AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 3 sur 3
[Habitation] Clairière aux écailles
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Créature Magique
PNJ
Créature Magique

[Habitation] Clairière aux écailles - Page 3 Empty
Re: [Habitation] Clairière aux écailles
Créature Magique, le  Dim 2 Sep - 11:52

Les jours passaient et elles grandissaient à vue d'oeil. L'inconnu devenait une connaissance et la voix du presque géant était devenue un plaisir pour les deux acromentules. Dès que son timbre résonnait, elles savaient que le signal du repas était proche, et sa parole était désormais associée au plaisir. Parfois, il venait juste pour leur parler, pour les voir. Elles ne comprenaient pas tout à ce qu'il disait, même si elles avaient retenu son prénom "Finrod", et elles pouvaient choisir de ne pas se montrer, dès lors que leurs yeux multiples avaient avisé qu'il n'avait apporté de quoi manger.

Les jours passaient.
Et les petites bêtes velues se métamorphosaient, devenaient plus volumineuses, dépassants les dix kilos chacune maintenant. Leurs pattes gagnaient en agilité et leur enclos se parait de décoration, alors qu'elles devenaient de véritables maîtresses à tisser. Elles pouvaient maintenant bondir, distinguer les odeurs plus clairement, voir au loin, sentir, prévenir, aviser... avec justesse et redoutabilité ! Elles pourraient tuer un enfant aisément, s'en prendre à un adulte en étant sûres de leurs moyens de fuite...
Elles n'étaient pas encore les prédateurs sanguinaires qu'elles deviendraient, mais le chemin progressait...

Et lui, il était toujours là. Finrod. Le grand monsieur, leur ami presque, venait les observer, leur parler, regarder les changements. Toujours avec une douceur qui instillait en elles de la confiance envers lui. Si elles n'éprouvaient réellement les sentiments, les deux acromentules savaient que Finrod était quelqu'un qui voulait leur bien. Qu'il puisse avoir des projets pour elles échappait totalement à leur jugement, il était bienveillant, et apportait la nourriture.

Elles n'oublieraient jamais ce jour là.
Celui où il était arrivé, guidant une pauvre bête égarée. Pas le genre de petits rongeurs auxquels elles avaient pu être habituées, mais une vraie créature de Dieu, frêle, élégante, gracieuse, vivante...
La biche n'avait pas eu le temps de pénétrer dans leur enclos qu'elles étaient déjà aux aguets, les pattes dressées prêtes à bondir, les paires d'yeux noirs fixés sur la créature. Et la biche ne bougea pas, comprit tout de suite où elle avait mis les pieds. Devant elle, derrière des branches, l'observaient deux prédatrices. Elle n'en avait jamais vu de telles, mais elle savait que ses chances étaient minces. Alors, dans un acte désespéré, elle se mit à bondir subitement, sautillant dans l'enclos en gémissant, dans une cavalcade de survie désespérée.

Et les deux acromentules se mirent en action, portées par leurs pattes par milliers, elles se ruèrent à l'assaut et bondirent simultanément au cou de la pauvre bête qui s'écroula sous leur poids. Les cris du petit animal résonnèrent un instant, mais quelques secondes plus tard, elle cessa tout bruit, tout mouvement... Et les deux arachnides profitèrent d'un repas copieux, succulent et sanglant... Et, les pattes et mandibules couverts de sang, regardèrent Finrod avec une gratitude sans limite.
Il était leur ami.
Finrod Elensar
Finrod Elensar
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


[Habitation] Clairière aux écailles - Page 3 Empty
Re: [Habitation] Clairière aux écailles
Finrod Elensar, le  Jeu 15 Nov - 11:18

Je ne sais pas si une réponse était attendue mais je clôture le Rp pour être sur que c'est considéré comme terminé des deux côtés. Merci encore pour cet échange ! Tu fais de très belles araignées Ange


Rassuré de les avoir apprivoiser, avoir une ou deux araignées géantes dans la nature aurait pu être utile mais il était préférable de les avoir sous son autorité afin qu'elles soient utilisées pour les bonnes raisons. Surtout qu'il pouvait le protéger si nécessaire. Personne ne viendrait l'embêter à la Clairière et encore moins dans la serre. Si des curieux s'y aventuraient, peu de chances qu'ils en ressortent vivant ou entier. Les arachnides avaient fait de ce lieu leur territoire et à présent, il n'y avait plus une seule parcelle de l'endroit où elles n'avaient pas posé une de leur huit pattes sans parler de leur toile.

Le mordu de créatures magiques gardait sa baguette magique sur lui lorsqu'il rendait visite aux deux soeurs. Il fallait reconnaître qu'elles en imposaient chaque jour un petit peu plus. Cela en était presque inquiétant. L'ancien Serpentard espérait réellement pouvoir avoir le contrôle sur elles à leur taille adulte, elles seraient superbes. D'ailleurs, il s'était dit que les montrer au grand public serait une bonne idée. Cela n'allait pas tarder.

Le premier contact physique avec des créatures à l'apparence aussi inquiétante avait été particulier. Finrod jurerait avoir vu une des deux apprécier une tentative de caresse sur cette peau velue. Un sentiment étonnant qui rappelait que même sous les apparences les plus féroces se cachaient un cœur tendre qui n'attendait qu'affection et acceptation. D'ailleurs, il leur parlait couramment comme à des êtres humains. Ayant lu qu'elle pouvait apprendre son langage, il tentait l'expérience. Cela permettrait des choses incroyables s'il y arrivait !

Plus habitué aux reptiles de par son don, Finrod n'avait cependant pas osé tenter de créer le serpent ultime : un basilic. Premièrement, la manière de s'y prendre était loin d'assurer un succès à la tentative. Deuxièmement, il fallait être certain de pouvoir avoir le dessus sur une telle créature. Rien ne pouvait le garantir même si l'on pouvait dire que le Fourchu était plutôt un bon sorcier. Il se contenterait d'acromentules. Du moins, pour l'instant.

