AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 6 sur 6
Une place animée
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: Une place animée

Message par : Lizzie Bennet, Sam 29 Déc 2018, 23:41


Time fait ensuite son apparition. Comme il est mon allié borgne dans ce bas monde, je lui adresse un clin d'oeil complice. Certains le jugent en retard, mais pour moi ce n'est guère une surprise : ne s'appelle-t-il pas always tard ? Non ? C'est pas un franglais de cet ordre ? Vous savez, moi et les noms de famille, c'est une catastrophe, j'ai toujours préféré passer par les prénoms. On s'embrouille alors beaucoup moins !

De son côté, Eliott ne dit rien, et quand Enzo se tait lui aussi, on pourrait presque sentir le malaise. Heureusement, il est vite rompu par mon filleul. J'aime l'idée qu'il se fasse de moi l'image d'une présence rassurante, même si cette position me semble largement usurpée. Un jour ou l'autre, cela se retournera contre moi… Pour l'heure, ses bras délicats et son besoin de se tourner vers moi écrasent toute tentative de culpabilité.

Il s'éloigne un peu, et Elhiya file à sa suite. Je ne peux me retenir d'épier leur affaire.
— Evidemment que le durcissement ministériel l'effraie, pardi ! On est tous dans le même cas ! Fañch n'est pas une autre histoire ; il est L'Histoire qui l'a mis en évidence.

Et cela résonne en moi bien plus que la question de l'insécurité poudlardienne, en vérité, du coup personnellement je fais une petite éclipse sur ça. Vous savez ce que c'est : on entend toujours ce qu'on veut entendre…

Mais qu'importe. Le plan de cette soirée m'apparait un peu plus clairement à présent. Je crois que l'idée, c'est comme les maladies : cela se multiplie par contagion naturelle. Il faut se frotter les uns aux autres pour avoir soudainement cent autres perspectives en tête. Et toute orgueilleuse que je suis, je compte bien répandre la bonne parole des Mangemorts afin de convaincre ceux qui échappent encore au droit chemin.

Ceci dit, comme il n'est pas utile de prêcher des convaincus, j'espère aussi faire des rencontres plus ambigües, avec des sorciers prêts à en démêler avec moi et avec la Terre toute entière. Je veux lui dire, Enzo, pour devenir un grand sorcier, tu devras venir sucer le sang de tes ancêtres et y mêler le tien. Aimer le passé, le conjuguer au présent, cela nécessite toujours une phase de dévoration, plus même que de dévotion. Mais ils sont là, alors je me tais, quoique mon regard cherche à te glisser ces mots-là.

Poursuis garçon, poursuis. Conjugue ce monde au présent, bouleverser les conventions, projette-nous plus loin que l'on imagine pouvoir aller. Dépasse tes peurs pour les instruire. Tu peux le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Time Alyster
Time Alyster
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une place animée

Message par : Time Alyster, Dim 06 Jan 2019, 02:30


Un rayon de lune permettait de diserner les autres... Elhiya, Lizzie, et Jenkins... Quel était le rapport entre tous ? Aucuns apparement...
Time regarda tous le monde dans yeux un à un lentement tranquillement dans un coin de la pièce histoire d'analyser tout en rendant son sourire à Lizzie et Enzo.
Lizzie... Il avait retenu la dernière fois qu'elle lui avait dans son bureau... un frisson parcouru le long de sa peau à l'idée que sa vision des relations et de l'humains étaient aussi dévellopé... Il n'y croyait d'ailleurs toujours qu'à moitié... Mais il rendis tout de même son clin d'oeil discret.
Jenkins... Pas grand chose à dire, si ce n'est que le conscierge lui semblait, de loin, sympathique...
Elhiya... Time ne voulait plus penser à son erreur de la dernière fois... et "encore merci à toi El' " pensait il
Enzo... La cible de sa mission. Il devait savoir ce qu'il savait sur Galway, c'était sa dernière chance.
Bon, certes, la mauvaise fois avait pris Time, l'ambiance n'était pas si froide, ni "combat de Western" que ça...
En réalité, c'était plutôt lumineux. Et ça papotait sur Fãnch... Ses réponses le démangeait, mais le Borgne préférait se taire, après tout, exacerber ses opinions politiques en ces temps... ce n'était pas une bonne idée...

