AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 2 sur 3
Quartier des Disquaires
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Harmony Lin
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005

Re: Quartier des Disquaires

Message par : Harmony Lin, Mer 9 Aoû - 11:49


Mon choix s'est porté sur Iron Sky

Aucun son ne sort de la bouche de mon professeur. J'ai juste le temps de tourner vers lui, de voir qu'il s'est approché de nous et de lui sourire avant de me faire happer de nouveau par la musique. De la guitare, de la basse sans doute, de la batterie, et une voix résonne dans la salle, emportant tout sur son passage avec elle.

Et je ferme les yeux, profitant de cette chanson qui trouve un écho dans tout mon être. Un sourire joyeux s'affiche sur mon visage tandis que mon corps se déplace au rythme de la musique. C'est un instant éternel et chacun profite de cette voix profonde qui nous fait entrer dans une transe presque irréelle. Chacun est seul avec cette musique. Seul dans son propre monde et pourtant avec les autres dans le monde de la Musique et dans cette salle.

Chaque note ressemble à la précédente et pourtant elles sont toutes différentes. Ensemble, elles créent une harmonie, elles construisent un son unique accompagné d'une voix qui nous aide dans notre voyage à travers l'espace. Et je me laisse entraîner dans cet univers si grand où chacun a sa place. Et où chacun peut profiter pleinement d'un relâchement complet de toute tension au profit de la musique.

J'ai bien fais de venir ce soir. La musique m'a appelée, j'y ai répondu. Et en chemin, j'ai rencontré des amis, connaissances et j'ai surtout été uni, le temps d'une nuit, à ce monde magnifique. Je me suis laissée porter et l'étincelle s'est transformée en un magnifique feu à l'intérieur de ma poitrine.

Mais maintenant, la musique commence à doucement descendre. Il va être le temps de revenir là où je me trouvais avant d'écouter cet appel. Il va être temps de rentrer. Mais dans mon cœur, la musique résonnera toujours. Dans mon cœur, sur le chemin du retour, je serais encore dans cet univers plein de sons, d'unité et de vie.

Où que je sois,
La musique aura toujours
Sa place dans ma vie
Car la musique est partout
Et c'est elle qui nous guide.


[Départ d'Harmony]

Don't You - Imagine Dragons - Riverdale (sans paroles)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Eurydice Wildsmith
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quartier des Disquaires

Message par : Eurydice Wildsmith, Ven 25 Aoû - 15:55


PV avec 33
LA de 33 pour le début du rp

C'était déjà l'heure de sortir. Elle n'allait pas dormir ce soir. D'autres projets la préoccupaient. Plus sombres. En des années, c'était la première fois qu'elle avait autant avancé. Il restait tant de choses à mettre en place avant de tout mettre à exécution. Quelqu'un aurait-il la folie de la suivre dans ce bain de sang ?  Pourtant, Une petite excitation battait tranquillement. Le monstre se délectait sans précipitation. Il ne fallait pas tout gâcher, pas à la dernière minute, pas comme ça.

Enfilant son éternelle combinaison noire et ample et attrapant sa baguette au vol, Eurydice fut saisie par le froid qui traversa tout son corps. C'était si frais qu'elle détacha ses cheveux retombant sur sa nuque, faible protection contre l'obscurité. Elle s'enfuit à travers les rues observant les abandonnés, les gens tristes qui pleuraient en s'enroulant d'un bout de tissu déchiré, les nombreux chats affamés et infestés de puces.  Leur destruction ainsi que la sienne avaient fini par ne plus l'émouvoir. Il y avait les survivants et les autres qui mourraient. Un autre versant de la débauche la dégoûtait au plus profond de son être. Elle croisait quelques drogués, la plupart inoffensifs et des bourrés qui vomissaient déjà avant d'avoir entamée leur soirée. Mais elle n'était pas la mère, la sœur, la fille, l'épouse en train de subir, d'attendre que tout cela se finisse. Un jour de plus. Des notes langoureuses, torturées sortaient de sa tête dans un quartier dont elle connaissait si bien les recoins. L'Anglaise avait pleuré ici et avait chanté tout à la fois. Comment pourrait-elle se perdre?

