AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais
Page 12 sur 12
La Véranda
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
Esteban R. Lefebvre
Serdaigle
Serdaigle

Re: La Véranda

Message par : Esteban R. Lefebvre, Jeu 7 Juin 2018 - 14:44


Couleur+italique = pensées
Assez incompréhensible

Nuit, clair de lune. Orbes noires, demi-lune et étoiles apparents
Parviendra-t-il à voler sans tomber ?
Surpasser le génie de Dédale, être l'antagoniste d'Icare.
Au petit matin, carresse de la brise sur sa peau nue et pâle.
La voix d'Hywel dans sa tête
N'est que Vibrations et oscillations
Perturbations dues à l'environnement inconnu
-Il est déstabilisé par les sentiments contradictoires éprouvés.


Fais chi*er. Le mouvement est vif. La baguette et le short dans ses mains. Sortir de cette rue sombre. Marcher. Mais - se figer. Tiraillé par une force intérieure. - Heeeep ! T'as pas oublié quelque chose de fondamental Sil' ? - Quoi ? - Tu as oublié de t’habiller duc*n ! Tu imagines les regards des gens ?

Ooooh... Dis donc, elle est... grosse et large.
Les yeux noirs se braquent soudain sur cette femme. Chignon, cheveux poivre-sel, moue appréciative. Gloussements. Le sous-entendu a été assimilé. Sourire charmeur, rapprochement, mais pour préserver l’innocence de Rory, éviter de dire un truc hypersex. Soupir : - C'est cool si ce que vous voyez vous plait. Etant donné qu'Esteban est très pudique, revêtir le short. Rapprochement. Mais dont l'optique de poser délicatement sur le front poudré un baiser affectueux. Gloussements. Ce geste met fin à la scène surréaliste.

Silwen ressent la pression qu'exerce la volonté d'Esteban sur la sienne tandis qu'il pénètre dans les différents bâtiments, monte sur les toits, redescend sur terre. Au final, s'asseoir sur une chaise, ne pas poser ses jambes sur la table -certes, il n'en a que faire des règles, mais le respect est primordial-. Croiser ses mains sous son menton. Réflexion. - Le  Ça, le Surmoi et le Moi... Silwen ! J'avais raison depuis le début ! Il n'y comprend que dalle. Froncements de sourcil, air indéniablement neutre, alors qu’intérieurement le feu de l'inconscient impacte sur son propre désir de faire une introspection.

Impossible.
Combien sont-ils dans cette foutue tête ?
L'un deux, lui rappelle sans cesse qu'il est nu sous son short.
L'autre glorifie un certain Freud.
Et lui dans tout ça ?
Sourire sadique.
Ça ne le dérange pas d'être la perversion.
Au contraire, c'est affolant et terriblement dégradant.


Silwen... Pourquoi restes-tu dans cet endroit ? Et si le personnel croit que tu- - La ferme Esteban. Sa haine de la Magie... prédisposition à la folie ? Je ne suis pas fou. - Silwen ! J'ai une théorie sur la psychanaly- - Fermez-là ! Abattre brutalement son point sur la table. Retrouver un air neutre à mesure que les autres voix se retirent au plus profond de l'inaccessible.

Considérer son environnement.
M*rde. Qu'est-ce qu'il fout ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: La Véranda

Message par : Kohane W. Underlinden, Mar 12 Juin 2018 - 22:36




Commande
Esteban



[Désolée du délai. Puis tu as aussi un bizou de PeP, voilà]

Sombre dehors. Plutôt lumière dedans. En même temps, les gens vont pas manger, boire, consommer, quoi, dans le noir. Quoique, ça serait rigolo, ça. Ils n'auraient jamais totalement la certitude que ce qu'on leur sert est vraiment ce qu'ils ont commandé. Jusqu'à ce qu'ils goûtent. Risque à prendre, quoi. Il faut prendre des risques dans la vie. Sinon, c'est carrément moins drôle.
J'avoue, planquée derrière mon comptoir, j'en prends pas beaucoup. Quoique. Si un jour les terroristes qui en veulent aux bouteilles d'alcool débarquent... oui, oui, ils existent, demandez à la rousse du CB. Elle a raconté une terrible histoire là-dessus. Alors bon, comme c'est généralement derrière le comptoir que son soigneusement rangées les bouteilles, on n'est à l'abri de rien.
Cependant, aujourd'hui, c'est plutôt calme.
Un remou tout doux de jours habituels.
Et une porte qui finit par s'ouvrir sur
UN APOLLON !
Si je m'y attendais.
Il semble un peu paumé, dériver, jusqu'à la véranda. Je vois sa silhouette passer dans la salle principale puis disparaître là-bas. Il ne paraît pas m'avoir vue.
J'attends un peu, qu'il s'installe, avant de lui mettre le grappin dessus.
J'suis plutôt contente de le voir là. Bon, l'est un peu bizarre étrange, l'Apollon des Temps Modernes. N'empêche, je l'aime bien. Même que c'est ici que j'ai fait sa connaissance. Quand il partageait un verre avec Asclépius avant de se demander lui-même en mariage. De bien beaux souvenirs.

