AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 2 sur 11
[Habitation] My Home Is Yours
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
Kohane W. Underlinden
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005

[Habitation] My Home Is Yours - Page 2 Empty
Re: [Habitation] My Home Is Yours
Kohane W. Underlinden, le  Dim 19 Nov 2017, 23:35

Des pas
Une présence
Un instant
Puis un sourire -rayon.
Voilà que ça brille, dans cette pièce. Alors que je découvre le visage qui apparaît. Le cœur fait un bond -bomboumboum
Et les lèvres s'étirent. Je ne me demande pas pourquoi, comment ; il est là, c'est tout. Mon frère étoilé. Nos pas à nouveau croisés. Il est là, il me voit, il me reconnaît -étreinte. Mes bras se referment eux aussi sur son corps. Je sens sa chaleur, son odeur, sa présence. Et perçoit aussi l'intense lumière qu'il transporte avec lui, l'étoile qui scintille en son âme -lui même, dans son entier, en est une, d'ailleurs.
Je m'agrippe et sers et respire.
Je suis heureuse qu'il soit là.
Heureuse que nos chemins se croisent encore.
Y'aura des étoiles ! Qu'importe que d'autres ne les voient pas. Nous, nous savons qu'elles sont là. Nous les sentons. Liens étroits familiaux plus forts que tout.
Et nous sentons qu'une fois encore, notre puzzle sera complet, ce puzzle astral et merveilleux que nous nous fabriquons hors de tout corsetage de la société -notre monde à nous où nous pouvons voler et voguer avec les sœurs étoiles, chanter et rire à leurs côtés.
Puzzle complet
envole à porté
-s'ouvrent toutes les possibilités.
Car nous savons aussi que, tant que nous sommes ensemble, rien n'est impossible. Et le plus fou des rêves devient réalité.

Le corps s'écarte, le sourire illumine plus que jamais. Je souris aussi, je crois -c'est sûr. Un éclat brillant au fond de la paupière, si heureuse de le voir.
Je ne suis plus seule. Et quelle compagnie on m'accorde ! La meilleure qui soit. Celle qui sauve tout. Celle qui enchante d'un regard seulement, d'une unique présence magique .
Apparemment plutôt à son aise, il se tourne vers le buffet -un temps- regarde ce qu'il s'y trouve -silence- et puis le professionnel paraît reprendre le dessus. Que voulez-vous ! Habitude, quand tu nous tiens !
Mon sourire s'élargit, un petit rire qui naît. Je ne peux que faire ça en présence de mon frère astral. En même temps, il ne suscite que le bonheur.

-Allez, fais-nous une démonstration de tes talents de serveur ! Choisis la boisson pour moi, je te fais confiance.

Et soudain, autre présence se ressent
fait entendre
-la voix connue.
Je me retourne. Le découvre. Lui. Monsieur vendeur de poudre de cheminette -il vend des articles qui craignent sa mère pas possible, hein ! Surtout Monsieur ado qui sait pas se garder tout seul. Mais c'était cool, la soirée baby sitting qu'on a passée ensemble, l'autre fois. On a joué. Mangé. Puis il a voulu que je raconte une histoire. D'ailleurs, il avait peur, au début. Un peu. Il a fallu le rassurer. Puis tout s'est bien passé. Je crois pas qu'il ait fait de cauchemars. En tout cas, je n'ai pas eu de plaintes de la part de la mère.
Compte tenue quand même qu'il a pu s'effrayer d'une simple histoire, je me demande ce qu'il fait là. Il me dit être surpris de m'y voir -je le suis encore plus. Bon après, je pense qu'un gentil patpat sur le haut du crâne pourra éviter qu'il nous fasse une crise d'angoisse, si jamais. Faut apprendre à les maîtriser, les grands n'enfants !
Je l'accueille avec un sourire amusé. Il ne semble pas avoir changé depuis la dernière fois. Ca ne m'étonnerait presque pas qu'il déclare avoir amené son jeu préféré avec lui. Mais pour l'heure, il n'ajoute rien d'autre et ses yeux vagabondent -le buffet, l'autre présence, les alentours...

-Contente de te voir, je réponds doucement. Ca va, tu t'es remis de mon horrible baby sitting de l'autre fois ?

Et surtout de l'histoire qui te faisait peur.

Je tourne de nouveau mon regard sur notre serveur professionnel alias mon frère étoilé adoré.
Il lui manque juste le plateau et le tablier. Puis il sera parfait dans le rôle.

-Lui aussi a peut-être soif...

Geste vague en direction de l'enfant trop grand.
Autant servir tout le monde. C'est plus convivial, je dirais, comme ça.
Anna Keats
Anna Keats
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] My Home Is Yours - Page 2 Empty
Re: [Habitation] My Home Is Yours
Anna Keats, le  Lun 20 Nov 2017, 14:55

Cette nuit j'avais bien dormi, parfaitement même. Une chose plutôt commune pour la plupart des gens, mais mes nuits s’étaient troublées depuis quelque temps. Je ressassais en boucle ce manque de confiance en moi et cette pression liée à eux me pesait chaque jour un peu plus. Eux, ceux de l'ombre, ceux qui étaient liés à cette cause que je défendais et ceux vers qui je destinais mon futur. Être à eux, devenir ne serait-ce qu'un pion à sacrifier sur leur échiquier, juste exister. Mon existence s'était résumé à cela ces derniers mois, tout avait été agencé pour eux. Cela avait commencé par mon poste de stagiaire au Chaudron Baveur. La seule partie de ma vie où mes parents ne poseraient pas de questions, cet emploi était mon alibi. Un parfait petit stratagème mis en place pour pouvoir échapper à un couvre-feu, un moyen de me rendre chez la maîtresse des potions sans justification, un moyen de rentrer tard ou pas du tout. Cet argent que je récoltais qui me servirait à mon indépendance et encore une fois, un moyen de devenir invisible.

