AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 1
[Habitation] 28 Old Bond Street, London.
Anthony Adams
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Husky


[Habitation] 28 Old Bond Street, London.

Message par : Anthony Adams, Mer 11 Jan 2017 - 23:08


_________________________________


Voici l'habitation (très grand manoir) de Elliot West.

Il peut poster dès à présent.


_________________________________


Dernière édition par Anthony Adams le Ven 3 Mar 2017 - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elliot West
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens


Re: [Habitation] 28 Old Bond Street, London.

Message par : Elliot West, Jeu 12 Jan 2017 - 2:47


Je ne possédais pas de logement, celui qui vous sera présenté est celui de mon Oncle. Bien évidemment je n'ai pas les clés et il m'est impossible d'y faire quoi que ce soit. Le seul bénéfice pour moi sera lors de l'héritage étant donné que j'apparaît sur son testament. Je vais quand même vous faire une description de mémoire de manière à ce que vous puissiez vous faire une idée de l'endroit où j'ai vécu à la fin de mon enfance.


Rez de chaussé  :

Spoiler:
 

Premier étage :

Spoiler:
 



Suite à ce RP, la maison m'appartient.
Revenir en haut Aller en bas
Eurydice Wildsmith
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] 28 Old Bond Street, London.

Message par : Eurydice Wildsmith, Jeu 15 Juin 2017 - 16:51


RP privé avec Elliot West

Jusqu'au bout de la nuit





Si les anglais levaient leur tête vers le ciel, ils pouvaient apercevoir quelques étoiles brillantes clouées sur la toile. Eurydice ne faisait pas particulièrement attention au charme de celle-ci. Sa tunique anthracite voletait légèrement tandis qu'elle arpentait les rues distraitement un sac noir sur le dos. Quelques lampadaires éclairaient déjà les allées désertes. La brune avait évité les lieux branchés, trop peuplés et animés. Elle laissait la brise picotait ses joues qui commençaient déjà à rougir, serrant sa veste bleue un peu plus fort. La température chutait généralement à ces heures tardives. Elle continua d'errer en remuant dans son esprit les phrases qu'elle avait apprises par cœur, la photo si nette, et sa haine. Elle le tuerait un jour comme pour mettre fin à son calvaire. Où était-il en ce moment ? Que faisait-il ?

S'éloignant de plus en plus des quartiers résidentiels  familiers elle s'efforça de tout oublier, sa présence dans Londres, ses soucis et de se laisser envahir par le calme. Il fallait qu'il l'enveloppe toute entière. La noirceur de l'obscurité qu'elle entrevoyait par intermittence pouvait la broyer à tout moment mais elle se contenta d'avancer sans regarder, toujours plus loin, ignorant sa peur.

La jeune fille finit par se perdre. Elle n'avait pas de montre et l'heure filait.
De toute façon elle avait prévu de passer la nuit ailleurs avec sa bouteille de whisky et des bonbons dans le sac, charmante compagnie.
*Pas question de mourir de froid une deuxième fois dans un endroit malfamé* songea t-elle, un frisson dévalant sa nuque. En vagabondant, elle trouva une échelle en métal et se hissa sur le toit d'un immeuble. C'était devenu une habitude nocturne quand elle était obligée de retourner « là-bas ». De là-haut, certaines fenêtres diffusaient encore de la chaleur tandis qu'elle parcourait l'espace pour en trouver une ouverte. Elle imagina un homme, une femme, des enfants devant la télévision ou vaquant à leurs occupations. Tant de médiocrité en eux. Son cœur était quelque peu rouillé.
La belle en profita pour sortir l'ambre et en avaler une lampée brûlante devant le spectacle qui s'offrait.

Il y aurait bien un appartement délaissé par quelques moldus en vacances pour le week-end et prêt à l'accueillir.
C'est avec cette idée qu'elle pénétra dans l'enceinte d'une demeure inconnue jouxtant l'immeuble qui paraissait vide. Les lumières semblaient éteintes, pas même la lueur d'une lampe de chevet à l'horizon. Il y aurait peut être quelques majordomes qui dormiraient trop profondément pour la remarquer. Le silence semblait acquiescer face à sa requête muette. Elle se faufila sans faire de bruit sur les tuiles puis se glissa à travers le velux entrouvert du premier étage en se laissant tomber comme un chat. Un chat chassant, jouant avec sa proie jusqu'à s'être lassé. Déception.

