AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 4 sur 8
[Habitation] Domaine Gris
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Artemis Lhow
DéveloppeurHarryPotter2005
Développeur
HarryPotter2005
En ligne

[Habitation] Domaine Gris - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Domaine Gris
Artemis Lhow, le  Sam 09 Sep 2017, 13:03

Musique

« En effet Haïko, je te présente Elina Peterson ... »

Je passe la porte tandis que l'elfe salue mon amie d'un simple « Bienvenue mademoiselle Peterson ! » que j'imagine accompagné d'une courbette. Elina lui répond d'une voix douce, comme si elle s'adressait à un égal. Je réprime un sourire, comment ais-je pu douter de cela ... elle n'est pas du genre à asseoir son statut au dépend des autres. Je pose ma cape sur le porte manteau et me dirige vers le salon sans un regard en arrière. Je lui laisse reprendre ses marques et allume un feu dans la cheminée. Le crépitement du bois se fait bien vite entendre et une douce chaleur m'enveloppe.

Me redressant, je m'autorise enfin un regard vers mon invitée. Elle semble perdue dans ses pensées, le regard fixé sur la table de la cuisine. J'aperçois Haïko qui me regarde d'un air circonspect, comme pour savoir ce qu'il convenait de faire. Je lui adresse un non de la tête et il s'incline doucement avant de tourner les talons et de filer ranger la bouteille de lait. Je m'installe sans un bruit dans mon fauteuil et joins les mains sous mon menton en observant la demoiselle. Après quelques secondes, je me décide à me manifester d'un raclement de gorge.

« Tu ne veux pas prendre place ? Nous serons mieux confortablement installés pour parler ... »

Elle détache le regard des meubles et me rejoint doucement, d'un pas mal assuré. Elle prend place sur le fauteuil, attendant que je prenne la parole sans doute, mais je laisse le silence s'installer doucement entre nous. Son regard semble m'éviter, il est fixé sur les flammes qui tournoient dans la cheminée tandis que ses mains se trouvent sur ses coudes comme pour dresser un bouclier de chair entre nous. Elle est beaucoup plus fragile et méfiante que par le passé. Je ne m'attendais pas à la retrouver dans cet état là, mais au moins je l'ai retrouvé.

Haïko viens vers nous et se poste à mes côtés en attendant de savoir ce que nous désirions. Je lui demande un chocolat chaud, elle fait de même et à nouveau se mur dans son silence d'or. Quelques minutes plus tard, l'elfe revient vers nous avec deux gros mugs emplit d'une boisson cacaotée fumante. Il pose le premier mug devant Elina qui lui glisse un « Merci ... » avant de me déposer ma boisson à mon tour. Le remerciant d'un sourire et d'un hochement de tête, il s'incline avant de s'éclipser dans les étages.

« Alors raconte moi ... que c'est-il passé ce soir là ? »

Son mug à la main, elle semble déglutir avant de me répondre d'un voix blanche emprunte de peur.

« Je me suis réveillée contre toi... Tu dormais encore à point fermé... J'ai préféré partir avant ton réveil pour éviter une séparation trop triste... Et surtout pour t'empêcher de tenter de me retenir.... Je sais comment tu étais... J'ai voulu nous épargner la douleurs d'un adieux... Tu m'en veux...? »

Je prends une gorgée du chocolat sans dire un mot. Elle semble appréhender ma réaction, je ne vais pas faire durer le suspens des lustres. Mais je peux m'empêcher de ressentir une pointe à la poitrine, elle doute de moi et de ma parole. J'ai pourtant toujours tenu parole et ne lui ai jamais donné la moindre raison de se méfier de moi, alors pourquoi douter ? Je ne comprends pas son raisonnement, si j'avais voulu la retenir je n'aurai eu aucun mal à le faire lorsqu'elle c'était endormie non ? Même éveillée je n'aurai pas eu de difficulté à la ramener de force, alors pourquoi ?

« Ma parole a si peu de valeur à tes yeux Elina ? Si je me souviens bien, avant d'entrer dans ce fichu manoir, tu m'as promettre de te laisser partir sans histoire après nos recherches, pourquoi ne pas avoir accordé plus de crédit à cette promesse que je t'avais faite ? En dehors de cela ... je ne t'en veux pas, même si je ne peux pas nier t'avoir souvent maudit de ne pas me donner de nouvelles. »

Je reprends une gorgé du liquide chaud espérant qu'il fera passer, en vain, la douleur qui me tiraille le cœur. Je m'étire, pose ma boisson sur la table et mon regard sur elle. De nombreuses questions me passent par la tête et je ne parviens pas à déterminer l'ordre dans lequel les poser. Elle semble si fragile que j'ai peur de la briser à chaque mot que je pourrai prononcer. J'inspire une grande bouffée d'air et alors que j'ouvre la bouche, une petite boule de poils me saute sur les genoux avant de s'y blottir. Hyrule. Je passe ma main dans son pelage doucement tandis qu'il se met à ronronner.

« Je ne t'ai pas officiellement présenté mes colocataires ... tu connais déjà Hermes et Haïko mon majordome. Et voici Hyrule, la petite boule de poil au troisième sens aiguisé. J'espère que tu n'as rien contre les chats ? »

Hyrule s'étire doucement sur mes genoux avant de retourner au sol. Ses yeux jaunes se posent sur moi avant d'aller vers Elina. Je ne peux m'empêcher de hausser les sourcils d'un air surpris lorsque je le vois se frotter à ses jambes avant de se blottir sur ses genoux. On ne peut pas dire qu'il soit sauvage... je pose à nouveau mon regard sur la belle en lui adressant un sourire avant de reprendre la parole d'une voix douce.

« Raconte moi un peu ce qui c'est passé pour toi depuis ce fameux soir ... as-tu trouvé l'objet de tes recherches ? »

Elina Peterson
Elina Peterson
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] Domaine Gris - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Domaine Gris
Elina Peterson, le  Mer 13 Sep 2017, 23:55

J'attends sa réponse... m'en veut-il d'être partie sans rien dire? Il prend une gorgé de sa boisson, je retiens mon souffle dans l'attente de sa réponse qui tarde à arriver... Je ne sais pas pourquoi j'ai peur comme ça... Pourquoi j'ai peur de lui maintenant... Peut être me suis je rendu compte que je ne faisais physiquement pas le poids contre un homme... Je ne sais pas vraiment surement qu'un psy pourrait me l'expliquer... Si évidement j'avais voulu en consulter un...

« Ma parole a si peu de valeur à tes yeux Elina ? Si je me souviens bien, avant d'entrer dans ce fichu manoir, tu m'as fait promettre de te laisser partir sans histoire après nos recherches, pourquoi ne pas avoir accordé plus de crédit à cette promesse que je t'avais faite ? En dehors de cela ... je ne t'en veux pas, même si je ne peux pas nier t'avoir souvent maudit de ne pas me donner de nouvelles. »

Sa voix brise le silence et à ses paroles je lève les yeux sur lui, n'accrochant son regard que quelques secondes pour savoir ce qu'il ressent... Il n'a pas tord... Je ne lui ai plus donnée de nouvelles... J'aurais dut surement... Mais j'avais une nouvelle vie, loin de la magie. J'ai plus où moins effacé cette partie de moi pour ne plus être rongé par la douleur et la haine. Sentiments bien vite remplacés par la peur et l'angoisse.

Je ne sais quoi répondre, je suis surement trop silencieuse, il à beaucoup de questions et je sais que mes réponses détermineront sont état d'esprit. J'ai peur de le contrarier, de le mettre en colère, peur qu'il s'énerve après moi comme l'autre le faisait, bien trop souvent, après moi. Il semble vouloir reprendre la parole quand une petite boule de poil tricolore attire son attention. Bénie soit cette bête. Je suis concentrer sur l'animal quand Artemis reprend la parole, me faisant sursauter.

« Je ne t'ai pas officiellement présenté mes colocataires ... tu connais déjà Hermes et Haïko mon majordome. Et voici Hyrule, la petite boule de poil au troisième sens aiguisé. J'espère que tu n'as rien contre les chats ? »

Je lève un regard surpris sur mon interlocuteur. Je suis sur le point de lui dire que non je n'ai rien contre eux bien au contraire que j'ai également un chat mais l'animal attire une seconde fois mon attention en sautant des genoux de son maitre pour venir se frotter contre mes jambes avant de venir s'installer sur moi. Un sourire étire mes lèvres et ma main se pose délicatement sur le doux pelage d'Hyrule. Je sens le regard de mon hôte sur moi et je n'ose lever les yeux pour ne pas croiser les siens.

