AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie
Page 2 sur 2
Machine à café
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sirlan Svarkfor
Serdaigle
Serdaigle

Re: Machine à café

Message par : Sirlan Svarkfor, Lun 04 Sep 2017, 12:08


La brune boit encore une gorgée du liquide fumant, avant de reposer son verre, geste qui fit miroiter son insigne d'Auror étincelant sur sa poitrine. Elle plante son regard de jade dans le mien, me scrute et ma jauge. Puis elle me sourit gentiment. J'ai dû réussir son examen interne.


- Miss Wildsmith ? Elle doit être dans son bureau. Suivez-moi, je vous prie.

J'obtempère. Je la suis à travers les couloirs. Qu'est-ce que je pourrais faire d'autre, de toute façon ? C'est pas chez moi, ici. Pas encore, en tout cas. Devant le fameux bureau, elle frappe. Sans réponse. Zéro hésitation, elle ouvre la porte. Personne. Je la regarde, désespéré. Qu'est-ce que je vais faire, moi ?

Prenant ses aises, la jeune femme entre dans la pièce, moi sur les talons.



- Eh bien... pas de bol, Miss Wildsmith doit être en mission, alors ce sera moi qui vais m'occuper de votre cas. Je vous en prie, asseyez-vous.


Ouh là... En mission, OK, mais...? Est-ce que je peux faire confiance à cette femme ? C'est censé être secret-défense. La lumière fait luire à nouveau le badge d'Auror indiquant sa place dans la hiérarchie. OK, j'ai compris... Je m'asseois.


- Je m'appelle Nyx Spero. Je ne suis pas au courant de votre venue, mais je vais essayer de vous aider du mieux que je peux. Comment puis-je vous aider ?


- Eh bien... J'avais contacté miss Wildsmithh, qui m'avait fait venir ici pour... Devenir allié des Aurors. En effet, étant scolarisé à Poudlard, je pourrais être un excellent point stratégique... Enfin, bref. Je vous épargne les détails.
Revenir en haut Aller en bas
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Machine à café

Message par : Nyx Spero, Jeu 07 Sep 2017, 19:28


Le jeune homme ne semblait pas être vraiment à l'aise. Petit sourire au coin que je continuais à afficher en l'écoutant parler. Allié des Aurors. Cette idée me faisait rire, mais je devais me contenir. Je devais rester sérieuse et faire mon travail. Faire quelque chose de bien, pour une fois. Je continuais de le fixer, sans rien dire, jusqu'à ce qu'il finisse de parler, avant de prendre la parole.

- Allié des Aurors... Eh bien, en effet avoir des yeux dans Poudlard nous arrangerait bien. Cependant, dites-moi... pourquoi souhaitez-vous devenir allié des Aurors et du Ministère ?

Petit air sérieux que je prenais. Question banale mais qui avait toute son importance. Les temps se faisaient de plus en plus sombres de nos jours, alors pourquoi choisir ce camp ? Moi-même j'avais encore du mal à comprendre comment j'avais pu atterrir ici, avec ce badge collé à ma poitrine. Une sombre histoire que je souhaitais oublier. Tout cela n'avait plus d'importance, je devais me focaliser sur le présent et le futur.

L'avenir, voilà tout.

Mes yeux émeraude dévisageaient ce jeune homme qui avait eu le courage et l'audace de ce pointer dans ce lieu maudit. Qu'avait-il en tête ? Ce n'était pas tous les jours que nous avions droit à ce genre de visite. D'ailleurs... je me demandais bien ce que pouvait bien faire Elly.

Petit sourire sur mes lèvres, avant de reprendre la parole.

- Vous savez, de nos jours, il est plus dangereux d'être un allié des Aurors, que celui de l'Ordre du Phénix, ou encore... des Mangemorts. C'est une triste réalité, mais il faut que vous en soyez conscient. Pourquoi ne préférez-vous pas choisir l'Ordre du Phénix ?

Les mots fusèrent. La réalité était sous nos yeux. Je ne voulais pas l'effrayer, enfin... peut-être un peu. Je voulais vérifier s'il était prêt à affronter les difficultés qu'il pourrait rencontrer. Pour le moins, psychologiquement. Les faibles d'esprit n'étaient pas les bienvenus. Il fallait être conscient de tous les dangers qui nous entouraient pour y faire face. J'attendais impatiemment ses réponses, pour observer quelles étaient ses motivations et ambitions.

