AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal
Page 2 sur 10
Cours N°3 : Attaque/Défense
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
John McGrath
Gryffondor
Gryffondor

Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : John McGrath, Dim 5 Fév 2017 - 21:41


Pour une fois, la salle de cours semblait assez calme et silencieuse. Les gens arrivaient sans trop se faire remarquer, tout semblait se dérouler comme prévu et Ian devait en être rassuré. Bien qu'il semblait afficher une vague mine de lassitude, derrière son bureau. John l'étudiait durant un temps, les déboires et rumeurs sur ce professeur n'étaient pas des plus maigres, mais l'Irlandais n'avait cure de ce genre de petits détails.

C'est détendu qu'il avait avisé la brune à ses côtés. Elle aussi, il l'avait sans doute déjà vue quelques fois à la table de Serpentard durant les repas, mais la plupart du temps, McGrath avait du mal à tisser des liens avec les gens de cette maison. Il trouvait toujours chez chacun d'entre eux un défaut qui le faisait sortir de ses gongs. Puis, à chaque fois qu'il voyait un vert et argent, il avait l'image de leur Préfet en tête... Peter machin-quelque chose. John faisait sans doute exprès de ne pas retenir son nom, pourtant il n'avait jamais parlé à Peter, ni l'ai même approché un peu. C'était indescriptible, il ne pouvait pas supporter sa tête, ses airs. C'était idiot, Peter n'y était après tout pour rien. Dans tous les cas, ça renforçait la légère animosité qu'il ressentait envers les Serpents. Temperence, elle, n'avait pas forcément d'air hautain. Ni désagréable. La chose était étrange, mais il n'avait pas envie de lancer de conflit avec elle. Être dans son cours préféré devait y être pour quelque chose, également.

- Si j’étais venue sous une cape, qui me dit que tu ne te serais pas assis sur moi sans me voir.

Un ricanement avait quitté les lèvres du lionceau. Elle avait finalement cet esprit un brin malicieux et espiègle, mais il ne trouvait pas ça trop lourd, pour l'instant du moins. C'était même marrant, ouais. Il la trouvait marrante, c'était déjà un grand point pour Temperence. Le gryffondor ne faisait pas de ses amis les gens barbants et coincés.

Mais c'est alors que John s'apprêtait de répondre à sa voisine qu'une tempête de feu fit son apparition. Une rouquine vive et énergique, avec la promesse d'un millier de conneries dans les yeux. La suivant des yeux, John s'était redressé sur son siège, attentif. S'il adorait construire des farces et blagues, il raffolait en être témoin également. Et Aileen semblait être douée. Sûre d'elle, arrogante, insolente même. Des mots inaudibles échangés avec le prof, puis, la tempête se présente face à leur table, faisant lever les sourcils du Lion.

-Je te l'emprunte deux secondes.

Une nouvelle fois, il n'eût pas le temps de répondre, Aileen, sous ses yeux, venait de rouler un patin à sa voisine. Ca, on peut le dire, c'était la grande classe et John s'attendait à tout, sauf ça. Restant un moment bloqué sur place, la seule chose qui sortit de sa bouche était un sifflement admiratif. Sans doute un peu envieux aussi, ça ne reste qu'un ado, souvenez vous.

Et la brève tempête avait décidé de filer aussi vite qu'elle était arrivée, poursuivie par le professeur. Laissant sans doute un silence gêné dans la salle, il n'y avait pas de doutes que la plupart des regards seraient tournés vers la pauvre Temperence. C'est alors en voulant l'aider un peu que John avait bondit sur jambes, attrapant la bouteille offerte par la flammèche dans sa main droite, ne répondant pas à la question du serpenteau, lui faisant simplement signe de lever la bouteille, le Gryffon s'exclama haut et fort dans la salle de cours :

- Et bien, bonne Saint Valentin à vous tous, misérables !

Puis partant dans un rire fort et dérangeant, John avait vidé sa bouteille nouvellement acquise, suivi par Temperence.

Ce n'est qu'en voyant le prof' rentrer dans la salle que le jeune blond s'écrasa de nouveau sur la chaise, retrouvant peu à peu son calme.
Revenir en haut Aller en bas
Violet O'Toole
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Violet O'Toole, Lun 6 Fév 2017 - 20:39


   Défense. Contre. Les Forces. Du mal.
Humpf...

Violet n'était pas en joie à l'idée d'assister à ce cours. C'était un peu sa bête noire, la "DCFM". Elle savait que c'était primordial de savoir se défendre, même si, à vrai dire, elle n'avait jamais eu besoin d'user de sortilèges contre qui que ce soit jusqu'ici, mais elle n'aimait pas la violence. Et elle trouvait ce cours violent.
Dernièrement elle avait fait des efforts, et voulu prendre des cours de soutien ; elle avait involontairement lancé un sort sur un garçon présent, et avait failli se prendre un expeliarmus en retour... Son prof d'un jour avait quitté les lieux, visiblement choqué, ou dépité, elle ne savait pas trop. Toujours est-il que ça l'avait beaucoup remuée.

Et c'est avec l'anxiété accrochée à l'estomac qu'elle s'était levée ce jour là. Quelques cours avaient précédé celui ci mais elle n'était pas dedans, incapable de se concentrer.
Une boule intangible faisait yoyo entre son ventre et sa gorge tandis qu'elle s'approchait de la salle de classe. Elle récitait mentalement la liste des sorts offensifs et défensifs qu'elle connaissait, tripotant machinalement le manche de sa baguette.

En arrivant dans le couloir, elle croisa une jeune femme à l'air enjoué et aperçu un peu plus loin son professeur rentrer dans la classe. Elle eu un frisson nerveux et sa gorge se serra derechef.
Elle n'aimait pas spécialement ce professeur, il était froid, et il ne semblait pas non plus apprécier plus que ça ses élèves.
Peu importait, de toutes façons, il fallait bien y aller !

Elle entra dans la classe, trébucha sur le pas de porte, et manqua de tomber. Son cœur battant à toute vitesse, elle n'attendit pas de voir si quelqu'un avait remarqué sa maladresse, lança juste un « Bonjour » poli, ni plus, ni moins, les yeux rivés sur ses chaussures. Elle prit place au fond de la classe, aussi proche de la fenêtre que possible. Voir le parc et le dehors lui faisait du bien.
La vue d'une camarade de maison la rassura un peu, Éli était devant, malheureusement, la place à côté d'elle était déjà prise, par une autre Serdy qu'elle ne connaissait pas.
Pas d'humeur à se faire remarquer - quoique ça n'était pas dans ses habitudes de toutes façons, mais encore moins aujourd'hui -, elle se garda de lui signaler sa présence.

Elle sorti ses affaires ; plume, cahier, bouquin de DCFM, et attendit, le regard perdu dehors, que le cours commence.    
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Azaël Peverell, Mar 7 Fév 2017 - 18:22


Nouveau cours de Défense Contre les Forces du Mal. T'as bien aimé le premier. T'as appris quelques trucs utiles. Le problème, c'est que la dernière fois que t'as vu Benbow, il était pas hyper content de toi, et que tu l'as un peu senti passer. T'as même sacrément douillé. Alors t'étais pas très serein en te réveillant. Et t'as rapidement décidé de faire passer toute ton inquiétude en vidant un bon quart d'une bouteille de rhum que t'avais gardé dans ton dortoir. L'alcool t'aide à assumer. A avancer. A accepter les autres. A accepter le monde. Tu récupères tes affaire, vérifies que t'as bien ta baguette, et reprends quelques gorgées pour te donner du courage. Tu glisses ensuite la bouteille dans ton sac, au cas où.

Et tu te décides enfin à prendre le chemin de la salle de cours de Benbow. Mains dans les poches de ta robe de sorcier, sac sur l'épaule, alcool dans le sang et dans le sac. Tu entres dans la pièce, en marchant le plus droit possible. Tu te contentes d'un léger signe de tête pour saluer Benbow. Histoire de lui montrer que t'es capable d'être respectueux, et qu'il n'aura plus rien à te reprocher. T'as trop besoin de lui et de ses connaissances pour devenir meilleur, alors tu peux bien faire quelques efforts. Tu te diriges directement vers le fond de la salle. La place la plus proche de la fenêtre au fond est prise. Tu te retiens d'aller virer l'occupante, une serdaigle que tu ne connais pas (Violet). Tu te contentes de lui adresser un regard peu avenant, et d'aller t'installer sur la même rangée, à son exact opposé.

