AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal
Page 8 sur 10
Cours N°3 : Attaque/Défense
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Liskuvo Kalsi
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Liskuvo Kalsi, Mer 3 Mai 2017 - 12:41


LA de Ian.

L'attente devient vite longue parce que personne ne vient. Je regarde avec étonnement les élèves bouger lentement et avoir du mal à se décider. Ils mettent tellement de temps que Ian décide de lancer l'exercice alors qu'il n'y a personne avec moi dans la zone. Au début c'est marrant d'écouter ce qu'il va se passer, je me dis qu'on va enfin avoir la possibilité de se mesurer entre élèves de manière sympathique. Mon visage change instantanément quand je me rend compte que "Kalsi, vous travaillerez avec moi le temps que l'un de vos camarades arrive, s'il arrive." ça veut dire que je vais me prendre la fureur du prof en pleine poire. C'est beaucoup moins drôle d'un coup.

Surtout qu'il est assez rapide et qu'il arrive vers moi trop vite à mon goût. Je me concentre et pointe ma baguette dans sa direction. Je me demande si c'est lui qui attaque en premier ou moi. Au vu du sourire c'est sûrement lui. Ouai d'accord c'est lui il Stupéfix. J'étais au moins préparé à recevoir un sort dans la face. Je prononce un Protego bancal et ferme les yeux de peur. M'attendant à souffrir. Et ça ne manque pas, la douleur est forte. Je me raidis d'un coup à l'impact. Pas assez puissant comme Protego par rapport à celle du prof.

La douleur sourde me prend, je suis à deux doigts de tomber dans les pommes mais faut croire que le peu de protection que je me suis accordé suffit à me laisser conscient. Je m'accorde une petite pause pour mettre mes idées en place. En tentant de respirer calmement. C'est pas cool de prendre les élèves par surprise comme ça. Bon ok je m'y attendais un tant soi peut mais il aurait au moins pu dire "je commence" ou "prépare toi". Là c'est de l'instantané et c'est trop puissant.

Quand je relève la tête une nouvelle arrivante et là. Une poufsouffle que je connais. Le prof a l'air déçu de devoir partir mais en partant il m'adresse un sourire qui en dit long sur ce qu'il veut de moi et me demande de punir miss Jackson qui daigne enfin se joindre à nous. C'est comme il veut. Toujours sonné par ce que je viens de me prendre j'observe la jeune fille quelques instants. Puis hausse les épaules.

- Je commence !

Après avoir reçu ça j'ai pas peur du tout d'une élève de notre école, elle peut bien aller se faire voir pour que je sois sympa. Je pointe ma baguette rapidement vers elle et prononce un Expelliarmus dans sa direction. Le sort part instantanément. C'est tout de suite plus agréable de le voir partir de ma baguette plutôt que de voir un sort filer dans ma direction. Je souris, c'est différent avec une élève.
Revenir en haut Aller en bas
Arya Chamelet
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Arya Chamelet, Mer 3 Mai 2017 - 17:11


La pluie tombe toujours sur mon visage enfantin. Je sens les goutellettes ruisseler sur mon visage mais je ne les chasse pas. Je les laisse couler où bon leur semble. J'attends que le cours commence, qu'un partenaire se joigne à moi, quelque chose quoi mais malheureusement, c'est moi qui doit bouger. Je dois rejoindre un fameux Galway que je ne connais pas et que je n'ai pas envie de connaître. En allant dans sa zone, je n'évite pas les flaques ou la boue, je rentre dedans même volontier. J'adore voir l'eau éclabousser autour de moi, les gouttes comme de petits anges qui volent, volent, volent. J'arrive dans la zone et le bonhomme est déjà en place. Je lui adresse un sourire mais je ne sais pas si il l'a vu. De toute façon, je n'en ai rien à faire.

Benbow nous explique rapidement ce qu'il faut faire : lancer des sorts, se défendre, échanger les rôles. Ça m'embête déjà et je sens mon corps lâcher sous la fatigue, mais je tiens debout. Difficilement, mais je tiens. Je sors ma baguette de ma poche. Ma fameuse baguette. Je ne l'ai pas quitté depuis mes 11 ans, mais bientôt, bientôt on se liera dans la mort pour ne plus se quitter. On partira ensemble. Mais ce moment tant attendu n'est pas encore venu et je dois attendre, encore et encore, comme je l'ai fais toute ma vie.

Je regarde mon partenaire. Je ne sais pas si il va tirer, où si je dois le faire. Je ne sais pas à quoi il pense, je ne sais rien en fait. Il suffit de suivre les consignes pourtant, mais ces consignes, je ne les sens pas. Ce que je sens, c'est ce feu qui brûle au fond de moi. Au fond, j'ai envie de lui envoyer dans la face un sort dont il se rappellera toute la vie, un truc bien puissant, un truc à l'image de ce que je suis et non de ce que j'ai montré toute ma vie. Il faut bien laissé des traces avant de partir non ? Des choses pour qu'on se rappelle de nous. Mais je vais me limiter. Pour l'instant. Après. Après viendra mon tour de triompher de cette horreur.

#Stupéfix
Revenir en haut Aller en bas
Trystan J. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Trystan J. Harper, Mer 3 Mai 2017 - 17:33



Attaque & Défense
— COURS de DCFM


Hors-RPG:
 


Il ne restait plus qu’une toute dernière journée avant un weekend bien mérité et pourtant, cette motivation était gâché par une pluie incessante qui prenait, une fois de plus, l’asseau des terres Écossaises. Bien qu’il n’était que 14:00 de l’après-midi, le parc de Poudlard était plongé dans un crépuscule prématuré. Un voile de nuages opaques et obscures avait recouvert le ciel et empêchait tout rayon de soleil de filtrer jusqu’au sol. Je soupçonnais, d’ailleurs, que ce voile nuageux nous envelopperait prochainement dans l’un de ces brouillards caractéristiques du pays. Mais le pire n’était pas les nuages ou la pluie… non! Le pire était cette satanée humidité glaciale qui s’était infiltrée jusque dans les profondeurs du château et qui nous transperçait jusqu’à l’os. Merry avait alors du se montrer plus qu’insistante pour réussir à m’arracher de force à la chaleur du foyer et m’envoyer – trainant des pied – me préparer pour le cours de Défense Contre les Force du Mal.

«Trystan, bouge toi on est en retard ! Tu saoules !»

C’était sous ces paroles fort aimables de ma sœur qui avait perdu toute patience, que j’avais enfin daigné lui emboiter le pas et la suivre à l’extérieur du château – non sans un retard considérable dont j’assumais pleinement la responsabilité. Nous avions ainsi bravé vent et pluie glacial pour assister à ce qui était la suite pratique du cours de Benbow. Une cape imperméabilisée rabattue sur la tête, j’avais ainsi rejoint le reste de la classe et pris place, avec Merry, dans l’une des dernières zones libres aménagées pour l’exercice.