Il les laissa dans la serre, histoire qu'elles profitent du calme avant la tempête. D'ailleurs, il devrait bientôt aller chercher de la nourriture. Vu leur taille, elles avaient besoin de plusieurs kilos !


Fin RP. Mille excuses si une réponse était attendue. Merci beaucoup
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


[Habitation] Clairière aux écailles - Page 3 Empty
Re: [Habitation] Clairière aux écailles
Lizzie Cojocaru, le  Ven 23 Nov - 19:34

Pv Finrod — Autorisation de ce dernier pour poster

Finrod a répondu à mon appel. Je suis venue hier, pour lui confier les enfants... avant de partir sur la voie de la souffrance, on ne se refait pas quand même. De retour à la clairière aux écailles, je l'attends. Sur le pas de la porte, on se retrouve. Je le salue. Simplissime, en vérité, de me laisser aller dans les tréfonds de ses yeux. Ils m’y invitent encore et encore, avec sa bienveillance donnée à foison. Pourtant je n’ose totalement m’y résoudre.

Je veux apprendre à aimer, mais je sais aussi que si je m’y risque, je m’expose à une nouvelle plaie. J’en ai suffisamment qui me ceignent le corps ; pourquoi m’en saigner aujourd’hui le coeur ? Mais on dit, on dit aussi que c’est lorsque l’on devient vulnérable que l’on est dans le vrai, dans le juste. Pour Lui, je veux apprendre à être guidée par une vérité inébranlable.

Si je miroite encore des mensonges en moi, comment me faire la parole de sa pureté idéologique ? Il faut trouver l’exactitude en moi, pour que le message que je délivre leur apparaisse inévitable. Il faut me défaire de mes manières de couleuvre. Je ne peux me couler dans la nuque des gens, leur susurrer des menaces indigestes.

A partir d’aujourd’hui, je veux atteindre quelque chose de nouveau. Ne transmettre que des mots d’espoir, de liberté. Nous sommes à une intersection, et le chemin à emprunter me terrifie. Il serait si aisé de poursuivre la voie sur laquelle je m’étais décidée...

Il y a longtemps déjà que j’ai tenté de me tourner vers la lumière, de me réinventer, et au fond, la douceur et le potentiel des enfants et élèves jouent sans doute un rôle fondamental dans cette transformation. Sauf que jusqu’ici, je me convainquais d’être une flèche tirée par 67 dans le coeur de Poudlard ; à présent, je ne peux que me demander si, pour lui, par lui, je n’ai pas su changer. Peut-on réellement changer ?

Les bruits de la route me distraient un instant. Para-para-parasites. Eux, moi, tous ensemble. Je ne veux plus être celle que j’étais. Oh, bien sûr, il ne s’agit pas de renoncer à tout ; je ne compte pas me défaire de mon sourire carnassier, de mes manières de cyclope dépourvu de voyance, mais je veux trouver une justice aux tréfonds de cet être. Absoudre mes péchés, faire un immense reset sur ma vie.

Puis-je obtenir leur pardon sans le leur demander ? Ai-je besoin de leur miséricorde si je change vraiment ? Les actes sont souvent de meilleurs garants de la nouveauté de notre âme que les paroles et promesses dépourvues de suite.
— Bonjour Finrod. Tu t'en es sorti avec les enfants ?

Et, moins fort, ajouter :
— Merci d'avoir été là, vraiment. Je ne t’aurais pas dérangé si ce n’était pas important.

Finrod Elensar
Finrod Elensar
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


[Habitation] Clairière aux écailles - Page 3 Empty
Re: [Habitation] Clairière aux écailles
Finrod Elensar, le  Mar 18 Déc - 10:19

S'occuper de si jeunes enfants n'aurait jamais traversé l'esprit du grand chauve. Lui, habitué aux petites créatures innocentes à poils, à plumes ou encore à écailles, ne s'étaient pas attendu à devoir être responsable d'enfants. Pourtant, autour de lui, on le pensait capable d'être un bon exemple ou d'avoir une figure protectrice suffisamment sérieuse pour lui demander à être parrain, plus d'une fois. Deux femmes puissantes de son entourage y croyaient du moins. Rôle qu'il avait accepté sans vraiment s'imaginer devoir accueillir un duo toute une nuit mais leur mère semblait dans le besoin le plus extrême, alors il remplirait son rôle sans poser de questions. Surtout que lui aussi devait veiller sur ses enfants, beaucoup plus volumineux et velus : les acromentules âgées d'un petit peu plus d'une année, bientôt deux. Il avait formellement interdit de s'approcher de la serre aux enfants de Lizzie, hors de question que l'une des arachnides s'en prenne à eux. Mais il ne pouvait quitter la Clairière, ces animaux demandaient beaucoup d'attention.

Comme il avait été prévu, la jeune femme se montra le lendemain. Il est content de la revoir même s'ils ne s'étaient quittés que hier. Difficile de s'assurer que Finrod l'aime, lui qui est s'y renfermé et qui n'a qu'une crainte, perdre encore un être aimé qui pourrait entraîner sa chute, une perte de lui-même qu'il avait déjà vécue. S'en sortir avait dû être son combat le plus difficile qu'il soit. Mais voilà qu'à présent, en présence de sa cousine, il se sentait capable, à nouveau, d'aimer réellement. Simplement pourrait-on presque dire.

- Mieux que ce que j'avais pu imaginer. Ils ont écouté mes histoires de créatures magiques, je ne sais pas si je les ai convaincus de devenir magizoologiste. Le sommeil ne s'est pas fait attendre. Heureusement qu'ils aient dormi toute la nuit, aucune crainte d'être loin de leur mère, Finrod était allé nourrir les acromentules, gourmandes et carnivores. Le sorcier alternait entre nourriture vivante et morte. Histoire de stimuler leurs réflexes de temps à autres.

