AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes
Page 2 sur 4
[Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Shae L. Keats
Gryffondor
Gryffondor

[Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per - Page 2 Empty
Re: [Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per
Shae L. Keats, le  Ven 13 Oct 2017 - 21:32

J'ai froid quand je te vois.  
Je sais pas si c'est normal, je sais pas si ça vient de moi, du reflet ou de toi. J'ai toujours eu du mal avec les miroirs. J'ai toujours eu des frissons quand je croisais mon regard. Et pourtant ce soir ça n'est pas mi. C'est un corps d'emprunt, encore un autre. Un corps fatigué à qui il manque une extrémité, pas la plus dérangeante, malheureusement, mais la plus visible peut-être.
Je t'ai jamais demandé comment c'était arrivé, comment t'en es arrivé là.  Mais je veux pas savoir je crois.
J'aime pas trop en savoir, j'ai besoin d'être surpris. J'ai besoin qu'on m'oublie.
On a l'air cobs tu sais ?  Toit et moi le pied en l'air, àse prendre pour un reflet. Et en même temps tifosi je me demande si on avait pas besoin de ça.
De se ressembler
De se séparer
De se retrouver.
Je sais pas si ça nous  fait du bien, j'en sais rien.
Maisj'ai peur
Autant de toi que de moi.
Que de croire au bonheur.

Tu me touches. Tu traverses le miroir et tu touches et tu parles. J'ai compris que tu n'étais pas moi.que j'avais juste mal essayé d'être toi. C'est stupide hein ? Comme jeu. Je cherche une identité,quelqu'un a dépouiller parce que je me suffit plus.
Je suis perdu.e

Je sais plus.
Je crois qu'on m'appelait Leo avant.
J'suis comme une balle perdue au fond du jardin.
J'ai les vertèbres qui craquent et les orteils qui claquent.
T'es pas vraiment comme une étoile.
.

Et pourtant. J'aime bien être toi.
Apprends moi.
Tu saisis pas grand-chose et pourtant tu oses.
J'veux t'es yeux
Je veux revoir les flamands roses
Et les couleurs briller.
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per - Page 2 Empty
Re: [Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per
Invité, le  Sam 14 Oct 2017 - 17:21


Y a une ombre en face.
C’est pas lui, c’est pas moi.
Mais c’est le vague souvenir. Des souvenirs d’odeur. De bière, principalement. Le rhum, ça retourne surtout l’estomac. Ça donne envie de vomir. Il a envie de vomir. C’est du dégoût, de la souillure dans la gorge. Avec une boue noire qu’il a été forcé d’avaler et auquel il pense dans ce miroir mouvant. Une boue noire qui lui colle la gorge, qui le dégoûte. Qu’il essaye de vomir, mais il n’y arrive pas. Seulement des cris muets. Des cris pathétiques dans une nuit éclairée aux réverbères, dans ce confinement du duo.

Il s’écarte, se tient la gorge. Peut-être que l’autre en face comprendra et fera de même.

Il observe, dans la nuit et le regard. Il observe sans trop savoir quoi observer. Les mots se perdent avant de sortir des lèvres. Les mots se perdent dans les pensées superposées. Des pensées qui ne sont pas les siennes, des souvenirs qui ne sont pas les siens.

Et dans un craquement, le voici qui sourit : la main a quitté la gorge pour venir déposer un « patpat » aérien sur la non-épaule de ce non-soi en miroir.

« - Eh bien, non-Leo, les étoiles ne cessent jamais de briller, même quand on les voit mourir. Tu es peut-être moche de pulpe, mais à l’intérieur, une étoile brille. Je vois la lueur et je te vois sourire. »

L’hostilité d’un vent contre les carreaux, et le voici, forme d’épouvantail qui repart, direction la chambre et le sommeil.
Mais, dans l’embrasure, murmuré un souvenir :

« - Pourquoi t’es là ? »

Le silence et la pluie l’écoutent. Sa voix est dans les ténèbres, les ténèbres dans sa voix, et tout cela est sans fin.


______________
Fin du RP
Shae L. Keats
Shae L. Keats
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


[Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per - Page 2 Empty
Re: [Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per
Shae L. Keats, le  Mar 2 Jan 2018 - 1:20

Rp unique
sauf si l'une veut réagir

La marche grince sous mon poids et s’écrase. Y a un nuage de poussière qui s’élève, a croire que rien n'a changé. Hodor est heureux. Il monte les marches quatre a quatre comme si il comprenait que nous rentrions enfin a la maison
Rectification
Hodor est toujours content.