Alors oui j'avais bien dormi, une des meilleures nuitées de ma vie même, car ces mots marqués n'avaient cessé de caresser mon esprit : « Votre appartenance aux ténèbres est désormais avérée. »
J'avais rougi tant j'avais attendu cela, deux ans que l'ombre loup était entrée dans ma vie et j'avais juste déposé quelques journaux, rien de plus et j'avais tellement peur, tellement honte de moi, de mon niveau, que j'avais pensé mainte et mainte fois que l'ordre avait regretté de m'avoir approché. Inutile inutile inutile... Ce mot résonnait comme un cauchemar à chaque fois que mes yeux se fermaient, alors pour cette fois, mon sommeil avait commencé sur un silence majestueux.

CRAC
L'elfe m'amena au lieu inconnu, celui qui avait été prévu pour m'accueillir. Nulle idée de ce que j’allais trouver après ça bruit, qui allais-je rencontrer, combien de masques seraient là, à quoi la demeure des ombres ressemblait et enfin, qu'avait prévu celui qui se faisait appeler “Le Pédagogue”. Nom étonnant, mais que j’appréciais grandement. Ce n'était pas à la portée de tout le monde de savoir enseigner et j’espérais que ce nom lui siérait.
Elle n'était pas vide, des silhouettes se dessinaient dans la salle prévue pour nous recevoir… nous… des civils et étonnement des visages connus, sûrement partisans. Ceux que je n'avais jamais vus, ceux dont l'identité était comme la mienne, plongée dans le secret. Trois visages, trois noms que je connaissais.

Kohane, une jeune femme très sympathique rencontrée à la soirée de l'Occamy, elle semblait proche de Peter et visiblement du fauteur de troubles par excellence. Azaël, je ne fus pas surprise de le compter parmi nous. Était-il différent dans une atmosphère nouvelle, je ne connaissais que la facette de l'élève perturbant qu'il voulait bien montrer et j'étais très curieuse du masque qu'il allait arborer ce soir. Et enfin, l'ancien préfet jaune. Liskuvo, un sourire s'empara de mes lèvres en voyant son visage. Nous avions partagé un cours nocturne et en grande partie grâce à lui car il avait su trouver l'enseignante. Même si nous avions fini dans une position inconfortable, j'étais heureuse de voir une tête appréciée dans cette salle. Je m'approchais alors du petit groupe pour tous les saluer d'une voix qui se voulait assez timide par rapport à la proximité du trio.

« Bonsoir. »

Je ne connaissais que trop bien cette sensation d'être de trop, de ne pas être dans le mouvement et d'avoir la terrible sensation de déranger quelque chose, d'être soi-même dérangeante. Esquissant un sourire plutôt gêné, je partis de l'autre côté de la table pour simplement voir ce que nos hôtes avaient préparés. Hors de question de manger ou boire en leur absence.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Auror
Auror
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


[Habitation] My Home Is Yours - Page 2 Empty
Re: [Habitation] My Home Is Yours
Azaël Peverell, le  Mar 28 Nov 2017, 21:59

Ta soeur te fait confiance sur la boisson que tu peux lui servir. T'es bien persuadé qu'elle aimerait quelque chose avec de l'alcool. Mais t'as beau regarder le buffet complet, aucune bouteille ne correspond. Tant pis. Y'a même pas un shaker qui traîne. La baraque est pas très équipée. T'irais bien faire un tour, histoire de trouver la cuisine et de fouiller ses placards, mais ta narratrice se ferait engueuler par quelqu'un dont elle taira le nom. Du coup, tu restes bien sagement dans la pièce qui vous est dédiée. Tu salues vaguement le Pouffy qui ressemble à un manchot et tu te mets au boulot.

Pas bien compliqué de mélanger quelques jus avec du sirop. Tu fais avec les moyens du bord. Mais dans tous les cas, ce sera bon, tu ne t'en fais pas pour ça. Tu remplis les verres d'un geste expert. Et sur demande de ta soeur étoilée, t'en fais même un pour le Pouffy. Comme quoi, t'es vraiment adorable quand tu veux. Tu désignes les verres d'un geste de main emprunt de fierté, en mode "Tadaaaaa", pour qu'ils le prennent eux-mêmes. C'est qu'il n'y a même pas un plateau qui traîne dans le coin. Va falloir que tu penses à dire aux propriétaires de faire un petit effort lorsqu'ils invitent des gens. D'ailleurs, c'est quoi ce délire de laisser les invités tous seuls ? La politesse et le respect, ça se perd visiblement.

Bref, tu prends ton propre verre, le lèves pour mimer le fait de trinquer et bois quelques gorgées. C'est que le transplanage t'as donné soif. Tu le reposes ensuite sur le buffet, attendant plus ou moins sagement la suite des événements. Une bleue débarque. Tu la connais vaguement, de vue. Schomann. Tu ne lui as absolument jamais adressé la parole. Elle était présente lors de la prise d'otage dans la Cabane Hurlante d'après ce que tu te souviens. Mais tu n'en sais pas davantage sur elle. Peut être que tu devrais te pencher dessus. Ou pas. Les autres ont tendance à t'ennuyer au plus haut point.

