AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 2 sur 3
Un terrain vague
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Kohane W. Underlinden
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor

Re: Un terrain vague

Message par : Kohane W. Underlinden, Sam 13 Jan 2018, 18:08




Les jambes se balancent. Doucement. Sous le banc.
C’est comme un jeu.
Le jeu de quand on est trop petite pour toucher par terre, en fait.
Et ça se balance
balance
balance
Inlassablement
Léger mouvement furtif -pas grand-chose
Moi, je regarde, mes yeux rivés sur les genoux que je distingue dans le clair de lune. Les jambes semblent battre le tempo.
Quel tempo ?
Une mélodie muette, musique silencieuse que, pourtant, j’entends résonner au creux de mes oreilles à mesure que les mots de l’autre défilent. Ce sont peut-être eux, les paroles ?
Vouloir – pouvoir
Quand on veut, on peut
Oui, mais c’est plus compliqué que ça, moi, souvent, je veux -enfin, je crois- à mon avis, c’est juste que je n’arrive pas à crier assez fort. Ou alors. Faudrait que j’arrête d’essayer de crier et juste... faire... ?
Faire sans demander -qu’importe, les autres, faut avancer, droit sur les lignes ennemies.
J’ai toujours foncé. En mode hippopotame qui se fraye son passage, quoi.
Mais là.
Je sais plus. Je crois que je suis fatiguée. De réfléchir. J’ai juste besoin de savoir. Où je vais. Et je ne sais pas -et l’autre, je ne sais pas si elle sait.

Mes yeux lâchent les jambes qui se balancent quand l’Ombre annonce qu’elle a à faire.
La silhouette se déplie et je demeure assise. Seul le regard pour suivre son mouvement vers le haut, l’ascension d’un masque vers les étoiles -elle sont belles, ce soir, elles rient presque.
Posées sur mes cuisses, mais mains jouent entre elles alors que l’esprit absorbent les mots.

-Je ne suis même pas sûre de voir qui je suis moi-même... je murmure dans un souffle.

Il m’est alors encore difficile de voir avec soi-même.
Il faut que j’arrive à comprendre qui je suis. Parce que je ne le sais pas. A l’inconnue de Londres, je lui avais dit que je serais celle qui la mènerait en Enfer derrière moi. Aux autres, je suis l’étoilée, la perchée, l’agaçante... A ma famille, je suis le moyen pour arriver à des fins.
Mais à moi.
Qui suis-je donc pour moi ?
Derniers mots dans une nuit ponctuée de brume. Pas de réponse orale de ma part. Seulement un regard qui ne lâche pas. Les doigts se crispent légèrement à la prononciation du nom complet. L’Ombre me connaît. Et je ne la connais pas.
Je ne sais pas si j’en ai peur. Ou si ça m’intrigue. Connaissant ma curiosité naturelle, c’est sans doute la deuxième option.
Puis.
La nuit ou les étoiles avalent la silhouette. Le banc redevient muet. Silence. Et le froid. Qui revient. Caresser la peau.
Pourtant, je ne bouge pas.
Mon corps refuse de bouger.
Je crois que. Je vais. Encore un peu. Rester ici. Sous l’oeil des soeurs-étoiles.



Fin du Rp
Merci pour tout !
Revenir en haut Aller en bas
Oscar Salsanvivre
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un terrain vague

Message par : Oscar Salsanvivre, Jeu 18 Jan 2018, 03:30


RP avec Kohane W. Underlinden


Ce week-end, je fais une pause. Ça fait une semaine que je suis rentré à Poudlard et que je bosse non-stop et, si certains diront qu'une semaine de travail n'est rien face à d'autres jeunes du monde qui travaillent vingt-quatre heures sur vingt-quatre sans l'avoir demandé pendant toute leur vie, je serais plutôt de ceux qui diraient qu'au vu de nos conditions, le mieux serait d'arrêter d'essayer de bosser sur des causes inutiles – comme par exemple ces stupides révisions pour des examens complètement futiles qui n'ont aucun lien avec mon projet d'avenir – pour justement se focaliser sur les problèmes de ces gens-là et leur venir en aide.

Enfin… Oui, bon, je dis ça, mais je ne suis pas réellement en train de faire une pause pour venir en aide aux démunis. Non, ce week-end, je fais une pause purement personnelle et individualiste, à savoir une petite journée à Pré-au-Lard pour me balader et faire les magasins, en-dehors de Poudlard et de la pression scolaire exercée à la fois sur mes amis et sur moi-même. Un samedi détente à l'occidentale, quoi, sans oublier le thé du midi avant de partir. J'ai dit à mes camarades que je rentrerai tard, ou peut-être demain matin, qui sait – peu importe, de toute façon j'ai fait signer un mot à mes parents pour m'autoriser à sortir quand je le souhaitais.