J'ai une goutte d’appréhension, cette impression de n’être pas revenu.e depuis une eternite, et pourtant la poitrine palpite encore. J'ai du partir pour une broutille, quelque chose d’insensé. J'ai cru comprendre que le perché ne venait plus non plus. Seul reste Azael, les murs doivent sonner creux. J'ai trop fait payer une maladresse de sa part, par mon éloignement et une colère certaine. Il y  toujours un malaise, quelque chose d'inexplicable, mais je me glisse dans le couloir. Parce que je m'en veux un peu. De l'avoir laissé seul pour un acte involontaire
j'aurais du
tenir compte
des promesses informulées
de ne jamais le juger
pour quoique ce soit.

je ne sais pas si il est la
j'en sais rien
mais je pousse la porte battante. Rien ne semble avoir changé. Il y a toujours un peu trop de poussière, des jouets en trop grand nombre
le cactus près de l’entrée que j’évite soigneusement
tout est la
et tout semble vide
alors je pose mon sac dont s’échappent mes animaux
qui s'en vont rejoindre les autres.
et
lentement
je me mets au travail
redonner de la vie au lieu
comme si tout n'avait pas été
délaisse
pour une quelconque broutille.

ce soir
je rentre a la maison
ce soir
j’arrête mes conneries.
elles ont trop duré
trouver des prétextes pour se faire détester.          
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
ModérationPoufsouffle
Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


[Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per - Page 2 Empty
Re: [Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per
Artemis Wildsmith, le  Ven 12 Jan 2018 - 16:38

Autorisation pour poster.
Avec
Quarante et Quatre-vingt-onze.


Il s’était extirpé violemment du lit. Impossible de rester pour y cogiter sa journée. Vous parlez de vacances vous, alors qu’il en avait bien besoin, de ces trois jours de repos. Mais non, le premier avait déjà filé à la vitesse de l’éclair en compagnie d’un Phénix désirant de l’aide pour labourer ses champs. Génial. Sans compter ses maintes remontrances et excellents conseils pour qu’Arty continue sa scolarité sans encombre. Rester sage, avoir ses ASPICs, respecter le personnel. A s’en frapper les cheveux dans l’oreiller. Mais il ne pouvait pas imposer ses gigotements agités à son voisin du dessous, qui pour le coup, dormait à poings fermés.
Mais c’est ce qu’il y avait d’intéressant dans la Crèche, aucun moyen de s’ennuyer avec les jouets qui jonchaient allègrement le sol. Comme si cet appartement avait été en réalité fait pour occuper l’hyperactivité du Blaireautin. En plus de cela, avec Aza, il était absolument persuadé d’être en sécurité – le naïf.

Alors, enfant en pyjama, il laisse ses doigts vagabonder et discuter avec les maintes figurines, créer des histoires le temps d’oublier que la sienne commençait sérieusement à partir dans tous les sens. Bien que ça ne le dérangeait pas tellement, mais quand même, quelque part, de temps à autres, ça lui faisait siffler les oreilles, sans qu’il ne sache exactement pourquoi. Enfin si, il y avait une part d’inachevé dans toute cette situation catastrophique. Les parents O’Toole qui continuaient d’être plongés dans un flou on ne peut plus opaque. Il a beau se dire que c’est mieux ainsi, la peur de recevoir de mauvaises nouvelles lui retournait le ventre, constamment.
Il se couche alors sur le sol, s’emparant de voitures miniatures pour les faire voyager sur le tapis. De brillant dérapages à en créer des flammes provoquées par le contact entre la roues arrière et le tissu synthétique. Étonnant comment le fait de replonger en enfance lui permet d’oublier qu’il était urgent qu’il passe véritablement à l’âge adulte. Pas trop le choix. Mais pour l’instant, juste rester là, et faire en sorte que la voiture jaune batte la bleue.

Il n’a aucune envie de retourner se glisser sous la couette, c’est là qu’habitaient ses mauvaises pensées de toute façon. Pourtant, ses yeux le picotent, un peu. D’un geste enfantin il les frotte et pousse la fatigue à s’en aller, brièvement. Il tente de se concentrer sur des figures inédites que pourraient entreprendre ses petites voitures, monter un véritable tremplin, des obstacles, mettre un peu de paillettes dans leur vie de jouet inanimé. Ça le turlupine d’ailleurs. Un sourire vient illuminer sa bouille d’adolescent tandis que sa main s’empare d’Odette. D’un coup, un simple #Piertotum Locomotor sur la mignonne afin qu’elle roule seule, guidée par le bois. Petit sortilège qu’il n’est peut-être pas autorisé à lancer, il s’en fiche. Il n’est plus vraiment à ça près. C’était l’élan qu’il manquait au jeu. Maintenant le véhicule animé avait cette faculté magique de pouvoir voler et retomber sans dégâts sur ses quatre roues.
Finalement, peut-être qu’il aurait dû rester dans ses couvertures, ça faisait office de bouclier, le lit vous savez. Endroit surprotégé, parce que là, comme ça, menton dans la paume de main, remuant Odette de ses doigts libres, il était absolument vulnérable.
Et il n’entendrait rien.
Mangemort 91
Mangemort 91
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per - Page 2 Empty
Re: [Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per
Mangemort 91, le  Lun 15 Jan 2018 - 12:23

Pv O'Toole et 40.


Il aimait dormir et ne rien sentir d'autre que la nuit. Dormir- fermer les yeux en songeant à peu ou rien en attendant le lendemain. Ce n'était pas les projets qui manquaient en ce moment, d'autant plus que le lapin avait lui même sauter dans le piège, à s'en demander si leur troisième colocataire ne l'avait fait exprès pour les remercier d'avoir ôté la hache du plafond. Peu importait au fond. Il aimait suffisamment dormir pour que le léger coup de pied dans sa cheville le tire d'un sommeil profond de mauvaise humeur. Voyant cette ombre qui n'était point celle d'Azaël s'extirper de la chambre en direction du salon, il décida que l'instant était propice aux besoins de l'ordre. Alors se levant discrètement, il attrapa son masque caché derrière une plinthe en mousse et l'enfila bien rapidement avant de se faufiler à son tour dans le salon.

