AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Bibliothèque
Page 3 sur 4
Devant la bibliothèque
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Elly Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Devant la bibliothèque

Message par : Elly Wildsmith, Mar 24 Avr 2018 - 23:47


Vous étiez installées, l’une face à l’autre dans ce petit café moldu qui n’était absolument pas rempli, ce qui serait parfait pour vous permettre de parler en toute tranquillité. Et si jamais quelques oreilles indiscrètes traînaient il suffirait d’un petit sortilège et ce serait de l’histoire ancienne. Mais personne aux alentours ne semblaient se préoccuper de votre rencontre ou de vos dires, et c’était tant mieux.

Lara passa commande auprès d’une serveuse tout à fait charmante qui revint rapidement avec un plateau chargé des boissons et des victuailles. Peut-être cela faciliterait-il vos échanges, après tout ? Lorsque la jeune fille te dit qu’elle veut régler la commande, tu te contentes d’hocher la tête de gauche à droite, tout en remettant à plus tard la discussion sur l’addition « Nous verrons cela plus tard ».

Puis, te revint la question. De savoir ce que tu attendais précisément d’elle. C’était flou, tu ne savais pas trop. Peut-être, simplement, qu’elle te rassure ? Savoir Licia en vie peut-être ? Savoir que sa vie avait continué, qu’elle menait l’existence dont elle rêvait, rien de plus ? Tu ne savais trop. Mais cette disparition soudaine, accompagnée de celle de Valentina Boccini, c’était beaucoup. « Je n’attends rien de toi Lara – tu permets que je te tutoie ? Tu peux bien entendu en faire autant hein ». Sourire et clin d’œil de circonstance.

« Cela te parait sans doute assez … déplacé, ou incroyable … je ne sais pas ? Mais je me fais du souci pour Alicia. Je veux juste savoir si … elle va bien ? Elle est bien ? Partir comme cela ce n’est pas … habituel ? ». Voilà qui était dit. Peut-être que la jeune fille se fermerait, peut-être que tu n’en apprendrais pas davantage. Ou peut-être que si, justement. Tu saurais que ta vieille amie allait bien, et peut-être que cela tranquilliserait ta conscience.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lara Wind
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Devant la bibliothèque

Message par : Lara Wind, Sam 28 Avr 2018 - 12:06




Alors que Lara avait décidé de payer l'intégralité de la commande, Elly ne semblait pas spécialement d'accord avec cette idée. En effet, la jeune femme lui fit non de la tête avant de reporter la discussion de l'addition plus tard. Lara ne dit rien sur le coup mais elle était plutôt têtue et, quand elle avait une idée en tête, il était compliqué de lui faire changer d'avis. Pour le moment, l'ancienne Poufsouffle ne le savait pas mais elle allait vite l'apprendre. Bien que la Gryffondor ne soit pas la fille biologique d'Alicia, elles avaient en commun ce même trait de caractère et cela amenait à des discussions parfois houleuses.

La serveuse revint rapidement avec ce qu'elle avait commandé et Lara avait les yeux qui pétillaient en voyant les gâteaux et surtout, le chocolat chaud. Se servant une tasse et une part de gâteau à la fraise, la jeune fille écoutait également d'une oreille attentive son interlocutrice, qui semblait vouloir installer un climat de confiance en la tutoyant tout en lui autorisant à faire de même « Bien sûr que vous pouvez me tutoyer mais je ne vous garantis pas d'y arriver, maman m'a toujours appris à vouvoyer les adultes je ne connais pas ! »

Et vint enfin les interrogations que Lara attendait depuis le début de la rencontre et c'était maintenant qu'il allait falloir se montrer prudente en disant juste ce qu'il fallait. Selon les dires d'Alicia, Elly était une femme de confiance et elle ne représentait aucun danger. Elle pouvait donc bien lui dire que « Maman va très bien. C'est elle qui m'a autorisée à venir, sinon je ne serai pas là. Elle vous envoie toute son amitié » Petit sourire, il allait falloir attendre la réaction de la femme. Comment allait-elle réagir ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Devant la bibliothèque

Message par : Elly Wildsmith, Jeu 3 Mai 2018 - 13:59


Une réponse de la jeune fille, somme toute assez simple, t’indiquant que sa mère adoptive allait bien. Ça te rassurait quelque peu, mais cela n’était pas … assez ? T’en attendais plus, forcément. T’aurais voulu savoir pourquoi elle était partie ainsi, sans laisser d’adresse où la joindre, sans donner de nouvelle, sans se confier aussi. Cela ne lui ressemblait pas, tu le savais, en tout cas, jusqu’à présent tu en étais certaine.

