AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Boutique d'Animaux Magiques
Page 58 sur 59
Comptoir
Aller à la page : Précédent  1 ... 30 ... 57, 58, 59  Suivant
Guéthenoc Ursion
Serdaigle
Serdaigle

Re: Comptoir

Message par : Guéthenoc Ursion, Sam 17 Nov 2018 - 20:17


Non, il ne trouvait pas de nom pour baptiser son futur hibou. Soit cela sonnait trop ancien, soit la modernité lui donnait une claque... L'Apprenti-Escuyer, aussi étonnant que cela puisse paraître, commençait à se dire qu'il n'était pas né à la bonne époque. Quelles étaient donc ces manières de changer de négociantes en cours de pourparlers ? Il ignorait quelle voix avait ordonné que Miss Loredana disparaisse en un nuage de paillettes. Où étaient passées les élémentaires règles de bienséance ? Il s’apprêtait à se draper de sa cape de dignité malmenée et accuser vertement la nouvelle venue.

Il ne le put. Il tomba la chemise, la dignité, l'armure et tout ce que le lecteur jugera bon de voir faire tomber, dans l'ultime limite de la pudeur, car il se retrouva devant Theya et il ne s'y attendait pas. Point n'était nécessaire d'avoir ses Aspic pour comprendre qu'elle était l'une des nouvelles vendeuses et que pour l'occasion, elle devait avoir remisé au vestiaire ses armes d’exquises luxures. Il ne craignait rien, son Mestre Jace ne devait pas être loin. Il jeta un regard autours de lui, à sa recherche. Un homme tel que lui rôdait toujours dans les ombres, toujours en Quêste et à l’affût, alors il devina qu'il ne devait pas perdre plus de temps à le débusquer, il se présenterait à eux s'il le décidait.

- « Oh ! Mon bonjour, Ô Eminente Gueuse ! Tu ne T'abuses point, Je suis en effet à la Recherche du Messager de la Table Ronde ! Une créature aussi Noble que Digne ! ».

L'Aiglon admira la manière dont une manante pouvait s'en sortir avec un animal de si belle envergure. Elle se dépatouillait admirablement et se chargea de faire les présentations entre lui et...

- « GALILEOOO ! ». Mais pourquoi cela ne lui était-il pas venu à l'esprit avant ? Tellement évident à présent ! Il ne faisait plus aucun doute que Theya était aussi une Muse à ses heures, certes dépravée, mais que vouliez-vous, en chacun de nous demeurait une partie d'ombre... De lumière, en ce cas particulier. « C'est Parfait, Ô Gueuse Dame ! Un corbeau ? Certes !».

Il avait oublié pourquoi il voulait aussi acquérir un corbeau. Il devait bien y avoir une raison mais elle lui était sortie de la tête. Peut-être que poser une ou deux questions lui permettrait d'y voir plus clair.

- « Dis-moi, Doux Laideron, les corbeaux sonstent-ils tous noirs ? N'en existent-ils pas des blancs ou des bleus ? Ça serait bien ça en bleu ? Qu'en penses-tu ? Cela ferait très Serdaigle ! Existe-t-il une espèce particulière qui a un plumage azuréen ? Ou bien existerait-il des teintures ou un sortilège pour le colorer ? Cela ne lui ferait pas mal? Je ne voudrais point être maltraitant ! Et dis-moi, pourquoi on dit qu'ils sont de mauvais augure ? Les corbeaux peuvent énoncer des prophéties ? Ou bien il y avait dans l'Antiquité des mauvaises gens qui les dépeçaient pour lire l'avenir dans leurs petits boyaux ? Je dis ceci car les Mestres Aruspiciens avaient parfois de drôles d'habitudes... Non pas que je trouve cela drôle... J'aurai dû dire étrange et barbare... Las, c'était une autre époque. Tu était déjà née? Tu connais bien ? Est-ce que les corbeaux ont des propriétés magiques ? Peut-on utiliser leurs fientes comme engrais ou comme cosmétique? Je pourrais les récolter pour toi si tu veux ! ».

Félicitations, Fils ! Toutes vos questions sont très pertinentes !
Revenir en haut Aller en bas
Theya Alomora
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Theya Alomora, Dim 18 Nov 2018 - 0:01


 



Réponse à Loredana ♥

Les limites étaient franchies, mais tu ne t'en souciais même pas, juste ravie de pouvoir la serrer contre toi. La savoir en vie, là, présente à tes côtés était plus que suffisant. Presque les larmes te seraient montés aux yeux en sentant l'odeur de Loredana. Apaisant, comme un pommade que l'on appliquerait sur une plaie, un bisous magique deposé sur une blessure. Ce souvenir devait être loin, mais il était pourtant encore tout prêt, en la revoyant tout semblait refaire surface. A une chose près... Loredana avait l'air d'aller bien, vous n'aviez désormais plus de gêne, tout s'était évaporé ce soir là. Le soir où tu l'avais vu les yeux noircis par le mascara, où tu l'avais serré contre toi, où la lumière des lampadaires avaient ebloui le corps de Loredana à contre jour. La Loredana que tu voyais maintenant était celle que tu avais rencontré dans la forêt, aux Trois Balais, celle avec qui tu partageais désormais tout...

