaissance. Les nouveaux amis étaient les bienvenus. En petite quantité en revanche... la méfiance la laissait encore relativement prudente. Mais le préfet des verts et argents semblait sincère et simple. Et leur discussion depuis l'arrivée du ministre de la magie prenait forme, petit à petit.

- Oui, je pourrai presque remercier les propriétaires pour cela ! Ca fait toujours du bien de changer d'air, je dois avouer que j'en avais bien besoin !

C'était pas faux ça. Elle avait l'impression de se retrouver dans un nouveau milieu, un milieu où l'oxygène était bien plus présent que dans sa propre maison. Ses relations familiales n'étaient pas spécialement toxiques mais il était vrai que vivre avec les mêmes personnes sans arrêt, après avoir passé six années dans un château en rentrant de temps en temps chez soi, revenait à une épreuve. Ce n'était pas comme si elle était très proche de ses parents en plus... ils n'étaient jamais là. Ses frères c'était pareil. Il fallait donc renouveler les relations. Et avec le sourire s'il vous plait !

- Hé puis te concernant, quitte à connaître l'un des Harper, tu as l'occasion de connaître la deuxième.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Célya L. Shake
avatar
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Cygne)


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Célya L. Shake, Mer 25 Jan 2017 - 13:46


Arrivée tardive, mille excuse :3



S'observant dans le miroir à pieds calé dans un coin de sa chambre, la jeune sorcière rajusta la bretelle de sa robe sur son épaule. S'habiller dans la précipitation n'était pas son fort, surtout quand il s'agissait de se présenter à une soirée importante, où l'apparence était de rigueur. En effet, le gala d'inauguration du Heurtoir n'était pas un événement sans importance, même le Ministre en personne était invité d'après les échos que Célya avait eus. Habituée à être présentable, la blonde voulait faire bonne impression, d'autant plus qu'il y avait à cette soirée une personne qu'elle devait voir, elle sortait donc le grand jeu. Cependant, il lui avait fallu du temps pour se décider, hésitant à se rendre au gala.

En effet, Célya était toujours mitigée vis-à-vis de son rapport avec Jean - ladite personne à voir ce soir - et ne savait pas sur quel pied danser. Leur rencontre avait été tumultueuse, leurs premières retrouvailles sobres, avant de partir sur un terrain plus dangereux lorsque le jeune homme s'était présenté au Bar de l'Occamy Doré avec une autre femme. Ils s'étaient revus, espérant mettre les choses au clair, mais cela n'avait pas été de tout repos, d'où l'invitation de la part du sorcier à ce qu'elle participe au gala d'inauguration. Célya n'avait rien promis, ne voulant pas se prononcer ni donner de faux espoirs. Elle s'était décidée un peu plus tôt dans la fin de l'après-midi, tranchant que cette soirée devait se faire et conclure sur la situation, quelle qu'elle serait.

Après une douche rapide, la jeune femme s'était maquillée à la hâte, sans trop de fioritures. Du khôl sous les yeux, un regard charbonneux, des lèvres peintes en rouge. Elle avait laissé ses cheveux lâchés, qui lui arrivaient à présent en-dessous des omoplates, légèrement ondulés naturellement, mais avait fait un chignon avec quelques mèches, chignon lâche et décontracté. Pour le reste, elle avait revêtu une robe rouge près du corps, avec un léger décolleté n'en dévoilant pas trop mais donnant envie d'en découvrir plus, aux bretelles retombant sur les épaules. Elle lui arrivait aux chevilles et était faites d'organdi, sans en rajouter, cintrée à la taille. Des escarpins beiges, un collier doré et des boucles d'oreilles en forme de larme complétaient sa tenue.

Helly, son elfe de maison, regardait Célya avait une lueur de malice dans les yeux. Poussant un soupir, la jeune femme lui sourit et se détourna du miroir. Elle était prête, elle pouvait donc y aller. Le gala commençait d'ici peu de temps, mais elle ne serait pas trop en retard... du moins l'espérait-elle. Ainsi, la jeune femme glissa sa baguette magique dans le fourreau prévu à cet effet - disposé sur sa cuisse telle une jarretière - et quitta son domicile. Après avoir dépassé la protection magique du domaine, elle transplana jusqu'à Londres et se fondit dans la foule qui parcourait les rues de la capitale, l'air de rien.

La blondinette mit plusieurs minutes avant de trouver l'établissement. Lorsqu'elle y parvint enfin, elle fut rassurée mais inquiète de ne pas savoir si quelque chose avait déjà commencé. Apparemment, beaucoup de monde était déjà présent ; elle devait être parmi les dernières à finalement arriver. Lissant machinalement les voiles de sa robe, Célya entra dans le Heurtoir, par un long tapis rouge menant aux festivités. Une salle décorée sobrement mais rappelant la période des fêtes, de la transparence, un plafond sans fin. D'un rapide coup d’œil dans la foule, elle reconnut Alhena, Ashton, d'autres visages qu'elle avait déjà croisés, Anthony, Jasmine, et également Miss Blanchet et West. Le Ministre était également là, à son grand étonnement.

Mais son regard était tourné à présent vers une sorte de scène aménagée, où Jean se trouvait en compagnie d'un autre homme, probablement son associé. Celui-ci était occupée à faire un discours, et d'après ce qu'il disait, cela venait à peine de commencer. S'autorisant un soupir de soulagement, la blondinette s'avança dans la foule sans rejoindre quelqu'un en particulier et se plaça de sorte à voir la scène dans son ensemble, mais surtout de voir Jean.

Avait-il remarqué sa présence ?
Revenir en haut Aller en bas
Jessy Brown
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Jessy Brown, Jeu 26 Jan 2017 - 17:15


Plus rapidement qu'elle ne s'y était attendue, Jessy avait sifflé sa coupe de champagne. Distraite par la surpopulation, reconnaissant telle ou telle personne, elle ne savait pas si elle avait envie d'aller saluer ses connaissances qui étaient souvent un peu trop entourées. Finalement, elle était bien où elle était. Il y avait le buffet, les boissons. La meilleure compagnie qui soit, n'est-ce pas ? Elle déposa sa flûte et observa les personnes qui s'étaient approchées d'elle. Oh, il y avait un homme très étrange. En short rouge. Il se faisait remarquer, au milieu des costumes. Peu de temps après, Finrod le rejoignit - ils semblaient se connaître. Elle les observa un instant, jusqu'à ce qu'ils finissent par s'éloigner.

Pensive, la sang-pur se servit un nouveau verre et s'adossa au mur. Les murmures des conversations lui oppressaient les oreilles. Elle n'était sûrement pas habituée à de si grands comités, préférant les petits regroupements. Le regard perdu dans les étoiles, son léger vertige ne la quitta pas. Mais son attention fut de nouveau détournée par de petits incidents. Une jeune femme qui se faisait refouler, n'ayant sans doute pas reçu d'invitation. Finalement, c'était un endroit select. Elle ne l'aurait pas pensé. Mais une réaction si vive allait dans le sens de l'image qu'ils voulaient se donner. Un établissement responsable et réactif. Vous en aurez besoin. Il était vrai que Jessy en aurait besoin. Elle prit quelques minutes à réfléchir à la façon dont l'espace pourrait être réutilisé par la suite, et l'intérêt qu'elle pourrait en tirer. Rêveries d'un aigle...

Tout à coup, la fourchelang remarqua la venue d'une personne qu'elle ne s'attendait pas le moins du monde à voir ce soir. C'était le Ministre de la Magie en personne, qui participait à ce gala. Ses yeux ne quittaient pas Sudworth, qui s'avançait dans la salle. Il vint non loin d'elle pour récupérer une coupe, puis s'en alla se promener. La brune réalisa alors qu'une sorcière l'accompagnait. Pas n'importe laquelle : c'était Luia, l'une de ses anciennes camarades Serdaigle avec qui elle avait aussi joué au Quidditch. Un insigne bien en évidence ornait sa tenue de sorcière. C'est vrai qu'elle était devenue Auror ! Tout comme Matt, quelques temps auparavant. Sa tâche était donc d'accompagner le Ministre à un gala, ce soir ? Voilà un rôle plaisant, bien loin que ce qu'on lui avait raconté des actions périlleuses des Aurors.