Elle avait tellement envie de pester contre les lampadaires qui s'étaient soudainement éteints. Bonjour la panne. Ses yeux s'habituèrent peu à peu et elle distingua une ombre furtive, un mouvement de cape ? Était-ce un animal ? La brunette n'était sûre de rien mais celle ci avait continué de plonger dans la noirceur, dans la bouche de la rue suivante. Elle allait s'enfoncer à tâtons, curiosité malsaine. Elle avait trouvé un nouveau passe temps : espionner. Espionner les familles bien loties, au chaud chez eux, leur enlevant le bonheur de l'intimité. Sa discrétion s'était accrue au fil du temps ainsi que son agilité dans les endroits les plus incongrus. Cela devait plutôt être une personne, trop gros pour n'être qu'un errant. Mais que faisait-elle ?

Toutes à ses considérations, elle laissa passer quelques minutes et rasa les murs humides espérant être témoin de quelque chose d'un poil sortant de son ordinaire routine. Si assommante. * allez surprends moi inconnu de la nuit *Une odeur fétide lui titilla les narines sans qu'elle ne sut d'où l'odeur provenait. Elle ne fut pas étonnée le moins du monde. L'habitude de la puanteur nocturne.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 33
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Quartier des Disquaires

Message par : Mangemort 33, Lun 4 Sep - 23:45




RP avec Eurydice

Survivre.
Elle voulait juste survivre. Vivre jusqu'à la gloire. Lèvres en sang, peut-être qu'elle venait de se battre. Peut-être que 33 ne mesurait pas les conséquences de ses propres actes, et peut-être même que derrière son masque, elle s'en fichait. Elle voulait simplement survivre, pour pouvoir vivre un jour.

Le squelette avance, les muscles se crispent, la mâchoire se contracte. Ses yeux s'émerveillent devant la nuit qui vient de s'abattre sur la ville. Un univers calme, froid, sans personne. Là où on peut danser dans les rues sans que personne n'intervienne. L'heure idéale pour accepter sa plus grande part d'ombre : sa foutue humanité, ses pulsions malsaines.  

Londres, régal d'excellence pour régner sur une ville. Observer les toits, observer le monde. Les rues désertes, courir le long des trottoirs. Lancer un ou deux sorts sur ceux qui n'auraient pas dû croiser son chemin. Le silence est roi de ce nouveau monde, métaphoriquement ou pas. Quand on voyait ce que faisait le ministère, quel secret il cachait aux yeux du monde... Les mots n'étaient pas qu'ineptie. Après tout, c'était bien pour ça qu'elle se battait. Pour enlever cet autre masque.

Et puis, une odeur. Une ombre qui suit. Un sourire qui s'étire. Elle s'arrête là où personne ne viendra les déranger. La folie s'immisce, elle déguste la raison et la pensée. Bête indomptable qui refait surface, une colère qui grandit. Un être plein de haine qui ne veut pas penser, qui ne veut plus. Qu'est-ce qui est bien ou mal, elle n'a aucunement envie de le savoir. Elle veut juste se débarrasser de ça.

#Everte Statum
Un sort dans le vide peut-être.

Son coeur explose, comme sa raison.
Il est temps de survivre au détriment d'autrui.

Revenir en haut Aller en bas
Eurydice Wildsmith
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quartier des Disquaires

Message par : Eurydice Wildsmith, Mar 5 Sep - 16:03


Il y a quelque chose de fort dans la magie quand elle apparaît. Elle surprend, elle déboussole, elle renverse. Ce fut le cas de la jeune fille qui ne s'attendait pas à se retrouver face à un sorcier dans les rues de Londres. Elle s'étala de tout son long dans un fracas douloureux s'écorchant le genou sur le bitume. Situation cocasse, répétitive. Encore par terre. Comme toujours. Instinctivement, la belle porta sa main au bois protecteur. Il était à ses côtés, n'avait pas bougé. Était-ce vraiment utile ?
Elle sembla se rendre compte que duper n'était en fait qu'un leurre destiné à la révéler. Pourquoi n'avait-il donc pas manifester la découverte plus tôt?

« Et vous êtes qui ? Pour faire tomber les gens avec tant de délicatesse.
#Expelliarmus ! » dit-elle réagissant rageusement en se mordant les lèvres.

Ne pas céder à la panique. Poussé d'adrénaline. Elle tenta quelque chose sans réfléchir, pour ne pas rester béate au sol, pour ne pas être de nouveau le jouet de quelqu'un d'autre espérant tranquillement. C'était toute sa colère qui jaillissait contre une autre personne et cette peur de n'être rien à nouveau. L'Anglaise savait qu'elle serait plus rassurée dans son cocon si la personne en face d'elle était désarmée. Elle allait le savoir tout de suite. Eurydice attendait haletante.