Il faisait sombre et le silence était de plus en plus pesant. Après une faible hésitation, toujours accroupie, l'intruse sortit sa baguette et chuchota :
#lumos !
La lumière se jeta sur la blancheur de sa peau. Elle cligna des paupières en repoussant une mèche ondulée, s'habituant peu à peu. Une fois rassurée et déchaussée, elle se mit en tête de trouver quelque chose de confortable pour continuer les festivités et déposa ses affaires n'importe où. Il restait encore des heures avant le levée du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Elliot West
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens


Re: [Habitation] 28 Old Bond Street, London.

Message par : Elliot West, Ven 16 Juin 2017 - 11:34


La sortie de prison était la meilleure chose qui m’était arrivé ces derniers temps. Respirer l’air frais de dehors, pouvoir vagabonder dans les rues sans chaînes, la liberté. Je l’avais perdue il y’a de ça 5 ans pour avoir utilisé la magie sur un abruti de Londonien aussi gras qu’une barquette de frite encore chaude. Et puis mon avocat n’en parlons pas.

Depuis j’avais pu retrouver mes petites habitudes et notamment mon logement. Un appartement trop grand pour moi en plein centre de Londres. Mais au moins là-bas je pouvais faire ce que je voulais. Il me restait mon fauteuil et c’était tout ce dont j’avais besoin.

Ce soir-là la lune était visible, elle éclairait d’une faible lueur l’appartement. J’aimais bien prendre le temps de contempler la nuit assis confortablement dans mon fauteuil avec une tasse de café encore brulant. Il n’y avait pas de bruit. Jamais. L’immeuble en soit n’était pas habité car le seul appartement qui en valait le prix était le mien.

Pas de majordome, pas d’ami, pas de compagne, j’étais seul et bien comme ça. Libre. Les gens s’évertuaient à se construire des relations, à monter dans l’échelle sociale alors que tout ça était vain. A quoi bon s’évertuer à faire ceci quand finalement il suffit de faire ce que l’on souhaite.

Je n’avais pas prêté attention au bruit sourd qui venait de se faire entendre au premier étage, comme un objet tombant sur l’épais tapis de ma chambre. Ce qui par contre me sortit de mes pensées fut l’éclat de lumière provenant des escaliers.

Encore un jeune des quartiers qui voulait se faire un peu d’argent en revendant ce qu’il allait trouver ici. Pas de chance aucun objet de valeur n’était ici. Je n’aimais pas les choses hors de prix. A quoi bon posséder un tableau qui ressemble à un dessin d’enfant avec un prix à six chiffres.


Vous ne trouverez rien d’intéressant ici. Rien qui se revend. Passez votre chemin et j’oublie que vous êtes venu.

Je ne le voyais pas, peut-être entendre le son de ma voix suffirait à le dissuader de continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Eurydice Wildsmith
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] 28 Old Bond Street, London.

Message par : Eurydice Wildsmith, Sam 17 Juin 2017 - 11:24


Les paroles d'un homme parvint à ses oreilles. Eurydice ne s'attendait pas à avoir de la compagnie si vite. C'était sûrement la lumière qui l'avait attirée. Allait-il venir se coller tout contre sa baguette, comme les insectes ? La voix semblait venir d'ailleurs, peut être en contre bas. Il avait l'air d'avoir une fâcheuse manie avec un ton un brin autoritaire et stricte. Il ne croyait tout de même pas que la petite brune allait être obéissante après tout ce chemin.