Un nouvel invité arrive bientôt. Masqué celui-là. Pourtant, t'es persuadé de ne jamais l'avoir vu avec les vrais Masqués. Ceux qui vous ont invité ici. Il ne veut peut être pas dévoiler son identité. Preuve de lâcheté si on te demande. Mais tu ne fais aucune réflexion. Tu le salues d'un signe de tête, tout comme la Serdaigle. T'as pas très envie de parler. Juste de voir la suite des événements. Et de rester avec ta soeur étoilée. Sa présence te réchauffe le coeur plus que tu ne saurais le dire. Tu te sens bien ici, avec elle. Comme apaisé. Faudrait que vous ne vous quittiez plus jamais, tu pourrais peut être être heureux chaque jour en sa présence. Nouveau sourire pour elle. Un peu lunaire.
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] My Home Is Yours - Page 2 Empty
Re: [Habitation] My Home Is Yours
Invité, le  Mar 05 Déc 2017, 15:17

L.A. de 67

Sous une ombre architecturale, la Pédagogie incarnée observait les venues et les interactions entre les différents invités. Tous n’étaient pas arrivés ensemble, mais ils étaient là : les cinq choisis. Les cinq qu’eux, Mangemorts, récompensaient de leur fidélité prouvée et éprouvée au fil des années. Ces cinq-là aux personnalités diverses, aux tempéraments parfois contraires où chacun porte en lui sa propre vision de la Cause. Ces cinq-là étaient tous unis par leur pacte avec l’Ordre Noir : un pacte de fidélité, qu’il leur faudrait renouveler, encore et encore. Faire confiance à autrui, c’est tendre sa main dans le noir, mais également accepter cette dernière… Arriveraient-ils à s’unir face aux difficultés ? Ou, au contraire, leur individualité sera-t-elle plus forte ? Ont-ils l’esprit de groupe ou sont-ils trop indépendants ? Savent-ils faire preuve de reconnaissance ? Ont-ils la volonté d’aller jusqu’au bout ? Renoncent-ils lorsque les mains frivoles du Danger s’approchent trop près de leurs cous de poulet ?
Tant de choses à connaître et reconnaître chez cette jeunesse pour le moment partiellement avachis… Certains étaient détendus (bien trop d’ailleurs). Probablement des inconscients du danger. Il fallait être bien inconscient pour décréter qu’une tournée de cocktail était une bonne intitiative dans une maison de Mangemorts… Espérer que le sens des réalités leur viendrait à l’esprit à un moment ou à un autre, ne serait-ce que pour leur propre survie…

Seulement un seul avait appris à lire le message en protégeant son identité… Ou tout simplement en agissant conformément à son caractère et en se montrant méfiant vis-à-vis d’autrui, bien que l’autrui en question soit un allié. Etait-il surpris, cet enfant masqué, de découvrir les têtes nues qui lui font faces ? En tout cas, lui seul à saisit qu’il fallait davantage se méfier de ses amis que ses ennemis…
Cependant, il faut savoir lâcher du lest et se donner à autrui. En tout cas, sa confiance. Il n’était pas possible de travailler en équipe si l’on était incapable de faire un minimum confiance à l’autre.

Ainsi, pour l’instant, il n’y avait eu ni bonne ni mauvaises actions, seulement des constats.

Avisant son Maître dans un coin de roche, une lucarne permettant de voir sans être vu (à l’exception des avertis), 40 sortit de l’ombre. Il était temps de se lancer. Mettre en lumière les actes de chacun, afin de déterminer si tous sont aptes à servir les ténèbres.

« - Bonsoir à tous. Bienvenue dans la demeure des partisans. Voix suffisamment forte pour être entendue, sans pour autant laisser entendre un ton de voix particulier. Un endroit conçu pour vous, afin de vous aider à améliorer vos capacités combatives, intellectuelles ou de camaraderie. Parmi tous les partisans des ténèbres, vous êtes les premiers invités en cette demeure, afin de vous récompenser de votre fidélité et de votre dévouement à l’égard de la Cause. #Accio Baguettes, afin de toutes les récupérer dans sa main tendue. Vous n’en aurez pas besoin, pour l’instant. Vous avez été invité ce soir dans une optique particulière. Vous vous êtes montrés à nous : il est temps de vous montrer dignes de nous. »

Sur ces paroles, le matricule leur fit signe de suivre son mouvement. Ses pas entraînèrent les cinq partisans spéciaux dans une pièce, les y laissant, seuls et sans baguettes.
La pièce (lugubre, poussiéreuse et mal entretenue) ressemble à une bibliothèque éparse où se trouve tout un imbroglio de choses dont, une poupée décapitée sur une étagère, accompagnée d’un pot de confiture avariée et d’un vieux miroir jaunie parmi d’autres. Dans le bas d’un mur, un trou de souris permet d’en laisser passer quelques-unes, histoires d’aller ronger quelques pages de grimoires. Dans un coin, un prisonnier emprisonné. Il semble à demi-conscient. Pas d’autres indications sur son identité.

Un peu partout, sont dissimulées des fioles de potion, au nombre de six, non visibles à l’œil nue : il faudra chercher.
La pièce n’a que deux sorties : l’une, la porte dans laquelle les partisans sont entrés, et qu’il est impossible d’ouvrir. L’autre, une arche donnant vue sur un long couloir, avec, sur une dalle conjointe, les baguettes récupérées. Il n’est pas possible de franchir l’arche sans avoir au préalable ingéré une des six potions se trouvant dans la pièce. La seule qui leur permette de passer… A tous, ou non. Mais, pour ce faire, encore fallait-il trouver la bonne potion parmi toutes les autres…

Du haut de sa lucarne, en compagnie de 67, le Pédagogue observait les invités, sa curiosité psychologique s’amusant un peu plus à chaque fois.