L'enfant semblait jouer, alors se glissant derrière lui tout en maudissant 40 de ne pas être visible, il se dirigea jusqu'à la malle des déguisement d'où il extirpa sa cape et la posa sur ses épaules. Il n'y avait pas meilleure cachette pour une longue cape. Se rendu compte que ses chaussures seraient trop reconnaissable pour le petite blaireau de feu, il pris les premières qui lui passèrent sous la main dans la malle et enfila rapidement une paire de bottes de western noires. Dissimulée par sa cape, elle ne gênerait pas vraiment. Se fut baguette en main qu'il s'approcha de l'enfant, trichant de son don pour se grandir et couper court à toute fuite. Baguette posée sur le cou et assénant un #Silencio, avant d'intimer un suis-nous à peine murmuré. Nous, moi, mais où diable pouvait bien se dissimuler 40 ?  
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per - Page 2 Empty
Re: [Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per
Invité, le  Lun 15 Jan 2018 - 20:28

Nonante-et-un a mon L.A. pour ce RP


Shall we play ?

Les nouvelles vont vite quand les murs ont des fuites et les appartements pas de porte. Il avait suffi d’entrer et, tel le Grand Méchant Loup, entrer dans le placard, refouler les vêtements et le barda qui s’y trouvait pour se faire sa place. Sujet parmi les objets. Monstre ou squelette dans le placard, ou encore être prédisposé au cercueil : sa position restait libre d’interprétation. Sauf sur un point : l’on tenait tout particulièrement à rester toujours au-dessus. Question d’orgueil.

Surtout que la mission était inopinée et impromptue. Littéralement un jeu du sort. Quelle bonne blague. Un partisan du côté des poulets cramés, des faces d’Icare, qui venait crécher dans la Crèche. Pourtant, l’on n’avait pas souvenir qu’Azaël ait mentionné le nom de cet Artemis bien masculin lors de cette soirée d’intronisation dans la maison des partisans. Leur dissimulerait-il quelque chose ? Le gamin en pyjama… Y tenait-il plus qu’à la Cause ? Probable. Traîtrise en puissance ? Il était temps de faire un rappel : ne pas mélanger Réel et Idéal. Il souhaite des amis ? Très bien : qu’il commence déjà à bien s’entendre avec les autres sympathisants de la Cause. Pour ceux qui sympathisent avec les Poulets ou les Horreurs ? Une purge par les flammes s’avère nécessaire.
Mais en plus de la patience, il y a aussi la Clementia et la Fides. Son cursus honorum n’en fini décidemment pas. Bien pour cela que ce soir est un soir de leçon. Un soir pédagogique.

En entendant 91, cependant, ses yeux opèrent un mouvement circulaire. La discrétion est une vertu, mais son camarade semble se complaire à accumuler tous les vices. Le moment est donc venu de sortir du placard.
Grandiose, comme à son habitude, avec les plumes sur la tête. Dommage que l’ouverture fasse tomber sur son chef un miroir qu’Azaël avait placé là. Et crac ! Et quelle stupide manie il avait celui-là de déplacer les miroirs dans toute la maison !

Ne perdant néanmoins pas de temps à se frotter le crâne, on lance un #Immobulus suivi d’un #Obscuro continuate sur la cible du soir. Il leur fallait de ce fait, se dépêcher de transplaner. Surtout vu le boucan.
S’approcher donc du désormais captif, attraper son col de chemise puis tendre la main à 91 pour le transplanage assisté : c’est toujours lui qui savait trouver les meilleures cachettes.
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
ModérationPoufsouffle
Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


[Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per - Page 2 Empty
Re: [Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per
Artemis Wildsmith, le  Mar 16 Jan 2018 - 18:43

Mazette. C’est que le jeu devenait particulièrement sérieux. D’un coup. Et il n’a pas les bons réflexes. C’est-à-dire qu’il n’avait pas prévu de jouer au chevalier ce soir, simplement aux voitures. Alors il ne comprend pas immédiatement que c’est vraiment une baguette magique qui surgit sur sa gorge vulnérable. Un regard en coin pour remarquer que quelqu’un venait de faire irruption sur son terrain de jeu. Tout de noir vêtu, et ce n’est que lorsqu’il perd la parole qu’il comprend. Il est en train de se faire attraper. C’est simple comment ça fuse dans l’esprit du gamin. Sinon, il y aurait eu un éclair vert, un meurtre pur et simple. Mais c’est que les adultes ténébreux aimaient aussi jouer. Le nous l’interpelle, il ne voit personne d’autre. Alors effectivement il connaît l’utilisation hasardeuse des pronoms personnels chez les masqués, mais là, la chauve-souris géante était seule. Jusqu’à ce qu’il entende du bruit, juste un peu plus loin. Un autre. Il lève les yeux au ciel, c’était bien sa veine. Franchement, la chance du siècle qu’il avait. Vous parlez de vacances. Le deuxième se mange quelque chose sur le crâne. Le Blaireautin aurait bien voulu rire, par provocation mais aussi pour réveiller l’autre qui dormait. Parce que la peur venait toujours après l’insolence qui semblait agir tel un masque.