Es-tu prêt, Garçon ?
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Modération GPoufsouffle
Modération G
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Machine à café

Message par : Elly Wildsmith, Sam 18 Nov 2017, 00:10


L'Enfant Lumière



RP Unique LA de Kalén (qui n'est pas adulte à ce moment là), de Nyx et d'Evan.

Une missive à l’affreux gout d’horreur, à la vue de sang, et aux ténèbres qui vont avec. Tu déglutis, pâle comme un linge. Machinalement, tu t’es dirigé vers la machine à café qui te déverse un liquide âpre et à peine chaud que tu avales d’un trait. Pour relire encore la missive. Il a fallu que tu l’arrache de la patte de l’oiseau. Peu aimable, ce dernier s’est même permis de te grignoter les doigts, qui sont quelques peu sanguinolents. Mais tu t’en moque totalement. La missive.  La lettre. Celle qui fait basculer ton monde dans un monde d’horreur infâme.

Rendue à ton bureau, l’oiseau de malheur toujours sur tes traces, tu t’assois et soupire un long moment. Finalement, tu prends ta baguette et lance un patronus à travers la pièce. Il te faut une grande concentration pour réussir à crée le lion majestueux argenté, tant ton esprit est paralysé par la nouvelle. Kalén, aux mains de celui qui t’avais filé entre les doigts. De celui, aussi, responsable de cette cicatrice sur ton avant-bras gauche. Un regard pour cette dernière alors que le patronus attends son message. La voix est éteinte, totalement désabusée, « Kalén, j’aimerais avoir de tes nouvelles, maintenant ». En vérité, tu sais pertinemment que le patronus te reviendra sans avoir pu trouver sa destinataire, parce qu’il est peu probable que le masque rouge sang croisé quelques mois plutôt, te fasse une mauvaise blague.

Tu attends, un temps qui te parait une éternité. Aucune réponse ne vient, et l’oiseau de malheur vole toujours autour de toi. Un soupire s’extirpe, tu relis la lettre, encore, et encore. Chaque mot imprime ta rétine, choque ton cerveau, balance ton cœur dans un étau. Qui prévenir ? A qui demander de l’aide ? Et là réponse s’impose d’elle-même. Evan. Mais non. C’était son camp, tu ne pouvais pas lui demander de venir t’aider. Ton enfant-lumière, tes problèmes. Décidée, tu extirpes un parchemin à en-tête du Bureau des Aurors, et tu commences ton écriture. Une fois fini, tu siffle l’oiseau de malheur qui ne tarde pas à venir piquer tes doigts à nouveau. Tu lâches entre tes dents « Sale bête » avant de le voir s’éloigner avec ta missive.

Tu ouvres un tiroir de ton bureau, et y trouve des fioles en verres, alignés parfaitement bien. Portant de simple étiquette « AL », « RP », « EW ». Dans la 4ème rangée, tu trouves enfin la fiole qui te convient « NS » pour Nyx Spero. Tu en saisis deux fioles, ce qui devrait tenir approximativement 2, voire 3h si tu te débrouilles bien. Vous aviez, au bureau des Aurors, chacuns des fioles de Polynectar d’autre.  Pourquoi ? Pour ce genre de cas. Où un autre devait prendre vos places, parce que les noms, les visages, tout doit être inter-changeable : on ne sait pas, après tout, si on sera encore vivant le lendemain.

Tu contemples un instant les fioles, avant de les fourrer dans la poche intérieure de ta cape, accompagnée de ta fidèle alliée. Tu ne sais pas vraiment ce qui se passera, tout ce que tu veux, c’est sortir Kalén de cet enfer, et ça, rien ni personne ne pourra t’en empêcher. Tu soupires, en attendant une éventuelle réponse, perdue à la contemplation de tes pensées. Un regard, à nouveau, sur ton avant-bras ravagé par le feu de ce terrible matin où tant de moldus avaient péris. Et ton sang qui boue dans ton corps, tu t’en fous désormais, de ces moldus, seule compte l’enfant que tu as mise en danger. Ton regard passe au bracelet d’Artemis, que tu peux contacter à tout moment grâce à ce biais-là. Et cette idée te met mal à l’aise, parce que tu ne veux pas qu’un autre soit en danger par ta faute. Tu retires donc l’objet que tu reclus dans le tiroir qui contenait les fioles un instant plutôt. Et ton regard se concentre sur le bracelet offert par Evan, Tu fermes tes yeux, imaginant les siens. Attendant le tournant de cette histoire, et ta possibilité d’extirper Kalén des griffes acérées du masque rouge …

Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Rosie Peltz
avatar
Employé du Ministère
Employé du Ministère
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Machine à café

