AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Créations personnelles ~¤~ :: Ecrits des membres :: Concours
Page 1 sur 1
[Finale] Lennox/Azphel vs Peverell/Bennet
Personnage
avatar
PNJ
Personnage

[Finale] Lennox/Azphel vs Peverell/Bennet

Message par : Personnage, Lun 15 Mai 2017 - 0:22


Finale


Les demi-finales étaient à présent terminées et les gagnants annoncés. Le dernier match de cette coupe approchait à grand pas ! Les participants avaient environ deux heures pour se reposer avant le début du duel, le temps pour le public de se dégourdir les jambes, d'aller faire un tour aux différents stands de nourritures et d'objets en tous genres censés rembourser le coût du tournois. Gregory lui-même s'était surpris à dépenser bien plus qu'il ne l'avait prévu : il retourna à son siège armé d'un grand cornet de pop-corn, afin d'assister sereinement à l'événement principal de la soirée. A peine se fut-il assis que les autres juges rejoignirent également leur sièges. Petrus et Aaron étaient vraisemblablement en pleine discussion et leurs rires aux éclats montraient clairement qu'ils ne parlaient pas travail !

Pendant tout ce temps, les sorciers bâtisseurs avaient réalisé un travail formidable et Gregory fut émerveillé de découvrir l'arène. S'il savait déjà à quoi elle était supposée ressembler, voir enfin le résultat final était époustouflant.

Pour la première fois depuis le début de la compétition, les binômes entreraient séparément sur le terrain, quatre portes ayant été réparties tout autour de l'arène. Celle-ci était intégralement recouverte d'une eau trouble et si la profondeur n'était pas clairement définissable, nul doute que les sorciers n'avaient pas pied ! Au centre de l'arène se trouvait une plateforme en terre battue d'environ vingt mètres de diamètre, suffisamment grande pour accueillir les quatre combattants. De cette plateforme partaient quatre pontons de bois, qui tanguaient dangereusement au dessus de l'eau et rejoignaient les différentes portes, permettant ainsi aux sorciers de rejoindre leur coéquipier sur la plateforme centrale sans se mouiller. A condition de ne pas tomber. Les pontons, larges d'environ un mètre, ne céderaient pas sous le poids des sorciers, mais lorsque les sorts commenceraient à pleuvoir, un bon sens de l'équilibre serait requis pour ne pas chuter.

Les portes s'ouvrirent pour laisser entrer les finalistes mais une barrière invisible les empêchait pour le moment d'avancer plus loin. Gregory se leva de son siège et prit la parole :

- Mesdames et messieurs, j'espère que vous êtes prêts pour la finale et que vous trouverez cette arène à la hauteur de vos attentes ! Azphel, Lennox, Peverell, Bennet... Est-ce que vous êtes prêts ? Que la finale commence !

Un gong sonore retentit alors dans tout l'arène, annonçant le début des festivités !

----

Ce duel opposera Aya Lennox et Azphel à Alhena Peverell et Lizzie Bennet.
Les gagnants remporteront 100 points chacun ainsi que la coupe. 50 points seront attribués à chaque membre du binôme perdant.

Vous avez jusqu'au
Dimanche 21 Mai à 18h00 (Heure de Paris)

Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: [Finale] Lennox/Azphel vs Peverell/Bennet

Message par : Azphel, Lun 15 Mai 2017 - 10:12


L.A complet Aya/Azphel pour tout le duel


La demi-finale du binôme Ayaz s'était terminée difficilement, la belle sorcière blottie dans les bras du sorcier en attendant l'arrivée des médicomages à la rescousse, qui prirent les quatre combattants sous leurs soins. Le combat avait été rude et indécis jusqu'au bout et les efforts consentis dans les duels avaient affaiblis les participants. Si Azphel s'en était tiré à bon compte, c'était uniquement grâce au Revigor que Aya lui avait lancé en toute fin de combat. Ils avaient regagné leur vestiaire avec l'annonce de deux heures de repos pour les qualifiés et le mage noir resta aux côtés d'Aya alors qu'une experte en médicomagie s'occupait de sa cheville.

Si leur sortie s'était faite dans l'inquiétude pour Aya et Azphel, soucieux de l'état de la sorcière pourtant rapidement remise sur pied, l'annonce de leur victoire les plaça dans un état de félicité complet. Un accès en finale qu'ils fêtèrent dans les bras l'un de l'autre, s'embarquant rapidement sur des plans à demi suggérés pour la finale. Essentiellement des ébauches d'idées, des combinaisons de sorts ou des ordres de repli à des moments bien précis, s'ils devaient être séparés ou pris à partie à un moment du combat. Mais pour le prinicpal, le concret, cela dépendrait beaucoup du décor et du contenu de l'arène.
L'essentiel des deux heures s'était écoulé avec des sourires complices entre les deux mages, des échanges de stratégies, évoquant ce qui avait fonctionné ou non lors de leurs deux premiers combats pour en tirer les forces et faiblesses de leur binôme. Les noms de leurs adversaires étaient rapidement tombés eux aussi et Azphel s'attendait à une finale très compliquée, dans la continuité de leurs deux premiers tours.

Lizzie et Alhena. Il connaissait les deux sorcières et avait une relation qui tendait à se développer avec chacune d'elles. Mais pour s'en sortir sous les regards des spectateurs, cela s'arrêterait là une fois entré dans l'arène. Tous les combattants d'Angleterre avaient voulu participé à la coupe mais les amitiés n'avaient pas de place sur le terrain. Ce serait une demi heure, une heure de combat peut-être, où la seule chose qui compterait serait de faire parler le côté fusionnel de sa relation avec sa protégée, sans se soucier de qui était en face. Pourtant, Aya parut crispée à l'annonce des noms et il tenta de la rassurer en exerçant une pression sur sa main.
- Hey, tout va bien se passer si on continue d'agir ensemble !
La sorcière acquiesça d'un signe de tête.

À l'approche de la fin des deux heures de temps de repos, ils furent conviés vers l'arène, et ils suivirent les organisateurs main dans la main, puis on leur on demanda rapidement de se séparer. Ok, c'était déjà un imprévu ça et Azphel s'en demanda la raison. L'aire d'affrontement allait-être divisée de manière à séparer les binômes ?
- Ça va aller, nos baguettes se retrouveront, dit la blonde dans un sourire léger, au moment de se séparer.
- Toujours.

Ils lui rendit son sourire et leurs doigts se quittèrent. Ils étaient chacun conduits à un endroit différent et Azphel fut dirigé vers une porte qui s'ouvrit rapidement... sur une vitre qui le séparait d'une arène bouillonnante, transformée pour l'occasion en une aire d'affrontement à l'opposé de tout ce qu'il avait pu imaginer. De l'eau. Enormément d'eau, même si un ponton derrière la vitre partait vers le centre du terrain où semblait avoir été installée une plateforme, d'où trois autres ponts de bois similaires partaient vers les extrémités du stade. Il aperçut une silhouette sur sa droite qu'il devina être celle d'Aya... il se demanda si la sorcière était bonne nageuse...

- Mesdames et messieurs, j'espère que...
La voix de gregory résonnait pour annoncer le début du combat et Azphel, en proie à de rapides réflexions, posa sa baguette au sol pour se débarrasser de son pull, restant en Tee-shirt noir moulant et jean, jugeant bon de garder ses chaussures pour le moment. Il récupéra son arme, sentant son coeur s'accélérer dans sa poitrine alors qu'approchait le moment d'entrer dans l'arène, et il serra le morceau de bois de toutes ses forces entre ses doigts ; qu'il plonge volontairement où qu'il tombe à l'eau, il devrait se concentrer pour ne pas la perdre.
....Est-ce que vous êtes prêts ? Que la finale commence !

Le gong retentit et les vitres s'évaporèrent devant les combattants sous des acclamations tumultueuses, Azphel se précipitant dans une course de stabilité en direction de la plateforme centrale, sans être sûr de vouloir s'y rendre pour le moment. Le ponton branlait quelque peu mais était suffisamment compact pour assurer l'équilibre d'une personne seule. Une cacophonie de cris enveloppait tout le stade de la part de spectateurs qui avaient attendu ce moment toute la journée. Un rapide regard vers la droite de la part du lycan lui assura que c'était bien Aya qui se trouvait sur le ponton d'à côté... Il allait essayer de garder un oeil sur elle pour voir s'il ne pourrait pas combiner un sort avec le sien. Se précipiter tous les deux au centre à la rencontre de leurs adversaires était le meilleur moyen de perdre de vue l'essentiel : leur travail d'équipe et les combinaisons de leurs baguettes. À mi chemin de la plateforme, Azphel pointa son arme en direction du ponton où se trouvait Alhena, et lança un #Gelata. S'il était plutôt adroit à mi distance, il n'avait pas spécialement pris le temps d'ajuster et le mètre de large du chemin de bois n'était pas suffisant pour lui assurer de ne pas avoir envoyé son sort dans la flotte.