Tu sors tes affaires rapidement. C'est à dire un vieux parchemin et une vieille plume. Les deux n'ont visiblement jamais connu aucun soin. De toute façon, tu les sors juste pour la forme. Il y a de fortes chances pour que tu ne prennes pas la moindre note. T'aimes pas ça. Et puis, pour retenir des sorts, ta mémoire fonctionne bien mieux. Enfin la plupart du temps. Faut que ça t'intéresse quoi. Mais là, ça devrait aller. Faut juste espérer que l'alcool que t'as ingéré ne t'empêche pas d'être à ton niveau habituel.

Tu regardes enfin les sorts écrits au tableau. Tu comprends rapidement qu'ils devront être rangés dans la colonne qui leur correspond, pas besoin d'être trop futé pour s'en douter. Tu commences à le faire mentalement, juste pour passer le temps. Et puis tes yeux accrochent le dernier sortilège de la liste. Terrorim. Tu te souviens du combat avec le prof dans la Salle sur Demande. Tu te souviens aussi parfaitement de l'effet du sortilège. De ce qu'il t'avais fait. Rien que d'y penser, tu deviens blanc comme un linge. Ne plus jamais revivre ça. C'est pour ça que t'as besoin de l'enseignement de Benbow.

T'as un peu chaud. Tu sens comme une légère sueur sur ton front, que t'essuies d'un revers de manche. Tu passes nerveusement ta main dans tes cheveux en essayant de retrouver ton indifférence habituelle. Vu ta place, aucun élève n'a pus s'apercevoir de tes quelques secondes de gêne. T'espères simplement que Benbow n'a rien vu non plus. Tu détestes te rappeler à quel point tu t'es montré faible face à lui ce jour là.
Revenir en haut Aller en bas
Arya Chamelet
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Arya Chamelet, Jeu 9 Fév 2017 - 19:44


J'avais mal dormi cette nuit là. Les cauchemars avaient repris, me faisant suer eau et sang pour essayer de m'endormir profondément pour ne plus devoir penser. Mais tous mes efforts n'avaient pas marché, j'avais dormi environ une ou deux heures grand maximum. Pas de quoi être en forme en tout cas. Le matin était arrivé très lentement, je regardais défiler les minutes sur ma montre en cuir sans avoir ni la force de bouger, de me lever pour me changer les idées. Et lorsque le jour s'était levé, je n'étais pas réjouie, j'aurais préféré rester sous ma couette pour ne pas avoir affaire aux remarques des autres sur mes cernes et sur ma paleur si marquante. Je voulais juste disparaître, point final, pour ne pas souffrir du regards perçant des gens autour de moi, ces personnes opressantes. Mais il le fallait, il fallait que je bouge tout ce corps, que je sorte de mon cocon. Je ne prenais même pas le temps de me coiffer ou de me maquiller, ce ne serait que plus horrible. En passant devant le miroir, je remarquais à quel point j'avais maigri, combien mes yeux déjà très noirs l'étaient encore en plus avec ma peau plus blanche que la neige. Il fallait que je me reprenne en main avant que cela ne finisse en désastre, que les gens s'écartent de mon chemin parce que mon odeur est trop forte et trop mauvaise.

Aujourd'hui, cours de Défense Contre Les Forces du Mal, avec un nouveau professeur, monsieur Benbow je ne le connais pas, peut être est-il gentil, peut être est-ce un gros c*nnard qui ne veut que le mal de ses élèves. Je n'en sais rien. Je verrais sur le terrain, pour juger de mes propres yeux et pas du regard des autres. Esprit critque. En fait, je n'en ai même pas entendu parler. Ça doit être un prof bien alors, ou banal, sinon. On verra bien. J'arrive devant la porte d'entrée et prend une grande inspiration. Ce n'est qu'une épreuve à passer, un calvaire en plus. Et je passais à l'intérieur. Salle banal. Élèves banals. Tous les mêmes. Et le prof, observant les adolescents, de ses yeux graves et profonds. Un bonjour pour améliorer ce qu'il pourrait penser de moi des le début. Tous les mêmes. Dans leurs habits de sorciers. Tous les mêmes. Avec leur parchemin et leur plume. Tous les mêmes. Les yeux rivés sur le tableau. J'hésite à m'asseoir toute seule au fond, à la place habituelle, pour ne pas faire peur aux autres ou à me mêler pour voir leur réaction. Mais j'ai envie de m'amuser aujourd'hui. Rien ne pourra m'empêcher de voir les gens me regarder avec dégoût en voyant mon cadavre de corps. Alors j'avance vers une rousse (Violet). Je n'essaye même pas sourire. Cela ne ferait qu'empirer mon état de zombie. Elle est toute seule. Et moi aussi. Cela est parfait. Je balance mon sac sur la table d'à côté. Et je balance mes fesses sur la chaisie. Un petit "Salut" avant de m'affaler sur mon sac qui doit contenir la moitié de ce qu'il me faudrait. Mais ma baguette est là et c'est tout ce qu'il me faut. Je tourne la tête vers la fille et la regarde avec intensité. J'espère au fond de moi, qu'elle m'adresse la parole, pour me montrer que mon état n'est pas aussi pire que je ne le crois. Pourtant je sais que je fais peur, on pourrait me croire sorti d'un camp de concentration, maigre et blanche. J'aimerais avoir la force de me ressaisir mais je ne la trouve pas. Alors je prends la vie comme elle vient. Et je m'en fout.
Revenir en haut Aller en bas
Mathilde Yawnez
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Mathilde Yawnez, Jeu 9 Fév 2017 - 21:47


Après avoir traîné un certain petit bout de temps dans la salle commune à lire et bosser pendant cette matinée pluvieuse, je prépare mes affaires, livres, baguettes, parchemins et tout le reste pour aller au cours de défense contre les forces. Toutes mes affaires en bandoulière dans ma besace tapent sur ma cuisse pendant que je marche paisiblement en direction de la salle de classe. 
Je suis à l'heure, je connais le château, normalement il ne va pas m'arriver de catastrophe donc c'est bon je ne vais pas être en retard. 
J'ouvre la porte de la salle de classe. Je me présente rapidement au prof.
-Bonjour M'sieur! J'suis Mathilde Yawnez en deuxième année à Serdaigle. 

  Il y'a déjà du monde donc je décide d'aller prendre place au milieu. De me fondre dans la masse visuellement ce qui n'est pas mon habitude mais bon il faut changer de temps en temps. 
Je repère une place intéressante à côté de Galway le petit Serpentard que j'apprécie bien. 
Je prends place à côté de lui et lui fais un petit signe accompagné d'un bonjour. 
-T'es là depuis longtemps?
Je sais que le garçon était souvent là aux cours avant moi comme en métamorphose donc j'voulais bien savoir s'il était très en avance. 

Je regarde le tableau ensuite. Il y'a plusieurs sortilèges. J'en connais quelques uns de noms. D'autres ont déjà été pratiqués sous mes yeux et finalement j'en ai déjà jeté quelques uns. 
Donc je suis pas trop mal partie. En sortant mes affaires je me pose une question "Les profs nous apprennent des choses mais est-ce que ça leur plaît?".
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Merry K. Harper, Ven 10 Fév 2017 - 10:01


Merry était fatiguée. Fatiguée mais de bonne humeur. Elle n'avait pas beaucoup dormi mais le peu d'heures où le sommeil avait bien voulu la rejoindre s'étaient merveilleusement bien passées. Ces quelques heures où elle avait dormi avaient permit à la rouquine de rêver. Faire de merveilleux rêves qui ne lui avaient pas été permit jusque là. Comme si son cerveau avait bloqué fermée sa partie réservée aux choses dont elle rêvait, ouvrant à la place le monde des cauchemars. L'enfer au niveau cérébral vous voyez. Sans les coups de fouet, les flammes partout autour de soi bien évidemment. Un cerveau qui brûle, bof.

