AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Bibliothèque
Page 3 sur 4
Archives européennes de sorciers
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Personnage
PNJ
Personnage

Re: Archives européennes de sorciers

Message par : Personnage, Sam 8 Déc - 10:23


Le rendez-vous avait été convenu quelques jours plus tôt. Gédéon, peu habitué à répondre à des interviews, avait cependant accepté la proposition de la gazette du Sorcier, par l'intermédiaire de sa célèbre reporter Taylor Cruxe, d'être questionné pour le journal. Il n'avait pas hésité longtemps, connaissant la réputation, tantôt sulfuro-scandaleuse, tantôt pertinente du journal ; et surtout compte tenu de sa notoriété toute acquise à la cause et la défense du Ministère de la Magie, observable dans ses lignes. Dans sa hâte et sa fierté, il en avait oublié d'informer le Ministère et il espérait maintenant que l'interview se passerait à merveille et qu'elle conviendrait à la politique de l'autorité magique.

Gédéon Stalk se baladait dans les rues de Londres incognito, à l'instar des moldus qu'il prenait toujours plaisir à observer. S'il avait tenté parfois d'emprunter leur métro ou les transports en commun, il s'était souvent trouvé confronté au problème de la Livre Sterling, et l'acquérir par des moyens frauduleux étant exclu pour un homme comme lui, il se retrouvait souvent à arpenter les rues de la capitale anglaise à pied, lorgnant sur les automobilistes qui avaient la chance d'avoir passé leur permis de conduire - bien qu'il ne fut pas certain de ne pas être mort de trouille au volant d'un tel engin.

Sur les coups de seize heures pile, il arriva à son rendez-vous à la bibliothèque. Passant une tête au delà de l'accueil, ses yeux d'homme avisé détectèrent ce qu'il cherchait : deux personnes qui se dirigeaient vers le fond de la bibliothèque. Croyant alors reconnaître de dos la silhouette de la fameuse reporter, il passa l'accueil et se dirigea à leur rencontre. Arrivé à quelques mètres d'eux, il se risqua à les héler :
- Miss Cruxe ?!

Bingo, la concernée se retourna et avec elle l'homme qui l'accompagnait, qui portait un badge d'employé. Bien qu'il ne l'avait vue qu'en photos, il avait identifié la reporter du journal. L'homme appartenait à la bibliothèque et devait sans doute conduire Miss Cruxe a un lieu au calme pour l'interview. Bedonnant, celui-ci ressemblait à un "geek moldu" ou à un intellectuel, plus adepte du fast-food-canapé que du sport. Gédéon tendit sa main à la reporter, l'accompagnant d'un sourire :

- Gédéon Stalk, enchanté ! Je ne suis pas en retard j'espère ?
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Archives européennes de sorciers

Message par : Lizzie Bennet, Sam 8 Déc - 14:02


On s'affaire avec Miles, et d'abord, personne ne nous rejoint, ce qui me conduit à une certaine errance mentale. Je me rappelle avoir entendu dire que j'étais pour le moins énigmatique, et que pourtant je semblais aussi de ceux qui aiment la vie. Dans le bon sens. Le sport, l'art, les voyages, les enfants…

J'ignore si je suis digne d'une telle représentation, mais c'est ce que je tends à devenir depuis quelques mois. Je me recentre sur les pulsions positives. Je crois que la divination m'aide assez, de ce côté. J'y comprends rien, mais m'envelopper d'un mystique assez protecteur, ça ne fait pas de mal. C'est comme une seconde peau pouvant me protéger des choses…

J'aimerais bien avoir des nouvelles de Peter, il aurait sans doute plein de choses à m'apprendre. Je suis d'ailleurs un peu frustrée. J'avais beaucoup misée sur ses cours en décidant d'élargir le catalogue divinatoire, mais comme il n'a pas trouvé de remplaçant, badaboum boom, y a plus personne pour assurer le cours optionnel de divination.

Grande déception, d'ailleurs, plus que son absence dans mon logement. Franchement si un jour je décide de tout plaquer, je peux devenir rentière avec toutes ces habitations… Balivernes, je dois quitter toutes ces interrogations. Aujourd'hui, je ne suis pas une Bennet, je suis une Cruxe ; il est temps d'épouser sa façon de penser, de parler. Ce que je fais pile à temps, puisqu'on l'appelle —m'appelle.
Je lui tends une main très professionnelle et aborde le sourire le plus conventionnel que je sache faire. Pas une de ces grimaces, non ; un joli sourire comme sur les photos d'autres femmes.

— Monsieur Stalk, tout le plaisir est pour moi ! Au contraire, vous êtes à l'heure, ce qui est assez admirable quant on a un emploi du temps comme le vôtre. 

Azaël — Miles, par la barbe de Merlin ! — nous conduit à l'écart, et je poursuis les formalités et autres politesses d'usage, tout en gardant un grand "beeeurk" mental.

Heureusement que je me suis entrainée au préalable, hein. 