Mais il ne peut pas se moquer. A peine le temps d’amorcer un mouvement de fuite vers la chambre, crier de tous ses neurones le prénom d’Azaël, qu’il est coincé dans ses propres gestes avant d’être aveuglé. Il a gagné le gros lot. Il en perd Odette, faute aux doigts brutalement raidis. Si ces Mangemorts attiraient la maladresse, ils n’en semblaient pas pour autant idiots. Fichtre.
C’est donc carrément immobile, poupée de chiffon qu’il se laisse saisir par le col. Il essaie de rouler ses yeux dans ses orbites, mais ça ne change rien, il fait tout noir à l’intérieur. Coincé avec ses pensées, ses narines se bouchent aussi, envolée l’insolence, éviter de sentir que sa sueur de terreur peureuse. Il distingue des oreilles un mouvement, pas de doute. Ils étaient sur le point de partir. Il a beau se dire et se répéter. Non non non non non.
N’y avait-il pas un moyen télékinésique pour prévenir l’ami endormi ? Il allait falloir trouver une technique pour les prochaines fois, ça devenait urgent. Parce qu’il pense déjà aux prochaines fois, oui.
Mangemort 91
Mangemort 91
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per - Page 2 Empty
Re: [Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per
Mangemort 91, le  Jeu 8 Fév 2018 - 22:44

Ce fut un fracas qui nous permis de le localiser, le bruit de sept ans de malheur de justesse évités, même si nouas avions aimé maudire 40 à une époque sans rien n'en savoir désormais. Nous roulions des yeux alors que l'ancien novice nous rejoignait et nous tendait le bras. Partir à ses côtés nous décréditerait aux yeux d'Azaël mais au fond peu importait pour l'instant, il était temps d'agir, alors nous attrapions le bras du Juste et l'épaule du captif avant de nous jeter dans l'inconnu, vérifiant tout de même au préalable que l'autre ne bougerait plus, alors sans ne plus rien dire, ni à notre compère ni au captif nous transplanions sans fin. Pour couvrir la distance ais aussi pour brouiller les pistes. France, paris, en plein cœur d'un bar désert avec des pintes de bières à deux euros cinquante, Florence et son pont si connu, Athènes, Kaboul, et pour finir la steppe, non loin de l'habitation qui nous y attendait. Le temps de rendre notre repas, car le transplanage ne nous réussissait pas, et qu'il y avait peu de route à regarder pour aider dans le néant. Fatigués, mais tous entiers.
En Mongolie, ce que nous étions seuls à savoir.


Fin du RP,
Suite ici   
Shae L. Keats
Shae L. Keats
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


[Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per - Page 2 Empty
Re: [Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per
Shae L. Keats, le  Lun 19 Fév 2018 - 2:44

RP avec P.Mère
Suite du vol d'enfant.

Et dans un crac je me matérialise dans l'allée, toujours l'enfant entre les mains, qui a l'air sonné par le trajet. Je m'appuie une seconde sur le mur, sans mouvement, pour que la tête arrête de tourner. Je ne veux pas tanguer ni tomber sur les marches. Je ne veux pas le cogner, alors je souffle quelques secondes et pénètre dans l'immeuble. Doucement. Je ne sais pas si les voisins sont là, on a plus trop de nouvelles de celle d'en dessous, l'ancienne auror, mais peu importe. Je monte jusqu'au dernière étage, à la crèche. Le Charter somnole accroché au mur, il n'a aucune raison de chanter tant que personne ne sonne. La porte de saloon grince un peu sur mon passage mais me voici enfin dans l'appart. Il n'y a ni ploc audible, ni miroir au milieu du salon, j'en déduis donc qu'aucun des deux autres ne sont là, c'est tant mieux au final. J'ai pas envie de reproches alors que la culpabilité d'avoir volé en un enfant commence à poindre son nez.

Alors je le pose, doucement sur le canapé. Le temps de simplement éclaircir les pensées. Parce qu'il y a la panique de se faire prendre mêlée à la joie grandissante devant les prunelles du petit. Je garde ma main autour de la sienne, parce que ça a quelque chose de rassurant. Parce que j'ai encore jamais élevé d'enfant. Y a bien Enzo mais je ne fais pas le quart de la moitié. J'ai foiré quelque chose que je me suis promis de rattraper.
Mais en attendant Timothy, dans l'urgence,
j'attrape rapidement une couverture dans lequel je l'enveloppe. Parce qu'il n'a que son pyjama. Parce que je ne sais pas encore où aller en attendant d'être sûr qu'ils viendront pas le chercher.
Parce que j'ai trop peur pour aligner deux pensées
et qu'il y a qu'une personne qui pourra m'aider.
Relation p.mère filSlle étrange
mais en espérant qu'en souvenir de quelques tours de passe ensemble
elle répondra à l'appel.
Un coup de baguette pour faire apparaitre le lynx. Et lui dicter calmement.

Lizzie, c'est... hésiter une seconde, ne plus savoir où on s'en était arrêté. Se dire qu'elle reconnaitra la voix même si elle ne sait pas. Shae. J'ai besoin de toi, je crois que j'ai dérapé. J'suis à la crèche fleurie, sur l'allée des embrumes. Si tu veux bien je pense que ce serait bien que tu rappliques...

