AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Boutique d'Animaux Magiques
Page 65 sur 65
Comptoir
Aller à la page : Précédent  1 ... 34 ... 63, 64, 65
Loredana Sparks
MDJ-G en formationHarryPotter2005
MDJ-G en formation
HarryPotter2005
En ligne

Comptoir - Page 65 Empty
Re: Comptoir
Loredana Sparks, le  Mar 12 Mar - 22:31


Yaya ♥️

Encore une envie. Je ne pouvais m’en empêcher. Cette boutique m’appelait chaque fois que je passais devant. Je l’entendais murmurer, je pouvais presque entendre le bruit des animaux même lorsqu’elle était fermée. Même si j’avais dû démissionner pour un poste qui correspondait davantage à mes projets, je n’en oubliais pas moins qu’il s’agissait là de mon premier boulot et que je m’étais vraiment attachée à ces petites boules de poils, de plumes et d’écailles. Alors, c’est seule que je me rendis à la boutique, le pas sûr, la tête levé malgré mon don qui n’en faisait qu’à sa tête. Descheveux verts aujourd’hui, une peau plus mâte aussi, les changements physiques commençaient à opérer petit à petit. Je ne parvenais pas à mieux me contrôler, mais je m’étais dit qu’il était temps d’accepter que la Métamorphomagie faisait partie de moi. C’était bien difficile ma foi, je me sentais seule à assumer cela.

La porte s’ouvrit après une légère pression. Pas de sonnettes, comme à son habitude afin d’éviter d’effrayer les différentes créatures. Je m’avançai, redécouvrant encore et encore et sans lassitude, cette boutique qui m’était si familière. Un sourire sur les lèvres, je me dirigeai rapidement vers les volatiles, les chouettes et hiboux qui s’avançaient à ma venue. J’aurais tant aimé avoir le droit de pénétrer dans la réserve. En tant qu’ancienne de la maison, les filles devraient m’en donner l’autorisation, non ? Bon, Alhena n’avait pas eu à me supporter bien longtemps, mais Lara savait ce que je valais, quant à Yaya…Était-il vraiment utile de préciser ce qu’elle pensait ? Je ne comptais rien acheter aujourd’hui, mais je savais que je ne repartirai pas les mains vides. Dans ce genre d’endroit, je trouvais toujours mon bonheur, même lorsque je n’avais besoin de rien.

Après avoir fait le tour des différents rayons, salué chaque animal qui semblaient heureux et en bonne santé, c’était tout ce dont je souhaitais. Et puis, je n’étais pas venue les mains vides, j’avais évidemment emporté avec moi une fiole de la potion que je venais d’inventer. Une potion pour les animaux, j’avais mélangé mes deux passions. C’était, selon moi, la meilleure solution pour un résultat optimal. Et puis, la potion sentait bon le citron, cette senteur acidulée qui me chatouillait les narines pendant la préparation. Un bon moyen de ne pas effrayer les animaux. Une odeur trop médicamenteuse n’aurait sûrement pas plu.
Bref, toujours en douceur, je me dirigeai, cette fois, vers le comptoir, espérant y voir la jeune stagiaire comme d’habitude.

Theya Alomora
Theya Alomora
ModérationPoufsouffle
Modération
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Comptoir - Page 65 Empty
Re: Comptoir
Theya Alomora, le  Mer 13 Mar - 21:29


Réponse à Nana ♥️



La journée avait débuté sur une humeur joyeuse. Ton enthousiaste était revenu depuis quelques temps maintenant, depuis que tu avais brisé la glace en te rendant chez lui. C'était désormais du passé, il fallait allé de l'avant, même s'il t'arrivait d'avoir tes moments de faiblesse. L'avenir pouvait t'offrir de merveilleuses choses, encore plus belles que celles passées. Alors ouvre les yeux Theya, ouvre les yeux et laisse toi porter par les sensations, par le vent qui te pousse vers ton destin. Laisse tes décisions être prises sans réfléchir, lâche prise et oublie le reste. C'était comme ça que tu faisais avec le blond, et les sensations étaient quintuplées.

La réserve était ton lieu de prédilection à la boutique, même si ton temps au cœur de la boutique était tout autant important. Chaque vie était importante, encore plus celles-ci. Des âmes et des cœurs innocents, à la recherche d'amour, à la recherche d'un compagnon. De quelqu'un pour qui se faire chérir. Aimer. Guérir. Grandir même.
Tu t'amusais avec les animaux de la réserve, en chantonnant sur des airs mélodieux. Tes cheveux blonds virevoltant au rythme de tes pas de danse. Ta chevelure platine était tressée sur le haut du crâne, un côté princesse qui t'allait bien. En murmurant quelques paroles tu poussais la porte de la réserve de dos, puis tu virevoltas pour faire face au comptoir et découvrir que ta meilleure amie aux cheveux pastels était là.

