AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Forfait Sosh – 100Go à 14,99€ & 40Go à 11,99€ même après un ...
14.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 3 sur 3
[Habitation] 333 - The Thinkers
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005

[Habitation] 333 - The Thinkers - Page 3 Empty
Re: [Habitation] 333 - The Thinkers
Alhena Peverell, le  Jeu 8 Nov - 20:23

TW violence/maltraitance

En fermant les yeux, elle imaginait cette grande maison :

Elle était faite de pierres grises et de lierre grimpant. Une immense allée s’étendait devant le portail, menant à une sorte de fontaine où on y avait figé des expressions humaines comme la peur. L’atmosphère était si lourde qu’Alhena n’osait pas avancer à nouveau. Mais la main de James la tirait vers l’entrée de la vieille bâtisse. Personne n’avait envie de rester ici… encore moins lui, qui passait son temps à rire et à la protéger du moindre danger.

Ses doigts étaient chauds, mais le reste de son corps tremblait alors qu’elle faisait face à ses grands-parents. Elle se souviendrait toujours de leur visage, mieux que ceux de ses propres parents. Les minutes en leur compagnie étaient si longues, qu’elle n’avait jamais pu croire voir enfin le coucher du soleil. Peut-être que justement, elle n’aurait pas dû l’espérer. Dans la nuit noire, quand les lumières sont lointaines, parfois la rage prend le dessus sur la peur des humains.

Passant une main sur sa cuisse, la brune sent encore ce souvenir douloureux lui retourner les tripes dans son dos. Cette sensation de douleur, qu’elle n’avait jamais pu ressentir avant. Cette brûlure, cette marque de bétail. Son cri avait littéralement déchiré la nuit alors que ses parents venaient à peine de passer la porte du Manoir. Ils contemplaient et ne disaient rien, ils savouraient tandis que son frère se précipitait vers elle. Et puis ça avait basculé…

_Regarde

Regarde

Regarde

Regarde-le

Regarde, c’est ta faute, c’était ton tour_


Allongée sur le sol, elle ne pouvait rien faire alors qu’il se prenait coup sur coup. Que sa chair était déchirée par des chaussures et des poings.  Le sang et les rires envahissaient cette pièce si infâme. Cela lui déchirait l’esprit rien que d’y repenser, que de le revoir au bord de la mort. Si ça avait elle, si elle n’avait pas crié alors que ce n’était pas autorisé, si elle avait accepté le rituel de passage comme il se doit, si elle avait été cette petite fille docile… Peut-être qu’il n’aurait pas commencé à les haïr. Peut-être qu’il n’aurait pas fuguer une première fois… Qu’il ne l’aurait pas laissé tomber.

_Elle l’avait hait pour ça

Les années avaient alors passé. Il l’avait abandonnée seule avec le temps, face au silence de leurs confrontations. La maison était devenue une cloison, hors de portée de la beauté et de la raison. Puis les minutes avaient fini par défiler à la vitesse de la lumière, il était devenue tout autre et elle avait continué à le détester et à grandir de manière si décousue.

Ses longs doigts blancs se resserrent autour de l’accoudoir, ses yeux dévisagent le garçon devant elle. C’est drôle au fond, quand elle l’écoute, c’est comme si elle le connaissait par cœur mais… qu’il était aussi un parfait inconnu. C’était des réactions souvent prévisibles mais de nature toujours improbable. Un mélange d’harmonie et de chaos pur.

_J’ai vu tes peurs se cacher près de notre passé

Ton père adoptif était aveuglé par la tristesse d’avoir perdu sa femme. Ce n’était pas ta faute, il était probablement devenu trop fou pour comprendre quoi que ce soit et c’est normal de le haïr pour ça… Sa voix s’écorche. Mais tu sais, la folie, la haine, la cruauté envers autrui n’a rien à voir avec les liens du sang. Je pourrais te présenter à nos grands-parents paternels. La marque des Peverell sur ton corps, elle ne vient pas de nulle part tu sais…

Elle avait été simplement gravée dans la haine. Cet acte était le début d’un tout, d’un non-sens de la vie. C’était pour qu’ils se souviennent de leur passé, de leurs peurs, de leur colère. Plusieurs fois la brune avait fait en sorte de l’oublier, de l’effacer mais elle n’avait jamais trouvé le courage de le faire.

Alhena avait beau brûler les drapeaux blancs érigés pour leur parent, les replanter ou les peindre en rouge, jamais elle n’avait pu s’y résoudre. C’était une part d’elle-même dont elle ne pouvait pas se séparer. D’une certaine manière, elle avait fini par comprendre qu’elle ne voulait simplement la faire disparaître : toutes les choses bonnes ou mauvaises qu’elle avait pu vivre, avaient fait d’elle ce qu’elle était aujourd’hui. Sans ça, elle n’aurait pas eu ce qui compte le plus pour elle.

_La haine n’en vaut pas le coup, jamais
Azaël Peverell
Azaël Peverell
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


[Habitation] 333 - The Thinkers - Page 3 Empty
Re: [Habitation] 333 - The Thinkers
Azaël Peverell, le  Jeu 17 Jan - 15:31

Tu pousses un soupir lorsqu'elle t'explique que ton père agissait de la sorte à cause de la tristesse ressentie. T'as du mal à y croire. C'était juste une violence latente en lui, qui n'était plus retenue par le calme et la douceur de ta mère. Et qu'il a donc laissé s'exprimer contre toi. Après tout, t'étais une cible facile. Elle a peut être raison malgré tout. Peut être que ça n'aurait rien changé si tu avais été vraiment son fils. Mais tu ne peux t'empêcher de penser que ça joue. Qu'il s'est lâché davantage parce que tu ne l'étais pas. Parce que vous n'aviez rien en commun si ce n'est une femme morte. Tu fronces légèrement les sourcils lorsqu'elle finit sa phrase.