- Tu sais que tu pourras toujours compter sur moi. Une phrase pleine de sens vu leur passé, leur présent et leur futur. Cela n'incluait pas uniquement les enfants.

Dans la demeure, l'ancien Serpentard amèna Lizzie dans le salon où l'attendaient ses enfants. Thé sur la table basse, encore fumant. Les jumeaux étaient plutôt ravis de revoir leur mère. Un léger sourire se dessina sur le visage du presque-géant, lui qui avait l'habitude que son physique effraie, les enfants semblaient s'en être accommodés sans trop de mal. Ou alors il n'avait rien vu.

- Veux-tu boire quelque chose ?
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


[Habitation] Clairière aux écailles - Page 3 Empty
Re: [Habitation] Clairière aux écailles
Lizzie Cojocaru, le  Dim 20 Jan - 15:09

Finrod m'accueille d'un regard bienveillant. Il raconte que les enfants ont été patients et inspirés par ses histoires. Ça m'étonne pas. Quand je leur racontais les "voyages" d'Ashton aux enfants, ils adoraient aussi. On prenait même des cartes de géographie, genre avec les pays et tout. Je connais pas trop. On a jamais eu des cours de géographie magique, alors forcément, mes repères sont pas incroyables. Alors que Finrod, les créatures magiques, il connait bien. Donc les histoires devaient être encore mieux, et forcément les enfants étaient hyper passionnés. C'est bien. En plus, ils étaient plus en sécurité ici qu'avec moi.

— Ils sont jeunes pour savoir ce qu'ils veulent faire ! On a toujours cette obsession de vouloir savoir ce qu'ils aspirent à devenir, on leur prend grave la tête pour rien. Ça viendra, pour l'heure faut qu'ils profitent des plaisirs de l'enfance.

Bon, la cohérence des niveaux de langue, on n'y est pas encore. Mais depuis que j'ai décidé de parler un peu mieux pour mes enfants, et pour les élèves de Poudlard, bah j'essaie hein. Sauf que c'est difficile de le tenir sur une conversation entière, et même sur une phrase parfois.
— Ceci dit, à t'entendre, je regrette presque d'avoir loupé ça. On devrait se faire des veillées parfois…


On s'engouffre dans le salon, et les enfants m'accueillent avec leur enthousiasme habituel. J'ouvre les bras, et ça fait des attaques de câlin. De quoi presque oublier la souffrance d'hier… Sauf qu'en fait non, parce que quand on touche les muscles ça fait grave mal. Je serre les dents, et Finrod m'offre le meilleur prétexte pour m'en éloigner.
— Oui ! Si t'as un café ça me fera du bien.


Délaissant les enfants qui reprennent un jeu ensemble, j'approche de son sourire. Chauve-sourire, même. C’est un sourire qui change tout. Certains n’ont pas même besoin de venir d’un être qui nous est cher ; ils sont si intenses, juste comme ça, que ça nous renverse le coeur. Mais quand en plus c’est toi, bah c’est violent. Ça devrait même pas compter dans les jeux, ce genre d’attaque avec les yeux doux. Qu’est-ce que tu veux y faire sinon que rosir des joues avec un sourire très niais ? Moi ça me déprime un peu, cette faiblesse que j’ai face à toi. Mais en même temps parfois c’est cool de se laisser apprivoiser. Reprendre, plus bas.
— Je… C'était compliqué, hier. Je t'expliquerais, quand on sera seuls.


(dans un temps parallèle / livraison)

Un autre jour, je suis revenue à la clairière. Elle était encore brûlante de nos souvenirs d'antan, de notre rencontre un peu trop mémorable de la dernière fois. Un peu mal à l'aise, j'ai hésité à toquer. Il serait plus simple de ne jamais lui avoir dit tout ceci... J'ai peur des changements que cela introduit dans nos vies. Enfin quand le loup est dehors, impossible d'en cacher la queue, et je finis par faire appel à la porte d'entrée. Par chance, ce n'est pas Finrod qui me reçoit, seulement son elfe.

Je lui confie l'oeuf d'Elly et la douceur de cette dernière, qui me touche un peu plus à chaque rencontre. Je suis heureuse qu'ils arrivent à se connaître aussi. Ce sont de belles personnes. Je sais pas si Finrod est bi, mais si c'était le cas j'aurais une sacrée tendance à essayer de leur arranger un coup. Après la dernière fois que je me suis mêlée des relations d'Elly c'était pas joli joli, quelle idée de participer à un serment inviolable et d'accepter d'être demoiselle d'honneur derrière ! Tant de clichés sociétaux, ça aurait déjà dû m'alerter. Que voulez-vous, parfois les bonnes intentions de certaines personnes nous font fermer les yeux...

Contente d'avoir remis l'oeuf à son nouveau garde du corps, qui ne manquerait pas l'occasion pour le confier à son maître, je prends congé de l'elfe et disparais en direction de ma boutique préférée.

Finrod Elensar
Finrod Elensar
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


[Habitation] Clairière aux écailles - Page 3 Empty
Re: [Habitation] Clairière aux écailles
Finrod Elensar, le  Lun 11 Mar - 10:16

La Lizzie maman n'était pas une facette que son cousin connaissait bien. Il l'avait déjà vue, aperçue mais jamais réellement confrontée. Il sentait une assurance qui ne se montrait que trop peu de fois. Sur les champs de bataille, à ses côtés, voilà longtemps qu'ils ne l'avaient pas fait. Mais le reste du temps, soucieuse de son bien-être, elle avait toujours peur de fauter ou d'être maladroite. Pourtant, en évoquant l'avenir de ses enfants, la jeune femme semblait convaincue de ce qu'elle tenait à faire avec ses enfants : leur laisser la liberté d'être innocents. Un luxe difficile à préserver en ces jours sombres et Finrod savait qu'il était pour quelque chose. Pourtant cela ne l'avait pas arrêté pour autant, il savait que c'était pour un but plus important.