LOREDANA !!!!! TU ES MAGNIFYYYYQUE !

Tu sautais par dessus le comptoir en glissant tes fesses dessus pour sauter sur ton amie. Comme si vous ne vous étiez pas vu depuis longtemps... Alors que tu étais presque tout le temps fourrée chez elle, enfin le week-end du moins. Tu la serrais contre toi en pouffant doucement de ton entrain soudain.

Qu'est ce que tu fais là ?! J'suis si contente ! Allé viens !

Tu prends ses mains et te met à te déhancher sous les hululements des volatiles, tu rigolais, tu vivais, tu souriais. Voilà la Theya que tu avais toujours été. Qui se cachait pendant cette phase dépressive. Fallait profiter. Espérer. Et, rêver.  En attendant sa réponse tu tourbillonner devant les chouettes, y avait pas foule à la boutique en ce moment, autant en profiter !


Loredana Sparks
Loredana Sparks
MDJ-G en formationHarryPotter2005
MDJ-G en formation
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Comptoir - Page 65 Empty
Re: Comptoir
Loredana Sparks, le  Mer 13 Mar - 22:16


Yaya ♥️

Elle débarqua avec un enthousiasme qui me fit sourire. Le genre d’enthousiasme qui me faisait comprendre qu’elle allait mieux, que toute cette agitation dans sa vie était seulement pour qu’elle vive encore mieux. La jeune femme était comme chez elle, passait par-dessus le comptoir pour se jeter sur moi en criant. Certains animaux s’agitèrent légèrement sous la surprise qu’avait provoqué Theya. Je savais bien que j’avais le droit à un accueil personnalisé, je me disais bien qu’elle ne devait pas faire la même avec tous ses clients. Je l’espérais du moins, j’aimais être privilégiée dans cette boutique. Évidemment, je répondais à son étreinte à les prenant à mon tour dans mes bras. Nous avions la chance de nous voir souvent, mais chaque visite était toujours un plaisir, pour l’une comme pour l’autre. Cela nous permettait de sortir de notre routine parce qu’aucune de nos rencontres étaient monotones et j’aimais passer du temps avec elle à a parler de tout et de rien.

- Merci ! Ouais les cheveux j’ai pas trop choisie, m’enfin, parfois c’est bien pire que cela alors je ne me plains pas. Je passe pour une ado excentrique.

Elle me prit par les mains et se mit à danser avec moi en écoutant la douce mélodie provoquée par les volatiles. Un chant voluptueux, agréable pour mes jeunes oreilles. J’étais habituée à l’ambiance froide et sombre de Barkow & Beurk. Un peu de couleur ne me faisait vraiment pas de mal. Cela réveillait ma bonne humeur et oui, j’avais aussi envie de danser. De danser avec elle, elle qui était toujours de bon conseil, qui m’avait toujours aidé à prendre les bonnes décisions. Je me demandais parfois ce que serait ma vie si je ne l’avais plus auprès de moi.

- Je ne sais même ce que je fais là, je passais par ici et j’ai eu envie de venir ! Je vais en profiter pour me réapprovisionner en nourriture pour Joy et Sidney. Les autres ont déjà ce qu’il faut !

Toute excuse était bonne pour venir m’aventurer dans cet endroit. J’avais repris l’habitude de me rendre aux Trois Balais pour décompresser. Aujourd’hui, j’avais simplement envie de voir ma meilleure amie.

- Ouuuuh tu m’as vraiment l’air de bonne humeur, ça fait plaisir à voir !


Alohina Penbrooks
Alohina Penbrooks
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Comptoir - Page 65 Empty
Re: Comptoir
Alohina Penbrooks, le  Jeu 14 Mar - 17:12


Mes parents ont pas mal de questions pour le monsieur du ministère, j'ai une bonne partie de mes fournitures, mais je crois que l'achat de la baguette, c'est un peu trop pour eux. Ils ont commencé à incendier l'homme sur l'utilisation d'une baguette. Est-ce que c'est dangereux? Est-ce qu'on la garde tout le temps à l'école? Est-ce que les autres élèves peuvent me faire du mal avec? Est-ce qu'ils pourraient me blesser? Cette question m'intrigue. Est-ce qu'ils s'inquiètent vraiment pour moi? Ou est-ce qu'ils ont peur que je soient dévisagée ou je ne sais quoi, et que donc je ne puisse plus poser. J'ai l'impression qu'ils cherchent des excuses pour ne pas m'envoyer dans cette école qui a l'air trop géniale.

Je regarde autour de moi, les gens sont vachement plus tranquille que les gens sans magie. Ils semblent être moins souciant, plus souriant, ou peut-être que c'est juste moi qui suis émerveillée, c'est possible aussi. Tirant doucement sur la manche de mon père je chuchote:

- Papa, je vais regarder les animaux...