La voir ne pouvait te faire que te rassurer, et entendre des sons sortirent de ses lèvres, te disant qu'elle allait bien, le soulagement, mais il fallait que tu en saches davantage à son sujet... Ce n'était pas le moment, elle était déjà passée derrière le comptoir manquerait plus que tu ailles chercher un café histoire de transformer la BAM en lieu de rencontre. Quoique ça peut-être une idée, boire un verre entourée d'animaux à chouchouter... Mais bon il fallait que tu sois sérieuse, ne pas pousser le bouchon trop loin n'est-ce pas. Tu aurais tout le temps de proposer des choses à Lara et Alhena.

- Je suis heureuse de te voir comme ça, et j'aimerais qu'on aille se boire un verre quelque part un de ces jours. Je pense que l'on a plein de choses à se dire... Je vais bien, ça va, merci. Et toujours avec le serpent qui envenime de plus en plus mon âme d'ailleurs... Regarde !

Ravie de pouvoir enfin lui montrer, là dernière fois tu n'en avais pas eu l'occasion tu lui tendais ton poignet pour lui montrer le bracelet en argent que ton petit ange t'avait offert. Deux serpents qui croquaient ensemble une emeraude. Un sourire timide en montrant ton cadeau d'anniversaire, le premier qu'il t'avait fait. Attendant sa reaction avant de passer à la suite car elle desirait un animal que tu aimais aussi beaucoup... Et elle semblait juste car il y en avait en ce moment quatre bébés en réserve.

- J'ai ça en réserve, je reviens accompagné d'un petit clin d'oeil en te retournant pour pousser la porte de la réserve d'un geste théatral, faisant sursauter Georgie que tu avais oublié et qui montait sur le haut de ton crâne. Tu rigolais puis te dirigeai vers les bébés niffleurs.

En t'approchant d'eux tu sentais le petit botruc un peu effrayé mais il commencait à s'habituer à la présence des autres animaux. Penchant ton poignet en mettant en évidence ton bracelet pour les attirer, tu voyais les huit petits yeux bleus des bébés regarder l'objet scintillant. Un petit couinement d'adoration, tu faisais descendre ton poignet, et l'un après l'autre ils vinrent dans ta main. Deux dans cette main, pour l'autre main tu t'étais servi d'une pièce de monnaie trainant dans ta poche. Accompagnée des quatre niffleurs que tu serras contre toi, leurs douceurs étaient irresistible. Ces petites merveilles avaient le don de te faire craquer, leurs petits yeux bleu si innocent... Les mains chargées par les niffleurs, un blanc et noir, un blanc et roux, un noir et un gris, tu repassais la porte de la réserve en leur parlant :

- Vous êtes vraiment trop mignon, vous me faites craquer !

Te rapprochant de Loredana tu tendais tes mains en les posant sur le comptoir, dévoilant les quatres petites merveilles que tu avais en réserve.

- Ils sont pas trop mignons ! Je fond complètement ! les deux autres niffleurs se dirigeaient vers le poignet où se trouvait ton bracelet, obsedés à l'idée d'attraper le bijou. Tu rigolais gentiment, un regard presque larmoyant en voyant tant de mignonnerie sous tes yeux. Rien ne pouvait plus te combler que ces petites merveilles...

- Je ne t'apprend rien, ils sont fana des objets scintillants... Et ils ont tous les quatre un caractère très facile, je n'ai pas eu du mal à les approcher et pourtant je suis là depuis peu...

Succombant à la douceur de ces petites bêtes, tu penchais la tête en les regardant d'un air stupide, s'accharnant sur ton bracelet. Tu redescendais la manche de ton tee-shirt. Les huit yeux se rivèrent vers les tiens, une moue incompréhensive qui ne te faisait que plus craquer.

- Ils sont trop mignoooooooons !




Réponse à Guéthenoc



Un regard vers ton évaluatrice et future patronne, tu retournais ton attention vers le petit démon qui te faisait grossir les yeux d'étonnement, de rage ? Un surnom pareil ? Bon sang, tu en aurais presque envie de lancer des injures mais que dire de plus. Essayant de contrôler ta rage, le sang te monter néanmoins à la tête, faisant rougir tes joues. Frottant ta tête de ton pouce, l'escuyer de ton petit ange avait au moins la politesse d'avoir de bons goûts musicaux d'après ta narratrice. Une nouvelle fois un nom d'antan sur ses lèvres et tu te figeais en les entendant. Les lèvres closes et serrées, dommage que Jace ne soit pas là pour le recadrer un peu.

Le vif du sujet revint, enfin plutôt devrais-je dire le corbeau, et celui-ci commença par un autre surnom. Cette fois tu ne pouvais retenir ta colère. Doux Laideron ? Sérieusement ? Là il me cherche. La lèvre mordue, tu te retenais en esquissant un sourire, préparant tes futures paroles. Et la tirade qui s'en suivit ne fit que te plonger dans une colère encore plus noire qu'elle ne l'était. Lancer un sort à un animal ? Une inspiration pour te calmer, des questions en suivait, par centaine te semblait-il. Alors tu commençais, en regardant le petit être démoniaque droit dans les yeux, d'un regard glacial teinté de couleur noisette :