Se décidant enfin à bouger, Jessy porta le verre de bulles d'or à ses lèvres une dernière fois. Puis elle s'approcha de la jeune femme qu'elle salua d'un grand sourire. Elle espérait qu'elles pourraient se donner des nouvelles, si cela ne la dérangeait pas dans sa mission.

- Bonsoir Luia, ça faisait longtemps ! Comment vas-tu ? Je vois que tu es devenue Auror. C'est super ! Je me doute que ça n'est pas un métier facile tous les jours, mais c'est très valorisant. C'est donc toi qui accompagnes Sudworth ce soir ? Une mission agréable, pour une fois, pas vrai ?

Peu de temps après qu'elle ait prononcé ces mots, un bruit retentit dans toute la salle, qui capta l'attention de l'assemblée entière. Jessy leva les yeux vers sa source. C'était Vhagar, sur scène, aux côtés d'un autre homme. Il s'apprêtait à faire un discours pour son nouvel établissement. Elle le regarda en souriant et but ses paroles. Il revenait sur la situation tendue dans laquelle se trouvait la communauté magique. Petite pique pour le Ministère, qui ne ferait peut-être pas plaisir à Sudworth. Mais dans l'ensemble, il semblait se placer à ses côtés pour apprendre aux sorciers à se défendre eux-mêmes, ou prétendre à rejoindre les Aurors ou la SISM. Pour sa part, elle aspirait à davantage en venant ici, sans savoir exactement à quoi. Probablement s'améliorer en duels, au vu de sa prestation à la première Coupe d'Angleterre. Se maîtriser, repousser les limites dont elle se bornait continuellement. Cela leur en donnerait, du travail...
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Evan, Jeu 26 Jan 2017 - 18:10


La chronologie, c'est complexe, trop de monde à prendre en compte...

La discussion allait bon train, Will me donna le nom mystérieux qu'il avait donné au husky, puis j'écoutais sa tirade sur son charme comme quoi il pourrait sans mal, mettre toutes les femmes à ses pieds. J'apprends qu'il est avec Axelle, ce qui m'arrache un haussement de sourcils, surpris. A une époque, j'avais eu des vues sur la brune, mais jamais rien qui sorte d'un cadre amical. Puis c'était pas comme si on s'était combattus jusqu'à être blessés tous les deux à mon retour en Grande-Bretagne...  

Derrière, Azphel, roi de l'apéro, était parti récupérer de quoi offrir à nos gorges une suite suggérant une nouvelle cascade d'émotions. Je saluais son initiative en trinquant de nouveau avec mes compagnons. Mon regard se perdant ensuite vers Alhena pendant que mon ami conversait avec Will. Je la vois venir vers nous. Je ne peux m'empêcher de lui sourire radieusement. Elle accroche à mes émotions une amarre indescriptible, mystérieuse, noire, forte, vibrante.

La suite me déplait un peu plus. Elle salue mes compagnons, me laisse un baiser à l'arrière goût d'un soleil voilé dont on aurait aimé le voir avec un éclat plus persistant. Un remerciement que je sens emprunt d'ironie, sa voix me le fait percevoir ainsi. Elle me plaque la lettre contre moi que je récupère, et je la vois qui s'enfuit loin de nous. Je souris comme si c'était normal, bien que j'avais imaginé sa venue différemment. Garder la face devant mes amis, c'était les plus important, aussi je m'enfuis dans mon verre et commence dangereusement à me rapprocher de la bouteille écoulée.

Je porte alors mon regard dans la pièce, fuyant ce qui venait de se passer et n'ayant surtout pas envie de le commenter, en espérant que d'autres ne le feraient pas à ma place. J'aperçois le ministre, le ministre ?! Mon regard s'arrête. Je ne m'étais pas attendu à ce qu'il soit de la partie, ayant cru simple rumeur ce qui se disait. Il était accompagné par une sorcière pas forcément lumineuse, qui arborait un insigne d'Auror comme un gigot son label. Peut-être était-elle douce comme un agneau ?

Mon regard vogua alors vers les derniers arrivés. Une brune sculpturale dans une robe qui suscitait le désir (Elenna), près de l'homme arrivé bien plus tôt. D'ailleurs, elle semblait bien trop belle pour lui (Alex' ♥). Puis je sortis de mes pensées en voyant une autre brune que je connaissais bien, rejoindre la petite troupe qu'on était entrain de former.

- Bonsoir à tous, puis-je me joindre à vous ou vous êtes au complet ?

C'était Kyara. Will l'accueille à bras ouvert, je me rendis compte qu'ils semblaient très bien se connaître tous les deux. Je fais une bise à la belle, avant d'écouter mon patron lancer une pique sur le ministre et son acolyte. Je ne peux m'empêcher de sourire et d'enchérir dans la foulée.

- Il a besoin de se faire bien voir le petit. Nul n'est aveugle au fait que son mandat est un ramassis de conneries où il a surtout pu glander bien comme il le fallait, pendant que d'autres résolvaient les problèmes de la société ! Il doit être bien content d'avoir été invité dans une telle soirée. Probablement de la pitié de la part des gérants... Espérons qu'il n'en profite pas pour cracher un discours illusoire comme il en a le secret et essayer de voler la vedette...

Je lançais un haussement de sourcils lourd de sens à mon entourage. Je rajoutai avec un coup de coude amical à Will.

- Avec un peu de bol, il souhaitera faire preuve de ses talents en combat, et tu pourras nous en débarrasser !

La plaisanterie comme toujours. Ou pas. Le mage savait pertinemment ce que je pensais. Comme toutes les personnes m'entourant en cet instant. Puis une autre belle nous rejoint furtivement, Malicia. Elle salue tout le monde, me glisse quelques mots pendant que je sens sa main qui s'immisce dans la poche de ma veste. Je la remercie avec un sourire et regard complice. Aussitôt elle s'enfuit que je récupère une des pilules, je me fous si mes amis me voient. Hop dans la bouche, hop cinquième flûte vide.

Si j'étais condamné à errer en cette soirée, autant que je sois défoncé... Si Alhena avait prévu de finir sa soirée avec Lizzie ou Malicia, ça m'allait bien. Tant que ce n'était pas au bras de Ian. J'avais commencé ma soirée en tuant, au pire, je la finirais ainsi.

Mais voilà qu'une voix des plus amicale me sort de mon état léthargique.

« Salut mon pote ! Tu bois quoi ce soir ? Faut faire gaffe aux fauteuils, on sait pas trop s’ils sont psychologiquement stables ou pas ce soir… »

Hugh Dey ! Mon poto de conneries ! Et de tellement de choses il fallait dire ! Direct je lui tapais la bise, car c'était comme ça qu'il fallait l'accueillir, même s'il était juste en short.

- Salut poto ! Bah écoute j'ai décidé de picoler tout ce que je trouverais ce soir. On verra bien la suite de la soirée... J'adore ton costard, très classe comme toujours ! Et ouais t'inquiète, fis-je avec une voix plus timorée, pour que cela reste entre nous, je garde un œil sur tout ce qui a des pieds dans la catégorie "mobilier" ! Manquerait plus que les potes de celui qui s'est suicidé nous ait dénoncé et qu'on soit recherché par tout le monde des fauteuils !

