AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 23 sur 27
La Patinoire
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25, 26, 27  Suivant
Tia Callaghan
Gryffondor
Gryffondor

Re: La Patinoire

Message par : Tia Callaghan, Mar 1 Sep 2015 - 12:32


Sans se faire attendre, Aredhel suivit tout de suite Tia alors qu’elle rebroussait chemin.
Elle posa directement son sac et sa valise, prit soin de bien fermer son manteau et s’élança. Lentement. Comme Tia. La rougeoyante était, tout comme la nouvelle, une débutante en matière de glisse. Elle n’avait rien fait d’autre que de pratiquer la musique et le taekwondo pendant des années, et la banlieue où elle avait habité ne desservait aucune patinoire proche. Au moins, elle avait de bons réflexes.
Tia jeta un coup d’œil vers la nouvelle afin d’assurer une éventuelle chute. Et d’autres questions. Ce qui ne tarda pas à arriver.

-J'ai entendu parler des tableaux qui bougent...Est-ce vrai ? Et j'ai lu dans pleins de livres que la dame des tableaux des Gryffondors qui avait connu Le Héros était toujours là ? Est ce vrai ça aussi?

Tia fut amusée de quelle façon elle nommait l’Elu du XXème siècle. Celui qui avait combattu le Mal pendant sept longues années. Elle avança de quelques mètres sur la glace, en s’essayant à une glissade qui l’a fit perdre l’équilibre, sans qu’elle tombe néanmoins. Ce n’était en aucun cas une question stupide, au contraire cela prouvait qu’elle en connaissait déjà beaucoup sur l’histoire de l’école et ça allait faire bonne impression auprès des professeurs. Aredhel, rougissante, enchaina sur de nouvelles interrogations.

-Mmm...Quels genres de cours sont enseignés ici ? La Magie ? Enfin, c'est certain oui mais les Défenses Contre les Forces du Mal ? Et tout le tralala ? Et les Coupes des Quatre Maisons sont toujours accessibles ? J'ai toujours rêvé d'en faire partie. Je n'ai entendu que du bien à propos de ça !

Et bien et bien, ça en faisait des questions ! Tia se creusa un instant les méninges afin d’apporter une réponse correcte à Aredhel. La Gryffon en avait vu des nouveaux, mais celle-ci semblait avoir une étincelle de curiosité en plus. Certainement parce qu’elle avait vécu dans un pays loin de l’Angleterre… Non ?

-Oui, les tableaux qui bougent existent vraiment, ils sont à leur place depuis des siècles, c’est-à-dire le long des escaliers mouvants qui mènent au Réfectoire et la Grande Salle. Ils ont évolués avec leur temps, mais sont toujours aussi surprenants. Il y en avec qui tu peux discuter ou savoir une information importante qui va se passer les jours suivants. Il y en a d’autres qui écoutent simplement les élèves et essayent d’avoir leur attention.
La Dame des Gryffondors est en effet toujours là, mais elle a bien vieilli. On dit d’ailleurs qu’elle va bientôt être remplacée…

Tia fit une pause afin que l’autre brune enregistre bien ces informations. Elles s’étaient considérablement éloignées de la rive et la Gryffon jugea qu’il était plus prudent de ne pas dépasser le milieu du Lac. C’était généralement l’endroit où la glace était la plus fragile, et où les créatures de sous la surface pouvaient attraper les élèves sans surveillance… La rouge et or continua à expliquer.

-Les Cours de Défense contre les Forces du Mal sont enseignés ici, aussi raccourcie en DCFM. Ensuite il y a les cours d’Enchantements, de Métamorphose –personnellement un de mes préférés-, de Potions, Soins aux Créatures Magiques –il faut avoir le cœur bien accroché !-, Médicomagie, Histoire de la Magie –assez ennuyeux…-. Puis le nouveau directeur… Tia ne put s’empêcher de s’étrangler à moitié tellement ce mot l’horripilait lorsqu’elle pensait au Russe à l’âme de tyran… A créé un nouveau cours, l’Etude des Moldus. Je hais ce cours. Je suis une née moldue et je trouve que les sorciers, du moins certains sorciers, considèrent encore les gens sans pouvoirs comme des êtres inférieurs. C’est dégueulasse de se dire qu’en fait, dans ce cours, les Moldus sont traités simplement comme des personnes à étudier… Comme des animaux. Grimaça la jeune femme.

Elle venait de dire clairement son point de vue et son camp par rapport au chaos qui régnait entre les murs du château depuis la mort de Renata Harshing, l’ancienne directrice. Heureusement, elles étaient seules. Sinon Tia aurait pu jurer qu’elle aurait pu à nouveau goûter à la « plume de torture »…

-Enfin, la compétition pour la Coupe des Quatre Maisons est également, et plus que jamais, d’actualité. Pour l’instant, ce sont les Serpentards qui sont en tête… Rien d’étonnant, je te l’avoue.

A ses mots, Tia tenta d’observer Poudlard à travers la brume de neige qui commençait à se former autour de la plateforme solide. Sombre. La Rébellion allait être éprouvante.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: La Patinoire

Message par : Invité, Jeu 3 Sep 2015 - 22:15


La nouvelle s'essaya a avancer sur la glace, en faisant de petits pas puis en se laissant glisser lentement. Elle s'areta aux cotés de l'autre brunette et la regarda parler.

-Oui, les tableaux qui bougent existent vraiment, ils sont à leur place depuis des siècles, c’est-à-dire le long des escaliers mouvants qui mènent au Réfectoire et la Grande Salle. Ils ont évolués avec leur temps, mais sont toujours aussi surprenants. Il y en avec qui tu peux discuter ou savoir une information importante qui va se passer les jours suivants. Il y en a d’autres qui écoutent simplement les élèves et essayent d’avoir leur attention.
La Dame des Gryffondors est en effet toujours là, mais elle a bien vieilli. On dit d’ailleurs qu’elle va bientôt être remplacée…


La jeune fille fit une petite grimace. Remplacée ? Ce serais domage...Elle repris sa bonne humeur et ecouta ce que disait Tia avec attention.