Je finis par laisser derrière moi mon précieux comptoir et ses bouteilles pour le moment en sécurité. Et file en direction du grand enfant repéré.
Il est là, seul, à une table.
Et tout à coup, alors que je m'achemine tranquillement, je le vois abattre un poing violent sur la table.
Oh. Là. C'est quoi. Cette. Histoire ?
Je ne l'ai jamais vu comme ça.
J'interromps un instant mon avancée, pour le considérer de loin, le sourcil arqué. Une part de moi dit que je pourrais attendre qu'il se calme et revenir plus tard. Une autre murmure qu'il va peut-être finir par casser le mobilier et que bon, ça coûte de l'argent, tout ça, c'est pas le moment pour être encore plus déficit alors va falloir arrêter les attaques avant qu'elles ne commencent !
Sans prévenir, je surgis face à Esteban et, appuyant mes deux mains sur la table pour plus d'aplomb, je me penche légèrement vers lui :

-Un Apollon des Temps Modernes ! Quelle surprise ! Je te sers quelque chose ? Tu attends quelqu'un ? -oui je suis curieuse moi- Et si tu pouvais éviter de casser notre mobilier ça serait hyper chouette de ta part tu vois, cette table, elle est plutôt gentille et toute innocente, elle mérite pas ça, hein ?

Le tout enchaîné très vite pour lui éviter de m'interrompre.
Ponctué par un large sourire en attente de sa réponse.


©Etc

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Arnaud Meula
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Véranda

Message par : Arnaud Meula, Jeu 14 Juin 2018 - 11:36


PV Shela

Je l'écoutais être à la fois rassurante et pédagogue sur son discours, les yeux remplis de passions et d'étoiles, je ne pouvais qu'écouter et imaginer beaucoup de chose dans ma tête, je reconnaissais bien là les aurors, le même style de classe que l'ancienne chef qui est devenue une instructrice au heurtoir et qui m'a entrainé.

Oh je vois, donc le métier d'auror n'est vraiment pas fermé qu'au combat par exemple?

J'imagine un instant la catastrophe si l'on me demandait de faire des démonstrations de mes pauvres compétences de médicomage ou de potion... je pense que je devrai tourner la conversation sur quelques chose de nouveau pour continuer à répondre à mes questions en essayant de me remonter le moral moi-même.

Pour être franc avec vous, j'ai aussi appris l’existence d'un métier qui aurait des points communs avec le votre. Les tireurs d'élites de baguette magique du ministère sont un peu des policiers de ce que j'ai appris, ils chassent les petits criminels contrairement à vous qui avaient la grande tache de chasser des mages noirs c'est ça ? C'était aussi un métier qui semblait m’intéresser, je ne cherches pas vraiment à jouer au héros et vouloir chasser des mages noirs, c'est l'envie de faire le bien et de travailler pour le ministère qui m'intéressait, je ne sais pas si vous travaillez des fois main dans la main avec ses gens là?

Une question un peu basique qui prouve mon manque de connaissance sur le ministère, mais j'étais ici pour apprendre justement, j'avais eu le culot de contacter les aurors pour leurs demander des réponses, maintenant que j'y suis, autant aller au bout..



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: La Véranda

Message par : Azaël Peverell, Jeu 14 Juin 2018 - 15:42




Commande
Arnaud et Shela



Diggle ne semble pas t'en vouloir pour ta petite pique envers son chef et son service. Tant mieux. Elle reste quelqu'un d'agréable, bien qu'elle ait le même mauvais goût qu'Arty en ce qui concerne le port d'insigne. Peu importe les combats de ceux qui comptent à tes yeux. Ils seront tout de même le tien quoi qu'il arrive. Son sourire fait du bien. Son clin d'oeil aussi. Comme si la matinée pouvait enfin s'éclairer. Faudrait essayer de vous recroiser, les moments ainsi offerts sont des plus sympathiques. Comme si tout résonnait en l'autre. Comme si le jugement existant chez les autres n'était que simple compréhension chez elle.

Elle commande deux cafés tandis que le jeunot préfère garder le silence. Il n'a pas dû apprécier ta petite boutade lui. Peu importe, l'humour des manchots est sûrement différent de celui du reste de la population. Ou du moins du tien. Te voilà qui disparaît pour aller chercher les cafés demandés. Les tasses se remplissent au rythme de ta baguette. Il n'y a bientôt plus qu'à revenir les déposer devant les clients. Sourire pour l'ami, regard neutre pour l'autre.

- Voilà pour vous, ça fera dix mornilles. Si vous voulez autre chose n'hésitez pas.

Petit discours habituel. Faut dire que t'as pas trop le choix, faire fuir la clientèle ne fait pas partie du poste, sauf s'ils le méritent en dépassant certaines limites. Enfin tes limites pour être exact. Nouveau regard vers Diggle avant de disparaître.