Notre discussion fut interrompue alors que Finrod se joignait à nous. Je lui tendis une main amicale, avec un sourire qui voulait dire tout le nécessaire. Les deux vigiles de l'extérieur étaient rentrés entre temps, et, une fois sur la scène, mirent en condition l'assemblée dont je faisais partie. Tout le monde semblait enclin à écouter ce jeune homme aussi inconnu que charismatique d'après moi. Il remercia tout le monde d'être présent. En même temps, être invité à liche gratos ça se refusait pas ! La suite du discours ressemblait à une élocution de Petrus, parlant d'une insécurité qui était très relative selon moi. Bien que leur but de former les plus jeunes à l'adrénaline d'un affrontement afin d'en faire des sorciers plus aguerris était tout à fait louable. J'apprécie également qu'il ait inclus la SISM dans les organismes de sécurité. Nous étions encore bien trop méconnu, et, à ce titre, bien souvent mal jugé par les tiers. La fin du discours honore son acolyte, dont je peux enfin mettre un nom sur le visage joviale. J'attends la suite. Que cela se termine, que je récupère de nouveau de quoi boire...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Peter McKinnon
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Peter McKinnon, Jeu 26 Jan 2017 - 20:46


Depuis qu'Aileen était partie, la salle de réception s'était encore remplie, mais modérément. A présent, tout laissait croire que plus personne n'allait arriver. Les organisateurs avaient d'ailleurs quitté la majestueuse entrée au tapis rouge. Bien qu'arrivé quelques minutes plus tôt, le Ministre de la Magie semblait attirer un grand nombre de regard et alimenter un nombre tout aussi important de conversations. Même Merry et Peter, pourtant élèves à Poudlard, où le débat politique était en grande partie proscrit, avaient orienté leur conversation sur lui. Personne ne semblait réellement approuver son (in)action, qui avait d'ailleurs amené Peter à philosopher sur la création du Heurtoir.

- Oui, je pourrai presque remercier les propriétaires pour cela ! Ca fait toujours du bien de changer d'air, je dois avouer que j'en avais bien besoin ! Hé puis te concernant, quitte à connaître l'un des Harper, tu as l'occasion de connaître la deuxième.

Peter allait répondre à la belle, mais le propriétaire de l'établissement qui était occupé à les abreuver, avait réussi à obtenir l'attention générale et s'apprêtait à se lancer dans un grand discours.

- Amis sorciers, amies sorcières, bonsoir et bienvenu au Heurtoir. Merci d'être si nombreux. Ce soir représentera, nous l'espérons, un changement dans l'histoire de Londres et du monde magique, et nous sommes heureux de pouvoir le partager avec vous.

Vhagar Meraxès, après cette courte introduction, se lança dans une grande présentation de l'horrible contexte qui avait mené à l'avènement du Heurtoir. Peter remarqua plusieurs choses dans son propos. Tout d'abord, même s'il ne portait pas le Ministre dans son cœur, il trouvait particulièrement grossier de le faire venir là et de critiquer sa gestion devant tout le monde. Ensuite, il semblait placer la SISM sur le même pieds que les aurors, ce qui en disait long sur la philosophie du personnage qui semblait croire dur comme fer à l'initiative privée. Un sentiment qui était renforcé par le fait qu'il semblait considérer son établissement comme un complément nécessaire à l'enseignement officiel pour pouvoir se défendre seul dans la rue. Peter se joignit aux applaudissement, tout en politesse et en retenue, avant de rediriger son attention sur Merry, alors que les conversations revenaient.

- Au fait, où est ton frère ? Je ne le vois pas. Tu serais venue non-accompagnée ?

*Non, mais tu sais qu'on te voit venir avec tes gros sabots ?!*
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Azphel, Sam 28 Jan 2017 - 16:14


rep groupe Will, Evan & co
que du blabla je veux pas prendre de retard

Bal des apparences, cérémonie de gala organisée pour que tout le monde sorcier puisse se monter. C'était un peu l'analyse abstraite qu'Azphel faisait de la soirée où tout le petit monde magique paradait, les bons comme les mauvais... Il n'était pas difficile de savoir de quel côté penchait Azphel, quand bien même il jouait au jour le jour avec les apparences, il ne léchait pas le cul des Aurors et des pantins qui se pavanaient non loin de Sudworth. Il était parfaitement bien avec son âme soeur de ténèbres et son compagnon de méfaits de longue date et les personnes qui les rejoignaient petit-à-petit, dont les auras d'ombre étaient palpables.

Will était fidèle à l'homme dont Azphel se souvenait et il avait le don de le faire rire. Le loup ne connaissait pas clairement les activités de la SISM, mais doutait très sérieusement que sa petite entreprise amène réellement le calme dans le monde magique... Mais le sorcier avait l'air d'y croire alors le mage noir ce contenta de lui adresser un sourire énigmatique et de répondre avec un plaisir des yeux quand il parla de sa liaison avec Axelle Higgs. Tant mieux, vire tes pattes loin de Tina. Will était quelqu'un de relativement cool, et Azphel avait toujours vu un certain reflet de lui-même en cet homme... Malheureusement ce reflet avait également partagé la couche de Tina, et savoir les pensées de Will prises par une autre rendait Azphel très heureux.

- Bonsoir à tous, puis-je me joindre à vous ou vous êtes au complet ?
Kyara les avait rejoints, Will l'accueillit et Azphel salua la professeure amicalement, content de la voir, bien que surpris qu'elle ne soit pas accompagnée pour une soirée qui scellait une année et en démarrait une nouvelle.
" Bien sûr, il y a toujours de la place pour toi voyons. A votre avis, Sudworth est suicidaire ? Venir dans un lieu public avec un seul garde du corps, ça ne lui ressemble pas. Surtout quand on voit la qualité du garde du corps... "
- Ça me fait plaisir de te voir Kya, vraiment, dit Azphel en saluant la sorcière. Sudworth, dit-il en relavant les yeux vers Wiil, non je crois pas. Je pense que la soirée est propice à son intervention et qu'il veut juste se faire bien voir. Azphel jeta un regard sur le Russe qu'il avait reconnu plus tôt, et secoua la tête. Après, qui sait ce qui peut se passer ? S'ils ouvrent les pistes de duels comme annoncé... il y aura peut-être un peu d'animosité dans l'air...

S'il en avait la possibilité, il irait défier l'homme qui se trouvait là-bas. Même si leur duel remontait à de longs mois auparavant, une partie du mage noir avait envie que l'homme comprenne qui il était. Que ce jour-là, dans le centre commercial dévasté, c'était lui qui s'était enfui après avoir rendu coup pour coup... Azphel ne savait pas trop ce qu'il pensait de cet homme, il ne le connaissait pas suffisamment, mais il se remémorait souvent cette soirée et surtout la ténacité de son adversaire et son courage, des qualités qu'il aurait pu louer à voix haute si le bellâtre n'était pas un simple pion au service du Minsitère ou quelque chose dans le genre.

Evan avait entre temps reçu la visite de sa belle et le moins qu'on puisse dire, c'est que leur relation n'avait pas l'air d'être inscrite dans le marbre et qu'elle en était surement encore à des balbutiements. Du moins il ne ressortait pas d'eux quelque chose de sûr, et Azphel crut percevoir un brin de tristesse sur son ami qui enquilla son verre en regardant partir la belle brune. Mais rapidement, une blonde sulfureuse s'approcha de lui, lui chuchota quelque chose au creux de l'oreille et glissa un sachet dans la veste du sorcier...
Visiblement, Evan n'allait pas parfaitement bien. Si son alcoolisme n'était pas une découverte, le choix prendre des cachets était un peu plus déconcertant. Mage noir et mage d'expérience qu'il était, il n'avait pas besoin de se dépraver comme cela...

Hugh, accompagné par un autre homme qu'Azphel connaissait de vue, arriva à son tour dans le petit groupe qui aurait pu ressembler à une contre-soirée parfaitement organisée. L'un des deux proprio de l'établissement fit taire le monde avec un peu de temps et commença un discours très... pompeux ? Idéaliste, en tout cas. Du bla bla sur la formation des sorciers, la protection et tout un enrobage de belles choses destinées à rassurer le monde sorcier : Il y avait encore du nouveau dans le monde la sorcellerie pour aider tout un chacun à se défendre contre les ténèbres. Classique, mais aucune surprise dans le discours. Il allait falloir attendre la suite, pour voir si les premiers duels mettraient un peu de piment à cette fin d'année...
Revenir en haut Aller en bas
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Megan K. Hayajân, Sam 28 Jan 2017 - 21:52


____________________
pour le Livina

Du bruit, du monde, des paroles lancées à tour de bras, des discours. De quoi me faire décrocher totalement de la petite discussion que tenait le groupe, qui, soit-dit en passant, voyait ses rangs se grossir à mesure que les papillons se sentaient attirés par la flamme. Malheureusement pour eux, je n'étais pas un être des plus sociables et passé les trois personnes, les conversations de groupe, très peu pour moi. Je finissais ma coupe de champagne avant de me tourner vers Azphel. Il avait l'air bien plus dans son élément. Les forces en moi commençaient à se troubler, à s'animer, et hors de question d'expirer en publique. Je me hissais sur la pointe des pieds.