Puis je laisse partir le fauve, et m'assoit à côté du gosse qui s'agite en soufflant. Je ne regrette pas, ce n'est pas ça. C'est juste que j'ai peur des conséquences. De pas savoir comment faire. J'ai des tours de passe passe à te demander pour garder en vie un bébé. T'as bien réussi à me canaliser, à une autre époque.
Alors je l'aide à descendre du canapé, alors qu'il tangue et s'avance vers le coin de peluches. Il en attrape deux et commence à jouer. Alors je me lève jusqu'à la cuisine, gardant un œil dessus, et je me sers un verre, pas trop chargé, le but n'est pour une fois pas de m'assommer.
C'est plus ma vie qui compte ici.
Je reviens sur le canapé, j'attends que tu arrives, le réveil du chartier à ton approche. J'sais pas si j'ai encore le droit de te demander de l'aide après t'avoir oubliée suite à ton départ.
Mais j'ai le droit d'espérer.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Référent Maître de JeuPoufsouffle
Référent Maître de Jeu
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


[Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per - Page 2 Empty
Re: [Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per
Lizzie Cojocaru, le  Mer 28 Fév 2018 - 21:07

Un patronus est venu me trouver. Ce sont des créatures étranges, quand on y pense. Si semblables aux fantômes en apparence, mais sans l’intelligence ou la capacité de mémoire. Ce ne sont que des messagers artificiels, dont leurs contours sont un peu trop bien dessinés, suffisamment du moins pour nous berner.

Je mets de côté les illusions pour écouter ce que le lynx a à me conter. 7 x 13 besoin de mon aide — enfin ici, iel ne s’appelle 7 x 13 mais Shae. J’dois avouer que le nom, je ne m’en soucie pas trop ; c’est plutôt la situation qui m’inquiète. Parce que si même iel est capable de dire qu’iel a m*rdé, c’est qu’on est vraiment dans le pétrin.

On. Car j’fais partie du truc, que j’fais partie de sa vie, et que dès l’instant où elle a prononcé mon prénom j’étais partie prenante dans l’histoire. Vu que je bosse sur l’Allée des Embrumes, la destination est à portée de pieds, mais rien n’a la rapidité du transplanage. Alors je ferme les yeux, me concentre sur la crèche fleurie, et l’y rejoins.

Il n’est plus temps de faire ami ami avec les fantômes du passé. Aujourd’hui, on s’ancre dans le présent. Dans le vrai. Shae — c’est son nom à présent — a besoin de toi. Alors sans plus d’hésitation, tu es là. Je suis là. Enfin, vous avez compris, quoi. Simple, rapide, efficace. Il n’a pas du se passer plus de cinq minutes depuis l’arrivée du lynx.


J’toque à l’entrée, attendant qu’iel m’ouvre. Et dans savoir plus sur le drame du jour.
— Shae ? C’est moi. C’est Liz. 

Ouvre-moi la porte Shae. Laisse-moi t’aider. On tâtonne souvent autour du sujet, mais j’ai l’impression qu’aujourd’hui plus que jamais, c’est important. Et l’urgence aide à faire le tri mieux que tous les doutes et sortilèges.
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per - Page 2 Empty
Re: [Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per
Invité, le  Jeu 5 Avr 2018 - 17:45

[PV] w/Azaël
Suite d' ici
Autorisation pour poster + RP parallèle (je ne fais que passer)



Dans un craquement caractéristique, revenir sur les lieux du crime. C’eut pu être amusant, si ce n’était pas aussi usant pour ses nerfs. L’autre poussin ligoté sur sa chaise, à la merci du Maître et de 9&1 avait réussi, pourtant, à planter les graines du Doute dans l’esprit de ce Masque. Pis encore. A leur donner de l’engrais, les arroser et les entretenir avec amour.

Tandis que l’on passe les jouets éparpillés dans le salon jusqu’à la chambre, l’on songe à la question, en boucle : de quelle côté penche la loyauté de Peverell ? Pour son amitié d’écolier ou pour la Cause ? Ne comprenait-il donc rien lui aussi ? Ou était-ce une faille, un moment de passage ?
Où avaient-ils pu faillir ?

Le Temps n’était pas à la perte, mais, si nécessaire, ne reculer devant rien.

Prendre la baguette de l’Enfant encore endormi et la garder pour soi, avant de réveiller ce dernier d’une gifle dans le noir, la baguette pointée sur son cœur.

Pourquoi s’embêter à poser des questions, finalement ? Un simple tour et détour au sein de sa mémoire fragile, et l’affaire serait réglée.
Plus qu’à attendre qu’il sorte de son sommeil, pour attaquer.
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Auror
Auror
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


[Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per - Page 2 Empty
Re: [Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per
Azaël Peverell, le  Sam 7 Avr 2018 - 16:45

Tu te réveilles en sursaut, la joue en feu. Tu ne sais pas si tu as été réveillé par le contact, la douleur, ou le bruit de la gifle qui claque. La seule chose qui est sûre : c'est que t'es réveillé. Et que t'as sacrément la tête dans le c*l et toute embrumé. Déjà par les vapeurs du sommeil qui ne partent pas si rapidement, mais aussi par tout ce que tu as pu avaler la veille afin de fêter dignement votre renvoi temporaire avec Arty. Le problème, c'est que c'est pas Arty qui t'a réveillé. Et si ton premier réflexe a été de râler, ou plutôt de grogner et de passer ta main sous l'oreiller pour trouver ta baguette, en voyant le visage masqué d'argile qui te surplombe tout en te menaçant de ta propre baguette, l'immobilité est venue d'elle-même.