Pré-au-Lard, c'est un peu comme mon village coup de cœur, j'aime m'y balader au moins deux ou trois fois par mois, pour respirer l'air frais et acheter des friandises que je pourrai offrir à ma famille par la suite. Ça ressemble un peu à Loutry Ste Chaspoule, mais sans la présence de ma famille pour me rappeler qu'il ne s'agit que d'une bourgade hyper traditionaliste et peu ouverte d'esprit envers les cultures étrangères, plus particulièrement moldues. Ici, je le supporte mieux car je ne connais personne.

C'est peut-être ça qui est bien, à Pré-au-Lard : être invisible aux yeux des autres. Je me balade en ne connaissant personne, à part quelques élèves que j'ai déjà pu apercevoir dans les couloirs de Poudlard mais à qui je n'ai jamais adressé la parole. Je vis ma vie en ignorant les gens autour de moi, c'est comme des vacances à la plage ou à la montagne à part que là, je peux le faire tous les week-ends parce que j'ai un mot de mes parents pour me le permettre.

Être un inconnu. En réalité, je dis ça mais je ne suis pas vraiment un garçon connu à Poudlard, ni à Loutry. J'ignore si j'ai déjà été visible aux yeux des autres, mais je m'en fiche pas mal. Je ne suis pas asocial, j'ai mes amis, ça me suffit. Tenez, par exemple, si je m'assied sur ce banc, là – bah personne ne va le remarquer, mais je ne vais pas m'en préoccuper, et je serai tout de même très content. Du coup, voilà, je m'assied.

Je regarde la rue. Il n'y a pas énormément de neige, pour un samedi de janvier. Mais il fait assez frais.

C'est tout calme, aujourd'hui. Ça me rend heureux.

Ça fait longtemps que je n'ai pas respiré aussi pleinement l'air dans un endroit calme comme celui-ci. Les vacances chez moi ont été un véritable calvaire, mes oncles n'ont pas arrêté de squatter chez mes parents, et vas-y que ça parlait, blablatait, ragotait, radotait, riait, critiquait, dénonçait… Enfin, je dis ça, mais c'est souvent moi qui dénonce dans la famille. Je ne sais pas si je suis pessimiste ou clairvoyant, mais j'ai toujours l'impression de voir des soucis là où ma famille n'en voit aucun. Tenez, par exemple, l'élection du nouveau Ministre de la Magie : on est d'accord que ça sent l'entourloupe à plein nez ? Le mec présente une prétendue démission et le type qui le remplace arrive avec un charisme, une carrure, un discours et un programme complètement similaires – surtout la carrure, j'insiste, ils sont vraiment tous taillés pareil, là-haut.

Mais ici, c'est calme. Ici, je n'ai rien à dénoncer, parce que tout m'apaise. Et ça fait du bien, de ne pas m'emporter pour tout et pour rien.

Pas de rires, pas de rage, pas de larmes.
La paix.
Et moi, assis sur un banc.



Et m*rde, je commence à m'ennuyer. Bon, bah on change d'endroit. Très franchement, il est quelle heure ? Quinze heures ? Les magasins viendront après, ce vent frais m'a inspiré, je vais me balader encore un peu. Sortir un peu du village, marcher vers l'inconnu, comme ça, à l'instinct.

Je crois qu'il y a un grand terrain vague, là-bas, derrière le pâté de maisons, ça doit bien mener à quelque chose.

Ah ouais, quand même, c'est grand. Et c'est vague, aussi – mais dire « vague », c'est assez vague, non ?

Si je traverse le terrain, peut-être qu'il y aura un truc au bout, genre une forêt, ou un bois.
Ou un sous-bois.

Mais si je marche trop, je n'aurai plus la force de marcher, et j'aurai déjà envie de rentrer alors qu'il n'est que quinze heures.

Bon, allez, tais-toi, Oscar, et marche.


Edit : Kohane va répondre, merci de ne pas piquer le sujet !
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Un terrain vague

