AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Boutique d'Animaux Magiques
Page 62 sur 63
Comptoir
Aller à la page : Précédent  1 ... 32 ... 61, 62, 63  Suivant
Theya Alomora
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle

Re: Comptoir

Message par : Theya Alomora, Mar 1 Jan 2019 - 18:45



Réponse à Kenvo

Le jeune garçon semblait heureux du choix que tu lui proposait et se saisit même de la tortue que tu avais entre les mains. Heureuse de combler un nouveau client, tu lui souris avec bienveillance en espérant que les deux êtres passeraient de bon moment tout les deux. Sûrement une longue amitié les attend, perdue dans tes pensées tu te dirigeas vers le comptoir. A pas lents, tu en oubliais tes manières avec toutes ces histoires qui se bousculaient dans ta tête.

- Merana, c'est très joli, avez-vous besoin d'autre chose ?

Un peu maladroite, tu te cognas contre le coin du comptoir, laissant presque échapper une injure tu espérais que le client était occupé à caresser sa tortue pour ne pas remarquer. Avec ta chance c'était rater, tu lissais tes vêtements comme si rien ne s'était passé avec un sourire timide.

- Ça vous fera deux gallions pour la tortue...

A croire que tu retrouvais ta timidité avec la séparation, même si les animaux t'apportaient tendresse, le creux béant dans ta poitrine ne serait jamais comblé.

Vente Kenvo:
 





Réponse à Teddy

Cela serait redondant de dire que tu pleurais encore une fois dans la réserve, accompagné de tes botrucs, niffleurs, et tous les autres animaux qui étaient là. La boule dans la gorge ne rétrécissait pas, et tu te regardais dans le miroir comme l'idiote que tu es, en train de pleurer, stupidement pour un mec qui était parti. Loin de toi.
Entourée d'animaux, pour seul réconfort, un botruc sur l'épaule, tes bébés niffleurs sur les genoux, et quoi de plus. L'intégralité de la réserve était présente, tes bébés te regardaient avec leurs yeux innocents, y avait eux pour te faire craquer ça s'est sûr. Et une voix qui retentissait, une jeune fille d'après toi. Tu séchais tes quelques larmes, afin de ne pas paraître complétement déprimée devant la cliente qui t'attendais et tu ouvrais la porte de la réserve, lâchant un léger sourire en voyant la jeune brune qui allait faire sa première rentrée.

- Bonjour, bienvenue à boutique des animaux magiques. Je suis Theya, tu veux un animal de compagnie pour ta première rentrée si j'ai bien entendu ? Tu veux un animal qui puisse distribuer ton courrier ? Un fidèle compagnon qui sera toujours à tes côtés ? Qu'est ce que tu aimerais le plus pour t'accompagner dans le grand château de Poudlard ? Le sourire sur tes lèvres se veut bienveillant, toi aussi tu as été à sa place, et l'histoire de chacun pour la première rentrée est différente, peut-être qu'elle n'y avait pas été préparée, ou bien qu'elle est habituée du monde sorcier.



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Héra Veluliah
Héra Veluliah
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Comptoir

Message par : Héra Veluliah, Mer 2 Jan 2019 - 11:39


Le petit oisillon visiblement très impatient de venir me rencontrer sautait sur place tel un petit enfant, répondant à son appel je tends ma main vers lui pour qu'il puisse venir s'y loger. Je caresse sa tête du bout de mon index, en voilà une créature à la fois si adorable et sociable, ça faisait plaisir à voir. J'avais plutôt l'habitude des chats que beaucoup de mes camarades possédaient, ces derniers étaient plus du genre à considérer leur propriétaire comme un domestique qu'un véritable ami, voilà qui allait changer un peu.

Je continue de suivre la vendeuse jusqu'au lieu de mon dernier achat : des petites boules de poils colorés. Je comprends pourquoi ils sont si populaires, déjà ils n'étaient pas timides pour se donner en spectacle, et si ils étaient aussi simple à nourrir, ils allaient vite être considérés comme le compagnon parfait.

- Je ne les imaginais pas aussi joviales, c'est vraiment apaisant de les regarder jouer. Je ferai attention à ce qu'ils se nourrissent bien !

Je prends un des boursouflet dans ma main de libre pour lui faire à lui aussi une petite caresse, et de le présenter au petit oiseau déjà présent, j'espère que la cohabitation n'allait pas être trop difficile. Plaçant les deux derniers boursouflets restant sur mon épaule, en priant pour que ces derniers n'aient pas l'idée de faire des acrobatie, je jette un coup d’œil à Theya. Il devait bien être difficile pour elle de voir partir ainsi des créatures sur lesquelles elle avait certainement du s'occuper depuis le début, enfin c'est ce que j'aurais ressenti à sa place.