«Bon, on commence par quoi frangin ?»

Jetant un coup d’œil aux équipes qui nous entourais, je constatai rapidement que tous s’étaient déjà mis en action – envoyant voler des sortilèges de Stupéfixion et de désarmement vers leur adversaire qui répliquait par un Charme du Bouclier.

«Eh bien, je suppose qu’on devra se balancer des sorts par la tête et voir qui de nous deux se défend le mieux… Mais ne t’inquiète surtout pas pour ta réputation, sœurette, je vais m’assurer de te laisser quelques chances de victoire!»

Avec un sourire malicieux qui étirait mes lèvres, j’avais dégainé ma baguette magique et d’un même mouvement, envoyé un #Stupéfix dans la direction de Merry – c’était beaucoup plus court à prononcer que la formule de désarmement.
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Galway Lynch, Jeu 4 Mai 2017 - 22:05


Dans ce RP Galway a 11 ans

Il attendit que quelqu’un le rejoigne, mais personne ne vint. Apparemment il y avait quelques absents pour la partie pratique, ce Terrorim avait-il fait tant de dégâts ? Quoi qu’il en soit, le professeur Benbow lui affecta une nouvelle partenaire, une adolescente de Gryffondor qu’il ne connaissait pas, Miss Chamelet.

Puis il donna ses instructions. Ils allaient se battre en duel comme Galway l’avait pressenti, en utilisant deux sortilèges offensifs et trois sortilèges défensifs vu en cours la semaine précédente. Pour Galway c’était vite vu, dans la liste donnée par le prof il ne maîtrisait qu’un sortilège défensif et un sortilège offensif, il n’avait pas réussi à lancer le Stupéfix malgré toute l’aide de Mathilde, quand à Deflectere et Montem Tractus c’était des sortilèges de niveau avancé, il n’avait même pas essayé de s’y frotter.

Cela limitait ses possibilités. Il était un peu déçu de ne pas pouvoir utiliser les sortilèges que le professeur lui avait conseillé dans sa lettre et qu’il avait réussi à maîtriser après beaucoup d’efforts, mais ce n’était pas lui, Galway, qui allait ne pas respecter les consignes. Il se crispa lorsque son regard croisa celui de sa partenaire. Elle avait l’air… furieuse… agacée. Galway ne savait pas ce qui la mettait en rogne. Peut-être que le fait qu’on lui ait affecté un partenaire aussi jeune était pour elle une insulte ?

Cela n’arrangeait pas ses affaires, il n’avait aucune intention de provoquer l’hostilité bien au contraire. Et si l’envie lui prenait de se défouler contre lui, juste pour prouver qu’elle méritait un partenaire plus expérimenté ? Il prit peur à cette pensée. Pourtant il savait exactement ce qu’il avait à faire dès qu’elle bougerait sa baguette, ce sortilège qu’il avait appris dans un couloir du château, et qui depuis quelques semaines faisait partie de sa routine matinale. Il avait dû le lancer une bonne centaine de fois, c’était sans doute celui qu’il maîtrisait le mieux, avec le sortilège de lévitation. L’attente lui parut interminable, puis enfin elle leva sa baguette.

-#Stupéfix !
-#Protego !

Les deux sortilèges furent lancé quasiment simultanément et Galway fut soulagé de voir le bouclier se former devant lui, il avait réussi à lancer le sortilège sous l’effet de la panique, quelque chose qui n’était pas acquis d’avance, surtout avec lui qui ne supportait pas être sous pression.

Seulement ce soulagement ne dura qu’une fraction de seconde. Il ressenti un gros choc au niveau du poignet qui le fit basculer en arrière. Son autre main percuta violemment le sol avant son dos et il roula sur le coté sur son bras déjà endolori, se retrouvant le nez dans la pelouse trempée du parc. Il resta quelques instants au sol, essayant de retrouver ses esprits.

Il avait évité le sortilège, sinon il aurait été inconscient, et lorsque le Stupéfix avait heurté son bouclier, celui-ci avait dû absorber une partie du choc. Mais pas la totalité, et le poignet qui tenait sa baguette avait prit également, c’était comme une grosse décharge électrique. Il avait lu que cela arrivait lorsque son bouclier manquait de consistance. Il était à la fois content d’avoir pu repousser le sortilège et inquiet pour la suite, il ne tiendrait pas longtemps comme ça.

Il se releva péniblement et se massa le poignet afin d’atténuer la douleur qu’il ressentait. Lorsque ce fut fait il se nettoya le visage et les mains avec l’eau de pluie. Il y avait également de la boue sur ses vêtements, en apparence en tout cas car il ne sentait rien grâce au sortilège d’imperméabilité qu’il avait jeté les protégeaient de la pluie et de la boue. Il n’était pas très présentable, il le savait mais il y avait plus important dans l’instant.

Ce sortilège-là aussi il le connaissait bien. Sa première tentative pour le lancer avait eu pour conséquence une grande aventure dans les eaux sombres du lac de Poudlard, et au cours de la semaine, lors de son entraînement avec Mathilde et les autres, il avait eu l’occasion de le pratiquer de manière régulière. Il ne le maîtrisait pas aussi bien que le charme du bouclier, mais il avait plus de temps pour se préparer en contrepartie, en tant qu’attaquant c’était lui qui dictait le tempo. D’un geste vif dans lequel il mit tout son cœur il s’exclama :

-#Expeliarmus

Et le sortilège fusa.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Merry K. Harper, Ven 5 Mai 2017 - 14:33


En retard, une fois de plus. Merry ne supportait pas d'être à la bourre à un cours. Encore moins lorsque ce n'était pas sa faute. Et encore moins aussi, lorsque le fautif était son jumeau. Son insupportable frère qui avait l'air de tout faire pour l'emm*rder jusqu'au bout. En colère contre lui, la rouquine avait longtemps hésité à se casser sans lui, à le laisser se débrouiller en arrivant en retard au cours de Benbow qui l'aurait sûrement incendié s'ils avaient finit par arriver au compte-goutte. Heureusement pour lui, Merry était plutôt de bonne humeur aujourd'hui. Enfin, si la bonne humeur signifiait vouloir emmurer son frère dans le château en compagnie des tableaux accrochés dans les couloirs. Ce qui n'était pas des plus pratiques. Et elle imaginait mal ceux qui passaient par là supporter les paroles du jumeau Harper.