La rouquine s'égarait pas mal dans ses pensées ces derniers temps. Elle avait bien traîné après s'être levée, passant de longues minutes sous l'eau brûlante de la douche. Encore une fois, plongée dans ses pensées très lointaines qui ne ressortaient que lorsqu'elle se trouvait dans un état comateux. Ne voulant rien faire, ni bouger, ni parler. Juste profiter de la chaleur de la salle de bain qui lui faisait tant de bien. Avec la température hivernale à l'extérieur, les élèves étaient généralement contents de pouvoir profiter des douches d'eau bien chaude. Et Merry n'échappait pas à ce petit groupe. Malheureusement pour elle, il était compliqué d'y rester aussi longtemps qu'elle le voulait.

C'est d'ailleurs ce qui se passa ce jour-ci. Sortant de la douche à contre-cœur, la jolie rousse s'était empressée de se préparer pour ne pas arriver en retard au cours. Marchant dans les couloirs de Poudlard en faisant de grandes enjambées, la jeune lionne arriva finalement à destination, devant la porte du cours de Défense Contre les Forces du Mal. Soufflant un bon coup, elle finit par entrer, constatant la présence des élèves qui étaient déjà arrivés en nombre. La rouquine salua son professeur, sourire sur les lèvres et réfléchit un instant. Choisissant finalement de s'installer seule, Merry alla s'asseoir sur un côté de la classe, sortant ses affaires en silence, prête à commencer le cours et à en terminer pour retourner se coucher.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Jade Wilder, Sam 11 Fév 2017 - 2:24


Enfin, les premiers vrais rayons de soleil commençaient à percer dans le ciel couvrant Poudlard. Avec ces longs mois d'hiver, on ne pouvait tout de même pas se plaindre d'avoir un peu de chaleur, même si elle n'était qu'éphémère et éparse, jouant avec les nuages comme de simples enfants inconscients. S'il s'agissait d'enfants, ils auraient de bien dures responsabilités à porter sur leurs frêles épaules. Le contentement des gens ? Encore faudrait-il qu'ils le recherchent, doux enfants. Quelle chance ils avaient.

Jade ne l'avait pas cette chance. En fait, elle n'était plus une enfant alors la transition était quelque peu ratée. Le contexte néanmoins était le même. Quelques rayons de soleil venant réchauffer son humeur hivernale parfois morose, une lueur d'espoir dans un monde qui a des tendances bien sombres. Le résultat était en tout cas bel et bien présent, car l'Italienne se faisait moins rustre qu'auparavant, s'ouvrant de nouveau au vaste Monde comme une fleur à l'arrivée du printemps. Malheureusement, ce genre de comparaison n'était pas pour elle, pas dans sa tête en tout cas. Peut-être que la fin de l'hiver annonçait un magnifique renouveau, il fallait y croire, cette demoiselle voulait y croire. Alors, le sourire habitait ses lèvres depuis à peine quelques jours. Tout le temps, où qu'elle aille, le sourire berçait ses lèvres, à croire qu'elle faisait semblant et pourtant.. elle ne pouvait que rarement se montrer aussi sincère. Les masques c'est bien, mais ça finit souvent par détruire une partie de nous-même qu'on souhaitait conserver. Qui a donc dit que le choix était possible dans ce genre de situation ? Un ignorant, sans doute.

Ce jour là, les cours prenaient une grande place dans l'emploi du temps de Jade. C'était normal après tout, cette année serait cruciale, néanmoins certains jours étaient plus tranquilles. Qu'importe après tout, elle était là pour apprendre et peut-être était-ce là aussi l'influence du soleil revenant, mais elle faisait des découvertes de plus en plus incroyables sur la Magie en règle générale, et plus ciblé également.

Le prochain cours était celui de Défense Contre les Forces du Mal. Depuis que Benbow était devenu professeur, il avait occulté l'esprit machiavélique de McKinley dans l'esprit de la jeune préfète. Une bonne chose ? Sans doute, à présent elle pouvait apprendre correctement sans être sans cesse maltraitée par un professeur tyrannique. D'accord, Jade ne connaissait pas énormément ce professeur, mais il lui avait beaucoup apprit en peu de temps, n'avait pas jugé ses difficultés, bref, les choses allaient pour le mieux. Que demander de plus, franchement ? Le dernier cours de Défense Contre les Forces du Mal avait été très particulier. A vrai dire la blondinette aurait voulu s'y impliquer beaucoup plus que ce qu'elle avait finalement fait, mais sa propre vie en avait décidé ainsi. Ses découvertes n'étaient pas extraordinaires, quelques légumes volés voilà tout, mais au moins elle avait réussit à fournir quelque chose d'à peu près potable. De plus et à moins qu'elle ne se trompe, l'élève qui devait l'espionner avait soit échoué à sa mission, soit.. tout simplement renoncé. Tant mieux. Avouer qu'elle avait quelque chose à cacher ? Bien sûr, enfin là c'était simple puisqu'il ne s'agissait que de pensées narratives. Mais que quelqu'un découvre ce qu'elle mijotait pour retrouver l'assassin de ses parents, c'était autre chose. Elle avait bien trop de choses à se reprocher pour jouer à ce jeu. Le cours à venir serait-il tout aussi atypique ? Elle n'allait pas tarder à le savoir !

Il n'avait pas fallut bien longtemps à la préfète pour rejoindre le couloir menant à la bonne salle de cours. A présent, elle connaissait le chemin et les raccourcis pour y accéder sans soucis quelconques. Et puis, surtout, elle ne trainait pas des pieds à l'idée d'y aller. J'vous assure, ça change la vie !

Poussant la porte, le sourire toujours irrémédiablement cousu sur les lèvres, Jade vit tout de suite qu'elle n'était pas franchement en avance. C'était facile à voir en même temps, il suffisait de constater le nombre d'élèves déjà présent. Il était rare que la salle soit vide quelques minutes avant le début du cours, elle était donc bien à la bourre. Du moment qu'elle n'était pas en retard, tout allait bien non ? Mouais, décidément elle n'aimait pas trop cette philosophie. Sensée être une élève modèle, la Poufsouffle se retrouvait de plus en plus tout juste à l'heure en cours. Ce n'était pas du tout agréable alors elle s'en accommodait du mieux possible. Zigzaguant entre les places, elle alla poser ses affaires sur une table disponible. C'est à cet instant qu'elle leva le regard vers leur professeur, Ian Benbow. Sourire toujours présent, légèrement agrandit.

- Bonjour Professeur !

Son engouement n'était vraiment pas habituel, mais ça faisait du bien de pouvoir être un peu soi-même de temps en temps. D'autant qu'elle commençait à bien l'apprécier celui-là. Pas de nuage à l'horizon, faites que ça dure. Sortant quelques une de ses affaires les plus utiles, Jade tourna le regard vers le tableau. Plusieurs sorts y étaient notés, avec des colonnes. Mais parmi cette liste, un seul attira vraiment son attention, provoquant une sorte de frisson désagréable le long de sa colonne vertébrale. Terrorim. Elle s'en rappellerait de celui-là, toute sa vie sans doute au même titre que l'Electrocorpus. Mieux valait ne pas trop y penser, il ne fallait tout de même pas qu'elle perde son sourire maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ian Benbow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Ian Benbow, Sam 11 Fév 2017 - 13:51


Le Professeur rejoint sa salle de classe, laissant en plan la jolie rouquine m. Il prévoyait de la revoir très bientôt m, afin de régler toute cette histoire au clair, mais là n'était pas le moment. Il avait un cours à donné, et cette petite altercation l'avait légèrement déconcentré avant le début de son troisième chapitre. Pas de quoi l'inquiéter, à peine assis à son bureau que l'homme reprenait ses marques, se souvenant de l'introduction qu'il avait préparé pour son cours. Cela faisait maintenant plusieurs mois qu'il était Professeur, du coup il ne ressentait plus le stress lié à l'exercice de son métier. Bien qu'il soit encore très rigoureux lors de la préparation de ses cours. Il se souvenait de ses débuts, ça n'avait rien de joyeux. Il s'était retrouvé dans un état rarement atteint auparavant, donner cours était une chose tout à fait nouvelle pour lui et il avait eu de mal à faire abstraction de son manque d'expérience. Heureusement, l'alcool l'avait aidé à surpasser le stress.

