AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Gestion RPGique ~¤~ :: Vos Journaux :: Anciennes gazettes
Page 1 sur 1
La Gazette du Sorcier n°58
Vivian E. Strugatsky
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Gazette du Sorcier n°58

Message par : Vivian E. Strugatsky, Jeu 27 Avr 2017 - 22:00






A la Une !


Zoom sur la Tamise ébranlée par une attaque de Mangemorts


Il y a quelques semaines, le centre de Londres et plus particulièrement le bord de la Tamise ont été victimes d’un assaut violent mené par les Mangemorts, une attaque de grande ampleur comme on en avait plus vue depuis des mois. Le point de départ de leur crime s’est fait de manière aussi spectaculaire que violente, l’un des partisans du Seigneur des Ténèbres s’en prenant directement à un groupe de moldus, déclenchant un bombarda sans pitié avant d’incendier l’appartement d’un immeuble non loin. La panique s’est rapidement emparé des moldus présents et l’on sait que d’autres Mangemorts s’en sont pris à ceux qui tentaient de s’enfuir, avant, un peu plus tard, de tirer directement sur les forces d’interventions moldues.

L’attaque qui s’est essentiellement déroulée aux abords du fleuve, dans une cacophonie de combats de sorcier contre sorcier, a également en partie ravagé un quai de la Tamise dans une explosion emportant avec elle plusieurs autres vies… Il est a signalé, cependant, que le nombre de victimes tout de même conséquent, et l’importance des dégâts, ont pu être minimisés grâce à l’intervention rapide de nombreux sorciers.

La violence de l’attaque est en partie expliquée par le nombre important de partisans du Seigneur noir sur place, les témoignages faisant part de six à sept Mangemorts présents pour participer à ce massacre gratuit envers la communauté non magique, en dépit de l’intervention rapide de plusieurs sorciers venus s’opposer aux pulsions meurtrières des Mangemorts.
Il était à déploré également, à l’heure du bilan, que la police moldue ait été sujette à une confusion, prenant certains défenseurs du Bien pour cible. Ainsi, des témoins ont rapidement confirmé qu’un sorcier avait été touché par balle à deux reprises, avant, il semblerait, d’être aidé par l’un des assaillants (?).
Mais au-delà des incidents et de la panique légitime qui s’est emparé des moldus présents, c’est la nature de l’opposition aux Mangemorts qui est à prendre en compte aujourd’hui.

En effet, selon les éléments fournis, il est à constater que les Aurors, pourtant premier rempart du combat contre les Mangemorts, étaient peu représentés sur place. Malgré cela, de nombreux sorciers se sont battus cette nuit-là avec bravoure pour contrer l’attaque des Mangemorts… Doit-on y voir l’intervention d’une jeune génération avec un sens du devoir prononcé ? Ou bien l’agissement d’un groupe hors-la-loi, comme l’Ordre du Phénix ? Hypothèse qui tendrait à se confirmer, alors que l’on a rapidement aperçu dans le ciel londonien un impressionnant phénix de flamme s’élever, peu après le début de l’attaque.

L’intervention de ces sorciers, si elle a sans doute été salutaire pour beaucoup, fait se lever des questions d’importance capitale. En particulier de savoir si, dans un premier temps, les Aurors qui sont censé nous protéger ont la capacité à le faire ? Mais également de se questionner sur la participation supposée de l’Ordre du Phénix, et la part de Bien et de Mal dans leurs agissements hors de contrôle de toute forme d’autorité. Mais enfin, il semble tout à fait légitime de se poser la question la plus évidente suite à ce drame : Les mangemorts sont-ils aujourd’hui plus forts que jamais ? Cette attaque d’une rare violence n’est-elle pas annonciatrice de plus grands malheurs encore, et si oui, qui sera en mesure de protéger les communautés non-magiques et sorcières ?

Partant de ces questions sans réponses, cette édition de La Gazette du Sorcier s’est concentrée sur l’évolution  des choses au sein de notre communauté, et a cherché à trouver quelques lueurs d’espoir et des notes plus positives que ce terrible drame.