Sa baguette en main, la demoiselle descendit les marches une à une jusqu'à une vaste pièce se plongeant encore une fois dans le noir par mesure de précaution. C'était peut être l'antre des vices les plus profonds ou plutôt un bien beau manoir à Londres pour le jeune individu qui se trouvait devant elle. Sa vie avait-elle été aussi fastueuse depuis l'enfance ? Cela jurait presque avec la simplicité de ce salon. Deux perles bleues balayèrent les détails de son environnement avant de se poser sur lui. *Drôle d'oiseau encore*

« Moi aussi je suis ravie de vous rencontrer. Je reste là pour la nuit. Dehors, il fait un peu froid. Et non je ne vous dépouillerai pas et à nouveau non j'espère que vous ne m'oublierez pas. Ce serait dommage n'est-ce-pas?» dit-elle ironique. *un petit coup d'oubliettes à l'aurore et l'affaire sera réglée* songea-t-elle dans un soupir. Le son  s'échappa, sec et tranchant. Elle exécrait les imprévus comme celui-ci effaçant les bonnes manières. Les conventions n'étaient pas une partie de plaisir à laquelle elle s'adonnait docilement. En ce moment, l'Anglaise était surtout lamentablement perdue dans sa forteresse. Mais la désespérée n'en était pas encore arriver à voler pour survivre. Sa hargne l'aurait poussée dans d'autres recoins plus sombres.

« Vous êtes seul ? Et question très importante, avez-vous déjà mangé ? Je meurs de faim.» ajouta t-elle un demi-sourire aux lèvres. L'alcool la rendait un tantinet plus chaleureuse la nuit et sa langue se déliait. Elle préférait néanmoins ne pas devoir faire le ménage dans toute la maisonnée après son départ. Toujours des complications avec les moldus.
Son estomac était maintenant à l'agonie avec seulement quelques sucreries pour repas. C'était aussi une manière de voir si l'homme prendrait un air courroucé, la menacerait ou si elle avait une chance de passer la soirée en paix. La belle s'imaginait pouvoir contrôler la situation sans que celle-ci ne finisse par se déverser partout, salissante.
Revenir en haut Aller en bas
Elliot West
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens


Re: [Habitation] 28 Old Bond Street, London.

Message par : Elliot West, Dim 18 Juin 2017 - 1:41


La voix de l’inconnue me permis de comprendre qu’il s’agissait d’une femme, et elle ne manquait vraiment pas de culot. Elle venait de rentrer chez moi par effraction, et avait décidé qu’elle resterait là. J’aimais bien ce genre de caractère, il faut des gens qui ne se laissent pas marcher sur les pieds, mais là il faudrait peut-être lui apprendre la politesse envers les aînés.

Vous pensez donc pouvoir décider de ce que vous allez faire chez moi ?

J’avais le choix. La laisser faire quelque chose chez moi ou lui faire comprendre qu’on ne rentre pas chez les gens comme ça. Mais d’un côté son culot était intéressant, elle avait le mérite d’attirer mon intérêt, et ça ce n’est pas tous les jours.


Si tu veux te faire à manger, la cuisine est derrière. Mais avant, quel est ton prénom ? Je préfère savoir à qui je m’adresse.

Je n’avais pas bougé d’un centimètre, toujours sur mon fauteuil, tasse à la main. D’un côté rien ne m’empêchait de profiter de la compagnie et puis de m’en débarrasser plus tard. Après tout, faire disparaître quelqu’un cela ne devait pas être compliqué.

Et puis qu’elle idée de passer par les toits la nuit en ces temps ?


Revenir en haut Aller en bas
Eurydice Wildsmith
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] 28 Old Bond Street, London.

Message par : Eurydice Wildsmith, Dim 18 Juin 2017 - 19:48


« Non je vais me laisser guider. Vous avez l'air d'avoir les choses en main. »
La fausse docilité et la politesse avaient toujours su plaire. Dans certaines bouches, c'était si factice que cela en était risible. Elle constata qu'il ne serait pas dupe et que la voix rigide ne lui allait définitivement pas. Elle n'inspirait pas la confiance et cela arrangeait la sorcière qui répugnait les gens gais et naïfs. Il y avait toujours un prix à payer.  