Message par : Rosie Peltz, Ven 15 Déc 2017, 19:03


| RPG Unique |

Quelques heures de la vie éveillée de Rosalynn échappaient à la routinisation du gain de subsistance, de la domesticité, de l’éducation, ou l’accomplissement des pratiques civiques ; en contraste avec les passe-temps plus confédérés, de telles heures sont appelées « loisirs », et ce précieux temps est, assez caractéristiquement dans une société pécuniaire, « dépensé ». Ainsi, Rosalynn dépensait son temps dans les couloirs du Ministère, émerveillée par le souvenir d’une récente conférence de presse…

***

L’inconfort de Rosalynn tenait de l’évidence aux yeux de l’audience qui, circonspecte, sans doute ressentait du désappointement eut égard à la figure juvénile de la femme-enfant. Et dans un enchaînement qui faillit à apporter une plaidoirie face à l’absurde et une défense de la rigidité cartésienne de la probable existence, Rosalynn se vit remettre un ruban dont les signaux renvoyés aux acteurs sociaux semblaient détenir une certaine importance qui était inédite pour elle. Ce ruban vert existait au-delà du tissu qui le composait. Son essence ne s’établissait pas dans sa forme car par l’œil un tel ruban ne fut jamais aperçu. Ce ruban satiné cristallisait l’ensemble des êtres organisés, il créait une division nette entre les faits récompensés par la moral agréée et les faits punis – division à laquelle Rosalynn riait au nez le soir dans son boudoir de Marylebone –, il était l’espuma flottant au-dessus des mœurs, des coutumes et des valeurs : ce ruban était le doigt sur le sein hypertrophié.

L’expression calme, comme touchée par une grâce quelconque, Rosalynn reprit sa place dans les rangs ; perdant peu à peu son intérêt des événements. Elle était contemplatrice de la figure du Ministre, de ses mots incantatoires qui résonnaient en elle comme ceux d’un gourou.

A la tête de chacun de ces hommes est un individu qui gagne sa vie en « administrant » ces premiers. Ses devoirs sont variés. Comme l’utilisation des symboles verbaux tient une place proéminente dans ces activités sociales, il lui est d’abord demandé d’être un bon orateur ; cette capacité est grandement exploitée ; il est appointé pour parler brièvement au sujet de « L’Héritage du Ministre XXX », « L’Economie », ou « Huit Années Après la Guerre », à des dîners de charité, à l’inauguration d’un nouveau bâtiment, ou à une conférence sur la recherche médicale. Il lui est également demandé d’être « une personne sympathique », « un bon homme parmi les hommes », et « d’attirer les foules – jeunes si possible. »

Les activités pastorales changent manifestement parmi les hommes.

Rosalynn, ne parvenant pas à attacher un sens distinct à cette journée, s’étonna à prendre le chemin du retour lorsque la conférence fut achevée – sentant mûrir et infuser en elle un dessein par la femme encore inconnu.

***

En addition de ses passe-temps variés concernés par les immédiatetés de la vie, Rosalynn s’éparpillait dans d’autres activités par lesquelles elle cherchait à comprendre et à accepter la « surdimension » de l’existence. Ainsi, elle accomplit, non loin de la machine à café, une vieille promesse :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alexeï Dragoslav
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Machine à café

Message par : Alexeï Dragoslav, Lun 08 Jan 2018, 15:46


[HRPG : Présence au ministère suite à ce courrier.]
Un allié pour les Aurors. PV Elly




Le samedi tant attendu était enfin arrivé pour le jeune Dragoslav, il ne cessait de penser à ce jour depuis qu'il avait reçu la dernière missive de Miss Wildsmith l'invitant à le rejoindre au Ministère pour parler de l'aide qu'il pouvait éventuellement apporter aux Aurors grâce à sa présence à Poudlard, durant sa dernière année. Grâce aux connaissances qu'il avait acquises mais également grâce à tout ce qui se dit à l'école, le garçon pouvait être un bon allié des représentants de l'ordre. Le garçon avait décidé de s'habiller normalement pour l'occasion, on évite la robe de sorcier qui fait trop penser à Poudlard, mais on évite également les jeans troués et les baskets pour ne pas donner l'impression d'être un gosse rebelle qui refuse les règles de la société. Un pantalon en chino gris et un léger pull noir. Sobre, mais classe. Pour rejoindre le ministère, le Poufsouffle était obligé de prendre l'entrée des visiteurs. Grâce à quelques indications fournies par des membres du personnel de Poudlard, trouver la cabine téléphonique avait été un jeu d'enfant.