Mais les jumeaux arrivèrent finalement au cours avec un léger retard. Tentant de se faire discrète, la rouquine se plaça dans l'une des zones encore libre, attendant que son frère prenne position en face d'elle. La pluie tombait incessamment sur eux et Merry sentait que l'heure de cours allait être longue. Très longue même. Pourtant, la Harper avait tout fait pour être au sec, pour que la pluie qui tombait ne traverse pas ses vêtements. Mais c'était raté. Elle était déjà trempée jusqu'aux os. Génial, le cours allait être amusant. Au moins, elle pourrait se défouler sur son frère. Qui ne tarda pas à commencer l'offensive d'ailleurs. A peine eut-il terminé sa phrase - qui soit disant passant faisait bien rire Merry, peu inquiète - qu'il lança un Stupéfix en direction de sa soeur. Quelle cruauté de sa part ! Détourner l'attention pour mieux frapper. Mais ça ne suffisait pas. Le réflexe premier de la rouquine fut de lancer un #Protego pour parer le coup qu'elle aurait pu recevoir et qui l'aurait bien handicapé s'il l'avait atteinte. Puis sans même laisser le temps à son jumeau d'attaquer une nouvelle fois, Merry prononça deux mots dont l'effet atteindrait, elle l'espérait, Trystan.

#Convulso Crispo !
Revenir en haut Aller en bas
Ian Benbow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Ian Benbow, Ven 5 Mai 2017 - 15:03


Le sortilège de Ian filait droit vers Kalsi. Le jeune homme, bien que prit par surprise, avait réussit à produire un charme du bouclier. Malheureusement, pas assez puissant pour stopper le sortilège du Professeur. C'était tout de même une prestation satisfaisante. Face à un élève de son niveau, le charme du bouclier aurait réussi à bloquer le Stupéfix. Sourire aux lèvres, Ian se plaçait en position de défense, prêt à contrer le sort de son élève. L'envie d'en découvrir plus sur le niveau du Poufsoufle le dévorait. Sauf que. Jackson arrivait, se mêlant au combat en demandant si elle pouvait prendre la place de Ian. Le Professeur soufflait.

- Haaa. Miss Jackson daigne enfin se joindre à nous. Kalsi, je vous laisse la punir pour moi..

Ian tournait ensuite le dos à ses élèves, tout sourire. Deux autres retardataires étaient arrivés, les Harper. Des Gryffondor tout les deux. Le Professeur s'en approchait, sans pour autant se concentrer sur leur zone. Il jetait un regard vers la zone de Lynch, le jeune Serpentard. Et puis, entendant une formule non-conforme à ses demandes, il se tournait vers les Harper.

- #Salveo Maleficia

Une protection invisible vint se matérialiser devant l'Harper de sexe masculin, le protégeant du sortilège non-autorisé lancé par sa sœur. Ian prit un air sévère et s'adressait à la jeune fille d'une voix ferme.

- Je vais me répéter, comme vous n'étiez pas présent lors des explications, vous n'avez le droit d'utiliser que les sortilèges stupéfix et expelliarmus pour l'aspect offensif de l'entraînement. Défensivement, vous ne pouvez utiliser que le protego, le deflectere et le montem tractus. Vous utilisez un autre sort que ces deux-là, et vous retournerez dans votre salle commune. Ne me forcez pas à revenir vous trouvez. Il tournait les talons et filait vers la zone 3.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Arya Chamelet
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Arya Chamelet, Lun 8 Mai 2017 - 0:20


Parfois, quand j'ai la tête dans les étoiles, je pense à ma famille et à son influence. Parce que, quand on y réfléchi, la famille peut être à l'origine de beaucoup de traits de personnalité : manque de confiance, courage, timidité ... Parce que beaucoup d'enfants sont frustrés par leurs parents et que cela peut gâcher leur vie. Parce que l'amour est parfois si fort qu'il devient invisible et manquant. Parfois, la famille est mauvaise, parfois elle est bonne et donne un sentiment d'existence, d'utilité et d'assurance folle. Et c'est sûrement ce sentiment que je cherche depuis si longtemps et même après que je sois parti de ce foyer dominant tout sur ma vie. Mais ce sentiment, jamais trouvé. Je me demande bien ce que j'ai fais pour en arriver la.  La nature n'est pas tous les jours facile. On s'adapte à sa sélection et puis elle change, et garde ceux qui étaient faibles avant pour en faire des personnes puissantes. On demande rien et du jours au lendemain, on passe de la première marche à la dernière. C'est la fin et on doit attendre la prochaine phase pour savoir si nous allons dominer ou non.

Était-ce le moment de penser à ça ? Absolument pas. Mais j'y étais obligé, quand je sentais cette force me traversé, cette force aussi rare soit-elle, mais si puissante et si dominante. Et je me demandais d'où elle venait. Alors sûrement mon père, cet homme si fort et si invulnérable. Du moins, c'est ce que je pensais. Et il est mort. Alors il ne devait pas être si puissant que ça. Mais bon, j'étais encore une petit fille qui voyait son père comme un dieu ou un super-héros, mais je m'étais trompée. Ou du moins j'avais exagéré les choses. Mais comme toute petite fille non ?

Le petit gars réagit assez vite au sort que je venais de lancer. Même pratiquement en même temps. Petite moue admirative, ce mec a de bons réflexes. Mais moins de puissance. Son bouclier ne résista mais il prit quand même un peu de mon stupéfix qui le fit chuter au sol. Petit sourire de ma part. Pour une fois que je réussissais quelque chose de ma vie, je pouvais bien être un peu contente. Mais il avait résisté, et ça, c'était quand même en partir un échec. Alors non, la prochaine fois, il y restera. Je sentais encore cette force grandir au fond de moi, cette force qui apparaissait si rarement, que lorsque qu'elle le faisait, j'avais une montée d'adrénaline, un coup de folie qui me décoiffait. Et puis après, c'était parti. Il n'y avait plus d'Arya. Parce que cette force quand je la sentais me chatouiller mes entrailles, et bien j'en profitais à fond, je ne la laissais pas se dégonfler et s'en aller. Alors aujourd'hui, ma force allait servir. Cet instinct animal allait couler dans mes veines. Jusqu'à en boire tout mon sang.

Le petit gars serait relevé, un peu lavé la terre qui traînait par la. Mais il s'était relevé. Courageux le petit. C'était pas une tapette celui la. Il allait sûrement me donné de la hargne, mais je n'allais pas me laisser faire, et il était petit. Même carrément plutôt petit. Première ou deuxième année maxi. Le temps qu'il fasse sa petit toilette, je me rendis compte que je ne sentais plus ma faiblesse et ma tristesse de tout à l'heure. Ma force l'avait chassé à coup de pieds. Pourtant je sais qu'une fois le cours fini, je serais de nouveau anéanti et effondré en pensant à la suite.