Tandis que l'opinions des uns et des autres qui, restaient tout de même reservé, mais riches en informations fusaient de ça et de là, Elhiya lui proposa un jus de fruit, ironiquement, il répondit en souriant malicieusement:
"Avec plaisir, ce serait bête de finir bourré aussi près de l'école et aussi jeune, non ?"
Subtile référence, bravo Time.
Préférant continuer d'observer, le jeune Vert-Argent continuait d'observer.
Après tout, le plus interréssant était à venir...


Dernière édition par Time Alyster le Dim 06 Jan 2019, 21:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Enzo M. Aiken
Enzo M. Aiken
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une place animée

Message par : Enzo M. Aiken, Dim 06 Jan 2019, 20:12



Welcome to the new black parade.
   
Mes pensées se tournent vers l’Ombre que j’avais croisé au détour d’une ruelle, avant de se répercuter sur mon moment fort appréciable passé en compagnie d’Arty, mais aussi à la veille d’aujourd’hui, quand j’ai passé un peu de temps avec cette jeune fille, Isolde, si ma mémoire ne me fait plus défaut comme à mes seize ans. Cependant, je ne peux me permettre de commettre la moindre erreur et c’est, donc, pourquoi je continue sur ma lancée tout en gardant cet air d’adolescent mal à l’aise avec ce qu’il entoure, alors qu’au-delà de ça, dessous ce masque invisible à l’œil nu, j’étais loin d’être stupide. À vrai dire, je sais exactement quoi dire et quoi faire pour que l’on ne me soupçonne pas une seule seconde d’être à la merci d’une mission ordonné par l’unique Mangemort d’autrefois aussi. Et tout comme l’effet papillon, de mes mots habiles, je fais tomber les pièces de dominos de mon point de vues, espérant que d’autres comprennent rapidement où je voulais en venir parce qu’à force de me côtoyer, il n’est presque pas si compliqué de savoir où je veux vraiment en venir après tout.

- « Pour plus de clarté, Elhiya, je veux dire par là que le Ministère et leurs employés commencent à me flanquer une trouille que j’connaissais pas jusqu’à aujourd’hui. Parce que de là à vouloir envisager la peine de mort pour les partisans des groupes qui font actes de rebellions contre leurs systèmes et les Lois qu’ils imposent, ça me fait peur, ouais. »

À ces mots, je pris le temps de m’accorder une pause pour pouvoir respirer un peu et me redresser pour aller me chercher à boire, moi aussi. Le verre servit, je balaye du regard de la pièce avant de porter mon regard sur ma Marraine qui, d’un coup d’œil, semble avoir tout compris. Et rien que pour cela, je l’aime davantage, la considérant presque un peu comme ma mère, par moment. Et du regard aussi, je comprends aisément le message qu’elle souhaite me faire passer, lui accordant un simple sourire pour la rassurer avant de reprendre mon faux-air nerveux sur le visage pour continuer sur ma lancée.

- « Donc, par conséquent, si je viens à parler de Fañch, Elhiya, ce n’est pas pour rien. S’en prendre à un élève n’est qu’une excuse de plus de leurs parts pour nous terroriser. Ne dit-on pas que l’on contrôle mieux une personne par la peur, plutôt que de par sa confiance ? … Pourquoi instaure-t-on un couvre-feu à Poudlard, n’ont-ils pas peur pour la sécurité des élèves ou plutôt, ils voudraient pas que les plus jeunes s’amourachent de leurs « ennemis ».  »

Calmement, je porte mon verre à mes lèvres pour en boire une légère gorgée avant de me tourner vers le plateau de sucrerie. Lorsque je m’octroie le plaisir de prendre quelques sucreries, je reporte mon regard à nouveau vers le quatuor de la pièce.

- « Et puis, si je vous ai tous convié à cette fête, ce soir, c’est aussi parce que j’avais envie de changer les idées de certains et d’avoir l’avis des autres. Et pour ce qui est de ma Marraine, c’est juste que j’avais besoin d’être pas mal rassuré à ce sujet, disons que je lui accorde plus de confiance qu’à l’ensemble des gens que Poudlard abrite… Désolé de vous l’apprendre de cette façon. »

Puis, doucement, j’enfourne ma poignée de bonbons en bouche avant de m’efforcer encore à sourire, servant un verre à Lizzie au même moment où mon regard se pose sur elle. Puis, lentement, je la rejoins à pas de loup, le lui tendant avec ce petit air espiègle d’Ange-Diabolique qu’elle, seule, peut aisément déchiffrer, dans le regard.