- Tu m'excuseras, je vais essayer de trouver quelque chose de plus fort. soufflais-je à l'oreille de Az.

Vérité camouflée : je m'ennuie et je vais essayer de trouver de quoi oublier.  Nan, parce que j'aurais du rester au Chaudron Baveur, tranquillement installée au comptoir, à servir mes clients autant qu'à boire moi-même, comme tous les soirs en temps normal. Rien ne me plaisait plus d'ailleurs, que cet entre deux magique dans un pub, quand sonne vingt-trois heures. Où que tu sois, quel que soit le bar, il y a un roulement. Les alcooliques s'en vont pour laisser leur place aux premiers fêtards, aux plus jeunes généralement. Au Chaudron Baveur, c'était la fête vingt-quatre heure sur vingt-quatre puisque que nous ne fermions jamais. Et qui assurait le service de nuit ? Moi, la plupart du temps.

Je déambulais dans la foule quand je tombais sur Jana. Ma gérante. Bien plus que cela, aussi, mais je le tenais secret. Je m'approchais donc d'elle. La jolie rousse ne semblait pas s'amuser plus que moi et elle était plus ou moins seule, ce qui convenait à mon tempérament bestial. Aucune envie de cotoyer du beau monde ce soir. La plupart n'avait d'ailleurs pas plus de valeur que des moucherons. Les deux types qui créaient le Heurtoir avait du sélectionner des noms au hasard... Je saluais Jana par une apostrophe classique.

- Dis, tu saurais pas où sont les réserves de whisky ? Du champagne, sérieusement, et puis pourquoi pas de l'eau gazeuse tant qu'on y est. je levais les yeux au ciel pour montrer la stupidité des propriétaires.

Je fixais la foule, conçue de petits groupes. Ah, ben tiens. La tête de Sudworth. Cool. Crève. Ooops, pardon. Je préfère largement attribuer des notes aux postérieurs de ces messieurs dames, c'était bien plus divertissant. Oh, un beau dix sur dix. Ah, ben normal : ce fessier appartient à Az. Je souris doucement.

- C'est fou qu'on puisse autant s'emm*rder dans une même soirée. Je donnerais n'importe quoi pour trouver une excuse et repartir au Chaudron. un petit coup d'oeil à la mine blasée de Jana. Et je crois que je t'emmènerais avec moi...

Revenir en haut Aller en bas
Jana Winslaw
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Occlumens


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Jana Winslaw, Mar 31 Jan 2017 - 22:24


LA de Tina.

C'est dans le silence que tu écoutes et que tu regardes. Tu ne perds pas une miette du spectacle. Tant de gens, tant de vies. De motifs futiles pour faire l'amour comme la guerre. Etrangement, tu as beau raffoler de potins, tu ne te sens pas à ta place ici. Ce n'est pas ton monde. Tu essaies de t'insérer dans une vie qui ne t'appartient pas. Comme si...Comme si tu n'étais pas toi. Oh, ta vie aurait pu être toute autre. Tu aurais pu être une adorable apprentie médicomage brune de Poufsouffle, par exemple. Le genre de fille qui est amie avec eux. Mais à la place, t'es juste une gérante déglinguée. Alors, tu t'excuses gentiment d'un signe de tête et laisses tout le monde dans leur tourbillon de bazar, de joie et de tristesse. Quelques pas t'amènent vers un coin de la salle. Un peu décidée à faire tapisserie, tu repenses à ce qui est soigneusement dissimulé dans ta pochette. Vivement le moment.

Tes rêveries sont rapidement dérangées. Des discours, des paroles. Des officiels. Il t'a même semblé avoir aperçu le bellâtre qui vous sert de Ministre. Il est pas mort, lui ? Tu t'efforces de faire bonne figure. Finalement, cette soirée pourrait être intéressante pour le business. Mais tout le monde fait semblant d'être bien élevé. Il serait si inconvenant de parler d'affaires dans ce genre de soirée. Soirée surfaite. Comme si tout le monde était heureux de voir ce nouveau commerce éclore. Comme si tout le monde jouait son rôle de personne influente, jeune, belle et heureuse. Insouciants que vous êtes.

Tes talons hauts commencent à faire chauffer tes pieds. Tu aurais besoin d'un verre. L'ivresse engourdit les pieds, t'aurais moins mal. Peut-être pourrais-tu rejoindre Vhagar quand il sera descendu de son piédestal. Quoique. Mélanger professionnel et privé. Mauvaise idée. Tu te retournes donc en quête d'un visage familier. Et quelle ne fut pas ta surprise de voir la sémillante Tina Boccini te rejoindre. Enfin, sémillante...Elle a plutôt l'air de s'ennuyer à mourir. Elle a sa tête spéciale "Le Chaudron est ouvert et pas un foutu client à l'horizon". Et croyez le si vous le souhaitez, il ne fait pas bon l'embêter dans ces moments là.

- Dis, tu saurais pas où sont les réserves de whisky ? Du champagne, sérieusement, et puis pourquoi pas de l'eau gazeuse tant qu'on y est.
- Aucune idée. Je sais pas ce qui leur est passé par la tête.

Tu la regardes. Elle est belle. Toujours. Tu ressens un amour inconditionnel pour celle à qui tu dois tout. Pas un amour comme celui qu'ils se portent avec Azphel. Un amour pur. Celui que tu porterais à celle qui t'as mise au monde si elle en était digne. Mais, bon, Maman Winslaw se fichant de toi comme de son premier Wingardium Leviosa, elle ne l'aura jamais. Tina, elle l'aura toujours. Avec un sourire, tu la laisses continuer :

- C'est fou qu'on puisse autant s'emm*rder dans une même soirée. Je donnerais n'importe quoi pour trouver une excuse et repartir au Chaudron.Et je crois que je t'emmènerais avec moi...

Tu souris, ton premier vrai sourire depuis le début de cette mascarade. C'est pas comme si tu avais prévu le coup. Sans t'en départir tu lui attrapes la main et l'entraîne vers un coin de la salle, près du buffet en lui lançant :

- Pas besoin d'aller aussi loin. Tu vas adorer.

Arrivées, tu lui lâches la main. Tu saisis deux coupes pleines et les lui mets dans la main. Tu ouvre ta pochette et en tire un poudrier doré. Tu l'ouvres. Personne ne peut se douter de ce qu'il y a dedans et quiconque vous regarde penserait que vous n'êtes que deux simples amies partageant la dernière découverte en matière de poudre teintée pour le visage. Sauf que dans le petit renfoncement se trouvent quelques petites formes rondes. Blanches. Tu sais que Tina saura de quoi il s'agit du premier coup d'oeil.

- Ne suis-je pas la meilleure ? Cette soirée mortellement ennuyeuse va se transformer, c'est moi qui te le dit.

Sans attendre, devant l'acquiescement et le sourire de connivence que te lances Tina, tu glisses discrètement une pièce de cette répréhensible collection dans chaque verre. Tu refermes soigneusement le poudrier et le glisse en sécurité dans ta pochette. En deux secondes, le  liquide dissout les ombres sphériques, les petites bulles rongent le matériel. Tu reprends l'une des coupes et la fait tinter doucement contre la sienne. Personne ne pourrait se douter de ce que vous vous apprêtez à faire.

- Santé, patronne.