- Tu l'as, finalement, ta nouvelle vie qui commence.

Un sourire esquissé. T'es content pour elle. T'espères qu'elle est un peu plus heureuse, qu'elle est elle-même sans peur. Et qu'elle n'ait pourtant pas trop changé.


Commande :
 


©Etc

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Esteban R. Lefebvre
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: La Véranda

Message par : Esteban R. Lefebvre, Sam 16 Juin 2018 - 13:26


Réponse à Kohane
Couleur+italique = pensées
Tw : psychologique

Il a presque été surpris par la venue brusque de.. mince, il oublie à chaque fois son nom. Peu importe. Son sourcil s'arque de plus en plus à mesure qu'elle déb*te un discours incompréhensible. Vraiment. Il pige que dalle. Ne sachant pas si elle attend une quelconque réponse de sa part, Silwen se confine à nouveau au tréfonds de l'inaccessible laissant un long silence planer. Bah, oui, il n'en a rien foutre de sa p*tain de tab-

Kohaaane ! Mais contre son gré, le voilà debout les mains tendues vers cette "Kohane" et affichant un air niais qui lui donne la nausée. Au fond, il n'y peut rien. Il ne contrôle pas tout et il doit parfois subir cette cohabitation forcée. Mais soit. Il peut bien laisser quelques mètres de terrain à Esteban. Le fameux guignol qui enserre à présent son "amie" en une étreinte chaleureuse et ferme. De bonne humeur, il laisse échapper des sons de rossignol entrecoupés de rires sincères. - Ahaha ! T'inquiète je ferai plus attention au mobilier maintenant. Sourire amusé. Il passe sa main dans ses cheveux alors que des rougeurs apparaissent sur ses joues.

Cependant, la trêve est de courte durée. Une pression forte au fond de lui le fait cesser tout mouvement. Ses mains le démangent. Il faut qu'il le fasse. Dorénavant, une lueur de défi anime son regard tandis qu'il baisse lentement son short. En sachant qu'il ne porte rien en dessous, il se délecte déjà de sentir les caresses de l'air sur la totalité de sa peau. Hmmm...

Ça suffit Silwen. Extérieurement, Esteban a ses mains sur la ceinture de son short qui ne cache en rien la raie de ses fesses. Il manque de s'étranger en entendant cette voix féminine dans sa tête. P*tain. Ils sont combien là dedans ?! Cette injonction à au moins le don de le faire revenir à la réalité. Vivement, le Français remonte son short. Ensuite, il semble très nerveux et c'est d'une voix tremblante qu'il demande à son amie : - Euh... ahem... S'il te plait donne-moi un verre de tequila !
Revenir en haut Aller en bas
Theya Alomora
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Véranda

Message par : Theya Alomora, Dim 17 Juin 2018 - 18:55


Pv avec Loredana



Theya marchait tranquillement pour se rendre à Pré-au-Lard, en observant le ciel. Son humeur était maussade, comme la météo du jour. Légèrement nuageux, un temps de déprime, un temps où le ciel était blanc, un temps pour réfléchir et se remémorer les évènements de ces derniers jours.
Tant de rencontre durant ce dernier mois... Romance, Luka, Loredana, Lizzie sa professeur de vol, Eros à qui elle avait failli casser le pied... Et Jace, oui, Jace... Se remémorant leur seconde rencontre, Jace saignant du nez, puis tout se passant très vite, cette connexion, cette intimité soudaine... Les lèvres de Jace...
Stop, arrête d'y penser. Elle se dirigea d'un pas lent au Trois Balais, espérant avoir une bonne place. La Veranda serait l'idéal pour se concentrer et réfléchir.

Elle prit place dans un fauteuil à l'endroit souhaité. C'est mieux d'être abrité, au cas où il pleut... Manquerait plus que je me prenne la rincée. Les idées un peu embrouillée par la fin d'année, le retour à la maison, et sa récente rencontre.
Il faut que je me calme, elle se plongea un peu plus dans son fauteuil en soufflant calmement sans prendre le temps de regarder qui est présent dans la pièce. Allé Theya, ça va aller, n'angoisse pas.

Revenir en haut Aller en bas
Loredana Sparks
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Véranda

Message par : Loredana Sparks, Lun 18 Juin 2018 - 9:53



Tout était sombre et froid. L'obscurité t'empêchait d'y voir clair. Tu souhaites marcher devant toi, mais une force invisible te pousse en arrière. Tu le vois. Allongé. Couvert de sang, tremblant de tous ses membres. Tu te mets à courir vers lui. Le paysage est en mouvements et pourtant tu ne bouges pas. Tu t'éloignes même. Pendant ce temps, lui souffre et appelle au secours. Tu pousses un cri à t'en faire mal aux cordes vocales. Aucun son ne sort pourtant. Ta respiration est saccadée et ton corps douloureux. Tu disparais, ne devenant plus qu'une simple ombre dans la nuit.
Inutile.
Invisible.
Puis le néant.