« Raconte moi un peu ce qui c'est passé pour toi depuis ce fameux soir ... As-tu trouvé l'objet de tes recherches ? »

Je continue de caresser le pelage de l'animal pour calmer mes mains qui tremblent. Ca y est il à poser LA fameuse question... Ce qu'il s'est passé pour moi depuis ce fameux soir...? Si j'avais seulement imaginé ce qu'allait être mon futur à ce moment là j'aurais préféré ne pas le fuir... J'aurais préféré rester ici... à pré-au-lard.... Ma vie aurait surement été différente... Où pas... Je prends une inspiration... J'aurais la possibilité de détourner la conversation mais il reviendra à la charge un peu plus tard donc bon... Je me lance et ma voix tremble... Elle est faible mais je sais qu'il m'entend

Tu sais... Je ne remettais pas ta parole en doute... Je sais juste que sans rien dire tu aurais pu me retenir... Pour la simple raison qu'une partie de moi n'avait pas envie de te laisser... Je suis désolé... J'aurais dût te donner plus de nouvelles mais j'étais prise... Ailleurs... Excuse moi...

Je fais une pause pour lui laisser le temps d'assimiler mes paroles et pour me permettre de mettre de l'ordre dans mes pensées... Je sais que je ne peux pas tout dire concernant le meurtrier de ma mère... Je ne voudrais pas que Max est des problèmes... La découverte à été aussi violente pour elle que pour moi... autant ne pas lui rajouter un Auror sur le dos...

" J'ai trouver le meurtrier de ma mère... Il est mort... Je n'aurais jamais les réponses à mes questions mais au moins il ne fera plus de mal à personne.... Et toi raconte moi... Qu'as-tu fais pendant tout ce temps? Tu fais toujours partie du bureau des Aurors?"

J'ai réussi à esquiver la première partie de sa question... Que pourrais je dire sur ses mois passés? "J'ai rentrer un moldu dont je suis tombé folle amoureuse sauf que le prince charmant c'est révéler être un tirant qui c'est fait un malin plaisir de me briser... Ah oui et puis j'ai été enceinte aussi mais j'ai perdu mon bébé le jour ou j'ai découvert qui avait tué ma mère...." Avant surement j'aurais eu le cran de balancer tout ça sur un ton provocateur... Maintenant j'ai juste envie de me cacher... De fuir les hommes et leur violence... Je prends une gorgé de chocolat tout en caressant l'animal qui apaise mes craintes et ma douleur Si son maitre était du genre violent il ne serait pas venue aussi facilement vers moi... Mon regard tombe mes cicatrices... Et je tourne machinalement le bras pour les lui cacher... Si seulement mes bras avaient été les seuls victimes de cet homme... Je baisse les yeux et fuie le regard d'Artemis... Il cherche à lire en moi et je ne suis pas sur qu'il apprécie ce qu'il y trouvera à ce moment la. Pourtant son silence m'angoisse et je fini par poser mes yeux dans les siens... Il faut que je sache ce qu'il pense...

Artemis Lhow
Artemis Lhow
DéveloppeurHarryPotter2005
Développeur
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


[Habitation] Domaine Gris - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Domaine Gris
Artemis Lhow, le  Ven 15 Sep 2017, 16:13

Musique

Ses yeux accrochent les miens une première fois et je crois y voir une trace de culpabilité, mais elle ne maintient pas le contact bien longtemps... son regard se pose sur Hyrule et elle semble se détendre un instant, jusqu'à ce que je reprenne la parole et qu'elle ne sursaute. Ces réactions sont toutes plus étranges les unes que les autres, elle semble avoir peur de moi... pourquoi ?!

Elle s'apprête à prendre la parole lorsque le chat se pose sur ses genoux. Un sourire étire ses lèvres, enfin, tandis qu'elle caresse le pelage de ma boule de poil qui se met à ronronner avec allégresse. Visiblement, elle n'a rien contre les chats et Hyrule l'a bien ressenti. Ses mains se mettent à trembler lorsque je lui demande des explications, mais elle ne quitte pas le chat du regard. Sa voix l'élève dans les airs et me semble telle une chandelle à bout de souffle dont la flamme vacille.

« Tu sais... Je ne remettais pas ta parole en doute... Je sais juste que sans rien dire tu aurais pu me retenir... Pour la simple raison qu'une partie de moi n'avait pas envie de te laisser... Je suis désolé... J'aurais dût te donner plus de nouvelles mais j'étais prise... Ailleurs... Excuse moi... »

Je tend l'oreille, écoutant avec attention les éléments qu'elle porte à ma connaissance. Je ne veux pas l'interrompre, mais sa voix est faible, je me penche un peu en avant sur mon fauteuil et ne quitte pas son visage des yeux. Elle reprends doucement la parole, mais ses yeux semblent encore et toujours vouloir me fuir. Une boule se forme dans ma gorge tandis qu'elle développe bien trop vite ses deux années d'absence.

« J'ai trouver le meurtrier de ma mère... Il est mort... Je n'aurais jamais les réponses à mes questions mais au moins il ne fera plus de mal à personne.... Et toi raconte moi... Qu'as-tu fais pendant tout ce temps? Tu fais toujours partie du bureau des Aurors ? »

Attends, c'est moi ou il manque toute une partie de l'histoire là ? Après deux ans d'absence elle revient comme un cheveux sur la soupe et pense pouvoir s'en tirer avec ces quelques explications sommaires ? Sérieusement ? Je hausse un sourcil l'air de rien et surprends l'un de ses gestes. Elle cache ses bras, à nouveau, avant de poser son regards dans le miens. Elle semble stressée, presque apeurée... et qu'est-ce qu'elle tente de me cacher, d'où lui viennent ces marques sur ses bras ?

Je me lève doucement, sans décrocher mes yeux des siens et m'approche d'elle. Je la sent frémir à mon approche et elle se met à trembler lorsque je m'accroupis devant elle. Mes yeux à hauteur des siens, je lui saisit délicatement le poignet et attire son bras à moi. Elle esquisse un mouvement de recul et se dégage à mon étreinte. Son regard fuit le miens à nouveau tandis qu'elle semble se renfrogner sur elle même, comme pour se protéger d'une attaque.

« Elina, à quoi tu joues exactement ? »

Je reste perplexe un instant et une boule se forme doucement dans ma gorge. Je ne sais pas comment agir avec elle, j'ai peur qu'elle ne se braque au moindre mot ou geste de ma part alors... que faire ? Mon cœur me pousse en un sens, mais ma raison me souffle que c'est risqué... lorsque nous nous sommes quittés, nous étions plus que des amis et moins qu'un couple. Mais peut-on vraiment reprendre les choses où elles-étaient ?

Son regard brille d'une lueur que je ne lui connaissait pas, elle est sur le point de s'écrouler, de fondre en larmes. Mon cœur manque un battement lorsque ma main se pose sur sa joue, relevant son visage vers moi. Mes yeux sondent les siens et elle frissonne, comme tiraillée entre deux extrêmes. Hyrule quitte la demoiselle pour fuir doucement vers l'étage et je prends place à ses côtés.

Ma main n'a pas quitté sa joue et elle penche doucement sa tête vers ma main, comme pour appuyer se contact qui semble la dérange autant qu'elle l'apprécie. Son regard semble s’apaiser, mais elle reste inquiète et prudente envers moi. Où est passé la jeune femme joueuse et insolente ? Que lui ont-ils fait pour qu'elle ne se change en une femme triste et craintive ? Je casse doucement ce lien entre nos deux corps, ramenant ma main vers moi avant qu'elle ne rompe le contact d'elle même.

Je glisse doucement ma main sur son bras et resserre à nouveau mon étreinte autour de son poignet. Suffisamment pour pouvoir manipuler son bras, mais pas assez pour qu'elle se sente prisonnière. Elle esquisse à nouveau un mouvement de recul, mais ne dégage pas son bras. Je lui adresse un sourire et regard doux avant de passer mes yeux sur son avant bras ... mutilé.

De nombreuses cicatrices, discrètes mais bien visibles, semblent lui avoir marqué la peau à tout jamais. Je passe ma mains sur ces traces blanches, souvenirs douloureux qui la font frissonner. Je ne connais aucun sortilège qui puissent donner ce genre de blessures et ne ressens aucune magie dans ces blessures là. Elles semblent lui avoir été causée par des moyens humains, non magiques...

Mon sang se met doucement à bouillonner et je sens une fureur et une haine sans nom s’emparer de moi. Je déglutit avec difficulté et tente de contrôler ses sentiments néfastes afin qu'elle n'en ressente pas les effluves dans ma voix ou mon regard. Espoirs vains... ma voix tremble lorsque je la questionne à nouveau et si l'on devine la rage qui se cache derrière, il ne fait aucun doute qu'elle ne lui est pas adressée.

« Elina, veux-tu me dire qui ... qui a osé te faire cela, pourquoi et comment ? »

Elina Peterson
Elina Peterson
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] Domaine Gris - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Domaine Gris
Elina Peterson, le  Dim 17 Sep 2017, 23:51

Je lis dans ses yeux de la surprise... Il ne comprend pas... Comment le pourrait-il? Il ne sait pas ce que j'ai vécu durant l'année qui s'est écoulée depuis notre dernière séparation... D'ailleurs il ne sait pas non plus ce qu'il s'est passé avant... Je n'arrive pas à fuir son regard lorsqu'il se lève doucement. Mon coeur s'emballe... Que va-t'il faire? Je cherche les réponses dans ses yeux... Eux ne me mentiront jamais...Pas de colère... Tant mieux. Pourtant je sens mon corps réagir de façon violente à son approche... Les frissons me parcours le dos alors que je me mets à trembler... Je ne sais aucune colère ni rage venant de lui alors pourquoi je réagis ainsi?