Message par : Kohane W. Underlinden, Ven 23 Fév 2018, 12:21




Un _ Deux _ Trois _ Quatre _ Cinq...
Je pourrais continuer le compte à l'infini. Parce que sur ce vaste terrain vague, il y a beaucoup de graviers. En même temps. Il n'y a pas grand-chose d'autre que ça. Etendue à l'infini, qui ouvre les bras aux étoiles une fois la nuit venue et sourit à la lune. Le jour, ça reprend sa couleur grisâtre si laide. Sa couleur si triste des graviers immobiles. Tandis que la nuit, il y a comme un souffle qui anime tout cela, souffle de vie qui fait frémir la chair minérale. C'est sans doute pour ça que j'aime marcher sous l'oeil bienveillant des sœurs étoiles. Il y a quelque chose de magique à voir les choses tristes recouvertes par ce sombre manteau. Le macadam ennuyant à mourir devient presque beau et attractif. Et j'y laisse couler mes pas.
Cependant, il est bien jour, là, actuellement. Trop jour, peut-être. La banalité revient en pleine face, dans son morne quotidien.
Espérant chasser un peu ce banal, j'ai quitté en douce les Trois Balais. A dire vrai, j'aurais tout aussi bien pu faire un maximum de bruit en version hippopotame dans un magasin de porcelaine ; personne ne m'aurait retenue. C'est un peu ça, les Trois Balais pour moi. Cet espace où je vogue, serveuse et passagère à la fois. Il m'arrive -la plupart du temps- de m'acquitter correctement de mon boulot. Il m'arrive aussi -parfois- de me poser telle une lampe au fond de la salle et attendre. Rien. Juste. Attendre. Voir passer les gens. Et laisser mes collègues s'occuper du reste. Etre là sans être là, être là sans se faire voir, devenir invisible, meuble qu'on laisse tranquille. Et lorsque tout cela m'épuise, je m'enfuis. A la fin de mon service. Ou même, lorsqu'il n'y a pas trop de monde, j'écourte mon service. Comme aujourd'hui.
L'avantage à être gérante, c'est qu'il n'y a que le proprio qui puisse être en bon droit de me virer.
Et connaissant Leo, je sais qu'il ne le fera pas.
Ca permet de s'autoriser quelques petits trucs.

J'aurais pu m'échapper par la fenêtre, pour continuer le délire. Mais non. J'ai juste déposé mon tablier, soigneusement plié et suis passée, tout tranquillement, par la porte. Après ça. J'ai inspiré l'air d'après-midi. J'ai marché sans me retourner.
J'ai marché dans Pré-au-lard, curieuse de la vie qui avance.
Et suis arrivée jusqu'à ce terrain vague. A la fois connu et étranger. Il y a. Pas grand-chose. Personne, surtout. Un banc, au loin. Le banc que je connais bien. Parce que je m'y suis assise, une nuit, en compagnie du mirage meurtrier. Qui s'est évaporé, d'ailleurs. Le mirage masqué qui a parlé, on a parlé, et à la fin, je me suis demandé qui d'elle ou moi était la plus perdue. Elle n'avait pas réponse à mes questions. Je n'avais pas réponse à ses attentes. Ca s'est terminé. Sur un no man's land, empli d'interrogations flottantes, jamais résolues.
J'ai marché mais ne suis pas allée vers le banc.
Non.
J'ai marché. Dans le vague.
Mes pas crissant sur les graviers. Et toujours. Personne.
Puis, je me suis assise. Allez savoir pourquoi. Comme ça. Me suis assise sur les graviers, en tailleur.
J'ai contemplé devant moi. Vers le cœur du village. Je n'ai pas regardé derrière moi -ne sais même pas ce qu'il y a, au-delà de ce terrain.
Et.
J'ai commencé à compter.
Parce que ça fait passer le temps.

Six _ Sept _ Huit _ Neuf _ Dix _ Onze _ Dou...

Un souffle de vent, tout léger, qui fait s'envoler les cheveux.
Je relève la tête, mince sourire.
Je respire l'air. Aucune odeur particulière apportée. Bon. Il ne se passe rien, alors. Ou plutôt... si... j'ai perdu mon compte, je ne sais plus quel caillou j'ai compté, lequel je n'ai pas compté . Je suis bonne pour tout recommencer, par Merlin !

Un _ Deux _ Trois

-

-

Trente-cinq _ Trente-six _ Tren...

Le sentiment d'une ombre, d'une présence flottante m'interrompt.
Je vais encore perdre le fil. Mais. Je relève quand même la tête, trop curieuse que je suis. Je relève la tête. Et pas pour rien. Car une silhouette se profile, venant de Pré-au-lard. Une silhouette qui marche, seule, et arrive vers moi.
Je penche la tête sur le côté droit, plisse les yeux.
D'aussi loin, je ne peux pas vraiment voir de qui il s'agit.
Néanmoins, je me mets à lever mon bras bien haut et faire coucou. Peut-être. Que l'autre verra. Que l'autre viendra. C'est peut-être quelqu'un d'intéressant. Qui sait...

Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un terrain vague

Message par : Ellana Lyan, Dim 25 Mar 2018, 14:37


Pv Shela

Réverbère

c'est comme un phare dans les ténèbres, la dernière lueur d'espoir qu'il reste quand tout a décidé de s'effondrer autour
il n'y a plus de murs, l'absence de barrière et de protection, trembler
le cœur qui bat d'un éclat nouveau, les larmes se sont répandue en un cauchemar comme des perles de sang explosées sur un visage d'enfant innocent __ je me suis improvisée martyr au clair de la lune, le rôle attirait par la compassion des autres
c'était bien connu, nous n'étions jamais autant aimé que mort, parce qu'il y a une connotation d'irréel où tout semble facile
et je peux fermer les yeux sur les défauts d'un cadavre - parce qu'il est mort : c'est triste.