- Tu sais Guéthenoc, je ne suis pas sûre que ton Mestre apprécie la manière dont tu me surnomes... Je pourrais lui en toucher un mot, je le vois après. Pour répondre à tes multiples question, croisant les bras tu prenais un regard beaucoup plus serieux mais toujours accusateur, Sache qu'il existe des corbeaux albinos, si tu souhaites en acquérir un il te faudra passer une commande. Il n'existe pas de corbeaux bleu, ni de couleur azur, ni de teinture, et je te garantie que si tu compte lancer un sort sur un corbeau ou n'importe quel animal de cette boutique pour quelque raison que ça soit je ne te le vendrais pas. Tu as pas non plus intérêt à faire ça pour Galileo, c'est de la maltraitance et je pense que Lara en tant que vétérinaire n'apprécierait pas du tout. Juste histoire de lui remettre les idées en place, tu reprenais un peu plus calmement, Pour ce qui est de sa symbolique de mauvais présage, je pense que l'histoire est assez lointaine et remonte à des temps qui ne sont pas les notres, des millénaires nous séparent et je pense donc que ni toi ni moi n'étions nés. Bien que je serais interessée par en savoir plus, il est vrai que le corbeau est repris dans de nombreux ouvrages comme un oiseau de mauvais augure, reflétant la mort. Interessée par les pensées qui venaient te faire réflechir au sujet, il fallait tout de même que tu continues à lui répondre sur l'utilité du corbeau et de ses propriétés Le corbeau est un animal non-magique tout comme la chouette, à ce que je sache tu ne trouveras aucune utilité dans ses plumes ni dans ses fientes, si tu souhaites les utiliser comme engrais fais comme bon te semble mais en tout cas je ne veux certainement pas me tartiner le faciès avec des fientes d'oiseau.

Levant les yeux au ciel avec sa proposition tu te contentait de te diriger vers les corbeaux pour les lui montrer en jetant un oeil une fois de plus à ta future patronne et ton amie, la boule au ventre s'était dissipé par l'agacement des surnoms donnés. Et tu étais devant les oiseaux qui étaient occupés à croasser à ton arrivée. Oui oui du calme Tu regardais les trois corbeaux présents et l'un attirait ton attention car il semblait plus sociable que d'autre. S'approchant doucement vers toi, tu regardais ses yeux noirs et lui souriait en le saluant :

- Coucou toi !

Ces oiseaux mis à l'écart par les contes et mythes étaient comme tous les autres animaux et nécessitaient de l'attention. Alors tu t'adressais cette fois à ton premier client avec gentillesse cette fois-ci ;

- Celui-ci me semble vraiment gentil, il n'a pas l'air effrayé, il s'est approché de moi alors que les autres sont restés à l'écart, je ne sais pas si tu l'as vu. Est-ce qu'il te plait ?

Le corbeau batti des ailes, faisant tomber une plume, flottant avec douceur jusqu'à se poser sur le sol. Tu t'accroupissais pour attraper la plume noire, et doucement la caresser entre tes doigts. Premier contact tactile avec l'animal, une douceur inégalable, et souriant au volatile qui penchait la tête, tu attendais la réaction du jeune démon.

Revenir en haut Aller en bas
Loredana Sparks
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Re: Comptoir

Message par : Loredana Sparks, Lun 19 Nov 2018 - 9:22



Theya ♥  

Dans son regard, je pouvais apercevoir le soulagement qui apparaissait. Une lueur qui avait surgi à l'instant où j'avais dit que j'allais bien. Nous en avions traversé des épreuves ces derniers temps elle et moi. Je me sentais coupable de ne pas avoir su gérer tout cela par moi-même. Je me sentais tellement...petite et insignifiante à cette époque qu'il m'avait été impossible de rester seule. Il y avait eu ce vide dans mon esprit, cette impression de ne plus être capable de penser, de vivre dans un dystopie. L'impossibilité de retrouver le sourire et la seule envie de disparaître. C'était la raison pour laquelle j'avais abandonné mes proches. Sauf Theya qui m'avait trouvée.
J'étais contente qu'elle ait été prise à la boutique d'Animaux Magiques. Je connaissais son amour pour les animaux et savais très bien qu'elle ferait une très bonne stagiaire ici. J'espérais qu'elle se plaise autant que je m'y étais plu. Travailler autour d'animaux avait été une expérience très enrichissante pour moi. J'en avais énormément appris sur les créatures magiques. Ressortir de là avec ce genre de connaissance pouvait être très bénéfique pour l'avenir.

- Je suis contente que tout aille bien pour toi également ! Et ton bracelet est magnifique et te va vraiment bien. C'est cool que ça se passe bien entre vous !

Les relations de couple me paraissaient bien éloignées de moi maintenant. Depuis ma rupture, je n'avais pas retrouvé quelqu'un et je ne cherchais pas vraiment en réalité. Quelques relations éphémères. Rien de sérieux, rien de concret. Juste histoire d'oublier le temps d'une nuit. Elle ne voulait pas revenir en arrière et ignorait ce qu'était devenu Daemon. D'après les dires, il était parti vivre aux Etats-Unis pour ses études. Il revenait de temps en temps, mais devait sûrement faire en sorte de ne pas me croiser. Ce qui n'était pas plus mal finalement. À peine remise de la rupture, je ne voulais pas replonger de nouveau.

Je laissai Theya se diriger vers la réserve tout en rigolant face à sa théâtralité. La bonne humeur régnait dans la boutique et j'avais besoin d'un peu de douceur. D'où cette envie d'adopter un bébé Niffleur. Certes ces petites bêtes étaient de vraies calamités. Malgré tout, elles étaient tellement...mignonne.
Quelques instants plus tard, la jeune stagiaire était ressorti, quatre Niffleurs dans les bras. Leur parlant comme un enfant s'adresserait à son doudou favori.

Quant à moi, j'étais tout simplement hypnotisé par ce que je voyais. Comment faire un choix entre ces quatre petites merveilles ? Tous me faisaient de l’œil. Et je les regardais avec une joie intense. Une grande affection se créait déjà entre eux et moi. Tellement que je ne remarquai même pas mes yeux virer au rose. Une couleur qui, dans ce cas-ci, marquait cette légèreté, ces ondes positives que renvoyaient les bébés Niffleurs.