Lorsque ses doigts se referment avec délicatesse sur mon poignet et l'attire à lui j'ai un mouvement de recule et je dégage rapidement mon bras de ses doigts. Je tente de mettre plus de distance entre nous... Il est trop près... Beaucoup trop près. Je défais mon regard du sien pour qu'il n'y voit pas ce que je ressens et je sers mes bras autour de moi pour me protéger... Je viens de rompre un contact... Je viens de lui refuser de me toucher... Il va forcement s'énerver et me punir pour me faire comprendre mon erreur...

« Elina, à quoi tu joues exactement ? »

Ses mots me désarment, sa voix est surprise mais calme... Il ne comprend pas, il n'est pas énervé non, juste surpris et... blessé? Mon coeur se serre... J'ai tellement eu l'habitude de ses réactions à lui que je perds tout mes repères face à mon hôte... Une boule se forme dans ma gorge, je déteste ce qu'il a fait de moi, mais je n'arrive pas à changer, la peur est là... Tapis dans l'ombre... Prête à surgir... Instinct de survie je suppose... Sa main se lève et par réflexe je me tasse sur moi-même et je ferme les yeux attendant la douleur... Mais au lieu de claquer avec force sur ma joue c'est avec douceur que sa main se pose sur mon visage pour le relever. J'ai envie de me soustraire à ce contact, mais des souvenirs bien plus enfouient tente de refaire surface, j'incline ma tête de sorte qu'elle appuie sur sa main... Comme avant... Malgré la peur j'ouvre les yeux pour les plonger dans les siens et un frisson me parcours. Je dois trembler un peu trop fort car je sens le chaton sauter de mes genoux pour se réfugier à l'étage.

Il lit en moi quelques secondes et retire sa main... qui glisse sur mon bras et j'ai le réflexe de vouloir me dégager, mais je ne retire pas mon bras au moment où il enserre mon poignet. Un regard plein de douceur s'offre à moi ainsi qu'un sourire... Je serre les dents lorsqu'il tourne mon poignet pour en découvrir les marques. Je sens sa surprise et sa perplexité en les découvrant, je le voie se demander quel sortilège aurait pu me causer ces blessures qu'il caresse du bout des doigts déclenchant des frissons incontrôlés.

« Elina, veux-tu me dire qui ... qui a osé te faire cela, pourquoi et comment ? »

La colère se sent dans sa voix qui est pourtant calme et ses yeux, submergé par la haine, sont noir. Je défais mon bras de son étreinte pour soustraire mes cicatrices à sa vue. La peur s'empare de moi... Que faire...? Lui dire? Ne pas lui dire? La dernière fois que j'ai tenté de lui cacher quelques choses on a faillit se retrouver au ministère... Les mois sont passés mais je connais cet homme autant qu'il me connait et le "c'est rien" ne passera clairement pas. Je soupire pour essayer de canaliser le plus de courage possible. Mes mains tremblantes viennent se poser sur ses joues pour l'obliger à me regarder. La peur qu'il en vienne à faire quelque chose d'inconsidéré me donne la force de surmonter celle qu'il puisse s'en prendre à moi... Ma voix se brise lorsque je prends la parole. Maintenant le contact visuel pour jauger sa réaction face à l'aveu que je m'apprête à lui faire...

Je vais te le dire... Mais s'il te plait... Ne fais rien... Je ne supporterai pas que ce passé refasse surface... Je veux juste oublier... Il est loin donc... S'il te plait Artemis...

Je soupire pour me donner du courage. La seule personne qui sait plus ou moins ce qu'il s'est passé... C'est Azenor... Le lui dire à lui... C'est autre chose...

"Quand je t'ai laissé j'ai pas mal voyagé pour trouver des indices. Un jour j'ai rencontré un homme... Un moldu... on ce plaisait... Il était parfait. Je suis tombée amoureuse... On a vite construit des projets et il m'a proposé de vivre avec lui. Tout ce passait bien du coup j'ai accepté... Il ne m'a fallu que deux semaines pour découvrir son vrai visage... Mais tu comprends je l'aimais alors je suis resté... d'après lui j'avais besoin d'apprendre le respect et où était ma place... Il me répétait sans cesse que tout ça ne tenait qu'à moi d'être obéissante et que dans le cas contraire je serais punie... Ces marques... se sont mes punitions... Il à marqué mon dos aussi... Surtout au début... Et puis il y a quelques semaines j'ai découvert que j'attendais un bébé... Alors j'ai eu le déclic... Je suis partie et j'ai acheté un petit appartement à pré-au-lard... Là où il ne me trouverait jamais... Sauf que les coups... Le stress et la découverte du meurtrier de ma mère ont eut raison de cette grossesse... Un mal pour un bien surement... Un enfant conçu dans la violence ne donne jamais un enfant heureux..."

Des larmes silencieuses ruissellent le long de mes joues, mais je ne lâche pas cet homme du regard... Je refuse qu'il décide de faire quoi que ce soit pour me venger... J'ai simplement besoin de lui ici... Près de moi...

Artemis Lhow
Artemis Lhow
DéveloppeurHarryPotter2005
Développeur
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


[Habitation] Domaine Gris - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Domaine Gris
Artemis Lhow, le  Lun 18 Sep 2017, 11:50

Musique

Elle défait doucement son bras de mon étreinte et ses mains tremblantes viennent se poser sur mes joues. Un frisson me parcourt l'échine à son contact, me remontant de la base de la colonne jusqu'à la nuque. Ses yeux sont plongés dans les miens, elle semble jauger et appréhender mes réactions, sa voix faible se brise et se répand comme une traînée de verre en poussière lorsqu'elle reprend la parole.

« Je vais te le dire... Mais s'il te plait... Ne fais rien... Je ne supporterai pas que ce passé refasse surface... Je veux juste oublier... Il est loin donc... S'il te plait Artemis... »

Je soupire un grand coup, elle fait de même et mes mains se posent sur ses genoux tandis que je suis toujours accroupi devant elle. Son regard se trouble et brille tandis qu'elle développe le récit de cette année passée, de cette année de cauchemar... mon sang bouillonne de plus en plus fort, j'ai l'impression que ma tête va exploser. Sur quel genre de monstre est-elle tombée au juste ?! Elle me parle de ses bras, de son dos et d'un bébé. Mon cœur semble chuter dans ma poitrine à cette idée, mais la suite du récit le force à garder sa place.

Perdu. Ce monstre qui lui a marqué le corps lui a donc également marqué l'esprit et la chair jusqu'au plus profond d'elle. Perdre un enfant, même non désiré, laisse des marques que nulle magie ne saurait réparer. Toute colère me quitte, la haine s'évapore en l'espace d'un instant lorsque je vois ces perles d'argent lui rouler sur les joues. Je n'aurai jamais imaginé cela, le destin semble décidément s'acharner sur elle ... j'esquisse un mouvement, puis le retiens. Elle a eu un autre homme dans l'intervalle, comment le prendra t-elle ?

Ma main glisse sur son visage, essuyant ses yeux et ses joues de ces gouttelettes inopportunes venues lui habiller le regard d'un éclat qui me torture le cœur. Au diable la raison, ma main glisse dans ses cheveux et attire doucement sa tête près de la mienne. Nos deux fronts se touchent et nos yeux plus proches que jamais se jaugent. D'un mouvement de la tête, nos deux nez se rencontrent doucement avant que nos lèvres s'unissent à nouveau. Mon cœur explose pour de bon. De drôles de contractions me saisissent le bas ventre.

Vers son âme attirée,
J'irai sans hésiter,
Sur sa bouche adorée,
Déposer un baiser.

Fruit doux ou la lèvre s'amuse,
Au cœur battant à se briser,
Qu'il se donne ou qu'il se refuse,
Je veux vivre pour ce baiser.

Ma main caresse ses cheveux,
Mes lèvres taquinent les siennes,
Éclats de couleurs dans le noir de mes yeux,
Par ce simple baiser une bouffée d'oxygène.

Sans trop s'éterniser le contact se rompt, sa tête vient se poser dans le creux de mon cou. Son souffle chaud caresse mon épiderme, mes doigts se perdent et jouent dans son cuir chevelu, je ferme les yeux reprenant doucement mon souffle et glisse à son oreille les premières paroles qui me viennent à l'esprit. Comment calmer ainsi un cœur désincarné, qui par tant de douleur a su se relever ? Sa méfiance n'est que triste résidu du passé, il me faudra je pense regagner sa confiance.