Parce que même si tout porte à croire que cela n'aura pas une jolie fin comme dans les contes de fée, elle ne capitulait jamais dès le début dans une douce provocation. La noctambule était chez elle ici et n'éprouva aucune honte à l'avoir suivie. L'air se raréfiait. Il n'y avait personne et pourtant tout était étouffant. Sentiment de malaise.

Il fallait un peu de lumière pour éclairer leurs âmes. La sienne avait perdu l'éclat de la pureté et ne cachait que des pensées impures sous couvert de passion. Elle ne pouvait distinguer les traits de son visage. Elle ne savait pas à qui elle s'adressait, à un parfait inconnu. C'était perturbant de ne pas avoir d'identité, de n'être qu'une ombre fugace dans la nuit.

#Lumos !
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 33
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Quartier des Disquaires

Message par : Mangemort 33, Lun 11 Sep - 1:39




Sale folie. As-tu vu ce que tu lui fais faire ? Regarde-la, rongée par l'impossible. La raison s'est réfugiée aux confins du monde. Elle n'existe plus et seule la colère discute encore sur place. Elle ne laisse aucun répit aux survivants. Il n'y a que des pulsions qui contrôlent les mots et la baguette. Ils poussent au pire des instincts.

Elle fait tourner sa reine entre ses doigts. Sourire narquois invisible, elle regarde la petite. Vive, avec un fort caractère. 33 évite de peu le sortilège, les réflexes des combats servent bien à quelque chose quand même. Se faire désarmer d'une manière aussi simple... Cela aurait été particulièrement humiliant. Surtout que bon, il fallait s'y attendre. C'est un des premiers sorts lancés après que l'on soit attaqué par autrui. Juste un peu de logique dans les stratégies.

_Les humains sont prévisibles

La masquée avance à pas lent. Une lumière vient inonder son masque. Au moins, la gamine allait comprendre où elle venait de poser le pied. Doucement, elle se penche vers elle. Les mots sortent alors, ils ne lui plairont certainement pas.

Je suis la cruauté incarnée. Et tu sais quoi ? Vu que tu es curieuse, maintenant, nous allons jouer à jeu.

Un #Promptus Nebulae qui s'envole pour la déstabiliser un instant. L'#Occulo Cati ne tarde pas. Elle souffle un peu avant de lancer le dernier sort. Le brouillard se fait et l'atmosphère est désormais glaciale. La masquée arrive à voir sa victime. Elle espère que la petite est assez maligne pour y penser, cela serait encore plus amusant pour 33. Parce qu'elle veut d'abord insuffler la peur dans les veines avant de détruire. Petit à petit, avec des voix et surtout un double.

Le #Illusionis qui s'échappe.
_Qui suis-je ?

Elle veut faire battre le rythme cardiaque, la prendre au piège. Elle veut qu'elle comprenne qu'on ne suit pas 33 sans aucune représaille. Alors installer le doute et un goût d'errance est toujours la meilleure chose pour commencer les jeux.

La sentence peut commencer.

Revenir en haut Aller en bas
Eurydice Wildsmith
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quartier des Disquaires

Message par : Eurydice Wildsmith, Mer 13 Sep - 21:45


Des jeux dans cette rue. Elle s'en souvenait vaguement. Il n'y en avait pas des tas, à part deviner quelle musique était diffusée, quel métier faisait telle personne. Ou celle-ci. Eurydice avait pris ses marques, reconnaissant les habitués, les perdus et les esseulés.

« Quel genre de jeu ? »
étouffa-t-elle dans sa gorge.

Qui était cette personne pour s'imposer comme ça ? Si elle avait eu un peu d'esprit, elle se serait enfuie avant que toute cette scène dégénère, avant qu'elle devienne mémorable. Dans le mauvais sens du terme. Elle n'arrivait pas à décider ses jambes à partir, à se mouvoir assez pour courir. Idiote. La brune ne pensait à rien, comme déconnectée de la réalité qui se déroulait comme dans un film. Sauf que c'était son film.

Elle évalua mentalement ses chances. Toute cet épais brouillard et sa dose de whisky la plongeaient dans une transe. Elle se sentait piégée et sa tête lui tournait légèrement. Que faisait l'autre ? L'observait-elle ? Elle crut entendre un murmure. Voyeur de sa peur. Son masque d'indifférence n'était pourtant pas encore fissuré. Question de temps.