Tu ne t'y attendais pas. En fait, ça ne t'était même pas venu à l'esprit que tes grands-parents pouvaient encore être en vie. Lorsqu'elle te parle de la marque des Peverell, ta main se porte instinctivement à ton omoplate, là où tu as été marqué. Tu n'es pas resté Peverell bien longtemps, mais visiblement suffisamment pour être considéré comme propriété de la famille. Tu secoues la tête de gauche à droite.

- J'ai aucune envie de les rencontrer, non. J'savais pas qu'ils étaient encore vivants. Mais j'veux rien avoir à faire avec eux.

Tout comme tu refuses de revoir James, finalement. T'es pas assez maso pour souhaiter revoir les gens qui t'ont fait du mal gratuitement. Ceux qui sont arrivés dans ta vie uniquement pour te laisser des cicatrices indélébiles, tout autant sur le corps que sur l'âme. Pourtant, on ne peut pas dire que tu sois rancunier. Tu comprends que, parfois, tu pousses les gens à bout et qu'ils pètent les plombs. Tu comprends qu'on puisse vouloir te faire du mal quand tu fais tout pour être détesté. Mais ceux qui laissent leur marque sur toi uniquement parce que tu as eu le mauvais goût d'exister... Tu les préfères loin de toi.

- D'ailleurs, pourquoi ils nous ont gravé cette marque ? Le blason familial suffisait pas ?

Si tu essaies d'avoir l'air moqueur, ton ton est davantage teinté d'amertume. T'as l'impression d'avoir été marqué comme du bétail. Comme si tu ne comptais pas en dehors du fait d'être un Peverell. Comme si c'était tout ce qu'ils voulaient pour toi. Que tu suives le troupeau, que tu entres dans le rang, que tu sois un digne héritier alors même que t'étais pas sensé savoir ta véritable identité. C'est simplement... Cruel, sadique et égocentrique. Tu parles d'une grande famille sorcière, ils sont tous plus cinglés les uns que les autres là-dedans. Et le pire dans toute cette histoire, c'est que t'es pas sûr de valoir mieux qu'eux.

T'as bien tué le père de ce gamin sur un coup de sang, sans réfléchir. Elle a sans doute raison quand elle dit que tu risques de leur ressembler si tu continues de te renfermer. Même si les raisons ne seraient pas les mêmes, les conséquences seraient belles et bien là. Et tu devras vivre avec.
Malicia Evans
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


[Habitation] 333 - The Thinkers - Page 3 Empty
Re: [Habitation] 333 - The Thinkers
Malicia Evans, le  Mar 21 Avr - 21:31


RP avec Alhena
Saison 31 - début printemps

Je suis revenue depuis deux ans maintenant. Et je n’avais renoué avec personnes de mon passé. Je ne sais pas, je suis restée à distance, je ne me suis consacrée qu’à mon enfant. C’était plus facile. Depuis que j’avais croisé Azaël au magasin, je n’avais qu’une chose en tête, recréer les liens avec mes proches d’avant. Peut-être que je n’allais pas être si mal accueillie que ça. De toute façon, je ne saurais qu’en la voyant. Alors je lui avais envoyé une missive, avec une idée un peu bateau, reparler de l’appartement. Il restait vide. Il fallait décider de ce qu’on allait en faire. Je dois avouer que l’idée qu’il reste à nous deux me va très bien, ça nous laisse un lien. Malgré tout ce qui a pu se passer entre nous, elle reste une amie. Une personne que j’aime énormément. Même si je n’ai été pas la meilleure des compagnies.

Alors j’avais laissé Enzo a Gisèle. Je lui faisais assez confiance pour le laisser tout une après midi. J’étais partie confiante mais plus j’approchais de notre appartement, plus l’angoisse montait. Et si, elle avait dans l’idée de ne pas renouer ? Et si, elle décidait de vendre sa part de l’appart pour ne plus rien avoir à faire avec moi ? Rah. L’angoisse. Je suis revenue. Mais j’ai peur de la façon dont je vais être accueillie. Après en soit, je n’ai pas à donner de raison de mon départ. Si ? Je ne dois rien à personne, sauf peut être à mon fils et mon mari. Et encore. Je ne vais pas changer du tout au tout. Je n’ai pas envie de me justifier. J’en ai eu marre justement. Et je ne reviens pas ici pour agir de la même manière qu’à l’époque. Je veux avancer, je veux m’améliorer. Et je veux garder auprès de moi, les personnes importantes.

Devant la porte, je suis restée immobile, le coeur tapant fort contre ma poitrine, pendant plusieurs minutes. M*rde mais depuis quand je suis si angoissée pour quelqu'un ? Peut-être que je tiens à elle plus que je ne voudrais l'avouer ? C'est vrai que je n'avais pas beaucoup d'amis à l'époque et elle en faisait partie depuis quasiment le début. Elle s'est évertuée à me sauver alors que je ne voulais que me détruire. Et je ne l'ai jamais remerciée. P*tain, j'ai été déplorable. Allez, une grande inspiration et j'entre dans l'appartement.