Mais ce genre de chose était derrière lui à présent, comme tout le stress s'était normalisé avec le temps. Bien entendu, il le ressentait encore un peu, c'était normal après tout, mais Benbow était maintenant pleinement confiant. Assis à son bureau, le Professeur lisait une dernière fois la trame prévue pour cette partie théorique du cours. Comme à son habitude, il allait se concentrer tout au long de cet heure de cours sur la théorie. Tandis que les deux prochaines seraient exclusivement centrées sur la pratique. Il comptait maintenant ses élèves, 15. Il en manquait un, ou une, qui fit irruption une petite minute après le décompte. Jade Wilder. Dans le fond, Ian repérait Liderick, espérant de tout cœur que le morveux restent, pour une fois , le plus calme possible.

Une fois Wilder assise, Ian jetait un œil à sa montre. Le cours ne devait commencer que 5 minutes plus tard, mais il décidait de débuter tout de suite. Sa journée serait terminée après ce cours, alors s'il pouvait les lâcher quelques Minutes plus tôt, il n'allait pas se gêner. Il se levait.

- Tout le monde étant arrivé, je vais commencer le cours directement. Aujourd'hui, nous allons étudier ensemble des sortilèges de niveaux différents mais qui, tous, pourront vous être d'une grande utilité dans l'avenir. Certains sortilèges seront d'une difficulté telle qu'aucun d'entre-vous ne sera capable de les utiliser.. Il eut un rictus méprisant. C'est pourquoi vous ne pratiquerez que les sortilèges de niveau 1 et 2.

Ian étant débout près du tableau, il profitait de sa position pour démontrer d'un geste de la main droite les deux premières colonnes du tableau.

J'ose espérer que chacun ait pu deviner en quoi consiste le premier exercice. Un nouveau petit son moqueur. Au cas où.. voici 12 sortilèges, 6 sont à vocations défensives, les autres ont pour but de blesser. J'aimerai que vous classiez les différents sorts dans les colonnes adéquates, sachant qu'une colonne peut comporter un maximum de 4 sorts. Ne vous embarrassez pas d'explication quant aux sortilèges, juste dites-moi si ce sont des sortilèges offensifs ou défensifs puis classez-les.

Ian ensorcelait alors une des craies du tableau afin qu'elle réponde aux ordres donnés par les élèves.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Galway Lynch, Sam 11 Fév 2017 - 14:35


Les élèves continuaient à arriver. Au bout d'un moment quelqu'un vint s'asseoir à coté de lui. Il leva les yeux de son manuel et fut ravi de retrouver un visage connu et qu'il aimait bien, il s'agissait de Mathilde, une deuxième année à Serdaigles. Ils avaient assisté à plusieurs cours ensemble, dont le tout premier cours auquel avait assisté Galway, un cours de métamorphose. Ce cours faisait remonter une tonne de mauvais souvenirs à Galway, mais elle était la seule à s'être comportée de manière amicale avec lui. Elle l'avait abordé pour une raison qu'il ignorait, et semblait l'apprécier.

-T'es là depuis longtemps?
-Je suis arrivé il y a quelques minutes, j'aime bien arriver tôt, prendre le temps de m'installer calmement.

Sa voisine se mit ensuite à observer le tableau d'un air pensif, il avait du mal à savoir ce qu'elle pensait. Est-ce qu'elle avait tiré les mêmes conclusions que lui sur l'exercice à suivre? Combien de sortilèges elle connaissait? Plus que lui, sans aucun doute. Son regard se perdit. Il ne s'éait pas rendu compte qu'un autre visage connu était entré, Azaël. Il ne l'avait plus vu depuis son premier cours de et cala lui allait très bien. Les derniers élèves arrivaient, une élève de Poufsoufle que Galway avait déjà vu fermait la marche, une préfete à l'accent italien et qui semblait gentille et qui surtout s'était opposée à Azaël, ce que Galway n'était pas en mesure de faire.

L'enseignant donna ensuite ses instructions ainsi que des indications sur la suite du cours. Ils devaient classer les sortilèges et ils apprendraient à utiliser les sortilèges de niveau 1 et 2. Galway se limiterai probablement aux sortilèges de niveau basique, étant en première année et ayant du mal avec l'utilisation de la magie. La difficulté pour Galway était qu'ils devaient les classer à l'oral, sachant que les autres élèves pouvaient contester ce classement. Il était tiraillé, cela l'embêtait d'être le premier à prendre la parole, mais il ne connaissait que très peu de sortilèges dans la liste, il fallait qu'il parle avant que ces sortilèges ne soient classés par d'autres. Et puis il avait des intentions en venant ici, des résolutions. Sa première tentative fut un échec cuisant mais il était déterminé à réessayer.

-Je connais deux sortilèges dans cette liste. L'un d'entre eux est PROTEGO, le charme du bouclier. Il s'agit clairement d'un sortilège défensif, même si j'ai lu que les attaques pouvaient se retourner contre son adversaire en rebondissant sur le bouclier, je ne sais pas si c'est vrai. Et comme je suis en première année et que j'ai réussi à le maîtriser, je dirai qu'on peut le classer dans la colonne "Basique".

Tableau:
 


Dernière édition par Galway Lynch le Sam 11 Fév 2017 - 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tamara Calabrez
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Tamara Calabrez, Sam 11 Fév 2017 - 18:56


Il y avait des personnes qui entraient, d’autres qui sortaient de la classe. Mais Tamara ne faisait attention qu’à une chose, le tableau. Les sorts qui étaient inscrits dessus l’intriguait. Elle avait envie de savoir à quoi servaient ces sorts.  Quand soudait une personne rentra en plus et que le professeur prit la parole. Elle tourna donc toute son attention sur son professeur.

- Tout le monde étant arrivé, je vais commencer le cours directement. Aujourd'hui, nous allons étudier ensemble des sortilèges de niveaux différents mais qui, tous, pourront vous être d'une grande utilité dans l'avenir. Certains sortilèges seront d'une difficulté telle qu'aucun d'entre-vous ne sera capable de les utiliser.. C'est pourquoi vous ne pratiquerez que les sortilèges de niveau 1 et 2.

Elle avait l’impression que ce cours allait être dôle avec un professeur qui les prenait déjà pour des moins que rien. Tout cela juste pour montrer qui est le plus doué dans cette pièce. En même temps, elle espérait fortement que ce soit lui aussi non comment avait-il fait pour devenir professeur.

-J'ose espérer que chacun ait pu deviner en quoi consiste le premier exercice. Au cas où.. voici 12 sortilèges, 6 sont à vocations défensives, les autres ont pour but de blesser. J'aimerai que vous classiez les différents sorts dans les colonnes adéquates, sachant qu'une colonne peut comporter un maximum de 4 sorts. Ne vous embarrassez pas d'explication quant aux sortilèges, juste dites-moi si ce sont des sortilèges offensifs ou défensifs puis classez-les.

C’est alors qu’un garçon répond rapidement que Protego est un sort défensif et qu’il va dans la colonne basique. Tamara était totalement d’accord avec ce que le jeune garçon avait dit. Et fit un mouvement allant de bas en haut avec la tête afin d’acquiescer ce qu’il venait de dire. Elle décida de prendre un bout de parchemin ainsi qu’une plume pour inscrire ce qui allait se dire à ce cours.
Elle réfléchissait, Dans ceux qu’elle connaissait il y avait Expelliarmus. Qui est le sort pour désarmer son adversaire. Donc logiquement c’était un sort défensif. Elle se décida à tenter.

-Je vais essayer avec Expélliarmus qui est donc le sort de désarmement que je placerais dans les sorts défensifs. Je pense qu’il fait également partie des sorts basiques même si je n’en suis pas sûr.