- La liberté, espérons qu'ils puissent grandir à ses côtés. Les créatures fascineront probablement toujours tant que certaines personnes seront là pour s'assurer de leur sécurité.

Les échanges autant corporels que de langage sont légers, sincères et simples. C'en était presque étonnant. Et c'était dans ce genre de moments que le presque géant ne savait pas trop comment se comporter. Triste de ne pas savoir être simple. La vie ne leur avait pas fait de cadeau.

Pantofia, l'elfe de maison de Finrod, entendit le désir de café de Lizzie, ce qu'elle se dépêcha de préparer et d'amener. La remarque murmurée de sa cousine, éveilla la curiosité du sorcier. Apparemment, elle avait un secret qui ne pouvait être révélé devant les enfants. Mais difficile de procéder par élimination, car des secrets, elle en avait beaucoup.

- D'accord. Tu sais que tu peux tout me dire. La confiance devait être de mise. Il était intrigué et avait envie d'occuper les oreilles des enfants à coup de sortilèges mais pas certain que leur mère accepte une telle attitude. Il fallait donc se montrer patient. "Nous trouverons un moment pour en parler." Sous entendu : très rapidement.


Découverte de la livraison.


Rentré d'une longue journée de travail pour découvrir une agréable surprise. Posée dans le salon, l'oeuf semble attendre son nouveau Maître. Finrod reconnaît le type d'oeuf : un runespoor. Une manière d'affirmer l'appartenance du sorcier. Ce serpent à trois têtes représenterait parfaitement le sorcier : magie noire, fourchelang et magizoologiste. Un combo qui définissait bien le presque géant. Il fallait attendre quelques temps encore que les trois têtes émergent de sous la coquille. Saïca aurait peut-être du mal à voir un autre reptile rampant mais elle resterait la préférée. Quand bien même Finrod s'assurerait d'apprivoiser une telle créature afin de servir ses projets.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


[Habitation] Clairière aux écailles - Page 3 Empty
Re: [Habitation] Clairière aux écailles
Lizzie Cojocaru, le  Sam 23 Mar - 17:39

Avec son usuelle volonté de bien faire, Finrod laisse couler. Il se montre doux et prévenant précisément quand il le faut, tout comme il est capable de rutiler d’assurance quand il s’agit de représenter nos idées. Saurais-je un jour faire le bon choix pour manier avec une telle dextérité des visages et attitudes aussi diverses qu’il le fait ? J’en fais trop, souvent, et si mes opinions s’étalent sans restriction, les sentiments que je ne parviens pas encore à analyser sont eux aussi toujours prompts à s’exprimer.

Pantofia revient bientôt, et nous nous livrons à quelques trivialités. Enfin, trivialités non : les rappels de confiance n’en sont pas. Pourtant tout ceci est creux si je n’y donne la matière de ma vérité. Je n’ai pas le coeur à rester en surface avec lui — j’ai déjà le sentiment de lui mentir. L’omission est plus qu’une ruse — ne peut-elle pas nous conduire droit vers Azkaban ? Non que le système de justice britannique soit un exemple, bien évidemment…

Me souvenant de son évocation des créatures, j’y tire une diversion.
— Squirtle, Braeden, j’imagine que rester bavasser avec nous ne vous intéresse pas… Que diriez-vous de dire au revoir à vos amies les bêtes pendant que Pantofia vous apporte quelques biscuits ?

Ils mordent bien sûr à l’hameçon, et j’offre un sourire d’excuse à Pantofia.
— Cela ne t’embêterait pas trop de faire ça ?

S’ils goûtent en face d’un chaporouge, je crois qu’on a bien trente minutes de libre.

Sitôt que l’espace se libère, je place quelques sortilèges pour brouiller nos voix et faire bourdonner les oreilles de curieux malavisés. Rassurée, je me tourne vers Finrod.
— Voilà qui devrait nous acheter un peu de tranquillité.

Je cherche les mots justes. J’aime d’ordinaire parler sans retenue, aller droit au but, et mes mots s’émancipent de ma bouche plus vite que je les image… Pourtant il m’arrive encore de tourner autour du pot, surtout quand moi-même je ne suis pas parvenue à une certaine acceptation de la situation. L’auto-stigmatisation, c’est tellement XXIe Lizzie. Reprends-toi, respectes-toi, et dis-le-lui !

— Ce que tu disais tout à l’heure, sur la sécurité des créatures… Je sais que tu es quelqu’un sur qui elles pourront toujours se reposer. Je-

Comment te le déballer sans t’effrayer ? Tu es mon cousin, oui, mais tu sais aussi que si je ne contrôle pas mes émotions je pourrais mettre en danger les masqués et les enfants. Aussi j’espère que tu comprendras ma maladroite franchise sans me juger.
— J’en deviens une à mon tour.

Finrod Elensar
Finrod Elensar
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


[Habitation] Clairière aux écailles - Page 3 Empty
Re: [Habitation] Clairière aux écailles
Finrod Elensar, le  Dim 31 Mar - 11:26

Silencieux, Finrod laisse sa cousine prendre les choses en main. Sans être légilimens, il sent, il sait, elle veut dire quelque chose. Mais loin des oreilles des enfants. Du moins, il en est persuadé lorsqu'elle veut s'assurer que leur attention soit occupée ailleurs. Intrigué, inquiet, car avec elle, il fallait s'attendre à tout.

Pantofia glisse un regard vers son maître, comme pour être certaine qu'elle a son accord. Le sorcier la traite avec justesse et la laisse libre autant qu'elle le veut. Et c'est d'ailleurs probablement grâce à cela qu'une réelle relation confiance s'est créée entre l'homme et la créature. Une aptitude naturelle chez le presque-géant : se lier avec les animaux de ce monde. Bien plus facile qu'avec les êtres humains.