Alors quand elle te dit qu’Alicia va bien, t’as du mal à la croire. Non pas que tu penses qu’elle te mente, juste que tu as besoin d’autre chose. Que t’as besoin de savoir, d’aller plus loin dans la discussion. Comprendre, en quelque sorte, le choix de ton amie. Tu ne dis rien l’espace d’un instant, le temps de mettre tes pensées en ordre, et de boire une gorgée du chocolat chaud.

« Tu sais Lara ». Une nouvelle latence alors que tes prunelles se fixe dans ses yeux. « Je connais bien ta mère, et il me faudra plus qu’un simple – elle va bien – pour m’en convaincre ». Sourire sincère. Tu jouais carte sur table avec l’adolescente, mais en même temps tu n’avais rien à perdre. Si elle voulait se contenter de ça, alors la discussion s’arrêterait là, simplement.

Ce serait dommage, bien entendu. Mais après tout c’était elle qui avait décidé de s’enfuir, et toi de chercher, de trouve, avec cette peur, un peu viscérale, qu’il lui était arrivé quelque chose de mal. Qu’elle était retenue captive quelque part. Tu ne savais pas mais ton cerveau avait cavalé pour toi dans le cas de Licia.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lara Wind
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Devant la bibliothèque

Message par : Lara Wind, Dim 6 Mai 2018 - 11:32




La réponse d'Elly ne surprit pas le moins du monde Lara, qui s'était contentée de lâcher une bombe dans un océan d'incertitudes du côté de son interlocutrice. Pour autant, bien qu'elle ne soit pas surprise de la réponse de l'ancienne Poufsouffle, la jeune fille était perdue quant aux éventuelles informations qu'elle pouvait donner. Après tout, Elly avait représenté une menace pour sa mère adoptive, bien que celle-ci ne le sache pas et elle ne le saurai sans doute jamais. En effet, Lara savait que sa mère était plus ou moins impliquée dans la cause de l'Ordre du Phénix, bien qu'elle ne connaisse pas son degré d'implication dedans ou si elle en avait fait partie. Tout ce que savait la Gryffondor, c'est que sa mère partageait leurs idées avec une grande ferveur et qu'elle avait toujours dit à Lara qu'elle agirait s'il le fallait. Néanmoins, un autre danger guettait Alicia : son père biologique qui avait décidé de finir ce qu'il avait commencé. Lorsqu'Alicia était petite, celui-ci avait tué sa mère et avait décidé de tuer sa fille plusieurs années après, pour finir le travail et éliminer toute trace de l'existence des Wind sur cette planète, y compris Lara par extension. La fuite avait donc été la seule option et Alicia avait placé Lara sous surveillance dès lors qu'elle quittait l'enceinte du château.

Néanmoins, ces informations, l'ancienne amie de sa mère n'en avait pas connaissance. Lara ne savait donc pas comment nourrir la curiosité d'Elly mais, en même temps, il fallait la rassurer. A une époque lointaine, les deux femmes avaient été amies et la Gryffondor savait pertinemment que l'ancienne Auror ne stopperait jamais ces recherches tant qu'elle ne saurait pas précisément ce qui est arrivé à sa vieille amie. Une intention louable certes, mais qui mettait la 7ème année dans une position inconfortable. Purée maman, pourquoi m'as-tu mise dans cette galère ? Buvant une tasse de chocolat chaud, Lara reprit son assurance habituelle pour dévoiler une partie de la vérité sur la disparition de sa mère « J'imagine qu'en tant qu'ancienne Auror, vous savez que notre monde est rempli de mages noirs. Le père de maman en était un.» Courte pause, afin de laisser le temps à Elly de digérer la nouvelle « Quand maman était petite, il a tué sa mère biologique. Plus de 20 ans après, il souhaite finir le travail si vous voyez ce que je veux dire, en m'y incluant dedans vu que je suis une Wind.»
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Devant la bibliothèque

