AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais
Page 9 sur 11
En Salle Principale
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant
Kohane W. Underlinden
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor

Re: En Salle Principale

Message par : Kohane W. Underlinden, Ven 29 Déc 2017 - 18:08


Post unique

Etre le soir. Et être seule. Après avoir traîné les derniers clients dehors. Le silence retombé comme un tas de poussière dans lequel on aurait donné un coup de pied.
Je fais un rapide tour du bar, histoire de m'assurer que tout est bien en place. Il est tard. Mais je n'ai pas spécialement sommeil. Ou plutôt, mon corps ne semble pas prêt à ralentir et s'endormir. Tandis que mon esprit patine un peu. Enfin... faire le tour de l'établissement en réajustant, à coup de baguette, une chaise par-ci, une table par-là ne demande pas de penser beaucoup. Tant mieux.
Je finis par la salle principale. Tout est bien. Pas d'impromptu fantôme pour venir briser le semblant d'ordre et de silence. De toutes façons, y'a pas de fantôme ici. Seulement ceux qu'on se crée nous-même, dans nos esprits embrumés. Mais ceux-là, généralement, je les laisse en-dehors. Sur le seuil de la porte. Hors de question qu'ils viennent perturber ce lieu qui, longtemps, a été mon refuge.
Coup d'oeil dehors, par les fenêtre. Je ne vois pas grand-chose ; la lumière ne fait que refléter sur les vitres l'intérieur du bar. Mais je pense qu'il est fait sacrément froid. J'ai intérêt à rester bien emmitouflée dans ma cape. En même temps, c'est décembre. Normal qu'il fasse aussi froid. Et même, qu'il tombe un peu de neige, parfois. Ca ravit les gosses. Tous rêvent d'un Noël blanc, au coin de la cheminée, tout ça.
Moi, j'aime pas vraiment Noël. Parce que y'a des repas de famille. Même si, en soi, c'est à chaque fois moins pire que ce que j'imaginais. Il n'empêche, depuis que je fuis la maison, j'ai toujours la crainte d'arriver à la période des fêtes.
Un soupir.
Je vais pour sortir en refermant le bar derrière moi quand je me rappelle d'un truc. C'est vrai. Je voulais récupérer quelques petites choses ici. A pas de loup, connaissant l'emplacement du moindre objet, du moindre article, je me dirige là où sont planquées les bouteilles pour en prendre une d'hydromel. Bah quoi ? Vu tout ce que Leo a, auparavant, lui-même descendu en cuisines, il serait bien mal placé pour me dire quoi que ce soir. Quant aux autres, ils ont juste le droit de la fermer. Puis c'est pas du vol, puisque je vais payer. Je consomme juste dans mon propre bar, y'a pas d'mal. Je fais marcher l'économie.
Au passage, se saisir d'une boîte de dragées surprises.
Mentalement, je fais le compte. 16 mornilles au total. Comptant mes pièces pour aboutir au chiffre juste, je les dépose dans la caisse. Cling et clac.
Puis je finis par éteindre le lumière, me faufiler dehors, mes deux articles sous le bras. Fermer le bar. Se fondre dans la nuit. Disparaître.
CRAC

Kohane Werner : 1 bouteille d'hydromel + dragées surprises : 16 mornilles
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En Salle Principale

Message par : Lorelaï Peony, Lun 1 Jan 2018 - 22:36


[@Shae - LA de Shae]

Plus que quelques jours avant la rentrée de janvier. Lorelaï avait passé plus de temps que prévu dans le monde magique durant ces vacances de Noël, ce qui ne lui ressemblait pas. Commençait-elle a apprécier ce monde qui lui paraissait de moins en moins inconnu ?

Elle s'était surprise à revenir plusieurs fois sur le Marché de Noël à Londres, et ce matin elle avait eu envie de se promener sur Pré-au-lard. Surprise elle-même par cet élan soudain pour le petit village près du château, elle s'était arrangée pour embarquer dans le Magicobus qui l'y déposa dans des conditions effroyables, mais à un bon prix.

Après être passée dans plusieurs boutiques, la jeune sorcière fit une halte dans la taverne qui allait bientôt devenir une deuxième maison à force de passages.
Elle ouvrit la porte et se délecta tout de suite des odeurs sucrées et délicates qui embaumaient Les Trois Balais en cette fin d'après-midi.
La jeune femme scanna rapidement la pièce à la recherche de la place la disponible plus Feng Shui et la repéra assez facilement. Il s'agissait d'un siège confortable, situé tout près de la fenêtre.