Tamara n’était pas sûre de sa réponse. À vrai dire les cours de défenses contre les forces du mal de Castelobruxo ne sont pas forts poussés. Si elle était venue dans cette école, c’était bien pour combler ce trou.

Tableau:
 
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Azaël Peverell, Sam 11 Fév 2017 - 19:40


Les gens défilent, arrivent, et tu n'y prêtes absolument aucun attention. Tu préfères rester au fond, dans ton coin, perdu dans tes pensées, et faisant abstraction de tout ce qui t'entoures. Tu les trouves trop peu intéressants. T'as juste envie de reprendre la bouteille dans ton sac pour t'en remettre quelques gorgées dans le gosier. Mais en plein cours, ça risque de passer difficilement. T'es toujours bloqué sur le Terrorim inscrit au tableau. T'aimes pas du tout l'idée d'un entraînement pour un sort de ce genre. Tu te l'es pris une fois, ça t'a largement suffit, t'es pas prêt à en redemander.

Benbow commence rapidement le cours. Tu prends pas la moindre note, te contentant d'écouter d'une oreille distraite. Faudrait être stupide pour ne pas avoir compris le but de l'exercice. Et le fait qu'il vous rabaisse tranquillement ne te choque pas plus que ça. Après ton petit entraînement particulier avec lui, t'as bien compris qu'il savait de quoi il parlait. Et après avoir essayé de le cambrioler, t'as oublié l'idée de le faire chier. Juste suivre un peu le cours, sans en faire trop. Ça devrait suffire. Alors des réponses se donnent. Des élèves prennent la parole, classent des sorts.

Ils ont l'air vachement pressé. Peut être qu'ils ont autant envie que toi d'en finir avec tout ça. Juste de se tirer, de retrouver un semblant de liberté. T'aimes pas être enfermé dans une salle à jouer à l'élève modèle. C'est pas toi, t'es incapable de t'y tenir. Rien que d'entendre le gamin de ta maison (Galway) prendre la parole, t'as envie de le renvoyer dans une vitre. C'est vrai quoi, ce gamin t'énerve, il a l'air naïf, sérieux, timide. Tout ce que tu détestes au plus haut point. Sans parler de la Poufsouffle qui en rajoute une couche en disant qu'un Expelliarmus est défensif.

T'es pas franchement d'accord. Quelqu'un qui essaie de te faire perdre ta baguette, tu considères qu'il t'attaque, et pas qu'un peu. Tu détestes l'idée de te retrouver sans elle. Ton arme, ton alliée la plus précieuse. Mais tu ne la contredis pas. Après tout, si elle est stupide, c'est son problème, t'es pas là pour changer ça. Tu prends la parole à ton tour.

- Commutatio Loco. Ca permet de changer de place avec un objet ou un être vivant. J'dirai qu'c'est un sort avancé et défensif.

T'en as eu une belle démonstration lors de ton duel avec Benbow. Le type avait changé de place avec une armoire comme si de rien n'était. Et ton sortilège a bien évidemment explosé l'objet au lieu du prof. T'avais été quelque peu déçu du résultat, mais tu dois bien avouer que Benbow avait un minimum assuré.
Revenir en haut Aller en bas
John McGrath
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : John McGrath, Dim 12 Fév 2017 - 2:11


Ah cette brave flammèche enfuie. La gentillesse de son cadeau n'avait peut-être au final rien d'anodin. Mais la tentation et l'envie de s'amuser prennent toujours le dessus chez les jeunes gens comme John. Ceux qui savent rire et sourire de tout. Prenant la vie avec une certaine distance, mais aussi légèreté. Il faut avouer que l'intervention de la rousse, aussi brève fut elle avait apporté un certain lot de problèmes. Puisque les deux jeunes gens (Temperence et John, suivez un peu !) avaient bu son cadeau qui s'est avéré être du Lisounours. Pour les non-adeptes des Trois-balais, il s'agit là d'un cocktail qui vous fait voir la vie en rose et vous rend gentil au possible. Niais. Bête. Tout le monde réagit d'une façon différente en réalité à la consommation de cette boisson-ci.

Alors, la concentration quelque peu perdue, un sourire béât aux lèvres, la joue écrasée dans une main, John fixait le tableau d'un air rêveur. Les épaules relâchées et basses, il écoutait d'une oreille distraite ce qui se passait autour. C'était vague et lointain, mais son esprit était encore présent dans son petit crâne. Un regard vers l'arrière. Des réponses. Des questions ? Johnny avait sans doute loupé les questions et introductions du professeur, légèrement abruti par le breuvage apporté par Aileen. Puis un regard sur sa gauche, sur Temperence. Son sourire crétin s'élargissant quelque peu, c'est avec son index de l'autre main qu'il était venu toucher la joue de la brune. "Gouzi-gouzi-gouzi..." Bien qu'il marmonnait à voix basse, la scène avait son ridicule à jouer. Visiblement le Lisounours avait grillé une bonne partie de ses neurones et le pauvre lionceau s'était raccroché à sa voisine qui devait ressentir relativement les mêmes effets que lui.

Mais le contact fut assez bref. Benbow venait de se racler la gorge, suite à la réponse du bel alcoolique au fond de la salle. La chose ramena John à la réalité durant quelques secondes durant, sans trop savoir pourquoi, sans doute par un certain automatisme, il bondit sur ses jambes pour commencer à répondre à son tour. Sa voix était lente, idiote et mielleuse. Enervante au possible pour toute personne ayant un peu de cynisme en elle, ou même simplement du bon sens.

- Ohhh monsieur Benbow... Vous êtes vraiment un chic...

Son propre ricanement le fit taire, le Rouge fixait de nouveau le tableau et tanguant un peu vers l'arrière et levant l'index, poursuivit :

- Bombarda... Oh non, j'peux pas, c'est trop vilain... Si... Quoi... Euh, ouiiii ! Un sortilège d'explosion...

A cet instant, John joignit ses mains et les écarta tout d'un coup, les bras au large. On jurerait presque qu'entre ses mains s'était formé un coeur tout rose, avant d'éclater.

- Un sortilège puiiiissaaaaant... Bien qu'il dépend totalement de son lanceur. Ohhh oui... Ce dernier crée une explosion autour de la zone visée... Hiik... Faut pas le faire, ça peut faire beaucoup de mal, ne le faîtes pas ! C'est un sort offensif dangereux, d'une difficulté intermédiaire... C'est certain, oui ! Ce sort en plus... Peut être rendu plus puissant avec la formule Maxima. Intensifiant les effets produits... Mais...

Il s'était finalement retourné vers la classe, joignant de nouveau ses mains près de sa joue, le regard implorant, rempli de paillettes.

- Mais ne faîtes pas de mal à votre prochain, aimez vous !

Suite à cette intervention mouvementée, John s'écrasa sur sa chaise, un brin mollement, donnant dex petits coups d'index dans le bras de Temperence, à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Ellana Lyan, Dim 12 Fév 2017 - 6:32


Et voilà, la valse est lancée.
Les élèves arrivent.
Les mots s'échangent.
Le bruit, croit, croit, croit.
Ma tête me fait mal.
Imbéciles d'étudiants.
Et puis j'entends une voix.
Qui vient me percer les tympans.
Fait vibrer mes oreilles.
Et mes yeux s'ouvrent.
Ma tête se tourne.
Mon regard rencontre le sien.

- Bonjour Kalsi… Je n'en sais rien pour tout te dire, mais vu l'ironie qui se dégage de ta voix je doute que cela t'importe grandement, enfin, permet moi de te retourner la question…

Je le vois s'asseoir à côté de moi, au moins je ne passerais pas le cours seule à tenter de rester éveillée, il faut croire que la compagnie du Poufsouffle si peu plaisante soi elle, m'offre un point d'ancrage pour lutter contre mes démons. Et puis au fond, il est la personne que je supporte le plus dans cette salle de classe, peut-être parce qu'il m'a quand même sauvé de la noyade. Je lui en suis sans doute redevable, enfin je me sens comme tel. Je me sens stupide, si en plus je dois commencer à devoir des services à certaines personnes je ne suis pas tirée d'affaire et puis ce n'est pas comme s'il avait fait ça en douceur. Je soupire, que dois-je penser . Que penserait quelqu'un de normale à ma place ? Y a-t-il seulement véritablement quelqu'un de sensé sur cette planète ?