- Ils sont tellement adorables, comment veux-tu que je fasse un choix entre ces quatre ?

Était-il possible qu'elle puisse en prendre qu'un seul aujourd'hui ? Elle en doutait sérieusement...  
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Finrod Elensar
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Comptoir

Message par : Finrod Elensar, Lun 19 Nov 2018 - 11:09


PV Lara Wind


Mission officiel pour le Ministère de la Magie, si un jour le sorcier trentenaire avait imaginé travailler pour le Gouvernement, il aurait probablement explosé de rire, lui qui était pourtant régulièrement sur la retenue. La situation était quand même comique en soit. Mais sa mission avait un but bien précis et défini. D'ailleurs, la fin de journée approchait à grand pas et son départ de son bureau semblait difficile, car la paperasse de fin de semaine était arrivée toute en même temps. Ils attendraient lundi. L'assistant de direction du département avait à faire en dehors. Pour le bien du recensement.

Retour donc sur un lieu qui avait été celui de travail pendant des années durant. Finrod affectionnait ses pavés familiers cette foule allant et venant entre les différents établissements. Cette fois-ci, il poussa la porte des clients pour entrer dans la BAM, chose qu'il n'avait pas faite depuis qu'il avait vendu l'endroit. Il avait d'ailleurs entendu des rumeurs comme quoi la propriétaire avait déjà changé. Qu'importe, à son poste il pouvait s'assurer du bien-être des animaux. Il vit quelques changements à ce qu'elle était avait mais rien de bien radical pour autant. En attendant qu'on vienne le voir, il parcourait les rayons. Profitant de retrouver le contact direct avec les animaux qu'il n'avait plus dans les bureaux. Quoique certains collègues du département ou d'autres d'ailleurs pouvaient être assimilés à des singes vu leur comportement primaire mais qu'importe. N'ayant pas eu d'indicent majeur sur le terrain, il n'était pas nécessaire pour lui de se déplacer.
Revenir en haut Aller en bas
Theya Alomora
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Theya Alomora, Mar 20 Nov 2018 - 19:06


 



Réponse à Loredana ♥

La douceur du duvet d'un être à pein né sur tes doigts, des caresses si douce sur ta peau. Tu fondais, littéralement. Ton coeur se transformait en chamallow, il ne manquait plus que la braise afin de le faire griller. Les niffleurs avaient ce don à eux-seuls. Et apparemment tu n'étais pas la seule dans cet état. Tu relevais la tête pour demander l'avis de Loredana mais elle ne savait pas quoi choisir, et toi tu détecta quelque chose de changer... Mais...

- Hé tu as pas changé un truc chez toi ?

Te focalisant sur un des niffleurs qui marchait sur le comptoir en l'attrapant "Hop hop hop reviens ici toi, tu vas me vider la caisse". Il est vrai que ce n'était pas très prudent de ta part, sortir quatre bébés niffleurs de la réserve pour les montrer à Loredana... Mais en même temps ils étaient trop mignons !
Georgie montait sur ta tête et regardait de sa hauteur princière la scène qui se déroulait plus bas. Observant Loredana lui aussi semblait intrigué par ces petites créatures. Regardant alternativement l'ex-lionne et toi, il descendi en se servant de tes cheveux bouclés tel une corde, non pas derrière mais bien devant ta figure. Prenant appui sur ton front, ton nez, ta lèvre, jusqu'à se mettre au creux de ton coup.

- Ca va tu t'amuse bien à faire le cirque sur ma figure ?

Petit roulement des yeux dans tes orbites avant de sourire à ton amie. Les petits niffleurs commencaient à faire des bétises puisque tu en voyais un se diriger vers la caisse tandis qu'un autre s'était mis sur la main de Lore, imaginant peut-être que le bijou à l'émeraude était à elle. Main sur le comptoir tu dévoile le bracelet en le faisant tinter à ton poignet avec tes ongles. Changement de direction des deux niffleurs qui étaient parti en escapade.

- Allé là un deux trois et quatre au rapport dans mes mains, aloooors ? Tu prend lequel ?

Tendant le creux de tes mains tu sentais la douceur de leurs poils caresser à nouveau ta peau, tant de douceur et tu regardais Loredana, dans les yeux. Ca y est, tu n'en revenais pas.

- Bon sang mais tu as les yeux roses !

Revenir en haut Aller en bas
Isolde Hawkes
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Isolde Hawkes, Mar 20 Nov 2018 - 20:54


À Theya ☼

Une vendeuse ne tarda pas à pointer le bout de son nez. Isolde se sentait nerveuse, mais la vue de ce visage familier calma instantanément le martèlement dans sa poitrine. Quel était le prénom de cette camarade de Poudlard, croisée çà et là dans les couloirs ?
— Je suis Theya, que puis-je faire pour toi ?

Ah bah il suffisait de le demander, songea la cliente en craignant soudain qu'on eût pu lire dans ses pensées. Il fallait vraiment faire attention désormais.
— Salut, fit-elle en hochant la tête et en gardant son petit air sérieux.

Elle ne sut dire si son aînée l'avait reconnue, mais à vrai dire, cela lui importait peu. Elle n'était pas là pour faire la causette et se taper dans le dos en échangeant des anecdotes cocasses à propos de leurs souvenirs communs à Poudlard. Ce n'était pas vraiment le genre d'Isolde, de toute façon.
— Je veux adopter un corbeau, expliqua-t-elle. Et ce qui va avec.