-Les Cours de Défense contre les Forces du Mal sont enseignés ici, aussi raccourcie en DCFM. Ensuite il y a les cours d’Enchantements, de Métamorphose –personnellement un de mes préférés-, de Potions, Soins aux Créatures Magiques –il faut avoir le cœur bien accroché !-, Médicomagie, Histoire de la Magie –assez ennuyeux…-. Puis le nouveau directeur...A créé un nouveau cours, l’Etude des Moldus. Je hais ce cours. Je suis une née moldue et je trouve que les sorciers, du moins certains sorciers, considèrent encore les gens sans pouvoirs comme des êtres inférieurs. C’est dégueulasse de se dire qu’en fait, dans ce cours, les Moldus sont traités simplement comme des personnes à étudier… Comme des animaux.

Aredhel grimaça aussi. Qui pouvait inventer un cours pareil a part un pauvre idiot, raciste, fou et tyran ? C'est degueulasse oui.

-Je suis née humaine moi aussi. Je deteste le mot '' moldus '' cela sonne comme une insulte. Dit moi, est ce qu'il est net le directeur ? Nan parce que la...

La brunette avait perdu son sourire. Elle regardait Tia dans l'attente d'une reponse maos celle ci enchaina sur ses expliquations.

-Enfin, la compétition pour la Coupe des Quatre Maisons est également, et plus que jamais, d’actualité. Pour l’instant, ce sont les Serpentards qui sont en tête… Rien d’étonnant, je te l’avoue.

Ça n'etonnait en rien la nouvelle. Les Serpentards devaient etre les favoris du directeur fou et pas net...Elle soupira un instant. Si elle deviens Gryffondor comme Tia, elle se promettait qu'elle ferrais tout pour gagner c'te coupe et pour montrer aux Serpis qui mene la dance ici.
Revenir en haut Aller en bas
Tia Callaghan
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Patinoire

Message par : Tia Callaghan, Dim 6 Sep 2015 - 21:31


La nouvelle, plutôt bonne élève, avait écouté la rougeoyante avec une grande attention, ce qui avait redonné à Tia un semblant de confiance en elle. C’était la première fois qu’elle expliquait aussi longtemps le fonctionnement de Poudlard, et ce n’était pas rien. Elle se rendit compte que cela lui plaisait énormément de partager son expérience. Au fond, elle avait attendu cette longue discussion depuis un bon moment. Avec la nouvelle ambiance et le sinistre règlement, certains de ses amies et amis lui avaient en effet tourné le dos, n’osant enfreindre le sacro-saint texte placardé dans le hall principal ou de se faire remarquer par les sbires du directeur. Même chez les Gryffondors, elle avait découvert qu’il y avait des lâches. Peu, certes. Mais tout de même. Elle n’avait jusqu’à présent pas suivi leur chemin. Elle le considérait comme un non-retour qu’elle ne se pardonnerait jamais.

-Je suis née humaine moi aussi. Je déteste le mot '' moldus '' cela sonne comme une insulte. Tia acquiesça à cette remarque. Dit moi, est ce qu'il est net le directeur ? Nan parce que la...

La mine de la brunette se fit soudainement très sérieuse. Celle de Tia se rembrunit d’avantage. Il était temps de lui dire ce que tout le monde savait. Même si son interlocutrice n’avait pas encore été répartie ou installée dans le château, il fallait qu’elle sache que la vie avait changé là-bas. Et qu’elle allait vraiment devoir faire preuve d’un sacré stoïcisme pour pouvoir survivre.

-Hum. Comme tu me l’as demandé, je te réponds que non, le directeur n’est pas net du tout. Il y a trois mois, nous avions encore une autre directrice, nommée Renata Harshing, et qui était une admirable sorcière. Et puis un jour… Nous étions tous rassemblés pour le dîner et… Tia s’efforçait de rester forte, mais l’abominable scène ne l’avait pas quitté tout au long des jours. Et Renata a été foudroyée. On ne sait pas comment. C’était un grand bordel. Des gens du Ministère sont venus fouiner, mais ils n’ont rien trouvé et ont conclu à une mort non-classée, ou accidentelle. Un mois après, le Russe Sergei Kholov était élu directeur de Poudlard. Il veut réformer l’école, faire des élèves une élite pour la société. Mais ce qu’il n’a pas compris, c’est qu’il ne pourra jamais changer les élèves, du moins une grande partie. Parce que ce n’est pas lui l’ »âme » du château. C’est nous.

Un silence passa, où tout le poids des paroles de Tia s’évapora progressivement dans les feuillages nus des arbres alentours. La rouge et or observa les réactions de la nouvelle. A peine arrivée, celle-ci se retrouvait plongée dans un univers qui n’était finalement plus si chaleureux que ça. De plus, elle était une humaine, comme elle. Ça n’allait pas être facile d’assimiler cette vie, ici. Mais en parlant de née-moldue…

-Au fait, je ne t’ai pas encore posé la question : d’où viens-tu ? A ton accent, on dirait que tu as fait un long voyage jusqu’en Angleterre !

Elle fit plusieurs cercles à la file, savourant la sensation de légèreté que lui procurait la glisse. L’air était pur. Pas âcre, comme entre les murs de Poudlard… Le poids permanent sur son cœur se libéra un peu.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: La Patinoire

Message par : Invité, Mar 8 Sep 2015 - 9:40


La nouvelle arreta de batiffoler sur la glace et se tennait bien droite, le regard fixé dans celui de Tia, ecoutant attentivement ses paroles.