Le p'tit Galway avait l'air d'avoir mal au poignet. Mais je ne dis rien. Je le laisse faire. Pourtant je sens qu'il est prêt à passer à la phase suivant alors sans m'en rendre vraiment compte, je prépare ma baguette. Et heureusement car le Expeliarmus partir aussitôt quelques secondes après. Ou quelques centièmes de secondes, je ne sais plus. Je n'ai pas vraiment compter. Enfin bon, il était parti aussi vite qu'il est arrivé à moi. Enfin presque.

J'ai vu mon bras s'est levé. J'ai vu ma main se tendre pour que la baguette pointe en avant. J'ai vu mon contre-sort partir. Pourtant j'avais vraiment l'impression de ne rien contrôler et de juste observer en tant que spectatrice. Pourtant c'est bien moi qui ai lancé le #Montem Tractus, pourtant c'est bien moi qui ai réussi à faire lever la terre juste devant moi. Je me suis surprise moi même. Pas un seul morceau du sort lancé par le p'tit gars m'est arrivé dessus. Était-ce possible ? Et bien oui, car j'avais réussi à le faire et j'en avais la preuve juste devant mes yeux. Je ressentais encore cette secousse dans mon bras lors du départ du sortilège et cette peur dans l'attente du résultat, ces petits chatouillis au ventre qui pourtant ne durent que pendant quelques millièmes de secondes. Pourtant on les a tous déjà senti et on sait tous de quoi on parle. Et puis il y a cette joie, ce minuscule sourire qui apparaît au moment où l'on voit que l'on n'a rien pris du tout, aucune douleur, aucun tremblement. Parce qu'on a réussit. Parce que j'en suis capable. Mais seulement, et seulement quand il y a cette force qui apparaît dans ces moments si spéciaux. Mais on doit si faire et passer notre vie à attendre sur cette force devienne constante.

Je souffle. Et regarde droit dans les yeux le p'tit gars. J'l'aime ce bonhomme. Il se bat jusqu'au bout et n'abandonne pas. Mais désolé, c'est à moi de tirer. Alors désolé si tu souffres.

Le monticule commence à diminuer. Mais j'attends encore un peu. Déjà pour que mon sort ne se prenne pas mon propre monticule et que mon camarade ait le temps de se préparer et de se remettre de son échec. Je reviens forte, je le sens, je le sais. Mes mains tremblent et ma baguette bouge. Mais c'est bon. C'est bon de sentir ça, depuis le temps. Ça fait du bien.

Ça y est. Plus de bosse, de colline, de terre. Juste nous deux. Toi et moi. Mais là, à ce moment là, c'est à moi de jouer. Alors c'est parti : #Expeliarmus.
Revenir en haut Aller en bas
Tamara Calabrez
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Tamara Calabrez, Lun 8 Mai 2017 - 0:24


Son hésitation s’entendait, le sort sortit de façon affaibli. Son sort l’avait légèrement touchée, elle devait pouvoir s’en sortir. Il était cependant d’une force telle qu’il lui fit poussa un cri. Tamy se sentait mal de lancer un sort à quelqu’un qu’elle ne connaissait pas. La serdaigle tomba sur ses genoux. Elles étaient deux à avoir de la boue sur elles maintenant. La pluie était toujours aussi forte qu’avant. Vivement que le cours soit terminé qu’elle puisse enfiler des affaires sèches. Ses vêtements lui collaient au corps, elle sentait tous les coups de vent qui passaient. De parfaite condition pour s’entrainer d’après le professeur. C’est vrai, quoi de mieux que d’être mouillée, trempée ? Son adversaire se releva assez vite, ses joues étaient rouges écrevisse.

"J... Je crois que tu m'as touchée... Je sens plus mon bras gauche."

Tamy se sentait mal d’avoir touché la jeune rousse devant elle. Elle n’avait aucunement l’intention de lui faire mal. Elle vit que son opposante essayait de reprendre l’usage de son bras. Ouff, cela avait fonctionné. Tamy se sentait déjà moins coupable. La brunette sentait qu’une nouvelle attaque allait arriver. Elle avait le sortilège de protection en tête. Elle était prête pour l’attaque. La baguette devant elle, elle attendait que son binôme lui lance le sort.

"#Stupéfix"

Tamy répondu aussitôt "#Deflectere !" un peu trop tard, pas assez fort. Mais juste assez pour l’éviter de justesse. Il toucha sa cuisse mais, cela allait, c’était tout de même supportable.  Elle transpirait. Cet exercice la faisait stresser, elle avait eu si peur de se faire avoir. Apres quelques secondes de répit, elle lança un sort vers la serdy. "#Expelliarmus !" Elle se cacha les yeux en laissent un petit entrebâillement entre ses doigts, elle ne voulait pas voir cela.  Pitié qu’elle s’en sorte, pitié qu’elle s’en sorte. Elle ne se souvenait plus de la formule du sort qui permet de faire l’opposé du stupéfix. Elle resta donc comme ça.

"Est-ce que ça va ?"
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Jade Wilder, Lun 8 Mai 2017 - 18:06


Il était plutôt rare que Jade prenne les devants avec les autres. Pire encore lorsqu'il fallait former des groupes en cours, elle n'aimait pas ça, avait peur de la personne sur qui elle allait tomber, que ça se passe mal ou... bref, bon nombre de scénarios lui passaient par la tête et la poussaient à rester bien tranquillement dans son coin, là où les choses semblaient moins risquées. Néanmoins, parler à Ellana ne lui semblait pas si difficile, allez savoir pourquoi. Elles ne se connaissaient pas vraiment, à part un exercice réalisé en cours. Celui-ci s'était bien déroulé et puis... et puis expliquer ce que pensait Jade, c'était s'engouffrer dans un labyrinthe terriblement incongru, nah. Cherchez pas d'explication, la seule chose à retenir étant que la Poufsouffle aimait bien la Serpentard, voilà tout.

Mais question, Ellana accepterait-elle ? Peut-être qu'elle avait déjà un partenaire que Jade n'avait pas remarqué, ou peut-être qu'elle ne voudrait tout simplement pas faire l'exercice avec l'Italienne. Ahlala, on ne la changera jamais Jadou, elle aura toujours peur de ce que les autres peuvent penser et ce dans à peu près toutes les situations.

Heureusement, son arrivée fut bien accueillie. Il n'était pas difficile de voir qu'Ellana avait bien des choses en tête, des choses dont la blondinette ne pouvait se douter à l'heure actuelle. Pouvait-elle aider, ou même juste proposer son aide à sa camarade ? Voilà une des premières pensées qu'elle eut, mais la situation ne s'y prêtait pas vraiment de part l'exercice qui s'annonçait, des gens aux alentours et du temps qui se déchainait sans répit. A la fin du cours, alors, c'était une promesse que Jade se faisait à elle-même. Dans ce genre de situation, quand on ne connait pas bien la personne, il y a de fortes chances qu'on se fasse jeter ou qu'on se heurte à un "Nan nan, ça va", la blairelle en savait quelque chose, néanmoins ce n'était pas le genre de chose qui lui faisait peur. Si elle pouvait être d'une aide quelconque, pourquoi passer à côté ? L'indifférence est la pire chose au Monde.