Papillon de nuit

je m'approche de la lanterne qui illumine mon soir, battement d'ailes un peu hésitant, se poser au bord d'un trottoir
le monde semble plus haut, au loin le cri d'un oiseau nocturne me glace alors que ma confiance trépasse
ne plus être si certaine de vouloir jouer les victimes à présent
car sans souffle, c'est être le rien, le vide et l'ennui
on nous oublie aussi, bien trop vite alors qu'on a rien compris et de toute façon
nous ne sommes pas là pour récolter les fleurs.

Cortège noir
c'est une marche funèbre
la route des ténèbres
et je cherche l'espoir

que suis-je venue faire
ici ?
noyer mes rêves dans le glauque
pour parfaire cette impression
de perdition

terrain abandonné
j'en fais ma maison
ils l'ont dit vague
alors mes yeux dessinent la mer

réalité maussade
de tout qu'on y trouve
c'est un voile
une brume, lourde
qui enveloppe l'esprit
et fait baisser l'estime
de quelques classe

jusqu'à
la plèbe.
Revenir en haut Aller en bas
Shela Diggle
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un terrain vague

Message par : Shela Diggle, Jeu 03 Mai 2018, 10:54


L'escorte de la nuit tapie sous les pieds, prélasse prélasse c'est avant la lassitude, avant le dégoût d'être, et alors elle offre sa place au jour, défaite du désir de faire nuit, de faire faire le chat, la souris. Il y a dans la nuit la course entre les mondes, scruter derrière son épaule les humains soudainement bizarres qui semblent nous suivre, tiquer au pas trop brusque. Comme si la nuit se penchait aussi sur les Hommes, se versait en eux, nous sommes réceptacles d'elle et sombres désormais nous sommes, comme si l'angle de la planète pouvait nous changer

D'une rue à l'autre l'inconnu, bordé de noir et de gris, parfois le chemin s'arrête, perpendiculaire surface mais l'on continue tout droit, s'espérer un but, faire comme s'il y en avait un, poursuivre le hasard. Ici il y a un terrain sableux, déchiqueté, peut être un ancien lieu de travaux, une chose abandonné, un terrain comme l'on en trouve peu dans les villes, une rareté; alors cela a quelque chose de beau. Attendrir ses pieds au contact moins vif, plus creux de la terre, abandon du bitume détesté, savourer le vrai noir - car personne ne souhaite poser de lumière sur de tels lieux, pas vrai. Partout ailleurs le monde peut se soulever mais ici, c'est comme un bout de forêt, c'est tranquille ou inquiétant, c'est la vie sans éclat bourdonnant dessus, c'est le sommeil, un peu, ne pas avoir sommeil alors on vagabonde, les pieds un peu de travers
cette nuit l'on choisira le pas de lit, peut être; qu'il est étrange d'appeler cela une nuit blanche, car si la nuit l'on ne sait trouver Morphée, c'est à son noir que l'on fait face, à l'absence de lumière, à l'aveugle regard, partout. Une chose manque et sans réflexion poser des mots, tentation, chaire et condiments, auréole, des mots que l'on imagine dépourvu de sens mais pourtant derrière eux, des réalités auxquelles l'on ne souhaite se frotter
patchwork de mots de mots tiens il y a une présence ici, et ce n'est pas un cabot perdu, si désespéré qu'il n'aboie plus à la lune, c'est un bipède, c'est une autre nuit blanche, ou grise, s'approcher dans le chaos du terrain bosselé sans chercher à ne pas se faire voir - c'est même le but, vois-moi, ne prends pas peur. Moi je n'ai pas peur, les gens dangereux la nuit ont le pas plus assuré, la réflexion moins grande, penser penser, elle, qui ressemble à une femme, réfléchit, il ne pourrait en être autrement.

Vous êtes d'accord ? dites, donnez-moi raison, faites qu'elle réfléchisse, il y a alors dans ces gens là une recherche dans les doigts, c'est tangible, à son comble, c'est décelable. C'est intéressant de croiser le monde, et souhaiter en saisir les plus fins aspects, les mains les siennes où sont-elles, cachées par le gris, par l'absence de lumière bonjour. à quoi réfléchis-tu ? parce que partir du principe que c'est le cas pour permettre la parole
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Un terrain vague

Message par : Ashton Parker, Mer 13 Juin 2018, 00:09


Plus d'1 mois depuis le dernier message - MP si besoin

PV Lïnwe Felagünd

Un voyageuuuur, venu d'ailleuuuurs...
Il était aux alentours de minuit lorsqu'Ashton apparut dans une rue de Pré-au-Lard en un petit craquement reconnaissable du transplanage. Le sorcier s'était toujours demandé ce qu'il se passerait si jamais un jour il arrivait à un endroit où quelqu'un se trouvait déjà. Peut-être qu'ils fusionneraient pour donner une espèce de sorciers-siamois ? Ça serait définitivement quelque chose d'assez drôle, quoi que peu pratique quand on y réfléchissait.