____________
HRPG

Navré du temps de réponse.
Vous l'aurez compris, il s'agit d'une épreuve dont le but est de sortir vos personnages de la pièce dans laquelle ils se trouvent. Ils ne peuvent que sortir en passant sous l'arche, mais pour cela, il leur est nécessaire de consommer une potion particulière disponible dans la pièce.
Les potions présentes sont au nombre de six : - Une potion bleue.
- Une potion jaune.
- Une potion rose.
- Une potion orange.
- Une potion verte.
- Une potion noire.
Toutes contiennent la quantité nécessaires à 5 utilisations uniquement (donc 5 gorgées), à l'exception de la potion orange qui ne contient qu'une seule et unique utilisation.
Pour trouver les potions, il faut faudra utiliser le lancer de dé 6 faces, afin que votre personnage cherche l'un des lieux suivants (tous ces lieux contiennent une potion) : - Poupée décapitée
- Pot de confiture avariée
- Vieux grimoire jaunie
- Trou de souris
- Sur le PnJ (entre ses mains, dans son pantalon ou sa poche : au choix)
- Dans la poche d’un des partisans (au choix du lanceur)
Une fois le résultat du lieu donné, un autre partisan devra de nouveau lancer le dé 6 faces afin de déterminer quelles potion se trouve à cet endroit (vous ne pouvez pas chercher deux fois un même lieu ou tomber deux fois sur une même potion : une fois qu'une potion a été trouvée, dans les propositions suivantes à 6 faces, il vous faudra marquer "échec" en lieu et place de la potion déjà découverte).
Vous pouvez tester la potion trouvée sur vous-même ou en utilisant le PnJ prisonnier (vous avez son L.A. pour le faire interagir). Suite au test, un MP de ma part sera envoyé à la personne ayant décidé de tester par elle-même la potion, afin d'en avoir les effets. Si le PnJ est le testeur, un MP vous sera envoyé à tous. Faites bien attention cependant : toutes les potions ne contiennent que 5 gorgées, sauf la orange qui n'en a qu'une. Suite à l'envoie des effets d'une potion, il peut vous être demandé de lancer de dé 6 faces pour en découvrir les effets, qui peuvent être aléatoires.
L'ordre d'arrivée à son importance. Mais peut-être ne sortirez-vous tous pas de cette pièce, en fonction des utilisations faites des potions ?

Le lancer de dé à été autorisé par l'administration. L'épreuve prendra fin le 12.12.2017 à 15h30 (heure de Paris).
Bonne chance à tous : nous vous attendons au pied de l'arche.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] My Home Is Yours - Page 2 Empty
Re: [Habitation] My Home Is Yours
Maître de jeu, le  Mer 06 Déc 2017, 02:31

Le membre 'Riri Vacuitas' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces' :
[Habitation] My Home Is Yours - Page 2 D-5-4a10
Kohane W. Underlinden
Kohane W. Underlinden
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


[Habitation] My Home Is Yours - Page 2 Empty
Re: [Habitation] My Home Is Yours
Kohane W. Underlinden, le  Mer 06 Déc 2017, 11:27

LA d'Aza

Un autre visage pas tout à fait inconnu se pointe. Je ne sais plus sons nom -l'ai-je déjà su ? Mais me rappelle vaguement qu'elle déguisée en Moremplis à l'OD. Et elle avait l'air bien pote avec Peter. Elle s'approche de nous, nous salue. Je lui réponds d'un léger sourire et hochement de tête, tout ce qu'il y a de plus poli et aimable. Oui, ce soir, on essaie d'être poli et aimable. D'autant que mon frère étoilé est là, alors ça suffit à mettre de bonne humeur.
Y'a aussi le verre, surgi de nulle part -enfin tendu par mon frère- avant qu'un cinquième énergumène ne fasse son apparition. Lui il parle pas et on sait pas qui c'est vu qu'on ne voit pas ses traits. Puis je m'en fiche, en fait, de savoir qui c'est vu que je le connais pas. Toutes façons, les gens sont nuls, surtout quand on les connaît pas (enfin, ça, c'est ma narratrice qui le dit mais je ne suis pas loin de penser la même chose).
C'est pas grave, si y'a des gens nuls dans ce monde.
Ca arrive.
Parfois, les gens nuls s'avèrent être aussi intéressants. Mais une fois qu'on leur parle. Et comme là le nouveau venu parle pas...
La seule chose qui m'importe pour l'heure, c'est que mon frère soit là. Etoile du soir. Petit moment de pur bonheur. A chaque fois que je le vois, je me rappelle et même croit revivre la toute première rencontre dans la nuit, entre alcool et étoiles. Et avec lui, j'ai appris qu'on n'avait pas besoin d'alcool pour rêver et s'envoler. Car ensemble, tout est possible. Courir aux étoiles, surfer sur les nuages, pêcher les astres. Végéter dans la terre jusqu'à devenir des légumes bien mûrs -mais pas prêts pour la soupe.

L'attente est bientôt brisée. Je commençais à me demander si nous allions rester sans rien faire ici, sans personne pour nous dire le pourquoi du comment. Même si, dans le fond, ça ne m'aurait pas tant dérangée. Du moment que mon frère est là. On aurait fait briller le plafond de quelques éclats empruntés à notre famille astrale.
Une Ombre arrive et parle. C'est en quelque sorte le petit discours de bienvenue qui se déroule d'ailleurs plutôt bien jusqu'à ce que ma baguette change de main et ça, d'un coup, c'est beaucoup moins bien. Ca me rappelle la cabane hurlante et je sais que je n'aime pas cette sensation de vide et vulnérabilité qui suit l'absence d'une baguette. J'étouffe un eh de protestation dans un grommellement sonore.
Pas le temps de protester, on est partis.
Une seule vague, un seul mouvement. Instinctivement, je prends la main de mon frère dans la mienne avant de suivre la troupe. J'aime sentir le contact de sa peau contre la mienne. C'est rassurant. Savoir qu'il est là. Qu'il existe. Même si je n'en ai jamais douté une seule seconde.

-J'suis vraiment heureuse que tu sois là, je prononce à son adresse.