Sur sa droite, Aya avait lancé les hostilités en un #Aqualundae, qui déclenchait déjà de puissantes vagues, mettant à mal leurs appuis sur les pontons. Azphel écarta ses pieds pour juger de l'intensité du sort de sa partenaire, se méfiant de réactions conséquentes en face... Ses sens focalisés sur l'environnement autour d'eux, un idée germa aussitôt dans son esprit et il courut aussi rapidement qu'il le put vers la plateforme. Se retournant, il exécuta un #Bombarda modéré sur le chemin qu'il venait d'emprunter, explosant le ponton en morceaux de bois qui s'éparpillèrent dans l'eau. Il ne lui servirait à rien de retourner en arrière de toute façon, autant mettre cela à contribution... Il chercha aussitôt Aya des yeux, il devait lui faire part de son plan, ou peut-être qu'elle déduirait elle-même ses intentions...
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Responsable RPGPoufsouffle
Responsable RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Finale] Lennox/Azphel vs Peverell/Bennet

Message par : Lizzie Bennet, Lun 15 Mai 2017 - 23:07


HRP:
 

Je ne crois pas au destin. Je ne crois pas au hasard. La seule chose en laquelle je crois, c’est les coïncidences, et ce que nous en faisons quand elles nous tombent sur le coin du nez. Pour l’heure, nous avions su trouver en nous plus de force que nous ne le soupçonnions, je crois, toutes deux. La finale... Je n’avais jamais quitté la première manche, alors aujourd’hui, c’était clairement neuf. Quel que soit le résultat, j’étais heureuse, heureuse d’être arrivée là avec toi, Alhena.

Enfin, avec. Lisaient-ils dans nos pensées ? À peine étions-nous remises de nos émotions et plaies que les organisateurs entreprenaient de nous séparer. Quatre portes. Quelle forme aurait, cette fois, l’arène ? Un gigantesque trèfle à quatre feuilles ? La porte dévoila une autre affaire. Un X plus raide que la plante entrevue, et sur chaque branche, un sorcier en équilibre. Enfin, un sorcier. Une sorcière, plutôt, pour la grande majorité. Par Salazar, les femmes étaient douées en duel. Les deux dernières coupes, Izsa, ma colocataire, avait fini première. Cette année, quoi qu’il arrive, il n’y aurait de binôme mâle en tête. C’était déjà une satisfaction.

L’instabilité de mon pied l’était bien moins. L’arène était un chaudron géant et nos frêles silhouettes étaient tout juste prêtes pour la marmite. C’était brillant, comme concept ; on secouait les escargots dans tous les sens avant de leur fournir la bonne cuisson. Du pain et des jeux, mes enfants, du pain et des jeux... Sauf qu’une Alhena Peverell ça se mange pas, vous savez. Sur ma droite, le regard de ma comparse lançait des éclairs, m’arrachant un sourire. Elle avait une rage de vaincre me rappelant un moi plus jeune —plus tumultueux. À chaque duel, sa férocité me rattachait à l’envie de me battre.

 On était pourtant loin d’être les seules créatures de rage et d’acier. Azphel, l’homme-tournant, que je n’avais croisé depuis ce qui me semblait être une éternité, lança les hostilités. Voyant sa baguette pointée sur ma partenaire de crime, je hurlais, trop tard, un « Attention ! » Côté timing, on avait vu mieux, vu qu’elle était déjà mi-chute quand ma voix s’affranchit de la terreur de ma gorge.

Elle glissa à terre —à planches ?— alors que mes mâchoires s’entrechoquaient. Il fallait être plus à l’affût. On ne pouvait se permettre de donner une longueur d’avance à des sorciers si redoutables, c’était signer notre arrêt de mort. J’avais déjà laissé un oeil dans cette arène, j’en avais plus qu’un à perdre.

Alhena tenta de se redresser et retomba aussitôt. Gluant pour gluant, ça allait pas le faire... Elle transplana pour éviter les ondes. Son CRAC avait quelque chose de rassurant ; il voulait dire que quoi qu’il arrive, l’une de nous avait gardé une place sur la plateforme. L’une de nous pouvait s’en sortir. Je hochais la tête et poursuivais, appréhensive, mon avancée.

La prudence ne me permit pourtant pas d’échapper au coup de baguette dont Lennox brassa notre chaudron. Des vagues poisseuses se formèrent et bientôt vinrent frapper mon fragile ponton. Je n’eus le temps de monter une stratégie que l’eau me faisait passer par-dessus bord. Bon, ça, c’est fait.

Evan m’a un soir dit que ce qui compte n’est pas la chute mais le prochain pas. Difficile de se relever, pourtant, quand il n’y a pas de sol contre lequel prendre appui. Je n’avais juste pas pied, et de beaucoup. Mes petits pieds s’excitaient pour rien ; c’était de l’énergie gaspillée. * Mauvaise approche. Reprends-toi. * Fulminante, je cessais de lutter. Aujourd’hui, je n’étais pas l’explosion sous cloche. J’étais la couleuvre. Maigre, imprévisible et omniprésente.

Un #Pedes Palmipedes me dota d’utiles palmes et j’entrepris de nager sur ma gauche, du côté d’Aya. Nager était un grand mot. Je n’avais ni le talent ni l’allure d’une nageuse. Mes mouvements étaient désorganisés. Des jambes de crawl, à cause des palmes. Des bras de brasse, pour la discrétion. En clair, j’avais l’air d’un amphibien malade. Cela restait un amphibien, et mes gesticulations étaient assez vigoureuses pour m’approcher du ponton adverse.

D’autres auraient sans doute été révulsés par ce que je rencontrais dans les troubles eaux ce jour-là. Je battais pourtant les mollets avec un certain entrain. J’étais, en un sens, née dans la poussière. J’avais grandi entre des parents bien vieux et las. La chair de leur cou me rappelait une viande périmée, s’accrochant au sac de poubelle qu’était leur gorge. J’avais vécu à la rue, entre les pavés puant la pisse et l’alcool et les déchets et le sang séché.

C’était presque une baignade de santé dans la potion de ma vie. Presque, car parfois s’attachaient à mes bras des végétaux non identifiés, mais je tentais de n’y prêter trop d’attention. Quand je fus assez proche d’Aya, je pointais ma baguette hors de l’eau. Elle crachota des étincelles comme on se défait d’un trop-plein d’eau dans les poumons. Puis, seulement relâcha le sort que je lui avais assigné.

J’aurais pu le lancer plus tôt ; il y avait plusieurs dizaines de secondes que je savais ce que j’avais en tête, après tout. Mais la proximité me paraissait nécessaire pour maximiser mes chances de réussite. Et je ne pouvais me permettre de faillir à ma partenaire alors qu’une explosion m’indiquait qu’Azphel l’avait rejointe sur la plateforme.

Comment avait-il parcouru cette distance si rapidement ? Avait-il usé d’une potion de célérité ? De ses sens lupins ? Avais-je loupé son transplanage, la tête sous l’eau ? Non, ce n’était pas mon combat. Je rejoindrais Alhena dans un instant, mais je devais me charger de l’autre avant qu’elle rejoigne la place centrale. Informulé, le #Repulso fila vers Lennox.

Voulez-vous nager avec moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Veuve noire


Re: [Finale] Lennox/Azphel vs Peverell/Bennet

Message par : Aya Lennox, Mar 16 Mai 2017 - 21:31


Sa cheville lui faisait toujours mal et elle pesta intérieurement contre la Médicomage qui s’était occupée d’elle. Elle croyait bof aux miracles, mais aurait préféré s’y surprendre ce jour-là. Dans tous les cas, la patience était loin d'être son fort à ce stade de la compétition, et l'experte à la baguette habituée aux cas difficiles avait précisé qu'il fallait surtout du temps et prendre sur soi.

Azphel et elle avaient atterri en finale. Et son étonnement s’était manifesté par une simple exclamation suivie d’une accolade avec le lupin. C’était encore de justesse, 1 petit point les séparant seulement de Dey et Winslaw. Elle ne culpabilisa guère de ne pas se soucier de leur état à l’instant. Le duel avait été palpitant, certes, et leurs ex-adversaires redoutables, pourtant sa rancune n’en était pas moins palpable. Cette f.utue sangsue l’avait handicapée pour la dernière manche. Maintenant, il fallait faire avec.  

Se séparer du mage dès le début ne la réjouissait guère. Ils allaient sûrement devoir entrer dans la dernière arène à des côtés opposés. Ou alors les organisateurs leur réservaient-ils une surprise de taille… De tels pronostics étaient cependant inutiles à sa concentration. Elle n’en savait rien, ne pouvait que présager et elle accueillit la vision de la dernière arène, dont l’accès était protégé par une vitre, avec une belle boule au ventre.

Boule au ventre qui était bien loin d’un quelconque stress lié à leurs capacités. Même si sa cheville la picotait encore un peu, elle savait qu’ils se débrouilleraient très bien. Leur stratégie allait être mise à mal, face à cette arène plutôt imprévue, mais tout l’intérêt était de l’exploiter, dans le feu de l’action. Bien réagir était primordial.

Non, ce petit point d’angoisse était lié à un nom prononcé par Gregory.

Elle allait devoir se battre contre Peverell.

Le hic, à cet instant, était qu’elles n’en avaient pas parlé du tout. Aya était loin de penser que sa petite amie allait participer à la Coupe. S’ajoutait à cela le fait qu’elles se disputeraient le titre.