Souriante malgré la pluie ruisselant le long de ses cheveux blonds, Jade attendit la suite auprès de sa partenaire d'un cours. Une inquiétude demeurait, celle de devoir utiliser à nouveau le Terrorim. C'était peut-être puéril de vouloir y échapper alors que ça pouvait arriver à tout moment dans la vie réelle, loin de la sécurité d'un cours à Poudlard, mais la jeune fille ne pouvait revivre encore cette épreuve. Pas après Lizzie. Le subir durant la partie de cours précédente avait ravivé des blessures ignorées pendant des mois, provoqué aussi une colère incommensurable qu'elle haïssait et ne pouvait laisser échapper. Ce genre de colère qui réunit tout ce qui ne va pas, forme une boule massive pour vous la balancer en pleine gueule. Dans ce genre de moment, la perte de contrôle était totale et perdre le contrôle... n'était pas envisageable. Pas pour elle. Par pitié, faites que ce sortilège ne soit pas au programme pour la pratique de ce cours. Le professeur, commençant à s'exprimer, allait sans doute répondre à cette question.

- Bon. Vu que certains de vos camarades ont décidés de ne pas se montrer, nous allons devoir nous adapter. Miss Chamelet, veuillez rejoindre la zone occupée par Mister Lynch, vous travaillerez ensemble aujourd'hui. Kalsi, vous travaillerez avec moi le temps que l'un de vos camarades arrive, s'il arrive.

C'est à ce moment que Jade réalisa qu'une Poufsouffle était en retard. Un léger soupir franchit ses lèvres, il valait mieux qu'une bonne raison soit derrière ce retard sinon... sinon rien du tout, elle n'était pas une préfète sévère en fait. Rhaaa, quand allait-elle s'affirmer un peu ? Rageant. Bref.

- Comme je le disais, aujourd'hui nous allons travailler les sortilèges vu cette semaine en classe. L'exercice est simple, vous devez attaquer votre partenaire avec soit le sortilège du stupéfix soit le sortilège de désarmement. En retour, le partenaire devra se défendre en utilisant un des trois sortilèges suivant : le Protego, le Deflectere ou le Montem Tractus. On évitera le Ragnarok, pour pas être bloqué 5 minutes à chaque fois. Et donc après, vous inversez, celui qui attaquait défend et ainsi de suite. Autant de fois que possible. Pour le Deflectere, j'ai positionné une cible à côté de chaque zone, c'est pour travailler votre précision dans la déviation du sortilège. Essayez de dévier le sort au plus près de la cible. C'est plutôt compliqué, il vous faudra de l'entraînement, mais faisable.

WOUHOUUU ! Pardon. N'empêche, wouhou quand même, pas de Terrorim en vue. L'exercice serait bien un duel alors et elle avait bien révisé les sortilèges abordés. A part peut-être le Montem Tractus qui restait encore assez compliqué pour elle, d'autant que le sol présentement n'était pas des plus simples à manipuler, plutôt boueux grâce à cette chère pluie qui ne cessait de ruisseler. M'enfin, elle verrait bien comment faire une fois dans le feu de l'action. Les duels n'étaient pas franchement sa tasse de thé mais au moins ça lui apprenait à se défendre, peut-être serait-elle un peu moins impuissante la prochaine fois qu'une des personnes en qui elle a le plus confiance décidé d'essayer de la tuer. Ahem, amertume. Oublions ça. D'autant qu'il fallait désormais commencer le "combat". Pour le coup, Jade était un peu gênée, ne sachant pas trop comment aborder ça. Il fallait dire "Allez, c'est partit, je vais t'en mettre plein la tronche !" ou pas ? Nan, elle n'aimait pas vraiment ça. Heureusement, Ellana se proposa pour commencer, soulageant un peu le stress de la blairelle. Pourtant ça n'aurait pas dû, la verte avait sans doute un meilleur niveau qu'elle et elle allait probablement se recevoir deux trois sorts sans rien pouvoir y faire, m'enfin... C'est l'jeu ma pauv' lucette.

Bref, après avoir accepté la proposition de sa partenaire, Jade se munit de sa baguette, se préparant mentalement à contrer les attaques adverses. Qu'allait-elle utiliser ? En serait-elle capable ? Peut-être valait-il mieux commencer en douceur ? Ahah, comme si faire simple, c'était son truc... Autant se lancer tout de suite hein. Bref, à trop réfléchir on ne voit pas le temps passer et Jade entendit à peine le sort lancé par Ellana à cause de la pluie, réagissant au quart de tour.

- Protego !

Le bouclier fit immédiatement son effet, protégeant l'Italienne de cette première attaque. Finalement, elle était allée au plus simple, mais c'était également le sortilège le plus simple des trois. Celui qu'on apprends dès sa première année parce-qu'on sait qu'il peut nous sauver la peau dans bon nombre de situations. Un basique quoi, il était logique de l'avoir comme réflexe lorsqu'on est surprit par une attaque. Seul hic, elle n'aurait pas dû être surprise, il était temps de se concentrer véritablement sur le cours qui avait lieu et pour ça, contre-attaquer lui semblait une bonne solution. Sans attendre, Jade leva sa baguette vers Ellana, n'y voyant cependant pas grand chose avec la visibilité qu'elles avaient. Se concentrant, elle prononça ensuite distinctement le sortilège voulu.

- Expelliarmus !

C'était risqué, un coup à ce que la baguette d'Ellana soit perdue. Mais étrangement, Jade ne doutait pas un seul instant qu'elle saurait éviter ou contrer ce sortilège. Pour l'avoir vue à l'oeuvre, la préfète savait la verte douée. Et puis sinon, elles s'entraideraient pour chercher, voilà tout !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Azaël Peverell, Lun 8 Mai 2017 - 22:00


LA de Temp' pour la durée du duel
Elle a le mien pour cette même durée


Ton sort a filé sur ton adversaire du jour. T’étais quasiment persuadé qu’il la toucherait d’ailleurs, vu qu’elle ne semblait pas forcément prête à se protéger ou à esquiver. Mais c’était sans compter sur le terrain qui ne voulait visiblement pas vous laisser combattre tranquillement. Elle se retrouva alors à terre, tandis que ton sort la frôlait de peu. Dommage, ça aurait mis un terme au duel, et t’aurais pu ne rien faire jusqu’à la fin du cours. Mais tu vas visiblement devoir te fatiguer un peu plus. Elle te regarde avec un sourire, toujours assise au sol. Tu hausses un léger sourcil. Après tout, si ça lui plaît de traîner ses fesses dans la boue, c’est son problème, pas le tien. Et t’es pas là pour faire ami-ami.

