AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 2 sur 3
Un coin à l'abri des regards
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Elina Peterson
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor

Re: Un coin à l'abri des regards

Message par : Elina Peterson, Sam 15 Avr - 9:37


La question de la rouge et or sembla avoir perturbé son mentor. Il se figea et évita son regard. Ok la il était vraiment bizarre... finalement au bout de quelques secondes voir minutes à regarder partout sauf elle il fini part ce lever et vint s'installer à côté d'elle dans la même position mais étrangement il avait mis une petite distance entre eux. Elina le remarqua et se retint de lui balancer qu elle n'allait pas lui sauter dessus. Elle fut néanmoins un peu peiné de sa distance. D'un autre côté cela confirmait un peu Qu elle n'avait pas rêvé. " je sais pas trop. Disons que j'suis bien réveillé mais dans une espèce de bulle où rien ne m'prends la tête. Tu vois? Je suis peeeeaaaaace." La facon dont il prononça le dernier mot La fit rire.

Lorsqu elle murmura qu il n'avait pas le droit d'etre aussi canon il La dévisagea comme si un serpent lui sortait de la bouche. Bah quoi oui il était canon et drôlement bien bâti en plus. Puis il sembla se ressaisir, ses yeux chutèrent de nouveau vers son decolté ce qui évidement ne lui échappa pas et déclencha une nouvelle vague de chaleur dans son corps déjà chaud. Fallait vraiment qu'il arrête de la regarder de cette façon sinon elle allait finir part faire une combustion spontanée. Elle se retint de rire et failli meme lui dire qu effectivement elle n'était plus une enfant et que oui elle avait des formes qui le prouvaient mais elle n'en fit rien au lieu de ça elle attendait. Il détourna finalement les yeux pour regarder le lac. Il s'humidifia des lèvres avant de parler " tu es vierge?" La première réaction de La Lionne fut d'éclater de rire puis elle reprit son sérieux " t'es sérieux Dae? Tu poses la question Alors que tu sais très bien La reponse... j'ai jamais eu de petit-ami ou quoi que ce soit se rapprochant a une quelconque relations amoureuse avec un garçon... ou meme une fille d'ailleurs" lui dit elle amusé. Elle le vit s'assoir et attraper une petite flasque, il en prit une grosse gorgé. C'était la première fois qu ils abordaient le sujet. Le norvegien connaissait tout de sa vie elle ne lui aurait jamais caché l'existence d'un éventuel garçon dans sa vie. Ne serais ce que pour avoir son aval là dessus. Se rendait il compte de l'absurdité de sa question? Oui elle l'était mais elle pensait qu il le savait, apparement non ou Alors La cigarette lui avait fait perdre la mémoire... Elle l'obligea à s'allonger de nouveau et vint se blottir contre lui, elle ne supportait plus la distance qu'il avait mis entre eux"pourquoi tu me demandes ça maintenant La comme ça? Je veux dire on avait jamais abordé le sujet avant" lui demanda t'elle à nouveau en suivant distraitement le contour des muscles de son torse du bout des doigts. Pour elle ce n'était qu un détail. La virginité ne voulait pas dire grand chose en soit... dans tout les cas il ne fallait pas faire ca avec n'importe qui, que ce soit la première fois où non. Simple question de respect de soi. "De toute façon je n'intéresse aucun garçon je pensais que tu le savais. Je te l'aurais dit si j'avais eu un copain depuis le temps qu on ce connaît." Elle continua de promener ses doigts sur le torse du Norvégien, elle pouvait entendre les battements de son coeur qui était bien plus rapide qu'à l'accoutumé. Etait il nerveux?
Revenir en haut Aller en bas
Daegan Harltøfsen
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un coin à l'abri des regards

Message par : Daegan Harltøfsen, Sam 15 Avr - 12:59


« T'es sérieux Dae ? - Bah quoi ..? - Tu poses la question alors que tu sais très bien la réponse... » Le jeune homme arqua un sourcil comme s'il trouvait sa réponse idiote. Non il n'était pas forcément connaisseur de la réponse, elle pouvait très bien lui cacher des choses après tout c'était son intimité à la demoiselle.. Confident ou pas ils n'avaient jamais signé de contrat. « J'ai jamais eu de petit-ami ou quoi que ce soit se rapprochant a une quelconque relations amoureuse avec un garçon... ou même une fille d'ailleurs » Nouvelle gorgée, ça lui réchauffait la gorge d'une délicieuse façon. « J'sais pas, t'aurais très bien pu rencontrer quelqu'un en un an et demie, personne n'est à l'abri de ce genre de chose. J'me renseigne c'est tout. » Il avait le sentiment d'être pris pour un membre du FBI, alors que pas du tout ! Il était juste curieux de l'évolution de sa protégée... A cet âge là on est sensé virevolter et papillonner entre les fleurs de l'amour. Daegan senti les petites mains d'Elina l'attirer vers le sol et il se laissa faire en poussant un gémissement presque plaintif. Être allongé à ce moment précis lui donnait la tête qui tourne. Du coup il ferma les yeux pour essayer d'estomper cette sensation désagréable.

La demoiselle s'approcha pour un câlin et, instinctivement, le jaune tendit son bras droit pour l'accueillir. Il le referma ensuite sur elle en respirant calmement, les yeux toujours clos. « Pourquoi tu me demandes ça maintenant La comme ça? Je veux dire on avait jamais abordé le sujet avant » C'est vrai. Mais avait-il réellement besoin d'une raison ? Plein de choses faisait qu'on abordait un sujet en particulier à un moment particulier. Là, en l'occurence, c'était parce qu'ils se retrouvaient après un long moment. C'était, aussi, parce qu'il se rendait compte qu'Elina avait grandit et mûri. Ce n'était plus la gamine qu'il avait connu, ni l'adolescente qu'il avait vue pour la dernière fois il y a un an et demi. Elle était quasiment devenu une femme, alors c'était logique pour lui de se poser ce genre de question. « Parce que avant j'en voyais pas l'intérêt, tu étais trop jeune. Et tu te serais pris une claque si tu m'avais répondu "Oui". » Dit-il avec un sourire au coin des lèvres, histoire de montrer qu'il était sérieux mais pas trop.. C'est là qu'il senti les ongles de la rouge et or glisser contre le textile de son tee-shirt, contre son torse. Il avait du mal avec les caresses trop légères, ça lui donnait des frissons qu'il jugeait désagréables. Il préférait limite se faire griffer que caresser. Sauf dans la nuque ! Son petit point faible.

« De toute façon je n'intéresse aucun garçon je pensais que tu le savais. Je te l'aurais dit si j'avais eu un copain depuis le temps qu on ce connaît. » Arquant un sourcil, Daegan pinça légèrement ses lèvres en ouvrant ses yeux. D'un côté l'idée qu'aucun garçon ne viennent draguer sa petite lionne le rassurait, d'un autre côté ça l'embêtait pour elle. A son âge, on a envie de connaître les jeux de séductions, le frisson du premier baiser et l'amour. Pour Dae', sa première amoureuse se trouvait en Norvège. Il avait 15 ans. Boarf une petite idylle de vacances scolaires mais il en gardait un bon souvenir ! « Ne dit pas de bêtises, c'est juste que tu ne les vois pas pendre la langue et baver sur ton chemin. » Il tourna son visage pour pouvoir regarder la brune dans les yeux et, laissant ses doigts courir sur l'épaule nu de cette dernière, repris. « De toute façon tu as le temps, t'es jeune. Ne sois pas trop pressée, une fois que t'as mis le pieds dans ce genre de m*rde c'est très difficile de nettoyer tes pompes. » Aaaaah les belles expressions du Norvégien !