Elle s'était réveillée en sursaut, essoufflée, la sueur froide perlait sur son front pâle. Il faisait encore nuit, mais elle n'avait pas envie de se rendormir. Ce cauchemar, voilà maintenant plusieurs nuits qu'elle le faisait. Elle se réveillait ensuite en ayant le sentiment d'être faible et inutile. Ce qui était peut-être le cas. Elle s'enfonça dans l'un des fauteuils de la salle commune, le regard fixé sur la fenêtre, à la recherche d'une étoile dans le ciel sombre. Les nuages cachaient la lune, laissant le parc dans l'obscurité la plus totale. Elle se laissait bercer par le bruit du vent et replongeait dans un sommeil lent dont elle fut réveillée lorsque le jour s'était levé.
Elle tentait de cacher ses cernes marquées du mieux qu'elle le pouvait. Aujourd'hui n'était pas le jour où elle devait se sentir fatiguée. Les ASPIC commençaient. Tout se jouait maintenant et elle ne pouvait pas se permettre de se louper. Elle avait donné beaucoup de son temps dans ses révisions, elle ne voulait pas que ce soit en vain.

Pourtant, elle n'avait pas la tête à cela aujourd'hui. Elle ne pensait qu'à Daemon dans son lit d'hôpital. Elle revoyait les traits de son visage crispés par la douleur. Il était là sans être là, elle l'avait remarquée. Elle ne savait rien de ce qu'il avait vécu, n'avait pas eu de détail. Elle avait compris que ceux qui l'avaient prévenus souhaitaient simplement que ce soit Daemon qui lui dise tout. Il avait oublié. Ou bien c'est ce qu'il lui faisait croire. Elle ne le savait pas. Pour le moment, elle voulait simplement qu'il se remette et qu'il revienne à elle le plus rapidement possible. Elle avait peur. Il lui manquait.

***

La fin de ce premier jour d'examen avait sonné. Une journée intense, bien plus que lorsqu'elle avait passé ses BUSES en cinquième année. Loredana avait envie de décompresser, mais ne pouvait pas se rendre à Londres aujourd'hui. Elle avait donc décidé de se rendre à pieds dans le village de Pré-au-Lard, le besoin d'un verre se faisant vraiment ressentir. Marcher lui faisait du bien. Elle avait besoin de sentir cet air qui l'aidait à respirer à plein poumon. Elle avait besoin de se changer les idées ne serait-ce que cinq petites minutes. C'était tout ce qu'elle demandait.

La village avait toujours ce charme qu'elle aimait tant. Il était animé, les enfants se ruaient chez Honeydukes, tandis que les adultes allaient décompresser de leur dur journée aux Trois Balais. C'était ici qu'elle allait se rendre aujourd'hui. Remettant son écharpe autour du cou car oui, il faisait froid aujourd'hui, elle avança vers ce bar très fréquenté par les élèves de Poudlard. Un regard vers la fenêtre lui fit remarquer qu'il y avait un monde fou. Elle préféra donc se diriger vers la véranda, qui semblait moins fréquentée ce jour-là. Balayant la salle des yeux afin de se trouver une place, son regard se posa sur une personne qui ne lui était pas inconnue. Plissant les yeux afin de se remémorer, son regard s'illumina lorsqu'elle eut trouver. Il s'agissait de Theya, la jeune Poufsouffle avec qui elle s'était retrouvée dans la forêt interdite face à une acromentule avant de se faire stopper net dans leur aventure par Jace Becker -elle avait appris son nom par Daemon- le préfet des Serpentard, avant d'être rejoins par Dey, ce qui avait amené une certaine tension d'ailleurs.

Malgré tout, Loredana avait beaucoup apprécié la présence de Theya et avait espéré la revoir. Le hasard faisait bien les choses aujourd'hui. Laissant ses pensées et ses maux au coin de sa tête, elle se dirigea vers la jeune sorcière.

- Tiens ! Salut ! Je ne pensais pas te trouver ici ! Ça te dérange si je m'installe avec toi ?

Elle ne voulait pas non-plus la déranger. Après tout, il y avait-il une raison pour qu'elle se retrouve seule ici ?

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shela Diggle
avatar
Auror
Auror
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Véranda

Message par : Shela Diggle, Lun 18 Juin 2018 - 17:08


Arnaud et Azaël



Hocher la tête à la question du jeune homme et le laisser continuer avant de prendre la parole. Azaël s'approche entre temps, échange de bons procédés quelques mornilles au creux de sa paume et deux cafés à la table. Tu l'as, finalement, ta nouvelle vie qui commence. Tiquer, souhaiter conter conter tout ce qu'il y a eu tout ce qu'il y a toujours, et surtout souhaiter souffler je n'en suis pas si sûre parce que non, non je n'ai pu disparaître et refaire tout refaire, devant toi la même personne qui n'a pas changé non plus, tu sais, mais les mots sont empêchés et par la soudaineté de sa déclaration, et par la présence du jeune monsieur devant soi. Plus tard, ailleurs, se jurer d'attraper Azaël et lui lancer les non-dits.