6 2 4 4 2. M A G I. C. Le code était validé et déjà la cabine se mettait à trembler pour s'enfoncer dans le sol. C'est incroyable ce que la magie est capable de faire. Le garçon avait l'impression d'être dans un ascenseur. Petit certes, mais tout de même. Par chance il n'était pas claustrophobe et les ascenseurs ne le dérangeaient pas. Lentement, le cube se dirigeait vers le sol et à travers les vitres, Dragoslav pouvait déjà apercevoir au loin la fontaine du Ministère. Une fois arrêté et sorti de son moyen de transport, Alexeï prit le chemin que tous les autres personnes dans le hall suivaient, la seule issue à ce couloir sans fin à vrai dire. Chaque pas le rapprochait d'Elly, chaque pas le rapprochait de son objectif. Dans sa main droite se trouvait le dernier courrier de sa correspondante, celui qui allait lui faire passer les contrôles de sécurité. Contrôles qui n'allaient pas se faire attendre car l'étudiant dût présenter tour à tour sa baguette magique en précisant la raison de sa venue ici, au Ministère. L'agent ne fût même pas surpris, comme s'il avait été mis au courant et laissa passer le suédois sans encombre, lui montrant les portes d'or qui menaient vers les douze ascenseurs du Ministère de la magie.

Le département de le Justice Magique, au niveau 2. C'est là que devait se rendre le môme. Hormis le département des mystères, c'est le plus grand et celui qui régissait tous les autres départements. C'est un peu le Big Boss, celui au-dessus de tous les autres, celui qui dicte les règles. Être en ces lieux procurait au garçon un sentiment de fierté. Ses parents n'étaient pas au courant de sa présence ici et l'auraient fortement découragé, eux qui sont pros-Ordre du Phénix et qui dénigrent sans arrêt le Ministère. Le garçon avait été élevé comme s'il devait haïr les représentants de l'ordre, chose que ses parents avaient échouée à vrai dire.

Sortant de ses pensées, Alexeï rentrait dans le premier ascenseur devant lui et attendait patiemment que vienne le niveau 2. L'impatience le rongeait de l'intérieur, il avait hâte de retrouver l'Auror pour parler de son avenir au sein du Ministère, si tenté qu'il en a un. Tic, tac, l'heure tournait, il était presque 14 h. Les deux sorciers n'avaient pas donné d'heure précise pour leur entretien, aussi, Dragoslav avait décidé de venir en début d'après-midi. Ni trop tôt, ni trop tard, se faire désirer sans se faire attendre. Il était à présent dans le couloir du Département de le Justice Magique et patientait que l'Auror vienne le chercher.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Modération GPoufsouffle
Modération G
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Machine à café

Message par : Elly Wildsmith, Jeu 11 Jan 2018, 21:05


L’avantage des notes violettes ? C’est qu’elles voyagent plus rapidement que les gens au sein du Ministère. Et l’agent, à l’accueil, avait visiblement bien fait les choses, un simple « Alexeï Dragoslav vient d’arriver » à ton attention, et voilà que tu étais sortie de ton bureau, attendant le jeune homme. Tu savais que le temps qu’il trouve le bon département dans les dédales du Ministère, tu avais le temps de passer par la machine à café et d’en extirper un liquide approximatif. Une gorgée plus tard, tu ressortais de la salle et tournait en direction des ascenseurs.

Quelques pas amples et tu aperçus rapidement la silhouette du jeune homme. Une bise, comme deux connaissances qui se retrouvent, après tout, ce n’était pas parce que tu étais auror que tu pouvais te passer de politesse. « Bonjour Alexeï, tu vas bien ? Pas trop difficile d’être venu jusqu’ici ». Café d’une main, geste pour l’inviter à te suivre de l’autre « Nous serons plus à l’aise dans mon bureau ». Et de nouveaux quelques pas, pour retrouver l’antre réconfortante qui composait ton bureau. Enfin, en terme de réconfortant on avait vu mieux, mais bon, ce n’était pas si mal non plus.