Le sang-mêlé n'était pas venu depuis Londres sans but. En effet, il avait avec lui un genre de télescope qu'il se trimbalait sous le bras et il devait bien admettre qu'il peinait un peu avec. Mais ce n'était pas important puisqu'il devait accomplir son objectif. En effet, il avait lu dans l'horoscope du Chicaneur un peu plus tôt qu'une présence extra-terrestre pourrait être aperçue aux alentours de Pré-au-Lard. Puisqu'il s'agissait évidemment d'une source très fiable, Ashton n'avait pas hésité et s'était organisé pour s'y rendre dans la soirée.

Bon, si il était honnête il ne voyait pas très bien ce que de potentiels aliens allaient trouver d'intéressant à la planète Terre, et encore moins à l'espèce humaine. Déjà le point positif était que Pré-au-Lard était un village sorcier et qu'ils éviteraient donc les moldus, ce qui était une sage décision. L'autre sujet d'interrogation du sorcier était l'heure choisie, puisque pendant la nuit la plupart des gens dormaient et ce n'était donc pas forcément la meilleure représentation du mode de vie des humains.

Mais lui, Ashton Parker, avait bien l'intention de remonter le niveau et faire bonne impression aux extra-terrestre, il s'installa donc dans un terrain vague du village, déploya son télescope ainsi qu'une petite chaise pliante. Désormais il ne lui restait plus qu'à attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un terrain vague

Message par : Lïnwe Felagünd, Jeu 14 Juin 2018, 18:31


— PV Ashton.
Le fond de l'air est bucolique. Un peu tiède sur les bords, comme la dernière fournée de tartelettes aux œufs. Il n'avait presque rien mangé depuis trente deux heures, c'était le moment de se nourrir : dans l'instance du soir. Minuit - atmosphère pesante, prête à l'orage - ruelles calmes sur les bords du village - senteur de vanille dans sa main et veine de sapin, au loin. Un été qui approche à grands pas, comme un rôdeur dans les draps de la ville. Il y a un fil suspendu, avec des vêtements noctambules juste au-dessus de sa tête. Il lève les yeux un peu plus haut encore, et les premières étoiles apparaissent.

Songe... Songe d'une nuit d'été
assis près de la lagune
il admire, admire cette lune

qui sourit en un croissant nocturne
sur cette berge étoilée - elle y tient son reflet.

Dessine... Dessine les cimes de ces arbres
aux longs cous de girafes

des ombres mesquines qui dansent
dans le noir.

La chaleur de sa pâtisserie le réconforte un instant
avant de passer dans ce terrain vague familier : c'est qu'à force de marcher

il s'était trouvé quelques habitudes maladives

autrement dit des raccourcis, pour rejoindre les
lueurs du château plus rapidement.

Mais y'a un truc qui cloche : devant lui cette silhouette inconnue qui regarde le ciel. Il crut d'abord voir son reflet, dans les étoiles. Tintements absurdes qui résonnent jusqu'au cerveau. La tête penchée, il s'approche doucement du monsieur. Comme un chat, intéressé par une gourmandise quelconque. — Non, il n'est pas du tout flippant.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Un terrain vague

Message par : Ashton Parker, Lun 18 Juin 2018, 19:09


Play the music

Bon, peut-être que cela aurait été une bonne idée de vérifier comment le télescope marchait avant le jour J, mais encore aurait-il fallut pouvoir anticiper. En effet, Ashton avait piqué l'objet à un moldu juste avant de se rendre à Pré-au-Lard. N'importe quel sorcier digne de ce nom savait que voler des choses aux moldus était la manière la moins chère de se procurer ce dont on avait besoin. Les pauvres ils étaient tellement nuls qu'ils ne comprenaient même pas ce qu'il leur arrivait.

Ce n'était donc pas sans mal que le sang-mêlé avait réussi à déployer son appareil télescopique afin d'attendre l'arrivée des extra-terrestres. Heureusement la chaise pliante avait été plus facile à installer et il fallait bien dire qu'il était confortablement installé. S'il n'avait pas un objectif à accomplir, le Métamorphomage aurait pu taper une petite sieste étant donné qu'il faisait plutôt bon. Le ciel était d'ailleurs de la partie puisqu'il était presque entièrement dégagé et qu'on voyait de nombreuses étoiles.

Toujours pas de signe d'une soucoupe volante pour l'instant. Bien équipé comme il était, l'ex-Gryffondor sortit de son sac une canette beaucoup trop colorée remplie de boisson énergisante qu'il porta à sa bouche afin d'en prendre une lampée. C'était pas tout ça mais il fallait qu'il reste réveillé, on ne savait jamais quand la visite venue d'espace pouvait arriver. Mieux valait être prêt.

C'est alors qu'il sentit un léger mouvement venant de derrière lui. Après un léger instant de flottement Ashton se retourna brusquement en dégainant sa baguette et en arrosant au passage de sa boisson un ou deux insectes qui trainaient dans le coin. Sauf que l'individu derrière lui n'était en rien un alien, il s'agissait même de quelqu'un qu'il connaissait relativement bien pour avoir été son capitaine de Quidditch pendant un bon bout de temps.