- Combien je vois dois pour ces achats ? Demandais-je en plaçant le jobarbille avec le boursouflet dans mon autre main pour attraper mon porte-monnaie En tout cas si vous êtes encore élève à Poudlard, vous pourrez venir les voir quand vous vous voulez !
Revenir en haut Aller en bas
Theya Alomora
Theya Alomora
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Theya Alomora, Jeu 3 Jan 2019 - 19:36



Réponse à Héra

Comme tu t'y attendais et c'était, à vrai dire, la réaction pour la plupart des clients de la BAM devant les boursoufflets la jeune rousse était toute heureuse et enjouée de les voir aussi joviales. Un sourire vers elle avant de la voir prendre d'elle même un boursoufflet dans sa main libre, elle semblait très à l'aise avec ses deux nouveaux compagnons, quatre mêmes ! Deux petite boule de poils sur l'épaule, un jobarbille dans la main, et le dernier boursouffflet dans l'autre, c'est qu'elle allait repartir charger la demoiselle ! Les lèvres étirées face à se spectacle. La boule de poil et l'oisillon purent faire connaissance car ils se retrouvèrent nez à bec dans la même main, éclat de plus belle, tu aimais plus que jamais apporter de la bonne humeur à tes clients et celle-ci allait surement en ressortir comblée !

Attendez, d'abord je vais vous préparer la chouette lapone et aussi la cage pour le petit. Donc on a dit : un sachet de miamhibou, un sachet d'insecte, deux perchoirs, la chouette lapone, le jobarbille, et trois boursoufflets ! Je vais tout te préparer !

Tu allais récupérer les perchoirs en réserve et prenais au passage les sachets d'aliments, tu posais ça sur le comptoir puis retournais vers les volatiles pour récupérer la jolie chouette qui hulula de nouveau. Étincelle dans tes yeux et les siens, tu ouvrais délicatement la cage pour la récupérer sur ton bras.

Et voilà la plus belle ! Ça vous fera 23 gallions et 4 mornilles s'il vous plaît ! Je ne savais pas que vous étiez élève, je suis en sixième année. Peut-être qu'on se recroisera, du coup tu peux me tutoyer, depuis tout à l'heure je te vouvoie alors qu'on s'est très certainement croisé dans les couloirs ! J'espère pouvoir t'y voir en tout cas, avant que je revois ces petites boules de poils !

Vente Héra:
 


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ellana Lyan
Ellana Lyan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Comptoir

Message par : Ellana Lyan, Ven 4 Jan 2019 - 11:30




~ Theya

Comme j'aurais pu l'imaginer, la vendeuse connait parfaitement ses animaux, c'est impressionnant ! Elle doit vraiment être passionnée par ces petites créatures et les chérir de tout son cœur pour savoir aussi bien ce qu'il leur faut, en tout cas, je me laisse être impressionnée et pour une fois, ne tente même pas de chercher le petit défaut sur lequel jaser. Elle me répond à propos des emballages cadeaux presque en me réprimandant et je baisse les yeux vers le sol comme une enfant qui se fait disputer.

J'ai pas envie qu'elle croit que je suis méchante avec les petits êtres, moi, c'est juste le manque d'expériences et de connaissances en la matière qui me fait dire ça. Il faut dire que je n'ai jamais été très douée pour tout ce qui est pratique à l'école mais c'est vrai que son raisonnement est parfaitement logique, j'aurais du y penser moi même, j'ai bien fait de demander. Compris, t'inquiètes pas, je les donnerais aux gens en main propre, c'est promis ! Désolée, je voulais pas te paraître méchante. Mes lèvres se tordent en une petite moue triste mais le sourire qu'elle me renvoi la fait rapidement disparaître.

Elle continue sur quelques informations à propos des diablotins et je tente d'en retenir un maximum pour mettre en garde le destinataire du cadeau, il ne serait pas temps qu'il en fasse n'importe quoi ! C'est dommage qu'elle n'ait plus de bébé niffleur mais un entre deux c'est tout aussi mignon, je suis certaine qu'Aysha sera contente ! Et puis sinon, je veux bien le garder moi ce petit coffre au trésor. La demoiselle se dirige vers la réserve et en revient avec une adorable créature entre les mains devant laquelle je fonds littéralement, cette chose est beaucoup trop adorable !

Il est parfait ! Oui j'aimerais bien un elfe mais j'ai juste une question, comment puis-je faire si je veux lui donner des vêtements pour être plus convenable tout en le gardant chez moi ? J'espérais ne pas avoir commis d'impair cette fois. Sinon, ce sera tout ! Je trouve même que ce n'est pas mal déjà !
Revenir en haut Aller en bas
Theya Alomora
Theya Alomora
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Theya Alomora, Sam 5 Jan 2019 - 0:53



Réponse à Ellana

LA d'Ellana

Une adoration face à la boule de poil adorable que tu avais entre les mains, et un dernière petite question sur les elfes avant d'aller chercher ce dont la jolie avait besoin. Etrange comme question, tu la regardais un peu surprise, à vrai dire chaque propriétaire faisait ce qu'il voulait, si le propriétaire souhaiter que l'elfe porte des vétements approprié alors qu'il le fasse. C'est le maître qui choisit, bien que ce terme hérissait tes poils. Tu ne faisais pas partie de ses personnes qui traitait les elfes en esclaves, à vrai dire tu aurais même tendance à leur donner la vie qu'ils devraient mener. Malheureusement, il en était autrement pour certains sorciers.