Une tempête rousse débarque soudain dans la salle de classe et mon regard s'éclaire. C'est Aileen, ma sauveuse de cet autre jour où je m'étais retrouvée en mauvaise posture face à Vacuitas après avoir usé d'un peu trop de violence sur une jeune Gryffondor. Je grimace me rappelant le goût de vomi entre mes lèvres et les conséquences futures qu'aurait cet acte insensé de ma part sur une relation éphémère qui me conduirait à cet état de fantôme. Je me prends de plus en plus conscience de cette roue infernale que j'ai lancée à pleine vitesse et qui lentement me conduit à ma perte. Tous les événements s'enchaînent, chaque parole, chaque geste à une conséquence ultérieure qui peut tout changer, j'en ai fait les frais bien assez de fois.

Aileen me fait un signe de la main et je remarque que celui-ci s'adresse également à Kalsi, se connaîtraient-ils ? Oh et puis quelle importance… Je suis la rousse des yeux et la vois se diriger vers notre professeur et lui offrir quelque chose, elle se tourne ensuite vers une Serpentard que j'ai déjà aperçue et l'embrasse comme si c'était la chose la plus naturelle au monde. Je secoue doucement la tête, amusée. Elle donne deux bouteilles à la jeune verte et au garçon qui l'accompagne puis s'enfuit comme elle est arrivée sur un dernier vœux de bonne fête. Le professeur l'interpelle puis la suit dans le couloir. Je lève les yeux au ciel et murmure :

- Ouais bonne fête tu parles…


Notre professeur rentre dans la classe et je pose des yeux amusés sur lui, je ne me fais pas beaucoup de soucis pour Aileen, ce n'est pas comme si elle n'avait pas plus d'un tour dans son sac. Je me replace correctement sur ma chaise et sors une feuille de parchemin ainsi qu'une bouteille d'encre et une de mes plumes. Je soupire, ça va être long… Avec application je note mon nom, prénom, ma maison et termine par la date en haut à droite. Je recule de quelque peu comme pour admirer mon ouvrage. Mes yeux se posent sur la date et je fronce les sourcils. 13 février. Pourquoi est-ce que cela me dit quelque chose ? Y aurait-il une date à ne pas oublier ? Je suis tellement hors du temps en ce moment que je ne serais plus capable de dire. Et puis, la solution me saute aux yeux, j'ouvre stupéfaite la bouche et grimace. Comment ai-je pu oublier ? Le jour de mon anniversaire…

- Et bien voilà c'est fait… J'ai 16 ans… Bon anniversaire Ellana !

Mes derniers mots ont été prononcés en français sans que je ne m'en rende compte. Mon regard est triste et je tourne mes yeux vers Kalsi.

- Ik vergat mijn verjaardag, je denkt dat ik gek word ?*
*J'ai oublié mon anniversaire, tu crois que je deviens folle ? Razz

Cette fois c'est du néerlandais qui s'échappe de mes lèvres. Ça doit vraiment aller mal… Je soupire résignée, j'ai envie d'ajouter quelque chose mais j'ai peur de dire une nouvelle stupidité, alors je garde mes lèvres closent et entreprennent de recopier sur ma feuille les colonnes et les noms de sortilèges que notre professeur a écrit au tableau. J'essaye de me concentrer, remmenant mon esprit en classe et non entre mes cauchemars. Écrire ces banalités me permet de rester sur mon objectif et de ne pas tomber dans ce puits noir. J'entends un peu trop lointaine à mon goût la voix de notre professeur qui nous parle et nous donne les consignes du premier exercice. Comme on pouvait s'y attendre, il s'agit de classer les sortilèges dans l'une des colonnes en mentionnant s'il s’agit d'un sort d'attaque ou de défense. Quelques élèves se prennent à l'exercice pendant que je parcours les formules du regard, je mentirais si je disais que je les connais toutes, il y a en effet dans cette liste un petit nombre de sortilèges dont j'ai à peine entendu parler. Peut-être faudrait-il que je me décide si je ne veux pas devoir me retrouver avec une formule impossible à identifier.

Je repasse encore une fois la liste et un sort attire mon attention. Bombarda. Je pense ne jamais l'avoir utilisé mais je sais pour l'avoir subi qu'il s'agit d'un sortilège utilisé pour attaquer, faire mal même, si j'en crois la haine qui brillait dans ses yeux au moment où elle en a jeté trois presque en même temps sur moi. Je me caresse la joue du bout des doigts, souvenir de la coupure qu'elle m'avait offert et du goût du sang dans ma bouche. Je soupire et laisse mes doigts retomber sur la table. En lui-même le sortilège est à la portée de tous, mais sa force comme pour beaucoup d'autres sorts, est modifiée en fonction du niveau de magie du sorcier qui l’emploie. Vu les dégâts causés par ceux de la jeune lionne ce jour où nous nous étions battue je serais fort tentée de le classer dans la dernière colonne mais je suis presque sûre que mon avis sur la dangerosité du sort une fois bien utilisé intéresse peu pour ne pas insinuer guère mon professeur.

Je suis censée le classer selon le niveau de magie requit pour le lancer et non les dégâts occasionnés. J'ai appris depuis bien longtemps à fermer ma bouche et à taire mon opinion, ce devrait être une règle d'or, ou plutôt de survie pour vivre avec mes parents. Le professeur quant à lui ne vaut pas mieux, on dirait presque qu'il s'ennuie. Il est vrai que ce doit être pénible de jours après jours, année après année, enseigner la même chose, à des élèves que l'on doit juger peu compétent. Je suis emplie d'un sentiment de compassion pour notre professeur avant de réaliser que ce doit quand même être lui qui a choisi ce poste Je hausse les épaules, de toute façon cela ne me regarde en rien. L'élève qui avait alors la parole se tait et j'en profite pour lui voler l'attention.

- Personnellement, et contrairement à l'élève qui vient de donner son avis, (et d'ailleurs de me faire écrire cette phrase en postant avant moi ><) je classerais le sort Bombarda dans la première colonne. Je suis presque sûre qu'il a une visée exclusivement d'attaque tout simplement parce que je ne vois pas vraiment à quel niveau on pourrait s'en servir pour se défendre, à moins bien sûre que l'on désire se séparer d'une quelconque barrière de gravats de son adversaire. Mais je reste quand même sur ma première position. Cette une formule utilisée pour nuire, pour faire mal… Simple mais puissante, en fonction évidemment de la force du sorcier qui le lance. Mes pensées s'égarent et je revois les yeux fous de la lionne. Oui, ce sort n'a rien d'amicale, d'empathique, il est destiné à faire souffrir, à blesser… Je poursuis. Pour ce qui est de mon choix pour le classement Basique, comme je l'ai déjà dit, ce sort est pratiquement, de mon point de vue, à la portée de tous variant évidement en fonction de la puissance magique du lanceur.

Je me tais, encore une fois mon monologue est prononcé d'une voix éteinte et distante. Je ferme un moment les yeux avant de me retourner vers Kalsi. Au moins j'ai réussi à parler correctement anglais cette fois… Je me rend compte que j'ai énormément de chose à lui demander, la plupart en ce qui concerne la mystérieuse missive qu'il m'a envoyée il y a quelque jour et me proposant de me joindre à lui pour un prétendu bal de Saint-Valentin. Si j'avais pensé un instant que l'idée l'effleurait de m'inviter à une telle festivité. Et pour quel prétexte encore ? À oui, celui que je n'aime personne et que lui non plus. Il faut dire qu'il n'a pas tout à fait tort même si personne n'est un bien grand mot, il y a quand même des gens que j'aime dans ce château, d'autres que je supporte mais une ou deux à qui j'ai donné un peu de ma confiance.