- « Tiens, pour te remercier de ton aide, Marraine. Sans toi, j’aurais pas pu décorer toute cette pièce tout seul. »

Ensuite, je me retourne vers les autres en essayant de leurs faire comprendre que ma fausse « personnalité » du jour, voulait simplement se changer les idées. Bien évidemment, tout ceci n’est qu’une mise en scène.

- « Qu’attendez-vous, ne rester pas aussi frigide qu’une planche à pain… Il y a de quoi se rassasier, boire sans modération puisque ce sont des boissons non-alcoolisées... Et même de la musique pour vous divertir. Pour une fois que je me suis donné la peine de faire quelque chose… Alors arrêtez un peu d’être aussi coincé… S’il vous plait, détendez-vous, je ne vais pas vous mordre…  »

Ainsi, chaque geste est calculé afin d’espérer pouvoir les manipuler, les aiguiller vers le chemin dont je souhaiterais qu’ils aillent. Enfin, ceci n’est qu’un souhait de ma part, autant être clair sur cette réflexion aussi.

(c) ROGERS. & Melody(Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Une place animée

Message par : Elhiya Ellis, Mer 09 Jan 2019, 16:02


Assise, le nez se levait sur Lizzie. Effrayer…. Si on partait du principe que la plupart des idées essayées d’être imposées par la peur et la pression, je ne voyais pas grand-chose de perturbant à ce que le ministère veuille durcir ses lois, prouver qu’il était là, qu’il existait, quitte à punir des mômes. Ce n’était vraiment pas la même histoire à mon gout, c’était juste « … une mise en scene… juste pour faire un exemple… un étudiant… a défaut de pouvoir montrer leur pouvoir sur plus haut… rien de plus » Le soupire suivait. A défaut de taper sur les doigts d’une ombre, autant le faire sur un des interlocuteurs… forcément… plus facile quand même… et tellement « petit ». J’avais roulé des yeux et ne m’étalais pas plus sur l’incarcération d’un ami qui n’aurait pas dû l’être.

Par contre pousser à la discussion là-dessus me laissait septique : les mirettes parcourraient la salle. Lizzie, qui, pour avoir été celle qui avait procédé au serment inviolable et pour avoir organisé une rando kayak n’allait certainement pas aller du côté des justifications aurors… Time… Un gosse avec qui je n’avais jamais vraiment parlé de ses convictions, a part celle d’éviter les cuites à la bierraubeurre et à qui j’offrais un nouveau sourire depuis mon canapé pour sa répartie amusante quand je lui avais proposé un jeu de fruit. il semblait un peu plus en forme que l’autre fois. C’était déjà ça.

Enzo reprenait rapidement les raison de son discours : la dangerosité d’être partisan, la belle prison dorée des étudiants en magie.. Un sourire se dessinait machinalement à mes lèvres, je le dissimulait derrière mon verre, ces questions, ou ces doutes, vrais-ou faux, je les avais déjà entendu. Le regard cherchait un instant celui de Lizzie, moi, je n’étais pas prof et ne comptais pas le devenir, utiliser de mots, de chemin détourné pour dire les choses ne m’était toujours pas des plus aisés. Pas plus pour la manipulation verbale, jouer sur la confiance possible sur les gens au château ressemblait fort à un cri du « dites-moi si vous pensez comme moi et si on peut se faire confiance ». Amusant à observer.

Alors je le regardais proner le besoin de changer d’atmosphère avant de me lever pour aller chercher quelques trucs à picorer, non sans lui avoir adresser un haussement d’épaule nonchalant. « N’importe quel soutient, de n’importe groupe d’idéaux est supposé savoir à quoi s’attendre. Pas besoin de connaitre l’histoire de Fanch pour savoir ce qu’être partisan phénix ou ombre peut bien impliqué comme conséquence. » Bah ouai Enzo chéri, tu vas pas me faire croire que tu es aussi naïf, trop de temps écoulés avec toi, ou à devoir faire sans toi pour te croire aussi ingénu. Capricieux oui, stupide certainement pas.