Elle se tourna vers les cages visibles où dormaient ou croassaient paisiblement les oiseaux au plumage sombre et brillant et au long bec rêche. Ces volatiles ne plaisaient pas particulièrement à Isolde – qui, par ailleurs, s'intéressait peu aux animaux. Ils ne lui inspiraient rien qui vaille. Leur air à la fois stupide et avide les rendait aussi repoussants qu'indignes de confiance. Mais la jeune sorcière n'avait pas vraiment le choix. Les hiboux et les chouettes prenaient trop de place et risquaient de piquer la curiosité des fouineurs. Un corbeau passerait plus inaperçu, y compris pour les moldus.
Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Comptoir

Message par : Arty Wildsmith, Mer 21 Nov 2018 - 16:46


Comment ça Arty ch*ant ? Il allait très bien s’en occuper de son petit elfe oui, un mignon petit bébé aux grandes oreilles pointues – légèrement ridées. Toujours est-il qu’il fallait avouer que la façon de procéder d’Aza – certes expéditive – était grandement efficace. Puis il avait donné envie, d’une façon totalement inconnue et étrange d’ailleurs, aux elfes de lever la main rapidement afin de pénétrer dans leur foyer. Impressionnant. Le gamin avait presque eu envie de sautiller avec eux tellement l’événement était marquant, légendaire. A partir d’aujourd’hui ils devenaient réellement une famille, avec un petit être à leur charge. Il essaie d’ignorer l’autre elfe, celui qui n’avait pas été choisi, dont on pouvait presque voir les larmes perler aux bords de ses yeux globuleux. Deux secondes de trop et Arty aurait déjà voulu un petit frère pour leur elfe. Heureusement, sa concentration est immédiatement alpaguée par un Azaël ronchon mais qui lui proposait bien tendrement de choisir le prénom de leur créature enthousiaste.
Alors le Louveteau reste là tandis que son meilleur copain s’occupe argent et administratif au comptoir de la boutique – lui ne fait pas attention à cela, après tout, c’est vrai que c’était Azaël le chef de famille. Accroupi devant le petit être, il réfléchit, marmonne, se pince le menton et penche la tête de tous les côtés. Saisir les traits de l’elfe pour lui donner le prénom le plus approprié. Celui qui claquerait et coïnciderait avec sa brillante personnalité – forcément, puisqu’il était maintenant l’elfe d’Azarty. Ce n’était pas rien.

Tandis que les gallions devaient gazouiller sur le comptoir, donnés de la main riche du Peverell. Balthazar ! C’est bien ça Balthazar ! que sa voix fuse alors joyeusement dans le magasin. Peut-être qu’Aza avait hoché la tête, avait grommelé légèrement son accord pour ce fameux baptême. Toujours est-il que le gamin se releva brusquement, prenant Balthazar par la main tandis qu’ils étaient rejoints par le Serpentard pressé de quitter la Boutique. Rholalala on va tellement s’amuser tous les trois ! Absolument sûr et certain puisqu’il était déjà en train de trottiner vers la sortie.
Un simple sourire jeté vers l’arrière pour saluer la gentille vendeuse : Au revoir Madame ! Merci beaucoup ! Allez viens Balthazar, direction la Cabane ! Poing frénétique levé vers l’avant, et ils avaient disparu.


Départ d'Azarty, merci Lara ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Theya Alomora
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Theya Alomora, Jeu 22 Nov 2018 - 20:24






Réponse à Isolde


Quel était donc le nom de cette jeune fille qui te disais quelque chose... Fouillant dans ta mémoire pendant que la jeune fille te faisait part de la raison de sa venue, un corbeau. Etrange, ça faisait déjà le deuxième et tu n'en était qu'à ta troisième vente... Hm tu regardais l'endroit où se trouvait les volatiles aux sombres présages. Passant devant le comptoir pour rejoindre la jeune fille, tu lui demandais alors :

- Je suppose que tu veux un corbeau assez social ? Histoire qu'il ne te croque pas la main avec son bec ?

Petit sourire de ta part et à ce signe "ISOLDE ! Voilà ton nom ! Je m'en souvenais plus ! Comment tu vas ? Viens je vais te montrer les corbeaux, nous en avons trois actuellement, on va voir lequel te conviendrait le mieux."

Te positionnant devant les cages et tu attrapais quelques graines pour leur donner, attendant que l'un des trois se dirige enfin vers toi, allé viens... Et hop, en quelque saut, les jeunes corbeaux s’avançaient l'un après l'autre vers toi.

- Oui vous avez faim, tenez pour vous Déposant les graines sur le sol tu attendais qu'ils picorent afin de voir lequel serait le premier à rejoindre ta hauteur.

Décidément aucun des trois n'étaient d'humeur... Pourtant il y en avait un qui était plutôt gentil et sociable normalement, peut-être avait-il peur ? Le reconnaissant à ses plumes toujours froissées, en vrac. Comme toi le matin quand tu venait de te lever, les cheveux en pétard pourrait-on dire.

- Celui que tu vois avec les plumes un peu en vrac, on va dire qu'il est decoiffé, il est très sociable et jeune. Tu veux le voir de plus près ?