- ... Lïnwe ?
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un terrain vague

Message par : Lïnwe Felagünd, Mar 19 Juin 2018, 22:33


L'inconnu avait un sacré appareil devant lui, un peu comme une longue vue de pirate. Il aimait bien associer certaines choses à des contes ou légendes, il y avait dans ce mysticisme une dimension sensationnelle. Une extra-réalité qui lui plaisait. Il ne savait pas ce que le gars allait faire avec tout ce matos, ça se trouve - c'était un auror qui espionnait des élèves depuis ce terrain vague. Comme quoi, le Ministère est de plus en plus intrusif avec sa propre communauté. Et dire qu'ils ont le droite de votes légitimes, ça aussi ça relève d'une histoire de pirate.

Bref, on n'est pas là pour compter les hippogriffes, l'agent secret britannique — pour ne pas dire espion, qui, à mauvais escient, peut être un terme péjoratif — semble le connaître. Le prénom du moins, de quoi bien flipper sa pu*ain de race. C'est le genre de cerveau, d'intello de la bande qui est une calculatrice et un agenda humains. Il a dû retenir son nom d'après une photo, un dossier peut-être... classé secret défense. — Paranoïa aiguë.

- ... Monsieur ?

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Un terrain vague

Message par : Ashton Parker, Ven 22 Juin 2018, 19:00


- ... Monsieur ?

Monsieur ? Ashton se souvenait de ne pas avoir fait de cadeau aux joueurs de Quidditch lorsqu'il était capitaine mais il ne lui semblait pas qu'on l'ait jamais appelé monsieur, ou alors il s'était passé quelque chose dont lui-même ne se souvenait pas. Mais avec la confusion qui se lisait dans les yeux du jeune homme les petits neurones du sorcier firent leur travail et une petite ampoule s'alluma au-dessus de sa tête. Evidemment, Lïnwe ne l'avait pas revu depuis son retour en Angleterre et ne le connaissait pas encore sous cette apparence. Il était donc assez normal qu'il ne le reconnaisse pas actuellement, voire même qu'il soit un peu sur ses gardes vu qu'un inconnu connaissait son prénom.

- C'est Ashton, expliqua-t-il en se désignant d'un geste du doigt. Puis il ajouta en anticipant les nombreuses questions que devait se poser son interlocuteur. C'est une longue histoire

C'était toujours la partie compliqué quand l'ex-Gryffondor recroisait quelqu'un qu'il connaissait d'avant son voyage. A chaque fois il y avait cette petite confusion et il devait expliquer qui il était et attendre que la personne en face intègre sa nouvelle tête. A vrai dire cela commençait à être un peu fatiguant à la longue mais bon ce n'était pas de leur faute. Même dans le monde des sorciers il arrivait rarement que vos connaissances disparaissent quelques années et puis reviennent avec une nouvelle tête.

Puis il termina son propos par une petite tape de la main sur le sol à côté de lui afin d'inviter Lïnwe à s'asseoir à côté de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un terrain vague

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 01 Juil 2018, 16:33


Le regard latent, entre lui et cet inconnu qui connaissait son nom. Y'a une dimension extraordinaire - comme le reflet d'un rêve, d'un mauvais rêve peut-être même. Où le cerveau ne se pose pas de question logique. Tout est normal et pourtant si absurde. L'homme a l'air surpris de sa réponse. Bien qu'il l'observe une seconde, une troisième fois - Lïnwe ne le reconnaît absolument pas. Et pourtant, il a l'esprit esthétique, le jugement critique et les yeux analytiques. Il n'oublie pas un visage si facilement, et la rancune lui vaut bien.

Le choc, quand il apprend que c'est son ancien Capitaine de Quidditch. Lui, qui lui a un peu tout appris dans ce sport. Les bases d'une équipe soudée menant à la victoire. Une longue histoire qu'il dit. Il ne savait pas qu'il s'était fait refaire le visage - de l'esthétisme sorcier. Ou alors, c'était de la métamorphose humaine. C'est vrai que Parker était parti assez... brièvement, comme ça. Sans pot de départ ni rien. Une certaine discrétion, un certain calme chez lui. Il avait du mal à s'imaginer un autre Ashton. L'habitude est un tort qu'on ne regrette que plus tard.

Le garçon s'assit à côté de lui
encore surpris de la réalité qui l'entoure.

- Qu'est-ce que tu fais ici ? ça faisait combien de temps, en fait, qu'il était parti ?
Il y avait eu tant de choses, depuis, qui s'étaient passées à Poudlard et plus largement, dans tout le pays.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Un terrain vague

Message par : Ashton Parker, Sam 07 Juil 2018, 15:24


Lïnwe parut intégrer la nouvelle plutôt bien. Le fait qu'Ashton soit de retour et qu'il n'ait pas la même apparence qu'avant était deux informations qui sortaient un peu de l'ordinaire mais qui n'étaient pas non plus complètement impossibles dans le monde des sorciers. Il se passait plus de choses improbables que cela lors d'une seule année à Poudlard, et ce n'était pas comme si la Métamorphomagie était un sujet complètement inconnu du grand public. Il y avait quelques sorciers connus qui possédaient ce don, tout comme lui.