Dernière édition par Malicia Evans le Jeu 23 Avr - 17:35, édité 1 fois
Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


[Habitation] 333 - The Thinkers - Page 3 Empty
Re: [Habitation] 333 - The Thinkers
Alhena Peverell, le  Mer 22 Avr - 2:34

LA partagé

Perplexe. C'est ce que fût Alhena en recevant la missive. C'était étrange. Aussi étrange que si on lui disait que Valentina était de retour, que Léo voulait la revoir. C'était comme un fantôme du passé qui revenait à l'assaut. Cela lui serrait le cœur, l'angoissait, elle avait du mal à déglutir. Dans le fond, elle était contente de revoir Malicia, mais en même temps, la brune se souviendrait toujours de cette relation destructrice, de tous ces moments étranges, de ces mots si durs prononcés et cruels. Des milliers de poignards qui transperçaient leurs peaux parce qu'aucune d'elles n'arrivaient à remonter à la surface.

Elles avaient été des enfants. Elles s'étaient perdues dans l'espace.

En fait, quand Alhena regardait bien en face les choses, elle-même s'était éloignée de la société. De tout, de tout le monde sauf de quelques cas. Finrod, Izsa ? Sa famille bien évidemment, mais le reste... Enfin famille, bien grand mot, Galatéa et Azaël, eux aussi c'était compliqué. Sa vie sociale était juste un chaos absolu. Peverell s'était repliée sur elle-même parce qu'elle n'en pouvait plus, elle ne pouvait pas regarder les gens, elle ne pouvait plus les aider, elle coulait alors elle s'était mise à s'acharner sur ses devoirs de sang-pur, ses enfants, son travail. Elle avait oublié les jours qui passaient. Sauf qu'on n'échappe pas au passé, même après des années, on échappe à rien. Il nous rattrape à la gorge.
Il était temps, qu'à son tour, elle grandisse et affronte de vieux démons, de vieux amis. Que voulait-elle de cet appartement oublié ? Il devait être miteux avec le temps, elle n'y avait plus vraiment mis les pieds. Le rénover pour le louer pourrait être une idée, ou alors elle voulait le vendre ? En fait, le sort de cet appartement lui importait peu. La brune savait, connaissait la blonde. C'était un prétexte, ou alors elle avait bien changé et était devenue si mature que l'immobilier la préoccupait.

Elle entra la première dans cet espace autrefois familier. Elle était la première car elle arrivait souvent en avance. Pour se détendre, elle alluma sa tueuse préférée entre ses lèvres. Les bras croisés, elle regardait par la fenêtre. C'était si étrange. Elle ne savait pas si elle aurait encore des choses à lui dire, elles avaient parcouru le monde tellement différemment. L'une dans l'ombre, l'autre dans une lumière aveuglante superficielle. Alhena se souvenait que Malicia avait eu un enfant, mais c'est tout. Le reste avait été précipité avec le Ministère, les disputes, le mariage. La revoir, c'était comme savoir si la boule au fond de votre gorge allait enfin descendre ou tout simplement vous achever.

La brune se retourne lentement en entendant du bruit, salut, pause, t'a vieilli, c'est tout ce qu'elle trouve à dire.

Malicia Evans
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


[Habitation] 333 - The Thinkers - Page 3 Empty
Re: [Habitation] 333 - The Thinkers
Malicia Evans, le  Mer 22 Avr - 19:59

Mon coeur battait fort. Franchement, je me trouve ridicule. Je ne suis pas en train de jouer ma vie, là. Si ? J’ai été proche d’Alhena. Mais nous n’étions pas non plus inséparable. Ce n’était pas ce qu’on appelait une relation saine et stable. Nous avions chacune nos caractères bien distincts mais à la fois complémentaires, c’est bien pour ça que nous avions été amies pendant si longtemps. Et je me dis, d’une certaine façon, que cette lettre était un pas vers elle. Une preuve de bonne foi. Puis si je suis mal accueillie, ce n’est pas très grave. Pourtant intérieurement, je suis complètement effrayée à l’idée qu’elle me repousse. Pourtant, ce n’est rien. J’aurais fais un pas, j’aurais tenté la chose et on laisse le destin faire. B*rdel mais pourquoi est-ce que j’angoisse autant. Après tout, j’étais la fautive non ? J’étais partie, je n’ai plus donné de nouvelles et je reviens comme une fleur.

Lorsqu’enfin j’ouvre la porte, je tombe sur la brune, déjà là. Je ne suis même pas étonnée. Elle a toujours eu de l’avance, surtout sur moi. Ou peut-être que j’ai toujours été à la ramasse ? Bonne question. « Salut ». Bon, y a pas de regard froid, c’est déjà ça. « - Salut ». « -T’as vieilli. » Ah bah merci, elle sait trouver les mots qui font plaisir. Malgré tout, je souris. On a jamais été du genre à se sauter dans les bras ou se dire des mots agréables. On connait pas ça. Puis je crois que ça nous ferait trop bizarre si on commençait à être sympa pour ne pas dire niaise, l’une envers l’autre. « - Je suis pas la seule à avoir été victime du temps, j’crois. » Plusieurs années ont passé quand même et à notre âge, c’est bien visible. Malheureusement. J’aurais beau dire n’importe quoi, je suis quand même attachée à ma jeunesse. Plus les années passent, plus c’est compliqué à l’accepter.

