AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 3 sur 3
Campagne anglaise
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Kathleen Gold
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)

Campagne anglaise - Page 3 Empty
Re: Campagne anglaise
Kathleen Gold, le  Ven 7 Déc 2018 - 18:38

Au fur et à mesures de ses paroles, de cette hallucination,
Elle te fait écarquiller les yeux déjà brillants d'une fièvre nommée Colère
Ébahissement vient se loger une petite place, le temps de l'entracte
En comprenant qu'elle le pense sérieusement.

Son air, son hébétude presque innocents
Te font perdre toute contenance dans la constance
De l'ire que tu pensais pouvoir alimenter tout au long de cette entrevue,
Alimenté par le souvenir de sa bévue. Tu ne peux que rester là, à fixer son visage figé de surprise et de difficulté
A parler. Tu te doutes que cela ne pouvait pas arriver souvent, et tu es heureuse de la déstabiliser.
Tu sais comment avances ce genre de femme, d'individu, comment piquer leur intérêt, le garder quelque temps
Tu l'as cernée au moment même où elle t'a congédiée
Su les secrets d'une fascination à portée de
Baiser.

Repenser à cette nuit avait une saveur douce amère d'agrume
Un déferlement d'abondance dans les premiers moments
Et l'acidité d'une fin de bouchée.

Avouerais-tu que tu as ressassé cette soirée, les bons moment comme les mauvais
Alors qu'elle avait brisé les premières fondations d'une étrange douceur que tu lui aurais cédé
Volontiers.

Mais elle avait tout effacé par quelques mots, un ton, un mépris
Que tu ne pouvais oublier, pardonner.
Elle, qui du haut des cris de cette musique de la nuit
Ces notes d'harmonie, a choisi de fausser par une note mal jouée.

Cela change-t-il quoique cela soit, si elle ne comprend pas ?
Toujours plus tendre devant un enfant qui ne sait guère où il va
Il est plus particulier de se retrouver dans cette situation avec femme dont la couche a été partagé.

Tu ne peux t'empêcher de couvrir tes yeux de tes mains gantées, si finement que tu pourrais sentir le grain de ta peau sous le voile léger,
D'exaspération, définitivement
Mais aussi un peu d'amusement,
D'où le rire étranglé, nerveux, consterné mais teinté d'un reste de subtile frivolité.
Cela est risible, vraiment, d'en arriver
A cet état de surréel.

-Tu n'as vraiment pas idée.

Tu retires les mains de tes tempes, elles se perdent dans tes cheveux dans le constat dénué de question
Tombée des nues à défaut de lui en accorder la vue
Tu ne sais vraiment pas comment lui expliquer
Pourquoi tu as envie de l'étrangler
- Et depuis cette révélation, à pareille mesure de la renverser.

-Tu m'as chassée sans ménagement, détournée, signifiant clairement ce que tu avais utilisé
Et quelques jours plus tard, m'invite à une partie fine
Sans saisir qu'une fois partie, je ne reviens jamais.


Tu secoues la tête, presque blasée, tu n'en reviens pas
De cette journée.
Tu te prépares à lui souffler
De rentrer chez elle, dans son appartement, ou chez d'autres utilisé.es
Et fais quelques pas pour t'éloigner,
Avant de te retourner, la pensée subite venant d'arriver.

Un très maigre sourire pur et sans cachet vient enfin se glisser
Entre vous.

-Je n'arrive pas à croire que tu sois venue jusqu'ici.
Cara De Lanxorre
Cara De Lanxorre
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- 1/8 Vélane


Campagne anglaise - Page 3 Empty
Re: Campagne anglaise
Cara De Lanxorre, le  Ven 14 Déc 2018 - 23:52


    Elle suit le mouvement de tes mains, qui glissent sur ton visage, tes tempes. Est-ce que tu essaies de te rappeler les griefs ainsi reprochés ? Car elle le sait, Cara, qu’elle est blanche comme neige – d’un blanc cassé, dirons-nous plutôt. Et elle tente, elle aussi, de se remémorer la soirée, raviver le souvenir de l'acte qui aurait pu te heurter. Et vraiment, rien ne lui vient. Sensation d’être un exemple de droiture, une vie guidée par une exigence de moralité.