Moue mutine offerte dans le craquement d’une sucrerie sous la dent avant de féliciter les décorateurs. Il voulait jouer à la soirée détente, alors soit ! Je n’avais toujours pas décidé de ne plus cédé aux caprices du Petit Prince, pas pour le moment. « J’avoue beau travail à vous deux c’est sympa, surtout vu le lieux, j’aime beaucoup, vous avez réussi à le rendre chaleureux ! »
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Une place animée

Message par : Lizzie Bennet, Sam 12 Jan 2019, 23:08


Notre superbe borgne masculin décide alors d'en rester à une place d'observateur. Le prétexte de la boisson l'aide à ne rien montrer… Voilà qui me hérisse le poil au plus haut point. Que craint-il de dévoiler ici ? Sait-il qu'il est en terre ennemie ? Est-ce pourquoi il se montre si réticent ? Est-ce juste l'effet des mesures annoncées par le Ministère ?


Tout pourrait se justifier, mais ma curiosité est aiguisée. J'espère en apprendre plus sur ses tendance politiques aujourd'hui. Enzo est plus direct : il craint qu'on restreigne la liberté de penser et d'exprimer son désaccord, notamment politique. Et parler des restrictions de la liberté de conviction n'est pas exagéré : au fond, ne suffit-il pas qu'un legilimens vienne fourrager au fond de notre esprit pour déterminer si notre sort est l'incarcération ou la mort ?

En revanche, je suis en désaccord avec lui quant au rapport à la peur. J'espérais avoir plein de rebelles en cours, et j'ai appris à mes dépens qu'être trop souple n'inspire pas vraiment d'envies libertaires. Non, c'est plutôt comme si les besoins des gens dépendaient de la taille de leur cage.

Plus ils se sentent opprimés, plus ils ont conscience du besoin de changement ; donnez leur dix millimètres de confiance et déjà ils ne bougeront plus. Tout est dans le dosage, et si le Ministère s'y prenait mieux, il pourrait obtenir l'ordre en passant par le soutien de la population plus que la terreur de cette dernière…

Son témoignage me touche ceci dit, et je prends le verre qu'il me sert avec un sourire sincère. Au vu des commencements de notre relation, je suis honorée qu'elle évolue ainsi… Cela aurait pu être beaucoup plus toxique. Mais peut-être l'est-ce déjà ?
— Ne t'en fais pas, je suis là pour ça.


Laissant à l'écart les conversations politiques, il nous invite plutôt à boire et danser. Compte-t-il nous faire boire quelques potions subtilement versées dans nos boissons ?
— Merci Elhiya ! Et désolée pour plus tôt, ce n'est sans doute pas juste d'insister sur les conséquences politiques du procès de Fañch… Mais les conséquences ne sont plus les mêmes, et il serait imprudent de ne pas en discuter.


Peut-être que ce n'est pas vraiment prudent à l'échelle individuelle, d'ailleurs ; mais à l'échelle nationale, c'est une nécessité absolue. Sommes-nous seulement deux à en être convaincus ? Je n'ai pas le coeur à la légèreté. La façon dont la discussion a évolué est trop artificielle ; je préfère mettre les pieds dans l'assiette, fusse-t-elle de porcelaine. Sirotant ma boisson, je converse avec la blonde.
— D'ailleurs, ça date de quand la dernière peine de mort au Royaume-Uni ? J'ai toujours été une bille en histoire de la magie…
Revenir en haut Aller en bas
Time Alyster
Time Alyster
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une place animée

Message par : Time Alyster, Sam 12 Jan 2019, 23:51


Même si les présences du soir prêtaient plutôt à une ambiance calme et tranquille, tel un bon vieux débat entre amis où l'ont refait le monde, sans soucis de nos mots, car une fois la fête finie, tout seraient oubliées, si ce n'est les liens intensifiés, Time la percevait.
Le borgne percevait une petite, très légère, mais existante tout de même... Une once de méfiance dans l'air, un arrière-goût presque tendu que tout le monde avait, on parlait sans s'avancer, et les paroles démagogiques fusaient...
Évidemment que le procès de Fãnch n'était pas sans conséquence, puisque les mesures étaient nouvelles... et évidemment que les autorités commencent à faire peurs, puisqu'elles font peur. Le Vert-Argent ne savait pas si c'était un reproche direct ou non de la part d'Enzo qu'était sa dernière phrase....
Bref, ils voulaient des mots ? Ils voulaient du démagogique ?
Ils allaient en avoir... Après trois pas et quelques gorgés de jus de fruits, il s'exprima:

"Évidemment que le procès de Fãnch ne sera pas sans conséquence, puisque la notion de "mineur" a pris un sérieux coup...."
Pas plus, cela laissait sous-entendre très légèrement qu'il trouvait sa sentence à côté de la plaque, mais il préférait ne pas développer ce point....
"Quant à la peine de mort, je suis contre... et radicalement contre, que ce soit de la part de l'État ou non. Tant que la mort ne sera pas un crime, la violence sera maitre."