« - Qu’est-ce que tu deviens depuis le temps ? »

Et oui. Il y a bien cinq ans qui sont passés depuis la dernière fois où on s’est vue, non ? Je ne sais même plus. J’ai l’impression que ça fait une éternité. La dernière fois, si je me souviens bien je suis venue te voir pour te présenter mon fils, je ne me souviens même plus s’il avait un an ou pas. C’est dire à quel point ça remonte. Je m’installe sur le canapé, après avoir lancé un sort de nettoyage pour dépoussiérer le coin. On allait pas rester debout dans l’entrée non plus. J’ai vraiment envie de redevenir proche d’elle. Ré-instaurer une amitié, bien plus saine qu’auparavant. On avait grandi, on était plus des gamines, il serait peut-être temps qu'on agisse comme des personnes responsables et adultes, non ? J'en avais envie mais à savoir si la brune le voulait.
Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


[Habitation] 333 - The Thinkers - Page 3 Empty
Re: [Habitation] 333 - The Thinkers
Alhena Peverell, le  Jeu 23 Avr - 18:15

Un léger sourire quand elle voit son visage. C'est drôle, parce que ça fait plaisir malgré tous les problèmes qu'elles ont eus. Peut-être avaient-elles eu besoin de ce break, de grandir chacune de leur côté pour pouvoir continuer à danser à nouveau ensemble. En entendant la blonde répondre, elle s'esclaffe légèrement, comme un bon vieux spam pour lui dire "ça m'avait manqué".

Contrairement à l'autre, elle reste debout et s'appuie contre un mur, bras croisés. Elle est un peu renfermée, parce qu'elle ne sait toujours pas ce que veut vraiment Malicia. Probablement pas de mauvaises intentions, mais avec elle, autrefois, on pouvait tout espérer. Son sourire reste sur ses lèvres, mais son regard se ferme, il est un peu dur. C'est plus fort qu'elle, comme une protection, une méfiance qui coule dans ses veines. Et bien, après avoir été Directrice de la Justice Magique, je suis passée Directrice du département des Mystères. J'ai épousé l'ancien Ministre, Luke Belt, j'ai vendu la Boutique d'Animaux Magique et puis... C'est tout. Bien évidemment que ce n'est pas tout. Elle aurait pu lui dire qu'elle avait été mangemort un moment, que son frère et elle ne se parlait plus depuis cinq ans, que sa sœur retrouvée était partie en exil on ne sait où, que son mariage était un faux, que sa vie était bordélique. Mais non, il était préférable de rester en surface. La surface, c'était là où on respirait le mieux non ?

Et toi ? Ton enfant ? La question est posée par lassitude en vérité. Elle déglutit légèrement. Puis sans réellement réfléchir, elle lâche de but en blanc, Qu'est-ce que tu veux vraiment Malicia après tout ce temps ? Il n'y a pas de colère, juste de la déception et des doutes. Elle n'est pas certaine de comprendre. On commence par un salut, ça va, il fait beau dehors. Alors qu'il y a cinq ans on se criait dessus pour tout et rien. Dans le regard d'Alhena, il y a une sorte de tristesse, parce qu'elle ne sait juste pas comment réagir face à la blonde. Elle passe par plusieurs émotions sans jamais s'attarder sur une bien précise. Son cœur vibre trop pour saisir l'enjeu ou justement, ce non-enjeu de cette discussion.

Qu'est-ce qu'on fait là Malicia ?

Malicia Evans
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


[Habitation] 333 - The Thinkers - Page 3 Empty
Re: [Habitation] 333 - The Thinkers
Malicia Evans, le  Lun 27 Avr - 20:36

Peut-être qu'il te faut du temps ?
Un temps pour revenir,
A ce que tu es vraiment.
Mais c'est là, le soucis. Tu ne sais pas qui tu es. Comme tu ne sais plus qui tu étais. Tu n'y arrives plus. Alors pourquoi, l'image que tu renvoies est si bancale ? Sérieusement. Tu ferais mieux de partir. De tout quitter à nouveau. Peut-être que ça sera moins douloureux. Elle parlait. Elle t'exposait la situation et pourtant, c'est pas comme si tu l'écoutais vraiment. Est-ce que t'en as vraiment quelque chose à faire ? Tu ne crois pas. Ou peut-être que si d'une certaine manière. Tu étais un peu fière de voir qu'elle avait réussi. Là où toi tu avais échoué. Tu laissais échapper un sourire,
Fière et étonnée.
Même pas besoin de faire de commentaires. Peu importe. Et voilà qu'elle te demande ce qui a de nouveau de ton côté. Rien de bien fameux. Je suis rentrée des Etats Unis il y a deux ans, mariée. Pas de fierté là dedans, tu relevais la main gauche, légèrement dépitée. Tu n'avais fais ça que pour la sécurité. Et peut-être à la base parce que tu l'appréciais. Et qu'il t'a aidé à sortir de ta dépendance. Mais arrivée à Londres, tu avais replongé. Sans te poser de questions. Et Enzo vient de fêter ses six ans. Tu avais le rôle de la petite maman parfaite, qui s'occupe de son fils et de son foyer. A vomir. Tout le contraire de ce que tu es et de ce que tu voulais être. Rien de bien intéressant. Ah tu pouvais lui dire que t'avais repris ton business avec les moldus mais ça aussi, ça n'avait pas grand intérêt. Pourquoi tu étais là aujourd'hui déjà ? Pourquoi tu étais aussi stressée avant ? Ah oui. Tu voulais renouer avec elle, parce qu'au fond de toi, t'as peur d'être seule.
Forcée d'être avec une famille,
Que tu n'aimes pas vraiment.
Et qu'elle te connaissait.
Et qu'avec elle,
C'était un peu moins vide
-de sens.
Mais justement elle te connait. C'est bien pour ça qu'elle te balance une bombe sans prévenir. Méfiante. Tu ne peux pas vraiment lui en vouloir, tu n'as jamais été claire avec tes intentions. Surtout avec elle. Enfin principalement avec toi. Tu t'es toujours laissée porter par la situation et c'est ça qui te plaisait. Ce que je veux vraiment ? Peut-être renouer avec quelqu'un que j'appréciais à l'époque. Et malgré tout ce qui a pu se passer, je te porte dans mon estime. Et je ne me suis rendue compte que bien trop tard de tout ce que tu as pu faire pour moi. Tu m'as manqué.
Ouais, ces mots t'avaient un peu brûlée. Depuis quand t'es si sentimentaliste ? Bah pour une fois, tu étais sincère. C'était peut-être ça qui t'angoissais depuis le début. Tu n'as jamais vraiment eu l'habitude de balancer des émotions comme ça. De la sincérité non plus.
Mais il fallait l'avouer.
Elle te manquait,
vos joutes verbales aussi.
Una habitude déroutante,
Et pourtant si légère.
Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