- Oui oui, fais pas de bêtises...

Je suis même pas sûre qu'il ait compris vraiment, trop pris dans sa conversation. Mais quand ils se rendront compte de mon absence, ils sauront sans souci où je suis si ils regardent les boutiques autour de nous. Je rentre par l'entrée dans un magasin étonnamment propre et ça sent super bon les oeillets, ça me rappelle ma mamie. Il y a des animaux partout, ils sont trop bizarres, certains sont trop beaux! Je tourne et vire pendant presque une heure, observant chaque espèce les unes après les autres, avec beaucoup d'attention et d'intérêt. C'est vraiment magique. Je crois que j'ai trouvé ce que je veux, mais je pense que mes parents ne voudront pas. Je regarde dans la bourse que l'on m'a confié, mes parents évitant de toucher le moindre "objet magique", bah oui, on va laisser ça à la gamine. Parfois je les comprends pas, mais pour le coup ça m'arrange. Une mornilles... si j'ai bien compris le monsieur du ministère, c'est les pièces argentées. J'en ai sept de celles-là, une en moins... mes parents ne s'en rendront pas compte. Et puis, l'animal est tellement petit, je pourrais le cacher, enfin si ce n'est pas trop bruyant. Je m'approche alors timidement du comptoir et demande:

- Excusez-moi, bonjour? Un Boursouflet, c'est bruyant? On peut le transporter dans une poche? C'est compliqué de s'en occuper?
Theya Alomora
Theya Alomora
ModérationPoufsouffle
Modération
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Comptoir - Page 65 Empty
Re: Comptoir
Theya Alomora, le  Ven 15 Mar - 20:50


Réponse à Nana ♥️

Insatiable de ton amie, jamais tu ne te lasserais de sa présence. Chaque minute, chaque seconde, vous rapprochez un peu plus l'une de l'autre. Comme si vous n'étiez pas déjà assez proche. C'est vrai oui, aujourd'hui on pourrait dire vous êtes inséparables, comme deux jumelles homozygotes dans leur même poche. Lié à jamais. Un serment inviolable de l'esprit. Une promesse faite chaque fois que tu la voyais. Car elle était ton amie, ta sœur, ta famille. Tout ce qu'il y avait de plus important sur cette terre. La seule même qui pouvait te gifler sans même que tu ne bronches.

Tu fais rouler ses légères ondulations de cheveux sous tes doigts, tu pourrais presque voir de la poussière dorée s'en échapper tant elle était magique. Un être merveilleux, comme son don. La capacité de transformer son physique sur commande était quelque chose de bien trop fantastique. Même les contes de fées moldus n'était pas à la hauteur de ce don, bien que leur magie symbolique était tout autant appréciable et appréciée. Une pantoufle de verre, une citrouille qui se transforme en carrosse, et voilà ta Cendrillon qui se présente à toi spontanément.

Elle danse, te fait virevolter, respire la joie de vivre, elle respire le bonheur. Elle te transmet son amour, sa vivacité et son audace. Tu ne cesse de sourire, jusqu'à en avoir mal aux zygomatiques. Muscles qui avaient peu à peu perdu de leur tonicité avec la dépression de ces derniers mois mais la renaissance était là, derrière cette porte. Le monde s'ouvrait à toi, le ciel déversait sur toi une pluie d'or sur ton chemin pour te guider jusqu'au Paradis. Je suis très heureuse de te voir, et de très bonne humeur oui ! Bon alors, tu veux du miamhibou pour la p'tite Joy ? Et des croquettes pour Sydney ? Moi qui pensait que tu viendrais prendre un petit animal ! Je suppose que ton appartement se fait étroit pour toute cette compagnie animalière !

Tu lâchais ses mains quelques instants pour te pencher derrière le comptoir et attraper du miamhibou et un sachet de croquettes pour ses animaux. Un petit cri attira ton attention et tu te rappelais du dernier venu dans la réserve qui avait besoin de votre attention. Tu te retournais d'un coup, pirouette sur ton pied en te rattrapant par les deux mains sur le comptoir. Un petit sourire en coin sur tes lèvres, plein de malice. Hé, tu veux voir ce que j'ai dans la réserve ? Tu vas craqué ! Attend je reviens ! Tu tournes les talons et va chercher le volatile tant convoité, encore au stade infantile. Tu caresses doucement son plumage prune. Tu le gardes au creux de ta main comme l'être précieux qu'il était, un petit bijou, une des plus belles merveilles de ce monde. Regarde moi ça ! Il n'est pas sublime ?! C'est un petit focifère, il est tellement... Merveilleux ! Tu convoites l'enfant, tes yeux brillent, tu es éblouis, comme les yeux d'une jeune âme devant une sucrerie, comme des yeux innocents contemplant la beauté du soleil.