Interview



ROSIE PELTZ
Un regard sur le bureau des Aurors
Personne à haute responsabilité, chargée de traquer les mages noirs avec tous les risques que sa fonction implique, Rosie Peltz, chef du bureau des Aurors, est une personne quotidiennement exposée au danger. Son nom connu de tous lui assure d'être une cible prioritaire des mages noirs, et pourtant cette jeune femme de vingt-et-un-ans n'a pas froid aux yeux. Mais qui se cache donc derrière cette sorcière au caractère bien trempé ? C'est ce que nous avons voulu savoir en formulant une demande d'entretien avec elle. Son positionnement sur les Aurors, les dangers de sa double vie, son avis sur les récentes attaques qui ont secoué le monde magique, nous avons voulu éclaircir les zones d'ombre sur le travail de celle qui est aujourd'hui le premier atout du Ministère de la Magie dans la lutte contre les Mangemorts.

Levée aux aurores, je rejoignais à travers les tumultueuses rues londoniennes l'entrée publique du Ministère de la Magie, vêtue de mon tailleur favoris. À peine arrivée à l'intérieur de l'immense atrium que j'étais reçue par un attaché de presse du bureau des Aurors, visiblement très enchanté de me voir. Le Ministère de la Magie était déjà en pleine effervescence et je gagnais les bureaux des Aurors en gardant un oeil intéressé sur toute cette agitation. Mon accompagnateur me laissa à la porte de la responsable de ce groupe de défense et j'entrais dans le bureau quand la voix de Miss Peltz résonna derrière la porte. Elle m'accueillie avec un sourire et une poignée de main légère avant de m'inviter à m'installer dans un fauteuil de salon très confortable, face à son bureau.

- Miss Peltz, c'est un plaisir d'être reçue de la sorte. La jeune Auror ne se formalise pas mais m'adresse un chaleureux sourire, faisant virevolter d'un coup de baguette aérien un plateau avec deux tasses, du thé, du café et des biscuits, au centre de la table qui nous sépare. Je vous remercie, dis-je poliment sans me servir. Je présume que votre emploi du temps vous laisse peu de libertés, nous commencerons donc dès que vous le souhaiterez. Elle me confirme que notre entretien ne devra pas excéder les vingts minutes et je l'observe se servir d'un café noir auquel elle ajoute un sucre, la regarde le touiller et en boire une gorgée, avant qu'elle ne m'invite à poser mes questions. Carnet vierge sur la cuisse et plume à papote prête, je vais à l'essentiel :

« Vous-êtes, Miss, la responsable des Aurors, et à ce titre décisionnaire des actions contre les mages noirs. Un poste d'importance qui, on l'imagine, doit vous prendre beaucoup de temps. Combien d'heures par jour consacrez-vous à votre travail au sein du ministère, entre les différentes investigations et les nombreuses arrestations qui doivent avoir lieu, compte tenu je suppose, des nombreux appels anonymes que vous recevez pour cause de paranoïa. Arrivez-vous à garder du temps pour votre vie privée alors que ce travail peut vous amener à être réveillée au beau milieu de la nuit ?

- Une journée au Ministère... Ça ne commence ni ne s'arrête jamais, nous sommes happés par les attentes diverses. Quant à ma vie privée, elle est inexistante. Ou si elle existait, je n'en dirais rien. »

Je lui adresse un sourire plein de tristesse et voyant qu'elle ne souhaite pas fournir plus de détails, je poursuis aussitôt :
- Récemment, l'attaque au bord de la Tamise a fait beaucoup de bruit et de dégâts. Beaucoup de pertes du côté des moldus, suite à ce carnage perpétré par les Mangemorts. Un immeuble en partie détruit, des brûlés vivants... une partie de quai réduite à néant dans une violence inouïe. On a vu peu d'Aurors sur place, mais pourtant beaucoup de défenseurs qui sont venus s'opposer aux forces du mal... Doit on y voir l'oeuvre de membres de l'Ordre du phénix ? Si oui, la position officieuse du ministère ne serait-elle pas de les laisser agir dans l'utilité de tous, en dépit, on le sait, de leur illégalité ?

- Vo-votre question est tout à fait légitime... Il semble évident que ces "défenseurs", comme vous les appelez, étaient des membres du l'Ordre Terroriste Phénix. Terroriste car, si les Mangemorts ont commis un massacre cette soirée-là, une grande partie des destructions est attribuée à ces "défenseurs", s'exposant sans gêne aux yeux des moldus, faisant abnégation - au même titre que les Mangemorts - de nos lois et principes dans le but de semer le trouble et la destruction. Ces "Phénix" ne sont que des casseurs, leur fausse lutte contre les Mangemorts n'est qu'un prétexte pour effrayer la population. Non, ma chère, le Ministère ne pardonne pas aux criminels, qu'importe leur emballage.
J'hoche positivement la tête face à cette réponse très officielle et prends un biscuit dans la coupole devant moi, attendant que ma plume ne s'arrête de gratter le papier. Je continue après avoir croqué dans le gâteau sec.