« Vous me donnez une idée, je reviens. Et puis vous n'avez pas répondu à mon avant dernière question »
même si la réponse semblait évidente. Elle planta son regard dans le sien. De beaux yeux malgré tout. Quelque chose de familier.
Puis elle suspendit la discussion quelques instants le temps de remonter rapidement les escaliers, d'attraper son sac au vol et de redescendre dans la foulée. Toute essoufflée, elle lui répondit enfin :
« Eurydice. Apparemment, Eury' pour les intimes. A qui ai-je l'honneur du coup ? »

Tout en l'écoutant, elle sortit une plaque de chocolat savoureuse de ses affaires et chercha de quoi faire son bonheur dans la cuisine. « Je me permets de fouiller dans les tiroirs » murmura t-elle.
Une plaque allumée plus tard où trônait une casserole, un bol à côté et un fouet sûrement perdu, elle trouva des œufs en ouvrant ses mirettes. Loin d'être la parfaite femme au foyer, elle laissa la neige se créait d'elle-même. La magie de la simplicité et d'un bon coup de poignet.


La brune revint se laisser choir sur le canapé ramenant une odeur chocolatée.
« Les frôlements et les regards dans la rue, ça coupe l'envie de s'y attarder. La solitude des toits me va. Plutôt insomniaque ? J'espère que vous êtes amateur de sucré.  » ajouta t-elle malicieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Elliot West
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens


Re: [Habitation] 28 Old Bond Street, London.

Message par : Elliot West, Mer 21 Juin 2017 - 15:12


Elle voulait se faire guider. Intéressant. J’avais l’habitude d’imposer mes idées et que les gens les suivent, mais dans sa bouche cela semblait quelque peu faux. Comme si elle voulait faire plaisir sans pour autant penser ce qu’elle disait. Elle remonta rapidement les escaliers et redescendit aussi vite. Puis naturellement elle se tourna vers la cuisine.

Eurydice, prénom peu commun. Pour ce qui est de la nourriture, je n’ai pas faim du tout merci. Pour ce qui me concerne, mon prénom est Elliot.

C’était une situation totalement inhabituelle, je n’avais pas partagé un moment avec qui que ce soit depuis plusieurs mois, aucune envie particulière et voilà qu’une jeune femme, relativement jeune, débarquait dans ma cuisine et se faisait à manger.

Qu’est-ce qui peut bien pousser une jeune femme comme vous à se balader la nuit seule dans la rue. De plus vous tombez sur la maison d’un homme qui vient de sortir de prison. Ce n’est peut-être pas la meilleure chose.


Si j’avais été comme tous ces détenus la présence d’Eurydice m’aurait ravi, un peu de chair fraîche à disposition qui plus est pas mal du tout. Cependant je n’étais pas comme ça, et la prison était loin de m’avoir transformé. A la rigueur endurcis mais c’est tout.

Finalement la jeune femme revint vers moi avec à la main une assiette de quelque chose qui sentait le chocolat mais je n’avais guère faim. Au moins elle pourrait en profiter et se remplir l’estomac avec.


Assied-toi et profite de la vue, ce soir la lune est particulièrement belle.

Revenir en haut Aller en bas
Eurydice Wildsmith
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] 28 Old Bond Street, London.

Message par : Eurydice Wildsmith, Ven 23 Juin 2017 - 18:08


« Oh mes envies de meurtres incontrôlables, occupation comme une autre. Je plaisante bien sûr.
Qu'est-ce-qu'un homme comme vous a bien pu faire pour mériter le bagne ? Et puis pour l'instant vous n'avez pas l'air de vouloir m'éventrer et me vider de mon sang.  Ça me rassure.»
* au pire, un peu de magie non ?*

Eurydice accompagna sa réponse d'un sourire en coin qui dévoila sa fossette. C'était un savant mélange entre de la curiosité et du sérieux. A force de se torturer, la nuit se transformait à volonté prenant la forme de son monstre ; celui qu'elle avait décidé de tuer pour que cela prenne fin un jour. La justice moldue était si déplorable. Elle enfourna une cuillerée dans sa bouche avant de poursuivre.