Réponse à Alohina

Les journées étaient incroyablement calmes depuis quelques temps, assez pour te laisser le temps d'être avec les animaux et pouvoir les chérir comme tu aimais tant le faire. Des caresses sur les plumés en passant par les doux poils des boursoufflets. Tant de candeur dans ce monde de brutes, tant de pureté, d'innocence. Des anges créés de toutes pièces par les mains d'une force que tu ne connaissais pas, que personne ne connaissait. Beaucoup croyait, d'autres se disaient savoir, et puis il y avait les âmes en quête de savoir comme toi, celle qui ne croyait que ce qu'elles voyaient. Celle qui basait la vérité sur ce qui était réel, mais qui était à la poursuite d'un rêve imagé d'un monde utopique et dystopique.
Une création du monde personnifiée, un monde où le blanc a vaincu le noir ne peut exister, mais il peut se mélanger au noir, teinté le ciel de nuage gris et créer un monde équilibré. Là où le soleil pourrait donner sa lumière en laissant perler les larmes d'une tristesse d'éternels insatisfait pour coloré le monde de teintes arc-en-ciel.

Les doigts chatoyant passaient d'un être puis à un autre, quand une jeune fille fit son entrée dans la boutique. En bonne stagiaire tu la laissais visiter les locaux, en la regardant observer les animaux de ses yeux innocents. Désireux face aux désirés de l'amour. Elle se lança enfin à faire carillonner ses cordes vocales pour porter son dévolu sur une petite boule de poil rose. Son ignorance te fit sourire. Bonjour toi, je suis Theya, non ne t'inquiète pas, les boursoufflets ne sont pas compliqués ! Et tu peux le transporter dans une poche, sur ton épaule, sans aucun problème ! Ils sont très calins, et très doux, tu veux toucher ?

Sans attendre son autorisation tu entrepris de saisir une petite boule aux allures de barbe à papa velues dans ta main pour la lui montrer. Tiens regarde, ils mangent de tout, même les restes de ton repas, et ils émettent de léger bourdonnement, comme les chats ! Un léger brrr s'échappa du boursoufflet et tu souris tendrement devant la jeune fille pour l'encourager à faire connaissance avec la créature.

Eden Maxwell
Eden Maxwell
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Comptoir - Page 65 Empty
Re: Comptoir
Eden Maxwell, le  Ven 15 Mar - 22:09


Theya ♥️



Tout était parfait. Tu étais sur le point de quitter la boutique avec un nouvel animal, une nouvelle compagnie auprès de toi qui serait présent lorsque tu regarderas la pluie tomber par la fenêtre de la tour des Serdaigle et puis ce sera l’occasion de le présenter à ta petite sœur. Tu voulais voir une lueur d’espoir dans tout cela. Ce lapin te mettait de bonne humeur rien qu’en le regardant. Tu comptais bien t’en occuper, faire en sorte qu’il soit heureux à tes côtés et que tes deux autres animaux s’habituent à sa présence.

Tu fouillas dans ta poche pour en sortir les gallions demandés, ce n’était pas très excessif, ce qui te convenait très bien. Tu n’avais pas encore eu l’occasion de travailler pour gagner ton propre argent. Peut-être qu’elle se présenterait prochainement. Tu y pensais en tout cas, cela te permettrait de sortir de ta bulle, de voir des gens. Peut-être que cela te ferait du bien psychologiquement parlant. Merci beaucoup Theya, je reviendrais avec plaisir !

Tu l’aimais bien cette sorcière. Pétillante, aimant son boulot, cela se voyait. L’endroit était agréable et tu pensais réellement à y revenir au moindre besoin. Tu te dis qu’il serait sympa de la recroiser à Poudlard, hors des cours. Rester dans ton coin n’était pas une idée, tu le savais au fond de toi. On se voit à Poudlard de toute façon. Tu lui lances un dernier sourire avant de sortir de la boutique, ton animal et tout ce qui va avec, à tes côtés. C’est la tête haute que tu quittes le Chemin de Traverse. De retour à Londres pour une petite promenade avant de rentrer. Un bol d’air frais de cet hiver qui s’en irait dans quelques mois. Profiter de l’instant présent, parce que tu savais désormais que tout pouvait basculer très vite…

Loredana Sparks
Loredana Sparks
MDJ-G en formationHarryPotter2005
MDJ-G en formation
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Comptoir - Page 65 Empty
Re: Comptoir
Loredana Sparks, le  Dim 17 Mar - 22:22


Yaya ♥️

Les doigts de la jeune stagiaire font rouler quelques mèches de mes cheveux pastel. Je vois son regard fasciné, toujours à se demander de quelle couleur ils seront demain. Un bien grand mystère qui se posera jusqu’à que j’ai un contrôle total. Ce qui n’était pas gagné d’avance, malgré moi. Je ne comprenais pas toujours ces regards fascinaient. Le sien, celui d’Arty aussi, je ne pouvais pas dire la même chose d’Enzo qui lui avait simplement eu l’air surpris, mais avait presque trouvé cela normal, comme si être Métamorphomage était courant, même dans notre monde. Pour moi, il s’agissait plus d’une gêne. Comme un acouphène, je finirai par m’y habituer.