Lorelaï se faufila entre les tables, saluant au passage la tenancière du bar qu'elle avait déjà rencontré au Marché de Noël quelques jours plus tôt et s'installa, sortant directement ses pastels et son papier à dessin. Elle avait du pain sur la planche, elle devait rédiger deux lettres auxquelles elle avait prévu de joindre des dessins.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Finrod Elensar
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: En Salle Principale

Message par : Finrod Elensar, Mar 2 Jan 2018 - 9:46


Réponse à Sirlan Svarkfor
Désolé pour le temps de réponse


Chaque mot sortant de la bouche du jeune homme, Finrod le notait scrupuleusement dans un petit coin de sa tête chauve. Le fait d'en savoir plus sur les autres qu'eux sur lui, était assez fréquent mais ce qui était différent était la volonté du presque géant que Sirlan en sache plus sur lui. Comme une envie de créer un lien... Quelque chose de difficile pour le Fourchelang, tiraillé entre ses obligations et les personnes auxquelles il tenait. Avec Lizzie, c'était une situation différente, un peu compliquée il fallait le reconnaître mais loin de l'innocence du jeune garçon qui se trouvait sous ses yeux.

La serveuse revint, avec les boissons. Le sorcier lâcha un petit merci mais tout ce qu'il espérait était qu'elle parte. C'était à lui qu'il voulait que son demi-frère parle, pas à elle. Ils avaient des années à rattraper bien qu'un seul des deux soit au courant de la réalité.

- De quel pays viens-tu ? Demanda Finrod après le départ de Kohane. "Les animaux sont de très bons compagnons, toujours présents et à notre écoute. C'est un lien bien étrange qui lie l'Homme et l'animal mais très intéressant. J'espère que cette salamandre t'apportera la présence que tu souhaites. Difficile de poser des questions à quelqu'un qui ne parle pas beaucoup sans paraître trop incisif dans sa vie privée. Après tout, pour Sirlan, Finrod n'était qu'un simple vendeur et non son grand frère... Ce dernier retenait son envie d'en savoir plus... Il fallait rester subtile avant d'avoir répondu à la question qui le taraudait depuis la découverte de l'existence du jeune sorcier : fallait-il dévoiler le lien qui les unissait, eux ?

Revenir en haut Aller en bas
Sirlan Svarkfor
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En Salle Principale

Message par : Sirlan Svarkfor, Mar 2 Jan 2018 - 16:28


Ses yeux, son regard concentré vers Sirlan comme si son âme entière était tournée vers lui. Un regard intense. Sûrement une broutille en ce garçon qui réveillait un souvenir en lui. Ou peut-être qu’il était juste comme ça. Intense. Dans tous les cas, c’était lui qui tentait de raviver la conversation, afin de faire de ce rendez-vous un moment un minimum convivial. Était-ce nécessaire ? Cela était gênant pour le jeune Serdaigle, lui qui avait l’habitude la solitude et du silence.

Il n’avait pas encore touché sa boisson. Il ne savait même pas pourquoi il avait commandé ça. Un Euphoriasis. Il n’avait pas spécialement envie d’être heureux. Pour lui, ce n’était qu’artifice. Seul régnait le calme.


De quel pays viens-tu ?

De Norvège.

Les animaux sont de très bons compagnons, toujours présents et à notre écoute. C’est un lien bien étrange qui lie l’Homme et l’animal mais très intéressant. J’espère que cette salamandre rapportera la présence que tu souhaites.

Un regard fugace vers Briquet, bel animal incandescent, qui avait au moins le mérite d’être silencieuse quand on en avait besoin.

Oui, j’espère seulement qu’elle sera acceptée dans le dortoir des garçons de Serdaigle. C’est ma seule amie pour l’instant. Enfin presque.
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: En Salle Principale

Message par : Finrod Elensar, Mer 3 Jan 2018 - 13:31


Face au presque géant, un jeune sorcier silencieux. Était-ce la manifestation d'un malaise ? D'une gêne vis-à-vis de l'attitude maladroite de Finrod ? Ce dernier avait toujours su contenir ses émotions, anticiper certains aspects. Mais actuellement, tout lui échappait, tout glissait entre ses doigts. Son monde remis en question, sa solitude... Des parents éloignés, une cousine puissante et ce jeune garçon... Si innocent, à peine arrivé dans la vie du Fourchelang.

La réponse brève éloigna les inquiétudes et interrogations de l'ancien Serpentard. Après tout, pourquoi se laisser ronger par de telles questions alors que leur relation n'était qu'au début... C'était comme si le sorcier avait oublié que c'était lui qui tenait les cartes, c'était lui qui décidait quoi en faire. Sirlan, lui, ne savait encore rien...

- Je suis allé brièvement en Norvège récemment. C'est un joli pays de ce que j'ai pu voir. Trop occupé à le chercher, à en savoir plus et finalement ce fut leur mère qui révéla où se trouvait le demi-frère de Finrod.