-   Aujourd'hui, certains n'hésitent pas à présumer de l'impuissance des Aurors. Quelles seraient selon vous les mesures nécessaires pour endiguer ce fléau de mages noirs qui ne décroit jamais ? De quoi auraient besoin les Aurors pour être plus efficaces et rendre le monde magique plus sûr ?

- Nous com-comprenons les doutes des sorciers. Hélas, nous ne pouvons agir de manière efficace en sous-effectif. En raison d'un désamour des jeunes pour notre métier, poussé par la propagande de l'Ordre Terroriste Phénix, nous peinons à recruter. Les Aurors ont besoin de renforts, il nous faut une nouvelle génération de défenseurs de la Justice ! C'est pourquoi j'appelle les sorciers à postuler !
Je lève les mains devant moi, comme pour m'exclamer :
- Et bien, j'espère que le message passé dans cette interview saura susciter de nouvelles vocations ! Je marque ensuite une pause pour relire ce que ma plume a écrit, avant de relever mes yeux de biche vers Miss Peltz. Après les violentes attaques qui ont ébranlé les communautés sorcière et moldue, quelles sont les craintes au sein du Ministère de la Magie ? Parle-t-on de la présence des Mangemorts comme une évidence, avec le doute que les choses ne s'aggravent dans les semaines, les mois à venir ; ou la tendance est-elle à l'apaisement, l'accalmie ?

- Miss Cruxe, la menace est à son comble. Elle est multiple : elle provient des Mangemorts, des terroristes Phénix, elle concerne des lieux de grande envergure et des endroits et personnes stratégiques. Ils agissent constamment... Mais nous les avons étudiés : ce sont des groupes très hiérarchisés, il suffit de neutraliser les bons organes pour que la bête tombe à terre. Le peuple sorcier peut encore avoir es-es-espoir. »


J'accueille ces derniers mots et lui adresse un sourire ravi alors qu'elle se lève déjà. Les minutes qu'elle avait à m'accorder sont écoulées et elle ne semble pas pouvoir répondre à une question supplémentaire.
- Merci Miss Peltz pour le temps que vous m'avez consacré. Je vous souhaite une très bonne continuation et beaucoup de courage dans votre lutte pour la paix au sein du monde magique.

Je lui adresse une chaleureuse poignée de main et quitte son bureau dans la foulée, regagnant les dédales du ministère de la magie. Je médite ce court entretien avec celle qui est en charge de s'opposer aux mages noirs, m'interrogeant sur la capacité de réponse que notre communauté a. Me remémorant l'attaque de Londres, j'en viens à espérer que Miss Peltz ait raison et que les Aurors sauront se garnir de nouveaux bras pour nous défendre.


Votre reporter,
Taylor Cruxe.


Le Heurtoir, une solution ?

Inauguré le trente-et-un décembre dernier lors d’une soirée qui a vu tout le monde magique se bousculer pour lui, le Heurtoir, nouvel établissement destiné à l’apprentissage de la défense pour tous, semble s’être rapidement fait une place dans le monde de la magie. Les sorciers sont en effet nombreux à taper à la porte de cette enseigne pour parfaire leur maîtrise de la magie et du combat, et ce qui semblait au départ être un pari osé pour les investisseurs est en passe de devenir une nouvelle référence en matière de perfectionnement magique.

L’insécurité grandissante en Grande-Bretagne a sûrement joué un rôle prépondérant dans ce succès aussi rapide qu’imprévu. Mais est-ce là les seules raisons à la jeune notoriété du Heurtoir ? Pour le savoir, nos journalistes sont partis recueillir les propos des différents artisans de ce succès. Nous avons cherché à connaître auprès des gérants et formateurs leurs motivations et l’origine de cet engouement, afin de comprendre si la renommée rapide acquise par le Heurtoir était légitime ou au contraire, surévaluée.