« Tout va bien se passer si on continue d'agir ensemble » résonna une dernière fois dans sa tête, au même moment que le gong sonore. Oui, et ce laïus était un rappel primordial à leur but initial : gagner ensemble la Coupe.

Aya n’avait pas peur de l’eau. Elle avait nagé de nombreuses fois dans l’étendue d’eau plutôt glaciale qui entoure les côtes d’Ecosse et s’en était toujours très bien sortie. Elle n’arrivait pas vraiment à distinguer de prime abord le danger latent de ces eaux et pria intérieurement qu’elles ne soient pas infestées de bestioles en tout genre.

C’est sans hésiter qu’elle s’avança vers le premier ponton, jaugeant les concurrentes adverses d’un œil. La silhouette d’Alhena lui comprima un instant le cœur. Mais sa réflexion fut rapidement toute autre : ne prenons-nous donc pas de plaisir à nous détruire ? Un tournoi restait un tournoi, un titre restait un titre. Les états d’âmes n’avaient rien à faire dans leur stratégie.

Azphel lança sans attendre un sortilège sur le ponton de sa bien-aimée. Ça occuperait Peverell un moment, mais l’autre chat à fouetter était toujours en liberté.

Son propre sortilège déclencha une série de lourdes vagues qui allaient sérieusement entraver l’avancée de tout le monde sur leurs pontons respectifs. Azphel eut le réflexe de se mettre à courir, le plus rapidement possible, pour éviter de s’en prendre les effets. Il était vrai qu’avec le cadre de la nouvelle arène, il était assez difficile de mettre au point une stratégie avec cette distance. Le fait était qu’elle savait les sens du lupin naturellement plus développés. Elle avait eu le temps de lui poser les questions à ce sujet lors de la pause entre la deuxième manche et la finale et le Loup lui avait confié que cela pouvait être un avantage.

Léger problème. La Bennet avait disparue de son ponton. Yeux plissés, la blondinette fixa l’emplacement précédent, continuant de courir vers la plateforme en tentant de garder son équilibre. Lizzie avait pris la flotte. A tous les coups. De son plein gré ou sous la colère de ses vagues.

Ce qui semblait être une explosion retentit soudain dans son oreille et se termina en sifflement désagréable. Le ponton était lointain mais un Bombarda n’était que trop rarement agréable. Elle en oublia la position de Bennet et dans un cri étouffé, propulsée par un sortilège de toute évidence informulé, Aya tomba à l’eau.
La chute fut ridicule, et elle recracha le liquide sans goût aussi vite qu’elle ne l’avala. Par chance, elle n’était pas trop loin de la plateforme. Elle vit d'ailleurs Alhena prendre forme sur celle-ci après un transplanage.

Au loin, la voix d’Azphel lança un #Radicis Perfidum, joli sortilège laissant au mage libre court pour suivre Peverell dans ses mouvements à l’aide de racines plutôt envahissantes. Le terrain était idéal et la combine intéressante, mais il lui fallait surtout se sortir d’ici.

Elle nagea sur une courte distance, à tâtons dans la marée, en poussant les planches qui entravaient son barbotage. Mieux valait se focaliser sur la surface légèrement dérangée et les quatre mètres qu’il lui restait plutôt que sur ces profondeurs… inconnues. Le hic, c’était que Bennet traînait toujours dans ces eaux mystérieuses. Et elle ne voulait pas perdre de temps. Tant pis, susurra-t-elle. Elle formula et se concentra  aussitôt sur un #Ascencio, baguette pointée vers la plateforme, sortilège qui lui fit mordre la rive mais au moins lui ôta la désagréable sensation d’être dans la mouise. Elle réalisa qu’elle avait agrippé un morceau de bois qui flottait devant elle et le laissa tomber sur le sol de terre battue.

Relevée, elle s’arracha une grimace lorsque sa cheville lui rappela qu’elle était toujours là, toujours pas en forme, et courut pour se mettre dos au mage une fois à mi-chemin.
- Bennet est toujours dans l’eau je crois, chuchota-t-elle au mage sans savoir s'il l'écoutait vraiment, profitant de la situation pour s'administrer un coup de #Curo As Velnus, baguette pointée vers son point de douleur.
Elle se souciait peu de la position d’Alhena et de ce que faisait Azphel. Ce qui lui importait était surtout de se prémunir d’une quelconque attaque de la part de sa coéquipière. Et pour l’instant, mieux valait ne pas agir n’importe comment. Le temps était un allié fondamental, et se tenir prêts à toute éventualité était pour eux essentiel dans leur démarche. Ses yeux scrutateurs n'allaient rien laisser passer. Pas cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Finale] Lennox/Azphel vs Peverell/Bennet

Message par : Alhena Peverell, Mer 17 Mai 2017 - 19:07


La fatigue, c'était clairement ton point faible pour ce duel. Deux heures, ce n'était pas suffisant pour que tu récupères absolument toutes tes capacités. Les coupures et le reste, ça allait, mais l'énergie ce n'était pas trop ça. Après, tu ne sais pas non plus dans quel état allait être les deux autres -tu n'étais pas dans leur tête. Coup qui craque. L'angoisse était bien vite montée en entendant les noms des adverses. Un Lennox, Lennox, Lennox résonnait dans ton esprit. C'était beaucoup trop déstabilisant, mais il fallait que tu l'acceptes. Dans le pire des cas, un bisou magique ça suffira à vous réconcilier à la fin.

Après ton transplanage, une mauvaise bouffée d'air attaque tes poumons. Tes mains grattent le sol. Tu reprends ton souffle et te redresses brutalement. Tête qui tourne légèrement. Il fallait essayer de ne pas tomber sur la plateforme et reprendre contenance. Parce que, avec ou sans chose gluante sur le sol, tu n'étais pas spécialement douée pour marcher parfois. Te prendre les pieds dans tes propres pieds, c'était chose courante. Peut-être même que c'était de famille vu qui était ton frère benjamin.

Soupire, tu regardes ton adversaire. Cet Inconnu, ce collègue, ce Azphel. Étrangement, tu l'aimes beaucoup moins aujourd'hui. Tu grimaces en voyant des racines épineuses sortir du sol. Alors, oui mais non. La flore ce n'était pas ton amie. Il fallait que tu t'en débarrasses aussi vite que possible. L'une d'elles t'attrapes la cheville, tu tombes au sol une nouvelle fois et ses soeurs commencent à la rejoindre -réagis par merlin !
Pour éviter d'être totalement immobilisée, tu lances un #Diffindo Multiplicare. Les bouts des racines coupées, tu t'empresses de t'en défaire et de t'éloigner. Pour les arrêter totalement, il te fallait atteindre leur maître de toute manière.

Grinçant des dents, tu recules. De manière assez rapide, tu te mets à chercher Bennet. Ne pas être ensemble, ça risquait de vous faire grandement défaut. Surtout qu'elle n'était ni sur son ponton, ni sur la plateforme. La seule personne que tu vois remonter des eaux, c'est ta petite amie qui vient se mettre près de l'autre mage.
Cela ne te rassurait pas du tout, tu te mordilles la lèvre d'inquiétude. Deux contre un, ce n'était pas l'idée du siècle pour votre duo. Ils n'étaient pas n'importe qui et tu allais te faire rétamer dans la seconde. Il fallait que tu trouves Lizzie rapidement. Probablement avait-elle eu une illumination pour adapter votre stratégie, mais t'en faire part était peut-être nécessaire pour la réussir.

Tournant la tête de l'autre côté, tu vois un quart de seconde ta coéquipière à la surface. Elle te fait un petit geste vers le bas. Tu n'es pas certaine d'avoir compris, mais tu lui souris en guise d'accord. Il fallait tenter un des plans. Au pire, vous n'aviez pas grand chose à perdre -hormis un membre ou deux.
Du coup, si tu avais bien saisi de quelle stratégie elle parlait : il te fallait t'occuper assez vite d'eux. Pas quelque chose de très dangereux, mais de plutôt embêtant.

Faisant face à ton collègue masculin, tu murmures un #Vicero en sa direction. Tu espères sincèrement qu'il se le prenne en pleine poire. Le déstabiliser de cette manière te donnerait un peu de marge pour la suite. Ce n'était pas tous les jours qu'on observait ses entrailles sortir de son ventre. À dire vrai, rien que l'idée était rebutante. Tout ce qui était de ce genre, ce n'était pas très appétissant dans l'ensemble. Alors avec l'eau autour, peut-être qu'il finirait par avoir le mal de mer. Sait-on jamais, les réactions à venir de l'espèce humaine t'étaient souvent étranges.

Ne voulant pas rester au même endroit, tu te mets à bouger. Il fallait que tu atteignes ton autre adversaire. Aya ou non, tu ne devais pas t'en soucier. C'était un duel et ne pas l'attaquer était trop problématique. Donc la pitié de côté, c'était préférable. De plus, elle n'avait pas l'air très anxieuse de ta présence. Peut-être que cela la surprendrait que tu l'attaques ?

Sans attendre, le #Locomotor Wibbly s'échappe de tes lèvres. Sa petite chute pourrait la blesser un peu mais ce n'est pas le but principal. Elle devra surtout perdre du temps à se défaire du sortilège s'il la touche. Et, s'ils esquivent tes attaques et bien au moins, ils auront pris le temps de le faire. Laissant ainsi une marge, moins grande c'est certain, mais une marge.