Elle ferma les yeux et inspira profondément voyant l'illusion créée. Deux paires d'yeux braquées sur elle. Désespérée, elle lança un sort #Montem Tracus, appris en Cours de Défenses. L'Anglaise s'accroupit violemment tandis que le béton formait un abri éphémère. Gagner quelques minutes. Trouver une issue. * Merci Benbow' t'es utile aujourd'hui. Au fait fillette, tu crois vraiment que ça va te protéger des méchants ?* Elle détestait cette voix en elle qui avait raison. Dehors, en pleine nuit, seule, personne ne viendrait.

Qui suis-je ?


« Sûrement pas quelqu'un de fréquentable. »
grinça t-elle entre ses deux. Ce n'était vraiment pas le moment de l'insulter, mais c'était plus fort qu'elle. C'était sa langue de la nuit. Puis, sur une échelle de moralité, elle ne devait pas être très haut non plus. Mais elle avait cette nette impression que ce qu'elle faisait ne dépassait pas les ténèbres dont l'autre était étranglé. * Allez maintenant cours. *
Malgré ses frissons, son nez rougissant et ses membres engourdis elle détala dans le chemin inverse. Faible espoir. Vite de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 33
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Quartier des Disquaires

Message par : Mangemort 33, Mer 4 Oct - 3:01




Une âme perdue, un souffle crispé. Un cou qui craque et un hurlement intérieur. Elle regarde l'enfant se protéger. Mais la masquée ne sait pas pourquoi, elle ne bouge pas. Les ténèbres la dévorent en silence. Les secondes se sont arrêtées.

Elle contemple la fumée avec ses yeux de chat, elle observe la beauté étrange de l'être en face d'elle. Il y a quelque chose qui la retient, elle se mord les lèvres. Son rythme cardiaque a augmenté. Elle respire l'odeur de la terre, de la ville.

Main tendue vers la gamine, elle prononce un #Abyssum Appa en sa direction.

La dame de glace se stabilise alors que la terre tremble. La folie est calmée. Il fait juste froid à l'intérieur, les sentiments s'évaporent pour continuer à faire le travail. La cruauté s'accroche aux lèvres, la colère s'immisce dans les veines. Il fallait faire comprendre aux jeunes l'importance du contexte dans lequel ils vivaient. Elle avance doucement.

La fuite n'est pas un jeu.

Les mots sont gelés, l'ambiance malsaine envahie l'air. Les lianes de noirceur grimpent aux murs pour les contempler. Elle lance un énième sort vers la fillette, #Petrificus Totalus. Sait-on jamais ce qui se passe dans le noir, 33 n'est pas certaine des effets des sorts. Il ne suffit que d'un imprévu pour laisser s'échapper une proie. Le chasseur devait veiller à toujours utiliser ses meilleurs atouts.

Mais si tu continues de courir, on peut faire une chasse à l'homme. Il n'y a aucun problème pour moi.

Une amère vérité. L'horreur envahissait tout son corps et les rues. C'était l'heure de jouer avec les sombres couleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Max Karter
avatar
Gryffondor (DC)
Gryffondor (DC)
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quartier des Disquaires

Message par : Max Karter, Lun 12 Fév - 23:34


Un chapitre en musique
Avec Ambroisie Palel
Plus d'un mois sans réponse
MP si soucis

Tu marches sur la partition de la vie. Tu la vis. Tu la chantes. Tu la danses. Tes pas légers. Un sourire aux passants. Regard tourné sur l'instant. Tu danses. Ta chanson s'écrit avec toi. Tu es le chef d'orchestre. Tu gardes le rythme. Quelques fois, comme piqué par un insecte, le rythme change. Aléatoire. Il te plait ainsi. Tu te dis que c'est la vie. Tu ne t'attardes pas vraiment. Tu continues sur ta voie. En route vers ton objectif premier.

De nouveaux instruments s'ajoutant à la mélodie. D'autres s'en allant. Tu aimes découvrir de nouveaux sons. De nouvelles douceurs. Tu aimes les écouter. Tu ne rêves que d'une chose, les entendre s'ouvrir complétement. Les voir entier. Que leur musique s'ajoute à la tienne. Que la partition se complète, se mêle. Plus triste. Plus joyeuse. Plus douce. Plus mouvementé. Peu importait. Elle changeait. Elle bougeait. Elle vivait au rythme de vie. Elle battait en toi. Une note de plus se dessinant à chaque pas. Une ligne de plus à chaque rencontre.