- Il existe certains sortilèges inoffensifs qui te permettraient de la cacher mais je ne crois pas que ce soit nécessaire. Les créatures magiques ont une place spéciale dans le monde des sorciers. Devait-il continuer ? Ou cela deviendrait trop incisif ? Trop indiscret, ce qui ferait fuir le jeune Serdaigle. Profitant de sa boisson pour faire une pause, souffla dessus et réfléchit à la meilleure chose à faire. Il bu une petite gorgée encore un peu brûlante.

- Tu ne bois pas ? Tenta-t-il. Après tout, l'inviter à parler de choses banales décoincerait peut-être la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Shae L. Keats
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: En Salle Principale

Message par : Shae L. Keats, Mer 3 Jan 2018 - 15:56


/Réponses multiples\



Les Trois Balais
Commande Lorelai



J'pensais pas que ça ferait mal comme ça. La période des fêtes, quand l'entourage se réduit petit a petit. J'pensais pas détester a ce point l'ambiance festive. L'impression pénible que les clients grouillent, alors j'ai craque, j'ai bu encore, beaucoup pour tenir le coup. Parce que c'est plus supportable comme ça, parce que Kohane est au repose, que j'tiens plus compte du regard d'Aza maintenant que j'ai compris que ça ne servirait plus a rien. Puis le fils, il est pas a ça près. Il a vu pire, Il m'a vu pire. Alors j'astique les verres lorsqu'une cliente me salue en rentrant. Je ne la remets pas du tout.
J'crois l'avoir vue
une ou deux fois
il y a longtemps.

J'la laisse s'installer
j'comprends pas cette lubie de sauter sur les gens
des leur arrivée
surtout que mon corps ne le permet pas vraiment
equilibre précaire
et l'estomac qui
blop-blop.
J'finis quand même par me bouger
entre les tables jusqu'a toi.

T'as l'air occupée, mais j'te tire de tes pensées d'un hum hum  
qui s’avère au final être une mauvaise idée
car l'estomac se sert et l’œsophage aussi.  
Qu'est-ce que j'vous...
et ce ne sont pas des mots qui sortent de ta bouche
mais un flot incessant
composé
de tous les verres
ingérés depuis le matin.

Le contenu
d'un estomac
qui se déverse sur ton épaule.  
jusqu'a ce que ca se stop
enfin
je me reprends une seconde
le temps de
baragouiner un
désolé.e
vous voulez boire quoi ?



©Etc





@Anthony

J'suis pas a l'aise, ça fait comme un nœud juste la dans l'estomac. Y a un truc que j'tiens pas, j'ai un peu honte mais on fera avec. J'suis seul.e fautif.ve.
J'suis pas encore sorti.e d'affaire
je bois toujours beaucoup
mais moins qu'avant.
j'ai l'esprit clair bien plus souvent.

Et pourtant c'est pas ce qui semble t’étonner.
J'suis loin d’être ''soigné·e". J'sais pas si je serai un jour de retour dans la normalité, je bois toujours, je prends des pilules, mais les coins des coudes ont cicatrisé.
Mais toi c'est sur Shae que ton esprit semble bloquer.
Je comprends, t'es pas le premier. J'ai trouve la source du mal dans mon ventre, un refus d’être soi un peu trop grand pour se courber
et finalement l'implosion
et l'acceptation qu'on a pas pu refouler dans la douleur
pour finir par comprendre.  

J'suis né·e un jour sanglant.

Alors j'attends patiemment que tu répondes, parce que j’étais tout aussi surpris·e que toi il y a peu. Alors j'attends
on a tout le temps cette fois
y a pas d'amertume
pas d'urgences.

T'as un cocktail simple qui aurait aucun effet indésirable ? Je pense qu'on a pas mal de choses à se raconter.
J'acquiesce rapidement avant de me lever et de filer vers le comptoir
me servir rapidement un nouveau verre
de whisky
et puis quelque chose
sans effet
pour toi.
Un
Rudolph's inferno
qui malgre le nom
ne rechauffe que le ventre.


Je reviens avec et m’assois face a toi, après avoir pose les boissons. J'sais pas trop quoi dire au final, mais c'est eput-etre pas plus mal que tu inities le tout. C'est plus simple je pense
j'ai jamais été doué.e pour les relation patron-employe
alors pour quand ce n'est plus la cas
je sais plus.

Qu'est-ce que tu deviens du coup ?