Pestant, tu évites de rester près d'eux. Tu ne perds pas de temps et décides d'aller plus loin sur la plateforme. Niveau attaque ils auront moins de facilité à te viser du coup. Bon, si c'était un sort du type Eolo Procella, comme tous tes autres adversaires, ça n'allait pas t'aider. Dans le cas contraire, ça pouvait être à ton avantage. De toute façon, au point où tu en es, tu feras avec quoi qu'il arrive.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: [Finale] Lennox/Azphel vs Peverell/Bennet

Message par : Azphel, Jeu 18 Mai 2017 - 10:17


À peine le temps de chercher Aya du regard qu'un Crac sonore attira l'attention d'Azphel sur la plateforme, où Alhena venait de transplaner pour se défaire du sort qui avait modifié la texture du ponton sur lequel elle avait commencé. Baguette brandie, le mage tenait en joue la sorcière, parée elle aussi, et il constata qu'il n'avait pas la moindre idée d'où se trouvait Lizzie qui était sortie de son champ de vision le temps qu'il ne détruise le ponton derrière lui. Il devait rester concentré sur Alhena qui lui faisait maintenant face et le bruit des vagues animées par sa protégée ne lui permettait pas d'entendre ce qu'il se passait dans son dos...

Alhena se tenait devant lui, adoptant une posture droite de duelliste, mais elle ne paraissait pas motivée à attaquer rapidement, peut-être s'inquiétait-elle aussi de ce qui se passait entre Aya et Lizzie... Mais pas le temps d'avoir d'états-d'âme, il fallait la faire bouger la grande brune, alors le sorcier anima rapidement des racines au centre de la plateforme, sur lesquelles il plaça toute sa concentration pour les orienter vers la sorcière. Chose qu'il réussit à faire, l'une des racines vicieuses attrapant la professeur à la cheville en la faisant tomber sur le dos, ce qui laissa un court laps de temps au sorcier pour focaliser son ouïe sur ce qu'il se passait derrière. Il croyait reconnaître les brasses de quelqu'un qui nageait, mais n'en était pas certain... Si Lizzie et Aya se battaient dans l'eau, il espérait sincèrement que sa partenaire ne serait pas bloquée physiquement par un sortilège, sinon il ne pourrait l'en débarrasser à temps.

Alhena réussit à s'échapper des racines les plus perverses en les réduisant en poussière, s'écartant rapidement de leur aire d'action. Dans le dos du mage noir, un bruit de nage se faisait plus fort, mais gardant la brune en joue devant lui, qui sondait du regard les eaux, ils ne sut que c'était Aya que lorsqu'elle atterrit à ses côtés sur la plateforme, assez brutalement, visiblement à l'aide d'un sortilège de propulsion. Elle ne ressemblait pas à grand chose, complètement trempée, et la grimace qui étirait ses traits ne trompait pas, elle était déjà souffrante. Elle ne s'était pas réceptionné avec douceur sur la plateforme, mais le mage se demanda si c'était Lizzie qui l'avait touchée quelque part ou le choc de son arrivée à l'origine de ses douleurs. Azphel interrompit son sort de racine et il posa le regard une seconde sur sa partenaire qui se relevait péniblement, lâchant de ses mains une planche de bois sur le sol, toute mouillée et grimaçante de souffrance.
- Ça va ? s'inquiéta-t-il en conservant une part de son attention sur Alhena.
- Bennet est toujours dans l’eau je crois, chuchota-t-elle avec une moue disgracieuse, avant de se lancer un sort de soin sur la cheville. Le premier coup pour elle l'avait déjà touchée sensiblement et réveillé le souvenir de leur demi-finale.

Azphel grimaça et espéra qu'elle ne se trouve pas handicapée davantage pendant le duel. Alhena elle, paraissait être toujours à la recherche de Lizzie et ne passait pas à l'offensive. Le regard d'Azphel se posa sur la planche qu'Aya avait remonté et qui pourrait lui servir à mettre son idée initiale en place.
- Ecoute, j'ai pas détruit le ponton par hasard, avoua Azphel dans une explication rapide. Je compte bien m'en servir, il faudrait que tu détournes leur attention pendant que... (..chuchotements..) ...Quand tu vois ça, tu agis tout de suite. La sorcière hocha simplement la tête, son regard d'obsidienne regardant à la fois Azphel, concentrée, et la position d'Alhena. Si tu me vois pas m'en servir, c'est qu'on oublie cette option. Je pensais que la stratégie qui a foiré contre Hugh serait encore plus appropriée ici, si tu vois ce que je veux dire ? N'hésite pas...

Les deux mages échangèrent un sourire complice, il savait qu'elle avait tout de suite compris ce à quoi il faisait allusion. Maintenant, il était tout à fait possible qu'aucune des deux combinaisons ne soit faisable, tout dépendrait de ce qu'allait faire le binôme en face...
Alhena tardant à passer à l'attaque, il était à peu près sûr qu'elle attendait sa comparse et qu'elle devait savoir où était sa position dans l'eau. Mais la brune finit par reporter toute son attention sur eux et à son regard qui les détaillait rapidement, il sût qu'elle allait frapper. Il eut tout juste le temps de formuler un #Protego sur Aya pour la mettre à l'abri qu'un sort qu'il n'entendit pas le percuta, lui procurant aussitôt une désagréable vision qui lui était malheureusement familière. Il allait parfaitement bien... mais un déferlement d'horreurs le prenait, son ventre s'ouvrant soudain devant ses yeux, son intestin dégringolant de toute sa longueur sur la plateforme.
- Aya ! Débarrasse-moi de ce truc ! La voix d'Azphel était chargée d'une panique soudaine, bien qu'il ne souffrait pas. La vision qu'il avait était si réelle qu'il était incapable d'agir.
- Hein ?! interrogea la sorcière qui le regardait sans comprendre pourquoi il avait un mouvement de recul.
Les tripes du mage dégringolaient sur le sol et il les voyait s'écraser dans une explosion spongieuse. S'il avait une prise ferme sur sa baguette, ses visions paralysaient ses mouvements.
- #Finite Incatatemem !

La voix d'Aya avait instantanément fait perdre ses visions d'horreurs au mage qui retrouva sa contenance.
- Qu'est-ce que tu avais ?
- Rien de grave, t'inquiète, affirma-t-il en passant dans le dos de la sorcière... Je me dépêche.
Alors qu'il se baissait pour ramasser la planche de bois qui trainait à leurs pieds, un sortilège s'écrasa sur le bouclier protecteur de la sorcière.
- Oui... fais vite, dit-il elle en grinçant des dents, portant son attention sur Alhena.

Azphel plongea à l'eau dans la seconde, sous la surface, sa planche de bois en main, sa baguette dans l'autre. Il remonta seulement pour reprendre une bouffée d'oxygène avant de disparaître en une seconde coulée, aussi rapide qu'il put, passant sur le côté de la plateforme pour contourner la position de leurs adversaires... L'eau avait un gout dégueulasse mais pas nuisible et il n'avait de toute façon pas le temps de s'en alarmer. S'il savait où se trouvait Alhena pour le moment, Lizzie restait hors de son champ de vision... Il ne pourrait dans tous les cas rester trop longtemps dans l'eau et laisser Aya seule contre les deux filles était exclu... Son idée fonctionnerait, ou pas.
Sur la plateforme Aya ne restait pas démunie, et bien que ruisselante, la belle ne se formalisa pas pour agresser sa collègue de l'Occamy avec un #Levicorpus
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Responsable RPGPoufsouffle
Responsable RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Finale] Lennox/Azphel vs Peverell/Bennet

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 18 Mai 2017 - 17:12


Infos HRP:
 

Pour une raison que j’ignore, tout le monde fuyait sur mon passage. Les herbes gluantes s’engouffraient dans le courant de mes mains, et la donzelle se propulsait loin de notre mare peu inspirante. Pas d’attaque. Rien. Ou peut-être des sorts auxquels un peu de métamagie se mêlait… Retardum ? Non. J’crois pas. Les sorts n’étaient juste pas lancés. Sitôt qu’on cessait de me voir, on m’oubliait. C’était pas plus mal, ma foi, d’être la femme-fumée.

Plus haut des voix rugissaient comme des germes douceâtres — mi-confidence, mi-agression. Je risquais un oeil au-dessus de la plateforme. Ma partenaire se portait bien. C’était tout ce qui importait. Je me détournais vite de leurs jeux, me concentrant sur ma propre gestion aquatique. À l’arrêt, verticale, je fis un petit état des lieux. Pas trop de fatigue musculaire, respiration correcte, les palmes demeuraient fonctionnelles… Rien à signaler, capitaine. Même si le capitaine était hors de portée de mes signaux.

Ou l’était-elle ? Une lueur dans son regard me donna une impression contraire. Je crois que Alhena avait compris ce que j’avais en tête. Elle savait combien je n’aimais pas qu’on m’assigne des cases, des places, des moules. Comme si j’allais sagement rentrer sur la petite plateforme désignée pour notre duel, non, ça manquait de piment ça. Pour nous comme pour les spectateurs. Je préférais de loin tenter de retourner leur arène, d’inverser les aiguilles, de chevaucher le temps.