Tu tournais de nouveau. Dans la rue, une jeune femme devant un groupe de musiciens. Tu étais de bonne humeur. Tu voulais la partager. Jouer cette mélodie avec une inconnue. Découvrir de quel instrument elle jouait. Quel rythme elle allait donner aux prochaines mesures. Un deux trois. Donnons le la. Une petite révérence. Une courbette dans les formes. Des allures de rockeur avec ton cuir. Une tête en l'air les cheveux en vracs. Mais un cœur tendre visible dans les yeux souriant.

-Bien le bonjour demoiselle, en ce magnifique soleil une chanson dans les oreilles permettez-moi de vous inviter pour une petite danse.
Revenir en haut Aller en bas
Ambroisie Palel
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quartier des Disquaires

Message par : Ambroisie Palel, Mar 13 Fév - 19:30


Un moment de bien-être, un moment de sérénité. Tu avais déambulé dans les rues jusqu'à t'arrêter devant un groupe de musiciens alternant morceaux endiablés et balades romantiques.
Tu avais toujours pensé que la musique était un remède à tout, lorsqu'on était joyeux elle accentuait notre joie, lorsqu'on était mélancolique elle combattait les idées noires.

Comme si des notes pouvaient arracher à notre esprit la noirceur et la souffrance, les emprisonnant comme dans des ballons échappés des mains d'enfants peu attentifs s'envolant haut dans le ciel, et qu'on ne reverrait jamais.
C'était en tout cas ton point de vue, tu étais d'humeur à entendre de la musique, car quand on ne voulait pas en entendre, c'est que notre cas était vraiment désespéré. Personne ne pouvait se passer de musique, personne que tu ne connaissais en tout cas.

Alors tu frappais les pavés de ton pied droit au rythme de la mélodie jouée par les musiciens, mélodie d'un jour, mélodie d'une vie.
Puis un jeune homme, aux allures de rockeur, t'avait l'air de rien invité à danser.
Pourquoi toi ? Tu ne le savais pas bien mais après tout, les gens pourraient bien vous regarder ça n'en serait que plus drôle.
Après avoir souri à sa révérence si formelle tu avais dégagé tes épaules en repoussant ta chevelure ébène à l'aide de tes mains, tu examinais le jeune homme en face de toi de tes yeux bleus tout en ajustant ensuite ton long manteau anthracite. Tu avais indiqué aux musiciens de donner un rythme de tango à leur morceau, en souriant, il fallait rester polie et courtoise.
Puis tu avais tendu la main au jeune homme après tout pourquoi pas, voyons qui de nous deux mène le mieux la danse !
Revenir en haut Aller en bas
Max Karter
avatar
Gryffondor (DC)
Gryffondor (DC)
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quartier des Disquaires

Message par : Max Karter, Ven 9 Mar - 23:52


avec Ambroisie

Un sourire. Main dans la main. Tu l’entraînes à ta suite.Tu n'es pas plus bon danseur que musicien. Cependant, tu vis au travers de la musique. Tu cherches à incrémenter ta mélodie. Tu la laisse s'inscrire d'elle même sur ta partition.Les notes une à une s'ajoutant. Les unes après les autres. C'est déroutant. Et même si tu le veux, tu ne peux contrôler la musique. Tu es l'instrument principal mais pas le chef d'orchestre. Tu le suis. Il est d'humeur changeante. Tu changes avec lui. Au grès de ses envies.

Tes lignes se mêlent à celles de l'instrument qui danse avec toi. Elle se laisse guider enfin c'est ce que tu crois. Tu te laisses entraîner. Suivant le rythme de l'autre de la musique. Elle seule prime en reine actuellement. Où est donc l'homme à la baguette? Vous bougez. Vous êtes comme transportés. Une bulle formée.

Tu cueilles l'instant.
Tu le chantes.
Tu hésites.