- Si tu souhaites qu'il s'habille d'une manière plus appropriée il te suffira de le lui dire, il prendra ça comme un ordre. Ne t'inquiète pas, je vais te choisir celui qu'il te faut ! Mâle ou femelle ?

Avec engouement la belle te répondait du tac-au-tac qu'elle voulait un mâle alors en lui laissant la garde de son niffleur tout jeune, tu allas chercher en réserve l'elfe de ses rêves. Gentil, serviable, et reconnaissant, tout ce qu'il fallait de mieux pour la jeune femme. Le prenant par la main tu l'emmenais avec toi en traversant la porte et en lui souriant tandis qu'il te répondait par Oh, vous m'avez trouvé un maître maîtresse ? Qui est-il ? J'ai si hâte de le servir, passant devant le comptoir pour le présenter à sa nouvelle maîtresse.

- Je te présente Ellana, je te laisse faire connaissance avec elle pendant que je vais m'occuper du reste de sa commande. Sache qu'elle est très gentille, et avec elle tu ne seras pas obligé de porter ce bout de chiffon ! Tu vas être dans le grand luxe !

Le petit elfe calina ta main en signe de reconnaissance Oh merci merci, merci de me confier à une personne si gentille, je suis ravie de vous connaître nouvelle Maîtresse Ellana souriant en laissant le gentil serviteur avec la nouvelle propriétaire, tu allais chercher un sachet d'insecte ainsi que le diablotin qu'elle avait choisi du côté des aquatiques.
Le petit farceur n'était pas d'humeur mais grâce à quelques bestioles tu réussis à l'amadouer pour revenir victorieuse vers la cliente.

- Si j'ai bien compter, un niffleur, un diablotin, un elfe et un sachet d'insecte pour le diablotin ça te fera 37 gallions s'il te plaît !

Vente Ellana:
 

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ellana Lyan
Ellana Lyan
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Comptoir

Message par : Ellana Lyan, Sam 5 Jan 2019 - 11:06




~ Theya

Mes parents adoptifs n'auraient jamais au grand jamais eu ne serait-ce qu'un instant l'idée d'habiller un peu convenablement leur elfe de maison, pour eux, c'était complétement impensable de faire une chose pareille. Je remarque qu'alors que je pensais être tout à fait débarrassée d'eux, il reste encore en moi de séquelles de cette étrange éducation que j'ai reçue auprès de ces sang-purs arriérés. Sans doute serai-je devenue comme eux si je les avais aimé mais la seule chose qu'ils m'ont inspirés a été de vivre totalement à leur opposé. Je ne savais pas que les gens habillaient leurs elfes comme bon leur semblait et je me sens une nouvelle fois un peu stupide du coup.

Je demande un mâle parce que l'elfe de mes parents était une femelle et qu'elle n'était pas gentille avec moi parce que je n'étais pas du même sang que mes parents mais ça je ne l'ai compris que bien plus tard. Je garde la petite créature voleuse de bijoux dans mes bras alors que la jolie vendeuse va chercher le petit elfe. Je repasse mentalement la liste de mes achats dans ma tête et sourit avec satisfaction en voyant qu'il ne me manque rien. Par-fait.

La jeune fille réapparaît avec l'elfe auquel je souris timidement sans trop savoir quoi dire. Il a l'air adorable et tout gentil et tu remercies mentalement Theya de t'avoir choisit une créature aussi aimable. Il faut dire que les elfes de maisons grincheux ça court aussi les rues. Alors que la vendeuse repart pour prendre le diablotin et de quoi le nourrir, je me décide de dire quelques mots à l'elfe. Coucou heu… Tu… heu… Vous avez un nom ? Sinon je demanderais à Lali de vous en choisir un, c'est ma fille, une toute petite fille, je suis sûre qu'elle vous aimera beaucoup !

Je n'ai pas le temps d'écouter sa réponse que la belle demoiselle revient avec les dernières choses que je lui ai demandée. Souriant, je plonge ma main dans ma poche avant de compter rapidement les 37 gallions et de les lui déposer sur le comptoir. Voilà pour vous ! Merci pour tout, j'espère vous revoir un jour ! Je confie le diablotin au petit elfe et range la nourriture dans ma poche qu'une sortilège à rendu bien plus grande avant de sortir de la boutique, le sourire au lèvre et le niffleur dans la bras en faisant un signe de main amical à la vendeuse.

[Fin du RP, merci beaucoup Theya !]
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
Finrod Elensar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Comptoir

Message par : Finrod Elensar, Dim 6 Jan 2019 - 23:12


Désolé pour le retard
PV Lara Wind


Attendant patiemment dans la boutique qu'il avait dirigé pendant de longues années, Finrod regardait ce qui avait été modifiée. Ce n'était pas forcément pour lui déplaire mais il avait entendu dire que la propriétaire qui l'avait suivi à la tête de la BAM n'avait pas fait très longtemps. Ce n'était pas pour le rassurer, surtout lorsqu'il avait rencontre Miss Pasca qui semblait plus attirer par le profil que le réel intérêt pour les créatures. Le sorcier espérait de tout cœur qu'elles seraient bien traitées. Au pire des cas, il ferait en sorte d'user de son poste d'assistant pour faire changer les choses.