-Hum. Comme tu me l’as demandé, je te réponds que non, le directeur n’est pas net du tout. Il y a trois mois, nous avions encore une autre directrice, nommée Renata Harshing, et qui était une admirable sorcière. Et puis un jour… Nous étions tous rassemblés pour le dîner et...Et Renata a été foudroyée. On ne sait pas comment. C’était un grand bordel. Des gens du Ministère sont venus fouiner, mais ils n’ont rien trouvé et ont conclu à une mort non-classée, ou accidentelle. Un mois après, le Russe Sergei Kholov était élu directeur de Poudlard. Il veut réformer l’école, faire des élèves une élite pour la société. Mais ce qu’il n’a pas compris, c’est qu’il ne pourra jamais changer les élèves, du moins une grande partie. Parce que ce n’est pas lui l’ »âme » du château. C’est nous.

La brunette avala sa salive lentement et son regard s'assombris. Elle essaye de voir le chateau immense, mais la brume l'en empechait. Toute son envie d'aller dans cette ecole etait partie d'un seul coup. Elle sentait quelque chose de mal se preparer dans l'air et voulait s'en tenir le plus loin possible mais c'etait bien trop tard. Elle aurait a participer. Enfin, si tous les eleves de cette ecoles sont aussi simpas que Tia, la jeunette pourrais bien se plaire dans ce chateau a l'air morbide.

-Au fait, je ne t’ai pas encore posé la question : d’où viens-tu ? A ton accent, on dirait que tu as fait un long voyage jusqu’en Angleterre !

Le jeunette reporta son regard sur la rouge et repris peu a peu sa bonne humeur et son sourire habituel. Des souvenirs de son ile natale lui revinrent petit a petit a l'esprit. Les cocotiers, la chaleur...Puis ensuite du pay d'ou elle vennait. La verdure, les paysages a couper le souffle.

-Je visn de Nouvelle Zelande. Enfin, je suis née a Tahiti puis j'ai demenagé en NZ.J'ai un horrible accent je sais...Enfin, on m'a toujours dit que c'etait charmant alors...

Elle fit un grand sourire et relacha un peu son corp. Elle commenca a glisser toute en douceur sur la neige en regardant vers le bas pour boir si elle pouvait apercevoir quoi que ce soit. Mais bon, elle n'arriva pas a voir grand chose alors abandonna.

Elle sourit a Tia. Sans cette fille, elle n'aurait pas été au courant de tout ça et elle se serait perdue, puis quand elle aurait retrouvé le chemin du chateau, elle se serais fait punir par ce dirrecteur fou.
Revenir en haut Aller en bas
Tia Callaghan
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Patinoire

Message par : Tia Callaghan, Mer 9 Sep 2015 - 18:46


En attendant une réponse, Tia voyait bien que ce qu’elle venait d’expliquer était assez dur à digérer pour la brunette. Elle ne savait pas quoi dire, car elle non plus n’avait pas su comment réagir lorsque Kholov avait mis en place son règlement. Ce n’est que lorsqu’elle avait reçu son premier châtiment que la limite de ce qu’elle pouvait supporter comme humiliation avait fini par se briser.

-Je viens de Nouvelle Zélande. Enfin, je suis née à Tahiti puis j'ai déménagé en NZ. J'ai un horrible accent je sais...Enfin, on m'a toujours dit que c'était charmant alors...

La svelte jeune femme fit un sourire à la rouge et or, tentant tant bien que mal de cacher son angoisse de ce qui l’attendait à l’intérieur du château. Tia aurait voulu la rassurer, lui dire les bon mots, mais pour la première fois sa nature chaleureuse restait en retrait. Elle ne pouvait pas faire cela, tout simplement car cela enjoliverait la réalité tout comme le directeur le faisait certainement lorsqu’il faisait son rapport au Ministère de la Magie. A moins, bien sûr, que le fameux Ministère ne soit impliqué dans ses affaires… Elle finit par émettre une réaction face à ce que lui avait révélé Aredhel.

-Waw, mais c’est super loin ! Je ne m’imagine même pas le décalage horaire… Effectivement, je trouve ton accent très distingué. Dit Tia avec un clin d’œil amical. Mais, vu que tu ne rentres à Poudlard que cette année, dans quelle école as-tu étudié auparavant ? Je n’ai jamais entendu un quelconque nom d’école de sorcellerie en Nouvelle-Zélande. Fit-elle remarquer.

La rougeoyante avait décidé de faire une pause sur la terre ferme, le froid lui gelant les pieds à travers ses bottines, pourtant conçues pour résister à des températures extrêmes. Sans doute s’était-elle encore fait avoir pendant les soldes, les affaires n’étaient jamais son point fort… Surtout dans le monde sorcier. Il allait vraiment falloir un jour qu’elle tilt comment négocier. Elle observa un instant la nouvelle, qui s’était finalement détendue. Ses pas se faisaient plus assurés sur la glace, mais Tia était en alerte, au cas où.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: La Patinoire

Message par : Invité, Dim 13 Sep 2015 - 6:55


J'ai été longue haha, sorry ! Love ya <3



-Waw, mais c’est super loin ! Je ne m’imagine même pas le décalage horaire… Effectivement, je trouve ton accent très distingué.Mais, vu que tu ne rentres à Poudlard que cette année, dans quelle école as-tu étudié auparavant ? Je n’ai jamais entendu un quelconque nom d’école de sorcellerie en Nouvelle-Zélande.