Tu te retiens. Tu ne veux pas la laisser avant la fin. Alors tu chantonnes. Fredonnes. Murmures les mots de la chanson. Tu la connais par cœur et tu la vis. Dans les yeux le sourire. Deux émeraudes pétillantes. Un regard d'enfant qui a grandit trop vite. Dans la tête, l'adulte n'est que rarement. Tu es Peter Pan voyant le monde avec des yeux d'enfant. Vivant à coup de chansons, de danses et de ballades. Enfant détaillant en chantant l'instrument dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
James Wallace
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quartier des Disquaires

Message par : James Wallace, Jeu 17 Mai - 13:36


PV Elly Wildsmith ft LA



« -Excuse »

    James ne prit pas la peine de répondre à l’homme qui venait de le bousculer de l’épaule maladroitement. Les rues du centre-ville étaient pleines a cette heure et James devait se faufiler dans la foule pour avancer. Après quelques minutes, il décida de bifurquer pour passer par une rue parallèle.
    James expira longuement. C’était bien plus facile par cette petite ruelle qui creusait un sillon entre les grands immeubles londonien. Il rentrait chez lui, quelques quartiers plus loin. James n’était pas spécialement pressé, il marchait calmement, les mains dans les poches. Il portait un pantalon en toile beige et un tee-shirt sur lequel on pouvait lire « The Doors » du nom d’un vieux groupe de musique moldu.  James observait autour de lui distraitement quand soudain quelque chose le saisit.
    Il était presque sûr de connaitre la personne qui marchait à quelques mètres de lui. C’était une jeune femme brune, une longue natte brune tombant le long de son dos. En tout cas il était sûr de l’avoir déjà vu quelque part. Elle était habillée d’un trench noir, d’un jean et de baskets. Dans un journal peut-être ? Elle semblait trop vieille pour être encore élève à Poudlard. Sans doute était ce une ancienne élève. Il n’avait jamais été physionomiste. Il remarqua alors que cela faisait quelques minutes qu’il l’observait et détourna son regard.
Oh je sais ! Il passa sa main dans ses cheveux et l’interpella presque inconsciemment.

« Elly Wildsmith ! »

    Il espérait que ce soit elle, pour qui passerait il sinon ? Mais c’était elle. Il en était pratiquement sur. Il l’avait déjà vu dans la gazette du sorcier. Elle avait été auror. James l’avait lorsqu'il s'était intéressé à la célèbre profession.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Quartier des Disquaires

Message par : Elly Wildsmith, Jeu 17 Mai - 15:27


Duel dans les ruelles (c'était pour la rime #PasTaper)
Avec James Wallace

Les soirées londoniennes se suivaient et se ressemblaient. Ton travail au Heurtoir te faisait sans nul doute du bien, cela t’empêchait de sombrer dans la folie, et te permettait de conserver les bons réflexes acquis au Bureau des Aurors. De même, cela permettait également de ne pas laisser mourir les compétences de duelliste que tu avais, ça aurait été du gâchis, comme avait dit Evan. C’est à cette idée, de retrouver ton compagnon, que tu arpentais les petites ruelles de Londres afin de retrouver la chaleur de votre cocon.

Vétue d’un trench noir mi-long, noué à la taille, tes pas te portaient doucement sur les pavés des petites ruelles de Londres, bien moins fréquentée que les artères principales. Tu aimais marcher, l’établissement où tu travaillais n’étant pas loin, tu te permettais parfois de faire le chemin à pied. D’autre fois, tu transplanais. Ce soir, c’était donc un soir où tu avais décidé que mettre quelques minutes au service de ta santé ça ne te ferait pas de mal.

« Elly Wildsmith ! » Quasi aussitôt, ta baguette descend doucement le long de ta manche, prête à être saisie si l’occasion le réclamait, il était rare qu’on t’alpague ainsi dans une ruelle du Londres moldus, d’autant plus qu’il s’agissait d’une petite ruelle, ça ressemblait un peu trop à un vulgaire piège en vérité. Tu fais volteface pour te retrouver à quelque mètre d’un gamin. C’un gamin n’est-ce pas ? T’es pas trop certaine, il est plutôt grand en fait, blond et incroyablement pâle. Ta narratrice ferait bien une petite remarque en mode « T’es sortis de Twilight ? » mais se contentera de sourire à cette vanne intérieure.