Tu prends place à ton bureau, invitant le jeune homme à s’assoir face à toi. Et tu l’observes, sans rien dire, tes prunelles figées sur son visage, attendant qu’il ne te délivre ses éventuelles interrogations ou demandes. Après tout, il devait bien avoir des choses à dire ? Et ton café infâme, dans ta main, retrouve tes lèvres. Décidément, le café du Ministère était bien dégueulasse.
Revenir en haut Aller en bas
Alexeï Dragoslav
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Machine à café

Message par : Alexeï Dragoslav, Sam 20 Jan 2018, 21:43


Cling, cling, au loin Alexeï pouvait entendre un léger clignement, un peu comme lorsque les moldus mettent leurs pièces dans des machines à café ou bien des sortes de jeux à grappin pour en extirper une peluche. Puis, des pas. Un bruit assez sourd d'ailleurs, mais restant plus ou moins léger. Des ballerines ? Non, le bruit était peut-être un peu fort, sans doute des baskets. Bingo, le Poufsouffle avait vu juste. C'est plutôt surprenant d'ailleurs d'entendre ce bruit ici, d'autant plus qu'en relevant la tête le Slave avait reconnu Elly, l'Auror avec qui il avait conversé par courrier avant qu'elle ne l'invite à le rejoindre ici-même. Le garçon avait dû lui taper dans l'oeil, sa chevelure blonde ou ses yeux pétillants ne devaient sans doute pas la laisser de marbre. D'ailleurs, elle aussi l'avait plutôt perturbée alors que d'habitude, le sang pur n'était pas vraiment réceptif à ce genre ... d'individu. Non pas qu'elle était hideuse, bien au contraire, mais disons que la jeune femme ne correspondait pas vraiment aux critères qu'avait le suédois.

Néanmoins, cette pensée chassée de sa tête, il se laissa attraper par la jeune femme pour lui faire la bise, comme deux vieux amis qui se saluaient. Beaucoup de familiarité, peut-être un peu trop, ce n'est que la deuxième fois que les deux protagonistes se voyaient. Quand bien même, Alex en faisait abstraction et salua Elly à son tour, tout en lui répondant que le chemin avait été plutôt facile malgré l'utilisation de la cabine téléphonique moldue. Il avait du mal à s'y faire, mais n'ayant pas encore la possibilité de transplaner il n'avait pas vraiment eu le choix du mode de locomotion. Machinalement, et surtout car la jeune femme lui avait emboité le bas, les Poufsouffles prirent le chemin du bureau de la Chef des Aurors. Un endroit plutôt sobre, mais complètement fonctionnel.

Comme on pouvait s'y attendre, la blonde s'était installée d'un côté du bureau en invitant son interlocuteur à faire de même, devant elle cette fois. C'est d'ailleurs ce qu'Alexeï se mit à faire. Laissant planer quelques secondes et ne voyant pas Elly réagir, le garçon prit l'initiative de la première parole.

- Tout d'abord Elly je tiens à te remercier de m'avoir invité ici. Pour continuer un peu sur notre lancée lors de notre première rencontre, tu peux un peu me dire en quoi ça consiste. Tu as parlé de danger etc., mais quels dangers ? Est-ce qu'on s'expose autant que vous ?

Les bases étaient posées. 'Fin du moins,  les questions basiques. Avant de passer à quelque chose de plus ardu il convenait de faire bonne impression.


Dernière édition par Alexeï Dragoslav le Sam 10 Fév 2018, 18:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Modération GPoufsouffle
Modération G
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Machine à café

Message par : Elly Wildsmith, Lun 22 Jan 2018, 15:10


Assis l’un en face de l’autre, tu pouvais détailler aisément le garçon et là, tu étais certaine qu’aucune serveuse ne vienne faire un peu de zèle en se mêlant à votre conversation. Sans perdre un instant, le jeune homme pose la question qui semblait le tenir en haleine depuis votre première rencontre. En effet, tu avais coupé les choses de manière un peu abrupte, et bien que cela t’avais relativement saoulée de devoir remettre cette conversation à plus tard, tu étais plutôt satisfaite de ne pas avoir la jeune fille sur le dos. Et puis, Alexeï avait fait preuve de patience, t’avais contacté via volière, et vous étiez désormais là, lui attendant ta réponse à ta question et toi réfléchissant à ce que tu pourrais bien lui dire.

Les soutiens prenaient-ils des risques en se revendiquant de votre côté ? Tu étais tenté de répondre que non, ils n’étaient évidemment pas en première ligne. Mais au fond de toi, tu savais la vérité. Le soir d’Halloween en avait été une preuve non négligeable. Le danger rodait partout. Et tu ne te fis pas prier pour lui dire « Malheureusement Alexeï, quel que soit le côté que tu choisi, le danger est partout. Que tu œuvres pour le bien, pour le mal, que tu choisisses les aurors ou un ordre déclaré illégal … le danger est toujours là ! ». Une pause alors que tes yeux le fixe intensément, comme cherché à tester ses limites, à éprouver ses peurs les plus secrètes. « Il serait hypocrite de ma part de te dire que tu t’engages dans une voie facile. Ce n’est pas le cas du tout, et je pense que tu es suffisamment intelligent pour le comprendre ». Enfin, tu espérais que ce soit le cas, que tu ne te sois pas trompée sur lui. Mais quelque chose, dans ses propos avait retenu ton attention, alors il était temps de voir ce qu’il avait dans les entrailles.