Vaste question dont la réponse se refusait a l’évidence. Parce qu'il y avait trop de sens.
je distinguais une face cachee entre les plis des mots
les petits papiers.
devenir
domaine auquel je n'avais jamais rien compris jusqu'a ce que le temps cède et me laisse comprendre une part d'une existence bafouée. J'avais conscience du corps, un corps que je possédais désormais. Je devenais quelqu'un même si j'avais toujours du mal a imposer. Je devenais vivant, parfois, au milieu de la journée, je me sentais respirer.  Mais j'crois qu'avant tout, j'avais pris conscience que je devenais -

parent.

c'etait pas tout beau tout rose, être présent.e pour le fils se faisait plus complexe que prévu. Mais je n’étais plus dans cette spirale auto-destructrice
même si je replongeais parfois.
Je pense que j’arrêterai jamais vraiment de faire le bouchon. Mais je respirais a chaque fois un peu plus longtemps entre les noyades, et j'avais bon espoir de finir par flotter.

j'suis remonté.e sur le fil. il tangue toujours, mais j'ai plus peur du vide.
et toi ? 


T’étais toujours a olli, ça j'le savais, j'suivais de loin. T’étais devenu Proprio. Je le savais aussi. Mais tu devenais quoi toi?
Je t'avais vu dans la sienne lorsque j'avais repousse Azenor de ma tête. J'avais cru voir qu'il n'y avait plus.
T'avais trouve une raison
de t'accrocher
ou ça tanguait tout autant sur ton fil a toi ?
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Sirlan Svarkfor
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En Salle Principale

Message par : Sirlan Svarkfor, Mer 3 Jan 2018 - 21:59


Je suis allé brièvement en Norvège récemment. C'est un joli pays de ce que j’ai pu voir.

Le visage jusque là assez sobre du jeune garçon s’éclaire brusquement à la pensée des paysages à la si belle sauvagerie des landes de son pays. Un semblant de sourire naît au coin de ses lèvres, gauche et lumineux. Ses yeux gris semblent y retourner en quelques secondes, en un voyage éclair. Une pensée pour Farorn le rude et Fodiel la tendre, l’âpreté et le sucre, le café et le miel. Mais après tout et malgré tout, les bienfaiteurs, les parents, la famille, les origines, enfin presque. Presque les racines.
Une petite épine s’enfonce au creux de son cœur. Une pointe de manque, il imagine le couple dans son chalet, là-bas, il se doute que la vie continue, mais est-ce que tout est pareil ? Comment Farorn a-t-il réagi après cette fugue organisée ? Comment Fodiel comble-t-elle cet amour quotidien qu’elle nous offrait ? Est-ce...qu’on leur manque ? A tous les deux ?


Il existe certains sortilèges inoffensifs qui te permettraient de la cacher mais je ne crois pas que ce soit nécessaire. Les créatures magiques ont une place spéciale dans le monde des sorciers.

En tant que directeur de la BAM et adulte de qui plus est, Sirlan ne s’attendait pas à ce conseil violeur des règlements. Ça lui plaisait. C’était comme... une parenthèse complice.

Tu ne bois pas ?

Un coup d’œil rapide vers ton verre toujours plein, et des paroles bulles envolées...

Non, finalement je suis plus si sûr de ce choix de boisson...

Il laisse ses pensées s’enfuir une dernière fois en Norvège et ces mits s’échapper d’une voix éraillée.

C’est vrai que c’est beau, la Norvège...









Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: En Salle Principale

Message par : Finrod Elensar, Mer 3 Jan 2018 - 23:37


Avare en paroles, le jeune homme ne tente rien pour faire continuer la discussion. En temps normal, Finrod aurait bu d'une traite sa tasse, aurait payé et serait parti. Mais pourtant... Il y avait comme quelque chose en lui qui le retenait. Il n'était pas difficile de savoir ce qu'il en était vraiment. Ce n'était pas la pluie qui tombait dehors, ni la chaleur de la salle principal du bar, évidemment que non. C'était tout simplement et uniquement ce garçon avec qu'il partageait une mère. Comment faire pour continuer une conversation avec une personne qui ne semblait pas vouloir la continuer. Le Fourchu sentait que s'il partait maintenant, il n'aurait pu de possibilité de revoir Sirlan, du moins pas avant un moment. Non il devait encore insister un peu.

- Ah... D'accord. Désires-tu prendre quelque chose d'autre ? Je peux t'offrir une autre boisson ou même quelque chose à manger. Demanda-t-il. Cela en devenait bizarre, c'était certain mais que faire d'autre ? Sauf si tu as quelque chose à faire, bien entendu. Je ne vais pas te retenir plus longtemps. Il fallait bien lui ouvrir un porte pour s'échapper si c'était ce qu'il voulait.

Le presque géant avait manqué l'occasion de parler de Poudlard, de la maison Serdaigle dont il ne connaissait quelques anciens membres. Il verrait bien ce que répondrait le garçon. Puis, comme un signe de nostalgie dans le voix. La Norvège revint sur le tapis.