Message par : Elly Wildsmith, Dim 13 Mai 2018 - 19:03


Les mages noirs, cela revenait toujours à eux. Un fin sourire s’était dessiné sur ton visage, de celui qui disait « Je comprends » alors qu’intérieurement, tu savais que tu partageais ta vie avec l’un d’eux, que tu avais fait une mission pour eux, pour servir la Cause que tu estimais juste et nécessaire. Dans cette envie de vengeance du Ministère, du système corrompu et dépassé. Tu hoches la tête pour lui répondre que oui, tu comprends, tu sais que le monde est empli de vers. Quand bien même il ne se situait pas au même endroit pour toi, bien entendu.

« Il y a des rancunes familiales qui sont délicates, indépendamment des idéaux de chacun ». C’était bien évidemment une phrase à double sens, mais il était peu probable que la jeune fille le comprenne comme tu l’avais pensé : ou alors elle en savait beaucoup plus sur toi que tu ne le savais. De même que tu pouvais éventuellement comprendre qu’on en veuille à la mère, mais de là à poursuivre l’enfant, c’était un peu gros. Mais la bêtise humaine n’avait pas de limite et tu en avais déjà fait malheureusement les frais.

« Mais, ce n’est pas prendre des risques que de me rencontrer ici ? » C’est vrai, à vrai dire. Licia aurait-elle laissé faire ça ? La gamine face à toi ne prenait-elle pas de risque, ne serait-ce qu’en sortant de Poudlard ? Tu restais pensive un instant, te demandant si tu ne mettais pas en danger sa vie en lui posant ainsi ouvertement tes questions sur sa mère disparue.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lara Wind
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Devant la bibliothèque

Message par : Lara Wind, Lun 21 Mai 2018 - 15:24




Pensive, Lara l'était en buvant son chocolat chaud tout en écoutant Elly parlait. Certes, certaines rancunes pouvaient être tenaces mais celle-ci durait depuis un peu trop de temps à son goût et il était peut-être temps que Lara trouve un moyen d'y mettre un terme. Toutefois, une jeune fille de 17ans ne pouvait pas tenir face à un sorcier pratiquant la magie noire depuis quelques années. Il fallait donc trouver un autre moyen, trouver des adultes de confiance pour régler ce délicat soucis qui pesait sur Alicia depuis de nombreuses années.

La question suivante de l'ancienne Auror intrigua l'irlandaise. Mettre en danger sa vie en venant ici ? « Maman a autorisé cette rencontre donc je suppose qu'elle a prit ses précautions. Vous savez, elle a gardé des contacts avec certaines personnes, dont un employé du Ministère. Elle a dû s'assurer qu'il ne m'arrive rien. » Petit sourire pour mettre fin à ce point avant de reprendre « Maman m'a demandé de vous montrer ceci, pour vous assurer qu'elle aille bien » Tout en disant cela, la Gryffondor sortit plusieurs photos prises avec un appareil photo magique. On pouvait y voir Alicia et sa fille ainsi que leurs animaux, sur une plage. L'endroit n'était pas reconnaissable pour Elly, ce qui assurait une certaine sérénité à Lara. « Ces photos ont été prises il y a une semaine environ. L'endroit appartient à maman et possède donc des protections magiques, vous ne pourrez pas le retrouver. Mais, dites-moi, vous étiez si proche de maman pour la chercher à ce point ? »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Devant la bibliothèque

Message par : Elly Wildsmith, Lun 28 Mai 2018 - 19:58


La rencontre se poursuivait au rythme des questions et réponses qui s’enchainaient et des gorgées de chocolats chauds que les deux femmes s’octroyaient de temps à autre. Lara t’assure que Licia a du s’assurer qu’elle était en parfaite sécurité, mais tu ne peux t’empêcher d’afficher une moue sceptique.

Mais la jeune fille continue et sort de son sac quelques photographies où Licia et Lara s’affichent, tout sourire, dans un paysage idyllique qui ferait sans doute rêver plus d’un sorcier. Tu souris à cette vision de cette relation mère-fille qui semble idéale – quand bien même elle ne doit pas l’être totalement puisque Licia est obligée de se cacher.