Et la première gorgée. Le goût est le même, peut-être un peu plus chimique. Tu fermes les yeux. Tu attends le tourbillon. Tu sais que ce que vous faites n'est pas très correct. Vous êtes deux femmes éduquées et vous vous comportez comme des adolescentes un peu rebelles. Mais c'est si agréable, parfois. Deuxième gorgée. Ce champagne devient un réel plaisir. Et personne ne le saura. C'est votre petit secret, à toutes les deux. Votre complicité. Vous, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Merry K. Harper, Mar 31 Jan 2017 - 23:19


Le Heurtoir était bondé. Décidément, ce nouvel établissement ramenait pas mal de personnes et les propriétaires n'avaient pas lésiné sur les moyens pour faire de cette fête une soirée inoubliable qui ferait revenir les gens. Après tout, la plupart des personnes invitées étaient là pour faire un peu de pub par la suite. Du moins c'était ce que la rouquine avait pensé en premier lieu. Mais finalement, cette fête n'était peut être là que pour faire découvrir ce nouveau bâtiment à des personnes de tout type, de tout âge et de tout genre. Tout simplement. Et à vrai dire, la jolie rousse devait avouer qu'elle aimait l'ambiance. Bien que si elle décidait de s'y rendre en journées, le nombre de personnes ne serait pas le même. Ni le contexte. Elle n'allait pas venir ici pour faire une soirée et s'amuser mais pour s'entraîner pour apprendre à se défendre.

Elle qui avait tant appréhendé cette soirée, Merry était finalement heureuse d'être là et de pouvoir discuter avec le préfet de Serpentard qui était resté avec elle tandis que sa camarade qui l'avait accompagné, Aileen, était repartie plus loin, laissant ses deux connaissances discuter. Pour cela, la rouquine ne pouvait pas lui reprocher d'essayer de lui remonter le moral. Enfin, c'est l'impression qu'elle donnait. La Serpentard devait sans doute comprendre ce que la Harper vivait actuellement et cherchait à lui faire rencontrer de nouvelles personnes qui seraient peut être de confiance par rapport à d'autres relations qu'elle tentait de faire passer à la trappe dans son esprit.

Pour le moment, Peter lui inspirait confiance. Il n'avait pas l'air d'être très méchant et la jeune femme savait que s'il côtoyait son jumeau, ce ne serait pas une personne qui viendrait à lui nuire. Mais les premiers avis n'étaient pas toujours les bons. Elle espérait tout de même que son premier jugement serait le bon et qu'elle n'aurait pas de mauvaise surprise à l'avenir. Si toutefois elle devait repasser un peu de temps avec lui et dans l'optique qu'il ne la fuirait pas après lui avoir parlé ce soir. Mais dans le cas présent, la discussion en cours n'avait pas l'air de le gêner et avait eut l'air de s'intéresser au lien de parenté de la lionne avec son collègue préfet. Qu'il s'étonnait d'ailleurs de ne pas voir en ces lieux ce soir. Evidemment. Si il y avait l'un des jumeaux et pas l'autre, que faisait le second. Il avait bien raison de se poser la question.

- Il n'est pas là, il est resté à la maison. Je suis la seule de nous deux à avoir reçu une invitation et je ne vais pas m'en plaindre ! Ca peut paraître chouette d'avoir un jumeau, mais dieu ce que ça peut être fatiguant quand on passe nos journées ensemble.

Merry rigolait tout en prononçant ses paroles. Il était vrai que son frère pouvait être pénible . Très pénible . Mais elle l'aimait tout de même. C'était son jumeau et pour rien au monde elle ne demanderait à être séparé de lui. Bien que les soirées de ce genre, qu'elle pouvait passer sans lui lui faisait un bien fou.

- Sinon, je suis venue avec mon cousin qui doit traîner quelque part par là-bas. Merry désigna un coin de la pièce de sa main avant de continuer. C'est un peu grâce à lui que je suis ici, je ne voulais pas vraiment venir à la base... Mais finalement, ça fait du bien de sortir. Et toi ? Tu es venu accompagné ? Avec Aileen ?

Si Aileen et Peter avaient rejoint le petit groupe ensemble, il était possible que chacun soit venu seul ou accompagné de quelqu'un d'autre. Et en parlant d'être accompagné ou non, la rouquine ne voyait personne danser. Ce qui était plutôt étonnant pour une soirée. Bien qu'elle n'avait pas l'impression d'entendre beaucoup de musiques. Peut être trop loin de l'origine du son. S'il y en avait. En attendant, la jeune femme profita de l'instant pour finir son verre, attendant la réponse du préfet vert et argent.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Peter McKinnon
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Peter McKinnon, Mer 1 Fév 2017 - 8:42


Peter était bien d'avis qu'il ne fallait pas laissé une aussi jolie étudiante sans surveillance. Si elle avait été en couple, jamais son copain ne l'aurait laissé ostenter son superbe dos au milieu d'une salle remplie de sorciers. Mais Peter avait tout de même bien fait de poser la question, on ne savait jamais. Il pouvait être en embuscade près du comptoir à boissons, ou peut-être était-il plus âgé qu'eux (le truc bien complexant lorsque l'on est à l'affut) et était-il en train de lécher les boutes d'un ministre ou d'un sorcier fortuné dans la salle. Enfin, Merry ne semblait pas faire état d'une relation quelconque, mais que foutaient donc les élèves de gryffondor qui devaient côtoyer une aussi jolie perle tous les jours ?

- Il n'est pas là, il est resté à la maison. Je suis la seule de nous deux à avoir reçu une invitation et je ne vais pas m'en plaindre ! Ca peut paraître chouette d'avoir un jumeau, mais dieu ce que ça peut être fatiguant quand on passe nos journées ensemble.

Peter n'aurait su dire pourquoi, mais c'était loin d'être dérangeant pour lui que Trystan ne soit pas là. Déjà, il ne le connaissait pas si bien que cela, ensuite c'était un garçon (et c'était compliqué avec tous les garçons), et enfin il aurait capté très vite que Peter commençait à développer des vues sur cet interminable dos ...

- Sinon, je suis venue avec mon cousin qui doit traîner quelque part par là-bas. Merry désigna un coin de la pièce de sa main avant de continuer. C'est un peu grâce à lui que je suis ici, je ne voulais pas vraiment venir à la base ... Mais finalement, ça fait du bien de sortir. Et toi ? Tu es venu accompagné ? Avec Aileen ?

Peter fut tiré de ses pensées en tous genres où se mêlaient des cheveux roux ébouriffés et des mains baladeuses. Elle n'avait pas eu spécialement envie de venir, ce n'était rien il allait se charger de lui faire passer une soirée inoubliable, il avait bu juste ce qu'il fallait pour réveiller ses talents de danseurs. Mais pour l'heure, il n'y avait pas de musique, d'ailleurs on attendait toujours le discours du gérant, il était à la bourre manifestement. Peter devait se faire violence pour siroter sa coupe et ne pas en reprendre une afin de conserver du potentiel pour Merry. Pour l'heure, il devait répondre à ses inquiétudes (qui n'en étaient pas) sur sa cavalière.

- Aileen ? Oh Aileen ... C'est une amie de Serpentard, on venait tous les deux et donc je lui ai proposé qu'on vienne ensemble. Parce que j'aime les jolies rous ... La compagnie des jolies femmes ! Et tout le monde ici est très bien accompagné, je ne voulais pas échapper à la règle !

Alors qu'il aurait du prétexter un départ vers les toilettes ou un idiotie du genre, Peter décida de faire appel à son culot le plus grand pour laisser penser qu'il ne s'était royalement rien passé. Il s'assurerait juste plus tard dans la soirée qu'elle n'ait pas compris qu'il était un fétichiste des rousses. Coupant court à une grande conversation sur ses goûts en matière de capillarité, il décida de placer une remarque sur les animaux, qu'Aileen lui avait recommandée.

- Il parait que nous allons avoir un nouveau garde-chasse pour la rentrée ... Et qu'il a une panthère, ce n'est pas commun pour animal domestique je trouve ...
Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Jean Parker, Mer 1 Fév 2017 - 19:53


LA de Vhagar.