    Ta liste, désagréable. A en grincer des dents, au fur et à mesure que tu énumères. Grimace et inconfort, alors que tu ne sembles plus vouloir t’arrêter de déblatérer. Elle se tasse, un peu, sous les coups lyriquement assénés. Et elle sent comme une injustice, à se voir ainsi pointée d’un doigt moralisateur. Car elle n’a pas idée, Cara, que cela peut heurter. A vrai dire, c’est toujours ainsi qu’elle s’était comportée. Prendre et jeter, égoïstement garder jusqu’à se lasser. Et puis revenir, quand cela l’arrangeait, comme elle l’avait fait. Car on lui avait dit, de faire ainsi. Et elle l’avait vu aussi, dans sa manipulatrice famille.

    Une main sous le menton, elle t’observe sans te voir, réfléchit. Les sourcils froncés, elle entend à peine l’ultime remarque – désobligeante. Car elle devine ta peine, à peine, prise de conscience superficielle. « Tu aurais voulu rester ? » Elle tâtonne, la pauvre Cara, difficile de mettre le doigt sur tes blâmes. Elle a quelques pistes, qu’elle n’ose formuler à haute voix, par peur de t'offenser, mais aurais-tu aimée être payée ? Est-ce que c’est ton genre, malgré la bâtisse imposante que l’on devine plus loin ? C’est le genre de Cara, en tous cas ; de voir les relations sociales sous le prisme de l’argent. « Dis-moi comment me racheter », ultime pas vers toi, alors qu’à l’intérieur, l’égo bouillonne. Après tout, elle était là ! Alors, comment pouvais-tu lui en vouloir ?

Kathleen Gold
Kathleen Gold
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Campagne anglaise - Page 3 Empty
Re: Campagne anglaise
Kathleen Gold, le  Sam 15 Déc 2018 - 0:23

Tu l'observes réfléchir, c'est une vision un peu particulière, que de voir l'amante d'un soir se distraire de la sorte, essayer de donner un sens à tes paroles ainsi lâchées.
Tu ne regrettes pas, elle les avait mérité, mais l'attendrissement continue en voyant qu'elle tombe des nues.
Elle ne comprend vraiment pas, apparemment
Et tu te demandes s'il était possible de la sauver, de lui expliquer
Pendant un instant envisager d'être celle qui pourrait lui révéler
Comme cela peut fonctionner, comment elle peut faire rester
Comment pouvoir l'envisager.

Mais tu te ravises, tu as cessé il y a bien longtemps de t'attarder, de vouloir l'impossible et changer ce qui était
L'ordre naturel des choses, avec des personnes comme elle, déjà perdues, déjà trop éloignées.
Tu en es déçue,
Cela te surprend, mais aurais-tu été aussi blessée,
Si l'attachement ne s'était pas déjà un peu fait ?

Une question qui mérite d'être posée.

Aurais-tu voulu passer la journée en plus de ta nuit à ses côtés ?
Oui, certainement, c'est tout le point de cette conversation, ce qu'elle ne semble pas pouvoir cerner
Tu aurais voulu commencer
Quoiqu'il aurait pu se passer, quoi que c'était
Ce commencement, vacillant même à peine existant.
L'interrogation s'était évanouit avec son congé
Et ne plus avoir voulu y repenser depuis.

Tu te demandes alors ce qui aurait pu se produire, si elle avait été autre, instruite
Si elle t'avait laissée t'égarer, discuter et même recommencer au matin.
Tu sais que ce genre de femme ne te laissera pas, entrée seulement à ses portes mais pas à celles de son monde.
Mais il y a quelque chose dans sa tentative, cette envie de te garder.

Tu n'es rien, tu te doutes, mais l'espoir infime de voir
Une once d'innocence dans son ignorance, te fait douter.