- Etre auror c'est loin de se cantonner aux combats uniquement, en effet. Il y a les coulisses aussi, et toutes les actions effectuées sur le terrain afin de sécuriser des zones ou d'informer la population, par exemple. Avaler une gorgée de café; noir noir sans sucre, est-ce encore une habitude ? Il serait compliqué de pouvoir intervenir lors de combats si il n'y a pas tout le travail de garde et d'investigation derrière. Laisser des temps toujours parce qu'apparemment il y a besoin d'arrêts, de
virgules
afin de ne pas perdre l'interlocuteur. Pourtant tout lâcher d'un mouvement de mâchoire serait plus aisé, clac, terminé et puis donner parole à l'autre plutôt que de, donner, au temps, de quoi s'infiltrer tout pénétrer et envoyer idées sordides, pas vrai. C'est une bonne idée de s'intéresser à tout afin de voir plus clair afin de peut être deviner plus facilement ce que l'on désir réellement, au fond, sans se lancer tête baissée œillères en place un peu comme ou exactement comme, soi. Ils s'occupent des délits, c'est-à-dire la catégorie d'infractions en dessous des crimes, dont les aurors s'occupent. Etant donné la dangerosité des mangemorts et le fait que souvent, ce sont des crimes et non des délits qu'ils commettent, c'est bien une de nos missions. Un nouveau temps pour lui permettre d'y réfléchir un brin avant de continuer; sans avoir la fibre très pédagogue ou professeur, s'essayer à lui indiquer quelques petites choses. Les deux métiers exercent dans les mêmes domaines : la loi et l'ordre public et privé. Les aurors demandent un meilleur niveau en magie et des aptitudes en général, parce qu'il est plus risqué d'exercer en tant que tel. Il est par contre peu commun de travailler avec les tireurs; les domaines se croisent mais en général, les missions concernent des personnes différentes. Pose toi des questions sur les choses qui, en dehors de ce que tu sais sur les aurors et les tireurs, te plaît. Regard dans le sien, continuer son café en attente d'une réaction.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Theya Alomora
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Véranda

Message par : Theya Alomora, Mer 20 Juin 2018 - 16:14


HRPG : Pardon pour l'attente Marraine...
RP avec Loredana



 

Les yeux fermés, elle réfléchissait au milliers de choses qui s'étaient passé et allaient arriver... Le court-retour à la maison, les BUSES... La vie chargée de Theya lui embrouillait l'esprit. Elle était venue aux Trois Balais afin de se changer les idées, et qui sait, peut-être faire une rencontre inattendue ? En ce moment elle les enchaînait.
Le ciel toujours aussi blanc et triste, tout autant que le regard de Theya. Elle se pencha un peu sur la table en posant son coude pour tenir sa tête avec sa main, attendant le ou la rencontre inattendue, patientant que le destin face son travail et qu'elle puisse se changer les idées. Si les choses sont bien faites, il y aura forcément quelqu'un ou quelque chose pour que je m'évade un peu de cette humeur maussade.

Et ce fut le cas, elle entendit une voix qu'elle connaissait lui parler. Oh ! La jeune Gryffondor ! Loredana !
Elle se tourna vers la Rouge et Or pour lui sourire tandis que cette dernière lui demandait si elle pouvait s'installer auprès d'elle. Tu vois Theya, tout vient à point à qui sait attendre... La Poufsouflette était ravie de revoir sa sauveuse, elle n'avait pas eu l'occasion de faire connaissance avant que Jace les attrape dans la forêt, puis le petit-ami de Loredana... Elle divagua dans ses pensées un instant en se rappelant cette rencontre, et en se souvenant la proposition de Jace pour un escapade nocturne tout les deux, j'aimerai bien que ça se fasse, ça pourrait être amusant avec lui, celui qui m'a prit la main dans le sac.
Elle secoua la tête nerveusement et dit à la Gryffondor :

- "Bien sûr Loredana ! Assis-toi ! Je suis ravie de te revoir ! On a pas eu le temps de se parler la dernière fois et comme je sais que c'est ta dernière année, j'avais peur que l'on ne puisse pas se recroiser. Ton petit-ami ne pas trop embêter pour notre escapade la dernière fois ? Je suis encore désolée, ça aurait été tellement mieux si je n'avais pas croiser cette acromentule et si Jace ne nous avait pas surpris...
" Elle n'osa pas la regarder en prononçant son prénom, sachant très bien que son regard était le livre ouvert de son âme. Elle souri légèrement à ce souvenir, et continua :

- "Comment vas-tu depuis la dernière fois ?" lui lançant un immense sourire, ses yeux pétillants.