Une jeune femme se présenta à lui avec le fameux grimoire, elle ne passait pas par quatre chemin.

- Bonjour, enchanté. Merci de votre confiance. Je vais le garder dans mon bureau au Ministère sous bonne garde et m'assurer que tout est conforme. Dans aucun cas, vous ne serez tenue pour responsable si un ou une de vos clients enfreignant la loi. Je vous remercie de votre confiance encore une fois, je vais tâcher de vous le rendre le plus rapidement possible. Avez-vous une quelconque recommandation avant que je m'en aille ?

Courte visite, en même temps, le but avait été fixé à l'avance par les deux intervenants.
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Hawkes
Isolde Hawkes
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Isolde Hawkes, Mar 8 Jan 2019 - 18:36


Pour Theya ♫
Pardon d'avoir mis mille ans…

Le corbeau s'agita sur son perchoir avant de de s'approcher du doigt qu'Isolde avait passé à travers la cage. Une patte après l'autre, il s'avança. Elle pouvait le toucher mais elle resta immobile pour attendre la réaction du volatile. Ce dernier émit un croassement que la jeune sorcière ne put interpréter, mais comme l'oiseau restait calme, elle en conclut qu'il n'était pas énervé. Cette pensée eut pour effet de l'apaiser elle. Isolde chercha à croiser les regard sombre de l'animal, mais elle ne sut dire s'il la fixait ou s'il regardait par-dessus son épaule.

La vendeuse choisit ce moment pour attraper doucement le corbeau qui ne broncha pas. Il restait logé au creux de ses mains et l'adolescente put pencher son nez inquisiteur au-dessus du nid humain. Il avait vraiment l'air jeune et ses prunelles ne scrutaient jamais un point plus de deux secondes, comme si, malgré le bien-être qui se dégageait de lui, il surveillait les alentours. À moins qu'il fût simplement curieux du monde qui l'entourait ? Isolde ne pouvait pas trancher.
— Tu peux le toucher si tu veux, il semble ne pas avoir peur et t'apprécier, les corbeaux sont des animaux délaissés par leur mythe du mauvais présage, celui-ci est vraiment gentil.

Les paroles de Theya firent à la petite sorcière un drôle d'effet. Elle se sentit soudain comme ce jeune corbeau. Les plumes ébouriffées. Le regard à la fois fuyant et profond. L'inexpérience. Le prétendu mauvais présage. Isolde aussi avait porté malheur à sa mère quand cette dernière était tombée enceinte d'elle et s'était fait licencier du cabinet d'avocat de ses rêves. La Gryffondor savait pourtant qu'elle n'était pas responsable de cet épisode, mais elle sentait qu'au creux de la poitrine de sa mère s'était logée une amertume qui ne l'avait jamais vraiment quittée.

Soudain attendrie par le corbeau, Isolde tendit très doucement la main pour ne pas l'effrayer. Comme il semblait accepter sa présence, elle se décida à poser deux doigts sur son plumage noir. L'oiseau croassa de nouveau et l'adolescente sourit avant d'adresser un regard pétillant à sa camarade.

C'était lui. Elle en était sûre.
— Il a l'air gentil, commenta-t-elle d'une voix soudain très douce. Il a un nom déjà ? Est-ce que je peux aussi acheter de quoi m'occuper de lui ?

Son rythme cardiaque s'accéléra. Elle était presque heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Loredana Sparks
Loredana Sparks
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Re: Comptoir

Message par : Loredana Sparks, Mer 9 Jan 2019 - 10:12



Theya ♥  

Je la regardais s'éloigner pour aller chercher les derniers articles demandés pour finaliser ma commande. Pendant ce temps, les jeunes Niffleurs profitaient de son absence pour fouiller dans la caisse, y prendre des Gallions bien trop tentant pour leurs petits yeux. Je me contentais de les regarder, en riant. C'était une scène joyeuse, agréable, les animaux avaient le don pour me donner le sourire en toute circonstance, qu'ils soient en train de faire des bêtises ou pas. Évidemment, je surveillais afin qu'ils n'aillent pas trop loin, puis Theya était revenue et s'était chargée de les arrêter. Elle n'était pas brutale, pas méchante ni menaçante envers ces petites bêtes. Non, elle se contentait de les traiter comme s'il s'agissait de ses propres enfants. Exactement de la même manière que la mienne. C'était une chose rassurante. Beaucoup de personnes perdaient patience face aux Niffleurs. Les élever était un vrai défi, mais ceux qui me connaissent savent que relever des défis fait partie de ma vie.

La bazar remis en ordre, la jeune femme revenait enfin à moi, répondant positivement à mon invitation. Il était important pour moi que l'on puisse se voir régulièrement pour se raconter notre vie, les choses positives comme négatives. Pouvoir extérioriser nos pensées, nos doutes, pouvait s'avérer important, ne serait-ce que pour lâcher prise. Je voulais qu'elle me raconte sa vie, qu'elle me parle de Poudlard...Je voulais tout savoir. Puis l'entendre dire qu'elle en avait besoin ne faisait que confirmer mes dires. Inutile d'aller plus loin.