Et tu fais visiblement bien. Parce qu’elle profite d’un moment d’inattention de ta part pour contre attaquer. Elle s’est même pas relevée, comment tu pouvais t’attendre à ça, sérieusement ? Tu n’as que le temps de lever ta baguette pour lancer un #Deflectere. T’as vaguement essayé de viser la cible, mais le sort passe bien au dessus de celle-ci. Et l’appui que t’as pris au sol pour te défendre se fait la mal. Terrain glissant… A ton tour de te retrouver le cul par terre. Tu pousses un juron avant de te relever. Elle a fait de même. Tu lui lances un regard noir. La guerre est déclarée, et t’as aucunement l’intention de la mener à coup de sortilège de désarmement ou d’un stupefix inoffensif. Tu vas lui montrer qu’on ne se fout pas de toi impunément.

Baguette bien serrée dans ton poing, cette fois, tu t’assures que tes appuis au sol sont bons. Ne jamais répéter deux fois la même erreur, c’est la base en combat. Tu ne la sous-estimeras plus non plus. Le duel peut réellement commencer. Tu décides de te servir de cette pluie torrentielle qui ne daigne visiblement pas s’arrêter. Après tout, autant la transformer en avantage. Tu pointes la flaque constituée de boue et d’eau aux pieds de la demoiselle pour y lancer un #Glacio, aussitôt suivi d’un #Circumglacie. Avec ça, elle devrait faire un peu moins la maligne. Tu pestes tout de même une fois de plus contre ce fichu temps qui réduit beaucoup la visibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Temperence Black, Lun 8 Mai 2017 - 22:02


L.A mutuel accordé
Un regard si noir qu’il suffisait à glacer le sang. La brunette était contente de son coup. S’il avait pu imaginer se moquer d’elle qui avait fini sa course les fesses dans la boue, il en était de même pour lui. Une petite victoire pour elle.

Le score était équitable mais il fallait gagner. Elle devait gagner et montrer ce qu’il y avait dans ses tripes. Il était temps pour elle de faire sortir un bout de magie de sa baguette et d’envoyer le garçon au tapis. Elle ne désirait pas manger la boue et lui non plus. Elle le prenait de front sans se soucier d’un quelconque soucis d’équité et lui faisait de même. A cet instant précis, les deux n’étaient plus élèves, fille ou garçon mais sorcier se battant pour une victoire aussi personnelle qu’inutile.

Ils se tenaient debout, se regardant en chiens de faïences, flairant le premier qui oserait faire un pas, punissant d’un regard celui qui jetterait le sort en premier. ce combat de regard pouvait durer longtemps. La brunette ne fléchirait pas et le brun ne semblait pas en avoir l’intention.

Elle s’en doutait. Elle le sentait. Le combat n’allait pas se jouer avec de simples sorts de désarmement ou de protection. La rage née d’un coup bas allait les pousser à user d’une magie plus fine, plus complexe. Ils n’allaient pas s’entretuer mais juste se battre. Dominer l’autre et être dominer par l’autre. Un simple combat qui allait sûrement coûter quelques points mais au fond elle s’en fichait bien la brunette à cet instant précis. Se battre était drôlement plus attrayant alors pour une fois, le prof pouvait aller au diable et les sanctions avec.

Le duel de regard toujours présent. La tension à son comble. Un coup de baguette du brun puis un second et en deux secondes la brunette se retrouva entourée d’une glace épaisse. Une pointe givrée lui lécha le visage, coupant partiellement sa joue pour faire couler quelques gouttes sanguines. Et Mer**. Elle était dans la déjection d’hippogriffe. Un coup de baguette masculin et le combat prenait fin. Un coup de baguette féminin bien placé et le plaisir durait.

Le bout de bois plein de magie en main, elle ne réfléchit pas et lança un ¤Diffindo¤ qui vint couper les pics de glace. D’un coup d’épaule, le mur céda et la jeune femme sortit du cercle réfrigérant. Le garçon était loin d’être stupide et se battait remarquablement bien. Elle devait se venger, lui faire payer de l’avoir abandonné dans cette prison froide durant de longues secondes.

¤Aranea Telam¤ Pas le temps de réfléchir, ce fut le premier sortilège qui vint à l’esprit de la brune. Un fil d’araignée sortit de la baguette de la brune pour venir se loger contre le tronc de l’adversaire-camarade. Le fil n’était pas des meilleurs mais il était suffisamment solide et gluant et collant pour tenir le brun durant une dizaine de seconde et ainsi laisser à la brunette le temps de trouver une nouvelle parade pour prendre l’avantage sur le garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Azaël Peverell, Lun 8 Mai 2017 - 22:03


Un léger sourire se forme sur tes lèvres en voyant que tes sorts fonctionnent comme prévu. Surtout le deuxième. C’est la première fois que tu l’utilises, mais tu dois bien avouer que c’est tout simplement parfait. Il suffit d’ailleurs de voir les quelques gouttes de sang qui roulaient à présent sur la joue de ton adversaire. Voilà qui devrait suffire à la remettre à sa place. A bien lui faire comprendre qu’elle s’est plantée de personne en voulant s’attaquer à toi, et que tu n’avais pas l’intention de te laisser marcher dessus comme ça. Une petite douleur et les choses sont remises à leur place.

Sauf que t’as pas vraiment prévu qu’elle contre attaquerait. T’étais parti du principe qu’elle était bien trop faible pour cela. Ou qu’elle n’oserait pas aller contre les consignes de Benbow. Tu t’es visiblement lourdement trompé sur son compte. Parce que voilà que tes magnifiques pics de glace qui t’ont tout de même demandé pas mal d’énergie à mettre en place se font couper, et qu’elle en sort pour pointer à son tour sa baguette sur toi. Et étrangement, ce n’est pas un sortilège de désarmement qu’elle utilise. Une toile d’araignée se colle bientôt à ton torse. T’essaies de t’en débarrasser en quelques coups de mains, mais la toile est bien trop adhésive.

Tu ne perds donc pas davantage de temps. Tu vises la toile, en prenant bien soin de ne pas te toucher en même temps, et y lances un #Reducto. La toile est alors détruite, te laissant enfin libre de tes mouvements. Tu as cependant perdu de précieuses secondes. Il est temps de montrer ce que tu vaux réellement. T’es plus réellement en colère contre elle. Non. T’as simplement envie de gagner ce combat, histoire de montrer que tu es le meilleur. Parce que t’en es persuadé, pas moyen que tu perdes face à elle. Tu la vises directement en lançant un #Locomotor Mortis en espérant ainsi l’immobiliser, et te laisser le temps de réfléchir à quelque chose d’un peu plus… Douloureux ?