* Y a pas à dire. C’est un plus, que Azphel ait bombardé son ponton. On finira tous à l’eau, et là, là le jeu pourrait changer. S’il savait. *

Je longeais la plateforme, en mesurais les faiblesses, cherchais le point où la terre serait fragilisée. Des lèvres de pierre, un bois qui s’échappe, une boule d’eau agressant le maigre récif avec assez d’insistance… Tout château de sable finissait par être avalé par les mers, il me fallait juste trouver la brèche et y inviter la vague. Pourtant, j’eus beau battre des cils et des palmes, il n’y avait rien. Rien de directement exploitable. Jamais j’arriverais à m’y prendre seule.

Ma comparse sut-elle lire dans mes pensées ? Cette fois, il n’y avait pas de doute à avoir. Nageant aussi près de la plateforme que possible, pour me dérober à leurs regards, j’entendis sa bouche se délier. Peu à peu, ses lèvres lâchaient des volutes sucrées-salées. Si je n’entendis pas distinctement le «  Je ne pensais pas qu’avec toi, avoir la tête à l’envers prendrait cet aspect là ! » qu’elle lâcha à nos adversaires (ndlr : lizzie ne sait pas qu'azphel est dans l'eau), son sort lui, ne manqua pas d’attirer mon attention.

L’#Abyssum Appa serpenta et forma des crevasses sur lesquelles je pouvais plus aisément travailler. Bien vu ma belle. D’ici, il m’était impossible de savoir lequel de nos partenaires était visé, ou si c’était les siens avant de plonger, et d’ailleurs, cela n’avait aucune incidence sur mon projet. Le sort était d’elle, c’était sa voix. Elle savait ce qu’elle faisait, ce que nous faisions, et la plateforme allait le sentir passer.

Enfin ça, ça c’était sans compter Azphel ; la variable que j’avais manqué dans l’équation. Il avait plongé ? Non mais le plan c’était l’inverse, il restait là-bas, elle descendait avec moi ! Le mouvement terrestre me permit de visualiser son nez aquilin. Depuis combien de temps était-il dans l’eau ? Quels étaient ses talents de nageur ? Changement momentané. La stratégie passait, pour un instant, après le besoin de jouer sur la surprise. Il ne m’avait encore remarquée — peut-être inquiet de l’impact de la fissure près de sa duelliste préférée ? Ombre parmi les ondes, je brandis ma baguette en sa direction et informulais un #Incarcerem.

Je ne vérifiais pas même qu’il soit touché. Il fallait disparaitre, avant qu’il ne me prenne en cible, et au jeu du chat et de la souris j’avais l’avantage de l’habitude. Ma tignasse disparut dans les zébrures marécageuses, et je pris bien soin de fermer mes yeux pour ne pas être aveuglée en sortant. Après quelques brasses et un fort besoin d’air, je me permis d’espérer être hors de sa vue et remontais à la surface. Mes narines dépassaient à peine les eaux, mais c’est tout ce qu’il me fallait. Un monstre tapi.

Il me fallut quelques dizaines de secondes supplémentaires pour trouver un second endroit où la crevasse aurait fragilisé la structure, mais quand ce fut fait je ne perdis pas une miette, craignant qu’Azphel me chope par les pieds dans l’instant suivant. Jouant la carte de la sécurité, je m’approchais autant que possible de la terre battue où la fente semblait appeler à un jet lumineux. Un #Defodio Maxima creusa en son sein.

Il était impossible d’exploser une telle structure, j’en avais conscience. Pourtant, j’espérais qu’un sortilège du terrassement placé dans la brèche de la Propriétaire de l'Occamy Doré puisse les déstabiliser. Voire, dans l’idéal, rendre la plateforme assez imprévisible pour être fuie.
Allez, viens, on est bien.
Revenir en haut Aller en bas
Personnage
avatar
PNJ
Personnage

Re: [Finale] Lennox/Azphel vs Peverell/Bennet

Message par : Personnage, Jeu 18 Mai 2017 - 22:39


Mise en place de l'aléa


C'était la fin, dans moins d'une heure, les noms des vainqueurs de la Coupe allaient être donnés. Par qui ? Mystère, Gregory était prêt à céder sa place au Ministre de la Magie s'il désirait annoncer le dernier résultat. Il fallait savoir tirer sa révérence au bon moment. Cela gonflerait la cote de popularité du Ministre. Enfin, ça c'était ce que l'équipe de Petrus disait. De son côté, le sorcier pensait que les sorcières et sorciers se fichaient bien de savoir qui donnait les résultats tant qu'ils étaient donnés.

Sortant de ses pensées, Gregory fit signe qu'on lui emmène la roulette. Cette fois, ça serait son dernier tour avant ... au moins une année ! La regardant d'un air nostalgique, il l'actionna puis attira l'attention du public sur lui.

- Mesdames et Messieurs, finale ne signifie pas repos ! Vous allez assister à la seconde et dernière mise en place d'un aléa pour cette Coupe ! Vous êtes prêts ?

Tourne petite roulette, tourne comme une folle pour ta dernière danse ! Faisant signe au public de faire du bruit, il retira ensuite la capsule. Que d'émotion. Bien qu'il était content de ses jours de congés à venir, cela lui faisait tout de même un petit pincement au cœur de voir la fin de deux jours intensifs. Enfin, il devait mettre son côté sentimental de côté car la Coupe n'était pas encore terminée ! Se collant un sourire sur les lèves, il déplia le parchemin.

- Les combattants vont devoir affronter...

Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Finale] Lennox/Azphel vs Peverell/Bennet

Message par : Maître de jeu, Jeu 18 Mai 2017 - 22:39


Le membre 'Personnage' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 51
Revenir en haut Aller en bas
Personnage
avatar
PNJ
Personnage

Re: [Finale] Lennox/Azphel vs Peverell/Bennet

Message par : Personnage, Jeu 18 Mai 2017 - 22:49


Mise en place de l'aléa


- Des acromentules !!

Un pan du mur de l'arène s'effaça et deux acromentules affamées entrèrent. Une arriva depuis le ponton d'Aya, l'autre depuis celui d'Alhena. Claquant des mandibules, elles ne mirent pas bien longtemps avant de se précipiter vers les combattants. L'appel de l'estomac était plus fort que la prudence. Elles comptaient s'occuper des bipèdes et se régaler d'eux par la suite. Si au passage elles pouvaient aussi manger quelques personnes dans le public, elles ne se priveraient pas. En attendant, elles étaient focalisées sur les cibles les plus proches. Les juges allaient maintenant pouvoir admirer l'esprit d'adaptation des sorciers. Ce n'était pas une chose innée, tout le monde ne réagissait pas de la même manière face à l'imprévu. Cela allait être sacrément intéressant ! Un sourire satisfait sur les lèvres, Gregory se délecta du spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Veuve noire


Re: [Finale] Lennox/Azphel vs Peverell/Bennet

Message par : Aya Lennox, Ven 19 Mai 2017 - 11:57


La terre battue se stria de part en part, et si Alhena avait effectivement la tête à l'envers, Aya ne perdit pas vraiment son temps à tenter d'exploiter la toute nouvelle faiblesse de la plateforme. Encore moins à regarder sa copine sous ce tout nouvel angle. Elle manqua de tomber sous le léger tremblement, se rattrapa avec les mains pour se rattraper.

Pour elle, l'essentiel, c'était de se mettre à l'abri. Un coin de paradis vers un endroit un peu épargné. Elle jaugea rapidement les environs de flotte, espérant ne pas y voir de Bennet sauvage à l'affût. Rien pour l'instant. La mare aux crocodiles était calme et elle voyait au loin la silhouette du loup évoluer vers le camp adverse. Espérant qu'il ne croise pas de pseudosuchiens ou femme-reptile sur son chemin.

Bennet avait apparemment investi les eaux et devait vouloir rôder aux alentours pour chercher la faille. Soit dans leur positionnement, soit dans celui du cadre général du lieu. L'eau était une partie importante de l'arène et il fallait apprendre à se mouiller. Elle, avait goûté à la flotte. Elle pourrait y retourner mais pour l'instant, au sec et même sur terrain ébréché, elle se sentait au poil.

Mais la vie, elle était faite d'aléas. Des petits problèmes dispersés et des plus gros, qui mettaient à mal bien des résolutions. Un bruit d'eau soudain et violent, le même genre de bruit qu'on était susceptible d'entendre quand quelqu'un avait une crampe soudaine et était en train de se noyer, lui taquina l'oreille gauche. C'était Azphel et il coulait maintenant comme un rocher.

Niveau d'alerte maximale. Par chance, elle l'avait vu et n'osait imaginer les retombées du sortilège si le mage avait été à un tout autre emplacement. Pour une fois, elle n'attendit pas vraiment d'observer les environs et se précipita vers la flotte pour se mouiller à nouveau. Une pensée à sa cheville qui l'avait laissée tranquille et qui ne semblait plus l'enquiquiner désormais. Elle plongea la tête sous l'eau aux environs du mage, qui se dessinait en une forme sombre et se mouvait, paniqué. Au loin, au cœur de la plateforme, un léger tremblement dérangea les eaux calmes menant aux profondeurs. On attaque encore la brèche...
Sa main se dressa entre eux, alarmée par ce qu'il pouvait se passer au-dehors et elle attrapa maladroitement le lien solide qui l'empêchait de barboter en paix.