- Alors n'hésite pas à passer à la moindre occasion. Je pris un morceau de papier qui traînait là et écrivis mon adresse. Le quartier est le même que mon...ancien appartement, celui de Daemon plutôt. Mais l'immeuble a changer. Tu ne devrais pas avoir trop de mal à trouver.

Je commençais à sortir ma bourse pour payer mes achats du jour, mais elle m'arrêta net, insistant pour m'offrir les deux Niffleurs ainsi que le paquet d'insectes en guise de cadeau de Noël en avance. Mon regard disait non au départ, puis je me suis dit qu'il était inutile de refuser, je pourrai très bien lui rendre la pareil plus tard, après tout !

- Vraiment merci, ton geste me fait vraiment plaisir ! Et oui, il faut vraiment qu'on se voit plus souvent ! Ma porte est ouverte n'hésite pas ! On a effectivement beaucoup de choses à se dire. Je changeais volontairement ma couleur des yeux pour lui montrer un petit exemple de ce que l'on parlerait. Ils passaient du vert au orange, en passant par le rose avant de revenir au bleu. Encore merci pour ce cadeau ! C'est le meilleur que j'ai reçu !

Je m'approchai d'elle et la pris dans mes bras, furtivement. Je saluai également les deux bébés Niffleurs qu'elle avait acheté et prenait les miens ainsi que les paquets d'insectes.

- On se revoit très vite !

Un dernier sourire et je quittai la boutique, espérant que sa venue chez moi ne se fasse pas trop attendre.


[Départ de Lore, merci Tata Yaya MDR ♥]



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Theya Alomora
Theya Alomora
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Theya Alomora, Mer 9 Jan 2019 - 22:39



Réponse à Isolde

Tu avais presque envie de bondir de joie lorsque la jeune fille toucha de ses doigts le volatile noir. Oui elle entrait en contact, c'est généralement comme ça que l'on sait si c'est le bon... Si c'est le partenaire qu'il nous faut, celui qui nous accompagnerait pendant quelques temps, et que l'on chérirait. Plus que tout. Car ça serait notre bébé.

Du moins toi, tu le voyais comme ça, et tu regardais la jeune fille s'épanouir face aux plumes noires du corbeau. Les lèvres s'étiraient, puis elle te demanda son nom... Pas de nom non, elle pourra lui donner celui qu'elle veut évidemment. C'était le libre choix du propriétaire. Secouant la tête en signe de négation, Il n'a pas de nom, tu pourras le nommer comme bon te semble d'une voix douce et chaleureuse.

Elle te demandait également de quoi s'occuper de lui, quoi de mieux qu'un perchoir et quelques baies et fruits séchés ?

- Si tu veux nous avons des perchoirs pour les volatiles, c'est vachement bien comme ça ils ne sont pas enfermés et peuvent être libre de leur mouvement. Si tu préfères une cage pas de soucis, nous en avons des fixes ou pour les voyages. Pour la nourriture nous avons des insectes ou un mélange de baies et fruits secs, les deux lui conviendront !



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Guéthenoc Ursion
Guéthenoc Ursion
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Guéthenoc Ursion, Jeu 10 Jan 2019 - 19:43


Trois nains, l'un armé d'une pelle, l'autre d'une pioche et le dernier d'une lanterne, exploraient les méandres de la mémoire de l'Escuyer. Nul monstre ne se cachait dans ses sombres cavernes, hormis peut-être sa génitrice. Force lui fut de reconnaître qu'elle était certes très inopportune mais aucun appendice témoignant d'une quelconque malfaisance n'était incongrûment apparut sur la surface désincarnée de l'éternelle squatteuse.

Son regard intérieur suivit avec intérêt le parcours du trio dans le labyrinthe de son esprit. Ils tombèrent sur des pépites, souvenirs joyeux de la vie simple d'avant son entrée à l'Académie et précieuses réminiscences de ses hauts faits en Poudlard. Les nains évitèrent les tas de fientures, ces choses dont Guéthenoc n'était pas fier comme le jour où... Non, les lecteurs assidus ne devaient pas tout savoir... L'un deux, celui armé de la pioche s'arrêta devant l'un d'eux, sorti un tonnelet qu'il perça de son poing. Il but à même la barrique et le vida d'une traite. Un nain breton sans doute, qui jeta la carcasse tarie sur l'amoncellement de purin.

La Gueuse et l'Escuyer – tiens, ces mots lui donnèrent l'envie de fabriquer son propre jeu de tarot divinatoire – topèrent donc, concluant la transaction et peut-être même plus encore. En effet, les images d'un rêve lui réapparurent. Ce pouvait-il que Theya soit elle aussi destinée à embrasser la Cause de la Dame ?