« Je suis tellement désolé... je me doutais à ton comportement que quelque chose n'allait pas, mais je n'aurai jamais imaginé que... »

Ma voix se brise et le silence s'installe, elle semble se nicher dans le creux de mon cou, peut-être n'ose t-elle plus soutenir mon regard ? Je ne sais comment agir, j'ai peur de la blesser ... alors je laisse le temps lentement s'écouler attendant de sa part un mot, un geste, un souffle. Après quelques minutes, mes jambes s'engourdissent, je prends donc les devants et me redresse doucement. Ses mains glissent sur moi et sa tête vacille.

Elle c'est endormie ?! Je me pose à ses côtés l'allongeant près de moi, sa tête vient se poser sur mes jambes repliées. Haïko vient sans un mot une couette déposer, sur le corps endormi de  la belle endolorie. Une main sur son épaule et l'autre dans ses cheveux, je remercie d'un mouvement de la tête mon elfe qui s'incline et s'en va en cuisine. Hyrule vient se blottir sous la couette, niché contre son corps, j'entends ses ronronnement calmes et doux me bercer.

Mon esprit doucement se met à divaguer vers de lointaines contrées. Certaines vertes et fleuris dégagent amour et bonheur alors que d'autres plus grises dont le souffre et les flammes ternissent mon esprit d'une hargne insoutenable. Il ne me faut pas laisser la colère reprendre place, cela ne servirai qu'à la faire souffrir d'avantage. Cet homme qui l'a blessé, elle a dit vouloir l'oublier. Qui suis-je pour l'obliger ainsi à revivre ces moments ?

Les secondes s'égrainent devenant minutes, les minutes des heures et la lumière se fait de plus en plus faible dans l'antre de ma demeure. Elina dort toujours paisiblement sur mes genoux quand l'elfe vient placer dans l'âtre de la cheminée une nouvelle bûche pour l’alimenter. Il s'arrête un instant devant nous lorsque je l'interroge du regard. Il parle d'une voix basse pour ne pas réveiller celle qui sur mes genoux repose son âme en peine.

« Mademoiselle restera t-elle pour dîner ? »

« Je pense en effet qu'elle sera heureuse d'avoir quelque chose à manger à son réveil ... merci Haïko. »

L'elfe s'incline et s'en va dans la cuisine, je retourne pour ma part dans les méandres de mon esprit, attendant patiemment que son repos prenne fin ...

Elina Peterson
Elina Peterson
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] Domaine Gris - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Domaine Gris
Elina Peterson, le  Lun 18 Sep 2017, 19:47

Je sens ses mains sur mes genoux... Contact doux... et étrangement rassurant... Je ne décèle aucune violence dans son comportement. Son regard est une fenêtre grande ouverte sur ses émotions... j'y vois de la haine et de la colère qui finalement finissent par disparaitre totalement laissant place à seulement de la tristesse et un peu d'impuissance mêlé à de la... Culpabilité? Artemis... Si tu pouvais protéger la planète tu le ferais je le sais mais tu ne peux pas sauver ni protéger tout le monde... Tu n'aurais rien pu faire... Mon pouce caresse doucement sa joue et un sourire triste apparait sur mes lèvres.

Il essuie mes larmes avec douceur et comme tout à l'heure ma tête appuie ce contact... Sa main glisse dans mes cheveux rapprochant mon visage du sien. Je sens dans son regard qu'il ne veux pas me brusquer... Je ne le repousse pas.. Je ne recule pas et lorsqu'enfin nos lèvres s'unissent mon coeur semble s'envoler... Mon âme elle aussi s'apaise à son contact... baisers légers pleins de tendresse qui ne durent que l'espace d'un instant. Encore essoufflée lorsque ses lèvres quittent les miennes ma tête trouve refuge sur son épaule, le nez dans son cou pour retrouver son odeur... Souvenirs rassurants qui s'imposent à moi. Je ferme les yeux et tente de me laisser envahir par ces moments d'apaisement qu'étaient ceux que nous passions ensemble avant dans cette même maison qui à été le témoin de notre premier baiser.

D'ailleurs que sommes nous maintenant? Je n'ai jamais voulu m'avouer avant que mon coeur battait pour lui d'une manière totalement différente que pour n'importe qui d'autre... Pourquoi lui seul était capable de m'atteindre malgré toutes mes barrières? Pourquoi avoir toujours voulu le fuir alors que la vie aurait pu être si douce? Je ne sais pas si je serais un jour capable d'assumer une relation... Il m'a bien trop abimée. Qui accepterait une âme brisée?

Mon esprit divague et je me sens sombrer légèrement, bercé par sa respiration, son odeur, sa chaleur qui contraste avec le froid qui m'habite et sa main dans mes cheveux qui me font plonger dans les abîmes du sommeil. Il y a bien longtemps que les mains d'un homme n'ont pas fait preuve de douceur à mon égard.

« Je suis tellement désolé... je me doutais à ton comportement que quelque chose n'allait pas, mais je n'aurai jamais imaginé que... »

Je suis bien trop loin pour comprendre la moitié de sa phrase. Je le sens bouger mais mon corps ne me réponds déjà plus et mon conscient est déjà loin. Je sens qu'on me bouge, que j'ai un peu plus chaud et malgré le signal d'alarme qui retenti dans mon esprit je suis incapable de revenir parmi les conscients. Morphée m'appelle et je ne connais personne qui ne puisse lui résister longtemps...

Je suis dans une maison que je ne reconnais pas... Où du moins si, mais dire à qui elle appartient est flou... Je déambule à travers les pièces, le salon, la cuisine... Je visite les pièces jusqu'à tomber sur une chambre d'enfant joliment décorée. D'ailleurs des pleurs ce font entendre venant du lit... Je m'approche et découvre un adorable nourrisson d'à peine quelques semaines qui pleure... Mais où est donc sa mère? Je tourne les talons pour aller voir si je la trouve et au dessus de la table à langer un cadre, une photo de famille. Je m'approche et mon sang se glace. Soudain une voix masculine que je ne reconnais que trop bien vocifère dans les escaliers. "Tu ne peux pas faire la faire taire?! Je ne te demande rien de compliqué! faire en sorte qu'elle ne pleure pas!" Il approche, sa voix est de plus en plus près. Je prends l'enfant dans les bras et tente de la calmer comme je peux mais j'ai peur et je ne sais pas quoi faire... je lui donne sa sucette qu'elle refuse. L'angoisse me submerge j'ai peur je la supplie d'arrêter de pleurer... Et il est la dans l'encadrement de la porte... Furieux. Je vois la rage dans ses yeux ça n'annonce rien de bon... Vraiment rien de bon... Il approche je me précipite dans la pièce attenante et je verrouille... Il n'y a pas de sortie... Il tape contre la porte qui finira forcement par lâcher... Je ferme les yeux recroquevillée sur moi avec le bébé dans les bras que j'espère protéger. Un coup sur la porte... deux... mon coeur qui est sur le point d'éclater et les larmes qui roulent le long de mes joues.... le bois va céder... Trois....CRAC

Je me réveille en sursaut la respiration haletante le visage baigné de larmes, je me redresse et ramène mes genoux sur ma poitrine que j'enroule de mes bras pour me protéger... C'était quoi ce rêve...? Ce qu'il serait arrivé si je n'étais pas partie? le mélange d'un passé et d'un futur qui n'est plus... Et qui ne sera jamais. Je suis chez Artemis tout va bien... Il ne peut plus me faire de mal... D'ailleurs je sens qu'il tente une approche et je ne peux réprimer un mouvement de recule en murmurant

Ne me touches pas.... s'il te plait

Artemis Lhow
Artemis Lhow
DéveloppeurHarryPotter2005
Développeur
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


[Habitation] Domaine Gris - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Domaine Gris
Artemis Lhow, le  Lun 18 Sep 2017, 23:45

L'ensemble de ce message a été écrit à deux plumes.

« Ne me touches pas... s'il te plait... »

Voilà trois bonnes minutes qu'elle s'agite en tous sens, qu'elle pleure et qu'elle supplie à voix basse je ne sais quel démon qui lui triture l'esprit. Elle c'est relevée brusquement, c'est éloignée de moi et m'a demandé de ne pas m'approcher. Les battements de mon cœur, affolés par sa détresse, tendent à se détendre tandis que j'accède à sa demande. Une lueur folle d'une peur sans nom lui habite le regard. L'approcher maintenant et forcer le contact n'aurait aucun sens, je ne peux qu'attendre qu'elle se calme avant de l'approcher à nouveau. La brusquer serait contre productif.

Je change de position dans le canapé, repliant doucement mes jambes sur le cuir blanc, m'installant face à elle en tailleur dans le plus grand calme. Les mains sur les genoux, je calme ma respiration et l'observe avec patience. Hyrule
gigote sous la couette et, lorsqu'il parvient s'en extirper, s'en va se frotter sur les jambes de ma douce sans même un regard vers moi. C'est presque vexant, mais je suis content de voir qu'il l'a adopté aussi facilement à vrai dire. Ses ronronnements finissent d'apaiser mon cœur et semblent avoir leur petit effet sur la demoiselle.