- Qu'est-ce que tu fais ici ?

Ah ! Enfin des questions intéressantes ! Au départ, Parker avait décidé de mener sa petite opération en solo mais avoir un acolyte ne serait pas forcément de refus. Et puis Lïnwe pouvait faire une bonne impression aux aliens, il n'était pas le pire sorcier que l'on pouvait trouver. Par conséquent, l'ex-Gryffondor décida que sa rencontre du soir ferait l'affaire comme second. Il ne restait plus qu'à lui expliquer tout ça histoire qu'il comprenne l'importance de leur présence ici.

- Je ne sais pas si tu es au courant mais il y a un pourcentage de chances non négligeable que des extra-terrestres passent à Pré-au-Lard aujourd'hui. Du coup j'ai décidé que j'allais être le premier sorcier de l'histoire à rentrer en contact avec eux. Tu peux être le deuxième si tu veux.

Cela lui vaudrait au minimum sa propre carte de chocogrenouille ça ! La population sorcière avait bien de la chance qu'Ashton soit présent pour entamer des relations diplomatiques avec leurs amis de l'espace. Déjà qu'il trouvait sa ridicule qu'avec leurs inventions les moldus n'aient pas encore visité toute la galaxie, pour une fois que c'était les autres qui faisaient le déplacement jusqu'à eux il fallait faire bonne impression. Après avoir repris une gorgée dans sa canette, le sang-mêlé tourna la lunette de son télescope vers Lïnwe afin qu'il jette un coup d’œil au ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un terrain vague

Message par : Lïnwe Felagünd, Sam 14 Juil 2018, 21:42


Wooow. Il était donc là, de retour dans le coin à Pré-au-Lard, pour une affaire d'extraterrestres ! En même temps, c'était pas rien - en plus de mener à bien une expérience socio-scientifique, on écrirait son nom dans l'Histoire. Si ça se trouve, dans quinze vingt ans, y'aurait un portrait de lui souriant aux élèves, pour avoir rencontré des martiens ici. Enfin, dans quinze vingt ans, y'aurait peut-être plus de bouquins. Fallait vraiment qu'ils soient déterminés à envahir notre planète, à moins d'être paumés dans l'espace intergalactique, entre Mars, Vénus et une étoile à la con. — Quoiqu'il en soit, il lui proposait d'être son second. Ça lui avait toujours plu d'assister Ashton. C'était un bon gars, bon il ne le connaissait absolument pas personnellement, mais c'était un bon gars.

- Géant. J'veux bien être le deuxième, ouais ! c'est que, d'habitude, il aurait fait la moue. Fallait toujours qu'il soit mis en valeur par rapport aux autres, un espoir discret mais sûr. Là, c'était une autre situation, un contexte exceptionnel tout compte fait. Il fit ce que lui proposa le sorcier, c'est à dire, s'asseoir à ses côtés. M'enfin de toute manière, il allait pas rester debout. Il voulait voir. Voir l'interstellaire de ses propres yeux. C'était étrange, d'enfin voir le monde.

Œil optique allongé dans un tunnel aux dorures ratés
ça coule, au fond
une grosse loupe.

Oh. Oooh ! Un truc brille là-bas.
Mais c'est une étoile.
enfin, il est pas expert en astronomie
mais c'est tout comme.

Repasser la longue-vue de pirate au propriétaire, avant de sortir de sa poche un kiwicot, l'air de rien. Quant à voir le monde, ça serait mieux de le voir en couleur. Ça croque sous la dent, un moment. Tu sais que j'suis le capitaine maintenant, au Quidditch ? cric. crac. cric. crac.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Un terrain vague

Message par : Ashton Parker, Sam 21 Juil 2018, 14:51


Bien évidemment, Lïnwe parut enthousiaste en entendant la raison pour laquelle il se trouvait ici, et accepta d'ailleurs immédiatement d'attendre l'arrivée des extras-terrestres avec lui. C'était sûr que même s'il n'était que le deuxième sorcier à rencontrer les habitants d'une planète lointaine, c'était déjà une place de choix comparé au reste du monde. Lorsqu'ils auraient tous les deux fait la connaissance des aliens et que ceux-ci leur auraient donné des gélatines bizarres qui font briller dans le noir quand on les mange le reste du monde ferait moins les malins.

Alors que Felagünd lui repassait le télescope, Ashton cru apercevoir une soucoupe qui bougeait dans le ciel sauf qu'elle ne se rapprochait pas de la Terre. Il en déduit donc qu'il s'agissait d'un avion, ces moyens de déplacement étranges qui ressemblaient à des oiseaux en métal et que les moldus utilisaient pour voyager sur de longues distances. Le petit point blanc sorti de la zone observée par la lorgnette et le sang-mêlé décida de la reposer.