Theya que le destin ait choisie une personne comme Loredana pour lui changer les idées, celle-ci lui avait fait une bonne impression à leur première rencontre, même si au tout début notre jeune Poufsouffle était très craintive. Elle n'avait qu'une seule hâte, en savoir plus sur la Rouge et Or.

 
Revenir en haut Aller en bas
Shae L. Keats
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: La Véranda

Message par : Shae L. Keats, Mer 20 Juin 2018 - 18:01




Les Trois Balais
Commande Theya et Loredana



J'suis rien, une absence, l'air de rien, je sais même pas si ça a été remarqué, je sais même pas si les clients habituels se sont inquiété.es. J'devrais m'en foutre, mais j'ai peur, peur d'être encore et toujours une ombre qui longe les murs. J'peux pas prendre de la place dans la vie des gens, dans le monde. C'est comme écrire avec la mauvaise main, ça ne convient pas, malgré les efforts, y a une fausse note qui dérange et qu'on repousse.

Alors je plonge, je trime j'enchaîne, deux gosses, le poste de concierge qui bouffe mes journée, le bar qui bouffe mes nuits et d'autres passe-temps encore, d'autre vies, multiples, qu'il faut réussir à concilier, pour offrir un avenir aux petits-moi. Réussir à vivre, à respirer, entre deux commandes, deux vies. Alors je pose une assiette et je reviens au bar, siffler un verre, puis un autre, et encore un, jusqu'à ce que le monde se floute un peu.
Un problème après l'autre, mais les aiguilles ont au moins le mérite d'être réglées.  

Puis il y a du mouvement, encore un, un soupir et l'absence de personnel qualifié, à croire que je les paye tous à picoler. Alors je lève les yeux au ciel en repensant au gouffre financier que ce bar représente. Alors une commande de plus ne sera jamais de refus, y a les gosses qui jouent toujours sous le bar, et trois pas jusqu'à la véranda. Deux visages, dont un déjà croisé parfois. Mais qu'on ne peut saluer. Alors je m'amène, je me traîne, je claudique un peu, j'me penche, je m'appuie, sur leur fauteuil, toujours cette même distance de sécurité.

Bonjour, bienvenue aux Trois Balais, Qu'est-ce que je vous sers  ?  Je vous conseille de jeter un oeil à notre nouvell gamme de shooters ainsi qu'à notre Poudlarien dont la réputation n'est plus à faire. Toujours la même rengaine, mais l'effort du faux sourire n'est même plus nécessaire. Il y a des journées comme celle-ci dont on attend la fin, pour goûter un minimum de satisfaction. Celle d'y avoir survécu. encore.




©Etc

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Loredana Sparks
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Véranda

Message par : Loredana Sparks, Jeu 21 Juin 2018 - 16:18



Theya et Shae


Sans attendre davantage, Loredana s'était donc installée en face de sa nouvelle amie. Il y avait quelque chose chez elle que la Gryffondor appréciait. C'est une sorcière que l'on pouvait penser calme et posé, mais Lore voyait une force de caractère derrière tout cela. Elle ignorait si elle voyait juste ou non, mais c'était l'impression qu'elle avait en regardant la jeune Poufsouffle. Leur rencontre dans la forêt interdite avait été un pur et heureux hasard. Elle trouvait simplement dommage que tout cela soit arrivé bien trop tard à son goût. Dans quelques jours, elle devrait quitter Poudlard et donc tous les amis qu'elle s'était faite sur place. Elle ne reverrait que les plus importants. Peut-être que Theya en ferait partie ?

Elle avait prévu de boire son petit coup aux Trois Balais toute seule, mais être en compagnie de quelqu'un d'autre lui permettrait de se changer les idées, de penser à autre chose et pourquoi pas, de sourire un peu. Elle ne voulait pas qu'on lui fasse des reproches ou qu'on lui manque de respect aujourd'hui. Ces personnes-là ignoraient probablement ce dont était capable la jeune femme lorsque ce n'était pas son jour... Aujourd'hui, elle voulait qu'on lui parle simplement, sans prise de tête, sans problème. Et avec la jaune et noir, elle savait que ça ne pouvait être que pertinent.

- T'en fais pas pour moi ! Au moins j'aurais eu une dernière sortie mouvementée. Et puis Jace a été cool alors je ne peux pas me plaindre. Quant à Daemon, je n'ai eu aucun soucis. Je sais que sa relation avec Jace n'est pas des plus amicale, mais je pars du principe que ce n'est pas mon problème et il le sait très bien donc tout va bien.

Elle ne pouvait s'empêcher de rigoler lorsque la sorcière s'excusait pour la énième fois.

- Vraiment arrête de t'excuser, je ne pouvais pas rêver mieux comme dernière escapade ! La forêt, l'acromentule, le préfet et Daemon qui se pointe ! Vraiment PAR-FAIT !