Les minutes passaient, voyant encore quelques invités arriver sur le tapis rouge. Beaucoup de gens étaient entrés, des hommes classes, des belles femmes, de tout quoi. Cependant il y avait un peu de stress, une personne n'était pas encore arrivée. Ou était elle ? Célya, Célya ou est tu ? Aucune idée, c'était le brouillard avec celle femme. Elle faisait ressentir à Jean des choses qu'il n'avait jamais ressenti avant. Des papillons dans le ventre lorsqu'il reçoit une lettre d'elle, des nuits blanches à penser à son sourire, à sa voix, à son regard si... Puissant. Ce genre de moment ou l'on comme à être perdu, au point de ne pas être capable de se retrouver soi même. debout, faisant face au froid, le sorcier repensait à elle, à leur rencontre, à leur rapprochement, à tout quoi. Et si tout s'arrêtait ? Et si il s'était fourvoyé ? Ce serait triste.

Une arrivée fit sortir le médicomage de ses pensées tumultueuses. Le ministre lui même avait accepté de venir. Yes. Ils avaient longtemps hésité à lui envoyer la lettre, de peur de se prendre un cuisant refus, voire même un gros vent ce qui n'aurait pas été si étonnant que ça. Celui-ci était accompagné d'une sublime femme. Qui était elle ? Aucune idée, mais bon peut être le saurait il dans la soirée, chaque chose en son temps. Le sang-pur accueillit le ministre de manière sobre et professionnelle, en évitant d'en faire trop ci possible. Bonsoir monsieur le ministre, bienvenue au Heurtoir. Avec le petit sourire qui va bien, la finition quoi.

Après quelques brefs propos échangés avec son partenaire, l'homme entra dans le bâtiment. Et de nouveau seuls dehors dans le froid, les deux hommes attendirent les derniers arrivants, et Vhagar s'approcha de Jean, après tout cela faisait pas mal de temps qu'ils étaient plantés dehors ces deux là. Je lance le discours dans vingts minutes. Ah oui c'est vrai, LE discours. La grosse étape de cette soirée, l'objectif de ce bal : Intéresse, captiver et vendre. Trois mots important que l'on peut résumer en un seul, à savoir le buisness. Ça marche.

Bon tous les invités devaient être arrivés à présent. Jean crama une petite cigarette avant de rentrer, faisant descendre l'espace d'un instant la classe, mais bon ce n'est pas bien grave. Déçu que la femme qui habitait les pensées ne se dessine pas à l’horizon, le jeune homme suivit son associé dans la salle, il fallait rester professionnel après tout. On rentre, on sourit, on fait bonne impression. Le champagne coulait à flots, et les invitaient semblait à première vue d'être satisfaits de ce bal. Vhagar alla s'isoler un peu pour se concentrer vite fait, laissant place à la tentation. Se retenir de s'enfiler des flutes de champagne pour se calme, pour se détendre, ce n'était pas le soir pour cela. Bon une petite coupe ni vu ni connu, cela ne mangerait pas de pain. Le sorcier se servit une petite coupe, essayant d'être un peu discret quand même et la but quasiment d'une traite, laissant les bulles agir et détendre son corps et son esprit.

Le temps de faire cela, que le nordique revint, et commença à se mettre au devant de la scène pour commencer le discours. Le jeune homme monta à ses côtés, restant un peu en retrait, concentré, les yeux rivés sur les invités. Puis, le temps de croiser un regard, et tout alla mieux. Elle était venue, elle était présente à ce moment important, ouf. Célya était radieuse, comme toujours. Vivement que cet instant détenant encore une once de stress se finisse, qu'il puisse aller la saluer comme il se doit. Quelques instants après avoir fait un peu de silence dans la salle, Vhagar commença.

Amis sorciers, amies sorcières, bonsoir et bienvenu au Heurtoir. Merci d'être si nombreux. Ce soir représentera, nous l'espérons, un changement dans l'histoire de Londres et du monde magique, et nous sommes heureux de pouvoir le partager avec vous. Comme vous avez pu le remarquer depuis quelques temps, le monde magique est menacé par des attaques criminelles de plus en plus fréquentes, Et dans un contexte pareil, que le Ministère peine à gérer de manière fiable, l'idée nous est venue de former nos jeunes à se défendre d'eux même, ou de prétendre dignement rejoindre les rangs de nos protecteurs de tous les jours, les Aurors ou la SISM. Le premier but étant d'offrir les services des meilleurs pour faire de chacun de vous des sorciers qui n'ont plus peur de sortir de chez eux.  Vous savez tous déjà en quoi consiste le Heurtoir, un établissement pour faire de vous et de vos enfants des sorciers dignes de ce nom, capable de protéger leur vie et celles des autres.

Simple, classique et efficace. Puis d'un coup le stress monta.

Mais qui de meilleur pour mieux vous parler du projet que son co-concepteur et premier gérant?

Hé m*rde. Il est temps. Temps de préparer un petit #Sonorus, de s'avancer, et de faire face. Faire face à cette foule de gens hauts placés dans le monde sorcier. Il fallait les charmer, les séduire, leur vendre cet endroit, comme si leur vie n'était plus envisageable sans celui-ci à présent. D'une voix se voulant amicale, Jean prit la parole.

Bonsoir à tous et à toutes. Comme l'a dit mon associé, merci d'être venu. Vhagar et moi avons eu une idée un jour, un éclair de génie qui fut petit à petit réfléchi, préparé et mis en place pour pouvoir vous le présenter ce soir. Comme vous le savez probablement tous, la vie des sorciers n'est pas forcément aisée.

Nous sommes en effet une minorité sur cette planète, nous devons vivre dans le secret magique vis à vis des moldus. Pour veiller à ce que l'on puisse vivre nos vies de manière le plus paisiblement possible, certaines règles, certaines lois ont été mises en place pour le bien de notre société.

Ce projet mis en place, c'est celui de pouvoir pratiquer la magie, à un endroit qui serait officiel, règlementé et sécurisé pour parfaire ses connaissance en matière de sortilège ou autres même après avoir quitté Poudlard. S'entrainer régulièrement est donc quelque chose de nécessaire dans ce monde difficile.

Le heurtoir est donc un projet simple, à savoir pouvoir s'entrainer de manière parfaitement légale et encadrée, et de pouvoir constater son évolution grâce à des entraineurs que nous avons recrutés à cet effet. Vous pourrez donc venir vous inscrire pour travailler les choses qui vous semblent nécessaires afin de progresser, que ce soit théorie, pratique, le tout avec des intervenants qui seront invités à donner des cours, à faire avancer le monde sorcier. Que ce soit pour vous, vous proches, vos enfant, tous méritez de vous entrainer et de pouvoir prétendre vous défendre en cas de danger, le tout dans le but que notre monde évolue, et que, comme l'a habilement dit mon associé, plus personne ne vive dans la peur et dans la crainte dans ce monde.

Et encore une fois, merci à tous pour votre présence, je vous souhaite de passer une excellente soirée, et j'ose espérer que le Heurtoir saura vous apporter quelque chose et convenir à vos attentes. Merci.


Comme ce qui avait été minutieusement calculé, enfin vite fait mis en place en priant pour que cela marche comme prévu, quelques secondes après que le discours des deux hommes fut finit, la musique se lança dans la pièce, apportant un peu de joie dans ce moment de silence. C'est bon il l'avait fait. Un exploit pour un homme agoraphobe et misanthrope : parler devant des gens. Un peut de symphonique, cela ne plairait peut être pas à tout le monde mais pour un début de gala ce n'était pas si mal.

Attendant quelques instant le temps que la soirée reprenne tranquillement son cours, le gérant se tourna vers son ami.

Bon. On va se boire une petite coupe pour fêter cette ouverture ? Nous l'avons bien mérité après tout.  

Allez, quelques petites choses restaient à faire, aller faire vite fait le tour des invités, saluer une nouvelle fois quelques personnes, mais surtout aller voir celle qui troublait ses pensées à présent, celle sur qui il mettait un peu d'espoir, à savoir Célya.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Merry K. Harper, Ven 3 Fév 2017 - 22:07


L'ambiance était au beau fixe. Les personnes qui avaient été invitées en ces lieux avaient l'air de s'amuser, du point de vue de Merry. La rouquine observait les adultes ou autres élèves de Poudlard qui s'agitaient autour d'elle, parlant fort ou restant plus ou moins calmes. Mais quelque chose troublait la jeune femme, qui avait vite remarqué que personne ne dansait. En effet, la musique était absente dans cette soirée, alors même qu'elle aurait dû être obligatoire. Même avec un léger fond de notes !