Ploc. Une goutte. Sérieusement ? Fronçant les sourcils, le jeune homme leva son regard vers le ciel où des nuages gris commençaient à apparaître, rendant l'atmosphère beaucoup plus froide. Manquait plus que ça. Poussant un soupir le jeune homme se redressa rapidement, attrapa le sweat qu'il balança à la demoiselle et son propre gilet qu'il enfila. « Faut bouger, on va se prendre la flotte sinon. » Oh le con. Il venait juste de se souvenir qu'il aurait pu voir ce qui le préoccupait : Les côtes d'Elina. Tant pis, il tenterait ça à un autre moment. Se relevant rapidement, glissant sa sacoche en bandoulière et replaçant à l'intérieur ce qui devait s'y trouver, le jaune mit sa capuche et se mit à accélérer le pas en sentant la pluie tomber sur sa tête. « Viens, on va chez moi ! » Première fois qu'il l'emmenait là-bas d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un coin à l'abri des regards

Message par : Elina Peterson, Sam 15 Avr - 14:02


« J'sais pas, t'aurais très bien pu rencontrer quelqu'un en un an et demie, personne n'est à l'abri de ce genre de chose. J'me renseigne c'est tout. » bah elle apparement si. " Dae comme si j'étais capable de te cacher le fait d'avoir un copain... tu sais très bien que je te dit tout... ou presque." Lorsqu elle l'attira au sol il poussa un gémissement plaintif mais lui ouvrir ses bras pour Qu elle s'y blottisse. « Parce que avant j'en voyais pas l'intérêt, tu étais trop jeune. Et tu te serais pris une claque si tu m'avais répondu "Oui". » lui répondit il quand elle lui demanda pourquoi il lui posait cette question seulement maintenant. Elle gloussa à cette pensée vue la taille des mains du Norvegien il lui aurait arrachée la tête du corps. Il reprit « Ne dit pas de bêtises, c'est juste que tu ne les vois pas pendre la langue et baver sur ton chemin" elle n'eut pas le temps de lui répondre qu il continua en la regardant cette fois dans les yeux tout en lui caressant l'épaule . « De toute façon tu as le temps, t'es jeune. Ne sois pas trop pressée, une fois que t'as mis le pieds dans ce genre de m*rde c'est très difficile de nettoyer tes pompes. "
Cette fois elle éclata de rire devant l'expression très particulière de son mentor. "N'empêche que la plupart de mes amies ont déjà connu tout ca et quand on en parle ca donne envi de connaître ce genre de choses."

Une goutte lui tomba sur le nez, Mer** il commençait à pleuvoir? Daegan se redressa rapidement attrapa leurs affaires lui Lança son sweat Qu elle enfila rapidement vérifiant au passage que sa baguette était toujours à sa place. « Faut bouger, on va se prendre la flotte sinon. » bon ba apparement oui mais ou pouvait il bien aller "Mais... Dae ou veux tu qu on ailles?" Il commença à partir "viens, on va chez moi! "

Wohwohwoh minutes chez lui? Elina se figea le temps de réaliser ce qu il venait de dire. Elle allait voir où il vivait. Elle était contente et à la fois intriguée et d'un autre côté elle était: impatiente? Seule avec Dae vue ce que la cigarette avait eut comme effet  sur lui comme sur elle ce retrouver tout les deux dans un endroit privé ouvrait beaucoup de possibilité son cœur s'emballa. Elle senti une goutte de plus lui tombée sur le visage elle regarda le ciel ca n'allait pas tarder à tomber elle courut pour rattrapée Daegan et glissa son bras sous le sien. Cette homme était vraiment grand part rapport à elle. " tu sais j'ai pas d'aussi grandes jambes que toi... Et puis tu habites où d'ailleurs?"


Dernière édition par Elina Peterson le Dim 16 Avr - 0:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Daegan Harltøfsen
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un coin à l'abri des regards

Message par : Daegan Harltøfsen, Sam 15 Avr - 17:09


« Tu sais j'ai pas d'aussi grandes jambes que toi... - Tu veux que je te porte peut-être ? » Lâcha t-il d'un ton moqueur. Il ne répondit néanmoins pas à la question.. Elle comprendrait rapidement où il habitait, et surtout avec quel genre de personnage. Heureusement que la maison de Katherine n'était pas loin. La pluie tombait déjà à forte dose et sa veste ainsi que son visage était trempé. Il glissa un bras protecteur autour des épaules de la jeune femme qui ne pouvait pas se vanter d'être sèche au vue de ses cheveux aplatis par l'eau. Ce n'est qu'une fois passé la porte de la petite chaumière que Daegan souffla bruyamment. « En avril, ne te découvre pas d'un fil ! - Daegan ? Han mais t'es tremp' ! Vite désab' toi je vais te préparer un choc' ! » L'ancien jaune pouffa légèrement de rire en comprenant que la vieille femme n'avait même pas remarqué Elina, en partie caché derrière lui. Certainement parce qu'elle n'avait pas l'habitude de voir du monde dans sa maison, parce qu'elle s'inquiétait plus pour le jeune homme que pour quiconque et parce que, inconsciemment, elle n'avait simplement pas eu envie de voir la rouge et or. La vieillesse. « To vaer så snill. - Pourquoi deux ? » Le Norvégien retira sa veste, sa sacoche et son tee-shirt dans l'entrée pour ne pas risquer de mouiller le sol boisé de la chaumière. La petite vieille revint alors, les sourcils froncés, et écarquilla les yeux en voyant cette fois-ci clairement la jeune femme. « Qui que c'est ça ? » La façon marrante dont parlait la vieille dame avait toujours attendri le bonhomme. Elle mangeait pas mal de mot et en prononçait certains d'une façon étrange. Le jeune homme pensait que c'est parce que le défunt mari de Katherine ne l'écoutait jamais quand elle parlait, donc avec le temps elle avait arrêté de finir ses phrases ou de bien prononcer les mots anglais. « C'est Elina, une amie à moi qui étudie à Poudlard. - Poudlard ?! C'est un p'tiote alors ! - Bon et si tu retournais faire ce fameux chocolat ? - Valà qui me ramè' des gonz' j'aurai tout vue par Odin... » Elle continuait de marmonner entre ses dents tout en retournant à la cuisine. Un avantage qu'il avait trouvé : elle était bien trop éprise de la domination masculine pour trop prendre la tête à Daegan. Cependant, vis à vis des femmes plus jeune qu'elle, c'était complètement différent. Une véritable hiérarchie.

Il se tourna vers Elina en lui adressant un sourire désolé. « C'est une amie de mes grands parents.. Elle vient de là-bas aussi alors forcément les moeurs des petits villages ont la vie dure. T'as qu'à enlever tes vêtements elle les mettra à sécher. Viens je vais te trouver un tee-shirt assez long. » Ni une, ni deux, Daegan sautilla jusqu'au escalier menant à sa chambre en se débarrassant de ses chaussures et de son jean mouillé. Il monta les escaliers deux par deux, entra dans sa chambre et enfila un jogging moldue avant de se mettre à chercher un tee-shirt qui serait assez long pour Elina.. Ce qui n'était pas trop dur au vue de la petite taille de la demoiselle et de sa morphologie. Quand il trouva ce qu'il cherchait, il se retourna pour lui lancer le vêtement. Il s'approcha de la porte pour la fermer et, après avoir posé sa baguette sur sa petite table basse, s'allongea dans son lit double. Enfin "lit" était un bien grand mot, ce n'était qu'un matelas épais posé à même le sol. Pas riche la vieille, mais généreuse. Il croisa ses bras derrière sa tête et observa la brune se déshabiller, elle n'avait peut-être pas osé dans le salon devant la vieille. Un éclair de lucidité frappa alors Daegan : Ses côtes. Saillantes. Trop. Il fronça les sourcils alors qu'il se levait d'un bon du matelas pour stopper net' la jeune femme dans ses mouvements, l'empêchant ainsi d'enfiler le tee-shirt. Il serrait son petit biceps si fort qu'il aurait pu lui laisser une marque s'il en avait eu envie. Son regard était à présent beaucoup plus dur qu'à l'accoutumé. « 5kg ? Tu t'fou de moi ? T'en a au moins perdu 10 ! C'est quoi ce bordel Elina ? Tu veux finir à l'hosto ou quoi ? T'étais déjà pas bien grosse mais là c'est pire. »
Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un coin à l'abri des regards

Message par : Elina Peterson, Sam 15 Avr - 23:33


"Tu veux que je te porte peut être?" Lui dit il moqueur. Elina ne préfèra pas. Il l'aurait sûrement chargé sur son épaule comme un sac de patate et elle ne tenait pas à se taper la honte dans pré au lard.
Il se mis à pleuvoir à torrent et La rouge et or se retrouva vite trempé des pieds à la tête. Daegan passa un bras protecteur autour de ses épaules mais sans grand effet. Il poussa finalement la porte d'une chaumière. Une vieille dame s'adressa à lui sans la voir. Il lui demanda deux chocolats chaud ce qui surpris la dame qui ne relèva pas. Daegan commença à ses déshabiller pour ne pas mouiller le sol de la maison. Elle aurait bien fait de meme mais se retrouver à moitié nue devant une vieille dame Qu elle ne connaissait pas la gênait. D'ailleurs celle ci revint dans la pièce et la remarqua enfin. Elle fut très surprise. Elina balbutia un "bonjour" gênée devant la prestance de cette femme. "Valà qui me ramè' des gonz' j'aurai tout vue par Odin... " dit elle en retournant dans la cuisine. Elina était vraiment mal à l'aise mais à la fois soulagée ça voulait dire qu elle était la première qu il ramenait ici donc pas de conquête.