J'hésite à le remercier une nouvelle fois de s'être déplacé, mais il parait que marquer trop de merci cela peut passer comme une façon piche de s'écraser devant l'autre, et cela ne collerait pas avec le personnage que les interviews m'ont permis de deviner.

— Comme indiqué dans la lettre que mon hibou vous a transmis, la Gazette du Sorcier cherche à clarifier sa ligne éditoriale en terme de politique internationale. Nous espérons donc nous inspirer d'études de cas et d'interviews auprès d'experts de votre calibre pour retranscrire des faits concis et précis à notre lectorat. Acceptez-vous que ma plume prenne des notes quant à notre entretien ?


Je dégaine un parchemin et celle-ci apparait rapidement. C'est une amie des Halles, formée à l'auto-correction et non aux répliques cinglantes dignes de Waddiwasi.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Re: Archives européennes de sorciers

Message par : Azaël Peverell, Lun 10 Déc - 20:25


Bennet est à fond. A peine les préparations finies qu'elle se met déjà dans son rôle de grande journaliste bossant pour la Gazette. Tu décides donc de faire de même en lui répondant avec toute le professionnalisme dont tu es capable. Un sourire doux se dessine sur ton visage emprunté.

- Bonjour, c'est bien cela, oui. La salle des archives est sans doute la plus adaptée, suivez-moi je vous prie.

Et tu commences à te diriger vers la fameuse salle en question. Sauf que vous êtes interrompus sur le chemin par une voix. Tu t'arrêtes le temps que le type vous rejoigne. Cette fois-ci, tu commences à stresse vraiment. Mais tu prends sur toi, tu ne laisses rien paraître. Manquerait plus que vous foiriez votre coup parce que tu flippes comme c'est pas permis. Pas moyen, vous vous êtes trop préparés pour que le plan foire pour un détail aussi dérisoire. Tu salues l'homme qui vous rejoint d'un mouvement de tête accompagné d'un sourire.

Et tu reprends la route, leur montrant la salle dans laquelle l'interview se déroulera. Tu ouvres la porte, les laissant entrer pour se mettre à l'aise, avant de refermer derrière eux. Tu t'éloignes en poussant un soupir. Tout va très bien se passer. Tu dois en être convaincu. Bennet tient parfaitement son rôle, et tu vas tenir le tien. D'ici quelques minutes, tu frapperas à la porte avec deux cafés. C'est que la bibliothèque sorcière de Londres sait recevoir tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Personnage
Personnage
PNJ
Personnage

Re: Archives européennes de sorciers

Message par : Personnage, Sam 15 Déc - 11:23


La reporter accueillit chaleureusement Gédéon, et il lui rendit son enthousiasme au centuple. L'employé de bibliothèque à leurs côtés semblait tenir un rôle tout à fait formel et s'y cantonner, malgré le sourire qu'il s'efforçait d'avoir pour les deux personnalités. Son apparence physique ne collait pas tellement à un homme de bibliothèque, il semblait au contraire être l'ersatz de l'homme de bureau qui ne bougeait pas de sa chaise de la journée.
La journaliste se confondit en remerciements pour l'homme politique et Gédéon minimisa autant que possible sa présence. Refléter la pensée et l'action du Ministère au travers d'une interview faisait partie de ses attributions. Et quel meilleur journal que La gazette du Sorcier, soutien du Ministère de la Magie, pour faire cela ?

Le dénommé Miles laissa la reporter et l'homme politique à la porte de la salle des archives : un endroit relativement exigüe en dépit de son nom, pourvu de quelques bureau et de dossiers et boîtes de dossiers entassées contre les murs.
- Ça fera l'affaire ! dit Gédéon sur un ton excessif.

Miss Cruxe s'affaira à se préparer, à mettre les choses au point, et à dégainer carnet et plume pour entamer leur petite session privée. Le politicien accepta quand elle demanda la permission pour la plume et il prit place dans un fauteuil sommaire mais correct en façe de Taylor Cruxe.

- J'espère pouvoir répondre à toutes vos interrogations, Miss ! Et que le portrait du Ministère n'en sera que plus reluisant !

Gédéon Stalk ne portait le Ministère de la Magique sur un piédestal si haut que cela, mais il respectait l'autorité et son employeur de la manière qui devait être. Si on le lui avait demandé d'être sincère, il aurait assuré préférer de ce jour que son image en ressorte grandie plutôt que celle du Ministère de la Magie. Mais il était un homme qui n'avait plus vraiment d'ambition, lui qui était déjà arrivé à un poste important dans la politique et à un niveau qui lui convenait tout à fait ; aussi s'effacer un peu pour mettre en avant le Ministère de la Magie dans le sens le plus large du thème lui convenait fort bien.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Archives européennes de sorciers

Message par : Lizzie Bennet, Lun 17 Déc - 0:05


La présence d'Azaël est rassurante, aussi je tique un peu quand il s'éloigne. Je sais néanmoins qu'il reste à proximité, et qu'il interviendra si besoin est. Déjà parce qu'il est le seul à être prémuni contre les effets de la potion inodore qui a commencé à se diffuser dans la salle…

Le Directeur du département de la Coopération Magique Internationale est plutôt dans un esprit de collaboration. Il ne s'oppose pas à ce que ma plume prenne des notes. J'ignore si notre entretien ira assez loin pour que ces citations nous soient utiles.