Et cette demande, qui te semble sincère, bienvenue,
Te laisse intriguée

« Dis-moi comment me racheter »

Y penser, intensément, se demander ce qu'il en était, ce qui pouvait arriver si tu la laissais essayer
Tu veux voir jusqu'où elle peut aller, jusqu'où tu peux la mener, la changer
Te donner.
Regard vers le manoir
Envisager quelques secondes la possibilité...
Puis se raviser, même si tu le voulais
Risque trop grand, nécessité de protéger tes enfants,
Pour une envie soudaine, quoique certaine.

Ne pas répondre à sa première question, et se diriger vers le portail.
Se retourner une fraction d'instant, et lancer :

Le Chaudron Baveur, la semaine prochaine, vingt-heures.

Rendez-vous délivré, en espérant qu'elle saura en tirer
Profit cette fois.
Tu ne lui donnes pas le mode d'emploi, tu as déjà fait le premier pas
C'est à elle de comprendre et d'apprendre comment te gagner.

Tu refermes cependant la grille, disparaît
Espérant que cela sera leçon suffisante
Pour qu'elle perçoive ce que tu voulais dire
Ce qu'elle avait fait
Quand on veut en effet rester.
Elida Cestero
Elida Cestero
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Deuxième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Campagne anglaise - Page 3 Empty
Re: Campagne anglaise
Elida Cestero, le  Mar 2 Avr 2019 - 18:41

Pas de réponse depuis un moment
rp avec Lydie Nouël


Le week-end. Une sortie. Hors des bâtiments de l'école. Hors du parc. Hors des endroits dont j'ai l'habitude. Tout en restant dans mon élément. Une forêt, c'est bien. Parfait même. Mais je connais pas bien mon pays. Honteux n'est-ce pas ? Je n'aime pas quand c'est trop grand, trop vaste. Trop plein de personnes inconnues. Mais j'aime la nature. Et ça, c'est merveilleux. Un tour rapide au dortoir dans mes livres pour trouver une forêt. Un manteau, mon sac à dos de d'habitude et c'est partit pour une forêt non loin de l'école. Une chose inconnue. Une chose curieuse. À nouveau cette envie de découvrir qui arrive et me remplit. Une envie curieuse et parfois totalement incompréhensible. Après tout... Une forêt est une forêt, non ? Mais comme me dit souvent mon cerveau, chaque chose nouvelle est différente, chaque chose que l'on connaît est différente chaque jour également. Donc au final, tout est nouveau.

Je suis arrivée. Perdue dans ma réflexion, perdue dans mes pensées. C'est presque un miracle que je sois arrivée au bon endroit d'ailleurs. Et vivante de surcroît. Je m'enfonce dans la forêt. Jolis arbres plantés, bien grands. Le printemps revient, ça se voit. Des bourgeons, des feuilles sur les arbres, le bruit léger d'une petite rivière qui coule. Des bruits de pas d'animaux. Un lièvre qui court ? Un renard qui se promène ? C'est un bruit plus appuyé. Répété à plusieurs fois. Un troupeau. C'est un troupeau d'animaux, et il faut que je les vois. Le bruit se répète. Des sabots sur le sol. Des animaux qui font de petits pas, comme les chevaux quand ils mangent.

Marche. Doucement, presque sans toucher le sol. Marche et cherche. Observe. Regarde. Là, entre les arbres, il y a une petite clairière. Et un petit troupeau non pas de chevaux mais de cerfs mangent l'herbe du sol. Des grands et des petits. Des mâles et des femelles, certainement. Adorables bêtes paisibles et insouciantes. Calmes qui font leur vie. Si elles savaient... Je m'installe confortablement sur le tronc d'un arbre effondré pour les observer. Graver ce spectacle en moi. Et peut-être les dessiner à mon retour à l'école. Mais d'abord, avoir l'image. En soi. La graver, l'enfermer pour ne pas qu'elle s'en aille.
Contenu sponsorisé

Campagne anglaise - Page 3 Empty
Re: Campagne anglaise
Contenu sponsorisé, le  

Page 3 sur 3

 Campagne anglaise

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.