Il se tourna vers elle d'un air désolé. « C'est une amie de mes grands parents.. Elle vient de là-bas aussi alors forcément les moeurs des petits villages ont la vie dure. T'as qu'à enlever tes vêtements elle les mettra à sécher. Viens je vais te trouver un tee-shirt assez long." Il continua de se déshabiller en se dirigeant vers les escaliers. Il était à présent en sous vêtement et la jeune femme eut à nouveau tres chaud ce mec était drôlement bien foutu un truc de malade. Elle hésita entre le suivre ou rester dans l'entrée au risque de se retrouver de nouveau avec la vieille dame... première option. Elle retira ses ballerines au pied de l'escalier et le suivit en essayant de mettre le moin d'eau possible sur le sol. Elle le suivit dans sa chambre. Il enfila un jogging et chercha dans ses tiroirs. Elina observa autour d'elle un matelas deux places part terre une petite table de chevet une commode. Il lui jeta un t-shirt à lui. Ferma la porte posa sa baguette sur la table et s'allongea sur son lit les bras derrière la tête.

Elle se tourna pour pas qu il ne la regarde. Heureusement qu elle avait mis de jolie sous vêtement la honte Sinon... elle retira son jeans, son sweat et son top. Elle allait enfiler le T-shirt de Daegan quand une main puissante lui attrapa Le Bras. « 5kg ? Tu t'fou de moi ? T'en a au moins perdu 10 ! C'est quoi ce bordel Elina ? Tu veux finir à l'hosto ou quoi ? T'étais déjà pas bien grosse mais là c'est pire. ». Elle essaya de cacher son corps à moitié nu avec le morceau de tissu qu il lui avait donné. "Dae... laisse moi au moin m'habiller... si j'ai perdu que 5kg et non je ne veux pas finir à l'hôpital" elle n'avait pas particulièrement envi d'aborder ce sujet à moitié nue devant un Daegan furieux mais torse nu... elle avait énormément de mal à ce concentrer sur autre chose que son torse. "Je fuis la grande salle depuis quelques temps... je n'arrive pas à m'assoir à cette maudite table... du coup je grignote quand j'ai un petit creux... je ne me laisse pas mourir de faim ne t'inquiète pas..."
Purée même furieux cet homme était la tentation à l'état brute des pensées pas très appropriées de son mentor dans son plus simple appareil s'imposèrent à elle. Elle dut fermée les yeux pour reprendre son calme et ne plus pensée à ca mais rien n'y fit. Elle rouvrit les yeux et plongea son regard brûlant dans le regard furieux de l'homme en face d'elle. Était ce encore cette cigarette qui lui faisait ressentir cette attirance ou bien son corps qui réagissait à sa présence?
Revenir en haut Aller en bas
Daegan Harltøfsen
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un coin à l'abri des regards

Message par : Daegan Harltøfsen, Dim 16 Avr - 15:00


« Dae... laisse moi au moins m'habiller... si j'ai perdu que 5kg et non je ne veux pas finir à l'hôpital - Bah c'est tout comme pourtant ! T'y es allée une fois ça aurait du te suffire non ? » Le jaune se mettait très rarement en colère, mais là c'était insupportable pour lui. Il n'avait pas pu la protéger la première fois, cette fois-ci il ne la laisserait pas se foutre en l'air à nouveau. C'était inacceptable qu'il retourne la voir sur un lit d'hopital avec des perfusions parce qu'elle n'aura pas assez d'énergie ou quoi. Pire, si elle s’évanouissait et qu'elle se cognait la tête pour finir dans un coma ? Argh, ça y est, il se mettait à psychoter. Pourtant toute trace de drogue s'était apaisé, lorsqu'il ne fumait qu'un joint ça ne lui faisait pas beaucoup d'effet. Pas très longtemps en tout cas. Il s'inquiétait réellement pour l'adolescente face à lui. « Je fuis la grande salle depuis quelques temps... je n'arrive pas à m’asseoir à cette maudite table... du coup je grignote quand j'ai un petit creux... je ne me laisse pas mourir de faim ne t'inquiète pas... » Elle se moquait de lui ? Un Daegan énervé était très dur à raisonner, il se sentait impuissant de ne pas pouvoir être à Poudlard avec elle. Ils n'étaient pas sensé prendre soin de leurs élèves là-bas ?

Saisissant le second bras de l'adolescente, le norvégien la poussa d'un geste bref mais puissant contre la porte de l'armoire en bois. Il voulait lui mettre un petit coup de pression, la faire réagir, réveiller la Elina courageuse et sûre d'elle. Posant une main contre le bois de part et d'autre de sa petite tête brune il l'observa de toute sa hauteur. Ses clavicules étaient beaucoup trop visibles, ses seins moulés dans son soutien-gorge semblait eux avoir été épargnés alors que ses côtes ne présentaient qu'une peau fine et étirée. Pas un pet' de gras. Pas un pet' de muscle. Collant sa joue à la tempe de la jeune femme, le nordiste marmonna à son oreille : « Je refuse de risquer de te perdre une seconde fois. » Il poussa ensuite un soupire impuissant en posant son front contre l'épaule frêle d'Elina. La colère était maîtrisée ; La peur était présente. A son humble avis, il allait passé de sales nuit à l'idée de sa protégée seule et en mauvais état. « Ne les laisse pas te faire peur, ils sont beaucoup moins effrayants que tu n'le pense. » Ses lèvres vinrent déposer un délicat baiser contre la fine peau du coup de l'adolescente. Par affection, par peur, par envie.

Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un coin à l'abri des regards

Message par : Elina Peterson, Dim 16 Avr - 16:12


" Il faut de tout pour faire un monde, il me faut toi pour faire le mien..."

" - Bah c'est tout comme pourtant ! T'y es allée une fois ça aurait du te suffire non ? " Le bras toujours immobilisé dans la poigne du nordique elle lâcha le vêtement qu'elle tenait et le gifla, il n'avait pas le droit d'utiliser cette épisode de cette manière, il savait que c'était un sujet sensible qu'elle essayait d'oublier. " Tu vas trop loin" lui dit elle furieuse et blessée, elle se serait largement passé de cette hospitalisation et depuis elle fuyait ce genre d'endroit. A l'écouter parler elle avait fait exprès de se retrouver à l'hosto. Elle serra les dents pour ne pas pleurer, hors de question de lui faire se plaisir. Il lui attrapa le deuxième bras avec la même force et la poussa sèchement contre la porte de l'armoire. Elle ne l'avait jamais vue brutal ni violent, encore moins avec elle. Elle plongea son regard dans celui furieux du norvégien. il posa ses mains de part et d'autre de sa tête menaçant, elle frissonna mais n'en laissa rien paraitre, il commençait sérieusement à lui faire peur mais elle ne baissa pas les yeux.

Elle senti son regard la scruter de la tête au pied, il inventoriait chaque partie de son corps marqué part sa perte de poids. Elle ne s'était jamais retrouver en sous vêtement devant un homme, elle aurait voulu se rhabiller mais elle avait sa fierté et elle ne faisait physiquement pas le poids contre lui, autant oublier l'idée de le pousser pour enfiler en vitesse un vêtement. Une bataille était entrain de se jouer entre eux, une bataille psychologique. la lionne n'en avait pourtant pas la force, en allant voir son mentor elle pensait ce changer les idées, passer un bon moment au lieu de ça, ils se défiaient. "T'as fini? Je peux m'habiller maintenant que tu as vu ce que tu voulais voir?" dit elle sèchement. Le regard réprobateur qu'il avait ne lui plaisait pas. Sa confiance en elle et sa fierté de femme en avait prit un coup.