Ceci dit, on sait jamais, il pourrait bien se révéler être un atout considérable… Si tel est le cas, il faudra faire signe à Azaël d'interrompre aussitôt les diffuseurs, pour que la conversation se poursuive dans un état de parfaite honnêteté. Après tout, parmi ses 10 dialectes, il a peut-être appris la langue de la vérité…
D'un regard sérieux et hautement professionnel, je reprends donc avec la première question adressée à notre grand invité du jour.

— Vous avez, au sein du Département de la Coopération Magique Internationale, connu une ascension fulgurante faisant de vous l'un des plus jeunes directeurs de ce secteur. C'est à ce titre que votre perspective sur l'actualité internationale nous semble être d'un intérêt majeur. Comment définiriez-vous la diplomatie publique du Royaume Uni ?

Le bruit de la plume grattant le parchemin est plus apaisant que dans mes souvenirs, et je me surprends à apprécier le début de cet échange. Je crois qu'au fond, je suis sincèrement curieuse de savoir quelle vision il a du monde actuel, au-delà du microcosme britannique… Car les enjeux de notre communauté ont toujours été bien plus grands que ceux de notre seul pays. Après tout, aucun peuple n'est voué à vivre dans l'isolement total.

Pour établir des liens pacifiques avec ses voisins, il faut bien se soucier de la communication avec ces derniers, ainsi que de stratégies diplomatiques efficaces ! Il se pourrait même que sur cette question, le Ministère soit moins décevant que sur d'autres. Qui sait. Il s'ouvre peut-être enfin à certains changements nécessaires...

Sinon, on en retournera à la traditionnelle manière forte. On sait faire, chez l'Ordre Noir ; on a des générations d'expérience et de pratique. Mais c'est plus fort que moi, j'ai une envie d'espoir qui coincée entre les dents depuis quelques jours. Et c'est plus complexe à retirer qu'une feuille de salade, ça je peux vous l'assurer !
Revenir en haut Aller en bas
Personnage
Personnage
PNJ
Personnage

Re: Archives européennes de sorciers

Message par : Personnage, Sam 22 Déc - 14:41


Gédéon observait son interlocutrice plus qu'il n'y paraissait. S'il ne la fixait intensément, il profitait de chaque regard sur elle pour tenter de décrypter la journaliste, et le moins qu'il pouvait en dire c'est qu'elle était assez changeante ; pas indéchiffrable, mais compliquée à analyser. Cette évidence qui était surtout parvenue une fois intallés, et après que la plume preneuse-de-notes ne se soit mis en position pour exécuter son ballet aérien de gratte-papier, le dérangeait quelque peu, inexplicablement.

À l'approche du début de l'interview, Taylor Cruxe avait vu son visage devenir beaucoup plus sérieux, presque inexpressif et analytique et Gédéon ne parvenait à chasser la sensation d'inconfort qu'il ressentait depuis cet instant, ce satané pressentiment d'être face à une personne dont on ne peut rien prévoir à l'avance. C'était peut-être simplement là une déformation professionnelle de la jeune femme, ou alors un trait caractéristique des journalistes en général, Gédéon n'aurait su l'assurer, lui qui n'était pas un fervent adepte des entrevues en face à face.

Quand la première question de Miss Cruxe fusa, il réussit à masquer son inconfort et à passer outre la désagréable impression qu'il se ressentait d'être du gibier pour elle. Il écouta la jeune femme en hochant la tête, qui attaquait avec une question un peu passe partout, presque simpliste ; il s'était attendu, à la suite de leur échange épistolaire, à un sujet beaucoup plus intime quant à sa fonction au Ministère. Il détacha son sourire proéminent au moment de répondre :