Voilàà, pour Fãnch, il avait bien été gentiement démagogue, et pour la peine de mort... bon, c'était trop tentant, Time l'avouait !
Revenir en haut Aller en bas
Enzo M. Aiken
Enzo M. Aiken
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une place animée

Message par : Enzo M. Aiken, Dim 13 Jan 2019, 00:02



Welcome to the new black parade.
   
Au vue de la tournure des évènements, je commence sincèrement à fatiguer moralement. Trouver des stratagèmes pour leurs « faire cracher le morceau » n’est, finalement, pas une chose aisée et je commence à douter de mes capacités à finir ce qu’on attends de moi avec brio. D’un regard subtile vers mon verre, j’entend avec attention, les paroles que l’on me porte. Pourtant, en réponse à « Blondie », je ne peux m’empêcher d’essayer de lui rappeler qu’elle ne sait pas vraiment à qui elle a en face de moi. Je ne suis pas cet Alec qu’elle a connu, ni ce Zack, non plus. Ces deux personnes, quoi qu’en dise les rumeurs dans ma salle commune, je ne les ai pas connus même si tout laisse à croire qu’ils étaient « moi ». D’un soupire et d’un claquement de langue, je pose le verre devant moi avant de me risquer à croiser mes bras.

- « Tu sais, Elhiya, pas besoin d’être partisan de quoi que ce soit. N’importe qui peut prendre des risques en se retrouvant au mauvais endroit, au mauvais moment. T’as qu’à me regarder pour le deviner, toi qui m'laisse sous-entendre souvent que tu me connais mieux que moi-même. Dis-toi que je ne suis pas ceux que tu as connu autrefois, tu sais. Je te réserve bien des surprises... Mais bon, je m'éloigne de ce que j'voulais dire, là...  »

Puis, c’est au tour de ma marraine de me rassurer, même si j’entends les remerciement d’Elhiya. Je pourrais la remercier, me montrer chaleureux, mais ce n’est pas moi, ça. Et clairement, là, je sens ma patience arriver au bout de ses limites, si bien que j’aurais presque envie de leurs tirer les vers du nez sans user de jolies mots ou de gants blancs pour arriver à mes fins. Aux paroles de Lizzie, je me remémore une scène avant de venir casser le verre d’un coup de pression parce que je me rappelle pourquoi j’ai organisé cette fête. Mon sourire déclin, disparait dans les méandres d’un cauchemar éveillé que j’aurais préféré mettre de côté. D’un soupire, je fixe ma main même si une plaie s’y retrouve sur ma paume. Agacé par la situation aussi, j’essaye même de faire mon possible pour paraitre le moins suspect et au mieux, le plus « nerveux possible ».

- « Tant que j'y pense, trouvez-vous normal qu’un ex-chef des Aurors, qui à l’époque, l’était encore… Use de ses droits pendant sa pause déjeuner, donc, hors de ses fonctions finalement… Pour fouiller la tête d’un élève qui n’a aucun lien de près comme de loin avec n’importe quel ennemi du Ministère ? »  

Ceci dit, sur les trois personnes restantes dans la pièce, sachant qu’Elliot nous a donner son L.A. pour le faire partir du rp (aux lecteurs/lectrices qui liront ceci), j’entends enfin une parole plutôt positive pour moi. Enfin, j’ai du contenu qui commence à montrer le bout de son nez, mais j’imagine aussi que ce n’est pas suffisant aux yeux de ce Mangemort que j’ai rencontré. D’un autre soupire, je serre mon poing blessé, le regardant tomber goute à goute sur le sol avant de me ressasser les souvenirs que j’ai de son visage, même si ça remonte à l’année dernière.