- Ton pays te manque ? La réponse devait être oui mais peut-être ne sortira-t-elle jamais si le jeune sorcier décidait de partir.
Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: En Salle Principale

Message par : Malicia Evans, Sam 6 Jan 2018 - 15:53



Réponse Aza.

Toute mon attention était centrée sur Enzo et les cris provenant du coin des employés ne nous ont pas perturbés plus que ça. Lorsque je relève la tête, Azaël et Shae sont plantés devant nous, comme deux gosses. Je ne dis rien, je me contente de les observer, moqueuse. Ils sont à moitiés en train de se battre pour prendre ma commande, comme deux adolescents. Enzo, contrairement à moi, pousse de grands cris dans leurs directions et tends les bras en direction de son père. La pointe de ses cheveux prennent une couleur vive et redeviennent normal dans la seconde qui suit. Tout me redressant sur ma chaise, Enzo se retrouve à nouveau face à la table et face à ses jouets.

Il en attrape un et commence à le frapper contre la table. Lorsque Azaël se penche vers le petit, celui-ci pousse un petit cri qu’accompagne d’un grand sourire puis d’un geste non-contrôlé, il envoie son jouet en plein sur le visage du stagiaire. Au lieu de le réprimander pour son geste, bien que non-voulu j’en suis sûre, j’éclate de rire. Enzo tourna la tête en ma direction et répondis à mon sourire en posant sa main sur le bas de mon visage. C’est dans ses moments-là que je ressens une complicité que je n’avais jamais pu ressentir auparavant.

« - Je prendrais un café et de l’eau plate s’il te plait. »

Je n'avais pas besoin de plus pour l'instant. Je voulais juste me poser loin de la maison, j'en ai marre de rester enfermée. Puis rester quelques temps aux Trois Balais, ça permet à Enzo de voir son père peut-être pas de la meilleure des manières, mais au moins il le voit et c'est le principal. Avant que les deux repartent, je demande au patron de rester quelques minutes de plus.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En Salle Principale

Message par : Lorelaï Peony, Sam 6 Jan 2018 - 17:11


Alors ça, c'est pas Feng Shui du tout.

La serveuse venait de lui vomir dessus. Et, de manière, dira-t-on, professionnelle, avait continuer, comme si de rien n'était, en lui demandant sa commande.

Lorelaï cligna des yeux plusieurs fois, essayant de ne pas respirer l'odeur nauséabonde qui émanait à présent de son épaule et de ses cheveux.
Complètement paralysée dans une grimace crispée, elle entendit une dame d'un certain âge passer près d'elle en lui conseillant de demander un geste commercial. Ça paraissait en effet la moindre des choses.
- Heu... Je voudrais bien que vous nettoyiez le vomi dans mes cheveux s'il vous plait. Je peux pas pratiquer la magie en dehors de Poudlard moi...
Aucune envie d'aller se laver dans les toilettes. Rien que d'y penser, c'est elle qui avait envie de vomir.

Elle regarda la serveuse qui semblait vraiment pas dans son assiette, elle allait pas lui vomir dessus une nouvelle fois quand même ?
La jeune sorcière se mordit la lèvre, quel genre de geste commercial pouvait-elle bien demander ?
- Vous voulez pas vous asseoir cinq minutes ? Je vais vous chercher un verre d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alice Grant
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En Salle Principale

Message par : Alice Grant, Lun 8 Jan 2018 - 20:54


Mais qu'est-ce qui ne va pas avec lui? Qu'est-ce qui lui prend de faire attention à toi tout à coup? C'était tellement plus simple quand vous vous ignoriez, avec des regards glacés en coin. Maintenant que les règles se sont réécrites, tu ne peux plus le voir comme un lac froid, sombre, insondable. Tu ne peux plus simplement le détester. Pourtant, tu as essayer d'entretenir cette rage artificielle, pour mettre sur son dos tes mots tremblants et tes gestes maladroits. Ce simple alibi ne peut plus couvrir tes joues rouges et ton cœur qui bat plus vite lorsqu'il saisit tes mains. Peut-être qu'il est temps d'arrêter de mentir...

Tes doigts se décrispent dans les siens. Sa présence te rassure, son contact t'apaises. Tu aimerais rester plongée dans ses yeux qui te font sentir vivante encore un moment. Mais tu as tellement peur de te couper sur l'espoir... la voix t'as dit d'être prudente quand il s'agit d'amour. D'ailleurs, pourquoi un homme comme lui s'intéresserait à une fille comme toi? Alors que tu n'as pas cessé de mal te comporter devant lui... Tu te rabaisses toute seule, mais il continue de te donner l'impression que tu comptes pour quelque chose. A quoi est-ce qu'il joue? Est-ce qu'il se moque de toi?