- Et bien, je vous répondrais simplement que notre diplomatie est à l'image de ce qu'est le Royaume-Uni aux yeux du monde, que ce soit pour les moldus ou les sorciers : une assurance souveraine, régie par le tact et la volonté d'enrichir les relations chaleureuses que l'on entretient avec nos pays voisins, et partout ailleurs dans le monde.
Les yeux de Gédéon glissèrent un moment sur la plume qui dansait sur le papier. Il se demanda si ses propos étaient retranscris tels qu'il les prononçaient ou si c'était là une saleté d'objet enchanté à interpréter les choses à sa manière. Décidant de conserver la confiance tacitement prévu entre la journaliste et lui-même, il poursuivit chaleureusement :
- Je crois que nous représentons très justement le monde sorcier. Cela est d'autant plus vrai depuis la fin du grand Mage noir, Lord Voldemort. Il est juste de rappeler qu'a cette époque, au Ministère de la Magie,  on a pu voir des allégations, des dénis, concernant le retour du Seigneur noir à ce moment-là, et que la présence publique du Ministère n'a pas été bonne, ni sa communication. Heureusement, nous avons su apprendre de nos erreurs et je peux dire qu'aujourd'hui, aussi bien dans notre manière de nous exprimer et notre franchise, que ce soit au niveau national ou international, nous sommes toujours dans le juste. Nous avons fait beaucoup d'efforts et depuis notre manière de transmettre nos informations aux pays voisins c'est grandement améliorée, jusqu'à atteindre la réputation que nous avons aujourd'hui : celle d'une grande nation qui protège ses citoyens et les étrangers qui occupent son territoire, contre toute agression extérieure comme intérieure, qu'elle soit politique, physique, ou morale.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Archives européennes de sorciers

Message par : Lizzie Bennet, Dim 23 Déc - 19:40


Le pouvoir des mots est des plus complexes, surtout dans ce type d'entretien. J'ai beau avoir lu toute une quantité de journaux au sujet de la diplomatie moldue, franchement sur le côté sorcier la presse est beaucoup moins abondante…

Pour l'heure, il parlait surtout des relations chaleureuses avec les voisins ; connaître les partenaires stratégiques du Royaume-Uni me semblait donc être une question sur laquelle rebondir ensuite. C'est clair qu'après le passage des Mages Noirs au pouvoir au XXe siècle, la tâche n'avait pas été aisée pour les agents du Ministère…

Certains termes étaient vraiment dignes d'un politicien ; je m'amusais fort de son "nous sommes toujours dans le juste", qui m'arracha un sourire involontaire. Sa conclusion était synthétique et avait l'avantage de répondre très exactement à la question, après ce retour du côté de l'histoire.

— Il est clair qu'un net effort de rebranding était nécessaire pour améliorer notre image à l'échelle internationale, et je crois également que le Ministère a su le réaliser avec succès. Les points sur lesquels vous revenez sont cependant assez anciens.

Pas faux, bien sûr, mais je crois malheureusement que de nos jours s'appesantir de trop sur les questions idéologiques soit un pari risqué. Je crains qu'avec le retour de ce groupuscule depuis les années 60s, cet effort ne soit pas là de s'interrompre…

Et hop, pirouette. Je ne pouvais pas ne pas le mentionner, ce serait faire un mauvais travail de journaliste, mais trop rester dans ce sujet pourrait nous embourber un peu. Et puis, d'autres sujets m'intéressent. Il arrive que l'économie jour  un rôle plus important encore que les idées. Satané capitalisme, toujours présent quelque soit le front que l'on observe…

— Si vous le permettez, j'aimerais me tourner vers des questions plus économiques. Pourriez-vous nous parler de l'impact que le creux économique irlandais a pu avoir sur nos relations diplomatiques ? Avez-vous alors ressenti un changement dans le budget ministériel alloué à la diplomatie publique, et si oui, comment avez vous rebondi ? Quels sont les partenaires stratégiques avec lesquels notre lien est suffisamment fort pour nous assurer un soutien même lorsque notre stabilité économique bat de l'aile ? Le MACUSA, peut-être ?
Après tout, c'est vers les Américains que le Ministère s'est tourné lors des changements sécuritaires à Azkaban.

Sourire poli, distance convenable ; je m'efforce de rester dans le moule de la journaliste parfaite et propre sur elle. Je crains de laisser un bout de Lizzie sortir, et qu'alors le naturel me rattrape au galop...

HRP : pour la question économique, je n'invente rien, ça vient de là ~
Revenir en haut Aller en bas
Personnage
Personnage
PNJ
Personnage

Re: Archives européennes de sorciers

Message par : Personnage, Lun 7 Jan - 18:30


L'interview prenait une tournure relativement convenue. Miss Cruxe, dans son rôle et sa posture de journaliste, était parfaite et faisait preuve de beaucoup de métier. En tant que politicien désireux de renvoyer une bonne image à la fois de lui-même et du Ministère, sacrifiant quelques précisions au passage, Gédéon Stalk excellait à merveille également Un manque de précision volontaire, ou d'égarement, qui n'échappait pas à la reporter. Elle it en avant le come-back des mages noirs, paroles auxquelles Gédéon répondit en écartant les mains, un air las sur le visage et un sourire navré. Heureusement, la reporter de La gazette enchaîna rapidement sur un autre sujet, très éloigné du premier, et Gédéon occulta volontairement tout avis sur les mages noir.