L'annonce est faite. Lizzie crache le morceau et pas des moindres. Finrod reste silencieux. Il comprend. Enfin, il croit comprendre de quoi elle parle. Deux alternatives s'offrent : animagie ou loup-garou. Mais les indices laissés par la jeune femme laisse entendre la deuxième solution. Pourquoi s'assurer de la sécurité de ses enfants dans ce cas. Un animagus perd rarement le contrôle.

Finrod cherche le regard de sa cousine. Aucune crainte venant de lui, il a deux acromentules dans sa serre. Il a l'habitude du danger, il a comme compagne une Dame à écailles aux crochets remplis du venin le plus toxique au monde. Non, il sera là.

- Raconte-moi... Tout. Pas un ordre, un conseil probablement. Un sourire léger mais sincère sur le visage, si sa cousine le regarde. Elle comprendra qu'il sera là. N'est-elle pas sa seule famille ? Celle qui le connaît le mieux ?
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


[Habitation] Clairière aux écailles - Page 3 Empty
Re: [Habitation] Clairière aux écailles
Lizzie Cojocaru, le  Ven 5 Avr - 23:02

Lizzie, c’est le genre de sorcière qui rutile de confiance en soi. Ce soir pourtant, c’est une timide souris. Elle bégaye presque un début de récit :
— Il y a une vingtai-

Sa voix est empreinte de trémolos. Elle déteste ceci. Cela ne lui ressemble pas. Elle clôt son oeil unique et respire, lentement. Le courage lui revient bientôt. Elle se ressasse combien elle est forte, etc, etc, et bientôt le filamment d’amour-propre galvanise ses cellules.

Elle en dégage tant que c’en est presque électrique : je me demande parfois comment il est possible que cette auto-satisfaction n’ait été responsable de la moindre combustion chez elle. Après, il est possible que cela ait été le cas. Dans la mort elle a pu laisser un oeil ou deux, et à force de courtiser les plus illicites branches de la magie n’est-il pas possible qu’elle ait croisé la route du Diable ? A ce dernier elle n’aurait pas vendu son âme, non.

Elle aurait plutôt été du genre à s’y assujettir sans poser de question. Pour quelqu’un refusant si catégoriquement les figures d’autorité dans sa prime jeunesse... Il semblerait que l’attrait de la magie noire ait un effet des plus délétères sur sa mémoire. Ou, pour être moins dur, que cela soit l’équivalent d’un bain dans une marmite de potion de camaraderie. Après tout, est-ce que cela n’expliquerait pas la brutale évolution de son comportement ? A quand remonte son dernier éclat dramatique et résolument démesuré ?

Sachant qu’elle s’est amourachée de celle avec qui elle se battait le mieux, c’est mal parti. En même temps, je crois qu’elle cadenasse beaucoup. Avant, elle mentait comme un professeur d’histoire de la magie, mais elle assouvissait toutes ses pulsions. Le fait de pouvoir contaminer de parfaits innocents à la lycanthropie la contraint à être plus raisonnable... à son plus grand dam. Quand la farce prendra fin, les cadavres s’aligneront sans doute.

— Il y a une vingtaine de jours, une louve-garou m’a mordue. J’ai rien vu venir, mais sur le coup j’ai cru qu’il vaudrait mieux que j’y reste plutôt que je trimballe tous les dangers que cela entache autour de mes proches. J’en connais des loups, hein, je sais bien que le temps fait des miracles, qu’il devient possible de contrôler ses transformations, mais je crois pas que les autres sont devenus loups quand ils avaient des enfants en bas âge sous leur responsabilité. Je sais pas quoi faire Finrod.


J’aimerais être à tes côtés, te guider. Murmurer à ton oreille qu’il est important de respirer. Rappeler qu’admettre avoir besoin de lui, c’est bien, mais il ne faut pas trop en faire. Contrôle ta voix Lizzie, ne sois pas excessivement mélodramatique.
— Hier c’était la pleine Lune, et je suis pas fière de ce que j’ai fait, malgré l’aide du tue-loup. Je n'aime pas que les choses m'échappent : quand je fais une erreur, je préfère qu'elle m'appartienne pleinement. Je prendrais peut-être une fiole de plus la prochaine fois…


En parlant de fois, Lizzie hésite. Elle aimerait en dire plus, mais ici, il ne s’agit pas de parler à son cousin. Il s’agit de parler à un autre visage lui appartenant.
— Je suis consciente que c’est une faiblesse de plus que j’apporte à l’équipe. La semaine dernière, un sorcier a voulu me lancer la malédiction de la lycanthropie. Paie ton ironie, ma première transformation a été avancée de quelques jours, du coup j’avais pas encore pris la potion.


Un rictus mauvais paraît sur le visage de la sorcière. La suite de l’histoire ne manquera pas d’intéresser Finrod, elle en est certaine. Mais elle appréhende assez sa réaction. Malgré son injonction, malgré sa familiarité avec les créatures les plus dangereuses, à quel point est-il prêt à côtoyer l’une d’elles ?
— Cela dit, même avec, je sais pas si j’aurais vraiment pu rester atone au vu du nombre d’os qu’il m’a cassés. A coup de Bombardas ! Ce bâtard enquêtait sur les Mangemorts… Je n’ai rien dit, évidemment. Mais je suis consciente du levier supplémentaire que cela donne à nos ennemis. Et du danger que cela représente pour mon entourage…

Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


[Habitation] Clairière aux écailles - Page 3 Empty
Re: [Habitation] Clairière aux écailles
Lizzie Cojocaru, le  Mar 13 Oct - 17:36

A ta recherche...
Saison XXXII - Août 2179
Samedi, en fin d'après midi


Au sortir de Hollow Bastion, Lizzie ne sait où se rendre. Elle ne se sent ni d'affronter le regard des habitants de Poudlard ni de répondre aux questions de ses enfants. Après avoir passé plusieurs jours à se transformer et retransformer sans répit ni nourriture, son visage fait peur à voir. Elle voudrait te voir, toi, toi qui a disparu sans un mot... Mais elle appréhende immensément ta réponse. Comme son père le lui conseillait par le passé, avant qu'elle brise son mariage et qu'il soit hospitalisé à tord, elle s'en remet à une balade en direction de la plage.