Il ne répondit pas à sa question, « Je refuse de risquer de te perdre une seconde fois. » avoua t'il a son oreille, cette phrase lui fit comme une brulure dans la poitrine, il ne lui avait jamais dit ce qu'il avait ressenti à cette époque, la situation avait été affreuse pour elle mais jamais il n'avait parler de ses sentiments à lui. Surement pour la protéger... Comme il l'avait toujours fait. Elle s'en voulu de ne pas s'être rendu compte qu'il avait aussi souffert de tout ça. La colère de la lionne disparu aussitôt. Il soupira et posa son front contre son épaule. L'impuissance qui émanait de lui frappa la jeune femme de plaint fouet. " Tu ne me perdras jamais..." souffla t'elle en glissant ses mains encore tremblante de peur dans la tignasse du norvégien, elle voulait le rassurer, elle compris alors à quel point il tenait à elle. « Ne les laisse pas te faire peur, ils sont beaucoup moins effrayants que tu n'le pense. » Plus facile à dire qu'à faire... elle ne su quoi lui répondre, elle ne voulait pas lui mentir en disant qu'elle n'avait plus peur d'eux, il faudrait du temps pour qu'elle réussisse enfin à passer outre cet épisode de sa vie et en soit ce n'était pas d'eux à proprement parler qu'elle avait peur mais de leurs coup bas... de leurs malfaisance... elle avait faillit perdre la vue et la vie à cause d'eux... c'était de ça qu'elle avait peur, ne plus jamais voir tout ce qui l'émerveillait dans ce monde. Il déposa un baiser dans son cou, son corps s'embrasa et elle ne pu retenir un soupir de plaisir. Il l'avait souvent embrassé à cet endroit mais jamais ça n'avait déclencher cette réaction chez elle.

Qu'est ce qui leurs arrivait? pourquoi, maintenant, leurs relation changeait elle... L'amitié pure entre homme et femme était donc réellement un mythe? Une façon déguisée d'amener un homme et une femme à se confier, se faire confiance... s'abandonner... Elle caressa ses cheveux, sa nuque avec douceur, elle sentait son désespoir. " Dae... Tu ne me perdras jamais... Je ne compte pas mourir demain, ni le mois prochain... C'est juste que c'est .... Compliquer en ce moment... Je suis désolé de te causer autant de soucis mais s'il te plait... Fait moi confiance... Je suis une grande fille maintenant" Oui elle avait grandit et murie, elle savait ce qu'elle voulait... et surtout ce qu'elle voulait avec lui mais la peur de brisée leurs complicité l'empêchait d'agir, si elle demandait plus que ce qu'il ne voulait bien lui donner il risquait de s'éloigner d'elle et ça c'était juste impossible pour la Lionne. Elle avait besoin de lui, besoin de sa présence. Il avait une trop grande place dans sa vie pour qu'elle prenne ce risque la... Elle déposa un baiser juste sous son oreille. "S'il te plait... Arrête de t'inquiéter" murmura t'elle en lui relevant le menton et en plongeant son regard dans le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Daegan Harltøfsen
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un coin à l'abri des regards

Message par : Daegan Harltøfsen, Lun 17 Avr - 17:13


« Dae... Tu ne me perdras jamais... Je ne compte pas mourir demain, ni le mois prochain... » Connerie. Si elle pensait pouvoir affirmer ce genre de chose, elle avait une très mauvaise manière de le rassurer. « C'est juste que c'est .... Compliquer en ce moment... Je suis désolé de te causer autant de soucis mais s'il te plait... Fait moi confiance... Je suis une grande fille maintenant. - C'est pas question de confiance. » Il avait confiance en elle, mais pas par rapport à elle. Et il avait encore moins confiance en le monde qui l'entourait, pas confiance en les autres. Son baiser donna un frisson au norvégien, Elina était une présence féminine plus marquée et plus affective que Katherine, il n'allait pas se plaindre d'un peu d'affection. « S'il te plait... Arrête de t'inquiéter. » Poussant un soupir, mais laissant tout de même la jeune femme relever sa tête, Daegan observa ses yeux dans lesquels il lisait quelque chose. Quelque chose de pas normal. Sa poupée avait grandit, et lui était resté un gamin. M'enfin, un gamin avec une certaine maturité et un savoir vivre peut rependu chez les gosses, mais il n'avait pas le sentiment d'être adulte. Il n'en avait pas envie.

Frottant son nez contre celui de la jeune femme, Daegan ressentait encore la douleur causée par la claque pourtant légère d'Elina tout à l'heure. C'est vrai que ses mots avaient dépassé sa pensée mais il était assez impulsif le garçon. Encore heureux que ce genre de comportement ne lui arrivait pas souvent. TOC TOC. Tournant vivement sa tête vers la porte en bois, l'ancien jaune se dégagea de l'adolescente pour aller ouvrir. « Ouais ? - C'est prêt en bas ! - Ça marche on arrive. Merci Kathy. » La Kathy en question jeta un coup d’œil curieux dans la pièce et aperçu Elina toujours en sous vêtement. Un regard réprobateur vers Dae' qui prit son air le plus angélique possible et la voilà qui tourne les talons pour descendre les vieux escaliers en bois qui craque sous ses pas. Toujours la main sur la poignée, la porte ouverte, le norvégien se retourna vers la brune pour hausser une épaule désolé de l'attitude froide de Kat' vis à vis d'elle. « Allez viens boire un coup, je pense qu'elle a préparer des truc à grignoter. Tu gagneras quelques grammes. » Sourire sympathique, tentative de blague. Il adressa un signe de la tête à la demoiselle avant de prendre la direction des escaliers. Daegan détestait le conflit, alors il ferait comme si, malgré sa joue à présent rosée et le sentiment de malaise qu'il ressentait. Sa chambre étant seule témoin de leur échange bref mais intense.
Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un coin à l'abri des regards

Message par : Elina Peterson, Lun 17 Avr - 20:24


Il soupira et posa son regard dans le sien, elle sentait que cet affrontement avait été difficile pour lui autant que pour elle mais surement pas pour les mêmes raisons... la lionne le désirait mais apparemment ce n'était pas réciproque, il frotta son nez contre le sien geste tendre mais elle aurait tellement préféré qu'il l'embrasse... Elle détourna les yeux et remarqua la marque sur son bras, marque qui bientôt virerait au bleu,vert... c'est vrai qu'elle marquait vite, elle avait une peau très sensible et réactive, à peine se cognait elle , même légèrement et hop un bleu apparaissait, elle savait d'or et déjà que les prochain jours elle devrait porter des manches longues car l'empreinte des doigts de son mentor allait resté sur sa peau un moment. Deux bruits sec contre la porte la firent sursauter, Daegan se défit d'elle. Elle retint un soupire de frustration. Il se dirigea vers la porte. " Dae tu ne vas pas...." Trop tard il ouvrit la porte, la vieille dame venait les prévenir que le chocolat chaud était près, elle passa même la tete dans la chambre et l'aperçu en sous-vêtement. Elle se baissa rapidement pour attraper le vêtement que le Norvégien lui avait donné quelques minutes plus tôt. Il sentait son odeur mélangé à une odeur de lessive. Le regard désapprobateur de la vieille femme lui fit monter le rouge au joue. Génial voila qu'elle s'imaginait des choses. Même si la rouge et or aurait adoré que ce soit le cas malheureusement non il était juste entrain de lui faire un sermont sur sa perte de poids. La vieille Dame tourna les talons et redescendit.