« Euh, je crois oui, mais qu’est-ce tu me veux ? », le tutoiement, il est parti tout seul, en même temps, tu n’étais pas fan qu’on t’appelle ainsi en pleine rue, surtout qu’il ne s’agissait pas de quelqu’un que tu connaissais. Son visage ne te disais absolument rien, et t’avais hâte dans savoir davantage. Ta baguette n’était pas totalement sortie de ta manche, tu sentais le bout le long de ton poignet, prête à être dégainée si le garçon face à toi se faisait menaçant.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
James Wallace
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quartier des Disquaires

Message par : James Wallace, Jeu 17 Mai - 16:18


Duel dans les ruelles ( Pas mal je trouve )
avec Elly Wildsmith





« Euh je crois oui mais qu’est ce tu me veux ? »

James eu un mouvement de recul au premier abord lorsqu’elle s’adressa à lui. Puis il passa sa main dans ses cheveux, les ébouriffant au passage. Enfin plus qu’ils ne l’étaient déjà. Puis aux vues de la tension pesante de la situation, il fut pris d’un éclat de rire joyeux. Il fit un pas en avant et salua Elly d’un mouvement de tête courtois.

« Ahah excuse-moi si je t’ai dérangé. Je n’en avais pas l’intention. Des présentations s’imposent, je suis James Wallace, étudiant en dernier année à Poudlard. »

Il fit une pause afin de reprendre sa respiration, puis réfléchit un instant. Ces dernières semaines, il s’ennuyait terriblement en cours et cherchait un moyen de se distraire, de s’améliorer. Il avait cherché un nouveau défi et voilà que devant lui se tenait une chance. Une ancienne chef des aurors, reconnu pour ses talents de duellistes. Enfin d’après ce qu’il avait entendu. Une idée follement stupide vint à son esprit. Il s’éclaircit la voix avant de reprendre.

« - J’ai vu tout ce que vous avez fait, c’est incroyable. Vous êtes une sorcière vraiment talentueuse. »

Il prit une nouvelle pose dans sa voix et soutint le regard de la sorcière en face de lui. S’effacèrent alors son sourire et le timbre allègre de sa voix. Ne subsistait que l’éclat déterminé de son regard. Il avait repris son sérieux et annonça :

« - J’aimerai vous demander une faveur. Je vous défie en duel. Pouvez vous s’il vous plait, ne pas me la refuser ? »

Il avait un adversaire à sa taille en face de lui. Meilleur que lui sans aucun doute d’ailleurs. Mais l’occasion était belle et même le pathétique de sa situation, ne le fit pas rire. Il l'observa de nouveau. Derrière son regard noisette, il pouvait voir que c'était bien la personne qu'il recherchait
Hmm il l'avait vouvoyé cette fois. Trop solennel. Il n'aimait pas cela.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Quartier des Disquaires

Message par : Elly Wildsmith, Sam 19 Mai - 17:06


LA de James accordé

Le tutoiement s’est fait naturellement pour toi : parce que quand tu te sens agressée y’a pas vraiment de politesse qui tienne, les bonnes manières se perdent dirons-nous. Le type se présente, enfin, le gamin plutôt, se présente. 7ème année de Poudlard, bien bien, tu hoches la tête doucement mais clairement, t’as aucune idée du pourquoi il t’alpague ainsi en pleine rue.

Ton corps est crispé, tendu, quiconque aurait été suffisamment prêt de toi aurait pu se rendre compte que le sang affluait le long de tes tempes, battant la mesure d’une inquiétude latente. Tu avais fait des choix douloureux tout au long de ta vie, et il est probable que tu disposes de quelques ennemis, peut-être que le gamin n’était que de la chair à canon ? Destiné à te troubler ? Tu réfléchis, alors que le dénommé James continue à parler.

Selon lui, t’es une sorcière talentueuse, tu arques un sourcil alors que tu remarques qu’il a changé de ton avec toi, qu’il est passé à un vouvoiement alors que, quelques instants plutôt, il était encore à te dire « tu ».Tu ne relèves pas verbalement, ça ne te semblait pas nécessaire de le faire. Y’avait une sorte d’appréhension dans sa voix, dans sa demande. Comme s’il avait peur que tu refuses.

Tu soupires, parce que ça, c’est ton passé que tu te traines. Y’avait d’autres moyens de te croiser : au Heurtoir, par exemple, mais aussi en envoyant une lettre, un truc un peu plus convenu donc. Quelque chose avec des formes, en quelque sorte. Mais non, il t’alpaguait en plein milieu d’une rue londonienne et en plus, il te demandait de ne pas refuser.

Tu hausses les épaules, ta baguette s’extirpe de ta manche, et, dessinant tout autour de vous « Vitro Convexo ! » histoire que vous ne soyez pas vu. « Sinon, j’étais aussi joignable par hibou, ou sur mon lieu de travail ? Cela aurait sans doute été plus agréable James ». Le ton était moralisateur car tu étais fatiguée, mais en soit tu aimais aussi ce comportement, cette prise de risque.