[Habitation] 333 - The Thinkers - Page 3 Empty
Re: [Habitation] 333 - The Thinkers
Alhena Peverell, le  Mer 29 Avr - 1:13

Il y a une guerre à l'intérieur de sa tête. La brune ne sait pas comment prendre les mots de son ancienne meilleure amie. Elle aimerait la croire, de tout son être, se dire que le passé est vraiment derrière et que les disputes immatures ne seront pas de sortie. Mais c'est étrange, au fond d'elle, elle sait bien que non. Même si elles feront un effort pendant un temps, elles sont beaucoup trop différentes pour fusionner en quelque chose de parfait. Les vieilles habitudes reviennent vite au galop, même quand on grandit. On ne change jamais vraiment, simplement on transforme nos relations en quelque chose d'autre, de plus harmonieux. Mais à l'intérieur, les sentiments qu'on partage restent les mêmes. La colère et la haine, l'amour et le manque. En fait, je sais. Alhena ne pouvait pas se résoudre à lui répondre la même chose. Parce qu'elle n'était pas prête à replonger dans une amitié qui pourrait détruire la moitié de sa vie, de sa réputation. Elle avait trouvé le moyen de vivre autrement, elle s'accrochait à cette branche comme elle pouvait.

Elle voyait Malicia comme un problème.

J'aimerais te répondre ce que tu as envie d'entendre, mais je ne le ferais pas. Ce ne serait pas sincère de ma part. Il fallait que la blonde comprenne ce que ça voudrait dire, que de reprendre contact avec Alhena aujourd'hui. On ne faisait plus face à ses élèves dans une salle de classe. Il y avait des médias, des jugements, une rigueur, un métier, un groupuscule qui les surveillait. On est plus des enfants, le temps de Poudlard est terminé même si on était professeure. Je ne peux pas faire de faux pas, je ne peux pas réparer à nouveau derrière toi. Je ne peux pas rester dans une relation à sens unique. Elle baisse la tête, il y a quelque chose de sombre, un mensonge, une histoire qui se lit sur ses lèvres, une vieille image qu'elle ne peut pas ressortir. Il faut qu'elle fasse avec. J'aimerais renouer avec toi, à l'unique condition que tu ne me fasses prendre aucun risque. Parce que l'avenir que je bâtis, je le bâtis pour eux et ils sont tout ce qui compte. Absolument tout. Son regard est légèrement triste désormais. Il y a quelque chose de brisé, comme si elle se rappelait à quel point elle aurait aimé avoir des parents comme ça. Mais je ne vis pas que pour eux, c'est pour ça que... Elle avait du mal à le dire. Dans le fond, tu me manques aussi. En fait, c'était terrifiant. Elles étaient en train d'avoir la discussion qu'elles auraient dû avoir des années plus tôt. C'est peut-être ce qui faisait le plus mal. Le temps qui passe et les gens qui ne se rendent toujours pas compte de ce qu'on a fait pour vous. D'être là, et de voir qu'il a fallu être oublié pour voir qu'on était essentiel. Rien n'est acquis dans la vie, et les gens l'oublient. Alhena ne le sait que trop bien, la valeur de ce qu'elle possède et de ceux qui l'entoure. Alors aujourd'hui, elle a fini, elle se permet de choisir.

Elle veut que les gens se retournent quand elle part.

Malicia Evans
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


[Habitation] 333 - The Thinkers - Page 3 Empty
Re: [Habitation] 333 - The Thinkers
Malicia Evans, le  Jeu 30 Avr - 20:48



Il y a comme un bourdonnement dans ton oreille. Une petite voix qui murmure que ce n’est pas une bonne idée. Allez, dégage de là. Eloigne toi, tu finiras par souffrir aussi. C’est à ce moment là que tout te revient. Ces moments où tu mourrais à petit feu et la brune qui débarque pour te maintenir en vie. C’était pour qui au final ? Pour quoi ? Pour elle. Pour toi. Pour se donner bonne conscience. Elle savait tout, avait toujours une longueur d’avance. Et toi, bah t’étais rien. Tu t’es toujours sentie comme ça et tu as trouvé des proches qui t’ont doucement poussé vers le fond. Alors pourquoi ? Pourquoi, est ce que tu cherches à renouer avec elle. Qu’est-ce qui te manque ? C’est sa présence ou le fait qu’elle te donne une raison de sombrer ? La magnifique Peverell qui réussit, qui se donne une parfaite petite image parce que c’est important. Oui, oui. Des histoires de riches. Des histoires politiques. Tu n’as rien à faire ici.