« Je ne cherche pas à la retrouver, si elle voulait revenir je pense qu’elle le ferait d’elle-même, le but n’est pas de la chercher à travers le monde mais de savoir qu’elle va bien ». Un sourire pour la jeune fille, ce qu’elle venait de faire te rassurer pleinement, tu n’allais pas forcer Alicia à faire quoique ce soit qui compromettrait sa sécurité. « On était proche, j’imagine que si nous avions été plus proches, je serais sans doute dans la confidence » un clin d’œil pour la jeune fille avant de retourner le nez dans ton chocolat.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lara Wind
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Devant la bibliothèque

Message par : Lara Wind, Lun 4 Juin 2018 - 13:50




Après avoir rangé les photos dans son sac, Lara se demandait si elle n'avait pas fait une erreur. Qu'est-ce qui lui avait prit de montrer ces photos à Elly ? Certes, sa mère lui avait maintes fois répétées que l'ancienne Poufsouffle était digne de confiance mais était-ce vraiment le cas ? N'avait-elle pas pu changer en quelques années ? Secouant la tête face à ses pensées, Lara se mit à s'en vouloir de douter de la sincérité de son interlocutrice. Après tout, elle lui avait envoyé une lettre et avait fait le déplacement jusqu'à Londres pour la rencontrer. Cela démontrait la sincérité de ses paroles, non ?

Buvant une tasse de son chocolat chaud avant de croquer dans un nouveau biscuit (délicieux soit-dit en passant), Lara écoutait attentivement l'ancienne Auror. Celle-ci lui affirma ne pas vouloir forcer Alicia à revenir mais juste savoir qu'elle allait bien. C'était déjà un bon point qu'elle ne se lance pas à la recherche de la mère adoptive de Lara, cela faisait un soucis de moins à penser. Toutefois, le reste des paroles d'Elly fit tiquer la jeune fille et lui arracha un froncement de sourcils. Croyait-elle que maman ne lui faisait pas confiance ? Certes, au vu de la situation, elle pouvait en douter mais ce n'était pas l'unique raison de son silence, de ses cachotteries. Fixant Elly dans les yeux, la jeune réfléchit quelques secondes avant de pouvoir lui répondre « Maman ne vous a rien dit car vous représentiez une menace pour elle, à un moment donné. C'est tout ce qu'elle a pu me dire... Hormis cette potentielle menace que vous avez représenté, elle n'a jamais cessé de vous faire confiance. » Comprendrait-elle le sous-entendu ? Peut-être mais même Lara était dans le flou sur un paquet de choses « Peut-être qu'en me rencontrant, Maman voulait voir si vous étiez toujours digne de confiance. Vous savez tout autant que moi qu'il est difficile de savoir ce qu'elle a derrière la tête. »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Devant la bibliothèque

Message par : Elly Wildsmith, Mer 6 Juin 2018 - 9:59


La jeune fille te fixe dans les yeux, elle semble vouloir sonder ton esprit mais c’était bien mal te connaitre. Ton esprit n’était pas accessible comme ça, et quand bien même cherchait-elle uniquement à lire tes émotions sur ton visage, tu restais de marbre. Pourtant, intérieurement, tu te posais mille et une questions qui ne trouvaient aucune réponse.

Alors tu l’écoutes, forcément intéressée par la suite des événements. Elle te dit que Licia t’as vu, un temps, comme une menace. Non sans te faire confiance. Tu restes sceptique sur ses propos mais tu te garderas bien de le dire. Tu avais été auror, alors tu étais vu comme une menace pour beaucoup de gens, que ce soit au cours de ta carrière ou même maintenant, alors que tu avais pourtant quitté le Ministère.

Tu terminais ton chocolat en hochant la tête, simplement. Tu n’avais plus de mot à dire, tu n’avais plus d’excuse à sortir. Si Alicia avait décidé de s’éloigner, c’était son choix et tu ne pouvais pas intervenir là-dedans. « Je te remercie Lara, pour toutes les réponses à mes questions. Je respecterais le choix de ta mère, je suis ravie qu’elle aille bien et, à mon sens, c’est tout ce qui importe ». Un sourire sur le visage à destination de la jeune fille.

