AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes
Page 3 sur 3
Plus qu'une rue mal famée...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Kohane W. Underlinden
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor

Re: Plus qu'une rue mal famée...

Message par : Kohane W. Underlinden, Lun 27 Nov - 16:11




Une aile de papillon au fond de l'estomac.
Ca s'agite, tout doucement au début. C'est discret, presque inexistant. Puis, comme l'insecte prenant soudain conscience qu'il est en cage, le battement s'intensifie et se met à frapper avec plus de force que jamais.
C'est le frémissement qui monte alors que mes yeux s'accrochent à ceux d'en face comme en ceux d'une alliée. Ou, du moins, d'une âme compréhensive. Un âme qui me reçoit sans juger, écoute, partage, dans ce calme-fleuve au milieu de la nuit.
Je soupirerais presque d'aise.
Face à face, l'une à l'autre, il n'y a pas de défi ou de posture antagoniste. Nous sommes juste là, à tirer les ficelles pour attirer l'autre, chacune de son côté, nous menant irrémédiablement à ce choc frontal qui ne saurait tarder -le choc bénéfique d'idéaux similaires qui se rencontrent.
Un peu plongée dans l'ombre qui paraît s'éclaircir, je détaille encore et encore ses traits. Cet autre part du miroir brisé. Du miroir qu'on voulait polir autrefois. Mais qu'aujourd'hui on ne veut que fissurer pour montrer enfin la dure réalité. Ce miroir qui était lisse, désormais coupant et tranchant. Elle est ce reflet de moi dans le miroir cabossé enflammé.
Peut-être es-tu au fond mon Eurydice ? Cette part sombre que j'étais venue chercher dans l'Allée des Embrumes pour enfin me sentir complète, tout en nuances et couleurs, savoir enfin rire autant que pleurer, haïr autant qu'aimer, voler autant que plonger, ne plus être cette créature mécanique que la société aimerait que je sois, corsetée dans de bonnes et vieilles valeurs, muettes, sans cesse ramenée au silence.
Chercher mon Eurydice pour qu'elle me donne la force d'être et non paraître.
Chercher mon Eurydice pour qu'elle guide enfin mes pas, jusqu'au feu purificateur, jusqu'à la Libération finale.
Et peut-être qu'elle, Ambroisie, elle est, d'une certaine façon, une sorte de représentation de mon Eurydice. Celle qui était prisonnière des Enfers, attendant. Que je vienne. La chercher. Sans me retourner.

Elle reprend la parole.
Et ses phrases volent comme tout à l'heure : coup en plein cœur, compréhension dans l'âme.
Oui j'aimerais murmurer.
Oui _ oui _ oui
Tout le temps oui
A ses propos.
Oui.
Une affirmation qui ne demande rien d'autre. Juste un hochement de tête. Et savoir qu'on marche à deux sur le même fil tendu au-dessus du vide. Il faut faire attention -à la chute. Mais il faut avancer. Pour les idées. Pour nos idées. Ne pas craindre le vide, ne pas craindre les autres et leurs réprimandes, ne rien craindre, jamais, avancer et. Voilà.

-Crier

Ma voix me paraît soudain si forte dans ce silence qui nous entoure, faisant suite à ses questions.
Alors que je parle normalement.

-C'est ça, qu'il faut. Crier. Et surtout. Se battre. Sans jamais baisser les bras. Déconstruire la Machine Sociétale est un long et fastidieux travail. Mais il ne faut pas se laisser décourager. Bien au contraire. Il faut de la patience. Du courage. Et bientôt, tu verras. Nous parviendrons à notre but.

L'ombre s'éclaircit encore un peu.
Je lève les yeux. Il y a une pointe de rose. Là-bas. Loin.
L'heure a filé. Les aiguilles ont dû faire plusieurs fois le tour du cadran -j'ai rien vu passer.
Je recule un peu alors que mes yeux redescendent sur Ambroisie.
Un pas en arrière -encore.
Un maigre sourire.

-Le soleil.

Simple constatation.
L'aube. Qui arrive.

-Faut que je rentre.

Fuir la luminosité pour un temps. Le temps de laisser de côté les ombres. Et les mots envolés d'une conversation si simple, évidente -et tellement dérangeante pour les autres.
Mon sourire. Qui semble lui dire qu'on se retrouvera. Un jour.
Deux pans d'un miroir ne peuvent jamais totalement se perdre.

Et reculer. Pour tourner les talons.
L'abandonner.
Elle ne sera jamais vraiment seule, dans le fond.


__________
Fin du Rp.
Merci pour tout !
Revenir en haut Aller en bas
Alice Delacour
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Plus qu'une rue mal famée...