L'embrun salé lui caresse les narines, si opposé aux tracas l'écrasant. Elle tourne la tête pour contempler le littoral, bien qu'elle peine encore à l'apercevoir d'où elle est. Lointains sont les souvenirs partagés avec sa famille et pourtant, un instant, elle pourrait croire que la roue du temps a fait machine arrière et lui accorde une seconde chance. Les couleurs contrastées du rivage et de la mer l'enivrent et mettent à distance les troubles des derniers mois. Mère Nature est bien faite. Plus elle avance cependant, et plus l'Eden d'antan se nape de tristesse. Les eaux bleues et claires du passé ont pris un gris sombre. Sous l'effet d'une raffinerie moldue, l'air frais de l'océan est teinté d'odeurs souffreteuses de béton et pétrole.

Des chantiers de construction couverts de caisses et de boîtes d'expédition, un terminus bondé de files d'autobus, tous attendant de rouler le long de leurs itinéraires, remplissent le vieux rivage de carrés de métal. Des files d'automobiles déambulent le long d'un autoroute où les phares déambulent. Il y a vingt ans de cela, la route était encore à taille humaine, en vieux goudron mal entretenu, limitée à 40mph, entourée de champs et bordée de pins. Aujourd'hui le gris a triomphé dans sa guerre contre le vert. Ce dernier n'a pas même la seconde place : cette côte du Sussex de l'Est a été particulièrement touchée par le réchauffement climatique, et l'ocre l'a emporté dans l'ancienne montagne boisée faisant face à la mer.

Elle ferme l'oeil, se sourit à elle-même, oubliant un instant tout ce qui se trouve devant elle. Elle se souvient avec tendresse des scènes de son enfance. Elle a la nostalgie non du paysage d'avant, mais surtout de ce que la vie signifiait autrefois. La définition inscrite dans sa mémoire la bouleverse - vous voulez dire qu'il fut un temps où la vie avait un autre sens que la mort ? Où le coeur n'était pas glacé par l'impuissance, la rancoeur, la tristesse, l'abandon, la haine de soi ?

Un couple de pêcheurs chantonne, assis au bord d'une jetée tranquille. Les yeux fixés dans une concentration détendue, ils regardent au loin en donnant des coups de pieds sablés sur l'eau. Attendent-ils patiemment qu'on tire sur la ligne ou la venue d'une brise fraîche ? Des bâtiments en brique rouge s'étendent au loin, servant de premier plan à une montagne verte ondulante.

Elle ouvre l'oeil, et le souvenir de ce qui fut se dissipe, la ramenant une fois de plus dans un paysage absurde et indéfini. Un air chaud, salé comme le désespoir, passe sur ses lèvres alors qu'elle soupire. Tout sera bientôt terminé. Que 33 ait menti ou non, ce n'est pas un chapitre qui prend fin : c'est un livre, que dis-je une saga, qui s'en retourne au néant. Elle peut le sentir. Elle le ressent depuis un certain temps déjà, et sans 67... que lui reste-t-il ? Le devoir est une chose. Mais sans lui... Quel rôle peut-elle, veut-elle, jouer en ce monde ?

Transplanant le coeur lourd, elle se présente à l'entrée de la Clairière aux écailles. Son cousin s'y trouvera-t-il ? Les explications se cachent-elles derrière ce grand portail ? Est-il encore temps de venir les chercher ? Finrod, prouve-moi que j'ai tord. Sur toute la ligne.

Finrod Elensar
Finrod Elensar
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


[Habitation] Clairière aux écailles - Page 3 Empty
Re: [Habitation] Clairière aux écailles
Finrod Elensar, le  Mar 13 Oct - 19:34

LA de Lizzie

Depuis son départ de l'Ordre des Mangemorts, Finrod n'avait pas quitté son manoir dans lequel il s'était réfugié. Le temps d'accepter sa décision et de la faire accepter aux autres masqués. L'au revoir avait été compliqué. Il le savait. Trois-Trois revenait, il pouvait compter sur elle mais à présent, sa marque s'estomperait avec le temps. Il jeta un rapide coup d'oeil, chez lui, il ne la cachait pas. Ce crâne et ce serpent pouvaient l'envoyer à Azkaban jusqu'à la fin de sa vie mais il y tenait et tâcherait d'être attentif aux éventuels appels de ces, à présent, anciens camarades.

L'elfe de Finrod prenait soin de son maître. Elle savait ce qu'il s'était passé. La petite créature gardait un oeil sur lui. Connaissant les penchants mélancoliques du sorcier, elle tenait à s'assurer de lui remonter le moral aussi souvent qu'elle pouvait. C'était donc sans surprise qu'elle lui cuisinait ses plats préférés et lui donnait une tasse de thé à la fleur d'oranger dès que cela lui semblait nécessaire. Et le presque-géant remarqua ces petites attentions qui lui permirent de ne pas (trop) se morfondre. Lui qui avait littéralement tout quitter.

Lorsque l'elfe l'informa d'une présence devant le grillage, cela n'étonna pas le sorcier. Il savait qu'il aurait de la visite. Mais peut-être pas aussi tôt. Dans tous les cas, il était hors de question ne pas laisser l'inconnu sans réponse. Finrod envoya Pantofia chercher le visiteur. L'ancien Serpentard attendait devant sa porte. La silhouette fut facilement reconnaissable et finalement c'était évident qu'elle viendrait. Sa cousine

- Lizzie ! Dit-il d'abord enjoué puis remarqua les traits tirés de la jeune femme, sa fatigue. Mais qu'est-ce qu'il s'est passé ? Entre, entre. Repose toi. Pantofia prépare nous quelque chose à manger et à boire, on sera au salon. Il posa sa main sur son épaule pendant que l'autre il la soutenait et la fit s'assoir dans un canapé plutôt confortable.