« Je ne comptais pas dormir avec vous tout de suite. » ironisa t-elle.
« Au risque de vous décevoir, je ne m'extasie pas devant la lune, je préfère de loin les journées de pluie. Les gouttes qui tombent. Les flaques qu'elles laissent. Et surtout, l'effet qu'elles donnent, vous savez ces lèvres bleutées à cause du froid. »

Les siennes avaient l'air glacées par la solitude, de celles qui ont croupi en prison, bétonnées contre toute forme d'amour.  Il prenait un ton autoritaire. Encore. Alors pour se sentir à l'aise, elle décida de s'allonger avec des coussins dans le dos. Sa nuque retomba cassante sur l'accoudoir. Elle était d'humeur à profiter de la soirée.  Au milieu de nulle part, avec un parfait inconnu qu'elle ne reverrait peut être pas, sans espoir ni tendresse, elle ne sentait aucunement gênée par des obligations morales. Il pouvait s'avérer distrayant.

« Mes bas sont propres ne vous inquiétez pas. 
 Comment avez-vous fait pour ne pas mourir un peu plus chaque jour ? Je trouve qu'Elliot est bien trop doux pour vous. »


Elle sautait d'une question à une autre se laissant guider par son appétit. L'Anglaise se sentit plus proche de l'homme, de son enfermement. Elle n'imaginait pas l'enfer qu'il avait pu vivre et n'exprimait pas une once de compassion à son égard. Tout cela lui importait. Seule la réponse l'attirait. La belle n'en ferait qu'une bouchée et elle n'avait pas de larmes à donner. Chacun son désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
Elliot West
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens


Re: [Habitation] 28 Old Bond Street, London.

Message par : Elliot West, Dim 25 Juin 2017 - 11:13


La jeune demoiselle maniait l’art de la blague. J’étais entre deux, soit elle se foutait royalement de ma tronche et profitais de mon hospitalité, soit elle était vraiment décontractée et peut-être que ce n’était pas sa première fois à entrer chez les gens comme ça. Elle était là, à mes côtés en train de manger quelque chose avec un sourire en coin sur le canapé. Tout ce qu’il y a de plus normal.

Elle préférait les jours de pluies. Etrange. L’eau ça mouille, ça trempe les vêtements, on ne se sent pas bien. J’étais particulièrement craintif de la chaleur mais la pluie c’était encore pire. Puis elle lui demanda ce qu’il avait fait pour mériter la prison. Quand on y pense Azkaban ce n’est pas rien. 4 murs glacés, des détraqueurs qui n’attendent que votre faux pas pour vous tuer. La seule chose que j’avais pu apprécier c’était le silence. Pas un bruit pendant 5 longues années. De quoi devenir fou.


J’ai fait certaines choses nécessaires. Et je ne me suis pas caché.

Puis en ironisant sur le fait que ses bas étaient propre elle me demanda comment j’avais réussis à ne pas mourir. A vrai dire c’était une excellente question. Et je sentais bien qu’elle n’avait guère de compassion mais plutôt une curiosité malsaine.

Certaines motivations sont plus forte que d’autres. Pas de famille, pas d’attaches, pas de questions en suspens. Quand un homme obtient toutes les réponses qu’il lui faut alors il est libre. Et à partir de ce moment-là plus rien ne peut vous toucher.

Une espèce d’état de grâce permanent, on se sent bien, rien ne nous importe. Il en faut peut pour être heureux, mais quand vous l’êtes plus rien ne compte. Tandis que je continuai de boire mon breuvage je ne pus m’empêcher de lui demander :


Qu’est-ce qui a bien t’arriver pour que tu sois aussi froide à ton âge ? Tu n’as pas l’air bien âgée, 20 ans tout au plus. Et pourtant tu fais partie de ces gens qui n’ont guère de compassion ou de pitié pour le monde qui les entourent.

Revenir en haut Aller en bas
Eurydice Wildsmith
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] 28 Old Bond Street, London.

Message par : Eurydice Wildsmith, Mar 27 Juin 2017 - 14:50


Grandir seule avait forgé un drôle de caractère et grâce à l'alcool, il se retrouvait asperger par l'essence malsaine. Le sucre avait ravivé la flamme. Regain d'énergie. Elle voulait valser avec le diable encore un peu. Monsieur daignerait-il lui tendre la main ?
« allez, prenez-en une bouchée. #accio cuillère » Il y avait une cuillère qu'elle avait laissé sur le plan de travail récupéré avec rapidité.