- « Je dis ça, parce que cet élève… C’était moi. Ma peur n’est pas exagérée, et j’imagine ce que Fañch à bien pû ressentir si la personne qui s’est occupée de lui fouiller la tête est bien celle dont je pense. »

Et tant que j’y suis, je me déplace encore, me rendant auprès de la fenêtre pour l’entrouvrir et regarder au-delà de celle-ci. Là, c’est évident, j’ai besoin d’air, besoin de penser à autre chose qu’à sa tête. Soudainement, mes mains tremblent et j’imagine aussi que ma marraine va, peut-être, comprendre que certaines choses sont encore sensiblement dangereuses pour moi. Et comme j’ai pas nécessairement encore appris à transformer cette peur « en force », j’ai l’impression de me perdre et de perdre pieds. Je me noies dans cette Obscurité, poings et pieds liés, désormais. Et je sais mieux que quiconque, qu’il est bien trop tard pour faire marche-arrière.  

- « Hm… mpfh…  »

Dis-je d’une fine voix, penchant ma tête vers l’extérieur, fixant l’horizon pour prendre une longue bouffée. Tout en fermant les paupières, j’essaye de refouler le visage d’Artemis au plus profond de ma tête, la rangeant au côté des personnes que je n’aimerais pas recroiser un jour. Puis, au-devant de mon regard, je fixe les arbres sous le couvert des étoiles et de la Lune qui éclaire ce ciel sombre. Étrangement, lorsque je ne repense qu’aux paroles de l’Ombre, je finis par me retrouver un peu et au final, ça finit même par m’apaiser un peu aussi.

(c) ROGERS. & Melody(Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Une place animée

Message par : Elhiya Ellis, Dim 20 Jan 2019, 17:30


Lizzie glissait des excuses qui sonnaient vraiment étranges. Je ne savais pas trop pourquoi ça me touchait autant, rien a voir avec mes predispositions à défendre telle ou telle idée, je n'avais jamais bronché réellement pour faire valoir mes pensées. C'était sûrement car ca touchait Fanch... j'estimais que faire un débat sur les conséquences subies, de la part de personnes qui ne le suivaient pas régulièrement pour voir son état, était mal placé. Je soupirais et gardais le silence avant de lever la tête aux mots "peine de mort".

Quelle idée.. c'était archaïque comme punition.. du pur répressif.. l'utilisation unique de la peur pour essayer de faire pression sur ce qui pouvaient vouloir se rebeller...

-La peine de mort est une punition bien plus douce que l'enfermement au final. Ce serait qu'être presque humain que de la proposer. Pas de dégât psychologique, pas de torture mentale et un message plus radical que l'incarcération.. même si je suis contre, parfois ce serait une meilleure solution...

Un de ceux présents ici avaient vu Fanch à sa sortie d'Azkhaban? Le regard vide, l'esprit brisé, l'âme à la recherche de repères perdus... Ça m' agacait de plus en plus, comme cette reprise de parole d'Enzo juste avait . Il deviait, supputait et me donnait des propos que je n'avais jamais eu. J'avais gardé le silence aussi, préférant observer ce à quoi il jouait que rentrer dans la lignée de sa provocation. Prôner le "au mauvais endroit au mauvais moment" était facile, on pouvait dire que Fanch était au mauvais endroit au mauvais moment aussi à ce compte... trop simple...

Changement de sujet. Monsieur Lumière devenu prof dans le collimateur. Enzo cherchait quoi en fait? A connaître nos idéaux? Savoir si on se contenait de dire le mal c est mal, le bien c'est bien? Et il revenait sur Fanch.. roulement d'yeux avant de me lever et le resservir.

-Car si tu avais les même dons tu ne t'en servirai pas en dehors de tes autorisations officielles?

Petit rictus à l'attention d'Enzo, je ne savais pas vraiment ce qu'il cherchait à provoquer, mais jouer les victimes ne lui allait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Une place animée

Message par : Lizzie Bennet, Lun 28 Jan 2019, 23:39


Je suis d’accord avec Time sur la notion de droits des mineurs, et je hoche la tête en guise d’approbation. Néanmoins la discussion passe par des détours plus enflammés. Enzo se retrouve même à devoir parler de souvenirs plus personnels, d’une intrusion dont un ancien chef des Aurors était responsable… Malheureusement, son interlocutrice ne peut s’empêcher de le pousser dans ses retranchements.