- Parce que...

Il approche lentement son visage du tiens. Tu ne vois plus ce qu'il se passe autour de vous. Ta bouche s'entrouvre légèrement, retenant un cri. Et bien vas-y dis-le qu'est-ce qui peut bien te faire croire que je compte pour quoi que ce s... Peut-être bien que tu serais tombée si il ne te tenait pas, tes tremblements ont cessés en même temps que tes pensées. Il pose doucement ses lèvres sur les tiennes: tu sens qu'il te laisse libre de te dégager à tout moment. Mais pour rien au monde tu ne quitterais ce sentiment de sécurité chaleureuse, alors tu réponds avec la même douceur à son baiser. Un peu plus et tu aurais fini de perdre la tête.

Fin du RP, merci Aza <3
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: En Salle Principale

Message par : Kohane W. Underlinden, Jeu 11 Jan 2018 - 22:21



Commande
Lorelai



Au début, c'était une journée banale. Genre. Vraiment. Banale. Moi, j'étais juste planquée derrière le comptoir. Non, non, pas planquée, me diriez-vous, t'attendais, c'est ça ?
Non.
J'étais vraiment.
Planquée derrière le comptoir.
Assise par terre pour pas dépasser en haut. Histoire que ne me repère pas du premier coup d'oeil. Puis j'étais en train de compter les grains de sucre tombés par terre. Petite maladresse de tout à l'heure. Ce n'est pas très grave : ça m'occupe, de compter ces points blancs au sol.
Bon, vous seriez en droit de vous demander ce que je fous planquée là, derrière mon comptoir.
En fait, j'en sais trop rien.
J'en ai juste eu marre. Du monde. De la foule. De voir ces gens aller et venir. Puis comme les autres pouvaient bien s'en sortir sans moi, bah j'ai disparu. Ou presque.
J'suis toujours là.
Juste.
Je reste derrière la comptoir avec la ferme intention de n'en pas ressortir avant d'avoir fini de compter les grains de sucre.
Sauf que

maintenant, je suis debout.
J'ai réémergé. A mon grand désespoir. Pourquoi ?
Parce que la journée banale a connu agitation. Vaguement, j'ai entendu des murmures plus intenses que la normale. Et l'atmosphère a changé. C'était... plus du tout la même chose.
Alors.
Curieuse comme toujours, j'ai déplié mes petites jambes. Pour regarder.
Juste un coup d'oeil. Après, je les laisse de dém*rder.
En fait. Je crois que je ne vais pas replonger de sitôt derrière mon comptoir. En plus, j'ai oublié à combien j'en étais, avec mes grains de sucre. Fichtre. Bien embêtant, tout ça.
Enfin.
L'important, actuellement, est que y'a Leo -ou Shae mais pour moi, ça reste Leo- avec une cliente que je connais vaguement, son visage me rappelle quelque chose. En parlant de son visage, il semble s'être passé un truc assez incongru.
Poussée par je ne sais quel instinct ou quelle force, je contourne le bar et me précipite vers les deux personnes. J'arrive au moment au la jeune fille dont je n'ai pas le nom demande s'il n'est pas possible de lui nettoyer tout ça avant de proposer à Leo de s'asseoir.
Oh làlà.
Qu'est-ce qu'il s'est passé ?
Mon sang ne fait qu'un tour : avant même de me demander comment on en est arrivé·e·s là, je sors de ma poche ma précieuse baguette et, visant les cheveux de la jeune cliente, prononce un #recurvite assez approprié. Ca devrait marcher. Ca marche bien sur les poêles à frire (demandez à Peter, il en a embrassé une toute propre lors de Miss&Mister 3B), pourquoi pas les cheveux ?

-Oh làlà, je marmonne, excusez-nous.

Puis je me tourne vers mon·a collègue (patron·ne, à l'occasion, aussi, puis encore d'autres choses), sourcils froncés, air un peu soucieux au visage. Je pose doucement une main sur son bras :

-Ca va ? Tu veux pas suivre ses conseils (coup d'oeil à la jeune fille) et t'asseoir un peu ? Tu veux rentrer ?



©Etc


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
July Swann
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège
Médicomage (SE)


Re: En Salle Principale

Message par : July Swann, Sam 13 Jan 2018 - 22:44


[Suite de ce RP]
Le RP se déroule donc au marché de Noel.

Alors que July avait invité le garçon à s’asseoir, ce dernier s’éloigna. La rousse se demanda bien ce qu’elle avait pu dire pour le faire fuir ainsi. Malgré la déception, elle se força à garder un sourire qui se voulait naturel et détendu.
July observait Alexeï, intriguée. Il venait d’alléger la décoration d’une guirlande et deux boules. Allait-il les ramener chez lui pour décorer son propre sapin ? S’il était en train de commettre un vol, ce n’était vraiment pas discret.