Anarchiste.

Et tu cherches à retrouver tes amis, qui baignent dans le monde politique. Les lois, l’hypocrisie, la belle image. Egoïsme. Egocentrisme. L’égo démesuré. D’accord. Qu’est-ce que tu fous là alors ? T’es sûre que t’es en accord avec toi même ? C’est quoi ce changement d’attitude.. sérieusement.
D'une certaine manière, tu comprends. Parce que toi aussi t’es maman. Loin d’être parfaite, mais tu l’aimes ton gosse. Et tu ferais tout pour lui. Mais la première chose que tu veux lui apprendre, c’est de ne dépendre de personne, parce que ça fait plus de mal qu’autre chose. On ne peut dépendre de rien. Mais malgré tout ça, tu comprenais ce qu’elle voulait dire. Tu admets que ses peurs sont totalement fondées et tu te vois mal lui dire qu’elle peut te faire confiance. Parce que ce n’est pas le cas au final. Ton regard s'assombrit, tu comprends au fur et à mesure que tout ça ne sert à rien. Pourtant, rien dans ton attitude ne change, tu te re-blindes, entourées de tes barrières, c'est plus simple comme ça.

Et « je ne sais pas Alhena, j’aimerais te dire que je ne te ferais prendre aucun risque » et oui, tu ne voudrais pas faire s’effondrer son merveilleux petit empire « mais je ne veux pas te promettre quelque chose qui pourrait… ne pas être tenu. » Tu ne voulais pas lui causer des ennuis malgré tout, parce que d’une certaine manière, tu l’aimes la brune. « Je fais tout pour mon fils, je me suis mariée pour lui permettre d’avoir un semblant de vie de famille, une stabilité. Je comprends ta démarche et je comprends tes peurs. » Tes propos sonnent plus adulte que ce que tu pensais, pour une fois, t’es sincère c’est bizarre « j’ai pas envie de te mentir et de te faire des promesses en l’air ». Alors on fait quoi ? Un léger soupir, t’as envie de partir d’ici. C’était une mauvaise idée. Revenir était une mauvaise idée. On se manquait, ok, c’était beau, c’était mignon tout ce que vous voulez, mais ça n’amène à rien. Tu te retrouves dans une impasse. Quelle idée t’as eu de vouloir renouer aussi. T’es stupide et mielleuse quand tu t’y mets. « Je n’ai jamais voulu que ce soit une relation à sens unique. Je cherchais juste quelqu’un ou quelque chose à quoi me raccrocher pour être… » être en vie, être heureuse, être importante, « bien ». Et elle était là, elle s’évertuait à te sauver, encore et encore alors que tu voulais pas être aidée. Tu voulais quelqu’un qui essaie, simplement. Et c’est ce qu’elle a fait. Vous avez toutes les deux soufferts de cette relation. Et aujourd’hui, tu le regrettes. « Je ne veux plus recommencer. » T’en as marre de faire souffrir sur ton passage, tu veux retourner la situation, rendre aux autres tout ce qui t’ont fait, « j'aimerais être là ». Parce que tu l’aimes, parce que tu ne veux plus retomber dans tes vieux démons et que malgré tout, t’es reconnaissante.
Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


[Habitation] 333 - The Thinkers - Page 3 Empty
Re: [Habitation] 333 - The Thinkers
Alhena Peverell, le  Jeu 14 Mai - 2:28

Oh Chérie, les choses ne changent vraiment jamais n'est-ce pas ?

Faire face à ses peurs, ses secrets enfouis, ses douleurs, ceux qu'on a essayé de cacher pendant des années. Un jour, il était évident qu'Alhena allait devoir affronter son passé et ceux qui en faisaient partie. Cela avait commencé avec elle, Malicia. La blonde aux mensonges, aux problèmes, à relever quand elle s'effondrait. Aujourd'hui la vie de la brune était rangée, fixe, peut-être même un peu sans saveur. Sauf que c'est ce qu'elle voulait non ? Être dans les ordres, être lisse, n'avoir rien à se reprocher. Il fallait se rapprocher de la perfection, éliminé les toxines de son corps. Pourtant... Pourtant elle était attirée comme un insecte vers la lumière, elle voulait plonger de tout cœur dans ses anciens travers. Parce que, pour une raison quelconque, Alhena ne pouvait pas s'en passer. C'était comme ancré dans ses veines, injecté jusqu'à l'os pour qu'elle ne puisse jamais sans débarrasser. C'était ça le vice. Il y a longtemps, elle avait passé un pacte avec le diable, il était temps d'affronter les conséquences de ce qu'on a fait désormais. J’apprécie ton honnêteté. Enfin, elle espérait que les dires étaient vrais. Je veux bien retenter, te donner une chance. Je suis certaine que dans le fond, tu as dû évoluer. Un enfant ça change la vie hein ? Parce que dans le fond, c'était la seule chose à laquelle Alhena pouvait s'accrocher pour être certaine qu'il n'y avait pas d'entourloupe.