« Allez viens boire un coup, je pense qu'elle a préparer des truc à grignoter. Tu gagneras quelques grammes.» Lui dit il la porte toujours ouverte. Elle le fusilla du regard si elle avait pu elle l'aurait même étranglé sur place. Il ne se doutait vraiment pas de la position dans laquelle il venait de la mettre. Déjà que cette femme n'avait vraiment pas l'air de l'apprécier maintenant qu'elle l'avait vue en sous vêtement Elina était mortifié de honte. Si elle avait pu disparaitre sous terre elle l'aurait volontié fait. Il commença à descendre les escalier. Il était sérieux? Il croyait vraiment pouvoir s'en tirer comme ça? Elle serra les points. " Daegan Harltofsen. Remonte immédiatement!" lui dit elle avec un ton qui ne laissait aucune négociation. Il avait beau mesuré 1m90 avoir sept ans de plus qu'elle il était hors de question qu'il s'en tire de cette manière. Elina était furieuse son regard était menaçant. Peut importe s'il se vexait ou quoi elle en avait strictement rien a faire. Elle attendit qu'il soit devant elle et même si elle était moins crédible avec le T-shirt de Dae qui lui arrivait juste sous les fesses elle s'adressa à lui. " Premièrement, si j'avais voulu que l'amie de tes grands parents me voie en sous vêtement je me serais déshabillé en bas, c'était déjà assez rabaissant de voir ton regard de désapprobation... Elle fit une pause pour calmer les tremblements de sa voix. Deuxiement t'es le seul qui m'est vue en sous vêtement et maintenant grâce à toi ça ne se reproduira plus tellement j'ai peur de revoir ce que j'ai vue dans tes yeux... Oui j'ai perdu un peu de poids mais... Elle détourna les yeux. Tu ne te rends vraiment pas compte de l'impact que tes gestes ont sur moi... Je n'ai plus onze ans Dae... Il faudrait peut être que tu t'en rende compte." Des larmes de rage et de tristesses coulèrent malgré elle le long de ses joues, elle se détourna pour les lui cacher elle avait sa fierté et admettre qu'elle était blessé à ce points était quelques chose de difficile pour la Gryfonne.

C'était même pas midi, ils avaient encore toute la journée devant eux et la lionne avait l'affreuse impression qu'ils ne se comprenaient plus... Elle avait l'impression que son mentor refusait de voir qu'elle avait grandit. Il venait de détruire sans le savoir le peu de confiance qu'elle pouvait avoir en elle. Le corps d'une femme était une arme de séduction, assumer son corps et ses formes était une part importante de la confiance en soit chez une jeune adulte et il était entrain de tout réduire en cendre d'un simple regard "J'aurais préféré être aveugle plutôt que de lire tout ça dans tes yeux."
Revenir en haut Aller en bas
Daegan Harltøfsen
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un coin à l'abri des regards

Message par : Daegan Harltøfsen, Ven 5 Mai - 20:01


« Daegan Harltofsen. Remonte immédiatement ! - Quoi ? » Lâcha t-il, embêté. Il avait l'impression d'assister à une dispute entre sa mère et son père. Il pénétra de nouveau dans la pièce pour tomber nez à nez avec une Elina en colère. Il n'avait rien fait cette fois ! C'était la remarque sur ses kilos en moins qui la dérangeait ? C'était de l'honnêteté, rien de plus. S'il y avait bien quelqu'un avec qui il ne voulait pas prendre de pincette c'était bien elle. « Premièrement, si j'avais voulu que l'amie de tes grands parents me voie en sous vêtement je me serais déshabillé en bas, c'était déjà assez rabaissant de voir ton regard de désapprobation... » Voix tremblante, yeux vitreux. Elle allait pleurer. Sérieusement ? Fronçant les sourcils, mais restant silencieux, Daegan eu du mal à comprendre les reproches de la jeune femme. Lui il n'avait pas une once de pudeur. La nudité n'avait rien de dérangeant. En Norvège en tout cas, il y avait beaucoup de sauna et c'est la plus part du temps nus que les gens y vont, et les femmes et les hommes se mélangent ! Question de respect après. Mais la pudeur bah.. Non. « Deuxiement t'es le seul qui m'est vue en sous vêtement et maintenant grâce à toi ça ne se reproduira plus tellement j'ai peur de revoir ce que j'ai vue dans tes yeux... Oui j'ai perdu un peu de poids mais... - Ooooooh stop ! On arrête le délire là. » Fermant la porte derrière lui, acceptant finalement de revenir dans la confrontation, le jeune homme l'observait à présent comme si elle avait perdu la tête. C'était lui le fautif dans l'histoire ? Elle était bonne celle là.

Inspiration, expiration, il ne devait pas recommencer à s'énerver sinon le ton monterai beaucoup plus vite cette fois. Il avait beaucoup de patience mais une fois la limite atteinte.. Elina le savait très bien d'ailleurs. Pourquoi elle cherchait la m*rde ? « Tu ne te rends vraiment pas compte de l'impact que tes gestes ont sur moi... Je n'ai plus onze ans Dae... Il faudrait peut être que tu t'en rende compte. - Bah justement tu te revendiques comme adulte, alors chiale pas dès que j'te parle en adulte. » Ok, il recommençait à s'énerver. Poussant un soupir pour bien montrer que cette conversation l'insupporte, le jeune homme appuya son dos contre l'amour en croisant ses bras sur son torse. La veine sur le côté de son cou se mettait à pulser dangereusement quand la colère l'enveloppait. Un vrai signal d'alarme pour les autres êtres humains dans la pièce. Son père avait la même. « J'aurais préféré être aveugle plutôt que de lire tout ça dans tes yeux. - J'ten pris Eli' arrête. Tu peux bien comprendre que d'te voir comme ça m'Emm*rde non ? T'es assez intelligente pour te rendre compte que t'es pas dans ton état normal. » Ça lui rappelait une situation que Théodore, son meilleur ami, avait vécu avec une demoiselle plus jeune que lui aussi. Pareil, problème de perte de poids, elle se laissait aller. M'enfin il ne lui avait pas tout raconter mais c'était pas top l'état dans lequel elle finissait. Il ne veut pas que ça arrive avec sa protégée. Quitte à la bousculer pour qu'elle en prenne conscience, il ne lui ferait pas de cadeau.

Contournant la jeune femme sans même la regarder, il alla jeter un coup d'oeil à son téléphone moldue. Ce dernier avait un appel en absence, certainement un appel qu'on a essayé de lui passer mais avec toute la magie du village son portable avait du mal à fonctionner. Généralement il le prenait avec lui en centre ville ou à la fac. Il pinça légèrement ses lèvres en lisant le nom d'une de ses amies de fac. Pas le moment, il la rappellerait dans la soirée. Reposant le portable, il se tourna de nouveau vers la jeune femme sans savoir quoi ajouter. « Tu sais que j'ai pas envie de te blesser, et tu sais aussi que j'te trouve magnifique Eli'. Vraiment. Et j'veux pas que tu te fasse du mal. » Les femmes de sa famille avait tellement plus de caractère qu'il ne se rendait pas forcément compte facilement qu'on pouvait être blessé si simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un coin à l'abri des regards

Message par : Elina Peterson, Ven 5 Mai - 22:25


Elina sentit qu'il était en train de perdre patience lorsqu'il ferma la porte et qu'il commença à lui parler durement. Il avait raison et elle se détestait d'être aussi à fleur de peau. Pourquoi d'un seul coup ce qu'il pensait de son physique avait autant d'importance? Elle réprima ses larmes, soupira un bon coup et ce retourna, il enfonce le clou.- J'ten pris Eli' arrête. Tu peux bien comprendre que d'te voir comme ça m'Emm*rde non ? T'es assez intelligente pour te rendre compte que t'es pas dans ton état normal.

Les larmes menacèrent à nouveau. Cette dispute était insupportable pour elle. Cet homme était presque tout pour elle et pourtant elle avait provoqué cet affrontement. Elle s'attendait à quoi? Qu'il remonte qu'il s'excuse et qu'il l'embrasse en lui disant qu'il la trouvait magnifique. Elle n'était pas dans un Put.. de film romantique où le mec que l'héroïne admire tombe éperdument amoureux d'elle.  elle était juste dans un monde pourri où elle essayait de se débattre seule pour remonter à la surface sans y laisser trop de plumes. Il la contourna et regarda son portable, il pinça les lèvres et le reposa. Elina mourrait d'envi de lui demander qui lui avait écrit mais elle n'était pas en droit de le faire. Elle alla s'adosser contre l'armoire où il l'avait plaqué quelques minutes plus tôt lorsqu'il l'engueulait et ramena ses cheveux d'un côté. Ils avaient commencé à sécher et reprenait peux à peux du volume. Elle prit la parole d'une voix calme.