Je sais que je peux compter sur elle, sur son soutien sur son aide. Je ne parle que très peu de mes soucis d’acceptation de moi-même avec ce don. Mais je sais que le jour où le sujet serait abordé, elle remuerait ciel et terre pour m’aider à accepter et à arrêter de voir ce don comme une simple cohabitation. C’est bien plus que cela. C’est ce que je suis. Il m’a juste fallu toutes ces années pour m’en rendre compte. Et Theya...est l’ancre qui me permet de rester stable, de ne pas replonger dans ce rêve cauchemardesque. Cette contre-utopie que je me suis créée malgré moi. Elle m’avait aidé à m’en sortir. Depuis ce jour, nous étions comme les deux doigts de la main. Inséparables. Peu importe les erreurs de l’une, l’autre serait toujours là pour réparer, camoufler.

Son sourire me rend de bonne humeur et j’ai envie de danser encore. La danse improvisée était notre façon d’exprimer le rayon de soleil qui passait à travers les nuages d’orages. Quelques mouvements synchronisés, un contact rassurant et nous étions prête à affronter la vie ensemble. Deux sœurs siamoises. Je la vois, elle, rayonnante, ses cheveux blonds reflétant la brillance de son esprit. Son sourire écarlate et son allure de jeune femme. Elle grandissait, gagnait en maturité et je savais qu’ellefinirait par comprendre pourquoi je m’étais emportée chez son ex. Elle l’avait, sans doute, déjà compris.

- Ouh non ! Pas du nouvel animal ! J’ai qu’un appartement Theya !

Eeeeeet c’est comme parler à une sourde, je sais qu’elle ne lâchera pas le morceau. Une fois mes articles sur le comptoir, je m’apprête à sortir l’argent avant d’être interrompue par un petit cri provenant de la réserve. Mes yeux suspicieux se tournent vers la jeune stagiaire qui ne semblait pas vraiment inquiète. Bien au contraire, je pouvais voir qu’elle avait une belle idée : celle de me ramener cette petite merveille de la réserver. Un focifère, d’un mignonité dont je n’avais pas le nom. Les animaux n’ont jamais quitté mon esprit. Notre projet, d’habiter dans une ferme était toujours d’actualité et je comptais bien sur un emménagement une fois qu’elle aurait quitté l’école. Je reste silencieuse un instant, à observer cette petite chose. Je le voyais dans la ferme oui, à s’épanouir avec les autres animaux. Mais certainement pas tant que je vivrais à Candem.

- Non non non, ne me fais pas acheter ça, j’ai déjà trop d’animaux, j’habite en appartement….Non non non c’est pas possible ! Je veux juste mes croquettes, mon Miamhibou et c’est tout ! C’est tout ! N'insiste pas Theya

C'est elle ou c'est moi que j'essaie de convaincre ?



Alohina Penbrooks
Alohina Penbrooks
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Comptoir - Page 65 Empty
Re: Comptoir
Alohina Penbrooks, le  Lun 18 Mar - 9:11


La fille a l'air gentille, mais je la regarde à peine, bien trop timide. Elle me montre l'un d'entre eux et je ne peux pas m'empêcher de le caresser un peu, c'est tellement doux! Lorsqu'elle m'explique que je pourrais aisément le garder avec moi, caché ou non, je suis rassurée et quand elle ajoute qu'il mange de tout encore plus. Au moins, je n'aurais pas besoin d'acheter de la nourriture spéciale, je pourrais lui apporter un peu de mon repas ou le lui glisser dans mon sac si il sait être discret.

Mon regard parcours les petites boules de poils, toutes aussi mignonnes les unes que les autres, mais mon regard s'arrête sur l'un d'eux qui sort du lot. Il n'est pas aussi rose que les autres, il est violet. Comme bien d'autres bien sûr, mais je trouve que celui là tire sur le bleu, un bleu-violet un peu pastel, il fait presque pâle à côté de ses copains, il est un peu d'une couleur Lila. Je lui souris en plongeant la main vers lui ou elle, et d'un petit bond, il n'hésite pas un instant. C'est tout léger! Je me tourne avec un sourire satisfait:

- Celui-là est différent, je l'aime bien, je crois que je vais le prendre!
Theya Alomora
Theya Alomora
ModérationPoufsouffle
Modération
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Comptoir - Page 65 Empty
Re: Comptoir
Theya Alomora, le  Sam 23 Mar - 1:38


Réponse à Loredana ♥️

Les douces plumes caressent ta paume, tu t'évades dans cet instant de pureté, où seul toi et cet être ainsi que ta meilleure amie. Âme fragile et sans défense qu'est l'oiseau que tu berces, tu ne peux le laisser sans famille. Les yeux se font suppliants envers ton amie, il était vrai qu'elle vivait en appartement, mais cette petite boule de plume ne pouvait vivre plus longtemps à la BAM. Si ce n'était pas elle, tu espérais que le prochain client jetterait son dévolu sur la boule de plume prune.