Évidemment, il y avait une pointe d'ironie dans ses paroles, mais elle ne mentait pas pour autant. Elle était le genre à apprécier les aventures, les choses inattendues. Si elle se rendait dans la forêt, c'était pour croiser des créatures. Battre cette acromentule a été un plaisir pour elle, même s'il n'était que de quelques secondes.

- Et toi ? Tu es bien rentrée ? Becker ne t'a pas fait de sermons ?

Elles furent coupées par une fameuse question, celle que l'on entend à chaque fois que l'on pénètre dans un bar. Elle devait se l'avouer, la gammes des shooters l'intéressaient assez... Toutefois, elle ne pouvait pas se laisser aller, surtout dans l'état d'esprit dans lequel elle se trouvait actuellement. Et puis, elle se détruisait assez comme cela... Tous les jours. Mais ça, elle était seule à le savoir. Quoique peut-être qu'elle même ignorait le mal qu'elle s'infligeait.

- Non, merci, on verra ça peut-être une autre fois. En revanche, je voudrais bien un Hakuna-Banana s'il vous plait.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Theya Alomora
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Véranda

Message par : Theya Alomora, Ven 22 Juin 2018 - 19:41




Le destin faisait vraiment bien les choses, un instant elle était perdue dans ses pensées de tout ses petits soucis de la vie d'une jeune adolescente apprentie sorcière... Et le moment d'après Loredana était simplement là, à discuter avec la jeune Poufsouffle. Cette dernière était reconnaissante de l'avoir rencontré par hasard, tout comme la première fois dans la forêt.
Loredana avait montré son courage dès leur première rencontre en sauvant la jeune fille d'une acromentule. D'ailleurs, lorsque Loredana fit un rappel à ce sujet, Theya fut parcourue de frissons. Plus jamais je ne veux me retrouver en face de cette chose...

La Rouge et Or évoqua aussi leur rencontre avec le préfet Serpentard, selon elle il avait été cool. En y repensant, Theya se demanda pourquoi elle avait été aussi agressive avec Jace, il n'avait rien fait, il ne les avait même pas sanctionné. C'est juste toi et tes sautes d'humeur Theya ! Elle cita également le petit conflit Jace - Daemon mais préférait ne pas s'en mêler, Theya était d'accord ça ne les regardait absolument pas.
Peu importe ce que l'un ou l'autre avait fait, Jace avait été clément avec les deux jeunes filles. Elle semblait ravie de leur petite escapade, car elle fût mouvementée. Évidemment, elle doit aimer l'action !

Theya n'appréciait pas seulement la jeune fille car elle lui avait sauver la mise et avait même mentit au préfet pour que la jeune Poufsouffle ne soit pas punie, non Theya avait été profondément touchée par la jeune Gryffondor. Dès qu'elle s'était aperçue dans la forêt que Loredana était inoffensive, elle avait eu une bonne impression. Après tout ce n'est pas tous les jours que quelqu'un vole à votre secours ! Elle n'avait pas eu le temps de lui parler, mis à part le petit moment où Jace s'était mit en arrière pour leurs laisser un peu "d'intimité" et qu'elles puissent faire connaissance et au moins connaître chacune leurs prénoms.

Theya rit lorsque Loredana insistait pour lui dire que cette escapade était parfaite, même si elle pouvait y déceler une pointe d'ironie. Elle décida de ne pas s'excuser à nouveau, après tout elles avaient pu se rencontrer comme ça non ?
Loredana lui demanda si elle était bien rentrée, avec le préfet Serpentard... A cette idée elle se remémora se moment, Theya toujours aussi fâchée et lui lançant des pics pour qu'elle rentre vite dans sa salle commune. A ce moment elle ne l'appréciait pas beaucoup, désormais c'était tout autre chose. Elle se rappela le parc... Son premier baiser, la confession de Jace... Quelques heures avec lui qui avaient chamboulé la jeune Poufsouffle. A l’évocation de Jace, les joues de Theya prirent une légère teinte rosée, elle pinça ses lèvres l'une contre l'autre discrètement, et baissa la tête afin d'essayer de cacher son rougissement à sa compagne. Elle s’apprêta à lui répondre, quand la serveuse des Trois Balais montra sa présence en proposant des shooters. Étant mineure elle ne pouvait prendre d'alcool alors elle répondit à la jeune femme :

- "Pas pour moi non plus, je prendrais un Euphoriasis s'il vous plaît"


Attendant de se retrouver seule à seule avec Loredana elle répondit sans plus tarder à la Rouge et Or en souriant :

- "Et bien disons que j'ai lancé encore quelques pics bien pointus sur le Serpent... Mais ça s'est bien passé, je ne sais pas pourquoi j'étais de mauvaise humeur... Surement parce que je me suis faite attaquée et que ça a gaché ma promenade ! Ca m'apprendra à vouloir faire la maline et me rendre dans la forêt seule. Heureusement que tu étais dans les parages d'ailleurs, merci encore" elle souri à sa compagne de table avec un regard pétillant de joie, et reprit "Et toi alors, tu termines cette année c'est ça ? Qu'est ce que tu comptes faire l'année prochaine et cet été ?"