- E-a.e.o.
Bien sûr, les eaux troubles ne permettaient pas de reconnaître la formulation exacte du sortilège. Mais il s'agissait bien d'un #Evanesco, qui libéra le mage et lui permit de battre les pieds.
Un pincement lui tordit le ventre alors qu'elle remontait à sa suite. Leurs adversaires avaient échappé à leur vigilance.

- Merci... Aya... A bout de souffle, il passa une main sur son visage ruisselant et dans ses cheveux engorgés. Je ne sais pas ce...
Mais déjà les mots s'éteignaient, la voix se faisait faible et le visage décomposé. Elle voyait, au loin, une masse sombre se former et évoluer rapidement vers les pontons. Des Acromentules...
Elle n'avait jamais vu l'une de ces bestioles, n'avait même jamais envisagé en rencontrer une. Il semblait assez ironique qu'elle en ait peur, mais sa seconde forme n'envisageait pas une circonférence aussi large et une capacité à dévorer un humain tout entier.
De la viande fraîche... J'ai faim...
Le claquement de mandibules se faisait de moins en moins lointain et les voix résonnaient comme d'ignobles chuchotements à ses oreilles. Les créatures n'allaient certainement pas les ménager... Et rester dans l'eau semblait la meilleure solution à cet instant... Sauf que ce n'était pas le but du jeu.
Une pensée traversa son esprit. Alhena... Sa compagne était la plus proche des bestioles... Et la plus susceptible d'attirer leur attention à cet instant. Le but du jeu n'était pas de laisser les autres se faire dévorer. Que ce soit Peverell ou un/e autre.
Par chance, l'une des grosses formes se retrouva handicapée par le Gelata précédent d'Azphel, ses longues pattes velues se prenant dans le piège collant. Des cris aigus s'extirpaient de sa gueule. La créature était agacée mais cet obstacle n'allait pas être très long à franchir...

Un #Petrificus Totalus s'échappa du gosier de son comparse, qui immobilisa l'Acromentule sur le ponton d'Aya. Ses mirettes sombres se posèrent sur l'immonde créature qui les avaient repéré dans l'eau. Huit gros globes oculaires ornaient sa face, radars à viande disponible posés sur eux. Sa taille était impressionnante mais elle ne semblait pas faire partie des plus gros spécimens jamais rencontrés. Dans tous les cas, il était indéniable que c'était une adversaire de taille.
- Bon réflexe..., chuchota-t-elle à Azphel qu'elle poussa vers la rive.

Son esprit était strié de stratégies diverses, et bientôt l'une d'elle se distingua de toutes les propositions possibles. Utilise ce qui est à ta portée... Au duel précédent, l'idée lui avait traversé l'esprit mais la cervelle mais les conjonctures n'étaient pas de leur côté.
A cet instant, tout était différent.
- Amène-nous vers la rive et protège-moi... J'ai besoin de concentration...
Azphel hocha le menton mais Aya n'eut pas besoin de le regarder pour s'assurer de son soutien. Ses prunelles étaient rivées sur l'énorme créature immobile, cherchant toute la concentration possible. Le temps était compté mais le sort allait lui coûter énormément d'énergie. Rassemblant ses forces, le #Bulla Aquae s'extirpa de ses lèvres et engloba la créature qui ne broncha pas. L'eau s'immisçait naturellement dans la bulle, dérangeant  le calme de la mare dans laquelle ils étaient plongés et créant quelques vagues qui caressaient la rive en s'échouant.
Azphel suivit parfaitement son rôle et les amena vers la rive, surveillant les environs. Il importait peu à Aya ce qu'il se passait aux alentours, même si elle allait devoir l'affronter. Son bras qui était resté ferme jusqu'à présent commençait à trembler lorsqu'elle déplaça la bulle, lentement mais sûrement, espérant la voir rejoindre les profondeurs.
Qu'en était-il de la seconde ?
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Finale] Lennox/Azphel vs Peverell/Bennet

Message par : Alhena Peverell, Sam 20 Mai 2017 - 19:04


Tu feras avec quoi qu'il arrive, tu n'es pas certaine en fin de compte. Te retrouver la tête à l'envers, ce n'est pas spécialement ton truc. Visiblement t'envoyer dans les airs, c'est définitivement ce qui plaît à tes adversaires. D'une certaine manière, c'est juste humiliant. Il faut que tu sortes de cette situation, l'Abyssum Appa étant passé, tu vas pouvoir retomber au sol sans trop de désagrément.

Observant autour de toi, tu remarques un mouvement dans l'eau. Tu n'es pas certaine de l'identité de la personne, mais la forme qui nage semble plus féminine que masculine. Tu supposes donc que c'est Lizzie et non Azphel. Tu penses savoir vers où aller après, c'est déjà pas mal. Tête en bas, tu murmures un #Finite Incantatem. Tu retombes lourdement sur la plateforme, un léger grognement de douleur s'échappe de tes lèvres. Tu fermes les yeux, te mords la lèvre inférieure -ça fait salement mal par Merlin.

En rouvrant les yeux, tu regardes les alentours. Ta petite amie n'est plus sur place, elle a dû s'enfuir pour une raison ou une autre. Que cela soit à cause du sort ou d'une stratégie avec Azphel, cela t'importe finalement plus. Tu dois maintenant plonger à l'eau. C'était le but de votre idée avec ta coéquipière. Te relevant difficilement, tu te mets à genoux. Ta main gauche frotte ton épaule droite, peut-être bien que tu t'es fait mal tout compte fait. C'était le troisième duel et les blessures allaient être plus insurmontables que dans les combats précédents.

Grimace aux lèvres, tu vois le pan d'un des murs de l'arène s'effacer. Surprise, tu restes un peu perplexe en voyant les deux accromentules entrer en jeu. Tu ne sais pas pourquoi, tu es juste figée face à ces deux bêtes. Ton rythme cardiaque s'accélère. Tu ne supportes pas les animaux et encore moins celles-ci. Il y a comme un, je-ne-sais-quoi, qui te laisse tétaniser face à ces monstres.
Ravalement de salive, tu reviens à la réalité après coup. D'un mouvement de tête, tu contemples une des araignées avancer difficilement sur ton ancien ponton, la partie glissante étant un obstacle de masse. Faire des mouvements alors que tout colle, ce n'est pas très agréable n'est-ce pas ? Tu lui souris -chacune son tour ma belle.

Cela te permettra peut-être, de gagner un peu de temps pour pouvoir affronter l'autre. Tu te mets debout et décides d'aller vers la seconde mais, un sort t'arrête en chemin. Il semblerait que tes adversaires s'occupent de son cas -parfait. Tu n'allais certainement pas t'en plaindre. Tu t'en détournes et vises donc la seconde. Il était fort probable qu'elle ne reste pas là éternellement. Cela n'allait pas la retenir bien longtemps. Tu souffles un #Conjonctivis en sa direction.

Ton sort n'allait pas la stopper dans ses mouvements, seulement la mettre en grande difficulté. Cela allait être compliqué pour la bête de te repérer avec la douleur. En bonus, elle pouvait toujours tomber à l'eau et se noyer qui sait. -les accromentules ça ne nage pas il me semble, si ?
Grinçant légèrement des dents, tu passes une main dans tes cheveux. Tu souffles un bon coup. Au final, le sang avait fini par trop te monter à la tête. Conséquence de l'attaque précédente, avoir les pieds et la tête inversés ça n'annonçait pas forcément quelque chose de bon. Tu n'aurais pas dû reprendre le combat aussi vite, même s'il le fallait.

Soupirant, tu reprends contenance. Tu te diriges vers le bord, direction l'eau. Tu fais une petite moue, ce n'est pas la baignade du siècle c'est certain. Dernier regard vers la grosse araignée qui gémit. Ça colle, ça glisse, ça fait mal aux yeux et surtout, ça tombe à l'eau.
Tu ne t'en préoccupes pas plus, si tu la croises à nouveau, c'est dans la flotte cette fois. La priorité est surtout de rejoindre Bennet maintenant : tu plonges pour tenter de la retrouver.

Ton corps entre en contact avec le liquide, c'est froid et loin d'être aussi agréable qu'une baignade en mer. Tu ressors la tête hors de l'eau, histoire de prendre une bouffée d'air. Une main t'agrippe soudainement la taille et te tire vers le bas. Tu paniques quelques secondes avant de voir ta camarade. Ta vision est plutôt floue mais tu arrives à la reconnaitre. Tes yeux piquent et tu clignes les paupières très rapidement, tu finiras bien par t'habituer à la situation après.
T'aidant à nager, elle murmure un #Apneocapit multiplicare pour vous permettre de respirer. Plus besoin de remonter à la surface maintenant, vos deux adversaires sont dans l'eau comme prévu. Il est temps de passer aux choses sérieuses.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: [Finale] Lennox/Azphel vs Peverell/Bennet

Message par : Azphel, Dim 21 Mai 2017 - 11:03


L'idée d'Azphel, en plongeant à l'eau, était d'une simplicité exemplaire. Avec sa planche entre les mains, il devait simplement contourner la plateforme pour se retrouver dans le dos d'Alhena ou de Lizzie, puis changer la planche en un objet assez grand pour que Aya échange sa place avec, lui permettant de se retrouver dans le dos de leur adversaire, effet de surprise garanti ! Mais voilà, tout comme leur précédent duel avait été handicapé par l'aléa et une erreur de trajectoire de sort, celui-ci ne semblait vouloir être plus clément avec eux et de nouveau, leur stratégie en deux temps tomba à l'eau.