L'évocation du creux économique de l'Irlande évoqua en lui des souvenirs pour le moins cocasses... Il fallait dire que cette crise avait occasionnée de la manière la plus idiote qui soit... Et si les médias et les personnalités n'avaient pas tous les tenants et aboutissants de cette histoire, il était tout de même difficile de contrôler les informations et de savoir ce qui s'était dit ça-et-là de part le monde à ce sujet, au fil des ans... Prenant un air lus sérieux sur le visage, sans toutefois dramatiser, Gédéon répondit :

- Il est vrai que lorsqu'un pays fait faillite ou connait une grave crise financière, cela engendre une perte de confiance de la part de ses voisins ou partenaires, c'est du moins d'ordinaire le cas. Je ne prétendrais pas que tous nos partenaires ont gardé leur confiance en nous, ou que certains en se sont pas méfier davantage, mais le contexte politique de notre pays, relativement stable, a aidé à conserver les bonnes relations que nous avions avant ce fameux crash, et ce malgré quelques réticences.

Pour ce qui est de nos partenaires économiques, nous avons pu conserver de bonnes relations avec nos voisins, la Grande-Bretagne et les pays de l'union européenne, même s'il est évident que ces pays sont dépendants de leurs besoins, avant de pouvoir penser aux nôtres... Le Macusa, puisque vous l'évoquez, est un allié de poids. Et je ne parle pas seulement pour un petit pays comme l'Irlande. C'est une des plus grande puissance mondiale, que ce soit du côté des moldus ou chez nous sorciers, et si notre diplomatie peut servir à conserver des relations depuis toujours excellentes avec le Ministère américain de la Magie, il est évident que cela peut profiter à tous, et éviter que des crises comme l'Irlande a pu connaitre de s'aggraver...

Gédéon n'était pas tout à fait certain de répondre ce que la journaliste attendait, ni même si ses propos seraient retranscris comme lui l'entendait une fois publiés dans les lignes du journal. D'une manière très politicienne, il croisa les jambes et joignit les mains, attendant la continuité de l'interview, pour savoir si ces questions sur la diplomatie améneraient à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Archives européennes de sorciers

Message par : Lizzie Bennet, Dim 13 Jan - 17:17


J'écoute avec une certaine retenue ce que le sorcier a à dire. Il est bien mignon, mais de là à dire que le contexte politique de notre pays était suffisamment stable pour avoir contrebalancé notre instabilité économique… Prenait-il les lecteurs, ou le quidam que j'étais, pour des imbéciles ? Ça va, nous aussi on est capables de suivre deux cours d'histoire de la magie. J'esquissais un mouvement de sourcil assez réprobateur.

Ça fait des décennies qu'on s'enlise dans une guerre civile coûtant souvent le manda des personnalités politiques, mais ce fait serait ignoré à l'international ? Non, soit les relations diplomatiques se sont détériorées, soit elles reposaient sur autre chose. Des accords au niveau de la recherche, ou de la défense peut-être. Qui sait. Une information sans doute trop confidentielle pour pouvoir être délivrée dans la Gazette… J'aurais préféré qu'il ait l'honnêteté de dire qu'il ne pouvait pas répondre à cette question, plutôt que de dire que le Royaume Uni est extraordinaire donc hop-là les problèmes sont résolus. Qu'il est dur de travailler avec des langues de bois. Je voulais prouver à Azaël que l'on pouvait peut-être obtenir quelque chose en conversant avec cet homme, mais j'en suis de moins en moins sûre.

Il s'en retourne à la question des partenaires, et ici ce n'est pas forcément plus probant. "même s'il est évident que ces pays sont dépendants de leurs besoins, avant de pouvoir penser aux nôtres"… cela ne veut rien dire, syntaxiquement ! Il enchaine avec le fait que le Macusa est une grande puissance, et pas seulement vis-à-vis de l'Irlande. Oui. Il est vraiment de plus en plus condescendant dans la conversation, en plus de répondre avec une imprécision grandissante. Cela me déplait grandement… Il était plus vif au début de cette discussion ! J'espérais m'en faire un allié. Est-ce encore possible ? Comment Azaël a-t-il dosé la potion pour que Mr Stalk soit déjà si étourdi ?

— Je… vois. Nous avons en effet beaucoup à apprendre des Américains. En parlant d'apprendre, Monsieur Stalk, pourriez-vous revenir sur certaines nouveautés dans les stratégies mises en place par le Ministère depuis votre premier mandat en tant que directeur du Département de la Coopération Magique Internationale ? Ou y a-t-il, peut-être, des négociations et politiques qui ont pu passer inaperçues alors quelles avaient un impact important sur la paix mondiale, et qui sont suffisamment peu confidentielles pour que vous puissiez les évoquer ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Re: Archives européennes de sorciers

Message par : Azaël Peverell, Dim 20 Jan - 22:17


Autorisation lancer de dés
Vraiment désolée pour le délai de réponse, heureusement que vous gérez Ange



Les minutes passent doucement, s'égrènent les unes après les autres. Tu n'interviens pas, pas encore. Tu dois attendre que le diffuseur de potions empli de potion de sommeil et de camaraderie fasse effet. D'ailleurs, tu espères que ce truc soit réellement efficace. Pendant que Bennet fait son interview - du moins tu espères qu'elle suive bien le plan de son côté mais devrait pas y avoir de souci - tu prépares deux tasses de café. Et dans l'une d'elle tu verses une fiole de potion de sommeil. Stalk doit s'endormir pour le bon déroulement de la suite des événements.