« Je te remercie pour cette entrevue, mais je vais devoir y aller », tu laisses passer un petit temps mort, avant de te lever, puis d’enclencher ton départ. Non sans un au revoir à la jeune fille qui avait pris le temps de te rencontrer. Peut-être vous reverriez-vous d’ici quelques temps, lorsque tu aurais digéré les choses et les évènements liés à la disparition d’Alicia.

- Départ d'Elly -
Merci :kiss:
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lara Wind
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Devant la bibliothèque

Message par : Lara Wind, Mer 6 Juin 2018 - 10:23




La fin de cette rencontre arrivait à grands pas et ce n'était pas pour déplaire à Lara. Non pas qu'Elly soit désagréable, bien au contraire mais la jeune fille n'était pas encore totalement en confiance. D'un côté, Elly lui faisait peur même si elle pouvait croire qu'un jour, elle lui ferait totalement confiance. Buvant la fin de son chocolat, la Gryffondor écouta la Poufsouffle la remerciait pour tout ce qu'elle avait pu lui dire. La jeune fille ne lui avait pas dit grand-chose certes mais elle sentait que tout ce que voulait savoir Elly, c'était d'être sûre qu'Alicia allait bien. Et c'était le cas.

Lui adressant un au revoir timide avant qu'Elly ne parte, Lara resta seule quelques minutes à finir son morceau de gâteau et à réfléchir à ce qu'il venait de se passer. En avait-elle trop dit ? Avait-elle trahie sa mère de quelque manière que ce soit ? Lara avait l'impression que non mais, de toute manière, il allait falloir qu'elle fasse un résumé de cette rencontre à Alicia. Et à son « surveillant », qui était juste dehors, à quelques pas du café. Il avait attendu sagement que l'entrevue se termine, loin du regard d'Elly. Après tout, elle l'avait peut-être connue puisqu'il travaillait au Ministère. Adressant un sourire à la serveuse avant de payer l'addition, l'irlandaise finit par le rejoindre dans une ruelle vide de tout occupant, avant de transplaner, direction l'Irlande.


- RP Terminé. Sujet libre -

Merci pour ce RP, Elly ♥
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Peter McKinnon
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Devant la bibliothèque

Message par : Peter McKinnon, Mer 20 Juin 2018 - 17:30


Post unique
Mission pour l'Ordre du Phénix
Peut venir réagir à l'affiche qui veut
Suite d'ici


L'aventure s'arrêtait là. Tout avait une fin après tout, même les opérations de communication nocturne. Exhumant une dernière affiche de son sac, Peter n'était pas mécontent. Tous ces sortilèges l'avaient fatigué. Pour repartir, il dégaina une canette d'un soda moldu quelconque et s'en envoya une bonne lampée. Avec l'afflux de sucre, il espérait bien avoir l'énergie pour rentrer chez lui. Au pire, il irait prendre une chambre au Chaudron Baveur, tenu par son petit-cousin. Il n'avait vraiment aucun problème avec le fait de jeter son argent par les fenêtres, c'était à cela que ça servait, et puis si en plus cela atterrissait dans la famille c'était encore mieux !

Cette fois, il colla deux affiches de part et d'autre de l'entrée de la grande Bibliothèque de Londres, toujours à l'aide du Sortilège de Fixation ! C'était un lieu pas mal fréquenté, il était bien possible qu'un ou deux sorciers ne viennent passer leur petite tête par-là. Bien évidemment, il fallait prémunir la propagande de l'Ordre de toute interférence avec ces maudits moldus. Peter ajouta donc un coup de Sortilège Repousse-Moldu !

Descendant les marches, il se retourna pour admirer le boulot. L'une des deux affiches était un peu penchée. Enfin, il y avait plus grave. Se concentrant, il tourna sur lui-même et s'enfuit dans la nuit qui touchait à sa fin. Les phénix avaient volés sur Londres cette nuit.