Les cheveux s'affolent, les lèvres s'étirent, mais sa décision reste formelle. Une légère moue boudeuse sur tes lèvres en montant les mains à côté de ton visage en superposant ta lèvre inférieure à la supérieure. Mais regarde... Il est trop mignon...

Petit cinéma digne des plus grandes actrices, tu tournais autour du peau. Tu voulais atteindre ton but. Mais en même temps tu savais que ce n'était pas bien, elle avait assez d'animaux pour un appartement. Je veux pas qu'il reste trop longtemps ici, il est si petit, si ça tenait qu'à moi je le prendre mais j'ai deux Nastia et Robin qui sont capables des pires carnages même si j'ai toujours de quoi les occuper, j'ai Georgie et Nana aussi... Pas sur que l'école m'autorise à avoir encore un animal.

Trève de plaisanterie tu gardais le petit sur ton épaule pendant que tu finissais la vente de ton amie.Bon bah... Du coup ça te fera 4 gallions... Quand est ce qu'on se revoit Nana ? Je pourrais passer un de ces soirs ?! Et B&B ?

Prendre de ses nouvelles après tout faisait parti de ton rôle, mais aussi d'un réel besoin de s'assurer que tout allait bien, aussi bien que pour toi depuis quelques jours.

Vente Loredana:
 




Réponse à Alohina

La jeune fille caresse le prétendant que tu lui montres, une petite boule adorable comme toutes celles qui étaient présentes. Même si elle semble l'apprécier, son regard croise celui d'un autre boursoufflet. Comment en choisir un parmi ces boules de poils colorés, toi même tu ne réussirais pas à résister. Jusqu'à présent tu avais tenu pourtant, mais un jour où l'autre, c'était sur qu'une petite boule se retrouverait dans ta poche en échange de quelques sous.

La jeune fille porte son dévolu et tend la main vers une petite boule à la couleur pastel, tu souris en voyant son engouement, cet éveil des sens qui montre la connexion entre l'animal et le propriétaire. L'amour naissant entre les deux, le premier contact visuel puis physique. Elle semble decidée. Il est superbe oui ! Et ils sont si gentils en plus, tu verras tu ne seras pas déçue ! Tu as besoin d'autre chose ?

Te retournant vers le comptoir tu lui annonces le tarif du petit boursoufflet lila :

Cela te fera 1 mornille s'il te plait, j'espère pouvoir te croiser à Poudlard avec !

Vente Alohina:
 



Loredana Sparks
Loredana Sparks
MDJ-G en formationHarryPotter2005
MDJ-G en formation
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Comptoir - Page 65 Empty
Re: Comptoir
Loredana Sparks, le  Mar 26 Mar - 8:19


Yaya ♥️

Je sens la volonté de Theya de me faire acheter ce petit animal fraîchement arrivé à la boutique. Dans d’autres circonstances, j’aurais évidemment accepté, mais dans mon appartement londonien, il n’aurait pas été heureux et je pense avant tout à leur bien-être. C’est ainsi que j’ai toujours fonctionné. J’étais faible face aux différentes créatures, mais je savais me rendre à l’évidence. Quant à Theya, elle se la joue comédienne, une attitude absurde qui déclenche en moi un rire sincère. Je me permets de caresser et chouchouter le focifère.
Je savais qu’il trouverait une famille qui saura s’occuper de lui à la perfection. Pour avoir travaillé à la BAM jusqu’à mes dix-neuf ans, j’avais pris l’habitude de parvenir à voir à travers les yeux des clients de la boutique, s’ils allaient être bons pour l’animal ou non. Je sais que Theya a le même instinct, elle saura très bien à qui proposer cet animal, en étant sûre qu’il soit heureux.

- Il ne sera pas heureux à Poudlard, tout comme il ne sera pas heureux dans un petit appartement avec six autres animaux. Ne t’en fais pas, tu lui trouveras vite un maître ou une maîtresse. Mais moi, je préfère vraiment le laisser partir là où il aura son propre espace !
Elle n’insiste pas, à mon plus grand bonheur. J’ignorais combien de temps j’aurais pu tenir le rôle de la sorcière responsable. Sans mot dire pour le moment, je sors de ma poche une petite bourse ainsi que les 4 gallions demandés par la jeune femme.