Revenir en haut Aller en bas
Isolde Hawkes
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Isolde Hawkes, Sam 24 Nov 2018 - 16:06


Pour Theya ♫

La jeune vendeuse affichait un étrange air interrogateur qui préoccupait Isolde. Connaissait-elle ses desseins ? Avait-elle deviné la raison profonde de sa venue ? C'était impossible, mais ces lèvres semblaient retenir un flot de paroles que la jeune rouge et or redoutait d'écouter. Ce fut d'abord une question professionnelle qui fut prononcée. Comment diable Isolde pouvait-elle savoir quel type de corbeau elle souhaitait ? Un avec la capacité de voler et de porter des messages, c'est tout ce qu'elle exigeait. Qu'il fût sociable, agressif, peureux ou apathique lui importait peu. Isolde haussa les épaules et laissa Theya s'extraire de derrière le comptoir. Elle n'avait pas fait deux pas qu'elle s'exclama soudain, ce qui manqua de faire sursauter la cliente :
— ISOLDE ! Voilà ton nom ! Je m'en souvenais plus ! Comment tu vas ? Viens je vais te montrer les corbeaux, nous en avons trois actuellement, on va voir lequel te conviendrait le mieux.

Voilà donc ce qui semblait la turlupiner. Isolde lui offrit un sourire ponctué d'un hochement de tête. Ce qui traduisait le soulagement pour l'une serait sans doute interprété comme de l'amusement par l'autre. Les deux pensionnaires de Poudlard se rendirent ensuite auprès des corbeaux qui s'avancèrent prudemment vers le visage familier de Theya qui les appâtait avec de la nourriture. Isolde se demanda si les graines avait bon goût mais se garda bien t'interroger la Poufsouffle. Celle-ci lui désigna un des trois volatiles, supposé amical, et qui avait un plumage totalement désordonné qui lui conférait un air encore plus ridicule que ses deux pairs.
— Tu veux le voir de plus près ? proposa la jeune fille.

Isolde s'approcha de la cage et examina l'oiseau sans mot dire. Il avait effectivement l'air jeune, cela se voyait à la façon dont il se tenait sur ses deux pattes et à son regard qui semblait à la fois vif et naïf. L'adolescente tendit la main et vint glisser son doigt potelé à travers la cage, attendant une quelconque réaction de la part de l'animal.
Revenir en haut Aller en bas
Theya Alomora
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Theya Alomora, Dim 25 Nov 2018 - 2:50


 



Réponse à Isolde


La jeune lionne s'approchait de la cage, tendant son doigts sans un mot, comme si elle attendait la réaction du jeune corbeau. Un danger, car oui certains corbeaux pouvaient se montrer agressif et n'hesiteraient pas à venir lui pincer le doit avec leur bec noir.
Ton coeur manqua un battement quand tu vis le corbeau ebourriffé battre doucement des ailes. Qu'allait-il faire ? Celui ci se rapproche de la rouge et or, doucement mais sûrement. Un air interrogeateur passait dans ses prunelles noires. La tête penchée il fit un léger croassement, se rapprochant encore doucement, sans montrer de signe d'un quelconque mécontentement. Ouf, il semble l'apprécier

Le doute était toujours présent, il s'agissait de tes premières ventes et tout était imprévisible, le corbeau semblait décider à se laisser faire. Sans dire un mot tu entras dans la cage, pour prendre le corbeau dans tes bras. Se laissant faire comme un bébé, au creux de tes bras tu le montras à Isoler en prenant soin de refermer la cage.

En caressant ses plumes noires tu dis :

- Tu peux le toucher si tu veux, il semble ne pas avoir peur et t'apprécier, les corbeaux sont des animaux délaissés par leur mythe du mauvais présage, celui-ci est vraiment gentil.

Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Re: Comptoir

Message par : Azénor P. Benbow, Mer 28 Nov 2018 - 14:15


coucou c'est vu en courrier déjà?


On lui a répondu très rapidement, lui faisant comprendre qu'il est bien plus judicieux de se déplacer jusqu'ici pour l'achat de son Phénix. Bien sûr elle a passé des années à se documenter sur cette espèce rare et majestueuse, c'est en quelques sortes devenu son emblème, de part son appartenance à un certain Ordre, et de part l'Espoir que cet oiseau émane de son nom. Et puis elle a décidé de passer à l'action d'enfin sauter le pas. En guise cadeau personnel à sa promotion. Il est connu que déjà des Phénix ont eu pour maison le bureau du Directeur de Poudlard. Qu'il en soit ainsi, son choix est fait. Il aura la place qu'il veut, l'espace qu'il désire.

Azénor pousse la porte de la boutique d'animaux magiques et s'avance jusqu'au Comptoir. Elle attend que quelqu'un vienne l'importuner et zieute aux alentours toutes ces créatures extraordinaires, en attendant. La dernière fois qu'elle a mit les pieds dans la boutique, c'était pour en ressortir avec deux elfes de maison. Un pour la tête de sanglier, un pour son usage personnel. Oh bien-sûr, elle en prend grand soin. Elle reste attentive à leur besoin, et s'occupe bien d'eux. Après tout, ils sont des bêtes bien plus intelligentes que les préjugés qu'ils doivent porter.

Inconsciemment, Azénor s'attend à se retrouver face à Theya, une de ses jeunes élèves, stagiaire ici-même. Les cours sont finis et les stagiaires ont eu leur permission de sortie. Comme la Poufsouffle connait déjà la raison de sa venue; la demoiselle sait à quoi s'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Guéthenoc Ursion
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Guéthenoc Ursion, Mer 28 Nov 2018 - 22:53


Malgré les leçons transmises à la dure par Son Mestre en la Matière, il ne s'attendait pas à devoir subir le courroux de la Dame Theya. Avait-il manqué un chapitre ? Ou bien était-elle d'une sorte qu'il n'avait pas encore étudié ? S'était-il endormi en pleine séance ? Peu probable, le Parangon Sylvestre l'aurait aussitôt secoué comme un prunier. Existait-il une faille de l'enseignement de Jace ? Cette notion était à deux doigts de lui faire perdre la tête tant cela lui était inconcevable.