Aredhel fit un leger sourire a la rouge et or. Le decalage horraire ne faisait rien a la nouvelle, qui avait l'habitude de rester trainer dans les couloirs de son école ou encore dans les jardins jusqu'a très tard dans la soirée. Elle ne dormait pas beaucoup, et pourtant avait l'air totalement reposée. Elle reflchis un instant, essayant de se rappeller le nom de son ancienne école. L'institut des Sorcieres de Salem. C'etait la seule ecole dont la jeunette se rappellait.

-En fait, j'ai changé pas mal de fois d'écoles, mais la seule dont je me souvien, c'est L'institut des Sorcieres de Salem. J'ai toujours détesté cet endroit ou l'on apprend que l'histoire de la magie, rien d'autre.

La brunette fit un sourire plus sincere et retourna sur la tere ferme, comme Tia. Elle jetta un coup d'oeil au chateau puis reporta son attention sur son amie.

-Ne devrions-nous pas commencer a retourner vers le chateau ? J'ai peur de rater quelque chose ou de me faire punir a cause d'une raison quelquonque...

Elle jetta un regard au Lac gelé puis a la rouge et or devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Tia Callaghan
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Patinoire

Message par : Tia Callaghan, Lun 21 Sep 2015 - 21:08


-En fait, j'ai changé pas mal de fois d'écoles, mais la seule dont je me souviens, c'est L'institut des Sorcières de Salem. J'ai toujours détesté cet endroit où l'on apprend que l'histoire de la magie, rien d'autre.

Elle fit un sourire à Tia, qui la regarda regagner la berge. La rougeoyante voulut émettre un avis, mais Aredhel lui ôta les mots de la bouche. La brume se faisait plus épaisse autour du Lac à présent, et la nuit commençait à tomber. Il devenait peu prudent de rester dans les parages, et il allait falloir une petite trotte avant l’arrivée à l’école.

-Ne devrions-nous pas commencer à retourner vers le château ? J'ai peur de rater quelque chose ou de me faire punir à cause d'une raison quelconque...

Tia eut simplement à acquiescer, tandis qu’elle aidait la brunette à ramasser ses affaires en lui portant un de ses sacs. Elles marchèrent. Tia prévenait la nouvelle lorsqu’il y avait une branche d’un arbre mort en travers de leur route, ou bien les endroits où il fallait absolument s’éloigner de l’eau… Question de sécurité.

La rouge et or était finalement assez satisfaite de cette rencontre. Elle aimait beaucoup la personnalité de cette Aredhel, qui était un peu intrépide et folle sur les bords. La folie était le mot d’ordre avec sa bande d’amis, alors évidemment Tia était aux anges lorsqu’un nouveau membre faisait preuve de cette maturité et légèreté d’esprit.  
D’un autre côté, elle sentait qu’elle n’avait, une fois de plus, pas fait une rencontre ordinaire. Ce lien n’allait pas s’arrêter là. Sûrement auraient-elles encore de nombreuses occasions de se voir. Voilà que Tia s’était improvisée tutrice, et vu qu’elle lui avait parlé de la Rébellion d’une façon plus ou moins implicite, il allait certainement falloir la rallier à la cause de la plupart des élèves.

Tia fit un sourire réciproque à Aredhel alors qu’elles longeaient, mètre après mètre, l’immense nappe de glace. La rumeur des bruits de pas, des bavardages et de l’effervescence de la préparation à la Répartition était en train de battre son plein, au château, dont les lumières se faisaient plus distinctes à chaque pas. Ça mettait toujours la Gryffon la tête dans ses souvenirs de première année. C’était ça, sa vie. C’était ça, le monde des sorciers.

-Je t’accompagne jusqu’à la Salle, comme promis? Je t’aiderai aussi à ranger tes affaires, ne t’en fais pas. Ah oui, et puis je te préviens, va y avoir des étages à monter. Ça va être drôle, les escaliers n’en font qu’à leur tête. Ajouta malicieusement Tia en faisant un petit clin d’œil à Aredhel.


-Fin du Rp-
Revenir en haut Aller en bas
Wendy Lawrence
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Patinoire

Message par : Wendy Lawrence, Sam 19 Déc 2015 - 10:35


~RP AVEC MAUD MANCHESTER: Une mauvaise blague~

Wendy se réveilla de bonne humeur. Et avec elle, bonne humeur était synonyme de farce. Elle bondit hors de son lit, s'habilla en deux temps trois mouvements et fila dehors. Le froid glacial qui régnait lui mordit le visage. La jeune fille l'ignora et gambada vers le parc en quête d'un mauvais tour à faire à la première personne qui passerait. C'est à qu'elle aperçut le lac gelé et qu'une idée diabolique lui traversa instantanément l'esprit.
Elle rejoignit la patinoire et fit apparaître des patins par magie. Elle les mit à ses pieds et s'élança sur la plaque de glace. Elle fit un tour sur elle-même en riant, manqua de se casser la figure et se rattrapa de justesse. Puis elle s'arrêta au centre du lac. Ici! C'était l'endroit parfait. Elle s'assit dans le froid et se battit avec un de ses patins pour l'ôter. Elle y parvint enfin et commença la mise en place de son plan. L'adolescente se mit à frapper la glace de toutes ses forces avec la chaussure. Une fissure apparut. La jeune aigle y coinça le patin et prit sa baguette. Elle prononça une formule du bout des lèvres pour briser l'épaisse couche de glace. Elle eut des difficultés pour y parvenir mis y arriva finalement, c'était l'essentiel. Elle recoucha le trou d'une fine couche de neige pour que ça ne se voie pas. Elle vérifia une dernière fois les préparatifs et sourit satisfaite. Là, elle remit son patin à glace. Enfin... Ce n'est pas qu'il faisait froid mais un peu quand même. Voilà comment la Serdaigle espérait que les évènements allaient se dérouler. Elle attirerait sa proie vers elle en prétendant qu'elle avait coincé son patin et qu'elle n'arrivait pas à s'en défaire. La victime approcherait pour l'aider, passerait sur la couche de neige et tomberait dans l'eau. Evidemment, Wendy avait chauffé l'eau à cet endroit pour ne pas que le malheureux soit congelé sur place. Mais ce sera tout de même hilarant de la voir complètement trempée. Le seul inconvénient serait qu'elle se ferait sûrement réprimandé par un professeur ou un préfet mais peu importe, elle avait l'habitude. Wendy, très fière d'elle se mit à guetter les alentours. Sans résultats.
La jeune fille pas très patiente s'éloigna pour aller faire un tour. Elle n'aurait qu'à tendre l'oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Maud Manchester
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Patinoire