Plutôt que de ranger son butin dans ses poches, il tendit à July les boules de Noël transformées en boucles d’oreilles. Le sourire de la jeune femme s’élargit encore plus – si, toutefois, c’était possible.
- Ooooh, c’était trop gentil !, s’exclama-t-elle drôlement touchée par cette attention.
Elle se laissa habiller de la guirlande. C’était sans doute ce qui lui manquait pour être vraiment parfaite sur les photos.
- Vous pensez que ma coiffure convient ?, demanda-t-elle. Elle n’est pas très sophistiquée.

- Et vous, vous faites quoi dans la vie ?, demanda le garçon. Vous êtes modèle photo avec ce beau sourire ?
Voilà que le rouge lui montait aux joues. July était aux anges de savoir que ce sourire, qu’elle travaillait et tenait depuis plusieurs dizaines de minutes et qui la faisait atrocement souffrir, plaisait au moins à une personne. L’effort qu’elle faisait pour se montrer sous son plus beau jour devant les paparazzis était payant.

Non, July n’était pas modèle photo, mais c’était une auteure célèbre. C’était pour cela que les paparazzis la poursuivaient ainsi sans relâche.
- Non, répondit l’Anglaise, un sourire toujours aussi vaste accroché sur le visage. Je suis … Chercheuse. En sortilège et enchantement, se sentit-elle obliger d’ajouter pour être plus crédible.
Car la jeune femme était en réalité sans emploi, mais elle ne voulait pas prendre le risque qu’un journaliste l’entende.
- Quelle maison à Poudlard ?, demanda-t-elle pour changer de sujet. Vous savez ce que vous voulez faire à la fin de votre scolarité ? Vous êtes en quoi, six … Septième année ?... Puis, à l’attention des serveurs, elle ajouta : Je prendrai bien un deuxième verre s’il vous plait. Accompagné d’un magnifique sourire, cela va de soi.

Je ne savais pas si je pouvais encore utiliser les dès donc au pire, je vous laisse m'attribuer un effet magique au hasard Smile
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: En Salle Principale

Message par : Lorelaï Peony, Dim 14 Jan 2018 - 23:53


[Kohane & Shae]

Des pas précipités qui s'avancent vers Lorelaï et la serveuse qui semblait toujours pas dans son assiette.
D'où elle sortait la nouvelle ?!
Pas le temps de poser des questions qu'elle arrive et prend la situation en main. Lorelaï penche la tête sur le côté pour l'aider à viser juste. Elle a déjà vu cette serveuse lors du Speed Dating si ses souvenirs son exactes (ce qui est vraiment de l'ordre du cinquante-cinquante).
- Merci beaucoup, dit-elle vers l'employée qui l'avait aidée.

Puis, toujours un peu dégoûtée, elle demanda,
- Est-ce vous pourriez ajouter un petit Voluptas Garden pour l'odeur s'il vous plait ?

Un gros gargouillement dans son ventre se fit alors entendre,
- Et, est-ce que je pourrais avoir le menu ? Merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alexeï Dragoslav
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: En Salle Principale

Message par : Alexeï Dragoslav, Mar 16 Jan 2018 - 9:59


Le garçon était content, son interlocutrice semblait vraiment apprécier l'attention qu'il avait eue pour elle quelques minutes auparavant. Mais pourquoi diable s'était-il mis d'un coup à vouloir refaire la tenue de Swann ? Aucune idée, mais ça ne semblait ni déranger la rousse, ni l'équipe des Trois balais. Alexeï était content de voir le sourire sur la femme devant lui s'étendre davantage. Une fois parfaitement vêtue, elle osa même demander si sa coiffure convenait correctement à la situation. C'est sûr, elle était modèle photo professionnelle. Étonnamment, le Slave s'était trompé et elle ne travaillait pas du tout dans le domaine de la mode. Pire encore, elle était chercheuse. Poah, ça devait être ennuyant de chercher des trucs ...

- ... en sortilège et enchantement.

Ah ! Ça devenait intéressant. Sans doute qu'elle avait dû exceller dans ces matières à ses ASPIC. Alex aussi était plutôt doué dans ces matières. Enfin, surtout en sortilège. Pour enchanter les choses, hormis des guirlandes et des boules de Noël ça allait être plutôt tendu et il fallait revenir une fois qu'il s'était un peu entraîné.

-  Ah ça peut être cool comme Job ça ! Vous devez beaucoup voyager du coup j'imagine.