Merlin ! Je t’en conjure : ne fais pas ça. Elhiya, arrête de t’opposer à mon filleul, après je vais devoir choisir entre vous. Et ça me ferait mal à mon p’tit coeur, même si j’aime pas le dire trop fort. De toute façon, tous nos liens ne sont-ils pas basés sur une illusion, qu’elle soit magique ou non ? Qu’est-ce qui peut donner la liberté de trancher ? Je vais voir ce qu’on peut envisager de notre côté, entre Elle et moi.

J’ai plus de ressources que je ne le laisse deviner ; forcément quand on porte des bottes sans chaussettes, on a beaucoup plus de place pour fourrer ses cartes. Mais c’est pas très malin pour autant : avec les forces de friction, le jeu de tarot que dissimulent les habits de pied nous donne de curieuses ampoules. Or en duel, avoir les pieds fragilisés nous rend plus malhabiles. Certains vont même jusqu’à emprunter un pas boiteux pour tenir en équilibre, ouvrant ainsi des brèches faciles à leurs ennemis.

Enfin, je m’égare - tout ce que je voulais dire, initialement, c’est que c’est important d’avoir des cartes en réserve. Si en plus on sait les cacher de façon appropriée, sans que ça nous desserve, c’est parfait. De mon côté ceci dit il m’a toujours fallu choisir entre l’un et l’autre : une aisance verbale mais un manque total de compétences dans un domaine, ou une quantité salvatrice de cordes à mon arc, quitte à ce que l’une soit à mon cou.

Il y a un point sur lequel je me dois de revenir, cependant. Et cela nécessite que j’aille à contre-sens par rapport à Elhiya. Je tique. A mon tour de tomber dans le personnel...
— S’il faut choisir entre la peine de mort et l’incarcération, je préfère la seconde. C’est simple, avec la première, je serais déjà morte. Je dis pas que je suis sortie d’Azkaban sans en tirer mes fantômes, mais je crois que j’ai su changer pas mal de choses dans ma vie…
Revenir en haut Aller en bas
Enzo M. Aiken
Enzo M. Aiken
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une place animée

Message par : Enzo M. Aiken, Mar 29 Jan 2019, 22:53



 

 

 

We create our own fate
Every human being is a puzzle of need.
   You must become the missing piece.

À les écouter à tour de rôle, je me demande ce qu’elle essaye de prouver, cette « blondinette » dont le visage ne me laisse que de marbres, bien que les paroles commencent légèrement à m’irriter le poil. Je viens me masser l’arête du nez, fait bouger ma tête alors que tout mon corps se mets lui-même à trembler. Je ne suis plus certain de pouvoir continuer sur ce terrain. Qu’est-ce qu’elle cherche à faire ? Me rendre malade, captiver mon attention ? Non, son attitude me déçoit de minutes en minutes au point de me faire aller vers un sentiment de non-retour définitif vis-à-vis d’elle. Lentement, je soupire jusqu’à refermer la fenêtre et comme si ça ne suffit pas, je me dis que la fête avait assez durée, que personne ne se contente de s’amuser, un convive dans le lot s’était déjà barré sans que je ne puisse y faire quoi que ce soit, et je ne parle même pas du fait qu’en dépit de n’importe quel effort que j’essaye de faire, personne ne parle clairement, même si mes propos sont assez sous-entendu et mon visage, reste quant à lui, impassible au point de trahir rien du tout. Pas même une once de machiavélité ou d’une énième manigance à leurs insu. Même si mon angoisse dérisoire est passée, je ne peux que me contenter de me diriger vers les bonbons que je m’empresse d’aller grignoter, les laissant parler en tête à tête alors que mon attention se repose vers le gamin, me demandant si ça ne serait pas plus judicieux d’aller le voir, lui, plutôt que d’espérer naïvement d’avoir une réponse des deux autres.

- « Et toi, Time, qu’est-ce que t’en pense de tout ça ? … Cela te donnerait envie de les rejoindre, les Aurors, après tout ce que j’t’ai dis ?  »

Tenter de faire diversion, de changer de sujet pour mieux m’apaiser l’esprit. Après tout, ce n’est qu’une question comme une autre, j’aurais pu même la poser à n’importe qui tout comme j’aurais pu lui demander si il est plus « pain au chocolat » ou « chocolatine ». Face à cette seule réflexion assez bête en soi, j’esquisse un sourire discret, à peine visible tout en venant mettre un bonbon au creux de mes lèvres. Malgré le fait que j’ai la sensation que ma soirée est fichue, ça ne m’empêche pas d’essayer de faire autrement, de passer par un autre chemin pour obtenir ce que j’désir. Après, tant pis si d’autres se contentent de rester sur leurs acquis, du moins, c’est l’avis que j’ai. Grand bien leurs fassent, moi, au moins, j’aurais eu la satisfaction d’avoir fait du mieux que j’ai pu, même si je ne suis pas à l’abri d’un départ anticipé si Blondinette continue sur sa lancé de vouloir me voir sortir sans que je ne lui adresse plus la parole.
 