Revenir en haut Aller en bas
Anna Schomann
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant la bibliothèque

Message par : Anna Schomann, Ven 22 Juin 2018 - 20:55


RP Unique + Libre de réagir !! RÉAGISSEZ !!!
Preuve du Polynectar


La dernière fois que j’avais posé mes journaux, les lignes parlaient pour le bien de la cause. Ici, les leurs avaient comme motifs de casser une autre cause. Aucune raison, simplement se la jouer victime. Or la vérité je la connaissais. Détourner la vérité, utiliser les mots et la peur mal placée pour convaincre, ne pas jouer fair-play, c’était de ça qu’était composé le fameux Ordre du Phénix... Une assemblée de poules mouillées, incapables de se mesurer dignement aux autres…

C’est comme cela que j’en étais arrivée à déambuler dans les rues de Londres à la recherche des méfaits. Dans ma poche gauche était rangé un marqueur rouge de dessin. Un truc bien épais et qui passait par dessus tout. Il me fallait passer de lieux fréquentés à lieux fréquentés. Leur but serait d’atteindre du monde.

Je remettais mes cheveux roux en place, c’était étrange les cheveux lisses, mais terriblement importants. En passant devant la grande bibliothèque, presque naturellement, mon oeil avait été attiré par les deux immenses affiches de propagande dont on m’avait parlé.
Sans perdre de temps je sortais le rouge pour passer par dessus.
Écriture rapide mais efficace, transmettre le message était le plus important.


Sans regard vers la foule, je partais me fondre dans la masse en trottinant, cherchant la prochaine étape
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Devant la bibliothèque

Message par : Invité, Mer 27 Juin 2018 - 0:07


RP avec Phaedra et Mered

La température n’était pas très agréable pour son propre bien physique, ainsi Eros s’était plainte plusieurs fois pendant le trajet, n’oubliant pas de maudire chaque personne qu’elle connaissait, mais surtout. Maudire Titi. C’était à cause de cette chose inconnue que la Serpentarde et la Serdaigle avaient joint leurs forces dans un même combat décisif pour l’avenir du monde sorcier. Ou de l’avenir de leur santé mentale. Surtout de leur santé mentale. Pendant un petit week-end, elles avaient décidé de s’aventurer jusqu’à la bibliothèque de Londres. Bibliothèque qui finalement, quand l’adolescente redressa le menton, ressemblait plus à un vieux manoir abandonné, avec sa peinture écaillée et les morceaux de toitures manquantes.

- C’est… Cosy ? marmonna la Serpentarde d’un ton incertain.

Elle était incertaine parce qu'apparemment cela devait être la plus grande bibliothèque magique qui se trouvait le plus proche de Poudlard et pour l’instant, cela ne ressemblait à ce qu’elle s’en faisait. Où sont passés les colonnes en marbre ? Les écritures en runes dorées sur l’entrée ? La bâtiment brillant de blancheur ? Tout ça avait disparu et laissait place à une vieille bâtisse qui ressemblait à l’équivalent d’un elfe de maison dans le monde magique. Très laid.

- Bon. On fait quoi ? demanda-t-elle à Phaedra.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Devant la bibliothèque

Message par : Invité, Jeu 28 Juin 2018 - 11:45


Voilà un petit moment que je n’étais pas allée à Londres. La dernière fois que j’avais mis les pieds dans la capitale, j’avais fait l’acquisition de ma chouette. Titi. Coïncidence rigolote qui n’en est peut-être pas une que je revienne pour un Titi, aussi, mais humain cette fois-ci.

Deux semaines avant, je l’avais découvert. Ou peut-être trois semaines, je ne sais pas. J’avais simplement saisi le nom familier au vol entre deux pages d’un vieux bouquin, dans un paragraphe qui disait « Titi : cet ancien élève de Serdaigle a été enterré à Poudlard à la suite de son décès durant lequel il est mort car il a été tué par un mangemort. Ce n’était pas un suicide. ». Cela ne voulait rien dire, c’était peut-être il y a trois semaines.