Message par : Alice Delacour, Lun 12 Fév - 19:47


RP avec Olivia G. Reynold. Feat Mangemort 67

Alice se promenait tranquillement dans l'allée des Embrumes. Sa mère lui disait souvent de ne pas y rester très longtemps. D'après elle, cet endroit était un endroit malsain et non fréquentable. Et elle avait raison. Des Mangemorts y étaient fréquemment. Mais bon, la lionne n'y était encore jamais allée. Pour une fois, juste histoire de découvrir un peu comment c'était. Il n'y avait pas de mal à cela. C'était la première fois qu'elle s'y rendait. Pourtant, elle n'était pas en confiance. Elle avait peur. Alice gardait cette peur pour elle, elle ne la montrait pas. Mais les sombres allées l'effrayait. Elle décida qu'elle n'allait pas tarder à repartir. Si sa mère apprenait qu'elle y était allée, La gryffonne passerait un sale quart d'heure.

Pourtant, quelque chose l'intriguait. Mais ce n'était surement pas sans danger. Il fallait se méfier. Si un Mangemort venait à attaquer? Non, bien sur que non, il ne se passera rien. Elle se faisait juste des films.
Revenir en haut Aller en bas
Olivia G. Reynolds
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Plus qu'une rue mal famée...

Message par : Olivia G. Reynolds, Mer 14 Fév - 19:08




Traumatisme
Avec Alice Delacour et Mangemort 67
Probablement pas la meilleure décision que vous avez prise d'être ici. Votre quête d'adrénaline peut vous mener dans tout et n'importe quoi, mais vous vous êtes jamais aventurée dans cet endroit. L'allée des Embrumes. Vous avez entendu ce nom bien des nombreuses fois, mais vous ne vous y êtes peu intéressée. Le ciel était gris, le vent faisait valser votre écharpe dans toutes les directions, votre peau était en quête de chaleur. Vous devriez sûrement retourner à Poudlard. Vous ne souhaitez pas à ce que les autres s'inquiètent de vous pour cette raison dont les adultes n'apprécieront pas à entendre. Ah, qu'est-ce que vous pouvez vous haïr, parfois.

Pas à pas, une silhouette féminine semble se rapprocher de votre champ de vision. Heh, sûrement une jeune femme perdue comme vous. Néanmoins, vous vous empêchez de presser le pas. Vous savez qu'elle prendra peur, comme vous l'auriez sûrement vécu. Vous avez juste besoin de quelqu'un avec qui vous vous sentirez moins vulnérable aux yeux des personnes qui vous entourent. Sa tignasse brunâtre danse au rythme de ses mouvements. Vous pouvez reconnaître un corps plutôt fin. Elle est de votre âge. Cela se voit. Vous tentez d'engager la conversation quand vous arrivez à sa hauteur, changeant vos habitudes de sourire de poupée.

- Mmh, excusez-moi. Je suis Olivia. Ma curiosité m'a menée jusqu'ici, et je vous avoue ne pas être rassurée. Cela ne vous gêne pas un peu de compagnie ?
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: Plus qu'une rue mal famée...

Message par : Mangemort 67, Lun 19 Fév - 22:50


Venez petites enfants perdues, venez à moi. Ce territoire est le mien. Un terrain de chasse dont je connais chaque recoin. Mon masque et mon ombre font trembler n'importe qui. Mes ennemis ne viennent que rarement me défier sur ces pavés sombres sur lequel leur sang et le mien ont déjà coulé. Mettant un peu de couleur dans cette lugubre Allée.

Venez, faites attention où vous mettez les pieds. Qui sait ce qu'il se cache dessous. Mais regardez aussi par dessus votre épaule... Une main meurtrière peut venir vous arracher à votre vie si paisible que vous aviez besoin de venir ici. Une réputation qui aurait dû vous faire rebrousser chemin. Mais non... Votre inconscience vous mène dans ma gueule qui n'attend que de se refermer sur vous. Vous ne satisferez pas ma faim pourtant, si vous étiez avec moi, les portes de la liberté s'ouvraient à vous.

- Êtes-vous perdues ? Un brin de folie dans la voix qui débarque derrière le duo qui venait de se former. Vous n'êtes pas prêtes... Ma question sonne comme une agression, comme un reproche mais en même temps, j'ai envie de rire. Car ce soir, je suis sorti pour chasser... Pas pour faire avancer La cause. Non... Ce soir, j'ai envie de répandre le mal dans les rues.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Plus qu'une rue mal famée...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3

 Plus qu'une rue mal famée...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.