Nous avons joint Mr Jean Parker par hibou, pour avoir sa position officielle sur son métier et ce qu’il entend enseigner dans son établissement :
" Bonjour Mr Parker. Vous êtes co-gérant du Heurtoir, institution à but non lucratif clairement positionnée dans la défense du monde magique, par le perfectionnement individuel. Vous entendez offrir à vos clients des entraînements de qualité pour les aider à se parfaire et les préparer à se défendre en toutes situations. Vous faites vous aussi partie des formateurs et dispensez donc des « cours » à vos clients. D’où vous est venue cette volonté d'enseigner la maîtrise du duel aux autres grâce à votre savoir ? Si vous deviez vous placer idéologiquement dans le monde magique, vous verriez-vous plus comme un Auror potentiel ou un sorcier plus à l’écart des voix officielles, comme l’Ordre du Phénix par exemple ? "
"Je pense que dans cette société en perpétuelle évolution, être un maître de ses capacités et de son potentiel aide à affronter la vie chaque jour, et donne une confiance en soi non négligeable.
Avec mon associé et ami Vhagar, nous avons tous les deux un vécu où le fait de savoir se défendre et se battre était plus que nécessaire, et c'est ce qui nous a fait penser que nous n'étions sans doute pas les seuls dans ce cas là. C'est dans cet esprit que le Heurtoir fut créé, que chaque sorcier de tout âge puisse venir repousser ses limites et croire en ses capacités.

Je  ne pense pas pouvoir me placer idéologiquement dans cette société, je ne suis qu'un simple sorcier qui a envie d'aider, d'aider les autres membres de notre communauté à croire en eux.
En dehors de Poudlard, s'entraîner est quelque chose de très compliqué et c'est pour ça que l'Heurtoir a ouvert, bien plus qu'une salle d'entraînement c'est une véritable école de vie.
"

Les propos recueillis de Alexander Scott, sorcier expérimenté et formateur au heurtoir, vont dans le même sens. Lorsque l'on interroge l'homme sur ses motivations à travailler au Heurtoir, il répond avec passion :
"Il est difficile de revenir à la vie active lorsqu'on a travaillé plusieurs années en tant qu'Auror. La plupart des travails semblent insipides, ennuyeux à côté de la vie qu'on a menée avant. Travailler au Heurtoir en tant qu'entraîneur semblait être un bon compromis pour reprendre la vie active. De plus par les temps qui courent, il semble important que tout le monde puisse bénéficier d'une formation pour apprendre à se défendre." Et de poursuivre, en parlant de la magie au sein des combats : "La magie de combat ne m'attire pas. C'est le métier d'Auror qui m'attirait depuis mon plus jeune âge. Aujourd'hui cependant cette magie est celle que je maîtrise le mieux et je pense qu'il est important que je fasse bénéficier de mon savoir."

Comme vous pouvez le lire, le succès du Heurtoir semble s’ériger sur une envie de protection du monde magique par ses plus fervents défenseurs. L’établissement a su se positionner clairement en rempart aux inquiétudes grandissantes, alliant le savoir de sorciers expérimentés au service de ceux qui souhaitent se perfectionner. Ainsi, le climat de peur actuel aidant, il est aisé de conclure que le succès du Heurtoir résulte d’une offre et d’une demande qui se sont parfaitement trouvées, à un moment où le monde magique semble figé dans la terreur et l'incertitude.




Un oeil sur le Monde Magique



Poudlard, le mal à l'origine ?


Avec le monde magique en branle, tiraillé entre les coups d’éclat des partisans des ténèbres et l’apparition de nouvelles institutions pour faire face à la peur, ne faut-il pas chercher l'origine de l’insécurité à la source, dans les fondements mêmes de notre société, dans l’éducation promise à tous les sorciers ?
On est en droit de se demander si Poudlard sert encore aujourd’hui d’exemple de droiture pour tout un chacun, ou si l’école de sorcellerie de Grande-Bretagne ne serait pas devenue une simple formatrice de sorciers en perdition, incapable de préparer sa nouvelle génération à la dureté de la vie adulte, et dispensant en conséquence un enseignement depuis longtemps obsolète.

À la lumière des faits récents, il est aisé de constater que les nouvelles générations de sorciers s’égarent de plus en plus vers une utilisation de la magie en dehors des règles établies par le Ministère de la magie. Alors que l’élite de Petrus, le bureau des Aurors, peine à renouveler son effectif, l’on dénote des apparitions grandissantes de sorciers sans appartenance claire, probablement à des groupes dissidents tels que l’Ordre du Phénix ; et des Mangemorts. L'illégalité semble attirer les jeunes sorciers dans ses filets et Poudlard ne peut plus nier cet état de fait. L’école de sorcellerie, si réputée à travers le monde, doit se montrer capable de déceler les comportements à risque, voire de couper court à leur progression, en offrant un enseignement de qualité et de droiture, basé sur le respect d’autrui, tel que le préconise le Ministère de la Magie.