Certainement qu'il le sait déjà. On a toujours su communiquer en silence. Juste un regard. Un geste affectueux. Un sourire. Un rêve.
Mais, je ne sais pas pourquoi, j'éprouve ce soir le besoin de dire. Poser des mots audibles sur ce sentiment et cet attachement venu de rien. Peut-être pour lui rappeler à quel point nous sommes liés, lui et moi -bien qu'il le sache déjà.
Nous nous retrouvons dans une pièce peu commode, pas vraiment adaptée aux maniques de la propreté. Y'a pas grand-chose d'autres que des objets à gogo. Et un type qui fait pas de bruit. Et m*rde. C'est qui ce type, d'abord ? Pourquoi qu'il fait pas de bruit et qu'il ne bouge pas ?
Ma main dans celle de mon frère se crispe un peu alors que mes yeux se plissent pour balayer la pénombre.
Et voilà.
C'est tout.
On se retrouve là. Sans plus d'explications. Pièce close. Brr... j'aime pas l'idée de rester enfermée. Sans baguette, sans rien. Ca me rappelle cette chasse au trésor dans laquelle j'ai bien cru que Ben et moi allions finir nos jours dans une grotte fermée au milieu de l'océan.
Je vois le type dont je n'ai ni le nom ni le visage avancer, un peu hésitant, peut-être, dans la direction d'un couloir sombre. Immobile à côté de mon frère, j'observe. Jusqu'à ce qu'il se fasse refouler par je-ne-sais quoi. Mazette ! On va pas pouvoir passer par-là. Pas comme ça, en tout cas. Bah alors, faut faire quoi ?
Tss
Faut réfléchir.
Mais c'est pas comme si j'étais vraiment en état. Il est tard, non ? J'ai pas spécialement sommeil -je le refuse, de toutes façons- mais d'un autre côté, mon corps me fait dire qu'il en a un peu ras-le-bol des nuits blanches passées à déambuler à perpète.
Alors là, j'ai juste envie de regarder. Sans bouger.
D'ailleurs le type anonyme se relève, nous regarde. Il a vraiment pas envie de décrocher un mot, hein. Mais se contente de signes simples ; il pourrait essayer la télépathie ça peut marcher quand on a une connexion assez forte. Bon, dans son cas, c'est pas vraiment la peine, ses mimes sont assez compréhensibles.
Coup d'oeil à lui, coup d'oeil à mon frère. Puis je finis par lâcher la main de ce dernier -pas longtemps !- pour aller vérifier ce que l'autre semble vouloir vérifier.
Me tournant à nouveau dans sa direction, je lui adresse un vague haussement d'épaules : ouais, c'est fermé...
Reprenant la main de mon frère dans la mienne, je regarde le type nous tourner le dos. Je ne sais pas pourquoi il va vers l'inconnu silencieux. Je ne parviens pas tout à fait à distinguer ce qu'il y fait. Mais apparemment, il a trouvé un truc.
Embarquant mon frère à ma suite -hors de question de lâcher sa main!- je vais voir, curieuse. Ca ressemble à une fiole. Je fronce les sourcils. Une potion ? Ce genre de truc, c'est comme la poudre de cheminette : faut se méfier. On nous dit jamais rien mais j'suis sûre, c'est pas totalement safe. Beaucoup de choses sont sans doute tues à leur sujet, pour des raisons politico-financière. Toujours. C'est un vrai complot.
Enfin, je tends quand même le cou, lève un sourcil. On dirait pas qu'il y ait d'indications dessus. Une moue ; et si on la secouait avant de l'essayer ? Ca va p't'être exploser comme les bombes de chantilly.

-J'sais pas trop c'que c'est, ça, mais ça vaut pas un bon engrais et de l'eau, je prononce dans un murmure à l'adresse de mon frère-navet.

_____________
Un peu :

1) d'orange
2) de rose
3) de vert
4) de noir
5) de jaune
6) de bleu
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] My Home Is Yours - Page 2 Empty
Re: [Habitation] My Home Is Yours
Maître de jeu, le  Mer 06 Déc 2017, 11:27

Le membre 'Kohane Werner' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces' :
[Habitation] My Home Is Yours - Page 2 D-2-4a10
Anna Keats
Anna Keats
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] My Home Is Yours - Page 2 Empty
Re: [Habitation] My Home Is Yours
Anna Keats, le  Mer 06 Déc 2017, 17:13

Les deux prêts du banquet se servaient à boire, rien d'alcoolisé sur le buffet et ce n'est pas plus mal. Rien n'indiquant la suite des événements, il est souvent préférable d'être en pleine possession de nos moyens. Voyant que nos hôtes ne sont toujours pas dans la pièce, je continuais de refuser les mets posés.
Un nouveau venu se joint à nous, mais cette fois il était impossible de connaître son identité. Mes yeux se posaient sur lui. J'étais perturbée sur la manière de comporter avec lui, de quel côté était-il ? Un masque recouvrait son visage et bien que je ne l'avais vu, mon maître des inféris m'avait prouvé qu'un masque inconnu ne signifiait pas qu'il s'agissait d'un civil. Restant silencieuse en attendant une réaction, je fis néanmoins un bref salut de la tête en sa direction. Puis une voix connue s'éleva parmi nous.

« Bonsoir à tous. Bienvenue dans la demeure des partisans. »

Je jetais un coup d’œil à la pièce par réflexe, ce lieu était réservé à ceux qui partageaient la même idéologie, le même serment moral envers l'Ordre noir. Mes yeux se portèrent alors sur les civils, masqués ou non puisqu'il était maintenant clair que mon masque était le seul Mangemort de la pièce. Ce masque, elle, l'ombre, un sentiment de soulagement m'avait envahi. Le pédagogue, ce nom était définitivement bien choisi. L'ombre poursuivi alors ses explications. Il détaillait le lieu, la raison de notre présence et l'honneur qui nous avait été donné de fouler cet endroit les premiers. Un sourire peu dissimulé éclaira mon visage, une reconnaissance, une visibilité, voilà que j'avais la seule chose qui me manquait et qui avait terni mes nuits.
L'ombre nous retira nos baguettes, je cachais un certain sentiment d'inquiétude, certains parmi nous seraient capables de tourner leurs sorts contre des "alliés"... Ce n'était pas bon signe. Même si mon ombre prétextait qu'il s'agit purement d'une question d'utilité, j'étais sceptique sur sa véritable motivation. Il ne nous devait pas l'entière vérité et affirmer un propos comme celui que j'avais pensé n'aurait fait que créer une méfiance les uns envers les autres, si elle n'existait pas déjà dans l'esprit de certains.