- Alors je pourrais avoir un peu plus d'explication sur ta fameuse lettre ? Tu me proposes un bal . Tu sais que ce genre de choses est généralement réservé aux personnes niaises et amoureuses ?…

Mon ton lointain est empreint cette fois d'un semblant d'ironie et je continue à m'a mis voix toujours sur ma lancée mais sans moquerie cette fois.

- Kalsi ? Tu n'aimes vraiment personne ?

C'est stupide quand même, non ?
Cette question.
D'autant plus qu'elle n'est pas pour moi.
Je me demande simplement.
Si ces propos sont véridiques.
S'il n'a personne avec un semblant d'amitié.
Ou s'il parlait d'amour.
Car alors là, je serais d'accord avec ces écrits.
Je n'aime personne.
Même pas lui ?
La ferme…
Revenir en haut Aller en bas
Ian Benbow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Ian Benbow, Dim 12 Fév 2017 - 11:03


À leur tour, maintenant, de lui donner les réponses. Ian n'avait pas placé ses attentes très hautes, quand il regardait les élèves face à lui il n'avait aucun doute sur leur niveau : mauvais. Un ou deux le surprendront peut-être, des Serpentard certainement, mais pas au point de l'abasourdir. Après plusieurs cours au sein de cette école, le Benbow avait appris. Il avait vu, jour après jour, ce dont était capable certains élèves. Et c'était pas très glorieux. Liderick par exemple, l'avait fortement déçu lors de leur premier duel. Il avait du potentiel, mais n'en utilisait qu'un dixième. Et encore.

Le petit roux fut le premier à répondre. Il était vraiment jeune, un première année certainement. De sa petite voix enfantine, il délivrait une réponse. Une bonne réponse. D'un signe de tête, il lui signalait qu'il avait bon, puis laissait la parole au suivant. La suivante plutôt. Et elle, par contre, avait dit une bien belle connerie. Expelliarmus un sortilège défensif. S'il le pouvait, Ian éclaterait de rire. Malheureusement, il y avait certaines limites qu'il ne pouvait pas encore franchir. Il soufflait juste bruyamment pour marquer son indignation. Malgré tout, il décidait de ne pas la corriger, préférant voir si un de ses camarades allaient corriger la Poufsoufle.

Liderick répondait également, il était rare de le voir s'investir dans un cours. Il faisait des efforts, faut croire. Il parlait du sortilège d'échange de position. Souvenir d'un test passé. Il le connaissait bien ce sort. Comme un autre de la liste, d'ailleurs. Après le serpent, ce fut le tour du clown de service de s'exprimer. Le morveux assis à côté de Temperence prit la parole, jouant au on-sait-pas-quoi, ce qui eut le don d'irriter au plus haut point le Professeur.

Récemment, il semblerait qu'énerver les Professeurs et foutre le boxon en classe soient devenu le jeu à la mode. Pas dans la classe de Ian Benbow. Le Professeur s'éloignait du bureau, s'approchant du morveux tout en laissant Lyan reprendre le jeune homme sur sa réponse. Malheureusement, Ian n'était pas d'accord avec elle. Dommage, Ian aurait bien aimé lui dire qu'en plus d'avoir été insolent, l'élève avait dit une belle bêtise. Il fera sans. Maintenant face au banc du jeune homme, Ian s'abaissait à son niveau en s'accroupissant.

- Tu te crois drôle, hein, McGrath ? Ian eut un faux rire, puis reprit le plus calmement possible. Écoute, on va faire simple. Je sais pas où tu te crois, mais ici t'es pas chez ta mère. T'es pas ici pour jouer au bouffon , t'es ici pour faire ce que je te dis. Si tu veux parler, tu lève la main, tu donnes ta réponse et t'essaie pas d'être drôle.

Il se relève doucement, tournant le dos à l'élève pour retourner près du tableau.

- Maintenant que ceci est réglé, reprenons..

Fixant le jeune McGrath, Ian laissait les élèves reprendre leur salve de réponses.

HRPG:
 


Dernière édition par Ian Benbow le Dim 12 Fév 2017 - 12:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Liskuvo Kalsi, Dim 12 Fév 2017 - 12:03


Un regard, contact visuel effectué. Elle sait que je suis là, encore une fois, toujours. Bien la seule chose que je veuille bien faire aujourd'hui, venir voir cette être de vide et de sang. Elle a pas l'air très heureuse de me voir, mais je m'en fous. Je fais ce que je veux et elle m'a pas dit dégager. Ça veut dire que je suis adopté, tant pis pour elle. La prochaine fois elle aura qu'à me dire de m'en aller au lieu d'engager la discussion. Bien ma veine en plus, moi qui pensait qu'elle ne savait pas parler non plus. Je me retrouve avec quelqu'un qui est enclin à la discussion, on aura tout vu par ici.

- Bonjour Kalsi… Je n'en sais rien pour tout te dire, mais vu l'ironie qui se dégage de ta voix je doute que cela t'importe grandement, enfin, permet moi de te retourner la question…

Bon c'était pas très discret que je voulais juste l'énerver. Je ferais mieux la prochaine fois promis. Pour cette fois il faut que j'arrive à mettre des mots sur cette journée pour le moins ordinaire. Il ne se passe rien et ne se passera sûrement rien avant la fin de journée. Faut le prendre comme ça, c'est un classique de Poudy. Faut vivre avec. Je me tourne vers elle, même une journée classique n'est pas si mauvaise des fois.

- Oh ça va, c'est une journée sympa. J'en avais pas rien à faire non plus de ta vie, je voulais savoir si j'allais devoir te repêcher encore une fois.

Sourire ironique. La nuit du repêchage avait été bien trop longue à mon goût et bien trop courte en terme de sommeil. Il faudrait y faire attention pour les prochaines fois. Appeler quelqu'un de plus responsable plutôt que rester la nuit entière à tenter de raisonner deux enfants. C'est la bonne idée. Si j'avais une plume pense-bête j'aurais pu le noter mais j'en ai pas. Alors je le note dans ma tête, histoire de m'en souvenir pour plus tard. Puis je me tourne vers la porte qui vient de s'ouvrir. Laissant entrer Aileen. Que fait-elle par ici ? Je ne pensais pas la revoir de si-tôt. Elle reste quelques secondes au bureau du prof avant de se diriger vers deux élèves en nous faisant un signe de la main. Je lui lance un sourire, souvenir d'une nuit mouvementée, puis la regarde partir. Benbow se précipite à sa suite. Un des deux élèves que la Rousse était venu voir beugle un truc dans la classe. Le faisant beaucoup rire. Chacun son truc...

Benbow revient dans la classe, l'air de rien. Je voudrais bien savoir ce qu'il s'est passé dans le couloir mais je doute que ce soit la bonne question à poser maintenant. Je préfère me taire. Je regarde distraitement les élèves arriver. C'est toujours la même chose de toute façon, ils arrivent les uns après les autres, soit en faisant les malins soit en courant pour aller s'asseoir sans que personne ne les remarque. Voilà c'est bon on a compris, ils arrivent quoi, pas de quoi en faire tout un plat. Ça sert à rien d'observer tous les élèves non plus. On finira bien par savoir qui est dans le cours.

J'entends à côté de moi une expression de surprise, me retourne. C'est toujours la même. Elle a sûrement vu le mot amour ou amitié sur son parchemin et elle est étonnée que ce mot existe. Ça lui passera, faut pas s'en inquiéter, un jour elle saura écrire musique correctement aussi. Parce que là c'est pas fameux, la bouche ouverte, les yeux écarquillés. Il parait qu'elle a 16 ans, c'est la seule chose que je capte. Elle se retourne vers moi pour me dire un truc mais je capte rien. On va juste dire qu'elle a 16 ans et qu'elle est autant perchée que d'habitude, ça sert à rien d'aller plus loin.

- Bon anniversaire Lyan, je t'aurais bien offert un cadeau mais je savais pas.