- On se revoit quand tu veux, tu as les clés alors il ne faut pas que tu hésites à passer me voir, quand tu n’es pas à Poudlard évidemment ! Pour ce qui est de Barjow&Beurk, ça va, c’est assez calme, mais je me fais à ce nouveau travail.

Plusieurs mois déjà que j’avais changé de travail. Le changement avait été compliqué, mais j’étais parvenue à me faire à cette nouvelle ambiance. Mes collègues n’étaient pas désagréables et j’avais toujours la chance de recevoir la visite d’amis.

- Et toi, comment vas-tu ? J’ai l’impression que ça fait des lustres que je ne t’ai pas demandé de tes nouvelles ! On se voit tout le temps en même temps…mais j’aime être au courant de ta vie !

Un petit sourire, tandis que je pose mes coudes sur le comptoir, mains sur le visage. Comme si je me préparais à écouter des anecdotes croustillantes.


Theya Alomora
Theya Alomora
ModérationPoufsouffle
Modération
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Comptoir - Page 65 Empty
Re: Comptoir
Theya Alomora, le  Sam 13 Avr - 20:53

Nanalitaaaa ♥️ Oui j'pète un plomb ce soir 🙄
Avant la soirée Azarty


Échange, promesses, quittance, règlement. Entre cliente et employé, tout était normal. Tout, sauf qu'il s'agissait de ton amie. Ton amie qui ne voulait pas du petit focifère sur ton épaule. Tu ne pouvais t'empêchais de le regarder avec tristesse, car d'une certaine manière tu le désirais. C'était ton bébé. Comme tous les animaux de la BAM, mais celui-ci un lien particulier t'y rattachait. Vous savez, comme lorsque vous vous rendez quelque part et avez le coup de foudre pour un être, au milieu d'une population infinie. Là il s'agissait de lui. Le petit focifère, petit oiseau des îles. Tu refusais l'idée qu'il parte avec un autre, il fallait que tu connaisses la personne et tu comptais bien le vendre à quelqu'un que tu allais revoir en étant persuadé qu'il soit heureux.

T'avais lâché l'affaire mais seulement pour un temps, car vous parliez d'autre chose et tu empochais les gallions qu'elle posait sur le comptoir dans la caisse avant de continuer votre conversation en sentant le petit oisillon frotter son bec contre ton visage. Elle s'installait, comme si tu allais lui raconter pendant des heures ta vie, sauf qu'il n'y avait pas grand chose à dire. A part peut-être revenir sur le sujet inachevé.

Tu te rappelles... Je t'avais parlé de Lïnwe...

Tu souris timidement en baissant ton regard, tes pommettes rougissantes. Je t'avais dis qu'on s'était embrassé... Il y a faillit y avoir plus Nana... Tu te mord doucement la lèvre en repensant à cet air de Sonata, la sensation du piano sous tes fesses et lui, ses lèvres, parcourant les tiennes ainsi que ton cou. Une faim insatiable. Son odeur vint t'effleurer les narines doucement comme s'il était présent dans cette pièce. Je l'ai stoppé, c'était à Poudlard... Bon c'est carrément pas le fait qu'on soit à Poudlard qui m'a arrêté tu t'en doutes. C'est juste tu sais... Mon histoire, avec mon père. Et j'sais pas. Comme j'te l'ai dis, avec lui c'est particulier. Différent. On se base sur les sensations Tu souris en observant timidement ton amie dans les yeux, sentant la caresse de l'oiseau sur ta joue et tu te rappelles qu'elle aussi était interessée par un homme. Et avec Arty ? Ça a avancé un peu ou vous êtes toujours au stade de la draguouille gentille ?

Fallait bien que tu saches toi aussi de ce qu'il en était avec ton amie après tout. Curiosité malsaine.

Alkanor Naoui
Alkanor Naoui
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Comptoir - Page 65 Empty
Re: Comptoir
Alkanor Naoui, le  Dim 14 Avr - 16:57

Jour spécial aujourd'hui. Un animal. Un hibou. Une chouette. Petit ou grand. Peu importe, tant qu'il sait voler, et qu'on s'entend bien aussi. J'y connais pas grand chose aux oiseaux. Et mes parents avaient décidés qu'avoir à l'école un oiseau n'était pas utile. Pas utile. Pauvre animal. Il n'y a pas que de l'utilité chez un animal. Que ce soit oiseau, chat ou lapin. Il y a aussi de l'amour et de la patience. Selon pourquoi on veut un animal, on choisit. Moi je voudrais pouvoir envoyer des lettre avec mon oiseau. Donc je voudrais un oiseau. Ou peut-être une boule de poils à câliner. Pourquoi pas. Mais deux animaux d'un coup... Non, ça ferait trop. Le plus important aujourd'hui, c'est un oiseau. Une bête à plumes avec des ailes qui serait mon amie et qui accepterait d'envoyer mon courrier. Parce que les oiseaux de l'école, c'est bien qu'ils soient, mais c'est pas toujours super agréable de leur parler.