Une pause alors qu’un mouvement de baguette ample et rapide de ta part, fait venir quelques rafraîchissement « Sers-toi ce qui te fait envie ». Du jus de fruit, du soda, des glaçons, y’avait de quoi faire. Mais pas d’alcool, forcément. De ton côté, un autre mouvement de baguette te sert un verre de jus d’orange. « Tu avais, il me semble, des questions l’autre jour ? Je suis désolée de ne pas y avoir répondu à ce moment-là mais … ». Comment dire en toute politesse que le comportement de la serveuse t’avait agacé au plus haut point ? Finalement, tu ne dis rien, espérant peut être qu’il comprenne de lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Alexeï Dragoslav
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Machine à café

Message par : Alexeï Dragoslav, Jeu 25 Jan 2018, 21:35




Les minutes passent mais aucune ne se ressemblent, chaque mot qui sortent de la bouche de l'Auror semblent être particulièrement choisis pour faire plier le Poufsouffle à sa volonté. Si l'Auror en face semblait bien comprendre la situation dans laquelle était Alexeï, ce dernier semblait néanmoins dubitatif quant à ce qu'elle lui racontait concernant les dangers que prenaient les soutiens en s'embarquant dans cette aventure. Des dangers, il y en aurait, le garçon s'en doutait, mais néanmoins son désir d'aider une cause juste était beaucoup plus forte que la peur qui naissait au fond de lui. Le nier serait faire preuve de lâcheté.

Vantant les capacités intellectuelles de Dragoslav, Elly enchaînait maintenant sur le fait qu'apporter un soutien aux Aurors était certes, risqué, mais que ça n'était pas une décision à prendre sans réfléchir. Evidemment, se lancer dans une aventure tel que celle-ci. Faisant apparaître une multitude de victuailles et de boissons, la Chef des Aurors invita le jeune homme à se servir en insistant bien sur le fait qu'elle n'ait pas pu répondre comme elle l'aurait souhaité à ce moment-là, et le jeune homme savait pertinemment de quoi la jeune femme voulait parler. La serveuse les avait complètement interrompus, à plusieurs reprises, sans même vouloir servir l'Auror qui attendait comme une cliente lambda, comme si sa présence dérangeait dans le bar. Désolant. Le monde était peuplé de personnes bienveillantes et ... malheureusement, quelques personnes indésirables résistèrent aux effets du temps. Ceux contre qui Elly, et bientôt Alexeï, allaient combattre s'occuperaient bien tôt ou tard de ce genre d'individus.

Le bras tendu, sortant de ses pensées et se servant un verre de jus d'orange, comme son interlocutrice, à quelques glaçons près. L'Auror souhaitait maintenant rentrer dans le vif du sujet quant à l'implication et aux questions du sang pur. Bien qu'ils avaient tout le temps de disponible, Alexeï voulait lui également expédier rapidement les questions qui le brûlaient d'impatience.

- Déjà, j'ai une petite question simple pour commencer. Pourquoi moi ? Pourquoi pas quelqu'un d'autre comme ... Jade ? Alors certes je t'ai témoigné de ma disposition et de mon envie, mais est-ce qu'il y a quelque chose de spécial avec moi qui fait que je pourrais aider votre cause comme il le faudrait ?

Petite pause, c'est déjà une question importante et le jeune homme ne souhaitait pas perdre un seul mot de son interlocutrice. Tout en parlant il avait sorti un calepin ainsi qu'un stylo bic, rien de plus banal pour noter toutes les informations qu''il allait juger importante ou peut-être utile.

- Ensuite, j'aimerais savoir, en admettant que je vous rejoigne, car je pourrais vous être utile ou que sais-je, comment est-ce que je pourrais vous aider, vous les Aurors ? Je suis encore à Poudlard, tu le sais, donc je n'ai pas les loisirs de pouvoir épauler la cause aurorale comme je le souhaiterais.

Seconde pause, il s'agissait maintenant de noter les réponses de l'Auror et de les décrypter en même temps pour ne pas paraître complètement idiot. Pire qu'un entretien d'embauche, en étant dans ce bureau à cet instant précis, Alexeï scellait peut-être son avenir d'Auror ... ou bien de vendeur à la va-vite sur le chemin de Traverse.