- Dis-moi tout. C'était vague... Mais il tenait à ce qu'elle vide son sac. Finrod connaissait sa cousine, il savait qu'elle aurait de la peine avec son départ. Et comme toujours, il avait dû mal gérer. Les relations humaines n'étaient décidément pas son fort. Mais à présent il était prêt à entendre tout ce qu'elle avait à dire. Et être clair, que tout était terminé. Les Mangemorts étaient terminés pour lui et il fallait qu'elle s'imprègne de cette vérité. Rien ne le ferait changer d'avis.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


[Habitation] Clairière aux écailles - Page 3 Empty
Re: [Habitation] Clairière aux écailles
Lizzie Cojocaru, le  Mer 14 Oct - 19:50

Sa voix, Ta voix, surgit dans les ténèbres. Sa seule lueur contre le désespoir. Elle l’imagine quelquefois, dans un état proche du délire, mais cette fois c’est vraiment lui. Son pas s’accélère, son souffle également, en direction de son mentor. Il est là ! En chair et en os ! Son crâne toujours aussi chauve, mais exempt de cicatrices violentes ; son regard vif et sage, sans trace de terreur aucune.

Elle sent le sourire de celui-ci se refroidir dès qu’il a une vision plus précise de son état. Elle ne sait comment l’interpréter. Est-ce parce qu’elle a l’air pâle et fantomatique ? Malade et échevelée ? Cendrée et mal habillée ? Quoiqu’il ne lui fasse aucun reproche sur son apparence, elle a le sentiment de souiller le perron de son habitation par sa seule présence. Elle baisse le menton, mal à l’aise. Elle aurait pu prendre une douche, au moins ça, plutôt que de se précipiter à la Clairière aux Ecailles. Il y a bien des choses qu'elle aurait pu faire autrement, mais c'est une obstinée. Il est des mots qu'elle refuse d'entendre depuis que l'apocalypse a pointé le bout du nez.

Le ton de Finrod se fait prévenant, doux comme lorsqu’il s’occupe d’une créature blessée. Il l’escorte comme une vielle personne, pose une main délicate sur sa peau, comme s’il avait peur d’être tâché, ou de la froisser peut-être. La maigreur de ses épaules invite certes aux précautions, mais cela ne fait qu’accentuer le malaise de Lizzie. Quitter les Mangemorts, ce n’est pas une décision que l’on prend à la légère. Lorsqu’elle était partie, elle était aveugle et créait de devenir le maillon faible de l’Ordre Noir, de mettre en danger son cousin et les autres ombres… Cela fait plusieurs jours déjà qu’elle se fait un sang d’encre à l’égard de son cousin,  ressassant tous les scénarios-catastrophes sur son départ.

Le voilà, lui. Propret, enjoué, bienveillant, l’accueillant pour une tasse de thé. Est-ce une blague ? Elle n’a pas besoin de repos, elle veut des réponses. Elle le visualisait torturé, menacé, faisant l’objet des pires chantages, pour être franche elle ne songeait pas véritablement qu’il pouvait être chez lui non ! Elle venait le voir, certes, mais s’attendait à pouvoir échanger avec Pantofia pour obtenir des indices sur ce soudain départ. Elle est aussi ravie que troublée par sa présence et examine ses traits, comme si les invisibles noeuds de son dos pouvaient fournir la moindre explication sur sa décision.

Les deux sorciers s’avancent dans le salon où il l’installe avec la douceur qui est sienne. Si lointaine de la violence lui appartenant tout autant, celle dont il pouvait torturer de mille façons, tatouer son matricule sur la poitrine d’une ennemie… Deux pulsions jumelles, quoique l’une s’en aille aujourd’hui vers le grenier. L’excessive normalité qu’il affiche laisse à penser que c’est réellement son choix. Qu’il l’a décidé. Qu’il est sûr de lui, que personne ne le fait chanter, qu’il se rangera plus du mauvais côté de la loi, plus pour les Mangemorts en tout cas.

Essayant de retrouver un semblant de contenance, elle finit par répondre :
— C’est à moi de te dire ça, non ?
Lizzie observe les doigts de Finrod, inquiète d’y lire une preuve de maltraitance physique. Il y a forcément une explication. Le visage de la trentenaire se réoriente, et son oeil valide croise à nouveau le regard du Fourchelang.
— Tu… tu pars vraiment ? Sur ses lèvres, un souffle brisé. Pourquoi ?
Finrod Elensar
Finrod Elensar
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


[Habitation] Clairière aux écailles - Page 3 Empty
Re: [Habitation] Clairière aux écailles
Finrod Elensar, le  Jeu 15 Oct - 8:38

Il était évident que la jeune femme était venue chercher des réponses. Il aurait dû s'en douter. Il aurait dû le prévoir et surtout prendre soin d'elle plutôt que partir de la sorte. Mais c'était difficile. Finrod avait eu de la peine à accepter cette décision. Il ne pouvait porter le poids de toute la déception que ses masqués auraient montrer sur leur visage. Mais elle, il aurait dû faire autrement.

Son sourire s'efface et ses épaules s'affaissent, il inspire. Elle devait savoir que ce soit choix avait été fait pour lui et non contre eux, contre elle. C'était égoïste, c'est certain mais pourtant il n'avait pas pu faire autrement... C'est lui ou la fin...

- Je... Je n'étais plus à ma place... J'ai donné tant à l'Ordre, de mes nuits, de mon corps, de mon sang. Je crois encore en la Cause mais plus avec moi. J'ai besoin de me recentrer. Je ne serai jamais loin d'ailleurs, je fournirai mon aide mais différemment. Je... je suis désolé, j'aurais dû faire autrement mais j'étouffais et je n'arrivais plus. Comment nous mener vers la victoire si j'étais épuisé de tout cela ? C'était la meilleure solution... Pour moi.