Sur le chemin de Traverse, j'arrive devant la boutique des animaux magiques. Je sais pas si c'est magique un oiseau, mais c'est ici qu'on peut en avoir. Poussant la porte, j'entre. En silence. Avec curiosité. C'est une des rares fois où je rentre dans une boutique parce que j'en ai envie. Parler à des inconnus... Ça me plaît pas trop beau.

Il y a des animaux de partout. Tous aussi adorables quels qu'ils soient. Il va bien falloir que je choisisse, pas question de tous les emmener. M'approchant du comptoir, je réfléchis. Un oiseau, une cage, et de la nourriture. C'est tout ce dont j'ai besoin, et c'est assez. Un catalogue est posé devant moi. J'hésite à le lire, mais je préfère poser les questions à quelqu'un. Un livre ne me répondra pas. Quoique... je peux pas vraiment savoir, le monde des sorciers est toujours plein de surprises. Mais parler à quelqu'un c'est bien. Ça m'entraînera. Même si pour l'instant je sais pas quoi dire. Dire bonjour ? Ou attendre que quelqu'un arrive ? Je choisis la deuxième option. Profitant de cet instant où parler n'est pas utile pour observer les animaux. Ils sont beaucoup. Et tous adorables.
Loredana Sparks
Loredana Sparks
MDJ-G en formationHarryPotter2005
MDJ-G en formation
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Comptoir - Page 65 Empty
Re: Comptoir
Loredana Sparks, le  Dim 14 Avr - 22:20


Yaya ♥️
Tout comme elle

Un petit regard souriant au petit focifère qui se trouvait toujours sur l’épaule de ma meilleure amie. Impossible pour moi de le prendre, juste impossible. Lorsque j’aurais les moyens de m’acheter une grande maison ou une ferme avec Theya en colocataire, j’achèterai tous les animaux possibles que l’on puisse trouver. Bon, ok, dans la limite du raisonnable. Je n’avais pas travaillé à la BAM pendant deux ans pour que ça ne me serve pas un jour. Les achats réglés, mais pas une réelle envie de partir pour le moment. Je sens qu’elle pense la même chose. Alors, je reste, comprenant qu’il y a quelque chose qu’elle souhaite me dire. Le sujet Lïnwe qu’elle avait déjà abordé quelques temps auparavant, sans rentrer dans les détails, puisqu’il était compliqué parfois de savoir où l’on en était dans nos relations. Je ne cherche pas à l’interrompre, acquiesce à chaque fois qu’elle marque une pause, montrant qu’elle avait toute mon attention. Je souris à sa remarque sur le fait d’être à Poudlard, que ce n’était pas ça qui l’avait stoppée. Daemon et moi avions baptisé plusieurs salles de l’école qui n’étaient pas seulement des dortoirs…le tout sans jamais se faire prendre. Pas une seule fois. Mais je comprends ce qu’elle veut dire. Se baser sur les sensations, tout ça.

- Je sais que si tu l’as repoussé, ce n’est pas pour rien. Écouter son instinct, c’est une bonne manière d’agir et si vous vous basez sur les sensations, alors le jour où ça se fera, c’est que tu seras sûre de toi. Je marque une courte pause avant de reprendre. Si Lïnwe est quelqu’un de bon pour toi, alors j’approuve totalement et te conseille de te…laisser simplement guider, écouter tes émotions.

Les émotions pouvaient provoquer une douce mélodie dans nos oreilles. Les suivre faisait un bien fou et je voulais que Theya s’épanouisse, qu’elle soit heureuse, parce qu’elle le méritait, tout simplement. Puis vient une question qui me rend, assez mal à l’aise, me fait rougir peut-être. Je n’avais pas l’habitude de parler de mes relations amoureuses, encore moi lorsque ces dernières n’en étaient même pas une. Entre Arty et moi, il se passait quelque chose oui, ou peut-être pas. Nous avions fini par nous entendre, oui. Est-ce que je lui pardonnais les douleurs que j'avais subis par sa faute ? J'en étais moins sûre.

- Nous nous sommes vus…plusieurs fois, en réalité…Mais, rien de concret, juste, des gestes, des regards par-ci, par-là…Je ne sais pas ce qu’il pense, je ne sais pas ce que JE pense alors…Oui, on va dire qu’on est toujours à ce stade.

Est-ce que je veux plus ? Aucune idée. Ma seule pensée était…de prendre mon temps la blague. Ne pas me projeter dans un avenir incertain, profiter de ces instants tout aussi importants les uns que les autres.



Contenu sponsorisé

Comptoir - Page 65 Empty
Re: Comptoir
Contenu sponsorisé, le  

Page 65 sur 65

 Comptoir

Aller à la page : Précédent  1 ... 34 ... 63, 64, 65

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Boutique d'Animaux Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.