- Non je ne suis pas dans mon état normal tu crois que je m'en rends pas compte? Tu crois que j'essaye pas de me débattre pour arrêter d'avoir cette angoisse qui me tord l'estomac au point de me couper l'appétit et que si j'ai le malheur de trop manger je revomis tout dans l'heure qui suit? Tu crois que j'aime être comme ça? Sauf que je suis fatigué de tout ça tu vois, Je suis fatigué de me battre seule contre moi-même... De n'avoir personne sur qui me reposer. T'as déjà fait tellement et t'as ta vie, tes études tes projets... je voulais pas t'en demander plus. Je suis rien pour toi... Je suis pas ta copine et on est même pas de la même famille. J'avais pas envi que tu te lasses tout simplement de devoir me relever jour après jour... Que tu préfères me sortir de ta vie... Où que tu te sentes impuissant de savoir que chaque nuit je préfère ne pas dormir plutôt que d'affronter mes cauchemars et que quand j'ai le malheur de m'endormir je me réveille en hurlant parce que je revis nuit après nuit cette scène affreuse. Que chaque jour depuis que les cauchemars sont revenus je suis obligé de mettre une couche d'anti-cernes pour masquer le manque de sommeil tout simplement parce que si sur toute une nuit j'arrive à dormir deux heures c'est un miracle. Ca t'aurait apporté quoi de savoir tout ça? Elle parlait avec douceur pour tenter de calmer son mentor. Ca va t'apporter quoi maintenant que tu le sais? Sérieusement Dae tu crois que j'ai envi que tu me voies comme un poids...? Je n'ai pas envi que tu t'inquiètes sans cesse pour moi...

- Tu sais que j'ai pas envie de te blesser, et tu sais aussi que j'te trouve magnifique Eli'. Vraiment. Et j'veux pas que tu te fasse du mal.

- Tu dis ça juste pour me faire plaisir... dit elle en jouant avec le bas du T-shirt de Daegan. C'est facile pour toi. Je suis sure que t'as juste à claquer des doigts pour que les filles te tombent dans les bras... J'ai dix sept ans Dae... et je n'ai eu aucun homme dans ma vie alors que toutes mes amies connaisse déjà tout ça. Je demande même pas le grand amour, ni une relation sérieuse ou un engagement quelconque... Rien qu'une histoire d'un soir me suffirait... Savoir que je plais... Connaître les relations intimes... T'as beau dire que je suis jeune et que j'ai toute la vie devant moi mais tu te contredis... Toi même tu as dit y'a pas plus de cinq minutes que tu refusais de me perdre tu sais comme moi que la vie peut s'arrêter demain... Elle s'approcha de la fenêtre et regarda dehors, la pluie tombait toujours. Elle soupira. Sauf que je ne plais à personne... ou alors pas assez pour avoir envi de plus... Que veux tu je finirais vieille fille avec plein de chats... dit elle en se retournant et en souriant pour essayer de calmer le jeu. Elle s'approcha de lui doucement, craignant un refus de sa part. Se glissa sur la pointe des pieds et déposa un baiser sur sa joue non loin de la commissure des ses lèvres. Si tu préfères allez voir la personne qui t'as écrit et que je rentre je comprendrais... Lui dit elle pour lui faire comprendre qu'il n'avait pas à s'obliger à rester avec elle s'il n'en avait pas envi.
La colère avait quitté son corps et son coeur. Les effets de la cigarette commençait enfin à se dissiper et avec eux les émotions surdeveloppées. Elle aurait bien recommencer juste pour être bien, s'abandonner... des fourmillements commencèrent à se faire sentir dans les jambes. Il fallait qu elle reprenne la maîtrise de son cœur qui battait la chamade. Si elle n'y parvenait pas ce serait le malaise et la elle était bonne pour un sermont. Elle avait usée trop d'ernergie dans cette bataille. Bien plus qu'elle n'en avait en réserve à cause de son manque de sommeil et d'alimentation. Elle aurait donner cher ne serait ce que pour deux voir trois heures de sommeil sans rêve. Mais elle avait encore beaucoup de temps à passe avec son mentor enfin elle l'espérait. Il fallait qu elle tienne elle n'avait pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un coin à l'abri des regards

Message par : Harmony Lin, Ven 9 Juin - 23:27


Je me permet de prendre ce sujet étant donné qu'aucune réponse n'a été faite depuis un mois.
Ceci est un Post Unique donc si vous voulez continuer votre RP après, pas de soucis !

Avec le L.A de Emily Lynch

Je lui ai donné rendez-vous à un endroit un peu caché de Pré-Au-Lard. Ensemble, nous continuons l'enquête visant à trouver l'homme masqué. Elle m'aide à réfléchir, à réduire la liste des suspects, à penser à d'autres personnes aussi. Elle m'est d'une aide précieuse à vrai dire. Et depuis que nous avons commencé à travailler ensemble, nous avançons plutôt bien. Je lui dis ce que je sais, ce qui me revient, des détails ou points que j'aurais oublié de mentionner. Et nous faisons fonctionner nos deux cerveaux pour trouver la solution.

J'ai hâte. D'arriver à ce moment où je saurais qui il est. Enfin... Mais j'ai peur aussi. Que découvrir son identité ne me blesse affreusement. Et pourtant, je suis déterminée à aller au bout de ce que j'entreprends. Après tout, je n'ai pas demandé à Emily de m'aider pour me dégonfler au dernier moment. Ça ne serait pas juste pour elle. Ni pour Grand-père.

Alors nous restons là, à réfléchir. Tantôt en discutant à voix hautes de points qui nous paraissent bizarres, tantôt en travaillant chacune de notre côté. Nous examinons les preuves pour la x-ième fois. Cherchant le petit indice qui aurait échappé à l'autre. Nous relions chacune des données que nous avons, espérant que ça éliminera tel ou tel suspect. Et nous continuons les mêmes actions, encore et encore.

Et cela paye puisqu'au bout de nos heures de travail, parfois uniquement avec le souffle du vent comme bruit pour nous déconcentrer, nous réduisons la liste à trois suspects. Plus que trois... On approche du but. Nous y sommes presque... J'y suis presque. Tout ce travail va bientôt payer. Je vais pouvoir lui montrer que je n'ai plus peur. A quel point je me suis améliorée. A quel point je me suis battue pour survivre, pour vivre. Pour le retrouver.

Et lui faire payer...

Je chasse cette idée de ma tête, ne sachant plus quoi penser. Je revois ma mère me dire de toujours pardonner. Et soudain, je ne veux plus faire de mal à cette personne. Mais quand mes sentiments se calment, une nouvelle vague renaît du souvenir de mon grand-père, se vidant de son sang à mes pieds. Et ma rage reforme une flamme intarissable dans mon cœur.

Que vais-je faire quand je saurais enfin qui Il est ?

C'est sur cette idée que je repars avec mes documents. Je vais encore étudier et rechercher de mon côté. Je dis à Emily que je la préviendrais si je trouve quoi que ce soit.

Il n'en reste plus que 3.
C'est bientôt la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Daegan Harltøfsen
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un coin à l'abri des regards

Message par : Daegan Harltøfsen, Jeu 15 Juin - 1:29


Etant donné le post unique, je reprends !


« C'est facile pour toi. Je suis sure que t'as juste à claquer des doigts pour que les filles te tombent dans les bras... » Huum vous sentez cette odeur ? Celle de la m*rde. Non parce que c'est clairement à ça qu'il allait être confronté là. Il ne savait pas pourquoi, mais l'instinct masculin du jeune homme lui hurlait que la suite de cette conversation allait le déstabiliser. Comme si son inconscient avait saisie la menace bien avant sa propre conscience, Daegan sentit sa mâchoire se contracter de la même manière que s'il s'attendait à recevoir un coup. « Rien qu'une histoire d'un soir me suffirait... Savoir que je plais... Connaître les relations intimes... - Elina.. » Ce n'était clairement pas avec lui qu'elle devait avoir ce genre de conversation. Elle enchaîna sur l'idée qu'elle pouvait mourir demain, sans connaitre tout ça et blablabla. Par Odin, était-elle vraiment entrain de placer le sexe en première position sur l'échelle des expériences à vivre avant de mourir ? D'accord c'était quelque chose de badass' lorsque c'était bien fait, mais de là à psychoter là dessus.. Bon, peut-être que les expériences du norvégien lui permettait de voir la chose avec plus de recul. Si il était toujours puceau, ce ne serait sûrement pas le cas. Il psychoterait peut-être aussi. Mais pourquoi lui dire tout ça à lui, maintenant ? « Sauf que je ne plais à personne... ou alors pas assez pour avoir envi de plus... Que veux tu je finirais vieille fille avec plein de chats... - C'est cool les chats. » Quoi ? Faire de l'humour dans les situations les moins appropriées était le talent caché de Daegan. Ça le détendait, lui.