Message par : Maud Manchester, Dim 20 Déc 2015 - 12:32


RP with Wendy Lawrence - Une Mauvaise Blague

Maud était sortie dehors malgré le froid ayant envie de prendre l'air. En effet, elle restait souvent cloitrée dans le château pour lire et faire ses devoirs, voire pour dessiner et ne profitait plus de l'extérieur. Elle se dirigea vers le lac, complétement gelé. C'était une vraie patinoire... Il devait y avoir une vingtaine de centimètres d'épaisseur de glace en dessous... Maud sortit un exemplaire de Sorcière Hebdo puis commença à le lire, malgré la température glaciale. Soudain, un vent violent emporta son magazine au centre de la "patinoire".

- Zut !

La surface était glissante et Maud était sure qu'elle allait se casser la figure mais elle monta tout de même sur la couche de glace. Elle posa un pied devant l'autre. Alors qu'elle allait poser un 5 ème pas, elle tomba à plat ventre sur la glace, le menton en premier.

- Argh !

Elle se releva et pointa sa baguette sur son menton ensanglanté :

- Espiskey !

La plaie se referma bien vite et Maud recommença à avancer. Enfin, elle arriva au centre de la patinoire. Elle allait faire un pas pour ramasser son magazine quand soudain, elle se retrouva trempée. Elle s'était enfoncée dans un trou creusé dans la glace. C'était certainement une mauvaise blague. Par bonheur celui ou celle qui avait fait ça avait pensé à chauffer l'eau. Heureusement car sinon, Maud se serait retrouvée congelée ! Elle essaya de sortir de là mais n'y arriva pas. Le froid lui mordait son visage trempé. Le lac était profond et Maud dût nager en sur place, la tête en dehors du trou pour ne pas couler.

- AU SECOURS ! AU SECOURS ! VENEZ M'AIDER JE VOUS EN PRIE !

Maud essaya de poser ses mains sur le bord du trou glacé mais celui ci était beaucoup trop froid et glissant. La Serdaigle commençait à couler ce qui n'était pas bon signe. Elle pria pour que quelqu'un la sorte de la, et en vitesse...

Revenir en haut Aller en bas
Wendy Lawrence
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Patinoire

Message par : Wendy Lawrence, Lun 21 Déc 2015 - 8:30


Wendy commençait à trouver le temps long. Elle se mit à faire voler la neige avec sa baguette. Quand soudain, il se passe enfin quelque chose. Des cris retentirent du côté de la patinoire. La jeune aigle hésita. Devait-elle y aller et se faire démasquer ou rester là et observer la suite des évènements? Elle opta pour la première solution tout simplement parce que si sa victime ne savait pas nager, non seulement l'adolescente deviendrait une meurtrière, mais en plus elle se ferait renvoyer de Poudlard.
Arrivée au lac, elle se mit à scruter les alentours. C'est là qu'elle la vit, une jeune fille qui se débattait dans l'eau. Oulala, ça ne sentait pas bon. Elle avait l'air de ne pas arriver à sortir. Wendy regarda vers le château, songeuse. Elle devrait peut-être aller chercher de l'aide mais ce serait sûrement trop tard, la jeune fille se serait noyer. La Serdaigle s'élança alors sur la couche de glace. Elle dérapa, fit une glissade sur quelques mètres et... Faillit tomber dans son propre piège. Heureusement, elle se rattrapa de justesse au bord et parvint à se relever. Elle attrapa alors le bras de la fille -qui se révéla d'ailleurs être de la même maison qu'elle- et tira. Le problème, c'est que leurs mains à toutes les deux glissaient à cause de l'eau. En parlant d'eau, celle que Wendy avait chauffé devait se refroidir de plus en plus. Il était grand temps de la sortir de là et vite!

Ne t'inquiètes pas, ça va aller. Essayes de t'accrocher au bord.

Wendy commençait sérieusement à paniquer, sa "blague" virait au cauchemar. Elle coinça son pied contre le rebord, attrapa la jeune fille par la manche et tira de toutes ses forces. Tant et si bien que malgré le froid glacial qui régnait, elle commença  avoir chaud. Elle tira, tira et tira encore gagnant quelques centimètres à chaque fois. Si la manche craquait, elles étaient foutues.

Courage, on y est presque. Tu tiens le coup?
Revenir en haut Aller en bas
Maud Manchester
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Patinoire

Message par : Maud Manchester, Lun 21 Déc 2015 - 11:53


Alors que Maud n'allait pas tarder à couler au plus profond du lac, une jeune fille de Serdaigle accourut vers elle. Elle glissa dangereusement sur la glace et s'arrêta de justesse au bord du trou. L'eau chaude commençait à se refroidir... Elle prit Maud par la manche et essaya de la soulever. Mais leurs deux mains glissaient à cause de l'eau.

- Ne t'inquiètes pas, ça va aller. Essayes de t'accrocher au bord.