La brune regarda le plafond, il n'était pas en très bon état. Il serait peut-être temps de rénover cet endroit, pourquoi pas le louer tiens ? Elles feraient des travaux ensemble, veilleraient sur un bien commun sans le laisser se dégrader. Un peu comme leur amitié, c'était une image de leur passé et de ce qu'elles avaient fait de leur vie, de leurs relations. Il était temps de réparer ça. Comme disait la blonde, il était temps qu'elle soit là pour elle, et Peverell le lui rendrait si ça venait à être vrai. Tout ce qu'elle voulait, c'était que rien ne disparaisse de la vie qu'elle avait construit. Il fallait que ça soit parfait, il fallait qu'elle nettoie enfin les tâches de sa famille. Peut-être que... d'ailleurs, elle devrait parler à quelqu'un d'autre que Malicia. Il y avait une autre personne aussi destructrice qu'elle, avec qui elle devait avoir une discussion. Mais bon, ce n'était pas le moment de parler de ça. Si tu es là, alors je serais là. Peut-être qu'elles se mentaient l'une à l'autre, mais elle savait qu'elles tenteraient de faire cet effort. Du moins pour un temps. Sinon, qu'est-ce qu'on fait de cet appart ? Elle changeait de sujet, parce qu'elle ne voulait pas en dire plus. Il fallait du temps, il fallait des preuves avant de pouvoir affirmer que tout allait mieux. La brune préférait alors se concentrer sur un truc concret, quelque chose que son esprit pouvait accueillir. Pas une déferlante de sentiment et de rancœur a traiter. On le rénove et on le loue ?



Theya Alomora
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


[Habitation] 333 - The Thinkers - Page 3 Empty
Re: [Habitation] 333 - The Thinkers
Theya Alomora, le  Sam 23 Mai - 18:35

Post unique : Livraison d'un loup blanc.
LA d'Alhena Peverell
Saison 31 - Printemps

Ce n'était pas tous les jours, qu'une livraison à domicile devait se faire pour la BAM. Enfin, une livraison à domicile avec une stagiaire accompagnée d'un éleveur et d'un loup blanc. C'était bien plus sûre d'être accompagnée par l'éleveur, si non t'aurais fini en petit pâté sur une tranche de pain de campagne devant l'appartement de Miss Peverell.
C'était un peu avec étonnement que tu te retrouvais face à une habitation comme celle-ci. Au vue de la renommée de la famille Peverell tu t'attendais à un grand manoir époustouflant. Tu pensais même t'être trompée, mais en vérifiant la lettre c'était bien l'adresse qui correspondait.

Quelques coups à la porte suffirent pour que la jeune femme ouvre la porte et se retrouve à faire face à vos trois paires d'yeux éblouis par sa beauté. Bonjour, je suis Theya de la boutique des Animaux Magiques, je viens vous apporter votre loup. Voici l'éleveur, M. Thomas Dupont. Les présentations étant faites, assez pour qu'elle vous fasse entrer et t'expliques rapidement que ce n'est pas ici que le loup résiderait mais qu'elle préférait utiliser cette adresse afin d'éviter les médias. Tu acquiesce gentiment et laisse l'éleveur expliquer quelques détails sur le caractère du loup Comme vous le savez j'espère, les loups préfèrent être en extérieur et en liberté. Il conviendra donc qu'il ait un grand espace afin de pouvoir se dépenser et être heureux. Il reprend un peu son souffle en s'abaissant vers le loup pour le caresser, ce dernier remuant la tête pour secouer son pelage. Il a un caractère assez compliqué, il faut savoir le prendre. En tout cas si vous lui apporter tout ce dont il a besoin vous pouvez être sûre qu'il vous sera fidèle jusqu'à la mort.

Un peu impressionnée face au loup tu t'aventurais néanmoins à lui donner une légère caresse sur le dos. L'éleveur continue de donner des détails sur comment s'occuper d'un loup, son alimentation en passant par le dressage. Il finit au bout d'un moment par te dire : Je pense qu'elle peut faire connaissance avec lui avec que nous partions ? Tu acquiesces d'un mouvement de tête en reculant un peu, laissant la nouvelle propriétaire faire connaissance avec son loup blanc majestueux. Tu souris bêtement, comme lorsque tu vois les premières années rentrer dans la BAM pour venir acheter leur premier animal. Un peu émerveillée, face à la scène dont tu es spectatrice. Ils faisaient connaissance, pour devenir plus tard sans doute inséparables, qui sait.

Le loup penche sa tête contre la paume de la main de la jeune femme, et fini par s'asseoir face à elle. Au bout de plusieurs instants partagés l'éleveur et toi finissez par les laisser ensemble. Après quelques poignées de main en guise d'au revoir, vous franchissez à nouveau la porte certaine que le loup sera en très bonne compagnie.





Malicia Evans
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


[Habitation] 333 - The Thinkers - Page 3 Empty
Re: [Habitation] 333 - The Thinkers
Malicia Evans, le  Mer 3 Juin - 21:42

C'est bizarre. T'es là sans être là, t'as balancé tout ce que tu avais à dire et tu te sens plus légère. Elle apprécie ton honnêteté. Enfin c'est ce qu'elle dit. Au final, qu'elle l'apprécie ou pas, tu t'en fous un peu. T'as juste dit ce que tu avais à dire. Pourquoi est-ce que tu te sentais angoissée en arrivant ? C'était simple, il fallait que tu dises ce que tu avais sur le coeur, sans attendre quoique ce soit, tu n'es ni déçue, ni contente. T'es juste plus légère. Tu réprimes un soupir lorsqu'elle te parle de donner une chance. T'as l'impression d'être une ex qui revient pour retenter quelque chose avec elle. Boh d'une certaine manière, c'est un peu ça. Et cette situation ne te plait pas, t'es pas du genre à courir après quelqu'un. T'essaie d'ignorer ce sentiment amère qui s'empare de toi, t'as l'impression d'aller contre tes principes. Ce n'est franchement pas quelque chose d'agréable.