Pleine de joie, Theya était ravie de pouvoir enfin faire connaissance avec sa sauveuse, peut-être qu'elles allaient devenir de grandes amies après tout ?

Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: La Véranda

Message par : Kohane W. Underlinden, Ven 22 Juin 2018 - 21:11




Commande
Esteban



Je suis apparemment reconnue puisqu'Esteban se lève, tout enthousiaste, fidèle à lui-même, bras tendu, avec un sourire qui le caractérise tout à fait. Ce bonhomme est étrange -enfin de plus en plus étrange à mesure que j'apprends à le connaître- comme s'il passait d'un état à l'autre de manière plus que rapide. Il y a deux secondes, il s'énervait tapant sur la table et le voilà, maintenant, prêt à une embrassade en bonne et due forme.
Je lui adresse un sourire radieux, prends ses mains dans les miennes histoire d'instaurer un contact mais ne vais pas jusqu'à le prendre dans mes bras. C'est pas comme si j'étais de service. C'est pas comme si on pouvait me voir. Et que penseraient les gens en voyant la gérante de l'établissement câliner comme ça un client ? Comment, je me préoccupe du regard des autres ? Et depuis quand ? Oui, j'avoue, ça m'arrive parfois. Dur de s'en défaire totalement et d'être entièrement indifférente au monde alentour.
Néanmoins, mon esquisse de contact physique ne suffit pas et c'est Esteban qui se lance dans une amical embrassade à laquelle je ne peux échapper, tandis qu'il me rassurer concernant le mobilier.

Puis.
Tout dérape.
Enfin, c'est assez bizarre, je ne saurais trop comment le décrire. Mais son air change, ce n'est plus l'éclat brillant et amical qui illumine son regard. C'est... autre chose.
Alors que
jdk#*dkp#dpgj
Il fait quoi là ? Il se croit chez lui ou quoi ? Le geste sur la ceinture ne trompe pas : il semble clairement décidé à retirer son short avant de subitement s'arrêter et remonter ce qu'il avait commencé à descendre.

-Eh, oh, on fait pas bar nudistes, nous, je réplique en jetant un regard par-dessus mon épaule. Y'a des p'tits n'enfants parfois ici, et paraît que y'a des moeurs à respecter, j'ajoute dans un murmure presque confidentiel.

La vague de crise semble passée -quoique- et il demande un verre de tequila. Peut-être qu'un peu d'alcool le calmera, oui.
Hochement de tête, air suspicieux et je m'éloigne. Espérant qu'il ne profitera pas de mon absence pour une autre de ses excentricités. J'aime son grain de folie. Mais aux 3B, c'est terrain dangereux parce que public. Puis en plus, c'est mon bar, j'aimerais pas qu'on nous accuse d'attaque aux bonnes moeurs.
Je me dirige à pas rapides vers le comptoir d'où je sors un verre. Chercher une bouteille de tequila, verser le liquide en pur dans son récipient. Ne pas tarder à revenir vers Esteban et déposer sa commande devant lui. Un regard, silencieux. Ne pas partir, comme je l'aurais fait d'habitude. Se contenter de le regarder, debout, face à lui. Puis :

-T'es sûr que ça va ?

Cruciale question.

Esteban R. Lefebvre : 1 verre de tequila : 8 mornilles


©Etc

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shae L. Keats
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: La Véranda

Message par : Shae L. Keats, Hier à 0:11




Les Trois Balais
Commande Theya et Loredana



Il y avait des jours tel qu'aujourd'hui où la violence se faisait ma seule envie, l'envie de cesser d'être insivible. Je me voyais déjà attraper les deux jeunes femmes par les épaules, les secouer comme des poiriers en quête d'une quelconque réaction qui tienne en plus d'une phrase. L'impression d'être autre chose que l'un des meubles du bar.
Et pourtant, comme toujours, je n'en ai rien fait. J'ai juste attendu, debout à leur côté sans rien dire. Les mots comme des ordres, qui détermineront de rien à part ce que je devais faire pour obtenir mon argent à la fin de journée.

Alors j'hoche la tête et je me mets en route vers la cuisine, un Euphoriasis pour la demoiselle, c'est par lui que je commence, les ingrédients s'assemblent, et ça finit par ressembler à quelque chose au final.

Je passe ensuite au Hakuna Banana, un grand classique. Je pose le tout sur mon plateau, et dépose les deux boissons devant leur propriétaires respective, énonçant calmement Ca fera 10 mornilles chacune s'il vous plait, s'il y a besoin d'autre chose, n'hésitez pas à me faire signe et surtout résister à l'envie de demander un pourboire pour payer des nouvelles chaussures aux gosses.
Commande:
 




©Etc

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: La Véranda

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 12 sur 12

 La Véranda

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Les Trois Balais-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.