En son for intérieur, les trois nains étaient arrivés dans la Grande Salle des Allégeances. Elle ressemblait fortement à la Salle de la Table Ronde en Castellyn. Sur ses murs étaient tendus ou accrochés moultes bannières, écus et drapeaux. Chacun d'entre eux portait les armes et les couleurs de ceux à qui il avait prêté allégeance par le passé. Il ne s'agissait point de réels blasons mais plutôt de l'image que s'en faisait l'Escuyer. Il y avait là la toile de la Dame du Lac, d'une blancheur immaculée, accolée par l’étendard d'Osvald, un lapin azuréen, auréolé de runes et de gloire. On voyait aussi le bouclier de Mestre Jace, frappé d'un arbre majestueux gardant une émeraude en ses branches. A présent, il admirait un drap de soie, doré et légèrement froufrouté par une brise immatérielle, qui charriait une douce odeur de cannelle.

« M'ait avis, Ô Ma Dame, que Tes paroles sonnent fort juste ! Je M'efforce de suivre les Préceptes de Mon Mestre avec autant de Diligence que s'il s'agissait de Ceux enseignés par la Dame, alors fort de son Smaragdin Exemple, c'est avec moult plaisir que Je vais alléger Ma bourse ! Ce qu'il fit sans attendre, ne prenant même pas la peine de s'essuyer la main toujours souillée des salives tantôt mélangées. Oh, oncques ne voudrais-Je entraver la liberté de Galiléo ! ».

Il tendit la main et le corbeau sauta de la vendeuse d'élite et parti se percher sur l'épaule de l'Aiglon, en émettant un croassement, comme une salutation ou un signe de reconnaissance. Il s'inclina légèrement devant Sa Gueuse, faisant battre des ailes, Bartok ou Barquette, il n'avait pas encore décidé, en une tentative de garder son équilibre malmené. De son autre main, il invita Galiléo à prendre place. Fichtre, Elle pesait son poids... Finalement, il adressa un sourire ravi à Theya.

« Merci pour tout, Theya ! Je suis Certain que Nous Nous reverrons bientôt... Dame Fortuna me l'a soufflé à l'oreille... Au revoir et que Ta journée se passe sous les meilleurs Aruspices !».

Il avait voulu la jouer énigmatique. Il ignorait s'il avait fait mouche. Ce fut en se demandant s'il n'eut pas plutôt dû afficher un sourire maléfique qu'il prit le chemin de la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Day
Charlotte Day
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Charlotte Day, Ven 11 Jan 2019 - 22:49


I'm back ! Rp avec Theya :kiss:

LA de Theya accordé

Another bird to release

L’air sorcier du Chemin de Traverse chatouille mes narines. La bise se veut fraîche aujourd’hui. Les robes se font plus longues. Les plus frilleux.euses ont sorti leurs écharpes du placard. Les silhouettes se raréfient dehors. L’automne arrive. Il chasse les douceurs estivales. Il commence à déployer ses ailes. Bientôt le rouge envahira les feuilles des arbres. Avant de les décrocher de leur attache. Ce coquin est un brin exhibitionniste. Il aime mettre à nus les arbres.

Je lui mâche le travail. C’est pieds nus que je foule les allées. J’aime cette saison. Je lui rends hommage de la sorte. Je me sens surtout libre. Ma tenue se veut légère. J’ai cure de ce vent. Il fait onduler ma cape d’ébène fermée. Sous laquelle se cache un pull en coton à manches longues et un jean s’arrêtant à mes chevilles. J’apprécie moins la crève. Désolée Dame Nature. Je sais qu’elle m’en veut pas. D’ailleurs je suis venue ici pour elle. Libérer un de ses enfants.

J’ai entendu des rumeurs à l’école. La BAM se contenterait pas d’exposer ses prisonniers. Elle posséderait une réserve. Où elle planquerait d’autres détenus. Sans doute de grands criminels. Probablement jugés dangereux. Classés X si j’osais dire. Sauf que ça me fait pas rire. Je pousse la porte. Les lieux empestent le renfermé. J’étouffe dans cette atmosphère. La nausée s’empare de moi. Ma main bouche mon nez. Je respire par la bouche. Juste pour survivre.

Mes yeux cherchent un.e geôlier.e. Ils en repèrent une. Elle. La poisse me colle à la peau. J’ai pas le temps de faire la difficile. J’dois vite me sauver de cet endroit. Avant d’asphyxier. Je l’approche. Elle nourrit un volatil. Ma tête reconnait cette bouille. La blessée. Elle me redonne le sourire. « T’as l’air d’aller mieux toi… » Je m’adresse à la chouette. La fille peut attendre. Finalement je la regarde. Elle me fusille. Elle est aussi heureuse que moi. De nos retrouvailles. Visiblement. « Salut Theya… »  Mon ton se veut glacial. C’est l’hiver avant l’heure.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
Elly Wildsmith
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Comptoir

Message par : Elly Wildsmith, Sam 12 Jan 2019 - 0:06


Suite d'achat
Theya Alomora

LA de Theya

Elle faisait la tournée des boutiques. C’était sa journée shopping. La journée où elle claquait sa thune beaucoup plus vite qu’elle ne la gagnait. C’était comme ça, après tout. Fallait bien que ça serve. Quitte à ce qu’elle se retrouve sur la paille après. Qu’importe. Elle voulait faire plaisir et là c’était bien l’occasion pour le faire. Une boutique qu’elle appréciait particulièrement. Dernière itinérance de son shopping et puis, après, elle rentrerait chez elle.