La blondinette aux cheveux trempés obéit à la jeune fille. Mais ses mains glissantes refusaient d'obéir, retombant dans l'eau lamentablement. L'eau devenait maintenant glaciale et elle se sentit comme percée par mille lames de rasoir. Elle essaya de limiter ses mouvements dans l'eau pour ne pas s'épuiser. Finalement, sa sauveuse calla son pied contre le rebord du trou et tira encore et encore. Maud se sentit hissée.

- Courage, on y est presque. Tu tiens le coup?
- Ca... Ca va... articula t-elle.

Soudain, elle entendit un petit craquement au niveau de sa manche. Sa cape allait se déchirer. Malgré le froid et la panique qui lui engourdissait la gorge, elle parvînt à articuler :

- Baisse ma manche... et... et prends moi par le poignet. Je vais faire de même. Comme... comme... ça...

Trop tard. La manche avait lâchée en un craquement. Maud eut tout juste le temps de reprendre sa respiration qu'elle se retrouvait déjà sous l'eau. Elle essaya d'ouvrir les yeux pour se repérer mais le froid était trop fort. Finalement, malgré sa vision brouillée, elle put voir le trou. La Serdaigle nagea vers le haut, le souffle court. Elle put à peine reprendre sa respiration qu'elle se retrouva à nouveau dans l'eau. Finalement, rassemblant toutes ses forces, elle leva une main hors de l'eau pour que sa sauveuse puisse faire son devoir. La main en l'air et la tête sous l'eau, elle se sentit faiblir. Si sa sauveuse ne faisait pas vite, Maud Manchester ne serait plus de ce monde d'ici un nombre de minutes limité...


Revenir en haut Aller en bas
Wendy Lawrence
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Patinoire

Message par : Wendy Lawrence, Mar 22 Déc 2015 - 17:09


Ca... Ca va...

Mais Wendy voyait bien que ça n'allait pas. Elle s'accrochait désespérément à la manche comme elle se serait accroché à la vie. Ses larmes se mirent à couler. Elle allait être renvoyé de Poudard pour avoir fait ça. Elle irait même peut-être à Azkaban, se mit-elle à délirer en pleurant et en tirant de plus belle.

- Baisse ma manche... et... et prends moi par le poignet. Je vais faire de même. Comme... comme... ça...

La jeune fille n'eut même pas le temps de répondre "ok" que la manche craquait. La malheureuse coula dans l'eau à présent glaciale. Des tremblements incontrôlable prirent Wendy. Un unique mot résonnait en boucle dans sa tête "meurtrière, meurtrière, meurtrière..." Elle s'apprêta à plonger quand elle vit une main. Elle sauta désespérément dessus et planta ses ongles dans la peau glacé pour être sûre de ne pas la lâcher. Elle savait que si ça arrivait, ce serait la fin. Elle tira petit à petit. Mais l'eau rendait la jeune fille en danger lourde. Il lui fallut un bout de temps mais elle finit par la sortir de l'eau. Là, elle resta en haletant puis bégaya à l'adresse de la seconde Serdaigle.

Je suis navrée. Tout est ma faute. Je... Il faut te conduire à l'infirmerie. Il faut...

C'est en disant ces mots que le petit danger public réalisa que l'adolescente avait surtout besoin de se réchauffer et de se reposer. Elle sortit sa baguette et murmura un sort pour la sécher. Malgré cela, elle avait passé beaucoup de temps dans l'eau gelée et il lui en faudrait tout autant pour qu'elle se réchauffe complètement. Quand Wendy fut capable de marcher, elle passa un bras sous sa camarade et dit sans pouvoir s'arrêter de pleurer:

Un dernier petit effort pour rejoindre ta chambre ou l'infirmerie. A moins que tu préfères que j'aille chercher de l'aide?

Il fallait la mettre en sécurité. Wendy s'expliquerait ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Maud Manchester
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Patinoire

Message par : Maud Manchester, Mer 23 Déc 2015 - 12:23


D'un seul coup, Maud sentit des ongles s'enfoncer profondément dans sa peau, si bien qu'elle fut prise d'une vive douleur au poignet. Elle lâcha un peu d'air sous l'eau et se retrouva bien vite le souffle court. Maud put lever la tête et reprendre son  souffle avant de replonger dans l'eau tant l'eau l'alourdissait. Au bout de quelques minutes, sa sauveuse parvînt à la ramener sur la glace. Maud fut secouée de froid et se tortillait dans tout les sens, choquée et gelée. Elle se roula en boule et pleurnichant. Elle avait cru qu'elle ne s'en sortirait jamais. Finalement elle sécha bien vite ses larmes et continua à se tortiller, cherchant à tout prix la chaleur. Mais la glace et ses vêtements mouillés n'arrangeaient en rien sa quête de chaleur.    

- Je suis navrée. Tout est ma faute. Je... Il faut te conduire à l'infirmerie. Il faut...

Tout est ma faute ? Sa sauveuse devait certainement halluciner. Une fille si aimable et volontaire ne pouvait avoir crée ce piège. A moins que... Mais Maud était beaucoup trop mal en point pour penser. Elle regarda ses mains , sa peau était devenue grisâtre et ses lèvres bleues. La deuxième Serdaigle murmura un sort pour sécher la malheureuse. Elle était en larmes, comme si elle s'en voulait énormément. Soudain, Maud se sentit prise. Sa sauveuse la portait et l'aidait à marcher.

- Un dernier petit effort pour rejoindre ta chambre ou l'infirmerie. A moins que tu préfères que j'aille chercher de l'aide ?

Maud était morte de froid malgré le sort jeté par la Serdaigle. Elle parvînt à bégayer :

- Emmène moi à l'infirmerie... Et ne me laisse pas crever s'il te plaît...

Malgré sa mésaventure, Maud avait gardé son éternel caractère de cochon. Elle parvînt à se lever et
à marcher. Plusieurs fois, elle trébucha, mais sa sauveuse la maintenait sur le droit chemin. Les deux jeunes filles prirent donc la direction de l'infirmerie, avançant d'un pas très lent.