Les professeurs de l’école, supposé être les premiers à répandre la bonne parole, à montrer le bon exemple, ont-ils encore la capacité et la volonté de le faire ? On peut légitimement évoquer l'hypothèse d’un renouvellement du corps professoral de l’école, voire de l'enseignement entier que l'on y inculque.
 Dans les couloirs du collège, l’autorité de Sergei Kholov a souvent été remise en cause bien que le Directeur ait aussi ses partisans.
Il semble aujourd'hui nécessaire qu'un vent de changement apporte plus de certitudes dans l'éducation de nos enfants.



Le Ministère cherche des Aurors
Le Ministère de la magie cherche de nouveaux Aurors pour contrer la menace grandissante des mages noirs. En quête de sorciers volontaires au sens de la justice prononcé, valeureux et travailleurs, la campagne de recrutement s'est ouverte récemment. Alors si vous avez l'âme d'un combattant, le goût pour la défense de notre monde, n'hésitez plus et répondez à l'appel du Ministère de la Magie et du bureau des Aurors. Plus d'informations sur les recrutements  ici.


La Boutique d'Animaux Magiques recrute
Le célèbre boutique se cherche de nouvelles mains suite au départ de l'un de ses membres. Un poste de stagiaire ou vendeur est en effet à pourvoir ! Un travail à la portée de tous les jeunes sorciers ayant quitté Poudlard. Alors si vous êtes à la recherche d'un premier emploi, d'une activité pour pimenter votre vie, n'hésitez plus. vous trouverez plus d'informations ici.

Jeu de la Gazette


Les sorts croisés

Durant son temps libre, Vivian s'occupe de remplir des grilles de mots croisés en rapport avec le monde sorcier. Elle a délaissé son dernier numéro, alors qu'elle a oublié une des grilles à l'intérieur. Saurez-vous retrouver les noms de sortilèges qui manquent, et les faire parvenir par hibou à notre chère Vivian ? Vous avez jusqu'au samedi 13 mai, vingt heures, pour envoyer vos réponses. Chaque sortilège trouvé rapportera un demi point à votre maison. Votre participation est à envoyer ici.



Le mot de la fin


Pour faire passer une annonce ou proposer un article, contactez Vivian E. Strugatsky ici.



Vivian E. Strugatsky

Revenir en haut Aller en bas
Vivian E. Strugatsky
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Gazette du Sorcier n°58

Message par : Vivian E. Strugatsky, Sam 29 Avr 2017 - 13:47


Chers membres,

Deux petites erreurs se sont glissées dans le jeu de la Gazette. Concernant le sortilège numéro 2, une case supplémentaire non désirée a fait son apparition, il y a donc en réalité 9 cases et non pas 10. Quant au sort numéro 6, l'une des cases fait office d'espace étant donné que le sortilège est composé de deux mots.

Bonne journée,
Vivian E. Strugatsky
Revenir en haut Aller en bas
Elias Baxter
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah


Re: La Gazette du Sorcier n°58

Message par : Elias Baxter, Sam 29 Avr 2017 - 15:17


Salut

Bonjour, bonjour, et merci pour ce numéro tant attendu !

Les nouvelles sont rudes mais les articles sont toujours aussi bien écrits, l'interview rondement menée et la promo savamment avancée ! L'intégralité du journal nous rappelle l'actu tendax du forum en ce moment, et c'est pas plus mal. L'image que vous avez trouvé pour illustrer les attaques de Londres est tellement parfaite, ça me fait froid dans le dos. Le levé de voile sur la belle Rosie Peltz était vraiment intéressant (et d'ailleurs on aurait bien aimé que la madame ait plus de temps), quant à l'article sur le Heurtoir il tombait bien à pic. On aurait bien voulu en voir une illu, héhé !

On en vient effectivement à douter de la stabilité de l'école Poudlard en ces heures sombres. Qu'adviendra t-il des jeunes têtes blondes ? Que fait donc le Ministère ? Bref, un journal qui se tient bien, merci chers journalistes de nous régaler de votre jolie plume et de nous tenir au courant des faits les plus importants !

