AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 1
Quartier des Disquaires
Mary Drake
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quartier des Disquaires

Message par : Mary Drake, Lun 2 Jan - 23:02


Ouverture de sujet autorisée par Harmo
PV with Lïnwe, Harmo and Evan
Pour finir, musique ou musique

J'ai passé une grande partie de ma courte existence à regarder en arrière.
Les démons qui résident en moi sont terribles et je ne parvient pas à les laisser s'en aller.
Alors je les laisse se nourrir de moi, comme en cet instant.
Je n'ai plus peur de la folie.
Elle va et vient quand elle en a envie.
A force, j'ai fini par comprendre qu'il m'était impossible de lui dicter sa voie.
Mes rêves sont partis en fumée quand même.
Malgré l'acceptation. Grâce à Lui.
Malgré tout, j'ai sombré.
Mais là, tout va bien, autant en profiter avant que je dérive, encore.
Il suffirait d'un mot, d'une parole.
Durant ce concert dans le Quartier des Disquaires.
Pour que je replonge dans un monde incompréhensible.
Où le diable nommé Folie prendra possession de mon corps afin de me faire vivre les pires horreurs.
Je me plains, je me plains, mais pourquoi ne pas profiter de ce qu'elle pourrait m'offrir ;
Une liberté totale, unique.
Un alibi pour toutes mes conneries.
Ne serait-ce pas profiter, d'en faire une alliée ?
Les autres ne se laisseraient-ils pas aller avec moi ?
Deviendrai-je une grande criminelle si je la laissait s'envoler vers des personnes innocentes ?
Que faire, dans ce cas ?
Marcher Mary, marcher.
Arriver au concert et ne plus te soucier de rien.
Si elle a envie de faire ce qui lui chante, pourquoi pas ?
Tu pourras t'amuser, en finir avec cette mélancolie qui te ronge en plus d'Elle.

J'écoute cette voie de conscience.
Je regarde mon reflet plusieurs fractions de secondes.
Dans le mélange de verre de toute sorte.
Vitrine de boutique.
Marbrure.
Rétroviseur.
Au final, une image composée s'est formée, bien nette et présente.
Affublée d'une tenue normale, Jean et t-shirt de groupie.
Cheveux pré-emmêlés vu que je compte tout de même danser.
Je suis prête, une fois de temps en temps.
Même un peu de retouche sur le visage.
Rien d'extravagant, du normal.
J'ai eu envie d'illuminer la mine sombre, ça m'arrive de temps en temps.
D'avoir ce genre d'envie.
Histoire de ressembler à ce que je suis, non pas à l'image d'un fantôme.
Alors quand la musique commence à me parvenir.
Je retiens un sursaut incompréhensibles.
Ces paroles me parlent tellement.
Je n'ai pas d'amour à la clef, mais une existence tout de même.
Je comprends les paroles du chanteur qui me bercent lentement.
Ma tête se balance alors que je me fraie un chemin dans la foule sans m'en rendre compte.
La bête, cette bête.
Je veux qu'elle parte, mais si c'est pour protéger les autres, je ne peux pas tous les mettre à l'abris !
Je dois donc partir, loin, comme lui.
Même si dans nos cas, il n'y a pas un seul endroit où aller.
Ma vie, mon royaume, la conscience s'écroule.
J'ai envie de serrer la personne qui a écrite cette chanson dans mes bras.
Elle est pourtant morte depuis longtemps.
Lui demander des explications.
Comme s'en est-elle sorti ?
De ce labyrinthe infini.
J'ai besoin des conseils de personnes avisés.
Il n'est plus là pour m'aider. Je suis certaine qu'en regardant dans mes yeux, il aurait compris.
De toute façon, je ne fais qu’interpréter la chanson à ma façon.
De son côté, la réalité devait être autre.
Telle est la mienne, telle est mon fardeau.
Je dois vivre avec.
Inspiration.
Je dois faire avec elle.
M'éloigner.
Toujours l'inspiration.
Ne rien lâcher ?
Expiration.
Laisser tomber ?
Souffler.
Sur la brise passagère.
Qui aime être brisée.
Emportant avec elle ce qui l'empêchait de se défouler.
Tout en laissant assez de raison.
Pour ne pas faire n'importe quoi.

Les yeux clos, j'arrête d'ennuyer les gens et me pose.
Laisse les mains de ma narratrice voler de touche en touche sur le clavier.
Sans se soucier d'un quelconque soucis de cohérence.
Le monde de folie n'est que subjectif et imaginatif.
Tout est possible mais rien ne l'est.
Les paroles des chansons sont parfois mal interprétés.
Je sautille dans tous les sens vu que je ne connais que cela comme pas de danse.
L'aventure de la musique ne fait que commencer.
Sur ces belles paroles je laisse la place aux autres.
Folie commence à me gagner.

Pour le suivant : Noa Moon ou Madagascar . Je pense que le choix sera vite fait Ange
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lïnwe Felagünd
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quartier des Disquaires

Message par : Lïnwe Felagünd, Sam 28 Jan - 20:37


Hey ! Effectivement, mais le choix serait-il trompeur ? Ange
J'ai pris Madgascar ! Petit challenge, en totale contradiction avec l'humeur de mon perso en plus.
_________________________


Nuit Transfigurée
avec Evan, Harmony, Mary


La lune est plongée dans la pénombre
l'arbre se replie et les enfants sombrent
l'ombre d'un nuage se voile sur la cheminée
du quartier de Londres

Quartier des disquaires aux airs abusés
débauche dansante et fiers chantant
se logent parmi les restaurants incessants
les bars et les rues non-dormantes
de cet arrondissement isolée du jour

Isolée de l'ennui et des assassins de minuit
où seul le plaisir est encore et encore recensé
désir ravitaillé par cette contrebande-activité
sous les toits sous les égouts sous les ponts
les ponts de Soho et de ses canidés

Palace des astres de la rue incensée
Valet-poésie maître de ces mots dorés
tour sauvage garde royal des clés
et la Reine-musique impose ses idées

En cette nuit
Nuit Transfigurée.