FIN DE RP
Suite à l'infirmerie



Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Linoa Pluma
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Patinoire

Message par : Linoa Pluma, Dim 6 Mar 2016 - 17:39


Pv avec Asclépius Underlinden et Amnesius Croupton

Arrivée au bord du lac, Linoa écarquilla ses grands yeux bleu-gris ; c'était la première fois qu'elle voyait le lac entièrement gelé d'aussi près. D'habitude, quand les températures étaient aussi basses, elle restait bien emmitouflée dans une couverture, quelque part dans la salle commune... Mais aujourd'hui, elle avait décrété que c'était le jour idéal pour aller patiner un peu. Apparemment, elle n'était pas la seule à avoir eu cette pensée : malgré l'heure matinale, une dizaine d'élèves étaient déjà en train de virevolter joyeusement sur la glace. Arf... Elle aurait préféré pouvoir s'entrainer à patiner en toute discrétion. Mais bon, puisqu'elle était là... Elle s'assit sur le ponton, où étaient entreposées plusieurs paires de chaussures, et défit les siennes après avoir préalablement retiré ses moufles. Elle enfila la vieille paire de patins appartenant à sa mère, que cette dernière lui avait envoyée par hibou suite à la demande de sa fille. Normalement, elles avaient la même pointure de pieds... Linoa en eut la confirmation avec soulagement quand elle eut fini de les ajuster et de les lacer.

Replaçant correctement son bonnet gris sur sa tête, elle remit ses moufles, déposa les lames des patins sur la glace et se releva sur ses pieds en se tenant fermement au ponton. Bon, elle était debout, et sur la glace. C'était plutôt un bon départ. La dernière fois qu'elle avait patiné, elle devait avoir quoi... 10 ans ? Elle avait toujours aimé le patinage, surtout les concours de patinage artistique, qu'elle avait regardés chaque année de son enfance. Malheureusement, elle n'avait pas beaucoup de pratique de la discipline derrière elle...

Linoa testa la qualité de la glace du bout du patin. Ça glissait bien. Elle regarda à droite et à gauche. Pourquoi n'y avait-il pas de barrières tout autour du lac, comme pour les patinoires moldues ? A défaut de ça, la jeune fille décida de laisser une main sur le ponton et d'en faire le tour en patinant maladroitement, espérant que personne ne faisait trop attention à elle. Elle refit la même chose en ne se tenant plus, mais en gardant la proximité du ponton comme sécurité. Bon... Le résultat n'était pas très gracieux, mais au moins tenait-elle en équilibre et avançait-elle convenablement.

La Serdaigle sentit alors un regard dans son dos, et se crispa. Quelqu'un avait remarqué son petit manège... Alors, pour ne pas avoir l'air ridicule plus longtemps, elle prit son courage à deux mains et décida de s'éloigner du ponton, pas trop vite, les mains prêtes à la rattraper en cas de chute, tentant tant bien que mal d'avoir l'air à l'aise. Elle fit quelques glissades puis, hardie, comme ça avait l'air d'aller plutôt bien, tenta une petite accélération en ligne droite. C'était sans compter sur le fait qu'elle ne savait pas comment s'arrêter... Et surtout, qu'un inconnu aux cheveux châtain clair venait de se placer pile dans sa trajectoire.

— Attentioooon ! voulut prévenir la jeune fille en arrivant dangereusement près du jeune homme.

Malheureusement, c'était trop tard : elle lui rentra dedans et, dans sa dernière tentative pour l'éviter, vint violemment s'écraser les fesses contre la glace... Ouille...

— Je suis terriblement désolée, je... Je n'ai pas réussi à freiner...

Et désolée, elle l'était vraiment. A vrai dire, elle n'avait qu'une envie : se remettre sur ses patins et filer hors du lac pour ne plus jamais y revenir. Encore fallait-il qu'elle réussisse à se remettre debout...


Dernière édition par Linoa Pluma le Mar 8 Mar 2016 - 22:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asclépius Underlinden
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: La Patinoire

Message par : Asclépius Underlinden, Lun 7 Mar 2016 - 0:20


"  Tiens, il neige. ", fut la première pensée du Serpentard, tandis qu'il nouait méticuleusement sa cravate. Pensif, et un brin nostalgique, il observa les flocons tomber une bonne partie de la mâtinée. Qu'y pouvait-il ? L'Hiver anglais lui rappelait cruellement son enfance plus ou moins heureuse, mais enfance tout de même, dans le château familial au Schleswig-Holstein. Et dans ce Länder près de la frontière danoise, les températures étaient rudes, c'était peu de le dire ! La neige était ainsi pour lui un joyeux prétexte à la rêverie, ainsi qu'un vague retour en enfance. Pourrait-il en profiter ?
Après le dîner, le jeune homme regagna bien vite sa salle commune, afin d'ouvrir son imposante malle en toute intimité. Après un court instant de recherches minutieuses, il mit enfin la main sur ce qu'il recherchait : ses patins à glace. Asclépius, en bon observateur qu'il était - en toute modestie bien sûr -, n'avait pas manqué de remarqué, l'Hiver de sa première année à Poudlard, que le lac pouvait gelé. Et qui dit lac gelé, dit risque de noyade et mort dans d'atroces souffrances, ainsi que du patin à glace ! Et il comptait bien s'adonner à cette activité dès le lendemain. C'était son petit rituel, quand venait l'Hiver à Poudlard : aller patiner. Il ne prétendait pas être le plus élégant, ou le plus gracieux sur la glace, mais au moins il tenait debout, et ça n'avait pas été une mince affaire que d'arriver jusque là !