Et tu ne comptais pas le décevoir, s’il voulait avoir un duel, il risquerait d’y laisser quelques plumes et de le comprendre bien vite « Repulso ! ». Aussitôt le sortilège – dosé faiblement – sorti de ta baguette qu’il se dirige vers le jeune homme qui recule sous l’effet de celui-ci. « Tu vois James, je ne suis pas contre l’apprentissage, mais j’aime bien lorsque l’on y met les formes » et tu restais en garde, baguette tendue face à toi, le tenant en joue.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
James Wallace
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quartier des Disquaires

Message par : James Wallace, Sam 19 Mai - 20:29


Les réprimandes de Elly, lui arrachèrent une moue ennuyée. Il n'avait pu lui envoyer un hibou ou quelconque autre message. Il n'avait même pas l’intention de la défier une heure auparavant. Il ne fit pas de remarque, cela ne servait a rien de parler. Il attendait la réponse. Il se focalisa sur son adversaire, elle semblait tendue par la situation. Il fallait dire que sa proposition était plutôt étrange, il passait presque pour un vulgaire racketteur. Mais James n'y pensait pas, ce n'était pas le moment.

  Elle dressa un « vitro Convexo » et lança le premier sort, la première escarmouche. Il n’y avait plus de doutes, c'était sa réponse. "L'attaque", loin de l’effrayer, le réconforta dans son idée. James fit glisser sa baguette le long de sa main et la saisit fermement. Il sentait son pouls s’accélérer sous l’adrénaline, son sang influa dans ses veines, inspirant une bouffée de chaleur dans tous ses muscles. Un sourire apparu sur son visage, toujours vigilant.
Il devait en mettre les formes. Il la salua d’un mouvement de sa baguette, le visage toujours fermé. Lui, d’habitude si éloquent était rendu muet par la concentration. La même passion brillait toujours dans son regard. Il respira longuement. Il était prêt. Il pointa également sa baguette. Plus rien d’autre n’avait d’importance. Plus rien ne pouvait le déranger. Maintenant il ne fallait pas la décevoir.

C’est sans galanterie qu’il lança la première attaque. D’un mouvement de poignée rapide et précis, il engagea le duel : «ElectroCorpus ». Il lança le premier sort, il avait lancé le sortilège avec énergie et conviction. Un arc électrique puissant fendit les airs en direction de son adversaire dans un grésillement sinistre. C'était un simple échange de politesse. Cependant il ne comptait pas se retenir. Si la sorcière qui lui faisait face méritait sa réputation, il n’en aurait pas le temps...
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Quartier des Disquaires

Message par : Elly Wildsmith, Lun 21 Mai - 22:24


Son visage change, se modifie, la détermination pouvait se lire sur son visage. Tu aimais cela, bien entendu. Quand bien même il prenait quelques risques en te défiant de la sorte. Parce que déjà, et comme tu lui avais dit, il y avait des manières de faire, mais ensuite, tu venais de terminer ta journée de boulot au Heurtoir, spécialisé dans les duels et les divers entraînements alors forcément …

Devant le premier sortilège, tu retiens un soupire d’exaspération : il allait falloir être beaucoup plus malin que ça s’il comptait ne serait-ce te toucher qu’une seule fois. D’un simple mouvement de poignet, un « Deflectere » sur les lèvres et voilà son sortilège qui se retrouve expulsé le long d’un mur.

Un sourire narquois sur le visage, tu lui lances tout de même quelques provocations – langage hérité des trop-nombreux duels que tu avais fait jusqu’à présent – « James, vous allez devoir trouver mieux pour me montrer que je ne perds pas mon précieux temps avec vous ». Et, sans attendre de réponse, le sortilège qui fonce sur lui « Ango Nubes », ne pas l’étouffer, juste le faire flipper, peu.

Qu’il se rende compte que, pour t’affronter en duel, il allait lui falloir quelques heures d’entraînement. S’il se montrait à la hauteur, peut-être même que tu pourrais l’aider. Enfin, ça c’est quelque chose que tu verrais plus tard, en fonction de sa réaction et de sa répartie, en quelque sorte. Et de si tu le laissais vivant ou non, aussi. Agitant un instant ta baguette, laissant le nuage s’approchait dangereusement du gamin.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Quartier des Disquaires

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3

 Quartier des Disquaires

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.