Evidemment, tu fais bien attention à ne pas inverser les deux tasses. Tu resserres ton foulard, le remontant juste assez pour qu'il couvre ta bouche. Tu dois éviter de respirer les effluves du diffuseur qui est en marche dans la salle. Toi, tu dois rester en pleine possession de tes moyens. Respirant donc par la bouche, et faisant mine d'être le bon geek timide très mal à l'aise en présence d'autres personnes, tu toques à la porte de la pièce pour prévenir de ton arrivée avant d'y entrer.

- Je vous ai apporté du café, je ne vais pas vous déranger plus longtemps !

Tu déposes précautionneusement les deux tasses devant eux, prenant bien garde de laisser celle emplie de potion de sommeil devant Stalk. Et tu t'en vas comme si de rien n'était. Tu reviendras lorsque tu seras sûr et certain que la potion a fait effet. En attendant, c'est à Bennet de continuer de gérer. T'espères quand même que le diffuseur a déjà bien entamé les capacités du type.


1. Réussite critique : Le diffuseur fait parfaitement son travail et Stalk est dans les conditions parfaites pour la suite des événements.

2 & 3. Réussite : Stalk est simplement un peu ralenti, mais c'est déjà ça de pris.

4 & 5. Echec : Depuis le début, le diffuseur n'a rien diffusé. Ouais, le matériel est tout pété.

6. Echec critique : Non seulement ça marche pas, mais en plus le diffuseur il commence à faire un bruit chelou. Pour la discrétion de l'objet on repassera.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Archives européennes de sorciers

Message par : Maître de jeu, Dim 20 Jan - 22:17


Le membre 'Azaël Peverell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Personnage
Personnage
PNJ
Personnage

Re: Archives européennes de sorciers

Message par : Personnage, Sam 26 Jan - 14:09


La journaliste n'avait pas l'air particulièrement satisfaite des réponses fournies par Gédéon. D'accord, il restait très certainement dans les classiques du genre, volontairement dans l'occultation des détails et dans des réponses très grand public. Mais ce n'était pas comme si la Gazette, même si elle avait toujours été un soutien pour le Ministère de la Magie, méritait le genre de confidence qu'un homme fait à un ou une amie proche. Miss Cruxe ne pourrait jamais être de ceux-là, la distante entre membre du gouvernement et journaliste-libre-d'interprétation étant une frontière à ne jamais franchir.

Pour autant, Mr Stalk espérait tout de même satisfaire la curiosité de la sorcière et des lecteurs de la Gazette, et comptait bien lui offrir quelques informations dignes d'intérêt. Il s'apprêtait à répondre à ses interrogations, quand l'employé de la bibliothèque qui les avait accompagnés jusqu'à ce bureau toqua à la porte, leur apportant des cafés. S'il n'avait pas du tout le physique de l'emploi, Gédéon le gratifia de remerciements sincères et serra un moment la tasse fumante entre ses mains. Il aimait cette sensation d'amitié dispensée par un récipient bien chaud, qui réchauffait les mais sans rien demander en retour.

Il s'excusa auprès de la journaliste et prit le temps de boire de la boisson fumante. En même temps, il préparait sa réponse, mais les idées furent rapidement plus difficle à mettre en place que prévu dans ses pensées. Le politicien fronça les sourcils, il était rarement sujet à ce genre de contrainte. D'habitude, les réponses toutes faites lui venaient très facilement, mais là, alors que la journaliste semblait vouloir moins de langue de bois, il lui devenait très compliqué de préparer ses répliques. Il se racla la gorge, offrit un sourire forcé à la femme devant lui et but longuement de son café, pour se préparer.

- Et bien, dit-il, en essayant de mettre le même enthousiasme que dans le début de leur entretient. Et bien je... Je quoi ? Gédéon resta quelques secondes immobile, pensif ; pourquoi les réponses ne lui venaient soudain plus ? Il devait se ressaisir, ou l'entrevue courrait à la catastrophe. Des négociations, il y en a tous les jours, vous savez, commme... Quelle était la question, déjà ? Dans les négociations, il y a la volonté d'échanger les fichiers entre Ministères aux quatre coins du globe. Si chacun fait son travail, nous envoyons et recevons désormais toutes les informations à caractère sensible sur les individus. Entendez par-là que si un sorcier est soupçonné de quoi que ce soit de dangereux ou d'activisme sur un territoire, les autres Ministères en sont directement informés et ces noms entrent dans une base de donnée alimentée en permanence... Cela dans le but de protéger le monde contre les agressions intérieures. Pour la question des crashs, des risques financiers, des idées émisent depuis longtemps et le problème qu'a connu l'Irlande ont aidé à mettre en avant des nouvelles mesures sécuritaires, d'une idée qui a été empruntée aux moldus. Gédéon avait retrouvé son plein sourire, et malgré une certaine fatigue, il continuait de déblatérer : Il existe un fond monétaire chez les sorciers, au niveau mondial, celui-ci est alimenté par chacun des pays qui y contribue à part égale et doit servir à réguler des problèmes graves qui pourraient survenir chez l'un d'entre eux, ou à gérer des situations sécuritaires si besoin. Mais il me serait difficile de vous en dire plus, un seul représentant de chaque gouvernement participe à la gestion de ce fond et à sa bonne tenue, et si je sais de choses de son existence, les faits concernant sont déroulement me sont parfaitement inconnus !