A nouveau le silence s'installe entre nos deux corps, un silence uniquement troublé par les ronronnements du chat et le ronflement du feu dans l’âtre. Un silence réparateur qui calme les paniques les plus profondes et soigne les maux de tête les plus tenaces. Au fil des minutes, le corps de ma douce parle pour elle. Ses épaules se relâchent doucement, son dos se fait de moins en moins droit et ses mains tremblent de moins en moins fortement. Sa respiration aussi semble se calmer, mais pas la lueur dans son regard. Elle reste fragile, il va me falloir agir doucement, ne pas la brusquer.

J'approche lentement ma main de son visage et son dos à nouveau semble se raidir. Instantanément, son regard fond sur le miens et elle n'en décroche plus. Ses yeux passent d'un iris à l'autre, comme pour tenter d'analyser mes sentiments, comme pour voir à travers mes yeux l'état d'esprit dans lequel je me trouve. Un sourire tendre habille mon visage et j'approche ma main plus encore de sa joue. Elle reste immobile, mais je sens en elle une profonde envie de fuir. Comme si elle préférerait être seul dans son coin sans que personne ne puisse l'approcher, la toucher, la relever... c'est mal me connaître.

« Tu n'as aucune raison de me craindre Elina ... je ne te veux aucun mal et si tu lis dans ma voix aussi bien que tu sembles lire à travers mon regard, tu sais qu'il n'y a aucune trace de mensonge dans mes propos. Ne me crains pas, approche toi...
»

Si son regard c'est fait plus doux l'espace d'un instant, ma demande semble l'avoir frappé aussi surement qu'un coup de massue sur le crâne. Elle plonge à nouveau ses yeux dans les miens, comme pour y déceler une trace de mensonge ou d'un éventuel vice. Je ne bouge pas d'un pouce, laissant ma main sur sa joue immobile. Elle hésite quelques instants avant d'appuyer sa joue sur ma main. Elle ferme les yeux un instant et doucement s'approche de moi. Ma main glisse de sa joue à son cou et nos deux visages se rapprochent.

Elle ouvre doucement les yeux, mais je ne maintiens pas le contact visuel préférant pour cette fois approcher mes lèvres de son front. A nouveau la peur prend le dessus et elle semble se rétracter sur elle même. J'approche encore et toujours néanmoins et elle ne fuit pas le contact. Mes lèvres se posent sur son front en un doux baiser, en un long baiser. Petit à petit, son corps à nouveau se détends et laisse transparaître de nouvelles marques de confiance. Ce n'est pas gagné pour autant, la peur illumine toujours son regard. Je pose mon front contre le sien, prenant bien garde d'effectuer chacun de mes mouvement avec une infinie douceur. Le moindre geste brusque et elle pourrait se braquer.

Les iris plongés dans celui de l'autre, nous maintenons d'un accord tacite ce contact visuel pendant de longues minutes. Je reste aussi calme et détendu que possible, son regard garde cette pointe de peur. J'aimerai pouvoir d'un mouvement, d'une parole lui ôter ce sentiment néfaste qui lui ronge l'esprit. Mais je ne peux préjuger de ses réactions, je ne l'ai jamais vu dans un état comme celui-ci. J'ignore quel était l'objet de ce cauchemar et je ne suis pas sûr de vouloir le savoir ... mais il semblerait que ce moldu lui ai fait plus de mal que le plus noir des sortilèges.

Elle penche doucement sa tête sur le côté et ses yeux se font un peu plus doux. Ma main toujours dans son son cou glisse jusque sa nuque et mes lèvres approchent doucement les siennes. Ses yeux brillent d'un nouvel éclat, de la méfiance ? Mon douce caresse la base de sa nuque et son regard semble se détendre. Elle place ses mains dans mon cou et je pose mon autre main sur sa hanche. Doucement, le contact entre nous se recréé avec tendresse, amour, peur et méfiance. Étrange sensation, mais je sens son corps à nouveau se relâcher. Déjà je rompt le contact...

« Tu n'es pas obligée de parler tu sais, je ne veux pas que tu te sente obligée de quoi que ce soit et je ne veux pas non plus que tu puisses croire que je chercher à tirer avantage de la situation... »

« Qu'est ce que tu attends de moi Artemis ? »

Je reste perplexe devant sa question, je ne comprends pas vraiment où elle souhaite en venir ni ce quelle veut savoir exactement. Son regard reste encore et toujours empreint de méfiance, elle semble avoir peur de ce que je pourrais attendre d'elle, mais d'un autre sens je ne comprends pas bien ce qu'elle voudrait que j'attende d'elle... elle ne me doit rien et je ne peux rien attendre d'elle, nous ne somme unis par aucune promesse, par aucun serment, alors pourquoi voudrait-elle que j'ai une attente particulière à son égard ? Certes, nous avons l'un pour l'autre des sentiments visiblement réciproques et forts, mais est-ce une raison pour exiger quoi que ce soit ?

« J'ai du mal à comprendre ta question Elina ... pourquoi devrais-je attendre quoi que ce soit de toi ? Tu ne peux m'offrir que ce que tu peux, ce que tu as et ce que tu veux m'offrir, je n'ai pas d'attente particulière à avoir à ton égard. Tu sais je pense les sentiments que je te porte, mais pour autant je ne te demande rien, rien d'autre ce soir que de me laisser veiller sur toi ... »

« Pourquoi tu tiens à veiller sur moi? Pourquoi continus-tu de t'intéresser à moi malgré tout? Je ne suis plus celle que tu as connue tu sais... »

Je ne peux me retenir de hausser les sourcils devant la multitude de questions absurdes qu'elle a présenté à moi. Pourquoi je tiens à veiller sur elle ? Pourquoi je continue de m'intéresser à elle malgré tout ? Ce n'est pas comme si j'avais choisi ce genre de chose, elles s'imposent à moi et je ne contrôle rien. Mon cœur guide mon corps et celui-ci agît en parasitant tous les ordres que pourraient lui envoyer mon cerveau alors ... a quoi bon lutter ? Je pourrais bien sûr me contenter d'ignorer sa souffrance et avaler une potion d'amnésie, mais il est des êtres qui sont fait pour fonctionner ensemble, des êtres qui quelques soient les obstacles que l'on va mettre sur leurs chemin, trouveront le moyen de se retrouver et de s'unir. Je pense pour nous deux qu'il s'agit de ce genre de relation. Deux années durant je n'ai cessé de penser à elle, deux années durant j'ai vécu ma vie comme à travers les yeux d'un autre et aujourd'hui, maintenant qu'elle est enfin revenue elle voudrait que je l'abandonne ?

Je ne prends pas la peine de lui répondre oralement, dans certains cas les actes valent mieux que les mots. Je m'approche doucement d'elle et de son visage. Une fois encore la peur et la méfiance transforment son regard. Doucement, mes lèvres approchent les siennes, jusqu'à ce qu'elles s'unissent. Ma main vient tendrement se poser dans sa nuque, avec douceur et légèreté. Sa tête bascule légèrement en arrière à mon contact, mais elle ne le fuit pas. Je relâche une première fois l'étreinte de mes lèvres sur les siennes et plonge mon regard flamboyant dans le sien. Nos lèvres à nouveau s'unissent, mais cette fois nos langues se joignent à la fête, se découvrant, se caressant, se délectant de ce contact chaud humide qui nous relie l'un à l'autre.

À nouveau, nos deux corps se séparent doucement tandis qu'elle semble perdue à nouveau dans les méandres obscures profondes de son esprit torturé. Elle ne semble pas comprendre ni comment ni pourquoi, mais je sais qu'elle cache au fond d'elle cette partie d'elle qui comprends, cette partie d'elle qui veut y croire et qui en même temps à étrangement peur d'y croire, d'avancer et de se tromper à nouveau. Peur de faire un pas en avant et de s'écrouler, comme prise dans un piège. Je reprend ma position initiale et un sourire illumine mon visage. Mon regard me semble pétiller lorsque pour la première fois je prononce ces mots ...

« Je t'aime, c'est aussi simple que ça. Je tiens à veiller sur toi car je ne veux pas que tu souffres. Je continue à m'intéresser à toi parce que tu es une personne intéressante. Et oui, je n'ai pu que constater que ces deux années t'avaient profondément changé en surface, mais au fond tu restes celle que tu es et que tu as toujours été. On ne choisit pas la personne dont on va tomber amoureux, mais les choses n'arrivent jamais par hasard. Le destin est parfois cruel et tu en as fais les frais ... mais ça n'empêche pas ton cœur et le mien de battre. S'il est une chose que je sais aujourd'hui, c'est qu'après avoir battu deux ans à rythme réduit mon cœur à aujourd'hui retrouvé un rythme normal. C'est sans équivoque Elina ... je t'aime. »

Elina Peterson
Elina Peterson
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] Domaine Gris - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Domaine Gris
Elina Peterson, le  Jeu 05 Oct 2017, 22:22

Plusieurs minutes se sont écoulées depuis mon réveil en sursaut et Artemis à fait preuve d'une douceur sans égale face à ma détresse... Je ne comprends vraiment pas cet homme... Il semble près à tout pour moi et s'en est presque terrifiant... Je vois qu'il étudie chacun de ses mouvements chacune de ses parole pour ne pas me brusquer... Et souvent j'ai des mouvements de recule alors qu'il n'a jamais par le passé montré le moindre signe de violence à mon égard... Il est foncièrement bon et j'ai tellement de doux souvenirs auprès de lui... Mais je ne suis tout simplement pas capable pour le moment de lui donner ce qu'il attends... Il à beau me dire qu'il n'attend rien de plus que ce que je suis prête à lui donner mais il ne sait pas encore l'étendu de mes blessures... Chaque pas dans une nouvelle relation est une épreuve douloureuse pour moi...