- Qu'est ce que vous-voulez ?

Voix pâteuse, yeux difficilement ouverts mais qui tentent de percer le masque. Tu comprends pas bien ce qu'un mangemort fout chez toi. Enfin, si, mais pas celui-là. Bref, tout ça, c'est compliqué. Et t'as énormément de mal à donner un sens à cette situation dans ta tête. Une seule autre question à poser. La seule qui compte réellement et qui te pousse à te redresser légèrement malgré la baguette qui menace ta poitrine. Poitrine qui menace d'exploser tellement ton coeur semble s'emballer. Faut dire que c'est pas forcément le meilleur réveil pour être serein le reste de la journée.

- Où est Arty ? Vous lui avez fait quoi ?
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per - Page 2 Empty
Re: [Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per
Invité, le  Ven 13 Avr 2018 - 0:14


Les tracas paranoïaques qui terrassent les espoirs et emparent de terreur les émois réticent de l’adolescence tardive et inaccomplie. Quelque chose comme l’amertume pâteuse de la trahison qui pousse à prononcer un #Ensoporis Maxima suivi d’un #Legilimens, sans enregistrer les questions, simplement en s’imposant, avec cette faim d’angoisse qui griffe et qui grogne et qui frappe et qui grince et qui perce et qui blesse et de ce torrent qui se déverse dans l’esprit de l’Enfant adolescent avec ses parcelles d’amitié et ses paillettes de connivence. Il y a quelques chose d’impérieux dans la recherche délirante et névrosée d’un quelconque signe permettant d’infirmer ou d’affirmer les soupçons mais rien, rien, rien. L’Enfant est fidèle en amitié et en Cause, est surtout perdu dans l’existence mais ça, on le savait déjà. Et le torrent se retourne, contourne pour revenir vers le cœur initial afin d’y déverser de la culpabilité. Alors, la solution, d’un #Oubliettes saillant choisir méticuleusement les souvenirs : celui des dernières vingt-quatre heures : ceux témoignant de la présence d’Artemis O’Toole à la Crèche Fleurie des Mômes Du-per, ceux de sa présence avant le sommeil, avant de se retirer de l’esprit de l’Enfant qui se rendort, comme si tout ceci n’avait rien de réel, n’avait été qu’un mauvais rêve alors qu’on remet tout en position initial.

Et c’est le corps tremblant et troublée que cette Ombre repart, après avoir bordé l’Enfant qui ce soir n’aura pas trahi.


______________
HRPG

Fin du RP
Shae L. Keats
Shae L. Keats
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


[Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per - Page 2 Empty
Re: [Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per
Shae L. Keats, le  Dim 10 Juin 2018 - 23:36

Pv Femme
Aza si tu veux venir go



J'avais pas vraiment compris ce qu'il s'était passé, quand j'voyais l'appartement je me revoyais avec Morgan sur la moquette crasseuse, qui n'avait toujours pas bougé. J'revoyais Aza fier de lui d'avoir su acheter trois meubles et quarante mille jouets. Puis voilà qu'on se retrouver tous là, bien plus tard, deux gosses entre les pattes alors que j'avais même pas songé revenir un jour. Depuis quelques mois maintenant, sans vraiment me souvenir pourquoi j'étais parti.e. Un coup de colère comme un autre contre Asclépius, faut dire que c'était pas toujours tout rose avec, mais ça allait mieux, bien mieux.

Et maintenant y avait de la vie, ça piaillait dans tous les sens à toutes les heures du jour ou de la nuit, la discrétion n'avait jamais été le fort d'aucun d'entre nous, mais maintenant que les gosses s'en mêlaient, on était presque content que la voisine du dessous ne soit plus là pour porter plainte. On savait pas trop où elle était passée depuis le temps, mais ça ne sentait pas bizarre, et c'était déjà ça. Peut-être notre chartrier avait-il réussi à la faire partir à force de déverser des insultes en cascade au moindre bruit dans l'escalier.

Et finalement la vie se fait, y a des choses dont on ne parle pas ici, des rechutes, des épilogues inattendus mais j'ai arrêté de faire de ma vie un roman. Parce qu'au final on est pas si étranges. J'pense que y a d'autres âmes à la dérive que nous, mais nous on s'en sort. Alors certes, Aza, il fait toujours la gueule, mais je l'ignore, je fais comme si c'était pas le cas, je joue à l'homme en rouge à qui on a fait bouffer son cerf. La baguette des neuf et un moi qui dort dans un tiroir en attendant qu'il soit prêt à pardonner. Il m'fait penser à un gosse dont les parents auraient divorcés. De la rancœur à la pelle mais il continue à venir. Alors on gère comme on peut avec le bras opposé pour gérer le somnambulisme et les miroirs plantés dans des endroits étranges.