Un enfant ça change la vie hein ?, le visage s'adoucit, le sourire s'agrandit. Oui, ça change la vie plus que tu ne l'aurais pensé. Et c'était magnifique. Même si ça pouvait devenir compliqué à supporter par moment. Il y a beaucoup de choses qui te manquent de l'époque où tu étais seule pourtant la présence de ton fils aide à oublier tout ça. Oui, ça change beaucoup de choses. Tu ne réagis pas plus que ça. Les yeux un peu dans le vague, les images du passé, reviennent défiler devant tes yeux comme pour rappeler tout ce que tu as fais et pas fait. Remords et regrets. Sa voix vient briser tes songes. Mmh, tu relèves les yeux vers elle. Qu'est-ce qu'on fait de cet appartement ? Bonne question. Vous pourriez le rénover, ça pourrait être sympa. Il s'en était passé des choses dans cet appartement, t'as pas envie que vous vous en sépariez. Il vous appartenait à vous deux et d'une certaine manière, t'as quand même envie que ça reste comme ça. Ouais, bonne idée. On commence par quoi ? Fallait pas se mentir, y a du boulot, beaucoup de boulot même.

Tu jettes un oeil au murs, au plafond, m*rde, tu pensais pas que c'était à ce point là. Il était pas devenu insalubre mais clairement, ça se voyait qu'il n'avait pas été habité depuis quelques années. C'était pas étonnant, Alhena possède une superbe demeure, elle perdrait pas son temps ici et toi, t'étais partie. Puis tu as un autre appartement à Londres, aménagé pour ta famille. T'allais pas perdre ton temps ici. On va le rénover ensemble ? Je savais pas que tu étais habile de tes mains. Un léger sourire dans sa direction avant de te concentrer sur le reste de l'appartement.



Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


[Habitation] 333 - The Thinkers - Page 3 Empty
Re: [Habitation] 333 - The Thinkers
Alhena Peverell, le  Sam 6 Juin - 1:57

Elle ne savait plus quoi lui dire en fait. Il était là le problème. Elle essayait de jouer la femme parfaite, ce qui devait énerver la blonde, ce qui au fond d'elle-même l’énervait aussi. Alors elle changeait de sujet, elle cherchait à penser à autres choses. Elle était ce genre de girouette qui ne savait pas quoi penser avec Malicia. Il lui suffisait que de quelques secondes pour que tout soit chaos. C'était sa blonde, sa blondasse qui la foutait dans tous ses états. Et Alhena avait tendance, en y repensant, à décrocher dès qu'on parlait d'Evans. Parce qu'elle ne se rendait pas compte à quel point certains trucs lui manquaient. Elles aimaient les nuanciers de couleurs. Une vie en noir et blanc, c'était aussi jouissif que le néant non ? Si je suis habile de mes mains ? Je croyais qu'une certaine nuit t'avait marqué plus que cela. J'ai mal à mon petit cœur, enfin si j'en ai un. C'était ça, leur ligne de mire. C'était ça, leur terrain de jeu. Elles venaient de délimiter le terrain, et désormais il était temps de changer de registre un peu.

Regardant le plafond, main soutenant son menton. Pour être franche, j'aurai tendance à foutre le feu à cet endroit. Ce serait bien plus facile à rénover après. Cet appartement tombe en ruine. Silence. On pourrait engager des gens et aller boire un truc pendant ce temps-là. Ou être sage, et faire ça ensemble ? Pendant très longtemps, malgré toutes les épreuves, l'important ça avait été d'être ensemble. Et il allait en falloir du temps pour que tout redevienne pareil. Alors elle attendait de voir ce que la blonde allait choisir. Quel genre de passe temps elles allaient faire ensemble. Remettre le couvert dès les explications, ou faire dans la douceur et se découvrir vraiment ? Elles se connaissaient, sans vraiment se connaitre maintenant. Qu'est-ce qui avait changé ? Qu'est-ce qui était vraiment différent ? La brune se posait beaucoup de questions. Elle voulait en avoir le cœur net désormais.

Déjà, on pourrait dégager tout le mobilier puis attaquer les murs, le plafond et le sol. Sinon, on en tira jamais un bon prix pour la location. Elle sourit, plisse un peu les yeux. Tu as du temps libre pour faire ça quand ? Là, je t'avoue... J'ai besoin d'un seul et unique verre. Tu bois toujours ? Elle était assoiffée d'une véritable discussion et Alhena n'arrivait pas décoller de sa raison. Elle avait les pieds solidement attachés au sol. Elle ne pourrait jamais poser les véritables cartes sur la table. Et même si la blonde avait changé, elle devait toujours aimer s'amuser ? De plus, maintenant qu'elles avaient évolué, elles trouveraient bien des manières de s'amuser, autres que tout détruire. Non ?  

Elles avaient bien grandi désormais

Fin du RP

Contenu sponsorisé

[Habitation] 333 - The Thinkers - Page 3 Empty
Re: [Habitation] 333 - The Thinkers
Contenu sponsorisé, le  

Page 3 sur 3

 [Habitation] 333 - The Thinkers

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.