C'est dans cet état d'esprit qu'il se dirigea vers le lac du château au petit matin une fois sa collation matinale avalée. L'air était frais, voire glaciale, mais il ne neigeait plus. En prévision, le jeune homme s'était vêtu plus chaudement que d'ordinaire et arborait avec élégance son riche manteau de laine au col de fourrure. Authentique la fourrure, bien entendu. Qu'était-ce donc que cette horreur moldue qu'était le synthétique ? Sa peau délicate ne pourrait jamais supporter une telle texture !
Le Serpentard prit le temps de chausser ses patins comme il fallait, avant de se hisser (bon gré mal gré), sur ses deux jambes et de gagner la glace. Et bien, il n'avait pas perdu la main ! Ou plutôt le pied ! ... Quoique... Il ferait peut-être mieux de rester à patiner non loin du bord, c'était probablement plus sûr pour sa personne (et éventuellement pour celle d'autrui).

Prudent, Asclépius faisait le tour du lac, sans trop s'éloigner du bord, comme le faisait également quelques uns de ses camarades. ça avait l'air d'aller, il se débrouillait... Le tout c'était de rester bien droit non ? Pouvait-il seulement faire confiance à ses pieds ?
Ses interrogations restèrent cependant sans réponses : il entendit un cri, trop tard ! Dans une belle dégringolade, il échoua sur le sol et son auguste postérieur heurta douloureusement la surface glacée du lac. Ouille... Quelle douleur... Quelle affreuse douleur pour son coccyx ... Allait-il seulement y survivre... ? Sur le moment, il en doutait fort. Et à quoi devait-il cette chute ? Pas son inattention quand même...

Ou plutôt à qui...
L'air furieux, le Serpentard se redressa, une grimace douloureuse sur le visage. La souffrance ne le mettait jamais de bonne humeur : son prochain interlocuteur allait déguster, parole d'Asclépiousse !
Ou interlocutrice plutôt, s'il considérait la jeune fille, encore sur la glace, qui avait toute les peines du monde à se relever. Ah ça oui, désolée, elle pouvait l'être !

" - Espèce d'empotée. Cracha-t-il aimablement. "

Le jeune homme soupira d'agacement avant de venir aider la Serdaigle à se remettre sur ses patins. Il était à peu près sûr de l'avoir déjà croisé quelque fois en cours. Lesquels ? Il ne savait plus. Son nom ? Il ne fallait pas trop lui en demander. Déjà qu'il avait prit sur lui pour relever sa camarade...
Tiens, d'ailleurs, pourquoi cet élan d'altruisme ? Ah oui : c'était bien plus plaisant d'humilier quelqu'un de votre taille.

" - "Pas réussi à freiner" ? Mais tu es un vrai danger public ma parole ! Tu me rappelle ces abrutis de Moldus à la montagne, qui sont incapable de se comporter avec le minimum de civilité et de sécurité requise sur les pistes de skis. Fais attention où tu vas. Il croisa les bras d'un air supérieur, pour toiser la jeune fille d'un air hautain. Tu as eu de la chance de tomber - littéralement -, sur ma personne : d'autres auraient été bien moins compréhensifs. "
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Linoa Pluma
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Patinoire

Message par : Linoa Pluma, Mar 8 Mar 2016 - 22:42


- Espèce d'empotée.

Linoa grimaça sous l'insulte. Ou peut-être était-ce à cause de la douleur engendrée par la chute... Dans les deux cas, elle le méritait. Alors qu'elle se demandait sérieusement comment elle allait faire pour se relever, et s'il allait lui falloir enlever ses patins pour y arriver, le jeune homme qu'elle venait de faire tomber vint l'aider à se relever malgré son évidente rancoeur. Un gentleman. Linoa rougit en murmurant un petit "merci".

- "Pas réussi à freiner" ? Mais tu es un vrai danger public ma parole ! Tu me rappelle ces abrutis de Moldus à la montagne, qui sont incapable de se comporter avec le minimum de civilité et de sécurité requise sur les pistes de skis. Fais attention où tu vas.


Ah. En fait, il l'avait relevée pour mieux la sermonner, apparemment. Linoa baissa la tête. Elle voulait filer au plus vite et aller noyer sa honte dans un jus de citrouille.

- Tu as eu de la chance de tomber - littéralement -, sur ma personne : d'autres auraient été bien moins compréhensifs.

Linoa releva la tête. Le jeune homme avait croisé les bras dans une attitude fière, un peu fanfaronne. Linoa eut un tout petit rire amusé, repassant dans sa tête la phrase : "tu as eu de la chance de tomber - littéralement - sur ma personne." Elle lui accorda un sourire un peu coupable, les mains jointes derrière le dos.

— Excuse-moi encore... Je suis nulle en patins. J'essaie de m'améliorer en pratiquant, comme tu vois, mais à l'évidence, je ferais mieux de revenir la nuit, quand je n'aurai personne à renverser...


Le petit sourire sur son visage disparut pour faire place à un air sombre. En vérité, elle songeait plutôt que le patinage, ce ne serait plus jamais pour elle, et qu'elle allait devoir à tout jamais abandonner l'idée de patiner correctement. Impossible d'apprendre sans professeur. Comme pour dissimuler ces sombres pensées, la jeune fille enchaina :

— Au fait, on s'est déjà croisés en cours, pourtant je ne connais même pas ton prénom. Moi, c'est Linoa, cinquième année à Serdaigle. Alias la catastrophe ambulante.

Retour d'un petit sourire complice. Elle espérait connaître le nom de son interlocuteur pour pouvoir éventuellement se faire pardonner la prochaine fois qu'elle le verrait, peut-être en lui offrant un verre dans un bar par exemple. C'était la moindre des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La Patinoire

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 23 sur 27

 La Patinoire

Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25, 26, 27  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.