Azphel nageant sous la surface, usant de sa musculature pour se projeter rapidement, n'avait pris en compte le paramètre de l'insaisissable Bennet, qui avait fait des eaux de l'arène son terrain de jeu. Elle devait être dans son dos probablement, quand elle l'attaqua, et lui, bien trop focalisé sur l'exécution de son propre plan, ne s'attardant pas sur les tremblements qui frappaient la plateforme où se trouvaient Aya et Alhena, n'avait rien senti venir. Il était remonté à la surface pour respirer, longeant la rive, quand il sentit une violente force le comprimer et lui empêcher tout mouvement. Aaaah ! eut-il tout juste le temps de crier avant de s'enfoncer vers les profondeurs. Sa bouche s'étrangla en un cri étouffé qui s'acheva dans les eaux et il la referma après avoir bu la tasse, alors qu'autour de lui des cordes agressives l'avaient emprisonné et l'attiraient maintenant vers le fond.
Essayant de se débattre, il se rendit compte à quel point cela était inutile, tous membres comprimés, mains et baguette plaquées, il coulait inexorablement. Il avait relâché la planche qui devait lui servir pour surprendre leurs adversaires, et l'aspect stratégique de sa nage pour contourner Peverell était déjà un lointain souvenir.

La concentration dans son regard d'émeraude avait laissé place à la peur et c'est horrifié qu'il cherchait désespérément des yeux un signe de vie en regardant le rebord de la plateforme. Même Alhena ne le laisserait pas se noyer si elle le voyait, hein ? Mais alors que l'oxygène venait à lui manquer, déclenchant une brulure grandissante dans ses poumons, c'est bien le visage d'Aya qui arriva sur son côté, évoluant sous l'eau baguette en main. Le regard du mage noir criait au secours et il resta immobile quand elle arriva à sa hauteur ; il n'était pas utile qu'elle cède à la peur elle aussi et l'urgence de la situation ne lui avait pas échappé.
Quand elle frappa les cordes avec son Ira protectrice, le mage noir se sentit revivre et en un battement de pieds frénétique, soutenu par le bras de Aya, ils remontèrent à la surface où il remplit ses poumons d'une bouffée d'air salvatrice.

Mais à peine étaient-ils reparus à la surface, un remerciement craché à l'intention de sa partenaire, qu'un problème de taille, bien moins délicat que leurs deux adversaires, avait fait son apparition. Les yeux des deux Ombres se posèrent tout de suite sur la monstruosité qui foulait le ponton par lequel Alhena était entrée. Une acromentule. Une horreur qui devait être plus massive que les quatre combattants réunis et qui portait ses paires d'yeux jaunes sur Azphel et Aya, bien que, la créature concentrée dans son équilibre à franchir les mètres qui conduisaient le ponton jusqu'à la plateforme, se retrouvait empêtrée dans le Gelata qui déformait la structure du chemin de bois depuis le début du combat.
Si de par son poids la bête devait déjà jouer de prudence, avancer sur pareille matière avec si peu d'espace relevait de la prouesse pour elle. Le râle furieux qui sortait de sa gueule n'y trompait pas. C'était là un avantage qu'il fallait exploiter au plus vite, avant qu'elle ne soit à même de gagner la plateforme ébranlée, ce qui condamnerait les sorciers à barboter.

Le #Petrificus Totalus était sorti de la baguette d'Azphel, parfait. L'eau n'avait pas entravé son exécution et le sort heurta la bestiole de plein fouet, transformant l'amas de poils et de pattes en une parfaite représentation de la peur. Si le sorcier n'était pas certain de l'effet du sort sur la bête avant de le lancer, il se demandait si sa condition titanesque ne mettrait pas fin naturellement à la pétrification... Mais ils n'avaient pas le temps de tergiverser et les deux mages cherchaient autour d'eux les signes de leurs adversaires... et de l'autre créature.
- Amène-nous vers la rive et protège-moi... J'ai besoin de concentration...
- Ok, dit Azphel en hochant la tête, empoignant le bras de la sorcière qui ne tenait pas sa baguette sans lui demander quelle était son idée.

Ils revenaient vers la plateforme lentement, tirés par le mage qui regardait de l'autre côté de l'arène. Alhena avait frappé la seconde araignée géante qui avait l'air furieuse, alors qu'Aya, qui se laissait entraîner par son mentor, était focalisée sur la bestiole qu'il venait de pétrifier. Le sorcier reporta son attention dessus quand sa protégée exécuta un #Bulla Aquae, et il ne put retenir un sourire, malgré la situation dans laquelle ils se trouvaient. Le sortilège aurait du servir dans une combinaison sur leur précédent duel et si les organisateurs n'avaient pas lâché deux acromentules affamées dans l'arène, ils s'en seraient sans doute servi pour mettre une de leurs adversaires hors d'état de nuire. Concentrée sur la manoeuvre de l'impressionnante bulle d'eau qui s'était formée autour de la statue de pierre, la belle la dirigea ensuite à côté du ponton avant de la lâcher dans une immense éclaboussure... Savoir si l'animal pourrait lever le maléfice tout seul ou encore ressortir de l'eau était anecdotique, elle était neutralisée pour le moment et les deux sorciers touchèrent la berge dans la foulée, le mage noir se hissant en premier sur la plateforme centrale partiellement éclatée, soulevant ensuite Aya de ses bras.

Le souffle de la blonde était haché et lui-même ressentait une lourdeur toute particulière. Son coeur ne s'était pas ralenti depuis sa chute vers les profondeurs de l'arène et sa cage thoracique était encore victime d'une désagréable sensation d'étouffement. Ils se tenaient main dans la main sur la plateforme, tentant de reprendre leurs esprits, lançant des regards circulaires autour d'eux. Aya était clairement éprouvée et paraissait proche de ses limites, même si elle tenait encore debout et se montrait prête à toute éventualité... La deuxième acromentule était toujours sur le ponton et hurlait des cris aigus, la silhouette d'Alhena non loin. Les pattes de la bestiole résonnaient sur le bois qu'elle martelait avec agacement, trépignant de colère et n'avançant pas, visiblement très gênée.
- Elle est furieuse, fais attention si elle bouge, elle arrivera vite...

Azphel avait pointé sa baguette dans la direction de la deuxième bête alors qu'Aya orientait fébrilement Ira vers l'eau, mais tenir en joue l'araignée était inutile puisqu'elle bascula à son tour, rapidement suivie par Peverell qui plongea.
- L'araignée est tombée et Alhena a sauté aussi, dit Azphel à sa partenaire qui soufflait bruyamment.
- D'ac... Tu connais quelque chose qui permet de les trouver ?
À la voix de la sorcière, éraillée, il sentait qu'elle ne pourrait plus lancer de sort de grande ampleur. Lui-même cherchait encore un second souffle et l'enchaînement des duels sur la journée commençait à peser lourdement sur les têtes.

Réfléchissant rapidement à leurs possibilités, Azphel exécuta un #Arcanum Videre et sa vision s'empourpra instantanément de couleurs différentes alors qu'il regardait tout autour d'eux. L'araignée qui venait de basculer était parfaitement visible en scintillements filaires, marrons et rougeoyants, des sortes d'étincelles ficelées que lui seul entrevoyait maintenant, alors qu'elle gesticulait dans l'eau. La plateforme était aussi chargée d'un enchevêtrement de fils diamantés, ainsi que le ponton sujet au Gelata lancé plus tôt. L'acromentule statufiée qui était au fond de l'eau était visible en une éclatante boule noire... Et une autre couleur qui se déplaçait, deux formes de gerbes bleues qui s'entrecroisaient sous la surface du côté d'Aya.
- Les filles sont là, l'avertit Azphel, qui orienta leur binôme et sa baguette vers elles.

Deux formes distinctes se découpaient en effet côte à côte dans l'immense vasque, évoluant sans difficulté sous l'eau. Les deux mages noirs s'avancèrent vers le rebord, baguettes tendues et Aya exécuta un #Immobulus vers les ombres mouvantes qu'ils distinguaient sous l'eau. Dirigeant sa baguette sur la plateforme, le sorcier la frappa d'un #Anthemius Vocania ; si les deux poissons voulaient remonter au centre de l'arène, elles seraient obligées de refaire surface. Main dans la main, Azphel et Aya étaient parés à accueillir les deux belles.


Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Responsable RPGPoufsouffle
Responsable RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Finale] Lennox/Azphel vs Peverell/Bennet

Message par : Lizzie Bennet, Dim 21 Mai 2017 - 17:55


HRP:
 

Après avoir retrouvé ma partenaire, mon coeur s’allégea un peu. Aussi individualiste que je puisse être, Azkaban m’avait appris les limites de l’isolement, et nos précédents duels rappelaient constamment que nous fonctionnons mieux en duo. Elle semblait fatiguée, magiquement, plus encore que je l’étais, physiquement, par mon barbotage prolongé. En conséquence, je tentais de freiner le rythme, utilisant ma main droite pour nous diriger et la droite pour garder un contact physique permanent avec elle.

Je ne m’étais aperçue qu’on s’enfonçait tant. Petit à petit, quoique le fond soit probablement plusieurs (dizaines de ?) mètres plus bas, notre visibilité se réduisait. Les courants des surfaces n’étaient pas propres, non, néanmoins l’oeil pouvait s’en accommoder, suivre la courbure de la plateforme et les rayons lumineux du ciel. Ici, j’avais l’impression de m’embourber. Ça me plaisait pas des masses parce que la vision n’était pas mon point fort, alors si l’environnement s’en mêlait…

Je réajustais un peu la direction vers le haut, et quelque chose, sur ma droite, me frôla le bras. Une masse sombre, pleine d’une dizaine d’enchevêtrements, semblait planer entre deux courants contraires. Je n’arrivais à déterminer sa nature, mais inquiète que l’acromentule sache en fait nager, je lui assignais un #Arania exumai. Je ne sais si l’intrus fut brûlé ou s’il s’agissait juste d’une plante, mais il ne nous chercha pas plus d’ennui, et je palmais un peu plus vers le haut.

Je finis par juger la profondeur suffisante et m’arrêtais. Là. On était bien, non ? Vue correcte, pas de bestioles nous lorgnant d’un regard mauvais… Je jetais un coup d’oeil à ma partenaire, qui me fit un signe OK avec la main. Je n’ai jamais compris où les gens lisaient un K avec trois doigts partant d’un même point, mais ça me suffisait. Ce qui importait était qu'elle juge la profondeur adaptée pour prendre nos marques.

Bon.


Maintenant, la vraie affaire était de localiser Azphel et Aya. Parce que mine de rien, j’avais beau chercher, je ne voyais d’autres paires de jambes se balader que les nôtres. D’ailleurs, celles de ma comparse paraissaient reprendre contenance ; elle palmait de temps à autre, facilitant notre déplacement. Se pouvait-il que les deux sorciers soient de l’autre côté de la plateforme ? Ça expliquerait leur soudaine invisibilité.

La soudaine raideur d’Alhena me fit réaliser que j’étais loin du compte. Ils ne pouvaient être à l’opposé vu que pour le coup, ils nous repéraient sans aucun souci. Quel sort pouvait la faire se figer de cette manière ? Usuellement, dans l’arène, on n’a pas le temps de penser à l’incantation adverse, mais ici c’était le seul moyen de trouver le contre-sort. Sous l’eau, les couleurs sont toujours imparfaitement rendues. Tout est plus ou moins gris. Son corps immobile semblait pourtant s’alourdir, mais je n’étais trop sûre de l’interprétation qu’il fallait en avoir.

Palmant lentement à la verticale, j’utilisais mes deux bras pour la maintenir avec moi. Manquerait plus qu’un coup de vague aille la noyer, veto. Je pinçais son bras de ma main plus fripée que des fesses de grand-mère et constatais que la mollesse de sa chair était toujours de mise. Ce n’était pas un Duro. S’il s’agissait d’un Maléfice du Saucisson ou d’un Sortilège de Blocage, le contre-sort était le même. Finite incantatem.

Même sans être religieuse, je fus presque tentée de prier en le lançant. J’avais peur d’oublier une option ; il faut dire que je n’avais jamais été bien studieuse… Et je ne pouvais me permettre de condamner Alhena à la pétrification par manque de connaissances. Ça me fendrait le coeur que je n’avais pas.

* Alhena, merci pour aujourd’hui.
Tu m’as rappelé que Demain ne s’écrit pas en solo. *

Juste un petit miracle de plus. Réveille-toi.

Les pieds de ma partenaire furent les premiers à se remettre en mouvement — de manière visible en tout cas. Le petit remous qu’ils animèrent, comme s’ils se poursuivaient ce qu’ils faisaient quelques minutes plus tôt sans se préoccuper du sort reçu, m’arracha un sourire. J’avais brusquement hâte que ce duel finisse, qu’elle puisse se reposer un peu. Qu’on le puisse, d’ailleurs ; cette petite frayeur m’avait comme assommée. Je n’étais pas faite pour les ascenseurs émotionnels, apparemment. Une simple poignée de secondes sans réaction de sa part me mettait dans tous mes états. Ça craint. Une bonne chose que j’aime pas les gens.

La jeune femme était bien plus vive des méninges que je l’étais. Le filament lumineux qui l’avait prise en cible était une indication d’importance. S’ils n’avaient bougé, cela nous permettait d’estimer leur localisation actuelle. Au mieux, on pouvait les viser, au pire, on pouvait les esquiver et aller se chercher un objet auquel s’accrocher le temps de reposer nos corps fatigués.

Son regard revanchard me fit deviner qu’on était reparties pour un tour. Soit. Qu’a-t-elle mangé ce matin ? On serre la ceinture, et reprend les battements vers la surface de l’eau. Nos têtes ne sont qu’à quelques millimètres de la surface grisâtre quand on s’interrompt. Couleuvres tapies dans l’ombre, jusqu’à la dernière heure. Je tente un #Gonflus en la direction potentielle des deux duellistes. On sait qu’on les a un peu gonflés, ces chers amours, alors autant finir sur une note d’humour — et de légèreté.
Revenir en haut Aller en bas
Personnage
avatar
PNJ
Personnage

Re: [Finale] Lennox/Azphel vs Peverell/Bennet

Message par : Personnage, Lun 22 Mai 2017 - 0:36


Finale


Les accromentules censés mettre la pagaille n'étaient visiblement que du menu fretin pour les combattants qui s'occupèrent d'elles en seulement quelques instants. Le match dura encore quelques minutes avant qu'un puissant gong sonore ne retentisse dans l'arène, marquant la fin. Une équipe de sorciers vint aussitôt s'occuper d'éloigner les araignées géantes de tout être humain, se préparant à les ramener au zoo où elles avaient été récupérées. Fort heureusement, peu de mal leur avait été fait.
Gregory se leva alors que les combattants retrouvaient la terre ferme, assistés de médicomages prêt à les soigner immédiatement, et pointa sa baguette sur sa gorge pour prendre la parole.

- Chers combattants, merci à vous, c'était du grand spectacle ! En attendant que nous délibérions, je vous invite à rejoindre vos vestiaires respectifs ! Les résultats seront donnés dans une dizaine de minutes environ. Chers spectateurs, je vous invite en attendant à faire un petit tour à notre snack ou à héler un vendeur ambulant : regarder un tel spectacle ça creuse !

S'inclinant légèrement, il alla rejoindre ses collègues pour débattre. Ce match serait sans doute le plus difficile à départager tant certains des duellistes avaient fait preuve d'un talent incroyable tout au long de la compétition. A voix basse, ils échangèrent jusqu'à donner leurs notes. D'un air entendu, Gregory hocha la tête lorsqu'ils furent tous d'accord.

Après les dix minutes annoncées, le Directeur du Département des Sports et Jeux Magiques reprit sa place. Cette fois, c'est le Ministre de la Magie qui se leva pour prendre la parole et annoncer les résultats. Embrassant la foule du regard, laissant la tension monter durant encore quelques secondes, il se concentra ensuite sur les combattants.

- Le suspens touche à sa fin. Les gagnants de cette finale et donc de cette coupe de duel par équipe sont : Aya Lennox et Azphel ! Voici les notes du jury 34/40 pour le binôme Lennox-Azphel et 33.5/40 pour Peverell-Bennet. Félicitations à vous tous !

Joignant ses applaudissements à la foule, Gregory se leva pour féliciter les gagnants. Prenant la coupe, il fit signe à Petrus d'ouvrir la marche, suivit des autres membres du jury. Ensemble, ils descendirent les marches afin de rejoindre le terrain qui avait retrouvé sa forme originelle. Chaque membre du jury félicita les perdantes avant de passer aux gagnants. Passant la coupe à Petrus, Gregory le laissa la remettra aux deux sorciers avant de prendre place à leurs côtés pour la photo officielle. Les gagnants allaient avoir droit à un véritable shooting par la suite. Faisant un signe au public, le directeur reprit la parole.

- C'est ainsi que se termine cette coupe et cette troisième édition ! Merci à vous !

---

Les gagnants sont Aya Lennox et Azphel, ils gagnent chacun 100 points et le titre de champion ! Alhena Peverell et Lizzie Bennet emportent chacune 50 points !
Pour rappel, voici les notes : 34/40 pour le binôme Lennox-Azphel et 33.5/40 pour le binôme Peverell-Bennet.

Commentaires:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Finale] Lennox/Azphel vs Peverell/Bennet

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 [Finale] Lennox/Azphel vs Peverell/Bennet


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Créations personnelles ~¤~ :: Ecrits des membres :: Concours-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.