Pourtant ses baisers, son contact sont comme un pansement sur mes plaies béantes... Il est d'une douceur que je n'ai plus connue depuis longtemps... Et j'ai vraiment beaucoup de mal à accepter ce que ces gestes représentent... autant pour lui que pour moi... Il me rassure, m'apaise... Je me sens presque bien dans cette maison où j'ai toujours été en sécurité... Il ne m'a jamais lâché... Même lorsqu'il était en colère... Même lorsque je le rendais fou de par mon inconscience... des souvenirs de ma nuit ici... Deux années en arrières... Ma nuit dans la chambre d'ami... J'avais fini par me rendre jusqu'a sa chambre, bien trop effrayer par mes démons pour réussir à passer la nuit toute seule... Il m'avait ouvert sa chambre, son lit et ses bras sans aucune hésitation et je m'étais senti tellement en sécurité... Pour la primière fois depuis des mois j'avais réussi à avoir un sommeil sans cauchemars... Comme si cet homme était mon remède...

Nos lèvres se touchent, nos langues se découvrent, avec douceur il me montre qu'on peut vaincre mes démons... Je ne refuse pas son baiser bien au contraire... Je le savoure. A chaque geste qu'il fait il analyse mes réactions et s'adapte... Il rompt le contact de nos lèvres et je sens ses yeux fondre dans les miens à la recherche d'une réponse... Pourtant mon esprit est déjà loin... Je ne peux m'empêcher de me reprocher ses deux années passée... Si seulement je n'avais pas été aussi prompte à la vengeance... Peut être nous aurions put construire quelque chose de beau? quelque chose qui ne serait pas entachée par mon passé... Sa voix me sort de mes pensées alors qu'un sourire illumine son visage. Je ne peux m'empêcher de le trouver très beau à ce moment là...

« Je t'aime, c'est aussi simple que ça. Je tiens à veiller sur toi car je ne veux pas que tu souffres. Je continue à m'intéresser à toi parce que tu es une personne intéressante. Et oui, je n'ai pu que constater que ces deux années t'avaient profondément changé en surface, mais au fond tu restes celle que tu es et que tu as toujours été. On ne choisit pas la personne dont on va tomber amoureux, mais les choses n'arrivent jamais par hasard. Le destin est parfois cruel et tu en as fais les frais ... mais ça n'empêche pas ton cœur et le mien de battre. S'il est une chose que je sais aujourd'hui, c'est qu'après avoir battu deux ans à rythme réduit mon cœur à aujourd'hui retrouvé un rythme normal. C'est sans équivoque Elina ... je t'aime. »

Mon coeur s'emballe... S'il y a bien une chose à laquelle je ne m'attendais pas c'est qu'il me fasse une déclaration de ce genre... Que répondre à ces mots qui me terrifie? Parler d'amour... M'est tout simplement impossible... Mon coeur bat d'une façon différente pour cet homme mais je n'ai tout bonnement pas la force de faire face à ses mots... J'ai seulement envie d'une chose... Fuir... Fuir cet homme et cette maison... Fuir loin de ses mots.. Ses "Je t'aime" auquel je suis incapable de répondre autre chose qu'un " Je ne peux pas"... Je ne suis pas capable de le faire souffrir mais je ne suis pas non plus en mesure de répondre à ses mots... J'ai envie de partir... Et il faut que je parte... Mais comment le faire sans le blesser? Comment faire pour ne pas qu'il prenne mal ma réaction... J'ai envie de lui dire que c'est juste trop tôt pour moi... Mais... Lui donner l'espoir d'un "nous" que je ne suis pas sure de voir se concrétiser serait sadique... Il ne mérite pas ça... Pourtant ne vient il pas de dire qu'il n'avait eut personne durant tout ce temps? Non j'ai surement mal compris... Sinon la situation est encore plus grave... et me fait encore plus peur que ce que je ne le pensais... Il faut que je dise quelque chose... Mais quoi?

Je...

Je n'ai pas le temps de dire quoi que ce soit que l'Elfe de maison de mon hôte apparait et me demande si je reste pour le diner. Je béni Haïko pour la sortie de secours qu'il vient de m'ouvrir en grand.

Non... Merci beaucoup mais je vais rentrer il commence à se faire tard... Merci beaucoup Artemis pour aujourd'hui et Merci Haïko pour le chocolat chaud il était tout simplement divin.

Je me lève et dépose néanmoins un baiser sur la joue de l'Auror avant de quitter rapidement le domaine gris. Il faut que je m'éloigne rapidement. J'en ai besoin...


Fin du RP Merci amour

Artemis Lhow
Artemis Lhow
DéveloppeurHarryPotter2005
Développeur
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


[Habitation] Domaine Gris - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Domaine Gris
Artemis Lhow, le  Jeu 29 Mar 2018, 00:11


Premier duel (presque) acharné


avec Elina Peterson ❤


Il m'a fallu lutter rudement, user de mille et un stratagèmes et de tout mon arsenal d'arguments pour la convaincre à accepter une séance de remise à niveau dans l'art des duels. Voilà presque deux ans et demi qu'elle n'avait plus réellement usé de magie pour autre chose que pour le quotidien, mais aujourd'hui les choses sont différentes. Nous sortons ensemble main dans la main sans nous cacher des regards et je suis à la tête du Bureau des Aurors. Que certains décident de s'en prendre à elle pour m'atteindre est une option qui me répugne autant quelle me glace. L'idée qu'il puisse lui arriver quelque chose par ma faute, même indirectement m'est insupportable.


Alors c'est tant bien que mal qu'elle a cédé et que nous avançons aujourd'hui sur la pelouse du Domaine Gris. Baguette à la main je me place à bonne distance d'elle après lui avoir rappelé les quelques règles à appliquer pour cette première séance. « Je vais modérer mon effort, mais de ton côté donne tout ce que tu as et ne te prive d'aucune arme. Tes adversaires potentiels ne te ferons jamais de cadeaux et si je t'en fais aujourd'hui sache que c'est exceptionnel ... » l'idée, c'est d'évaluer ses forces et ses faiblesses pour retravailler le tout ensemble un peu plus tard, pas de l'envoyer à Sainte-Mangouste. « Prête ? Je te laisse l'avantage, attaque moi quand tu le sens et prépare toi à la riposte. »


Silencieux, j'examine chacun de ses geste, son positionnement et sa posture corporelle. Viens alors l'attente, l'attente d'une possible attaque dont j'ignore encore la nature. Surprend moi mon amour, montre moi que j'ai tord de me faire du soucis, montre moi qu'aujourd'hui encore tu sais te servir de ta baguette et que m'atteindre à travers toi n'est pas une option viable ...

Elina Peterson
Elina Peterson
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] Domaine Gris - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Domaine Gris
Elina Peterson, le  Ven 30 Mar 2018, 01:14

premier duel

avec Chaton ♥

Cet homme est une vraie tête de mule ! pire que cela on meurt ! Depuis qu'il est devenu le chef du bureau des Aurors il me bassine pour me faire un entrainement au duel... Comme si je n'étais pas capable de me défendre. Ca fait plus de deux ans qu'on est ensemble, il était déjà Auror à ce moment-là et ça ne lui est jamais venu à l'idée que je puisse être une cible potentielle, alors pourquoi maintenant qu'il est chef les choses changeraient hein ? Bon ok justement parce qu'il est chef et que c'est lui qui donne les ordres mais, tout de même !

Il a tellement insisté que j'ai fini par céder. Si ça lui permet d'être rassuré et moi d'avoir la paix je veux bien concéder un duel... Nous voilà donc en plein milieu de la cour du Domaine Gris. Si, me battre pour me défendre ne me pose aucun soucis, devoir attaquer l'homme que j'aime est tout de même beaucoup plus compliqué...

Il me dépasse et avance de façon à me faire face. Je vais modérer mon effort, mais de ton côté donne tout ce que tu as et ne te prive d'aucune arme. Tes adversaires potentiels ne te ferons jamais de cadeaux et si je t'en fais aujourd'hui sache que c'est exceptionnel... J'hausse un sourcil dubitatif. Chéri je t'aime mais, je ne suis plus une adolescente... J'ai pourchassé un mage noir je te rappelle? Je m'abstiens cependant de le lui dire. On en a parlé plusieurs fois mais rien à faire... il s'inquiète... encore et toujours, comme si je n'avais pas grandi depuis le soir de notre première rencontre... Prête ? Je te laisse l'avantage, attaque moi quand tu le sens et prépare toi à la riposte.