Morosité ambiante, il semblait que les gens ne sortaient pas après les fêtes pour faire de quelconques achats. Peut-être était-ce parce que les fêtes étaient passées, et que les gens avaient besoin de se ressourcer un peu. Les fêtes familiales, tout ça … baaah c’était pas évident pour tout le monde. Il fallait bien l’admettre.

La brune ne savait pas trop ce qu’elle cherchait. Enfin elle avait une vague idée, mais ne s’était pas arrêté à un choix fixe et définitif. Elle estimait que l’équipe de la boutique lui apporterait sans doute l’aide nécessaire pour y voir plus clair. En gros, c’était pour des cadeaux. Elle assumait la responsabilité si les gens ne pouvaient pas s’en occuper. Mais après tout, elle pensait que les gens à qui elle destinait les cadeaux. Une arrivée tout ce qu’il y a plus de normale, une salutation et un sourire à destination de la jolie Theya, qui se trouve au comptoir. « Je ne savais pas que vous travailliez ici Theya ».

Passé la première surprise, la brune fait part de sa demande. Un botruc et un niffleur. Pour offrir. Qu’elle indique. « Mais rassurez-vous Miss, je m’occuperais de ses animaux si jamais les destinataires n’en sont pas satisfait ou si le cadeau ne leur fait pas plaisir ». Juste histoire de préciser, au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Theya Alomora
Theya Alomora
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Theya Alomora, Dim 13 Jan 2019 - 22:47



Réponse à Charlotte


T'étais là en cette matinée brumeuse, pour ton âme encore une fois. Les joues encore une fois rougies par la nuit dernière, les flots de tes larmes ne se calmaient toujours pas et tu avais plus que besoin de ce travail pour t'aider à aller de l'avant. Comme Loredana vous vous étiez dit que la présence des animaux était bénéfique pour toi. Et c'était le cas.
Ce matin là tu avais fais ton travail comme d'habitude, accueillant les différents clients, tu avais nettoyais les différents lieux de vies des animaux, en attendant que quelqu'un vienne les chercher pour leur donner une nouvelle vie, et l'amour d'un propriétaire.
En attendant c'était toi qui leur donnait de l'amour, autant qu'ils le méritaient. Là t'étais occupée à donner quelques graines à une chouette blanche, que tu caressais doucement en même temps quand quelqu'un frôla le tapis de la boutique.

Tu entendis sa voix, qui supposait que la chouette allait mieux. Tu tournes ta tête. En sa direction. Regard glacial. Qu'est-ce que tu fous là toi ?
Pas le moment de ta vie pour venir t'enquiquiner, et surtout pas par cette stupide Charlotte qui ne comprenait rien à rien. Elle te saluait, quand même, un minimum de politesse. Heureusement. Petit signe de tête et tu lui répondis poliment Bonjour Charlotte. Ce n'est pas la même chouette, celle qui était blessée a été guérie par notre vétérinaire et vendue. Que me vaut le déplaisir de ta venue ?




Réponse à Elly ♥


Une journée une fois de plus chargée en client à la boutique. Pour ton plus grand plaisir, cela te permettait de ne pas penser à lui. A tout tes maux. A toute ta tristesse, ta fatigue. Et de donner l'amour que tu lui donnais aux animaux qui t'entouraient. T'étais maquillée oui, parce qu'il fallait bien cacher les cernes de tes nuits blanches. Cauchemardesques. Ta peau était pâle, mais ton charme était encore présent comme le sourire étincellant. Seul la magie qui se reflétait auparavant dans tes yeux disparaissaient quelque peu.

Ta soirée avec Loredana avait réussi à te faire voir quelques petites choses autrement, notamment ton avis sur la raison de son départ. Tu avais enfin accepté que ce n'était pas à cause de toi, il n'empêchait que la douleur était toujours présente. Que la plaie était toujours ouverte. Et qu'il te fallait apprendre à vivre une vie sans lui.
Tu étais derrière le comptoir quand une énième cliente pénétrait dans la boutique. Et pas n'importe laquelle. Ta professeure d'enchantement et sortilège que tu admirais. Celle avec qui tu avais pu boire un verre aux Trois balais, un soir de déprime pour toutes les deux. Les salutations de rigueurs elle vint droit au but quand elle exprima vouloir un niffleur et un botruc. Un énorme sourire s'affichait sur ton visage car tu en possédais également et tu savais que ces animaux pourraient faire des heureux.

Miss bien sûr je vous fais confiance pour cela ! Merci de me le préciser en tout cas ! Je travaille ici depuis quelques mois, je vous avoue adorer mon travail qui me permet de rentrer à Londres les week-ends et de passer du temps avec une de mes passion, les animaux. Je reviens, je vais vous chercher un botruc et un niffleur tout de suite !