« Vous ne répondez clairement pas à mes questions pourquoi ferais-je de même ? Et avec des détails je vous prie, je suis d'une excellente humeur. » dit-elle en tournant la tête afin qu'il puisse voir la moue qui se formait sur ses lèvres. Dommage, il était préférable de toujours faire du nettoyage derrière soi et encore jouir de la liberté non ? Elle changea de position pour être face à l'homme dont elle voulait connaître les plus sombres secrets. * Je veux plus * Vilaine avidité.


« Pour vous prouver que je suis de bonne foi je vais vous répondre. 17 ans pour être précise. Pour faire simple et parce que je suis sure que la réponse ne vous intéresse qu'à moitié, soit les gens m'ennuient ou me répugnent et donc pas besoin de compassion de pitié soit ils sont intéressants et me fuient. Ensuite, Concours de circonstances avec ma vie qui en ce moment a décidé de partir en vrille. Enfin j'espère bien changer la donne non ? Il faut moi même que je fasse le ménage apparemment » ajouta-t-elle avec un grand sourire qui s'étirait de part et d'autre de son visage. S'il était moldu il prendrait peur, l'Anglaise en était certaine. Avec les vacances qui approchaient, Londres allait pulluler de petites gens insupportables à chaque coin de rue. C'était une des périodes les plus difficiles de l'année.

Elle s'était promis d'enterrer quelqu'un cette année-là. La brune ne savait pas encore comment et où cela allait se dérouler mais c'était une certitude. Il y aurait un enterrement que personne ne pleurerait assez fort. Elle allait se délecter de chaque seconde. Enfin elle l'espérait.

« Au fait, je me doute que l'hospitalité n'est pas gratuite. Qu'est-ce-que vous voulez ? »
*Dans la limite du raisonnable bien évidemment* L'altruisme n'était qu'un leurre pour masquer l’égoïsme. Il n'avait pas l'air manipulable et elle ne voulait pas se prêter à ce jeu ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Elliot West
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens


Re: [Habitation] 28 Old Bond Street, London.

Message par : Elliot West, Jeu 29 Juin 2017 - 13:00


Elle s’était replacée sur le canapé de façon à me faire face. Je pouvais donc voir son visage. Elle était jeune et pourtant on pourrait presque dire qu’elle en avait vécu plus que la plupart des gens. Elle amena une cuillère en plus en espérant que je prendrais bien un bout de sa préparation. Malheureusement pour elle j’avais tout sauf faim. Je préférai rester sur mon café qui m’aiderait à tenir le reste de la soirée éveillé.

Elle voulait que je réponde à ses questions, mais elle semblait oublier que l’on était chez moi. C’était donc plus normal qu’elle réponde avant moi. Ce qu’elle fit finalement. Elle avait 17 ans, j’étais donc un peu trop large sur mon estimation, elle était un peu comme moi, asociale et perspicace également. Puis finalement elle me demande ce que lui couterait mon hospitalité.

Je l’aimai bien cette petite, elle avait la tête sur les épaules et se doutait bien que dans la vie rien n’est gratuit.


Pour l’instant rien. Mais plus tard sait-on jamais.

En effet, à l’heure actuelle je n’attendais rien d’elle, sauf peut-être le nettoyage de ce qu’elle avait sorti et encore, Jean pourrait s’en occuper après.


Puisque nous sommes à l’heure des confidences, en ce qui concerne mon passage à Azkaban ce fut une longue histoire. Pour faire court, j’ai eu un différend avec un moldu. J’avais de bonnes raisons, il est mort et j’ai payé ma dette. Il a brisé ma vie, c’était un juste retour des choses. On finit tous par avoir à faire des choix difficiles, la différence qui il y a entre les gens c’est leur capacité à faire le bon choix au moment opportun et ce peu importe les conséquences.