Je me mets en position, trouvant mon point d'équilibre de façon à ne pas être déstabilisée par un sort à cause d'un mauvais appuie. Un sourire à mon compagnon et je lance mon premier sort informulé Occulo Cati suivi immédiatement d'un Promptus Nebulae Un brouillard épais nous enveloppe mais, grâce à la vision de chat je ne le perds pas de vue. Je me déplace le plus silencieusement possible afin qu'il ne puisse pas me viser en se basant sur ma position initiale et je lance un Terorim maintenant reste plus qu'à voir comment il va réagir à ça.



Dernière édition par Elina Peterson le Ven 30 Mar 2018, 12:30, édité 1 fois
Artemis Lhow
Artemis Lhow
DéveloppeurHarryPotter2005
Développeur
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


[Habitation] Domaine Gris - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Domaine Gris
Artemis Lhow, le  Ven 30 Mar 2018, 12:14


Elle passe à l'action et un brouillard épais investi le terrain, comme une nappe de fumeroles sortant de la terre, celui-ci s'élève rapidement jusqu'à me cacher ma belle des yeux. On est jamais trop prudent, je lance un « Ragnarok ! » histoire de prévoir le coup et sent mon bouclier qui déjà s'affaiblit. Aucun trait lumineux, aucune explosion, aucun effet notoire, qu'est-ce que tu as voulu faire hein ? C'était une bonne idée de m'aveugler, mais une erreur pour toi qui te trouve encerclée. Dommage... « Ango Nubes ! » Comme va tu réagir lorsque ton propre brouillard va se mettre à t’étrangler ?


Le regard vif et alerte, je cherche une trace de mouvement, le soupçon d'un cri, d'un bruissement de pas sur l'herbe pour déterminer ta position. J'attends, que la brouillard fasse effet, toujours retranché derrière cette barrière magique déjà affaiblie. Qu'elle sera ta prochaine action ? Tu dissiperas sans doute le brouillard pour stopper mon action, tu seras donc exposée et voudras te protéger, tu risques donc de vouloir attaquer de manière brutale pour m'occuper un moment. Faire exploser un arbre peut-être ? M'ensevelir sous la terre à la limite ? Profitons de la présence du brouillard alors ...


« Radicis Perfidum ! » et les ronces courent et parcourant l'ensemble de la masse de fumée, cherchant ta présence pour te clouer au sol. Des craquements dans le sol, des sifflements dans l'air, baguette tendue vers l'avant je tente de faire courir ses lianes dévorantes à travers toute la brume. Ne pas te laisser le temps de réfléchir, te pousser dans tes retranchements, te forcer à attaquer de manière frontale, voilà l'idée de la chose. Mais pour le moment tente donc de te sortir de là avant de finir clouée au sol, asphyxiée...

Elina Peterson
Elina Peterson
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] Domaine Gris - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Domaine Gris
Elina Peterson, le  Dim 01 Avr 2018, 21:38

Mon sort ne semble pas t'atteindre, tu dois avoir un  bouclier... Alors que je cherche comment t'atteindre d'une autre manière je sens que j'ai soudain du mal à respirer, je cherche ce qui pourrait en être la cause mais, je ne trouve rien... À par peut-être... Oh put*in, le sortilège de la fumée étrangleuse. Je ne l'ai pas vu arriver à cause de mon brouillard... Un rapide Apneocapit suffit à contrer les effets de ton sortilège.

D'ailleurs je ne sais pas à quoi tu joues, car j'entends déjà la terre craquer et des racines sortir du sol venant dans ma direction, en plus de vouloir m'asphyxier tu cherches à me clouer au sol avec des racines. Autant s'en débarrasser tout de suite à l'aide d'un Abstergeo Pour couper tout ce qui était en train de sortir de terre m'évitant ainsi de finir saucissonnée au sol. Désolé chéri mais, non tu ne m'auras pas si facilement...  Dois-je te rappeler que j'ai passé plusieurs mois à la poursuite d'un mage noir? Et puis si je me souviens bien tu as déjà utilisé ce sortilège contre Nyx et moi dans la forêt interdite. Ce jour-là je n'avais pas réussi à riposter parce que je ne voulais pas t'attaquer mais aujourd'hui tout est différent. Je dois te prouver que je suis capable de me défendre et de riposter alors je vais faire au mieux pour ne pas te décevoir cette fois.

Je te discerne parfaitement à travers la brume et je n'ai pas l'impression que tu sois en mesure de me voir... J'essaie tant bien que mal de me déplacer en essayant de faire le moins de bruit possible pour que tu ne puisses pas me localiser et je tente un Métallo Scencio en espérant que cette fois j'arriverais à t'atteindre... J'ai vraiment envie de te prouver que je suis capable de te tenir tête et que tu n'as pas à t'inquiéter pour moi... Je sais que je me suis affaiblie et que beaucoup de choses se sont passées, depuis que je suis revenue à Pré-au-lard mais... Je ne compte pas finir aux mains de l'ennemi si facilement...

Artemis Lhow
Artemis Lhow
DéveloppeurHarryPotter2005
Développeur
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


[Habitation] Domaine Gris - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Domaine Gris
Artemis Lhow, le  Mar 03 Avr 2018, 13:04


♪♫♪♫♪


Les ronces font craqueler le sol entre nos pieds, mais je ne la vois pas s'extirper de la brume malgré le manque d'oxygène dont elle doit souffrir. Serait-elle déjà tombée inconsciente, ou peut-être qu'elle a déjà trouvé une solution au problème va savoir. Quoi qu'il en soit, les ronces approchent à toute vitesse, ils devraient l'atteindre d'ici quelques fractions de secondes seulement et, alors qu'un sourire m'habille maintenant le visage, un sifflement dans l'air, comme un avertissement, se fait entendre. L'espace d'un instant ne reste que le silence et le vent. Les ronces ont été repoussées. Comment je n'en sais rien, mais elle a vu l'attaque venir, et je suis toujours aveugle.


Suffit de la brume, pas de raisons que je sois le seul à ne rien y voir alors levons le voile ! « Meteorobilis Recanto ! » Alors que la nappe de brouillard commence seulement à s'étioler, un filet métallique s'en extirpe et s'éclate en même temps qu'il pulvérise les restes de ma protection magique. Je vois le genre, plus de défense de mon côté, mais je retrouve enfin la vue et la position de mon adversaire du jour. Voilà qui devrais simplifier les choses. Brandissant Synfonia, je lui fais fendre l'air et informule un « Fustigeaflamma » qui vient frapper l'air à proximité de son corps. Touchée ? Aucune idée, mais pas le temps de réfléchir, il faut enchainer ! Elle semble avoir gardé de bons réflexes alors testons ses limites !


Voyons comment tu vas réagir chérie, face à un sortilège peu commun censé te priver de ta liberté de mouvement « Terraballi Mortis ! » et la terre se soulève, se dresse et tente de te happer dans une petite sphère solide. Aller, encore une fois, surprend-moi ! « Derrière toi ! » Quoi ? Comment ça c'est lâche ? Traitre ? Bah et alors ? Tu penses peut-être qu'un ennemi te fera le moindre cadeau ? Si tu fais l'erreur de te retourner, c'est ton problème, pas le mien. La prison de terre est presque entièrement constituée, dernière chance pour t'en extirper, que feras-tu ...

Elina Peterson
Elina Peterson
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] Domaine Gris - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Domaine Gris
Elina Peterson, le  Mer 04 Avr 2018, 14:02

Alors que j'essaye de me déplacer sans bruit tout en jetant mon sort je vois que la brume se dissipe. Tu en auras mis du temps chéri pour choisir de lever le sortilège qui me cache à tes yeux. Tu te doutes surement que j'ai réussi à contrer tes attaques. Je suis, pour le coup, plutôt fière de moi. Même si je sais que tu as essayé de me ménager et que tu n'as pas donné toute ta puissance magique. La brume à maintenant totalement disparue. J'admets que je commence à sentir la fatigue, c'est mon premier duel depuis plus de trois ans. Il y a de quoi perdre l'endurance surtout quand votre adversaire est aussi inventif.

Ma tentative de te contourner est donc un échec puisque tu as levé le voile qui me cachait à tes yeux. Je te vois utiliser ta baguette et je n'ai pas le temps de me protéger de ton sort. L'adrénaline m'empêche de sentir la vive douleur que ton fouet enflammé laisse sur mon avant bras. Heureusement d'ailleurs, car déjà ton attaque suivante se manifeste. Une prison de terre ? Sérieusement mon amour ? Tu cherches à me voir morte où comment ça ce passe ? J'ai pas d'assurance vie et tu n'es pas encore sur mon testament donc attends un peu avant de vouloir m'assassiner.