Et l’idée arrive rapidement. Les pics de glace coupés au sol. Un sourire se dessine sur tes lèvres tandis que tu laisses échapper un #Oppugno, la visant ainsi avec les débris de glace pointus qui partaient vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Temperence Black, Lun 8 Mai 2017 - 22:05


Elle était fière d’elle la brunette. Elle avait réussi à gagner un millième de seconde face au brun. C’était un dur à cuire qui avait plus d’un tour dans son sac. Elle était libérée et lui aussi. Elle ne savait que faire mais lui si.

Un sort fusa et la brunette ne comprit pas la tournure des événements immédiatement et ce trémolo lui coûta ses jambes. Retour à la case départ, assise au sol sans pouvoir bouger. Le garçon devait bien aimer la voir embrasser le sol pour la forcer à y retourner à chaque occasion mais la brunette n’allait pas se laisser faire, bien au contraire. Elle fouilla dans sa mémoire jusqu’à sortir un ¤finite incantatem¤ de sa besace. Elle avait été stupide de ne pas y penser avant mais l’adrénaline voulait que la jeune femme ne pense qu’à la victoire ou la défaite de ce combat. Les jambes libres, elle allait se relever quand les bris de glace décidèrent de s’en prendre à elle.

Le maraud avait trouvé un truc pas mal mais il lui en faudrait plus. Elle eut juste le temps de se lever pour se jeter sur le garçon et le faire passer au sol. D’un coup de jambe il se retrouva au dessus pour le servir de bouclier humain.

Elle entendait le sifflement des morceaux glacés puis plus rien. Comme elle l’avait pensé, les pics avaient foncé dans le sol pour s’y planter sans espoir de libération. Une jolie preuve de la suprématie humaine sur les objets animés. Cependant la brunette ne reste pas. Les bris disparus, elle poussa le jeune homme et se redressa sur ses deux jambes pour se mettre assez loin histoire de ne pas finir dans un combat à main nue qui aurait pu être amusant par ce temps de chien.

Debout, elle réfléchissait à toute vitesse. Le but, pour une fois, n’était pas de gagner mais de progresser. Il était pas mauvais du tout, même très bon en combat alors il était temps pour Temperence d’apprendre. Ce cours allait rester graver dans sa mémoire un bon bout de temps.

Son cerveau tournait à toute vitesse, quelle combinaison faire ? Comment le ralentir de la même manière que lui s’amusait à le faire avec elle ? Pour une fois, la théorie était pratique mais le manque d’expérience voulait que la brunette ne fasse pas partie des meilleurs en combat. La théorie ne faisant pas la pratique, elle allait tenter l’audace. Elle avait déjà vu des combats alors il était temps de s’en inspirer. Le sort fusa de lui même de la bouche de la brunette. D’un simple ¤Eolo Procella¤, une bourrasque de vent suffisamment puissante vint soulever la boue pour recouvrir le garçon tandis que la brunette filait à toute vitesse se cacher derrière la grande cible de bois qui serait son bouclier temporaire.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Azaël Peverell, Lun 8 Mai 2017 - 22:06


T’étais persuadé que ça fonctionnerait parfaitement. Après tout, ton plan était loin d’être mauvais. Il était même plutôt bien pensé. D’autant plus qu’elle s’est retrouvée à terre comme prévu, et que tout n’avait plus qu’à s’enchaîner. Mais c’était sans compter sur les capacité en corps à corps de ton adversaire. Sans que tu comprennes réellement ce qu’il se passe, tu te retrouves au dessus d’elle. T’as juste le temps d’abaisser ta baguette rapidement pour que les pointes de glace se fiche sur le sol sans te toucher. T’as eu chaud. Tu te relèves directement sous son impulsion, tout en la toisant du regard. Tu détestes qu’on te touche. D’autant plus dans ce genre de situation. Mais tu dois garder ton calme. Ce combat n’est pas encore gagné. Tu vas devoir tenir encore un peu.

Une bourrasque de vent dirigée vers la boue te recouvre de la matière. T’as juste eu le temps de faire un pas en arrière, histoire de pas t’en prendre trop en plein visage et de voir encore quelque chose. Notamment la direction par laquelle ton adversaire du jour s’enfuit. Tu fais comme si de rien n’était tandis qu’elle se cache derrière la cible, te contentant de balancer un #Recurvite sur toi histoire de te débarrasser d’un maximum de boue. La saleté, tu t’en tapes. C’est simplement que ça rajoute du poids, et t’empêche donc d’être aussi rapide que tu le voudrais. tu fais mine de chercher la demoiselle, et puis sans prévenir, tu lances directement un #Terra Soluenta au sol, juste sous la cible. Et donc sous la jeune femme qui se retrouve les pieds pris dans des sables mouvants. Enfin de la boue mouvante vu le temps plutôt.

Tu te dépêches alors d’attaquer à nouveau, visant toujours le sol. Un #Duro s’échappe de tes lèvres, laissant les pieds de ton adversaire totalement pris dans ce sol redevenu dur. Bonne chance à elle pour s’en sortir. T’étires un large sourire avant de te laisser tomber au sol. T’es totalement épuisé. Tous les sorts que tu as lancé ont un coût certain en énergie, t’as sans doute vu un peu trop gros pour tout enchaîner aussi rapidement. Mais au moins, t’as gagné. Alors ça valait le coup. Et maintenant, peu importe de te retrouver le cul dans la boue tant que tu retrouves assez de forces pour te relever d’ici quelques minutes. T’es quand même vachement essoufflé.
Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Temperence Black, Lun 8 Mai 2017 - 22:07


La brunette avait le dos collé à la cible de bois. Elle respirait, reprenait son souffle. Son cœur battait à tout rompre contre sa cage thoracique. L’adrénaline pulsait dans ses veines avec force et elle sentait une mince pellicule de sueur recouvrir son front, son dos,... Ses joues étaient rouges et son souffle restait court. Elle avait chaud malgré la pluie mais elle ne devait pas se laisser divaguer à des envie de douche ou d’abandon dès maintenant.

Un coup d’œil discret et elle put le voir en train de se nettoyer, cela lui laissait donc quelques secondes pour monter un plan frauduleux qui ferait tomber le brun de son piédestal. Un plan se créait dans sa tête tandis qu’elle jetait un nouveau regard vers l’endroit où se trouvait Azaël. Les yeux de la brunette se rivèrent aux siens. Et m**de. Il l’avait vu, elle le savait à son sourire goguenard. D’un coup de baguette masculin, un sort donc elle n’entendit la formule fonça vers le sol pour venir s’écraser sous ses pieds. D’un coup, le sol devint mou et la brunette comprit qu’elle s’enfonçait à l’intérieur lorsqu’elle sentit la terre rentrer dans ses chaussures. Un regard de panique, un mouvement brusque de la brunette, un coup de baguette du brun et le sol redevint dur. Il avait gagné, elle était coincée dans ce merdier sans pouvoir bouger. Elle n’avait aucune idée de la formule à utiliser pour sortir d’ici.