Souriant, Gédéon Stalk continua de siroter tranquillement sa tasse.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Archives européennes de sorciers

Message par : Lizzie Bennet, Sam 26 Jan - 23:28


Je pense que les diffuseurs doivent fonctionner comme prévu. Bon, je suis aidée par le fait de savoir ce qu’il va se passer, mais je ressens un certain apaisement produit par les potions de sommeil et de camaraderie. Azaël, ou quelque soit le nom du libraire dont il avait emprunté l’identité, arrive, tout timide et mal à l’aise. Normal, il est en présence d’une grande personnalité du monde magique ! Qui ne serait pas intimidé ? Il balbutie une formule de politesse, et je le remercie d’un signe de tête avant de réchauffer mes mains contre la tasse brulante. Par ce temps, ça fait du bien le chaud.

Je suis bien contente que Stalk boive en premier, ça évite de vérifier la bonne répartition des tasses à mes dépens. Vu comment il cherche ses mots, ça doit le faire. Pourtant étant assez ralentie moi aussi, ça ne me parait pas exagéré non plus. Je l’accompagne de quelques gorgées, remerciant la plume de prendre les notes à ma place. Ce qu’il disait devenait un peu plus intéressant maintenant qu’il relâchait un peu l’attention.

Lentement, les pensées s’enchevêtrent. Les paroles d’un autre temps s’emmêlent aux enjeux du présent. You're headed for disaster / 'Cause you never read the signs / Too much love will kill you - every time.

L’importance du partage d’informations entre les nations, par exemple, c’était un enjeu clef qu’il avait absolument pas effleuré avant. Et c’est sans doute en montrant trop nos vulnérabilités aux Américains qu’on avait finis par se trouver dans une position où le MACUSA pouvait envoyer ses sorciers pour assurer notre « sécurité. »

En revanche, je savais pas jusqu’où allait ce partage de données. Si les dossiers des suspects sont partagés, l’exil ne suffit pas à se cacher. Une information qui pourrait être salvatrice pour quelques membres de groupuscules présents dans mon environnement amical et familial… Il continue, détaillant un peu le dossier irlandais, mais refusant de parler explicitement des négociations l’ayant marqué personnellement.

— Intéressant…

Après, ça enchaine sur des questions monétaires inspirées des moldus, et là je suis absolument pas connoisseuse. Si je m’efforce pas de bullshiter tout ceci, il pourrait bien me démasquer ! J’essaie de trier mon esprit pour trouver de quoi rebondir.

— Merci pour ces informations. Donc à titre personnel, il n’y a pas d’expérience diplomatique qui vous ait marqué plus qu’une autre ? Vous semblez parler surtout de dossiers traités par d’autres, alors que votre parcours dans le Ministère est assez riche ! Y a-t-il une négociation un peu plus près du coeur dont vous puissiez parler ?



1. Réussite critique : Stalk est de plus en plus ralenti par les potions l’entourant par voie liquide et gazeuse. A ce rythme, il devrait dormir comme un bébé d'ici quelques minutes...

2 & 3. Réussite : La discussion se poursuit sans encombre, mais de toute évidence Stalk garde une certaine vivacité.


4 & 5. Echec : Le sorcier semble de plus en plus suspicieux. Il va peut-être falloir changer de tactique…

6. Echec critique : Apparemment, un membre du personnel n’était pas si k.o. que ça. Il se réveille et vient chercher des noises à Azaël, mettant en péril le projet…
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Archives européennes de sorciers

Message par : Maître de jeu, Sam 26 Jan - 23:28


Le membre 'Lizzie Bennet' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Personnage
Personnage
PNJ
Personnage

Re: Archives européennes de sorciers

Message par : Personnage, Sam 23 Fév - 8:47


À mesure qu'il s'égarait dans un flot de paroles continu, Gédéon ressentait comme un propre égarement de sa personne. Les idées lui venaient, mais les mots, dès qu'il essayait de s'aventurer hors de ses pensées toutes faites, devenaient compliqué à aligner. C'était impropre à lui, à son statut, aux qualités diplomatiques qu'il avait d'ordinaire. Il espéra intérieurement que la journaliste ne remarquerait pas son égarement soudain, la fatigue qui s'emparait indéniablement de lui, sans qu'il n'arrive à se sortir de sa torpeur " J'ai pourtant très bien dormi cette nuit ? " pensa-t-il, irrité de ne pas réussir à se ressaisir.