J'ai à peine le temps de visualiser l'emplacement derrière toi que déjà il fait noir. Je me dépêche de transplaner et me sort de cette prison de terre. À peine la sensation de vertige apaisée et ma vue stabilisée, je lance un Protego Maxima. J'ai pas énormément d'énergie en stock la tout de suite et préfère économiser mes forces pour tenir le coup face à ce que tu me réserves.

Maintenant que je suis plus ou moins en sécurité mon corps me rappelle à l'ordre et la douleur cuisante de ton fouet enflammé irradie mon bras. Je retiens un gémissement de douleur de justesse. Hors de question de me montrer faible devant toi. Mon esprit lui à du mal à se concentrer sur le présent. Je tente tant bien que mal de laisser mon passé derrière moi mais, cette douleur est un écho encore bien trop fort à ce que j'ai pu vivre et endurer. Le passé et le présent se mélangent soudain et lorsque je plonge mon regard dans le tiens je ne sais plus s'il s'agit de toi où de lui, en face de moi, ni même l'endroit où je suis. Ça ne sent pas bon du tout pour la suite des évènements.

Artemis Lhow
Artemis Lhow
DéveloppeurHarryPotter2005
Développeur
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


[Habitation] Domaine Gris - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Domaine Gris
Artemis Lhow, le  Ven 06 Avr 2018, 19:41


Alors que le dôme de terre se referme en épuisant une quantité colossale de mon énergie, un craquement sonore me fait tourner les talons à la hâte et lâcher mon emprise sur le sortilège. Juste à temps visiblement, mais elle s'en est tirée en un seul morceau. Je ne pensais pas qu'elle s'en sortirai aussi bien c'est vrai, mais maintenant qu'elle est à découvert, voyons un peu ce que valent ses réflexes. Ses yeux plongés dans les miens, je lui adresse un sourire avant de lui lancer en pleine poire mon plus beau « Lumus Solem ». Pas longtemps, bien sûr, juste assez pour t'éblouir et te faire perdre le contact, te déstabiliser avant de terminer le tout en un sortilège.


Je me rue sur sa position, la baguette tendue vers elle, lorsqu'un « Hostium Halitus » m'échappa et resta bizarrement aucun effet. Tu aurais du être projetée vers l'arrière, surtout à cette distance ! Mais tu restes étrangement statique, les yeux affolés et les mains tendues vers moi comme pour te protéger des rayons de ma baguette. Très bien, nous la jouerons autrement alors. Je reste sur ma position, attendant que tu te reprennes calmement. Tu ouvres un œil, puis l'autre et me regarde alors d'un air circonspect. Je reste sans un mot, j'attends, baguette toujours levée, que tu te décides à agir. Et, comme je le pensais, au moment où tu te décide à agir : ton regard se pose une nouvelle fois dans le miens. En un souffle, dans un sourire, je prononce la formule : « Legilimens ! »


Tu n'as pas le temps de prononcer la moindre formule que mon esprit est déjà à l'assaut du tiens. Un assaut bref, presque futile, avant que je ne prenne totalement le contrôle et explore librement ta cervelle. Des flashs, des images, des sons en tous genres. Tes souvenirs ... Le parc de Poudlard, une journée ensoleillée, une baignade dans le lac et cette jeune fille que je reconnais. La serveuse du pub Irlandais, Luna je crois ! L'environnement change soudainement, je me retrouve en salle de classe avec Evan et tu sembles discuter avec cette autre fille que j'avais croisé sur le chemin de traverse, son nom m'échappe. Nouveau changement de décor, le parc à nouveau, Nyx est avec toi et une autre fille que je ne connais pas. Un éclair traverse les airs pour te frapper, un mur se dresse devant toi pour te protéger, et l’environnement tourbillonne encore. Deux jeunes femmes avec toi, deux jeunes femmes que je connais. L'une parce qu'elle était dans l'un des souvenirs précédent, l'autre parce que j'ai assuré sa réintégration après Azkaban. Une lettre lue, un haut le coeur et une fuite. Nouveau décors. Une salle de classe, sombre et humide, Ian envoie sa ceinture voler à travers la pièce et, juste après s'être pris une gifle, descend ton leggins avant de te plaquer les mains sur le tableau.


Je n'avais pas prévu de tomber sur ce genre de souvenir et je sent une vague de jalousie, de rage s'emparer littéralement de mon être. Un souffle, comme une explosion et je perd l'équilibre, propulsé en arrière. Tu as repris le contrôle ? Impossible ! Tu as perdu le contrôle plutôt ! Je m'écrase au sol et te vois faire de même de l'autre côté du jardin. Un craquement sourd se fait entendre au niveau de mon poignet et un autre craquement plus sec me donne un aperçu de l'état de ma baguette. Soufflé, endolori, je reste un instant sans broncher à même le sol le temps que la douleur irradie mon dos et mon poignet, et que les six mille chandelles ne cessent de brûler.



Liste des RP's utilisés:
 
Elina Peterson
Elina Peterson
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] Domaine Gris - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Domaine Gris
Elina Peterson, le  Dim 15 Avr 2018, 21:54

Je ne suis plus très en forme, je sens que ça fait un moment que je n'ai pas fait de duel, mon endurance s'en ressent beaucoup... mes yeux dans les tiens seulement quelques secondes, car tu lances une nouvelle attaque éblouissante. Je n'ai pas le temps de fermer les yeux lorsque la lumière jaillit de ta baguette. Je me protège immédiatement le visage, car un kaléidoscope de couleurs remplace tout ce que je devrais normalement voir.

Lorsque je réussis enfin à ouvrir les yeux et à me situer dans le présent et non dans cet entre-deux, tu me lances un « Legilimens » Si l'afflux de souvenirs que tu visites ne m'avait pas saisi si fortement je crois que je t'aurais sauté à la gorge. Tu sais la réticence que j'ai face à ce genre d'intrusion, pourtant tu n'hésites pas une seconde à violer mon esprit et à fouiller mes souvenirs. Je ne suis pas occlumens alors je ne peux que subir ton attaque sans possibilité de te sortir de ma tête.

Tu t'arrêtes quelques secondes sur ma baignade dans le lac noir avec Luna, un frisson me parcours l'échine au souvenir de la bestiole qui nous avait attaqué. Puis tu passes rapidement sur le début du cours d'Evan, où je discute avec Merry. Et ensuite la dispute avec Max et Nyx, jour où Max m'avait sauvé les miches d'un sortilège lancé par la vipère alors que je lui tournais le dos... Ouais c'était son truc ça d'attaquer en traître... D'ailleurs je me demande bien comment elle a pu devenir Auror celle-ci... Et puis à nouveau Max, quelques années plus tard... Et là je ressens également la douleur de cette annonce... celle qui a déclenché tout le reste... La fausse couche, je commence à perdre le contrôle de tout...

J'ai envie que tu sortes de ma tête, que tu arrêtes cette torture... Que tu laisses le passé où il est, j'ai réussi à avancer alors pourquoi tu fais ça ? La douleur s'empare de moi une nouvelle fois, les douleurs abdominales aussi... comme si je revivais les prémices de ma perte une nouvelle fois. Mes bras s'enroulent autour de mon ventre et les larmes roulent le long de mes joues. Et puis le décor change, les cachots et Ian apparait, la panique s'empare de moi. Je refuse que tu vois tout ça, il faut que je t'arrête! je lute et je ne sais pas vraiment ce que je fais, mais je lance un sort. Et tout s'arrête au moment où il scelle notre position.

Lorsque j'ouvre les yeux je ne sais plus où je suis, je sais juste que j'ai mal de partout. Je suis allongée par terre et un sifflement atroce résonne dans mes oreilles. Je suis déboussolé, certains souvenirs que tu as visité n'avaient aucune importance, mais les deux derniers... Je suis en colère contre toi... En colère que tu aies utilisé ce sort contre moi. En colère que tu m'aies obligé à revivre certaines choses que je voulais oublier comme ce fameux jour où j'ai tout perdu. En colère que tu aies pu voir ce qui s'était passé avec Ian... Malgré moi j'espère que tu es jaloux et que les images que tu as vu tu les regrettes bien. C'est une, bien maigre, punition par rapport à ce que tu viens de m'infliger en revivant tout ça.

Je me redresse doucement et je vois que tu n'es pas forcement dans un état meilleur que le mien, je ne sais pas ce que j'ai fait pour te sortir de ma tête, mais apparemment c'était explosif. Je cherche ma baguette du regard et la trouve... En deux morceaux. Bon bah j'aurais plus qu'à aller faire un tour chez Ollivander's pour en acheter une nouvelle. Je me lève péniblement et ramasse les restes de ce qui fut ma meilleure alliée. Je m'approche de toi. Je suis en colère, mais un peu inquiète tout de même... Je m'accroupie à tes côtés et lâche d'un ton détaché Tu vas bien?

Contenu sponsorisé

[Habitation] Domaine Gris - Page 4 Empty
Re: [Habitation] Domaine Gris
Contenu sponsorisé, le  

Page 4 sur 8

 [Habitation] Domaine Gris

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.