En attendant, elle se dressait telle une Vierge de Fer prête à le pourfendre ! Les yeux lançaient des éclairs et la voix charriaient des glaçons. Il aurait bien gloussé sous cape en imaginant Son Modèle la queue entre les pattes, mais il commençait à distinguer une aura autour de la vendeuse. Cela ne présageait rien de bon. Un halo de clarté semblait se développer, se distordre et se dilater. La lumière semblait prendre forme. S'agissait-il du patronus de Theya qui sortait malgré elle pour la défendre d'une menace ? L'Escuyer représentait-il une menace ? Lui ? Guéthenoc Ursion, de la Maison du Même Nom ?

Peu importait en vérité. Il n'avait d'yeux, à moins que ses sens ne l'abusent, pour le patronus de Theya qui prenait forme sous l'effet des émotions de la ribaude. Tiens ? Un singe ? Il y regarda de plus près... Vous ne demanderez point comment il reconnut cette espèce simiesque, mais il n'en doutait guère. Un bonobo... Non ? Vraiment ? Il guetta le décors de la boutique en quête de Son Mestre, la coïncidence étant trop grosse. Il secoua la tête et se reprocha ses images naissantes. Tu m'parles de papillons dans le bas-ventre...

Il ne fit mine de rien, ne voulant pas qu'elle se rende compte du cours de ses pensées. Aussi, se contenta-t-il de dire : « Certes oui, il me plaît ! ».

Il parlerait plus tard de toutes les informations issues du puit de sagesse qu'elle était en réalité. Sources de plaisirs et de désillusions...
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: Comptoir

Message par : Azphel, Dim 2 Déc 2018 - 20:34


Se promener directement sur le chemin de Traverse était toujours particulier pour Azphel. Il avait à la fois l'impression de connaître cette rue commerçante par coeur, et en même temps, il s'y sentait toujours un peu étranger. Il préférait de loin son penchant maléfique qu'était l'Allée des Embrumes, à la fois plus mystérieuse, mal réputée à tord, et surtout beaucoup moins densément peuplée. Une excursion sur le Chemin de Traverse collait systématiquement avec brouhaha, boutiques surpeuplées et niveau sonore de la part d'individus sans intérêt beaucoup trop élevé. D'autant plus qu'à l'approche des fêtes, de nombreux sorciers venaient ici faire des emplettes, ce qui ne désengorgeait pas les rues, bien au contraire.

Le sorcier poussa la porte de la BAM, et sa rigidité se décanta quelque peu lorsque ses yeux émeraudes se posèrent sur les animaux et créatures qui étaient présentés ici. Clairement, la BAM avait ce petit côté enfantin que d'autres boutiques n'avaient pas : Quand on arrivait ici, le sourire était automatiquement de sortie, à moins de ne pas aimer les animaux... auquel cas entrer dans la BAM relevait de l'idiotie. Azphel avait une idée approximative de ce qu'il voulait et se dirigea vers le comptoir, attendant son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Theya Alomora
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Theya Alomora, Dim 2 Déc 2018 - 22:39


 


Réponse à Azénor

Tu baillais, car ouais la nuit avait été mauvaise ce jour là. Mais la seule chose qui pouvait t'égayer était de retrouver tes petits animaux tant adoré. Alors le matin quand tu arrivais à la boutique tu avais pris soin de nourrir chacune des petites bêtes, volatiles, aquatiques, terrestre... Tu les aimais tous autant qu'ils étaient. Même ceux que tu craignais tu avais fini par t'y habituer en quelques semaines.
Tu étais cachée par les rayonnages, bien trop occupée à admirer les animaux et leurs beautés inégalées. Il fallait que tu ailles t'occuper des animaux de la réserve, oh oui ton cher botruc était toujours là ne vous en souciez guère. Il ne la quittait pas d'un cheveux, car oui il était toujours accrochés à ses bouclettes, occupé à les tresser pendant que celle-ci travaillait. La réserve était chargée, et tu étais excitée à l'idée de peut-être voir un phénix, ou une tout autre créature qui t'était inconnue.
Quelques jours auparavant tu avais eu l'honneur de répondre à la directrice de Poudlard qui voulait acquérir un phénix, et c'est en retournant au comptoir de la boutique que tu la découvrais. Sursautant, comme si elle avait lu dans tes pensées et qu'elle était arrivée en un claquement de doigt, tu rougis légèrement en te retrouvant face à face avec ta directrice. Tu allais t'occuper de sa commande ! Fallait pas déconner là !

- Bonjour Mme Benbow, c'est un plaisir de vous voir ici, bienvenue ! Vous venez pour le phénix je suppose ?

Un sourire chaleureux et bienveillant sur tes lèvres en espérant faire bonne impression à ta directrice, ce n'était pas n'importe qui après tout...