Cela forgeait un homme Azkaban. C’était quitte ou double, soit vous finissez fou et complètement timbré soit vous en sortez avec une carapace et prêt à tout subir. Pour ma part ma carapace s’était formée et à l’heure actuelle une seule personne dans ce monde pouvait la briser.

La seule chose que je pourrai dire, c’est d’assumer et ne pas avoir peur de la suite. La vie est une sal*pe alors autant en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Eurydice Wildsmith
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] 28 Old Bond Street, London.

Message par : Eurydice Wildsmith, Ven 30 Juin 2017 - 23:20


*Coriace dis donc* Il ne doit pas raffoler des mets sucrés à rechigner comme cela sur la cuillère pleine de mousse fondante. Elle serait rassasiée pour deux. Que demander de plus. Ses jambes s'étirèrent devant dévoilant ses pieds fins. Le canapé aspirait sa fatigue petit à petit.

« Oh, vous voulez donc dire qu'il y aura une prochaine fois ? Je pourrais revenir décorer, c'est triste à mourir ici.» plaisanta t-elle.

Il sous entendait qu'il y avait une dette entre eux. Elle n'hésiterait pas alors. Ce n'était pas dans ses habitudes de le faire. * presque à votre disposition alors monsieur le bourreau * Ce manoir lui conviendrait bien. *dommage qu'il ne soit pas habité par un moldu mais par un charmant assassin*

Il était temps des révélations et de voir à quel point la jeune femme s'était trompée sur le propriétaire de la belle demeure. Un sorcier. Cela ne la choqua pourtant pas, s'attendant au plus profond d'elle-même à cette réalité. Elle comprenait en partie l'histoire qu'il lui avait racontée. Les choix n'allaient pas être difficiles mais vitales. Pour la survie. Et avant tout pour la vie en paix dont elle rêvait depuis si longtemps.


« Je pense qu'il n'y a pas d'inquiétude de ce côté-là. Je compte bien en profiter davantage . Je suis insatiable. Enfin il me reste quelques petites choses à régler avec propreté parce que je ne compte pas aller en prison moldue ou autres tortures. Je ne suis pas sure que tout se résorbera facilement mais bon qui ne tente rien n'a rien. »

Et tout en lui disant cela, Eurydice tortilla une de ses mèches d'un air pensif. Des désirs de voyages et d'explorations s'engouffraient dans son esprit. Les livres ne suffisaient plus à la satisfaire. Elle voulait sentir, toucher, voir, planquer des souvenirs qui lui appartiendront mais pas entièrement tant qu'elle serait prisonnière. Plus terre à terre, il lui faudrait trouver du travail avant de jouer les bohèmes car ellene comptait pas sur l'argent de son père. Une petite ombre ternissait le flot de ses idées mais pour une fois, elle l'oublia rien qu'un instant.

« Est-ce-que vous êtes complètement revenu du voyage vers la mort?» demanda t-elle très sérieuse.

Elle voulait par dessus tout obtenir des réponses mais une petite voix lui intimait de ne pas le faire. Elle n'était quand même pas dénuée de scrupules la gamine. Alors, la Belle se posa vraiment la question d'un retour en arrière, à une vie saine après le meurtre. Si elle serait capable de ne pas devenir folle, de reprendre le contrôle et de continuer à avancer. Rien n'était laissé au hasard.
Revenir en haut Aller en bas
Elliot West
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens


Re: [Habitation] 28 Old Bond Street, London.

Message par : Elliot West, Ven 14 Juil 2017 - 3:55


[HRP : désolé pour l'attente, je te laisse un post de plus pour terminer le RP, ce fut un réel plaisir !]

Elle était très sûre d’elle pour une jeune femme de 17 ans. Cela faisait sourire intérieurement Elliot, elle en voulait et était presque prête à tout pour y parvenir. Du moins c’est l’image qu’elle renvoyait, peut-être était-ce un moyen de se protéger, aucune idée. Puis elle enchaîna, précisant qu’elle ne voulait pas finir en prison moldue ou d’autres tortures du genre. Si seulement elle savait. Les prisons moldu, comparé à Azkaban, était des cures de remise en forme. Elle finirait bien par le découvrir un jour où l’autre. A flirter avec le danger, il y a toujours un moment où celui-ci nous rappelle à l’ordre.