Lui lançant un immense sourire, cassant tes yeux rougies, tu pivotas les talons pour pénétrer dans la réserve et choisir l'un des botruc. Le plus sociable, bien que ces petites bêtes étaient toujours timide. Vu que celui-ci devrait passer d'un propriétaire à un autre, il faudrait qu'il soit plus sociable que les autres, si non ça pourrait coincer...
Ensuite, tu te dirigeas vers les niffleurs. Un seul aujourd'hui, il était gris/bleu. Un joli petit niffleur encore jeune, ni bébé ni adulte. Assez pour déjà faire le casse du siècle...
Alors qu'il jouait avec ses objets scintillants tu l'attrapais dans la main et passa la porte de la réserve de dos. Tenant sur tes mains servant de plateau, un niffleur dans l'une, et un botruc dans l'autre.

Voilà ! Pour le botruc, comme ce sont des êtres assez timide, je vous ai choisi le plus sociable que nous avons actuellement. Comme il va passer de vos mains à celui d'un autre propriétaire, c'est préférable... Le niffleur et le dernier qu'il nous reste, sa couleur est assez spéciale... J'espère que cela vous plait ? Est-ce que vous avez besoin de conseils sur leur nourriture, les comportements à avoir etc avec ces petites créatures ?

Le botruc semblait intimidé et se mettait à plat ventre sur la paume de ta main, comme pour passer inaperçu. Le niffleur lui ne bronchait pas et regardait les alentours à la recherche de la moindre petite chose brillante. Les seules choses étant ta bague, ton collier et le bracelet offerts par ton amie et Jace.



Vente précédente Guéthenoc:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Charlotte Day
Charlotte Day
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Charlotte Day, Lun 14 Jan 2019 - 22:04


Pour Theya :kiss:

Après mes salutations offertes à cette fille, je me montre plus chaleureuse avec la chouette. Ma main caresse le haut de son crâne. J’ai l’impression qu’un sourire prend forme sur son bec. Le mien est déjà présent sur mes lèvres. Il s’agrandit aux paroles de Theya. « Ravie de l’entendre ! Elle doit aller bien mieux qu’ici… » Mes yeux restent fixés sur l’oiseau quelques instants. Je daigne enfin la reconsidérer. Cette matonne d’animaux. La plus bête des bêtes de l’enceinte. Sans aucun doute possible.

Je détourne mon regard. Il se pose sur la brune. Mon sourire devient rictus en coin. « Drôle de façon d’accueillir une cliente » J’insiste sur le dernier mot. Volontairement. Jamais je serai une telle abomination. J’achète des choses inertes. Pas des êtres vivants. « Tu devrais prendre un peu l’air… Tu pourrais y retrouver un peu d’agréabilité… » J’aime pas être méchante avec mes camarades. Je les crois capables de rêver. Elle, c’est différent. Elle est irrécupérable. Corrompu par ce système de consommation. Elle s’est déjà transformée en terrible bestiole. Un monstre.

Vivre dans cette cage l’a rendu amnésique. Elle me fait de la peine. J’aimerai la sauver. Elle reste un enfant de Mère Nature. Je sais pas comment m’y prendre. Alors je zappe sur le moment. Priorité aux créatures à plumes. Désireuses de déployer leurs ailes. « Je viens libérer un autre prisonnier, voyons ! » Ça claque dans le palais. Elle aurait pu le deviner quand même. « Il parait que vous en planquer dans votre réserve… » Je repense aux paroles entendues. Ce merveilleux provenait bien de cette boutique. « Martyriser des chouettes vous suffit plus ! Vous vous en prenez aux Augureys aussi ! » J’ai tiré la première. A voir si elle va être touchée.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Isolde Hawkes
Isolde Hawkes
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Comptoir

Message par : Isolde Hawkes, Mar 15 Jan 2019 - 16:49


Pour Theya ♣

Isolde n'était pas la seule à éprouver cet étrange enthousiasme. Le corbeau lui-même avait un regard doux et se dandinait de bonheur. La vendeuse, quant à elle, affichait un large et franc sourire. L'oiseau n'avait pas encore de nom. L'adolescente haussa les épaules et répondit qu'elle en trouverait bien un le moment venu. Elle aimait bien l'idée de ne pas nommer son nouveau compagnon, mais elle dut reconnaître que ça ne serait pas très pratique pour l'apprivoiser et communiquer avec lui.

Ne se voyant pas quitter la boutique l'oiseau sous le bras, Isolde se renseigna sur le matériel qu'elle pouvait acheter pour lui. Theya lui indiqua différents modèles de perchoir qui permettaient aux plumés de se poser et de s'envoler en toute liberté. Non, pensa-t-elle, c'était trop risqué. Elle aurait besoin de garder constamment un œil sur l'oiseau. Tant qu'elle ne lui ferait pas confiance, il devrait rester bien sage dans sa cage. Après, elle y repenserait. Mais pour l'heure, c'était non négociable.
— Une cage, plutôt, demanda-t-elle. Si vous avez plusieurs tailles, je prendrai la plus grande.
— Pour la nourriture, poursuivit Theya, nous avons des insectes ou un mélange de baies et fruits secs, les deux lui conviendront !
— Ah bah je prends les deux s'il te plaît !

Car s'il y avait quelque chose de plus sacré que sa mission, c'était bien la nourriture.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 62 sur 63

 Comptoir

Aller à la page : Précédent  1 ... 32 ... 61, 62, 63  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Boutique d'Animaux Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.