Lïnwe n'aurait jamais pu expliquer ce qui lui était arrivé pendant un laps de temps. Il marchait, sans se soucier de quelle voie il empruntait à chaque coin de rue. Il s'imaginait ailleurs, touchant un mot aux réverbères, fils artificiels de la lune malade. Tout était si gris et sans couleurs dans ce sinistre coin de Londres. Où était-il déjà ?

Non, non je ne sais pas. J'avance, c'est tout.
J'avance comme un pantin et son masque de poix.


Sa silhouette-mannequin masquant les briques sur son chemin, il s'en allait, s'en allait loin. Cherchant son propre paradis artificiel, de ses yeux savants. Il voulait se perdre, se perdre dans les artères de la dame capitale. Plus rien n'était pareil sans elle, plus rien. Une phrase qui revenait bien trop souvent dans son esprit corrompu par une mémoire infatigable. Il était fatigué, fatigué de ne pas être réveillé le matin par elle. Boum. Il était las, las de manger un morceau de pain entre les sanglots de ses parents. Fuyant le désespoir de chaque dîner pour se réfugier dans sa chambre. Là où il en profitait le plus, c'était quand il était seul, absolument seul. Sans le soutien de quiconque. Sans les plaintes qu'on pouvait lui faire à longueur de journée, par simple empathie. Sans pitié des autres. Par pitié, pas de pitié.
Boum. Boum.

Alors, il laissait ses jambes le mener là où elles le désiraient. Et ce soir, c'était dans le quartier des disquaires qu'il se prélassait avec son amie-mélancolie collée aux chaussures. Les boum perpétuels de la grand-rue lui chauffaient le cœur mis à nu. Se destinant à veiller ici jusqu'au petit matin, il entra dans l'une des diffusions post-traumatismes. Porte Z. Baume suffisant pour survivre rien qu'un soir. Sans mauvaises pensées, sans véhémence de l'âme en saignées.

Il trouva une chaise dans le fond, passant devant des chœurs et des chœurs de gens perdus.

Ce soir, il achetait un escalier menant au Walhalla des sirènes. Stairway to Heaven.
Demain, il reprendrait le train pour Poudlard.
Demain, seulement demain.


_________
Voilouu. Pour le prochain, pareil je propose deux chansons, c'est toujours mieux d'avoir le choix !
Elles sont annoncées dans mon rp : Porte Z ou Stairway to Heaven. Les deux m'ont beaucoup inspirées pour mes rp.
Espérant que tu apprécieras. Ange
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Harmony Lin
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quartier des Disquaires

Message par : Harmony Lin, Jeu 2 Fév - 0:07


J'ai choisis Stairway to Heaven


La nuit nait doucement, fruit de la disparition de ces couleurs chaudes qu'offre le soleil par l'horizon infini. Et tandis que s'installe la pénombre et que la Lune fait son apparition, je réfléchis. Demain, c'est la rentrée d'après les vacances de Noël. Et si je profitais ? Et si je sortais de mon cocon et que j'écoutais l'appel ? L'appel de la musique. L'appel de la nuit. L'appel de la joie.

Je me redresse : j'étais allongée sur mon lit. Pensant à des lendemains meilleurs. Pensant à mon envie de liberté. Au paradis. Aux moyens d'y parvenir. A tout et à rien à la fois. Je pensais à la joie. A l'espoir qui est transmis dans les paroles de certaines chansons qu'on écoute.

Et je ressent l'envie de m'évader. D'aller observer ce monde censé être endormie. D'aller l'observer en pleine action. Agité sous le rythme de musiques que chacun perçoit à sa façon.

Alors je me lève et je me prépare. Rapidement : je ne suis pas du genre à passer 3h pour enfiler un simple tee-shirt. Et je m'enfuis. Tel le vent qui passe à un endroit et se trouve à un autre quelques secondes après. Je coure, un sourire sur le visage.

Rapidement, je me retrouve dans ce fameux quartier. Celui qui ne dort jamais. Celui des musiciens, des disquaires. Et toute la vie qui y habite m'émerveille. Et tous les bruits que j'y entend me fascine.

Et pourtant...

Un bruit m'attire plus qu'un autre. Un concert. Au bout de la rue que je traverse. Dans un bar qui semble plus grand que les autres. Il semble y avoir de multiples artistes, sachant que différentes chansons passent depuis quelques minutes. Je ne connais pas tout mais j'ai envie de m'approcher un peu plus. D'aller ressentir cette émotion forte qu'on a dans un concert. D'aller chanter. Danser. Rêver avec les autres.

De juste, vivre pour la musique, un soir.

Alors j'y vais et j'entre doucement. Je m’imprègne du lieu. Je respire longuement. Je ressens les effets de la musique dans chaque coin de ce bar. Tandis que la chanson qui m'a attirée ici se termine doucement, le silence religieux qui régnait se brise. Et les conversations reprennent. Le temps qu'un autre monte sur scène.

Et alors, la musique règne à nouveau sur tout. Et le silence se fait. Uniquement brisé par l'union de certaines personnes fredonnant doucement ou encore par les souffles des personnes qui commencent à danser quand le rythme se fait plus endiablé.

La musique est reine ce soir.



Je laisse au prochain (donc Evan MDR) le choix entre ceci (sans paroles) ou cela (avec parole, style particulier)
Si le deuxième ne plait pas du tout, fait le moi savoir, je te donnerais autre chose !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Quartier des Disquaires

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 Quartier des Disquaires


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.