Dernière édition par Alexeï Dragoslav le Sam 10 Fév 2018, 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Modération GPoufsouffle
Modération G
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Machine à café

Message par : Elly Wildsmith, Lun 05 Fév 2018, 21:20


Il se sert un verre de jus d’orange et tu l’observes en silence. Il semble prendre toute la mesure de sa venue au sein du Ministère et te pose l’ultime question. Celle qui met en valeur ses doutes les plus profonds, ses angoisses les plus lointaines : pourquoi lui, et pas un autre ? La question se retourne dans ta tête, comme elle semble avoir tourné un moment dans la sienne. Tu ne dis rien, te noyant un instant dans le verre que tu t’étais servie, humant les délicats arômes qui s’en dégageaient. « La détermination Alexeï. Tu l’as dit. La détermination est ce qui te fait sortir du lot. » Une pause, un instant alors que tu l’observes qui sort un calepin et un stylo moldu. Sourire parce que cela te rappelle tes tendres années en France. Et puis, tu continues « Je ne te mentirais pas Alexeï. Je ne connais ni tes forces, ni tes faiblesses. Je les découvrirais au fur et à mesure de nos rencontres, si tu m’en laisses l’occasion. »

Tu n’allais pas lui mentir, lui vanter des mérites que tu ne connaissais pas. Tu n’étais pas de ce genre-là. Non, tu n’étais pas de celle qui envoyait des paillettes dans les yeux pour camoufler les échecs. Tu étais celle qui affrontait les critiques, qui les essuyait d’un geste de la main rageur pour continuait toujours plus en avant. C’était ainsi qu’était dictée ta vie, et cela te convenait. « Ensuite, pour te répondre complétement, nous ne pouvons être partout ». Ton verre se pose sur ton bureau alors que tu te lèves et va observer le paysage magique à la fenêtre. « Comme tu l’as vu lors de notre dernière rencontre, les aurors ne sont pas vraiment bien vu ». Un soupir se meurt à tes lèvres, parce que c’était l’exacte vérité « Il nous faut des yeux et des oreilles partout, pour savoir, pour voir, ce que les autres ne veulent pas nous dire. Penses-tu qu’il soit normal que personne ne nous prévienne lorsqu’un incident mêlant un mangemort se produit ? Ou qu’on préfère couvrir les membres de cet ordre réputé de feu ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Alexeï Dragoslav
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Machine à café

Message par : Alexeï Dragoslav, Mer 07 Fév 2018, 17:08




Selon l’Auror, sa future recrue était déterminée. Alexeï était plutôt surpris d’entendre ces mots sortir de sa bouche, mais n’allait pas s’en plaindre. Il n’avait pas voulu se mettre en avant et peut être que c’est ce que la jeune femme en face de lui avait apprécié. Sans se mettre pour autant en retrait il avait faire comprendre à Elly ce en quoi il croyait et ce en quoi il aspirait. Le garçon était plus que ravi d’entendre ces mots. Tirade ensuite sur divers points. Elly semblait vraiment apprendre à vouloir connaître le garçon, autant ce qu’il vaut que ce qu’il a au fond des tripes. Elle n’allait pas être déçue.



- Je ne connais moi-même pas encore toutes mes forces ni mes faiblesses, j’imagine que nous allons les découvrir, ainsi que mes limites, durant notre collaboration.

Cela impliquait un travail sur soi, quelques notes griffonnées sur le calepin pour se mettre des objectifs à suivre après l’entretien. Une gorgée de jus d’orange et la représentante de l’ordre reprenait, arguant que le Ministère avait besoin d’aide. Pas seulement pour arrêter les criminels, mais également pour en débusquer leurs soutiens, leurs renforts. Poudlard n’était pas vraiment le lieu où l’on apprenait comment échapper aux Aurors, bien au contraire, mais le Poufsouffle savait déjà où voulait en venir son interlocutrice.



Sa dernière phrase confirmait ses pensées. Mieux encore, ils partageaient presque la même vision. Si Elly ne trouvait pas normal que l’Ordre du Phénix passe avant les Aurors, le suédois lui pouvait le comprendre. Inspiration puis c’était à son tour de parler.



-  Je vois où tu veux en venir, mais partant sur ce sujet-là je tiens à être honnête avec toi. Ces rumeurs, ces apriori, si on peut les appeler comme ça ne font que nourrir la haine du peuple contre les Aurors, et pour eux il est légitime de contacter cet ordre illégal car ils prennent plus de poids dans les mœurs. Ne va pas croire que je le cautionne, au contraire, mais je le comprends. L’Ordre du Phénix reste entièrement illégal selon moi.