Suivant la direction indiquée par le Pédagogue, nous entrâmes dans une nouvelle pièce plutôt lugubre. Les vieux livres, les trous pour laisser filer les rats ou autres animaux squatteurs, des étagères en bois recouvertes de poussière. Je me demandais bien quelles étaient cette pièce et son utilité ainsi de la raison pour laquelle on nous avait amené en ce lieu. Puis la porte se ferma derrière nous, les trois élèves, la jeune femme et l'autre, piégés ensemble.

Mon regard se posa sur quelque chose que je n'avais pas vu jusqu'alors. Un corps, enfin pas encore, un être humain à peine conscient au milieu de la poussière, qui était-il ? Un ennemi, un moldu aléatoire, un sorcier ? Qu'avait-il bien pu faire pour se retrouver dans cette pièce avec comme seule compagnie cinq étrangers sous la tutelle de l'Ordre. Dans tous les cas, je ne préférais pas l'approcher, s'il était un innocent, je ne voulais pas être responsable d'une telle injustice, même si quelque part, je laissais faire une supposée monstruosité.

Le partisan masqué avait disparu de mon champ de vision pendant quelques secondes alors que j'observais le prisonnier. Un bruit provenant d'un couloir sombre atteignait mes tympans et tandis que mes yeux s'étaient allés vers la rouge. En voyant la surprise dans son regard, j'avais imité la possible aînée du groupe et avais vu notre inconnu à terre. Visiblement rien de grave dans cette chute, mais je ne savais pas ce qui l'avait causé, dans le doute, je n'irais pas là où il est tombé. Il mimait une poignée de porte ouverte, était-il dénué de paroles pour ne pas nous l'adresser, ou simplement le souhait de protéger au maximum son identité. Nous avions fait une croix dessus, nous, les quatre autres et je trouvais cela dur de continuer de se dissimuler. Tous le même secret.
Passons. J'étais proche de la porte et acquiesçant d'un signe de tête malgré le fait de connaître la réponse, je baissais la poignée pour constater sans surprise le verrouillage de cette dernière. Pendant mon action, l'inconnu avait vraisemblablement trouvé une fiole vers le prisonnier.

« Qu'est-ce que tu comptes en faire ? La boire ? »

Regard inquisiteur vers l'inconnu, voix totalement neutre mais curieuse. La fiole était suffisamment grande pour que nous puissions tous en prendre une partie, mais sans reste. Peut-être qu'elle nous permettrait de sortir, peut-être devait-on la verser quelque part, peut-être était-ce dangereux. Seulement, s'il avait trouvé quelque chose sur le prisonnier, peut-être trouverait-on d'autres indices ailleurs, comme lors du cours de Métamorphose. L'idée était intéressante, ainsi je fonçais vers :

1. La poche de l'inconnu
2. Le pot de confiture douteux
3. L'étrange grimoire
4. La poupée, enfin la partie restante
5. Le mur (clairement l'échec)
6. Le trou à animaux de compagnie
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] My Home Is Yours - Page 2 Empty
Re: [Habitation] My Home Is Yours
Maître de jeu, le  Mer 06 Déc 2017, 17:13

Le membre 'Anna Schomann' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces' :
[Habitation] My Home Is Yours - Page 2 D-3-4a10
Kohane W. Underlinden
Kohane W. Underlinden
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


[Habitation] My Home Is Yours - Page 2 Empty
Re: [Habitation] My Home Is Yours
Kohane W. Underlinden, le  Jeu 07 Déc 2017, 00:25

Bon. La découverte du gars sans visage paraît tout de même intéressante. Un peu. En tout cas, doit y avoir un truc à faire avec.
Y'a pas énormément de liquide.
Doit y en avoir assez pour chacun. Pas plus.
La fille-moremplis (oui, pour moi, dans mon esprit, elle est, demeure, déguisée en moremplis) demande ce qu'il compte faire. S'il compte la boire. Bonne question, tiens.
La couleur est étrange.
C'est rose.
Bon, en soi, je comprends pas pourquoi je me dis que la couleur est étrange puisque finalement, pas vraiment, pas tellement enfin... si, peut-être... c'est courant, les potions roses ?
J'en sais rien, in fine.
Du bout de l'ongle, je tapote un peu la fiole de verre. Comme ça. Pour voir. Me dis que y'a peut-être un truc dedans qui va bouger. Puis en fait, non. Y'a rien dedans. Rien d'autre que le liquide étrange.
Un silence.
Alors que la fille s'éloigne, je laisse mon regard se perdre un peu dans la pièce poussiéreuse. Ca me rappelle vachement la cabane hurlante, quand même. Sauf que y'avait moins d'objets. Mais c'était tout aussi poussiéreux. Le jour où j'ai croisé les pas de l'ombre qui rêvait de s'éclaircir.
J'entends l'autre fouiller, chercher.
Mon regard se braque dans sa direction.
Peut-être qu'elle se dit qu'il y a un truc à faire avec cette potion. Ou un truc à trouver pour la compléter. Ou...
En tout cas, elle refuse l'immobilisme et cherche l'action. En même temps, personne n'a très envie de rester coincé ici. Ca fait un peu froid dans le dos.
Quoique. Tant que mon frère est là. Ca va. Ca passe.
L'important, c'est sa lumière à lui.
Après, le reste. M'en fous un peu.
Même si, faut bien avouer, ce serait mieux si nous pouvions trouver un moyen de sortir d'ici. Du coup, je suppose qu'il va falloir s'allier, unir nos efforts. Et nos cerveaux. Cette simple pensée fait un peu mal au crâne. Genre les neurones qui refusent de se connecter. Une sorte de grève, quoi. Ma narratrice dirait que c'est normal : c'est la faute de mon frère. Mais moi, j'crois pas. C'est juste que... je préfère laisser les autres réfléchir pour moi.
Moi, je regarde, j'improvise, j'avise.
Technique purement Gryffondoresque, ça.
Dans le genre : on fonce, on réfléchit ensuite (quand on n'est plus qu'un tas de cendres, parfois même). Que voulez-vous ? Y'a des trucs qui changent pas en grandissant. Autant il paraît que certains s'éloignent de plus en plus du caractère de leur maison à mesure qu'ils évoluent, autant moi, je crois pas avoir changé sur ce point. Toujours la première en ligne de front. Face à l'assassin de pancakes, face au Leprechaun -bon, en même temps, faut avouer, Arty, c'est pas forcément le genre de type qui va de lui-même courir au danger pour lui défoncer la g*eule. J'crois même qu'il est plutôt du genre peureux. Alors je le protège. Un peu. Bref. Toujours devant mais j'm'en sors plutôt pas mal jusque là. En tout cas, je suis toujours vivante. Je suppose que c'est que ça va encore.