Parler de la sorte était rare pour le sorcier, sa cousine avait le don de lui délier la langue et pourtant, ce n'était pas chose aisée. Il la regardait, assise et fébrile sur ce canapé qui semblait l'engloutir. Pantofia apporta quelques petits biscuits à grignoter et une théière de thé noir à défaut de savoir ce que Lizzie voulait.

- Vous vous en sortirez sans moi, je le sais... Il le faut. Je ne reviendrai pas.

En y réfléchissant bien, sa cousine devait être la personne avec qui il avait partagé le plus de temps sous le masque. Il ne saurait dire combien de temps précisément. Mais elle avait presque toujours été là. Resterait-elle dans l'Ordre, rien n'était moins sûr lorsqu'il la voyait dans un tel état.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


[Habitation] Clairière aux écailles - Page 3 Empty
Re: [Habitation] Clairière aux écailles
Lizzie Cojocaru, le  Sam 17 Oct - 15:03

J'étouffais.
Je n'arrivais plus.
J'étais épuisé de tout cela.

— Tu veux dire que…

La sorcière encaisse. Elle est venue avec ses émotions tatouées sur le visage, ses doutes dépassant de chaque vêtement porté, et derrière le sourire réconfortant de son Seigneur siège une telle lassitude. Bien sûr, Lizzie avait senti que la fougue du géant n'était plus la même qu'il y a dix ans de cela, mais elle imputait ça aux aléas de l'avis, tracas temporaires, et à la sage distance que nous enseigne l'expérience.

Devant son maître, l’homme se dessine ; elle mesure à quel point Finrod a pris sur lui. S'esquisse l'épaisseur du masque dont il se dissimulait, non seulement du monde, mais aussi des siens. Depuis combien de mois, d'années peut-être, tirait-il sur la ficelle ? Elle le plaçait sur un piédestal, voyait en lui un Dieu. C’est Lui qui a donné, qui s’est donné, sans cesse, pour la Cause comme pour ses frères d’armes.

Finrod s’est fait lame et amour pour les guider. Dans les plus âpres pénombres, il les avait aidés à se relever, leur avait donné espoir, une raison de se battre et, soyons francs, de vivre. Ses mots étaient des préceptes qu'elle peinait à remettre en question. A l'entendre aujourd'hui, elle se mord les lèvres.

Que vaut une foi basée sur des illusions et de la projection, une foi par laquelle les croyants sont si ignorants de la souffrance de l'entité guidant leur existence ? Elle a failli. Epauler le Maître est sa mission, alors aller jusqu'à ne pas remarquer son besoin d'aide supplémentaire, la véritable crise existentielle qu'il traverse... Elle a honte.

Il a beau garder une expression rassurante, elle mesure l’ampleur de son erreur, l’égoïsme de ses cris. Quand elle avait entendu qu’il était parti de lui-même, et non sous la contrainte d’autres, instinctivement elle avait voulu lui rappeler qu’un Dieu ne peut cesser d’en être un par sa seule volonté ; que trop de personnes plaçaient leur foi en lui ; que la Cause ne pouvait être sans lui.

Trois décennies de moi je lui reviennent à la guéule. Lizzie ne sait pas prendre soin de ceux qu'elle aime. Non, c'est pire que ça. Lizzie ne sait pas aimer. Ses mains tremblent sans qu’elle ne parvienne à les contrôler.
— Cela fait combien de temps que la Cause te fait souffrir ? Que tu es si… fatigué ?


Elle sait ce que fatigue sous-entend. Il ne s’agit guère du besoin d’une sieste de cinq heures, ou de l’endormissement dans les endroits les plus incongrus, mais bien de la fatigue d’être, de la lassitude de vivre. Les Mangemorts l'ont, inconsciemment, brisé. Tous sont à blâmer, tant pour leurs actions que pour leur incapacité à réaliser les conséquences de ces dernières. Se recentrer… elle se méfie de ce que ses mots signifient. Si cela passe par l’isolement, il n’est pas certain que ce soit sain.
Finrod Elensar
Finrod Elensar
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


[Habitation] Clairière aux écailles - Page 3 Empty
Re: [Habitation] Clairière aux écailles
Finrod Elensar, le  Sam 17 Oct - 23:47

C'est un choc pour Lizzie. Finrod le voit. Il se sent coupable. Sa cousine est la seule membre de sa famille à tout connaître de sa vie. Mais il se retire uniquement de l'Ordre, pas de sa vie. Pourtant il ressent comme s'il l'abandonnait.

- Ce n'est que le masque que j'ai déposé. Je reste ton cousin malgré tout. J'ai porté beaucoup de choses sur mes épaules. Je ne regrette rien. Je n'en pouvais plus. C'est un livre qui se ferme. J'écrirais la suite. J'ai aussi quitté mon poste de Directeur au Ministère. J'ai besoin de temps pour moi...

Il s'approcha de sa cousine et posa une main sur son épaule. Comme pour la rassurer. Un contact physique étrange mais pas désagréable.

- Tout va bien se passer. Tu verras. Alhena est revenue. Je lui fais confiance.

Li'après-midi allait se passer comme cela ne s'était plus passé depuis longtemps. Tranquillement. Après, le duo n'avait rien d'une vie tranquille mais peut-être que durant quelques heures ils arriveraient à faire un effort. Cela devait être beaucoup demandé. Mais ils avaient la vie devant eux non ? De toute façon, le presque-géant chauve ne serait jamais très loin. Lui qui avait marqué tant de personnes dans leur chair, dans leur cœur ou dans leur âme.

Fin du Rp et dernier Rp avec Finrod. Merci beaucoup pour tout, on se retrouve sous un autre nom. :kiss:
Contenu sponsorisé

[Habitation] Clairière aux écailles - Page 3 Empty
Re: [Habitation] Clairière aux écailles
Contenu sponsorisé, le  

Page 3 sur 3

 [Habitation] Clairière aux écailles

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.