La jolie rousse était venue pour se divertir, pour se changer les idées. La musique et la danse lui auraient permit de s'évader, s'envoler loin de ces pensées noires et de tourner cette page d'un coup de vent sans aucun problème. Des mots auraient couverts ce nouveau chapitre de sa vie, noircissant le papier. Mais finalement, quelque chose d'autre avait été inscrit sur cette page. La musique avait été remplacée par une rencontre, et la danse par une discussion, un nouveau lien. Un autre moyen d'apprendre à faire confiance sans se blottir sous sa petite carapace derrière laquelle elle se protégeait en permanence.

C'était grâce à cette discussion que la rouquine sortait peu à peu de cette peur immense de se trouver face à des personnes qui ne feraient que la détruire un peu plus. Mais enfin, un sentiment nouveau s'était installé. Sentiment qu'elle ne connaissait plus, qu'elle avait oublié depuis plusieurs mois déjà et que Peter lui avait permit de redécouvrir à l'instant. Les deux élèves discutaient simplement, comme ça. Parlant de tout et de rien comme deux nouveaux amis qui apprenaient à se connaître. Comme si le fait que ce soit Aileen qui est provoquée cette rencontre la rassurait un temps soit peu, comprenant la détresse de la britannique. En parlant de la verte et argent, Merry s'était vite demandée, en parallèle à la question du serpent, s'ils étaient venus ensemble tous les deux. Deux élèves d'une même maison qui se rendaient à une fête, pour finalement se séparer plus tard. Ce qui n'avait pas eu l'air de déranger Peter qui considérait la verte et argent comme une amie. Il n'avait pas spécialement de compte à rendre en discutant avec une autre personne, c'était l'avantage.

Leur conversation s'étalait, changeant rapidement de sujet après en avoir terminé un. Et alors même que la jolie rousse allait répondre au préfet des serpents, le gérant prit la parole, suite au petit discours du propriétaire. Ce n'est qu'après que le moment tant attendu se déroula enfin. Une musique se mit à raisonner dans les oreilles de la rouquine qui ne put s'empêcher d'esquisser un sourire et de fermer les yeux pour savourer l'instant d'écouter quelques notes. Pas trop longtemps tout de même. Laisser en plan Peter et ses paroles.

- Oh c'est vrai ?! Je n'étais pas au courant. J'espère que miss Blanchet nous fera un cours avec cette nouvelle personne et son animal... sauvage. Effectivement, on ne peut pas dire que ce soit vraiment un compagnon à proprement dit.

Il était vrai qu'une panthère, ce n'était pas facilement domptable. Du moins, du peu de ce qu'elle connaissait sur cet animal, elle n'allait pas s'approcher d'elle sans être sur ses gardes. Elle en avait vaguement entendu parler et vu quelques photos de ce félin dans un bouquin, mais jamais elle n'avait pu en voir en réalité. Peter avait bien fait de lui en parler !

- Au pire, une panthère, c'est juste un très gros chat. Qu'est ce que j'aimerai pouvoir en voir une en vraie !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azénor Philaester
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Azénor Philaester, Sam 4 Fév 2017 - 6:46


LA de Lyne qui n'a plus d'internet :c


A peine eus-je finis mes mots qu'Anthony éclate de rire. Ouais un bon gros rire. Un coup d’œil et je comprends vite. Situation gênante, c'est vrai. Il se trouve au milieu de deux de ses conquêtes, lesquelles se parlent comme si de rien était. On peut dire que la scène porte à rire, en effet. On a un truc en commun elle et moi. Une sorte de feeling peut-être. Mais enfin on a définitivement les mêmes goûts. En terme d'homme. En même temps, je le regarde du coin de l’œil. Et je me demande bien qui pourrait ne pas aimer ce paysage. Une idylle, la mienne. Mon Anthony, mon repère.
Et puis il se calme, reprend son souffle, lâche un regard malsain au Ministre de la Magie. Ah. Ils sont pas copains, à ce que je comprends. Il se tourne vers la sirène, lui adresse quelques mots:
- Désolé pour le fou rire. Je me disais juste que...Que nos rencontres ont d'étranges points communs.

Si tu le dis. Ayline aborde un genre de regard interloqué, comme si elle ne savait pas de quoi il parlait, mais qu'elle savait qu'elle ne savait pas. Vous me suivez? Je crois que. Qu'elle a perdu la mémoire, un truc comme ça. Je ne me souviens pas de tout ce qu'il m'a dit sur elle, mais je sais qu'elle a subit un accident. Et qu'elle est devenue amnésique. M'enfin ce n'est pas le moment opportun pour se poser cette question. On verra quand on sera rentré, au chaud.
Je le regarde la regarder. La façon dont il le fait. C'est fou comme il a pu l'aimer. Et comme il l'aime encore. Peut-être d'une façon différente. Mais malgré moi, ça me fait quelque chose. Un peu mal. Dans mon petit cœur.
Il est le seul qui peut l'entendre battre alors il est le seul qui peut le détruire. Alors j'ai un petit peu peur, juste maintenant. Qu'il replonge dans ses bras, qu'elle retombe amoureuse de lui. Et que je sois la troisième pièce du puzzle, seule et sans combinaison, nulle, vide, dépourvue d'attention. Minuscule face au monde. Mais je chasse ces pensées de ma tête, je ne suis pas une fille jalouse. Moi jalouse? Ahah non non non. Jamais. Non du tout. Non non promis. Non.
- A nous ?

Je lâche notre étreinte et me libère de notre amour en prétextant aller chercher une coupe de Champagne. En revenant, je lève mon verre, sourire sincère. Et Ayline et moi, en chœur:
- A vous/ nous.

Vient le moment des discours de Vhagar et Jean. Les bras croisés de manière à ne pas faire renverser mon verre, je me mets en position d'écoute, parce que c'est tout de même plus poli que d’écouter nos hôtes. Vhagar commence, bla-bla-bla. Discours écrit et répété. Je ne m'attendais pas à mieux. Mais c'est très bien. Viens le tour de Jean. Très classique aussi. A peine les derniers mots sortis de la bouche de Parker, qu'une ravissante musique apparaît. Classique. Qui donnerait presque envie de danser.

Du beau monde. Comme on en voit rarement, je veux dire, rassemblés. Quelques visages connus. Des élèves, des professeurs. Des gérants de telle ou telle boutique. Je suis avec mon verre, on s'entend bien, le seul qui ne me décevra jamais -petit coup d’œil vers Anthony- c'est une valeur sûre. Je m’ennuie un peu, mais j'ai un peu la flemme d'aller vers les gens. Je ne suis pas du genre à aller voir les autres histoire de parler du beau temps ou de leur demander comment ça va. Je m'en fiche un peu. Mais ce qui est sur, c'est qu'un moment ou à un autre durant la soirée, j'aimerais parler avec ce bon vieux Vhagar, histoire de voir ce qu'il devient.
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Peter McKinnon, Sam 4 Fév 2017 - 9:16


S'il n'y avait pas eu, dans la tête de Peter, une connexion aussi forte entre son centre du désir et sa bouche, il n'aurait pas eu à envoyer leur conversation sur un sujet aussi bateau que le nouveau garde-chasse. Enfin cela était toujours une meilleure solution que d'attendre que Merry percute qu'elle lui faisait de l'effet ... Ironie de l'histoire, ledit futur garde-chasse se trouvait dans la même soirée qu'eux mais, Peter n'ayant appris sa nomination que par des bribes dans la salle des préfets, il était bien incapable de dire qui il était. A peine Peter avait-il fait allusion à la panthère que le gérant réclama le silence pour son mot d'inauguration.