Lorsqu'elle s'approcha de lui, l'homme du froid se sentit pourtant beaucoup moins grand qu'il l'était réellement. Il était limite effrayé par le moindre geste que son amie pourrait faire. Il était surtout effrayé par la réaction qu'il pourrait avoir lui. Parce qu'il n'était pas bête, le bonhomme. Grand enfant, d'accord, idiot pas du tout. Elle attendait quelque chose de lui. Quelque chose qu'il ne pouvait pas lui donner. Non pas que l'attirance physique ou l'alchimie n'était pas présente, mais elle était jeune. Elle était jeune et elle était son amie. Honnêtement, ça paraissait cliché, mais il ne voulait pas risquer de la perdre. Non parce qu'il pourrait très bien lui faire ce "plaisir" et céder à ses lourds sous entendues, cependant "l'après" serait beaucoup moins simple. Et si elle se révélait amoureuse ? Et si elle voulait d'autres moment comme celui-ci ? Que ce soit sentimental ou sexuel, Daegan n'avait pas envie de ces relations avec elle. Il n'y avait jamais réfléchi, à tort. En effet, il aurait du se douter que ce moment arriverait un jour. Ce n'était plus une petite fille, physiquement et mentalement.

Poussant un soupir bruyant en sentant un frisson grimper le long de sa nuque, le norvégien gardait ses dents serrées et sa mâchoire carrée contracté. Elina venait de déposer un baiser sur sa joue, frôlant ses lèvres. C'était pas réglo' de sa part, vraiment pas. C'était même de la triche. Les paroles passent encore, les passages à l'acte étaient proscrits. Daegan était raisonnable, néanmoins il restait un homme dans toute sa splendeur. Et ça les Dieux le savent bien : un homme possède des faiblesses que les femmes savent naturellement exploiter. « Si tu préfères allez voir la personne qui t'as écrit et que je rentre je comprendrais... » Et BAM, elle joue la carte de l'innocente ! Après l'avoir fait monter en pression par la colère, elle le calme avec un beau discours, le déstabilise par des sous entendus trop lourd pour ensuite le rendre fébrile par un contact physique et le mettre à mort avec ces grands yeux de biches. Le vice incarnée. Vile créature. Elle voulait le pousser à bout ? Elle voulait connaître les pulsions irréfléchies ? Grand bien lui fasse ! Daegan allait donc jouer son rôle. Saisissant avec force les avants-bras de la brune, le norvégien la souleva presque du sol pour l'attirer contre lui et presser ses lèvres brûlantes contre les siennes pour l'embrasser avec ardeur. Et Odin savait que, de l'ardeur, il en avait à revendre. Son corps se réveilla instantanément à ce contact.
Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un coin à l'abri des regards

Message par : Elina Peterson, Jeu 15 Juin - 15:37


Je sens qu'il est furieux et tendu... Il sert les dents et il dégage une tension tellement forte que j'arrive à la sentir... C'est mal barré pour que la journée se termine bien... Ca va finir en dispute monumental voir pire... Quelle idée j'ai eu de lui parler de tout ça... de mes cauchemars... De l'attaque... La journée avait tellement bien commencé et non... Monsieur s'est senti obligé de me faire une allusion sur mon poids... Le sujet à ne jamais aborder... Il s'inquiète je le sais bien et ça me touche mais pour une fois, juste une fois j'aurais appréciée qu'on profite de la journée sans que ça dérape en une dispute... D'autant que je sens qu'il est mal a l'aise de parler de sexualité mais par contre il ne l'était pas pour me demander si j'étais toujours vierge... Décidément les hommes j'arriverais jamais à les comprendre... Je commence à comprendre pourquoi maman n'a jamais refait ça vie... En dehors du fait que mon géniteur lui à briser le coeur évidement... Le mien tape fort dans ma poitrine quand je m'approche... Il se tends encore plus... J'ai la douloureuse impression qu'il serait capable de m'en mettre une... Son léger accès de violence quelques minutes plus tôt a laissé une marque cuisante sur mon bras. Je sais qu'il voulait me faire réagir et il a réussi... Mais étrangement je suis beaucoup moins confiante quand à l'impossibilité qu'il puisse me rejeter... Cet homme peut être aussi glacial que chaleureux et la j'ai quand même plus l'impression d'être en pleine tempête de neige qu'au milieu du sahara....

Mes lèvres se posent sur sa joue non loin de la commissure de ses lèvres et je sens sa mâchoire complètement crisper. Je le sens soupirer comme si ce contact était douloureux, je ne comprends pas alors je lui propose de le laisser s'il le souhaite. Hors de question d'abuser de sa patience que j'ai largement mise à rude épreuve en l'espace de quelques minutes. Je ne veux pas prendre le risque de perdre notre amitié bien trop précieuse à mes yeux. Alors que je m'attends à ce qu'il me dise de partir il s'empare des mes avant-bras avec force pour m'attirer à lui et sans que j'ai le temps de comprendre quoi que ce soit ses lèvres s'écrasent sur les miennes dans un baiser plein d'ardeur. Mon coeur bondit dans ma poitrine, les sensations de vertige ne sont plus liées à la fatigue où autre non... Elles sont liées à lui à son corps contre le miens... Surprise je lui répond d'abord timidement et puis peux à peux je m'abandonne à son étreinte... à son désir qui fait écho au miens, à cette tension qui planait entre nous depuis la première latte de cette cigarette... Je libère mes bras de son emprise et les pose sur son torse nu.. Mes mains se font exploratrices. Mon esprit mémorise chaque parcelle de son corps que mes doigts touchent... Je me mets sur la pointes des pieds et passe mes mains autour de son cou. Mes doigts jouent dans sa tignasse je mords sa lèvre, mon corps s'embrase sous son baiser, mes ongles griffes légèrement ses épaules et je m'abandonne aux sensations qu'il  fait naitre en moi... jamais je n'ai ressenti ça, se désir, se besoin de plus... J'ai conscience que notre amitié n'ira jamais au delà, que l'amour n'a pas sa place entre nous. Que ce moment est hors du temps et de l'espace et qu'il faudra passer à autre chose après. Mais après ce n'est pas maintenant alors je me concentre sur ce moment et je suis prête à lui donner tout ce qu'il voudra prendre... A par mon coeur il peut tout prendre j'ai confiance en lui...
Revenir en haut Aller en bas
Daegan Harltøfsen
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un coin à l'abri des regards

Message par : Daegan Harltøfsen, Jeu 15 Juin - 18:18


Elle ne sait pas où donner de la tête, ses petites mains cherchent quelque part où se raccrocher et, lorsqu'elles trouvent, elles changent immédiatement de place. Son torse, son cou, ses cheveux, ses épaules.. Daegan sentait les ongles féminins lui lacérer la peau, comme si la jeune femme craignait qu'il s'envole ; Glissant ses mains le long des hanches maigres, zappant néanmoins ce détail pour le moment, il se saisit du tee-shirt trop long pour le soulever jusqu'à le retirer complètement et dévoiler le soutien gorge de la brune qu'il décrocha en un claquement de doigt. Il l'avait déjà vue tout à l'heure, ça ne l'intéressait pas. On vous avait prévenu : le garçon est d'un tempérament radical, et lorsqu'il est lancé dans son truc c'est comme s'il portait des œillères. L'ardeur du nord n'avait rien à envier au charme des méditerranéens. Ils étaient certes plus sensuels, mais le jeune homme lui ne jurait que par la fougue et la passion. C'était la première fois de la demoiselle ? Peut lui importait, les femmes étaient faîtes pour supporter ce genre d'assaut. Il était d'ailleurs persuadé que ce qui rendait la première fois si "stressante" ou même "douloureuse" pour la gente féminine n'était en réalité due qu'à la peur qui avait le temps de se loger dans leur esprit. Solution ? On ne se pose pas de question, on ne prend même pas de pincettes d'ailleurs, on vit le truc comme il doit être vécu : avec primitivité. Les animaux ne stressent pas de leur première fois, eux, puisque c'est naturel. D'accord, je l'accorde, vue comme ça on pourrait penser que Daegan est en réalité un gros bourrin. Mais pas du tout, cette logique est ancré dans sa culture et elle est loin d'être idiote. D'ailleurs, le voilà déjà à genoux face à son amie pour tirer sur le dernier morceau de tissu qui la séparait de la nudité la plus totale. Le jeune homme ponctuait néanmoins ces gestes par des baisers, laissant sa langue s'échapper d'entre ses lèvres par moment pour frôler la peau fine des cuisses de l'adolescente.