D’un simple ¤Wingardium Leviosa¤ elle déplaça la cible sur le côté, lui offrant ainsi le spectacle du brun victorieux se laissant tomber à terre. Il avait gagné et il le savait. La brunette épuisée s’assit à même le sol, comme lui sauf qu’elle, elle avait toujours les pieds coincés dans la terre et qu’elle n’osait lui demander de l’aide. Lui demander une aide aurait été stupide, il était hors-service. La magie qu’il venait de déployer était puissante et immense alors lui aussi avait droit à un bout de repos. Benbow s’en chargerait en l’expulsant du cours avec son adversaire-camarade sauf si, dans un éclat de méchanceté, il décidait des les planter là tous les deux tels des plantes en pots.

La brunette essuya son visage pour en retirer l‘excès de terre et de sang coagulé s’y étant installés. Elle releva le visage et piqua le nez au ciel, laissant la pluie la rafraîchir et son cœur retrouver sa cadence normal en supprimant l’adrénaline qui courait toujours dans les différents muscles de son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Galway Lynch, Lun 8 Mai 2017 - 23:31


-#Montem Tractus

Le sortilège de défense était arrivé extrêmement vite après que Galway ait lancé le sortilège de désarmement. Aussitôt un monticule de terre s’éleva dans un grondement sourd, puis il y eut un claquement sec lorsque le sortilège s’écrasa contre le monticule. Un peu de fumée. Et puis plus rien. Le monticule était tout à fait intact, même pas un petit cratère à l’endroit de l’impact.

Il n’y avait pas à dire, cette magie était d’un niveau supérieur à tout ce qu’il avait appris jusqu’à présent. Lui parvenait à faire bouger des objets à distance et à les lancer contre ses adversaires. Il pouvait former un bouclier magique pour repousser les objets et sortilèges, les entraver ou les ralentir et depuis peu il pouvait créer une légère confusion dans l’esprit de ses adversaires, ce qui constituait déjà une grande prouesse à ses yeux.

Mais là il s’agissait de jouer avec les éléments. Il fallait une force considérable pour déplacer toute cette terre, l’énorme bras mécanique d’une pelleteuse devait s’y reprendre à vingt fois pour en déplacer autant. Visuellement c’était également très impressionnant de voir la terre se soulever, et le bruit, ce grondement sourd, avait failli le faire tomber par terre. D’ailleurs il aurait juré pouvoir sentir la terre trembler sous ses pieds.

Le monticule resta là un moment avant de s’affaisser. Galway avait besoin de ce petit moment de pause, déjà pour se remettre de ce qu’il venait de voir, et ensuite parce que le mouvement de poignet qui était nécessaire à la lancée du sortilège avait ravivé la douleur qu’il avait réussi à atténuer quelques instants plus tôt. Il se remit à se masser le poignet mais sans résultats probant et déjà son adversaire était face à lui, prête à attaquer, alors que lui n’était pas prêt du tout. Mais il brandit tout de même sa baguette.

-#Expeliarmus
-#Protego

A nouveau il eut le réflexe de lancer le charme du bouclier presque tout de suite après son attaque. L’avantage lorsqu’on ne connaissait qu’un sortilège défensif c’est qu’il n’y avait pas à réfléchir sur la meilleure manière de se défendre. Seulement voilà, sa douleur au poignet fit que le sortilège était beaucoup moins bien exécuté que la première fois, le bouclier apparu mais moins consistant.

Quand à l’attaque de la rouge, il avait l’impression qu’elle jaillissait plus rapidement vers lui. Il avait également perçu un changement de ton dans sa voix, dans son regard. L’agacement avait laissé place à l’agressivité. Dès lors, il sut quelle serait l’issue de l’assaut, et il fut à peine surpris lorsqu’il vit son bouclier se faire transpercer par le jet de lumière.

A nouveau, il y eut une douleur très vive au poignet, plus vive que la précédent. A nouveau il se retrouva au sol. Et à nouveau il lui fallu quelques instants pour reprendre ses esprits. Lorsque ce fut fait et qu’il se releva, la première chose qu’il fit fut d’essayer de bouger son poignet douloureux. Il essaya de le faire pivoter et il n’y parvint pas. Il essaya alors de le faire bouger avec son autre main. Cette fois-ci il y parvint mais la douleur lui fit monter les larmes aux yeux. Mais au moins il était parvenu à faire pivoter son poignet qui n’était donc pas cassé. Il fallait juste le laisser tranquille quelques temps et si ça ne suffisait pas, il irait à l’infirmerie.

Dans un deuxième temps il nota que la main accrochée à son poignet douloureux était vide. Sa baguette avait disparu. Il se souvenait maintenant l’avoir vu lui échapper des mains lorsque le sortilège de désarmement l’avait atteint. Il avait même entraperçu le début de la trajectoire de la baguette, elle avait disparu derrière lui.

Il se retourna donc et se mit à chercher au sol, sans succès. Il marcha jusqu’à arriver à un arbre en bordure de la zone de combat et se mit à chercher au sol au milieu des autres brindilles. La chance qu’il avait c’est que les branches de l’arbre étaient d’un marron très foncé alors que le mélèze, le bois dans lequel était fabriqué sa baguette était gris, il pourrait donc reconnaître facilement sa baguette parmi les brindilles. Mais il ne trouva rien. Une idée lui traversa alors l’esprit et il leva les yeux avec appréhension.

Et effectivement elle était là, coincée entre deux branches. C’était désespérant de voir à quel point ce genre de choses ne lui arrivaient qu’à lui. Alors qu’il cherchait une solution il se souvint qu’il maîtrisait le sortilège de lévitation. Dans un premier temps il hésita à le lancer, le professeur Benbow venait de réprimander une élève qui avait utilisé un sortilège non-autorisé, il devait faire en sorte que le professeur ne le voit pas.

Puis… il se rappela qu’il ne disposait plus de sa baguette, puisque c’était justement ce qu’il devait récupérer. Il n’avait donc que deux solutions, grimper à l’arbre, sachant qu’il n’avait jamais été bon grimpeur, ou attendre que quelqu’un d’autre l’aide. Il détestait ce genre de situation ou ses maladresses le rendaient dépendant des autres. Il avait l’impression de régresser de quelques années.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 8 sur 10

 Cours N°3 : Attaque/Défense

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.