Sois l’Auror en face allait comprendre, sois elle allait foutre une raclée au gosse qui se tenait devant elle. Quand bien même, l’honnêteté était importante pour Dragoslav et il préférait que Wildsmith comprenne bien sur quel pied dansait le môme. La seconde question que souhaitait poser le suédois était une des plus importantes, c’est celle qui allait lui dicter son comportement à venir.

-  Que veux-tu que je fasse à Poudlard ? Je n’y serais pas longtemps, ma septième année se termine et je ne sais pas si en aussi peu de temps j’arriverais à glaner autant d’informations qu’on le souhaiterait.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Modération GPoufsouffle
Modération G
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Machine à café

Message par : Elly Wildsmith, Dim 11 Fév 2018, 20:00


Il te confie que lui non plus, ne connait ni ses forces ni ses faiblesses et tu te permets un sourire délicat, fin. Reconnaissante du fait qu’il admette, contrairement à d’autres, qu’il n’est ni le plus fort, ni le plus courageux. Que, contrairement aux jeunes hommes de son âge, il se reconnaisse des faiblesses, et ait envie de les découvrir. De sortir de sa zone de confort.

Et puis, la discussion avait glissé sur la haine que ressentait parfois la communauté sorcière à l’égard de l’entité que tu représentais. Les aurors, la droiture et la justice. Voilà ce que vous deviez véhiculer comme image auprès des sorciers. Malheureusement, les temps avaient fait leurs œuvres et l’inactivité de certains de tes anciens comparses avaient eu raison de l’image et de la notoriété des aurors. Relégué au rang des moins que rien. Tu hoches la tête alors que tu l’entends affirmer que l’ordre des Phénix restait purement illégal pour lui. C’était un excellent point qu’il pense ainsi. Ainsi tu n’avais pas à plier sa volonté.

Finalement, vint une demande, une interrogation. De celles qu’ont tous eu, ou ressentis les soutiens nouvellement arrivés dans le groupe. Savoir être utile, comment l’être. Et surtout comment faire pour devenir un élément vital, même si invisible ? « Il suffit juste de regarder, d’écouter … je ne te parle pas de voir ou d’entendre. Non, véritablement de prêter attention aux choses qui t’entourent. Aux personnes qui peuvent avoir un comportement suspect ». Parfois, il ne fallait pas grand-chose pour être sur la piste d’un véritable suspect.
Revenir en haut Aller en bas
Alexeï Dragoslav
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Machine à café

Message par : Alexeï Dragoslav, Dim 11 Fév 2018, 21:35




Elly se faisait calme et silencieuse durant l'oratoire du garçon, pour son plus grand plaisir. Elle prenait le temps d'écouter chaque mot qui sortait de sa bouche. Alexeï avait vraiment l'impression de se sentir important, de se sentir utile. Non pas uniquement pour la communauté magique, mais aussi pour la personne en face de lui. Le seul moment où la jeune femme prit la parole fut pour répondre a l'interrogation ultime du garçon. La plus importante selon lui. Avec ses quelques mots, elle avait réussi à le rassurer. Certes, Dragoslav était prêt à prendre des risques pour une cause qu'il jugeait juste, mais néanmoins avec une certaine réserve. Cette réserve, l'Auror l'avait sans doute compris puisqu'elle n'envisageait pas - à court terme en tout cas - d'emmener le Poufsouffle sur le terrain. Son boulot consistait simplement à vivre, comme avant, en restant un peu plus attentif à ce qui l'entourait. Rien de bien méchant, ni de bien compliquer. Venait maintenant la question concernant les rapports.

- Je vois ce que tu veux dire et je pense comprendre. Pour te tenir au courant je pense qu'il serait mieux de s'envoyer des hiboux de manière anonyme, presque codé si j'ose dire, pour que personne ne se rende compte de rien.

Le seul hic, c'est qu'Alexeï n'avait pas encore d'hibou propre à sa convenance personnelle. Un aller à la boutique d'animaux magiques s'imposait. Ce sera pour lui l'occasion de devenir propriétaire d'une certaine espèce qu'il convoitait particulièrement.

- Une fois qu'on se sera quittés, j'irais adopter un hibou. Nos conversations seront plus sûres de cette façon. C'est pas que je n'ai pas envie qu'on sache que j'aide le Ministère, mais que j'ai peur des retombées que ça pourrait avoir.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Machine à café

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2

 Machine à café

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.