Sans même lui laisser le temps de prendre conscience qu'elle était totalement offerte, l'ancien poufsouffle se remit sur ses pieds tout en soulevant dans ce même mouvement les cuisses d'Elina pour la décoller du sol. Il fit volte face et plaqua le dos de sa protégée contre le mur en bois alors que ses lèvres reprenaient déjà possession des siennes. Aucune minute de répit ne devait lui être laissé, elle ne devait pas réfléchir. A aucun moment. Tout devait s'enchaîner à la perfection. Glissant son bras sous le derrière de la jeune femme, le nordique la maintenait coincée, dans les airs, entre son corps et le mur. Une goutte de sueur glissa le long de sa tempe alors que, de sa main libre, il fit en sorte de faire glisser ses propres bas jusqu'à ses chevilles. Immédiatement sa main revint aider l'autre à supporter le corps féminin lorsque, enfin, le soupire rauque de Daegan marqua le début des hostilités. Ses lèvres, gonflées d'avoir été trop mordues par la jeune femme, se décollèrent alors de la bouche féminine pour que ses yeux puissent s'ancrer dans ceux d'Elina. Pas de mots, juste des regards, il voulait observer son visage pour y déceler le moindre problème et accorder sa danse voluptueuse en fonction.

Ce n'est qu'après un long moment que le norvégien accepta enfin de relâcher sa source de plaisir. Après avoir montré à la demoiselle les différentes options qu'offrait le mur, puis le matelas, il se laissa tomber lourdement à côté d'elle. Un bras replié derrière sa tête, Daegan observa un instant le plafond avant de fermer ses yeux. L'endorphine l'endormait encore mieux que son herbe magique, mais il ne fallait pas qu'il s'endorme maintenant. Se forçant à ouvrir les yeux, il pinça ses lèvres en remarquant que celle du bas saignait légèrement. Comme quoi, la pucelle s'était révélée amante sauvage. Vous voyez ? Pas besoin de pincette : il faut foncer. Mais voilà, c'était le fameux "après" qu'il avait redouté. L'euphorie du moment était retombée, qu'allaient-ils se dire à présent ? « Je t'ai fais mal ? » Ah c'était bien le moment de s'en préoccuper ! Sa question, en réalité, était plus ironique que réelle. Au vue de la force et de l'ardeur qu'il y avait mit, il aurait plutôt du demander à Elina si elle arrivait encore à sentir les différentes parties de son corps. Tournant finalement son visage vers celui de son amie, Daegan prit une moue enfantine. « Non parce que je m'en voudrais à vie sinon. » Humour où il n'en faut pas, on ne le changera pas.
Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un coin à l'abri des regards

Message par : Elina Peterson, Jeu 15 Juin - 22:16


Je suis à sa merci et je n'ai même pas envi de lutter... j'ai mis ma conscience et mon démon au placard, hors de question que l'un d'eux viennent rompre l'emprise qu'il à sur moi... Cet homme que j'aime bien plus que je ne le devrais, mon ami, mon confident, mon mentor... Mon amant pour cette fois... J'ai confiance en cet homme bien plus qu'en moi-même, dire à quel point je tiens à lui relève de l'impossible... A cette instant la seule chose qui m'effraie est qu'il s'arrête... Ses mains sur moi laisse ma peau en feu, j'ai les jambes en coton, s'il ne me tenait pas je crois que j'aurais déjà flanché... Il me débarrasse rapidement et habillement du peux de vêtement que je porte, Merci la pluie, j'ai une pointe de gêne à me retrouver ainsi à sa vue mais il ne la laisse pas s'installer il me soulève rapidement et instinctivement j'enroule mes jambes autour de son bassin. Il envahit mes sens comme jamais ça ne m'était arrivée et mon coeur est sur le point d'éclater sous l'intensité de cette échange. Il à l'expérience je le sais, ses gestes sont sures à la différence des miens hésitant, j'ai peur de lâcher prise totalement, mais il ne me laisse pas me concentrer sur quoi que ce soit ses lèvres sur les miennes ses mains sur ma peau tout est trop intense pour que mon cerveau suive l'explosion de sensation qu'il provoque en moi... Un son rauque s'échappe de ses lèvres alors qu'il capture mon regard de ses prunelles clairs et je me fige, lueur de lucidité passagère... et je me perds de nouveau sous ses caresses.

Etreintes passionnelles qui lient deux corps et deux âmes pour ne faire qu'un. La découverte de soit et de l'autre. Plus de barrière plus de retenue. Juste le plaisir et l'abandon d'une étreinte unique et intense.

Lorsqu'il bascule sur le dos enfin rassasié je n'ose faire un mouvement, mon coeur tambourine dans ma poitrine et j'ai vraiment du mal à lui faire reprendre un rythme normal, tout mon corps est douloureux. Je ferme les yeux et tente de reprendre mes esprits quand sa voix me sort de ma léthargie. "Je t'ai fais mal ? " j'ouvre les yeux et tourne la tête vers lui pour croiser un regard enfantin "Non parce que je m'en voudrais à vie sinon." J'éclate de rire devant sa mine d'enfant. Il n'arrêtera donc jamais. un coup d'oeil sur mes avant-bras me suffit à dire que je vais garder de jolies souvenirs de ce moment... "Je crois que la question ne se pose pas trop effectivement... C'était très comment dire... intense... Si tu voulais m'aider à dormir je crois que la t'as réussi" Je me tourne face à lui et du bout du doigt j'enlève le sang qui perle sur sa lèvre inférieur et je rougis. Je murmure un "désolé". Dans les bras de mon mentor j'ai découvert beaucoup et comprenait maintenant ce que mes amies voulaient dire. C'était comme un feu d'artifice de sensations. Tous mon corps a vibré sous l'expérience de Daegan. Il a enflammée mon corps et mon âme. Une pensée me traverse l'esprit et je perds mon sourire "J'espère que toi tu n'as pas été trop... déçu ne mon inexpérience". Bah oui évidement je pense pas que se soit son délire de prendre la première fois des filles... Ses conquêtes doivent être carrément plus expérimentée que moi... Pour cacher ma gêne je me redresse et attrape les vêtements sur le sol au passage je remarque les marques rouges sur mon corps... Oui c'était intense... L'empreinte de ses mains marque mon corps et je sais qu'a cause de ma peau ultra fragile ses marques vont resté plusieurs jours... doux rappel de ce moment magique. J'avais peur que mon coeur s'emballe qu'il se mette à battre différemment pour cet homme mais non il bat tranquillement dans ma poitrine. Pas de différence... tant mieux j'aurais vraiment eut du mal à gérer si j'étais tombé amoureuse de lui en sachant que ça n'allait carrément pas être réciproque... la prochaine fois tout sera normal comme si il ne s'était rien passée. "essaye de te convaincre si ça te fait plaisir" et voila mon diable se réveil... Oui... Moi j'y arriverait surement mais lui? j'en sais rien et je me voie mal lui dire bon alors maintenant comme ça ce passe la prochaine fois? on fait comme si de rien était? non mais sérieux phrase a la con comment casser un moment parfait... Allez Eli remets ton cerveau en pause profite de l'apollon a tes côtés c'est le mieux à faire.... Où pas... Une fois les vêtements enfiler je me blotti contre lui pose ma tête contre son torse et j'accueille avec plaisir le marchand de sable. Bercé par le battement de coeur de mon ami, réconforté par sa chaleur encore perdu dans notre étreinte.


Fin du RP pour tout les deux
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Un coin à l'abri des regards

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3

 Un coin à l'abri des regards

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.