*Il pouvait pas débarquer trente secondes plus tôt, que tu ne passes pas pour un imbécile ?!*

Le préfet des serpentards, qui écouta avec toute la politesse requise le gérant, fut bien plus intéressé par sa prestation que par celle de son associé. Sans rien laisser paraitre de ses opinions à l'égard du Ministère ou d'autre chose, celui-ci s'était borné à expliquer plus en détail les grands principes du Heurtoir ! On y voyait bien plus clair. Et Peter allait en profiter pour prendre un abonnement, il le sentait bien ! Il ne s'était jamais rangé du coté de ces moldus qui passent leur temps à la salle de sport, fans de culturisme, mais là il allait sauté le pas. Des entrainements au duel, pour lui qui avait été jusqu'à demander des conseils à Riri, un gars plus jeune que lui, c'était bon à prendre !

A la fin de ce second discours, on avait lancé la musique, signe que la soirée basculait dans une nouvelle phase. Alors que leur conversation allait reprendre, Merry s'arrêta un instant pour savourer l'ambiance sonore qui venait d'éclater. Ca et là, des couples de sorciers allaient commencer à danser, elle allait probablement vouloir les imiter. Peter avait bien fait de boire raisonnablement. La jeune fille avait fini par reprendre leur conversation, probablement malgré l'envie de déchainer son corps sur la piste.

- Oh c'est vrai ?! Je n'étais pas au courant. J'espère que miss Blanchet nous fera un cours avec cette nouvelle personne et son animal... sauvage. Effectivement, on ne peut pas dire que ce soit vraiment un compagnon à proprement dit.

En réalité, Peter se moquait éperdument de cette panthère ou de son propriétaire. Il était bien trop occupé à régler un conflit intérieur : l'inviter à danser ou non ? Il avait écouté la musique, ça se dansait relativement resserré, il allait donc pouvoir espérer effleurer ce sublime dos en toute innocence ! Feignant de boire les paroles de la jeune fille, il cherchait en lui le courage nécessaire pour sauter le pas !

- Au pire, une panthère, c'est juste un très gros chat. Qu'est ce que j'aimerai pouvoir en voir une en vraie !

*De toutes façons, cette conversation n'ira nulle part ...*

Peter sourit alors à Merry et déposa sur le plateau prévu à cet effet sa coupe vide. D'un air très cérémonieux, il s'approcha ensuite de la jeune fille, lui prit sa main libre en s'inclinant légèrement devant elle. Et, de son air le plus malicieux, il lui demanda :

- Est-ce que cette charmante panthère que voilà accepterait de m'accorder cette danse ?
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Merry K. Harper, Dim 5 Fév 2017 - 17:21


L.A. de Peter accordé


La danse était un art que Merry appréciait pratiquer. Et la musique en était tout un autre qu'elle aimait écouter, confortablement installée dans un fauteuil, à savourer les notes qu'elle entendait. La rouquine se souvenait encore des longues heures qu'elle passait chez elle, enfermée dans une pièce et installée dans un canapé à écouter la musique jouée par une vieille chaîne stéréo que ses grands parents avaient laissé chez elle. Ou plutôt, ils l'avaient offert à leur famille, tout simplement. Un cadeau comme beaucoup d'autres mais que la lionne appréciait plus particulièrement.

Elle s'imaginait de nouveau en train de danser dans les bras de ses professeurs, ou même ceux de sa mère et son frère lorsqu'il était temps de prendre des leçons. Pour beaucoup, et certainement pour son jumeau, ces cours étaient de lourd fardeaux. Mais pour la Harper, c'était l'un des plus beaux souvenirs qu'elle prenait plaisir à se remémorer, espérant que cette époque referait son apparition une fois que ses parents se seraient délaissés de leur boulot. Ce qui n'était sans doute pas prêt d'arriver.

Alors en attendant, la rouquine dansait dès qu'elle le pouvait. Dans sa chambre chez elle, dans les dortoirs de Poudlard où elle emmenait cette chaîne stéréo dont personne ne se servait à la maison, et même dans les soirées où elle se trouvait en général. Dès qu'il y avait de la musique, elle ne pouvait se l'empêcher de toute manière. Quelques notes et la jolie rousse se mettait à danser, virevolter, même sans partenaire pour l'accompagner. Elle avait juste à laisser son imagination la porter là où elle le souhaitait et c'était parti.

Malheureusement, la britannique s'était vue, dans cette soirée, attendre la fois où elle entendrait pour la première fois la musique qui serait jouée en ces lieux. Mais le Heurtoir, établissement où les gens avaient plus pour habitude de se battre, n'avait pas l'air pressé de voir des couples danser sur son sol. Une lueur d'espoir était apparue dans les yeux de la lionne lorsque le gérant avait prit la parole, suivant ce que le propriétaire avait dit. Un dernier discours et la fête pourrait peut être commencer non ?

Hé oui ! Peu de temps après qu'il se soit arrêté de parler, la musique se fit enfin entendre. Ravie, Merry avait finalement répondu au préfet des Serpentard concernant cette fameuse panthère qu'elle aimerait tant apercevoir. Puis Peter déposa son verre vide sur un plateau, attrapant ensuite la main de la jeune femme pour l'inviter à danser. Les joues rosies par les mots qu'il avait employé, les lèvres de Merry se courbèrent dans un nouveau sourire lorsqu'elle lui donna une réponse.

- Avec plaisir !

Et peu de temps après, le binôme se rendit sur la piste de danse, Merry passant sa main sur l'épaule de son cavalier, laissant l'autre dans la main de son partenaire de danse, tandis que ce dernier passait une main dans le dos de la rouge et or. Rien d'autre n'aurait pu lui faire plus plaisir que de danser. Elle n'attendait que ça et ce moment était enfin arrivé. Elle pouvait laisser ses pieds vivre leur vie pour se promener sur le sol sans écraser ceux de Peter.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Esteban R. Lefebvre
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Esteban R. Lefebvre, Lun 6 Fév 2017 - 14:29


Réponse à Jas'
Désolé du retard

Il se sent mieux. Ses pieds nus respirent enfin -prouvé scientifiquement par Esteban lui-même-. Son sourire s’agrandit quand il les voit bouger. Ses petits orteils sont trop mignons. Il est si parfait ; jusqu'au bout des ongles ! Il relève ses yeux et embrasse la salle du regard. Malgré la bonne ambiance qui règne, il n'arrive pas à se détendre. Il reporte son attention sur Jasmine.

C’est quoi ? Une sorte de thérapie ? - Pas du tout ! C'est une philosophie. Il lui fait un clin d’œil et ne peut s’empêcher de rougir quand ses yeux tombent sur son nez. Awn. Comment peut-elle avoir un si joli nez ! Une moue boudeuse déforme ses lèvres. Il détourne la tête vers le centre de la pièce où les gens dansent afin de refréner cette jalousie monstre qui s'approche lentement mais sûrement. Il est surpris de voir les deux videurs qui l'avaient accueillit commencer une sorte de speech. Ses sourcils se froncent. Où est le propriétaire du lieu ? Il secoue les épaules. Ce n'est que les deux hommes se présentent respectivement comme le propriétaire et le gérant du lieu qu'Esteban comprend que ce ne sont pas des videurs. Quel c*n ! Par la suite, il écoute religieusement leur speech et secoue la tête comme un pantin à chaque phrase.

Il a drôlement chaud. Même si retirer sa veste, sa chemise, ses chaussures et son nœud papillon l'ont grandement soulagé, il se sent toujours aussi... compressé. Oui c'est le mot juste qui qualifie à merveille son état. - Excusez-moi, Il s’approche d'elle jusqu'à murmurer à son oreille. : - Ça vous dit de m'em... m'embrasser ? Je veux dire... vous êtes jolie et euh... NON ! Oubliez ce que je viens de dire ! De toutes les façons, je dois aller saluer le propriétaire et le gérant. Je dois partir. Rouge comme une tomate, il s'éloigne d'elle et détourne la tête sans pour autant amorcer un geste pour se lever. Si elle s'en va et le laisse tout seul -perdu, innocent, terriblement et adorablement candide- il ne lui en voudra pas. Il secoue la tête et ses longs cheveux blonds suivent le mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 8

 [Animation] Gala d'inauguration du Heurtoir.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Heurtoir-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.