Rien ne se résorbe facilement. Cela laisse des traces indélébiles et qui se cristallise avec le temps.

Puis, étonnement ou pas, elle me demanda si l’on pouvait revenir du long voyage après avoir commis le péché divin. Si après avoir pris une vie tout pouvait revenir comme avant. Et bien non. Cela n’était pas possible pour la simple et bonne raison que cela touche votre âme au plus profond qu’il soit et que vous devez vivre avec pour le restant de vos jours.

Non et je ne reviendrai jamais. C’est un voyage à sens unique. Une destination sans retour. Et il faut l’accepter avant de l’emprunter.

La nuit battait son plein et les premières lueurs de l’aube pointaient le bout de leur nez, il était peut-être temps pour le serpent d’aller se reposer un minimum avant le reste de la journée qui soit dit en passant allait être mouvementée. Pleins de choses restaient à faire, et il devait notamment se rendre au ministère afin de valider sa formation de légilimens.

Mademoiselle, si tu le veux bien, je vais aller me reposer un peu, à mon âge la fatigue se fait sentir rapidement. Tu peux parfaitement rester ici pour dormir, il faut juste qu’à mon levé tu sois partie. Pour des raisons de sécurité.

Il fixa une dernière fois la jeune femme, se leva, lui fit un signe de la tête et se dirigea vers les escaliers qui donnaient au premier étage. La nuit s’annonçait extrêmement courte.
Revenir en haut Aller en bas
Eurydice Wildsmith
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] 28 Old Bond Street, London.

Message par : Eurydice Wildsmith, Mer 19 Juil 2017 - 3:59


HRPG:
 

Elliot jouait les poètes maniant les belles images pour faire comprendre à la sorcière qu'elle ne s'en sortirait pas indemne. Eurydice devait se préparer elle aussi. Elle ne comptait pas revenir du long périple qui l'attendait. Elle oscillait pourtant encore entre la certitude et l'effroi. Qui pourrait être ses alliés ? De qui devait-elle se méfier ? Sans qu'elle ne sut vraiment pourquoi, ses paroles voguèrent dans son esprit. Elle n'en avait pas encore saisi l'entière portée.

« Je suis sûre que si vous avez pu vous en sortir, il en sera de même pour ma part. Je m'assurerai de cela. »


Elle ne songea pas aux tourments de l'âme qui gambadent en criant, des cris de souffrance. Jusqu'au dernier moment, elle pouvait reculer, faiblir et se repentir de ses sombres pensées mais une seule résidait. Une seule issue de secours. Massacrer. Quelle affreuse couleur que le sang.

« Je ne suis plus en sécurité nulle part. »soupira t-elle légèrement.

L'Anglaise espérait trouver un appartement, une maison, un endroit où créer son foyer, avoir cette odeur qui n'appartient qu'à soi et qui réveille la douceur d'un coup de porte ouverte. Il ne fallait pas presser le temps. Il arrivait toujours à la bonne heure. Elle n'osait pas débarquer chez sa sœur avec un baluchon et des yeux larmoyants et perdus. Cela était juste impossible. Pas elle. Rien que la situation semblait risible et inappropriée. Leur relation commençait tout juste à se tresser.

« Mais soit, vous savez où me trouver. Je pars dans quelques heures. »

Une nuit de plus passée à errer, à être ici ou là bas. Peu lui importait la réalité. Il y avait deux bonnes nouvelles; elle aurait le confort d'un canapé qui l'accueillerait pour qu'elle puisse enlacer Morphée quelques instants et la mort n'était pas dans la ligne de mire. *Douce nuit...* Elle suivit du regard la silhouette avant de laisser sa tête tomber à nouveau et de se recroqueviller pour ne pas avoir trop froid. Même si son envie de voir l'aurore la taraudait, elle ne put s'empêcher de fermer les yeux. Goodbye here.

Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] 28 Old Bond Street, London.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 [Habitation] 28 Old Bond Street, London.


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.