CODAGE PAR AMATIS
 
Revenir en haut Aller en bas
Time Alyster
Time Alyster
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une place animée

Message par : Time Alyster, Sam 02 Mar 2019, 13:57





Ensuite, les commentaires commencèrent à fuser à droite et à gauche, des questions et réponses lui étant adressé aussi: il n'en fallait pas plus pour le réveiller. Adossé au mur, bras croisé et verre à la main, son dernier oeil s'aiguisa et un léger sourire s'afficha. Maintenant, Time était sur son terrain, il n'avait plus grand chose à perdre. Le jeune Serpent s'avança vers le millieu de la salle, face à Enzo qu'il fixa droit dans les yeux d'un regard perçant. Il n'aimait pas que l'on s'amuse à l'obliger de se mettre en avant pour des fins personelles, ça l'énervait, même.
Sentant de loin qu'il avait manipulé l'information, il était donc l'heure de répondre avec le même fallacieux dont ce cher homme faisait office.


-Mode ex concessis, c'est à dire  qu'il ne s’agit que d’une preuve relative qui n’a rien à voir avec la vérité objective au vu du manque flagrant d'informations !
Mais bon, ce n'est pas si grave. Pour répondre à ta question, pourquoi ce professeur a t'il usé de son pouvoir ? En quoi le comportement d'un Auror à un moment reflèterait l'entierté de tous les Aurors tout le temps ?
Stratagème numéro 3 d'Arthur Schopenhauer: Généraliser, c'est à dire rendre l’affirmation posée relativement comme si elle l’était de façon générale, ou du moins la concevoir dans un rapport tout à fait différent et la réfuter dans ce sens.
Il avait dicté ce point vers 1830, c'est à dire il y a plus de quatre siècle ! Peu glorieux pour un orateur comme toi...
Pour terminer, tu espérais créditer tes dires en m'imposant ta réponse.
Mais bon, pour te répondre, non, je ne souhaite pas intégrer les Aurors puisqu'ils sont toous toujours méchant grâce à ta démonstration
.
Après un léger temps d'arrêt, il comprit qu'il était allé surement trop loin, et Time préféra se reculer un peu, ce qui assura ses arrière.

-Excuse moi... pour te répondre sincèrement, les Aurors sont surement débordés, et ça ne m'étonne pas qu'ils commencent à utiliser ce genre de moyens sur des élèves à cause de simples soupçons sans fondements précis, ce qui est inadmissible... il est de leurs devoir de protéger la population, non de l'opprimer. Si je suis à côté d'un Auror, je dois me sentir rassuré et non avoir peur que l'on me soupçonne alors que je n'ai rien fait. Désolé que tu ais dû subir ça Enzo...  Ça devait être douloureux...


Stratagème 36 , arguments ad hominem, 32, 29, 8, 21, 9, 4, 2, et 1: Time avait fait bien pire, il le savait, et il en était même plutôt fier, surtout du petit dernier, le trente et unième qui consistait à se déclarer coupable.  Le tout était parfait.
Il était loin d'avoir finit, d'ailleur, il devait répondre à Elhiya Ellis.


-Je le sais bien... Mais avec les potentielles erreurs judiciaires, on ne peux pas se permettre de tuer. Premièrement, si on ne lâchait plus des détraqueurs sont les prisonniers, ce serait peut être plus viable pour eux. La torture est pire que la mort, il n'est même pas compréhensible qu'une civilisation ose faire ça.
Je pensais en fait qu'il serait peut être mieux de donner le choix au delà d'une certaine période d'emprisonnement en fait...Car la vie, et un droit fondamontale dont même la pire des ordures a le droit de choisir.

Plus calme, il avait maintenant terminé son petit numéros il l'espérait. A vraie dire, il y était allé surement beaucoup trop fort avec Enzo. De toutes façon, il assumait. Puis, il n'en avait plus vraiment le choix en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Une place animée

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 6

 Une place animée

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.