Je vais m'atteler au jeu sous peu, tenter de remplir les cases comme qu'il faut pour gratter des demi-points de ci de là. Bonne continuation la rédaction !

:kiss:
Elias
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Gazette du Sorcier n°58

Message par : Rachel Ester Pasca, Sam 29 Avr 2017 - 17:19


Bien le bonjour !

Merci à toutes les personnes qui ont travaillé sur ce numéro. En plus d'être, comme toujours, très bien écrit, il s'inscrit parfaitement dans l'histoire du forum. Vous avez l'art et la manière de ne rien révéler de plus que ce que l'on sait déjà tout en nous donnant l'impression d'apprendre des choses. C'est splendide !

Coup de cœur pour l'article sur la belle Rosie, c'était un plaisir de la découvrir un peu plus à travers de cet interview. J'espère que les Aurors trouveront vite du renfort ! Cela étant dit, les jeunes auraient peut-être plus confiance/envie de postuler si les Aurors n'essayaient pas de les tuer avec de l'acide pour avoir lancer quelques confettis Ange (Sean :kiss:)

Encore bravo !
Vivement les prochains numéros.
Rachel Ester Pasca
Revenir en haut Aller en bas
Rosie Peltz
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Gazette du Sorcier n°58

Message par : Rosie Peltz, Lun 1 Mai 2017 - 0:55


Bonsoir à tous,

Avant que vous ne criiez à l'étalage narcissique et autres « elle aime cette Gazette parce qu'elle est dedans », je vous arrête en affirmant que je ne parlerai pas de l'interview.

La raison pour laquelle je trouve cette Gazette excellente c'est qu'elle amène le lecteur RPG à se poser des questions, à adopter un regard critique sur les événements qui l'entourent (au-delà du « tous pourris »). Cette Gazette décide non seulement de relater les faits mais également de les inscrire dans un cadre plus large : par exemple, voir le Heurtoir comme une émanation sociale en réaction à l'insécurité, questionner le rôle formateur de Poudlard après le constat que l'idéologie Mangemorte touche de plus en plus de jeunes, etc.

En dehors de toute partialité, les articles sur Poudlard et le Heurtoir m'ont épatés (et me donnent envie de commenter) car ils ont réussi à s'inscrire dans le contexte du forum. Car, non, le contexte du forum, ce n'est pas que les combats et les attaques, ce sont tous les petits phénomènes émergents qui ancrent le forum dans une époque bien particulière.

Un grand bravos aux journalistes de la Gazette et, miracle, il est fort possible que je fasse gagner quelques points à Serdaigle en participant au jeu !
Rosie Peltz.
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: La Gazette du Sorcier n°58

Message par : Finrod Elensar, Mar 9 Mai 2017 - 9:55


Bonjour,

En tout premier, je tenais à vous remercier pour ce numéro. J'adore les lire (oui je ne poste que mtn mais je l'ai lu le soir où vous l'avez posté).

Pour ce qui est du contenu, j'en aimerai toujours plus. MDR Je sais que cela vous demande du travail en plus de tout ce que vous avez à faire mais je tenais à dire qu'au vue de la qualité et la pertinence des articles, on en désire plus.

Je trouve que le contexte tenté d'être mis en place par les SAs est bien représenté avec l'interview de Rosie et la mise en avant du Heurtoir. C'était vraiment chouette à lire. Pourquoi ne tenteriez-vous pas d'entrer en contact avec un Mangemort voire même le Seigneur des Ténèbres (d'ailleurs s'il me lit, il ne faut pas m'en vouloir de proposer cette idée Wink ) ? Peut-être que vous arriverez à leur soutirer quelques mots.

De plus, la partie sur Poudlard qui est devenu un nid pour les nouvelles recrues autant du côté des Phénix que des Mangemorts m'a bien sourire. Quelle jeunesse débridée !

Ensuite, je tenais à vous remercier pour le petit coup de pub concernant mon annonce pour trouver un nouveau quelqu'un. C'est fort appréciable ! Merci encore. Smile

Bref, un très bon numéro mais comme toujours, mais je souhaiterai vous lire plus (mais je contenterai de ça, bien sûr). Wink

Merci et bonne journée,

Finrod
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Contenu sponsorisé

Re: La Gazette du Sorcier n°58

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 La Gazette du Sorcier n°58


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Gestion RPGique ~¤~ :: Vos Journaux :: Anciennes gazettes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.