Je vois la fille-moremplis fouiller dans ce qui m'apparaît être un grimoire.
Ah.
Peut-être qu'elle va trouver un truc intéressant.
Des indications.
Un marque-page.
Ca peut servir, un marque-page. On sait jamais. Pour... euh.. je sais pas. Mais ça doit pouvoir servir.
Détachant mon attention de sa silhouette occupée à sa quête, je reviens sur l'inconnu qui, lui, possède quelque chose.
Je sais pas ce qu'il compte en faire.
Mais on va pas rester là, figés dans l'éternité, en attente de... je-ne-sais-quoi !
Lâchant la main de mon frère -à contrecoeur- je me penche un peu sur le type sans nom et, sans même lui demander ni son avis ni son accord, lui pique la fiole.
Ouais, voler, c'est mal.
Mais c'est pour la bonne cause.
Je la secoue. Histoire de voir ce que ça fait. Bah ça fait pas grand-chose. Ca fait juste... un liquide qui bouge. Du rose qui s'agite. L'approcher de l'oreille, au cas où elle se mette à faire un bruit suspect. Mais pas grand-chose. Bon. Déjà, ça n'a pas l'air d'exploser. Quoique... on n'a pas encore retiré le bouchon.
Inspiration.
Tenir le flacon à bout de bras -histoire d'avoir une distance de sécurité si jamais ça fait boum. Et, précautionneusement, retirer ledit bouchon.
Respiration coupée.
Attente en équilibre sur le fil. Le fil qui sert à la fois d'appui mais peut également s'avérer mortel s'il sert à pendre.
Souffler profondément quand ça fait pop au moment où c'est retiré mais pas [/i]boum[/i].
Encore un bon point.
Maintenant.
Euh
Sentir, peut-être ? J'suis pas fortiche, question potions. Alors en reconnaître une à son odeur... mais qu'importe. Si ça se trouve, y'aura de vieilles réminiscences d'un temps d'avant, d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître! Les temps où j'étais à Poudlard, en fait, assise devant un chaudront à m'ennuyer ferme.
Mais l'expérience est un échec complet : rien ne vient titiller mon odorat, nous ne sommes pas plus avancés.
Je fais un léger haussement d'épaules :

-Bah... euh... ça sent rien, ça explose pas, ça parle pas

En même temps, c'est une potion, quoi...

-Et donc on sait pas ce que c'est.

Mon regard vagabonde, de mon frère au type sans nom.
Bon.
L'est temps d'appliquer cette superbe technique totalement Gryffondoresque -et j'sais même pas d'ailleurs si y'a d'autres Gryffondors ici... à vrai dire, j'm'en fous, généralement, des maisons des gens.
La technique du : bah, on y va, après on essaie de survivre et si on y arrive, on est content.e.s.

-Les parents disent toujours qu'il faut jamais accepter un verre offert par quelqu'un d'inconnu. Mais là...

Un instant, je pense aux verres qu'avait préparés mon frère. Dommage. Je l'ai laissé là-bas.
Un soupir.
Allez. On fonce.
Pis si j'meurs... mon frère perpétuera ma mémoire. Et les étoiles me souriront. Elles sont gentilles, les étoiles. Moi j'les aime.
Et hop.
Une pensée pour elles. Parce qu'elles sont belles. Et qu'on les voit pas, ici. Donc faut sortir, pour espérer les revoir. Alors. Test.
Une gorgée de rose qui disparaît.

___________
Peut-être une nouvelle couleur ?

1) Vert
2) Noir
3) Jaune
4) Un truc ressemblant à un rat crevé (échec)
5) Bleu
6) Orange
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] My Home Is Yours - Page 2 Empty
Re: [Habitation] My Home Is Yours
Maître de jeu, le  Jeu 07 Déc 2017, 00:25

Le membre 'Kohane Werner' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces' :
[Habitation] My Home Is Yours - Page 2 D-1-4a10
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Auror
Auror
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


[Habitation] My Home Is Yours - Page 2 Empty
Re: [Habitation] My Home Is Yours
Azaël Peverell, le  Jeu 07 Déc 2017, 12:26

Tout se passe rapidement. Un Masqué, un vrai de vrai cette fois-ci, apparaît, et parle. Tu l'écoutes, un peu distrait par la présence de ta soeur étoilée. Mais ça a l'air sympa tout ça. un genre d'épreuve pour devenir plus fort, pour devenir meilleur. Tu veux bien. Surtout si tu peux garder ta soeur avec toi. Cul sec, tu finis ton verre. Et ta baguette s'échappe. Là, par contre, t'es pas content. Tu lances un regard noir au Pédagogue, tout en grommelant quelques mots.

- Suffisait de demander sinon, la politesse ça marche des fois...

Il aurait pu te foutre de mauvaise humeur pour toute la suite des événements en faisant ça. Parce que tu te sens incroyablement vulnérable sans ta baguette. Celle qui t'accompagne toujours, qui fait partie de toi. Heureusement qu'il te reste ta soeur astrale. Petit sourire. Ta colère est déjà oubliée, il a suffit que tu poses tes yeux sur elle et qu'elle te prenne la main. Elle est contente que tu sois là. Et ça, ça gonfle ton coeur de bonheur. Tu lui réponds par un simple "Moi aussi" des plus sincères, en serrant davantage tes doigts autour des siens. Pour puiser dans sa chaleur et sa lumière. Tu prends une profonde inspiration, puis tu expires tout. C'est bizarre de se sentir aussi bien dans de telles circonstances.