J’aurais pu refermer le livre et passer à autre chose, et cela aurait sans doute été préférable. Mais tard dans la nuit, à l’heure où l’on a juste envie de se vider l’esprit et sombrer dans le sommeil, j’avais repensé à ces brèves lignes. Je ne sais pas si c’est le fait qu’il porte le même prénom que ma chouette qui m’ait intriguée, ou si c’était parce que l’article était si succinct. Cela pouvait aussi être à cause du fait que l’homme ait été assassiné, je ne devais pas échapper à cette sorte de curiosité morbide qui semblait inhérente beaucoup d'êtres humains en ce bas-monde.
Par la suite, j’avais essayé de plus me renseigner sur Titi. Mais pas moyen de trouver quoique ce soit de plus dans la bibliothèque de Poudlard. Je n’avais certes pas poussé le vice jusqu’à demander conseil à la bibliothécaire : j’avais une dignité à préserver. Par contre, après quelques jours de recherches infructueuses, j’avais dû finir par en parler à quelqu’un. Histoire de n’être pas la seule à souffrir et dans la volonté sadique d’entraîner quelqu’un dans ma chute.
Ma partenaire de déchéance fut cette chère Eros. Je savais qu’elle était assez curieuse pour y montrer un minimum d’intérêt. Je ne m’étais pas trompée. Ce qui avait fini par nous amener ici, devant la bibliothèque de Londres – ou ce qu’il en restait – prêtes à lever le mystère épais qui entourait ce personnage si énigmatique de Titi.

C’est… cosy ? Joli choix de mot pour décrire l’aspect délabré du bâtiment devant lequel nous nous trouvions. C’est sublime, oui. The place to be. Les mots à peine prononcés s’évanouirent dans un nuage de vapeur. Chaque expiration en laissait un se former. Il faisait froid. Vraiment. Mon seul souhait était d’entrer et de nous mettre au chaud. Cependant, Eros ne semblait pas plus savoir que moi comment faire, comme en témoigna sa question à mon égard. Je haussai les épaules en signe d’ignorance. Tout ce que nous savions, c’est que nous étions au bon endroit. Malgré les apparences. Mais qui étions-nous pour juger de l’état des locaux ?
On peut essayer de rentrer ou se rouler au sol de désespoir. Je regrettai immédiatement le second choix. Parce qu’elle était si dramatique qu’il était susceptible de la tenter. Histoire de lui couper l’herbe sous le pied, car j’adorais le jardinage, j’avançai jusqu’à la chose qui ressemblait le plus à une porte. Fermée. Vraiment fermée. Tu toques et je parle. Une proposition alléchante qu'elle allait être obligée d'accepter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Devant la bibliothèque

Message par : Invité, Sam 30 Juin 2018 - 1:00


À ses côtés, Phaedra semblait aussi jauger du regard la vieille bâtisse insalubre qui semblait les regarder de haut avec ses immenses fenêtres cassées. Après quelques instants, celle-ci acquiesça au ressenti premier de l'adolescente. Cocooning. Le froid commençait sérieusement à s'immiscer dans leurs vêtements, et même si Eros était habituée à ne plus sentir ses doigts de pieds à cause de l’emplacement de sa salle commune, elle n’était pas non plus très confortable avec la situation qui était propice à la mort par hypothermie

- On peut essayer de rentrer ou se rouler au sol de désespoir.

Magnifique idée, les gérants de l’endroit allaient sûrement se ruer dehors pour admirer la vue de deux corps se trémoussant dans le froid et crier à la lune qui n’était pas encore apparente, c’était ce que ferait Eros si elle était bibliothécaire. Regarder toute la journée des adolescents se rouler au sol et leur faire signe de se taire. La Grecque allait définitivement acquiescer à l’idée mais la Serdaigle l’a pris de court en proposant une autre solution qui semblait plus apte et moins dangereuse pour leurs doigts de pied.

- Tu toques et je parle.

La jeune fille aurait préférée s’infiltrer par la fenêtre arrière, mais ne voulant pas parler à la future personne qu’ils allaient rencontrer, ce plan se trouvait être le plus abordable. Et si jamais le ou la bibliothécaire était bavard ? En avançant vers la porte écaillée et aussi branlante que le futur de Phaedra, la Serpentarde s’imaginait déjà une vieille Cracmol aux cheveux blancs et des petites lunettes de vue, qui devait vivre seule depuis un sacré temps avec peut-être un chien à trois têtes pour surveiller ses précieux livres. Toc. Toc. Toc. Pendant un instant le calme plat se fit ressentir et ennuyée et dans une sorte d’impulsion, Eros poussa violemment la porte, sans succès.  