La crèche, c'est un peu redevenue la maison, la seule. celle qui envoie une bouffée de chaleur à la gueule lorsqu'on ouvre la porte et sent les gâteaux les soirs d'hiver. Puis Tim et Enzo ont pris leur marques et s'en donnent à cœur joie. Faut dire que même si j'en ai voulu au responsable à l'époque, transformer la crèche en temple de l'enfance a quelque chose de réconfortant. Puis faut bien que les gosses se fabriquent des bons souvenirs parfois. Petit bémol, la porte de saloon sous laquelle ils adorent ramper pour se perdre dans l'escalier, faudrait y clouer une planche mais on risquerait d'oublier de l'enjamber. Du coup j'y ai foutu le panier d'Hodor en attendant. au moins un chien ça couine si on l'écrase.

La journée est tranquille, j'suis au niveau du tapis des petites voitures en train de jouet avec les gosses lorsqu'en m'étirant j'aperçois le plafond, et la hache qu'on y avait planté avec Asclepius au cours d'une dispute. Il serait temps de l'ne retirer, j'fous les gosses dans la salle de bain en attendant, un cache cache avec la douche, ça devrait les occuper un moment, puis j'me place dessous, cherchant une solution au problème.
Parce qu'on a pas d'escabeau,
ni de voisine pour lui en piuer un.  
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per - Page 2 Empty
Re: [Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per
Invité, le  Lun 11 Juin 2018 - 1:30

Dét'haches-moi | L.A. mutuel pour tout le RP



La Crèche, typiquement, c’était un refuge pour famille dysfonctionnelle. Une sorte de safe-space dans le lieu le plus malfamé et le moins sécurisé de Grande-Bretagne. L’endroit qui l’avait aidé à gagner son indépendance, alors qu’il était encore à Poudlard, qu’il venait de commencer son stage au Chaudron Baveur et de découvrir que quand il parlait aux serpents, bah il avait une réponse en retour (a contrario de ses compères humains). Au début, c’était un squat assez typique, où il se réveillait souvent avec des échardes dans les paumes et une odeur d’herbes non-identifiées pour aller assurer son service. Il ne savait pas si Valentina ou Jana, à l’époque, avaient détectées quelque chose chez lui. Ou non. Quoiqu’il en soit, il avait apprécié ces soirées.
Mais le temps était passé.

De disputes en responsabilités, désirs de fuite et d’indépendance, il s’était éloigné. Aza’ avait boudé. Ah, ça ! Au point de faire une fuite et d’aller vivre dans une cabane avec l’Agent Arty. Faux frère. Décidément, il ne méritait pas ses muffins à la myrtille. Surtout si c’était pour se plaindre d’être bien nourri ensuite. Comme s’il avait déjà empoisonné quelqu’un !
Alors, certes, cette doléance rhétorique passait un poil moins bien depuis qu’il avait publié le début de sa thèse uniquement consacrée aux poisons et antidotes. Bon. Un détail.

Tout ça pour dire que depuis un certain temps, il passait ses nuits à Thermidor. Surtout depuis qu’il avait trouvé Ashton, ce qui lui permettait de laisser un gérant sur place afin de faire tourner la boutique. Sans compter Mered, qui saurait assurer le service. Elle n’avait pas l’air de trop broncher vis-à-vis de son exploitation. Ce devait être le pouvoir hypnotique de ses bouclettes qui faisait ça. Ou alors c’était Anna et ses attraits hormonaux. Ou le fait que la situation d’Aoi soit encore incertaine et dépendait plus ou moins de sa bonne volonté.
Meh.
Faire du chantage affectif, c’était si peu son genre. (Et il entendait déjà Lizzie s'étouffer de loin)

Mais, bref. Se concentrer sur le sujet de la narration.
Thermidor, c’est un peu l’endroit parfait. Isolé, calme, sécuritaire. Avec une compagnie étrangement pas désagréable, quand on avait eu vent de ses débuts relationnels compliqués avec Kohane. Mais, voilà, quand elle n’était pas là pour x ou y raisons (ce n’était pas comme s’il s’intéressait suffisamment à ses contemporains pour aller leur demander un emploi du temps détaillé de leurs activités), il se retrouvait parfois un peu esseulé. De temps à autre, il avait besoin de compagnie. Quand il s’ennuyait trop, il se rappelait l’existence de Peter, son petit-cousin. Alors il faisait l’effort de lui écrire une lettre en y joignant des photos d’arbres pris aux alentours de leur chalet.

Puis il oubliait qu’il lui avait écrit et allait faire la sieste. Mais en se réveillant, la situation était toujours la même. Alors parfois la solitude passait, parfois non, et il retournait dormir.

Et avec le temps qui passe, et les rancunes qui s’en vont avec le courant du Temps, il avait fini par revenir à la Crèche. De plus en plus. Au départ, par commodité car c’était plus simple d’accès pour se fournir en ingrédients de potions plus ou moins expérimentaux et plus ou moins légaux. Et puis, le Chaudron était ainsi bien plus proche. Puis, il était revenu par plaisir. C’était hésitant au début, assez gênant. Mais faut croire qu’ils s’appréciaient, tous les trois. S’apprécient. Oui. Apparemment ça s’appelle l’amitié, mais il n’était jamais doué pour retenir les noms.
Comme ceux des gosses qui avaient commencés à envahir son espace vital. Il devait avoir connu leurs noms, mais ne s’en rappelait plus. En plus, il avait l’impression que ce n’était jamais les mêmes. C’était quoi ici, une crèche ?