Le cours va commencer, le prof se lève. Nous explique l'exercice, en se foutant de notre gueule au passage, parce que sinon c'est moins drôle. Bon bah y'a rien de très dur. Je regarde les sorts, les classer c'est pas compliqué. Tiens, Deflectere, j'ai déjà entendu ce sort. Mais jamais lors d'un cours. C'était la nuit, quand je me battais. Le hasard fait bien les choses tout de même. Aileen arrive en cours, je vois un Deflectere. On m'en avait parlé. Je m'en rappelle. Le masqué. Il avait dit que le sort pouvait être utile. Je ne sais plus à quoi il sert. C'est défense c'est sûr. Ah oui. J'ai. Détournement. Je redresse la tête, quelques élèves ont parlé. J'ai entendu la voix de Lyan vibrer à côté de moi. Pour une raison qui m'est inconnue Benbow est en train d'engueuler un élève, un certains McGras je crois. Bon il doit l'avoir mérité. J'attends qu'il retourne à sa position initiale avant de lever la main.

- Dans la liste, il y a le Deflectere. C'est un sortilège de défense principalement, même si détourner un sort sur quelqu'un d'autre pourrait le mettre comme un sort d'offense je ne pense pas que ce soit sa propriété principale. Alors on va dire que c'est un sortilège de défense. Pour ce qui est de son classement, je dirais que c'est plus puissant qu'un Protego mais moins qu'un Protego Totallum vu que c'est seulement un détournement. Alors je pencherais pour le classer comme un sort médium.

Bon après tout si les autres le voient comme un sort d'attaque c'est leur problème. Moi on m'a dit, et j'ai confiance en celui qui me l'a dit, que c'est pour se défendre, pour contrer en fait. Ça porte à confusion tout ça, j'avais pris ça comme de la défense mais après tout comme on veut...

J'entends Lyan, encore une fois, elle ne fait que parler celle-là. La lettre, ah oui. Cette lettre. Bah euh. C'est difficile à expliquer, j'avais envie d'aller à une soirée et il se trouve qu'elle était la première personne à laquelle j'ai pensé. Je sais bien que c'est pour les niais et les amoureux mais j'ai vraiment envie d'y aller avec elle. Faut pas chercher plus loin.

- Je ne sais pas moi, je sais bien que les gens qui y vont sont généralement d'un barbant sans nom mais si on y va tous les deux ça peut être drôle, c'est ce que je me suis dit. On va dire que c'est ton cadeau d'anniversaire.

Elle enchaîne sur un nouvelle question, pourquoi faut toujours qu'elle pose ce genre de questions. Si j'aime personne. J'ai pas envie de lui répondre, j'aime des gens mais je ne lui dirais pas. Pas tout de suite. Alors je préfère ne rien dire, de toute manière on est en cours là je sais pas ce qu'elle me raconte mais faudrait qu'elle se taise avant que je ne meure de honte.

- Arrête de poser des questions ! J'ai pas envie de finir comme le blond là, alors tais toi le temps du cours.

Bon voilà, avec ça je peux avoir la paix je pense. Elle m'en voudra pour 10 ans de vie mais au moins j'aurais eu la paix pendant une heure, c'est non négligeable.
Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Temperence Black, Dim 12 Fév 2017 - 13:15


Le liquide qui avait coulé dans sa gorge était sucré et exquis. Assise à sa place, la brunette sentait sa tête lui tourner légèrement, comme lorsqu’elle s’amusait en soirée. Avant. Elle sentait le liquide s’insinuer en elle comme une émotion. Lorsque la peur arrivait sur une personne, elle lui paralysait lentement les membres, accélérait son rythme cardiaque, accentuait sa respiration, faisait naître une sensation d’angoisse inconfortable, créait des images inconcevable dans son cerveau... Ce liquide, cette boisson inconnue agissait de la même manière sur Temperence or, la différence était qu’elle sentait un sentiment plus... doux, plus rose... Ce n’était pas la peur mais une chose se balançant entre l’amour, la joie, l’amitié, la sympathie. Son cœur, d’habitude plus sévère, se transformait peu à peu en une chose mollassonne comme lorsque la jeune était en France avec ses ex-amis. A l’instant T, la brune avait envie de rire, de se lever et de chanter mais elle ne le pouvait pas. Elle était en cours et ne pouvait se permettre de faire des choses insensées. Alors qu’elle voulait lever la main afin de demander au professeur si elle et John pouvaient sortir afin de trouver un antidote, Ian commença son cours.

Il déballa l’exercice à faire tandis qu’une main douce caressait la joue de la brunette du bout des doigts. Elle frémit. Un murmure de John et elle savait maintenant que cette sensation d’euphorie l’avait lui aussi touché. Un jeune rouquin, appartenant à la noble maison de Serpentard, pris la parole en premier. Il fut suivi d’un membre des Poufsouffle ou plutôt, d’une membre de la maison des jaunes et noirs. Un élève du fond pris la parole en troisième, Azaël Liderick. Elle le connaissait juste de nom et de réputation. Un membre honorable des verts et argents qui n’avait pas toujours la tête sur les épaules mais, à cet instant, il aurait pu lui teindre les cheveux en rose qu’elle lui aurait quand même sourit comme une niaise. La réponse suivante fut une catastrophe. John avait pris la parole et ses sentiments enfin, l’euphorie avait parlé à la place du gryffondor droit qu’il était lorsqu’il avait franchis le pas de la porte d’entrée.
Temperence l’avait écouté sans trembler. Il y avait, à cet instant, deux personnalité dans un même corps, comme si elle était schizophrène. Quand John s’était affalé sur sa chaise en commençant à jouer avec le bras de la brune, cette dernière espérait que le professeur serait clément après les attaques fourbes de la rouquine mais il n’en fit rien. Ian s’était approché du gryffondor et lui avait collé un magistral avertissement. Il ne fallait pas qu’il fasse perdre des points à sa maison. Non.

Sans vraiment sans rendre compte, Temperence posa sa main sur le bras du rouge et le pressa avec douceur. Ce geste tendre calma instantanément la folie de se cervelle qui hurlait à qui voulait l’entendre que son voisin avait raison. Temperence n’aimait pas entendre cette petite voix qui lui dictait sa conduite. Elle se souvenait encore de celle l’encourageant à fumer des herbes pas très légales par le passé mais elle avait appris à les dompter sans pouvoir s’en débarrasser et maintenant, voila qu’il y avait trois voix dans sa tête. L’euphorique, l’addicte et la raison. Temperence oscillait entre l’envie de pleurer et d’affirmer son amour au monde entier. Ce fut dans cet état d’esprit qu’elle leva la main et pris la parole d’une voix qui se voulait sûre après une personne qu’elle reconnu comme étant le préfet des jaunes.

« Dans cette liste, il y a le Terrorim... Un sortilège d’attaque. Ce sortilège est complexe et pour l’utilisé, il faut avoir la tête sur les épaules et être doué... Le Terrorim invoque une terreur sans nom dans l’esprit de la personne visée qui n’est plus qu’une coquille vide et terrifié en subissant l’attaque, c’est pourquoi je le classe dans la liste des sortilèges d’attaque et de niveau assez avancé. »

Après cette prise de parole, la brunette baissa les yeux et se concentra une fois de plus pour évincer la petite voix qui lui criait de dire à voix haute qui quiconque lançait ce sortilège était une personne horrible. Une pulsion parcourut ses membres. Son euphorie voulait qu’elle se jette sur l’une des personnes de cette salle et qu’elle l’étouffe dans un câlin débordant d’affection. D’un geste discret, elle enfonce ses ongles dans sa chaire et s’approcha de son camarade afin de lui murmuré quelques mots aux creux de l’oreille.

« Contrôle toi s’il te plait... »

Elle se remit à sa place, laissant sa main sur l’avant bras du rouge et or. Ce simple contact apaisait son côté Lisounours mais cela ne serait pas éternel. Le regard maintenant rivé au tableau, elle regardait la craie ondulée et l’ardoise noire se remplissait lentement d’une fine écriture blanchâtre. La brune saisit sa plume noire et recopia le tout sur son parchemin couleur crème.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°3 : Attaque/Défense

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 10

 Cours N°3 : Attaque/Défense

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.