Mais pour son plus grand bonheur, Taylor Cruxe ne paraissait plus aussi agressive qu'avant. Peut-être que les réponses qu'il venait de lui donner n'avaient pas été aussi maladroites qu'il l'avait imaginé et que la sorcière, friande d'histoires à raconter, y trouvait son compte. C'était tant mieux. Il força un sourire à son intention, et même ses joues lui parurent très fatiguées. Il pria intérieurement pour que la sorcière ne s'en rende pas compte, ou pour que son professionnalisme lui accorde l'indulgence que son statut d'homme politique lui conférait. Les paupières de Gédéon s'alourdirent dangereusement et s'écrasèrent les unes contre les autres et en un soubresaut, il les rouvrit avec un mouvement spasmodique vers l'arrière, un sourire toujours figé sur les lèvres. Si Miss Cruxe avait vu la scène, elle n'en montrait rien, et Gédéon s'ébouriffa pensivement les cheveux avant de replonger le nez dans sa tasse.

La plume de la reporter continuait de gratter agressivement le papier. Les phrases de la jeune femme touchaient l'esprit de l'homme politique, mais ricochaient dans son crâne, lourdement.
- Évidemment que j'ai eu de magnifiques expériences, Miss. Il voulait sourire à la jeune femme, mais n'en trouvait plus la force. Vous savez... Vous savez... balbutia-t-il. Il baîlla généreusement, et couvrit sa bouche de sa main. Mes excuses, présenta-t-il pour la première fois. Je ne sais pas ce qui m'arrive ! Je crois qu'il est grand temps que je prenne des vacances... Pfiou, je suis épuisé.
En effet, ses paupières étaient très lourdes et il peinait de plus en plus à les garder ouvertes.
- J'ai fait un voyage diplomatique très intéressant en Italie, une fois... À l'origine pour relancer un partenariat de politique extérieure, mais qui s'est transformé en véritable aventure, une créature ayant été relâchée, criminellement semble-t-il, dans un restaurant sorcier réputé de Rome... Une histoire rocambolesque, je vous assure, mais qui par mon intervention a conduit a des accords commerciaux importants ! Figurez-vous que la bête.... Gédéon s'interrompit, prit d'un bâillement grossier. Pardon.. La bête voulait s'en prendre à des représentants italiens et que, ayant gardé ma baguette, nouveau bâillement, j'ai défendu ces personne au péril de...

Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Re: Archives européennes de sorciers

Message par : Azaël Peverell, Dim 24 Fév - 22:09


Tu restes derrière la porte, tu essaies d'écouter ce qu'il se dit, histoire de savoir où ça en est toute cette histoire. C'est pas que t'es pressé, mais plus vous vous éternisez ici et plus il y a de chances pour que le polynectar cesse de fonctionner. Et bien que le personnel de la bibliothèque soit sous Impero, ce serait sympa que Stalk ne voit pas son interlocutrice changer de visage au fur et à mesure de l'interview, même s'il a sans doute l'impression de planer sérieusement en ce moment même avec tout ce qu'il s'est pris pour le détendre.

D'ici quelques minutes, il devrait dormir complètement. T'attends, mais t'entends rien de derrière la porte, t'as juste l'air d'un crétin qui écoute aux portes sans réussir. Mais bientôt Bennet débarque à la porte, te laisse entrer. Elle a l'air un peu ralentie elle aussi, comme quoi, le diffuseur a bien fait effet. Stalk est complètement endormi, comme le prouve sa respiration calme et régulière. Il est grand temps pour vous de partir d'ici.

Déjà, tu récupères toutes vos affaires, tu fais disparaître les tasses de cafés aussi, faudrait pas laisser de traces, parce que même quand on en laisse pas des fois bah ça suffit pas. Et puis tu saisis Stalk par l'épaule, et tu attrapes la main de Bennet, prêt à transplaner.


1. Réussite critique : Le transplanage est réussi sans encombre, et le kidnapping aussi.

2 & 3. Réussite : C'est pas le transplanage le plus vif de ta vie, mais au moins vous êtes tous les trois partis d'ici. Peut être qu'une feuille de l'interview est restée sur place dans la manoeuvre, mais rien ne pouvant mener à vous.

4 & 5. Echec : T'es pris d'une crise d'éternuements. Mais plein, d'affilée, ça s'arrête pas et en plus c'est pas discret. T'es peut être allergique à ce que balance le diffuseur... En tous cas en attendant vous êtes toujours dans la bibliothèque, et en plus vous faites du bruit. Enfin tu fais du bruit. Et Bennet fait quasiment dodo. Mais ça va le faire. Juste pas tout de suite.

6. Echec critique : Oups, le type qui débarque là, il bosse ici. Et il est pas si KO que ça.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Archives européennes de sorciers

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 4

 Archives européennes de sorciers

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Bibliothèque-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.