'Fin, cool, pour ceux qui aiment faire ça hein. Alex lui est plutôt du genre casanier et ne s'imagine pas vraiment une carrière comme celle-ci. Être derrière un bureau au ministère peut lui convenir entièrement, tant qu'il est bien payé et qu'il n'a pas trop à travailler. Son rêve de gosse est quand même de devenir Auror. Alors certes ça allait contre ses idéaux de bosser derrière un bureau pénard, mais ça restait un rêve de gosse de choper ce job, pour prouver à ses parents que non, le Ministère n'est pas qu'un ramassis de conneries et qu'il ne faut pas forcément partager les idées de l'Ordre du Phénix pour vivre sereinement. La chercheuse enchaîna sur quelques questions par la suite, en demandant à Dragoslav quelle était sa maison à Poudlard, en quelle année il se trouvait, et pour finir, quelles étaient ses ambitions pour plus tard. Content que la femme s'intéresse à lui, il prit une légère inspiration et lui répondit, tout sourire :

-  Poufsouffle ! Un vrai de vrai. Même si j'ai déçu mes parents en arrivant dans cette maison, je suis fier de porter leurs couleurs ! Ensuite, pour vous répondre, je suis en dernière année, le stress des A.S.P.I.C. se fait sentir de plus en plus, je n'y vais pas en priant pour que ça passe vous pouvez me croire ... J'espère vraiment y arriver.

Petite pause. Le Poufsouffle prit à nouveau un peu de sa boisson excentrique et le fait de vouloir décorer July se faisait de plus en plus sentir, il fallait réprimer ses pulsions pour ne pas effrayer son interlocutrice. Et puis, elle avait déjà deux belles boucles d'oreilles et une jolie guirlande autour du cou, comment pouvait-il lui mettre plus de décorations sur elle ?

-  Et enfin, plus tard j'aimerais être Auror. C'est classe comme Job je trouve. Mon avis n'est pas totalement arrêté sur la question et je suis ouvert à toute opportunité, mais si j'ai le choix c'est vraiment ce que j'aimerais faire plus tard.

Et alors que la rousse commandait un verre supplémentaire, le suédois lança à l'intention du/de le/la serveur /se :

- C'est pour moi celui-là ! Être en bonne compagnie est rare, j'aimerais en profiter. J'aimerais également un Poufsouffle s'il vous plaît.

Petit sourire vers July, Alex espérait que son action allait faire plaisir à la femme devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
July Swann
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège
Médicomage (SE)


Re: En Salle Principale

Message par : July Swann, Mar 16 Jan 2018 - 21:29


Les yeux de July s’agrandirent lorsque le mot « Poufsouffle » fut prononcé.
- Ooooh, s’exclama-t-elle. Moi aussi !! Enfin, j’étais à Poufsouffle. Une super maison. Même s’il paraît qu’elles le sont toutes.
La rousse hocha la tête avec un air compatissant lorsque Alexeï parla du stress lié aux ASPIC. La rousse se revit, entourée de bouquins, angoissée comme jamais face à l’examen ultime ; La seule chose qui la séparait de ses études rêvées aux États-Unis. Sa dernière année avait été difficile. Et pas seulement pour les ASPIC, à vrai dire. Mais tout cela était tellement loin ! Un million d’années …
- Si tu … On peut se tutoyer ? On fait partie de la même maison ! … Si tu t’en donnes les moyens, il n’y a aucune raison que tu n’y arrives pas.
La question la plus cruciale était de savoir avec quel niveau ils seraient obtenus. De savoir si la mention permettait d’atteindre le poste ou les études visées. Et les Aurors, ce n’était pas le métier le plus facile à décrocher. Outre le danger, c’était une activité qui devait être passionnante, tant par la variété des compétences nécessaires que par la variété des missions.
- C’est une belle ambition, répondit l’Anglaise. Je pense que ce n’est pas un métier facile, mais ce doit être très intéressant.

Le garçon se proposa de lui offrir le verre qu’elle venait de commander. C’était fort aimable de sa part mais la sang-mêlé répondit aussitôt :
- S’il y a quelqu’un qui doit payer les consommations, c’est bien moi. Tu es encore étudiant, j’ai plus de ressources que toi.
Bon, en ce moment elle ne roulait pas sur l’or. Mais avec les économies qu’elle avait, elle pouvait se le permettre. Et puis, la publication de son livre lui rapportait quelques galions régulièrement.
Se retournant vers Alexeï, elle reprit :
- C’est vrai que l’activité de chercheur permet pas mal de voyage, raconta la jeune femme. Je suis allée à Prague, en Serbie et en Colombie pour des recherches sur la magie sans baguette. Et toi, tu es déjà sorti de notre confortable Angleterre ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: En Salle Principale

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 9 sur 11

 En Salle Principale

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.