- Triste ça marche pas. Bon on s’en va du coup ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Devant la bibliothèque

Message par : Invité, Lun 2 Juil 2018 - 14:36


LA d'Eros

Il était peut-être temps de commencer à penser que nous n’étions pas très douées, en plus d’être en sursis de glaciation imminente à cause du froid. Je nous voyais déjà attendre indéfiniment devant cette porte jusqu’à ce que nos corps stupides se congèlent, à l’instar de Fañch dans sa cuve de verre. Mais il n’était pas judicieux de repenser à ce cours dans la situation actuelle. Se focaliser sur des pensées plus joyeuses, comme la présence de Titi dans nos vies, était un meilleur choix.
Eros voulait s’en aller. Quelle traitresse. Comme si on allait abandonner ici. Tu rêves. On ne pouvait pas s’arrêter en si bon chemin, même si le chemin était à la fois incertain et bloqué par notre incompétence. Ce n’était pas une porte qui allait freiner nos élan de recherches. Ou peut-être que si. Mais se faire victimiser par un panneau de bois n’était jamais très agréable à digérer, aussi mieux valait invoquer une quelconque malchance.

Heureusement, il y avait quelqu’un, quelque part, qui avait dû entendre les suppliques muettes que j’allais me résoudre à faire. Titi, sans doute. Parce que la situation se dénoua subitement. L’élément de résolution se matérialisa sous la forme d’une personne lambda qui, sans un regard pour nous, frappa contre la porte désespérément close. Puis l’ouvrit. Et entra. Yes, des gens doués foulaient encore le sol de cette terre.

Pas la peine de réfléchir. Il fallait savoir saisir les opportunités quand elles se présentaient. J’attrapai la manche d’Eros pour la tirer à ma suite à l’intérieur, en remerciant silencieusement l’envoyé du ciel, qui avait déjà disparu entre les rayonnages. Bah voilà, c’était pas si compliqué. Comme si c’était moi qui avait trouvé une quelconque solution.

Un regard à la ronde et aucune idée de par où commencer. C'était grand et il y avait beaucoup de livres - ce qui correspondait à l'idée qu'on pouvait se faire d'une bibliothèque, certes, mais ça allait être compliqué. Au moins, l'avantage, c'était qu'on était plus en train de glacer sur place. Échouer au chaud serait toujours plus plaisant.

Cependant, au fur et à mesure que les minutes, puis les heures défilaient, je commençai même à douter de cette idée. Échouer n'était pas plaisant, jamais, quelques soient les conditions météorologiques, la température et la pression extérieures. Après un moment interminable de recherches infructueuses, je rejoignis la verte devant une étagère. Bras ballants, découragée, et en distribuant des soupirs à tous les coins de livres. Pas la peine de demander, ça se voyait sur son visage : elle n'avait rien trouvé non plus.

On a forcément loupé quelque chose. Je réfléchissais à haute voix. Enfin, pas trop haute, parce que les gens étaient beaucoup trop prompts à nous lancer des chut. Mon regard désespéré parcourut les rayonnages déjà trop inspectés et finit par tomber sur une porte fermée. Archives. Mon bras se tendit en direction de cette possible solution. On pourrait tenter là-bas.
Ne me déçois pas Eros. Elle hocha la tête. Elle m'a pas déçue.

Je me demandai en toute légitimité s'il existait une malédiction entre les portes et nous. Parce que celle-ci était tout autant fermée que la première. En outre, pour le coup, on n’auraitpas de deuxième lambda envoyé du ciel. C’etait pas pour rien que c’etait interdit au public ou quelque chose dans le genre. Mais en même temps, on les voulait ces infos. Et on n’avait pas d’autre solutions. Dis-moi que tu sais forcer une porte. Il fallait juste être discrètes. On ne faisait presque rien de mal. Mais une part de moi espérait qu’elle réponde non, et que nous cessions ces activités pas franchement nettes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Devant la bibliothèque

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 4

 Devant la bibliothèque

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: La Bibliothèque-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.