Réponse à Guéthenoc

La plume encore entre les mains, tu souriais, satisfaite de ce cocon que tu t'étais créé. Une bulle dans laquelle il ne se trouvait que toi et le corbeau qui te regardais de ses yeux noirs. Tu voulais le caresser, passer cette barrière qu'il y avait entre toi et la jeune bête.
Les mots bienséants du jeune seigneur raisonnait à tes oreilles, une affirmation en ce qui concernait ce petit corbeau, tu en jalouserais presque. Ah, non ma belle, tu ne vas te prendre un corbeau... Enfin pas encore... Jetant un oeil vers ta future patronne, tu ouvris délicatement la cage des volatiles. Les voyant s'agiter en posant un pied dedans. Alors que celui sur lequel tu avais jeter ton dévolu s'approchait doucement de toi en sautillant, les autres s'isolèrent dans un coin pour ne pas qu'on les dérange sûrement. Alors tu tendais doucement ton bras, et le petit corbeau battis doucement des ailes pour s'accrocher à ton bras. Adorable.
Tu souriais, le caresser doucement, et sortait de la cage en prenant soin de la refermer, et tu montrais de plus près la bête au futur propriétaire.

- Il te plait alors petit seigneur ? Je crois que c'est comme ça que mon cher et tendre t'appelle... Auras-tu besoin des accessoires et aliment qui vont avec pour le hiboux et le corbeau ?

Ça y est, tu avais presque fini ta première vente, et elle resterait à jamais dans ta mémoire... En esperant avoir impressionné ta future patronne.

Réponse à Azphel


La journée avait plus que bien commencée, tu t'afférais dans la réserve, t'occuper des animaux était devenu ton passe-temps préféré. Enfin, au second plan, le premier étant passer quelques heures dans le parc avec ton cher serpent.
Les botrucs étaient content de voir Georgie, et lui aussi, il semblait s'habituer à ton épaule et tes cheveux mais aimait pourtant toujours retrouver ses copains de la même espèce. Vous ne formiez qu'un, toi Georgie et Nana, mais il est vrai qu'il leur fallait se socialiser un peu avec leurs espèces. Tu regardais les petits niffleurs s'amuser avec des petites noises que tu leur envoyais, en attendant le prochain client qui viendrait effleurer le tapis si connue de la Boutique des Animaux Magiques.
Ce qui ne se fit plus tarder, la hâte de savoir ce que celui-ci ou celle-ci voudrait tu sortais de la réserve en voyant un homme qui t'était totalement inconnu. Alors les salutations ainsi que la bienséance étaient à l'ordre du jour :

- Bonjour Monsieur, bienvenue à la Boutique des Animaux Magiques ! En quoi puis-je vous aider ?
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: Comptoir

Message par : Azphel, Mer 5 Déc 2018 - 18:57


@Theya

La BAM ne désemplissait visiblement jamais. Ce devait être un des commerces du Chemin de Traverse qui fonctionnait le mieux, songeait Azphel, ses yeux s'égarants sur des clients qui déambulaient dans la boutique alors qu'il attendait qu'on vienne s'enquérir de ses souhaits. La boutique était sans doute un des meilleurs investissements à faire, et elle ne semblait pas connaître de ventre mou, contrairement à Barjow & Beurk où la clientèle se faisait timide ces temps-ci, malgré des nouveautés au catalogue et des campagnes de promotions à grande échelle.

La voix de la vendeuse qui l'interpella sortit Azphel de ses songes, aimable, avenante et polie. Il lui rendit sa bonne humeur dans sa réponse :
- Bonjour ! Je viens vous voir parce que je suis intéressé par les chiens que vous pouvez éventuellement avoir... ? Un ou une malinois, pour être plus précis ?

Sa demande était à la fois précise et pas tellement. Si la BAM ne proposait pas de chien de cette race il se tournerait volontiers vers une autre. Il appréciait le malinois, pour son caractère défensif et surtout sa grande fidélité envers son maître, mais ce n'était pas vraiment pour lui qu'il était là aujourd'hui, alors d'autres races de gros toutous bien mignons pourraient convenir ! Lui avait déjà assez à faire avec Nour, son loup qui avait atteint l'âge adulte, et Duchesse, sa panthère noire qui vivait tantôt comme une ronchonne passive/agressive, et le reste du temps comme un vrai sac affalé partout où elle passait et grande amatrice de câlins ronronnants !
Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Re: Comptoir

Message par : Azénor P. Benbow, Jeu 6 Déc 2018 - 21:43


Theya


Les doigts de la dame cliquent les uns après les autres, en mouvements réguliers, contre le comptoir, à côté duquel elle attend sagement son tour. Elle zieute les rangées, apprécie l'atmosphère du magasin. Et finalement très vite, la demoiselle qu'elle attendait arrive, tout sourire, quelques peu gênée, bien que extrêmement chaleureuse. LA Directrice lui sourit en retour, très polie. Elle se tourne d'un quart pour se retrouver face à son élève qui aujourd'hui n'en est pas une! Theya est simplement celle qui va s'occuper de lui fournir son Phénix, pas de sévérité, simplement de la sympathie. Oh merci Miss Alomora. Tout à fait!
La dame fourre ses mains dans les grandes poches de sa cape, et sourie à la jeune fille qui a bien entendu, très vite cerné sa visite. Les deux sorcières ont en effet échangés quelques mots par courrier, mais il est fort préférable qu'Azénor se déplace en personne pour livrer une telle somme d'argent. Bien entendu! Elle trépigne d'impatience à l'intérieur, voilà des années maintenant qu'elle y pense, des années qu'elle n'ose pas franchir le pas. Mais de toute, qui de mieux qu'elle pour comprendre que la vie ne tient qu'à un fil, qu'il faut profiter, respirer, vivre et se faire plaisir. (woa)

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 58 sur 59

 Comptoir

Aller à la page : Précédent  1 ... 30 ... 57, 58, 59  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Boutique d'Animaux Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.