- Tu sais que j'suis le capitaine maintenant, au Quidditch ?

C'était sympa que le petit ai pris la relève. Gérer l'équipe de Quidditch de Gryffondor, Ashton l'avait fait pendant un moment et même si c'était quelque chose qu'il aimait beaucoup il devait bien admettre qu'il avait largement perdu en compétences de Quidditch puisque cela faisait longtemps qu'il n'était pas monté sur un balais. Cependant cela ne l'empêchait pas d'apprécier ce sport, il faudrait d'ailleurs qu'il aille voir un match un de ces jours.

- Ça va c'est pas trop difficile de gérer l'équipe ?

Voyant que Lïnwe avait sorti un kiwicot et qu'il était actuellement en train de le manger, le Métamorphomage tendit la main la paume vers le haut vers lui afin qu'il lui en donne un. Le message était assez explicite sans qu'il ait besoin de le demander oralement.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un terrain vague

Message par : Lïnwe Felagünd, Jeu 26 Juil 2018, 17:45


Ça lui faisait du bien, étrangement, de retrouver son ancien capitaine. Il avait pas vraiment beaucoup parlé avec lui au cours de ses années à jouer avec lui au Quidditch. Mais c'était un homme simple et qui prenait pas la tête. C'était sûrement ça, ouais, qu'il appréciait avant tout chez lui. Au début, c'avait pas été si facile que ça que de reprendre derrière Merry mais elle aussi, elle était partie rapidement. Il avait su briller pendant un match, remplacer l'attrapeuse et faire gagner son équipe. Après ça, on lui avait filé la patate chaude. Mais il aimait bien, être le p'tit chef. Pouvoir donner des ordres, légalement et légitimement. Serrer la main de l'adversaire qui va perdre. Arborer le C sur son maillot. Faire son show quoi.

- Ça va, bizarrement, les plus immatures sont toujours les plus vieux. du genre Shae, qu'avait fini par partir aussi. Il restait plus aucun joueur de l'époque Parker, mais ça c'était un choix du garçon. Repartir de zéro, pour mieux briller par la suite. L'équipe de Gryffondor avait longtemps manqué de fraîcheur.

Le kiwicot commence à lui faire tourner délicatement la tête
comme s'il marchait sur de l'herbe lunaire.

La main tendue, c'est qu'il en d'mande aussi mais il voudrait pas faire son rabat-joie. Tu... sais ce que c'est, au moins ? - son petit trésor à lui, il ne le partageait gratuitement que dans certaines situations. Ça dépendait des gens déjà, et puis de l'envie, de l'instant, de l'occasion... bref ici, de quoi voir apparaître une armée d'extraterrestres en 2-2. Le kiwicot avait de quoi raviver la perception des plus aveugles.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Un terrain vague

Message par : Ashton Parker, Sam 04 Aoû 2018, 13:33


Lïnwe acquiesça en réponse à sa question. Le Quidditch se passait donc bien et cela rassurait Ashton. Il n'avait même pas pu dire au revoir à l'équipe avant de partir puisque son départ avait été précipité lorsqu'il s'était retrouvé à l'hôpital. Tout ce qu'il espérait c'était que les joueurs n'avaient pas trop pâti de l'instabilité à ce moment-là. La petite remarque du jeune sorcier sur l’immaturité des adultes fit esquisser un sourire au sang-mêlé. C'était probablement parce que les élèves prenaient cela très au sérieux et voulaient absolument gagner la coupe tandis que les plus âgés prenaient ça un peu moins au sérieux. Et puis aussi il fallait bien admettre que certain adultes étaient un peu c*ns sur les bords mais bon.

- Tu... sais ce que c'est, au moins ?

Il était mignon le petit, Parker savait reconnaître du kiwicot quand il en voyait. Cela faisait longtemps qu'il n'en avait pas pris car on n'en trouvait pas en Ouganda et que même avant de partir il était passé à des drogues un peu plus... radicales. Heureusement il s'était beaucoup calmé sur ce plan là récemment, mais le kiwicot c'était son rayon. Dans sa jeunesse il en avait consommé, acheté, vendu, trafiqué.

- Quand j'étais en sixième année j'avais établi tout un trafic de deal de kiwicot à Poudlard, je sais encore en reconnaître, répondit-il d'un ton amusé. On avait dû arrêter parce que ça partait un peu en cacahuètes et que la direction risquait de ne pas trop apprécier.

Il s'était fait pas mal d'argent de poche à l'époque en vendant les fruits hallucinogènes beaucoup plus cher que le prix d'achat à des élèves complètement influençables. Malheureusement Poudlard était un environnement relativement fermé et il ne voulait pas risquer de se faire exclure à cause de ça, ce qui l'avait poussé à arrêter le trafic. Bon, il avait fini par se faire exclure en septième année mais c'était pour des raisons complètement différentes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Un terrain vague

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3

 Un terrain vague

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.