Donc, il revenait, de temps à autre, faire la cuisine. Il avait appris à faire de la compote et de la purée pour les enfants. Pour la question des biberons, il avait eu de l’entraînement avec Lïnwe, merci à lui, ce tendre et docile Œdipe.
Parfois, il s’arrêtait pour un coloriage ou deux. Ou bien pour jouer à se déguiser, faire la course, gratouiller Hodor, changer les draps, repasser les chemises, allez rager chez les voisins quand ils font trop de bruits.

Ils se recomposaient. Et finalement, ça marchait pas trop mal. Papa et maman (on ne ment pas aux enfants) en voie de réconciliation : Aza’ devrait probablement arrêter de bouder. Peut-être. A moins que ça ne soit son expression neutre ? C’était toujours indéterminé.

Après avoir grimpé les étages le menant à l’appartement, il poussa les portes du saloon et s’avança à grand pas dans la pièce alors que le BAM

Une perte d’équilibre, un obstacle et le voilà qui se retrouve nez (long) contre le parquet, alors qu’un couinement se fait entendre. Bientôt suivi par les cris du chartier et un juron à lui, bien allemand, qui s’échappe, avant qu’il ne tape le parquet de sa paume gantée de frustration :

« - Azaël D4rk Liderell ! Cette fois, ça suffit de déplacer les meubles ! Au crochet jeune homme, et tu n’y couperas point ! »

Il avait utilisé sa grosse voix, pour l’occasion. Celle autoritaire et un peu agrougrou, qui démontrait aussi le fait qu’il avait le minimum syndical de testostérones dans l’organisme. Ça et le fait qu’il s’était laissé pousser une belle moustache, depuis quelques temps. Blonde et bouclées, bien évidemment.

Y avait vraiment que lui pour avoir l’idée de mettre le panier d’Hodor sous la porte de saloon, la pauvre bête. Lequel Hodor venait lui lécher le visage tandis que son nez le faisait souffrir. Sûr, il devait avoir gonflé. Probablement qu’il allait ressembler à une grosse patate douce, là, sur son visage de consanguin maladif. Super. Merci Aza’, vraiment.

Il grogne puis se remet debout, s’essuie le visage avant de grattouiller Hodor derrière les oreilles pour s’excuser, tandis que le chartier finit par se calmer. Retour à la normal.
Le voici, enfin disponible, bien qu’endolori, qui lève enfin son minois de dandy afin d’observer son comparse, là, sous la hache de guerre du plafond. Stigmate d’une dispute particulièrement houleuse. La violence domestique, ce n’est pas un mythe.

Un clignement d’yeux, puis un deuxième, tandis que les lunettes à verres teintés aux branches désormais un peu bancales, tentent de s’ajuster à son nez douloureux :

« - Ah, t’es là Madame ? T’attends les stalactites ? »
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Auror
Auror
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


[Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per - Page 2 Empty
Re: [Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per
Azaël Peverell, le  Lun 11 Juin 2018 - 12:07

Tu sais pas trop pourquoi tu continues de revenir ici. Parce que tes collocs, ils ont changé frère. Mais voilà, t'es le babysitter d'Enzo et Tim, alors on va dire que ça s'est un peu arrangé avec Leo. Et puis le Perché, ça reste ton BFF, peu importe la situation. Même si il essaie de te faire bouffer bio. Un jour, t'as ouvert les placards pour trouver à bouffer, et t'as trouvé du quinoa. Véridique. Depuis, tu manges plus ici. Parce que franchement, y'a des limites à tout ce que tu peux endurer.

Les escaliers sont vite gravis, même si t'es un peu essoufflé à la fin. Le chartier t'accueilles comme il se doit. T'entends vaguement des cries venant de la Crèche, parlant de crochet et tout ça. Mais vu que t'es pas là, c'est pas toi qui va être puni. Tu pousses les portes battantes avec force, tu t'apprêtes à esquiver leur retour, mais t'en as pas le temps. Parce que tu te prends les pieds dans un truc qui aboie, tu tombes en avant en te raccrochant au premier truc venu. Truc qui tombes avec toi et amortit ta propre chute. Et qui se trouve être le Perché. Froncement de sourcil.

- Qu'est ce que tu fous devant la porte ?

Ben oui, quand même, c'est une question qui se pose. Tu sens un truc qui tire sur le bas de ton pantalon. Et tu vois Hodor qui machouille ton jean depuis son panier très très mal situé.

- Et qu'est ce qu'il fout devant la porte ? Pourquoi y'a toujours des trucs devant la porte ?

C'est vrai, quoi, la dernière fois, c'est le porte-manteau cactus que tu t'es pris, et c'est hyper douloureux les épines ! Tu te relèves en faisant un patpat à Hodor qui te lâche. Et tu regardes les lieux. Bizarrement, Tim et Enzo ne semblent pas être dans le tas de peluches. Et Leo se trouve en dessous de la hache plantée dans le plafond depuis maintenant plusieurs mois. Tiens donc, il a enfin décidé de la dégager de là ?

- Salut.

Attention, politesse. Ton regard passe de ton pote Perché à Leo tandis que tu t'assois en tailleurs sur le tapis à petites voitures. Tête légèrement penchée sur le côté, t'attends de voir ce qu'il va se passer.
Contenu sponsorisé

[Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per - Page 2 Empty
Re: [Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 4

 [Habitation] La Crèche Fleurie des Momes dus-Per

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.