Le groupe bouge, tu suis le mouvement sans la lâcher. Nouvelle pièce dont ton regard fait le tour avec attention. Tu restes un instant bloqué sur l'homme par terre. Mais tu détournes rapidement les yeux. T'as pas envie de te prendre la tête à savoir qui il est ou ce qu'il fait là. Y'a sûrement une bonne raison, mais pour le moment, tu t'en fous. Tu veux juste comprendre ce que vous êtes censés faire ici. Le partisan masqué aussi visiblement. Il essaie de partir sous l'arche, mais se retrouve sur le cul. Léger sourire moqueur de ta part. C'est amusant de voir comment il a été repoussé. Il fait un geste. Et ta soeur te lâche pour actionner la poignée. Ok, ce mec, tu le détestes. A cause de lui, ta soeur t'a lâché. Mais elle revient. Ouf. Tu le détestes un peu moins.

Par contre, vous voilà totalement enfermés. T'aimes pas ça. T'as toujours eu un problème avec les endroits dont tu ne connais pas l'issue. Parce que c'est pas naturel. Parce que c'est pas ça la liberté. Certains s'activent. Une potion est trouvée. Comme le dit si bien ta soeur, ça a pas l'air d'être un bon engrais. T'as jamais aimé les potions. En plus, celle-ci est rose. T'as jamais aimé le rose non plus. Du coup, elle a rien pour plaire celle-là. Faut peut être la vider. Comme ça on en parle plus et on passe à autre chose. Mais la bleue lui demande s'il compte boire la potion. Drôle d'idée, personne de sensé ne ferait une chose pareille. Ta soeur te lâche à nouveau la main. Toi, tu regardes la Serdaigle chercher un truc dans un grimoire. Et trouver une nouvelle potion, verte cette fois-ci. A peu près autant de liquide que précédemment.

Tout cela devient étrange. Beaucoup de potions qui traînent. Alors tu te mets à chercher toi aussi. Sait-on jamais, tu pourrais trouver un truc. Tu ne vois pas ce que fait ta soeur étoilée, t'es trop occupé à fouiller la pièce, notamment...

1. Poupée décapitée
2. Pot de confiture avariée

3. Par terre. Quoi, ça se voit sans chercher un truc au sol ? (échec)
4. Trou de souris
5. Au plafond. Tu cherches des étoiles en fait. T'as pas trop saisi le but du truc. (échec)
6. Dans la poche de ta soeur étoilée, tout en lui disant qu'elle aurait jamais du boire ça, parce que oui, en fouillant dans sa poche tu t'es rendu compte qu'elle avait bu une gorgée de la potion.
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] My Home Is Yours - Page 2 Empty
Re: [Habitation] My Home Is Yours
Maître de jeu, le  Jeu 07 Déc 2017, 12:26

Le membre 'Azaël Peverell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces' :
[Habitation] My Home Is Yours - Page 2 D-6-4a11
Liskuvo Kalsi
Liskuvo Kalsi
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] My Home Is Yours - Page 2 Empty
Re: [Habitation] My Home Is Yours
Liskuvo Kalsi, le  Jeu 07 Déc 2017, 12:55

Des nouveaux arrivent finissent par faire leur entrée. On est au complet j'imagine, enfin c'est ce que saurait indiquer l'arrivé d'un nouvel invité un peu plus macabre que nous. J'imagine que c'est lui, le Pédagogue, celui qui vient nous faire coucou pour nous annoncer qu'est ce qu'on fait tous ici. Mon petit poing se serre, je ne vais pas le décevoir lui, il faut qu'il soit fier de moi.

On nous emmène dans un nouvel endroit. Puis on nous explique assez clairement ce qu'il faut faire, moi ça me paraît clair en tout cas.
J'imagine que c'est le cas pour tout le monde, parce que je suis le plus lent à me mettre en marche pour chercher ce qu'on doit chercher.
J'ai l'air bien malin moi à dire que c'est clair et tout si tout le monde fait ce qu'il faut et pas moi, enfin bon le moment est mal choisi pour se plaindre et il faut se concentrer sur le fait de chercher ladite potion quelque part dans cet endroit. Mais c'est que j'en sais à peu près rien moi, de quel droit je sais comment chercher des potions d'abord ?

Bon ils en trouvent eux ? Sûrement, ils ont l'air tous super sérieux là nan ? Bon j'en sais rien, faut que j'arrête de faire l'imbécile et que je m'y mette pour de bon, j'ai l'air du gars qui attend que les choses se passent et puis c'est pas trop pour ça que je suis là non plus. Allez allez Liskuvo on s'y met. Suffit de se demander un peu où est-ce qu'on trouve les potions dans le monde, y'a pas trente mille possibilitées non plus, enfin je crois hein, sinon on est encore là demain.

Il aurait été judicieux de nous laisser nos baguettes aussi, ça encore c'est une petite blagounette qui me plaît pas trop, m'enfin si je commence à me plaindre la potion va pas arriver avec ses petites papattes et dire "Hé j'suis là ! Viens me chercher !". J'imagine que c'est le genre de trucs qu'on doit faire tout seul.

Bon allez, le premier qui me vient sous la main je m'y mets, ça facilitera les choses.

1. 1. Poupée décapitée
2. Pot de confiture avariée
3. Échec. (Non la couleur Gryffondor ne veut rien dire...)
4. Trou de souris
5. Échec.
6. Échec.
Contenu sponsorisé

[Habitation] My Home Is Yours - Page 2 Empty
Re: [Habitation] My Home Is Yours
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 11

 [Habitation] My Home Is Yours

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.